AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 9
Voyage en Italie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard

Re: Voyage en Italie

Message par : Eléane Lestrange, Dim 13 Juil 2014 - 18:10


La jeune femme l'observais d'une manière assez étrange. Elle semblait réfléchir à quelque chose, sûrement qu'elle se demandait si elle avait bien compris se qu'elle venait d'entendre. Eléane réfléchissait rapidement à ce qu'elle pourrait dire pour se sortir de ce pétrin où elle venait de se fourrer, mais elle ne voyait qu'une chose, démentir, et si cela ne suffisait pas, elle entraînerait la jeune femme dans un endroit o on ne les verraient pas et elle lui enverrait un petit oubliette, histoire de régler la chose.

Elle s'apprêtait à ouvrir la bouche pour donner l'excuse qu'elle avait trouver, mais n'eut pas le temps de la formuler car l'autre jeune femme venait de sortir de son mutisme et répondit, en surprenant totalement l'ancienne Serpentard.

"Merit Sullivan. Gryffondor. Ne t'en fais pas pour ta petite gaffe, personne d'autre ne l'a entendu."

Elle lui tendit en même temps la main qu'Eléane serra mécaniquement, sans s'en rendre compte, trop éberluée. Puis la jeune femme, Merit donc, lui fit un sourire amicale avant de prendre son sac posé près de sa table, et s'installa en face d'Eléane. Celle-ci, n'ayant toujours pas reprit ses esprits, le silence prit place entre les deux jeune femmes. Silence que Merit ne tarda pas à rompre.

"Je peux t'offrir quelque chose pour me faire pardonner ? Et... de quelle maison es-tu ?"

La phrase eut le mérite de sortir Eléane de ses pensées. Bien que celle-ci n'arrivait toujours pas à croire à la chance qu'elle venait d'avoir. Rencontrer une anglaise, qui était en plus une sorcière, ce qui l'arrangeait bien avec la gaffe qu'elle venait de faire. Eléane se décida enfin à se sortir de son silence et fit un sourire légèrement gêné à la jeune fille assise en face d'elle.

"Moi c'est Eléane, Eléane Lestrange. Je viens de quitter Poudlard, j'étais chez les Serpentard. Merci pour ton offre, mais ça ira, je n'ai besoin de rien." Eléane lui fit un sourire de remerciement, puis continua. "Et toi, il te reste combien d'année à Poudlard ?"
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Merry K. Harper, Lun 14 Juil 2014 - 14:54


C'est avec surprise que Merit venait de découvrir, que la jeune femme sur laquelle elle avait fait tomber sa glace était en fait une sorcière. En effet, la brunette avait malencontreusement dit que la tâche partirait grâce à un sort, sans se méfier de la personne à laquelle elle s'adressait. En même temps, après avoir sûrement passé une année en compagnie de sorciers, on ne faisait plus attention à ce qu'on disait. Merit elle même aurait pu faire l'erreur. Mais bon, la vacancière avait eut la chance de tomber sur l'ancienne Gryffondor qui n'était autre qu'une sorcière qui s'était empressée de la rassurer avant de lui demander de quelle maison elle était.

- Moi c'est Eléane, Eléane Lestrange. Je viens de quitter Poudlard, j'étais chez les Serpentard. Merci pour ton offre, mais ça ira, je n'ai besoin de rien.

Ah c'était donc une ancienne Serpentard. La maison qu'elle détestait le plus. Enfin. Ce n'était pas qu'elle les détestait. Mais, tous comme ses anciens camarades Gryffondor, elle voulait être meilleure qu'eux et les battre. La coupe des 4 maisons créait toujours une rivalité entre les deux maisons opposées. Croisant ses jambes sous la table, Merit fixa son interlocutrice qui lui sourit pour la remercier avant de continuer, lui posant une question qui en un sens, faisait du mal à l'australienne.

- Et toi, il te reste combien d'années à Poudlard ?

- Et bien je n'y retourne pas... C'était ma dernière année. Mais je reste à Londres. Même si je sais que le château va me manquer.

Le départ de Poudlard avait été dur. Elle se souvenait de la veille... Son dernier repas au château, en compagnie de Violaine, gâché par ces saletés de Mangemorts. La bataille avait été rude. Les professeurs s'étaient vite défendus et avaient cherché à protéger les élèves. Mais le seule réflexe de Merit avait été de protéger Violaine, la jeune fille qu'elle gardait sous son aile depuis son arrivée à Poudlard. Par chance, la directrice avait finit par venir les aider et les avait fait sortir de la salle... c'est là que la jeune femme avait éclaté en sanglots, se rendant compte de la chance qu'elle avait eut de ressortir vivante de ce champ de bataille. En y repensant, elle revoyait les corps sans vie des élèves tomber devant elle... Secouant la tête pour chasser de son esprit ces visions, elle releva la tête vers Eléane pour briser le silence.

- Alors, qu'est ce que tu fais en Italie ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Eléane Lestrange, Dim 27 Juil 2014 - 14:23


Lorsque Eléane eut posé sa question, elle vit une petite expression de dégoût et de haine passer dans les yeux de Merit, elle avait sûrement voulu le cacher, mais la jeune Serpentard était très observatrice. Elle-même avait eut un léger moment de haine lorsque la jeune rouge et or lui avait dit sa maison, mais elle n'en avait rien laissé paraître. Après tout, très peu de monde était capable de cacher ses sentiments aux autres comme elle le faisait.

Mais en y réfléchissant, c'était surtout Poudlard qui avait engendré cette haine entre les deux maisons qui étaient devenus rivales, bien que les professeurs essayent de calmer cette constante rivalité entre les maisons, cela ne eut vraiment fonctionner avec la coupe des quatre maisons, ou la coupe de quidditch. Mais bon ça faisait des lustres que c'était ainsi, et ça n'allait pas changer maintenant. Et puis, personne n'avait envie de changer ça.

Eléane sortit ses pensées de sa tête et posa une nouvelle question à la Gryffondor. Cette question eut l'air de lui faire du mal, elle semblait partie loin dans ses pensées, qui devaient vraiment être tristes vu la tête qu'elle faisait. Elle semblait même être sur le point de se mettre à pleurer. Eléane comprit pourquoi lorsque Merit sortit de ses pensées et lui répondit.

"Et bien je n'y retourne pas... C'était ma dernière année. Mais je reste à Londres. Même si je sais que le château va me manquer."

Elle devait sûrement avoir penser au dernier jour à Poudlard, lorsqu'il y avait eu l'attaque des Mangemorts. Eléane en avait entendu parler, mais elle n'était pas là, elle avait due rentrer plus tôt pour des raisons personnelles, son père était venu la chercher juste avant. Mais son frère y avait assisté. Merit continua.

"Alors, qu'est ce que tu fais en Italie ?"

"Je suis venue profiter de mes vacances sous le magnifique soleil de l'Italie. J'ai une maison de famille près d'ici. Et je suis venue la pour faire les boutiques." Eléane sourit à Merit en lançant un coup d’œil aux sacs de la jeune fille. Puis elle regarda l'heure sur sa montre sorcière. "D'ailleurs va falloir que j'y aille si je veux finir le programme que j'ai prévu. Ce fut un plaisir de te rencontrer, on se reverra sûrement à Londres."

Eléane se leva sur ces dernières paroles, et fit un signe de la main à Merit avant de tourner les talons pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Merry K. Harper, Mar 29 Juil 2014 - 14:46


Elle qui pensait passer des vacances sans magie, loin de l'Angleterre, c'était raté. Merit était finalement tombée sur une ancienne Serpentard, Eléane Lestrange. Et cette rencontre avait été assez inattendu puisque c'est seulement après avoir fait tomber sa glace sur la jeune femme que l'australienne avait découvert qui elle était. Après quelques mots échangés, la Gryffondor s'était finalement installée aux côtés de sa camarade sorcière pour discuter un peu. Ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait rencontrer des sorciers en Italie. Surtout des sorciers venant de Poudlard.

Merit avait vite découvert que la verte et argent ne retournerait pas au château l'année prochaine, ayant terminé sa scolarité tout comme la lionne qui regrettait son départ, surtout suite à la bataille qui avait eut lieu le lendemain du dernier bal de fin d'année auquel Merit avait pu assister. Elle revoyait encore les élèves se faire tuer sous ses yeux... et sa seule action avait été de sortir Violaine de là, protectrice envers elle depuis son arrivée. Soupirant suite à ce mauvais souvenir, la rouge et or releva les yeux vers la sorcière, attendant sa réponse à la question qu'elle lui avait posé quelques secondes plus tôt.

- Je suis venue profiter de mes vacances sous le magnifique soleil de l'Italie. J'ai une maison de famille près d'ici. Et je suis venue là pour faire les boutiques. D'ailleurs va falloir que j'y aille si je veux finir le programme que j'ai prévu. Ce fut un plaisir de te rencontrer, on se reverra sûrement à Londres.

Eléane avait jeté un coup d'oeil à sa montre et s'était sûrement rendue compte de l'heure qu'il était. Merit elle même n'était sûrement pas en avance et allait devoir prendre le chemin du retour à son tour. Sans tarder, elle salua Eléane, gratifiant ses paroles d'un sourire, et partit à l'opposé de la direction qu'avait prise la Serpentard. Dans son sac se trouvait le cadeau qu'elle avait acheté pour le nouveau né de sa cousine. Il était temps de lui offrir.

Fin du RP

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
November Hauswald
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Voyage en Italie

Message par : November Hauswald, Mar 19 Aoû 2014 - 9:31


Pv : John Sawyer

- Et m**** pesta November.

Elle venait de casser la fermeture éclair de son sac à dos en tentant d'y faire rentrer sa paire de dr Martens d'hiver. "Ça c'est un signe, se raisonna la jeune femme avec difficulté, t'en as pas vraiment besoin". Elle poussa un soupir et les sortit d'une main, de l'autre, elle les épousseta. C'étaient sûrement les chaussures les plus usées de Grande-Bretagne, du monde même. elle aurait pu les utiliser guise de portoloin, à la place du vieux ballon crevé, trouvé la veille dans une décharge. Les moldus ne les auraient touchées pour rien au monde. En effet : en plus d'une odeur de pieds repoussante et d'une allure plus que miteuse, les chaussures de November avaient perdu toute étanchéité le jour où elle avait décidé de vivre dans la rue. Une rangée de trous de tailles variées apparaissait sous ses semelles et des deux côtés. Elles étaient également percées d'une centaine d'épingles a nourrice et tachées de multiples traces de peinture rouge, souvenir impérissable de la repeinte de son ancien appartement.

Malgré tous les défauts que pouvaient comporter ses merveilleuses rangers la jeune femme eut énormément de mal à s'en séparer. Ses nouvelles chaussures "mi-saison" (des Dr Martens basses) qu'elles portait n'étaient pas assez confortables a son goût, mais quoi qu'il en était, elles allaient parfaitement avec sa tenue d'aujourd'hui. L'ex gryffondor était plutôt loin du style punk qu'elle arborait les jours normaux : elle partait en vacances avec John, il ne fallait pas l'effrayer dès la première journée ( Ange ). Depuis des années elle préférait s'habiller plus simplement lorsqu'elle sortait avec des amis. Non pas qu'elle ait honte de son style vestimentaire, elle était juste habituée à croire que personne ne pouvait la comprendre, même des amis très proches. Elle portait donc un t-shirt ample, blanc, déchiré a l'encolure et troué a de multiples endroits, un short en jean trop grand, comme un pantalon dont on aurait arraché le bas et un collier composé d'une chaîne très fine et d'épingles a nourrice. Ses cheveux étaient lâchés sur ses épaules et lui arrivaient au milieu du dos. (Hrp: j'ai un petit problème pour choisir l'actrice qui représentera November donc je ne sais pas encore si elle est brune ou blond platine, je pense qu'en souvenir du bon vieux temps on peut dire qu'elle est brune) elle n'avait pris que des affaires d'été, leur destination étant l'Italie.

Pendant toute la nuit, la jeune femme avait trépigné d'impatience, ne parvenant pas a trouver le sommeil, elle s'était donc baladée dans Londres et en avait profité pour partir à la recherche d'un portoloin. L'heure de départ était fixé à onze heure et demie. Elle regarda sa montre, onze heures vingt. Impatiente, elle chercha du regard quelque chose qui pourrait l'occuper et repéra un bar dans la rue en face. Un donut et un café lui feraient le plus grand bien.

***
Neuf minutes plus tard, November traversait la rue en courant, sans regarder le feu. Elle manqua de se faire renverser par une voiture mais évita le choc de justesse en sautant avec souplesse sur le capot tout en hurlant sur le conducteur à plein poumons. Elle accéléra à la vue du portoloin mais trébucha sur une pierre avant de tomber et de poser son doigt au dernier moment sur celui-ci avant qu'il ne disparaisse.

***
Quelque part sur une plage isolée de  Sardaigne, une jeune femme apparut d'on ne sait où dans le ciel et retomba violemment sur le sable fin.
November serra les dents au moment du choc, ses côtes saillantes la firent atrocement souffrir. Elle leva la tête, gémissant, puis la relâcha, enfin, elle se releva en jurant abondamment. Son sac à dos ouvert avait laissé se répandre ses affaires sur le sol pendant le trajet et exhibé ses sous-vêtements à la vue de tous, heureusement pour elle, la plage était déserte. Mais John n'allait pas tarder à arriver : les deux anciens camarades s'étaient donnés rendez-vous sur la plage pour rejoindre l'hôtel ensemble. Elle ne prit même pas la peine d'ôter le sable des ses cheveux et commença à ramasser ses petites culottes étalées au sol...
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : John Sawyer, Ven 22 Aoû 2014 - 17:33


Bon okay, John avait accepté de partir en vacances avec November. C'était d'anciens camarades de classe, sans plus, mais depuis qu'ils avaient quitté PDL ils s'étaient un peu rapprochés. En fait, quand c'était encore un Snow la jeune femme ne pouvait pas encadrer Sawyer, ni même envisager de lui adresser la parole, de son coté lui, ne parlait a personne, ou presque alors bon.  Mais depuis qu'il avait abandonné ce patronyme, découvert qui il était et tout ce qui s'en suit, les deux gryffondors avaient tissés des liens. Sauf que jamais, au grand jamais, il n'aurait pensé partir avec elle. Novy comme il l'appellait, ce qui d'ailleurs a fini par lui valloir un joyeux surnom du même acabit, les conotations en plus.  

Bref son sac de voyage était près, il était même déjà en schlapps, lunette de soleil, petit chapeau, short de saison (rose pâle) et une jolie marinière, et zou.... Maintenant fallait trouver le portoloin.

C'est là que nous retrouvons John, à quatres pattes, la tête dans les buissons, au beau milieu d'un parc de la banlieue d'Edimbourg. Il cherchait le portoloin depuis près de 30 minutes déjà. A plusieurs reprises il pensait avoir trouvé le fameux césame, mais a chaque fois, ce n'était qu'un vulgaire objet moldu égaré et usé par le temps. Ses mains devaient grouiller de bactérie et autres microbes en tout genre, avec un peu de chance il allait chopper le Sida, ou alors monseigneur Ebola.... Bon pour le SIDA il n'avait pas provoqué le destin non plus, le portoloin n'allait pas être ce vieux preservatif usagé trouvé au pied d'un arbre.... Quoique, exasperé de ne pas trouver le dit-objet, il se demandait si il se risquait à mettre la main sur le bout de caoutchouc cyliconé.  Quand soudain, entre deux remarques de passant du genre :

"Vous avez perdu quelque chose ?"
ou encore "Y'a vraiment des gens bizarres dans ce parc !"

Il fini par poser la main sur une vieille beusace pokémon.... et Pouf.... envolé. Quelque chose le choppa par l'estomac, un espèce de crochet, il tournait, tournait,  et retournait dans les airs, traversa les nuages et.... s'écroula sur le sol. Ravalant la bile qui s'était échapé de son système digestif, il inspecta le sol. C'était pas trop dur, ni trop mou, c'était chaud, et plein de petits grains. Aucun doutes possible il était sur du sable. Il pouvait même entendre le flux et le reflux des vagues. Oui ! il était arrivé a destination. Enfin si c'était une plage d'Italie. Sous les rires des mouettes, il se redressa, se secoua pour eliminer les grains de ses vetements, avant de faire quoique ce soit d'autre, il prit une bouteille d'eau qu'il avait dans son sac et s'y rinça la bouche. Hop zou.... une derniere choses a faire aussi, eliminer toutes les merdes qu'il transportait sur ses digitations, un Recurvit plus tard il repris son sac de voyage et commença a se balader sur l'étendue sableuse, à la recherche de November.

La plage était deserte, et heureusement, comment expliqué a des Moldus, que vous êtes sorciers, que vous venez de passer 1/2h à chercher une besace pokémon, que vous avez le mal du portoloin, et que vous être peut-être porteur de la peste ou une autre maladie du style, et le tout, en Itlaien, sinon c'est trop facile !

Ahhh enfin il l'aperçu, une silhouete accroupie dans le sable, les cheuveux bruns au vent.... qui rangeait des petites culottes. Ahaha ! November n'avait pas changé, toujours aussi surprenante ! Se faisant le plus discret possible il arriva derrière elle.

"Tu sais qu'avec un sortilège... comme failamalle ca irait plus vite ?" A peine avait-il terminé sa phrases que les sous-vétements affriolant de sa compagnonne trouvaient tout seul le chemin de la valise ! "Et sinon, t'as fait bon voyage, on est où ?"

Trop de questions, peut-être, mais il s'assis dans le sable et fit tomber la marinière, il faisait telement chaud, et il fallait bien penser à haller un peu cette petite peau blafarde, et potentiellement exhiber sa plastique.
Revenir en haut Aller en bas
November Hauswald
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Voyage en Italie

Message par : November Hauswald, Mar 26 Aoû 2014 - 22:04


Hrp: j'espère que la description correspondra a tes attentes d'homme viril

Il était de ces jours où November paraissait totalement ridicule. Un jour, par exemple, elle avait provoqué une bagarre pour une raison dont elle ne se souvenait même plus et s'était retrouvée les quatre fers en l'air, ridiculisée par un homme beaucoup plus fort que lui. Un autre, elle avait fait une déclaration d'amour enflammée à un certain Jaden Snowfire, a laquelle elle ne préférait pas trop penser pour l'instant. Cependant, ce jour était sûrement le pire de toute sa vie, elle se sentit complètement stupide, à genoux dans le sable, lorsque John déclara, rieur :

- Tu sais qu'avec un sortilège... comme failamalle ca irait plus vite ?


Elle sursauta. Puis soudain, ses affaires se rangèrent comme par magie dans son sac (enfin, l'expression "comme par magie" était assez ironique dans ce contexte). Elle le regarda avec une perplexité presque enfantine, se sentant rougir de honte à mesure qu'elle comprenait ce qu'il lui arrivait.

- Ah mais je.. Je.. Ouais t'as raison ouais.

La phrase la plus spirituelle de la journée venait d'être prononcée, il était maintenant question de reprendre ses esprits. Évidemment John profita de ce moment pour s'asseoir sur le sable et retirer son t-shirt afin de profiter des rayons du soleil, geste qui ne l'aidait pas beaucoup car il exhibait ainsi un corps athlétique à la pilosité entretenue qui ne manqua pas d'attirer des regards de plus en plus fréquents de la jeune femme.

- Et sinon, t'as fait bon voyage, on est où ?

Malgré sa préférence pour les hommes maigres et androgynes November ne pouvait pas s'empêcher de loucher sur un torse musclé lorsqu'elle en voyait un : Il fallait bien se faire plaisir de temps en temps. Et ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait profiter de la présence d'un homme, un vrai, la plupart de ses conquêtes étant des punk au corps presque aussi maigre que le sien. En plus John n'exhibait pas si souvent que ça sa musculature. Jusque là, l'ex gryffondor l'avait toujours cru dans la moyenne, pas spécialement musclé. Finalement elle se rendait agréablement compte qu'elle s'était trompée. Sortant enfin de sa rêverie elle répondit :

- pas trop mal, si on oublie le petit accident de tout à l'heure, rit-elle, le rouge aux joues. Je t'ai emmené en Sardaigne, à Cala Gonone. Un petit sourire satisfait s'étira sur les lèvres de la jeune lionne quand elle entendit son accent impeccable. Il faut dire qu'elle l'avait travaillé à l'avance du voyage. C'est assez paumé comme coin, continua t-elle, mais il y a des belles plages et c'est assez mignon à ce qu'il paraît. En tout cas je nous ai dégotté un super hôtel !

Tout en observant chaque courbe de la musculature de son ancien camarde avec une délectation non feinte (et une discrétion accablante), November cherchait son maillot de bain à tâtons dans son sac. Elle était si distraite qu'il lui fallut dix minutes pour se rendre compte qu'elle n'avait pas senti la texture élastique de son bikini. Elle détourna alors le regard, affolée, fouillant son sac avec empressement. Elle ne pouvait PAS oublier son deux pièces pour les vacances. C'était impossible, tout pouvait arriver, sauf ça. Comment allait elle profiter du soleil et de la mer chaude sans lui ? Il fallait qu'elle le récupère au plus vite. N'étant pourtant pas impatiente d'afficher son corps dépourvu de formes à John, elle ne pouvait tout de même pas se baigner en sous-vêtements. Enfin quoique. Peut être qu'en se creusant le cerveau elle pourrait trouver un sortilège de métamorphose adéquate à la situation. La métamorphose était sa matière de prédilection lorsqu'elle étudiait à Poudlard, il n'y avait aucune raison que ça ne marche pas (Elle pourrait d'ailleurs en profiter pour augmenter le bronzage naturel de sa peau).

Il s'agissait maintenant de trouver un endroit discret où elle pourrait se mettre en sous vêtements et opérer le sortilège sans être vue et surtout sans être surprise de John. Elle repéra un rocher assez gros pour la cacher à une dizaine de mètres environs. Priant pour que John ne la suive pas, elle dit :

- Je.. Il faut que j'aille faire quelque chose, je reviens

Une fois derrière le rocher, November se déshabilla en vitesse, priant pour qu'il n'ait pas l'idée de débarquer à ce moment là. Dans le cas contraire, elle songerait sérieusement à renoncer aux sous-vêtements.

Ça devait faire quatre fois qu'elle se retrouvait impliquée dans une situation de ce genre. Elle vivait dans la rue et quand Margaret n'était pas là, elle n'avait d'autre choix que de se changer dans un parc où elle se faisait presque à chaque fois surprendre par un moldu imprudent. Cependant, la plus marquante de ces expériences était sans doute à l'époque de son séjour à l'orphelinat : elle avait surpris un de ses camarades mâle à essayer les sous-vêtements d'une grande de l'internat. Elle ne l'avait plus jamais regardé de la même manière.

Quoi qu'il en soit, elle était à son tour en sous-vêtements en cette chaude journée d'été, jetant de temps en temps des regards inquiets vers John. Geste tout à fait inutile puisque le rocher derrière lequel elle était cachée l'empêchait d'avoir une vue sur la plage.

Sans perdre de temps, elle sortit sa baguette. Et réfléchit à un sortilège qu'elle pourrait lancer, elle essayerait d'abord sur sa vieille écharpe. Il s'agissait juste de changer la couleur et de faire apparaître quelques motifs tropicaux comme un palmier ou une noix de coco au soleil... "Non, on oublie la noix de coco" pensa t-elle.

Elle pointa sa baguette sur le morceau de laine et se concentra sur le sortilège tout en imaginant les motifs. Quelques secondes plus tard, une pléiade de fleurs hawaïennes apparurent. Satisfaite, elle annula le sortilège puis se retourna pour s'assurer qu'elle n'était pas épiée. Elle songea à enlever ses sous-vêtements pour plus de précision mais elle pensa à John. Ce fouineur de première ne tarderait pas à ramener son derrière si elle trainait trop. Dans quelle situation s'était-elle encore fourrée...
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : John Sawyer, Mar 26 Aoû 2014 - 23:05


Les coudes bien enfoncés dans le sable, John pointait son nez vers le soleil. Y'a pas a dire, c'était quand même bien mieux que Brightown, enfin que le Royaume-Uni en général, pas de grisaille, un grand soleil, et surtout pas de rosebeefs dans le coin, même personne. John aurait même pu se mettre nu, cela n'aurait pas posé le moindre problème à Sawyer, cependant la présence de November était un chouilla problématique. Surtout que la demoiselle la regardait de temps en temps, tout en lui expliquant son voyage, et où les ex-camarades se trouvaient.
Ils étaient bien en Italie, en Sardaigne, plus exactement, à Coconut's plage ou un truc du genre, il n'avait pas très bien entendu, et cela dit il s'en fichait un peu de l'endroit exact. Il était bien, et les détails, là tout de suite, c'était le moindre de ses soucis. Et elle continuait de parler, elle avait reservé un hotel plutot pas mal aussi, mais il lui faisait confiance sur ce point.
Tout en se retournant, un doute le pris. Déjà qu'elle le dévisageait, ou plutôt le reluquait sans la moindre discretion, il se demanda soudain, si elle avait reservé 1 ou 2 chambres. Ou si il y avait qu'une seule chambre, lit double, ou lits séparés. Le torse de John s'erissa a l'idée. Il s'imagina tout de suite qu'elle allait lui sauter dessus, surtout qu'elle avait le don pour n'avoir pas beaucoup de retenue et dans un excés de....d'excitation ? de libido ? ou que sais-je encore John se retrouverait à sa merci, et hop, l'affaire serait dans le sac. Grrrr, une grimace lui fendi le visage. Non pas que la demoiselle n'était pas particulièrement attirante, mais John n'était pas spécialement attiré par November, c'était pas tout a fait son style de fille, trop déglinguée de la tête. Bref la disposition de la chambre pouvait être potentiellement problématique....

"...Et, euh.... Pour l'hotel, t'as fait comment ?"

Mais November ne l'écoutait pas, elle avait le nez fourré dans dans son sac, elle cherchait quelque chose, peut-être son maillot de bain. Il se remémora le joli bazar étalé sur le sable, y avait-il un ensemble 2 pieces dans ce qu'il avait vu ? OH oui il y en avait, mais c'était plutot, des trucs en dentelles, et autres matières satinées... John se redressa en soulevant l'un de ses sourcils.... Il n'y avait jamais pensé mais est-ce que ce voyage n'était aps un prétexte pour mettre le grappin sur le jeune homme ? Surtout qu'il l'avait bien vue, le regard porté sur ses courbes. Jamais Sawyer aurait imaginé être son type de mec. A l'acoutumé, Hauswald préférait les freluquets qui s'envolent au moindre coup de vent et avec lesquels elle pouvait échanger ses slims imprimés palmiers.

"Je.. Il faut que j'aille faire quelque chose, je reviens..."

Ah okay, John fut rassuré, elle parti avec son sac, probablement pour se changer dans un coin. Enfin il se disait que c'était probablement la raison. Lui n'avait pas encore enfilé son maillot, il avait toujours son short rose pâle, mais il commençait a lui coller à la peau, tant la chaleur le faisait transpirer. Maintenant seul il pouvait se permettre de retirer son short, et se mettre maintenant en boxer, assorti à son T-shirt, la marinière qu'il avait quitté peu de temps avant.

C'était quand même super agréable, et il ne pensait déjà plus à ses idées loufoques précédentes. D'ailleurs maintenant il en souriait. Il ne savait pas ce qu'il en était en définitive, mais la situation risquait d'être assez cocace, si il restait sur ses idées, alors qu'il est tout a fait possible qu'il n'en soit rien.
Il ferma les yeux un instant, se frota le torse pour en retirer les grains coincés dans ses poils, et s'assoupi.

Quand il se reveilla, November n'était toujours pas revenue. Où était-elle passée ? Depuis combien de temps s'était-il endormi. Il avait un peu rosi.... Où était-elle encore passée !
Se redressant pour scruter les alentours, voir si elle n'était pas loin peut-être dans l'eau... Non pas la moindre trace de la jeune fille a part les empreintes laissées sur le sable chaud, en direction d'un tas de rochers.
Soupirant John suivit les traces, tout en appelant la jeune filles.

"Hauswald ? T'es passée où ? Ca y est t'es perdue ??"

Pas la moindre réponse. Tant pi il continuait à la chercher en direction des rocailles. Il regarda d'abord derrière un tas, de pierres, non rien, un autre, toujours rien, et finalement derrière un gros rocher....

"Jesus Fucking Christ !!"

November était face à lui, dans le plus simple appareil, d'ailleurs il détourna rapidement le regard, non pas qu'il y eu beaucoup de choses a observer, mais un peu de pudeur n'a jamais tué personnes. Puis il se regarda a son tour, il était en boxer, elle nu.... Oups, vu de l'exterieur, on pourrait penser que.... Et voila qu'il s'imaginait encore avec Novy en train de le violer. Finalement devant la drolerie de la situation, il fini par sourire et laisser échapper un petit rictus...

"HUmhum, je crois que je vais te laisser hein.... ihi"

Puis il reparti en direction de la plage, se demandant dans quelle tenue November allait arriver, maintenant qu'il avait tout vu, ca ne servirait plus à grand chose de le cacher....
Revenir en haut Aller en bas
November Hauswald
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Voyage en Italie

Message par : November Hauswald, Mer 27 Aoû 2014 - 11:49


Hrp: quitte à être ridicule... Razz

November était le genre de femme à ne jamais comprendre ce qui se passait autour d'elle, elle interprétait souvent très mal les signaux de drague de certains hommes et ne se rendait jamais compte de ses bourdes qui pouvaient passer pour quelque chose d'autre que ce que c'était réellement. Pas un instant elle songea que c'était le cas, même en croisant le regard suspicieux de John lorsqu'il la surprit, nue, derrière le rocher. Elle se sentait déjà assez ridicule comme ça, mais lorsque l'exclamation de son ancien camarade retentit derrière elle, la jeune femme aurait souhaité disparaître sous terre tant elle se sentait honteuse. Elle dût quand même s'empêcher de rire devant le ridicule de la situation, le "Jésus fucking christ", l'air effaré et la tenue, plus ou moins sexy -il fallait l'admettre- de John.

Mais elle ne pouvait pas rester comme ça devant lui, question de principe. C'est pour ça que quand il s'éloigna en lançant un "HUmhum, je crois que je vais te laisser hein.... ihi" d'un ton un peu plus léger, elle se précipita sur son sac, prit le plus gros morceau de tissu qu'elle pouvait trouver et se lança à sa poursuite, désireuse de se justifier. En plus, tout aujourd'hui aurait pu être pris pour une tentative de drague, ses petites culottes en dentelle qu'elle gardait dans son sac, n'ayant pas de maison où les stocker, elle pouvait juste les emmener à laver chez Margaret, son amie ne souhaitant pas que sa maison serve de placard à l'ancienne lionne. La chambre qu'elle avait réservée, une seule pour deux personnes, qui comportait cependant des lits séparés. Mais November ne savait pas tout ça, elle ne se rendait compte de rien et ne de demandait jamais si sa maladresse et ses idées loufoques pouvaient être mal interprétées par les autres. Elle vivait en quelque sorte sur une autre planète et tout ce qui lui importait à ce moment précis était de ne pas perdre un des rares amis qu'elle avait su garder. Depuis un moment, elle appréciait de plus en plus John, en partie grâce à son humour, et elle sentait que ce sentiment d'amitié était partagé depuis qu'ils avaient quitté Poudlard (pas pour le sens de l'humour hélas, celui de November étant quasi inexistant).

La décision de courir qu'elle avait prise était sûrement la pire idée de sa vie, elle n'était pas très athlétique mais surtout, elle était très maladroite depuis l'enfance. Vous ne seriez donc pas étonnés de ce qui se passa ensuite. Elle trébucha malencontreusement sur sa couverture et s'étala sur le sol dans un bruit sourd, soulevant quelques grains de sable aux passage. Contrairement à son habitude, la jeune femme se mît à rire. C'était assez étrange vu qu'elle n'avait jamais vraiment été le genre de personne qui riait de tout. C'était plutôt un rire nerveux mélangé à l'appréhension de la réaction de John, elle ne pouvait pas se relever, coincée dans sa couverture, ce qu'elle espérait en revanche, c'était que cette dernière n'ait pas dévoilé une partie de son corps trop "personnelle". Au bout de quelques minutes elle cessa de se débattre, toujours hilare et abandonna enfin l'idée de se mettre debout. Elle demeura donc sur le ventre, les côtes endolories, et se calma un peu afin de faire de dignes excuses à l'ex gryffondor.

- Écoute John je... Je ne sais pas ce que j'ai (regard qui se veut discret vers son torse), ça doit être la fatigue enfin, je suis désolée de ce que tu as vu... Mais pourquoi t'es venu voir aussi! Finit-elle, d'un ton plus léger

Maintenant que la honte était passé, elle pouvait de nouveau réfléchir normalement. Elle mît quand même un bon moment à se rendre compte qu'elle était toujours nue, étalée au sol, cachée seulement par sa couette. Elle sourit d'un air contrit puis tenta à nouveau de se libérer de l'emprise de cette stupide couette, ou peut être arriverait-elle à attraper son sac et se changer à l'intérieur de sa couverture... Mais pour ça, il lui fallait sa baguette. Elle entreprit de la chercher à tâtons de sa main libre tout en tirant sur sa prison de tissu, oubliant le fait qu'elle était extrêmement usée. Au bout d'un long moment elle trouva ce qu'elle cherchait. Un sortilège de feu qui pourrait faire un petit trou dans le vieux tissu l'aiderait à lancer un accio vers son sac. Évidemment elle ne pensa aux conséquences de ce geste que lorsque sa couette s'enflamma, la libérant de son emprise et révélant son corps maigre. Paniquée, elle dit :

- Mais c'est pas possible, j'ai la poisse ou quoi! Cache toi les yeux ajouta t-elle en se tournant vers John.

Et elle courut se jeter dans la mer, son sac à la main. Au moins elle était à l'abri de tous les regards, sauf pour ce qui était des poissons, mais qui s'intéressait à leurs états d'âme? avec leurs trois secondes de mémoire. Elle entreprit de trouver des vêtements propres, heureusement, ils n'étaient pas mouillés. Elle se félicita intérieurement d'avoir trouvé un sac étanche. Finalement elle réussit à lancer un sort à ses sous vêtements qui devinrent un magnifique maillot de bain deux pièces décoré de pois, motif un peu plus sobre qu'à sa dernière tentative.
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : John Sawyer, Dim 31 Aoû 2014 - 13:49


A Peine Sawyer était-il parti de la cachette de Novy en ricannant, que la brune c'était mis a sa poursuite enrobée dans un espèce de plèd. Et paf, ce qui devait arriver, arriva, elle s'écroula sur le sol, les pieds coincés dans les pends de sa couverture. Cela ne fit que rajouter du ridicul à la situation. John en caleçon à rayure (très sexy cela dit en passant) et November dans une vieille couverture couleur cramoisie, sur le sol, se débattant pour attraper dieu sait quoi dans son sac, tout en luttant pour le pas laisser apparaitre les parties les plus secretes de son corps- que John venait de découvrir un instant plus tôt.

"Écoute John je... Je ne sais pas ce que j'ai, ça doit être la fatigue enfin, je suis désolée de ce que tu as vu... Mais pourquoi t'es venu voir aussi!"


Tu crois qu'il ne l'avait pas vu, son regard qui le balaya de haut en bas. John ne rougit pas, il avait travaillé sur sa carrure pour justement arriver a attirer le regard. Et en vieillissant des attributs masculins avaient emergés, comme une légère toison sur son torse. Aussi, un mec poilu sans muscle, c'est un peu dégueu, un peu de sport, de l'entretien de pilosité et hop.... Voila comment on se fabrique un corps qui fait fondre un peu tout le monde. Et encore je ne vous ai pas parlé de son fessier.... D'ailleurs Hauswald était plus discrete pour reluquer son postérieur que son torse, surement parce qu'il était de dos et qu'il ne pouvait la voir.

Revenons a nos moutons, elle était donc allongée là, le bras qui garde le morceau de tissu contre elle, l'autre qui cherche avec desespoire un ensemble dans le sac, et.....

"S'il vous plait Madame ! Couvrezi ce sein que je ne saurais voir !"

John detourna une nouvelle fois le regard, tout en pouffant. Hauswald était vraiment une branquignole en puissance, lui avait quand même dégluti son petit déjeuné a cause du portoloin, mais au moins, personne n'en avait était témoin...

Mais c'est pas possible, j'ai la poisse ou quoi! Cache toi les yeux


Elle se leva, se libera de son plèd et fila droit dans l'eau, avec son sac. Okay tout allait être mouillé. Soit... John la laissa minutes, le temps pour elle de retrouver une tenue un peu plus descente, puis il la rejoignit.

Quelques pas dans l'eau, et voila qu'il en avait jusqu'au nombril... La seule chose qu'il n'avait pas prévue, son caleçon. Ba oui même si y'a des petites rayures bleues, le reste est blanc, et le blanc a tendance à devenir transparent quand il est mouillé. Cela ne poserait pas de problème si l'eau n'avait pas été turquoise et limpide. Heureusement pour lui, l'eau n'était aps froide, et l'escargot n'était pas rentré dans sa coquille... John hésita un instant, allait-il se changer ? Un sortilège pour cacher son intimité ? Et puis, finalement, non, il allait maintenant être a égalité avec Hauswald. Cela dit, il ne dira rien. Son ancienne camarade le remarquera assez rapidement, avec l'eau ruisselant sur son corps athlétique, Novy risquait de jeter des coups d'oeil de plus en plus insistant.
Sawyer attendait sa réaction tout en rigolant interieurement....
Revenir en haut Aller en bas
November Hauswald
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Voyage en Italie

Message par : November Hauswald, Jeu 4 Sep 2014 - 18:53


Désolée pour ce rp nul, pas trop d'inspi

Finalement ces vacances n'étaient pas de tout repos, heureusement que November avait l'habitude de ce genre de péripéties. L'avantage de se fourrer à chaque fois dans des situations étranges était qu'elle ne s'étonnait plus de rien. M'enfin cela ne l'avait pas empêchée de manifester une certaine pudeur lorsqu'elle s'était fait surprendre par John derrière le rocher. Contrairement à d'autres personnes, la maladresse de la rouge et or ne la rendait pas touchante -évidemment elle n'avait pas le corps et la paire de seins qui attiraient la compassion- mais elle était tellement perdue que ça en devenait risible. John quand à lui paraissait beaucoup plus posé. Malgré sa tendance à exhiber sa musculature à tout va. Sa toison de taille moyenne était celle d'un homme contrôlant à cent pour cent son apparence physique.. C'était aussi le cas de November, mais dans une voie plus dangereuse.

Quoi qu'il en soit, L'homme dans toute sa virilité arrivait à grand pas pour la rejoindre dans l'eau. En son for intérieur l'ex gryffondor fut soulagée qu'il n'ait pas encore eu l'idée de s'enfuir. En fait la situation semblait plutôt l'amuser, ce qui ne la rassurait qu'à moitié : elle savait qu'il était capable de beaucoup de choses pour rigoler. De toute façon, il pouvait faire ce qu'il voulait, la jeune femme était convaincue de ne pas tomber plus bas.

Pendant qu'elle réfléchissait son ex-camarade était arrivé à sa hauteur et le coup d'œil amusé qu'il jeta sous sa ceinture lui fit baisser les yeux à son tour. Elle leva le regard vers le jeune homme et rougit, il était d'une imbécilité affligeante de se monter aussi étonnée par la situation alors qu'elle venait à peine de se faire surprendre nue en train d'essayer de jeter un sort à un soutien-gorge. Elle détourna innocemment le regard et commença sérieusement à douter de sa capacité à paraître décontractée en société. Pour cacher sa gène -et à la fois son corps d'anorexique- elle plongea sous l'eau. Celle-ci était fraîche, ce qui apaisa son visage en feu. Enfin, elle sortit la tête de l'eau, ramenant ses cheveux en arrière dans un geste qui lui paraissait plutôt sexy. Elle remarqua cependant très vite que les réalisateurs de films omettaient certains détails dans ce genre de scènes comme l'eau salée qui pique les yeux et le poids du patrimoine capillaire -alourdi par l'eau- de la fille qui provoque un léger déséquilibre suivi d'une chute en arrière. La jeune femme tomba donc dans un léger bruit de clapotis puis ressortit en riant. Quand soudain, elle eut une idée qui pourrait peut-être détendre l'atmosphère après les événements précédents :

- j'aimerais bien savoir comment ta carrure d'athlète résisterait à une course ! le défia t-elle

Puis elle se jeta dans l'eau avec la grâce d'une nageuse du dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
John Sawyer
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : John Sawyer, Mer 24 Sep 2014 - 15:33


Désolé pour l'attente, rentrée chargée Wink

John était donc là, dans l'eau, son petit caleçon marin virant au transparant.... November elle... faisait mine de ne rien voir, mais il avait bien noté, comme depuis son arrivée, son regard sur son corps. Bientôt il n'aurait plus aucun secret pour son ancienne camarade. En même temps ainsi il arrivaient a égalité. Puis sans demander son reste, la fausse anorexique se jeta encore plus a l'eau tout en défiant le jeune homme de la suivre à la nage. John soupira, puis, la suivit, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il était déjà à hauteur de Novy. Sawyer se stopa donc net, mais trop tard il l'avait déjà dépassé de quelques bons mètres.
Battant des pieds pour se maintenir à flot, il attendit la demoiselle.

"Bon maintenant que tu as perdu, on continue ou pas ?

Mais devant la mine essoufflée de sa charmante amie, Sawyer conclu qu'ils n'allaient pas poursuivre le challenge. Du coup il fit marche arrière, et reparti en direction de la plage. En passant à coté d'Hauswald, il fit exprès de taper encore plus des pieds afin de l'éclabousser.

Continuant son chemin, Sawyer ne s'était pas rendu compte que... dans sa fougue de nageur, il avait commencé à perdre son habit. Et maintenant qu'il avait mis un peu plus d'energie, afin d'eclabousser l'autre, il l'avait fait passer du milieu des fesses au bas des cuisses. Et maintenant.... zoup, il s'était carrement fait la malle. Mince alors.... L'eau a hauteur de hanche, il se redressa, toujours sans constater l'absence de son boxer, il sorti de l'eau, et se dirigea vers sa serviette pour se prélasser sous les rayons du soleil italien.

Se posant ventre contre terre, il se rendit enfin compte qu'il était maintenant nu, le contact du tissu et de son sexe lui fit enfin "tilt.
Regardant derrière lui, il ne vit pas November dans le coin, enfin si elle y était, qu'est ce que cela aurait changé ? Ne l'avait-elle aps déjà vu. Il ouvrit donc sa beusace, et en tira un short de bain pour l'enfiler.
Une fois revétu, il fit un grand signe de bras à Hauswald tout en lui criant :

"Heeeeyyyb ! Tu peux chercher mon Calbart qui doit flotter à quelque part dans l'eau ? Je crois que je l'ai perdu !"

rp pas terrible non plus...
Revenir en haut Aller en bas
November Hauswald
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Voyage en Italie

Message par : November Hauswald, Lun 20 Oct 2014 - 0:05


Lorsque November sortit la tête de l'eau, elle était tellement essoufflée qu'elle ne put pas faire un pas de plus. Elle sentait sa tête tourner. Et sous le soleil elle vit John, l'air arrogant, qui l'attendait, sans montrer le moindre signe de fatigue. "Bon maintenant que tu as perdu, on continue ou pas ?". De mauvaise foi, Novie donna un coup de main sur la surface de l'eau qui clapota, quelques gouttes se soulevèrent, et elle fut ridiculement joyeuse quand l'une d'elle rebondit sur le torse à moitié velu de John. "Crétin" murmura t-elle, semi-affectueusement. Il remonta calmement sur la plage sans se rendre compte qu'il était en train de perdre son caleçon, la rouge et or voulut le prévenir mais elle se rasséréna. Elle avait fait assez de bêtise pour aujourd'hui, et puis, qu'y avait-il de mal à reluquer le derrière de Snow pendant qu'il marchait ? Il ne pouvait pas la surprendre, de dos. Mais il valait quand même mieux jouer la sécurité : elle feignit de scruter l'horizon lorsqu'il la héla : "Heeeeyyyb ! Tu peux chercher mon Calbart qui doit flotter à quelque part dans l'eau ? Je crois que je l'ai perdu !"

"Nan mais c'est dingue ça, tu peux pas aller le chercher toi-même !" cria la jeune femme d'un ton faussement autoritaire. Elle était plutôt heureuse qu'il se soit rhabillé en vitesse, au moins elle n'aurait pas à feindre l'ignorance. Elle avait juste à se comporter le plus naturellement du monde en faisant croire qu'elle n'avait rien vu. Pour une fois, elle était persuadée d'être totalement crédible.  Elle marcha quelques secondes dans l'eau, son sac à la main, puis sortit sa baguette "Accio caleçon" lorsqu'elle sentit le morceau de tissu dans sa main, elle la referma rapidement. En examinant sa trouvaille elle remarqua qu'elle tenait non pas un mais deux caleçons. Surprise, elle écarquilla les yeux : décidément, beaucoup de vacanciers perdaient leurs sous-vêtements dans la mer ! Elle n'osa pas relancer le sortilège pour vérifier. Quant à savoir lequel était à John, ça serait une autre paire de manches. Elle crut quand même se souvenir que son caleçon était rayé. Soudain dégoûtée par le deuxième exemplaire qu'elle tenait, elle le jeta en vitesse dans l'eau claire puis entreprit de ramener ses jambes lourdes de fatigue (merci la nage !) jusqu'à sa serviette. Elle la secoua, puis s'arrangea, rancunière, à ce que le sable vole en direction de John. Elle l'étala ensuite, s'allongea de tout son long sur le tissu et tourna la tête vers le gryffon. "Alors comment ça va en ce moment ?" La question était tout sauf intéressante. Cependant, elle était plutôt soulagée de revenir à un sujet de conversation normal après les péripéties de tout à l'heure. Elle essaya de réguler ses regards vers le corps de John et lui sourit d'une façon qu'elle estimait potable.

Désolée pour le retard et pour ce petit rp...
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Voyage en Italie

Message par : Damien J. Eales, Ven 3 Avr 2015 - 18:08


--------Je te l'avais promis ! - [PV avec Astrid N. Reckless.]
[Accord d'Astrid pour utiliser son libre arbitre.]




Enfin ! Nous voici enfin arrivés à notre destination, dans ce pays qui avait tant fait rêver celle qui était comme une sœur pour moi lorsque je lui en avait parlés lors de nos retrouvailles. Dire que cela remontait déjà à quelques années... depuis, pas mal de choses avaient changées, comme le fait que j'étais à présent Auror titulaire, un véritable accomplissement pour moi qui rêvais de cela depuis si longtemps. Et pour ce qui était d'Astrid, et bien... cette dernière avait désormais dix-sept ans, comme quoi, ça poussait vite ces petites choses-là ! J'avais l'impression que notre rencontre remontait à il y a quelques jours à peine et pourtant, c'était loin, très loin d'être le cas. Ce n'était pas pour me rajeunir ce genre d'histoire ! Dire que maintenant, j'étais un adulte représentant l'autorité, quelqu'un de responsable avec une situation financière stable... le temps passait bien trop vite. Nous nous trouvions donc à l'aéroport - tout simplement parce que je n'étais pas en mesure de transplaner et puis aussi parce que prendre l'avion donnait vraiment une sensation de voyage - venant tout juste de récupérer nos sacs dans lesquels se trouvait tout ce dont nous aurions besoin pour rester ici une semaine... enfin... ça c'était la version officielle puisqu'en réalité, le voyage allait être bien plus long, mais ça, c'était une surprise que je lui annoncerais quand bon me semblera.


Pour l'heure, nous nous dirigeons donc rapidement à l'extérieur de l'aéroport - enfin, pour être exact, je me contentais de suivre celle qui était comme une petite sœur pour moi, cette dernière étant presque en train de courir vers la sortie - pour enfin véritablement profiter du fait que nous étions réellement arrivé à destination. Il y a quelques années d'ici, j'étais venu en ce lieu précis afin d'en savoir plus concernant ma famille, ces derniers ayant beaucoup voyagé, j'ai du marcher sur leurs traces pour découvrir des choses les concernant et finalement remonter leurs pistes. Mais cette fois-ci, j'étais ici pour me ressourcer, pour prendre un repos bien mérité en compagnie d'Astrid. Je jetais d'ailleurs un regard à cette dernière, essayant de décrypter ce qu'elle pouvait bien penser en ce moment.


D A M I E N ---E A L E S
Alors, c'est qui le meilleur ? Dis-le.


Lui lançant un sourire amusé, j'observais le décor qui se dressait devant nous en prenant bien soin d'examiner le moindre détail, comme si j'essayais de déceler la moindre activité suspecte en ce lieu, à croire que j'étais bien trop à fond dans mon métier au point où je faisait l'Auror même quand il n'y avait aucune raison valable. D'autant plus que, même s'il devait y avoir des sorciers ici, j'imagine qu'ils n'étaient qu'une petite minorité et quand bien même il viendrait à se produire quelque chose, je n'avais qu'à dégainer ma baguette et l'histoire était réglée en quelques mouvements seulement.


D A M I E N ---E A L E S
Bon, on va quand même éviter de rester planter là je crois. On va se débarrasser de nos sacs pour ensuite visiter ?


Je savais parfaitement qu'elle mourrait d'envie de se balader, qui aurait envie de rester enfermer dès le début des vacances ? Pas la moindre personne censée à vrai dire. Mais avant cela, l'idéal était de nous débarrasser de tout ce que nous avions pour l'instant avec nous et fort heureusement pour nous, notre logement n'était pas bien loin, à tel point que nous pouvions facilement nous y rendre à pied.



DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage en Italie

Message par : Astrid N. Reckless, Dim 12 Avr 2015 - 13:18


PV with Damien J. Eales.

Enfin ! Nous étions enfin arrivés en Italie, pays qui m'avait tant fait rêvée et dont il m'avait parlé lors de nos retrouvailles. Attendre les vacances pour s'envoler vers d'autres contrées avait était insupportable tellement j'étais pressée, sachant que j'étais loin de posséder une once de patience. Et aujourd'hui, j'étais plus excitée que jamais. Et je ne venais pas avec n'importe qui, mais avec Damien, celui que je considérais comme mon grand-frère, sur qui je savais que je pouvais toujours compté. Ellie avait finalement accepté que je parte pour l'étranger, sans doute ne s'était-il pas montré réticent parce que Damien était devenu un adulte responsable et un Auror, qui plus est. Et il fallait l'avouer, le jeune homme savait se mettre les grands-pères inquiets pour leur petite fille adorée dans sa poche. On se voyait peu souvent, moi à cause des cours et lui à cause de son métier, mais on essayer de se retrouver le plus souvent possible, en particulier lors des week-ends à Pré-au-Lard. Cela me faisait tout drôle de me dire qu'il y a quelques années seulement, je n'étais qu'une jeune première année perdue dans les couloirs d'un château immense et qu'un grand brun, à Gryffondor lui aussi, était venue me porter de l'aide. On ne se rend jamais vraiment compte à quel point certaines rencontres sont importantes au moment où on les fait. Nous avions donc prit l'avion, cet engin moldu, et le moyen de transport en lui-même avait le goût des vacances. On saisit ensuite nos sacs et je jetai le mien sur mon épaule et m'empressai de quitter l'aéroport, endroit qui était trop bondé et bruyant pour moi, Damien dans mon sillage. Il faisait bien plus beau ici que dans mon Angleterre bien aimée, le soleil chauffait doucement mon visage. On était enfin en vacance. J'étais excitée, pressée de tout voir et d'enfin profitée de cette semaine pour me détendre et passer du temps avec mon frère de cœur, loin des Aspics en vue, des nouvelles règles strictes de ce vieillard de Kholov et de mes soucis paternels. Je me sentais plus libre, plus légère. Je regardai l'horizon, un sourire radieux aux lèvres.

« Alors, c'est qui le meilleur ? Dis-le. »
Me demanda Damien, amusé.

J'éclatai de rire. Ce n'était pas la modestie qui l'étouffait !

« Je crois bien que c'est toi... j'sais pas trop. Faites gaffe à ne pas prendre la grosse tête, Mister Eales. » le taquinai-je.

Je l'observai, il semblait scannait le paysage du regard, l'air sérieux, comme si il n'avait toujours pas mis en mode off l'Auror qui était en lui. J'imagine que ça revenait un peu à un réflexe à force de traquer les criminels et de faire respecter la loi. J'étais bien décidée à le dérider, on était en vacances tout de même !

« Bon, on va quand même éviter de rester planter là je crois. On va se débarrasser de nos sacs pour ensuite visiter ? »

« Ouep, allons-y ! »
Répondis-je aussitôt avec un enthousiasme grandissant.

Je brûlai d'envie de me promenai et de tout découvrir de ce pays dont le vague aperçu que j'avais était magnifique. Je refusai de perdre une seconde enfermée à l'intérieur ! Je suivis Damien, pour nous rendre vers notre logement. Je fus agréablement surprise de voir que notre destination n'était pas très loin. C'était un charmant petit hôtel, une vieille femme  nous donna deux clés à l'accueil, celles de deux chambres côte à côte. J'entrai dans la mienne et posai mon sac à côté du lit, je le viderai ce soir. C'était sympa, aussitôt que j'eu repérée l'endroit où j'allais dormir pendant une semaine, je me précipitai dans celle de Damien sans frapper, où je sautais sur le lit.

« Alors, tu bouges ? J'ai hâte d'aller me balader ! »
M'exclamai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 26
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Voyage en Italie

Message par : Mangemort 26, Dim 16 Aoû 2015 - 17:05


Post Unique


Je n'aimais pas l'Italie. Pourquoi une telle popularité dans le cœur des touristes ? Qu'y avait-il donc d'intéressant dans ce pays en dehors des italiennes ? J'étais assis sur le rebords de la fenêtre, une bouteille d'eau glacée à la main, le regard perdu dans le ciel étoilé. Les rues de la ville s'étendaient sous moi, Florence, cette ville ne me rappelait que trop peu de bons souvenirs. Je regardais les passant trois étages plus bas, malgré l'heure tardive les rues étaient encore animées. Un clocher non loin sonna deux heures, j'avais perdu du temps. Mon regard tenta de percer les ténèbres pour reconnaître les rues mais rien n'y faisait, j'avais suivis mes proies jusqu'ici sans avoir la moindre idée du lieu où je me rendais. Je porta la bouteille à mes lèvres, tentant de me désaltérer. Il faisait nuit depuis longtemps maintenant mais la chaleur restait pourtant étouffante.

Deux bras nus s'enroulèrent autours de mon torse, une poitrine se pressant contre mon dos. Son parfum, en grande partie masqué par l'odeur enivrante de l'alcool, atteint mes oreilles avant sa voix. J'étais totalement incapable de me rappeler son prénom, ou plutôt je ne souvenais du nom mais n'étais pas certain que c'était à elle que je devais l'associer. Je ne pouvais m'empêcher de sourire en l'entendant bafouiller dans un anglais approximatif, un fort accent montrant sans difficulté qu'elle ne maîtrisait pas le moins du monde cette langue. C'était amusant, l'on ne parlait pas la même langue, ne se comprenant que partiellement et pourtant je n'avais eut aucune difficulté à me faire conduire ici. Une belle gueule associé au charme de l'étranger, voilà qui fonctionnait toujours.

" Tu dors pas ? Toi encore en forme ? Peut-être on peut éveiller Maria ? "

Je tournais mon regard vers elle, puis vers la silhouette allongée sur le lit. Si celle qui dormait était Maria, celle qui me proposait de la rejoindre à nouveau dans la chambre devait être Melissa. Ou Mélina ? Quelqu'un chose approchant de cela en tout cas. Je m'extirpais de la fenêtre, la suivant dans la chambre avant de retourner vers mon sac, récupérant au passage mes vêtements traînant au sol, fouillant dans les poches.

" Tu veux pas t'amuser un peu ?

- Vous êtes coloc toutes les deux ?

- Coloc ? Je pas connais ce mot.

- Je ne connais pas...

- Quoi ?

- On dit... Peu importe, oublie.
"

Je pouvais lire une certaine décision dans ses yeux lorsqu'elle me vit remettre mes vêtements après en avoir extirpé ma baguette. Sans doute se demandait-elle pourquoi je me baladais avec un bout de bois dans ma poche mais surtout la jeune italienne devait commencer à penser que j'étais moins amusant que je n'en avais eut l'air dans ce bar où elle et son ami avaient croisées ma route. Les pauvres. Une fois habillé, portant un simple t-shirt noir par dessus un pantalon de la même couleur, j'ouvris le sac jusqu'à présent au pied du lit, toujours sans accorder un regard aux deux jeunes femmes, la première m'observant en ayant l'air de s'ennuyer ferme tandis que l'autre dormais toujours à point fermé, visiblement épuisé. Au moins sa dernière soirée aura été agréable, dommage que l'autre ne se soit pas également endormis.

J'extirpais du sac mon masque noir, il était grand temps de reprendre ma véritable identité. A peine le masque enfilé, je pointais la baguette sur la dénommée Maria, m'assurant que son sommeil perdure plusieurs heures encore. La seconde s'approcha, surprise.

" Peter ?

- Je ne m'appelle pas Peter...
"

Un éclair rouge la frappa en pleine poitrine, l'assommant aussitôt. Je me saisis de chacune d'elle par les épaules, me concentrant sur la destination, je devais prendre mon temps, la distance étant particulièrement longue pour retourner au vieux chêne... Je finis par transplaner en emportant mes deux victimes, la nuit ne durerait pas éternellement, je n'avais plus de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage en Italie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 9

 Voyage en Italie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.