AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 5 sur 9
Voyage en Italie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Pandora Forester
Serdaigle
Serdaigle

Re: Voyage en Italie

Message par : Pandora Forester, Mer 14 Aoû 2013 - 14:34


Priant pour que mon appareil photo -l'une des rares choses qu'il me restait de mes parents- soit intact, je le pris entre mes mains et me redressa lachant encore quelques excuses innaudibles. Au lieu de regarder le visage de la fille à qui j'avais luxé l'épaule, je jetai un oeil à la machine. Elle ne semblait pas cassée, ni rien. J'eus un soupir de soulagement. J'imaginai alors ma réaction si elle avait été abîmée. J'aurais surement peté un boulon, pleurant et criant de rage, accessoirement faire une crise d'hystérie et pourquoi pas l'asthme s'invitant à ce spectacle. Depuis l'accident, je commençai à avoir les nerfs à vifs et à rude épreuve, ainsi qu'une santé fragile, à mon plus grand désespoir. Je tombai malad tous les hivers et des maladies respiratoires venaient m'embêter la vie. Dès qu'il ya avait du pollen, j'éternuais toutes les deux secondes et dès que je courais un peu trop vite et trop loin, je manquais d'air, devenais haletante et devait sortir ma ventoline le plus rapidement possible.

C'est donc rassurée, ayant évité la casse et le spectacle d'hypersensibilité que je pouvait offrir aux passants, que je levai les yeux vers la fille. Je la reconnus immédiatement, étant Préfète des Serdaigles. Luia Luminos. Bon résultats, studieuse et sérieuse. Je la voyait souvent dans la salle commune en train de faire ses devoirs ou de lire un livre avec des milliers de pages. Je ne pensais pas l'avoir déjà réprimander pour mauvaise conduite dans les couloirs ou partout ailleurs à Poudlard. Une peau pâle, des cheveux brun et un appareil photo qui ressemblait fort a mien -magique donc- : je ne pouvais pas me tromper. Aucun risque de qui proquo ou de mal entendu avec elle; je m'autorisai à parler magie, baguettes, formules et bourgades appartennant à mon monde. Notre monde. Mon initiative d'engager la conversation fut vaine, car Luia me devança rapidement.

-Dis-moi, es-tu Anglaise? Si oui, la voie 9 3/4, ça te dit quelque chose ?

Je lui souris. Plus aucun doute n'était permis.

-Oui, Luia lui répondis-je en attendant de voir si elle aussi connaissait mon prénom, mon nom de famille ou le poste que j'occupais chez les Serdaigles, notre maison respective.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Luia Luminos, Mer 14 Aoû 2013 - 16:40


Luia avait donc ramassé son appareil photos et s'était relevée avant de poser une question à la personne qu'elle avait en face d'elle et qu'elle avait indentifiée comme une sorcière. Elle souriait désormais, en regardant le reste de ses vêtements, un peu sale. Mais de toute façon c'était des vêtements de type Moldu qu'elle ne portait que rarement, y compris à Poudlard.

Une fois l'inspection de ses affaires finies, elle releva la tête de nouveau et observa de nouveau la jeune fille en face d'elle. Et d'un coup, son cerveau fit tilt. Comment n'avait-elle pas pu la reconnaître avant? C'était la préfète de sa maison, une certaine Bella Wood qui devait donc savoir qui Luia était.

Elle se sentit bête de ne pas l'avoir reconnu plus tôt et se mit à faire la moue. En plus, l'autre l'avait reconnue et devait même chercher son nom si elle ne lui connaissait pas. Mais, évidemment, elle le connaissait car elle répondit ainsi à sa question après avoir souri:


-Oui, Luia

Généralement, les préfets et les professeurs ne retenaient que deux types de personnes: ceux qui ne faisaient pas le bordel et qui travaillaient bien sans se faire remarquer (notamment chez les Serdaigle) et ceux qui adoraient faire la fête. Luia ne faisait la fête qu'en dehors du dortoir et de la salle commune sauf cas exceptionnel et travaillait bien.Donc elle devait appartenir au premier groupe pour son interlocutrice. Elle sourit à son tour et lui répondit:

-Oh... Mais tu es Bella Wood, préfète des Serdaigle. Je comprends mieux pourquoi tu me disais quelque chose.

comme si elle venait tout juste de la reconnaître à l'instant. L'autre ne serait sûrement pas dupe mais tant pis, elle saurait au moins que Luia savait très bien à qui elle avait affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Night Wolfe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Night Wolfe, Jeu 3 Oct 2013 - 23:03


[PV avec Sarah Bellanger. Le sujet étant inactif depuis plus d'un mois, nous le réquisitionnons. Me contacter si problème il y a Wink ]


Tandis que je me reposais tranquillement sur la terrasse du café de l'hôtel qui faisais face à la petite maison qui m'avait été prêté par un ami, un verre à la main, je jetai un rapide coup d’œil à ma montre. Cela faisais maintenant cinq jours que j'étais arriver à Rome et j'avais déjà eu le temps de voir tout ce que je voulais même si, à vrai dire, je n'étais pas spécialement venu pour faire du tourisme. Tout ce que je voulais c'était prendre des vacances pour me reposer et je devais bien avouer que le climat s'y prêtais fort bien car le soleil splendide et la chaleur étaient au rendez vous. De plus je savais que depuis hier j'étais censé avoir une coloc mais je ne sais pas par quel miracle nous nous somme débrouiller pour ne pas nous croisé depuis son arrivé. Cependant je savais que je n'allais pas tarder à la voir puisque ce matin, tandis que je m'étais réveiller j'avais trouver un mot sur la table qu'elle avait laisser.

Message de la Coloc:
 

Mouais, j'en apprenais pas vraiment plus mais bon, au moins je savais que l'on se verrais. Ma montre affichais 10h, cool. Je pris une douche rapide et revêtit l'un de mes plus beau t-shirt avec un jean. Je dévalai les escaliers qui menaient à l'entrée et une fois chaussé de ma paire de basket, je parti faire un tour dans le quartier. Je revint vers 10h50, juste le temps de prendre mon portefeuille pour aller m'acheter des clopes dans le tabac le plus proche. Je fus de retour vers 11h22, déposai mes affaire dans la maison et allai m'assoir au sur la terrasse de l'établissement.

Je terminai mon café et patientai alors que le serveur prit la tasse vide. Je ne pouvais m'empêcher de me demander à quoi pouvais bien ressembler ma coloc. C'est vrai que mon pote qui m'avais passé sa maison ne m'avais pas dit grand chose si ce n'est que je devrais partager la maison avec une de ses amis et qu'elle est sympa et blablabla, bref il m'avais un peu arnaqué et je ne pouvais m'empêcher de tirer un peu la gueule. Moi qui espérais pouvoir profiter pleinement de mes vacances en pouvant faire absolument tout ce que je voulais, me reposer, ramener des filles, etc... Cependant je ne pouvais m'empêcher d'avoir un léger sourire à l'idée que si ça se trouve, je tomberais sur une fille géniale et pas trop prude et que si ça se trouve... Enfin bref de toute façons pour le moment à par attendre son arrivée je ne pouvais rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Scott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Olivia Scott, Mar 8 Oct 2013 - 23:53


Mes yeux brillaient. Depuis mon arrivée à Rome, tout semblait m'émerveiller. Les étals des marchands, les magasins aux devantures avenantes, les rues, et tout ce qui allait avec. Bref, c'était la ville parfaite pour pouvoir enfin se décontracter, loin de tout.

En ce moment, j'était en train de me diriger vers la maison que m'avais prêté un ami. J'avais appris il y a peu de temps que j'avais un coloc qui était arrivé quelques temps avant moi. Cela peut paraître bizarre, mais je ne l'ai pas encore croisé. C'est pour cela que, la veille, je me suis décidé à lui laisser un message sur lequel je lui donnais rendez-vous dans le café en face pour que nous puissions faire connaissance. C'est pour cela que, montant rapidement jusqu'à ma chambre je me changeais rapidement de vêtements, adoptant un slim bleu nuit et le t-shirt noir que j'avais acheté en venant ici. Je recoiffait mes cheveux rapidement, les relevant en chignon, assez réussi d'ailleurs, pris mon sac, et quittait enfin la maison. La rue qui bordait l’hôtel était très courte ce qui me permit de rejoindre le café en quelques enjambées seulement. Un coup d’œil rapide à la montre me permit de savoir que j'était pile à l'heure.

Encore fallait-il le trouver. Je supposais qu'il devait être seul. Je regardais donc autour de moi et m'aperçu qu'il n'y avait qu'une seule table où était assis un jeune homme seul d'a peu près mon age qui buvait tranquillement un verre. C'était lui j'en était sure à deux cents pour cents. Je m'approchais donc de lui et l'interpellais :

-Salut! Si je ne me trompe pas, tu es le coloc'que je vais devoir supporter durant le temps de mon séjour. dis-je avec un grand sourire. Je plaisante, moi c'est Sarah Bellanger.

Puis, m'asseyant près de lui, je hélais le serveur pour qu'il m'apporte une boisson, puis attendait calmement, sourire au lèvres, sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Night Wolfe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Night Wolfe, Mar 22 Oct 2013 - 2:11


J'étais toujours perdu dans mes pensées quand je sentis qu'une personne vint s’assoir en face de moi. je levai les yeux pour découvrir une jolie fille, plutôt grande, cheveux d'un beau blond mit en chignon des yeux vert, une jolie bouche et pour finir de bon gout vestimentaire. Bon au moins elle était loin d'être repoussante et nulle doute que je ne manquerais pas d'occasion de pouvoir la voir sous plusieurs angles ce qui me plaisais assez. Cependant le physique ne faisais pas tout et c'est là que son intervention me permit de m'apaiser légèrement.

- Salut ! Si je ne me trompe pas, tu es le coloc' que je vais devoir supporter durant le temps de mon séjour. dis-je avec un grand sourire. Je plaisante, moi c'est Sarah Bellanger.

Hallelujah, elle a de l'humour, un beau sourire et de l'humour comme quoi j'ai de la chance quand je veux ! Je sens que mes vacances vont être plutôt sympa maintenant que je suis un peu plus rassuré sur ma coloc, même si il restais encore du boulot à faire. Je souris à mon tour et lui prit la main que je portai à mes lèvres, ouais bah que voulez vous, on ne change pas les bonne vieilles habitudes aussi mauvaise et ridicules sois t-elle. Puis je reposais sa mains et c'est alors que le serveur arriva, déposa sa commande et reparti à une autre table.

- Et donc tu sera celle que je devrais me coltiner durant mes jours de repos, c'est un réel plaisir de te rencontrer, appel moi Night

Mon sourire se faisais plus grand et plus "saint" puis je prit mon verre et le leva devant moi pour trinquer avec la nouvelle venue, espérant que la suite de notre séjour se passe sans encombre, voir qu'il sois parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Scott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Olivia Scott, Jeu 31 Oct 2013 - 21:50


Après ma prise de parole, l'atmosphère se fit plus légère. Nous nous étions enfin détendus. Je devais avouer que ce gars avait l'air sympa, j'attendais donc de voir comment il s'appelait dans un premier temps, puis quel caractère il avait dans un second. Car si on ne s'entendait pas, les vacances n'allaient pas être de tout repos. Enfin bref, Je l'observais calmement, une fraction de seconde seulement, quand, suite à ce que j'ai dit, il prit ma main pour la porter a ses lèvres. Je levais un sourcil interrogateur. Il était charmant, et galant en plus!
C'est alors que juste après cela, le serveur m'apporta ma commande et s'éloigna d'un pas rapide.

-Et donc tu sera celle que je devrai me coltiner durant mes jours de repos, c'est un réel plaisir de te rencontrer, appelle moi Night.

Night, un nom qui allait assez bien avec sa tête je devais l'avouer. Et je parie que c'est un homme avec qui on ne s'ennuie pas. Il leva ensuite son verre en souriant. C'est donc avec plaisir que je trinquais avec lui.

-Alors, Night, tu est venu ici pour te reposer aussi? Il faut avouer que Rome est un bon choix de destination et qu'il fait pratiquement toujours beau. dis-je avec un petit rire. Mais je suis plutôt venue ici parce qu'un de mes amis possédait une maison et qu'il m'avait proposer de m'y rendre pour me reposer. Et toi?


Il faut dire que oui j'avais besoin de me détendre. Beaucoup. Mes yeux se perdirent alors dans le vague mais cela ne dura que quelques instants. Je pris alors mon verre et en but quelques gorgées en ajoutant:

-Et puis quelque chose m'intrigue aussi, comment on a fait pour ne pas se croiser?

C'est alors que j'éclatais de rire. Oui c'est tout moi ça. Rire quand je suis de bonne humeur. En même temps, mieux valait me voir comme ça qu'en colère..
Revenir en haut Aller en bas
Night Wolfe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Night Wolfe, Sam 2 Nov 2013 - 17:51


Elle leva son verre à son tour avec un grand sourire et nous trinquions comme si nous étions deux bonne connaissances.

- Alors, Night, tu est venu ici pour te reposer aussi ? Il faut avouer que Rome est un bon choix de destination et qu'il fait pratiquement toujours beau. dis-je avec un petit rire. Mais je suis plutôt venue ici parce qu'un de mes amis possédait une maison et qu'il m'avait proposer de m'y rendre pour me reposer. Et toi ?

Je me mis à rire à sa réaction et lui fit un léger clin d’œil avant de prendre la parole.

- Et bien disons que je n’ai pas choisie Rome par hasard, tout comme toi, notre ami commun ma donner les clés de sa maison avec pour instruction d'en prendre soin, bien que ce qu'il ne sais pas ne peux pas lui faire grand mal. Pourquoi se priver de faire la fête si tout est en bon état à la fin ?


Je fermais les yeux, perdant légèrement pied avec la réalité et je me laissais caresser le visage par l'agréable chaleur du soleil, mes cheveux frissonnant sous une légère brise. Puis peu à peu je rouvrais mes yeux et portais mon verre à mes lèvres.

- Et puis quelque chose m'intrigue aussi, comment on a fait pour ne pas se croiser ?

Je pris un air pensif durant quelque seconde avant de la regarder avec un nouveau sourire angélique pendant qu'elle explosa dans un rire pour le moins... mignons ? Ouais bon enfin vous m'aurez compris.

- Bah en faite j'en sais rien, peut être que ton voyage t'as crevée donc tu as été te coucher alors que j'étais dehors et que l'on ne c'est pas vue puisque je suis nocturne. ou alors on as tout deux fait la fête et rentrée à des heures différentes pour se lever à d'autres heures tout aussi différentes. Nan mais j'en sais rien en faite.

A mon tour je me mit à rire tellement la situation me semblais à la fois débile et assez étrange. Comment deux personnes étant au même endroit pouvais autant s'esquiver ? Oui; certains érudit ou plutôt fan de Divination crierais au destin et autres conneries mais pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Merry K. Harper, Ven 29 Nov 2013 - 2:23


[Demande de Sarah pour poster à sa place ]

Pendant que j'essayai de me calmer, il me regarda avec un grand et magnifique sourire et répondit:

-Bah en fait j'en sais rien, peut être que ton voyage t'as crevée donc tu as été te coucher alors que j'était dehors et que l'on ne s'est pas vu puisque je suis nocturne. Ou alors on a tout deux fait la fête et rentrée à des heures différentes pour se lever à d'autres heures tout aussi différentes. Nan mais j'en sais rien en fait.


Puis, il se mit à rire. En même temps, on ne pouvait que rire de la situation. Bref, après qu'on se soit calmé, je lui répondis:

-Je suis d'accord avec toi, tant qu'on laisse la maison propre, on ne fait rien de mal.

J’enchaînais ensuite:

-Nan au contraire, j'était pas crevée du tout! Je n'avais qu'une envie c'était de rencontrer du monde. C'est pour ca que cette nuit là je suis rentrée à une heure assez tardive. Mais comme tu as dit que tu était nocturne, peut être est-tu rentré après moi.

Je m'étirais alors longuement, en finissant mon verre. Quoi? j'avais déjà fini mon verre? Tant pis, pensais-je intérieurement. C'est alors qu'une question me vint en tête. Donc, soulevant un sourcil interrogateur, je l'interrogeais.

-Et d'ailleurs, qu'est qu'une heure tardive pour toi? Hormis les nuits blanches hein.

Un coup d'œil à ma montre me permit de voir que l'on était là depuis une demie heure déjà. En même temps, on s'entend super bien et je pense que l'on va devenir, peut, être, de très bons amis par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 61
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 61, Lun 6 Jan 2014 - 13:22


Pour ces fêtes de fin d'années, 98 et 61 avaient décidé de se faire une petite virée en amoureux. Ils n'étaient en aucun cas ensemble mais connaissant les deux mangemorts, il n'y avait pas à douter qu'il y aurait des parties de jambes en l'air durant l'excursion.

Quelques jours avant la nouvelle année, les deux compères se mirent en route pour l'Italie. Le voyage ne serait pas des plus agréables puisqu'ils iraient en transplannant. Ils allaient devoir s'arrêter par plusieurs pays avant d'atteindre leur destination, Rome. En arrivant dans ce pays inconnu, 61 et 98 allèrent trouver un petit hôtel sympathique dans un quartier typiquement sorcier. Ils avaient eu un peu de mal à le trouver, ne sachant absolument pas se repérer.

Une fois installés, les deux mages noires se décidèrent d'aller boire un verre dans un bar. Après plusieurs verres, 61 étant avide de jeux décida de mettre en place un défi. Celui qui ramènerait le plus de fille dans son lit à la fin de la soirée aurait le droit de tout sur son comparse pendant un certain temps. L'avantage était au plus âgé parce qu'il avait plus d'expérience à ce niveau là mais le jeunot n'avait pas dit son dernier mot, il savait lui aussi comment s'y prendre.

On ne pouvait pas dire qu'ils s'y prenait mal, puisqu'au bout de deux jours, ils avaient déjà mit chacun dans leurs lits respectifs 5 filles. La bataille était dure et heureusement pour les deux mangemorts qu'ils étaient plutôt endurants.

Pendant qu'ils s'amusaient, ils ne perdaient pas le nord non plus. Ils avaient prévu quelque chose de grand, quelque chose qui allait les distraire dans les prochains jours. Pour cela, ils avaient eu besoin de fabriquer une potion qui mettrait à leur merci un bon grand nombre de gens. César avait peut-être prit Rome mais cela n'était rien face aux deux mangemorts.

Dès que les deux mages noires rencontraient quelqu'un, ils versaient une petite goutte du breuvage dans son verre. Une fois qu'ils étaient sûrs qu'ils avaient bu, ils se chargeaient de leur donner un ordre qui ferait effet plus tard, au moment voulu. Plus le temps passait, plus ils avaient réussi à avoir du monde. Le spectacle allait être magique.

Cette petite escapade était plutôt pas mal et 61 ne la regrettait absolument pas. Il aurait certes, préféré partir avec 70 mais d'un autre côté, les choses ne se seraient pas passées ainsi. Il n'aurait pas pu aller voir ailleurs pendant ce temps alors que là, il était bien tranquille. De plus, il pouvait compter sur la discrétion de 98, enfin il l'espérait un peu sinon lorsque le jeune cagoulé serait de retour au bercail, il serait très certainement émasculé.

Malgré tout, il ne fallait pas que les deux pépères perdent la raison de leur venue dans ce pays inconnu. Ils avaient reçu une mission et il fallait qu'ils la respectent. Surtout que ça promettait d'être drôle. Ils allaient défoncer le Colisée et ce, pour fêter la nouvelle année. Ils allaient en faire un géant feu d'artifice. Le plus beau de toute la planète. La terreur allait apparaître et c'était absolument magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 98
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 98, Lun 6 Jan 2014 - 13:27


Le voyage en Italie, surtout à Rome, se passait à merveille. 61 et 98 s'amusaient comme des petits fous. L'organisation du petit concours de drague était fabuleux. La potion que 98 avait préparé pour le fameux jour était indétectable et permettait alors aux victimes d'obéir à un ordre donné longtemps en avance. Il avait été décidé de donner un peu de potion à chaque personne que 61 ou 98 rencontraient et de leur donner rendez vous au Colisée .


61 et 98 avaient revêtu leur cape noire ainsi que leur masque et se trouvaient sur le balcon où jadis se tenait le célèbre empereur romain César. C'est de cet endroit que César profitait du spectacle qui se déroulait généralement dans l'arène.

Une foule de personne se trouvait dans l'arène, se demandant ce qu'ils faisaient là, car l'effet de la potion commençait à s'estomper pour les premières victimes. 61 et 98 avaient verrouillé les sorties afin de profiter du spectacle. Quatre esclaves habillaient comme dans l'antiquité tenaient compagnie aux mangemorts. 98 se leva et dit à 61 :

- Excellent travail, je vois que mes conseils ont porté ses fruits, nous avons une bonne récolte et le spectacle auquel nous allons assisté ne sera que plus intéressant. Maintenant je vais m'adresser à nos invités.

Il s'avança sur le devant du balcon afin que les dit invités puissent le voir convenablement. Un homme prit la parole et commença à s'énerver :

- Mais c'est quoi ce bordel, qu'est ce qu'on fait là?

- Bonjour à tous, vous êtes nos hôtes et votre tâche première sera de nous divertir. La seconde optionnelle sera de survivre aux jeux du cirque.

- Mais c'est n'importe quoi. Les jeux du cirque sont abandonné depuis quelques siècles maintenant.

- Pas grave, je déclare les jeux du cirque du XXIIè siècle ouvert.

- Parce que vous croyez que nous allons nous laisser faire?

- Je crois que vous allez vous battre pour survivre à la surprise que mon ami ici présent et moi même nous vous avons préparé.

98 fit un signe de tête à 61 qui prit sa baguette magique et d'un mouvement fluide libéra l'ouverture d'une porte au fond de l'arène. Les personnes présentes dans l'arène se mirent à penser que c'était leur seul chance de sortir et commençèrent à courir dans cette direction, une bousculade suivit, des piétinements firent leur apparition, mais tout le monde stoppa net son élan quand un lion commença à entrer dans l'arène. Les personnes retinrent leur souffle.

98 reprit la parole et dit :

- Si j'étais à votre place, je commencerai par m'en prendre au lion avant que ce dernier ne décime trop vos rangs. Après nous verrons ce que nous ferons avec ceux qui resteront encore assez valide pour la suite des événements.

Le lion ne perdit pas une minute et bondit sur un homme qui se croyait plus malin que les autres, et ses crocs se refermèrent sur son coup, le flot de sang rougeâtre jaillit pour arroser le sable fin du fond de l'arène. Une femme ne peut retenir un cri de désespoir qui s'échappa dans les airs du Colisée. Le cri attira l'attention du fauve qui se détourna pour observer le festin qui lui était promit. Quelques hommes décidèrent de frapper un grand coup contre le force en unissant leur force. Une bagarre avec le fauve éclata, des coups de griffes zébrèrent le torse des hommes, des coups de poings et de pied frappèrent le fauve. Un bras fut arraché d'un homme, pendant qu'un autre avait réussit à grimper sur le dos de la bête. Il réussit à frapper plusieurs fois le fauve dans les côtes avant d'être projeter dans les airs.

La partie était des plus intéressantes, les deux hommes cagoulés observaient la nature faire son œuvre de destruction. Enfin ils observaient tout en besognant les esclaves, les plus belles femmes qu'ils avaient choisi parmi la populace. Ils n'y allaient pas de main morte non plus, des scarifications apparurent sur la peau des esclaves. Les mangemorts profitaient de leur voyage pour prendre du plaisir.

Le lion venait de rendre son dernier souffle, une femme avait attendu qu'il lui saute dessus pour se coucher et lui enfoncer son pied dans sa glotte le tuant sur le coup. Elle mourut également écrasée par le poids de l'animal. Dommage pour elle, tant mieux pour les autres car elle devait être une adversaire redoutable.

61 prit la parole et clama haut et fort :

- Maintenant si vous voulez sortir d'ici vivant, il ne vous reste plus qu'une seul chose à faire, être le dernier debout.

- Mais arrêtez vous, n'en avait pas fait assez jusqu'à maintenant?

- Non car nous voulons voir jusqu'où vous êtes pret à aller pour vivre.

- Je ne me battrai pas mê.....

La femme ne put finir sa phrase, un homme venait de la frapper sur la nuque brisant ainsi sa colonne vertébrale. Une bagarre générale suivit, les hommes se battaient entre eux, les femmes entre elles. On voyait nettement la différence entre les hommes et les femmes. Très agréable à regarder, surtout quand on était en charmante compagnie, comme pouvait l'être 61 et 98.

Le combat durant une bonne petite heure, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux femmes, elles avaient fait une alliance pour éliminer le dernier homme valide, il n'avait pas résister longtemps à leur assaut combiné d'une main de maître.


98 regarda 61 et lui dit :

- Que dirais tu d'en finir, nous avons assez profiter du spectacle et je commence à m'ennuyer sérieusement. Je propose qu'on mette un terme à notre voyage.

61 acquiesça à la proposition. Ils prirent chacun leur baguette et lancèrent un impérium sur les esclaves qui les avaient divertis par des plaisirs charnels. Ils les firent grimper sur la rambarde du balcon et les firent faire un plongeon tête la première dix mètres plus bas. Le son du corps qui se fracassent sur le sol était délectable aux oreilles de 98. Puis avec un clin d’œil pour son compère, chacun pointa sa baguette sur les deux dernières duellistes, et ils lancèrent à l'unisson le sortilège de la mort

- AVADA KEVADRA

Une grande lueur verte franchit la distance les séparant pour venir percuter les deux femmes encore debout. Elles s'effondrèrent sur le sol sans véritablement comprendre ce qu'il venait de se produire.

61 et 98 s'observèrent puis lancèrent en guise d'adieu à la ville des bombarda maxima sur le colisée afin de le fragiliser et qu'il tombe en ruine puis ils transplanèrent en laissant un magnifique feu d'artifice.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Voyage en Italie

Message par : Ethan Wood, Jeu 20 Mar 2014 - 10:14


« Dis, y'a des kiwis en Italie ? »
Pv Charli Proulx ♥

[Accord au libre arbitre] — Passer la souris sur les paroles en italien pour voir la traduction.

Ethan avait prévu avec Charli une petite escapade en amoureux à Venise. Non, ces deux-là n'étaient pas en couple et ne cherchaient pas la romance, plutôt les jolies italiennes bien roulées qui pavaient les rues de la ville. Bien que tous les deux soient en couple, du moins Ethan l'était tandis que la relation de Charli restait pour le moins indécise, ils n'étaient pas du genre à se priver des joies d'être jeune et bien roulé et usaient de leurs atouts masculins pour séduire quelques minettes attirant leur regard. Or, si en Angleterre il n'y en avait qu'une ou deux qui valaient le détour, les deux compères ne savaient plus où donner de la tête à Venise. Peut-être était-ce le bon air frais de la Méditerranée qui enjolivaient leurs formes ? Ou bien le soleil cuisant qui leur donnait une peau éclatante ? Ethan n'en savait rien et s'en fichait royalement. Tout ce qu'il fallait c'était qu'elles soient bien foutues, après, il n'y avait rien à rajouter.

Bref. Les deux garçons avaient quitté les murs imposants du château en transplanant pour rejoindre la température paradisiaque de l'Italie. Dès qu'ils étaient arrivés, la première chose qui les avait surpris était le soleil qui tapait déjà haut dans le ciel. L'énorme contraste entre l'Angleterre et l'Italie les avait impressionnés, pour l'instant ce n'était que la température qui était étouffante mais ils découvriraient bientôt d'autres faces cachées de Venise qu'ils n'auraient jamais imaginé.
Dès qu'ils avaient mis le pied à Venise, ils avaient entendu ou du moins plutôt vu deux belles méditerranéennes en train de glousser ouvertement et se diriger à grandes enjambées vers d'immenses champs de vignobles. Sans attendre, les deux gars les avaient suivis alors que la curiosité prenait peu à peu une place conséquante dans leurs esprits. C'était peut-être étrange de se diriger en premier vers des hectares de plantations alors que Venise offrait de nombreuses choses à faire mais Charli avait été clair avant qu'ils ne transplanent. Il voulait savoir si l'Italie cultivait les kiwis. Le connaissant, Ethan n'avait pas insisté. Si c'était son trip après tout.

Déjà, les deux minettes disparaissaient en roulant des fesses, pour le plus grand déplaisir d'Ethan qui aurait aimé faire un peu plus connaissance avec ces déesses. Mais Charli le tirait par le bras pour emmener le Serdaigle à l'entrée des champs. Alors qu'ils s'apprêtaient à pénétrer dans le domaine agricole, penauds et les mains dans les poches, un vieil homme s'interposa entre eux, une faux à la main et la pointant d'un air dur vers Ethan qui leva les mains en l'air, comme si l'arme qui le visait était un pistolet. Proulx éclata de rire mais il calma rapidement ses ardeurs quand il croisa le regard dur de l'agriculteur qui n'était visiblement pas enchanté par la petite idée des deux amis. Puis, alors qu'Ethan croyait qu'il allait les embrocher sur place, celui-ci prit la parole dans une langue incompréhensible, de l'italien.

- Ma che fate nel mio giardino voi due? È una proprietà privata!

Ils étaient bien tombés ces deux-là ! Ils avaient suivi deux belles femmes et ils tombent sur un fermier psychopathe, qui aurait cru que l'Italie abritait des malades mentales ? Sûrement pas les deux sorciers. C'était bien leur chance ! Il aurait pas pu parler français non le vieillard ? C'est pas parce-qu'ils étaient en Italie qu'il était obligé de parler italien ! En soupirant, Ethan adopta son air incompréhensif en levant les bras, espérant que le barbu comprenne qu'il ne pigeait aucun des mots qui sortait de sa bouche. Mais il eut une toute autre réaction que l'espérait Ethan, il leva sa faux et commença à crier en regardant le ciel. Mais qu'est-ce qu'il faisait là ? Une incantation ? Il appelait la secte des psycho ? Il continue et je lui enfonce ma baguette dans le c*l, murmura-t-il à Charli. Sérieux, faut pas pousser mémé dans les orties hein!

Ethan essaya comme il le pouvait de se calmer et essaya d'échanger quelques mots avec le fermier dans un italien médiocre. Hélaas ! S'ils s'étaient trouvés en Espagne il aurait pu aider mais l'italien c'était comme du chinois pour le Wood. En joignant ses mains et parlant trèèèès doucement au vieillard, on savait jamais, s'il se faisait une syncope... Il baragouina n'importe quoi en prenant l'air réjoui du crétin satisfait, peut-être qu'ainsi il aurait pitié d'eux et les laisserait rentrer ? Oui, c'était beau de rêver !

- Ma qué on voudrait rentrer. Ma qué pour vérifier s'il y a des kiwité !

Le vieillard haussa un sourcil d'un air perplexe et après des secondes qui leur semblèrent interminables, il jeta son instrument barbare à terre et prit Charli et Ethan dans ses bras. Quoi ? En une minute il était passé de l'envie de les tuer à un élan d'affection inexpliquable ? Puis, le barbu commença à se diriger vers une petite maison de pierre en déballant un discours interminable et tout en italien.

- Ah! Ma siete i cugini questo non è non? Venite ad aiutarci ad arare il campo? Francisco e Marcelo aspettate! Hanno pieni di domande a porrvi. E dette, fa freddo in Islanda? Ciò deve farvi un sacro cambiamento

Ethan sentait qu'ils venaient de se glisser dans une Mer** pas possible. Alors que Charli acquiesçait sans cesse en gratifiant notre hôte de plusieurs "si, si", le brun se dépêtra de l'étreinte du signore et attrapa Charli par le bras qui ne comprenait absolument rien. Et puis, voulant se justifier d'un air désolé, il adressa quelques mots au vieil homme et prit ses jambes à son cou avec Charli, puis, entre deux souffles, il s'adressa à Charli en essayant comme il le pouvait de maintenir une respiration stable.

- Regarde si y'a des kiwis, j'te rassure je reviens plus jamais dans un champ.

Là, un son désagréable atteignit l'oreille d'Ethan alors qu'il écrasait de tout son poids, une tomate bien mûre. Puis deux, trois. Et en même temps, il entendait au loin les cris de rage du fermier qui manifestement, venait de comprendre qu'il s'était fait berné. Pauvres italiens, ils s'en prenaient toujours plein la face !

Alors qu'Ethan venait de détruire les pousses de tomates, il se laissa tomber sur l'herbe fraîche d'une colline et découvrit en poussant un juron que sa nouvelle paire de pompes était foutue. Génial ! Au loin, il pouvait voir la mer et la plage en contrebas, ils n'auraient qu'à aller nettoyer les godasses du Wood avant de reprendre leur périple. Ethan espérait que Charli s'était sorti cette idée de la tête de vouloir trouver des kiwis en Italie, au final, ils étaient tombés sur un agriculteur mal rasé et psycho' et deux belles filles qu'ils n'avaient eu le temps que d'apercevoir. Heureusement, la plage semblait bondée de jeunes filles qui n'attendaient que les deux gars pour débuter leur journée.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Voyage en Italie

Message par : Valentina Boccini, Lun 30 Juin 2014 - 18:49


[post unique]

Que dit-on au Dieu de la Mort? Pas aujourd'hui. Games of Throne

Le silence. Quoi de plus apaisant, de plus abstrait, de plus subjectif que le silence? Pas un bruit, pas un murmure. Le roulis des vagues sur le pont ne produit rien d'autre qu'un roulement sourd. Mais je n'entends rien. Je me contente de fixer le vide, de rêver. Pourquoi? C'est ce simple mot qui m'obsède, de jour comme de nuit. Je ne dors plus, ne mange plus. Je ne sais plus rien, la vie m'échappe. Je ne contrôle rien d'autre que moi. Et encore. Je n'ai plus de motivation. Je ne crois plus en rien, en personne. Qu'il serait aisé de m'évanouir dans les vagues, de laisser mon corps sombrer au fond de la mer, de disparaître à jamais... Comme cela serait agréable de ne plus avoir à me préoccuper de rien, simplement de mourir l'âme en paix, dans les tréfonds d'une eau froide et sale.

J'ai un sourire pâle, seule. Car seule, je le suis plus que jamais. La nuit si noire enveloppe tout ce qui m'entoure, et même les oiseaux ont fuis. Je regarde une dernière fois les étoiles, petites boules luisantes dans un océan de ténèbres. J'ai déjà été confrontée à la mort, il y a peu. Un poison acide coulait dans mes veines. Instantanément, mes yeux se posent sur cette cicatrice qui s'est formée sur mon bras, innéfaçable, cammouflée par une bande de tissu noir.

"YOU'RE NOTHING ELSE THAN A SLUT"

Lentement, je vois mes doigts délacer le tissu, faisant glisser le bandage jusque dans les flots. Ma peau est rougie, encore engourdie par cette marque tracée à la pointe d'un couteau. Je tuerais l'abrutit qui m'a fait ça. Et si je ne peux pas, Will le fera. Ou bien Schiavo, ou encore Speranza. Même Léon le ferait. Ils n'ont plus besoin de moi, ici. Avec un petit soupir, quelque peu rauque je l'avoue, je déboutonne rapidement ma chemise. Ma jupe glisse le long de mon corps svelte et blanc. J'abandonne mes talons prêt du pont. La lune brille, me rassurant. Je prends la bonne décision. D'un mouvement fluide, je plonge. Non, ceci n'est pas un suicide. Car même si je n'en n'ai pas envie, je remontrais à la surface.  L'eau est glacée, si glacée même, que mes poumons me brûlent. C'est étrange. Je me sens plus vivante que jamais, et je suis à moitié morte. Je pourrais me laisser couler au fond de cette mer, m'encrer dans le sable, et pourtant, lorsque je vois la lumière haute brillante dans le ciel, un astre parmi les autres, je sais que je dois remonter. Très vite, le souffle me manque. J'aurais du penser à prendre quelque chose. Tant pis, je continue à descendre. Les yeux me piquent, l'eau est trouble, mais je nage vers le fond. Enfin, mes doigts effleurent un sable épais. Sortant ma baguette de mon soutien gorge, je me débrouille pour informuler un puissant:

-#Accio baguette!

Cela pourrait paraître stupide. Tous ces efforts pour récupérer une simple baguette, ou du moins ce qu'il en reste. Pourtant, les morceaux imbibés d'eau du bois de baobab viennent atterrir  dans ma main. Elle était composée de ce bois et d'un ongle de Troll. Elle n'était pas spécialement belle, ou bien puissante, mais elle était mienne. La première baguette que j'ai eu. Celle que j'utilise désormais, d'ébène et de crin de licorne noire, est bien plus efficace, mais mon attachement n'est pas le même. Pas encore, du moins. Je récupère les lambeaux de ce qui fût mon arme la plus redoutable, et d'un grand coup de pied, me propulse à la surface.

J'étouffe. Lorsque j'atterris sur le ponton de bois, je hurle de douleur. Le contact froid de l'air dans mes poumons endoloris me fait l'effet d'une lame. J'ouvre les yeux. Le noir de cette nuit d'été m'apaise. J'ai repris confiance en moi. Je suis entière. Avec un sourire qui doit sembler effrayant, je lève ma baguette en l'air pour que des étincelles vertes saupoudrent le ciel ténébreux; je renais.

La baguette est imbibée d'eau et me serra inutile, mais elle reste comme un souvenir marquant. Récupérant mes vêtements, mes chaussures et mes deux baguettes, je transplane. Où? je ne sais pas. Mais j'irais la tête haute. Et plus question de faiblir.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Merry K. Harper, Lun 30 Juin 2014 - 19:20


PV Eléane

Ca y est, le grand jour était arrivé. Merit partait enfin pour l'Italie, rejoindre une de ses cousines qui avait emménagé là-bas quelques mois plus tôt avec son mari et son nouveau né. Sa valise dans une main et la cage de ses petites créatures dans l'autre, la jeune femme marchait d'un pas enthousiaste vers l'aéroport de Londres pour prendre son avion qui partirait dans une heure. Le temps de passer auprès de la douane et des contrôleurs, la jeune femme arriva vite dans son avion tandis que ses bagages partaient à la soute.

Le trajet entre Londres et Rome fut rapide pour l'australienne qui récupéra vite ses affaires avant de retrouver sa cousine qui l'attendait sur le parking. Parcourant les quelques mètres qui les séparaient, Merit la serra dans ses bras avant d'entrer dans la voiture afin de rejoindre la maison où elle allait séjourner durant une petite semaine. Ce n'est que quelques heures après, une fois installée que l'ancienne Gryffondor pu enfin profiter du soleil italien.

***

Trois jours étaient passés depuis l'arrivée de Merit dans une petite ville située à quelques kilomètres de Rome. Aujourd'hui, la jeune femme avait décidé d'aller faire un tour dans la grande capitale italienne. Les magasins, les restaurants et les lieux touristiques l'attiraient énormément et il était temps de profiter de tout ça maintenant qu'elle était en vacances. Passant d'abord par de grands magasins où elle dépensa pas mal d'argent, avant de faire une pause en allant s'assoir à une terrasse non loin de là. Elle y commanda rapidement une glace et un cocktail non alcoolisé tout en admirant le paysage.

Tandis qu'elle dégustait tranquillement sa glace, un enfant passa près d'elle et buta dans la chaise qui se trouvait là, la faisant alors basculer. Pour la retenir, l'australienne se pencha en avant, mais, complètement fondue, sa glace tomba malheureusement par la même occasion sur la personne assise à côté d'elle. Se levant brusquement, elle s'approcha d'elle, le visage décomposé et ne sachant pas parler italien, lui adressa quelques mots en anglais pour s'excuser.

- I'm sorry !
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Eléane Lestrange, Mar 8 Juil 2014 - 13:13


Ahhhhhh, l'Italie, pays d'enfance de sa mère, avec ses si beaux paysages, l'architecture magnifique de ses bâtiments, la chaleur de son soleil quasi permanent, ses jolies rues pavées, ses vêtements aux matières nobles et riches, et surtout ses superbes chaussures, ultra chères mais tellement parfaites. Eléane avait décidé de passer seule un petit bout de vacances en Italie, ses parents avaient un grand manoir là-bas, il était situé près de Rome, l'une des plus belles villes de ce pays.

Le soleil italien la changeait du brouillard anglais, et sa chaleur sur s peau lui faisait un bien fou. Eléane sentait la chaleur des rayons du soleil lui transpercer la peau, et la réchauffer de l'intérieur, la détendant considérablement. Et elle en avait besoin, de calme et de détente après cette année mouvementée, et pleine de révision et de stresse avec ses ASPICS à passer.

C'était le début de l’après-midi, et Eléane se tenait dans le grand parc du manoir de style Renaissance. Elle était allongée au soleil, elle avait les yeux fermés et rêvassait. Elle se demandait ce qu'elle allait faire du reste de son après-midi. Elle se leva quelques instants plus tard, et monta prendre une rapide douche avant de s'habiller d'une robe légère et estivale avant de mettre ses habituels talons hauts et de prendre son sac. Elle partit en direction de Rome.

Arrivée en ville, elle regarda autours d'elle et décida de prendre quelque chose à boire et à manger avant de commencer la tournée des magasin. Elle voulait un truc de frais, il faut dire qu'avec ce temps et cette chaleur c'est ce qui était le mieux. Elle vit un petit glacier non loin de là et ce décida à y aller. Elle commanda sa glace préférée, au chocolat, et un grand jus de fruit puis elle partit s'asseoir sur la terrasse, à l'ombre d'un grand parasol.

Elle regardait les alentours, les gens qui mangeaient et buvaient sur la terrasse du petit glacier, les passants qui faisaient les magasins... Elle ne vit donc pas la chaise de sa voisine se renverser et la glace de celle-ci arriver tout droit sur le haut de sa robe. Elle sentit juste une chose gelée venir s'écraser sur elle et donc elle baissa ses yeux regardant sa robe ruinée. Elle sentit une forte rage l'envahir, personne ne touchait ou ne salissait ses vêtements, personne !

Elle regarda autours d'elle pour savoir qui avait osé faire une chose pareille. Puis elle vit la jeune fille assise non loin d'elle se lever et venir vers elle, le visage totalement décomposé et ayant un air profondément désolé. Eléane se calma en respirant profondément, la jeune fille n'avait sûrement pas fait exprès. D'ailleurs celle-ci était arrivé près d'elle et semblait chercher ses mots avant de prononcer:

"I'm sorry !"

Rien que le ton de sa voix trahissait sa confusion et son excuse. En plus c'était une anglaise, et on ne rencontrait pas souvent des anglais ici. Eléane lui répondit donc dans la même langue, qui était  aussi accessoirement sa langue maternelle.

"Non c'est rien, un petit sort et c'est parti."

Eléane avait baissé sa tête vers la tâche et la frottait pour enlever le maximum de glace. Puis d'un coup elle releva la tête, elle venait de se souvenir de là où elle était, le Rome moldu. Elle priait pour que la brune n'est rien entendu, mais si c'était le cas, fallait qu'elle se trouve une excuse et vite, ou sinon un petit oubliette et le tour est joué. Elle observa la jeune fille sans savoir quoi faire ni quoi dire, ce qui ne lui était jamais arrivé. Alors elle attendit une réaction de sa voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Merry K. Harper, Mer 9 Juil 2014 - 23:35


De bon matin, Merit était partie de chez sa cousine afin de passer un peu de temps seule dans les ruelles de la belle Rome. Les boutiques l'avaient vite attiré et elle avait passé sa matinée dans les rayons, les tissus et les cabines d'essayages, en train de compléter sa garde robe pour son retour à Londres. Les bras chargés de sac, la jeune femme s'était ensuite dirigée vers une terrasse afin de se rafraichir. Même si le soleil n'était pas bien haut, le chaleur était déjà là. C'est donc après avoir commandé une glace que l'australienne s'était installée sur une terrasse, avant de commencer à la manger. Mais malheureusement, elle n'avait pas eu énormément de temps pour la goûter puisqu'elle venait de terminer sa route sur la robe de la jeune femme assise à côté d'elle. S'excusant avec maladresse, la jolie brune s'était rapidement levée vers cette dernière afin de l'aider.

- Non c'est rien, un petit sort et c'est parti.

Relevant brusquement la tête vers la brunette, Merit remarqua que celle ci avait la tête baissée, nettoyant avec entrain le haut de sa robe. Mais, se rendant sans doute compte de ce qu'elle avait dit, elle releva à son tour la tête. La fixant dans le blanc des yeux, la lionne s'interrogea. Elle ne l'avait jamais vu à Poudlard, et encore moins à Londres, mais elle ne pouvait qu'être une sorcière. Ca ne pouvait être autrement. Sinon elle n'aurait jamais parlé de sortilège. Soupirant, et espérant qu'elle ne se trompait pas, Merit inspira longuement avant de tendre la main vers la jeune femme qu'elle avait salit.

- Merit Sullivan. Gryffondor. Ne t'en fais pas pour ta petite gaffe, personne d'autre ne l'a entendu.

Après lui avoir adressé un sourire sincère, l'australienne attrapa son sac et s'installa finalement en fasse de la jeune femme. Elle espérait pouvoir se faire pardonner pour ce qu'elle avait fait. Même si elle savait que la tâche partirait aussi vite qu'elle était arrivée. Rompant le silence qui régnait entre les deux sorcières, la rouge et or finit par ouvrir la bouche pour inviter l'inconnue, toujours un rictus visible sur ses lèvres.

- Je peux t'offrir quelque chose pour me faire pardonner ? Et... de quelle maison es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Eléane Lestrange, Dim 13 Juil 2014 - 18:10


La jeune femme l'observais d'une manière assez étrange. Elle semblait réfléchir à quelque chose, sûrement qu'elle se demandait si elle avait bien compris se qu'elle venait d'entendre. Eléane réfléchissait rapidement à ce qu'elle pourrait dire pour se sortir de ce pétrin où elle venait de se fourrer, mais elle ne voyait qu'une chose, démentir, et si cela ne suffisait pas, elle entraînerait la jeune femme dans un endroit o on ne les verraient pas et elle lui enverrait un petit oubliette, histoire de régler la chose.

Elle s'apprêtait à ouvrir la bouche pour donner l'excuse qu'elle avait trouver, mais n'eut pas le temps de la formuler car l'autre jeune femme venait de sortir de son mutisme et répondit, en surprenant totalement l'ancienne Serpentard.

"Merit Sullivan. Gryffondor. Ne t'en fais pas pour ta petite gaffe, personne d'autre ne l'a entendu."

Elle lui tendit en même temps la main qu'Eléane serra mécaniquement, sans s'en rendre compte, trop éberluée. Puis la jeune femme, Merit donc, lui fit un sourire amicale avant de prendre son sac posé près de sa table, et s'installa en face d'Eléane. Celle-ci, n'ayant toujours pas reprit ses esprits, le silence prit place entre les deux jeune femmes. Silence que Merit ne tarda pas à rompre.

"Je peux t'offrir quelque chose pour me faire pardonner ? Et... de quelle maison es-tu ?"

La phrase eut le mérite de sortir Eléane de ses pensées. Bien que celle-ci n'arrivait toujours pas à croire à la chance qu'elle venait d'avoir. Rencontrer une anglaise, qui était en plus une sorcière, ce qui l'arrangeait bien avec la gaffe qu'elle venait de faire. Eléane se décida enfin à se sortir de son silence et fit un sourire légèrement gêné à la jeune fille assise en face d'elle.

"Moi c'est Eléane, Eléane Lestrange. Je viens de quitter Poudlard, j'étais chez les Serpentard. Merci pour ton offre, mais ça ira, je n'ai besoin de rien." Eléane lui fit un sourire de remerciement, puis continua. "Et toi, il te reste combien d'année à Poudlard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage en Italie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Voyage en Italie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.