AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 15
La maison en ruine
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: La maison en ruine

Message par : Evan, Mer 22 Avr 2009 - 0:08


Après avoir fait son compliment à la charmante demoiselle qui l’accompagnait, il vit une jeune première année qui le montrait du doigt. Il n’aimait pas cette forme d’irrespect et entendait bien lui faire savoir, surtout avec l’alcool qu’il avait dans le sang. Enfin il présumait que c’était une jeune femme, vu qu’il voyait un peu flou, il pouvait tout aussi bien confondre à cette heure-ci…

- EH OH TOI ! QU’EST-CE QUE TU REGARDES ? AMUZE-TOI DONC AVEC TES BOULETS DE COPAINS ! J’SAIS QUE CHUI BEAU MAIS QUAND MÊME ! BOUGE OU JE T’AVADAKEDAVRISE PETITE !

Il n’aimait pas qu’on le juge du regard comme pour le rabaisser, où qu’on le montre du doigt, c’était impoli pour lui, même si sa réaction l’était tout autant. C’est alors qu’il se sentit tirer par la manche plutôt fort…

- YOUHOUUUUUUUUUU JE VOLLLLLLLLEEEEEEEEEEEEEEE ! Il retourna alors sa tête vers Fani et vit que c’était la demoiselle qui l’emmenait par le bras en hors de la salle. Quand ils furent au dehors, l’air frais (en tous cas vis-à-vis de la température à l’intérieur de la salle) calma Evan quelque peu. La pression redescendit d’un cran, comme s’il dessaoulait un peu maintenant qu’il était à l’extérieur.

- MERD* ! J’ai renversé la moitié de mon verre. Dommage car il est vachement bon leur whisky, j’en veux bien tous les jours du comme ça ! Fani fit venir plein de bouteilles jusqu’à eux, dévalisant une partie de la salle de bal, et entama un trie, afin qu’ils ne se retrouvent pas, pour leur plus grand malheur, à boire du soda au lieu de boire de l’alcool.

-Dis moi jeune homme, Jus d'orange, non, ça te dirait pas d'aller faire un tour? Vodka hum oui je garde, genre dans les rues de pré au lard ou un truc du genre, cidre...pas assez fort hop!

Il s’arrêta réfléchir un instant, il commençait à bien connaître les rues de Pré-au-Lard, il vivait en exil dans les hauteurs du petit village. Mais bon à cette heure au moins, ils seraient libre de faire ce qu’ils veulent. Et puis il avait envie de continuer la soirée avec la Gryffondor, peu importe ce que la soirée occasionnerait. Les vapeurs de l’alcool s’estompait un peu, mais un il avait toujours un sentiment étrange de flottement et d’égarement, comme s’il avait un autre effet que le whisky.

- D’accord va pour Pré-au-Lard ! On trouvera bien un coin ou s’amuser une fois là-haut.

Les bouteilles s’entassaient devant Fani, faisant un beau petit tas à boire. La jeune femme expulsa tous les jus d’orange et autres, en fait tout ce qui n’avait pas un degré suffisamment élevé d’alcool. Les bouteilles valsaient dans tous les sens, répandant leur contenu là où elles tombaient. Evan s’empressa de terminer son verre pour s’en remplir un nouveau de whisky. Il resservit par la même occasion Fani, même si son verre n’était pas tout à fait vide. Ils trinquèrent de nouveau « A notre Zanté », comme le dit Evan, puis ils se mirent alors en marche, quittant l’enceinte de Poudlard pour aller rejoindre Pré-au-Lard. Il observa un instant le ciel étoilée. Il adorait vraiment la beauté nocturne et même avec un coup dans le nez, il arriva encore à puiser de l’inspiration en contemplant le ciel. Il pris le bras de Fani pour faire la route, les bouteilles les suivants. Ils riaient tous les deux en discutant de plusieurs sujets, combats ou autre qu’ils avaient menés. Il savait qu’il y avait une petite maison abandonnée sans toit non loin de Pré-au-Lard, il y était d’ailleurs aller il y a peu. C’est là qu’il comptait emmener Fani, pour être un peu à l’écart de tous les sorciers vivant dans le village. Au moins, la petite maison était reculée et leur permettrait de faire ce qu’ils veulent. Quand ils furent arrivés, après nombreux fous rires et discussions, il présenta les lieux après avoir lâché le bras de Fani.

- Et voilà un palace quatre étoiles ! Il espérait que ça ne décevrait pas la jeune femme qu’il l’aie emmener dans un coin si reculée et où l’activité était peu nombreuse. - Au moins ici, on pourra s’amuser tranquillement, et on pourra attaquer librement le moindre innocent qui oserait s’aventurer par ici ! De leur position et avec la lumière qu’offrait la lune, ils pouvaient voir les maisons du petit village qui n’était pas si loin que ça. Au moins, si Fani souhaitait aller ailleurs, ils pourraient toujours se déplacer. Evan pensait déjà à envoyer les futurs cadavres de bouteilles avec un « expluso » sur les maisons, il avait envie de s’amuser, de combattre, de faire tout et rien, certaines choses non prononçables…

- Récurvite ! Evan avait lancé le sort sur un vieux canapé tout périmé, ce qui lui redonna une nouvelle jeunesse. Un coup de baguette supplémentaire lui permit de lui redonner un état proche du neuf, et ils purent s’asseoir tous les deux dessus. Fani fit atterrir les bouteilles devant elle. Ils allaient pouvoir continuer la soirée tranquillement.

- Et sinon, ça se passe bien avec Bako ? Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait demandé ça. Il n’était pas très doué pour faire la conversation, et c’est la seule chose qui lui passa par la tête sur le moment…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: La maison en ruine

Message par : Kaya Adams, Jeu 5 Nov 2009 - 17:48


(Avec l'accord de Mélina pour la déplacer)
(Rp privé merci de ne pas s'incruster à par pour Aris)


Le jour venait a peine de se lever, qu’Alliison était déjà debout. Aujourd’hui, elle allait à Pré au lard le village près du collège et pas question d’arriver en retard ! La Poufsouffle s’habilla sans faire de bruits, et descendit dans la salle commune, pour s’asseoir près du feu. Alliison en cette période d’examen se réveillait de bonne heure. Elle travaillait beaucoup pour enfin pouvoir passer en troisième année. Elle pensait avoir réussis tous ces examen sauf peut-être la botanique. Elle réfléchit quelques instants a tout et a rien et quand elle revient a la réalité la matinée était bien entamer.

-Oh non c’est pas possible je me lève exprès plus tôt pour ne pas raté le départ et voila ce qui arrive.

Elle courut a moitié dans les escaliers pour arrivé dans la cour essoufflée. Il y avait une foule d’élèves et Alliison avait l’impression qu’elle allait se perdre. Elle « entra » donc dans cette foule en se frayant un chemin et reconnut Mélina Discrète aussi perdu qu’elle.

-Coucou Mélina, sa va ? Toi aussi tu vas à Pré au lard ?

Alliison remarqua l’air triste de son amies, mais préféra ne pas poser de questions a se sujet. La jeune fille espérait qu’elles bien s’amuser toutes les deux a Pré au lard.

Sa te dit de faire les boutiques ensemble ? On s’amuseras bien comme sa !



Alliison se fit bousculer par une jeune fille qui avait l’air gentille. Mais qui était de Serpentard. Alliison ne les appréciait pas vraiment mais elle n’allait pas les énerver. Elle aimerais savoir ce que Mélina en pensait alors elle dit :

Tu aimes bien les Serpentards ?



Enfin les premiers élèves commencèrent à avancer. Arriver à Pré au lard les deux jeunes filles commencèrent a faire les boutiques ensembles. Puis après quelques achats elles voulurent aller au trois balais mais Alliison remarqua deux hommes se disputer. Mélina aussi les avait vu.

On les suit ?

Sans attendre la réponse de Mélina le coté curieuse d’Alliison reprit le dessus et elle prit Mélina par le bras et avança vers les deux hommes sans se faire remarquer.


Dernière édition par Alliison le Ven 6 Nov 2009 - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: La maison en ruine

Message par : Mélina Kuders, Jeu 5 Nov 2009 - 18:55


Maintenant que Mélina était en deuxième année, elle pouvait se rendre à Pré-au-lard. Elle était ravie de pouvoir y aller car elle aimait bien faire les boutiques.
La veille de cette sortie, il mit son réveil mais trop tôt car elle voulait dormir un peu. Pour une fois qu'elle n'était pas obligée de lever trop tôt pour aller en cours ou pour réviser, elle n'allait pas priver d'un peu plus de sommeil.

Cependant, ce matin de détente commença plus tôt qu'elle ne l'aurait voulue. En effet, Mélina ouvrit les yeux et vit son réveil indiquer 7 heure, alors qu'elle l'avait réglé pour 8h30, mais elle n'avait plus sommeil. Elle se leva, prit sa douche et choisit une tenue adéquate à un temps assez maussade, ce qui était normal à l'automne. Puis, elle prit son sac à dos et son livre de potion car elle voulait réviser son cours avant d'aller à Pré-au-lard et elle descendit dans la salle commune. Elle s'installa au coin du feu et ouvrit son livre.

A 9 heure, elle mit son livre dans son sac et elle sortit de la salle commune pour se rendre aux abords du château où les élèves devaient se ressembler pour le départ. Mélina était enchantée de faire cette sortie, mais elle culpabilisait car il lui restait son examen de potion et elle n'avait pas terminé ses révisions. Mais elle avait besoin de se détendre. En plus, vu le monde qui allait à Pré-au-Lard, elle n'était pas la seule à vouloir décompresser ce qui la rassura.

Soudain, quelqu'un la salua, cette voie lui était familière, elle se retourna et elle vit Alliison.

Salut Alliison,oui je vais à Pré-au-Lard, c'est pour me détendre de ses fichus examens,
elle dit cela comme si elle devait se défendre de pas avoir le nez dans ses bouquins.
Oui, je serai ravie de faire les magasins avec toi, c'est sur qu'à deux, les magasins, c'est plus sympa à deux.

Alliison se fit bousculer par une serpentard qui ne s'excusa même pas et Alliison lui demanda si elle appréciait les serpy et Mélina lui répondit, en faisant la moue:

Pas trop, je les trouve trop arrogants mais bon, j'espère qu'il ne sont pas tous comme cela.

Une fois là bas, elle firent tout les boutiques du village et Mélina fut assez fière d'elle, car elle resta raisonnable. Puis, les jeunes pouffy voulurent boire un verre aux trois balais pour faire une pose et se reposer avant de rentrer.
Alors que qu'elles se dirigeaient vers l'auberge, Alliison attira l'intention de Mélina sur deux hommes un peu louches. Celui qui suivait le premier avait sa baguette sortie. Mélina se demandait pourquoi il le poursuivait. En tout cas, elle se dit que ce n'était pas pour lui faire un tour de magie. Sur ceux, Alliison demanda à Mélina si elle était d'accord pour les suivre, mais avant même qu'elle eut le temps de lui répondre, Alliison lui avait déjà prit le bras.

Mélina se dit c'est bon, j'ai compris, la pose s'est pas pour maintenant. Cependant, suivre ces deux hommes, était une idée qui lui plaisait car elle était très curieuse.
Cependant, elle chuchota à Alliison:

Alliison, faut faire attention, il ne faut pas qu'ils nous remarquent sinon, on pourrait avoir de gros ennuis.


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: La maison en ruine

Message par : Kaya Adams, Sam 7 Nov 2009 - 16:27


Alliison savait que c’était dangereux mais elle voulait savoir ce que les deux hommes manigançaient. L’un deux sortit sa baguette. Mélina préféra comme même la prévenir :

Alliison, faut faire attention, il ne faut pas qu'ils nous remarquent sinon, on pourrait avoir de gros ennuis.

-Je sais Mélina je sais mais j’ai envie de savoir ce que ses deux hommes manigancent.

Alliison sentit un frisson lui parcourir le dos. Evidement elle avait peur et c’était normal. Mais maintenant qu’elle les avait vu elle ne pouvait pas reculer. Alliison espérait qu’elle n’allait pas faire une gourde et se faire repérer. La Poufsouffle était aussi d’accord avec Mélina si jamais elles se faisaient prendre… Alliison ne préférait pas y penser. La jeune fille regarda les deux hommes et dévisagea la scène. Et si il y avait un mangemort parmi eux ? Alliison s’approcha de plus prêt et repensa aux paroles de Mélina

Alliison, faut faire attention, il ne faut pas qu'ils nous remarquent sinon, on pourrait avoir de gros ennuis.

Elle décida de s’approcher un peu plus mais avant dit à Mélina d’un air grave.

Si jamais je me fait remarquer tu cour le plus loin possible je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose a cause moi ok ? dit-elle en chuchotant

Alliison sentis son cœur battre de plus en plus vite. Elle avança tout doucement sans faire de bruit. La jeune fille regardait bien ou elle mettait ses pieds. Un moment d’inattention et elle marcha sur un bout de verre.

Un des deux hommes retourna la tête la tête pendant que l’autre transplanait. Alliison s’arrêta net ne préférant pas savoir si Mélina était encore derrière elle. La Poufsouffle sortit sa baguette malgré sa main qui tremblait. Si l’homme était un mangemort elle pouvait dire adieu a sa vie. La Poufsouffle se retourna et vit Mélina qui était à coté d’elle.

Je t’avais dit de partir !! Maintenant on va mourir toutes les deux !!

Voyant l’homme ne rien faire Alliison tenta le tout pour le tout, prit l main a Mélina et courut. L’homme Lança alors un sort.

Flammes bleues !

Un mur de flammes bleues apparut devant les deux jeunes Poufsouffles. L’homme avança vers les deux filles. Alliison essaya bien de lancer un sort mais elle n’arriva pas à parler. Le garçon baissa sa baguette et dit :

-Que faites-vous ici vous deux ? Vous venez de me faire perdre quelqu’un de très important ! La curiosité est un vilain défaut, imaginez que vous soyez tombé sur un Mangemort, ou sur pire !

Alliison effrayé parla la première :

Mais vous êtes un mangemort non ? Ou alors

Alliison ne pu finir sa phrase. Le jeune homme secoua sa baguette et fit disparaître le mur.

Bonjour je suis Aris Felicie ancien élève de Poudlard. Et à ce que je peux voir nous étions dans la même maison, Poufsouffle.

Alliison regarda Mélina qui comme elle ne comprenait rien. Alliison rangea sa baguette. Si c’était un ancien élève de Poudlard elles n’avaient plus rien à craindre.

Heu… bonjour je m’appelle Alliison et voici mon amie Mélina. On se promenait à Pré-au-lard quand on vous a vus parler avec cet homme. J’ai pensé que vous étiez un mangemort.

Alliison se retourna et ne vit aucun élève de Poudlard. Surprise elle dit :

Il se fait tard il faut qu’on rentre à Poudlard !!

Tu connais le chemin pour rentrer ? Parce ce que moi en orientation je suis nul dit-elle à Mélina.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: La maison en ruine

Message par : Mélina Kuders, Dim 8 Nov 2009 - 14:29


Engagée dans cette course effrénée, avec son amis Alliison, Mélina se posait beaucoup de questions. Elle se demanda comment elles allaient faire si elles se faisaient repérer, elle essayait de trouver des solutions à cette éventualité. Mélina avait conscience du danger et Alliison aussi. Au coin d'une impasse, les deux hommes prirent la tangente et Alliison voulait jeter un coup d'œil mais il fallait être
très prudent et elle ne voulait mettre en danger la vie de Mélina, car après tout c'était de son propre chef qu'Alliison avait décidé de suivre les deux hommes et cette dernière demanda à sa camarade de partir car cela risquait d'être dangereux. Mélina la regarda et elle lui répondit:

Tu veux rire, j'espère, tu ne crois quand même que je suis une lâche qui va t'abandonner à ton propre sort. Si tu crois ça, c'est que tu me connais très mal.

Mélina était furieuse que son amie ait pu imagier qu'elle partirait sans elle.
Une fois calmée, elles observèrent les hommes qui étaient en train de se disputer quand soudain Alliison marcha sur un bout de verre.

Les deux filles venaient de se faire repérer.

Mélina cria:

Vient, sauvons nous

Mais, elle n'eurent pas le temps de faire un pas que de grandes flammes bleues leur empêchèrent de prendre la fuite. Le cœur de Mélina se mit à battre la chamade, elle avait très peur mais il fallait trouver rapidement une solution et elle sortit sa baguette. Il fallait faire très vite car un des deux hommes se dirigea vers elles.

Cependant, quand l'homme arriva vers les deux pouffy, il leur dit que ce n'est pas bien d'être trop curieuse et mit fin au sort qu'il avait jeté. Il les gronda en leur disant qu'à cause d'elles, un homme dangereux c'était enfuit. Mélina était honteuse mais elle ne pouvait pas revenir en arrière. Le jeune homme qu'elle croyait être un mangemort, se présenta, il s'appelait Aris Felicie et il dit que lui aussi avait été à poudlard, dans la même maison que ces filles trop curieuses.

Mélina fut rassurée, Alliison remit de ses émotions, fit remarquer à Mélina qu'il était tard et qu'il fait rentrer. Mélina regarda l'heure, c'était 6 heure du soir et elle regarda sa camarade:

On va vraiment avoir des ennuis, le retour au château était prévu pour 5 heure et regarde l'heure qu'il est. Il faut rentrer au château sans se faire prendre sinon ça va être notre fête. J'ai appris qu'il avait plusieurs passages secrets pour rentrer à Poudlard, il en a notamment un à Pré-au-Lard, il parait qu'il y en a une, dans la maison en ruine. mais j'ignore où elle se trouve.

Elle regarda Alliison mais à sa tête, elle comprit qu'elle n'en savait pas mieux qu'elle. Alors, elle se retourna vers Aris et lui demanda:

Vous savez où est ce quelle est cette maison?

Elle se tut en espérant qu'il allait lui dire oui...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: La maison en ruine

Message par : Mélina Kuders, Ven 13 Nov 2009 - 14:30


Mélina fut soulagée quand Aris lui dit qu'il connaissait où était située la maison en ruine. Et il leur demanda de le suivre, ce qu'elles firent. Aris les fit passer par un trou de la bâtisse. Mélina observa scrupuleusement toute la demeure qui, par le passé, devait être magnifique. Elle était faites de très belles pierres et d'impressionnantes colonnes sculptés de très jolis motifs qui étaient à moitié effacés. Elle trouvait vraiment dommage de voir un tel endroit abandonné et elle aurait aimé connaitre son histoire, mais elle savait que ce n'était pas le moment de demander ce genre choses à Aris. De plus, son unique soucis devrait être de rentrer au château sans se faire repérer et pour cela il fallait trouver, selon Aris, une armoire blanche qui pouvait se trouver n'importe où, dans cette immense demeure.

L'ancien pouffy rentra le premier dans la maison. Mélina et Alliison suivaient derrière. Quand, elle pénétra dans cet endroit, elle sentit un grand courant d'air froid qui donnait à ce lieu une atmosphère angoissante, mais Mélina n'avait pas trop peur car elle n'était pas seule. Aris était déjà en train de fureter un peu partout et à chaque pas qu'il faisait, les lattes de bois du planché grinçaient et la poussière volait autour de lui. Alors qu'elle regardait à droite à gauche, elle entendit un grand bruit de verre cassé qui venait de l'endroit au se trouvait Aris. Mélina sortit sa baguette, mais fausse alerte car elle le vit qui leur faire signe de venir et il leur dit qu'il fallait se séparer pour trouver le passage secret qui menait à Poudlard et que s'il y avait un soucis, il fait utiliser le gallion de l'ordre du phénix. Elle regarda ses deux compagnons, leur fit signe et se dirigea vers une pièce dont la porte était entre ouverte.

Cette pièce était autrefois une chambre qui était très grande avec de grandes ouverture qui permettraient au soleil, en été, de la chauffer. Ce lieu possédait un grand lit avec une coiffeuse, il avait aussi une grande armoire qui n'était pas celle recherchée, mais elle avait quand même très envie de l'ouvrir. Elle tourna la clé dans la serrure et ouvrit la porte qui se mit à grincer. A l'intérieur, il y avait une robe poussiéreuse mais splendide avec de belles broderies. Même si elle n'avait pas le temps, elle la prit et elle s'admira dans le miroir. Quand soudain, elle sentit quelque chose bouger, elle baissa la tête et elle vit des dizaines d'araignées sortir de la robe. Mélina lâcha la robe, prit sa baguette et cria:

Aragna Exime!

Elle prononça, plusieurs fois, cette formule et elle sortit de la pièce en faisant claquer la porte pour être sur que ses sales bestioles ne la suivent pas, à l'extérieur de la chambre.
Elle s'arrêta pour se remettre de ses émotions puis se remit en quête de cette armoire. Elle avança, dans un grand couloir où il y avait un tout petit tableau dans lequel elle vit une vielle dame qui dormait. Elle se dit que cette dame pourrait peut être l'aider à trouver ce fichu passage secret. et elle décida de la réveiller:

Madame, s'il vous plait réveiller vous.

Cette dame qui avait l'air d'avoir un sommeil très léger, ouvrit les yeux mais en voyant Mélina, elle se mit à hurler:

Qui êtes vous? que me voulez vous? comment avez vous osez me réveillez, vous n'avez pas honte, disparaissez tout suite!

La personne qui était dans le tableau cria tellement fort, que Mélina fut obligée de se boucher les oreilles. Quand, elle eut finit casser les oreilles de la jeune pouffy,cette dernière essaya de s'exprimer:

Pardonnez-moi, Madame, je recherche une armoire blanche qui mène au château de Poudlard, savez-vous où je pourrais la trouver?

Sur un ton plus adouci, elle lui répondit:

Ecoutez-moi bien mademoiselle, si vous ne fichez pas la paix, tout suite, je vous assure qu'il va vous arriver des ennuis.

Mélina n'insista pas et continua ses recherches, elle se demandait si les autres avait plus de chance qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: La maison en ruine

Message par : Kaya Adams, Ven 13 Nov 2009 - 18:00


Alliison se calma un peu quand elle sut qu’elle s’était trop au sujet de Aris. Mélina ne savait elle non plus comment rentré à Poudlard sans se faire repérer et Alliison se sentit perdre espoir. Elles allaient se faire prendre et en plus d’une bonne heure de colle pour avoir traîner dans les couloirs sans permissions elles allaient faire perdre des points au Poufsouffles. Qui parait-ils n’étaient pas en bonne voie pour regagner la coupe. Alliison était vraiment mal à l’aise.

-Je crois bien que je connais un passage, suivez moi !

Alliison n’en crut pas ses oreilles. Pourquoi ne l’avait-il pas dit avant ? Alliison et Mélina le suivirent et ils entrèrent dans une veille et moche maison qui devait ne plus être habité de puis un bon bout de temps. Alliison qui fermait la marche ne voyait presque rien sortit sa baguette et dit :

Lumos !

La lumière sortit de sa baguette et elle regarda de plus près. Il y avait plein de toiles d’araignées. Alliison remarqua qu’elle n’avait pas suivit les autres et elle chercha un endroit ou elle pourrait les retrouver. Au fond de la maison il y avait une sorte de porte elle entra dans la nouvelle pièce ou il y avait un escalier elle monta et retrouva les autres.

Alliison remarqua que les deux autres étaient penchés sur une femme aux cheveux et très maigre. La Poufsouffle se demanda si elle était morte. Aris leur dit de le suivre. Alliison sentit un frisson lui passer dans le dos. Cette maison lui faisait peur. Mais elle reprit son courage à deux mains et suiva Aris et Mélina au deuxième étage. Ils tombèrent touts les trois sur une veille et banal statue. La statue commença à parler à Aris. Plus rien. Aris avait l’air énervé et dit aux deux jeunes filles :

Bon venez nous devons chercher ce passage, il s’agit d’un grande armoire blanche, bon moi je continus tous droit et vous cherchez par ici dans les pièces si vous avez le moindre problème vous savez quoi faire.

D’accord soupira Alliison

Elle avança dans une salle. Il y avait une croix et beaucoup de livres un peu partout dans la petite pièce. La porte claqua d’un coup derrière elle. La surprise s’empara d’elle plus vite que la peur.

Il y a quelqu’un ?

Personne ne répondit mais Alliison ne se sentait vraiment pas en sécurité dans cette maison et avait hâte de trouver cette armoire. Elle ressortit de la pièce et alla dans une autre. Mélina cherchait elle aussi. .

Alors tu as trouvé quelque chose ?

Elles entrèrent ensembles dans la une nouvelle pièce et regardèrent dans tous les coins de la pièce. L’étagère qu’Alliison regardait tomba d’un coup. Alliison sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine.

Regarde Mélina la grande armoire que Aris nous a parler.

Alliison chercha Aris dans la maison et quand elle le trouva elle lui dit :

Vient on a trouvé l’armoire !!

Elle retourna dans la pièce ou elles avaient trouvé l’armoire.


( Pour ce RP je suis encore a Poudlard)

Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: La maison en ruine

Message par : Mélina Kuders, Ven 27 Nov 2009 - 17:33


Mélina était dans le long couloir du deuxième étage de cette maison en ruine qui réservait bien des surprise. Personnellement, Mélina la trouvait vraiment pas accueillante et elle était pressée de trouver cette fichue armoire qui allait leur permettre de rentrer au château. Elle n'avait pas envie de rester ici, elle avait eu assez de surprises pour aujourd'hui. Alors qu'elle se dirigeait vers une nouvelle pièce dont les découvertes promettaient d'être encore palpitantes. Elle croisa Alliison qui lui demanda, sans réelle conviction, si elle avait trouvé. Mélina lui répondit d'une moue qui voulait bien dire que si elle avait trouver quelque chose, elle l'aurait déjà mise au courant.

Elle décidèrent de continuer les recherches ensemble, et elle pénétrèrent dans une pièce qui au regard de Mélina était aussi poussiéreuse que le reste du château. C'était une grande pièce qui était assez sombre et qui d'après les meubles qu'elle voyait, devait être un bureau. Il y avait d'ailleurs un magnifique bureau en bois ciré et une console assortie qui devaient valoir une petite fortune. Mais la question n'était pas, il fallait trouver cette armoire. Alors qu'elle regardait à droite, à gauche, elle entendit un grand bruit. Elle se retourna sa baguette à la main et vit Alliison qui venait de faire tomber une étagère et derrière celle-ci était dissimulée la fameuse armoire qu'elles recherchaient depuis près d'heure. Mélina fut soulagée et Alliison alla chercher Aris pour lui faire part de cette découverte.

Celui-ci arriva en courant, il avait le sourire aux lèvres:

Bien mesdemoiselles, j'ai été ravi de faire votre connaissance, même si j'aurais préféré vous rencontrer dans d'autres circonstances. La prochaine fois que vous voudrez jouer au détective, réfléchissez-y à deux fois avant de le faire. Je vous souhaite une bonne soirée.

Elles le remercièrent et elle s'engouffrèrent dans l'armoire.

Elle arrivèrent dans le parc du château, il était près de huit heures, elles se dépêchèrent de rejoindre la grande pour prendre le repas du soir. Alors qu'elles engloutissaient leur repas, Mélina se disait qu'elle n'était pas prête d'oublier cette journée.

hrpg: j'ai fait parler et déplacer Aris et Alliison avec leur accord. Ce post clos le défis rpg n°2
Désolé s'il est un peu pourri
Revenir en haut Aller en bas
Emy Stewart
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Lionne
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : Emy Stewart, Jeu 7 Jan 2010 - 0:39


[Pv : James]

Non loin de Pré-au-Lard se trouvait le site de la maison au ruine. On pouvait à peine le distinguer car il était enseveli sous une épaisse couche de neige. Les alentours étaient extrêmement calmes, les sons étant étouffés. Il n'y avait également pas âme qui vive, à l'exception d'une jeune femme assise sur une pierre, vestige de la demeure. Son visage sans expression apparente était en partie dissimulé par une large capuche. Au fond de ses yeux, on ne pouvait lire aucune trace de joie ou de tristesse, simplement un grand vide. Oui, Emy Stewart avait bien changé depuis une année.

Depuis trop longtemps elle ne côtoyait plus les lieux publics magiques. Petit à petit, elle avait volontairement lâché prise. Ce fut d'abord son poste de Magenmage au Ministère auquel elle refusa de se représenter, ensuite les amis et connaissances qu'elle avait, plus aucun n'avait de nouvelle d'elle et réciproquement. A quoi cela servait d'en avoir de toutes façons, mise à part d'être déçu ? De là où elle se tenait, elle apercevait un bout du toit de sa maison en contre bas. Y retourner était hors de question. Déjà, revenir à cet endroit lui avait demandé beaucoup d'efforts, c'était ici que tout avait basculé. Mais son appréhension avait été surdimensionnée, aucune douleur, aucun fantôme du passé ne lui avait sauté à la gorge lorsqu'elle était arrivée. Il n'y restait plus que quelques souvenirs qui n'avaient aujourd'hui plus grande importance.

Emy s'était perdue, elle-même était incapable de se remémorer comment elle était avant, pourtant fut un temps où elle riait. Désormais elle n'était qu'un mur de glace, son ton était uniquement froid ou cynique, jamais elle n'avait été aussi plongée dans les Ténèbres. Elle occupait désormais un poste qu'elle avait toujours ardemment désiré et craint de tous. Celui-ci lui prenait tous son temps, il était sa vie, impossible d'en avoir une autre à côté, une vie normale. Le froid mordait sa chair, lui glaçant les os, pourtant elle n'était pas décidée à partir de cet endroit. Après tout, ce n'était pas ce facteur minime qui allait changer quoi que ce soit.

C'est alors que le crissement distinctif d'un pas dans la neige se fit entendre derrière elle. Sortant brusquement de son inactivité, elle bondit sur ses pieds afin de faire face au nouveau venu, la baguette brandie. Elle l'observa un instant, devant lever légèrement le menton afin de voir par-dessous son vêtement sombre. C'était un jeune homme, qu'Emy n'avait jamais vu auparavant. Bien entendu. Il fallait toujours que des étrangers viennent vous déranger, même lorsque le thermostat est en-dessous de zéro. Tout ce qu'elle voulait, c'était que cet individu reparte rapidement d'où il venait. Ne cherchant même pas à savoir ce qu'il voulait -principalement car elle n'en avait que faire- elle s'adressa à lui d'un ton sec, avec un moulinet du poignet pour lui indiquer de faire demi-tour.

- Va-t-en, et je ferai peut-être preuve de clémence.
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : James Revanor, Ven 8 Jan 2010 - 6:25


L'appareil photographique autour du coup, James Revanor entra dans le fameux bus magique a qui il avait fait un signe de la baguette au préalable. Le bus était sortit de nul part avec un crissement de pneu assourdissant, manquant de percuter de peu un chat errant qui eu la malchance de trainer là. La chaleur qu'il faisait a l'intérieur était rigoureusement plus chaude que celle de l'extérieur qui, sans nul doute, chutait loin dans le négatif et c'est donc sans rechigner que James paya le contrôleur et s'installa sur un fauteuil douillé. Il n'y resta cependant pas longtemps en raison des bonds et virages serrés que faisait l'engin. De plus on entendait distinctement la mécanique grincer, chose qui avait très vite de le don de zaper le coté agréablement chaud du bus, surtout quand le visage se retrouvait plaqué contre une des fenêtres gelées sur le trois quart du trajet. Que fallait il pas faire pour prendre des photographies dans un lieu déjà superbe sans la note magique de la neige. Pré-Au-Lard sera une destination très distrayante pour le garçon qui n'avait aucune attache sauf son appareil photographique et sa baguette, évidemment. Fallait il encore qu'il y arrive en un seul morceau...

Pré-Au-Lard baignait elle aussi, a l'instar de Londres, dans une luminosité plombée par d'épais nuages. De plus, un vent du nord soufflait rigoureusement entre les ruelles et rues du village. Ces dernières étaient d'ailleurs désertes, comme si le vent avait fait fuir toute vie ici bas. Seule présence loufoque alors que tous étaient au chaud chez eux ou dans les bars: James.

Armé de son appareil, il commença a canarder le paysage enneigé du village et ne se rendit pas compte que les heures s'écoulaient rapidement. A tel point que bientôt, un soleil orange vint embrasser le ciel de plomb de ses flammes éternelles, offrant un nouveau décor pour James qui s'empressa d'immortaliser cette beauté céleste accouplée a la beauté terrestre.

Tandis qu'il prenait une énième photographie, le garçon perçu, plus loin, une petite colline donnant sur le village. Voici un lieu qui pourrait donner une superbe photographie mais il se devait de faire vite. Accélérant le pas à aussi vite qu'il pouvait avec la neige, le vent et l'emprise de ses vêtements chaud sur lui, il ne mit pas plus d'une dizaine de minutes pour arriver au pied de l'énorme monticule de terre, et guère plus pour arriver en son sommet quand, soudain, une voix froide perça le sifflement continu du vent.


- Va-t-en, et je ferai peut-être preuve de clémence.

D'abord trop surpris par cet accueil, aucune réponse ne vint a l'esprit de James et il resta ébahi devant cette silhouette masquée qui le menaçait de sa baguette. Puis, sentant que le vent froid commencer a lui geler les rares ports de sa peau à découvert, il se ressaisit , hocha la tête dans un signe de dénégation et lacha:

*Non mais j'reve là. Y a un urluberlu de second ordre qui menace avec un bout de bois a peine bon a faire du feu.*
Tu crois effrayer qui avec ta panoplie du petit méchant?

Saisissant son appareil qu'il commença a tripoter avec impatience tant l'envi de photographier le village était forte. Ill ne pouvait pourtant se résoudre a détourner son regard du jeune cagoulé, juste au cas ou.

Puis un temps pareil, c'est pas pour les gosses alors va faire ton vilain ado' chez ta mère et m'emmerde pas. Et d'ailleurs qu'est ce que tu fous là a te les peler? T'attends qu'un chat passe pour l'menacer avec ta baguette?

Le regard de James balaya le décor rapidement. Une superbe vue sur le village, l'école de sorcellerie plus bas et... une ruine aux cotés du sale gamin.

*Va voir, ce gosse va me dire qu'il habitait la et Blablabla...*
Revenir en haut Aller en bas
Emy Stewart
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Lionne
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : Emy Stewart, Ven 8 Jan 2010 - 13:20


Le jeune homme se contenta de la regarder d'un air surpris et incompréhensif pendant quelques instants, durant lesquels elle ne changea pas de posture. Enfin il rétorqua avec une petite réplique censée lui rabattre le claquet, mais cela la faisait plus rire qu'autre chose. C'était toujours amusant de constater la réaction des gens face à la provocation, elle était toujours différente et tordante. C'est alors qu'il saisit un appareil photo qu'il portait autour du cou pour le tripoter nerveusement. Elle remarqua également le paysage du coucher de soleil qui prenait toute sa splendeur à cette hauteur. Ces deux éléments lui firent aussitôt comprendre les intentions initiales de l'inconnu. Elle se détendit légèrement, sans pour autant baisser sa baguette.

Il ne tarda pas à reprendre la parole, ses dires aussi cyniques qu'il le pouvait. Certains mots laissèrent au début Emy perplexe. "Gosse" ? "Vilain ado" ? Mais il plaisantait ou il ne l'avait totalement pas regardé ? Certes son visage était en partie dissimulé et elle ne portait pas une des robes les plus féminines qui soient, mais tout de même... Puis elle se rendit compte qu'elle en était presque vexée. On ne l'avait jamais considérée comme la plus belle créature qu'il existe, mais jamais comme vilain petit canard non plus. Il était clair que c'était la première fois qu'elle se trouvait dans une telle situation. Et nom de dieu, elle avait déjà passé la vingtaine, et elle ne possédait pas non plus une voix grave ! Finalement, elle décida de rire devant l'erreur, il fallait avouer que toute la crédibilité du jeune homme en était anéantie. Elle éclata d'un grand rire, sincère mais teinté de froideur qui était toujours présente.


- Excuse-moi, mais tu ferais peut-être bien de t'acheter des lunettes !

Sur ce, elle abaissa sa large capuche, libérant sa chevelure sombre, arrêtant donc de le menacer et le regardant droit dans les yeux. Même si elle était belle naturellement, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pris la peine de s'occuper de son physique, ou qu'elle ne s'était pas regardée dans un miroir. Elle espérait que le résultat n'était pas si catastrophique. A cette pensée, elle du se retenir de ne pas se mettre une gifle. *N'importe quoi ! Comme si j'en en avais quelque chose à faire de son opinion à propos de moi.* La jeune femme lâcha les yeux le garçon, ne cherchant pas à s'attarder sur sa réaction, puis alla se rassoir tranquillement sur sa pierre, d'un air las. Elle s'en voulait de s'être emportée ainsi. Elle n'était pas dans son costume de serviteur du mal, si elle agressait tous les gens, ils finiraient pas avoir des soupçons. Seulement elle n'était plus habituée à côtoyer d'autres personnes, qui n'étaient pas ses confrères ou ses ennemis. Elle releva le visage vers lui, qui restait immobile.

- Comme je doute que tu sois venu pour me photographier moi, qu'est-ce que tu attends ? Le soleil ne va pas t'attendre éternellement et je ne vais pas non plus te sauter dessus lorsque tu auras le dos tourné.

Cette dernière affirmation n'aurait pas été vraie habituellement. Mais aujourd'hui, elle n'avait pas envie de se battre, d'où l'idée de se réfugier ici, seule. Le silence tomba et ils restèrent tous deux silencieux le temps que l'astre disparut totalement derrière l'horizon. N'importe qui d'autre serait repartit rapidement après avoir obtenu ce qu'il voulait, peu désireux de rester dans le noir avec une fille aussi bizarre qu'elle. Cependant le photographe n'avait pas l'air d'être décidé à bouger. Emy aurait préféré qu'il le fasse, mais d'un autre côté il l'intriguait et elle aurait voulu connaitre ses projets. Histoire de paraitre un peu moins taciturne, elle reprit la parole.


- Pour répondre à ta question précédente, je ne faisais rien... à part penser.
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : James Revanor, Sam 9 Jan 2010 - 14:10


Après un rire a faire pleurer un enfant et une rapide phrase qui se voulait être cinglante:


- Excuse-moi, mais tu ferais peut-être bien de t'acheter des lunettes !

L'encapuchonné fit tomber son couvre chef, révélant ainsi un visage féminin plutôt fatigué ou qui n'avait pas rencontré de maquillage depuis des lustres. Une chevelure en piteux état et sombre tomba le long du dos de la jeune femme en cascade. Légèrement surpris, non par le fait que c'était une femme car il y avait une chance sur deux que ce soit le cas et il n'avait pas donné de sexe a son interlocuteur, mais sur le fait qu'elle le fixa autant. N'avait elle jamais vu un appareil photographique auparavant? Ou était ce le premier homme qu'elle voyait depuis des lustres? Possible vu sa tête. Bref, elle n'était pas repoussante mais loin d'être belle aussi.


*No comment, si c'est pour voir des horreurs pareils, j'préfère encore être aveugle*

- Comme je doute que tu sois venu pour me photographier moi, qu'est-ce que tu attends ? Le soleil ne va pas t'attendre éternellement et je ne vais pas non plus te sauter dessus lorsque tu auras le dos tourné.

*Première chose censée dite, c'est bien*

T'inquiète pas, si tu advenais a vouloir me sauter dessus, j'serais dans l'obligation de te creuser une tombe plus tard. J'viens photographier de jolis paysage, pas des tronches d'halloween.

Shrrr shrrr shrrr... Tchik !

Le ciel embrassé offrait un décor plutôt vermeille sur les toits blancs des maisons de Pré-Au-Lard, en contrebas de la colline. Les rues désertes offraient un plus a ce tableau désert. James était ravis de prendre pareils photographies. Tandis que les "Tchik" se répétaient inlassablement, seul bruit avec le soupir du vent qui brisait le silence glacial entre lui et la femme, James avait les oreilles a l'aguet. Si jamais un mouvement avait lieu derrière lui, il le percevrai, du moins, il avait la tendre envie d'y croire.

Shrrr shrrr shrrr... Tchik ! Shcrrrrrr...

*Putain*

Plof !

Tandis que la pellicule poussa un cri de protestation et, étant au bout du rouleau, résistait au doigt du photographe qui la sollicitait encore, James entendit un bruit étouffé derrière lui et se retourna vivement, la main plongée dans sa poche, au cas où. L'origine du bruit ne vint pas de la jeune femme mais seulement d'un trop plein de neige qu'une branche d'arbre avait viré de sa position. Feintant l'innocence, James observa de nouveau la jeune femme avec un silence morbide et, au fur et a mesure que le brasier du ciel se dissipa et l'obscurité gagna du terrain, un vent encore plus froid et fort s'éleva dans les airs, accompagné de flocons de neiges un peu plus gros que ceux tombés en journée.


- Pour répondre à ta question précédente, je ne faisais rien... à part penser.


*Bonne nouvelle, elle pense.*

M'en doutais, j'doute que t'étais entrain de dessiner dans la neige avec ta baguette.


*Et comme la politesse est de rigueur chez moi, même si l'interlocuteur est un con*

Je m'appelle James.
Revenir en haut Aller en bas
Emy Stewart
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Lionne
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : Emy Stewart, Sam 9 Jan 2010 - 21:00


Vu le regard qu'il lui lança lorsqu'elle se découvrit, la jeune femme su immédiatement qu'elle aurait mieux fait de garder sa capuche sur la tête. *Oh je puis je l'emmerde après tout.* Cette idée fut confortée peu après quand il la compara à une "tronche d'halloween". Elle faillit rétorquer d'un rire cynique, mais se retint de justesse : ne pas réagir était le meilleur moyen de lui montrer que ça ne l'atteignait pas, et qu'elle n'en avait que faire de son opinion. Enfin, il se décida à prendre ses photographies pendant qu'elle faisait mine de s'intéresser à un rouge-gorge qui sautillait au sol à quelques mètres de là. C'est alors que de la neige tomba d'un arbre non loin d'eux.

Le photographe se retourna vivement, pensant probablement que c'était elle qui avait changé d'avis et s'apprêtait à l'attaquer sournoisement. La jeune femme eut du mal à étouffer un rire et fut obligée d'enfoncer son menton dans son col afin qu'il ne s'aperçoive pas de son sourire. Lorsqu'il répliqua à la réponse d'Emy, sa supposition se trouva étrangement juste. Or, il était impossible qu'il l'ait vu, car elle lui tournait le dos à son arrivée. Il faudrait peut-être qu'elle pense à effacer discrètement les traces qu'elle avait dessinées plus tôt, quand il regarderait ailleurs.

Il reprit aussitôt la parole pour se présenter. Beeuh d'accord. Oh Merlin, je ne vais plus pouvoir en dormir la nuit maintenant ! Non sérieusement, dans ces circonstances elle ne voyait pas l'intérêt de faire comme s'ils avaient envie de se connaître. Elle hocha la tête légèrement, hésitant sur la conduite à adopter. Être une malpolie jusqu'au bout, l'envoyer bouler et être enfin tranquille ? Ou simplement réagir comme une personne normale et lui donner à son tour son prénom. Après tout, ça ne lui coûtait rien de ne pas se montrer totalement désagréable pour une fois. Elle l'observa encore quelques instants avant de lâcher :

- Et moi c'est Emy.

Le silence retomba, laissant au vent le pouvoir de s'exprimer librement, sifflant et secouant leurs vêtements violemment. Il s'était également remis à neiger et de gros flocons venaient s'accrocher aux cils et aux cheveux de la jeune femme. Celle-ci s'obligea à focaliser son attention sur ses mains, car bien sûr sans gants, ces dernières commençaient à geler. Elle se battit pendant quelques secondes avec sa robe pour l'entourer autour de ses doigts. Une fois cela fait, ça ne changeait pas grand chose mais au moins elles étaient à l'abri du vent. Puis elle releva les yeux vers James, pour constater qu'il n'était pas encore parti.

- Dis-moi James, tu dois avoir d'autres choses à faire que de rester là à te les peler et à discuter avec une inconnue dont tu ne dois même pas avoir envie de faire connaissance, non ?

Dernière perche qu'elle lui tendait. Il n'y avait quasiment pas de chances pour qu'il démente et s'installe à côté d'elle pour papoter. Car elle en était certaine, elle ne l'attirait ni physiquement, ni amicalement, ni en aucune manière que ce soit. Ca se voyait dans sa manière d'agir et sa façon de lui répondre. Et si effectivement il profitait de cette invitation pour déguerpir, elle n'en aurait elle non plus rien à faire de cet homme. Cependant s'il la surprenait, il était possible que sa curiosité soit piquée à vif et qu'elle s'intéresse davantage à lui. Emy tâcha de ne pas détourner les yeux, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La maison en ruine

Message par : James Revanor, Dim 10 Jan 2010 - 11:16


Emy Emy Emy... Non, il ne connaissait pas ce nom. D'ailleurs, comment l'aurait il pu? Il venait tout juste de revenir dans la partie magique du monde du Royaume Uni alors de là à réussir a reconnaitre quelqu'un, il ne fallait pas déconner non plus.

Avec la nuit, le temps se dégrada encore plus et c'était un froid des plus sérieux qui élit le haut de cette colline blanche pour domicile. Une lune a demi pleine filtrait au travers de l'épais manteau nuageux qui les recouvrait. Cette faible tentative de percée de la part de l'astre lunaire suffisait pour les éclairer d'une lumière tamisée. Ce rien projeta des ombres inquiétantes tout autour deux, chose que James redoutait amplement mais pour cette fois, il n'aurait rien a craindre de sa propre ombre. Observant Emy une nouvelle fois, il constata que dans l'ombre, sa fatigue et chevelure mal entretenu n'avait aucun impact et cela amplifiait grandement sa dite beauté. Elle était mignonne dans le noir, mais ce n'était pas le cas en journée. Peut être qu'un bon bain... Bref, il n'avait certainement parlé trop vite et jugé dans le premier coup d'œil.


- Dis-moi James, tu dois avoir d'autres choses à faire que de rester là à te les peler et à discuter avec une inconnue dont tu ne dois même pas avoir envie de faire connaissance, non ?


Elle est marrante elle. Si il était là a prendre des photographies jusqu'à tard le soir, c'est qu'il n'avait pas grand chose a faire. Puis pourquoi rentrerait il chez lui? Personne pour l'attendre et il n'avait pas bien faim. La pleine lune avait tout de même était présente il y a quelques semaines et depuis ce jour là, il n'avait pas faim, a se demander ce qu'il avait bouffé.

Ouvrant l'intérieur de sa veste, James y rangea son appareil photographique dans une poche intérieur. Etouffant gentiment dans son écharpe, il l'ôta pour la mettre dans une des poches extérieur de son manteau. A l'instar de l'écharpe, il ôta aussi son bonnet qui lui grattait furieusement son chef et il le mit dans la même poche que sa boule de laine rouge qu'était l'écharpe.


J'aime bien les balades nocturnes *encore plus que quand j'suis en bête*.

Regard en biais sur la jeune femme. Sans aucun doute rigolerait elle encore niaisement. Indiquant le flanc de la colline en direction d'un chemin forestier à l'opposé du village, il rajouta.

Je doute que t'aille mieux a faire dans l'immédiat dans si tu veux m'accompagner, ce sera avec plaisir.
*Mais si tu la ramènes pour dire une bêtise, j'm'arrangerai pour te bouffer a la prochaine pleine lune.*

Et ce fut sincère. Même si un personnage lui semblait plus recommandable, il n'aimait que trop la compagnie, aussi silencieuse soit elle. Dégagea ses pieds de l'emprise qu'avait formées les différentes couches de neiges, il s'avança et entama de redescendre ce monticule de terre en faisant attention a ses prises. Il était bien compliqué de ce mouvoir dans la neige quand celle ci atteignait le haut du mollet. Trois quatre mètres supplémentaire et il fut excédé. Sortant sa baguette, il fit fondre la neige autour de lui et quand ses pieds furent a découvert, il fit apparaitre deux raquettes qu'il mit. Hors de question d'abimer un peu plus la flore, aussi éphémère soit elle. Il atteignit le bas de la colline en dix minutes environ mais il ignorait complètement si l'encapuchonnée le suivait ou non. Pivotant sur lui même, il regarda.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La maison en ruine

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 15

 La maison en ruine

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.