AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 € 149.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 2 sur 13
Comme à la piscine !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
Okreäl Eyzürid
Serdaigle
Serdaigle

Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Okreäl Eyzürid, le  Ven 7 Mar - 18:24

Irsan dévala une série de marche, puis tourna à gauche et se trouva dans une allée peu bondée par les élèves. Irsan sortit sa chainette en or, regarda l'heure et vit que comme il l'avait imaginé les derniers cours étaient terminés depuis une bonne heure. Le jeune garçon était d'assez bonne humeur : Il avait réussi parfaitement à gérer son planning aujourd'hui. Toute sa matinée avait été occupée par ses cours de Défense, et cet après-midi il avait lu le dernier livre paru sur le Chemin de Traverse, chez Fleury&Bott à propos des Loups-Garous. Puis enfin il s'était matté un bon match de football, que les Moldus appelaient "Classico". Un certain Real de Madrid - FC Barcelone. Irsan vouait un culte particulier pour le football, il trouvait en ce sport doté de règles simplistes un super divertissement. Bien sûr, il n'allait pas afficher ce loisir sur ses fiches de présentation, mais il gardait ce secret pour-lui même. Irsan se demandait même si il en avait une fois parlé à Drayry. Barcelone l'avait emporté trois buts à zéro, et c'était peut-être aussi cela qui contribuait à entretenir la bonne humeur d'Irsan. Le jeune garçon passa devant la bibliothèque, et remonta dans un escalier étroit en colimaçon. Il savait très bien où celui-là allait le mener : Tout droit au couloir où l'on pouvait trouver la Salle sur Demande. C'était Drayry qui lui avait demandé de passer, en lui envoyant un hibou. Irsan se remémorra son écriture fine lui indiquant qu'elle et ces amis faisaient une sorte de fête, dans une piscine. L'idée avait bien plus à Irsan, mieux que de rencontrer les amis de Drayry aux trois balais, car il détestait l'ambiance bon-enfant qui y régnait. S'il y mettait les pieds un jour, ce serai pour un rendez-vous important. Tout en pensant à cela, Irsan vit qu'il avait dépassé la porte de la fameuse salle. Ainsi, il revint sur ses pas, et retrouva facilement la petite porte en bois. Décidemment, elle n'était mise en valeur, surtout à cause de sa petite taille. Irsan comprenait maintenant pourquoi c'était ici qu'avaient été menés des rendez-vous illicites : La salle était peu repérable. Irsan passa trois fois devant, tout en murmurant comme un somnambule :

- Piscine... Drayry... Amis Drayry... Drayry... Piscine... Drayry.

Puis il rentra avec une certaine apréhension, mais lorsque il eut assez entrouvrit la porte, il compris qu'il était bien tombé là où il l'avait souhaité. En effet, de jeunes garçons et filles se jetaient dans une piscine à l'eau claire, s'aspergeaient d'eau où discutaient tranquillement en maillot de bain. Irsan repéra Drayry au loin qui s'amusait. Il alla quitter ses vêtements, sachant qu'il avait enfilé son maillot de bain dans la salle d'eau des Serdaigles. Puis il lança un vague "Salut" aux jeunes gens, et ce fut avec le sourire qu'ils l'accueuillirent.
~Gauwyn~
~Gauwyn~
Apprenti.e sorcier.ière
Apprenti.e sorcier.ière
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Ours Brun


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
~Gauwyn~, le  Sam 8 Mar - 23:39

Gauwyn était très mal à l'aise, mais prendre la main de Fani avait été un grand pas mais c'était chose faite ! Regarder Fani en était une autre mais il réussi à décoller son regard des bulles qui montaient à la surface pour la regarder dans les yeux et c'est à ces moments là qu'elle lui glissa un bisous sur les lèvres. Sa y est le plus dur était passé ! Gauwyn sentait son coeur battre à toute vitesse, voyant Fani se reculer pendant que les autres applaudissait, Gauwyn sera plus fort sa main en signe de "Hey non pas déjà ...." Et se rapprocha de Fani pour délicatement l'embrasser plus longtemps, les secondes passèrent, Gauwyn était aux anges ! Cette sensation était agréable, les lèvres douces de Fani réchauffait son corps et son coeur ! Voyant que les autres applaudissaient toujours il s'enfonça un peu plus dans le jaccuzi entrainant Fani avec lui, de tel sorte qu'il n'y avait pu que la limite de leur bouche qui dépassait, ils étaient là front contre front à se sourire. Plus rien ne comptait autour, Gauwyn n'entendit même pas Irsan rentrer.
Les bulles chatouillaient les nez des deux amoureux, c'est alors que grâce à l'entrer d'Irsan, l'attention était détournée ailleurs, il pris la main de Fani lui montrant le Sauna de l'autre, et l'entraina délicatement dans sa course folle, leurs amis ne l'es regardant pas !
Une fois à l'intérieur, Gauwyn se mis à parler :
- Pfiou pire que des bêtes de foires dit donc !
Puis il se rendit compte qu'il était maintenant seul, seul avec Fani ! Et un petit malaise s'installa mais Gauwyn s'approcha de sa nouvelle adorée pour la prendre dans ses bras, ils restèrent là, enlacé pendant des minutes, il lui caressai les cheveux, elle passait sa main dans son dos, ils se souriait.
- Je ne regrette pas de t'avoir pris la main, veux tu faire un bout de chemin avec moi ? Gauwyn s'écarta un peu de Fani pour la regarder et attendre sa réponse, elle allait répondre quand soudain, Gauwyn se plia en deux la main sur l'œil !
- aie j'ai mal !!!
Fani paniqua, et se jeta sur lui pour savoir ce qui n'allait pas, le jeune homme se redressa mort de rire et la regarda dans les yeux en lui avouant :
- Tu m'as tapée dans l'oeil *sourire*
Atana Markoff
Atana Markoff
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Vélane



Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Atana Markoff, le  Lun 10 Mar - 9:49

Drayry avait plongé sous l'eau, elle fit quelques brasses et repéra les pieds de Tiph qui nageait joyeusement dans la piscine. Elle aurait voulu lui faire le poulpe, ou la pieuvre, ou le calamr nfin l'un de ses animaux aquatique à membre que Tiphaine adorait imiter dans la piscine. Elle décida finalment de lui attraper les chevilles et tira d'un coups sec vers elle, elle ne s'attendait pas à avoir un poids aussi important ç tracter. Elle se rendit compte plus tard que Tiphaine c'était attaché aux pieds de Valentin. La Griffy se débattait comme une furie après quelques instants Drayry consenti à relâcher la jeune femme qui reonta à la surface pour prendre une bouffé d'oxygène! DRayry aurait put éclater de rire si ses poumons n'était pas comprimé et en manque d'air. Soudain elle sentit quelque chose ou plutôt se percher sur ses épaules et la faire couler! Elle avait beau resister elle partit quand même vers le fond de la piscine. Ele appuya sur le sol avait son pied pour se donner de l'élan et réaparut à la surface, elle s'essuya le visage et regarda Tiphaine un sourire malicieux aux lèvres, elle lui dit d'un ton qui ne valait rien:

-Tiphaiiiine!? Tu es la seul dasn cette piscine qui oserait s'attaquer à moi... Et.. attends où sont Gauwyn et Fani?

Drayry regarda autour d'elle et les apperçut dans le sauna, il semblait bien coincé tout les deux mais lorqu'elle vit les deux jeune gens s'embrasser elle ne put resister au cri qui s'éleva dans sa gorges!


-Yeeeeeeeaaaaaaaaaaaaaahh Il est des n'autres, il à comprit! Vive les amoureuux!!


DRayry qui était sorti de la piscine se mit au bord et plongea la tête la prmière un regin d'énergie à dépenser! Elle fit la planche voulant laisser les jeunes couples ensemble. Elle se demanda si Irsan allait venir, et si oui bientôt... Elle en était là dans ses réflexions lorsqu'elle entendit la porte s'ouvrir, elle revint en position normal et apperçu Irsan. Elle aurait voulu courir vers lui mais il fut plus rapide. Il nagea vers le jeune fille, qui ouvrit ses bras pour l'acceuillire avec grands plaisir. Elle l'embrassa pour le remercier d'être venu, il savait que ça faisait plaisir à la jeune fille et il était venu pour ça. Elle plongea son regard dans les siens et lui dit:


-Merci d'être venu...

Et redéposa ses lèvres rapidement sur celle du jeune homme et ils nagèrent en direction de l'autre couple. Il se connaissait déjà, enfin tout du moins un peu c'était au bal de la St Valentin qu'ils s'étaient connu. Elle se mit entre les bras de son petit ami et plaqua ses mains chaude contre son ventre où la paume de la jeune fille se posa contre le dos de la main d'Irsan, auquelle elle entremêla ses doigts. Elle tourna la tête sur le côté et déposa un baiser sur la mâchoir du jeune homme, et lui caressa doucement celle-ci avec le bout de son nez avant de reporter son attention sur le couple. Elle regrada auddessus d'eux et apperçut les deux préféte qui semblait bine plus s'amuser dans cette ronde que n'importe qu'elle autre... Elle se tourna vers Valentin à qui elle n'avait pas parler depuis le début de la soirée:

-Alors comment se passe ton poste de Professeur? Tu t'y habitues?
Hancock
Hancock
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Langue de plomb


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Hancock, le  Mar 11 Mar - 15:27

Valentin ne vit rien venir.Il sentit Tiphaine glissé de ces bras puis sentit une main douce s'attaché a sa jambe et il finit dans l'eau.Il rmeonta a la surface essayant de comprendre ce qui se passait.Il vit un sourire sur le visage de Drayry ainsi que Tiphaine qui rmeontait a la surface.Il comprennait un peu mieux, Drayry devait avoir tiré Tiphaine dans l'eau mais celle ci c'était aggripé a Valentin qui lui aussi était tombé maintenant Drayry se mettait a coulé car Tiphaine venait de se perché sur les épaules de Drayry qui commencait a coulé, elle aussi.Dans un dernière effort Drayry réussi a remonté a la surface.Drayry dit alors a Tiphaine qu'elle était la seule qui osait s'attaqué a Drayry dans la piscine.Valentin ne dit rien même si il avait envi de dire que lui aussi n'avait pas peur^^.Mais elle demanda ou était Gauwyn et Fani,c'est vrai Valentin les avaient perdu de vu et commenca a se demanda ou ils étaient lorsqu'il entendit la voix de Drayry dire " il est des n'autres, il a comprit.Vive les amoureux " Il se retourna lentement se demandant ce qui se passait et vit Fani et Gauwyn entrain de s'embrassé.Valentin sourit et pendant que Drayry s'éloignait Tiphaine dit a Valentin qu'elle s'excusait de l'avoir entrainé avec lui dans l'eau et l'embrassa alors il dit :

Ce n'est pas graves, tracasse pas.Mais peut être qu'encore un bisous me ferait sourir a chaque fois que je penserait au moment ou tu a failli me tué.^^

Il sourit et attendit de voir ce que Tiphaine allait faire.Elle aussi sourit et l'embrassa.Valentin se dit que cela valait bien un plongeon dans l'eau sans s'y attendre.Il voulut faire le mort comme sa il recevrai encore des baisé de Tiphaine mais se résigna et regarda Drayry arrivé avec son copain que Valentin avait rencontré au bal de la Saint Valentin.Drayry demanda a Valentin comment se passait son poste de professeur et s'y il s'était habitué a être professeur.Il dit :

Salut, Irsan si je me souvien bien ?! Il se tourna ensuite vers Drayry et dit Oui maintenant ca va, je me suis très bien habitué bien qu'au début je me demandais comment cela était arrivé alors qu'étant plus petit je me disait que devenir professeur était une honte^^

Valentin se tut et regarda autour de lui.Il y avait les deux préfete qui était arrivé toute a l'ehure et qui était Lucie Chang et Nymphadora Lupin, il les avaient rencontré a la sortie des trois balais et se souvint de ne pas leur avoir dit bonjour.Elle semblait éloigné du groupe et Valentin se dit que cela ne devrait pas dérangé Tiphaine et les autres si les deux préfete se rapprochait un peu du groupe car elles étaient toute les deux dans leur coin de la piscine.Valentin dit alors :

Pourquoi vous resté a l'écart !?Venez avec le reste du groupe....

Il ne dit pas sa a Fani et Guawyn car les deux nouveaux amoureux voulaient surement resté seul pour le moment....
Fani
Fani
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Fani, le  Mar 11 Mar - 20:57

Fani se laissa entrainer par Gauwyn dans le sauna, elle n'avait pas franchement envie que ses amis l'observe et puis, elle voulait se retrouver un peu tranquille avec le jeune homme... Arrivés dans le sauna, ils se prirent mutuellement dans leurs bras, sans trop parler...Fani était bien là, à l'abri de tout et de tous, le temps ne comptait plus, rien d'autre ne comptait que le regard de Gauwyn, plongé dans le sien...

Puis le jeune homme lui demanda:

- Je ne regrette pas de t'avoir pris la main, veux tu faire un bout de chemin avec moi ?

Fani était émue, cette phrase lui réchauffa le coeur, elle était tellement heureuse...Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais avant que le moindre son ne sorte, Gauwyn se recula en criant de douleur, la main sur l'oeil... Fani se précipita sur lui, complètement paniquée, alors que le jeune homme se redressait, mort de rire:

- Tu m'as tapée dans l'oeil

Fani le regarda un instant, indécise puis, comprenant la blague, tapa Gauwyn à l'épaule (pas fort hein!) en rigolant et en lui disant:

"Abruti! Tu m'as fait peur tu sais!"

Fani se rapprocha du jeune homme et le reprit dans ses bras et se serra contre lui en souriant, soulagée que Gauwyn n'ait rien en fait. Au bout d'un long moment de cette douce étreinte, Fani recula et regarda Gauwyn, elle se demandait si il préférait rester ici tous les deux ou si avait envie de rejoindre les autres...Fani savait bien que ses amies ne lui en voudrait pas de s'être isolée mais peut être le jeune homme avait envie de s'amuser...Elle lui lança un regard interrogateur et lui posa la question, puis attendit qu'il réponde tout en passant doucement sa main sur les joues du jeune homme...
Emy Stewart
Emy Stewart
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Lionne
Occlumens


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Emy Stewart, le  Mer 12 Mar - 23:26

Nymphadora et Lucie se dirigèrent vers les vestiaires et elles se changèrent rapidement. Une fois leur maillot revêtit, elles se tournèrent vers le miroir pour s’admirer. Toutes deux étaient mignonnes, physiquement à la fois et pourtant si différentes. Grandes et minces, même si Lucie dépassait son amie de plusieurs centimètres. Nymphadora avait des formes judicieusement bien placées, alors que la Poufsouffle était plus modeste. Cette dernière avait la peau légèrement hâlée, ce qui faisait ressortir ses yeux verts alors que la Gryffondor avait la peau blanche comme neige. Leur chevelure était cependant identiques a quelques détails près, des cheveux noirs et lisses qui tombaient jusqu’au milieu du dos. Ceux de Lucie formaient une masse volumineuse, et ceux de la préfete étaient plus fins. La première se regarda avec son habituel œil critique. Pensant qu’elle ressemblait plus à une asperge qu’autre chose, réflexion qu’elle fit part à sa meilleure amie. Certes elle avait l’air un peu débringuée, grande et mince comme ça, mais cela donnait plus un air de sportif.

Elle croisa le regard marron foncé de Nymphadora dans le reflet du miroir et lui fit une grimace. La silhouette de la Gryffondor donnait l’allure de quelqu’un de calme, posé ce qui en réalité était absolument faux. Quelqu’un de bien dans son corps, et ça c’était vrai. Les deux filles étaient séduisantes et Lucie se demandait comment elles avaient fait pour rester célibataire tout ce temps. Les hommes étaient aveugles ou quoi ? Après un dernier soupir digne de n’importe quelle femme qui se voit dix fois pire qu’elle ne l’est réellement –chose propre à la gente féminine- elle sortit des vestiaires, Nymphadora sur les talons. Heureusement qu'elle n'était pas pudique, car au milieu de toutes ces nouvelles têtes, ce n’était pas facile pour tout le monde. Elle s’approcha vers la piscine et trempa un orteil dans l’eau pour évaluer la température. Mais celle-ci était parfaite, ni trop chaude ni trop froide, mais avant qu’elle ait pu se délecter plus longtemps de l’eau tiède, Nymphadora l’avait jeté à l’eau. Elle eut le temps de pousser un petit cri de surprise, qui eut l’effet de chasser les dernières réserves d’air de ses poumons avant de couler au fond de l’eau. Elle ouvrit timidement les yeux, ses yeux étaient sensibles et le contact de l’eau habituellement chloré la faisait souffrir. Mais comme on pouvait le prévoir, la piscine était tout simplement parfaite et aucune mauvaise surprise ne l’attendait. Elle découvrit que le bassin était très profond et aussi une frise de poissons nageant sur la paroi. Enfin, elle refit surface et écarta les cheveux qui lui tombaient sur le visage. Nymphadora l’avait rejoint, elle voyait sa petite bouille dépassée à la surface de l’eau. Lucie replongea et pour se venger, lui attrapa la cheville et tira un bon coup dessus. Pouffant de rire en s’étouffant à moitié, elle repris des bouffées d’air pur en observant sa meilleure amie qui se demandait si elle n’allait pas la trucider. Après un grand sourire elle dit :

« Oh des plongeoirs ! Hop on y va ! »

Après quelques brasses, elle se hissa sur la petite échelle et trottina vers les plongeoirs, forçant la Gryffondor à la suivre. Tant qu’à faire, autant faire le plus haut car elle n’avait pas le vertige. Nymphadora semblait plus réticente mais la jeune fille l’encourageait à grands cris. Arrivée en haut, cela paraissait beaucoup plus impressionnant qu’en bas, mais ce n’était pas le genre de chose qui effrayait la Poufsouffle. Elle s’avança prudemment sur la planche du plongeoir et fit des petits bonds dessus. C’est alors qu’elle entendit des applaudissements des cris de victoire. Penchant la tête vers le sol, elle aperçut les autres qui fixaient Gauwyn et Fani dans le jacuzzi. Un nouveau couple apparemment. Elle sentit un pincement au cœur, et ses réflexions de tout à l’heure ressurgirent dans ses pensées. Comment faisaient les gens pour trouver leur « moitié » ? Cela semblait si facile et pourtant… Une autre personne entra, elle ne voyait pas trop avec la distance mais elle reconnut Valentin. Après un dernier coup d’œil vers les amoureux, elle leva les bras au-dessus d’elle et prit son envol. Son être entier soupirait la joie, l’air était son élément. C’était comme au Quidditch, mais sans balai soit dix fois mieux. Mais cet instant de liberté ne dura que quelques secondes puis elle retomba gracieusement dans le liquide. Malgré la profondeur de la piscine, elle atteignit rapidement le fond et donna un bon coup de pied pour remonter à l’air libre. Elle vit Nymphadora là haut, elle était hésitante et Lucie lui cria :

« Allez, saute Nymph’ ! C’est facile… »

Enfin, elle se décida, mais finit son plongeon par une grosse bombe. Ce qui eut l’effet d’envoyer de l’eau partout sur leurs têtes. Le petit groupe d’amis s’était regroupé, elles ne les connaissaient pas vraiment, et en plus ils étaient en couple alors la batteuse n’osait pas s’incruster. C’est alors que Valentin leur proposa de venir parler avec eux. Lucie fit un petit signe de la main à la Gryffondor et s’approcha de Tiphaine, Drayry, Valentin et Lord Voldevie. Ce dernier était le professeur de défenses contre les forces du mal, cela ne la choquait pas de discuter comme un égal à un de ses profs, elle avait déjà des amis qui exerçaient ce métier. Comme ils ne s’étaient pas vraiment parler en cours, elle dit :

« Lucie Chang, enchantée. Alors Valentin, toi aussi tu es professeur maintenant, félicitation ! »

C’était histoire d’engager la conversation, elle attendit la réponse en jetant un coup d’œil au deux autres filles puis s’égoutta les cheveux. Elle se demandait si elle arriverait à sauter assez rapidement sur le dos de Nymphadora avant que celle-ci l’empêche de la couler. La préfete avait dû deviner ses pensées à son regard car elle plissa légèrement les yeux pour dire « Même pas en rêve ». Lucie se retint d’éclater de rire en tournant la tête pour voir si les deux Gryffondors revenaient de leur petit moment d’intimité.
Nymphadora Lupin
Nymphadora Lupin
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Nymphadora Lupin, le  Jeu 13 Mar - 14:29

Nymphadora ne mit pas longtemps à se dévêtir et à enfiler son maillot d'un blanc neige, presque de la même couleur que sa peau, elle avait tellement envie de faire quelques petites longueurs. Certes, elle aimait bien l'eau et se sentait comme un poison dans l'eau une fois qu'elle se mettait à nager, mais il y avait une autre raison qui la poussait, aujourd'hui, à se vêtir de son maillot. Chez les moldus, elle pratiquait beaucoup de sport, athlétisme, escalade, natation... Mais depuis son entrée à Poudlard, la Gryffondor n'avait même plus fait une simple course à pieds. Bonne mangeuse, si elle ne se reprenait pas en main, elle allait bientôt ressembler à un tonneau, chose peu agréable, surtout si elle veut trouver son âme sœur. Tout en se changeant, elle réfléchissait, si une telle pièce existait autant l'utiliser et venir, au moins deux ou trois fois par semaine, piquer une tête, histoire de garder un corps sain. Elle jeta un regard à Lucie, cette-dernière voudrait peut être l'accompagner ? Après tout, elles avaient toujours presque tout fait ensemble, mais si ça se trouve, la Poufsouffle n'aimait pas plus que ça l'eau. " Si elle n'aimait pas l'eau, espèce d'âne, elle ne t'aurait jamais forcée à rentrer dans cet endroit". Bref, il faudrait qu'elle discute de ça avec sa meilleure amie, elle le ferait sûrement avant de retourner dans leur dortoir pour profiter de quelques petites heures de sommeille qui leurs restaient.

Une fois les deux jeunes filles prêtes, comme toutes les femmes, elles se placèrent devant le miroir. Nymphadora, qui pourtant détestait se trouver face à elle-même, ne pouvait s'empêcher de se regarder. Après tout, elles étaient toutes les deux jolies et il n'y avait pas grand chose à reprocher à leur silhouette, c'est ce que pourrait dire un œil autre que le leur. Pour Nymphadora, Lucie avait le corps parfait, grande, mince, pas trop de forme et une allure sportive. Par contre sa physionomie à elle et bien ce n'était pas trop ça, les jambes trop grosses à son goût, les genoux trop cailleux et un début de bourrelet d'amour, un peu trop disgracieux. De toute façon, même la plus parfaite des filles trouve une partie de son corps qui n'est pas belle. La Gryffondor n'avait pas à se plaindre et devait se contenter de ce qu'elle avait, ce qui n'était déjà pas si mal, en comparaison à d'autre. Nymphadora aurait voulu arracher son regard de son reflet mais elle en fut incapable, narcissique elle ? Juste un peu... C'est la grimace de Lucie qui la sortit de sa transe, à vrai dire, elle essayait de trouver de misérables excuses pour les parties qu'elle n'aimait pas, grâce à la Poufsouffle, elle put se rendre compte que toutes les filles étaient pareilles, elles ne se trouvaient pas belles...

La sortie du vestiaire manqua, de peu, d’être remarquable ! En effet, Nymphadora aurait volontiers tué Lucie… Déjà qu’elle était gênée, alors qu’elle était habillée, lorsqu’elle se retrouvait devant des personnes qu’elle ne connaissait pas mais si en plus, elle ne portait qu’une tenue qui ne couvrait pas la moitié de son corps, la Gryffondor manqua de faire une syncope. Alors il y avait une, deux, trois, quatre, cinq, six… Elle s’arrêta là, trop de monde, beaucoup trop de monde ! Pourquoi, par la barbe de Merlin, avait-elle une meilleure amie qui aimait bien s’incruster dans les fêtes où elle n’était pas invitée ? Elle lui en toucherait quelques mots lorsqu’elles seront seules à seules. Bon si ses souvenirs n’étaient pas défectueux, il y avait un proverbe moldu qui disait "faire contre mauvaise fortune bon cœur " fallait pas qu’elle soit découragée par tant de monde et si elle faisait fi des quelques visages qui lui étaient inconnus, elle était quasi sûr de passer du bon temps. Pour quand même montrer à Lucie, qu’elle n’appréciait pas trop se retrouver devant ce genre de situation, elle la regarda d’un petit air mesquin et quand celle-ci eut fini de tremper son orteil dans l’eau, elle la poussa. La Préfète, grâce à un plongeon très gracieux, modeste avec ça, termina à côté de sa meilleure amie.

Elle aurait voulu faire quelques petites nages, brasses, crawl, dos et toute la panoplie mais elle fut tirée vers le fond. Elle n’eut pas le temps de crier, de protester ou de se débattre, elle ne comprit pas tout de suite que c’était Lucie qui lui tirait la jambe pour se venger. Avec son imagination hors du commun, elle crut que c’était un monstre légendaire qui la tirait vers le fond de la piscine… Une fois sous l’eau, les yeux grands ouvert pour distinguer l’effroyable monstre qui s’en prenait à elle, la Gryffondor essaya de rire devant la connerie dont elle faisait preuve ! Ce n’était que sa meilleure amie qui se vengeait, une culbute aquatique et elle éjecta sa tête hors de l’eau. Respirant l’air par grande bouffée et essayant du mieux qu’elle le put de ne pas s’étrangler avec ses cheveux qui prenaient un malin plaisir à se faufiler dès que possible dans sa bouche. Si la Poufsouffle voulait jouer à ça, elle allait être servie. L’eau et Nymphadora, ça ne faisait qu’un. Elle lui jeta un regard qui fut plus éloquent que n’importe quelle parole, en gros, elle lui annonçait qu’elle allait subir son courroux, toujours en toute amitié et dans l’esprit de l’amusement bien entendu.

Apparemment Lucie aimait le flotte autant qu’elle, vu qu’elle se précipita vers les plongeoirs, Nymphadora d’habitude qui n’avait pas peur du vide ni de sauter fut quelque peu réticent à l’idée de se jeter de si haut. Un mauvais souvenir d’un plongeoir, il y a cinq dans une piscine moldue… Elle avait déjà son esprit de "je veux que tout le monde me regarde et voit comme je suis douée. Voulant impressionner les plus jeunes et les plus âgés par son audace, la Gryffondor était montée sur le plus haut des plongeoirs, avait sauté les yeux fermés et avait fait un plat magistral, qui lui avait laissé une fabuleuse marque rouge sur tout le ventre. La gêne de se voir rabaisser ainsi et surtout d’être humiliée devant tant de personne, lui avait donné un dégoût profond pour ces morceaux de planches. Mais bon, après tout elle avait mûri, du moins elle espérait et elle n’allait sûrement pas faire deux fois la même erreur. Nymphadora regarda néanmoins le magnifique plongeon de Lucie avant de gravir lentement les échelons…

… Elle se murmurait pour elle-même des paroles qui se devaient réconfortantes, comme quoi tout allait bien se passer et que de toute façon, ils étaient tous trop occupés à s’embrasser et à regarder ce qu’il se passait sous le maillot de l’autre pour regarder une imbécile sauter d’un plongeoir. Elle montait doucement et essayait de cacher ses genoux qui fléchissaient une fois débout sur la planche, Nymphadora regarda par-dessus et put apercevoir, quelques mètres plus bas, le fond de la piscine. " Bon si je me ridiculise, il suffira que je me cogne la tête contre le fond, ils seront obligés de me transporter à l’infirmerie et quand je serais de nouveau sur pieds, ils auront oublié que je ne sais pas sauter " Elle prit une grande bouffée d’air et un même temps, une montée d’adrénaline se fit sentir dans son corps, elle fit un ultime bond et se laissa tomber dans le vide. La sensation de voler était indescriptible, elle se mit en boule et avait pour but de faire une bombe qui éclabousserait toutes les personnes qui se trouvaient dans l’eau, ça lui éviterait aussi de faire un plat.

" " Plaffff " Fut le gros bruit que son corps fit en touchant la surface humide en éjectant des centaines de gouttes d’eau sur la tête des autres, il sombra alors dans l’eau, attendant que la Gryffondor fasse le mouvement qui la remonterait à la surface. Si bien sous l’eau et profitant du fait qu’elle sache retenir s respiration assez longtemps, elle fit quelques acrobaties avant de se décider à sortir sa tête de l’eau. Il ne fallait pas que Lucie croie qu’elle s’est noyée ! Une fois ses poumons à nouveaux remplis, elle eut envie de retourner nager sans se préoccuper des autres, voir tant de personne enlacée, n’était pas bon pour elle, son docteur lui avait fortement interdit de se trouver dans la même pièce que ces personnes-là, sinon les effets seraient désastreux : crise, démence, dédoublement de personnalité pour terminer par folie chronique. Rien de bien merveilleux et rien de bien joli à monter aux autres, Nymphadora n’avait aucune envie de terminer interner à Sainte-Mangouste. Il était encore temps de prétexter une petite faim et de revenir plus tard, lorsque tout le monde serait parti.

La Gryffondor venait-elle de mettre à jour une nouvelle facette de son esprit qu’elle essayait trop souvent de cacher ? Serait-elle légèrement misanthrope ? Elle n’en savait rien mais une chose était sûr, elle ne se sentait pas à l’aise et était en proie à des bouffées d’air chaud. Les autres n’avaient pourtant pas l’air méchant et elle était presque certaine qu’elle pourrait bien s’amuser mais rien n’y faisait, elle avait toujours eut peu d’amis et se contentait de ce peu, le reste ne l’intéressait pas. La préfète n’avait néanmoins pas envie de passer pour une rabat-joie et à la place de retenir Lucie, lorsque celle-ci répondit à l’invitation de Valentin à se joindre à eux, elle la suivit, certes la tête baissée sur ses pieds mais elle la suivit quand même. Une fois que la Poufsouffle ce fut, encore une fois, présentée, Nymphadora fit de même et attendit que les autres décident de ce qu'ils allaient faire. Tout sauf passer du temps en couple, c'était ce que lui criait une petit voix intérieure, voix que les autres, elle l'espérait, n'entendaient pas. Sa meilleure amie devait avoir une idée derrière la tête et Nymphadora lui fit, de nouveau, un regard plus qu'éloquent pour l'en disuader.
Invité
Anonymous
Invité

Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Invité, le  Sam 15 Mar - 19:29

Tiphaine était rester avec Valentin main dans la main depuis qu'elle c'était excusée. Le jeune homme avait proposé aux deux jeune préfète si elle voulait bien se joindre à eux. Tiphaine les voyait, elles étaient vraiment complice, s'amusait, et quand elle s'encourageait pour sauter du plongeoir, cela fit rappelé quelque chose à Tiphaine. Des larmes commencère à ce former dans ses yeux, elle regarda autour d'elle et remarqua que les deux filles étaient maintenant ici, dans leur petit groupe. Cela ne dérangeait pas Tiphaine mais elle chuchota dans l'oreille à Valentin les mots :

- Je vais dans le jaccuzi, désolé, si tu veux me rejoindre...

Et elle marcha vite vers l'escalier pour sortir de l'eau, marcha aussi vite qu'elle pût vers le jaccuzi et entra dedans. Elle se mis dos à la piscine pour que personne ne vois ses larmes qui coulaient à flos maintenant. Elle n'en pouvait plus de cette histoire, si un sort arrivait à faire effacer une histoire, une seule, elle le prendrais tout de suite. Mais malheureusement, cela n'existe pas, et elle doit bien vivre avec cette histoire qui lui fait mal chaque fois qu'elle voie ce genre de complicité. Oui, elle était vraiment complice avec ses amis et Valentin mais elle ne l'était pas autan qu'au moment de l'histoire. La seule personne qui sache la réconfortée car elle connait l'histoire c'est Fani, mais elle n'était pas là, enfin plus là, elle était avec Gauwyn dans le sauna. Tiphaine était contente pour elle et elle en était sur pour le dénouement de cette petite histoire bien heureuse mais elle ne pouvais s'empêcher de pleurer. La jeune fille savoura ce moment, ce moment de liberté seul, mais elle voulais voir quelqu'un, une seul personne dans le jaccuzi, elle ne voulait pas retourner dans la piscine, pas maintenant en tout cas...
Hancock
Hancock
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Langue de plomb


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Hancock, le  Mar 18 Mar - 18:58

Valentin regardait Tiphaine qui lui tenait la main depuis toute a l'heure.D'un coup elle approcha de l'oreille de Valentin et lui dit qu'elle allait dans le jacuzzi et que si il voulait il pouvait y allé avec elle.Il n'y alla pas tout de suite, se disant que peut être Tiphaine ne voulait pas que Valentin viennent.Mais quand il la vit dos a haut il se demanda ce qu'il se passait.Plus il approchait plus il se demandait ce qu'elle avait.Il entendait comme si quelqun pleurait.Se demandant ce qu'avait Tiphaine il courut aussi vite que ces pied le purent et se retrouva face a Tiphaine pleurant.La Valentin se demandait si, peut être, Tiphaine n'était plus heureuse avec lui.Mais ne partit pas, il allait resté la et lui demandé ce qu'elle avait.Essayé de résoudre le problème si celui ci n'est pas lui même.Sa voix s'éleva alors juste assez fort pour que Tiphaine l'entendent :

Qu'est ce qui se passe ?

Valentin était triste de voir Tiphaine aussi triste.Il ne savait pas quoi dire d'autre que " qu'est ce qui se passe " et s'en voulut.Si sa se trouvent Tiphaine ne voulait pas parlé de ces problème peut être préferait-elle parlé avec des amis a elle plutot que de lui raconté ce qui n'allait pas mais il se rassura en se disant que ce n'était pas le cas mais il se décida quand même a lui dire :

Si tu ne veux pas me le dire, je comprendrai....

Sur ce il se tut.Il attendait que Tiphaine répondent....
Invité
Anonymous
Invité

Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Invité, le  Mar 18 Mar - 20:37

Tiphaine était dans le jaccuzi toujours en train de pleurée quand elle entendit quelqu'un qui s'approchait d'elle. Il ne s'approchait pas, il courrait! Valentin se mit à côté de Tiphaine et lui demanda ce qui ce passait mais peu après, il dit que, si elle ne voulait pas en parler, elle n'était pas obligée de le lui dire. La jeune fille leva la tête vers son copain et lui sourit, bien que les larmes continuait de tomber. Elle senti des doigt la touché, qui effaçait ses larmes. A cette sensation, cela fit à nouveau sourir la jeune fille mais elle pleurait toujours, ses larmes roulaient toutes sur sa peau. Après un long moment de silence et de réfléxion, elle lui dit :

- Ce n'est pas toi, ne t'inquiète pas, j'ai remarquée que tu t'inquiétait si c'était à cause de toi que je suis pas bien, mais non, je t'aime, et ça toute ma vie. C'est... A cause de Nymphadora et de Lucie, enfin c'est pas elle mais c'est leur amitié qui me fait cet effet. Ce qu'elle on fait, s'encourager pour sauter, ça me fait rappeler un mauvais souvenir, enfin une histoire, qui me fait pleurée et qui m'a beaucoup fait pleuré. Je suis désolé mais j'ai pas vraiment envi de racontée cette histoire, pas là en tout cas, peut-être une autre fois...

Sur cela, elle essuya ses larmes. Elle se remémora ses paroles et se rendit compte qu'elle lui avait dit ses sentiments, enfin le mot qu'elle ne disait que très souvent, ces paroles qui sont si dur à avouer quand tu ne connais pas les sentiments des autres, et qui sont aussi dur à trouver dans un couple, mais là, elle l'avait dit sans avoir réfléchit avant, cela sortait comme ça, tout seul. Tiphaine regarda alors Valentin et attendit quelque chose, une réponse, des paroles, tout apart un long blanc silencieux qui la rendait mal à l'aise...
Fani
Fani
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Fani, le  Sam 22 Mar - 18:42

[HJ: post combiné Fani et Gauwyn]

Fani et Gauwyn étaient toujours dans le sauna, ils étaient l'un contre l'autre, le temps semblait s'être arrêté, au bout d'un long moment, Fani se dit que ce n'était pas très poli de laisser tout le monde tomber et que de toutes façons, à présent, ils auraient tout le temps de se voir tous les deux. Elle sourit doucement à Gauwyn et le prit par la main pour sortir.

En ouvrant la porte, Fani remarqua immédiatement Tipahine, dans le jaccuzie, les yeux rougis et les joues pleines de larmes. Elle était en compagnie de Valentin, et Fani se demanda si elle pouvait aller voir son amie pour savoir ce qui n'allait pas. Elle regarda Tiphaine et celle ci lui fit un petit signe de la main, pour lui dire d'approcher. Fani embrassa doucement Gauwyn et le poussa gentiment vers les autres, toujours dans la piscine, et prit le chemin du jaccuzie.

Fani s'approcha de Tiphaine et se glissa dans l'eau chaude à ses côtés. Elle la prit doucement dans ses bras en lui demandant:

"Qu'est ce qui t'arrive ma belle? Dis moi tout, tu sais tu peux..."

Fani jetta un coup d'oeil interrogateur à Valentin, qui haussa les épaules, signe qu'il n'en savait pas plus qu'elle sur les raisons du chagrin de Tiphaine.

Ils entendirent alors la porte de la salle s'ouvrir de nouveau et se retournèrent tous d'un bloc vers le ou la nouvel(le) arrivant(e)...qui n'était autre qu'une grande chouette hulotte, portant à sa patte un parchemin. Fani se demanda comment l'animal avait pu réussir à entrer dans la salle...Peut être que la salle, qui semblait avoir une sorte de conscience, avait compris que l'oiseau devait livrer un courrier important...Ou alors peut être que le olatile avait tellement tourné devant la salle qu'il avait été finalement compris...
La chouette se dirigea rapidement vers Gauwyn et lui fit tomber un parchemin, qu'il rattrapa de justesse avant que le papier ne tombe dans l'eau. Il le déroula et commença à lire. Fani l'observait, et remarqua que son sourire s'était éteint au fur et à mesure de sa lecture...Il sortit de l'eau, et semblait en état de choc. Fani se précipita vers lui, se demandant ce qui n'allait pas et Gauwyn lui tendit le morceau de parchemin en guise de réponse. Fani prit le papier et lut:

Gauwyn, mon chéri,

Ton père a été victime d'une attaque hier soir. Il rentrait du travail et il se serait fait attaquer en chemin. Il semblerait que ce soient des mangemorts qui lui aient tendu un piège, en rapport avec son travail. C'est ce que les agents m'ont dit en arrivant. Son état est critique, et les guérisseurs de ste mangiuste ne sont pas très optimistes.
Il faut que tu reviennes au plus vite à la maison, nous veillerons ensemble sur ton père.
Je suis désolée de t'apprendre cette horrible nouvelle par hibou mais c'était la slution la plus rapide, et les agents du ministère m'ont placée sous protection durant la durée de l'enquète, je ne peux donc aps me déplacer.

Je t'attends au plus vite et t'embrasse très fort.
Maman

Fani leva les yeux vers le jeune homme, bouche bée, et vit qu'il était pale et au bord des larmes. Elle jetta un coup d'oeil à Tiphaine, toujours dans le jaccuzie, se rapprocha d'elle et lui dit à l'oreille:

"Ecoute, Gauwyn a des très gros soucis, je vais retourner à la salle commune avec lui. Rejoins moi là bas après comme ça on pourra parler si tu veux."

Elle se tourna vers les autres, ne sachant pas si elle devait leur en parler ou pas. Gauwyn était muet, incapable de parler et toujours sous le choc. Fani se dit qu'elle parlerait de tout ça à Drayry plus tard, car la jeune Serpentard était l'amie de Gauwyn depuis leur enfance et connaissait donc sa famille. Elle lança à la cantonnade:

"Je suis désolée, il faut qu'on y aille! Merci pour la soirée c'était super et à bientôt!"

Puis elle tira doucement Gauywn par la main, ouvrit délicatement la porte, vérifia que personne n'était dans le couloir et ils se dirigèrent vers la salle commune des gryffondor, toujours en maillot et dégoulinant de partout. La grosse dame les regarda d'un drôle d'air, rala un peu, pour l'heure tardive, mais les laissa entrer en voyant l'état du pauvre Gauwyn, qui tremblait de tous ses membres. Fani le guida jusqu'au dortoir des garçons, ou le jeune homme disparut pour en revenir quelques minutes plus tard, habillé à la va-vite, une petite valise à la main. Fani l'embrassa et lui souhaita bon courage et le garçon disparut derrière le portrait pivotant. Fani s'assit dans un fauteuil, toujours en maillot, mais elle s'en fichait et se mit à pleurer. Elle venait encore de perdre l'homme qu'elle aimait, du moins pour un long moment...
Moona Lovegood
Moona Lovegood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Moona Lovegood, le  Dim 27 Juil - 13:33

Les trois élèves de Poudlard qui sortait de la salle de bal ne savaient pas où aller. C'est alors, que Moona se rappela de son cours privé avec Jonathan. Elle avait tellement chaud. La jeune Poufsouffle traina derrière elle les deux garçons qui avaient l'air de se faire la tête. Ils montèrent jusqu'au quatrième étage, laissèrent Moona penser à ce qu'elle voulait en passant devant la tapisserie et entrèrent dans la porte qui venait d'apparaitre.
Lorsqu'ils furent tous à l'intérieur de la Salle sur demande, la petite blondinette leur demanda s'ils avaient pensé à emporter leur costume de bain. Elle se mis a rigoler en regardant la grande piscine creusée, éclairée par des chandelles.

-Bah c'est comme vous voulez mais moi j'y vais quand même, dit Moona exitée par le fait de pouvoir se baigner.

Elle enleva sa robe, elle se retrouvait maintenant en sous-vêtements, et sauta dans l'eau qui était juste à la bonne chaleur.


Edit Auriane : Toujours beaucoup de fautes, certaines peuvent être évitées.
Jonathan
Jonathan
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Capitaine de l'équipe de Quidditch


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Jonathan, le  Lun 28 Juil - 22:07

Bah c'est comme vous voulez mais moi j'y vais quand même


Elle se jeta dans la piscine, et bien, pourquoi pas, il faisait assez chaud, mais Jonathan avait envie de se marrer un peu, il sorti sa baguette magique et il souria aux deux autres, il regarda dans la pièce si il n’avait pas des objets, il y aperçu une chaise longue, il utilisa un sort de lévitation pour la faire voler près de lui, aussitôt qu’elle fit placé près de lui, il pointa une partie de l’eau et cria un autre sort…

Glacius!!!

Il fit une plate-forme de glace et y fit léviter sa chaise sur sa plate-forme d’ou il alla s’asseoir, il regarda Moona et néon pendant quelques instants, et il leurs souria, ils le regardèrent avec un peu d’étonnement…

Bah quoi, tu te plaignais que tu avait chaud^^ et de toute façon, j’avais une petite idée de ce que nous aurions pu faire^^
Louisanne
Louisanne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage




Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
RE : Comme à la piscine !
Louisanne, le  Ven 20 Fév - 19:27

Louisanne se plaça devant la Salle sur Demande et pensa très fort à ce qu'elle voulait : UNE PISCINE GÉANTE. Tout à coup, une grande porte rouge à dorure s'ouvrit et la jeune Serdaigle entra. La pièce était somptueuse, grande avec une énorme baie vitré sur deux façades et l'on pouvait apercevoir derrière la baie vitrée un beau jardin et au loin des collines, les deux autres murs étaient peint en blanc et un jolie carrelage jaune citron jonché le sol et le plus important était au milieu de la pièce, une grande piscine rectangle avec un plongeon, deux échelles et l'eau avait une superbe couleur, semblable à un lagon.
Louisanne alla poser sa serviette sur une chaise longue et se déshabilla jusqu'à être en maillot de bain, puis la jeune sorcière attacha ses longs cheveux bruns en chignon. Puis Louisanne entra dans l'eau fraiche et se mise à faire une, puis deux et au bout de treize longueurs, Louisanne sortit de la piscine, et elle alla ensuite se sécher au soleil que filtrait la grande baie vitrée. Puis la jeune fille se rhabilla, rangea sa serviette dans sa besace verte kaki et la jeune fille poussa l'immense porte rouge à dorure, avant de tourner au bout du couloir.
Sara Shake
Sara Shake
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Sara Shake, le  Sam 20 Juin - 20:08

Assise sur la pelouse du Parc de Poudlard, Sara regardait les élèves de l'école se balader entre amis, en couple, ou seul. Certains étaient plongés dans leurs cours, d'autres regardaient le ciel d'un air absent. La jeune Auror ferma les yeux et laissa une douce brise caresser ses cheveux couleur de blé. Pensive, elle se remémorait ses débuts au château en tant qu'élève, puis en tant que professeur. Elle était par la suite devenue vendeuse et gérante de la boutique Ollivander's, puis Auror. En deux ans, beaucoup de choses avaient changé dans sa vie.

Elle rouvrit les yeux et regarda la course d'un oiseau. Il volait, libre et se posa sur la surface lisse du Lac. On racontait qu'un calmar géant habitait ses eaux profondes mais Sara ne l'avait jamais vu lors de ses baignades. En parlant de baignades... Elle eut tout à coup envie de plonger dans l'eau et de nager tranquillement, comme elle faisait dans la rivière qui coulait près de la ferme familiale. Mais l'eau du Lac devait être froide, même si le soleil brillait haut dans le ciel. C'était raté pour sa baignade...

A moins que... Sara se leva soudainement et se rendit dans son appartement. Elle s'y changea : un maillot deux pièces de couleur noire par dessous ses habits et prit un grand essui bleu, puis prit le chemin du septième étage où la Salle sur demande se trouvait. La jeune Serdaigle passa trois frois devant en pensant fort à une piscine. Une porte alors apparut. Sara tourna la poignée et pénétra dans la salle.

Le plafond était haut, les murs étaients de couleur neutre mais douce, un bleu pâle mélangé à du rose, et une grande piscine était creusé au centre de la pièce. L'eau était lisse et calme et n'attendait que Sara. Elle enleva ses vêtements et les posa dans un coin de la salle. La jeune femme s'assit au bord de la piscine et entra doucement dans l'eau. Celle-ci était agréable, ni trop froide, ni trop chaude.

Sara fit quelques longueurs histoire de se dégourdir les bras et les jambes, puis fit la planche quelques instants. Cela lui faisait du bien. C'était comme avant à la ferme. Elle se rassit au bord de l'eau et fit tremper ses pieds, perdue dans ses pensées d'antan.
Chris Aaron Bennet
Chris Aaron Bennet
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Chris Aaron Bennet, le  Sam 20 Juin - 20:37

Durant cette après midi ensoleillée Chris se promenait dans le parc. Le soleil cognait tellement fort, qu'il du très vite trouver un endroit a l'ombre si il ne souhaitait attraper une insolation. ne trouvant aucun lieu assez tranquille a son gout, en effet tout les endroit ombragé étaient pris d'assaut par des première année qui rigolait avec leurs voix qui muaient ou des jeunes filles gloussaient tellement fort que Chris se demanda si quelqu'un ne les entendait pas du près-au-lard. Devant tant d'agitation et de bruit, Chris décida de rentrer dans le château.

Chris retourna dans le château, il y avait peu de monde dans les couloirs ni ailleurs non plus. Il songea que nombreux devaient être les élèves dans le parc, ou parti au village des sorcier pour profiter de ce soleil estival. Il se promena ainsi pendant de longues minutes dans tout le château, faisant le tour de chaque étages, saluant les tableau les uns après les autres, Chris sourit en se faisant insulter par un ivrogne représenté assis sur un tonneau de vin.

Chris continuait sa promenade dans les couloirs frais de Poudlard. La voici maintenant au septième étage, il n'était encore jamais venu dans les coin la du château, il se demandait même si beaucoup d'élèves y allaient! en effet il n'y avait pas de salle dans le couloirs qu'il arpentait. Chris continua le long du couloirs, et fini par apercevoir Mlle Shake, qui piétinait devant un mur avant d'entrer par la porte qui fini par apparaitre. Chris regarda cette porte avec de gros yeux! mais la voyant déjà rétrécir, il se précipita sur elle et l'ouvrit.

Chris se jeta dans l'ouverture, il avait prit tellement d'élan qu'il eu du mal a s'arrêter. D'ailleurs il ne s'arreta pas, il fini sa course dans une piscine. Chris ne comprenait pas très bien ce qu'il venait de ce passer. Il y avait une piscine a Poudlard? Pourquoi la porte par laquelle il est rentré était en train de disparaitre?


Maintenant mouillé de la tête au pied, il releva ses cheveux qui maintenant étaient devant ses yeux, et regarda autour de lui. Mlle Shake était la sur le bord de la piscine et le regardait. Chris soupira et se dirigea vers elle a la nage! Il arriva a coté d'elle, et se hissa sur rebord.


"Euh... Bonjour! désolé !"


Chris se retourna et
retira ses vêtements mouillés, enfin pas tous il prit soin de garder son pantalon. Pendant qu'il essorait les habits qu'il avait retirait il ne pu s'empêcher de rougir, gêné. Il n'avait pas encore eu l'occasion de revoir son employeur depuis son embauche toute récente, et le voila déjà en train de faire une gaffe!
Contenu sponsorisé

Comme à la piscine ! - Page 2 Empty
Re: Comme à la piscine !
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 13

 Comme à la piscine !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.