AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 52 sur 53
Dans les rues de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53  Suivant
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre

Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Maître de jeu, Mar 1 Mai - 14:05


Le membre 'Artemis Lhow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 86
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 91, Mar 1 Mai - 16:00


Il y avait un déraillement métallique insupportable dans la sadisme du rire de notre ombre. Un quelque chose qui s'apparentait à une pair d'ongles grattant le métal dans une salle d'attente d’hôpital. Le crissement d'une craie sur un tableau noir. Un rire d'acier qui saisissait l'échine et contractait le dos en même temps qu'une sensation étrange s'emparait des  dents sous notre masque. Accompagnée des longs râles d'agonie d'un ventilateur en fin de vie. Et pourtant, tandis que nous riions, nous n'avions par vu surgir une seconde silhouette. Notre filet disparu dans un craquement d'un autre monde. Un nouveau crépitement et voilà le cri de l'enfant qui tombe dans l'oubli.

Nous aimions l'imprévu. Il y eut le frottement atroce des vêtements suants lorsque nous nous tournions vers le nouveau venu, toujours ce même rire d'acier nous découpant les lèvres, le souffle comme uen locomotive en le reconnaissant. Parce que l'auror nous reconnaitrait à toute maladresse de notre part. Nous soufflons une fois. Et sa gerbe d'étincelle nous loupa de peu.

Alors nous arrêtâmes de rire. Parce qu'il nous faudrait toute notre concentration pour lui échapper cette fois, parce qu'il n'y aurait pas de conversation entre quatre yeux si il nous attrapait ce soir. Il n'y aurait que le silence oppressant d'Azkaban. Alors nous lui demandions « C'est tout ?  » un peu déçu, il fallait bien l'admettre, car nous espérions bien mieux du chef des aurors. nous voulions des étincelles, et nous allions lui en donner quelques unes pour le satisfaire. Parce qu'il était temps de lâcher un peu de mou à notre folie en la déversant dans son crâne. Nous commencions par l'#obscuro, plus simple, et sans réellement demander notre reste, nous enchaînions sur un #Cogitati Calamitas. Va voir, Auror, si il ne te prend pas à toi aussi l'envie de jouer à colin maillard au bord de la falaise maintenant, au lieu d'essayer de nous apprendre la vie les nuits d'orage.




[Statistique Esprit : 65 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Le sort est puissant car la colère de 91 est réelle sur l'instant. Personne n'apprend à un parent comment élever ses enfants quand ce dernier fait déjà son possible. Artemis doit sûrement se retrouver avec quantité de pensées suicidaires désormais. Partage de mal être réussi.
Réussite (11 - 65) : Ce n'est pas une réelle colère qui anime 91, parce que l'auror a su convaincre lorsqu'ils ont parlé lors de leur dernière rencontre. Le sort touche mais son effet est tout à fait banal.
Echec (66 - 95) : Et pourtant 91 ne souhaite pas du mal à Artemis. Parce qu'il a su l'aider une nuit de feu. Le sort n'est pas certain et file s'écraser contre un mur derrière Artemis.
Echec critique (96 - 100) : Il y a quelque chose d'ironique à viser une fenêtre: Celle-ci renvoie les sorts à l'envoyeur.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Maître de jeu, Mar 1 Mai - 16:00


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 64
Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Aysha Brayd, Mar 1 Mai - 20:59




Un soutien en ayant besoin


avec Artemis Lhow et Mangemort 91

Le sang écarlate d'Aysha avait maculé le sol de petites tâches sombres à la manière de petites étoiles. Le métal lui entaillait les vêtements, puis la peau, sous le regard de la silhouette noire. Elle ne voyait plus rien, le regard tournant dans tous les sens, emporté dans sa course par la panique. Soudain, un claquement et un crépitement résonnèrent dans la ruelle par dessus les cris de la préfète. Le filet métallique disparut sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte mais la panique ne la lâcha pas. Soudain, Aysha se raidit et tomba à la renverse. Sa voix s'était coincée dans sa gorge en même temps que ses muscles qui s'étaient soudainement figés. La jeune femme vit la silhouette d'Artémis qui l'avait immobilisée et s'était interposé, faisant face à son agresseur.

Aysha tenta de reprendre ses esprits. Elle ne pouvait plus bouger et ne pouvait qu'observer la scène, impuissante. Elle n'était d'ailleurs pas sûre qu'elle aurait pu leur être utile : elle s'était entaillé les bras et les poignets, et avait l'esprit sans dessus dessous. Mais elle n'avait surtout pas les capacités des deux autres qui s'affrontaient avec violence. Allongée sur le sol, ne voyant que la moitié de la scène, elle tenta de comprendre ce qu'il se passait réellement à l'oreille. Elle fit couler son regard sur son propre corps et sur son bras qui gisait non loin de son visage. Elle vit avec horreur qu'il était parcouru d'une profonde entaille perlée de sang, responsable de la douleur lancinante qui lui donnait mal à la tête. Son cœur battait dans ses tempes. Elle était incapable de raisonner. Elle était partagée entre terreur et désespoir. Elle aurait voulu mourir là, sur place, sur le bitume. Et éviter ainsi la peur et la douleur.

Un grognement retentit. La bleue tenta de toutes ses forces de tourner la tête, sans succès. Artémis semblait avoir été touché par un sort lancé par le Mangemort. Aysha ne savait plus quoi penser, et elle ne savait pas si elle allait s'en sortir indemne.

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Artemis Lhow, Mar 1 Mai - 22:03



Un souffle, une brise, ton sortilège ne fut pas plus efficace que cela face à ton adversaire qui esquiva sans peine le coup donné dans le vent. Il te nargue et le voile tombe, noir sur tes yeux t'aveuglant totalement. Tu ne distingue plus rien, comme un aveugle dans la nuit, un sourd en plein silence ou un muet qui n'a rien à dire. Te voilà au beau milieu d'une rue, une gamine stupéfixée dans le dos, incapable de distinguer quoi que ce soit autour de toi. Tu es fichu mon pauvre vieux.

Les solutions qui s'offrent à toi ne te réjouissent guère, mais comment pourrais-tu te réjouir devant pareille situation ? C'est littéralement sans espoir, en lançant un nouveau sortilège tu risquerais de blesser un innocent qui passe par là ou de tuer toi même la jeune fille que tu étais venu aider. Piètre Auror que tu es, dire que c'est toi qui est à la tête de l'élite du ministère, tu te fais honte. Ton poignet retombe mollement le long de ton flanc tandis que tu te résignes à te rendre, qu'elle autre solution as-tu ?

Alors tu entends un grognement, la fille derrière doit semble désespérément tenter de se libérer de l'emprise de ton sortilège, mais c'est sans espoir. Tu songes un instant à lui rendre l'utilité de ses membres, mais à quoi bon ... tout est déjà perdu. Son image te reviens, comme un flash dans la nuit. Ta main se crispe sur ta baguette, non, tu ne te laissera pas abattre si facilement ! Tu ne vois peut-être rien, mais pour celle que tu aimes, pour ton enfant à naitre, tu ne peux pas laisser tomber, quand bien même tu n'en est pas digne, tu auras bientôt un enfant à élever !

Ta baguette pointée vers l'arrière, tu lances un Ragnarok histoire de protéger la fille. Tu sais qu'elle au moins n'aura pas bougée, ce qui moins sûr concernant ton adversaire. Il te faut viser large, au risque de subit toi même les relents de ton attaque. Aguamenti Multiplicare pour inonder le sol, tant pis si tu es au beau milieu, tu n'avais cas être meilleur duelliste après tout. Electrocorpus à même le sol, juste devant toi, advienne que pourra.



   
[Statistique Création : 70 – Pas de Bonus/Malus]

   Réussite critique (1-10) : Finalement tu n'étais peut-être pas si nul que ça, ton adversaire reçoit l’électrochoc amplifié par l'eau de plein fouet et tu es épargné, bravo !
   Réussite (11 - 70) : Aie ! Oui, ça pique ! Ton adverse reçoit une jolie décharge, mais ta jambe gauche a également reçu une partie du choc, bravo l'artiste !
   Echec (71 - 95) : Est-ce que ça valait vraiment le coup ? Il n'est même pas dans la zone innondée et t'es le seul à avoir douillé, bravo !
   Echec critique (96 - 100) : Non, mais là c'est le pompon ! Te voilà cloué au sol par de violentes décharges, tu aurais mieux fait de ne rien faire !!
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Maître de jeu, Mar 1 Mai - 22:03


Le membre 'Artemis Lhow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 98
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 91, Mer 2 Mai - 11:05


Tentative de Capture autorisée


Il semblait y avoir une justice divine en ce monde, quelque chose d'impartial qui condamnait avec honneur. Car la pêcheresse colère guidait suffisamment notre bras de sa volonté suprême.Notre sort sembla donc attendre sa cible comme nous l'escomptions. Peut-être retenu quelque peu par une quelconque reconnaissance déniée, mais nous nous refusâmes seulement d'y songer, car au terme d'une courte et infâme pause vouée toute entière au désespoir, l'auror repris contenance et se plaça de nouveau en position de combat. Nous nous attendions à ce qu'il frappe d'estoc et ne nous condâmnes alors à quelques malédiction, mais le destin semblait alors être de notre camp, car guidant l'esprit du redoutable adversaire, ce fut loin de nos bottes que l'eau se déversa. Et ce fut l'autre preux chevalier qu'elle acheva.

Honneur et courtoisie était deux choses disctinctes, et si nous en avions retenu une morale, c'était celle de ne pas se laisser envahir par la seconde comme nous le fîmes ce soit là. Nous approchant de Sir Artemis, nous nous inquiètâmes un instant de son état, envahis par le remords de l'avoir attaqué alors qu'il avait lui même outrepasser ses fonctions afin de nous aider quelques temps auparavant ? Que nenni. Nous étions Sir Nonante-et-Un, fidèle à notre saint seigneur 67, et les règles étaient les mêmes en tout temps, quelques soit notre misérable adversaire. Il nous fallait tenter de le ramener dans l'un de nos donjons. Un misérable « Diantre » fila entre nos lèvres, poursuivi par un « Metalo scencio » dont la prononciation avait au moins l'avantage de sonner un tant soit  peu mérovingienne.



1. Le sort fuse, le filet est bien placé mais la solidité reste à désirer, Artemis peut donc tenter de s'en défaire.
2. C'est un echec cuisant, il faut retravailler notre articulation.
3. Le sort est parfaitement exécuté, Artemis est pris entre les mailles du filet et ne peut s'en échapper, 91 transplane avec lui.
4. le sort nous coûte beaucoup trop en énergie et nous nous mettons à haleter tandis que nous visons à côté de la cible.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Maître de jeu, Mer 2 Mai - 11:05


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Artemis Lhow, Mer 2 Mai - 11:24



Minable que tu es, les idées noires qui assaillent ton esprit te laissent telle une loque humaine, haletante sur le sol, parcourut de spasmes et d’électricité. Tu laisse couler la peine, ta haine et tes larmes tandis qu'en un bruit sourd un filet métallique éclate sur les pavés. Il te faut fuir tel un lâche si tu veux survivre, tu n'as pas le choix alors tu te résignes, c'est la seule chose que tu es en état de faire actuellement.

Tu glisses sur le sol, tu rampes comme une larve, oubliant ton adversaire, oubliant le danger qui guette et qui te menace aujourd'hui plus que jamais. Tu poses tant bien que mal la main sur ton alliée immobile sur le sol et te concentre comme tu le peux sur ta destination : le ministère de la magie. Ta tête se met à tourner et tu sens tes forces petit à petit s'amoindrir. Parviendras-tu seulement à t’extirper de cette situation ?



[Statistique : Physique 55 – Perte de Vitesse (-5) = 50]

Réussite critique (1-10) : Tu parviens à t'échapper sans peine malgré la fatigue qui t'assailli
Réussite (11 - 50) : Tu parviens à t'échapper de justesse de l'endroit
Echec (51 - 95) : La tête te tourne et tu ne décolles pas, c'est bien ta veine, il va te falloir combattre encore ...
Echec critique (96 - 100) : Transplanner dans cet état vraiment ? Te voilà désartibulé, à l'article de la mort, à la merci de ton ennemi (capture automatique)

EDIT suite au lancé de dès : Bon sang c'était juste ... le RP s'arrête ici ! Artemis et Aysha sont parvenus à quitter la zone de justesse ! Merci à toi :kiss:



Dernière édition par Artemis Lhow le Mer 2 Mai - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Maître de jeu, Mer 2 Mai - 11:24


Le membre 'Artemis Lhow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 45
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Mangemort 91, Mar 8 Mai - 10:50


La filet s'écrasa à quelques mètres de sa cible, toujours à terre. Et un instant suspendu pendant lequel nous nous demandâmes si il opterait pour la raison en fuyant, où si il fallait nous attendre à une dernière bravade héroïque de la part de l'Auror. Mais fort heureusement, il sembla suivre la voix de la raison avant de s'emparer du corps inerte de la jeune fille et s'en remettre au néant.

Nous nous autorisâmes alors à souffler, appuyés contre le mur. C'était un de ces combats libérateurs, l'un de ceux nous permettant de régler les comptes de l'autre nous en tout impunité, et il se pourrait que notre colère contre Artemis s'en trouve désormais quelque peu amoindrie. C'était un étrange coktail de reconnaissance et de haine. Peut-être parce qu'il y avait du vrai dans ses mots, du vrai qui avait coupé les maigres convictions que nous avions encore à notre sujet comme des lames de rasoir. Et pourtant il y avait crédit à lui accorder. Alors nous transplanions après de nos deux prunelles. Parce que ce soir le masque resterait au placard.


Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Aidan Cray, Mar 15 Mai - 19:33



 ❝Un Chanteur & Une Rêveuse❞
Kohane W. Underlinden


Un jour de plus à Pré-au-Lard. Un jour de plus à la Tête de Sanglier. Depuis que j'était devenu gérant de cet établissement, je passais mon temps dans ce petit village, passant entre mon petit appartement et mon lieu de travail, j'habitait tout près ce qui était parfait ! En cas de mauvais temps je n'avais pas à me dire qu'à Londres c'était pire. Et s'il faisait beau je pouvais profiter des rayons du soleil tapant sur ma peau tout en marchant. J'était content de mon travail, de voir certains clients réguliers, d'autre ne connaissant pas du tout la Tête de Sanglier, voir mes collègues avec qui je m'entendais bien, de temps en temps voir la Propriétaire. Je n'avais pas à me plaindre de ma petite vie de Sorcier.

Aujourd'hui, après quelques petits jours de pluie intense, il faisait enfin beau ! Le soleil était haut dans le ciel qui n'avait point de nuage. Adorant chanté et grattant de la corde lors de mon temps libre, j'avais décider de prendre ma guitare et de descendre dans les rues de Pré-au-Lard, sur une grande place j'arrive à trouver un petit banc où m'asseoir. Autour de moi se trouve plusieurs personnes, en poussant la chansonnette peut-être que certains décideront à danser ! Je prend mon instrument entre les mains et vérifie qu'il soit bien accordé, je commence à gratter les cordes sur un petit air que j'aime beaucoup. Je garde le regard sur ma guitare, j'aime voir ce que font mes doigts. Je vide ma tête de toute pensée et entr'ouvre mes lèvres.

" I hurt myself today
To see if I still feel
I focus on the pain
The only thing that's real
The needle tears a hole
The old familiar sting
Try to kill it all away
But I remember everything
What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end "


Je prend une grande respiration et décide de chanter un peu plus fort.

"And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt "


Le refrain me laisse le temps de lever les yeux, des personnes se sont regroupés autour de moi, certains me regardent juste, d'autre tournoient doucement dans les airs, des enfants courent autour d'eux en riant à gorge déployé. Un grand sourire se pose sur mon visage, j'avais très rarement chanté devant des inconnues, pensant que les gens n'aime pas ma voix ou ce que je chante, finalement c'est tout le contraire, j'amène de la joie. Je continue en gardant mon regard sur mon public, voudront-ils une autre chanson ? Si c'est le cas, je chanterais encore pour leur grand plaisir et pour le mien.

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Kohane W. Underlinden, Lun 28 Mai - 18:38



   
   

Un après-midi de soleil après une période de pluie. Pour une fois que je n'assure pas le service du soir, je vais en profiter. L'air de la montagne c'est beau, c'est pur et Thermidor est une promesse de tranquillité.  Mais j'aime aussi la rumeur tranquille de la ville. Son chuchotement sous chaque éas et les douces âmes qu'elle abrite. Après tout, j'ai toujours été une citadine. Une enfance, une adolescence sur Londres pour forger un caractère de ville. L'habitude des rues animées, des petites maisons collées et de l'espace à économiser. Le macadam et les trottoirs, les gens quo se pressent dans les bars et les lampadaires qui brillent de leur laide lueur jaunâtre une fois le soir tombé. La ville peut être grise, moche, triste. Mais elle regorge d'une vie entraînante en rondes folles. C'est pour cela que je l'aime.

Certes, Pré-au-lard n'a rien à voir avec la capitale anglaise. Cependant, le côté urbain demeure et marcher le nez levé vers les toitures et les poutres m'enchante. Regarder les façades plus ou moins décorées, les fenêtres d'où l'on peut parfois apercevoir un bout d'intérieur.
J'entends, je sens mes présences que je croise. Les enseignes des différents commercent pendent au vent. Les Trois Balais se confondent dans le lot. Et je leur tourne le dos, laissant le bar aux mains des autres qui sauront assurer jusqu'au soir.
Pré-au-lard reste ce tranquille village sans histoire ou presque. Même s'il y a des paranos pour vous sortir qu'on n'est nulle part à l'abri. Enfin, ceci n'est qu'un détail perdu. La plupart du temps, ça reste  calme et les gens continuent leur petit fil de vie sans trop de souci.

Tout à coup, mon oreille capte.
Un son,
Une note.
Et même plusieurs. Accompagnées d'une voix qui porte en mélodie quelques mots, quelques phrases.
Intriguée, je m'approche. Un petit attroupement s'est déjà formé. Des gens qui écoutent, s'agitent doucement. Ils sont arbres munis de leurs branches et leurs feuilles. La musique est le vent qui mes berce et les porte.

Je me faufile et tends le cou. Petite comme je suis, il me faut m'approcher pour essayer de voir. Inutile de chercher à regarder par-dessus l'épaule d'un.e inconnu.e. Je dois passer devant !
Ce que je fais sans trop me soucier des éventuels commentaires des autres. Je me faufile et je vois.
Un jeune homme. Mais plus âgé que moi, pour sûr. Il doit avoir le même âge qu'Elias. La trentaine, donc. Avec une guitare. Qu'il gratouille en chantonnant.
Je ne le connais pas, il ne me connaît pas. Même son visage ne me rappelle rien. En même temps, je ne suis pas toujours très attentive au physique de ceux que je croise. Je retiens davantage le petit Et alorstrait de  caractère qui me touche, qui m'impacte. L'attitude qui me surprend. La façon d'être que je veux retenir.

Je reste un court instant immobile à écouter l'homme s'agiter entre ses notes et ses mots.
Puis, le plus naturellement du monde, je me dirige vers lui. Comme si je le connaissais, je me pose  côté de lui, face au public. Je ne le regarde pas. Mais, pour sûr il sait que je suis désormais côté scène, non plus spectateurs. L'artiste accepte-t-il intervention du public ?

-Tu pousses la chansonnette pour qui ? Pour la Vie ? je demande, toujours sans le regarder, l'attention perdue au loin, au delà même de l'épaule du public.

C'est pas mal de chanter pour la Vie. Pour lui rappeler à quel point elle est importante. A quel point on l'aime. A quel point on s'accroche à elle.
Et alors
Peut être
Qu'on se sent
Vivant.e.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Aidan Cray, Mar 12 Juin - 18:09


Kohane

Mes yeux se portent vers une silhouette féminine qui s'approche, elle ne dit rien, se contente juste de s'asseoir à mes côtés, son regard ne se pose même pas sur moi, un petit sourire s'affiche sur mon visage le temps de finir cette chanson, triste mais jolie. Je lève les yeux lorsque les dernières notes s'éteignent, mon public me félicite en applaudissant, les enfants bondissent joyeusement en me demandant d'en chanter une autre. Je tourne la tête lorsque cette mystérieuse inconnue me pose une question. Je baisse les yeux, une petite larme perle au coin de mon œil, cette chanson me rappelle mon passé, me rappelle que je doit faire attention à l'avenir... Je regarde de nouveau cette jeune Femme.

Pour la Vie. Et pour ne pas oublier. Tu veux chanter avec moi ?

Je me tourne afin d'être en face de cette inconnue, je pose mes doigts sur les cordes, commençant à gratter un air que personne ne connaît, un air que j'ai inventé, je me poserais sur la chanson que cette inconnue chantera, ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Kohane W. Underlinden, Mer 27 Juin - 23:28




Présence reçue, remarquée. Attention manifestée par le regard de l'autre, qui tourne la tête vers moi alors que s'achève le morceau : les gens s'agitent, certains s'en vont, les gosses, tout excités, en demandent une heure. Quelques parents décident de mettre les voiles, obligeant leur progéniture -quel horrible mot que celui-là- de les suivre, lesquels s'exécutent à contre-coeur.
J'sais pas trop pourquoi, mais mon interlocuteur musicien semble faire face, un instant, à un nuage-tristesse qui assombrit son visage. Qu'est-ce que j'ai dit ? Rien de bien triste, pourtant. Au contraire, c'était du positif, non ? Chanter pour la vie... c'est plutôt une belle et bonne chose. Je trouve.
Enfin, je n'ose pas poser de questions et c'est lui qui répond. La vie. Ne pas oublier.

-Ne pas oublier ? je répète, les sourcils un peu froncés.

La musique est comme ses petits post-it pense bête, pour lui ? Ou bien une façon d'honorer le passé pour mieux aborder le futur. Ca se pourrait.
Je me rappelle tout à coup d'Alhena, qui me demandait pourquoi j'aimais la musique. Et ma réponse : c'est un message. Pour ceux et celles qui veulent user de notes et de mélodies pour parler plutôt que de mots.

L'inconnu repart sur un autre morceau, grattant ses cordes. Un air tout aussi inconnu de lui et il m'a demandé si je voulais chanter avec lui. Cette proposition m'a fait, de nouveau, arquer les sourcils. Il m'arrive de chantonner un peu parfois. Souvent, ce sont des airs d'autrefois, souvenirs d'enfance, berceuses familiales, ce genre de chose. Chantonner pour apaiser les âmes, calmer les coeurs.

-J'chante pas beaucoup, je finis par répondre, mais j'écoute ceux qui le font. C'est un peu de leur monde qu'ils partagent. Moi, je le fais différemment.

Petite pause.
Mon regard se perd sur la ligne horizontale de Pré-au-lard.

-C'est quoi, ton monde ? Y'a quoi, dedans ?

Question soudaine, subite. Peut-être un poil trop intrusive. Ou personnelle.
Mais le monde des gens
M'intéresse.

Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Aidan Cray, Dim 15 Juil - 17:08


En retard ? Moi ? Pas du tout :mm:

La jeune femme semble perdue dans ces pensées, dans son "monde" comme elle le dit. Arrêtant de gratter les cordes de ma guitare, je la pose à mes côtés. Croisant mes jambes, je pose mon regard au loin. "Ne pas oublier ?" Non... Il ne faut pas que j'oublie... Pour ne pas refaire les mêmes erreurs... Pour se rappeler que les gens cachent leurs véritables identités. Je préfère ne pas répondre à cette question. Préférée écouter que chanter. Chacun sa préférence. Moi j'aime les deux. Je ferme les yeux lorsqu'elle me demande ce qu'est mon monde. Mon monde... Il est si difficile à comprendre...

Il y a de la peur... De l'amour aussi... Et du passé qui traîne...

Que dire de plus ? Mon monde n'a pas intéressés beaucoup de personnes... Mêmes les personnes qui me connaissent ne me posent pas de questions sur ma vie. Pourquoi ? Peut-être parce que je viens seulement de revenir... Il faut que les gens me fassent confiance, me connaissent un peu plus en passant du temps avec moi... Que je m’intéresse à eux.

- Et ton monde ? Qu'est ce qui se cache à l'intérieur ?

Fermé les yeux, profité de cet air qui passe autour de nous, prendre du temps pour parler, pour raisonné, pour comprendre les paroles de l'autres. C'est comme si nous étions redevenus des enfants, parlant comme eux, comme ces êtres si innocents ne comprenant pas le monde qui les entourent. Pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les rues de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 52 sur 53

 Dans les rues de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.