AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 1 sur 4
[Habitation] Isidar Mithrim
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Kristen Bell
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Kristen Bell, Jeu 17 Avr 2008, 12:26


Bonjour,

Voilà l'habitation de Nina Lupin
Elle peut dès à présent poster

Bonne Journée
.



Dernière édition par Actarius Bright le Ven 02 Nov 2012, 11:46, édité 7 fois (Raison : Edité en raison d'un changement de propriétaire.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Invité, Sam 19 Avr 2008, 19:42


Spoiler:
 

Reconstruction~Agrandissement du Manoir


Isidar Mithrim ou l’Etoile de Saphir, c’est ainsi que l’on baptisa le manoir dans lequel vivait Actarius Bright et sa fiancée, Clélia Skywolf. Qualifié de « Petit Manoir », cette résidence fut érigée en dehors de la ville de Loutry Ste Chaspoule, au cœur de la forêt qui bordait les habitations des moldus ; cela n’empêchant pas qu’il existe un axe routier reliant le manoir au reste de la ville.

Spoiler:
 
À la fois luxueuse et mystérieuse, nul ne pouvait passer le portail de fer et d’or massif gardé par deux lions enchantés sans en avoir eu la permission ; Encore moins les moldus, qui étaient tenus à l’écart de la propriété grâce à la magie. Ledit portail demeurait pourtant la seule entrée pour tout étranger de la demeure, la totalité de la propriété étant protégée, entre autres, des transplanages, aussi bien humain qu’elfique et animalier grâce à un dôme issu d’une vieille formule bulgare de famille.
Au-delà du portail, l’on trouvait deux voies de circulation : l’une s’enfonçant dans la forêt avoisinante où l’on trouvait un parcours de golf, une aire de piquenique et l’autre, s’en allant vers les surfaces habitables.

Spoiler:
 

En suivant ce second chemin, l’on pouvait apercevoir un terrain de tennis ainsi qu'un spacieux bâtiment adjacent, faisant office de salle de fête au rez-de-chaussée, de gymnase à l’étage et de spa quant à lui au sous-sol. Devant, avait été construite une piscine de forme ovale chauffée lorsqu’il faisait froid.

Spoiler:
 

Le reste du trajet vers le manoir se faisait à pied. L’on pouvait admirer les arbres venus de mille et une destinations d’un côté et la pelouse de l’autre tandis qu’on suivait le chemin pour se rapprocher du manoir. Mais, avant ce dernier, se dressait une sublime fontaine au tracé octogonale dont le sol de marbre était gravé ce qui semblait être les points cardinaux. Une fois passée entre les deux colonnes de marbre blanc bordant la fontaine, l’on pouvait, seulement enfin, accéder au pavillon en forme de coupole couverte protégeant l’entrée du manoir.

Spoiler:
 

Une fois les portes passées, l’on entrait dans un « petit » vestibule, aménagé pour pouvoir recevoir les manteaux et autres couvertures des invités, où l’on ne s’attardera que très brièvement, avant de pénétrer une vaste pièce à dominante blanche avec un escalier donnant accès au second niveau. À gauche de l’escalier, l’on pouvait apercevoir un salon comme nimbée d’une aura d’or, sous l’effet de la lumière externe comme celui du lustre, avec, dans un coin, une cheminée et quelques confortables fauteuils. L’on trouvait à droite de l’espace un petit hall sobrement décoré, outre le piano de concert blanc en dessous de l’escalier, puis, plus loin, la salle à manger. Dans cette dernière pièce, l’on remarquait une nouvelle porte derrière des colonnes de marbre blanc ouvrant, elle, sur la très grande cuisine de la demeure et une autre sur les toilettes et salle de bain à disposition des visiteurs. Il y avait là aussi un large et sublime escalier qui menait à une salle partagée de bal et de réception.

Spoiler:
 

Les escaliers de marbre blanc passé, l’on atteignait le second étage qui s’ouvrait sur un large corridor parsemé de portes et allant d’un bout à l’autre du manoir. La porte la plus au centre donne accès aux bureaux d’Actarius et de Clélia se faisant face, séparés par un couloir faiblement éclairé. À gauche, l’on avait la salle de jeu pour les enfants, une grande bibliothèque et deux chambres sobrement décorées pour les elfes de maison avant d’atteindre le mur. De l’autre côté de la porte centrale, l’on trouvait un grand salon privé puis c’était huit chambres face à face deux par deux que l’on trouvait avant d’arriver au bout de corridor. Ce dernier se soldait cette fois par trois pièces sur les trois murs – en plus des huit premières chambres – dont l’une occupée par Clélia, Actarius et le nouveau-né, une autre par Irina et la dernière préparée pour leur fille une fois qu'elle serait plus grande.

Spoiler:
 

En allant derrière le manoir, l’on apercevait sur une énième porte. Cette dernière permettait l’accès à un petit vestibule ouvrant lui-même sur cinq portes : trois à gauche et à droite et la dernière en face.
Les pièces sur les murs adjacents étaient les « lieux saints » de chaque personne vivant dans le manoir. Seule une personne avait accès à sa « chambre fort ». Sur le mur opposé à l’entrée – dont la porte n’était visible qu’aux autorisés – se trouvait un escalier s’enfonçant dans les profondeurs du manoir pour atteindre le sous-sol. Là, il y avait, en plus d’une salle d’entrainement calquée sur la « Salle sur Demande », le laboratoire d’Actarius et la remise.

La forêt, hormis le golf, était aussi composée d’un mini-ranch pour les chevaux du couple. C’est aussi là que vivait les premiers phénix du couple et leur descendance si abondante que Clélia et Actarius avait arrêté le compte. L’on y retrouvait aussi la panthère mâle blanche mouchardée de taches noires d’Actarius. Même Saltus, le chat qu’ils avaient recueilli avait eu une demeure exclusif, comme tous les autres animaux, afin qu’ils puissent vivre à l’abri des intempéries.

Par ailleurs, dans un coin reculé de la forêt, presqu’à la limite du domaine, se trouvait la fausse de la Manticore que Actarius et Alicia était allé capturer en Grèce lors de leur mandat, avec l’aide d’autres maitres et experts en animalerie magique. Bien qu’elle fut sous le contrôle du sorcier, il l’avait tenu bien à l’écart du manoir afin d’éviter des frayeurs et désagréments sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Sam 13 Juin 2009, 23:03


Nina avait besoin de réfléchir. Elle était perdue, ne savait plus quoi faire. La jeune femme décida de se rendre au manoir qu'elle avait acheté, quelques jours auparavant. Il serrait vide, les meubles seront recouverts de draps blancs, une épaisse couche de poussière recouvrira l'entierté des pièces, mais peu importe. Elle avait simplement envie de crever, la bouche ouverte, histoire de montrer à certaine personnes qu'elle aurait toujours le dernier mot.

Il pleuvait, bizarrement, pourtant on était presque en été. Peu importe. Nina n'en avait plus rien à faire, et la pluie cognait contre sa silhouette. Ses long cheveux bruns dégoulinaient sur son t-shirt blanc. T-shirt blanc qui était devenu à la limite transparent, mais la jeune femme s'en foutait. Personne ne viendrait l'emmerder dans ces bois sombres près de Loutry, de toutes façons. Elle aurait pu, si elle l'avait voulu, rester là, se coucher, et attendre que la mort vienne la chercher. Mais elle avait d'autres chats à fouetter, et cette mort qu'elle désirait tant attendrait son tour.

Nina marchait toujours, la pluie l'attaquant de partout, le vent lui fouettant le visage, la poussant à laisser tomber. Mais rien n'y ferrait, elle attendrait son but. Elle poussa le portillon qui grinça d'une façon abominable, mais ce bruit fit sourire la jeune femme. Elle venait de pénétrer chez elle, là ou personne ne pourrait l'embêter, vu que personne ne saurait jamais qu'elle "habitait" là. Elle marcha encore quelques mètres, l'eau lui rentrant presque par les pores de la peau. Arrivée, enfin, devant la porte, le serpent d'argent orné d'émeraudes qui se toruvait sur la porte se courba, leva la tête et fixa le bras nouvelle venue du regard. La jeune femme prononça quelques paroles intelligibles et le seprent, après quelques instants, reprit sa place initiale. La porte s'ouvrit, après quelques instants.

Ce que Nina découvrit la laissa bouche-bée. Elle savait que le manoir avait appartenu, auparavant, à un Serpentard qui avait le sens des grandeurs. Mais de là ce que le hall d'entrée soit si majestueux, non. Celà dépassait ses espérances.

-Enfin chez moi...


Elle déposa l'énorme sac de cuir noir sur le sol. Un nuage de poussière se souleva lorsque le sac rentra en contact avec le sol. Ce sac contenait les seules choses dont elle avait vraiment besoin pour vivre ce qui lui restait de vie. La Nina, joyeuse, heureuse et amoureuse que la plupart des amis de la jeune femme n'existait plus. Seule restait la Nina aux humeurs sombres, toujours maquillée d'un épais trait de crayon noir autour des yeux, et seule, plus que tout. Alyna, bien entendu, était là. Mais moins présente, depuis quelques temps.

-Elle ne se rendra même pas compte de mon absence.


La jeune femme avanca et pénétra un peu plus dans la maison. Se dirigea vers la plus grande pièce, drapée un peu partout. Nina souleva la couverture qui ornait le divan, la fourra sur le côté et se vautra dans le vieux canapé couleur émeraude. Tout ce dont elle avait toujours rêvé se trouvait ici : la solitude pour seul bagage.

Là, commença le long voyage de la jeune femme...

Nina, la blonde qui avait tant d'amis et tant de chance, d'amour et tout ce que tout le monde désirait, ne pouvait plus être. Pour l'éliminer, la jeune femme s'était déjà teint les cheveux. Le blond doré s'était changé en brun sombre, pour ne pas dire noir. Le style vestimentaire de la jeune femme avait changé également. Elle avait tout laissé tomber, Alyna, Nymphadora, Léa... Tout. Plus personne atour d'elle. La "Nina" que tout le monde connaissait devait disparaitre, mais la vie en avait décidé autrement, malheureusement.

Et elle resta là, perdue dans ses pensées, avec la solitude comme seule compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Hancock, Dim 14 Juin 2009, 17:24


Kisay marchait dans un bois, s'il prenait le bon chemin celui-ci l'amènerait à une sorte de manoir nommé Amaranth d'après ce qu'on lui avait dit. Il avait appartenu à l'ancien directeur de Poudlard pour être maintenant habité par Nina Lupin, la personne que Kisay voulait aller trouvé. Kisay avait recupéré tout ses souvenir ceux de quand il s'appelait encore Valentin Bradford. Il voulait renoué contact avec ses amies de ce temps là et Nina en faisait partie.

Des gouttes d'eau descendaient du ciel noir, chacune d'elle s'abattait sur le sol, les arbres où encore sur Kisay. Le vent, lui, fouettait le visage à nue de Kisay. Celui-ci était en t-shirt, il n'avait pas prévu de pull, il ne pensait pas que le temps se dégraderait autant. Il observait le chemin se trouvant devant lui, boueux. Hé ben ses chaussures ne feront pas long feu, c'est en essayant de ne pas trop les abîmes que Kisay traversa ce qui lui restait comme chemin.

Un grand manoir se dressait de toute sa hauteurs devant Kisay, il semblait vieux, mais en bonne état en tout cas la façade n'avait pas trop de dégât maintenant l'intérieur s'était peut être désastreux. Kisay aperçut un portillon qu'il poussa un grincement retentit alors, Kisay se colla les mains aux oreilles, il n'avait pas du tout appréciez ce bruit. Il continua le chemin et arriva devant la porte, il voulait tocqué lorsqu'il aperçut la porte toujours entre-ouverte. Nina l'avait laissé ouverte on se demande bien pourquoi.

Il ne fît que la poussé donc pour pouvoir s'incrusté dans le trou. Il ne prit pas la peine de tocqué, il posa un pied à l'intérieur et un peu de poussière s'envolèrent un peu partout dés que le pied de Kisay eut touché le sol. La maison ne semblait pas avoir été nettoyé depuis quelques mois, peut être année même. Pour accumulé autant de poussière il fallait y allé tout de même. Kisay continua son chemin et observa un peu les lieux. Il faisait sombre dans le manoir, aucun bruit ne se faisait entendre à l'intérieur de celui-ci.

Kisay marchait et après s'être un peu plus enfoncé dans la maison entendit la respiration d'une personne, proche de lui. Dans le silence, on pouvait l'entendre très nettement, Kisay suivit le bruit que faisait la respiration de Nina, sûrement. Il vit au loin des cheveux dépassé d'un long fauteuil sur lequelle était couché à quelqun. Kisay put voire que les cheveux de cette personne était de couleur noire, alors que Nina avait les cheveux blond dans les souvenirs de Kisay. Il s'approcha doucement pour regardé d'un peu plus près cette personne.

Une fois plus proche, Kisay put voire un peu mieux la personne. Celle-ci dormait, profondémment peut être. Kisay s'avança et regarda le visage qui se trouvait être cleui de Nina, elle avait dû se teindre les cheveux en noirs on sait pas pourquoi non plus. Elle était toute mouillé et à travers son t-shirt blanc tout mouillé on pouvait aperçevoir, quasiment, une partie de son anatomie que les femmes possèdent en double. Même si Kisay savait que Nina était en couple, il ne pût s'empêche de laisse ses yeux se baladé sur les 8 eme et 9eme merveilles du monde. Pendant quelques secondes sentit une drôle de sensation dans son coeur, comme s'il venait d'avalé du sel de céleri. Après quelques secondes, encore, il réussit à enlevé son regard de "Nina" et se décida à la réveiller.

Il leva ses mains et les approcha des épaules de Nina, pour ensuite les remuers d'un geste lent pour pas trop la brusquer. Celle-ci ouvrit les yeux très lentement jusqu'à les avoir complètement ouvert et observé la personne qui l'avait réveiller. Kisay put remarqué des cernes sur le visage de Nina. Il se préparait aussi à recevoir les foudres de Nina, car il avait osé la réveiller...
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Sam 27 Juin 2009, 08:09


Nina dormait profondément dans le divan de sa nouvelle demeure. Elle rêvait de choses bizarres. Enfin, rien de trop bizarre vu son état d'esprit actuel. Tout était trop noir, Alyna était là, juste à côté d'elle. Mais lorsque Nina tendait la main pour attraper celle de sa chère et tendre, la magnifique rousse séloignait. Comme engloutie par les ténèbres. La belle brune bougeait beaucoup dans son sommeil et fut réveillée par deux mains sur ses épaules. Elle sursauta, giflant au passage la personne qui l'avait réveillée. La jeune femme marmonna dans sa barbe quelque chose d'intelligible, puis, à l'attention de l'intrus.

-Ne JAMAIS me réveiller !

-Heu, désolé Nina... Mais c'toi qui m'a dit de passer.


-Kisay!
Nina se tourna vers le jeune homme et lui sourit. Elle réalisa soudain que son t-shirt était trempé et qu'il laissait apercevoir ce dont elle était la plus fière... Heuuu... Tu m'en voudra pas, j'vais aller me sècher.

Elle n'attendit pas de réponse de la part de son ami et sauta sur ses pattes pour se dirger vers une autre pièce de la maison, recouverte, elle aussi, de draps blancs.
La jeune femme sortit sa baguette et se lança un sort histoire de se trouver dans des vêtements un peu plus secs... Une fois prête, elle retourna dans le salon. Elle allait déjà mieux que lorsqu'elle s'était endormie. Comme lorsqu'elle était entrée dans la maison, quelques heures auparavant, chacuns de ses pas soulevait un nuage de poussière.

-Tu m'excusera... J'ai encore rien fouttu. J'me suis endormie directement. Heu, ouaip... Le programme aujourd'hui c'est : retaper la maison. C'est pas une mince affaire. Mouais, tu devais me parler aussi, non ? Bah, on ferra ca en même temps que de repeindre et tout et tout. On va commencer par retirer tout les meubles. On va abbattre la maison, ca serra plus simple.Ca t'embête pas?

-Pas le moins du monde, tracasse.

La jeune femme aquiesca et fit signe au jeune homme de la suivre. Elle prit soin de retirer de la maison son énorme sac qui contenait tout ce dont elle avait besoin.

-Bon, on s'occupera de l'intérieur après.


-J'suis ton homme.


Il regarda son amie et lui fit un clin d'œil. Ils se tournèrent ensuite tout les deux vers la maison. Il ne pleuvait plus. Pointant leurs baguettes sur la façade. En deux temps, trois mouvements, cette dernière n'était plus.

-Bon, faut qu'on la rebâtisse now. J'vais te montrer ce à quoi elle doit ressembler. Mais d'abord, on va enlever les arbres... Il faut que ca soit moins... Lugubre.La jeune femme pointa sa baguette vers les différents arbres à enlever. Une fois ceux-ci déraciné et évanoui dans la nature, l'endroit était déjà plus accueillant. Ensuite, Nina alla farfouiller dans son sac, à la recherche du plan du manoir. Après quelques minutes de recherche intense, elle agitait des feuilles sous le nez de Kisay.

-Voilà, c'est déjà beaucoup mieux. Alors, regarde ces photos. C'est à ca que doit ressembler le manoir.

-Oukay'... Et j'fais quoi?

-Heu, bah... On se concentre bien jusqu'à la fin. Tu pense très fort à cette image en prononçant ce sort. Elle chuchota quelque chose à l'oreille de son ami. Voilà, c'est bon. À 3. 1... 2... 3 !

Ils prononcèrent tout les deux la formule en même temps, tout en se concentrant énormément sur leur objectif. Quelques minutes plus tard se dressait là, devant eux, le manoir qui se trouvait auparavant sur la feuillee de papier.
Nina regarda Kisay, un énorme sourire aux lèvres.

-Alors, t'en pense quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Hancock, Dim 28 Juin 2009, 19:21


Kisay secouait Nina, pas trop fort mais juste assez pour la forcé à se réveiller. Celle-ci, sans prévenir, envoya sa main en plein dans la face de Kisay. Sous la choque, il sentit sa tête se cassé en arrière puis revenir à la position d'origine. Il sentait une sorte de brûlure sur la joue, mais sa ne lui faisait pas trop trop mal. Il était surtout étonné de ce que Nina venait de faire, il la regardait et celle-ci faisait pareil. La jeune fille, laissa entendre sa voix. Elle expliqua à Kisay que se n'était pas bon de la réveiller, celui-ci lui rétorqua que s'était elle qui l'avait invité à venir. Elle ne semblait pas s'être aperçu que le jeune homme qu'elle avait giflé était Kisay

Elle posa son regard sur ses seins, elle venait de remarqué que son t-shirt blanc assez mouillé laissait apparaître ses deux jolies choses. Elle se lav donc et expliqua à Kisay qu'elle allait se sècher. Il sourit et la laissa partir, il déposa son derrière sur le fauteuil et se mit à attendre Nina. Il observait un peu le manoir, il était sale, vieux et pas très beau. Nina allait sûrement faire du déménagement ici, peut être même tout changer. Nina revenait, habillé de la même façon mais plus aucune forme ne se laissait voire, ce qui dépita un peu Kisay.

Nina lui expliqua ce qui allait occupé leur journée, Kisay l'écouta attentivement. Re-peindre, abbatre la façade, où plus simplement détruire l'entierté de la maison pour ensuite tout reconstruire. Sa allait sûrement prendre un peu de temp, mais sa ne dérangeait pas du tout Kisay qui lui répondit qu'elle pouvait compté sur lui. Nina et lui sortirent de la maison, Nina avait faillit oublié son sac, mais y avait finalement pensé. Tout deux sortirent donc, pendant quelques instants Kisay observa le manoir puis après posa son regard sur Nina. Elle lui fît un clin d'oeil, ce clin d'oeil avait été comme un signal. Ils se tournèrent tout les deux et pointèrent leur baguette sur la façade qui après quelques secondes n'existait plus.

Nina expliqua à Kisay la suite des opérations, d'abord il fallait abattre les arbres pour faire moins sombres, il laissa Nina se débrouiller seul elle semblait bien se débrouiller. Après quelques minutes, les arbres avaient disparus et maintenant le soleil illuminait entièrement la maison de Nina. Il regarda Nina et lui sourit, celle-ci sortit des plans et dit à Kisay que la maison devait à présent ressemblé à ce qu'il y avait sur les plans. Kisay les observa quelques instants essayant de ne pas oublié l'image et essayant de repérer les différents détails de la maison à ne pas oublié également. Ils prononcèrent tous deux le sort que Nina lui avait chuchoté à l'oreille il y a quelques secondes.

A présent, la copie conforme du plan se trouvait devant les deux jeunes gens. Une maison de couleur blanche qui était d'une longueur plus que convenable et d'un esthétisme très élevé. Kisay l'observa attentivement, essayant de voir s'il n'y avait rien de raté, mais après quelques minutes d'examination il conclut que le manoir était à présent plus que beau. Il se tourna vers Nina qui lui demanda comment il trouvait. Il lui répondit donc

Hé bien, je pense que nous avons fais un très bon travail. Tu va te plaire là dedans ma grande Razz

Kisay lui sourit, Nina et lui même se dirigèrent vers l'intérieurs de la maison. Il la suivit et l'observa tourné la poigniez de la porte. Nina entra suivit de Kisay. Il observa l'intérieurs de la maison, celle-ci était intégralement vide, une si grande maison toute vide s'était pas tip top. Kisay se tourna vers Nina, il avait encore un petit boulot à faire. Avant de faire quoique ce soit, il lui dit

Tu le veux comment ton intérieurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Dim 28 Juin 2009, 22:18


Tu le veux comment ton intérieur ?

Le Manoir Amaranth était vide. Enfin, le nouveau manoir Amaranth. Kisay était dévoué, et plutot mign... *Taggel Nina. T'as Aly, l'oublie pas!* Je disais donc, dévoué et plutôt habile en ce qui concernait l'amménagement. Ou du moins, l'abbatement et la reconstruction d'une maison. La jeune femme fit quelques pas, histoire de se retrouver au milieu de la pièce se trouvant à droite de la porte d'entrée. Là, elle se retourna sec et Kisay lui rentra dedans.

-Tey pas malin, hein. T'avais pas vu que je m'arrêtais ? Dit-elle à l'attention de son ami, le sourire aux lèvres.

-Ha vrai dire, tu t'arrête beaucoup trop vite ! Tu mériterais un PV, comme chez les Moldus, pour excès de vitesse...

-Oui hein dit Minou. Allais, arrête de parler, on va "habiller" ce put*** de Manoir. Elle marque une briève pause. Bon, ici, ca serra le salon. Suis-moi, j'préfère pas risquer de rater...

Les deux jeunes gens reculèrent un peu. Nina, qui n'avait pas rangé sa baguette, fit un petit geste rapide en direction de la pièce qu'elle voulait aménager. Quelques secondes plus tard, toout était là ; du parquet, jusqu'au divan en passant par la plante verte. Le salon était à présent magnifique.

-Bah, s'est déjà une bonne chose de faite. On passe à la salle à manger maintenant.

La jeune femme fit volte-face, et recula de quelques pas. Elle se trouvait entre le salon et la future salle à manger. Là, nouveau coup de baguette et hop, quelques secondes plus tard, une somptueuse salle à manger se trouvait sous les yeux ébahis de Kisay et Nina. Les escaliers montant à l'étage avaient apparus eux aussi.

-Maintenant, la cuisine, je suppose ? Demanda le jeune homme.

-Ha non ! La cuisine, c'est nous ! Et Schmidt ! Heu, désolée, je mégare. Donc oui, la cuisine. La voici, la voilà.


Nouveau coup de baguette, et une cuisine assortie au reste fit son apparition.

-Bon, voilà. C'est bientôt fini pour le rez-de-chaussée. Suis-moi, il reste 2 pièces...

Nina prit la main de Kisay et l'emmena vers le salon. Là, une petite porte dissimulée dans le mur s'ouvrit et laissa apparaitre une première pièce, vide elle aussi. Une autre porte, bien visible cette fois, se trouvait à l'autre bout de cette pièce. Ils la traversèrent, passèrent la porte et se retrouvèrent dans une pièce de la superficie de la cuisine, du salon et de la salle à manger réunis.

-Ouha...

-Tu l'as dit mon vieux. Regarde, tu va être encore plus surpris de la fonction que je vais donner à cette pièce.

Nouveau coup de baguette. Petit à petit, les murs se teintèrent de gris foncé, des lumières firent leur apparition ainsi qu'une dizaine de fauteuil de cuir noir. Enfin, un écran géant vint s'incruster dans le mur face aux sièges.

-Et voilà, le cinéma pivé. Épatant, non?


-Tu peux le dire! Tu m'étonnera toujours, tu sais?!

-Je sais. I'm Fabulous.


-Mouais, j'irais pas jusque là...


-Roh, ca va. Je déconne hein. Bon, on le termine, ce rez-de-chaussée oui?

-Oui oui... J'te suis moi. C'est TA maison.


La jeune femme grogna, ce qui fit rire Kisay. Ils retournèrent dans la dernière pièce blanche de l'étage du bas. Dernier coup de baguette de la part de la jeune femme qui laissa apparaître la buanderie.

-T'étais VRAIMENT obligée de mettre ca dans ta maison? On est des sorciers Nina !


-Je sais... Mais je fais toujours mon linge comme les moldus. J'adoooooooore leur bidule électriques.


-Ouaip, ca va.

Ils sortirent enfin et montèrent les escaliers, pour de nouvelles aventures...
Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Hancock, Lun 29 Juin 2009, 16:29


Après avoir rempli et peind le bas, il était temps de passé à l'étages supérieures. Le rez-de-chaussé, on va appelé sa comme sa, était d'une taille assez importante et Nina avait choisit de belle couleurs ainsi que de beau meuble, sa maison deviendrait sûrement un chef d'oeuvre. Les escaliers conduisant à l'étage se dressait devant les deux jeunes gens, ils s'approchèrent de ceux-ci et se dirigèrent vers le 1er et dernière étages de la maison de Nina, pour que celui-ci soit également rempli. Ils étaient maintenant arrivé à bout des escaliers, devant eux se trouvait ce qu'ils allaient remplir, Kisay se tourna vers Nina et demanda.

Bon, on commence par quoi ici ?

Bàh, par où tu veux, c'est pareil !

Kisay regarda Nina puis se dirigea vers la première pièce qui se trouvait à leur droite. Il poussa la porte, un assez grand espace occupit la pièce. Celle-ci était, bien évidemment, vide. Ils ne dirent rien, Kisay sortit sa baguette et se chargea de remplir la pièce. Il se concentra quelques instants, pour être sûr de ne pas raté ce qu'il devait faire. Il ferma les yeux et prononça une formule, il ré-ouvrit ses yeux et une superbe Chambre d'amis avait pris la place du vide, Kisay observa attentivement la pièce et remarqua que celle-ci était jolie. Il se tourna vers Nina, qui elle aussi, semblait satisfaite du travail fourni par Kisay.

Bon, maintenant il fallait s'occupé de la suite de l'aménagement des pièces. Tout deux sortirent de la pièce, Kisay jettant un dernier regard à ce qu'il venait de faire, Nina et Kisay se dirigèrent vers une autre porte, que Nina se chargea d'ouvrir. Celle-ci aussi était vide, comme toute les autres quoi. Kisay regarda Nina, qui lui fît signe qu'il pouvait continuer à aménagé le haut. Il lui sourit, puis recommenca pareil que pour la chambre d'amis. Il réfléchit, se remémora la structure de ce qu'il allait faire. Puis prononça une formule, la pièce se remplit d'elle même. Kisay remarqua la beauté de la chambre dans laquelle Nina passera ses nuits. Ctete fois-ci il ne regarda pas vers Nina, il lui adressa la parole

J'espère que tu es satisfaite du travail que je produis ?!

Pour le moment, sa peux aller. J'espère que tu feras encore mieux pour les autres pièces..

Je vais me surpassé..pour toi Razz

Kisay sourit, puis se dirigea vers une autre porte. Celle-ci fût ouverte également et surprise la pièce était vide. Il y entra, l'observa quelques instants. Puis lança le sort qu'il avait utilisé pour les deux autres pièces. Un dressing venait de sortir de la baguette de Kisay, il se tourna vers Nina, l'air de dire " t'as vu sa" et celle-ci lui répondit par un clin d'oeil. Kisay se dirigea, vers une autre pièce pour achever son boulot.

Il ne restait plus qu'une seule porte que Kisay n'avait pas encore ouvert, il se dirigea vers celle-ci tourna la poigné et poussa la porte. Il allait transformé ce vide en une jolie salle de bains. La pièce étant très grande, Kisay divisa en deux, il s'occuperait d'abord de la partie gauche et ensuite de la partie droite. Il sortit sa baguette et commença donc par la partie gauche dans laquelle se trouverait une baignoire et un évier . Il imagina donc ce coin de la salle de bains puis lança le sors, après quelques secondes il ouvrit les yeux. La partie gauche était rempli et la partie droite vide, sa faisait c*n. Kisay se tourna vers l'autre partie de la salle de bain et imagina ce qui allait la constitué. Lorsqu'il ouvrit les yeux, le reste de la salle de bain était apparu, une magnifique douche et un évier se trouvait devant lui. Il recula quelques pas pour se placé à côté de Nina, il la regarda quelques instants pour après observé la salle de bains, elle aussi était resplendissante. Il entendit la voix de Nina

Bon, maintenant la terrasse et la piscine.

Il acquiesa d'un signe de tête et suivit Nina. Des escaliers se trouvait à nouveaux devant eux, ceux-ci menait au toit, que Nina avait envie de changé en toit-terrasse. Ils montèrent les escaliers, et cette fois-ci Nina s'occupa de faire l'aménagement. Après quelques secondes le toit s'était transformé en une somptueuse terrasse . Une fois celà fait, elle se tourna vers l'immense jardin et crééa une piscine Kisay jetta un regard à Nina et lui dit

Je pense qu'on a finit maintenant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Ven 10 Juil 2009, 16:46


[HS : Comme t'as toujours pas édité... J'ai fais à ma sauce x)]

Il allait se surpasser... D'après lui. Cependant, pour Nina, les pièces que Kisay avait remplies ne répondaient aux attentes de la belle brune. Il y avait des défauts partout, en regardant de près. La jeune femme du rectifier à peu près toutes les pièces après le passage de Kisay dans celles-ci. Lui, semblait fier du travail qu'il fournissait. Il espérait sûrement avoir une belle récompense et pouvoir voir les atouts de Nina de plus près, au vu de comment il louchait dessus à chaque fois que la jeune femme avait le dos tourné.


Les deux jeunes gens arrivèrent sur le toit, ou, encore une fois, Nina du rectifier le tir. Ce n'est que lorsqu'ils arrivèrent dans le jardin se situant derrière la maison, là ou devait se trouver la piscine, ce n'est qu'à ce moment-là que Kisay semblait s'appliquer. Bizarrement, ce fut la seule "pièce" réussie du premier coup. *Espère-t-il y faire un petit saut ? Avec moi, de surcroix ? Il rêve là... J'vais le remballer à ma manière.* La jeune femme entraîna son ouvrier devant la porte d'entrée. Là, elle se retourna vers lui et lui dit :

-Bon, heu... Kisay... Je pense que tu devrait y aller.

-Heu, mais je pensais que... Bah, enfin... Tu vois quoi.

-Et bien, tu pensais mal. Je suis désolée.

-Mais Nina... Tu m'as donné de.....

-Je pense que tu devrais partir. Ne m'oblige pas à intervenir.

Le jeune homme ouvrit la bouche pour parler, se retint cependant. Nina rentra dans sa demeure, scrutant par la petite fenêtre le départ de Kisay. Il resta planté là encore quelques temps, pour enfin repartir. Une fois sortit de la propriété, son ombre se perdant parmis celles des arbres, la jeune femme alla s'installer dans son salon.

Ha. Che è buono di essere da si! Mi ha servito bene questo piccolo, devo confessarlo. Andavo Nina, smetti di biascicare, va' piuttosto prepararti per i Merlini.

Elle monta les escaliers, s'arrêtant subitement au milieu de ce dernier.

-Un petit sort pour placer toutes mes affaires ne serait pas du luxe.

Elle s'exécuta, attendit quelques instants et recommenca son ascension. Arrivée enfin en haut de l'escalier, Nina traversa tout le palier afin d'arriver devant la porte de la plus grande pièce de l'étage ; le dressing. Là, elle se dirigea vers une partie du dressing ou pourrait se trouver ses robes. Elle sortit une house avec un étiquette ou se trouvait deux mots : La sublime. cette robe ferait l'affaire. Nina l'enfila. C'était p't'être un peu osé, mais elle était magnifique. Elle choisi, pour l'accompagner, sa belle paire d'escarpins noires. Avant de partir, un petit sort en direction de ca chevelure pour boucler sa tignasse et essayer d'en faire un chignon. La jeune femme se regarda dans le miroir à pied, ca ferait l'affaire.

-BOBBYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY !

L'elfe sortit de la chambre à coucher de la jeune femme. il compris dessuite, épousseta le torchon qui lui servait de t-shirt et empoigna tant bien que mal la main de sa maitresse.

*POP*

Plus aucuns bruits ne retentissait dans le manoir Amaranth. L'Elfe et Nina étaient partit au Manoir Sky, histoire d'aller retrouver la belle et douce Alyna, ainsi que Fofi pour aller, tout les trois, à la cérémonie des Merlins qui devait déjà avoir commencé...
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nymphadora Lupin, Mar 13 Juil 2010, 22:43


On dit souvent : pas de nouvelle, bonne nouvelle... Nymphadora n'avait jamais vu un dicton plus bidon que celui-là. "Pas de nouvelle" voulait juste dire qu'on vaguait à nos occupations chacune de son côté, qu'on avait plus rien à se dire, plus rien en commun et qu'on commençait à s'oublier et à ne plus trouver de temps à consacrer à l'autre... Voila à quoi rimait cette absence de nouvelle, rien de bien gai il faut bien se l'avouer. C'est en tombant sur une photo de Nina et elle-même que le cerveau de Nymphadora fut pris d'assaut par de telles pensées. Et en trifouillant un peu plus dans le contenue de son encéphale, la jeune femme se rendit compte qu'elle ne connaissait même pas la raison qui faisait que sa sœur et elle ne se voient plus. Elle n'avait pas souvenir d'une dispute quelconque, ce qui était étonnant, ou toutes autres causes qui expliqueraient cette absence. L'ex-mangemorte avait disparue de la circulation voilà tout.

Nymphadora quitta l'armoire qu'elle qualifiait d'armoire à souvenir, car en effet dedans y était rangé des multitudes de photos, des bribes du passé rangé précautionneusement dans sa pensine et d'autres objets intimes mais obsolètes qu'elle voulait absolument garder. Elle garda, néanmoins, la photo de deux jeunes filles fraîchement diplômées dans sa main et prit place sur le bureau. La jeune brunette commença à écrire une lettre, longue... Trop longue... Mais en quelques mois les choses changent tellement que même une centaine de phrases ne suffiraient pas à les raconter. Arrivée au deuxième parchemin et se rendant compte que ses idées s'enchevêtraient mal et que son récit était incohérent comme pas deux, elle jeta tout son beau récit à la poubelle et prit une autre initiative.

    "Lou',

    Mange sans moi, je suis partie dire bonjour à une veille amie.
    Tu vois la jolie fille là sur la photo, elle m'a collé un rencard !!
    Jalouse pas, ce n'est que ma sœur.
    Je rentre ce soir et viendrais te rejoindre sous la couette.
    Love u girl ♥"

La belle affaire, mais où pouvait-elle retrouver cette jeune sotte sans cerveau ? Nymphadora ne savait même pas si elle avait une demeure qui lui appartenait réellement à elle. Il y a bien un moment où elle créchait chez Alyna, mais cela faisait longtemps que leur histoire était révolue et ce n'était pas plus mal ! La belle rouquine ne pouvait appartenir qu'à Dora... Oui, elle avait bien souvent rêver que la sexy, érotique et sensuelle Alyna acceptait à ses avances, ce qui ne fut jamais le cas, hélas ! "Fait chier, je suis bonne pour me taper l'agence immobilière afin d'y dénicher une adresse potable." Transplannage direction le Chemin de Traverse, pas le choix. Mila et Sara étant parties en vacances aux caraïbes, une vielle femme aussi laide qu'un puceron les remplaçait, on a pas gagné au change je vous le dit ! Essayant du mieux qu'elle le put de ne pas trop faire attention à sa laideur, Nymphadora essaya de s'adressa à l'employée aussi poliment que possible.

- Bonjour et, tout d'abord, excusez-moi de vous déranger, j'ai une demande à vous faire. Ma sœur a récemment déménager et elle m'a invité à la crémaillère, mais l'idiote à oublier de me dire où se trouvait sa nouvelle demeure. Vous serait-il possible de m'indiquer où se trouve la demeure de Nina Lupin, s'il vous plait ?

Quel effort sur-humain que de se concentrer plus sur les yeux de son interlocutrice que sur son gros bouton noir sur le bout de son nez duquel sortait des poils immondes. Prenant sa plus belle voix de camionneur et partageant, au passage, avec Nymphadora son haleine de vieux phoque, elle acceptait de réponde à sa requête. Après quelques fouilles dans le registre, elle trouva chaussure à son pieds

- Votre sœur habite Loutry ste Chaspoule et son manoir se nomme Amaranth.

- Thanks

Nymphadora partit plus vite que son ombre et transplanna direction Loutry. Le nombre d'habitation n'était pas immense et elle n'eut aucun mal à trouver ce qu'elle cherchait : un fabuleux manoir, pas autant que celui de Rabastan, mais il avait de la classe tout de même. Elle n'était vraiment pas sur que Nina se trouvait ici et l'état du jardin laissé à l'abandon confirmait son jugement, mais bon, après tout ce chemin, il ne fallait pas rebrousser chemin. Le jeune brunette porta trois coups sur la porte espérant que Nina entendrait.

Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Mar 13 Juil 2010, 23:53


Nina était nostalgique. Comme presque tous les jours, elle pensait à Alyna et se souvenait de tout ce qui s'était passé... Ha, Alyna, cette belle rouquine qui avait partagé la vie de Nina pendant un bon bout de temps et qui s'était envolée, sans crier gare, laissant sa petite femme, blonde à l'époque, dans une solitude sans porte de sortie. Elle avait alors adopté un nouveau style de vie, emménageant dans le manoir qu'elle avait construit à l'aide d'un ami quelques mois plus tôt en surprise pour Alyna, elle avait aussi changé de couleur de cheveux, et de caractère. Nina était tout simplement devenue une personne cherchant à faire du mal autour d'elle. Lorsqu'Aly était revenue dans un état piteux, elle seule s'était chargée de la changer et la soigner durant la nuit, faisant passer le confort d'Aly avant le sien. Le lendemain matin, alors qu'elle avait passé la nuit à ses côtés, à s'occuper d'elle, la rouquine l'avait laissé tomber, comme la grosse mer*e qu'elle était. C'est là que tout à commencer.

Nina était alors devenue l'ombre d'elle-même, se renfermant sur elle et laissant tomber tout ce qui lui restait encore. Elle avait, de nouveau, changé de coupe de cheveux et ne trainait plus que dans les bars moldus : au moins, là, personne ne la connaissait et elle pouvait guindailler à sa guise. Elle n'était rentrée, depuis lors, que quelques fois chez elle, uniquement pour se changer et le plus souvent, elle était accompagnée. Elle passait la plupart des nuits chez des femmes ou des hommes rencontrés dans les bars, passant de villas à petites maisons de campagne, de draps de soie à ceux en coton... Bref, c'était le seul moyen pour elle d'oublier Alyna. Ou du moins, de ne plus penser à elle, car oublier sa belle chevelure rousse était impossible...

C'était Bobby, l'elfe de Nina, qui l'avait tirée de ses rêveries, en lui faisant remarquer qu'elle ne faisait que de se torturer en repensant à la belle rousse. Mais ça, la jeune femme le savait. Et c'était tellement bon de se torturer avec le visage angélique d'Alyna ! L'elfe, voyant perler une larme sur la joue de sa maitresse avait alors prit les choses en mains...

-Madame, cela fait un bout de temps que vous n'avez plus fait les magasins moldus...

L'elfe pensait peut-être qu'en disant cela, Nina reprendrait du poil de la bête, se lèverait et irait faire les boutiques... Il n'en fut cependant rien. Pourtant, Bobby disait vrai, mais à quoi bon ? Elle savait se contenter des vêtements qu'elle avait. Elle prit cependant la peine de se lever tout en entrainant son elfe avec elle. La jeune femme comptait aller se baigner lorsque quelqu'un frappa à la porte...

Elle n'avait reçu aucune visite depuis qu'elle s'était faite oublier. Qui ça pouvait bien être ? Un moldu qu'elle aurait ramené chez elle une nuit ? Impossible, elle le savait... Un ami qui ne l'avait pas totalement oubliée ? Heum, cela lui semblait impossible. Bref. C'est avec un certain étonnement que la jeune femme se dirigea vers l'entrée, trainant les pied. Arrivée enfin devant la porte, elle distingua une silhouette qu'elle connaissait. Peut-être sa conquête de la veille ? Cependant, ça lui paraissait louche. Elle ouvrit la porte, et sa bouche s'ouvrit d'étonnement, puis ses sourcils se froncèrent lorsqu'elle reconnu la silhouette. Sa chère soeur, Dora, se tenait là. Elle qui l'avait reniée quelques mois auparavant. Aurait-elle le bonheur de se réconcilier avec elle ou bien s'en prendrait-elle plein la gueule comme la dernière fois ? Elle ne voulait pas, encore une fois, jouer la gentille et se faire avoir. Elle invita sa soeur à rentrer, c'était même peut-être trop gentil, encore une fois. Les deux jeunes femmes s'assirent au salon, dans un piteux état il faut l'avouer, et se regardèrent comme deux co*nes jusqu'à ce que Nina brise la glace...

-Qu'est-ce que tu fiches là ?Avait-elle demander, peut-être trop sèchement...
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nymphadora Lupin, Mer 14 Juil 2010, 01:35


-Qu'est-ce que tu fiches là ?

- Si tu veux, je peux me casser et te laisser dans ta Mer**

Vu le ton qu'avait pris Nina pour lui demander ce qu'elle venait faire, Nymphadora en déduisit qu'elles ne s'étaient pas quittées en bons termes, pour changer ! De toute manière, elle ne s'attendait pas à ce que Nina fonde en larmes dans ses bras et qu'elle lui raconte le calvaire qu'était sa vie, tout les problèmes qu'elle subissait et dont elle n'arrivait pas à s'en sortir. La brunette n'était pas venue pour enfoncer sa sœur plus bas que terre juste pour prendre de ses nouvelles vu qu'elle ne prenait pas la peine d'en donner. Elle serait même morte que personne ne le saurait, de toute manière à voir la façon dont elle traite ses amis et même sa propre famille, il y a peu de chance pour que quelqu'un la pleure. Non, Nymphadore n'était pas méchante, elle ne faisait que constater des faits et elle ne supportait pas qu'on lui parle comme un chien ! Nina avait telle complétement perdu la tête pour oser parler de la sorte à sa sœur ? Où était-elle toujours sous l'effet de l'alcool ? Quoi qu'il en soit, elle allait bientôt décuvée !

D'aussi loin qu'elle s'en rappelait, Nymphadora, bien que plus jeune de deux ans, avait toujours fait la loi et dominer sa sœur. Une affaire de caractère que voulez-vous ! Nina jouait à faire la forte, à se montrer méchante, cruelle, mais ce n'était qu'une carapace qui cachait un profond mal être et une faiblesse que personne n'arrivait réellement à percer, personne sauf elle. Nymphadora quant à elle était la fausse gentille, celle qui offrait ses sourires, son amour à qui veux-tu en voilà, mais c'était la plus vile des deux. Celle qui faisait souffrir à travers l'amour, à travers la gentillesse et qui détruisait les gens de l'intérieur. C'est comme ça qu'elle avait su prendre le dessus sur sa sœur et la manipuler à sa guise. Petite Nina était la préférée des parents et elle avait toujours droit au plus beaux jouets du moins c'est ce que pensait leur géniteur, tout ces beaux jouets finissaient toujours dans la chambre de la brunette et si ce n'était pas le cas, elle les détruisait pour empêcher la blondinette d'en profiter.

Soit, le passé était bien loin et c'était maintenant une Nina en piteuse état qui se tenait devant elle, mais pas question d'utiliser de gentillesse, de réconfort, de câlin et tout ce qui va avec. On combat le mal par le mal en plantant le couteau la où ça fait mal justement.

- C'est encore ta rouquine qui te met dans des états pareils ? Tu crois pas sérieusement qu'il est temps que tu tires un trait sur elle ? Non, je dis ça parce que depuis le temps tu devrais avoir compris que tu n'étais pas assez bien pour elle et que tu ne la méritais pas. Tu te rappelles que plus jeune je m'emparais toujours de tes jouets ? Et bien, j'ai fais la même chose avec ta femme. Après sa longue absence, tu as pris soin d'elle n'est-ce pas ? Une fois revigorée, elle est venue chez moi et on a passé une nuit de folie, elle mérite bien son nom de tigresse tu sais.

Mensonges sur mensonges, mais le jeu en fallait la chandelle. Elle se haïssait elle-même de dire des horreurs pareils sur la douce Alyna, alors comment Nina pourrait-elle garder son calme ? Elle ne pensait aucun de ses mots, il y a forcément une raison pour laquelle Alyna est partie sans donner aucune raison et pourquoi elle était revenue pour reprendre aussitôt la fuite. Elle ne devait pas avoir pour but de blesser Nina, bien que mangemorte, elle était loin d'être une femme qui savait faire du mal au gens qu'elle aimait, on s'en chargeait à sa place, il suffisait de prendre l'exemple de Scott.

- Mais réagis ! On dirait une vielle toxico, tu pues le vieux sexe et la vielle bière ! A donner ton corps partout comme ça, m'étonnerait pas que tu sois enceinte, atteinte du sida et toutes autres maladies aussi répugnantes. Elle serait fière de te voir comme ça ta chère Alyna, j'en suis sûre. J'ai pu te retrouver Nina, si elle le veut, elle pourrait faire de même et te voir dans un état pareil la ferait fuir à jamais.

Mer** ! Il ne fallait pas faire germer en elle la possibilité qu'Alyna puisse revenir, car cela était quasi improbable. Quasi ? Oui, il y avait une chance sur dix milles de voir revenir la belle rousse sur nos terres anglaises, mais laissons donc aux fous reposer leur vie sur l'espoir, celle de Nina était bien trop précieuse pour être gâchée pour des futilités. Ce n'est pas Aly en elle-même qui est une futilité, c'est l'amour ! Il ne vaut réellement pas la peine de se laisser mourir à petit feu pour lui, réellement pas...

- Cette maison, tu l'as construite ou achetée pour elle, n'est-ce pas ? Je suppose que tu es fière de l'état dans laquelle tu l'as mise ? On ferait peut-être mieux de la brûler ? On ferait peut-être même mieux de brûler tout tes souvenirs Nina ? C'est ça que tu veux ? Suffisait de le dire. Oublie...

Nymphadora n'acheva pas son sort, elle attendait qu'une réaction se fasse ressentir du coté de sa sœur, elle espérait du moins que cette réaction se ferait.

Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Mer 14 Juil 2010, 12:24


Nina n'en revenait pas. Ou plutôt, si. Elle savait sa soeur comme ça, vile, cruelle... Prête à tout pour faire souffrir les autres, mais plus particulièrement son ainée. C'était son petit plaisir depuis petite, apparemment. La rabaisser, ni plus, ni moins. Un soir, lors d'un combat, alors que Dora s'était faite toucher, c'était sa soeur qui l'avait sauvée. Mais encore une fois, elle n'en avait rien à faire et lui avait sortit une phrase du genre "Si tu crois que je vais t'être redevable de m'avoir sauvée, tu te fou le doigt dans l'oeil. Et si un jour, je te retrouve dans un étatt pitoyable, ne crois pas que j'iviendrais t'aider. Reste dans ta m*rde, j'ai jamais demandé à être ta soeur ! " Nina s'en souvenait très bien, Dora peut-être pas et c'était surement pour cette raison qu'elle était là, dans ce salon.

La jeune femme resta calme malgré la menace de sa cadette. Partira, partira pas, Nina le verrait bien. Elle regardait sa sœur, les yeux vides, comme si elle était victime d'un Imperium, saisissant pourtant chaque bribe de ce qu'elle disait. Elle parlait d'Aly, la belle rouquine. Et du fait qu'elle avait passé une nuit torride à ses côtés, peu après son retour... Non, IMPOSSIBLE ! Alyna n'était pas comme ça, elle ne ressemblait pas à Dora, pour qui ça aurait été presque naturel de coucher avec la femme qu'aimait sa soeur... Nina sentit son corps tressaillir à l'évocation de ce secret. Même si, pour elle, cette idée n'était pas concevable, elle savait de quoi était capable sa cadette. Prête à tout pour plaire, pour arriver à ses fins, quitte à faire du mal aux autres, peu lui importait.

La colère bouillait dans le corps de la jeune femme, montant d'un cran au fur et à mesure que sa soeur lui déballait ses horreurs... Sida, enceinte, maladies, Alyna, oublier tes souvenirs... NON ! Jamais elle n'oublierai Alyna et encore moins si on l'y forçait. Elle se retenait de foutre une baffe à sa soeur et laissa exploser sa colère.

- Noooooooon ! Jamais, tu m'entends ?! Jamais je ne l'oublierai ; Jamais je ne pourrais ! Je lui ai tout donner, elle m'a tout reprit. Mais tu ne peux pas comprendre, tu n'as jamais aimé ! Ton seul plaisir est de faire du mal aux autres, et à moi, en particulier. Tu aimes ça, hein, voir ta soeur souffrir comme une co**e par AMOUR ? Mais est-ce que tu connais la signification de ce mot, au moins ? Je ne crois pas.

Elle s'arrêta, reprenant son souffle et remettant de la place dans ses idées, histoire de ne pas commencer à dire des choses insensées... Elle recommença de plus belle après quelques secondes.

- Tu n'est qu'une ga*ce, Dora ! Depuis qu'on est gosses, tu prends un malin plaisir à me foutre plus bas que terre, à empiéter sur mes plates bandes. Mais j'ai toujours été trop bonne, voir trop con*e. Sauf que là, c'est fini. Je ne vais plus me faire avoir. Tu me jette la pierre parce que j'me laisse aller par amour, mais n'oublie pas que tu as déjà fait pareil. La seule différence est que moi, j'ai ou plutôt j'avais un coeur. Peut-être qu'en fait, tu es jalouse. Oui, Jalouse de ta grande soeur parce qu'avec son petit caractère, elle s'attirait toujours les bonnes grâces de tout le monde. Mais tu vois, Dora, tu n'as plus rien à m'envier.. Je deviens comme toi, j'ai juste été plus longue à la détente...

Elle se stoppa net, à bout de souffle. Si elle voulait jouer, elles allaient jouer...
Revenir en haut Aller en bas
Nymphadora Lupin
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage




Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nymphadora Lupin, Mar 27 Juil 2010, 01:29


- Tu joues à quoi ? A essayer de me faire culpabiliser ? Pour ça, il faudrait que j'aie un minimum de cœur et que quelque chose ou quelqu'un puisse l'atteindre ce dit cœur. Jamais aimé ? Qu'est ce que tu en sais ? Tu as jamais été là pour moi, jamais quand j'en avais besoin en tout cas ! Tu ne peux pas dire le contraire. De toute façon, tu me fais de la peine avec ta "Alyna", oublie la bordel, ça doit pas être si dur ! J'y suis bien arrivée, tu devras y parvenir aussi, tu n'es quand même pas aussi minable.

C'est vrai, quoi ! Elle ne connaissait rien de sa vie et permettait de lancer des reproches dont elle ne mesurait même pas l'effet. Si, Nymphadora avait déjà aimé, avait déjà abaissées toutes les défenses qui régnaient en maitre autour de son petite cœur et s'était faite trahir comme une conne. Comme Nina, elle avait eu du mal à s'en remettre, mais elle ne s'était jamais laissée aller comme elle. C'est ce qu'on appelle de la fierté, mais Nina semblait l'avoir perdu en même temps que son "précieux" amour.

- Jalouse de toi ? Tu as bu ou fumé quelque chose avant que je vienne ici ? Je vais t'apprendre quelque chose grande sœur ! Je n'ai jamais su envier des gens faibles, nulles et surtout sans fierté. Tu te leurres complètement, tu te trouves des excuses pour justifier ta faiblesse, mais rien n'excuse jamais quelqu'un d'être aussi vulnérable. Tu es bien loin de devenir comme moi ! Et tu sais pourquoi ? Parce que si j'avais été à ta place, si j'étais entrain de me faire engueuler comme de la Mer** par ma petite sœur, je lui en aurais déjà retournée une ou je l'aurais balancée dans sa tombe.

La bonne blague ! Certes, le même sang coulait dans leurs veines, mais elles étaient loin d'être identiques les deux sœurs Lupin. La grande avait pris le caractère doux et intentionnée de leur père et Nymphadora la froideur et distance de leur mère. C'est ce que l'on appelle le destin et nul ne sait aller contre, c'est pourquoi il était improbable que Nina devienne comme sa sœur autant que deux et deux font quatre. Nina semblait s'en rendre compte, car au lieu de se battre comme elle venait de le faire, elle se laissa à nouveau submerger les émotions, elle se laissait à nouveau dominer par sa cadette, comme toujours... Pourtant, Nymphadora avait apprécié ce mordant dont elle avait fait preuve pendant dix minutes, preuve qu'elle n'était pas complétement morte à l'intérieur d'elle. Cela n'était qu'une illusion, car elle s'était laissée tombée dans son fauteuil telle une feuille morte qui se détache de l'arbre.

Pauvre Nina... Que lui restait-il sur terre ? Que lui restait-il qui lui donnait envie de vivre et de poursuivre l'aventure qu'est la vie ? Rien... Elle avait perdu la seule personne qui comptait vraiment à ses yeux, sa famille avait déjà été brisée quelques années auparavant à cause de leur entrée chez les mangemorts et sa sœur la détestait plus qu'autre chose. Prise de compassion envers Nina, Nymphadora se dirigea vers sa sœur et posa sa main sur sa tête, allant même jusqu'à caresser ses cheveux. Elle déposa un baiser sur son front et posa ses lèvres contre son oreille, murmurant neuf petits mots.

- Veux-tu que je te libère de ce fardeau ?

Nina, allait-elle comprendre la subtilité de cette phrase ? Ou prendre sa sœur pour une meurtrière sans pitié ? Ce qui n'était pas le cas, vu que Nymphadora faisait ça par pitié justement... Sans pour autant avouer à haute voix que mettre fin aux jours de sa sœur ne la dérangeait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Nina, Mar 27 Juil 2010, 02:30


Nina ne comptait plus se battre pour essayer de récupérer le lien qui liait les deux jeunes femmes. L'ainée n'avait jamais été là pour la soeur ? Faux. Elle se souvenait très bien de cette nuit ou elle avait ramené sa cadette, à moitié morte, à Hollow, suite à une attaque. Mais bien sur, cela était sorti de l'esprit de Nymphadora... Ce qui n'était d'ailleurs pas étonnant, elle se souvenait toujours du pire mais jamais du meilleur. Elle avait toujours renié sa soeur, qui pourtant, ne l'avais jamais rejettée. Mais de toutes façons, les liens, aussi bien amoureux et familliaux n'avaient jamais été le fort de la belle.

Se laisser faire, pour ne pas changer de d'habitude, voilà le plan de Nina. Se laisser dicter sa vie par sa soeur, s'en prendre plein la gueule sans réagir, sans même le mériter... Elle écoutait Dora, ne réagissant cependant pas le moins du monde à ses paroles, et se laissa tomber en arrière, atterissant lourdement sur son fauteuil.

- De toutes façons, tu n'as jamais accepté, n'accepte toujours pas et n'acceptera jamais le fait que je sois ta soeur. Je laisse tomber, après tout, c'est ce que tu souhaite, non ?

Pas de réponse... Et comme le dit si bien le proverbe : "Qui ne dit mot, consent" ; bref, un échec de plus dans la vie de la jeune femme. Lentement, Dora s'approcha de sa soeur et, pour la première fois de sa vie, eu un geste de compassion. Cependant, Nina n'était pas tout à fait conne et savait que si Dora réagissait de la sorte, ce n'était pas par gentillesse; elle avait une idée derrière la tête.

Comme pour amadouer sa soeur, elle caressa ses cheveux et déposa un baiser sur son front. Elle approcha ensuite sa bouche près de l'oreille de son ainée et y murmura une phrase qui illustrait très bien le fond de ses pensées. Elle n'avait jamais aimé sa soeur, ne l'aimerait jamais et prendrait sûrement un malin plaisir à la torturer d'avantage. La tuer, ce n'était en fait que la chose que la belle brune avait en tête depuis qu'elle avait appris qu'elle avait une soeur. Bien, si ça pouvait mettre un terme à une vie minable et sans intéret, qu'à cela ne tienne.

- Vas-y, t'en crève d'envie !

Nina lisait-elle dans les pensées de la jeune brunette ? Faut croire ! Mais là, c'est elle qui allait crever ! Ho pardon, peut-être devrais-je parler de sa mort avec un peu plus de respect ? Mais mettre un terme à la vie de quelqu'un de si pitoyable ne méritait même pas une seule larme de compassion... Donner la mort à un clochard dans la rue sous son masque de mangemort, tuer des innoncents en les regardant crever un sourire aux lèvres, tout cela était bien facile. Ici, se jouait une autre paire de manche. Ho et puis zut pas de chichis, un petit sort et c'était fait. Nymphadora sortit sa baguette, la pointa en plein sur le coeur de Nina, comme si cela allait accentuer le sort, bête idée je sais, mais c'est pour le style. A défaut d'avoir une vie réussie, il fallait au moins que la mort de Nina soit belle et toute en finesse. Elle planta ses yeux bruns, durs et froids sur ceux verts et doux de Nina, comme pour lui souhaiter d'avoir une plus belle vie là-haut que celle qu'elle avait eut sur terre et prononca ces quelques lettres meurtrières.

- Avada Kedavra

Une douleur saisissante envahit la poitrine de la jeune femme. Puis plus rien, le vide. Alors c'était ça, mourir ? Une douleur vive et puis une libération ? Une sorte de renaissance ? Bref, toute ce que Nina, ou plutot ce qui restait d'elle, savait c'était que ça faisait du bien. Plus jamais personne n'entendrait parler d'elle, personne ne la pleurerait, de toutes façons. Il y avait bien longtemps qu'elle s'était coupée de toutes relations... Peut-être hanterait-elle encore les lieux ? Ou rejoindrait-elle seulement ceux qui nous avaient déjà quittés ? Cela n'avait aucune importance, elle était morte, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Isidar Mithrim

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4

 [Habitation] Isidar Mithrim

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.