AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-63%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
219 € 599 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 13 sur 16
Arrivée mouillée
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Azaël Peverell
Auror
Auror

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Mer 7 Juin 2017 - 13:37

La réaction du prof ne te rassure absolument pas. Tu le vois se précipiter sur la jeune femme à terre pour s'enquérir de son état. Nouveau pas en arrière, tu manques de te rétame lamentablement au sol, mais tu parviens à rester sur tes jambes par un miracle inexpliqué. T'as envie de te barrer en courant, histoire de ne rien assumer du tout. Mais t'en es bien incapable. Vu ton état, trois pas et tu te retrouves par terre sans même réussir à te relever. Alors tu restes planté là, à observer la scène. Le regard de Lival n'annonce rien de bon. Et le pire, c'est que t'es bien trop bourré pour pouvoir expliquer quoi que ce soit. Si tant est qu'il demande une explication avant de t'exécuter en bonne et due forme. Alors que tu le vois sortir sa baguette, tu te protèges la tête de tes bras, dans un réflexe totalement inutile.

T'entends la formule prononcée. Sortilège de mort. Tu fermes les yeux, attendant le choc qui ne devrait pas tarder. Tu préfères clairement qu'il te tue immédiatement plutôt qu'il te montre à nouveau ce que son esprit de psychopathe tordu est capable d'inventer. Mais rien. T'es toujours là. Tu baisses les bras, sans comprendre ce qu'il vient de se passer, légèrement tremblant. T'as pas peur de mourir. Mais c'est pas pour ça que t'en as envie. Et peut être qu'il n'osera rien te faire devant la jeune femme.

- Je m'occupe de toi bientôt, bouge pas...

Léger hochement de tête pour montrer que t'as compris et que tu as bien l'intention d'obéir. De toute façon, se barrer maintenant serait sans doute comparable à un suicide. Tu le vois avec horreur déposer un baiser sur le front de la blonde. T'es vraiment, vraiment mal. Alors qu'il s'approche de toi, t'essaies de te faire le plus petit possible, tête baissée. Il reprend tes propres mots, comme s'ils étaient totalement vides de sens à ses yeux. Ses mains se lèvent. Tu sens tous les muscles de ton corps se raidir, prêts à recevoir un coup. T'essaies même pas de te défendre, à quoi bon ? De toutes façons, t'es pas en état d'empêcher quoi que ce soit. Mais ses mains se contentent de se poser sur tes épaules. Yeux toujours fixés au sol, tu ne pourrais probablement pas être plus tendu qu'actuellement. D'autant plus que le prof ne doit avoir aucune peine à sentir que tu trembles de peur.

T'essaies de le regarder lorsqu'il te le demande. Mais tu ne parviens pas à soutenir son regard bien longtemps. La leçon de morale qui suit est plutôt violente. Le voilà qui te balance toute ta vie dans la tronche au calme. Heureusement que t'es trop bourré pour comprendre toutes les conséquences que peuvent avoir tes actes, sinon tu le vivrais encore plus mal. Et puis, niveau alcool, il a une bonne descente aussi. Là, t'as clairement abusé, mais tu devais simplement rester dehors, t'étais pas sensé faire du mal à qui que ce soit, encore moins à une Auror. Et surtout, t'avais besoin de te détendre. Sur ce coup, c'est raté, on fait pas plus flippé que toi actuellement.

Tu ne sais pas quoi répondre à Lival. Face à n'importe qui d'autre, tu lui aurais dit d'aller se faire voir, que ta vie était de toute façon déjà fichue dès le départ, et qu'elle n'a fait que s'empirer avec les années, et que donc tu peux bien en faire ce que tu veux, parce que ça pourrait difficilement être pire. Mais vu la situation, tu doutes que ce soit une réponse qu'il reçoive correctement. La première chose qui te viendrait à l'esprit serait de t'excuser à nouveau auprès de lui, mais t'as peur que, même ça, il le prenne mal. Alors tu tentes une explications, mais étant donné ton état d'ébriété avancé et la terreur que t'inspire Evan, t'as un peu de mal à faire une phrase cohérente et compréhensible.

- J'voulais juste... Enfin... J'aurais pas réussi à dormir... Et puis... Enfin j'voulais pas faire de mal... J'voulais être tranquille... J'suis désolé M'sieur...

Finalement les excuses sont venues avec. De toute manière, face à Lival, t'es du genre à t'excuser simplement pour le fait d'exister. Il finit enfin par te lâcher. Tu reprends ton souffle. T'avais pas remarqué que tu l'avais retenu dès qu'il s'était approché de toi. Toujours légèrement tremblant, t'essaies de te détendre un peu histoire de pouvoir bouger parce que tes muscles semblent vouloir rester pour l'instant tendus. La jeune femme se relève enfin en disant que tout va bien. Voilà qui est rassurant. Peut-être que ça pourra faire passer l'envie de te buter et/ou de te torturer à Lival. Elle s'approche de toi. Peut être qu'elle veut se charger de ton cas elle-même et que l'autre psychopathe l'a deviné et la laisse faire ? Mais non, elle se contente de te demander comment tu t'appelles. Voilà une question à laquelle tu peux répondre, même en ayant plus d'alcool que de sang dans tes veines. T'essaies d'être respectueux au maximum, mais tu ne peux pas vraiment cacher ta peur et ton alcoolémie.

- A... Azaël. Azaël Liderick.

- Je m’appelle Elly, on va te ramener à ton dortoir je pense que c’est le mieux, tu ne crois pas ?

La jeune femme te parle avec douceur, malgré la réaction violente que t'as eu à son égard. Peut être qu'elle veut réellement t'aider. Mais t'as du mal à comprendre pourquoi. Il n'y a aucune raison pour qu'elle se montre si sympa avec toi. Les gens ne sont pas bons. Ils ne font rien gratuitement. Ou alors c'est pour mieux frapper par derrière. Pour mieux détruire. Ou alors ils jouent au gentil et au méchant flics. Ou alors tu te fais trop de films. Tu secoues légèrement la tête de gauche à droite.

- J'peux y aller tout seul... J'veux pas vous déranger plus...
Evan
Evan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Evan, le  Mer 7 Juin 2017 - 17:48






J'étais prêt d'Elly qui s'appuya sur moi pour se relever, me disant qu'elle allait bien. Son regard se porta sur Azaël tandis que moi je soufflais un bon coup pour me calmer. Au final, je n'avais pas eu l'intention de faire peur à l'un ou à l'autre, juste qu'il avait fallu que je calme mes nerfs pour éviter de m'en prendre au garçon.

Je remuais mes pensées, manquerait plus qu'il décide d'aller balancer à n'importe qui que j'avais jeté un sortilège impardonnable dans l'enceinte de Poudlard. Et s'en serait fini de moi. Bien qu'il serait certainement incapable d'oser prendre la parole contre ma personne. Au pire, je pouvais lui effacer toute trace de sa vie, ça restait une solution si jamais lui prenait l'envie de me faire chanter.

Elle se détache de moi pour rejoindre le Serpentard et un instant je laissais mon regard perforer le ciel, souhaitant au fond, que ni lui ni elle ne m'en voudrait pour cela. Je l'entends qui lui demande son prénom, et après sa réponse elle lui propose qu'on le ramène jusqu'à son dortoir.

Bizarrement je savais qu'il serait pas enchanté à l'idée que je le raccompagne. Il répliqua d'ailleurs en balançant qu'il pouvait y aller tout seul et qu'il voulait pas nous déranger. Comme s'il était autre chose qu'un légume avec ce qu'il avait ingurgité et qu'on pouvait le lancer rentrer sans risques.

Il serait bien capable de tomber dans le lac et de s'y noyer, ou d'aller dans la forêt interdite pour se mesurer à je ne sais quelle créature et y laisser sa vie. Clairement, c'était pas le genre de sorcier en herbe que tu pouvais te permettre de laisser seul. Il fallait le materner le petit, et visiblement un peu trop.

Je continuais de regarder le ciel, calmant mon pouls qui s'était clairement enflammé. Même si c'était un tout autre enflamment que celui qui m'avait parcouru deux heures plus tôt avec Elly. Je finissais par reposer mon regard, sur eux, plus sur elle que sur lui, espérant qu'elle ne m'en veuille pas pour cet écart.

Alors je m'approchais d'eux, silencieusement, toujours ma baguette en main. Je laissais ma main sur le bras droit de ma belle, le frottant de haut en bas comme pour lui dire que j'étais là et que c'était fini. Après avoir croisé son regard brun qui m'était si précieux, je fixais Azaël.

- Désolé pour le sort... Fallait que je me calme... Je... Supportais pas l'idée qu'on ait pu te faire du mal... Nouveau regard vers celle qui possédait mon cœur, avant de reprendre. Si je t'ai fait peur, c'était pas mon intention... Je pense que tu en as assez fait pour ce soir non ? On va te ramener, ça sera plus sage...

Je faisais le tour du garçon, et j'allais ramasser la bouteille qu'il s'était sifflé. Un instant, j'hésitais à lui envoyer le sortilège qui aurait fait qu'il serait de nouveau sobre, mais je trouvais que c'était une bonne leçon que de ne pas le faire. Que peut-être, le sermon de ce soir combiné à la gueule de bois qu'il aurait demain le ferait se remettre en question.

- C'était pas un choix Azaël, mais un ordre, on va te ramener, ça sera plus prudent.

Je me retournais vers eux, et allais dans le dos d'Elly. Je murmurais un "Désolé" à son oreille droite avant de déposer un baiser sur son épaule. Elle allait bien et c'était là pour moi le plus important. Je n'avais pas imaginé que notre merveilleuse soirée finisse comme cela. Azaël avait visiblement le chic pour m'énerver quand il le fallait pas.
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Invité, le  Ven 9 Juin 2017 - 15:38

Le jeune sorcier tremble comme une feuille lors d’un soir d’automne. Il répond à Elly en bégayant, ce qui incite davantage la jeune femme à l’aider. Elle le regarde secoué sa tête de gauche à droite, refusant qu’ils l’aide à retourner à son dortoir. Il était pourtant hors de question que l’auror le laisse ici, dehors. Les règles étaient faites pour être respectées après tout.

Sans répondre au jeune garçon, après tout elle ne lui avait pas laissé le choix, elle se retourne vers celui qui fait battre son cœur. L’espace d’un instant, elle le contemple, sa tête penchée à regarder le ciel éclairé de mille étoiles. Elle se demande comment un homme capable de tant de tendresse soit aussi capable du pire, elle en a eu la démonstration un instant plutôt, lorsqu’il avait cru bon de se calmer avec le sortilège de mort.

L’auror reporte son regard sur l’étudiant, qui semble n’avoir qu’une seule envie : s’échapper, s’enfuir loin d’eux. Il est probable que s’il n’avait pas été autant imbibé il se soit mis à courir sans regarder où il allait. Mais il était là, coincé entre une auror et un mangemort, coincé par les ténèbres insidieuses que l’alcool avait mises en lui.

Un contact sur son bras qui la fait frissonner, et la jeune femme se retourna pour contempler l’être aimé. Elle nota presque aussitôt qu’il n’avait pas rangé sa baguette, et tiqua un peu. Elle aurait préféré qu’il soit sans, elle ne tenait pas à devoir faire état qu’un quelconque souci dans son rapport. Un regard dans ses d’émeraude, un sourire, et elle entend ses excuses à destination du sorcier, qui la rassure quelque peu mais pas totalement.

Elle laisse voguer son regard tandis qu’il contourne le gamin pour aller ramasser la bouteille laissé en plan. Elle l’écoute lorsqu’il lui dit, sans détour, que ce n’était pas un choix, qu’ils le ramèneraient à son dortoir, qu’il le veuille ou non. Elle hoche la tête, comme pour dire qu’elle n’envisageait pas les choses autrement.

- En effet Azaël, il est plus prudent de vous ramener.


L’auror sent un passage furtif dans son dos et reconnais sans mal les effluves de son parfum à lui. Comme pour répondre à cette pensée, elle l’écoute lui murmurait ses excuses au creux de son oreille. Elle se pose de nombreuses questions mais n’ira pas les poser devant l’élève, qui attend presque sagement qu’on lui dise quoi faire. Un baiser furtif déposé sur son épaule, et les voilà prêts à retourner au château.

Elly regarde le gamin, le détaille, va-t-il cessait de trembler comme ça ? Il en deviendrait presque stressant. Elle se demande ce qui le rend si nerveux. Une petite voix, dans sa tête, lui disait que c’était sans doute face à la réaction disproportionnée du professeur de métamorphose, elle se dirige alors vers lui. Posant sa main sur son bras, et descendant jusqu’à son poignet, puis sa main. D’un geste sur et affirmé, elle saisis entre ses doigts la baguette du professeur, et fini par la ranger avec la sienne, dans la manche de sa veste. En remerciement pour s’être ainsi laissé faire, elle dépose un baiser léger sur ses lèvres, et retourne face au gamin.

Elle se plante face à lui, son regard figé à son teint particulièrement blême et lui demande « Pourquoi tu trembles comme ça ? ». La voix est douce, le ton calme. Il n’y a aucune amertume, aucune haine dans les propos de la jeune femme, elle cherche juste à savoir, à comprendre.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Sam 10 Juin 2017 - 18:11

Alors que t'essaies de refuser aussi poliment que possible leur proposition de te ramener au dortoir, Lival prend à nouveau la parole, disant qu'il ne voulait pas te faire peur. Tu te contentes de lever les yeux vers lui une fraction de seconde avant de trouver une fois de plus le sol très intéressant. Ils insistent tous les deux pour te raccompagner. T'as pas vraiment le choix. T'enfonces tes mains dans tes poches tandis que Lival récupère la bouteille vide. Et tu te rends compte que, pour l'équilibre, les mains dans les poches, ça craint. Alors tu les retires avant de te viander magistralement. Et tu hoches légèrement la tête de haut en bas, en évitant soigneusement leurs regards, pour montrer que t'as compris que tu ne repartiras pas d'ici tout seul.

Tu prends quelques inspirations profondes et lentes pour essayer de te calmer. Ton coeur bat toujours beaucoup trop vite à ton goût. Et le fait que Lival tienne toujours sa baguette ne t'aide pas vraiment à garder les idées claires. D'autant plus que t'es bien trop bourré pour réussir à aligner deux pensées cohérentes, si ce n'est en ce qui concerne la peur que le professeur t'inspire. Mais, à ton plus grand soulagement, l'Auror s'occupe de récupérer la baguette. Et alors que tu penses que vous allez vous mettre en route, histoire de rapidement t'éloigner de Lival, voilà que la jeune femme se plante devant toi, et te pose une question.

- Pourquoi tu trembles comme ça ?

C'est vrai que tu trembles. Mais tu ne pensais pas que c'était si visible que ça. Et vu comment elle a l'air proche de Lival, tu te vois mal lui balancer "Oh, c'est rien, juste votre mec qui m'a torturé pendant toute une après midi, du coup je flippe un peu ma race. C'est une belle nuit, non ?". D'ailleurs, dans tous les cas, tu te vois mal raconter ça à quiconque. Parce que t'as peur, d'un côté. Et aussi parce que tu as honte de ce qu'il s'est passé. Honte d'être aussi faible. Ta jambe bouge nerveusement, et tu finis par passer ta main dans tes cheveux. Tu relèves légèrement la tête, et ton regard passe d'Elly à celui qui est l'objet de ta peur, comme s'il pouvait t'aider à trouver une réponse plausible. Et vu le regard qu'il te lance, tu comprends que n'importe quelle réponse conviendrait bien mieux que la vérité. Tu détournes rapidement les yeux pour répondre dans un haussement d'épaules.

- Je... J'ai un peu froid... C'est sûrement ça...

Ouais, froid après t'être enfilé une bouteille de whisky. C'est surtout que tu flippes toujours. Même si tu commences à te calmer un peu. Même si t'as pas l'impression qu'il te fera quoi que ce soit devant elle. T'as peur de ce qu'il pourrait te faire plus tard. Et tu ne peux t'empêcher de vivre et revivre encore ce qu'il t'a déjà fait à chaque tu le vois. Il t'arrive régulièrement d'en rêver la nuit aussi, et tu te réveilles à chaque fois complètement paralysé par la peur. La simple idée de le contrarier te fous les jetons. Et là, tu n'as qu'une envie : t'éloigner au maximum de lui.
Evan
Evan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Evan, le  Dim 11 Juin 2017 - 0:43






Je m'étais un peu apaisé, de voir qu'Elly n'avait rien. Et d'avoir lancé le sortilège m'avait fait expulser cette rage qui s'était emparée de moi soudainement. Azaël devait certainement croire que je lui en voulais, mais au fond ce n'était pas le cas. Peu importe qui d'autre aurait pu se retrouver en face, ça aurait eu le même résultat sur moi.

J'avais eu peur pour elle, me renvoyant au soir où tout avait changé. Où j'avais failli lui ôter la vie. Depuis ce jour je ne supportais plus, l'idée qu'il puisse lui arriver quoi que ce soit. Et là, en ce soir si particulier pour elle et moi, alors qu'on venait de décider d'être ensemble, cette vision de son corps ensanglanté m'était revenue en la voyant à terre, et c'est ce que j'avais voulu combattre, éteindre, en m'emportant ainsi.

J'observe Elly, qui observe Azaël, horrifié par ma simple présence. C'est clair qu'il était flippé. J'avais l'impression qu'il pensait subir un remake de la Bulgarie et qu'il s'attendait à ce que je l'attache à une planche cloutée pour le laisser couler au fond du lac...

Et ma belle revient vers moi, tout de suite je me sens plus serein, je souris, enlevant cette tension de mon visage dès que ses yeux rencontrent les miens. Elle était ma force. Je la laissais faire, quand elle vint poser sa main à mon bras, pour descendre, lentement, jusqu'à ma main et venir récupérer ma baguette. Je la laissais faire sans la moindre hésitation.

Elle range ma baguette avec la sienne, puis elle me laissa un baiser sur mes lèvres, et je lui envoyais un regard et un sourire une fois ce contact furtif passé. Retrouvant un peu mes esprits même si une part de colère et de peur, étaient toujours ancrées en moi.

Et elle retourne vers lui, lui demandant pourquoi il tremblait. J'eus peur de sa réaction, et je lui envoyais un regard perçant. Elly savait mes ténèbres, mais après la soirée que nous venions de passer, j'espérais bien qu'Azaël n'allait pas lui balancer au visage la séance de torture que je lui avais infligé.

Alors je le fixe un instant, pour être certain qu'il ne sente pas pousser l'envie de faire une bourde maintenant que son corps devait tanguer comme le Titanic après avoir heurté l'iceberg. Finalement il choisit de dire qu'il avait froid, ce qui m'allait très bien. Je prenais une mine plus décontractée, ne voulant pas que le garçon soit totalement constipé devant ma présence au point de peiner aux toilettes le lendemain... J'allais près d'Azaël et posais une nouvelle fois, une main sur son épaule, celle qui ne tenait pas la bouteille, le temps de quelques mots.

- Hey... Je suis désolé si je t'ai fais peur. Ma réaction était un peu excessive... Calme-toi... Tout va bien... Aller on rentre au château...

J'envoyais un regard entendu à Elly, une moue d'excuses sur le visage. Bien que j'imaginais qu'elle comprenait ma réaction. En tout cas je l'espérais. J'étais prêt à perdre beaucoup mais pas elle. Chacun d'un côté du garçon, nous retournions lentement vers l'entrée,  bercés par la fraîcheur nocturne bienvenue.
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Invité, le  Dim 11 Juin 2017 - 16:40

Avant de répondre à l’auror, il jette un œil à Evan, qui se trouve non loin, derrière elle. Elle ne voit pas cet échange visuel qui se déroule entre le jeune sorcier et le professeur, mais elle sent, elle perçoit que quelque chose ne tourne pas rond.

Finalement, le jeune sorcier hausse les épaules, répond qu’il a juste froid avec une voix qui tremble encore pourtant. Elly aimerait pousser plus loin sa question, cherché à comprendre. Mais elle sent que la présence d’Evan changera les réponses du jeune homme. Elle lève les yeux au ciel pour retenir sa curiosité. Evan s’approche alors du garçon et s’excuse de sa réaction, Elly laisse s’échapper un sourire de contentement. Elle savait ce qu’il était, mais elle ne tenait pas à être la raison d’un mal qu’il pourrait faire. Elle se le refusait.

Le jeune sorcier était désormais situé entre un mangemort et une auror, voilà une situation bien délicate qui ne devait pas vraiment l’arranger. Chacun d’un côté afin de pouvoir le ramasser si jamais une envie subite de trouver le sol lui prenait, avec l’alcool on ne pouvait jamais vraiment savoir ce qu’il allait se passer avant que ça se passe.

- Tu es dans quelle maison Azaël ?

Un instant, l’auror se demandant dans quelle maison aurait pu être le professeur de métamorphose, mais le souvenir des serpents dans son séjour lui indiqua qu’il appartenait probablement à Serpentard. En était-il de même pour le jeune garçon ? Et puis, d’autres questions se pressaient dans l’esprit de la jeune femme, alors elle les posa toutes, afin de pouvoir aider Azaël, si tenter qu’il avait besoin d’aide. Des mots entrecoupés de silence, que seul le bruit de l’herbe foulée venait perturber.

- Tu gruges souvent le couvre-feu ? Tu fais ça tout seul où tu es accompagné parfois ?

Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Lun 12 Juin 2017 - 1:05

Un léger coup d'oeil à l'Auror, histoire de t'assurer que ta réponse lui convient. Elle n'a pas l'air hyper convaincue, mais au moins, elle n'insiste pas. En revanche, Lival s'approche une nouvelle fois. Tu prends sur toi pour ne pas reculer d'un pas. Parce que ce serait sans doute un peu bizarre aux yeux de l'Auror. La main libre du professeur se pose une nouvelle fois sur ton épaule. Il te parle, s'excuse pour sa réaction excessive. Essaie de te rassurer ? C'est trop étrange pour toi, t'as du mal à comprendre. La dernière fois, il n'en avait eu rien à faire que sa réaction soit disproportionnée. Et t'as morflé. Là, t'as juste l'impression que la présence d'Elly fait reculer l'inévitable. Qu'il te fera payer la prochaine fois qu'il sera seul avec toi.

Tu lèves les yeux vers lui, une fraction de seconde. Toujours un regard apeuré. Et tu hoches encore une fois la tête. Et enfin, vous vous mettez en route vers le château. T'as presque envie d'y courir histoire d'être tranquille plus rapidement, mais t'es pas vraiment en état. Et ils ne seraient sans doute pas ravi de te courir après. Donc tu restes bien sagement entre les deux en te concentrant sur tes pas pour essayer de marcher à peu près droit. Tu tangues pas mal, mais au moins, tu restes sur tes jambes. Tu manques à moitié de rentrer dans un de tes deux chaperons du soir dès que tu dévies de la trajectoire. Ce qui arrive quasiment à chaque pas.

Mais au moins, tu commences à te calmer un peu. Les battements de ton coeur ont un peu ralenti, et tu ne trembles presque plus. Tu reprends le contrôle, peu à peu. Une nouvelle question de l'Auror te force à sortir du silence dans lequel tu sembles pourtant te complaire à présent. Tu réponds d'un simple "Serpentard". Tu commences à dévier de plus d'un côté et de l'autre. Visiblement, t'as du mal à te concentrer et sur ta marche, et sur les questions de la jeune femme. T'as la tête qui tourne de plus en plus sous l'effort que tu fais. En même temps, la plupart du temps, quand tu t'enfiles une bouteille comme ça, tu ne bouges pas de l'endroit où tu te trouves avant au moins deux heures. La transition a peut être été un peu trop rapide.

- Tu gruges souvent le couvre-feu ? Tu fais ça tout seul où tu es accompagné parfois ?

Tu comprends pas pourquoi elle te demande tout ça. C'est pas franchement important. Et puis, tu te vois mal lui répondre que tu passes plus de nuits à violer le couvre-feu pour picoler tranquillement sous les étoiles qu'à le respecter. Ce serait empirer ton cas, et t'as pas besoin de ça devant Lival. Sauf que ce ne serait pas franchement crédible de dire que t'es un élève modèle. Alors tu optes pour une demie vérité.

- Ça m'arrive... J'préfère le faire seul.

Du temps où tu sortais avec Nya, tu le faisais avec elle. A présent, t'as repris tes habitudes. S'il t'arrive de croiser des gens qui ont la même idée que toi, tu ne prévois jamais de passer la soirée avec quelqu'un. Non. Tu es seul dans ces moments-là. Seul devant l'immensité de la nuit et les monstres qui te rongent. Il n'y a plus que les étoiles pour te protéger. Il n'y a plus que leur lueur pour continuer à te faire espérer. A te faire rêver. Tu tangues de plus en plus, et tu manques de te rétamer, mais l'un des deux t'en empêche. Tu ne sais pas qui, tout tourne beaucoup trop autour de toi. T'as chaud, et t'es plus pâle que la lune. Des fourmillements parcourent tes jambes et tes bras, tandis que t'as l'impression de ne plus gérer du tout ton corps. Vous vous êtes immobilisés.

Tu fermes les yeux plusieurs secondes, le temps que ça passe. L'alcool mélangé au stress excessif que tu viens de ressentir, c'est vraiment pas une bonne chose. Tu prends plusieurs inspirations bien profondes, histoire d'essayer de remettre ton estomac à l'endroit pour ne pas te délester de son contenu directement au sol. Parce que t'es pas bien persuadé que vomir sur les chaussures de l'un ou de l'autre soit une option réelle si tu tiens à ta vie. Une fois l'envie à peu près passée, tu rouvres les yeux, prêt à reprendre la route. Tu lâche quand même un vague "Désolé" au passage.
Evan
Evan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Evan, le  Lun 12 Juin 2017 - 14:42






Nous marchions tranquillement, Elly d'un côté, moi de l'autre, du garçon. Sans trop se presser, parce que clairement, il était pas un état de marcher droit, alors on lui servait un peu de barrières sur ses côtés, lui tanguant à chaque pas, parfois dangereusement à tel point qu'il était pas rare de se demander s'il allait pas se péter la gueule.

Mon regard voyageait, tantôt sur lui, tantôt sur celle qui désormais partageait ma vie. Notre discussion dans mon appartement captivant toutes mes pensées, de m'imaginer près d'elle chaque jour qui passe. J'attendais cela avec impatience, ce jour où nous serions réellement tous les deux, à nous endormir et nous réveiller l'un près de l'autre. A vivre de l'Autre.

Le garçon avait l'air un peu plus calme, même si j'imaginais que la présence d'Elly y était pour beaucoup. Que si j'avais été seul avec lui, il se serait peut-être déjà fait dessus. Aussi je choisissais de ne rien dire, laissant un silence planer après mes excuses. Ma belle s'occupa de lui poser quelques questions.

Elle s'enquit d'abord de savoir de quelle maison il venait, et bien que j'aurais pu y répondre à sa place, je choisissais de le laisser parler sans l'interrompre. Ça allait peut-être lui donner davantage confiance qu'il pouvait parler librement, qu'il n'avait rien à craindre.

Il se contente de réponses simples, comme s'il avait peur de dire toute la vérité. Pensait-il que je lui en voudrais ? Que je lui en voulais ? Pour moi, l'épisode de la Bulgarie était derrière nous, et j'espérais qu'il comprenne que j'étais prêt à développer une relation un tant soit peu amicale avec lui.

Il manqua de tomber, et c'est Elly qui lui permit de rester debout. Il tanguait dangereusement et j'avais l'impression que l'alcool prenait un peu plus possession de ce qui lui servait de cerveau à chaque pas. A tel point que ça devait sérieusement nager tout là haut... Et voilà qu'il s'arrête, alors on se stop tous les deux près de lui.

- Hey, tu te sens bien ? demandais-je avec un regard inquiet.

Il avait les yeux fermés, comme s'il s'apprêtait à déverser ses entrailles sur le sol, à laisser dans l'herbe une belle galette avec tout ce qu'il avait bouffé depuis le matin. Après quelques longues secondes où j'avais parié intérieurement que le vomi gagnerait, il ouvrit finalement les yeux et se remit en marche, après avoir laissé une excuse sortir.

- T'inquiète pas, après ce que tu as bu, normal que ça te joue des tours. Si tu as besoin de t'arrêter tu le dis. Pour ce qui est du couvre-feu, on l'a tous fait, moi le premier. Mais sincèrement Azaël, il va falloir diminuer sur l'alcool, avant que ça devienne maladif. Tu dois penser à toi avant de penser à t'amuser, surtout qu'au-delà de l'école, tu as un travail ! Tu ne peux pas te permettre de gâcher tout cela, et s'il le faut, je suis prêt à t'aider.

J'échangeais un regard entendu avec la belle qui faisait battre mon cœur, qui le possédait entièrement.  Comme si l'on se comprenait, comme si nous avions tous les deux l'envie de lui venir en aide. Je repris.

- On est prêts à t'aider tous les deux si tu le veux...
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Invité, le  Mar 13 Juin 2017 - 23:15

LA du vieux et de la jeune Ange

Des réponses un peu distantes, mais après tout il répondait quand même alors l’auror ne se formalisait pas trop. Après tout il avait été surpris en train de transgresser les règles de l’école par un professeur et un auror, il y avait de quoi flipper après tout.

Un pas sur le côté, et les bras de l’auror l’avait déjà redressé. L’alcool semblait avoir atteint les fonctions cognitives du jeune homme, qui dut se reprendre de longues minutes. Le regard inquiet que lui lança Evan ne rassura pas la jeune femme, il n’était pas d’un naturel inquiet, et là clairement il semblait s’enquérir du mal être de cet élève.

Un discours, posé, d’une voix calme, contre laquelle Elly se laissait aller, hochant la tête à chaque fois qu’elle était d’accord – c’est-à-dire assez souvent, en fait, aux propos d’Evan. Un élève qui choisit de se saouler comme ça avait forcément des problèmes sous-jacents, sans doute invisible pour qui ne sait pas regarder.

Et puis une dernière phrase, après un échange de regard entendu. Bien sûr qu’elle était prête à aider ce jeune homme qui semblait plus désappointé que véritablement méchant. Et telle une errance sans fin, une pensée vient se poser là, instinctivement. Un sourire aux lèvres tant la situation était drôle …

- Oh bien sûr ! Te voilà bien accompagné et aider par un mangemort et une auror.


Un souffle court, elle n’a pas dit ce qu’elle voulait penser ? Devant l’air ahuri du garçon et le visage surpris d’Evan, Elly se mord la langue de rage. Comment a-t-elle pu être aussi idiote ? Elle s’en veux invariablement, d’avoir mis leur situation en danger. Lui. Un regard pour ses yeux vert. Impossible que le gamin parle.

Et avec une rapidité quasi exemplaire, l’auror sortis les deux baguettes qu’elle tenait dans sa manche. Elle s’empara de ce qu’elle pensait être sa baguette et pointa directement le visage du garçon. Elle cherchait dans son esprit le sortilège qui lui semblait le plus adapté, se portant sur l’oubliette.

Inspiration, expiration. Douleur dans la poitrine. Elle ne veut pas s’en prendre au jeune garçon, mais elle ne peut pas mettre en danger cet autre, elle le regarde, une mine déconfite, elle murmure, doucement, comme des excuses « je suis désolée Evan ». Pourquoi fallait-il toujours qu’il y ai des problèmes face à eux ?
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Lun 19 Juin 2017 - 1:57

Alors que vous reprenez la route, Lival te propose de t'aider, après une nouvelle leçon de morale sur l'alcool. S'il ne te faisait pas flipper, et si t'étais pas aussi bourré, tu te serais probablement un peu moquer de lui. Parce que c'est franchement naïf comme discours. C'est déjà maladif. Sauf que t'es pas prêt à accepter de l'aide. Peut être à cause d'une fierté mal placée. Peut être tout simplement parce que tu ne penses pas que quiconque puisse te venir en aide. Parce que t'as même pas la force de lutter de ton côté. Et que t'as pas le courage de t'ajouter une prise de tête supplémentaire. Après tout, tu t'en sors pas si mal comme ça.

Et puis, t'arrives pas à comprendre pourquoi il réagit comme ça avec toi. T'as l'impression qu'il est totalement différent de la dernière fois. Comme pour prouver quelque chose à l'Auror qui l'accompagne. Parce que bien évidemment, tu restes persuadé qu'il se montrerait à nouveau sous son vrai visage si t'avais le malheur de le recroiser sans personne autour. Tu te concentres une nouvelle fois sur les pas que tu dois faire, gagnant ainsi un peu de temps pour trouver quelque chose de correct à lui répondre. Parce que le type qui s'amuse à te torturer sur ses heures libres pour t'apprendre le respect, soi disant pour ton bien, t'as pas forcément envie qu'il te vienne en aide. Disons que tu trouves ça un peu trop dangereux et douloureux pour avoir envie de tenter l'expérience.

Tu t'apprêtes à répondre vaguement que t'as pas besoin d'aide en espérant que cela suffise à tes deux accompagnateurs, mais finalement, la réflexion d'Elly sort avant la tienne. Une réflexion qui te fait te figer instantanément. Tu te tournes pour leur faire face dans un mouvement à l'équilibre précaire, mais suffisant. Juste le temps de lancer un regard effaré à chacun des deux, et te voilà avec une baguette pointée sur ton visage par l'agent du Ministère. Tu recules d'un pas en arrière en mettant tes mains devant toi comme dans un signe d'apaisement. Ou pour montrer ta bonne foi. Parce qu'au fond, tu t'en tapes royalement qu'il soit Mangemort le Lival. T'as rien contre eux. On pourrait même dire que t'es limite admiratif devant eux. Mais faut bien admettre que ça ne rend pas le professeur plus rassurant.

D'autant plus qu'une Aurore est au courant, et est prête à le protéger en s'en prenant à toi. T'es même pas en état de chercher ta baguette. T'es juste là, à attendre, en suppliant à moitié les deux du regards pour qu'ils ne te fassent rien. Parce que si elle est aussi psychopathe que son mec, tu risques de vraiment y passer cette fois. Ton coeur est à nouveau totalement emballé, tandis que tu restes totalement immobile, comme si ça pouvait aider à faire oublier ta présence. Et puis, tu sembles retrouver ta capacité à parler.

- J'dirai rien j'vous jure !

Ton regard se tourne vers Lival, comme pour le prendre à témoin. Après tout, t'as jamais rien dit à personne sur ce qu'il t'a fait subir. Tu sais garder ta langue, tu veux simplement ne plus le mettre en colère. Alors tu vas pas aller balancer à tous ceux que tu croises qu'il se balade avec un masque quand l'envie lui prend de satisfaire ses pulsions sadiques ou meurtrières.

- Dites lui vous M'sieur, vous savez que j'dirai rien...
Evan
Evan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Evan, le  Lun 19 Juin 2017 - 9:44






En quelques secondes tout peut s'envoler. L'aspect de quiétude régnante malgré l'alcool dans l'esprit du garçon et la situation qui pouvait paraître étrange, au vu de mon passif avec lui. Mais tout vola encore plus en éclats, quand Elly répondit à ma question.

C'était sortit naturellement et en l'entendant ça m'avait limité amusé, avant que je comprenne la portée de ses mots. Un Mangemort et une Auror pour le protéger. Je restais les yeux posés sur elle une seconde, avant de la voir sortir sa baguette rapidement pour la pointée sur Azaël.

Je sentais qu'elle était contrariée, peut-être plus que moi en fait. Car étonnement je sentais que le gamin serait incapable de trahir ce secret. Elle me murmura quelques mots d'excuses qui pour moi n'avaient pas lieu d'être. Je restais confiant malgré la situation.

Et mon regard se repose sur le garçon, qui clairement semble affecter par la nouvelle. Il recule d'un pas, mes ses mains devant lui comme s'attendant à se faire éliminer pour avoir entendu cette information. Il balance précipitamment qu'il dira rien, sa voix témoignant d'une légère pointe d'anxiété palpable.

Puis il me regarde, et me demande d'acquiescer ses mots auprès d'Elly. Je soufflais un instant et plaçait moi aussi mes mains en signe d'apaisement à la situation, murmurant à ma belle.

- C'est bon ça va... Y a pas de mal... On se calme... C'est bon Elly... C'est sur, j'aurais préféré qu'il ne le sache pas... Mais on a pas besoin d'en arriver là...

J'essayais d'apaiser un peu la tension qui était devenue tout de suite plus présente. Je n'en voulais pas à Elly, bien que clairement j'aurais préféré que personne ne le sache, surtout pas lui. Car même si j'avais obtenu son silence suite à l'épisode de la Bulgarie, vu les mines qu'il se mettait, rien ne me garantissait qu'il risquait pas de parler un soir de cuite.

- Je pense qu'on peut lui faire confiance, qu'il ne dira rien...

Mon regard alternait entre ma belle et le garçon, qui flippait vraiment de voir sa dernière heure arriver. Je posais ma main sur celle d'Elly qui tenait sa baguette pour lui faire baisser le bras. Et ainsi rassurer un peu Azaël. J'allais près d'elle et lui murmurais dans le creux de l'oreille.

- Ça va aller t'inquiète... Il n'a pas de raisons de parler.. Vu l'état dans lequel on l'a trouvé... Et je ne t'en veux pas, ça ira...

Je déposais un baiser sur sa joue, accompagnant la descente de son bras le long de son corps. Puis je m'adressais à Azaël.

- On est bien d'accord que tout ce qui s'est passé ici reste ici ? Que rien ne quittera le parc ?

Regard insistant sur lui, même si j'étais sûr qu'il irait pas me contredire. J'espérais surtout qu'Elly accepterait aussi de le laisser partir sans ne rien lui faire. Ironie de la situation, moi qui l'avait torturé attendait là que ma belle ne lui fasse rien...
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Invité, le  Mer 21 Juin 2017 - 0:48

Souffle court, baguette pointée sur sa tempe. L’auror n’était qu’à un doigt de balancer l’oubliette sur le jeune garçon pour lequel elle avait éprouvé de la compassion quelques secondes plutôt. Elle en a lancé des tas, ce ne sera qu’un de plus après tout. Elle sent son cœur qui s’emballe et malgré les vaines tentatives de son esprit pour tenter de le calmer, rien ne fonctionne. Le système nerveux de la jeune femme semble s’être mis en veille à partir du moment où le mot « mangemort » avait franchis ses lèvres.

Un clignement de paupière et lorsque ces dernières se rouvrent, les yeux de l’auror constate le changement dans l’attitude du jeune sorcier. Il a visiblement reculer d’un pas, les mains face à l’auror, comme si elles pouvaient le protéger des sortilèges que la blonde pourrait se décider à utiliser contre lui.

Inspiration, expiration. Elly tentait mentalement de peser le pour et le contre, de savoir comment réagir. Elle n'arrivait pas à réfléchir, à assembler de manière correct l'ensemble de ses idées. Elle entendait vaguement le gamin prendre à témoin le professeur. Mais son cerveau refusait d'analyser la moindre information. Elle était là, la main crispée sur sa baguette, toujours pointée sur la tempe d'Azaël.

Une sorte de tétanie s'emparait d'elle, une ritournelle dans sa tête, elle s'imaginant oublietter le garçon et ... rien d'autre. Ses doigts tremblaient sur sa baguette alors qu'elle levait cette dernière, prête à souffler le peu de conscience que le sorcier avait eu dans sa soirée imbibée. Et puis une voix. Sa voix. A lui. Cet être pour qui elle était prête à tout – et sans doute même au pire. Elle n'entendit que la moitié de sa phrase, s'attardant quelques secondes sur la manière qu'il avait prononcé son prénom.

Sans colère, sans amertume, il essayait de calmer l’auror. Cette dernière rouvrit les yeux sur l’homme qu’elle aimait. Cherchant dans ses yeux la lueur qui l’adoucirait, cherchant dans son visage ce qui la ramènerait à la raison. Et en plongeant dans son regard, elle y revoyait les instants passés ensemble. Des plus douloureux aux plus agréables, comme celui dans son appartement, où leurs corps s’étaient mêlés dans une étreinte charnelle, fusionnelle et passionnelle.

Et puis, elle le vit s'approcher et elle ne bougea pas d'un pouce. Sa main contre la sienne, il faisait descendre son bras délicatement tout en lui indiquant qu'il ne lui en voulait pas. Mais elle n'avait pas besoin de lui pour ça, ses remords étant bien assez forts. Il s'était glissé juste derrière elle, déposant un léger baiser sur sa joue, et sous ce contact elle ferma les yeux, le laissant glisser son bras le long de son corps jusqu'à retomber contre sa hanche, baguette pointée vers le sol.

Une nouvelle parole d'Evan à l'attention du gamin, histoire qu'il comprenne qu'il n'avait aucun intérêt à parler. Elly aurait aimé dire quelque chose, mais rien ne sortis de ses lèvres. Tétanisée, elle se laissait caresser par le vent tout en sentant ses forces l'abandonnaient. La lutte intérieure qu'elle avait menée contre elle-même et sans doute aussi l'escapade amoureuse au pays des sens qu'ils avaient effectués dans une somptueuse danse à deux.

Un gémissement éreinté. La fatigue commençait à se faire sentir et les dernières semaines que l'auror avait passées étaient loin d'être les plus reposantes. Décidée à ne pas laisser le sorcier parlait, elle posa sa main sur son épaule et s'exprima, tâchant d'être la plus claire et la moins menaçante possible :

- Ecoute Azaël. Tu peux dire ce que tu veux à quiconque, ce sera ta parole contre la mienne et personne ne voudra te croire. Alors, c’est toi qui vois.

Un regard en arrière pour admirer l'apollon qui partageait à présent ses nuits et sa vie. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle allait dire, ce qui allait suivre, ce que le garçon choisirait de faire. Quoi qu'il en soit, s'il était décidé à les suivre ou non. Elle adressa un sourire à Evan tandis qu'elle reportait à nouveau son attention sur Azaël.

- Si tu oublies ce qui vient de se passer ce soir, alors tu peux être sûr que tu auras trouvé deux alliés pour toi. Pour l'instant ou … pour plus tard.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Mer 21 Juin 2017 - 21:41

La baguette de la jeune femme est toujours pointée sur toi. C'est trop de stress dans la même soirée pour toi. D'autant plus vu tout l'alcool qui parcourt tes veines à cet instant. T'as limite l'impression que tes jambes vont te lâcher, mais tu parviens à rester debout, sans doute miraculeusement. Lival finit par intervenir afin de calmer l'Aurore. Au moins, il confirme ce que tu viens de dire : ils peuvent te faire confiance pour ne rien répéter à personne. Le professeur s'est bien assuré de ton silence en toutes circonstances la dernière fois. Il semble parvenir à l'apaiser légèrement. Du moins, elle finit par abaisser sa baguette, et c'est déjà un bon début. A tes yeux en tous cas.

Tu pousses un nouveau soupir de soulagement en passant ta main dans tes cheveux. Cette soirée est beaucoup trop compliquée à ton goût. Toi qui voulait éviter de te prendre la tête, c'est raté. Bonjour l'angoisse avec ces deux là. T'as simplement l'impression que n'importe lequel des deux est capable de te buter en une demie seconde. Du moins, ils n'hésiteraient pas. Mais s'ils se calment mutuellement, t'as peut être une chance d'arriver à ton dortoir entier. Enfin, tu verras bien. Dans le pire des cas t'espères simplement que si tu dois mourir ce soir ça se fera rapidement. Parce que t'as vraiment pas envie de souffrir à nouveau. Surtout que c'est humiliant.

Lorsque Lival s'adresse à toi, tu hoches la tête de haut en bas avec un "Oui M'sieur !" des plus sincères. C'est alors au tour d'Elly d'en rajouter une couche. Tu te crispes brusquement lorsqu'elle pose une nouvelle fois sa main sur ton épaule, prenant sur toi pour ne pas la dégager d'un geste de bras. Parce que t'en prendre à elle physiquement deux fois de suite, pour le coup, ce serait suicidaire. Devant Lival du moins. Même si elle a l'air de pouvoir être une belle excitée de la baguette aussi... Elle a tout de même le mérite de te faire vachement moins peur, et de ne pas t'avoir torturé. Pour le moment du moins. Et t'as bien l'intention que ça continue ainsi. Parce que leur petit couple de psychopathes là, t'as juste envie de leur fausser compagnie.

Elle commence par une menace à peine voilée. Comme si t'avais l'intention de te ramener au Ministère en mode "Oh, bonjour, j'passais dans l'coin, et vu que j'connais l'identité d'un Mangemort (voire deux, mais l'autre je l'aime bien), j'me suis dit que j'pouvais vous la donner. Bon, y'a une de vos collègues qui est au courant, mais vu qu'ils couchent ensemble, faut la comprendre, elle a rien dit. Ah oui, j'oubliais, il est prof et il a passé une après-midi entière à me torturer. J'peux faire une déposition ?"

Bref, c'est franchement pas ton délire. Déjà parce que tu tiens à ta vie, et ensuite parce que t'es pas une balance. Tu préfères être seul plutôt que de demander de l'aide à quiconque. Mais de là à oublier... Faudrait peut être pas trop t'en demander non plus. Tu vas simplement te contenter de rien dire du tout. Tu te contentes donc de répéter :

- J'dirai rien.

Et tu ne leur demandes pas d'être tes alliés. Juste qu'ils te foutent la paix. Qu'ils te laissent tranquille, et arrêtent de te faire stresser. Parce que t'as l'impression que t'es passé en mode ascenseur émotionnel depuis qu'ils sont là. Tu recules d'un pas pour te dégager de l'emprise d'Elly. Mais tes yeux continuent de passer de l'un à l'autre, comme en attendant une quelconque autorisation de reprendre le chemin de ton dortoir. Tu préfères faire ça rapidement des fois qu'ils changent d'avis entre temps.
Evan
Evan
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Evan, le  Jeu 22 Juin 2017 - 9:29






Mon regard alternait, entre Azaël et ma belle. Le garçon avait l'air d'être parfaitement d'accord avec moi, en même temps il tenait certainement un minimum à la vie. Quelques minutes plus tôt j'aurais pu écraser la garçon d'un sortilège pour venger ce qu'il avait fait à Elly alors qu'elle m'aurait surement pas laissé faire. Et là c'était elle qui avait été prête à s'en prendre au garçon pour me protéger, et moi qui essayait d'apaiser la situation.

Je l'observe qui pose sa main sur l'épaule d'Azaël, et le met elle aussi en garde. Que s'il venait à dire quoi que ce soit, il se retrouverait à être contre nous, et que clairement il ne gagnerait pas. Et, après un sourire qu'elle m'envoya, elle lui dit qu'au contraire, en choisissant le silence, il se ferait deux alliés de poids, elle et moi, pour plus tard s'il en avait besoin. Et j'étais intérieurement prêt à être là pour lui si jamais il arrivait à passer outre cette haine qu'il me vouait encore.

Azaël, qui semblait avoir parfaitement la lucidité de la situation, dit à nouveau qu'il se taira et se recula légèrement. il nous observait tour à tour, comme attendant un quelconque signe de notre part, où pour être sûr qu'on allait soudainement pas changer d'avis et l'attaquer tous les deux avant de faire disparaître son corps comme un couple de tueurs en série.

- Oui, n'oublie pas cela Azaël. On pourra être là pour toi plus tard si tu en as besoin. Tu n'as rien à craindre de nous du moment qu'on oublie ce qu'il s'est passé là...

J'envoyais un sourire à ma belle, suivit d'un clin d'œil complice qui aurait très bien pu lui dire "ça va aller", et je tournais les talons pour commencer à marcher de nouveau vers le château et les dortoirs.

Elly comme moi gardions un œil sur le garçon, au-delà de son état d'ébriété on s'assurait qu'il se barrait pas en courant. Même si j'étais pas certain qu'il pourrait courir facilement avec l'alcool qui faisait voyager son cerveau. Pis, aussi, j'imaginais que le garçon nous avait à l'œil, qu'il devait pas être totalement rassuré non plus.

L'entrée du château se dessinait non loin, j'espérais pouvoir repasser un peu de temps avec Elly une fois qu'on l'aurait raccompagné. Finir notre soirée magnifique. Que l'on reste tous les deux, encore, peu importe où. Parce qu'elle avait commencé sous une aura exceptionnelle, elle devait finir sous un aussi bel éclat.

- Repose toi bien Azaël cette nuit. Si jamais tu veux en parler demain, mon bureau te sera ouvert... Puis je m'adressais à ma belle. On le laisse près des cachots et ensuite on retourne faire un tour ?

Un sourire pour elle, qu'on avance, qu'on oublie l'histoire avec Azaël, qu'on reprenne notre chemin, bientôt, où nous serions de nouveau, main dans la main...
Invité
Anonymous
Invité

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Invité, le  Dim 25 Juin 2017 - 16:48

Deux simples mots qui s’échappent de la bouche du gamin. Il ne dira rien. Elly le regarde avec un œil soupçonneux mais elle n’a malheureusement pas le choix que de lui faire confiance. Et puis c’est son cher et tendre qui prend la parole, alors elle l’écoute, boit ses paroles et se fige dans son visage, perdue à la contemplation de celui-ci.

Puis il se retourne vers elle, lui adressant un sourire qui fait battre son cœur de façon plus forte, pas d’angoisse, pas de peur. Mais d’envie, de désir. Et le clin d’œil qui suivit le sourire manqua de faire tomber l’auror, qui ne retint pas un rire nerveux de s’échapper de sa gorge. La soirée était décidément trop étrange.

En silence, gardant tout de même un œil sur le garçon imbibé d’alcool, ils avançaient à pas tranquille vers l’entrée du château et une fois arrivée près de celle-ci Evan pris la parole, donnant un ultime conseil à Azaël et demandant à Elly s’ils referaient un tour après avoir laissé le gamin à proximité de son dortoir.

Elle acquiesça rapidement avant d’ajouter « Azael, il est hors de question que je te retrouve à l’extérieur du château ce soir, j’espère que c’est bien compris ». Le ton était doux mais la voix était ferme et sans appel. Et c’est sur ces mots qu’ils pénètrent dans les murs sombres et froids de Poudlard, avant de prendre la direction des cachots.

Elly n’avait de cesse de faire alterner son regard entre le gamin nonchalant et le professeur qui faisait battre son cœur. Elle les regardait, voyant l’ado comme un danger potentiel se demandant si elle n’aurait pas dû véritablement l’oublietter. Mais Evan s’était montré rassurant, il lui avait dit qu’il ne dirait rien. Alors l’auror se rassurait comme ça. Parce qu’il devait forcément connaitre mieux le gamin qu’elle après tout.

Rendue aux portes de l’enfer des cachots, Elly s’adressa à nouveau à Azaël «Si tu as le moindre souci, n’hésite pas à m’envoyer un hibou. Il saura où me trouver » parce que ce n’est pas vraiment difficile de trouver un auror au sein du Ministère de la Magie. Elle se retourna vers Evan, prête à le suivre loin des cachots dont l’humidité remplissait d’une odeur nauséabonde les narines de la jeune femme.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Azaël Peverell, le  Mar 27 Juin 2017 - 0:44

Nouveau hochement de tête pour répondre à Lival lorsqu'il affirme à son tour que t'as rien à craindre de lui, bien au contraire, tant que tu ne divulgues rien de ce qu'il s'est passé ce soir. T'as toujours autant de mal à y croire. Faut dire qu'il a bien ancré la peur et la souffrance en toi la dernière fois. T'as cru que t'allais y rester. T'aurais même préféré. Mais il t'a forcé à revenir. Tu reprends la route dès qu'il se met en marche. Nouvelle concentration pour tenir sur tes jambes et marcher à peu près droit. Difficile de croire que marcher est un automatisme dans ces conditions. Parce que t'as bien l'impression que le seul automatisme de ton corps à l'instant présent serait de s'étaler au sol comme une loque pour y rester jusqu'au lendemain.

Lival te conseille de bien te reposer. La dernière fois qu'il t'a dit ça.. Nouveau frisson. La porte de son bureau t'es soi-disant ouverte pour parler. Mais t'es bien certain de ne pas avoir la moindre envie d'y mettre les pieds. Plus t'es loin du professeur, mieux tu te portes. En plus, une proximité trop longue avec lui et ton coeur risque de lâcher vu à quel point il bat vite sous la peur qui te ronge. Tu te contentes d'un vague "Merci M'sieur." pour unique réponse. Histoire d'être bien poli, sans pour autant t'engager à quoi que ce soit. De toute façon, il a pour l'instant l'air bien plus intéressé par l'Auror que par toi, et ça te convient parfaitement comme ça. Cette dernière prend d'ailleurs la parole à son tour. Comme si t'avais l'intention de ressortir ce soir. T'es peut être très souvent stupide, mais pas à ce point là. T'as bien compris la leçon. Du moins pour cette fois-ci.

- Oui, c'est bien compris.

T'auras rarement dit "oui" autant de fois d'affilée. Mise à part face à ton père, mais c'est une autre histoire. Encore un peu et on pourrait croire que t'es l'élève le plus obéissant de tout Poudlard. Vous pénétrez enfin dans le château. Tout ce chemin t'a paru interminable. Une fois dans les cachots, tu acquiesces une fois de plus les propos de la jeune femme. Tu te vois mal lui envoyer un quelconque hibou alors qu'elle te menaçait encore avec sa baguette quelques minutes auparavant. Mais t'as aucunement le courage de contester quoi que ce soit. Tu veux être tranquille, alors tu te contentes d'un nouveau remerciements avant de marmonner :

- Encore désolé, bonne nuit !

Et hop, direction ta Salle Commune. Tu longes les murs, au moins, ça t'aide à marcher droit. Une fois arrivé, tu réfléchis un instant au mot de passe avant d'aller directement t'écrouler sur ton lit. Allongé sur le dos, tu fixes le plafond, yeux grands ouverts. Et t'essaies d'oublier tout ce qu'il vient de se passer.
Contenu sponsorisé

Arrivée mouillée  - Page 13 Empty
Re: Arrivée mouillée
Contenu sponsorisé, le  

Page 13 sur 16

 Arrivée mouillée

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.