AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 13 sur 13
Comme à la piscine !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: Comme à la piscine !

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 20 Nov 2016 - 23:04


Les mots résonnent étrangement dans la pièce, trouvent écho aux maux de Rachel et sans doute aussi à ceux de James. Il y avait plusieurs façon de vivre, plusieurs façon de survivre et plusieurs façon de mourir. Seulement si la serpentard était jusqu'alors convaincue de mourir à petit ou à grand feu, la simple présence du jeune homme et plus encore ses mots lui faisait croire qu'il était possible qu'elle vive encore. "Tu souffres parce que tu es vivant" avait-elle un jour lu dans un livre moldu. Cependant c'était difficile à accepter, surtout pour quelqu'un qui, comme elle, n'avait jamais connu de moment triste dans la vie dans récemment. Mais il fallait aussi avouer qu'elle avait toujours détestable habitude de se plaindre en regardant derrière elle, Rachel n'avait jamais été vraiment capable de voir que le présent lui réservait et le passé n'en parlons pas. La verte était d'ailleurs déterminée à ce que cela change.

"Parfois, une toute petite chose peut changer votre vie  en un clin d’œil quelque chose arrive par hasard quand vous vous y attendez le moins et vous prenez un cap que vous n'aviez jamais planifié vers un futur que vous n'auriez jamais imaginé. Où cela va-t-il vous menez, seul l'avenir nous le dira... Nous recherchons tous la lumière mais parfois pour trouver la lumière il faut se confronter à l'obscurité..."

James s'éloigna et se leva après une courte, trop courte accolade, ce qui était presque... décevant. Cependant, la main qu'il lui tendit ensuite fit rayonner Rachel qui lui donna sa main sans aucune hésitation, rire cristallin en fond sonore. Le pauvre ne savait néanmoins pas dans quoi il embarquait, le brune de se gêna d'ailleurs pas pour le lui dire. La danse n'avait jamais été l'un de ses talents et la danse en couple encore moins. Dans un passé très lointain, elle se souvenait même avoir écraser une fois ou deux les pieds à son cousin. Elle n'avait jamais réessayé depuis...

C'était sans doute aussi pour ça que la verte ne laissa à James que le temps de la faire tourner, avant de venir se réfugier dans ses bras et [...]

[Attention, la scène qui va suivre peut choquer la sensibilité des plus jeunes ou... tous ceux qui craignent les microbes]

[...] posa ses lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comme à la piscine !

Message par : Cara De Lanxorre, Jeu 8 Fév 2018 - 23:48



Immersion, introspection

PV Lorelaï, avec le LA de cette dernière

    Sous la surface de l’eau à peine agitée, un corps immobile. Le visage vers le plafond, les yeux fermés et les bras en croix, Cara reposait là, dans le silence étouffant d’un monde aquatique muet. Ses cheveux éparpillés, bougeaient doucement, ondulant autour de son visage concentré. Par les grandes fenêtres rondes, telles des hublots, les rayons du soleil d’hiver caressaient son corps englouti, provoquant d’étonnants reflets bleutés sur son maillot de bain pourtant bien noir, couvrant ses formes et son ventre. Ses jambes immobiles, à peine écartées, semblaient briller sous la lumière dorée.

    Une impulsion des jambes, et Cara pivote, sa tête jaillissant soudainement de l’eau. Inspirant une, deux gorgées d’air, elle émerge de son introspection aquatique. Elle se frotte les yeux, et se retourne sur le dos, avançant à l’aveugle, ses pieds battant mollement la cadence. Une dernière immersion, et le corps de Cara quitte définitivement l’eau bleue de la piscine, ses mains puis ses jambes se hissant sur la petite échelle dans un coin du bassin. Pas mouillés sur les carreaux blancs et noirs, mal assurés, peur de tomber, jusqu’au peignoir posé en tas, sous une fenêtre. S’enroulant dans la douceur tiède de son nouvel habit, ceinture lâchement nouée, Cara coiffe d’une main ses cheveux mouillés. Rabattus en arrière, les mèches noires laissent perler, à intervalles réguliers, une goutte de l’eau volée.

    Un craquement, et une nouvelle venue entre dans la pièce. Bien, elle n’a pas attendu bêtement devant la tapisserie. La salle sur Demande n’est plus ce lieu secret, espace partagé par peu d’initiés. Se tournant vers son invitée, Cara réajuste son peignoir, ne laissant dépasser que ses jambes galbées et le décolleté de son maillot mouillé. Un « bienvenue, mademoiselle Peony », franchit ses lèvres dans un sourire sincère. Voix douce, apaisée par les quelques minutes de plongée, c’est dans des dispositions particulièrement favorables à son élève que Cara entame ce rendez-vous singulier.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comme à la piscine !

Message par : Lorelaï Peony, Ven 9 Fév 2018 - 23:24


Y a des jours avec et des jours sans comme disent certains.

Lorelaï l'avait sentie venir, cette lourdeur. Elle l'avait senti s'installer dans son estomac, commencer à lui peser. Elle l'avait reconnue, la dépression. Comme une vieille amie, elle était revenue. Elle avait repris sa place. Avait alourdit ses paupières d'une tristesse dont elle était lasse. Elle s'était assise sur sa tête, noyée ses épaules de sa noirceurs, et l'empêchait maintenant de marcher vers le couloir où l'attendait son enseignante.

Madame De Lanxorre l'avait convoquée dans la Salle sur Demande pour un cours particulier.
Lorelaï arriva enfin devant la porte qui apparut après les passages rituels. Elle s'arrêta avant de tourner la poignet pour inspirer grandement. Elle était prête. Avec un peu de chance cette séance de... natation ? Lui ferait le plus grand bien. Cette histoire de maillot de bain était vraiment intrigante.

Wow.

Heureusement que la jeune fille avait prit une grande inspiration avant d'entrée. Parce que pour le coup, elle eut le souffle coupée. Tous les enseignants de Poudlard était super bien foutu ou comment ça se passait ?!
La jeune fille cligna plusieurs fois des yeux et ne put s'empêcher de se regarder. Elle n'était clairement pas du même niveau que son enseignante.
- Bonjour Madame De Lanxorre, vous m'avez demandé d'apporter mon maillot, je comprends mieux maintenant... j'imagine que je dois me mettre en tenue tout de suite, dit-elle en se déshabillant.

Une fois son uniforme retirée, la bleue se retrouva avec son maillot à l'effigie de sa maison, qu'elle portait juste en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comme à la piscine !

Message par : Cara De Lanxorre, Mer 28 Fév 2018 - 0:01



    Frêle petite chose, dans son maillot de bain au blason bleu. Un instant, Cara s’attarde sur les jambes maigres, les épaules osseuses. Silhouette chétive. Au delà de ça, l’étudiante semblait... terne. Presque éteinte. Triste, peut-être ? Cara se congratula silencieusement du lieu choisi : en cas de pleurs silencieux de la part de la Serdaigle, la professeure n’aurait qu’à faire comme si il s’agissait de l’eau de la piscine sur ses joues, et éviter d’avoir à s’en préoccuper. Tactique parfaite et imparable.

    Geste ample de la main accompagné d’un « Allez, suivez-moi », et Cara s’avance vers la piscine. Elle n’y replonge pas, se contente de s’asseoir sur le rebord. Seuls ses pieds sont immergés, jusqu’aux chevilles. Une position qui permet de tout voir, de dominer la scène et son élève. L’ascendance professorale matérialisée.
    « Hé bien, plongez ! », elle invective la jeune fille un peu tremblotante restée sur le bord, la presse de se glisser dans la réconfortante apesanteur aquatique. Cara elle, se contente de mollement bouger ses pieds, créant de petites vaguelettes, distraitement, le regard tourné vers la Serdaigle qui s’immerge. Enfin, l’eau la recouvre. De là où elle est, elle doit à peine avoir pied. Tout juste doit-elle toucher le carrelage blanc du fond du bout des orteils, à la façon dont elle se maintient. En équilibre instable.

    « Les méthodes éducatives classiques ne semblant pas vous correspondre, je veux tenter quelque chose d’autre avec vous aujourd’hui ». Voix douce, engageante. Ne pas la brusquer, l’effrayer. Pas tout de suite. « On parle souvent de l’importance de la concentration lorsqu’on pratique la magie, cela reste pourtant un concept assez vague. Mais sous l’eau, vous êtes seule. Rien ne peut vous distraire. J’aimerais voir si cette configuration particulière vous met dans de meilleures dispositions. Améliore votre concentration ». La voix était toujours aussi calme, posée, mais les yeux étaient perçants. C’était autant une expérience pour Lorelaï que pour son aînée. Un essai à taille humaine. « Je crois que vous avez récemment étudié le Patronus, réussir le vôtre sous l’eau serait du plus bel effet. Allez-y, faite un essai. Quand vous voulez ».

    Le corps de la professeure s’était légèrement avancé lorsque son élève avait disparu sous la surface. Ne manquant rien de la scène qui se jouait sous ses yeux, elle attendait, impatiente, le premier résultat de son expérimentation sur un sujet (plus ou moins) consentant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comme à la piscine !

Message par : Lorelaï Peony, Ven 6 Avr 2018 - 23:21


Un geste de la main, deux mots, trois sourire...
La jeune femme se met à l'eau.
Froideur des pieds. A la tête.

Elle plonge. Se lance. Se laisse absorber par la lourdeur légère des vagues imperceptibles.
Arrêter l'inspiration. La tête sous l'eau. Les yeux fermés.

La pointe des pieds comme stabilité.
La baguette au bout des doigts.

Une consigne.
Et des vagues.
Un regard qui évalue mais ne juge.

Ce poids qui semble porté par l'eau.
Be the water.

Elle ferme les yeux.
Résurgence d'une peut-être libellule.
Du regard malicieux de l'angelot noir.

Un souvenir. Heureux.
Comment.
Lequel.

La poitrine qui se serre.
La main qui tremble.
La gorge qui s'assèche.
L'eau. L'eau.

Souvenir heureux d'une balade en barque.
Lointaine.
Ensoleillée.
Chaude.
Pleine.
Aux sourires multiples.
Ou peut-être était-ce une illusion ?
Fruit de son imagination d'enfant.
Creux.

La mâchoire tremble.
Les yeux se tournent.
Mouillés. Rouges.

Je sais pas.

Elle lâche sa baguette.
Déchue.
Au fond de l'eau.
Figée face au regard de celle qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comme à la piscine !

Message par : Cara De Lanxorre, Ven 4 Mai 2018 - 0:40



    Comme il était agréable de voir les gens exécuter ses ordres. Les regarder obéir, se soumettre à ses désirs, c’était comme contempler des pions avancer au gré de ses envies, et ça lui provoquait une sorte d'exultation, d'excitation, à Cara. Est-ce que c’était pour ça, qu’elle avait eu tant envie de devenir professeure ? Il y avait sans doute un peu de cela. Avec tous les autres avantages que lui offrait la vie à Poudlard. Elle avait gouté à certains, qui n’étaient pas mal non plus.

    Alors, quand elle observe la petite Serdaigle tremblotante, là, devant elle, la professeure se gonfle de tout l'orgueil que le pouvoir peut apporter. Elle regarde le visage parcellé de petites gouttelettes d’eau de Lorelaï, ces petites gouttes transparentes restées accrochées à sa peau après son plongeon. C’est comme des dizaines de loupes miniatures posées là, et ç’en serait presque poétique si la pauvre élève ne grelottait pas de froid, immergée jusqu’au cou. Despote patiente, Cara reste silencieuse tandis que son élève ferme les yeux, assistant à sa tentative en battant doucement des pieds dans l'eau qu'ils effleurent.

    Les battements de jambe de Cara s’arrêtent soudainement quand l’échec de Lorelaï résonne dans la salle. Que la professeure prenne son pied à martyriser ses élèves, c’était une chose, mais que lesdits élèves se transforment en de peureuses pleureuses, c’était non. Quittant son rôle de spectatrice, la professeure se redresse, le visage fermé. Elle avait essayé, d’être gentille, douce même, mais son quota de bienveillance était désormais épuisé. D’une impulsion, Cara quitte le rebord de la piscine pour s’immerger à son tour. Elle disparaît de la surface, juste quelques instants, juste le temps de resurgir devant Lorelaï , la baguette de cette dernière en main. Et tout en la lui rendant d’un geste qui aurait dû être sec s’il n’avait pas été ralenti par la masse d’eau les entourant ; « Vous n’avez même pas essayé. Cette fois-ci, je vous veux entièrement sous l’eau, et ne m’obligez pas à vous y contraindre ».
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comme à la piscine !

Message par : Lorelaï Peony, Ven 15 Juin 2018 - 0:41


L'enseignante change.

Plus froide.

Plus dure.

Lorelaï déglutie.

Elle ne trouvera pas là les doux bras de maman.

Une claque.

Ou presque.

Le regard furieux, elle lui rend sa baguette.

Et la blonde s'exécute.

Devant cette froideur, se réchauffer de souvenir.

Un souvenir plus récent, plus présent. Plus chaud. Sans trahison, sans abandon. Un simple moment de bonheur. Sans heurt.

En existe-t-il ne serait-ce qu'un qui ne referait pas surgir les larmes du fond de sa gorge ?

La blonde s'immerge.

Vide ses poumons.

S'installe au fond de l'eau.

Peu de temps. Portée.

Un sourire se dessine sur ses lèvres.

Elle pointe sa baguette et s'enivre de cette odeur. Juste cette odeur.

Elle ne se souvient de rien d'autre.

Si ce n'est la douceur.

Cannelle et jasmin.

Elle s'y plonge, entièrement. Pleinement.

Tandis qu'un faible éclair argenté se dégage du bout de sa baguette.

A bout de souffle, elle ouvre la bouche pour respirer et avale une grande bouffée d'eau qui la fait bondir à la surface.

Elle crache ses poumons.

Rouge.

Nage vers le rebord.

Elle en est presque morte.

Elle va peut-être mourir.

Mais elle a produit un quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comme à la piscine !

Message par : Cara De Lanxorre, Jeu 19 Juil 2018 - 0:19



    Nœud dans la gorge et air dans les narines, tu disparais sans un mot sous l’eau calme. Cara te regarde devenir une forme mouvante, floue, juste sous ses pieds. Tu n’es plus que cette silhouette immergée qui oscille avec la surface, corps écrasé par le poids indolore, aquatique. Et dans le silence humide de la pièce, la professeure surveille tes mouvements lents, ralentis, ta baguette qui se lève. Ses yeux se plissent pour mieux te distinguer, et plus rien ne compte que ce sort que tu t’apprêtes à lancer. Elle n’a plus conscience d’être doucement balancée par l’eau qui enserre ses jambes, se heurte à ses hanches. A peine sent-elle les gouttes qui perlent au bout de ses cheveux, avant de s’écraser sur ses épaules. Elles dégoulinent des pointes, dévalent les bras, retournent à la mer – la mère. Et Cara ne leur prête pas la moindre attention.

    Et la lumière argentée, fugace, mais bien réelle, nait de ta baguette et meurt engloutie par l’eau qui t’encercle. Les yeux de la professeure agrandis, surprise des sens, événement pour l’égo. Avant de s’écarter brusquement de toi lorsque tu surgis, haletante. Elle te regarde te gorger d’air et te vider d’eau, jusqu'à ce que ta peau reprenne une couleur normale, que ta poitrine cesse de se soulever d’un mouvement hachuré, mendiant l’oxygène qui t'entoure. Pas un geste pour t’aider, juste spectatrice. Mais la voix est teintée de satisfaction – fierté, presque, peut-être : « C’est toujours mieux que rien. A quoi avez-vous pensé ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comme à la piscine !

Message par : Lorelaï Peony, Jeu 2 Aoû 2018 - 21:44


L'eau sort. Laissant place à l'air. Petit à petit la mécanique se remet en place. Lorelaï se retourne quand l'enseignante lui adresse la parole. Je sais pas, juste cette sensation que j'ai parfois au moment de m'endormir... Celle d'être bercée... Et cette odeur qui me revient. Rarement, mais de temps en temps quand même, au détour d'une rue. Dans certains endroits de la maison aussi. Parfois même à Poudlard. Cette odeur de cannelle et de jasmin. Comme un doux mélange chaud. C'est peut-être pas assez pour produire un Patronus complet. Je devrais peut-être songer à quelque chose de plus concret. Silence. Mais cette sensation est si concrète. Elle lève les yeux vers Miss De Lanxorre. Qu'en avez-vous pensé ? Seriez-vous fière de moi si j'étais votre enfant ? Sort toi ces idées de la tête Lolly. Aucune femme ne remplacera la mère qui t'a manquée. Et te manque. Aucun regard, aussi plein de fierté soit-il ne viendra comblé le manque du regard de ta mère. Ne te fais aucune illusion. Fatiguée. Elle se redépose dans l'eau et s'avance vers son enseignante. Attendant l'évaluation.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comme à la piscine !

Message par : Cara De Lanxorre, Dim 2 Sep 2018 - 23:53



    Tu parles, beaucoup. Tes mots jaillissent de ta bouche comme toi tu viens de le faire, de l’eau. Et elle te regarde, Cara, de haut, ses yeux posés sur toi. Son visage est fermé, et pourtant elle t’écoute, attentivement. Est-ce que c’est parce qu’elle sent que tu te livres à elle ? Ou parce que tes mots sont comme une pommade qui adoucit son cœur ? Car tu as raison, cette sensation est concrète. Et l’esprit de Cara flotte là où toi-même tu as dérivé, tout à l’heure. Elle pourrait presque sentir l’odeur de jasmin que tu décris. Elle a aussi le sentiment d’être enveloppée, doucement maternée. Elle en frisonne, de ce trouble, que tu peux déceler sur son visage, en regardant bien. Est-ce que tu l’as vu, dans ses yeux ? Entre les lèvres qui s’entrouvrent, hésitantes sur quoi te dire ?

    C’est fini, déjà. Le bouleversement du cœur est enfoui, caché sous une impénétrable couche de dédain. Le frisson s’est évaporé, et puis, peut-être que c’était juste le froid, après tout. Les lèvres se sont refermées, car inutiles d’ouvrir la bouche pour laisser échapper le « mmh », sa réponse à ta question. Déjà, elle a quitté la piscine, retrouvé le peignoir bienvenu, ersatz de la chaleur maternelle qu’elle avait cru ressentir en t’écoutant. Un dernier regard pour toi, juste le temps de te dire « Vous progressez, au moins ». Et alors qu’elle s’était éloignée, avait presque atteint la porte, elle t’invective, sans se retourner ; « Revenez la semaine prochaine ». Comme si tu avais gagné le droit de prolonger les leçons, gagné l’honneur d’être digne d’attention.




Merci Lore pour ce poétique rp
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Comme à la piscine !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 13

 Comme à la piscine !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.