AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 11 sur 16
Londres - Big Ben
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant
Haplo Mitrium
Gryffondor
Gryffondor

Re: Londres - Big Ben

Message par : Haplo Mitrium, Sam 7 Fév 2015 - 11:10


Une main ferme le stoppa net. Haplo tourna la tête : surlignés par le bord d'un chapeaunoir, des yeux intimidant se plongeaient dans les siens. L'homme qui l'avait interpellé était un agent de police, de petite taille mais dans la force de l'âge. Le jeune homme n'avait pas la force d'opposer résistance ou de tenter une échappée... Harel, avait elle aussi été appréhendée par un autre agent, alors qu'une troisième guardienne de la paix les rejoignait. La démarche de celle-ci était sereine ; elle dégageait une aura de respect, de celle qui dispense d'user d'autorité. Aussitôt les eut-elle rejoint qu'elle déclara de manière routinière qu'ils avaient enfreint la loi. Ca ne devait pas consituer un délit bien grave tout de même, songea le botaniste. La policière semblait être la supérieure du trio puisque ce fut elle qui  pris les commandes et leur demanda leurs papiers. Voilà qui allait être problématique...!  

Las, les épaules courbées, Haplo attendit de voir comment la situation allait se développer. A ses côtés, la nipponne remua avec malaise. Ce n'était pas le moment qu'elle perde ses moyens elle aussi. Lui, non seulement n'avait pas la force pour affronter trois policiers entrainés, mais il sentait bien qu'il ne disposait pas non plus de toute sa présence d'esprit. La noyade avait purgé ses poumons de la plupart des spores toxiques assurement, mais l'aventure l'avait épuisé mentalement. Heureusement, l'Initiée fit preuve d'inventivité...!
-... sa liste de chose à faire avant... Haplo l'entendit-il avancer d'un air hésitant.
La frêle sorcière devait avoir quelque chose en tête. Et bien que l'Ecossais ne devinait pas quoi, son mensonge était suffisament vague pour leur laisser une grande marge de manoeuvre et broder progressivement une histoire si besoin. Finalement, Harel conlut en annonçant qu'ils étaient justement en chemin vers leur vêtements. Sur ce, Haplo invita d'un signe de la main l'homme qui l'avait arrêté à les suivre,  puis, après avoir interrogé d'un regard poli sa supérieure, se remit en marche.

La réactivité de Harel avait été contagieuse. Il se sentait de nouveau capable de prendre la situation en main. Ou de tenter du moins... Et, une idée avait germé dans son esprit embrumé... Il était déjà venu à Canary Wharf. Il connaissait le quartier, et d'un point de vue très différent des banquiers qui l'observaient s'éloigner vers le canal. Le cou tiré pour allonger sa vue, le botaniste cherchait du regard ce quai où il était venu recolter ces mousses qui prospéraient près des eaux usagées... Là! Tentant de refreiner un sourire de victoire, l'Ecossais se retrourna alors pour voir si la petite troupe le suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Londres - Big Ben

Message par : Personnage, Ven 27 Fév 2015 - 12:49


Décidément, certains jeunes ne réfléchissaient pas vraiment avant d'agir. Ce type de comportement désespérait parfois Kareen, qui ne comprenait en l'occurrence pas comment ces deux-là avaient pu décider de se retrouver dans la Tamise. Et qui plus est ils pensaient sérieusement que les autorités allaient se contenter de les regarder troubler l'ordre public sans rien dire. Ce n'était pas le genre de la policière, qui aimait par dessus tout faire respecter le calme du quartier. Après leur veine tentative de fuite, les deux principaux intéressés essayèrent de s'expliquer.

- Nous ... il ... on ne pensait pas à mal, ça faisait simplement partie de sa liste de chose à faire, avant ... Nous allions justement récupérer nos affaires.

La jeune fille n'expliquait en réalité pas grand chose et restait très évasive. Kareen lança un regard au jeune homme qui l'accompagnait et qui ne s'était pas exprimé jusque là. Apparemment elle sous-entendait qu'il avait je ne sais quel problème ou maladie. C'était bien dommage pour lui, mais l'idée de vivre au jour le jour ne justifiait pas de se baigner alors qu'un panneau "Baignade interdite" se trouvait juste à côté, ça respirait le bon sens. Ils avaient l'intention de se diriger vers l'endroit où ils avaient laissé leurs vêtements, étant donné que le courant les avait un peu éloignés. Déjà s'ils coopéraient ce serait un bon point.

Tout en marchant et surveillant les deux jeunes gens, la policière réfléchissait à ce qu'elle allait faire. Devait-elle les emmener au poste de police ? Après tout ce n'était pas un délit particulièrement grave, elle aurait certainement d'autres affaires plus importantes là-bas, et ils n'avaient pas réellement des têtes de voyous. D'un autre côté, ils avaient essayés de s'enfuir comme s'ils avaient quelque chose à cacher, ce que des personnes complètement nettes ne feraient pas. Très bien, elle avait pris sa décision.

- Je vais être plutôt sympa avec vous, leur dit-elle. Si vous me montrer un papier d'identité je vous laisse y aller sans passer par le poste de police.

La fille avait l'air d'être mineure, cela engageait Kareen à être plus indulgente. Elle attendit qu'ils mettent leurs vêtements avant de s'occuper de ce qu'elle leur avait demandé. Et toujours les badauds qui s'arrêtaient pour regarder ! Ils n'avaient donc rien de mieux à faire de leurs journées ?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Harel Chaitan, Mer 1 Avr 2015 - 16:27


Son mensonge ne provoqua aucune réaction particulière de la part des forces de police. Le respect de l'ordre supplanté visiblement le triste sort du jeune homme. Dans d'autres circonstances, Harel aurait trouvé ça remarquable. La pitié n'avait jamais aidé personne à s'en sortir, mais dans la situation actuelle c'était loin de l'arranger. Elle aurait largement préféré qu'ils s'apitoient sur son sort, d'autant qu'il ne s'agissait là que d'une manœuvre pour se sortir du pétrin, et non d'une réalité.

En revanche, le second, relatif à leurs vêtements, fonctionna mieux, et le petit groupe suivit Haplo sans opposer de résistance. Dans un mouvement qu'elle espéra naturelle, l'asiatique ramena son bras gauche vers l'avant de manière à dissimuler sa baguette. Les agents de police n'y verrait sûrement rien d'autre qu'un bout de bois, mais elle ne voulait pas attirer l'attention dessus. Tandis qu'elle emboîtait le pas au botaniste, elle promena son regard sur les alentours, ne sachant pas où ce dernier voulait en venir. L'étau se resserrait. Ils n'avaient aucun moyen de se soustraire au contrôle. Ce fut d'ailleurs ce que la femme leur rappela en disant :

- Si vous me montrer un papier d'identité je vous laisse y aller sans passer par le poste de police.

En substance la démarche était effectivement " sympa ", dommage que ni l'un ni l'autre ne puisse répondre à cette requête dés plus élémentaire. Elle lança un regard à son collègue plus par acquis de conscience que pour vérifier la possession de ses papiers d'identité. Au mieux, ils avaient connu le même sort que leurs vêtements, au pire il ne les avait pas sur lui. Elle même ne les emportait pas systématiquement. Maintenant revenu au bord du fleuve londonien, les deux jeunes étaient cernés par les trois policiers. Leur disposition n'avait pas vocation à réprimer une éventuelle fuite, mais supposé plus une vieille habitude à laquelle on ne prenait plus garde. Qu'est-ce qui était passé par la tête du l'ex-Gryffondor pour les priver ainsi de toutes tentatives d'évasion ?

Se rappelant qu'ils étaient censés récupérer leurs effets personnels, Harel se pencha pour évaluer l'agencement du chenal. Ici, la tamise ne prenait à peine la largeur du bras fluvial, à moins que son niveau eût baissé à cause des températures estivales, laissant devinait le fond parsemé de pierres en pagailles recouvertes d'une mousse allant du brun ou vert. Pour gagner un peu de temps, elle s'accroupit et appuya ses mains contre le bord du quai en prenant garde à ne pas lâcher sa baguette. Sa réserve de magie épuisée, elle ne pouvait même pas l'invoquer pour transformer un des déchets, échoué en contrebas, en papier d'identité. Son pouls continuant de battre une cadence effrénée qui raisonnait à ses oreilles comme le glas, elle faillit se relever résolue en dardant son compère d'un regard incendiaire, jusqu'à ce qu'elle avise sur la droite un tuyau, d'une dimension considérable, s'extraire du muret qui constituait la berge pour cracher mollement son contenu dans le fleuve.

- Ah, je n'arrive pas à les attraper ! Râla-t-elle en tirant sur ses bras. Aides-moi, interpella-t-elle Haplo de manière un peu abrupte pour qu'il se baisse à son tour.

L'asiatique savait que ce n'était qu'une histoire de secondes. La patience de l'équipe policière devant avoir des limites qu'ils n'étaient certainement pas loin d'atteindre. Elle comptait donc sur le fait que le botaniste ne les avait pas mené jusque là de manière arbitraire. Sans plus réfléchir aux éventuelles conséquences de son acte, Haplo désormais à sa hauteur, sa main s'abatis sur son dos pour exercer une pression qui le fit basculer vers l'avant. L'effet de surprise était encore leur meilleur chance de réussite. Pour sa part, elle marqua un temps d'hésitation avant de se jeter à l'eau pour rejoindre son associé.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Haplo Mitrium, Sam 4 Avr 2015 - 14:03


Les autres le rejoignirent rapidement. Harel, la première, se pencha pour observer par dessus bord jusqu'à ce que son regard s'arrêtât sur le tuyau de sortie d'égouts... Elle avait compris. S'étirant de tout son long, ainsi accroupie, Harel mima une tentative de récupérer quelque chose  en contrebas. Haplo, lui, tâchait de ne pas s'attarder sur la ligne du dos de la jeune femme qui descendait jusque... :
- Aide moi, lança celle-ci sèchement.
Le jeune homme se ressaisit imédiatement et alors qu'il mettait un genoux en terre, la main fraiche et douce de la niponne sur son dos nu ne l'émut que modérement. Soudain, il sentit Harel se raidir et les muscles de sa main se contracter. L'instant d'après il perdait l'équilibre, pivotait involontairement autour de son genoux, et tombait à la renverse par-dessus la berge. La scène continua au ralenti aux yeux du sorcier pâle : le visage de l'adolescente gagné par la résolution, le sursaut des policiers à l'arrière, le ciel bleu tout autour et le soleil qui l'éblouissait. Fermant les yeux, le jeune homme sentit alors son corps brutalement hapé vers le bas, ses cheveux batant furieusement contre son visage, et en l'espace d'une seconde, il s'était écrasé dans un bruit sourd sur un lit de rocailles éparses et de vase. Bien que la mollesse du sol avait amorti sa chute, il gisait sur le dos, au milieu des détritus comme un poisson échoué, le souffle coupé...

Une seconde de silence abrutissant passa. Il ne respirait pas. Un bourdonnement sourd gagna ses oreilles. Il ne respirait pas. Une palpitation lui tirailla le coeur... De l'air! Et l'accidenté, fort de son intinct de survie, se fit rouler sur le flanc dans un bruit de succion et une grimace de douleur. Libéré du poid de son propre thorax, il sentit alors un maigre filet d'air envahir, doucement d'abord, puis comme une marée galopante, ses poumons avides d'air. Sans même attendre de se rétablir complètement, Haplo se remit sur ses jambes. A deux pas, il aperçut le sac extensible qui contenait toutes leurs affaires, y compris ses poudres et onctions magiques. A l'arrière-plan, le tuyau de sortie d'égouts présageait une fin heureuse à cette mésaventure. Haplo se surpris à sourire. L'adrénaline pulsait dans ses veines.  Mais il n'était pas encore tiré d'affaire. Et, d'un regard alentour, il comprit que Harel non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Londres - Big Ben

Message par : Personnage, Dim 12 Avr 2015 - 0:38


Kareen avait réussi à attraper les deux jeunes qui avaient décidé de faire trempette dans la Tamise, et leur avait à présent demandé de récupérer leurs vêtements, puisqu'elle n'avait pas l'intention de les laisser dehors en petite tenue. Les deux perturbateurs semblaient un peu bizarre, la policière n'arrivait pas bien à cerner ce qui clochait. C'était plus un comportement général, le fait qu'ils n'expliquent pas clairement leurs intentions, l'expression sur leur visage lorsqu'elle demandait des papiers d'identité. Il n'y avait pas à dire, ce n'était pas des cas ordinaires mais impossible pour l'instant de comprendre pourquoi. La fille se pencha au bord afin d'essayer de récupérer ses effets personnels et appela son compère pour l'aider.

- Ah, je n'arrive pas à les attraper ! Aide-moi.

En tout cas ils n'étaient pas très dégourdis ces deux là. Kareen soupira et tourna un instant son regard vers les badauds qui attendaient toujours d'un peu loin pour voir l'issue de l'interpellation, ce qui était, du point de vue des policiers, plutôt exaspérant. Elle fut alors alertée par le cri d'un de ses subalternes et se retourna en sursaut. Les deux jeunes avaient disparus de son champ de vision ! Enfin pas réellement, mais ils avaient sautés. Alors là si elle les attrapait elle ne les raterait pas. Se précipitant au bord pour avoir une meilleure vision d'ensemble de la situation, elle aperçu une bouche d'égout non loin d'eux et comprit qu'ils faisaient une tentative de fuite, qui était pour l'instant en train de réussir. Cependant, Kareen hésitait à sauter à leur suite. Elle n'avait à vrai dire pas envie d'une course poursuite dans les égouts pour attraper deux personnes qui à la base n'avaient fait que se baigner dans la Tamise.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Haplo Mitrium, Sam 2 Mai 2015 - 11:43


libre arbitre de Harel

La Nippone avait sauté à sa suite mais avait de toute apparence fait une mauvaise chute. Elle était accroupie à deux pas de lui serrant sa cheville d'une main et regardant par dessus son épaule en direction du quai. Haplo suivi son regard pour voir la policière juger dans un mélange d'irritation et de flegme la hauteur de la chute et le tracas d'une course poursuite... Sans attendre qu'elle ou l'un de ses collègues ne se décide de poursuivre les deux fugitifs, le jeune homme se pencha à la hauteur de l'Initiée et s'enquérit de son état :
- Tu peux marcher?
- Oui, affirma-t-elle entre ses dents.
- Hmm... Appuie toi sur moi. Je jetterai un coup d'oeil à ton pied une fois en sécurité.
Et passant le bras de la jeune femme sur ses épaules, il entreprit de les hisser tout deux sur leurs jambes. La jeune femme n'était pas lourde, mais elle s'appuyait de tout son poid sur l'Ecossais et celui-ci devait se courber pour se mettre à sa hauteur, si bien qu'ils progressaient avec difficulté. Mais les policiers ne semblaient pas être sur leurs talons, et la canalisation rouillée conduisant dans les égouts étaient à deux pas. Parvenus en dessous, Haplo aggripa la jeune femme par la taille sans dire mot_la marche à suivre était évidente_ et la propulsa à hauteur du tuyau.
- Tu tiens? demanda-t-il.
Et aussitôt eut-il prononcé ces mots, sentit-il le poid du frêle corps quitter ses bras et, l'instant d'après une main tendue puis la tête de la nippone émerger.
- Non, recule-toi plutôt. Ce sera plus simple.
Et d'un petit bond, Haplo aggripa le bord du tuyau. Jouant de ses doigts pour affirmer sa prise sur le métal, focalisant son esprit sur les gestes à faire, les muscles à mobiliser, le jeune homme se prépara mentalement pour la tâche à accomplir car il n'aurait pas l'énergie de réitérer l'exercice. Puis, après avoir inspiré profondement, il se lança. Ses jambes en équerre, ses muscles abdominaux gainés au maximum, il tira de toute ses forces sur ses bras fatigués jusqu'à ce que son cou parvînt au bord du tuyau. Et c'était là le moment critique. Et instinctivement, il sentit qu'il ne parviendrait pas à casser son corps et passer les épaules au-dessus comme il devait le faire pour finir sa traction. Alors que le fatalisme emportait les maigres forces qui lui restait, deux mains se projetèrent de part et d'autres de son champ de vision et le hissèrent par les aisselles. C'était le coup de pouce qui lui suffisait! Passant d'abord un coude puis le second à l'intérieur du tuyau, Haplo sut qu'il était ancré et qu'ils avaient réussi. Avec l'assistance de Harel, il finit par la rejoindre à l'abris des regard et pris le temps de souffler.
- Et bien... Je n'imaginais pas qu'on finirait en sous vêtements dans les égouts en partant pour Londres ce matin...!
Son trait d'humour fit écho à travers le tuyau et Haplo plongea son regard dans les ombres des égouts.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Londres - Big Ben

Message par : Lizzie Bennet, Ven 29 Mai 2015 - 20:34


PV Clarissa Samson


Je m’baladais, épaules nues, rictus fermé aux inconnus ; j’avais envie d’briser l’amour de niais chéris. Niais chéris mode chevaux d’bois, j’préférerais qu’ils soient de Troie, qu’y ait une once de noirceur au fond de leurs coeurs. Big Ben mon amour. Big Ben tous les jours. Sous la pluie, le brouillard, la rousse lune comme à la brune, ton décompte est le fin linceul les guidant au cercueil. Aujourd’hui, pas d’garderie, d’entre les Pouff’ hypocrisie : j’marchais dans le petit matin, baguette en main. Pis un touriste demande « a pic » -pas sûre d’comprendre c’qu’il y a d’épique quand en la Tamise moins d’eau coule que d’cadavres roulent. Big Ben mon amour. Big Ben tous les jours. « Vienne la nuit, sonne l'heure, les jours s'en vont,» tu demeures. J’te sais fiable, inébranlable -après mon dernier râle. La magie de ce moldu, m’interroge (c’est farfelu) : quel sort permet de mettre fin à du temps l’refrain ? Car sur l’appareil que j'ai en main y’s’tient plus immobile qu’un dessin  -hypnotisée je vole l’objet sans me retourner. Big Ben traître ami. Big Ben toi soumis ? Que n’m’as-tu dit qu’les non-magiques pouvaient tous briser ta musique ? J’dois disséquer l’engin d’airain jusqu’à la fournée des pains. Big Ben traître ami. Big Ben toi soumis ? Sourde au scandale que je déchaine, aussi discrète qu’une baleine, je file et danse sous les ponts au chant des accordéons.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Clarissa Samson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Re: Londres - Big Ben

Message par : Clarissa Samson, Jeu 4 Juin 2015 - 23:15


*Big Ben ennuyeux, Big Ben bien trop vieux. Cette cloche et non la tour, qui inspire parfois l'amour. Pour moi ce n'est que banale blague, comme si elle était le bout d'une dague. Réellement aucun intérêt que ce compte minutes, qui rythme notre lutte, lutte quotidienne du refrain de notre vie, bien trop rébarbative.*

Mais c'est là que les rimes s'arrêtent pour Clarissa. Même si elle tenait un discours assez peu glorieux envers cette entité symbole de la capitale, elle l'avait adulée comme tous les autres en arrivant là-bas. Ce jour elle trainait les pieds devant, elle attendait. Quoi ? Le déluge. Juste que quelque chose arrive. Qu'un Mage noir détruise le pont ! Déjà fait. Que tout le monde s'évanouisse et qu'elle devienne maîtresse du monde. Tant de rêves que jamais elle ne réaliserait.

La brune regarda la Tamise "au loin". Même à distance elle ressentait l'appel du vide. Cette envie bien connue de sauter du pont pour sentir... Le vide, ce qui ne devait pas être agréable du tout. Les joies du vertige. De plus elle s'ennuyait, autour de ces moldus, pas un sort à jeter, personne à déranger. Elle n'était pas Peeves non plus mais sa malice était tout de même là ! Il fallait simplement qu'il se passe un gros truc. Même si au fond d'elle, elle savait que rien n'arriverait !
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Londres - Big Ben

Message par : Lizzie Bennet, Mar 9 Juin 2015 - 13:10


La musique un temps s’arrête, je n’ai saisi la joie qui guette. En l’ombre des quais tapie, immatérielle, elle m’avait souri. Pour moi cette imblairable grimace est presque digne d’un sort crache-limaces. Elle ose en effet me narguer quand elle danse sans que je puisse l’attraper. Pas de jupons pour la Fortune, p****n nous tentant sous soleil comme lune ; pourtant semble réduit à d’autres personnes l’accès aux parties secrètes de c’te non-nonne. Il est trop tard pour finir ma chanson. Ce n’devait être le chant du cygne car je n’entends d’autre accordéon, seuls virevoltent à mes tympans les sourds carillons. Mais qu’importe, en vérité, puisque la musique se meure quand reste droite l’heure. Enfin droite, tout est relatif, les aiguilles aiment tourner. Un coup transversales, un coup couchées, mais ne partageons-nous pas les plaisirs de ces catins ?

Prisonniers du temps dont nous ne saurons nous délivrer. Prisonniers d’un temps cloisonnant nos folles possibilités. Moins qu’une prison dorée, une cage de verre, une cloche à gâteaux nous maintenant dans l’attente, jusqu’à ce que nous soyons périmés, pourris jusqu’à la moelle. Contre le temps, cette arme moldue. Mieux que l’alcool, mieux que la drogue, l’échappée. L’évasion, plus que mentale, hors du temps. L’inconnu saurait empêcher le temps de passer. Je veux apprendre. Je dois apprendre. J’observe plus avant le cliché. Le temps y est vaincu, mais la Tamise aussi. Ses tumultes, ses remous, tus. Je tourne l’appareil, vise mon oeil. Le narcissisme me tuera-t-il ? J’en doute, mais l’appareil peut être. Le voilà qui rompt un battement. Finalement, il n’arrête pas le temps, il en vole tout au plus quelques instants figés, mais derrière, les aiguilles ne cessent. L’étranger souriant sur la photo. Le fleuve d’un noir luisant. Mon oeil chocolat un rien furieux. Comme des #Illusionis par la glace mis au pas.

Que puis-je lui reprocher, ne l’ai-je pas moi-même volé ? Ne suis-je pas en train de dérober des morceaux de vie, qui certes n’auraient du être mis en pause, mais appartenaient au non-magique ? Suis-je moi-même un nouvel engin d’airain ? Pour me convaincre du contraire, sur les quais je brise l’objet. J’arrache quelque brunâtre papier, au contact bizarrement glissant, mais ne peux le déchirer à coup de dents. Tant pis. Je devrais le rendre au temps. Permettre à l’ordre des choses d’être rétabli. Mais prise d’un improbable caprice, je ne peux me résoudre à fraterniser avec l’ordre que je passe ma vie à détruire. Soit. Je serais un preneur de pic. Ou un voleur de pic, comme on veut. Oui. Ça me correspond déjà plus. Le vol, ça me connait, demandez ça à la rousse propriétaire de Boursouflet. L’objet m’est inutile, il me suffira d’en choper d’autres, en retirer le fil, et j’aurais triomphé.

Sourire lumineux aux lèvres, je réfléchis à que faire du déchet. Allez, j’me sens d’humeur généreuse. Bim bam boum c’est cadeau pour... Non, les gens sur les quais ont pas l’air cool. Une gamine en robe rose à fleur, un vieillard au look 200% moldu... Que des proies faciles, ça n’a rien d’excitant. Une meuf de la vingtaine, plus mignonne que bonne vu la planche qu'elle a à la place de la poitrine, se fait ma cible par défaut. L’instant d’après, le pic-taker d'airain file en direction de la tempe de l’inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Luke Belt
avatar
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Londres - Big Ben

Message par : Luke Belt, Jeu 30 Juil 2015 - 11:56


RP Unique

Mon tour de garde touchait enfin à sa fin et ce n'était pas plus mal. Parce que bon, se balader dans les rues de Londres ce n'était pas désagréable, mais devoir s'habiller comme un moldu banal l'était beaucoup plus. Sauf que cela ne suffisait pas de s'habiller comme un moldu, il fallait aussi se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer. Devenir monsieur tout le monde, en quelque sorte. Et j'avais horreur de ça. Cela faisait donc deux semaines que je parcourais la capitale habillé avec des bermudas et t-shirts au lieu de mes habituelles si élégantes chemises.

Le second problème à ce tour de garde, c'est qu'au milieu de tous ces touristes et flash d'appareils photos, j'avais l'impression d'être en vacances. Sauf que ce n'était pas le cas. Et puis de toute façon, avec qui aurais-je bien pu partir ? Ethan semblait avoir disparu de la circulation, tout comme ma meilleure amie quelques années plus tôt. Celle que je considérais comme ma soeur me prenait pour un traître et désirait très certainement ma peau, tout comme Zoey, Charli ainsi que tous les autres. Restait Kyara, mais elle devait probablement être occupée avec Liam et faire la chandelle ne me tentait pas vraiment. Ouais, j'étais vraiment seul en fait. J'avais l'impression de retomber, de me retrouver à nouveau isolé tout comme au début de ma scolarité à Poudlard.

Mes pas me menèrent jusqu'à Big Ben où je n'avais pas mis les pieds depuis les attaques du nouvel an. Je voyais encore les flammes maléfiques ronger la pierre de l'imposant monument, le transformant en une torche géante. L'odeur de la chaire brûlée me revenait presque aux narines. Et ces souvenirs, loin de réveiller en moi un quelconque sentiment de culpabilité, ne firent que renforcer ma solitude. Tout cela n'arriverait plus jamais. C'était désormais une époque révolue, il fallait que je tourne la page. J'avais réussi à la décoller en devenant propriétaire de la BAMN, il ne restait plus qu'à la mettre de l'autre coté du livre. Et pour cela, j'avais déjà, et depuis un moment, une petite idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Katy Rosebury
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Katy Rosebury, Jeu 20 Aoû 2015 - 21:38


Rp With Meryl Smith



she will never give up on me!



And I want you in my life, I need you in my life.




Katy Rosebury

Meryl lui assura qu'elle ne comptait en aucun cas laisser la directrice l'expédier dans un autre orphelinat et rien qu'à ces paroles, le visage de Katy s'illumina. Meryl vint s'asseoir sur son lit et Katy la rejoignit. Celle-ci semblait avoir d'importantes choses à lui dire. Pas des choses graves, mais des choses essentielles. Elle lui expliqua qu'elle n'avait pas l'habitude de s'attacher aux gens. C'était marrant ça, Katy elle c'était tout le contraire. Elle arrivait à s'attacher très facilement aux gens. Mais c'est vrai qu'il y avait quelque chose de différent avec Meryl, parce que pour une fois, c'était réciproque. Elle ne pouvait s'empêcher de répéter le mot maman dans sa tête tout en observant gracieusement Meryl. Oui. Définitivement. Cela lui allait parfaitement. Elle se voyait tout à fait l'appeler comme ça.

- Oh oui ! Très loin d'ici Meryl !

Katy alla fermer la porte en vitesse et se pencha brusquement par dessus la fenêtre lorsqu'elle parvint à l'ouvrir, l'éclat de rire de Meryl s'estompa alors et celle-ci se jeta sur la petite fille pour la porter délicatement hors du rebord de la fenêtre. Mais qu'est-ce qu'il y a ? Elle ne voulait plus partir avec elle finalement ? Elle n'avait plus l'air contente du tout. Est-ce que cela voulait dire qu'elle ne l'aimait plus déjà ? Elle sentit les larmes lui monter aux yeux jusqu'à ce qu'elle comprenne que Meryl avait simplement eut peur. Le sourire de celle-ci réapparut sur son visage, et Katy se mit à rigoler. Elle attrapa le nez de Meryl et se rua dans le couloir en riant.

- J'ai ton nez ! J'ai ton nez ! Puis elle s'arrêta net

Elle avait oublié sa valise. Revenant à toute vitesse, elle rendit son nez à Meryl en lui déposant dans la main et tira une grosse malle de dessous son lit. Elle était déjà prête, vu qu'elle devait déjà partir. Elle lança un regard rempli d'espoir à Meryl avec un sourire heureux.

- Tu... Tu seras ma maman hein ?


notes go here

THANKS XO MONSTER
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Smith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Meryl Smith, Dim 23 Aoû 2015 - 16:32




she will never give up on me!



And I want you in my life, I need you in my life.




Meryl Smith
Non, jamais elle ne pourrait laisser une personne qui compte pour elle. Jamais elle ne pourrait laisser partir Katy, aussi loin que sûrement, elle ne pourrait pas la retrouver. Cette décision n'avait été difficile à prendre, ça lui sonnait même comme une évidence. Une gamine aussi joyeuse et malicieuse, ne méritait pas d'être traitée ainsi pour ses différences. Ses différences, Meryl en faisait là tout son atout. Savoir que si elle ne faisait rien, cette petite se retrouverait dans un autre orphelinat, loin d'ici à broyer du noir dans sa chambre lui semblait impossible. La raison en était simple, elle aimait Katy, comme si elle était de sa chair et de son sang. Certes, ça n'était pas le cas, mais le temps passé à ses côtés lors de son travail dans cet endroit pourri jusqu'à la moelle, lui avait fait prendre conscience de son attachement à la petite, un attachement réciproque qui plus est. Dorénavant, Katy faisait officiellement partie de sa famille, et la brune ferait pour qu'elle si sente comme chez elle. Bien que son monde était différent du sien.

Si l'ancienne verte et argent avait réussi à tenir le coup, c'était grâce à sa sœur, sa grand-mère, mais surtout, au souvenir de sa mère. Avec l'aide de ces trois femmes, Meryl avait su reprendre le bon chemin, et jamais elle ne ferait les mêmes erreurs que son géniteur.

Un sourire au bout des lèvres, elle lui répondit :
- ça ne sera peut-être pas si loin de Londres, mais je te promets que l'on ne mettra plus les pieds ici !

La petite s'en alla fermer la porte pour ensuite venir se pencher du haut de la fenêtre, ni une ni deux, la sorcière la saisit par les hanches et la reposa sur la terre ferme. Elle avait eu la peur de sa vie et ne se cacha pas de le lui montrer. Seulement, toujours avec ce sourire malicieux, la petite attrapa le nez de la brune avant de s'enfuir à toute jambe dans le couloir, en riant de bon cœur. Meryl ne pouvait s'empêcher de rire devant tant de gaieté, mais voulant rentrer dans son jeu, elle fit mine de ne plus avoir assez d'air. Katy se figea et elle revenait à toute vitesse vers la jeune femme pour lui rendre son nez, avant de prendre sa grosse malle.

Le départ vers une nouvelle vie semblait imminent, mais ça n'était en rien une mauvaise chose. Tandis que Meryl commençait à prendre chemin dans le couloir pour aller jusqu'à sa voiture, Katy sur les talons, la petite lui posa une question qui l'avait fait s'arrêter net. Un sourire naissant, elle se retourna et s'agenouilla face à la fillette.

- N'aie pas peur Katy, car jamais je ne t'abandonnerai. Je serais toujours là pour toi, toujours. D'accord ? Mais... Tu es sûr de vouloir m'appeler maman ? Je sais que ça peut être difficile pour toi de me nommer ainsi, alors ne t'en fais pas.





notes go here

THANKS XO MONSTER
Revenir en haut Aller en bas
Katy Rosebury
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Katy Rosebury, Ven 28 Aoû 2015 - 21:34


Katy Rosebury ֍ Meryl Smith


she will never give up on me !



And I want you in my life, I need you in my life.



Katy Rosebury


Pas si loin de Londres ? Et si la directrice venait la rechercher ? Et si jamais elle se perdait, on la renverrait dans l'orphelinat ? Katy commençait à trembler d'inquiétude mais Meryl lui assura que cela n'arriverait pas. Elle lui promis qu'elle ne reviendrait plus jamais ici. Une promesse est une promesse et elle avait une confiance totale en Meryl. Cool. Cool !! Elle ne reviendra plus jamais dans cet horrible endroit. Enfin... Pas si horrible que ça vu qu'elle allait bien réussi à se faire des amis. Quoi que ils étaient tous partis maintenant. Elle était la petite dernière dont aucun parent n'avait voulu. Mais Meryl elle n'était pas comme les autres. C'était pas quelqu'un venu pour un enfant. C'était un peu comme le destin si vous voulez. Quelques instants plus tard les deux demoiselles marchaient fièrement dans le couloir de l'orphelinat. Katy s'essayait à lever la tête aussi haute que Meryl. Elle voulait être une vraie dame, tout comme elle. Cependant lorsqu'elle l'appela "maman", Meryl sembla devenir inquiète.

- Bein en fait j'ai jamais eut de maman donc... Enfin chais pas. Maman ça me fait tout drôle et tout normal à la fois. Tu préfères que je t'appelles Meryl ?

Les yeux inquiets de Katy et un sourire désolé se forma sur sa bouche. Reprenant leur marche, elle passèrent devant la directrice mais Katy ne calcula même pas. Cette vieille folle n'en valait pas la peine. Et puis elle avait une toute nouvelle gardienne maintenant.

- Ange-gardien... Mumura Katy. C'est un peu toi ? Dit-elle à Meryl. Tu es ma marraine la bonne fée ? Un sourire s'afficha sur ses petites lèvres.

Elle se mit à rire de bon cœur et se mit à courir jusqu'au rez-de-chaussée ses cheveux rouges en queue de cheval fouettant le vent, laissant Meryl derrière avec sa valise. Cependant elle ne pensait pas si bien dire en parlant de fée...


notes go here

THANKS XO MONSTER
Revenir en haut Aller en bas
Gilraen Felagund
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Gilraen Felagund, Mer 30 Sep 2015 - 13:40


Ça fait 1 mois, donc je me permet de poster à la suite de ce poste.

Ballade familiale

RP avec Leo Keats

Gilraen avait profité des quelques jours de week-end pour découvrir Londre. Elle qui venait du sud de la France n'avait pas encore eu beaucoup d'occasions de visiter cette ville qui, disait-on, avait beaucoup de charme. Elle avait bien fait un petit tour avec ses parents avant de se rendre au Chemin de Traverse, mais elle était à l'époque tellement impatiente de découvrir le monde magique qu'elle avait traversé les rues londoniennes au pas de course et avait à peine jeté un coup d’œil aux alentours.

C'est donc avec plaisir qu'elle déambulait dans les ruelles éclairées par le soleil matinal. Elle avait rendez-vous à 11h dans le parc au pied de Big Ben avec son cousin, Léo, qu'elle n'avait pas vu depuis cet été. Le garçon, bien plus âgée qu'elle, faisait ses études depuis maintenant 6 ans dans une école moldue de Londre. La jeune fille avait toujours entretenu de très bons rapports avec son cousin malgré leur différence d'âge, et dès qu'elle avait su qu'elle irait étudier en Angleterre, elle lui avait proposé de se voir. Bien sur, elle n'avait pas parlé de Poudlard, elle n'en avait pas le droit. Elle avait donc monté une histoire plausible comme quoi elle avait intégré le Collège Français Bilingue de Londres où elle avait l'occasion de parler Anglais de manière courante.

Alors qu'elle traversait la Tamise et admirait la vue sur les monuments, elle repensa à son cousin. Son père était le frère de Lisa, la mère de Gilraen. Quand à sa mère, la jeune fille ne l'avait pas beaucoup connu. Celle-ci avait perdu la vie alors qu'elle n'avait que 3 ans et la gryffone n'en avait pas énormément de souvenirs. Elle se rappelait simplement d'elle comme une femme très agréable chez qui elle aimait aller. Petite, elle avait souvent été chez sa tante et son oncle pour des repas familiaux et elle avait donc passé de nombreuses heures à jouer avec Léo. Ou plutôt, pourrait-on dire, à suivre Léo à la trace alors qu'il tentait de se débarrasser d'elle, comme l'aurait fait tout enfant de son âge face à une fillette de 2-3 ans. Cependant, quand la jeune fille grandit un peu, elle commença à se rapprocher de son cousin et, même s'ils ne partageaient pas les mêmes aspirations au vu de leur différence d'âge, ils arrivaient à passer de très bons moments ensemble. Ces dernières années, elle avait eu moins l'occasion de le voir à cause de l'éloignement de son école et elle se faisait désormais un plaisir de passer l'après-midi avec lui.

Perdue dans ses pensées, elle arriva rapidement au point de rendez-vous et regarda sa montre. Il était 10h59, son cousin n'allait pas tarder. Posant sa main une dernière fois sur sa baguette magique qu'elle avait cachée dans son sac, elle pria pour ne pas faire de gaffes et parfaire le tableau de la petite collégienne moldue moyenne.

Soudain, les cloches de Big Ben sonnèrent 11h de leur mélodie bien connue, faisant sursauter Gilraen. Elle regarda autour d'elle, attendant impatiemment l'arrivée de Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Londres - Big Ben

Message par : Leo Keats Gold, Mer 30 Sep 2015 - 23:49


Une cousine pas si éloignée...

Pv Gilraen Felagund

10h32...

Zut, zut et re zut... Pour une fois qu'il avait l'occasion de voir sa cousine venue de France, il fallait qu'il trouve le moyen de ne pas se réveiller... Leo et le réglage des réveils moldus, ça n'avait tout bonnement jamais collé... Il faut dire que le jeune homme vouait une haine viscérale à tout objet susceptible de nuit à son sommeil...  Ceci dit, une fois n'est pas coutume,  il avait accepté de sacrifier sa grasse matinée et de se lever aux aurores ( bon, certes, à dix heures trente le soleil est déjà levé depuis longtemps, mais pour Leo, se lever avant midi pendant un week-end relève du sacrilège) afin d'aller voir sa cousine Gilraen qu'il n'avait pas vu depuis déjà un moment... Il faut bien avouer que les deux jeunes cousins vivants dans deux pays différents n'ont que très peu d'occasions de se voir... Ceci dit, si comme elle l'avait laissé entendre, Gil' venait effectivement étudier à Londres, peut-être auraient-ils plus l'occasion de se voir...

Tout en avalant rapidement le premier truc qui lui passait sous la main, Le jeune Lion s'habilla à la hâte avant de quitter rapidement la maison, n'écoutant qu'à moitié les demandes de son père concernait les courses à faire...

Bref, il ne fallut pas plus de cinq minutes au jeune homme pour rejoindre la station de métro la plus proche et de sauter dans la première rame qui passa.

10h47...

La rame filait à vive allure vers la station de Big Ben, lieu où les deux cousins s'étaient donné rendez-vous, le jeune homme avait désormais bon espoir d'arriver à l'heure, il devait bien admettre que le métro avait bien quelques avantages, tels que la vitesse... Mais il ne comprenant toujours pas cette manie des moldus à s'entasser dans des lieux confinés.

Tandis qu'il se rapprochait des rives de la Tamise, et donc de Big Ben, Leo ne pouvait s'empêcher de se demander comment il retrouverait sa cousine... Celle-ci était à l'âge où on entre doucement dans l'adolescence et où l'on grandit rapidement.

Les deux cousins s'étaient toujours entendu, et Leo se souvenait parfaitement d'avoir eut, très tôt, la petite Gil dans les pattes, et si à l'époque cela l'avait gèné, il en avait rapidement rigolé tant la petite avait su se montrer attachante. Le seul regret qu'il éprouvait était de ne jamais avoir pu lui parler de Poudlard, tenu au secret par les règles du monde de la magie... Son père et lui avait donc monté toute une histoire comme quoi le jeune homme avait intégré une école privée londonienne...

Leo fut tiré de ses pensées par l'annonce qui annonçait la prochaine station.

Il descendit rapidement de la rame et regagna rapidement la surface, pressé de retrouver de l'air libre, et sa cousine.

Une fois dans la rue, il ne mit pas très longtemps à la reconnaître, la jeune fille avait beau avoir grandi, elle n'avait pas non plus trop changé de visage.

S'approchant en souriant, Leo lui posa la main sur l'épaule:

-Gil'? C'est bien toi? Mon dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Gilraen Felagund
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Big Ben

Message par : Gilraen Felagund, Sam 3 Oct 2015 - 22:25


Quand elle le vit arriver, Gilraen reconnu immédiatement son cousin. Le garçon avait gardé les traits si caractéristiques qui le définissaient et malgré le temps qui les séparaient de leur dernière rencontre, il n'avait pas changé. Enfin ... en réalité, en dehors des traits de son visage, il avait énormément changé. Le garçon avait dû prendre 40cm et il paraissait beaucoup plus mature. En même temps, elle calcula que le garçon avait 13 ans la dernière fois qu'elle l'avait vu, un été, alors qu'il revenait en France pour y passer ses vacances. Elle le regarda approcher d'un air assuré. Il avait laissé poussé ses cheveux qui lui donnaient désormais un air d'adolescent affirmé, mais n'avait pas quitté son habitude de sourire tout le temps.

Soudain, Léo posa les yeux sur elle et son sourire s'agrandit. Il s'approcha et, posant la main sur l'épaule de sa cousine, déclara :

- Gil' ? C'est bien toi ? Mon dieu...

La jeune fille souris à son tour. Le garçon avait résumé ses propres pensées. Maintenant qu'elle le voyait de près, elle était stupéfaite par les changements de son visage, si discrets, mais qui en même temps changeaient tellement son apparence. Son cousin avait grandit, cela ne faisait aucun doute.

La jeune fille plongea ses yeux dans les yeux verts de son cousin et répondit :

- Oui c'est bien moi ! Bah dis-donc Léo, t'es devenu un géant !

Il faut dire qu'elle aussi avait dû changer en trois ans. Elle était passée de la petite fille de 8 ans aux traits très enfantins à une jeune pré-adolescente aux traits fins qui de plus, faisait plus que son âge.

Elle s'avança pour étreindre son cousin avant de lui demander :

- Alors, qu'est-ce que tu deviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Londres - Big Ben

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 16

 Londres - Big Ben

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.