AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 13 sur 16
Minuit, l'heure du crime.
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Merry K. Harper, Sam 30 Avr 2016 - 22:29


Quelle soirée. Agression par un homme taré, fou à lier, tout ce que vous voulez. Puis petite rencontre bien sympathique avec un Auror suite à un réveil sur le dos de l'autre homme assommé. Et enfin un bon petit repas. Enfin, une pizza servie dans une boîte en carton. Au moins, l'Auror avait la gentillesse de la sauver et en plus de ça, lui offrait à manger pour la requinquer. Il était bien aimable. Il aurait juste pu la laisser là, se débrouiller seule pour rentrer à Poudlard tandis que lui même emmenait l'agresseur devant d'autres personnes plus hautes placées. Mais non. Il restait là, l'accompagnant et la chouchoutant. Cela faisait grandement plaisir à la rouquine qui avait eu une autre rencontre avec UNE Auror cette fois-ci, en ces mêmes lieux. Mais la conversation avait tourné autrement, la jeune femme guidant la Harper dans sa petite vie tranquille alors qu'elle se cherchait encore.

Cette fois-ci c'était bien différent mais la jolie rousse se sentait en sécurité. L'Auror sembla tiquer et se braquer en entendant le nom de la maison de la jeune fille mais sembla laisser tomber et continua son chemin, lançant seulement 3 petits mots qui laissaient un long sous-entendu. Des problèmes avec certaines maisons peut être. Bien que cette fois-ci, il ne semblait pas s'y intéresser plus que ça. Il continua d'ailleurs sa pizza qu'il termina assez rapidement, jetant finalement la boîte vide dans une poubelle de rue. C'est à ce moment que les choses se gâtèrent pour Merry.

Oh que oui elle connaissait bien le transplanage. On lui en avait déjà parlé et ça lui faisait assez peur. De souvenir, on lui avait dit que la première expérience en matière de transplanage se concluait sur un petit coup de vomito. Et en plus, la jeune fille venait tout juste de manger. Peut être qu'il l'avait fait exprès pour la punir d'être sortie de l'enceinte de Poudlard après le couvre-feu, et de s'être aventurée dans un tel lieu. Mais une autre parole de l'Auror rassura la jeune fille. Un passage secret. C'était cool ça ! Super compromis, elle était pour, évidemment. Souriante mais pas trop, elle finit donc par répondre à l'homme devant elle, tout en lui attrapant la main.

- Je n'ai jamais vécu de transplanage mais je connais plus ou moins les effets... Ca ira. Mais merci pour le petit tuyau du passage secret ! Ca me sera bien utile.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Merry K. Harper, Lun 16 Mai 2016 - 13:29


Merry tremblait. Mais tremblait pourquoi ? Un sentiment de peur, d'appréhension même, et bien entendu de choc après ce qui lui était arrivé la laissait dans cet état. Et l'annonce d'un transplanage imminent n'arrangeait rien, bien que la rouquine se sentait en sécurité aux côtés de cet Auror qui arrivait en quelques mots à la rassurer, malgré le fait qu'elle ne le connaissait même pas il y a quelques minutes. Seulement, le voir arriver alors qu'elle était aux portes d'une agression l'avait remise d'aplomb. Elle aurait presque pu le considérer comme un grand frère de courte durée.

Néanmoins la jeune Harper suivit l'Auror qui, un court instant, décida d'essuyer ses mains entre elles avant de tendre l'une d'elle vers la lionne. C'était bien gentil de sa part. Merry inspecta elle-même ses propres mains pour être sûre de ne pas les avoir sali suite à son repas de fortune gentiment offert par cet homme, avant d'attraper la main de l'Auror. Et de s'y accrocher fermement. A ce moment-là, Merry eut l'impression qu'elle allait finir par rejeter son repas en plein vol. Même son estomac ne demandait qu'à sortir de son enveloppe corporelle. Une sensation fort désagréable que la rouquine n'aurait aimé ne pas avoir à subir, étonnamment. Alors quelle joie lorsque Merry sentit enfin les pavés de la ruelle, donnant sur Poudlard, sous ses pieds. Rouvrant les yeux qu'elle avait fermé avant de tranplaner, la jeune fille s'accroupie par terre, la tête entre les mains pour reprendre son souffle qu'elle ne savait comment elle l'avait perdu. Sans doute la nausée qui l'avait déclenché.

En se relevant, Merry pu apercevoir plus loin l'Auror qui était assit sur un banc, en train de lui parler. La nostalgie c'était tout de même beau. La jeune fille vivrait cela un jour, lors qu’enfin, elle aurait quitté Poudlard. Malgré sa nausée, elle esquissa un sourire en entendant les paroles de l'homme à quelques mètres d'elle, qui finit par la rejoindre en se taisant, pour l'accompagner sur le chemin principal la menant à Poudlard. Là, il la laissa seule, lui rappelant bien qu'elle ne devait pas oublier ce qu'il lui avait dit. Non, elle n'oublierait pas le passage secret qu'il lui avait donné. Sûrement pas !

- Merci beaucoup.

Ce n'est qu'après l'avoir remercié que Merry lui tourna le dos, ne se retournant pas en l'entendant transplaner à nouveau. Sûre d'elle cette fois-ci, elle se dirigea à grandes enjambées vers le château, dans lequel elle emprunta le passage secret décrit par l'Auror. N'ayant eu aucun mal à le trouver, la rouquine se retrouva vite dans la tour des Gryffondors, et bientôt, dans son lit où elle s'endormit instantanément.


FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 8 Juin 2016 - 20:48


RP avec Hayleah Moonrose

Azénor voulait un peu d'air frais. Elle avait besoin d'une pause. Entre l'odeur de renfermé et la poussière de sa chambre, c'en était trop. Seule, elle partit tard dans la soirée, après avoir terminé son devoir de Potions.
La lionne aimait marcher. Cela lui permettait de réfléchir. De s'évader. De penser à sa vie d'avant, de penser à Calixte. Ses amis de Poudlard lui manquaient. Mais elle n'avait cependant pas hâte de la rentrée.
L'air frais du crépuscule se déposait sur son visage, ses longs cheveux ondulés virevoltaient de gauche à droite, de gauche à droite, de gauche à droite... A l'allure de ses pas. Le peu de monde qui se trouvait dehors, Azénor ne le remarqua même pas. Elle était plongée dans ses pensées. Si absente qu'elle ne se rendait pas compte des chemins qu'elle prenait. Très vite, elle se retrouva sur le chemin de Traverse. Et sur l'allée des embrumes. Elle ne s'en rendit compte que parce qu'un grand monsieur habillé d'une grande cape noire, avec des cheveux lui arrivant à la poitrine, se baissa pour lui chuchoter à l'oreille Tu es bien jolie petite sorcière, ça te dirait un tour avec moi sur mon balais? A ces mots, Azénor fut prit de panique, sans même se rendre compte de ce qui lui arrivait, elle commença à courir. Vite. Très vite. L'homme à la cape riait d'un rire sinistre et bruyant au loin. Toujours en course, Azénor regarda en arrière, et à ce moment là, bouscula une jeune fille. En regardant autour d'elle, elle se rendit compte qu'elle n'était jamais allé jusqu'ici auparavant.
Cet endroit était sombre, les rues étaient étroites, les murs étaient d'une hauteur invraisemblable. Azénor ne put pas observer les alentours d'avantage car elle devait des explications à la jeune fille qui l'a regardait d'un air à la fois étonné et quelque peu méprisant.

- Pardon...Je..Euh...Je ne sais pas où je suis, j'ai couru et depuis...Plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hayleah Moonrose, Ven 10 Juin 2016 - 17:42


Hayleah n'avait vraiment aucune idée de la raison de sa présence ici. Après l'avoir emmenée chasser le bisounours à poils brillants, oncle Jeff l'avait trainée jusqu'à l'Allée des Embrumes, le coin le plus mal-famé de Londres. Ici, tout le monde semblait affublé d'une longue cape noir, de bottes à talons en cuir luisant et d'un regard mauvais. A croire que c'était le dress-code des sorciers qui ont un truc à cacher. Au moins, cela les rendait vite repérables et d'autant plus aisément évitables. Enfin, en général, elle les évitait. Mais aujourd'hui, elle était avec son oncle Jeff, et la gryffonne savait qu'elle n'avait rien à craindre tant qu'elle restait à ses côtés. Bien que son oncle soit l'homme le plus respectable qu'elle connaisse - après son père - elle savait pourtant qu'il avait les bras longs. Très longs même, tellement longs qu'il ne pouvait pas faire dix mètres sans qu'on lui dise bonjour. Et c'était de là qu'il tenait son assurance, sa protection. Il était l'ami des gentils et des méchants, sans distinctions aucune. Personne n'oserait jamais s'en prendre à lui, bien au contraire. Ainsi, du moment qu'elle restait collée à ses basques, Hayleah bénéficiait également de cette aura qui criait "pas touche".  

C'était la première fois que la sorcière mettait les pieds ici, et c'était probablement aussi la dernière. De fait, elle se permit de jouer un peu la touriste, gravant dans sa mémoire la moindre façade de boutique, le moindre panneau, la moindre affiche. Elle avait plus souvent le nez en l'air que devant elle, et elle manqua à plusieurs reprises glisser sur des pavés mouillés. Pour sa défense, cette allée était plus que lugubre, on n'y voyait pas grand-chose, surtout de nuit. Hayleah avait eu la chair de poule en mettant les pieds dans cette ambiance malsaine. Elle n'osait imaginer ce qui pourrait lui arriver si jamais elle avait la mauvaise idée de s'aventurer ici toute seule.

- Dis, oncle Jeff, c'est moins flippant la journée ? demanda Hayleah en se retournant vers son oncle qui marchait un pas derrière elle. Oncle Jeff... ?

Son cœur manqua un battement, puis deux, puis trois avant d’accélérer la cadence subitement.

- Oncle Jeff ? T'es où ? Oncle Jeff !, cria-t-elle en tournant sur elle-même.

Elle se serait cru dans un film d'horreur. La petite sorcière sans défense perdue au milieu de l'allée qui devait détenir le record du monde de meurtre au mètre carré. Des gouttes de sueur perlèrent sur son front. Elle ne devait pas paniquer. Il allait sûrement revenir. Il avait dû rencontrer quelqu'un et s'arrêter un instant sans qu'elle le remarque. Oui voilà, ça devait être ça. Il allait revenir. Pas de panique. Pas de panique.
Soudain, elle se retrouva collée contre un mur recouvert de mousse verte toute gluante. Elle ne put retenir un cri d'effroi.

- Pardon...Je..Euh...Je ne sais pas où je suis, j'ai couru et depuis...Plus rien., s'excusa une jeune fille au cheveux bruns.

Hayleah soupira de soulagement, peut-être un peu trop vite. Cette fille lui disait quelque chose, il lui semblait l'avoir déjà croisée plusieurs fois à Poudlard, sans lui avoir jamais adressé un mot. Un "bonjour" par-ci par-là, tout au plus. Ce n'était ni un mangemort, ni l'un de ses pervers qui rodaient dans le coin. Pas de panique.

- C'est euh...c'est pas grave, parvint à articuler Hayleah, toujours sous le choc.

Bon, la fin n'avait pas encore sonnée, mais elle devait retrouver son oncle, et vite, car elle doutait fort que deux jeunes filles seules fassent long feu par-ici. Quelle idée d'être venu ici le soir, non mais vraiment ! Hayleah attrapa le poignet de la sorcière qui l'avait bousculée et l'entraina dans une petite ruelle sombre mais déserte, qui les mettrait à l'abri des regards et leur permettrait de se défendre plus aisément - oui de fuir, si besoin.

- Il faut qu'on retrouve mon oncle Jeff, déclara Hayleah une fois dans la ruelle pavée. On doit pas rester là toutes seules, c'est dangereux.

Hayleah n'était même pas sûre que la jeune fille soit venue seule, mais c'était l'impression qu'elle avait eu. Elle aussi affichait cet air de jeune fille perdue là où elle n'aurait pas dû. Une ombre se refléta contre le mur en face de la ruelle, mais ce n'était pas celle de son oncle. Elle appartenait à un homme qui prenait appui sur une cane et portait un haut de forme. Mais où était-donc oncle Jeff ?


Dernière édition par Hayleah Moonrose le Sam 11 Juin 2016 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 11 Juin 2016 - 13:14


(petit changement de personne)

Après l'avoir bousculée, j'aperçois un léger soupire de soulagement dans sa gorge.
"- C'est euh...c'est pas grave"
Tant mieux. Si ce n'est pas grave. Mais on est dans une sacrée m*erde là chère inconnue. Va falloir qu'on fasse quelque chose, du style bouger. Fuir. Courir. Ce que tu veux mais pas ici. Et mais attends voir. Je t'ai déjà vue toi. Tu es une gryffonne, comme moi! Intéressant. Très intéressant. Je sens qu'on va bien s'entendre. Mais plus tard. Là. Place aux choses sérieuses.
- Il faut qu'on retrouve mon oncle. On doit pas rester là toutes seules, c'est dangereux.
Oui bonne idée. C'est vrai que cet endroit ne me dit rien qui vaille. C'est sinistre. Sombre. Presque mortuaire. Et en plus, ça sent pas très bon. On est deux jeunes filles sans défense. Cachées dans une ruelle. On a peur de ce qu'il peut se passer. C'est pas la sureté ici. Et puis oncle Jeff! Où est oncle Jeff? On s'en va alors? Oui. On va essayer de trouver oncle Jeff. Je souris, l'air presque apeuré, en guise de réponse positive à l'idée d'aller chercher oncle Jeff.
Oh oh. Une ombre. Mauvais présage. Pire qu'un chat noir à première vue. Non parce que c'est bien gentil, on dit que les chats noirs sont un mauvais présage, ou porte malheur, ou n'importe! Mais une silhouette sombre. Sans doute un vieux monsieur, parce qu'il avait une canne. Il avait un chapeau. Comme les "magiciens". Quand je dis magiciens, je parle des moldus qui pratiquent de la magie, mais pas notre magie! Des " tours de magie ", je crois qu'ils appellent ça comme ça. Toujours est-il que d'après la réaction, ou plutôt la non réaction d'Hayleah, cet homme n'est pas oncle Jeff....

Bon cet homme ne bouge pas. Je ne sais pas ce qu'il attend. Et franchement, j'ai un peu peur là. Il faudrait qu'on prenne une décision. Sauf qu'Hayleah n'a pas l'air de bouger pour l'instant...Bon allé je me lance. Je prend son bras, on cours dans la ruelle, on essaye de sortir d'ici... Si on arrive à sortir de l'allée des embrumes tant mieux, et si on tombe sur oncle Jeff c'est jackpot! Mais attends voir... Je ne sais même pas qui c'est cet oncle Jeff. A part que c'est un oncle. Et qu'il s'appelle...Jeff. Et puis je fais quoi si je tombe sur lui mais je ne sais pas que c'est lui? C'est vrai quoi. Je l'ai jamais vu cet oncle Jeff. Mais bon, si tout se passe bien, Hayleah sera avec moi, si je tombe sur oncle Jeff. Donc enfait si je réfléchis bien, on a qu'à courir? OK. Ça ça va. Je peux faire. Donc allons-y. Plus qu'à prévenir ma collègue gryffy. Donc presque paisiblement, car mon plan tenait, soit disant, la route, je propose à Hayleah:
-Euuuh...On cours ?!


~~~~~~
[HRP] Petit soucis, j'ai appelé ton oncle "Oncle Jeff" avant de réaliser que tu ne m'avais pas vraiment dis qu'il était oncle Jeff... Du coup ? :/


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hayleah Moonrose, Sam 11 Juin 2016 - 15:54


HRP:
 

Hayleah était clouée sur place, la main dans sa poche, les doigts refermés sur sa baguette en acacia. Elle avait peur, elle ne savait pas quoi faire. Elle avait les yeux fixés sur la silhouette de l'homme à la cane et au chapeau. Ami ou ennemi, elle ne voulait pas le savoir - surtout que cet homme appartenait sûrement à la seconde catégorie. Oncle Jeff, il fallait retrouver oncle Jeff. La sorcière ne pensait plus qu'à ça et n'arrivait pas à sortir de cette phrase, qui tournait en boucle dans sa tête.
Soudain, l'autre lionne lui agrippa le bras et commença à l'entrainer à l'autre bout de la ruelle.

-Euuuh...On cours ?!

Hayleah ne se fit pas prier deux fois et la suivit sans broncher. Elle aussi n'avait aucune envie de rester là et ce n'était pas en restant cachées ici qu'elles retrouvaient son oncle.
La silhouette inquiétante disparue derrière elles à mesure qu'elles avançaient dans la pénombre. On n'entendait rien si ce n'était le tapotement de leurs chaussures sur les pavés et les quelques gouttes de pluie qui dégoulinaient des devantures. Ce silence, qu'Hayleah appréciait tant d'ordinaire, ne faisait que rendre cette allée des embrumes encore plus inquiétante, plus oppressante. Elle était à l'affut du moindre bruit suspect, de la moindre ombre menaçante. Elle se retint de crier lorsqu'un chat noir leur coupa la route pour se réfugier derrière une poubelle. Elle détestait cette endroit, elle se détestait d'avoir accepté de venir, et elle détestait oncle Jeff de l'avoir perdue ici. N'y avait-il vraiment aucun moyen de le contacter ? Et si elle lançait des étincelles rouges ? Non, mieux valait de pas signaler leur présence...Elle était tentée d'envoyer un patronus à sa recherche pour lui dire où la retrouver, mais cela aurait représenté trop de risque. Si oncle Jeff était dans de sales draps, cela ne ferait que signer leur arrêt de mort à toutes les deux. Alors que faire ?

Hayleah ralentit l'allure pour mieux réfléchir. Le sol pavé était glissant, et à ses pieds, une pierre blanche lui rappela un conte moldu que sa mère lui avait lu quand elle était petite : Le petit pouce-pouce, ou quelque chose comme ça. C'était l'histoire d'un garçon qui avait réussi à retrouver son chemin dans la forêt grâce à de petites miettes de pain qu'il avait disséminées derrière lui. La sorcière attrapa la pierre blanche et griffonna les initiales de son surnom, Hay-Hay, sur le mur. Si oncle Jeff la cherchait, il ne pourrait pas les manquer et saurait qu'elle était passée par-là. Et pour les autres, cela ne ressemblerait à rien.

- Eh !, chuchota Hayleah à l'intention de la fille qui l'avait devancée en lui courant après.Tu connaitrais pas un sortilège de boussole ou quelque chose comme ça ? Si on arrive à retrouver le Chemin de Traverse, on pourra peut-être trouver de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Dim 12 Juin 2016 - 12:53


On court, main dans la main. C'est beau. Enfin c'est plutôt flippant. Le silence est assez oppressant. Il fait peur. On entend que le violent bruit de nos pas dépêchés. Et là un chat. Noir. Habituellement j'aime vraiment les chats. Ces petites boules de poils trop mignonnes. Si affectueuses. Mais là... Un chat noir, sur l'allée des embrumes? Ce n'est peut être que superstitieux, mais ce chat ne me dit rien qui vaille. Alors on court. Mais on commence à fatiguer. Et Hayleah ralentit l'allure. Soit elle en peux plus de courir, soit elle a une idée! Ou alors elle en cherche une. Oh oui, ais une idée s'il te plaît. Et là elle ramasse une pierre blanche. Qui fait office de craie à ce que je vois. Elle écrit "Hay-Hay" sur le mur. Sans doute pour prévenir oncle Jeff de sa présence ici. Mais quel est l'intérêt? De toute façon, vu l'obscurité des lieux, il n'aurait idée pas de regarder les murs pour voir si "Hay-Hay" était écrit dessus. Enfin bon...Si ça la rassurait, autant le faire.

- Eh !Tu connaitrais pas un sortilège de boussole ou quelque chose comme ça ? Si on arrive à retrouver le Chemin de Traverse, on pourra peut-être trouver de l'aide.

Euh un sortilège de boussole? Je sais même pas si cela existe. Il faudrait trouver une sorte de carte de l'allée des Embrumes. Ou du chemin de Traverse. Ou bien envoyer un patronus. A oncle Jeff. Oui on se ferait repérées...Mais bon, au final vu le vacarme que l'on fait avec nos pas, je ne sais pas si c'est très gênant. Et puis... On a 16 et 17ans, on peut se battre. On est à Pouldard, la plus grande école de magie! On peut utiliser...Impedimenta, ou Petrificus Totalus, ou plein d'autre encore. Je suis pour le patronus.

- Je ne suis pas sure que ça existe. Pourquoi ne pas envoyer un patronus à oncle Jeff, ça va nous faire repérer, mais au final, on l'est peut-être déjà....



~~~~
[HRP] Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hayleah Moonrose, Dim 12 Juin 2016 - 16:08


Paranoïaque, Hayleah ne cessait de jeter des regards autour d'elle. Elle ne tenait plus en place et n'arrivait pas à croire qu'elle se retrouve dans cette situation périlleuse. Elle qui était en manque d'aventure, elle n'avait pourtant pas pensé que ça irait jusque là. Si jamais elle s'en sortait, elle pouvait être sûre qu'oncle Jeff allait passer un mauvais quart d'heure, car ses parents ne lui pardonnerait pas de l'avoir mise en si grand danger. Et elle, elle serait sûrement privée de sorties jusqu'à la fin des vacances pour s'être éloignée, même de deux pas.

- Je ne suis pas sure que ça existe. Pourquoi ne pas envoyer un patronus à oncle Jeff, ça va nous faire repérer, mais au final, on l'est peut-être déjà....

La gryffonne avait déjà évalué la question, mais elle avait pensé que ce n'était pas une bonne idée. Cela représentait le risque de se faire repérer par des ennemis et de se faire kidnapper - ou pire. Et dans ce cas-là, ni elles, ni oncle Jeff n'aurait une chance de sortir de cette allée indemne. Non, elle avait beau y réfléchir, elle ne pensait toujours pas que c'était une bonne idée. Néanmoins, les deux jeunes filles ne pouvaient pas se permettre de rester à errer dans ces ruelles sombres indéfiniment. Il faudrait bien qu'elles trouvent un moyen de retrouver son oncle et/ou de sortir de là.

- Je ... je sais pas trop. Si jamais oncle Jeff est en mauvaise compagnie, ça pourrait nous attirer des ennuis à lui comme à n-

Hayleah fut coupée dans son élan. Une lumière blanche se profilait derrière son interlocutrice; un renard brumeux qui accourait vers elle, majestueux. Il se planta entre les deux filles, comme si Hayleah était seule. Sa lumière blanche étincelait à la lueur de la lune, on avait vu plus discret.

- Rentres vite à la maison ! Le clocher, ruelle à gauche ! Pas besoin d'aide, mais dois m'occuper de ça seul, rentres ! , annonça le patronus d'oncle Jeff de sa voix rauque.

Son ton était sans appel. C'était un ordre, à exécuter dans les plus brefs délais. Le renard s'enfuit au loin avant qu'Hayleah n'ait pu ouvrir la bouche. Elle savait que le patronus n'était qu'un messager, incapable de lui répondre, mais elle aurait tout de même voulu lui dire quelque chose, un merci, un mot d'encouragement. La sorcière lança un regard à sa camarade gryffonne et lui demanda :

- Tu te souviens avoir vu un clocher ? Je crois qu'on l'a dépassé, mais je suis un peu désorientée !
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Dim 12 Juin 2016 - 22:27



Elle répond. Quelque chose. Mais je ne sais pas quoi. Trop occupée à m’apeurer de cette lumière vive jaillissant au loin, et se rapprochant dangereusement de nous. Inutile de fuir. Hayleah parlait et cette lumière approchait trop vite. Un patronus sans doute. Et certainement celui d'oncle Jeff. Lequel sinon? Et là. Un renard. Majestueux. Éclatant. Magnifique. Un jolie voix rauque sort de sa gueule:

- Rentres vite à la maison ! Le clocher, ruelle à gauche ! Pas besoin d'aide, mais dois m'occuper de ça seul, rentres !

Oula. Once Jeff semble... busy. So, on va devoir nous aider nous-mêmes. Mais ça va aller. Plus qu'à trouver le clocher. Ok. Ça devrait le faire. Je crois qu'on a croisé un clocher. Mais bon, j'aurais très bien pu en croiser un hier. Ou même il y a trois mois. J'ai tendance à retenir beaucoup de choses, mais alors remettre une date dessus...

- Tu te souviens avoir vu un clocher ? Je crois qu'on l'a dépassé, mais je suis un peu désorientée !

Ah. Si elle aussi pense qu'on en a croisé un. Fions nous à cela. Partons du principe que nous avons croisé le clocher. Et puis au moins, ça nous donne de l'espoir. De prétendre qu'on en a bientôt finit ici. Que de mieux sinon l'espoir pour remotiver quelqu'un à rester en vie.

-Oui, je crois aussi. Allons-y, retournons sur nos pas. On va bien le trouver ce foutu clocher.

Donc. On se reprend par la main. On court. Plus vite cette fois-ci. Je sens qu'elle a peur. C'est comme si je entais son pouls dans ma main. Ou alors... C'est peut-être le mien. J'ai peur moi aussi. Me retrouver dans ce genre de situation... Mais qu'elle horreur. Et dire que je voulais simplement me balader tranquillement...
Au loin, malgré la pénombre des lieux, j'aperçois une sorte d'église. Église-clocher. Clocher-église. Oh oui je vous en prie! Je crois que ma collègue gryffone a cru la voir aussi. On accélère. Et là je pousse un cri. Perçant. Honteux. Bruyant. Aigü. Presque innovant j'ai envie de dire. Un homme. Grand. Cheveux et barbe grises à la Dumbledore. Il porte une cape sombre. Avec des taches et des trous. Il y a vraiment des gens effrayants dans cette allée. J'ai peur. L'homme nous regarde, avec ses yeux noirs. Je m'en suis pas aperçue mais on s'est arrêtées. On est juste devant lui. Mon coeur a rarement battu aussi vit. Ça me rappelle mon examen de transplanage. Mais c'est vraiment pas le moment d'y penser. On fait quoi b*rdel?!

- Alow lè pipettz. On se promènzz dons l'alleuh di l'embroume?

J'ai envie de rire. Mais trop peur pour ça. Bourré? Pas anglais? Avec sa voix frêle d'homme paumé il parraît enfait presque inoffensif. Mais il ne l'est certainement pas. Je sers ma baguette tellement fort que j'ai peur de la casser. D'un coup, je la sort, et sans réfléchir, la pointe sur lui, le cœur battant si vite que j'ai l'impression qu'il va s'échapper de ma poitrine. Je dois paraître courageuse de loin...Ou peut-être folle alliée? Hayleah aide-moi, fais quelque chose! Mais viens on se bat...


~~~~

ps: t'as mon LA pour mes réactions faits et gestes!

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hayleah Moonrose, Lun 13 Juin 2016 - 19:00


La lionne attrapa sa main et se mit à courir. Elle aussi pensait être passée devant le clocher un peu plus tôt, Hayleah n'avait donc pas rêvée. Maintenant, il ne restait plus qu'à le retrouver, ce fichu clocher, et elles pourraient retourner chez elles en toute sécurité. Quant à oncle Jeff, eh bien il avait dit qu'il n'avait pas besoin de son aide pour l'instant, alors la sorcière s'en inquiéterait plus tard. La priorité, c'était de sortir de cet endroit. L'écho de leur pas qui claquaient sur les pavés les poursuivaient au gré de leur fuite. La lueur de la lune s'était faite plus vive cependant, et on y voyait assez clair pour éviter de rentrer dans un panneau par inadvertance.
Mais soudain, la fille s'arrêta, poussa un cri aigu. Hayleah manqua lui rentrer dedans et failli trébucher sur les pavés mouillés. Elle jura.

- Alow lè pipettz. On se promènzz dons l'alleuh di l'embroume?

Hayleah était trop paniquée pour éclater de rire en entendant l'accent de cet homme à la cape sombre et à la barbe proéminente. On aurait dit le cliché du psychopathe de l'allée des embrumes. Il ne semblait pas très stable sur ses deux jambes et sa façon de parler en disait long sur son état mental.
La sorcière ne savait pas quoi faire. Sa baguette était pointée sur le torse de l'homme. Un réflexe, elle n'avait même pas remarqué que son bras s'était levé. L'autre lionne semblait aussi perdue qu'elle. C'était quand même dingue, ça. On passait des années à étudier comment se défendre contre les forces du mal, mais dès qu'on se retrouvait en situation pratique et réelle, plus personne. Cette situation lui rappelait vaguement la fois où elle s'était retrouvée prise en otage dans une taverne moldue en compagnie de Dixie Duke. Elle avait mis des plombes à réagir, et finalement, elle avait lancé un simple sortilège d'immobilisation pour faciliter la tache au policier. Méritait-elle vraiment ses couleurs rouge et or ? Oui, elle se le devait, elle n'avait pas le choix. Sans chercher à comprendre qui était cet homme et ce qu'il leur voulait, sans même se poser de question éthique sur le fait qu'il ne les tenait  pas en joue avec sa baguette, Hayleah lança un premier sort :

-#Immobulus!

Mais l'homme fut plus rapide. En l'espace d'une demi-seconde, il évita le sortilège, sorti sa baguette, et lui lança un sortilège de stupéfixion. Par miracle, le sort fut détournée et les étincelles rouges se crashèrent sur le mur derrière elle. Ou peut-être était-ce simplement l'autre fille, qui, la baguette tendue devant elle, venait de lancer un charme du bouclier pour la protéger ?
Une bataille s'annonçait, mais à deux contre un, elles avaient leur chance.

Énervée, prise d'une poussée d'adrénaline nouvelle, Hayleah tenta alors un second sort :

- #Metalo scencio!

Un filet en métal s’abattit sur l'homme avant qu'il ait eu le temps de réagir de façon efficace, mais il ne semblait pas vouloir s'arrêter là.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Lun 13 Juin 2016 - 22:15



Cet homme a un sourire narquois. Il a l'air de jouer a un jeu. De nous prendre pour de pauvres petites filles frêles. Mais on est plus coriaces que ça! Et là je le vois, sortir sa baguette. En même temps qu'Hayleah. Mais il la fixe. Alors il ne me voit pas. Je sens qu'il va l'attaquer. Alors je n'ai pas le choix. -#Protego!.
Deux contre un. On a nos chances. Après tout on a pas le choix. J'ai un plan. Pendant qu'il s'occupe de contrer le prochain sort que ma collègue gryffone va, vraisemblablement, bientôt lancer, je l'attaquerais. Allé Hay-Hay...Vas-y.
-#Metalo scencio!
Ni une ni deux! #Stupéfix!
Ça marche. Mais pas aussi bien que je le voulais. En même temps bon...Je l'ai appris il n'y a que quelques jours ce sort! Le vieux est un peu sonné, se relève vite. Mais on est déjà parties se cacher derrière des arbustes. On a pas pu se mettre d'accord pour où se cacher, alors on est pas dans le même arbuste. Il faut partir d'ici. Et vite.
Je peux transplaner. Mais j'ai peur. J'ai jamais transporter quelqu'un avec moi. Et si on se trouvait désartibulées ? Mais d'ailleurs. Hayleah. Je ne la connais que de nom. Je crois qu'elle en cinquième année. Elle ne peut vraisemblablement pas transplaner. Mais sait-on jamais...?
Alors je chuchote, c'est à peine audible, mais à l'abri du vieil homme qui nous cherche sans doute du regard:
"-Hayleah! Oui, je connais ton prénom... Tu as passé ton examen de transplanage? J'y ai pas pensé avant..."
Et là. Le clocher sonne. Il vient de la gauche. Il doit être tard...La nuit est si sombre. Je crois qu'on entend les hurlements des loups garous au loin, au loin, au loin...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hayleah Moonrose, Mar 14 Juin 2016 - 9:34


Alors que le filet de métal s’abattait sur l'homme, un éclair rouge jailli de la baguette de l'autre lionne. L'homme était pris au piège, mais vraisemblablement pas pour longtemps. Alors qu'il tentait de se dégager et de se relever, Hayleah et son amie s'enfuirent à toutes jambes et se cachèrent derrière le premier arbuste. La sorcière ne savait pas vraiment où aller de toute manière, et elle n'avait pas vraiment envie de tourner le dos au vieil homme en fuyant. Hayleah voulu interpeller l'autre fille qui était cachée dans l'arbuste d'à côté, mais elle ne se rappelait plus de son nom. Elle tenta un "psssst" mais elle le voulu tellement discret qu'elle même le sentit plus qu'elle ne l'entendit.

-Hayleah!, chuchota la fille comme si elle avait pu l'entendre. Oui, je connais ton prénom... Tu as passé ton examen de transplanage? J'y ai pas pensé avant...

Bien sûr que non, elle n'avait pas encore passé son examen de transplanage, sinon, elle serait déjà rentrée chez elle, tiens ! La vie serait tellement simple si elle pouvait transplaner. Une embrouille, on transplane ! Une envie de voyager ? On transplane ! Un petit creux ? On transplane ! Tellement simple... Mais l'heure n'était pas au sarcasme.

Des cloches se mirent à sonner. Un vrai boxon, on aurait même cru entendre des loups hurler. Hayleah espérait que ce n'était que son imagination. Le clocher était situé sur leur gauche, elle pouvait le voir d'ici. Il ne faisait aucun doute que les deux jeunes filles pourraient rejoindre le clocher puis le Chemin de Traverse en moins de deux. Mais à cette heure-ci, avec un homme qui les poursuivait, elles ne seraient finalement pas beaucoup plus en sécurité là-bas, à moins de tomber tout de suite sur quelqu'un qui leur viendrait en aide ou qui leur ouvrirait la porte de leur boutique.

- Alli mi pitite poulét sé pas loure di zouer à cacheuh-cacheuh

Hayleah frissonna d'effroi, l'homme se rapprochait. Devait-elle tenter une nouvelle attaque et risquer de dévoiler leur position ? Elle profita que l'homme lui tourne le dos pour se faufiler jusqu'à l'arbuste à côté du sien où était cachée l'autre sorcière.

- Non, j'peux pas transplaner ! Pourquoi, tu peux toi ?

L'homme se mit à lancer divers sortilèges à l'aveuglette. Il espérait sûrement que l'un d'eux les atteindrait ou au moins révélerait leur présence. Hayleah lança plusieurs #Protego avant de penser au Charme du Mur Magique, #Ragnarok!. Cela devrait les protéger pendant cinq bonnes minutes, ou au moins jusqu'à ce que l'homme les retrouve.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Azénor P. Benbow, Mar 14 Juin 2016 - 13:29


Edit: RP TERMINE
_______________  

- Non, j'peux pas transplaner ! Pourquoi, tu peux toi ?

#Ragnarok!
Ah. Bonne idée. Voilà qui nous protègera quelques instants. Pile le temps de transplaner. Allé Az'... Tu peux le faire.
-Oui! Mais pourquoi j'y ai pas pensé plus tôt!
Je me déplace vers Hay le plus silencieusement possible. Je respire un bon coup. Je me remémore la technique des 3D. Je sais transplaner. Mais j'ai un peu peur de transporter quelqu’un.  Mais tout va bien se passer. Normalement.
-As-tu déjà été transportée lors d'un transplanage d'escorte? Parce que je préfère te prévenir. Je n'ai encore jamais escorté personne. J'ai réussis mon examen il n'y a que quelques semaines....
De toute façon, si on transplane, on va pas aller bien loin. J'ai l'image du Chemin de Traverse dans ma tête, l'image de la librairie Fleury et Bott. Ca doit être à quelques centaines de mètres d'ici.
Je tends ma main vers Hayleah. On se regarde dans le fond des yeux quelques instants. Mais qu'est-ce-qu'on fou ici? J'aurai pu être au fond de mon lit, dans le pays imaginaires des pensées irréalistes. A rêver de mon futur. A penser à mon passé. Mais non. Au lieu de ça, je suis terrorisée à l'idée de me retrouver entre de mauvaises mains. Alors quelque part, je n'ai pas le choix. Hayleah dépose délicatement sa main douce dans la mienne. Je la sers fort. Je préfère même presque porter Hayleah du tout au long. On est collées, serrées l'une contre l'autre.
Destination, Fleury et Bott
Détermination, sortir d'ici et vite
Décision...On y va.

Tourbillon. Écrasement. Bourdonnement. Enfermement. Et...ensuite...Plus rien.



~~~~~~~~
[HRP] Alors, on déplace le rp sur le Chemin de Traverse? On essaie? Ou alors à toi de voir, on a qu'a faire comme si Azé s'était trompée, et on se retrouve dans the middle of nowhere ? ^^ Peut-être que ça va être plus cool de faire comme ça!

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aya Lennox
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Aya Lennox, Ven 22 Juil 2016 - 15:47


RP unique _ suite de l'Occamy Doré.

pas minuit, pas crime.
mais nuit agitée. phrases déplorables.
f*utue syncope verbale.




Beaucoup de choses ressassées, ce soir. Et beaucoup de détails
Détails qu’elle semble avoir oublié. Qui renaissent de leurs cendres sous le ciel urbain, foutu ciel urbain étoilé.

Rien, pourtant, ne semblait lui avoir échappé
Des années qu’elle n’avait pas parlé à l’homme. L’homme qui l’a appelé, qui continue à l’appeler au loin. De toujours loin par ses combines incompréhensibles. Ces secrets qu'il aime paisiblement, tranquillement, à moitié divulguer.

Pourquoi passer par là, pourquoi passer par cette méthode. Pourquoi t’enfermer dans cette apparence de folie bien trop monotone. Ce que tu viens de faire, pourtant, prouve que tu n’en es pas tout à fait prisonnier. Menteur.

Sombre messager. Non, non,
messager de lumière. quelque part fils d'étoile, de souvenir ravivé
Arrête-toi, pitié.

Pourquoi, d’ailleurs; question murmurée seule. Ça fait des années qu’elle ne t’a pas parlé, des années que tu n’es plus intéressé à elle.
Elle te croyait fou dingo abruti par la vieillesse et bien d’autres fléaux stupides.
Ne l’atteignant même pas, irréversibles.

Elle ne te voyait plus comme un grand-père
Mais comme un vendu à ta propre misère. Patriarche raté qui n’a plus rien à prouver. Plein de débilité, toujours prêt à débiter, acquiescer insanités.

Et pourtant là, sous l’apparence de fauve d’argent, de fauve hautain menaçant.
Tu reprends de ta stature. Laisse tomber masque et comédie immatures.

Mais. Trop dur pour elle.
C’est trop dur à croire pour elle de te la ramener comme ça.
Quesse tu lui veux. Elle croyait que t’allais plus jamais lui parler
Sombre vulgaire vieux fou raté.

Pourtant tu t’arrêtes grand fauve. Tu t’arrêtes et tu la regardes;
Et elle comprend, comprend combine en toi
Mais pas forcément message.

C’est quoi ce vestige
C’est quoi cet indice laissé
Elle chuchote #Lumos. Observe façade fatiguée.
Sans reconnaître, sans se douter.

La brume animale dégage
Elle veut crier Non. N’y arrive même pas
Elle veut pas qu’il l’abandonne encore.
Il y avait geste, geste perdu dans le noir :
Elle a au moins cru pouvoir suivre quelconque espoir.

Mais elle se retrouve dans nuit insondable.
Quelque part émue, touchée, elle ne sait pourquoi.
Une larme coule sur sa joue.
Un bordel, sa face fatiguée.
Elle est seule, seule pourtant, mais une main fébrile malhabile a voulu la guider.
Elle comprend le fond de l'histoire. Pas ennemi, et pas allié.
C'est pas lui qui est venu la guider, mais un souvenir heureux qu'il garde quelque part enterré.

« C’est donc de là
Que tu viens
Que tu t’es cachée
Avant d’émerger.
Mauvaise chose.
Mauvaise,
mauvaise.
Je t'aurais.
Mes fils commencent à se tisser. »


Dernière édition par Aya Lennox le Lun 13 Nov 2017 - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hanko Kiebitz
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Hanko Kiebitz, Dim 11 Sep 2016 - 14:26


ça y est. j'ai tout ce dont j'avais besoin. Toutes mes fournitures. Sincèrement, j'ai cru que je n'en finirait jamais. Le chemin de Traverse était noir de monde tout le temps. Etant étranger dans ce pays et novice en matière de sorcellerie, je ne pensait ps qu'il existait autant de sorciers réunis en un seul endroit. Enfin bref. Au vu de la longueur de mes achats, je décidai de flâner un peu, tant pour me vider la tête que de profiter encore de cet endroit. le soleil commençait à descendre, teintant les enseignes de feu, d'ocre, de jaune or, de rouge sang, puis progressivement, de violet, de bleu, puis de noir.
J'avais du m'endormir un certain temps, car il fit soudain nuit noire, et tous les magasins étaient fermés. Encombré de mes affaires, je cherchais mon chemin dans ce lieu désormais désert. Mais où était donc l'entrée de cet endroit???? Et bien évidement, personne pour me guider, personne dans les rues, personne nulle part. Rappelle toi ton père te disait ne te promène pas dans la rue tout seul, jamais. ça prouve que tu es en sécurité, mais, plus important encore, en bonne compagnie. Et toi qu'est-e que tu fais? tu te balades seul la nuit. Bravo, franchement. Félicitations.
Je cherchais encore longtemps, passant et repassant au même endroit, ensuite au suivant, et encore au suivant. Bon. Autant se l'avouer tout de suite. Tu es perdu. Je m'assis par terre, épuisé de transporter tous ces bagages. Tiens, un passage. Plein d'espoir, je me levais, et me dirigeais vers cette sortie. Etrangement, cette ruelle ne m'inspirait pas confiance. je l'empruntais néanmoins. De toute façon, c'était la seule avancée que j'avais faîte en plusieurs heures...
Soudain, je me fige. un bruit. tout proche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Minuit, l'heure du crime.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 16

 Minuit, l'heure du crime.

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.