AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 48 sur 51
Le Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50, 51  Suivant
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Dim 13 Mar 2016 - 10:43


- " Métamorphose, Vacuitas "

Oui, évidemment. Je m'en rappelais a présent. C'était le garçon qui c'était fait remarquer, en cours de Métamorphose. Je ne l'avais vu que de dos, ce jour là, mais je me souvenais avoir été profondément exaspérée par son comportement.
A première vue, il n'avait pas changer. Toujours aussi antipathique.

- " Rare ? La rareté est la beauté. "

C'était vrai. Et c'était pour cela que j'aimais tellement venir ici. Certes, une partie de moi aimait beaucoup être au contact des gens, mais l'autre partie aimait vraiment les petits instant de solitude au crépuscule. Le garçon au yeux vert semblait ne voir en moi qu'une gentille petite Poufsouffle, un peu quelconque. Tout comme moi, je ne voyais en lui qu'un garçon arrogant.
C'était étrange. En temps normal, je me serais contenter de rentrer au château, en le laissant dans sa solitude. Mais il avait quelque chose de différent. Il me rappelais un autre garçon, que j'avais rencontrer il y a peu de temps, dans un bal masqué. Ce garçon la, il était tout l'opposé de celui que j'avais en face de moi, bien sûr.
Mais il partageais un trait commun. Juste un petit quelque chose. Ces magnifiques yeux verts.

- " Je m'appelle Violette. " lui dis-je en souriant.

De toute façon, c'est comme cela que tout commence, non ? Et puis, bon, il aurait tout le loisir de m'envoyer paître si il voulais vraiment être seul. En tout cas, moi, j'avais envie de rester.
Je me risquais même a m'accroupir, et a tendre la main. Il n'allait pas me l'arracher ... Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Dim 13 Mar 2016 - 22:17


« Je m'appelle Violette »

C'est ce qu'elle venait de dire, mais également ce que je lui avais dis quelques minutes plutôt. Que cherchait-elle ? Voulait-elle réellement me parler ? Pourquoi faire ? Pour mieux me trahir par la suite ? Peut-être, ou alors c’était quelqu'un de très très naïf. Mais j'optais plutôt pour la première réponse, quoi d'autre si non ? Les yeux dans les yeux, seul le vent séparait nos esprits. Je ne souhaitais pas une tel proximité, je ne souhaitais pas rester en contact aussi longtemps avec quelqu'un. Je considérais cela comme nocif, mauvais et ennuyeux. Inattendu ? Sa main se tendis vers moi, pourquoi ? Les anglais sont vraiment bizarre, en France les filles ne serrent pas les mains mais font la bise en dehors du cadre professionnel ! Devais-je lui serrer ? Par respect ? Par gentillesse ? Je n'étais pas jaune mais bleu ! Assis la contre cet arbre. Les nuages passaient couvrant de temps en temps la lune et le soleil, soustrayant à notre visons nos repères temporel, tel le temps qui s'arrête. Dois-je tenter une approche ou rester cette armure de pierre ? Il est vrais que nous sommes livré à nos démons le soir, mais il ne faisait pas encore nuit, je n'étais pas encore seul face à ma fenêtre en pleine nuit. Quoi que, j'avais remarqué un autre garçon dans le même cas que moi à ce niveau là … Mon regard perforant le sien, fronçant légèrement les sourcils, exprimant de l'impatience, de l’embêtement ou juste de la gène ? Lequel des trois est le bon choix ?

Relevant un peux les jambes afin d'y poser les mains, je continuais à la regardé, j'avais refusé son geste mais ce n'étais pas important pour moi, ces gestes ne signifiait rien à par une fausse bonne entente. Récupérant mon regard désabusé et prenant un grande inspiration j'exprimais la suite de ce chapitre.

« J'sais, une poignée de main n'aidera pas à devenir … hummm... pote. »

Nous pourrions voir quelque chose de philosophique dans cette situation. Elle était en face de moi, rousse, ses cheveux brillaient encore et était également habillé de jaune. Elle était la vie rythmé par le soleil en plein jour. La joie. Enfermé dans ma tête, à l'ombre de cet arbre, je remis ma capuche comme pour me cacher, disparaître. Seul mon regard brillait au milieux de ces ombres, tels la lune au milieux de la nuit. J'étais donc la nuit et toute les démons qu'elle réveille, les démons de chacun, présent pour faire souffrir chaque être de l'intérieur. Cherchant à disparaître à la moindre occasion, pour réapparaître à la moindre source de bonheur, quel malheur. Elle représentait la joie. Comment réagir ? Que faire ? Chercher à blesser ou discuter, discuter de quoi ? Provoquer ? Irriter ? Vexer ? Apprécier ? Aimer ? Jouer ? Insulter ? Que choisir ?
Je ne la connaissais pas alors pourquoi ferais-je quoi que sois pour elle ? Quoi se sois pour la connaître d'avantage ? D'ailleurs en valait-elle vraiment la peine ? Elle était jolie mais cela ne faisais pas tout, loin de là ! Selon certaines légendes moldu, les femmes se servirais de leur physique pour piéger les hommes et en obtenir ce qu'elle veulent. Tels des sirènes !

« ... »

Soudainement j'avais ouvert la bouche pour dire quelque chose, je ne sais plus quoi exactement. Mais je me rappel surtout m'être arrêté en plein chemin, donnant juste un mouvement stoppé. Suite à ça, je m'enfonçais un peux plus dans ma capuche bleu. Le ciel se découvrait légèrement, laissant la lumière de la lune passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Lun 14 Mar 2016 - 10:25


- " J'sais, une poignée de main n'aidera pas à devenir … hummm... pote. "

La garçon s'était un peu plus refermer sur lui même. Je ne voyais plus son visage désormais. Juste avant cela, il m'avait regarder avec un air mauvais. Le genre d'air qui veut dire " Dégage. " . Moi j'était toujours accroupie, et maintenant j'avais l'air vraiment bête. Il faisais presque nuit.
Est-ce qu'il était comme cela avec tout le monde ? Ou bien ma tête ne lui revenait tout simplement pas ? Je l'avait observer regarder le blason de ma maison. Ah. C'était donc cela.
Portant ma main a mes cheveux, je me relevais doucement en soupirant. Encore et toujours des préjugés. J'était ravie de m'estimer assez intelligente pour ne pas en avoir. Je croisais les bras.

- " Méfie-toi. On est très méchant chez Poufsouffle. Il paraît même que quand on s'énerve, on se change en blaireau. Et les blaireau ... "

Je marquais une pause avant de m'agenouiller une nouvelle fois, puis d'ôter la capuche du garçon.

- " Sa croque les oiseaux ! " dis-je en faisant claquer mes dents.

Ce n'était pas grave si mon humour n'amusait que moi. Au moins, j'aurais essayer de le sortir de son silence. Il n'y avait définitivement plus personne dans le parc. Bientôt, on n'y verrait plus grand chose. Peut être qu'il verrait moins la couleur de ma maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Lun 14 Mar 2016 - 11:28


Elle c'était relevé avant de me lancer une phrase inachevé :

« Méfie-toi. On est très méchant chez Poufsouffle. Il paraît même que quand on s'énerve, on se change en blaireau. Et les blaireau ... »

Elle marqua une pose pour s'accroupir de nouveau, faisait-elle du sport ? Elle avait donc fait le lien entre ma façon d'être et sa maison, pensant certainement que j'avais des préjugés. Cependant je ne connaissais pas les caractéristiques des maisons, j'avais fais des déductions en fonction de ce que j'avais vus. Les vert étaient les peureux, les jaunes les gentils comme me l'avait prouvé Jade en cours. Les rouges … Ceux qui veulent absolument être bien vus. Logiquement elle devait être quelqu'un de plus gentil que les autres. Cependant je n'étais pas comme-ça à cause de sa maison. Mais j'étais comme ça avec tout le monde !
Soudainement elle porta ses mains au niveau de mon visage, j'eu un mouvement de tête arrière défensif et un léger levé de main en direction des siennes. Ce n'étais pas m'étrangler qu'elle voulait, mais enlever ma capuche. Cette action me gêna énormément. Tournant légèrement la tête tout la reculant je rougissais légèrement, ou carrément, je ne sais plus. Puis elle continua sa phrase.

« Sa croque les oiseaux ! »

Cette phrase me fit sortir un souffle ponctuel, réagissant ainsi à sa blague et son claquement de dent. J'avais trouvé cela rigolo, la blague n'était pas recherché, mais l'issue, elle cherchait à rappeler qu'elle n'était pas une idiote d'une manière détourné et mal adroite, mai c'était marrant. Ne cherchant pas le contact visuel je me demandais ce que je pouvais lui répondre. Toujours du mal à lui accorder la moindre confiance, mais il était tard et j'avais pas envie de passer le temps restant avant le couvre feu avec mes camarades aigles. Rien à leur dire.

« Poufsouffle … Riri … Ce n'est pas très beau un blaireau, l'aigle est plus … gracieux »

Sur une voix entre amusé et nerveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Lun 14 Mar 2016 - 13:05


- " Poufsouffle … Riri … Ce n'est pas très beau un blaireau, l'aigle est plus … gracieux "

Le garçon avait l'air plus moins méfiant. Si m'a phrase ne l'avait pas fait sourire, elle avait au moins eu le chic de détendre l'atmosphère. Riri donc ? Jamais entendu un prénom comme celui-la. Bon, moi je m'appelais Violette, donc je n'avais rien a dire a ce sujet. Je reculais un peu, tout en restant agenouiller. Il commençais a faire vraiment froid. Surtout quand on est étourdie comme moi, et qu'on oublie de se couvrir. Plus de bruit, plus rien, juste la fraîcheur de la nuit, et un léger bruit d'eau venant du lac.

- " C'est plutôt mignon, un blaireau ... Mais tu est un garçon, tu ne dois pas trouver grand chose " mignon " ... " Dis-je en haussant les épaules.

Je souriais. C'était sûr maintenant, c'était lui. La même voix, et les même yeux et ... c'est tout. Il n'avais plus rien du garçon du bal. Pourquoi ? C'était certes facile de se dissimuler derrière un masque ; mais a ce point ? Pourtant c'était lui qui était venu vers moi ce soir la. Lui ne m'avait sûrement pas reconnue d'ailleurs. Normal. Il ne m'avait presque pas regarder, au contraire.
Je posais mes mains sur mes cuisses. Un petit moment d'égarement. Est-ce que je lui en parlais ?

- " Tu ... "

C'était moi qui était gênée maintenant. Je n'osais pas lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Lun 14 Mar 2016 - 14:02


« C'est plutôt mignon, un blaireau ... Mais tu est un garçon, tu ne dois pas trouver grand chose " mignon " ... »

* Mignon ? Un blaireau mignon ? Puis ça n'a rien à voir avec le fait que je sois un garçon que je ne trouve pas ça mignon. C'est juste pas très beau … Fin bref … *

Elle souriait, visiblement contente de ma réponse. Que cherchait-elle ? Elle semblait m'observer plus précisément d'un coups. Il fallait que je sois de nouveau sur ma garde, l'atmosphère se détendait à peine, qu'elle était déjà entrain d'essayer de m'analyser. Tout le monde était pareil … Cherchant toujours à découvrir une façon de te détruire, c'était surement ça. Quoi d'autre ? Elle m'observait et cela me dérangeait. Récupérant mon regard du départ, je me plongeais de nouveau dans ses yeux, comme pour percer son armure de fille gentille. Le vent se lève un peux plus que d'habitude, elle s'exclame un phrase à peine commencé.

« Tu ... »

* Je ? Je suis triste ? Je suis malade ? Je suis pas bien ? Je suis un abrutis ? Je ne sers à rien à ma maison à par lui faire perdre des points ? Je suis méchant ? Je suis méprisant et méprisable ? Je suis quoi ? Dis le ! *

Je me contentais de penser cela. J'avais de plus en plus envie de rentrer, m'enfoncer dans un lit qui ne ferais que m'accompagner durant toute la nuit sans jamais m'aider à dormir. Cependant j'étais très intrigué parce qu'elle avait commencé à dire, j'attendais la suite et tenais à la connaître. Prenant un air d'étonnement je la regardais. Passant d'assis à une position qui me permettais d'être un peux plus proche d'elle physiquement, je voulais absolument savoir ce qu'elle avait à me dire. Une jambe à terre et l'autre plié devant moi de façon à y poser mon bras droit. Rapprochant légèrement mon visage, je constatais qu'elle semblait avoir froid. Je pourrais lui filer ma grande robe, je résistais bien au froid, le préfèrent à la chaleur. Le méritait-elle vraiment ?

« Je ? Je quoi ? En tout cas je n'ai pas froid ... »

Voix calme et froide comme le vent qui passait de temps en temps entre nous. Je tenais à savoir ce qu'elle avait à me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Lun 14 Mar 2016 - 14:39


- " Je ? Je quoi ? En tout cas je n'ai pas froid ... "

Cette façon glaciale de répondre. Sans tenir compte des émotions des autres. J'était tellement déçu. Je ne souriais plus du tout a présent. Et puis, pourquoi vouloir savoir ? J'aurai pu dire n'importe quoi. Quel importance, de toute façon, de lui dire ou non. Lui s'en ficherait royalement. Ce n'est pas parce que cela m'avait marquer moi, que c'était réciproque. L'avait dû danser avec soixante-quinze filles ce soir là.
Je fronçais les sourcils.

- " Tu est un sacré personnage. Pourquoi crois-tu que je t'adresse la parole ? Parce que tu me fais pitié, tout seul sous ton arbre ? C'était uniquement pour être gentille ! Tu as l'air tellement triste. Ce n'est pas de la pitié, je n'ai juste pas envie de voir quelqu'un dans cet état la ... ! Et puis zut ! Si tu ne veux pas que je te parle, tu n'a qu'à me demander de m'en aller ! Et ... "

Je reprenais mon souffle. J'était ... comme blessée. J'avais légèrement hausser la voix, sans pour autant crier.

- " Tu ne te souviens vraiment pas de moi ... ? "

Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Lun 14 Mar 2016 - 15:09


Je vis son visage devenir légèrement triste. Avant de hausser la voix et de me balancer enfin les raisons de sa venus. Fidèle aux jaune c'était pour être gentille. Par pitié il me semblait comprendre. Est-ce que c'étais la vérité ? Etait-il possible que quelqu'un soit réellement gentil et mérite de la gentillesse en retour ? Non. Cependant mon expression changea. Mes yeux s'ouvrirent comme touché pour vite reprendre une expression mauvaise. Elle me dit également que si je voulais qu'elle parte je n'avais cas lui dire. Elle ajouta :

« Tu ne te souviens vraiment pas de moi ... ? »

Ouvrant grand les yeux je me demandais si elle se moquait de moi ? Je lui avais dis un peux plutôt qui elle était. Mais elle semblait avoir froid. Je fis glisser ma robe de sorcier (de Serdaigle précisons le !) et lui tendis d'une main molle.

« Tu es violette et tu as froid. T'es lèvres deviendrons également violette si tu ne fais rien. C'est également une couleur en Français. »

Voix calme et froid, il ne fallait pas qu'il y ait un seul soupçon de gentillesse dans ma voix et mon expression, la gentillesse était la faiblesse. Du moins c'est ce que je pensais à cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Lun 14 Mar 2016 - 15:30


- " Tu es violette et tu as froid. T'es lèvres deviendrons également violette si tu ne fais rien. C'est également une couleur en Français. " dis t-il en me tendant sa cape.

Ce que c'est triste d'avoir raison. Le regret. Je n'aurai pas dû poser la question. Je repoussais doucement sa main, sans prendre la cape. J'en avais marre, d'être aussi sensible. Creuser plus la personnalité du garçon, c'était me faire du mal a moi même. Il ne me devait rien, comme je ne lui devait rien.
Je me levais doucement, avant de me retourner vers le lac. Faisant quelques pas, je m'arrêtais au bord de celui-ci, avant de m'asseoir a nouveau. Il fallait que je me calme. Ce n'était pas un sentiment de colère, plutôt du dépit. A toujours vouloir être trop gentille, je finissais souvent dans un état comme celui là.

- " Je vais rester un peu ici. Je suis vraiment désolée de t'avoir ennuyé. Pardon. " dis-je doucement.

Je fermais les yeux, tout en soufflant et grelottant un peu. Souvenir gâchés. Ah non ... pas encore des larmes, quoi. Pauvre fille stupide. Je sortait ma baguette et traçais des rond dans l'eau. Il n'y avait que l'eau qui me calmais. La nuit était vraiment sombre. Je lançais un #Lumos avant de poursuivre. Allez, on se ressaisit. C'était presque l'heure de rentrer, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Lun 14 Mar 2016 - 18:12


Je la vis se lever doucement, sa joie semblait absente. Elle se retourna et partie en direction du lac, là ou elle s’arrêta pour s’asseoir de nouveau. Je l'observais avant de détourner le regard, elle était partis. Mais en fait non, elle m'adressa une nouvelle fois la parole, lentement et d'une voix faible.

« Je vais rester un peu ici. Je suis vraiment désolée de t'avoir ennuyé. Pardon. »

Elle s'excusait ? Elle m'avait dérangé en effet, mais vus l'état dans lequel elle était, elle n'aurait pas du. Elle devait être réellement naïve ou gentille, ou alors elle cachait bien son jeux. J'avais décidé de rentrer, toute façon nous étions désormais seul, complètement. Comme la lune dans le ciel, abandonné par son ami le soleil. C'était le cas de violette, son soleil semblait s'être éteint ce soir. C'était de ma fautes mais ce n'est pas comme-ci que je ne l'avais pas voulus. Défense de base contre une personne dite ennemie.Malgré tout elle avait froid et avait surtout (surtout) refusé mon offre. Ce qui me déplaisais énormément. N'ayant pas froid sans ma robe, cela ne me dérangeait pas. Il ne faisait pas chaud c'était vrais, mais c'était également largement supportable, enfin pour moi en tout cas. Je décidais donc de me lever, lentement prenant soit de vérifier que je n'avais rien oublié. Je commençais à partir dans la direction de Poudlard et de nos quartier Serdaigle. Quand je fini par m’arrêter. Me retourner et l'observer. Elle était complètement seule et avait froid, les couples, enfants et tout le reste avait disparut, le soleil également. Je fis donc demie-tour et me dirigea vers elle. Elle s'éclairait à l'aide de sa baguette, baguette -Flash-. Je l'ai déjà vus cette baguette ! Je sais où ! Mais je ne comptais pas lui dire. Peut-être que sa question précédente était en lien ? Sûrement même. Je tendis le bras au dessus d'elle (et non contre elle pour la pousser), tenant ma robe, et je la lâcha sur elle.
Ma robe Serdaigle lui tomba dessus la recouvrant presque totalement, ce geste était purement désintéressé, je n'avais pas froid. C'était juste un geste banale que n'importe qui aurais pus faire. Puis d'un ton froid comme d'habitude je lui dis.

« Ce n'étais pas une proposition. »

Il se faisait tard et il fallait peut être penser à rentrer. Comptait-elle rentrer toute seule ou pas ? Comptait-elle sur moi pour lui tenir compagnie ? En tout cas, je ne voyais pas quoi dire si elle souhaitait rentrer avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Lun 14 Mar 2016 - 21:20


Un ... truc m'était tombé dessus.

- " Ce n'étais pas une proposition. "

C'était étrange, comme se petit geste anodin m'avait instantanément rendu m'a bonne humeur. J'était apaisée. Ce qui avait eu tellement d'importance il y a quelques minutes n'en avait plus du tout a présent. C'était plutôt stupide car c'était juste une cape balancée sur moi. Mais je n'était pas de nature a rester triste, ou en colère très longtemps.
Je me relevait d'un bond, tout en me lovant dans la cape. Une cape noire et bleu. Je n'avais pas l'habitude de porter ce genre de couleurs.

- " Alors, comment tu me trouve ? Haha ! "

Je riais sincèrement. Cela valait peut être le coup de creuser le coeur du garçon, finalement. Rien ne l'obligeait à " m'aider " , et pourtant, il l'avait fait, même après que j'ai refuser une première fois. J'aurais tout de même tellement aimer qu'il me sourit, juste une fois.
En tout cas, il était temps de rentrer. On y voyais plus grand chose dans le parc, a part la lueur de ma baguette. Comment cela s'appelle t-il déjà, l'instant où l'on n'a pas envie que le moment présent s'arrête ?
Je m'arrêtais de rire, avant d'ajouter une dernière phrase.

- " Je reviendrais t'embêter la prochaine fois que cela n'ira pas. Promis. " dis-je en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Riri Vacuitas, Mar 15 Mar 2016 - 16:06


Elle se leva instantanément suite à mon geste, cela me surpris énormément, tellement que j'ouvris de grand yeux. C'était vraiment une fille qui avait des réactions excessive à la moindre émotion. Elle semblait avoir immédiatement adopter ma grande cape. Alors que quelques minutes plutôt elle l'avait rejeté. Les gens sont contradictoires … Avec du bleu elle était légèrement plus dans mon estime, mais pas beaucoup plus que les autres. Disons que les Serdaigles sont des 'allier par défauts'. Puis elle s'exclama sur un ton très joyeux.

« Alors, comment tu me trouve ? Haha ! »

* Ce n'est pas un défilé de mode … Puis disons que tu as l'air moins gentille ou plus intelligente, puisqu'il me semble avoir compris que nous étions la maison de intelligence … *

Des pensées mal adroite et pas totalement vrais. Les maisons signifiaient bien quelque chose, mais je n'avais pas bien compris leur réel signification. En France à Beauxbaton il n'y à pas ce système là … Mais je pris le temps de lui répondre.

« Évite de te manger. Tu ressemble à une Serdaigle. »

Référence à une de ses phrase précédente. Elle riait, décidément il en fallait peux pour faire pleurer puis rire une fille. Vraiment étranges … La regardant dans les yeux, enfin, essayant de la regarder. Je gardais un air sérieux malgré tout, presque méprisant, j'avais envie de rentrer. Puis elle enchaîna.

« Je reviendrais t'embêter la prochaine fois que cela n'ira pas. Promis. »

* Revenir m'embêter ? Quand ça n'ira pas ? J'ai du mal à comprendre, quand c'est moi qui ira mal mal ou quand c'est elle ? Me considère t-elle comme un ami ? Sait-elle que les amis ne sont pas dignes de confiance ? Quelqu'un lui à dit ? Une promesse ? Ma mère m'a souvent dit de ne jamais faire de promesse à une femme si je n'étais pas sûr de la tenir, mais l'inverse est vrais également ... Soit … * Pensais-je.

« Les autres jaunes seront jaloux. » Je marqua une petite pause puis j’enchaînai. « Rentrons. ».

Suite à ces mots je ne lui laissa pas beaucoup de temps, le même regard puis hop. Demie-tour direction Poudlard. C'est donc seul que j'étais partis vers ma salle commune. Si elle souhaitait faire un bout de chemin avec moi, elle avait qu'a me rattraper, mais qu'elle ne s'attende pas à discuter et ou à une bonne ambiance.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Le Lac

Message par : Invité, Mar 15 Mar 2016 - 21:11


« Les autres jaunes seront jaloux. Rentrons. »

Jaloux de quoi ? Je n'avais jamais vu personne de jaloux de ma vie. C'était un sentiment que j'avais du mal a comprendre. Pas vraiment le temps d'y penser, Riri était déjà partit. Sans sa cape ? C'était quoi, un oubli ou un cadeau ?
Il m'avait dis que j'avais l'air d'une Serdaigle. C'était si important pour lui, les différentes maison ? Comme si nous n'étions tous que des clichés sur pattes.
Je me retournais une dernière fois vers le lac, avant de rentrer a mon tour. Il y avait des poissons, qui nageait près du bord. Je les regardais d'un air désolé. Cela doit être tellement dur de ne pas être libre. Pas libre de faire ses choix, et juste tourner en rond a la surface de l'eau. J'arborais une moue, tout en réfléchissant. C'était ce qu'il y avait de mieux dans le fait d'être humain ; on pouvait choisir.

Petit moment d'hésitation. Prenons quelques secondes pour réfléchir au cas " Riri " . Sois c'était un odieux *** , sois c'était un asocial, sois c'était simplement un gros blasé de la vie, ou, enfin, c'était juste un faux méchant. En fait, c'était peut être un peu les quatre. Lui aussi c'était un cliché sur pattes ? Le rôle parfait du petit Serdaigle ? Non. Les autres que j'avais pû rencontrer n'était absolument pas comme cela.

Ok. Grand moment d'hésitation. C'est l'heure de mon choix la, non ? Sois je le rattrape, sois je le laisse partir ? Hm ... Pourquoi je le suivrai ? Et ... pourquoi pas ? Ne faisons pas les choses a moitié.
Je marchais rapidement, jusqu'à atteindre la hauteur du garçon. Pas un mot. #Nox. Nous étions suffisamment près du château pour que je puisse éteindre ma baguette, et la ranger. Pas un regard non plus. Pas besoin.
Je ramassais une petite chose par terre. Une violette, que je glissais rapidement dans sa main, avant de partir de mon côté. Pour moi, c'était un message parfaitement clair, j'espérais que cela le serais aussi pour lui. En tout cas, moi, j'avais gagné(voler)une cape bleu.


[FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Le Lac

Message par : Keira Sanders, Mer 6 Avr 2016 - 21:14


[RP libre]


Après ses cours de la journée, Keira n'avait pas envie de redescendre au donjon des Serpentards directement. Ni de foncer à la bibliothèque pour faire ses devoirs. Non, en cette fin de journée, ce dont elle avait besoin, c'était de s'apaiser un peu. C'est alors qu'au lieu de suivre le flot d'élèves Serpentards semblant se diriger dans la salle souterraine, elle divergea en direction du parc. Il y avais quelques personnes par-ci et par-là, mais personne qu'elle connaissait. La brune décida de prendre place au bord du lac et commença à se perdre dans ses pensées, tout en fixant les subtils mouvements de l'eau sous l'effet du vent et l'horizon.

"Après tout, l'eau est comme moi, réfléchit-elle à haute voix sans réellement s'en soucier. Calme en apparence, mais qui sait quel bazar peut se cacher en dessous. "

Keira soupira, sans arrêter de fixer l'horizon. La solitude de son enfance ne l'a pas vraiment aidée. A cause de ça, elle n'est pas très dégourdie pour faire la conversation.  C'est pour ça qu'elle a du mal à rencontrer des amis, même à Poudlard. Forcément, elle ne fait que fréquenter des endroits quasi-déserts comme le Lac, ou des endroits silencieux où l'on travaille, comme la bibliothèque. Ce n'est pas comme ça que cela va s'arranger.

Sous l'impact de ces réflexions, Keira se leva brusquement. Pendant une seconde, elle a eu l'intention de foncer dans la salle commune et d'essayer de s'incruster dans une conversation. Mais non, elle ne pouvait pas faire ça. Et si elle passait pour une idiote...? Keira repris sa position assise presque aussi rapidement qu'elle l'avait quittée. La prochaine fois que je viens ici, j'emporte mes pinceaux, songea-t-elle, je pourrais peindre la vue, au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Eloïse Londubat
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Lac

Message par : Eloïse Londubat, Jeu 7 Avr 2016 - 16:11


RP Libre

Eloïse aimait beaucoup sortir après les cours. Se remettre des émotions de sa journée et regarder le coucher de soleil. Tandis que tous les pouffys fesaient leurs devoirs, la jeune fille se baladait souvent et rentrait avant le couvre feu. Elle était tranquillement allongée dans l'herbe humide à regarder le ciel bleu sans nuages.Il fait beau pour un mois d'avril.Songea-t-elle.
Au bout de quelques minutes, la jeune fille se releva d'une pulsion de sa main droite et frotta ses vêtements pleins d'herbe verte avec ses deux mains. Elle se dirigea vers le bord du lac, et elle vit au bord ce qui semblait être une élève. Elle l'entendit dire:
"Après tout, l'eau est comme moi. Calme en apparence, mais qui sait quel bazar peut se cacher en dessous. "
Eloïse se dirigea vers la jeune fille, elle semblait plus agée et plutôt gentille. Elle avait l'air timide, un peu comme Eloïse. Cette dernière, s'assit en tailleur à coté d'elle et elle murmura timidement:
"Salut..."  
Eloïse releva la tête vers elle et sourit timidement. En attendant sa réponse, Eloïse fixait le coucher de soleil situé devant ses yeux vert-gris en amande.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Le Lac

Message par : Keira Sanders, Jeu 7 Avr 2016 - 16:38


Pourquoi ne pas aller chercher ses pinceaux tout de suite ? Cela ne lui prendrait qu'une dizaine de minutes tout au plus pour retourner au château, descendre rapidement au dortoir pour attraper son matos et faire le chemin inverse. Au moins elle s'occuperait. Elle n'avait pas peint depuis plusieurs semaines déjà, et en cette fin de journée, elle n'était vraiment pas d'humeur à faire ses devoirs. Une petite voix hésitante interrompit ses interrogations.

- Salut...

Le coeur de Keira manqua un battement sous l'effet de la surprise. Elle pensait que personne n'était dans les alentours, et encore moins que quelqu'un la saluerait et viendrait s'asseoir à côté d'elle. Depuis combien de temps était-elle là ? Elle avait probablement entendu ses réflexions. Zut, d'habitude les autres ne savent pas vraiment que l'asiatique cache son agitation si bien. Keira fixa ses yeux bridés sur l'auteure de ces mots. Elle paraissait un tout petit peu plus jeune qu'elle, et portait une cravate aux couleurs de sa maison. Une Poufsouffle, donc. Pourquoi pas.

- "Salut", répondit Keira en essayant d'esquisser un sourire également, consciente qu'il était sûrement maladroit.

Sans cesser fixer son interlocutrice des yeux, Keira réfléchissait. Fallait trouver un truc à dire. Sinon, cette conversation allait devenir très gênante, et il faudrait en sortir... Or, c'était la chance qu'elle avait espérée quelques minutes plus tôt. Elle n'avait pas eu besoin de bouger, quelqu'un était venu la voir de son plein gré. Il ne fallait pas gâcher cette chance.

- "Je vois que tu es à Poufsouffle", repris-t-elle. "Bien sûr, pour moi Serpentard est la maison suprême, mais en général j'apprécie les gens de ta maison. Je pense que tu as un certain cran pour venir aborder une inconnue. Je m'appelle Keira."

Après avoir prononcé ces paroles, la brune se rendit compte que faire l'éloge de sa maison n'était peut-être pas la chose la plus appropriée. Sa maladresse sociale la suivrait jusqu'au bout. Cependant, elle pensait réellement ce qu'elle venait de dire. Venant d'elle, cela s'apparentait à un compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Lac

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 48 sur 51

 Le Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50, 51  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.