AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 49
Dans les rues de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 25 ... 49  Suivant
Mangemort 76
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 76, Ven 9 Mai - 12:04


Sans laisser le temps à mon maitre de réagir je fit partir de ma baguette déjà prête un protego totalum informulé. Comme premier sort il semblait être trop gentil, un incendio même renforcé n'allait pas tenir longtemps sans aucun combustible et dans une rue faite de pierres... Un second sort vint toute fois percuter le bouclier créé devant nous deux et l'impact me fit faire un pas en arrière. Très vite les flammes auraient disparues et nous aurions été à nouveau visible devant nos adversaires, il me fallait donc trouver quelque chose... Je finit enfin par avoir une idée : la pierre devait avoir fortement chauffé suite à cette intense flamme et il était suffisant d'intensifier se brouillard encore un peu plus... Alors que les flammes se réduisait, je murmurai en deux mots mon plan à 14 afin qu'il soit mis au courant avant d'ajouter dans un murmure :

"Dès qu'elle revient je m'occupe de la femme, je vous laisse le membre de l'ordre."

Pourquoi l'avoir choisi elle? Tout simplement car c'était cette dernière que j'avais défié en premier lieu et je me devais donc de continuer sur ma voie. Mon bouclier disparut, laissant le restant des flammes s'introduire à l'intérieur mais alors qu'une de ces dernière commençait à bruler ma robe je puis apercevoir deux silhouettes à travers la fumée. Eux ne devait pas en être capable à l'avenir. Ma baguette se pointa sur les flemmes et je lançai de manière toujours informulée afin de confondre mes adversaires sur qui avait lancé ce sort un aguamenti maxima. L'eau s'évaporait très rapidement dut à l'intense chaleur, offrant protection autant en nous dissimulant qu'en éloignant le feu. Très vite il ne fut plus possible de voir a un mètre devant soit je ne voyais même plus mon maitre, m'étant éloigné de ce dernier afin de ne pas révéler notre position à nos ennemis. Je finis par entrer dans une rue parallèle, je pouvais m'enfuir mais je ne le désirais pas aussi, je ne comptai pas le faire avant que 14 ne me l'ordonne ou que j'en sente réellement la nécessité. Il me fallait à présent bien observer ce qui se passait... J'aurai pus me changer en corbeau mais ça aurait été une erreur après tout, le ministère était en possession de la liste des animagus et j'en faisais partie, ils auraient donc pus aisément me reconnaitre... Il fallait trouver autre chose... J'observais attentivement le brouillard sans parvenir à remarquer quoi que ce soit... il ne me restait plus qu'une chose à faire. Ce n'était pas vraiment mon fort mais après tout, dans une telle situation ce n'était pas nécessaire que le sort de désillusion soit parfait aussi je m'empressai de me l'appliquer pour pouvoir me rapprocher de la position initial des deux aurors sans être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 14
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 14, Sam 10 Mai - 10:46


76 lanca donc un Protego qui recouvrit les deux Mangemorts. Il s'occupa ensuite d'éloigné le feu avec un Aguamenti Maxima, cela créa une épaisse fumée. Cependant 76 semblait avoir un plan. Et pour cela 14 lui ferait confiance. Le Mangemort resta dans la rue mais se déplaca légèrement pour ne pas rester à son ancienne position et ainsi évité de se faire avoir bêtement. Ainsi il devait s'occuper de ce membre de l'ordre... Elfric. Soit. 76 était parti prendre une autre position. Au moins il n'aurait pas peur de lui envoyer un sort en pleine face par mégarde. Cependant avec cette épaisse fumé, ils étaient certe plus ou moins protégé, mais il ne voyait pas ce qu'il se passait autour de lui.

*Très bien...*

14 alla vers une petite maison et ouvrit la porte de bois d'un coup de pied. Le bruit produit avait du être entendre par ses adversaires. Ce n'était pas bien gênant. Le Mangemort entra à l'intérieur et pu constater une épaisse couche de poussière sur le mobilier. Apparament les propriétaires ne venaient plus ici. Peu importait il pu admirer la décoration plus que douteuse. Le parquet et les poutres de bois mélanger à de meubles en pierre rendaient cette endroit d'une laideur incomensurable. Il avisa une lourde table de pierre grossièrement taillée.

*Wonderful, voila ce qu'il me faut.*

Personnificatum bellicis Lanca t-il dans un murmure a peine audible. La table se mit à grogner, le Mangemort se demanda comment elle pouvait faire, a moins que son séjour à Azkaban l'est rendu un peu fou. La table alla vers la porte et se dirigea vers sa cible, Elfric.

*En espérant qu'elle trouve la sortie de ce foutu brouillard.*

14 continua son inspection du petit batiment et trouva les escaliers au détour d'un couloir. Cependant il n'avait pas trop confiance a la vue de l'état de l'escalier de bois. Il semblait à la limite de l'écroulement. Cependant le Mangemort monta les marches lentement. Au pire il ferait une chute de deux mêtres. Il arriva finalement à l'étage supérieur et se dirigea vers une pièce qui donnait sur la rue. Il entra dans une chambre avec un mobilier tout en bois ce coup ci. Il visa une statue d'un mêtre de hauteur, en un métal que le Mangemort ne prit pas le temps d'identifié, représantant un Centaure et lui lanca un:

- Hic tueor

La statue s'anima et monta la garde dans l'obscurité pendant que 14 essayait de voir ce qu'il pouvait bien se passer en dehors.

*Foutue purée de pois...*

14 ouvrit la fenetre et observa les alentours. Il était au dessus du toit, et pourrait donc sortir par ici pour rejoindre d'autre toit alentour. Le Mangemort sorti donc et alla se mettre à couvert et hors de vue. Il continua sa progression pour ne pas être vut. Même la statue métallique marchait derrière lui en ne faisant aucun bruit. A croire qu'elle était doué d'une certaine intelligence. Enfin il trouva un toit ou il pourrait se protéger assez efficacement grace a des murets.

Edit Arwen: Désolée 14 mais je fais mon boulot de modo et par conséquent, je me dois de te signaler qu'il y a pas mal de fautes d'orthographe dans ton RP c'est fort dommage d'ailleurs. Attention, des points peuvent vous être retiré...
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Dim 11 Mai - 16:36


ELAlors qu'il venait de finir de réaliser ses sortilèges en direction des deux mangemorts, Elfric aperçut du coin de l'oeil une silhouette qui semblait se rapprocher de lui. Il s'agissait d'Arwen. Le jeune homme se retourna rapidement vers elle, sa baguette toujours pointée devant lui au cas où il y aurait une riposte rapide de la part des mages noirs.
EL- Désolée, je t'expliquerai plus tard, mais on a du soucis à se faire.
EL- Oui, tu as raisons, répondit-il dans un murmure avant de se retourner en direction de ses adversaires.
ELLes flammes qu'il avait produites commençaient à s'estomper rapidement, laissant ainsi à Elfric la chance de pouvoir apercevoir, quelques mètres devant lui, deux ombres sombres et aux contours très flous à travers l'épaisse fumée qui recouvrait la rue dans tout son ensemble. Mais cette vision ne dura pas longtemps, car cet épais panache de fumée sembla s'épaissir, réduisant ainsi le champ de vision des combattants à pratiquement rien. Puis un petit bruit sourd en provenance des mangemorts se fit entendre. Elfric ne comprenait pas exactement d'où pouvait provenir ce bouleversement, mais plus il réfléchissait, plus il se rendait compte que cette fumée n'était rien d'autre qu'une brume épaisse.
ELEtait-ce naturel ou bien était-ce une action de la part des mangemorts ? Peu lui importait. Ce brouillard pouvait être à double tranchant sachant qu'il pouvait en tirer des avantages tout comme les mangemorts afin de surprendre ses adversaires avec une attaque soudaine.
ELConscient du risque qu'il prenait, il décida de s'enfoncer dans l'abysse brumeuse en marchant lentement dans la rue en direction de l'endroit où se trouvaient les mangemorts quelques secondes auparavant après avoir fait un signe de main à Arwen, lui indiquant de rester là où elle était afin de couvrir ses arrières. Mais soudain, après quelques mètres de progression dans le brouillard, un grognement se fit entendre puis une silhouette de quelques mètres de haut émergea devant Elfric.
ELLégèrement inquiet, ce dernier put rapidement remarquer qu'il s'agissait d'une lourde chose certainement faite de pierre possédant quatre membres et qui marchait sur ses deux pieds tandis que les deux autres membres faisaient office de bras... Des bras qui, dans une puissance extraordinaire, foncèrent droit en direction du jeune membre de l'Ordre du Phénix qui, surpris par cette attaque soudaine, n'eut pas d'autre choix que de se jeter à terre pour esquiver le violent coup de poing de la table enchantée.
ELTombé à terre, le jeune homme se retourna rapidement sur le dos et recula rapidement afin de faire face à son adversaire de pierre dont le bras était resté enfoncé dans le sol à cause de la violence du choc. Il lança alors en direction des pieds de ce dernier un " Terra soluenta " qui eut pour effet de faire apparaître un sable mouvant en dessous de lui.
ELEtant déjà coincée au sol et à cause de sa masse très importante, la table ne mit pas beaucoup de temps avant de s'ensevelir lentement, mais suffisament, afin de ne plus être une menace pour Elfric qui se releva alors du mieux qu'il pouvait après son esquive assez violente et après avoir observé la disparition progressive de son adversaire de pierre. Mais rien de grave ne lui était arrivé.
ELCette fois-ci, il pensa qu'il serait plus prudent de mettre fin à ce brouillard pour plus de sûreté.
EL* Ventus * prononça-t-il en informulé tout en décrivant un cercle autour de sa tête avec sa baguette dont il pointa ensuite le bout effilé en direction du ciel. Aussitôt, une bourrasque de vent s'engouffra dans la rue et balaya cette dernière de l'épaisse brume qui l'encombrait. Elfric regarda alors attentivement autour de lui... Rien, personne en vue.
ELOù étaient-donc passés les mangemorts et Arwen qu'il venait de quitter il y avait de cela quelques secondes ? Les mangemorts avaient-ils fui ou bien s'étaient-ils cachés ? Qu'était-il arrivé à Arwen ? Pourtant, il s'avérait que 14 avait proposé à Elfric que chacun fasse preuve de ses talents respectifs. Si les meilleures performances des mangemorts étaient la fuite, cela n'étonnerait pas beaucoup le jeune infirmier. Mais sur le coup, cela l'aurait vexé...
ELC'était alors qu'une voix familière provenant d'au-dessus de sa tête se fit entendre. Elle provenait du toit d'une des maisons :
EL- Monsieur Lukin, regardez sur les toits ! J'ai vu un mangemort partir dans cette direction ! dit l'elfe de maison d'Elfric en pointant son doigt en direction des toits des maisons qui se trouvaient de l'autre côté de la rue où il se trouvait.
ELElfric regarda alors attentivement l'endroit que voulait lui montrer Tellior, mais à cause de l'obscurité de la nuit et bien que la rue soit éclairée par les rayons de la Lune, il ne voyait aucune forme humaine à l'horizon.
EL- Très bien Tellior, je vais voir ça. Quant à toi, va prévenir Arwen que je m'occupe d'un des mangemorts qui est parti sur les toits et qu'il faudrait qu'elle parte à la recherche du second. Dis-lui aussi qu'elle fasse attention à elle. Retrouve-là et vite, car il me semble qu'elle a quitté ses positions. Va la prévenir ! dit Elfric en regardant une nouvelle fois en direction de l'endroit où devait se trouver Arwen lorsqu'il lui avait fait signe de rester derrière lui afin de le couvrir. Mais sa silhouette normalement visible malgré l'obscurité n'était plus là..
EL- Oui Monsieur... répondit la créature avant de transplaner afin de partir à la rencontre d'Arwen.
ELLe jeune homme se tourna alors vers les maisons situées de l'autre côté de la rue et se lança sur lui en informulé un * Assentio * qui lui permit alors de s'élancer en direction du toit d'une des maisons et d'atterrir sur ce dernier après avoir effectué un bon de plusieurs mètres sans le moindre effort.
ELPrudemment, il marcha alors sur les tuiles glissantes à cause de l'atmosphère humide en direction de l'endroit que lui avait indiqué Tellior. Le mangemort ne devait pas se trouver très loin, c'était pour cela qu'Elfric était sur ses gardes, sa baguette à la main.
ELMalgré ses efforts et son déplacement progressif sur les toits successifs des maisons, il n'arrivait pas à retrouver le mangemort en question. Il décida alors d'attirer et provoquer ce dernier afin de le faire sortir de sa potentielle cachette :
EL- Montrez-vous afin que je sache où vous vous trouvez mangemort ! A moins que la fuite ne soit l'un de vos principaux talents ? ! Je n'en serais pas du tout étonné !
ELElfric attendait maintenant une quelconque réaction de la part du mangemort qui devait se trouver et se cacher sur les toits des maisons de Pré-au-Lard... toujours sa baguette prête à l'emploi et ses yeux parcourant du regard tout ce qui se trouvait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Misscouette
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Arwen Misscouette, Ven 23 Mai - 12:20


Elfric fit un signe à Arwen pour lui signifier de rester en arrière et il s'avança au travers de la brume, en direction des mangemorts. L'auror le regarda faire, mais elle s'aperçut que les mangemorts avaient disparu de leur champ de vision. Elle avait du mal à y voir clair au travers de cet épaisse fumée qui les entourait tous. Tout à coup elle vit Elfric se jeter à terre. Une chose bizarre dotée de quatre membre le menaçait. Mais elle n'eut pas besoin de réagir, car le jeune membre de l'ordre se débrouilla très bien tout seul. Après avoir enliser l'objet maudit, il fit se lever le vent afin de dissiper cette brume qui les empêchait de voir.

Arwen comprit que les mangemorts préparaient un sale coup car les deux ennemis n'étaient plus dans la rue. Elle se changea alors en hibou afin de survoler le quartier et d'essayer de les localiser grâce à ses sens. Lorsqu'elle était sous la forme de cet animal, son ouïe et sa vision étaient bien plus développé. Elle pouvait entendre un rongeur courir à plus de cinq cents mètres.

Elle se mit alors à survoler l'ensemble des rues. L'auror-hibou vit alors qu'un des mangemorts était sur les toits, mais il en manquait toujours un. Pourtant elle entendait des pas qui n'étaient pas ceux d'Elfric qu'elle connaissait si bien. L'autre mangemort n'était pas loin, mais invisible à l'oeil nu. Elle regarda mieux en direction de là où venait les pas, et Arwen pu constater qu'il y avait bel et bien quelqu'un. Une sorte de silhouette transparente se dessinait sur les murs de la rue. *Tiens tiens, un sort d'invisibilité mais qui ne semble pas parfait, à moins qu'il n'arrive à sa fin...* Arwen se percha alors sur un paneau et ne quitta pas des yeux la silhouette. Elle décida alors de reprendre sa forme humaine et se retrouva alors assise haut perchée, sur le panneau. Elle sortit sa baguette de sa botte et la pointa discrètement sur le mangemort qui se croyait invisible *Terraballi Mortis!* Puis elle enchaîna avec un nouveau sort du laboratoire qu'elle n'avait pas encore eut l'occasion d'essayer. *Abyssum Appa!* Elle espérait que la combinaison de ces deux sorts piègerait 76.
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Nina, Jeu 26 Juin - 14:50


Nina revenait d'une discussion avec Valentin dans le Parc de Poudlard. C'était l'endroit ou elle allait toujours lorsqu'elle avait besoin de prendre l'air. Lorsque les deux amis s'était quittés, Nina avait voulut passer par Pré-au-Lard, un petit détour certe, mais elle voulait marcher et boire un verre de jus de citrouille. Malgrès que l'été pointait le bout de son nez, il ne faisait pas si chaud dans le village Sorcier. La jeune femme avait appris que Lucie et Nymphadora avait aménagé ensemble, ici, dans les rues de Pré-au-Lard. Mais ou? Cà, elle n'en avait aucune idée. Peut-être qu'elle rencontrait les deux ou une des deux jeunes femmes qui avaient été ses camarades, amies et confidentes à un certain moment. Mais depuis qu'elles avaient toutes trois quittés l'académie Poudlard, elles ne s'étaient jamais revues. Toutes trois avaient fait leurs vie, Nina était restée à Poudlard pour enseigner et pour Nymphadora et Lucie, Nina ne savait pas. C'était dans ce but qu'elle voulait revoir les deux jeunes femmes, parler de ce qu'elles avaient fait après l'école, ce qu'elles devenaient et toutes choses comme ca... C'est en repensant à ces amies "perdues" que Nina marchait. Elle était tellement occupée à penser qu'elle n'enttendit pas tout de suite qu'une personne l'appellait. Cette même personne du s'y reprendre à 3 fois avant que Nina ne se retourne et découvre le visage de Nymphadora...
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Nymphadora Lupin, Jeu 26 Juin - 15:41


Nymphadora était assez pressée, elle avait deux ou trois trucs à faire mais ne savait pas par où commencer. Il fallait qu’elle se rende à la banque donner les salaires et puis faire un tour à Sainte-Mangouste vérifier que personne n’avait besoin d’elle, même si cela semblait peu probable. Cela faisait longtemps qu’elle avait eu ce travaille et ça n’avait pourtant rien changer dans sa vie, elle n’avait presque rien à faire là-bas juste vérifier la paperasse et prendre les poussières de temps en temps comme métier de guérisseuse, elle avait connu mieux. Et puis, pour finir, elle aurait bien aimer faire un peu le ménage dans leur petite maison à Lucie et elle. Il est vrai que la magie pouvait passer le torchon à sa place mais elle préférait le faire elle-même pour est sûre que tout soit bien propre et de toute façon, on est jamais mieux servis que par soi-même. Pour revenir à nos moutons, la jeune banquière était entrain de vagabonder en petite tenue dans sa salle de bain et sa chambre à la recherche de ses vêtements qui se trouvait Merlin sait où. Encore heureux que Lucie n’assistait pas à ce spectacle ! ! En dessous de son lit, elle trouva une longue robe blanche et sous sa couverture une grosse ceinture brune qu’elle posa sur ses hanches et qui remonta jusque sous ses seins. Elle ne savait pas pourquoi ses habits se trouvaient là mais bon après tout, ils ne sentaient pas mauvais, avaient l’air plus ou moins repassés alors pas besoin de se tracasser plus, elle était enfin vêtue, c’était le principale. Un petit chignon vite fait bien fait de toute façon ce n’est pas aujourd’hui qu’elle allait croiser le prince charmant. Nymphadora jeta un regard au réveil poser sur sa table de nuit, il était déjà deux heure de l’après-midi fallait qu’elle se dépêche maintenant.

Elle dévala les escaliers quatre à quatre, prit sous la commode de l’entrée un mp3 moldu acheté dernièrement lors d’un voyage en France, elle appréciait beaucoup la musique moldue. Elle du s’y prendre plusieurs fois pour l’allumer mais dès que ce fut fait, David Ghetto a chanté dans ses oreilles. Pas le temps de chercher après ses clés, elle ferma la porte avec la magie, elle trouverait bien ses clés un jour ou pas… C’était un peu comme ça avec toutes ses affaires. La jeune femme avait un mal de crâne atroce mais il fallait quand même qu’elle fasse ce qu’elle avait à faire. Elle essaya de se remémorer la soirée d’hier, qu’avait-elle pu faire pour se retrouver dans cet état, ses vêtements jetés n’importe où, une migraine et un trou de mémoire sur sa journée d’hier. Elle n’allait pas vraiment bien ces derniers temps, la vie n’avançait pas comme elle le voulait et elle ne pouvait rien y changer. Lucie qui était souvent absente et Nymphadora se retrouvait seule dans la petite maison et elle s’ennuyait beaucoup. L’ex-Gryffondor aurait pu aller se promener, sortir, voir des gens mais le seul problème c’est qu’elle n’était rester en contacte qu’avec sa meilleure amie. Et en y réfléchissant bien, elle n’avait jamais été proche avec beaucoup de monde, elle avait toujours pensé qu’une seule personne lui suffirait mais elle se rendait compte que sa façon de penser avait été stupide mais qu’il était trop tard pour revenir en arrière…


Pour revenir à de choses plus plaisantes, la guérisseuse fredonna les rares paroles de la chanson, "Tomorrow can wait Dance all through the night Sleeping all day ". Dormir toute la journée, si elle avait pu, elle l’aurait fait et à cette heure, serait toujours dans son plumard. Mais toutes les bonnes choses ont une fin ! Elle regarda un peu le paysage, les maisons qui entouraient la sienne, tout cela commençait à devenir un peu familier. Les rues étaient presque vides malgré le beau temps présent, le soleil déposait ses éclats sur sa peau, si elle pouvait un peu bronzée et ne plus avoir cette éternelle peau qui avait la couleur d’un cachet d’aspirine. Lors de son voyage en France, Nymphadora avait entendu parler de Solarium, elle aurait bien essayer mais paraît que ce n’était pas très bon pour l’épiderme, elle avait donc préférer éviter. Elle avait dit rues " presque " vides, en effet, une jeune femme au ventre un peu arrondi, beaucoup de femmes étaient enceintes ces derniers temps, de long cheveux brun bouclés lui tombaient dans le dos, elle remarqua aussi sa peau brune, elle en avait de la chance. La banquière ne s’était pas rendue compte qu’elle s’était avancée vers la jeune femme et elle en reconnu vaguement les traits. Un souvenir du passé, de la vie au château, d’une petite serdaigle toujours souriante… Nina Lovegood


Elle accéléra le pas et héla le nom de la jeune femme, qu’elle avait changé, grandi, mûri ? Que faisait-elle de sa vie, qu’était-elle devenue ? Etait-elle toujours amie avec Léa ? Après avoir crier deux fois son nom, Nymphadora cru s’être trompée, ce n’était peut-être pas elle mais quelqu’un qui lui ressemble. Elle essaya néanmoins une dernière fois parce que jamais trois sans deux et l’ex-Serdaigle se retourna. La guérisseuse la salua, deux bises sur ses joues et posa les mains sur son ventre rebondi. Un grand sourire aux lèvres comme le temps était vite passé, Nina était déjà enceinte tandis qu’elle, elle courait toujours après le bonheur sans jamais le croiser, comme quoi, la vie n’est pas juste avec tout le monde. Mais elle n’avait pas à se plaindre, elle était en bonne santé, avait de l’argent et profitait de la vie. Les mains sur le ventre de son amie, elle s’imagina le petit embryon qui deviendrait bébé et puis ensuite enfant… Le cycle interminable de la vie. Elle se reconcentra sur la jeune femme, lui prit le bras et marchèrent cote à cote.

- Qu’est ce que tu deviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Nina, Jeu 26 Juin - 16:24


Nina marchait dans la Grand-rue de Pré-au-Lard, elle était perdue dans ses pensées, comme à son habitude. Elle avait entendu quelqu'un l'appeler. Enfin, c'est seulement à la troisième fois qu'elle entendit la voix. Cette voix lui semblait familière, mais impossible de remettre la main sur la personne à qui elle appartenait. Elle se retourna pour en avoir le coeur net et vit Nymphadora Lupin, ou Nympha comme ses amis l'appelaient.

Nymphadora, c'était la jeune gryffondor qui avait la réponse à beaucoup de questions, du moins, dans les souvenirs de Nina. L'ex-serdaigle était très contente de revoir son amie. Elle ne se trouvait pas très présentable avec son bête jeans tout froissé et sa grosse veste qui n'était pas propice à la saison. Le temps que Nympha arrive jusqu'a elle, Nina s'épousetta un peu et "repassa" son pantalon à l'aide de ses mains.

Lorsque la jeune femme arriva à Nina, la première chose qu'elle fit c'est poser ses mains sur le ventre de son amie. Elle avait l'air en extase devant le ventre rond de son amie. * Surement en train de penser à cet embryon... On ne la changera pas notre Nympha! * Nina rit intérieurement. Ca semblait surprendre son amie qu'elle était enceinte à cet âge là, 17 ans, c'était quand même jeune, c'est vrai... Mais maintenant, c'était un peu tard pour revenir en arrière.

Après avoir touché le ventre de son amie, Nymphadora la prit par le bras et l'emmena marcher. Tout en marchant, l'ex-gryffondor prit la parole en demandant à Nina ce qu'elle devenait. La jeune espagnole répondit alors, le sourire aux lèvres.

-Après nos études je suis restée à Poudlard, j'ai pris la place de notre professeur d'Histoire de la Magie, Loldu, qui avait démissionné ou quelque chose dans ce genre là. Tu sais à quel point j'aimais l'histoire. Puis j'ai fait la connaissance d'Annastasya, qui était patronne de Léa à l'époque. On a tout de suite sympathisé et elle m'a proposé d'aller habiter avec elles, au dessus de leur bar. Ensuite j'ai rencontré Téméraire, j'ai eu le coup de foudre si on peu dire. Puis un jour, il m'a annoncé qu'il repartait chez lui. Je n'ai appris que deux semaines plus tard que j'étais enceinte, je ne l'ai pas prévenu, ca ne servait à rien. De plus, je ne savais pas ou il était. Et voilà. Sinon, j'ai appris que Lucie et toi avez acheté une petite maison. Et vous deux, toujours meilleures amies? Vous devenez quoi?

Nina s'arrêta là, repensant à ces années d'études folles avec Nympha, Lucie et Léa.

C'était le bon temps! Lacha-t-elle tout haut, sans s'en rendre compte. Oups, d'ésolée je pensait tout haut. Rajouta la jeune femme sous le regard inquisiteur de son amie.

Puis elle se re-perdit dans ses pensées. Repensant au temps ou elles se retrouvaient au moins deux fois par semaine pour se raconter toutes sortes de choses. C'était vraiment le bon temps! Puis Nina revint au temps présent lorsque Nympha lui répondit...
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Nymphadora Lupin, Sam 28 Juin - 22:26


Nymphadora écoutait le petit mono récit de son amie et bien elle avait vécu beaucoup de choses depuis leur dernière année à Poudlard. Elle avait un métier qu’elle semblait apprécier et qui lui allait bien. Elle était contente que son amie garde la tête haute et qu'elle n'ait pas pleurer en lui annonçant qu'elle avait été abandonnée par son copain et se retrouvait donc seule avec un bébé sur les bras. On verra bien ce que le destin reserve à Nina pour le futur, un mal pour un bien non ? Elle avait eu le mal, le bien devait forcément venir maintenant. Nymphadora se rappelait de Loldu comme si c’était hier la dernière fois qu’elle l’avait vu, ce qui n’était pas vraiment le cas.

Flash Back On

Un soir de noël, la jeune Gryffondor était venue au bal seule et dans une belle robe de soie verte. Elle se rappelait de ce jour comme si c’était hier, lors de sa première année à Poudlard, elle n’aimait que le cours d’histoire de la magie qui lui permettait d’apprendre beaucoup de chose et de faire gagner des points pour sa maison, qui pourtant n’a jamais gagnée. Sa mère lui avait envoyée une robe verte, sa couleur préférée après le rouge, et lui avait conseillé d’aller faire un tour au bal même si elle n’y trouvera pas son éternelle meilleure amie : Lucie et qu’elle n’allait sûrement pas trouver chaussure à son pieds niveau garçon, fallait dire qu’elle a du caractère la petite.

Dans la salle de la salle de bal, elle avait trouvé son professeur d’histoire de la magie, seul et affalé sur une chaise, lui aussi tout le monde semblait l’éviter tout comme la peste. Etant jeune, Nymphadora était assez timide et réservée et c’est avec beaucoup de courage qu’elle avait été trouvé son jeune professeur. Fringué comme un clown, avec une affreuse chemise jaune, elle avait passé ce détail là. Par contre, elle n’oublierait jamais la merveilleuse soirée qu’elle avait passée, merveilleuse, tu parles. Loldu avait commencé à pleurer pour sa copine qui avait été tuée par des mangemorts, grâce à lui, quelqu’un avait sali sa robe avec de l’alcool et un cadeau lui avait explosé en pleine tête, vraiment magnifique oui. Mais ce n’était pas le pire, à la place de l’invité à danser, il l’avait fait nettoyer avec les elfes de maison et était parti sans même lui dire au revoir. Elle en garderait un goût amer dans la bouche assez longtemps.

Flash back off


La jeune femme ne sut pas s’attendrir sur le sort de Nina, elle n’avait jamais pu compatir avec le malheur des autres, un très mauvais défaut. Elle la regarda néanmoins et essaya de comprendre comme elle avait pris la nouvelle, avec gaieté, tristesse, énervement…Aurait-elle acceptée de se laisser abandonner comme ça par quelqu’un qu’elle aurait aimé et qui l’aurait enfantée ? Pas du tout, il fallait déjà qu’elle ait le coup de foudre ce qui ne risquerait pas d’arriver vu qu’elle ne croyait pas en ces choses là. Elle était heureuse pour Nina car là où bien des femmes se seraient suicidées, elle tenait encore debout, gardait son enfant et était bien décidée à l’élever du mieux qu’elle le pouvait. Elle tirait son chapeau à cette jeune femme bien courageuse. Comme elle avait changé, en tout cas, son amitié avec Léa restait intacte, inviolée et malgré tout ce que les deux jeunes femmes avaient traversés ensemble, elles restaient liées. Par contre, elle ne connaissait pas Annastasya mais qu’importe, Nina était assez grande pour savoir avoir en qui avoir confiance et si elle pouvait ou non habiter avec elle. En d’autres mots, elle avait réussi sa vie quelques points sombres venaient noircir le tableau mais pas de trop.

Quand elle lui retourna la question, Nymphadora voulu lui répondre rien ! Qu’avait-elle fait de sa vie ? Rien, c’était simple, court et compréhensible mais ce n’était pas totalement vrai. Bien sûr qu’elle était toujours amie avec Lucie Chang, du moins, elle voulait le croire. Celle-ci ne donnait plus souvent signe de vie et elles ne sont jamais restées aussi longtemps sans se voir depuis qu’elles habitent ensemble, il y a de quoi regretter Poudlard. C’est en pensant à tout ça que Nymphadora se rendit compte d’une chose, elle ne savait pas ce que sa meilleure amie faisait de sa vie, oui elle était professeur mais c’est tout. Et, à ce qu’elle savait, être professeur n’avait jamais demandé autant de temps, alors à quoi sa meilleure amie consacrait-elle son temps libre ? Mystère. Voyant le regard insistant de la future maman, elle décida de lui répondre.

- Oui, Lucie et moi sommes toujours amies mais plutôt d’une amitié loin des yeux près du cœur. On ne se voit plus trop et nos retrouvailles se finissent toujours en larmes. On vient d’acheter une petite maison dans les rues de Pré-Au-Lard, je te la ferai visiter un jour. Sinon, j’ai trouvé du travail depuis longtemps déjà, j’ai deux postes de guérisseuse à Sainte-Mangouste, je m’occupe de deux étages assez inactifs et je suis devenue récemment la nouvelle banquière. Toujours pas de petit ami mais je ne m’en plains pas, je vis bien ainsi. Je suis encore préfète et m’occupe des petits jeunes de ma maison et des rondes nocturnes habituelles à effectuer pour vérifier qu’ils sont tous bien dans leur lit. Même si avec le temps je me demande à quoi ça sert vu que je n’ai encore chopé personne mais je ne désespére pas, ça va venir. sinon, je passe mon temps à ranger la maison et oui, je suis une maniaque et récemment j'ai envie de voyager. Je suis déjà allée en France mais d'autres pays me tentent, je ne sais pas encore où sera ma prochaine destination mais je compte bien changer un peu d'air.

Elle souriait malgré elle, était-ce vrai tout ce qu’elle venait de raconter ? Etait-ce vraiment sa vie ? Peut-être que oui, peut-être que non… La seule chose, c’était qu’elle avait vraiment envie de voyager, de voir de nouvelles têtes, mais ça l’éloignerait de tout le monde, de Lucie, de son travail, du QG et elle savait pertinemment qu’elle ne pouvait pas tout quitter tout ça sur un coup de tête. Que quoi qu’elle dise, quoi qu’elle pense, des gens avaient besoin d’elle et avait besoin du travail qu’elle fournissait. Fin soit, fin du chapitre, aujourd’hui, on sourit, on fait le fête, on boit, on mange…On fait tout ce que l’argent nous permet de faire. Nymphadora adressa un sourire à Nina et elle s’imaginait la vie dans dix ans :

La jeune femme aurait accouché d’un petit garçon, prénommé valait mieux pas qu’elle imagine ça parce que niveau nom elle avait des goûts de chiottes, celui-ci allait bientôt faire ses études, à l’instar de sa mère et de son père, à Poudlard. Il aurait eu une bonne éducation, par sa mère et par sa copine Léa qui auprès du jeune homme serait plus comme une tante que comme une amie de sa mère. Celle-ci serait encore professeur plus toute jeune mais pas encore vieillissante quelques rides au coin des lèvres, sur le front et près des yeux mais c’est tout. La même joie de vivre et de croquer la vie à pleine dent l’animerait.Toujours amie avec Léa, habitant le même appartement, elle aurait refait sa vie avec un homme assez intelligent pour ne pas abandonner sa femme et cette dernière serait pour la deuxième fois enceinte mais aurait tout pour être heureuse.

- C'est beau de rêver de conneries.un nouveau sourire. Désolée, moi aussi je parlais tout haut et toute seule, visiblement. Et comment il va s'appeler ton bout de chou?
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Nina, Lun 7 Juil - 18:00


[Déso du RP pas aussi long que le dernier, mais là, j'ai du me gourer...]

Nymphadora semblait perdue dans ses pensées. Son amie ne préféra pas la tirer comme ca de ses pensées, elle attendit que Nymphadore prenne la parole. Elle raconta sa vie d'après Poudlard, enfin, sa vie à elle et celle de Lucie, plus ou moins. Sa meilleure amie travaillait beaucoup, à ce que disait Nympha. Et leur amitié n'étaitt plus vraiment ce qu'elle était autre fois, bien qu'elles soient toujours meilleures amies, elles ne se voyaient plus si souvent. Evidemment, à Poudlard, c'était facile de se voir tout les jours, en cours et tout ca. Mais maintenant, c'est fini! On travaille, on est bien obligée de le faire et ne n'a plus autant de temps libres... Maintenant qu'elle y repensait, Nina non plus ne voyait plus autant Léa. Enfin, faut dire aussi qu'elles s'étaient très gravement disputée, que Léa était partie vivre avec une amie à elle et n'avait pas donné de signes de vie. Une amitié loin des yeux, près du coeur ce sont les mots employé par Nympha, décrivant son amitié avec Lucie. C'était la même chose, pour le moment, entre Léa et Nina. L'ex-Serdaigles prit son amie par l'épaule.

Tu sais pour le moment, Léa et moi, c'est la même chose... On s'est disputée et elle est partie de l'appart. Depuis, nous nous sommes réconciliée mais elle n'est pas encore revenue vivre à l'appart.

Puis, Nymphadora semblait se reperdre dans ses pensées. Son ami se risqua à l'en retirer, cette fois.

-Tu.... Déso, tu pensais à quoi?

-C'est beau de rêver de conneries.

*Beuh? * Ce n'était pas grave, juste un moment d'innatention de la part de l'ex-Gryffondor, Nina en était sûre. Elle allait surement répondre à sa question, d'une seconde à l'autre. Mais à la place, elle rajouta.

- Désolée, moi aussi je parlais tout haut et toute seule, visiblement. Et comment il va s'appeler ton bout de chou?

-Beuh... C'est pas grave. En fait, comme je ne sais pas si ca va être un garçon ou une fille, je n'y ai pas encore réfléchi...

C'est vrai au fait, elle devrait commencer à chercher d'ailleurs. Bien qu'elle ne soit enceinte que depuis quelques semaines, il fallait trouver un nom pour ce bébé. * Plus tard, j'y réfléchirais plus tard... * Toujours reporté au lendemain, même si elle savait le faire le jour même, telle était la devise de la jeune femme. Qui n'était plus aussi travailleuse qu'au temps ou elle était encore à l'école en tant qu'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Sara Shake, Jeu 17 Juil - 20:50


Lorsque Sara fut sûre que Mangemort 48 était parti de Pré-Au-Lard, elle se sentit soulagée. Son coeur qui cognait fort contre sa poitrine se calma peu à peu et retrouva un rythme normal. La jeune fille avait échappé de peu à la mort ; c'était un jour de chance - enfin, façon de parler.

Sara était libre, oui. Mais il restait un problème à régler : elle était attachée et cachée dans un coin sombre. Il fallait qu'elle sorte de sa cachette et qu'elle se montre à la populace. Mais un deuxième problème se posait... Elle avait presque été vidée de son sang par le vampire et elle était faible - et la faim se faisait ressentir.

Comment allait-elle s'en sortir ? Sara n'en avait aucune idée. Elle savait qu'elle se trouvait à Pré-Au-Lard mais dans quel quartier ? Aucun bruit ne venait troubler le silence qui pesait sur le village.

Il fallait qu'elle trouve un moyen de marcher au moins à la lumière de la lune. Mais les liens qui la retenait était fort bien serrés et chacun de ses mouvements étaient inutiles. Elle aurait pu essayer de prendre sa baguette magique dans sa poche et d'envoyer des étincelles rouges avec mais... le Mangemort la lui avait cassé.

Avec un effort suhumain, Sara se coucha sur le côté. Le contact du pavé froid lui fit du bien. Elle n'avait remarqué à quel point elle avait chaud. Mais si elle restait ainsi, elle allait attraper un rhume. La jeune Serdaigle se tortilla comme un serpent et avança lentement vers la lumière.

C'était une tâche asse ardue vu son état de faiblesse et la faim qui la consummaient. Néanmoins, Sara continua jusqu'à ce qu'elle n'en put plus. Son bras lui faisait mal en raison des piqûres qu'elle avait subies.

Sara se mit sur le dos et contempla les étoiles dans le ciel de la nuit. Elle savait qu'elle était visible à présent mais combien de temps allait-elle attendre que quelqu'un vienne ? Elle ferma les yeux et commença à s'endormir...
Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Hancock, Jeu 17 Juil - 21:13


Il faisait sombre dans les rues de pré-au-lard. Valentin devait retourner a Poudlard, aujourd'hui il avait pu sortir pour aller s'acheter quelques trucs chez Zonko et faire un tour aux trois balais. Ces poches étaient remplies de bonbons provenant de chez Honeydukes. Il avait fait de bon achat et son sac dans lequel il avait placés ces gallions était à présent vide. Les rues de pré-au-lard était donc sombre et Valentin ne voyait que grâce à la lueur que donnait la lune ainsi qu'à quelques réverbères allumé. C'est pour sa qu'en marchant il regardait droit devant lui, sans regarder sur quoi il pouvait marcher et donc il se prit les pieds dans quelques choses de durs et se retrouva au sol :

AAAAaaargh. Bordel !!!

Le bordel fut suivie de quelques juron inventé par Valentin. Lui-même ne savait pas ce qu'il voulait dire. Après avoir prononcé une bonne vingtaine de juron il regarda sur quoi il s'était trébucher. Un bras ?? Suivie d'une tête ainsi que des jambes, le tout était attaché. Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'il comprit qu'il avait foncé dans une femme et que celle-ci était bâillonée et attachée. Valentin se releva alors très vite et entreprit de détacher la femme. Il n'osait pas utiliser sa baguette si jamais il faisait un geste maladroit et qu'il coupait quelques choses d'autres que les cordes. Une fois la femme détachée il lui dit :

Désolé pour le bras. Que vous ait-il arriver ???

Valentin se doutait un peu de ce que la fille allait dire. Soit elle lui disait qu'elle ne voulait pas en parler. Soit elle lui répondait que c'était un mangemort, ou bien était-ce autre chose on ne sait jamais. Il attendit que la femme lui répondent. Elle devait a présent avoir mal aux poignets à cause des cordes qui les maintenaient immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Sara Shake, Jeu 17 Juil - 21:29


- AAAAaaargh. Bordel !!!

Sara se réveilla en sursaut. Quelqu'un avait crié et était tombé après avoir trébuché sur elle. Sara gémit de douleur car ce quelqu'un avait heurté son bras meurtri.

Un visage apparut au-dessus d'elle mais elle ne vit pas de qui il s'agissait, en raison du contre-jour. Elle savait que c'était un garçon, qui devait avoir une bonne imagination pour sortir autant de jurons de sa bouche.

Sara sentit qu'il chipotait ses liens pour la détacher. Il n'utilisa pas sa baguette - sans doute de peur la blesser. Mais heureusement, les cordes furent vite enlevées et la jeune fille put enfin bouger librement. Elle prit soudain conscience qu'une douleur lui lancinait les poignets, les jambes et les chevilles.

- Désolé pour le bras. Que vous ait-il arriver ???

Sara remua faiblement et s'assit tant bien que mal. Elle put voir alors qui était son sauveur : un jeune garçon d'environ 16 ans, élève de Poudlard, à Serpentard vu son insigne.

- Je... J'ai été enlevée par un Mangemort...

Parler était difficile.

- Il a... il m'a presque vidée de mon sang...

Sara déglutit.

- Emmène-moi à l'infirmerie, je t'en prie...

Sara retomba sur le sol. Sa tête était lourde et elle se sentait étourdie.

Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Hancock, Jeu 17 Juil - 22:00


Valentin écouta la fille, elle lui expliqua qu'elle avait été enlevée par des mangemorts et qu'il l'avait presque vidée de son sang. C'est vrai qu'elle avait beaucoup de blessure, enfin celle qui était visible peut être en avait-elle d'autre ?! Ensuite elle demanda à Valentin de l'emmener à l'infirmerie. Celui-ci se releva alors. Il ne savait pas trop quoi faire, il commençait à transpirer qu'allait-il faire. Il regarda la fille et se mit a bégailler comme elle l'avait fait auparavant sauf qu'elle avait une bonne raison :

Ouai...mais... heu... ouai...heu....
Valentin Bradford

Il ne savait même pas pourquoi il avait dit son nom. Surement parce qu'il était un peu perdu. La jeune fille avait dû le remarquer. Il se mit une petite gifle pour qu'il se reprenne ensuite il se tourna vers la fille meurtrie et la regarda. Maintenant il était debout. Il essaya de se souvenir d'un sort permettant de faire bouger un corps c'est alors qu'il se souvint de se sort. La formule était facile mais, dans cet état de stress Valentin arriverait-il à le lancer. Il prononça alors la formule :

Mobilicorpus

Au grand étonnement de Valentin le sortilège réussit et la fille sentit son corps se soulever a quelques centimètres du niveau du sol. Il fallait maintenant qu'il la fasse avancer. Oui, la faire avancer mais, comment il devait faire. Faire aller sa baguette vers l'avant ou bien pousser le corps avec ses mains. Il n'en savait rien. Peut être la fille le savait-elle. Après tout elle avait l'air d'être une sorcière adulte et Valentin pensait même l'avoir déjà vue a Poudlard. Il la regarda avec un sourire stressé et lui dit :

Et ... heu ... maintenant je fais co... comment pour vous faire...re avancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Sara Shake, Ven 18 Juil - 19:47


Sara entrouvrit les yeux et vit que le jeune homme s'était relevé. Il semblait un peu perdu, peut-être choqué par le court récit de Sara.
Navrée, pensa Sara.

- Ouai...mais... heu... ouai...heu.... Valentin Bradford

Répondit-il à la supplication de la jeune fille. Il avait également dit son nom. Mais au moins, Sara savait l'identité de son sauveur. Elle penserait à le remercier quand elle serait rétablie... D'ici là, il fallait qu'il l'aide à aller à Poudlard. Valentin devait avoir trouvé une diée car il avait levé sa baguette.

- Mobilicorpus

Sara sentit que son corps s'élevait de quelques centimètres. Tant mieux, car le béton commençait à devenir dur.

- Et ... heu ... maintenant je fais co... comment pour vous faire...re avancer ?

Sara eut un petit sourire. Il avait dit "vous".

- Déjà, tu peux me tutoyer, je ne suis pas plus vieille que toi, dit-elle dans un souffle.

Quant à la question de la faire avancer...

- Je crois que tu dois utiliser ta baguette.

Sara ferma les yeux avant d'ajouter :

- Au fait, merci... Je suis Sara.
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Eurora, Ven 18 Juil - 20:28


Vers la fin de la journée où elle s'était rendue sur l'Allée des Embrumes pour quelques achats dont elle avait besoin (en tous cas un), ainsi qu'une rencontre tout à fait curieuse de cette personne dont elle était certaine de connaître la voix, Eurora transplana de nouveau à Pré-au-Lard. Alors qu'elle avançait d'un pas tranquille car elle ne voyait pas de raisons de se presser, elle s'arrêta au beau milieu de la rue qu'elle traversait à présent.

Au loin, une silhouette se trouvait en l'air et une autre silhouette qui semblait la faire voler, la conduisait.... Son cerveau se mit à penser à toute vitesse. Qu'est-ce que cette personne faisait en l'air? Si elel était en l'air, peut-être était-ce car elle ne pouvait pas marcher?... Etait-elle blesser?... Eurora plissa les yeux pour essayer de voir qui la faisait léviter. A son grand soulagement, il ne lui semblait pasêtre un Mangemort. Lui? Pourquoi pensait-elle que c'était un garçon, elle n'en avait aucune idée... Peut-être était-ce quelque chose dans sa tenue ou autre chose... Quoiqu'il en soit, elle se remit à marcher et bientôt à courir vers els deux silhouettes plus bas dans la rue. C'est alors qu'elle s'arrêta soudain à quelques mètres et son coeur sembla rater un battement.


- Sara?!

Après son enlèvement, la jeune fille s'était rongée les sangs par peur que el Mangemort ne la tue ou ne lui fasse quelque chose de pire encore... Un sort peut-être similaire à celui de son chien... Elle ne savait pas. Mais elle fut contente de voir qu'elle était en vie.
Néanmoins, elle ne semblait pas en parfaite état, si l'on pouvait employer ce mot.
Elle reconnut immédiatement l'adolescent qui était avec elle pour l'avoir rencontré dans la bibliothèque il y avait quelques temps. Valentin Bradford semblait un peu perdu d'après ce qui lui parut...
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Sara Shake, Ven 18 Juil - 21:01


Après s'être présentée à Valentin, Sara crut s'en aller pour le pays des rêves. Ses pensées dérivaient tandis que le jeune homme de Serpentard la conduisait à Poudlard, faisant de son mieux pour maîtriser "Mobilicorpus". Tout à coup, Sara entendit un voix derrière eux. Elle pensait avoir déjà entendu cette voix quelque part...

- Sara?!

C'était une fille... qui semblait courir après les deux adolescents. Puis Sara se souvint om elle avait entendu cette voix... Dans le parc, juste avant son enlèvement, quelques heures auparavant. C'était Eurora, une élève de Poufsouffle.

Sara ouvrit les yeux et vit Eurora arriver vers elle. La jeune fille semblait inquiète. Mais elle ne devait plus se soucier du sort de Sara, il était scellé ; elle était sauvée, grâce à la bonté du Mangemort qui l'avait libérée... et grâce à Valentin qui l'avait trouvée rapidement.

- Je vais bien, dit Sara.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 49

 Dans les rues de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 25 ... 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.