AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 8
Voyage en Italie
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Lindsay Lohann
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Voyage en Italie

Message par : Lindsay Lohann, Sam 28 Juin 2008 - 9:50


[Accordé par Lucie]

Départ du coté de Lindsay…

C’était un matin ou tout était calme, Lindsay dormais rien ne semblait pouvoir la perturber quand son réveil sonna. *Saleté de réveil* se dit elle. Lindsay posa sa main lourdement sur le réveil pour l’éteindre. La jeune préfete de Serdaigle se leva, elle alla dans le couloirs et elle alla en direction de la chambre de Kristen, elle voyait deux valises elle se demandait bien à quoi cela pouvait servir. Lindsay descendit les escaliers pour aller à la cuisine, elle fut surprise de voir une enveloppe sur le sol juste à coté des escaliers, elle la ramassa. Lindsay se rappela qu’elle devait partir en voyage e Italie chez sa mère avec sa cousine elle prit dans l’enveloppe les deux billets d’aéroport qu’elle contenait, elle les examina lorsque qu’elle hurla en voyant que le départ était le matin même à 11h 45. Elle monta les escaliers en courant, elle se dirigea vers sa chambre, elle ouvra son armoire et pris prit plein d’habits qu’elle mit a toute vitesse dans sa valise sans les pliés. Lindsay prit d’autres habits qui restaient dans son armoire, elle opta finalement pour un dos nus rouge, un slim noir et des converses rouge. Après avoir jetée un petit coup d’œil à sa montre elle vit qu’il était 7h 30 et sa cousine n’était toujours pas debout, elle courut vers la chambre de Kristen et elle la secoua elle hurla :

-Debout la dedans!

-Hein? Quoi? Qu’est-ce qui se passe?

-Regarde les billets d’avion et tu verras!


Lindsay repartit dans son élan dans la salle de bain elle se lava et s’habilla à une vitesse incroyable. Lindsay retourna dans a chambre de Kristen qui semblait ne toujours pas s’être levée, Lindsay hurla à nouveau puis elle partit à la cuisine leur préparer le petit déjeuner. Pour être le plus rapide possible Lindsay prépara des céréales il était déjà 8h 15 le temps passait vite et Lindsay avait très peur d’arriver en retard à l’aéroport. Lindsay fouilla la maison pour trouver ou était le petit chiot de Kristen, il était introuvable quand elle le vit descendre les escaliers en compagnie de Kristen, Lindsay l’attrapa et l’emmena à la cuisine pour qu’elle mange. Lindsay allait tellement vite qu’elle ne faisait même pas attention à Kristen, elle était trop occupé par son retard du moins ce qu’elle croyait être un retard étant donné qu’il lui restait un peu plus de trois heures pour se préparer. Lindsay regarda a nouveau sa montre il était 8h 30.

-Kristen remue toi un peu tu n’est même pas habiller!

Lindsay était nerveuse en sachant le temps que les deux jeunes filles étaient longues à se préparer et qu’en transplanan il leurs fallait 30 minutes pour arriver à l’aéroport plus les cages et les valises qu’ils restaient à faire pour Lindsay c’était évidant elles allaient être en retard. Lindsay monta à l’étage elle vérifia les valises de sa cousine et la sienne, rien ne manquait, Lindsay se sentait un peu stresser, il leurs restaient un peu plus de deux heures pour se préparer, Lindsay pouvait enfin aller grignoter un coup, elle alla vers le frigo et elle sortit une glace qui venait d’un restaurant moldu qui se nommait « MacDonald ». Assise sur une chaise regardant sa cousine qui déjeunait elle aussi qui n’avait pas l’air bien réveiller, Lindsay racla sont pot de glace avant d’aller vers sa cousine lui faire la bise, elle n’en n’avait pas encore eu l’occasion, puis elle partit dans le hall d’entré pour aller dans le placard à balai et faire le ménage dans toute la maison. Quand elle avait fini cela il ne lui restait plus qu’a faire la valises avec les accessoires des animaux de sa cousines qui était à ce moment dans la salle de bain.

-Croquettes, patté, graines, litière, laisse, jouait en plastic et… euh… le papier journal. C’est bon tout y est!

Il était maintenant 9h 45 Lindsay avait plus rien à faire elle s’installa dans son canapé en compagnie de Miel qui venait tout le temps la rejoindre quand elle regardait la télé. Au bout de 30 minutes, Lindsay en avait marre de regarder la télé, elle souleva Miel pour l’enlever de ses genoux. Lindsay alla dans toutes les pièces pour fermer les fenêtres. Lindsay vérifia une fois encore toutes les valises elle voulait que tout se passe à la perfection après cela, Lindsay alla chercher tout les animaux de sa cousine, et les méta dans leurs cages respective . Kristen arriva prête, les deux jeunes filles allèrent mettre leur manteaux. Lindsay d’un seul coup de baguettes fit entrée en lévitation ses valises. Kristen, elle fit rentré en lévitation ses valises ainsi que les cages de ses animaux. Les deux jeunes filles franchit la portes les billets d’avions à la main, Kristen les emmena à l’aéroport en transplanan.

Au bout d’une bonne demi-heure de tranplanage les voilà enfin à l’aéroport, dès leurs arriver deux charmants jeunes hommes s’occupèrent d’emmener les animaux de Kristen dans la soute de leur avion, Lindsay fit remarquer à Kristen qu’elle les trouvait trop mignon les deux filles se mirent à rires après cette remarque. Lindsay jeta un coup d’œil à sa montre, il était 11h 33, les deux filles se levèrent du fauteuil ou elles c’étaient installées elle se dirigea vers le bureau qui correspondait à leur vole. Lindsay cherchait dans sa valise son passeport elle ne le trouvait pas elle commença à stresser. *Mais où il est, mais où il est???*. Après s’être rendu compte qu’il n’était pas dans sa valise elle le dit à Kristen qui se mit à chercher à son tour dans ses valises ,rien! Lindsay regarda autour d’elle, elle vit sur le fauteuil là ou elle c’était mise assise il y avait son sac à main elle se précipita vers le fauteuil et prit son sac à main quand elle découvrit les deux passeport dans son sac, elle fut soulager et alla l’annoncer à sa cousine. Ce petit empêchement les mis en retard pour le vol elles étaient les dernières devant le bureau de vole. Quand elles arrivèrent vers l’hôtesse celle-ci leurs demanda si elle n’avait pas de bagage, elles avait aussi oublier les valises vers le fameux fauteuil et on entendit une voix qui annonçait que le décollage était dans une minute, les deux jeunes filles coururent à toute vitesse vers le fauteuil, prit leurs valises retournèrent vers le bureau de vole, présentèrent leurs billets d’avions ainsi que leurs passeports que l’hôtesse tamponna, prit leurs passeports et coururent jusqu’à l’intérieur de l’avion à qui on allait fermer les soutes et la portes d’entrée. Les deux jeunes filles s’installèrent dans leurs fauteuils, bouclèrent leurs ceintures, c’était partit!


Dernière édition par Lindsay Lohann le Dim 17 Aoû 2008 - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kristen Bell
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Kristen Bell, Dim 29 Juin 2008 - 22:07


[Départ du côté de Kristen]

3h00, c’est l’heure qu’affichait le réveil quand Kristen se coucha enfin, La jeune fille venait de passer trois heure sur l’ordinateur, a regardé des vidéos. La jeune fille s’était couchée à cette heure là, car elle venait de recevoir un super nouvelle, et du coup elle n’aurait pas réussi à dormir, même si elle s’était couchée plus tôt. Les yeux fermés, n’arrivant pas à s’endormir, Kristen pensait au voyage, qu’elle allait faire avec sa cousine chéwiie. Laya sauta sur le lit, tandis que Kristen était toujours dans ses pensées, elle s’imaginait avec sa cousine, dans l’avion, en première classe comme la était arqué sur les billets, la mère de Lindsay, devait avoir payé les billets, une petite fortune. Kristen s’imaginait faire le transplannage d’escorte, qui l’emmènerait, elle et sa cousine, à l’aéroport, la ou elle prendrait l’avion direction la Toscane en Italie. Elle s’imaginait ensuite prendre l’avion avec sa cousine. Alors qu’elle s’imaginait des tas de choses, Kristen s’endormie enfin vers, 4h du matin. Ses rêves où plutôt ses cauchemars étaient peuplés de crash d’avion et ratages de transplannage, ou même de ratage d’avion, ou de perte de billet, ou encore de perte de bagages, ou bien encore de douaniers trouvant des objets louches dans les valises des deux jeunes femmes. Kristen se réveilla alors en sursaut a 5h du matin, de la sueur lui dégoulinait dans le coup, et elle avait les cheveux trempé par la transpiration, cela faisait déjà une heure qu’elle faisait des cauchemars, décidément les voyages ne lui réussirait jamais, déjà toute petite la jeune femme faisait des cauchemars à chaque avant-voyage. D’ailleurs en y pensant la jeune fille ne savait même pas quand était le voyage, elle se dit qu’elle regarderait plus tard dans la matinée. Alors qu’elle venait à peine de s’endormir, elle entendit sa cousine entrer en trombe dans sa chambre et hurla dans les oreilles de Kristen :

- Debout la dedans!

- Hein? Quoi? Qu’est-ce qui se passe?


- Regarde les billets d’avion et tu verras!

Après que Lindsay eut terminé, elle balança les billets sur la tête de Kristen. La jeune auror posa les billets sur sa table de nuit et se rendormit illico, sa cousine devait encore stressée pour rien, Kristen connaissait Lindsay par cœur. La jeune fille se replongea dans le monde des rêves, ou elle rêvait d’être dans le film « Les Choristes », elle adorait ce film, et le connaissait par cœur, elle en était au passage ou le pion jouait par un acteur moldu, un certain Gérard Jugnot, fait une espèce de casting, pour classer les élèves par voix aigu ou grave. Ce passage du film ce transforma très vite en film des « Désastreuses aventures des orphelins Baudelaires » au moment ou les orphelins arrivent chez le Compte Olaf. Kristen ne put s’empêcher de rire dans son sommeil, alors que le compte Olaf continuer sa mascarade, Kristen fut transporté dans l’histoire, elle était maintenant dans la peau de Marie-Antoinette. Elle s’imagine portant de magnifique robe, avec de très belle coiffe, allant au bal accompagner de Louis XVI, dansant toute la nuit sur de belle mélodie, alors que le baiser avec Louis XVI était proche, la superbe mélodie se transforma en un hard rock, et tout re-disparue, Kristen redevint elle même, et Lordi monta sur la scène, et commença un super concert, alors que le concert aller prendre fin, Une lumière éblouissante réveilla Kristen, et Lindsay cria dans ses oreilles, Kristen sut qu’il était quand même temps de se réveiller. Elle se leva et se dirigea vers son armoire.

Kristen, mit du temps a choisir ça tenue la jeune fille pensait encore au voyage, d’ailleurs elle n’était toujours pas au courant de la date du voyage, elle regarderait plus tard dans la matinée. La jeune auror ne sachant que choisir, ce dit qu’elle reviendrait après, de toute façon, elle avait le temps. Kristen revint vers son lit, prit les billets d’avions posé sur sa table de nuit, et partit vers la porte, elle posa les doigts sur la poignée qu’elle fit légèrement pivoter vers la gauche, elle sortit de sa chambre et traversa le couloir. Elle descendit les escaliers en tenant fermement la rampe. Alors qu’elle s’apprêtait à poser le pied sur l’avant dernière marche, elle fit un pas en arrière, Laya venait de passer devant elle comme une boulette canon, suivit de très près par Lindsay qui essayait de l’attraper. Kristen haussa les épaules, continua sa descente, et au moment de poser le pied par terre, elle tomba a cause de Miel et Peluche qui se coursait. Enervée par ce petit accident, elle décida, de coursait ses chats, pour les attraper, c’est au bout d’un quart d’heure, qu’elle les trouva réfugiaient sous un meuble du salon. Kristen leva les yeux au ciel, et partit du salon, les petites boules de poils avaient eu assez peur. Kristen traversa le hall, et faillit faire tomber le vase posé sur la petite table au milieu du hall. La jeune fille le rattrapa à temps, avant qu’il ne se brise en de millier de morceau. Kristen continua son chemin vers la cuisine, alors qu’elle s’apprêtait a poser la main sur la poignet de la porte, elle se souvenu qu’elle avait oublier son portable en haut, elle remonta les marches une par une et traversa une nouvelle fois le couloir, elle entra dans sa chambre, et balaya la salle des yeux, au bout de quelques minutes, elle vit enfin son portable poser sur son bureau, elle traversa la pièce pour aller le chercher, et refit le chemin inverse, pour se retrouver de nouveau devant la cuisine, elle posa la main sur la poignet, et entra dans la cuisine.

Lindsay, était toute stressé et ne fit même pas attention à Kristen. La jeune auror fut un peu vexé par cette attitude, et elle ne savait même pas pourquoi sa cousine était comme ça. Kristen posa les billets sur la table et alla chercher une poêle dans le placard sous l’évier. Elle alla ensuite chercher des œufs frais dans le frigo, ainsi que des tranches de bacons surgelés. Kristen avait décidé de se faire un vrai petit déjeuner anglais. Elle alla ensuite chercher le grille-pain, qui était resté sur la table de la salle à manger. Après un petit un voyage dans la salle à manger, elle revint avec le grille-pain. Elle le brancha sur la prise au dessus de la table de travail et le mit en route. Elle alla ensuite cherche les toasts, qui eux était dans la cave. Elle ouvrit la porte menant à la cave, Elle essaya d’allumer la lumière, mais l’ampoule était grillée. Kristen se dit qu’il valait mieux laisser tomber les toasts que de risquer de se casser la jambe. Il est vrai que cela faisait longtemps que les deux cousines auraient du ranger, mais Kristen devait souvent être au ministère et Lindsay, était trop occupé avec les cours qu’elle suivait. Kristen ferma la porte de la cave et revint vers les fourneaux, elle mit a chauffer les œufs, et le bacon, tandis qu’elle débrancher le grille-pain, qu’elle rangea, ensuite dans le placard juste en dessous de la table de travail. Kristen se remit debout et regarda si les œufs et le bacon était assez cuit. Voyant que ce n’était pas encore près, elle alla s’asseoir sur une chaise. Elle regardait les fourneaux, l’air pensive, elle penser encore au voyage, d’ailleurs elle ne savait toujours pas quand c’était elle fallait qu’elle regarde un jour. Elle prit le billet poser sur la table et regarda la date, et l’heure, elle vit alors avec grande surprise que c’était aujourd’hui et que l’avion partait à 11h45. Kristen regarda l’horloge, il était à peine 8h45, elle avait encore 3 h devant elle. La jeune auror finit de préparé son déjeuner et l’avala d’un seul traite. Elle avait enfin finit quand Lindsay arriva, pour chercher les billets d’avions.


- Kristen remue toi un peu tu n’es même pas habiller!

- Calme Stress-Woman, on a encore trois heures devant nous !


Dit-elle en montrant l’horloge, puis elle partit en sautillant, vers l’escalier. Kristen monta les marches une a une, suivit de près par Laya et Peluche. La jeune auror traversa le couloir rapidement, et ouvrit la porte de sa chambre. Elle entra et se dirigea tout de suite vers son armoire. Après quelques minutes de réflexions, devant son armoire, dans une posture inconfortable, la jeune fille choisit ça tenue. Elle traversa sa chambre les habits à la main, posa la main sur la poignée, et fit tombé un vêtement à terre, alors qu’elle se baissait pour le ramasser un autre glissa * Saleté…* pensa la jeune fille. Elle ramassa les deux habits tombé et pu enfin ouvrir la porte. Elle traversa le couloir sans trop de mal, même si elle fit tomber un vêtement, qu’elle ramassa en grognant. Elle arriva devant la porte de la salle de bain qu’elle poussa d’un léger coup d’épaule. Elle entra et posa ses habits sur la petite table à côté u lavabo. Elle alluma l’eau chaude, dans la baignoire, et mit un peu de savon pour faire de la mousse, elle mit aussi deux petite boule de senteur, pour que le bain et une légère odeur de rose. Kristen se déshabilla et entra dans son bain. Après une bonne demi-heure à profiter de la chaleur de l’eau, elle décida de se laver. Elle prit son shampoing a la violette, et s’en versa délicatement dans la main, puis elle frotta ses cheveux. Après dix minutes elle arrêta et se rinça les cheveux avec la paume de douche. Elle prit ensuite son gel douche a la vanille, et en versa délicatement sur la fleur de massage, puis elle se frotta le corps avec. Après dix minutes elle arrêta rinça la fleur de massage, et prit ensuite la paume de douche, pour rincer son corps. Après cela elle sortit de son bain, enleva le petit bouchon pour que l’eau puisse s’écouler. Elle s’enroula dans une serviette, et en prit une autre pour enrouler ses cheveux dedans.

Quelques minutes plus tard, elle déroula la serviette qui lui séchait le corps, et s’habilla. Elle sortit de la salle de bain trois minutes plus tard. Elle s’était habillé avec slim noir, elle avait mit en haut, un tee-shirt blanc, avec comme motifs des fleurs noires, elle avait mit des ballerines blanches aux pieds, et portait dans ses longs cheveux blonds une très jolie rose noir. En bijoux, elle avait mit des petits anneaux, et un collier blanc. Elle descendit les escaliers marche par marche, et arriva au bas en 5 minutes. Kristen regarda l’heure il était déjà 10h45. Kristen appela Lindsay qui arriva presque tout de suite. Les deux jeunes filles se tenait la main, Kristen pensa très fort a l’aéroport, elle se voyait elle et sa cousine là-bas, il ne leur manquait, rien. Alors que la sensation d’étouffement commençait à s’emparer du corps de Kristen, Lindsay elle semblait perdu, il vrai que c’était la première fois qu’elle transplannait et cela pouvait être très désagréable. Les deux jeunes filles mirent pied à terre, mais très vite les jeunes filles se rendirent compte que ce n’était pas le bon aéroport. Kristen s’excusa au près de sa cousine, mais elle ne savait pas comment était l’aéroport et elle ne pouvait pas deviner. Elle recommença sa démarche et après un long trajet, elles arrivèrent au bon aéroport. Les bagages à la main les deux jeunes filles allèrent s’asseoir sur des fauteuils. Arès quelques minutes d’attente, la petite musique suivit de la voix féminine, annonça que le vole pour l’Italie aller partir dans 5 minutes, Kristen et Lindsay se regardèrent surprise et coururent vers l‘hôtesse, elles donnèrent leurs billets, mais les passeports n‘étaient pas avec. Lindsay cherchait partout et le retrouva enfin dans son sac à main resté sur le fauteuil. Après avoir donné leur passeport, elles se rendirent compte qu’elle n’avait pas non plus leurs bagages, ceux ci était resté près du même fauteuil. Le vole partait à présent dans une minute, les deux jeunes filles allèrent chercher les bagages a toute vitesse, et revinrent, elles montèrent dans l’avion s’assirent a leur place et bouclèrent leur ceinture. L’avion commença à décoller, c’était parti.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 21, Mar 28 Avr 2009 - 17:44


[HSRP : PV avec Jensen. Avec lancés de dés, mais le combat n’entre pas dans le projet SA. Lancés de dés tout les 4 posts à partir de celui-ci. Si il y a un coma, la durée sera plus courte (1 semaine et demi). Ceci est la dernière «épreuve» de la formation de Jensen.]

21 avait envie de s’amuser. Elle se trouvait à Hollow, en avait marre de l’Angleterre et des petites attaques ou elle se faisait rayer de la carte. la Mangemorte voulait aller s’amuser un peu tout près d’un monument connu. Là, il y aurait pleiiiiiin de petits Moldus à torturer joyeusement et pleins de Traitres à leur Sang à martyriser. Maintenant, quel monument choisi? La Tour Effel ? Non, les français son trop migno… Humm… Non, elle n’en avait pas envie. L’Atomium? C’était ou ca déjà? Non. 21 savait très bien ou elle irait. La Tour de Pise. Ca, ca allait être phénoménal. Avec ses nombreuses arches, c’était un endroit idéal pour un combat… Au cas ou un imbécile d’Auror ou de Membre de l’Ordre se déciderait à se ramener.

Sa décision était prise, elle irait à en Italie, à la tour de Pise. Son moyen de locomotion? Bobby !

-Bobbyyyyyyyyyyyyyyyy. Vient ici dessuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite.

*POP*

-Oui , Maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitre.

-Tu me conduit pas loin de la Tour de Pise, dessuite ! J’ai un massacre à faire.

-Oui, Maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitre.

L’Elfe choppa la main de sa maitresse et un nouveau *POP* se fit entendre. En un rien de temps, ils se retrouvèrent derrière une maison, dans un coin sombre. Un endroit ou la Mangemorte pouvait prendre ses marques sans être repérée. Bobby était déjà partit, 21 se trouvait toute seule. Là, elle élabora son plan. Elle ne prendrait pas la peine de lancer ses sorts en étant invisible. Les Moldus auraient encore plus peur si elle ne se cache pas. Ca allait être fun, la jeune femme avait hâte de sortir de l’ombre. Cependant, il n’y avait pas encore assez de personnes. Tant pis, elle ne pouvait plus attendre.

Elle sortit de l’ombre, sa baguette à la main. Déjà, les personnes les plus proches fuyaient, criant de désespoir. Un Sorcier essaya sortir sa baguette.

-Stupéfix.

Trop tard pour lui. Le sort l’avait frappé avant même qu’il ne puisse dégainer sa baguette. Il tomba par terre. La mangemorte s'approcha, lui shoota dedans. Il ne bougeait plus. 21 était hilare.

-MOUHAHAHAHAHAHA… Vive le Seigneur des Ténèbres !

Sur ces belles paroles, la Mangemorte pointa sa baguette en direction d’un groupe de moldus :

-Sectumsempra !

Quelques secondes plus tard, le sang giclait d’une personne du groupe, laissant les autres hurlant, ayant peur et tout ce qui va avec. C’était excellent, cette virée en Italie allait redonner à 21 le gout du combat. Depuis son coma, elle n’avait pas eut beaucoup de temps pour s’entraîner. Mais là, ca allait être sanglant. Un dernier petit sort, elle se concentra maintenant sur tout un groupe de jeune étudiants. « Endoloris » . Quelques centièmes de secondes plus tard, tous se tordaient de douleur, laissant 21 complètement déjantée. Tout se passait bien, jusqu’à ce que cette personne arrive…


Dernière édition par Mangemort 21 le Mar 5 Mai 2009 - 22:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jensen Skywolf
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Jensen Skywolf, Dim 3 Mai 2009 - 13:20


"Deux milles trois cents quatre vingts dix-huit, Deux milles trois cents quatre vingts dix-neuf..."

Jensen comptait à voix haute le temps qu'il passait à s'ennuyer dans le quartier des Aurors. Les astreintes étaient particulièrement longues et il ne savait comment s'occuper dans ces moments là. Il était seul de plus et avait peu de chance d'avoir une conversation intéressante avec le lourd silence qui l'entourait. Attendre était encore plus fatiguant que de s'occuper et de travailler toute la nuit à Sainte Mangouste...Au moins là bas il se sentait utile à l'hôpital des sorciers, alors qu'ici...à part se battre contre la machine à café ou ranger les dossiers des affaires passés par ordre chronologique et par thème (attaque de Mangemorts, enlèvements, mauvaises blagues de gamins...), son seul ennemi était le temps, qui prenait un malin plaisir à s'étirer, semblant vouloir faire durer chaque seconde qui s'égrenait un peu plus longtemps à chaque fois...
Il en était à "Deux milles cinq cents cinquante huit" , lorsqu'il entendit la porte de l'ascenseur s'ouvrir. Il leva la tête et en vit sortir un petit sorcier légèrement corpulent courir vers lui en soufflant comme un boeuf. Un employé du Ministère surement. Le sorcier s'arrêta au niveau de son bureau et tenta de lui parler malgré son essoufflement :


"Il y ...une ...attaque.....Pise...."


Jensen ne comprit pas immédiatement de quoi il parlait, mais le sorcier tentait de reprendre son souffle comme il le pouvait. Le jeune Auror lui montra une chaise pour l'inviter à prendre un peu de repos :

"Calmez vous mon brave, on dirait que vous venez de faire le tour de Londres en courant! Reprenez votre souffle avant de parler, je ne vais pas m'envoler! Voulez vous un café?"

Prenant place avec un soulagement visible, l'employé finit par reprendre son souffle après avoir refusé d'un signe de tête l'offre de l'Auror. Puis il reprit d'un ton grave :

" On nous signale une attaque de Mangemort en Italie, on loin de la tour de Pise. L'agresseur semble vouloir faire le plus de dégâts possible et il a dejà fait de nombreux blessés. Vous devez intervenir!"

"Par les écailles du dragon ! Vous avez connecté les cheminées du Ministère à celle d'une maison proche du lieu de l'attaque?"

"C'est fait! Vous devez y aller maintenant sinon ça pourrait très mal finir!"

"Je prépare ma besace et j'arrive dans deux minutes!"


Cinq minutes plus tard, il traversait une cheminée du ministère,sa besace contenant quelques fioles de soins, et se retrouva dans une petite maison cossue, au mur peints dans un orange très vif et qui faisait parfaitement ressortir les nombreux meubles taillé dans un bois sombres. Une vieille femme était tapi dans un coin et tremblait comme une feuille, mais visiblement ce n'était pas à cause de son apparition dans sa cheminée. Elle pointa une fenêtre de la pièce en parlant très vite, sur un ton de panique, dans une langue que Jensen ne connaissait pas du tout, l'italien. Cependant les nombreux cris qui parvenaient jusqu'à ces oreilles lui suffire pour comprendre ce qui faisait autant peur à la sorcière. Il inclina la tête dans un geste de remerciement et sourit pour tenter de la rassurer, mais cela ne semblait pas avoir d'effet : la sorcière se prostra de nouveau et se mit à chantonner une mélopée triste, ressemblant à une prière. Il se dirigea vers la sortie de la pièce principale qui était accessoirement la porte d'entre de la petite maison.
Il débouche sur une petit place légèrement ovale et pavée. Non loin de là on pouvait voir la célèbre Tour de Pise, monument si penché que l'on pouvait croire qu'elle pouvait basculer et rejoindre le sol à tout moment. Jensen n'eut pas davantage le temps d'examiner le paysage : au centre de la place, une silhouette encapuchonnée, le visage masqué par un une tête horrible représentant un crâne dont la bouche laissait échapper un long serpent au longs crochets: un Mangemort. Ou plutôt une Mangemorte, au vue du rire suraigüe qui sortait de sa bouche masquée alors qu'elle prenait un plaisir sadique à lancer le sortilège Doloris sur un groupe de jeunes moldus. Un peu plus loin, un sorcier gisait inanimé et un peu plus loin encore, différents moldus gisaient dans une immense mare de sang. Certains gémissaient, d'autres semblaient inconscientes. Tant de blessés et de souffrance et il était seul à pouvoir agir...Il avait besoin d'aide et il se décida à secourir en premier le sorcier. Il courut vers lui et remarqua pour son plus grand soulagement qu'il n'était que stupéfixié, bien que souffrant de légères contusions. Il pointa sa baguette sur lui en murmurant :


"Enervatum"

Une douce lumière entoura le sorcier qui sortit de son état de Stupéfixion, avec un regard paniqué. Jensen aurait voulu lui dire d'aider les moldus, mais trop tard, la Mangemorte venait de le remarquer. Il devait réagir vite s'il ne voulait pas finir dans le même état que les autres blessés. Il pointa rapidement sa baguette et lança :


"Incarcerem!"

Alors que de fines cordelettes s'élançaient pour emprisonner son adversaire, l'Auror enchaîna immédiatement par un sortilège informulé :

*Ragnarok*


Une légère éclat sortit de sa baguette, puis il sentit un mur magique et invisible se dresser entre la Mangemorte et lui, protégeant accessoirement l'autre sorcier. Il attendit, nerveux, de voir comment la servante du Seigneur des Ténèbres allait réagir...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 21, Mar 5 Mai 2009 - 22:33


La jeune femme prenait son pied en maltraitant les moldus. Elle adorait ca. C'était la première occasion qu'elle avait eue depuis qu'elle avait rejoint les rangs des Mages Noirs. Les adolescents gisants dans une mare de sang la rendait presque hystérique. La peur qu'elle provoquait rien qu'à sa présence lui donnait une envie de massacrer encore plus. Le petit plaisir de 21 ne dura cependant pas très longtemps ; un jeune Auror l'avait rejoint sur la petite place dalée.

-Alors, mon ami. Toi aussi, tu es venu t'amuser ? Je suppose cependant que nous n'avons pas les mêmes loisirs. Moi, je massacre les Moldus et les gens qui s'opposent à moi. Et toi, tu essayera de me massacrer moi. Comme le monde est bien fait. N'est-ce pas ?

Voyant qu'il ne réagissait pas, ou peu, la mangemorte en profita pour s'éloigner un peu. Le pauvre jeune homme s'occupait du petit qui avait été stupéfixé par les soins de la jeune femme. Elle en profita pour regarder un peu mieux ses traits. Jamais elle ne l'avait vu auparavant.

-Ha... Les Aurors serraient-ils donc devenus débiles ? Envoyer un gamin, qui plus est nouveau, pour me contrer. Ils ne sont vrai....

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le jeune Auror lui avait lancé un "Incarcerem". Très rapidement, 21 contre-attaqua.

-Reversus Merecracni .

Les cordelettes destinées à la jeune femme se stopèrent brutalement et repartirent vers le jeune homme. Cependant, au lieu d'aller enrouler l'adversaire de la mangemorte, les cordes sécrasèrent brutalement sur quelque chose d'invisible, retombèrent à terre et enfin disparurent.

-Tu es quand même plus malin que je ne le pensais. Cependant, je n'aime pas ta façon de faire. Est-ce que l'on traite une jeune femme comme cela ? Tu n'as donc pas été très bien éduqué, mon pauvre. Nous allons voir ce que tu va faire. Je vais te tester un peu, pour que tu apprenne. Allons, lève-toi. Tu aura tout le loisir de t'occuper de ce pauvre Sang de Bourbe après. Allez, je ne vais pas t'attendre indéfiniment. Bon, puisque tu le prends comme ca. Bobby, vient.


*POP*

La mangemorte se pencha, et chuchota à l'oreille de l'Elfe. Il acquiessa, prit la main de la jeune femme et ils disparurent.

*POP*

21 se trouvait à présent derrière son adversaire, à seulement 5 mètres de lui. Là, elle pouvait le toucher.

*Sectumsempara*

*POP*

La créature et la jeune femme réaparurent de l'autre côté du mur invisible. Là, 21 hocha la tête et l'Elfe repartit dans son coin.

*POP*

La jeune femme s'en alla ensuite vers la tour de Pise, jettant cependant des coups d'oeil vers son adversaire pour ne pas être prise par surprise. Il ne restait plus beaucoup de personnes sur la place. Seul restaient le groupes d'adolescents gisant dans une marre de sang, celui d'adultes par terre se tordant de douleur suite au sortilège Doloris et puis l'Auror, avec son petit sorcier. Elle arriva très vite devant la petite arche qui faisait office de porte. Là, son jeu à elle pouvaitt commencer. Elle pointa sa baguette sur elle et prononca distinctement :

-Kaléidem.

Lentement, elle devint invisible. Sa baguette comprise. Elle se déplaca, monta quelques marches, se positionna dans une des arches. Elle serrait un point statégique. Là, elle attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Jensen Skywolf
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Jensen Skywolf, Ven 8 Mai 2009 - 17:55


N'ayant pas bougé d'un pouce lorsque son adversaire avait renvoyé son sortilège d'emprisonnement, le jeune Auror comptait le temps qu'il lui restait avant que le mur protecteur ne s'estompe. Il écoutait d'une oreille distraite les propos de son "amie", comme elle se plaisait à nommer leur rapport, préférant rester concentrer sur la baguette qu'elle tenait dans sa main. Il ne devait pas se laisser déconcentrer par le beau discours de la jeune femme sous peine de en pas faire long feu dans ce prémices de duel...
Ainsi elle n'aimait pas sa manière d'agir...Jensen ne répondit rien, mais sa main serra un peu plus fort sa baguette. Lui non plus n'appréciait pas qu'on s'en prenne à des innocents par pur divertissement. Il ne releva pas une seule des paroles provocatrices, sachant pertinemment que la Mangemorte ne ferait preuve d'aucune clémence et d'aucune patience. Il ne céderait pas devant sa théorie de la "bonne éducation" et devait avant tout s'assurer que toutes les victime du "divertissement" de la sorcière soient en sécurité le plus vite possible.

Il fouillait dans son esprit une solution pour changer de champ de bataille, pour ne pas faire plus de victimes qu'il n'y en avait déjà lorsque la sorcière appela à un elle un elfe de maison, avant de se baisser vers lui, lui murmurer quelque chose à l'oreille et lui attraper brusquement la main. Ils disparurent brusquement dans un *POP* et Jensen ne put croire ce qui venait de se dérouler devant ses yeux : la Mangemorte aurait elle....fuit? Non cela ne se pouvait elle devait forcément être quelque part, caché dans une petite ruelle à ruminer un plan diabolique pour se débarrasser de lui et ...

*POP*

Le bruit caractéristique du transplanage d'un elfe retentit derrière lui et il juste le temps de se retourner pour voir la Mangemorte debout à quelques mètres de lui, sa baguette pointer sur lui. Dans un geste du plus à son instinct de survie qu'a une pensée rationnelle, il leva sa baguette et cria :


"Protego!"

Juste avant que le halo protecteur ne se mette en place, Jensen sentit comme une lame invisible lui entailler le bras gauche et il cria de surprise autant que de douleur. Le sortilège du Bouclier n'avait pas pu absorber les premiers effets du sortilège mais parvint efficacement à stopper la majorité restante, avant de se briser en lambeaux devant lui, comme lacéré de toutes part. Malgré la douleur qui lui brouillait la vue, le jeune Auror cherchait du regard où avait bien pu se cacher la
Mangemorte. Elle n'était nul part à priori, mais il devait rester sur ses gardes. Il prit quelques secondes examiner son bras et grimaça en voyant l'entaille qui partait de son coude et qui ne s'arrêtait que juste en dessous de l'épaule. Le sortilège Sectumsempra, sans aucun doute... Il n'avait pourtant pas le temps de s'attarder sur cette blessure. Il ne pouvait pas non plus utiliser le contenu de sa besace : les fioles qu'ils avaient pris le soin d'emporter avant de venir étaient pour les blessés italiens. Pourtant, il ne pouvait rester concentrer plus de quelques secondes, la douleur se rappelant à son esprit régulièrement.
Il fouilla dans sa besace d'une main tremblante et y dénicha un petit flacon. Il l'ouvrit d'un coup de dents et en avala le contenu d'un trait. Quelques instants plus tard, une sensation d'engourdissement le prit, puis la sensation de douleur disparut. Il avait bien fait de prendre une dose de potion de Soulagement. Bien sûr, il n'était pas guéri, la potion retirait juste la sensation pour un temps, et Jensen devait utilisé ce temps à bon escient.
Il se tourna alors vers le petit sorcier qu'il avait réanimé quelques instants plus tôt. Il lui demanda d'une voix à peu près calme :


"Est ce que vous parlez anglais?"

Le sorcier hocha la tête affirmativement, incapable de parler. Le choc de sa rencontre avec la Mangemorte et le sort de Stupéfixion qu'il avait pris ne devait pas y être étranger. Jensen aurait du le rassurer, lui dire que tout allait bien, mais il n'en avait pas le temps. Il tendit sa besace au sorcier en lui disant rapidement :

" Appelez les Médicomages en renfort et commencez à soigner le maximum que vous pouvez. Il y a dans cette sacoche de quoi dispensez les premiers soins à tous les blessés je pense. Restez ici et informez les Aurors qui pourraient arriver de la situation. Je vais voir ce que je peux faire pour contrer cette Mangemorte."

Il se leva alors et ne voyant toujours aucune trace de son adversaire dans les environs se demanda quelle sombre plan avait elle pu mettre en place. D'après ces paroles, elle ne souhaitait davantage s'amuser avec lui qu'avec les moldus. Mais s'il ne pouvait la trouver, il partait avec un désavantage certain, à savoir la perte de l'initiative tout au long du combat. Réduit à se défendre, il se fatiguerait immanquablement et ce ne serait alors qu'une question de temps avant qu'il ne tome sous le coup d'un sortilège...Mais il savait comment retourner la situation. Mais il devait être seul pour lancer le sort, sinon le résultat en serait erroné. Il s'éloigna rapidement de la place en direction des jardins bordant la tour de Pise. La place disparu rapidement de son champ de vision et le silence revint rapidement. Il s'arrêta à l'ombre d'un arbre et sans cesser de jeter de rapides coups d'oeil autour de lui pour ne pas être de nouveau pris par suprise, il murmura :

"Hominium Revelo"

Sa baguette vibra alors dans sa main et se mit à chercher la plus proche présence humaine. Mue par la volonté du sortilège, et chercha quelques instants et le jeune Auror ne chercha pas retenir les mouvements incontrôlés de sa baguette. Finalement, celle ci s'arrêta net en direction de l'entrée principale de la tour de Pise et un mince filet de lumière visible par lui seul lui indiqua le chemin vers son adversaire. Il se mit à courir à toute vitesse et arriva rapidement devant l'arche principale. Une obscurité inquiétante régnait et il n'y voyait pas grand chose, ses yeux n'étant pas encore habitué à ce manque de luminosité. Il discerna néanmoins les premières d'un escalier qui montait vers..une silhouette entourée de blanc. Le sortilège venait de trouver son adversaire! Pourtant il ne la distinguait pas et il ne chercha pas à comprendre pour le moment. Il était à découvert, dans un couloir relativement étroit et il ne pouvait pas attendre une seconde de plus et tentant de ne pas faire trembler son bras lorsqu'il visa malgré l'essoufflement causé par sa course, il cria :

"Extéo Stattiga!"

Trois flèches taillées dans un bois clairs et doté d'un empennage bleu sortirent immédiatement de sa baguette tandis leurs pointes effilés se rapprochèrent rapidement de la Mangemorte, alors que le sortilège qui lui avait révélé sa position s'estompait peu à peu et qu'il comprenait qu'elle était invisible. Il avait affaire à une sorcière fourbe, qui l'avait attendu patiemment pour le piéger dans un endroit où combattre allait être difficile...il avait cependant multiplié ses chances de la toucher en lançant trois projectiles car son adversaire n'avait que peu d'espace pour esquiver. Le véritable duel débutait à cet instant précis...
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Petrus Sudworth, Ven 8 Mai 2009 - 17:55


Le membre 'Jensen Skywolf' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combats Sections Act' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 21, Mar 12 Mai 2009 - 22:41


Le sortilège de 21 pour se rendre invisible n'était pas si efficace que cela, en fin de compte. Son adversaire avait eu vite fait de la retrouver gràce à un sortilège de révélation. En tout cas, c'est ce qu'en avait déduit la jeune femme lorsqu'elle vit son adversaire, la baguette tendue en avant. Lui au pied de l'escalier, laissant sa baguette tourner, encore et encore, pour trouver la mangemorte. Elle tournait encore lorsque la jeune femme s'exclama :

-Bor*el, fortiche le p'tit bleu, là... Ha non, rose PQ, MER*EEE... Et, c'est l'cas d'le dire... Soit, pu*in tu fous quoi, ma fille ? Tu va te prendre un Extéo Stattiga en pleine gueule... Un sort en pleine gueule ? Reversus Agittats Oétxe.

Les trois flèches, comme les cordes avant elles, se stoppèrent nette avant de faire demi-tour. *
Renvoi à l'expéditeur, je kiffe...* 21 restait cependant sur ses gardes, le jeune Auror pouvait avoir plus d'un tour dans son sac... A moins que s'est était fini, pour lui... Elle l'espérait. Du moins, elle en avait extrèmement envie. Et puis, elle ne s'en sortait pas torp mal, pour le moment. Son adversaire était bloqué, il ne pouvait "que" se prendre les flèches... Ou du moins, il y avait de fortes chances pour qu'il se les reçoivent en "pleine tronche", comme 21 l'avait entendu dire à maintes reprises par des Moldus...

Soit,
21 divaguait un peu, là... Elle se reconcentra sur le combat, la seule chose qui était censée l'intérésser en ce lieu paumé et pourri... Mis à part les tas de gens qui gisaient, inconsients, non loin de la tour ou se trouvait la jeune femme pouvaient encore occuper son esprit. Soit, la mangemorte se reconcentra, encore une fois, sur le jeune homme qui se tenait face à elle, à quelques mètres quand mêmes. les flèches ne l'avaient toujours pas atteint, dommage. Pour ajouter un peu de piment dans cette histoire, la jeune femme pointa sa baguette vers l'Auror et prononça distinctement, un sourire sadique aux lèvres :

-Diffindo.


Un éclair jaillit du bout de cristal et se dirigea à toute vitesse vers l'arche principale, qui servait d'entrée dans la tour. Ca allait vite, très vite. En un rien de tmeps, l'Auror serrait touché, peut-être mort... Ainsi, la mangemorte pourrait aller continuer sa "mission" : faire déguster aux moldus et aux sorciers qui oseraient s'opposer à elle ce que c'était que de se faire botter les fesses par
21. Elle attendit, cependant qu'elle desendait quelques marches, sans faire de bruit, histoire de mieux assister au spectacle.



[HS : Désolée pour le RP... Mais bon, j'me rattraperais.]
Revenir en haut Aller en bas
Jensen Skywolf
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Jensen Skywolf, Jeu 14 Mai 2009 - 22:00


La baguette toujours pointée vers son adversaire, les flèches se rapprochant toujours plus d'elle, Jensen essayait d'accoutumer le plus rapidement possible son regard à l'obscurité environnante et cela prenait trop de temps, beaucoup trop de temps... Et son adversaire qui parlait toute seule...Cela faisait grimper la tension d'un cran supplémentaire : les Mangemorts étaient décidément de bien étranges sorciers et si il fallait être égocentrique et misogyne pour entrer dans leur rangs, celle-ci avait du être acceptée parmi eu haut la main!
Soudain, le sifflement caractéristique des trois flèches stoppa quelques instants. Etrangement, il ne fut pas suivi d'un bruit de perforation de chair, comme cela aurait du se produire...Au lieu de cela, le sifflement reprit et se rapprochait de lui à une vitesse incroyable! Cela ne pouvait signifier qu'une chose : la sorcière venait de lui renvoyé son sort. Et ces yeux qui ne s'étaient toujours pas habitué à l'obscurité! En se maudissant intérieurement il recula de deux pas et se décala sur la gauche pour essayer d'éviter les flèches. Il fut trop lent.
Il sentit un des traits meurtriers se ficher profondément dans son épaule droite et percuter l'os, lui arrachant un cri de douleur et lui faisant lâcher sa baguette. A peine une seconde plus tard, une deuxième flèche vint se planter dans son flanc doit, lacérant sa chair, découpant ses veines, avant de stopper sa course dans le bas de son poumon. Le troisième trait frôla sa joue et l'entailla avant d'aller se perdre dans la nature. Mais le choc des deux impacts l'avait fait se retourner et il présentait alors son dos vulnérable à son adversaire et son esprit était trop occupé à lutter contre ce brusque flot de douleur pour penser à ramasser sa baguette qui se trouvait à ses pieds. Il n'était plus un adversaire, il était une proie. Elle le lui fit comprendre immédiatement, en prononçant lentement et distinctement :


"Diffindo."

Un flash aveuglant apparu dans son dos et quelques instants plus tard, le sortilège le percuta de plein fouet. Son hurlement de douleur résonna sur les pierres antiques alors que le sort entaillait sa peau pâle et déchirait ses muscles, fendillait les os de ses côtes, en brisant certaines nettement. Le sortilège descendit ensuite sur ses jambes, lui entaillant les tendons des genoux et il tomba en avant, ses jambes désormais incapable de le soutenir. Il s'appuya in extrémis sur ses mains tremblantes pour ne pas s'écrouler totalement, ce qui aurait eu pour conséquence désastreuse d'enfoncer les deux flèches encore plus profondément dans son corps, ou encore pire, que leurs hampes ne se brisent et qu'il ne puisse alors plus retirer leurs pointes.
Des points blancs dansaient devant ses yeux. Tout son corps était irradié de douleur et son souffle court et haletant s'accordait avec les battements affolés de son coeur. La flèche plantée dans son poumon le fit tousser et sa bouche s'emplit d'un liquide épais et chaud qu'il cracha immédiatement : son propre sang vint souiller le sol de pierre du monument romain. Ce même sang qui devait couler depuis les plaies de son dos sur sa robe lacéré par le sortilège de Découpe. Il ne pouvait plus aligner deux pensées cohérentes : il avait mal,tellement mal. Une douleur qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. Son épaule l'élançait et il devait lutter à chaque instant pour ne pas s'évanouir. Chaque battement de son coeur ramenait un élan de douleur dans ses poumons et son corps essayait tant bien que mal de juguler les différentes hémorragies.
A la douleur vinrent se mêler la panique et la peur. Il était faible et sans défense, incapable de réagir. Il était à la merci de la Mangemorte, qui devait se délecter de ce spectacle. Il releva et tourna la tête vers elle: la sorcière avait descendu quelques marches et tenait toujours sa baguette pointée vers le jeune Auror. La peur l'envahit et il commença a s'appuyer sur ses bras en se dirigeant vers la sortie si proche. Il ne se sentait plus le courage de poursuivre le duel, il voulait juste vivre. Gouter à demain. Ne pas faire de la tour de Pise son propre tombeau.
Alors qu'il s'avançait lentement vers la sortie, en rampant sur son flanc gauche pour ne pas briser les flèches et ne pas solliciter davantage son épaule meurtrie, et agrippant les pierres du sol pavé pour sortir, sa main gauche rencontra un objet. Son regard se posa sur la tige de bois exotique sur laquelle ces doigts venaient de se refermer : sa baguette. Son outil de travail. Son issue de secours. Il n'était plus aussi désarmé à présent. Il pouvait se défendre, essayer de se sortir de se pétrin. il aurait pu se soigner dès à présent, mais la trop grande proximité de la Mangemorte l'en empêchait. Il pointa sa baguette vers la sorcière pour lui montrer qu'elle ne l'aurait pas si facilement, tout en continuant de ramper vers la sortie. Une nouvelle quinte de toux le prit et du sang coula de ses lèvres.*Sainte Mangouste accueillera un nouveau patient ce soir, si ce n'est pas un cadavre...* pensa-t-il amèrement.
Une image lui vint alors à l'esprit : un visage... familier...un homme aux traits fiers, les pommettes saillantes et lui souriant, le regard plus calme et serein que jamais, une lueur de fierté au fond de ses yeux clairs. Le visage vacilla quelques instants, avant de réapparaitre plus net. L'homme hocha doucement la tête, avant de disparaître doucement. Jensen secoua la tête. Etait-ce une illusion causée par sa douleur? Un délire hallucinatoire? Il n'en savait rien. Une chose était certaine : ce visage lui avait redonné la volonté de s'en sortir, pour continuer son oeuvre...Il ne pouvait pas échouer alors qu'il venait de faire la plus grosse partie du chemin vers son but...
Il oublia quelques instants sa douleur pour se concentrer sur le sortilège qu'il allait lancer. Risquant à tout moment une nouvelle quinte de toux et n'ayant de toute façon pas la force de parler, il préféra le lança en informulé:

*Bombarda Maxima*

Il avait pris soin de viser juste au dessus de la silhouette masquée. Une explosion retentit et les pierres de l'arche commencèrent à se détacher et à tomber. Le phénomène se propagea rapidement et et l'arche se couvrit de part et d'autre de fissures tandis que les pierres plusieurs fois millénaires tombaient et se fracassaient sur le sol. Incapable de se lever, Jensen devait pourtant sortir de cet enfer avant d'être enseveli. Il avait presque atteint la sortie et ne pouvait pas se faire écraser maintenant! Tournant sa baguette vers le jour et la lumière, il pensa à ce mot comme s'il devait être le dernier, ultime tentative pour ne pas sombrer dans les limbes de la mort :

*ASCENDIO*


Ce fut comme si une main invisible avait entendu son appel et il se sentit décoller du sol. Il contrôla tant bien que mal sa montée pour ne pas se fracasser contre la voute et ressortit enfin à l'air libre. Il montait toujours et suivit de près les murs alvéolés de la tour. Il savait que cette structure aéré l'empêcherait de s'écrouler même si une des arches venait à être détruite, ce qui venait de se produire.
Il stoppa le sortilège une fois arrivé au deuxième étage et retomba lourdement sur le dos entre deux colonnes, ce qui lui arracha un nouveau cri de douleur.Il sentait les pierres de la tour vibrer sous l'effondrement d'une des arches. Mais il n'y prêta pas attention trop longtemps : son adversaire visiblement très expérimentée allait s'en sortir et il devait se remettre un tant soit peu sur pied pour pouvoir l'accueillir comme il se devait. Se redressant et prenant tant bien que mal appui sur une des colonne, il posa sa baguette et entreprit de retirer les flèches. Il s'attaqua à celle fiché dans son épaule et, serrant les dents, l'agrippa et la retira d'un coup sec pour ne pas que la pointe ne reste pas plantée dans sa chair. Les larmes de douleurs lui vinrent et il du se mordre la langue pour ne pas hurler. Il jeta la flèche au loin et sentit le sang couler de cette nouvelle plaie. Il y prêterait attention plus tard. Sa main gauche rejoignit en tremblant la seconde flèche et s'agrippant fermement, l'arracha de son poumon. Cela lui coupa le souffle et crut un instant qu'il allait étouffer, la douleur formant comme un étau autour de sa cage respiratoire. Il ne put quitter la pointe de ce deuxième trait, couverte d'une masse de sang coagulé. Son corps avait réussi tant bien que mal à stopper cette hémorragie...il avait lutté pour survivre. Sa volonté affermit par cette vision, il jeta la flèche au loin et reprit sa baguette de sa main gauche désormais ferme, débarrassé de tout tremblement de peur. Droitier d'origine, il eu du mal a pointer sa baguette sur son thorax mais finit néanmoins par réussir et murmura :


"Episkay"

Une sensation de froid engourdit son poumon et il vit le flot de sang refluer, avant de se stopper. La plaie était refermée. Il n'était néanmoins pas encore sorti d'affaire : du sang dégoulinait toujours de son épaule et de son dos, ses jambes le lançaient affreusement. Il avait assuré sa survie immédiate, mais si du renfort n'arrivait pas bientôt, il ne donnait pas cher de sa peau...
Il chassa les dernière larmes de douleur de ses yeux et reporta son attention vers le bas de la tour,sa baguette prête à réagir à une autre attaque de la Mangemorte, si toutefois elle n'avait pas été engloutit et broyée par l'éboulement... Il avait toutefois un avantage tactique indéniable : il était en hauteur, et son adversaire ne le savait pas pour le moment. Si jamais elle en réchappait, il était prêt à l'accueillir en Auror et à lui rendre la monnaie de sa pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 21, Dim 17 Mai 2009 - 22:00


21 s'en doutait. A force de s'approcher de trop, son adversaire pouvait prendre le dessus. L'Auror s'était prit les trois flèches, ainsi que le "Diffindo" que lui avait infligé la Mangemorte. Agonisant presque, il avait prit soin de reculer, avant de lancer un "Bombarda maxima" au dessus de la tête de la jeune femme. Des énormes fissures se faisaient voir sur le plafond et des bruits typiques de "cassures" se faisaient entendre lorsque 21 réalisa : elle allait se faire écraser si elle ne réagissait pas très vite. Sa baguette en main, il eut tout juste le temps de murmurer : Protego. Le charme faisait effet. Les pierres s'écrasaient sur le bouclier invisible et roulaient sur ses côtés tandisque la jeune femme remontait quelques marches. Une fois la chute finie, une buée dense de poussière rendait la visibilité de l'endroit nulle.

Le chemin pour arriver au pied de la tour était barré, désormais.
21 ne se trouvait cependant qu'à quelques marches d'une arche et n'eut donc besoin que de faire quelques pas pour passer la tête afin de voir ou se trouvait son adversaire. Elle passa sa tête à travers l'arche et le vis, en lévitation, qui rentrait dans la tour par l'une de ses nombreuses arches. Il fallait qu'elle fasse vite, mais sans bruit. 21 monta encore et encore les marches. Elle devait être arrivée entre le premier et le deuxième étage lorsqu'elle entendit des bruits de respiration. La baguette tendue en avant, prette à attaquer, la Mangemorte redoubla de silence. Elle déboucha sur une petite plate-forme, là ou se trouvait le jeune Auror. Elle s'approcha, encore et encore. Si bien qu'elle fut nez à nez avec lui lorsqu'elle rompit son sort qui la rendait invisible. Un sourire sadique fendait son visage en deux, et elle planta sa baguette dans la plaie la plus sanglante de son adversaire. Elle était hystérique, son plan allait fonctionner.

-Bye Bye, le rose PQ. TERGEO !

Elle s'éloigna quelque peu, histoirre de voir le spectacle qui s'offrait à elle.

[HSRP : Accord avec Jensen pour que je lance les deux après ce RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Petrus Sudworth, Dim 17 Mai 2009 - 22:00


Le membre ''Mangemort 21'' a effectué l''action suivante : Lancer de dés

''Combats Sections Act'' :
Revenir en haut Aller en bas
Jensen Skywolf
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Jensen Skywolf, Lun 18 Mai 2009 - 19:34


Le souffle lent et sifflant, Jensen regardait toujours vers la base de l'édifice, alors que les secousses dues aux chutes de pierres s'estompaient peu à peu. Un nuage chargé de poussière sortait de l'entrée principale et il se concentra au maximum dessus pour ne pas louper un quelconque mouvement à l'intérieur, un quelconque appel d'air qui trahirait la présence de son adversaire toujours invisible. Il essayait de ne pas cligner des yeux pour être sur de ne rien louper, et pourtant il n'y avait toujours aucune trace de la Mangemorte. Avait-elle péri dans l'effondrement de l'arche? Il aurait aimer croire à cette idée, croire qu'une simple chute de pierre aurait eu raison de la maléfique sorcière et qu'il avait réussit sa première mission de combat en tant qu'Auror. Pourtant, il savait bien que ce ne pouvait être vrai : il n'était qu'un simple novice en matière de combat et son adversaire lui avait prouvé par ses manières fourbes et vicieuses de combattre que ce n'était pas la première fois qu'elle combattait un Auror. Combien de personne avait-elle blessées? Torturées? Tuées? Il ne faisait clairement pas le poids et il devait vite se sortir de cette situation, avant de passer le point de non-retour. Le silence revint peu à peu et le nuage de poussière se dissipa finalement. Rien. Pas une trace de pas, de vêtement déchiré, de sang sur l'herbe verte entourant la tour de Pise. Il était seul. Pourtant, il se sentait observé, sans savoir pourquoi. Devenait-il paranoïaque? Etait-ce là un des effets secondaires de ses blessures? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps.
Une silhouette apparu brusquement à ses côtés, il n'eut pas le temps de tourner la tête pour voir à qui il avait affaire qu'un objet pointu pénétra de nouveau la blessure de son épaule, lui arracha un cri rauque de douleur. Il baissa la tête et le regard en direction de son épaule et vit une baguette de cristal enfoncée profondément dans la plaie qui avait commencé à stopper la perte de sang et en formant de gros caillots brunâtres. Le sang se remit aussitôt à couler sur sa robe. Il leva les yeux et vit le masque mortuaire de la Mangemorte, effrayant et bien trop souvent présage de trépas... Le temps sembla ralentir alors qu'il détaillait ce masque couleur métal si effrayant, ce faciès de crane si affreux, ce serpent gravé plus vrai que nature sortant de sa bouche et semblant le menacer par sa seule langue fourchu. Il vit les yeux de son adversaire, ce regard empli de cruauté, de haine et de sadisme. Et enfin il vit ces deux chiffres, gravé sur le haut du crâne dans un style purement gothique, un peu à la manière d'une inscription de pierre tombale, ces deux chiffres qui l'hypnotisèrent alors qu'ils se gravaient à jamais dans son esprit, matricule de son premier véritable adversaire : 21. Une mélange d'émotions le parcourut à cet instant précis : la douleur, la colère, mais surtout la peur. Il était à la merci de 21 et il avait peur de mourir. La baguette de cristal planté dans son épaule pouvait couper le mince fil de sa vie en cet instant précis. Il se demandait s'il allait souffrir, s'il allait passer de l'autre côté du voile en douceur. C'est alors que la Mangemorte démontra toute la force de son sadisme en une unique phrase et en une unique incantation :


"Bye Bye, le rose PQ. TERGEO !"

Les pupilles du jeune homme s'écarquillèrent alors qu'il comprenait que 21 mettait la fin de son plan à exécution. Ses blessures, cette souffrance qu'il avait enduré jusqu'à présent, ce n'était qu'une sorte de diversion, une ruse pour l'attendre de l'intérieur, pour le tuer en une des manières les plus horrible qu'il soit : en faisant disparaître son sang. Dans quelques instants son coeur ne battrait que pour envoyer de l'air dans son corps, ses muscles, ses organes, et il mourrait, privé de ce fluide vital. Déjà, alors que la sorcière lui retirait brutalement sa baguette de l'épaule et reculait de quelques pas : le sang commençait à s'effacer de la blessure causée par la flèche. Laissant apparaître une blessure nette, la blancheur ivoire de l'os et la couleur chair de ses muscles. La vie aussi surement que le sang qui s'évanouissait de son être. Il sentit que tout son bras droit était privé du liquide pourpre, tout comme ses jambes et que cela remontait peu à peu sa poitrine, centre de sa vie...
Fonctionnant avec les dernières forces qu'il lui restait son cerveau passait en revue toutes ces connaissances, faisait défiler à la vitesse de la pensée toute a panoplie de sort dont il disposait. Il avait appris tellement à Sainte Mangouste, il y avait forcément été confronté à un cas similaire, ou alors on le lui avait décrit! A chaque problème sa solution! Il se demandait qui entre son esprit et le sortilège allait gagner cette lutte pour sa survie. Il ne devait pas abandonner, il devait lutter. Il ne laisserait pas son sang s'évaporer totalement sans avoir tenté quoi que ce soit. Un sortilège s'imposa brutalement à son esprit et il espérait qu'il stopperait efficacement la disparition de sang.*Les solutions les plus simples sont parfois les meilleures...* Il n'aurait qu'une seule occasion et il ne pouvait pas la laisser passer. Il se concentra sur ces deux mots aussi intensément qu'il le pu :

*FINITE INCANTATEM!*


Une décharge doré partit de sa baguette et remonta rapidement son bras gauche, avant de se propager dans tout son corps, l'irradiant d'une douce chaleur, avant de disparaître peu à peu. Il attendit quelques instants. Son coeur battait toujours et faisait toujours circuler le peu de sang qu'il lui restait et bien qu'il était aux limites de l'inconscience, il vivait toujours. Le sortilège avait fonctionné. Et il avait une incroyable opportunité de finir ce duel. 21 était beaucoup trop proche de lui pour se protéger à temps. Pointant d'une main tremblante sa baguette vers la Mangemorte, il parla d'une voix faible mais déterminé :

"Vous avez raison, nous allons devoir nous quitter. Et qui sait, nous ne retrouverons peut-être en enfer. Alors comme disent les gens de ce pays : Addio!"


Et il banda le reste de sa volonté tant bien que mal et lança un * Expulso* informulé qui ne pouvait manquer sa cible et la précipiterai alors dans le vide, avant de lui faire rejoindre de le sol, deux étages plus bas. Difficile de sortir de cette chute vertigineuse sans quelques os cassés...ou quelques organes internes écrasés. Néanmoins, sa vue se brouillait lentement et il ne savait pas combien de temps il pourrait encore rester conscient. Il tourna alors sa baguette en direction de la place qu'il avait quitté quelque temps plus tôt et chercha un moyen de prévenir de sa présence les membres du Ministère qui devait évacuer les blessés moldus et sorciers touché par la folie de 21. Il ne se sentait même pas la force de faire apparaître son Patronus. Il se rappella ce sortilège simple et qui pourait indiquer sa position efficacement. Il se concentra tant bien que mal et murmura difficilement :

"...Pericullum..."

Une gerbe d'étincelle rouge jaillit de sa baguette et s'envola quelques instant dans les airs, avant d'éclater dans un petit feu d'artifice chatoyant et bruyant. Il espérait avoir attirer l'attention et qu'on viendrait le chercher rapidement : il ne pourrait pas faire face à un nouvel assaut de la Mangemorte si elle arrivait à se sortir de sa chute... Il sentit à nouveau un liquide chaud couler sur son épaule : il vit son sang s'échapper de son corps. Il ne pouvait plus se permettre d'en perdre alors il fit la première chose qui lui passa par l'esprit, geste de survie primaire : il lâcha sa baguette et plongeant ses deux doigts dans sa plaie, il chercha la source de l'hémorragie, la plaie d'où s'échappait le liquide rouge. Tâtonnant, grimaçant de douleur il finit par la localiser et pressa ses soigts dessus, tentant tant bien que mal de stopper l'hémorragie en bouchant la plaie avec ses doigts. Il ne pouvait rien faire de plus maintenant...Sa survie dépendait de la rapidité d'arrivée des renforts...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 21, Dim 7 Juin 2009 - 1:31


Tout s'était passé très vite. Trop vite. Le petit jeu de la mangemorte n'avait pas fonctionné, cette fois-ci. Le boulet rose PQL'Auror avait bien reçu le Tergeo lancé par la jeune femme, il s'était vidé de son sang. Cependant, il avait arreté le manège. Il était fort, pour un bleu. Très vite, il avait expulsé son adversaire gràce à un informulé. 21 passa à travers l'arche la plus proche et commenca sa chute infernale. Elle avait toujours sa baguette en main lorsqu'elle cria à plein poumon :

-ASCENDIO !

Elle se stoppa net, avant de s'élever dans les airs. Arrivée à une auteur qui lui semblait correcte, elle décida de se reposer avant que les renforts qu'avait surement dû appeller l'
Auror arrive. Sa descente lui sembla interminable. Arrivée, enfin, par terre, elle amplifia sa voix pour adresser une dernière fois la parole à son adversaire.

-Ce fut un plaisir, le rose PQ. J'espère te revoir bientot, histoire que je puisse terminer ce que j'avais commencé.


Ensuite,
21 appella son Elfe. Le petit être prit la main de sa maîtresse et ils disparurent tout les deux de la petite place dalée. Laissant derrière eux les dégats, les blessés, les moldus peut-être morts. Après tout, même si 21 boitait, elle s'était vraiment bien amusée, à cette petite sortie en Italie. Le voyage en transplanant vu aussi bref que libérant. L'Elfe et sa maîtresse arrivèrent à Hollow en un temps record. La créature repartit en cuisine, la jeune femme à l'infirmerie. Elle devait se soigner, et voir comment les autres allaient, si tout s'était aussi bien passé pour eux que pour elle. En espérant qu'aucuns de ses confrères ne soit gravement blessé...

[HS : Désolée pour l'attente Fistoune. ><]
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Matteo Lomen
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Voyage en Italie

Message par : Matteo Lomen, Sam 16 Jan 2010 - 12:04


( Nouveau RP dans ce RP qui ce passe à Padoue )

Matteo avait l'habitude de se lever tard . Mais aujourd'hui ...

" Actu sport , l'équipe des wolgrass andchiefs remporte la c ... "

La radio de la chambre 18 du Chaudron Baveur venait de s'éteindre . Matteo Lomen , élève de Poufsouffle , dormait dans cette chambre . Il a réussit à obtenir des billets pour aller voir ses parents , en Italie . Les valises étaient bientot pretes , et il ne restait plus qu'à boucler ses effets personnels . Encore en pyjama , les cheveux en bataille , Matteo avait énormément de mal à se lever . Il prit son pantalon , sa chemise et son haut de sur-vetement , il les posa sur son lit et alla faire sa toilette .

Après s'etre lavé , rincé , coiffé ... Matteo s'habilla rapidement . Après cela , il regarda si il avait tout en ordre .

- Carte d'identité ... ok . Passeport ... ok . Permis de scooter ... ok . Et enfin , le livret de famille !

Après avoir rangé toutes ses affaires en ordre , Matteo regarda une dermière fois son billet d'avion :

Alitalia N° 5382

Mr . Matteo Stéphano Tomonyte Lomen , 13 ans , est autorisé à voyager sur le vol :

Londres >>> Padoue

Départ à 12H20 . Embarquement à 11H40 .

Matteo rangea son billet dans son portefeuille et descendit avec sa valise . Il s'assit à la table et commanda son petit-déjeuner .

- Je prendrais un croissant , un chocolat chaud et une boite de 6 macarons , s'il vous plait .

Cela fera 3 mornilles et 7 noises , monsieur .

Après avoir réglé la note , Matteo mangea vite fait bien fait son croissant et but son chocolat chaud aussi vite qu'il le put . La boite de macarons , il la gardait pour le voyage . A sa montre , le nombre 11H00 y était inscrit . Vite ! Il prit sa valise et allait vers le monde moldu . Il prit un taxi et il partit vers l'aéroport de Londres .

Après etre arrivé , Matteo paya le chauffeur :

- Je vous dois combien de morn ... de livres sterling ?

- Cela fera 5 livres et 20 pents .

" Que de paiement , aujourd'hui ! " pensa Matteo . Après etre entré dans l'aéroport et avoir enregistré sa valise , Matteo attendit dans la salle d'embarquement . Il attendit un bonne demi-heure quand une voix dit :

" Votre attention s'il vous plait . L'alitalia N°5382 à destination de Padoue est pret pour embarquement porte G3 . Merci . "

Il montra ses papiers d'identité et son billet à l'hotesse et avança vers la porte G3 . Ca y est ! Matteo est dans l'avion . Il alla s'installer dans un fauteuil moelleux et attendit le décollage .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage en Italie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 8

 Voyage en Italie

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.