AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 28
Balades dans Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant
Invité
Invité

Re: Balades dans Londres

Message par : Invité, Jeu 18 Sep 2008 - 18:27


La brume des docks de Londres sembla soudainement s’épaissir. Le smog prit corps lentement, et enfanta d’une silhouette encapuchonnée qui avançait à une allure régulière, surnaturelle. Les bras du brouillard semblèrent lâcher la créature avec réticence, cherchant à profiter de la moindre miette de sa présence.

Le Détraqueur M longea la Tamise et pénétra dans le quartier des docks. Il percevait…

Des blocs sombres d’odeur humide autour de lui, séparé par des allées de lumière rouge, le goudron où tant de gens passaient. Parmi les blocs, l’un d’eux s’éclairait d’une flamme vive intérieure, à la douceâtre odeur de miel.

La robe grise flotta autour de lui, légèrement agitée par un vent qui soufflait sans doute sur d’autres mondes. La créature s’arrêta devant un pub éclairé. Des flots de musique et de rires s’écoulaient par la lumière dorée des fenêtres. Pour elle, s’était…

Des rayons d’or qui miroitaient et ondulaient devant lui, l’appelant à l’intérieur.

Le Détraqueur sortit sa main. La pauvre chose encroûtée se posa péniblement sur la poignée et appuya. Un coup de vent fit battre la porte.
Les clients moldus ne voyaient pas l’ombre devant l’entrée. Mais les lumières baissèrent d’un coup, les rires se turent. Le son de la télévision devint un bourdonnement chuintant, une serveuse se mit à pleurer. Le froid pénétra dans l’établissement, faisant frissonner l’assemblée.


- Eh… Ed ! Va fermer avant qu’on gèle ! lança le barman de derrière son comptoir à un gros bras près de l’entrée.

Le vent lutta un instant contre l’homme mais il assujettit finalement la porte d’un coup d’épaule. Mais le Détraqueur était entré.
Loin de s’atténuer, le froid s’épaissit. Le souffle soudain court, plusieurs personnes s’effondrèrent sur leurs chaises. Un verre tomba et se brisa dans le silence. Pour le Détraqueur, au centre de la pièce, s’était…

Une myriade de lucioles multicolores qui voltigeaient depuis les silhouettes grisâtres des vivants jusqu’à lui. Ces formes humaines devenaient lumineuses, dans des teintes vertes et rouges. Il s’amusait à contempler les reflets de ces lumières sur sa peau luisante.

Les clients étaient soudainement silencieux. Incapables de comprendre ce qui leur arrivaient. Les pires souvenirs leur revenaient par à coups, comme une marée qui monte, chaque vague plus haute que l’autre. Après leurs peurs communes, leurs phobies particulières arrivaient.

Le Détraqueur se délectait de les voir se colorer lentement d’un rouge carmin, signe qu’ils allaient atteindre…

Un concert de cris animaux, inarticulés, jaillit de la bouche des humains.

… la plus ancienne peur de l’humanité, celle de disparaître.

La créature pirouetta sur elle-même enivrée de son pouvoir. Les moldus roulaient à terre, certains dans le coma, d’autres hystériques. Plusieurs s’enfuirent à toutes jambes, condamnés à grelotter de peur pendant longtemps. Sans un mot, le Détraqueur sortit et se fondit dans la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Balades dans Londres

Message par : Eurora, Ven 19 Sep 2008 - 11:49


La jeune Préfète ne savait pas vraiment ce qui se passait en ce moment... A l'instar des attaques en masse et répétées des Mangemorts il y avait quelques temps de cela, c'était au tour des Détraqueurs de se réveiller... pourquoi donc venait-il à sortir comme cela, comme si en claquant des doigts on les avait réveillés (en pensant éventuellement qu'ils puissent dormir...^^). Eurora s'était donc rendue à Londres après qu'on l'eut informée du passage en coup de vent (vent très froid d'ailleurs...) d'un Détraqueur sur Londres. Tranquille, dans les ruelles tranquilles de Londres, ceux-ci décidaient de sortir. Bon, très bien, admettons, ils ont besoin de se s'amuser un peu et Azkaban ne devait pas leur fournir d'assez de réserves pour s'amuser si bien que cela... Sans s'attarder davantage sur ce détail, Eurora ne tarda pas en effet à trouver la boutique dont il avait été question dans le message qu'elle avait reçu. Lorsqu'elle entra dans la boutique, il lui sembla ressentir encore les effets produits par les Détraqueurs, et ce même après leur passage. Bien entendu, celui-ci avait déjà disparu mais il avait laissé derrière tellement de pauvres gens -et impuissants et Moldus qui plus est-, en proie à leur plus profonde détresse et phobies... Certains se roulaient à terre, d'autres criaient de manière hystériques, et d'autres encore paraissaient inconscients... Eurora se dirigea vers ceux-là en premier, leur procura quelques soins, essayant de les ranimer... Quand elle eut compris que certains étaient dans le coma, elle préféra appeler l'hôpital et envoya à ceux-ci, un Patronus afin de les prévenir des dégâts occasionnés dans cette rue de Londres et dans ce magasin et elle les pria de venir le plus rapidement possible. Se relevant, elle s'occupa ensuite pour s'occuper des autres clients, tout aussi mal en point et tremblants de tous leurs membre, elle entreprit de s'occuper d'eux. Ils sursautaient à son approche, lui jetant des coups d'oeils effarés, sursautant et reculant soudainement lorsqu'elle voulait poser la main sur leur épaule afin de les rassurer... Cela releva du calvaire total pour réussir à les rassurer, mais Eurora, fidèle à elle-même, persista. Finalement, elle ne sut trop comment mais elle parvint à leur faire administrer un remède plus qu'efficace (que le professeur Lupin approuverait certainement...), c'est-à-dire du chocolat. Elle avait préféré en prendre plusieurs tablettes avec elle avant de partir et, heureusement en fait qu'elle l'avait fait car, à la vitesse de trois carrés de chocolats par clients, les tablettes filaient à vitesse accélérée. C'est à cet instant, alors qu'elle parvenait à donner un chocolat à un enfant d'une dizaine d'années, que des personnes arborant l'insigne de Sainte Mangouste sur leur poitrine, arrivèrent. Ils la remercièrent d'un signe de tête de les avoir prévenus puis sans attendre prirent en main las opérations en s'occupant avant tout des personnes dans le coma ; le chocolat ayant commencé avec succès à faire quelques effets sur les personnes qui l'avait pris, elles n'étaient plus les plus en danger de succomber à leur cauchemars et leurs phobies...

Un quart d'heure plus tard, les infirmiers de Sainte Mangouste emmenèrent tout ceux incapables de marcher (dont ceux dans le coma^^) sur des brancards et demandèrent aux autres en les aidant à marcher de les suivre à l'hôpital où ils leur seront administrés des soins pour que ce qui venait de se passer, ne paraisse plus... c'est-à-dire leur faire oublier la scène qu'ils venaient de vivre...

Eurora les regarda s'éloigner, elle fit évacuer un peu la foule de Moldus qui s'était réunie autour de la boutique pour voir par curiosité ce qui se passait puis, quand tous eurent repris leurs occupations, elle marcha le long des trottoirs, à la recherche éventuelle de personnes ayant subit récemment une attaque de Détraqueurs... Ceux-ci étant très reconnaissables même de loin... En effet, elle se doutait évidemment que certains, avant son arrivée, avaient dû enfuir avec espoir d'échapper à ce qui leur arrivait entre les murs de la boutique. Cette petite marche dans Londres était donc nécessaire, au cas où elle en retrouverait. Elle leur administrerait le même remède que les autres, essaierait de les rassurer et leur demanderait de la suivre dans un lieu où on les soignerait de l'épreuve qu'ils avaient subis...
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Balades dans Londres

Message par : Peyton, Lun 29 Déc 2008 - 15:25


[court parce que c'est le premier Wink ]

Profitant d'une demi journée de libre, sans contrainte, Peyton sortit de chez elle, avec tout l'attirail pour ne pas avoir froid. Gants, écharpe, bonnet, caban... elle prit en passant prêt de son porte manteau son sac à main, peut être passerait-elle faire deux/trois achats. Au passage, elle embrassa Cronos en lui disant qu'elle ne rentrerai pas très tard, c'était juste histoire de prendre l'air. Au fond de son sac, elle trouva son MP3... avec un peu de chance, il resterait un ti peu de pils... et une bonne chanson? BINGO! Wonderful world de Sam Cooke.. pour mettre un peu de bonne humeur! Les rues de Londres n'étaient pas remplies de monde comme d'habitude, mais les quelques passants étaient bien comme il faut emmitouflés. Beaucoup d'entre eux étaient allées de réfugier dans les boutiques ou dans les bars. Peyton préféra rester un peu déhors. Elle irait plus tard, lorsqu'elle ne sentirai plus ses orteilles.

Un peu plus loin dans la rue, un attroupement d'être humain attira son attention. Quelques infirmiers de St Mangouste étaient en train de sortir d'une boutique. Se demandant ce qu'il s'était passé, elle s'approcha des personnes, à la recherche d'un visage familier. Pendant un instant, elle ne reconnu personne, jusqu'à qu'elle vit Eurora, une amie auror. Allant à sa rencontre, elle lui fit la bise avant de lui demander ce qu'il venait de se passer et si elle avait besoin d'un petit coup de main où si tout était fini... L'alliance Ordre/Auror avait pris fin mais elle était amie avec Eurora et ceci n'allait pas changer!

Les passants commençaient à enfin s'éparpiller, après les efforts d'Eurora. Peyton observait, elle n'avait pas encore participé à beaucoup de combat, si bien que ceci pouvait lui être bénéfique. Le plus barbant pendant ce moment, ce devait être de sispercer les trop curieux... De toute façon, il y en avait toujours!
Commençant la conversation, elle éteigna son MP3, par politesse, et le rengea dans son sac. Au passage, elle se moucha un coup, son nez coulant à cause du froid. (xD truc qui sert à rien mais qu'on met jamais^^).
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Balades dans Londres

Message par : Eurora, Lun 29 Déc 2008 - 17:25


Eurora sentit que quelqu'un lui tirait la manche et elle se retourna pour découvrir un enfant âgé d'à peine une dizaine d'années qui sourit avec un air d'excuse et lui demanda :

- Excusez-moi Madame, je me suis perdue... Je ne retrouve plus ma mana avec tous ces inconnus qu'il y a eu tout autour...

Avec un regard alentours, Eurora répondit au petit garçon au cheveux roux et an nez retroussé. Il était bien mignon le pauvre petit et complètement qui plus est.

- Comment est ta maman?
- Grande, rousse, des tâches de rousseurs et très belle !

Très belle, bon d'accord ça m'aide beaucoup ça, songea t-elle avec ironie dissimulée... Telle fut sa pensée alors qu'elle cherchait des yeux dans la foule qui avait commencé à se disperser. Fort heureusement, elle n'eut pas même le temps de courir en tous sens pour retrouver la maman perdue car quelques secondes plus tard, elle entendit un grand cri et elle fit aussitôt volte face...

- Mon fils! Quelqu'un a t-il vu mon fils je vous prie répondez-moi....

Elle sautait sur toutes les personnes qu'elle rencontrait en leur posant cette même question. Chacune répondait par un signe de tête à la négative et laissait la jeune femme seule derrière eux, sans penser à l'aider en quoique ce soit pour aider à retrouver son fils... Eurora ouvrit la bouche et fit un pas en avant pour aller à sa rencontre lorsqu'elle se rendit compte que le petit garçon à ses côtés passait en coup de vent devant elle pour se précipiter vers la femme désespérée. Celle-ci, lorsqu'elle le vit, accourut vers lui pour le prendre dans ses bras et le serrer en pleurant. Émue par ces retrouvailles bien qu'un peu vexée que le garçon ne lui ait rien dit, pas même un au revoir avant de s'éloigner, elle se dit que la politesse ne devait pas être dans les gènes de tous aujourd'hui. Mais bon, il était encore jeune et était avant tout heureux de retrouver sa mère. Elle comprenait son empressement et la crainte qui l'avait empli de perdre peut-être un proche. Elle le comprenait très bien par ailleurs.

Elle se retourna alors et eut tout juste le temps de voir quelqu'un lui faire la bise. Une touffe de cheveux bouclés et blonds, ce fut tout ce qu'elle vit sur le moment car la personne était déjà sur elle [j'me comprends hein]. Elle n'avait pas encore eu le temps de reconnaitre la silhouette et elle fut surprise par conséquent de voir qu'un inconnu peut-être lui faisait la bise... Elle reconnut alors Peyton qui avait été à Poudlard avec elle et avait été aussi une collègue Préfète. Mis à part dans les cours, les couloirs ou au bal d'Halloween dernier, elle ne lui avait pas beaucoup parlé mais son cercle d'amis s'était considérablement élargit depuis qu'elle était revenue il y avait de cela neuf mois [environ]. Affichant un sourire , elle lui répondit :

- Non, c'est bon il n'y a plus besoin de s'inquiéter. C'était simplement deux Détraqueurs qui ont voulu s'amuser un peu, si l'on peut dire ça comme cela. Ils doivent sûrement trouver le temps long à Azkaban et ils ont peut-être décidé d'aller se nourrir ailleurs...

Elle resta néanmoins un instant le regard anxieux. Trop de détrqueurs faisaient ces derniers temps des excursions en-dehors d'Azkaban selon elle... Après une petite pause, elle ajouta songeuse...

- Par ailleurs, ce n'est pas tant réparer les dégâts des Détraqueurs qui m'ont pris le plus de temps mais plutôt...

Elle désigna la foule à présent dispersée à l'exception de quelques personnes encore trop curieuses qui demeuraient sur la place...

- ... mais plutôt la foule de curieux qui s'entassaient ici tout à l'heure... Sinon, ça va bien toi?, termina t-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Balades dans Londres

Message par : Peyton, Mar 30 Déc 2008 - 11:49


Eurora avait l'air un peu surprise de la voir ici... malgré tout, elle lui sourit et répondit à sa question. Peyton comprenait pourquoi la jeune fille tirait cette tête, on ne la voyait pas souvent ces temps-ci, et elle devait avouer qu'elle s'était un peu jetée sur son amie...

- Non, c'est bon il n'y a plus besoin de s'inquiéter. C'était simplement deux Détraqueurs qui ont voulu s'amuser un peu, si l'on peut dire ça comme cela. Ils doivent sûrement trouver le temps long à Azkaban et ils ont peut-être décidé d'aller se nourrir ailleurs...

Le mot "s'amuser" fit sourire Peyton... les détraqueurs n'avaient pas la même notion des mots parfois... Eurora semblait un peu anxieuse, comme si cette venue des détraqueurs l'inquiétait... Mais très vite, elle lui dit que le plus pénible, c'était d'éparpiller lestropcurieux. Mais Eurora changea de sujet assez rapidement :

- Sinon, ça va bien toi? lui demanda-t-elle avec un sourire.

- Parfait! je viens d'aménager avec Cronos... Pas très loin d'ici d'ailleurs! je sortais un peu pour prendre l'air frais, un peu trop frais d'ailleurs!

Comme pour illustrer ses paroles, Peyton se frotta les mains l'une contre l'autre... Malgré les gants, elle commençait à avoir un peu froid! Les premiers froids faisaient toujours cet effet là, surtout que depuis quelques années, il arrivait assez rapidement, sans inter saisons, ce qui surprenait encore plus!

- Bon alors, miss, quoi de beau à Poudlard? Je n'ai pas de nouvelles en ce moment, je me sens complétement... dépayssée! j'ai envie de dire...

En effet, même si Cronos était encore à Poudlard, ils n'en parlaient pas des masses, préférant se consacrer à l'Ordre ces temps-ci... de plus, leur emménagement leur avait donné pas mal de boulot en plus, et ils allaient surement bientôt inviter quelques personnes pour une petite crémaillère... Personne à part eux deux n'étaient encore entrer dans la maison! Il faudrait commencer à pense à inviter des gens.... Peyton regarda Eurora et se dit que comme elles étaient tout prêt de la maison, ce serait peut être une idée, lorsqu'elles auraient trop froid pour rester dehors!

- Alors dis moi au fait.... les amours? L'histoire avec Réon, c'est terminé? ça s'est arrangé avec Sara?

Cela faisait tellement longtemps que Peyton n'avait pas vu Eurora qu'elle ne savais même pas ce qu'il était advenu depuis... La jeune femme connaissait un peu Réon, ainsi que Sara, qui était dans sa maison et qui était la première qui l'avait accueillie à Poudlard.. A long long time ago! Quant à Réon, c'était son ancien professeur de poésie. Il était un peu spécial (xD) mais assez gentil donc ça allait.
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Balades dans Londres

Message par : Eurora, Mar 30 Déc 2008 - 16:04


[HJ : Juste une mise au point avant RP. Suivant le topic, le contexte se déroule avant le bal de Noël par conséquent, Eurora est toujours le coeur brisé par un amour impossible xD]

Eurora fut heureuse d'apprendre que Peyton et Cronos avait emménagé ensemble il y avait de cela quelques temps. Elle était bien entendu au courant qu'ils s'étaient découverts ensemble une passion mutuelle mais elle ignorait tout de leur emménagement [in-rpg]. Aussi, la première chose qu'elle fit fut de féliciter Peyton pour cette excellente nouvelle. Par ailleurs, c'était vrai qu'il commençait à faire froid en cette saison et tout en regardant Peyton se frotter les mains dans l'espoir de se réchauffer, elle prit conscience du froid à son tour. Elle l'avait bien entendu remarqué avant mais sans trop y prendre garde, trop préoccupée ces temps-ci par diverses choses et les détraqueurs aujourd'hui avaient encore rajouté à ses préoccupations. Alors en ce qui concernait la froid qui commençait à se lever, cela ne l'avait pas préoccupée au premier abord. Pourtant, depuis que Peyton avait parlé de la fraicheur du temps, la jeune Auror prit conscience du froid et elle frotta ses mains l'une contre l'autre pour les réchauffer, prenant conscience qu'elle étaient presque glacées. Peyton lui demanda ensuite des nouvelles de Poudlard, cela lui fit rappela irrémédiablement ce qu'elle cherchait à fuir là-bas et son cœur se serra douloureusement bien qu'elle chercha à le dissimuler.

- Et bien, les cours toujours les cours, les couloirs plutôt... animés je dirai par la présence d'un certain esprit frappeur et aussi par quelques élèves qui font... comment dire, des petits défis dans les couloirs le soir...

A cette pensée, elle songeait à quelque chose de bien particulier. Une idée de Tomoko pour tenter de lui remonter le moral... Ce petit épisode lui avait en quelque sorte remonté le moral, ou plutôt aider à comprendre des choses qui ne pouvaient être, l'avait aidée à tirer un trait sur quelqu'un. Quoiqu'il en soit, ces derniers temps à Poudlard n'était pas de tout repos pour elle et un petit groupe dont elle faisait partie, s'amusait plutôt bien. Une chose qu'elle ne tarderait pas à regretter... bientôt. En plus de certains cours.

- ... Les nouvelles et les évènements de se qui se passe à l'école me manqueront atrocement moi aussi lorsque je n'y serait plus, ajouta t-elle le regard amer. Pourtant, ça ne peut que me faire du bien pour pouvoir repartir de l'avant.

La phrase ensuite à ne pas prononceée fut...

... prononcées irrémédiablement et Eurora songea silencieusement avec amertume pendant quelques secondes...


- Alors dis moi au fait.... les amours? L'histoire avec Réon, c'est terminé? ça s'est arrangé avec Sara?

Eurora acquiesça néanmoins et poursuivit...

- Tout s'est arrangé avec Sara. Comme on dit -du moins comme je dis-, l'amour ne peut ni ne doit détruire l'amitié...

Soudain, elle se tut craignant d'en avoir trop dit. Il ne lui semblait pas avoir parlé des sentiments qu'elle ressentait pour le jeune professeur de Poésie, en d'autres termes Réon qui était en soi un peu spécial il fallait l'avouer oui [ok je sors], et elle s'interrogea sur le moment, craignant d'avoir raté quelques détails de l'histoire... Le lui avait-elle dit -msn excepté- ou l'avait-elle deviné? Quoiqu'il en soit, Eurora ferma ses propres pensées à Réon et tenta de le repousser très loin de son esprit, et de son cœur par la même occasion. Elle continua ensuite...

- Quoiqu'il en soit, si certaines personnes n'avaient pas été présente à mes côtés, je sens que je n'aurai pu me relever de ce coup du Destin... Mais bon, la vie est ainsi faite et chaque coup dur qui se place devant nous en obstacle est fait pour nous rendre plus fort...

C'est du moins ce qu'elle se forçait à croire pour résister de sombrer... L'esprit se sentant un peu plus libre de toutes pensées, elle put sourire tout en continuant de se frotter les mains. Les approchant de son visage, elle souffla dessus pour leur redonner de la chaleur... Une chaude tasse de chocolat fumant lui vint alors à l'esprit et elle s'imagina en le buvant... Rien que cette pensée la réchauffa quelque peu. [Et oui, pas de café. Déjà qu'au QG des Aurors, elle ne se sert jamais de la machine à café -quand elle marche du moins- alors en-dehors non plus. Eurora n'aime pas le café... xD].
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Balades dans Londres

Message par : Peyton, Mar 30 Déc 2008 - 17:39


[xD oui je sais mais je voulais savoiiiiiir et puis, Pey' et Eurora peuvent avoir MSN aussi nan?]

Eurora la mis au jus sur les évènements récents à Poudlard... Batailles dans les couloirs, esprit frappeur... Tout ceci ne pouvait que lui rappeler d'excellents souvenirs! Elle aussi avait eu affaire à un petit combat, fantôme, aurors, élèves, dans un couloir... à croire qu'ils n'ont été construit uniquement pour ça! A la pensé de ces souvenirs, une touche de nostalgie se réveilla en Peyton... Peeves, le plus pénible et peut être le meilleur! Elle sourit intérieurement à cette pensée.

La discussion arriva malencontreusement [dsl j'adore te parler de ça... ] sur un terrain un peu penchant... Même si Eurora lui dit que tout était arrangé avec son ancienne camarade, Peyton sentait bien qu'il restait un léger problème... même si elle allait mieux, il était clair qu'elle ressentait encore quelque chose de très fort pour Réon... Peyton ne comprenait pas vraiment pourquoi, elle n'avait jamais rien trouvé de particulier à son ancien professeur... surtout qu'il était casé, et Eurora avait sa connaissance alors qu'il était déjà avec Sara... Bref l'ex serdaigle ne voulait pas se prendre la tête à trop réfléchir sur la situation et le ressenti de son ami, de toute façon, elle ne comprendrai rien, et elle n'avait jamais rien compris à l'amour. Peyton avait eu la chance de tomber sur Cronos, qu'elle aimait, mais les autres, jamais rien pigé... surtout pas Eurora... [t'inquiète je te taquine^^]

- Tu essayes de positivé... Je n'ai jamais eut le problème d'amour encore à Poudlard... avant je ne dis pas... Entre une certaine Brooke, un certains Lucas, une amitié améliorée... Je peux comprendre ton malaise. Bref, changeons de sujet! Marchons un peu pour nous réchauffer...

Depuis le début, les deux jeunes filles étaient restées sur place, si bien que les jambes de Peyton eurent du mal à bouger lors de la reprise... Elle fit un petit clin d'œil à son amie et parti devant en courant et en sautillant sur place, en faisant des tours... attirant ainsi pas mal de regards autour d'elle. Mais peu importe! elle avait moins froid! [aie la honte... ]

- Viens avec moi! Regarde, le ridicule ne tue pas et au moins, j'ai beaucoup moins froid... dit Peyton en riant aux éclats, comme si elle avait bu un peu trop beaucoup de bière au beurre....

Après avoir fait la clown, la jeune femme eut une idée, qu'elle avait eu avant mais qu'elle préféra dire maintenant... les passants avaient cessés de la regarder de travers, mais Peyton s'en fichait bien, parce que au moins, elle n'avait plus froid. Et puis, elle ne connaissait encore personne à Londres, si bien qu'elle pouvait bien montrer son côté un peu "bargeo".

- Dis moi Eurora, veux-tu être la première à visiter le Red House? ça me ferait vraiment plaisir que tu viennes, on plus, il fait bien trop froid ici! Allez viens, de toute façon, je ne te laisse pas le choix.. c'est à deux rues d'ici, viens, suis-moi.

Les deux jeunes femme partir donc en direction du Red House, où Cronos devait surement être, affalé dans son canap en train de manger des dragées surprises, juste à côté du feu... Du moins, il était comme ça avant qu'elle ne sorte, il y a environ une demie heure. Arrivant devant la maison, Peyton ouvrit la porte et invita Eurora à rentrer.

- C'est qui? dit Cronos d'une voix grave et un peu lointaine.

- C'est Peyton... qui voulais-tu que ce soit d'autre? J'ai invité quelqu'un...une collègue à toi je crois! [lol] Peyton se tourna alors vers Eurora et lui dit : Va dans le salon et installe toi. Tu veux boire quelque chose? Café [xD], thé, chocolat, Bière au beurre, jus d'orange, autre chose?

[RP direct au Red H'!]
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Balades dans Londres

Message par : James Revanor, Lun 16 Mar 2009 - 14:26


[Pour Moxie]

Le regard sombre, les veines saillantes sur ses tempes, le pied lourd mais rapide. James franchissait ruelles, avenues et autres sans prêter aucune attention a ce qui l'entourait. Le crépuscule avait commencé a engloutir la grande ville anglaise, avalant tout sur son passage. Elle ne tarda a happée James et les ruelles environnantes. Peu a peu, les lumières et réverbères s'allumèrent. Des ombres inquiétantes apparurent mais James continua a marcher sans but précis. Sa cape trainant au sol, provoqua un nuage de poussière derrière son sillage.


Tandis qu'il marchait entre divers bâtiments rapprochés, une porte s'ouvrit a la volée, livrant le passage a une bande de moldus gamins, une balle posée dans le creux des bras de l'un d'eux. Ils ne prêtèrent guère attention a James et commencèrent a s'envoyer la balle a tout va, quand, dans un faux rebond, la balle percuta James dans le dos alors que celui ci les avait dépassé. Il pivota lentement suis lui même et regarda la balle a ses pieds de son regard mauvais. Un émissaire des moldus s'approcha lentement, prudemment avant de s'arrêter a deux mètres de lui, bras tendus, et dit:

M'sieur, je peux récup...

-Ta gueule ...

Le coupa James sans pour autant reporter son attention sur lui. Mais le gamin ne semblait ne pas y déceler un quelconque avertissement et tenta de s'approcha pour ôter le ballon des pieds de James. Cependant qu'il s'approcha encore, James le chopa par le col, le plaqua contre le mur et de sa main droite, sortie sa baguette pour placer la pointe de celle ci sous le menton du gamin apeuré. James sifflait de rage a la vue des larmes qui coulait des yeux du gosse.

Soudain, un silence de plomb se fit. Les amis du gosses étaient tétanisés, presque autant que celui dont tenait James. Ce dernier émettait une sorte de sifflement empli de râge, quand un clapotis se fit entendre. James baissa les yeux pour voir le jean du gamin trempé au niveau de son sexe. Prit d'un excès de colère, Il jeta le gosse sur le coté et, quand le moldu tenta de se relever, lui décocha un coup de pied dans les côtes avant de partir dans une ruelle perpendiculaire a la sienne.

Tout en s'enfonçant dans le noir le plus complet, il entendit les gamins hurler, pleurer et des voix d'adultes qui pester et rager puis des martèlements de pied sur le sol pavé. James se contenta de s'effacer sur le seuil d'une porte de bâtiment abandonné. Quand il constata que les moldus étaient muni de lampes, James entra alors complètement dans le bâtiment et s'effaça au maximum. Quelques minutes suffirent, cependant, pour que les moldus en chasse rebrousse chemin. Il s'apprêta a sortir de sa planque, avec un certain naturel comme si de rien n'était, quand il trébucha et lâcha sa baguette.

A quatre pattes au milieu de la ruelle, James tenta de retrouver son arme quand un craquement se fit dans le bâtiment d'où il venait de sortir. Surprit, il se retourna vivement et se retrouva sur le cul, la main posée sur sa baguette retrouvée. Il tenta un vain de scruter la noirceur de l'antre, a la recherche d'une présence quelconque, mais en vain. Il arrivait, certe, a voir le bâtiment en lui même, les troues ou auraient dut se trouver des fenêtres, et le montant d'une ancienne porte mais pas l'intérieur.... La peur tordit l'estomac de James, l'essoufflant. Tout en haletant, il cria:

-Y a quelqu'un??!!
Revenir en haut Aller en bas
Moxie
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balades dans Londres

Message par : Moxie, Ven 20 Mar 2009 - 7:09


Moxie se réveilla tout doucement, genre j'étais enfoncé dans de la mélasse jusqu'au cou, j'avais un peu de mal à bouger, mais là ça va mieux. Il se gratta une joue mal rasée, avec l'haleine de chiottes qui va bien dans ce genre de situation. Une seule pensée : Où suis je ? Ah oui, nul part, ou pas loin. Avec un dynamisme rare dû à une longue expérience en matière de réveils post-apocalyptiques en milieu dangereux il alla se chercher un café. Peu importe où on était, il y avait toujours une cafetière, il ne peut pas arriver que des trucs négatifs dans la vie, quand même Mer**. Il savoura la première cigarette de la journée, celle qui donne envie de couler un bonze et qu'on savoure de toutes ses forces. D'ailleurs Moxie ne voyait pas comment on pouvait assouvir ses besoins naturels sans ça, le peu de fois où il avait arrêté de fumer ayant donné un bordel monstre dans ses besoin corporels.
L'homme sauta dans des fringues, sans savoir à qui elles étaient. Un jean et un T-shirt seraient amplement suffisant pour assurer ses activités de la journée; c'est à dire rien. Les fastes de la solitude, comme dirait il ne savait qui. Il se roula un gros pétard, comme beaucoup de genre à ces heures là, pour trouver la force de se laver et de manger, enfin de fonctionner normalement quoi, puis il transplana de... L'endroit où il se trouvait. Il avait été brièvement professeur de transplanage, tellement il était bon en matière de « je me casse à toute pompe d'un endroit que je sais même pas ce que j'y branle ». Assurer ses responsabilités est quelque fois difficile pour certain, surtout quand le dit quelqu'un n'a pas forcément toute sa tête la majorité de sa vie.
Ah tiens il n'avait pas de sous-vêtements, oh bah tant pis.
Il arriva dans un entrepôt désaffecté dans la zone industrielle de Londres, là où il était sûr que personne ne serait. Pour un type normal, ça aurait été limite effrayant, mais dans ce cas de figure, c'était lui qui faisait peur. Pourquoi avoir peur du noir quand on y vivait ? Si on ne connaissait pas Moxie, on aurait pu prendre ça pour de la logique adolescente, mais la lycanthropie permettait un sauf-conduit du milieu nocturne. C'était lui qui vous regardait d'une ruelle sombre, pas l'inverse. Il sauta d'un trou qui servait de fenêtre (fait froid, plein de vent, la loose), près à faire... Rien du tout. Mais quitte à rien foutre, autant le faire avec classe et sautillement de bon ton, Mer**.

- Y a quelqu'un ?!

Moxie jeta un coup d'œil, un gonze était par terre, pour une raison totalement mystérieuse. Fuck, il tenait pas spécialement à être vu, surtout que ce type avait l'air d'être un sorcier (ou alors c'était un cosplay Harry Potter, ce qui était encore plus énervant et trompeur, saloperie de fan). Il lui jeta un regard méchant, ce qui se traduisait par un air de veau mort qui fronce les sourcils.

- Caisse tu branle là toi ? C'pas l'heure de dormir ?

Regard noir à travers des cheveux tout aussi noir. Aucun gothique ne pouvait rivaliser avec l'air mauvais de Moxie, pur concentré de mécontentement et de THC. Les yeux injectés de sang faisaient toujours leur petit effet sur la populace fragile et pas préparée à ce genre de vision. Puis il était mal luné de toute façon. Ce type, qui que ce soit, allait se prendre une branlée, minimum verbale. Du haut de son mètre soixante, Moxie le toisa. Un mec sur le cul dans une ruelle sombre était forcément un connard de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Balades dans Londres

Message par : James Revanor, Ven 20 Mar 2009 - 9:00


James n'eut cependant pas à attendre longtemps avant de recevoir une réponse. En effet, il n'aurait jamais cru ça possible, un Inferius se tenait face a lui, avec des cratères à la place des yeux bien que, étonnant, il possédait encore ses yeux et semblait lui jeter un regard noir. D'instinct, James resserra son emprise sur sa baguette et se leva d'un bon quand une voix se fit entendre. Vif rappel des bouquins qu'il avait lut jusqu'à là. Les Inferius, étant des cadavres dénués de sentiments et de volontés propres sont... En gros, si ce mec était un Inferius, il ne lui poserait certainement pas cette question, même, il ne poserait pas de question.

- Caisse tu branle là toi ? C'pas l'heure de dormir ?

La baguette dans sa main droite, il passa l'autre main dans ses cheveux avant de regarder de nouveau le nouveau venu. L'effet de surprise passé, James retrouva son calme de marbre et observa, près d'une fenêtre du bâtiment face a lui, l'homme de son regard a jamais empli de haine.

-J'peux t'retourner la question.. Tu foutais quoi là-dedans?

Cependant, James se scruta lui même de l'intérieur afin de trouver la moindre trace de fatigue et ne fut nullement surpris de n'en trouver aucune. Il avait le sommeil court depuis peu mais cela n'alternait en rien ses aptitudes quand il était éveillé. Soudain, une légère douleur lui picota sa main droite. Une légère entaille devait s'y trouver et avec le contact du bois de la baguette, cela commença à s'infecter mais il s'en foutait royalement.

Ne s'abonnant au ballade nocturne que depuis peu, James n'arriva pas à détailler l'inconnu. Il agita sa baguette et en informulé, lança un Lumos. L'extrémité de sa baguette s'alluma en une lumière vive et James put a loisir observer l'homme ... ou zombi, il n'aurait sut dire vue le piteux état de l'inconnu. Il était sapé d'un jean et un tee-shirt. Une tenue quelque peu... stupide avec le froid qu'il faisait. Tandis qu'il songea à cela, le vent fouetta l'air de nouveau, faisait virevolter la cape de James et faisant apparaître la chair de poule sur sa peau. Mais il ne semblait pas le seul a se les cailler. Revenons en à la description de l'inconnu. En gros, c'était...


-Un cadavre ambulant... Putain mec, mais t'as la gueule d'un putain de cadavre ambulant !! T'es un SDF ou quoi?!


[Erf, vachement court, désolé T,T]
Revenir en haut Aller en bas
Rabastan Lievitch
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Fourchelang



Re: Balades dans Londres

Message par : Rabastan Lievitch, Ven 17 Avr 2009 - 11:54


Depuis des jours Rabastan était enfermé à Hollow Bastion. Les Mangemorts avaient décidé de l'enfermer dans cette grande forteresse pour éviter un attentat sur le ministre. En effet, il était ministre de la magie mais avait du laisser son poste à Evan pour éviter qu'on le tue. Il était donc si important aux yeux des Mangemorts ? Le mage en avait de grands doutes car pour l'enfermer ainsi dans sa chambre pendant trois petits mois, les adeptes de magie noire devait être un peu suicidaire. De plus, Rabastan ne supportait plus cette séquestration car il ne pouvait même plus sortir de sa chambre sous peine d'avoir des remarques de ses anciens confrères. Alors oui, vous allez dire qu'au départ il était de mèche avec les Mangemorts pour se cacher mais maintenant, ça devenait très épuisant.


C'est donc dans ce climat malsain entre la troupe de Mangemorts et lui-même que Rabastan décida de quitter cet ordre qui ne lui correspondait plus à ce jour. Autrefois, il en était un grand membre et ne s'efforçait pas d'aller au combat dans un but ultime. Aujourd'hui, les mages noirs ne pouvaient aller au combat seulement pour abattre leurs adversaires. Il s'enfuit donc assez facilement d'Hollow, il connaissait en effet tout les moindres recoins de cette demeure maléfique. Il était nostalgique car en partant de la sorte, ça signifiait qu'il partait également des mangemorts et que par la suite il serait rechercher par ses anciens pairs pour ne pas qu'il divulgue des informations importants aux clans du bien mais c'était le risque à prendre pour avoir un minimum de liberté.


A ce jour, il se trouvait seul dans les sombres rues d'Angleterre. Il n'avait pas retrouver Isa ou bien ses anciennes possessions car il était presque sûr que les Mangemorts avaient faits de nombreuses descentes pour le retrouver afin qu'il ne fasse pas échoué leur plan pour le Ministère mais après tout c'était lui le Ministre et non cet Evan qu'il ne connaissait même pas. Mais il ne pouvait aller au Ministère pour convoiter son ancienne place car dans ce magnifique bâtiment magique, plusieurs mangemorts et aurors se ferraient un plaisir de l'attraper. Il se résout donc de vagabonder dans les rues à la manière de Moxie, un ancien ami à lui et peut-être qu'il trouvera son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Balades dans Londres

Message par : Evan, Dim 19 Avr 2009 - 12:00


Evan flânait dans les rues de la capitale anglaise. Il n’avait pas de but précis, car en ce moment tout était loin de tourner rond pour lui. Une dépendance à l’alcool, un exil, quelques combats dans la douleur, il n’était pas au mieux physiquement. Il était loin du look du séduisant jeune homme qu’il arborait fièrement lors de sa première année de scolarisation. Là il était méconnaissable pour qui ne l’avait vu que quelquefois. Sa longue cape sur ses épaules, sa baguette dans la main droite, près à repousser n’importe quelle attaque. Il faisait attention à lui qui plus est et était de plus en plus méfiant vis-à-vis des sorciers qu’il ne connaissait pas.

Ses cheveux étaient plus longs que d’ordinaire, la faute à sa vie quelque peu modifiée depuis un mois. Le visage sombre, il avançait, jugeant les nombreux sorciers par son regard perçant. Au pire, si un danger arrivait sur lui subitement, il pourrait se métamorphoser rapidement et ainsi s’enfuir, même si ce n’est pas dans ses habitudes. Il savait qu’il y avait certaines personnes qu’il ne devait pas croiser, même s’il y avait peu de chances pour qu’elles traînent dans le coin. Il pensait notamment à Atana, son ancienne amie avec qui tout n’avais pas encore été mis au clair. Il avait le don pour s’attirer pas mal d’ennuis, tout comme la douleur aussi bien physique que morale. Le temps était au beau fixe, même s’il s’en foutait royalement, il pouvait aussi bien neiger ou pleuvoir que ça n’entacherait pas son comportement où son humeur.

C’est alors qu’il distingua une silhouette qu’il connaissait bien…, Rabastan Leivitch (dsl si je me suis planté dans l’ortho ^^). Evan le remplaçait en tant que ministre de la magie, mais aux dernières nouvelles, ce dernier devait être retenu prisonnier à Hollow Bastion, la forteresse des mangemorts. Que faisait-il ici ? Comment allait-il réagir quant-il le repérerait ? Evan tenait sa baguette, sous la longue manche de sa cape. Peut-être qu’ils allaient s’affronter, en tous cas, il devait se méfier de sa présence ici. Ce n’était pas normal qu’il soit sorti d’Hollow. Il se devait de garder un œil sur lui, et tant pis s’il devait le combattre. Il regardait vers le sol, des fois que le mage ne le reconnaisse pas, mais il y avait peu de chances pour que ça soit le cas. Pourquoi s’était-il enfuis, là demeurait un mystère. En tous cas il était sûr qu’il devait se méfier, aussi devait-il être prudent face à lui…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: Balades dans Londres

Message par : Hancock, Ven 8 Mai 2009 - 15:04


[Hors RP : Vu que sa fais longtemps que plus personnes n'as répondu ici je me permet de posté entre vos rp Wink]

Cette nuit, Kisay n'avait pas réussi à s'endormir, c'est pour celà qu'il était sortit et avait décidé de se rendre dans les rue de Londre pour s'y promener quelques temps afin de se fatigué un peu, il savait que celà n'arriverait pas mais bon il en avait marre de rester dans son lit à regarder le plafond à compter les araignées qui s'y promenait. Il lui fallu un peu de temps pour arriver dans Londres même, ne sachant pas transplaner il avait marcher ce qui lui avait donc pris quelques temps comme dit plus haut. Il se trouvait près d'une sorte d'auberge, dans les fenêtres on pouvait aperçevoir un éclat jaune, donc de la lumière se trouvait dans l'auberge. Il devait être 22h, donc plein de jeune bourré se trouvait à l'intérieur sans aucun doute, ce qui n'attira pas Kisay, pour une fois. Il décida de continué son chemin, la rue était quasiment vide seul quelques vieillard marchait par ci par là. Il devait sûrement retourner chez eux.

Un vieillard marchait près de lui, il ne semblait pas trop aimer les vêtements dans lesquels Kisay se trouvait et celui-ci n'aimait pas du tout comment ce vieille homme le regardait. Kisay vît une brique pas trop loin la baguette dans sa poche, en informulé il prononca Accio Brique, la brique vint se trouver pas trop loin de lui, le vieux étant trop absorbé par Kisay ne remarqua pas la brique bougé toute seule. Celle-ci se trouvait à côté des pieds de Kisay, celui-ci se demandait finalement si sa n'était pas trop méchant de faire sa à un vieux, mais bon il le méritait de toute façon. Il passa donc à côté de celui-ci en lui disant

Bonjour Monsieurs

Il le regarda du coin de l'oeil, le vieux ne le lâchait pas du regard et ne regardant justement pas devant lui, il se trébucha dans la brique et tomba les mains en avant pour protéger sa tête toute ridé Ange. Finalement Kisay se disait qu'il aurait mieux fait de ne rien faire, il restait quand même un auror ce qui justement lui demandait de protéger les gens aussi bien moldus que Sorcier même si ont les aimes pas. Enfin on s'en fout personne ne le saura de toute façon. Il se tourna et jetta un regard au vieux, celui-ci regardait la brique puis Kisay, puis la brique et Kisay. Il fît sa deux trois fois ce qui fît sourire Kisay. Le vieux frotta ses mains se releva, assez énerver. Sortit un petit trucs sur lequelle se trouvait des numéros. Il composa trois chiffre et appuya sur un petit bouton vert. Kisay se disait que sa n'était pas bon signe donc il courut un peu plus loin.

Il avait certainement bien fait car quelques secondes plus tard, il entendit des sortes de sirène provenant de pas trop loin. Surement le vieux qui avait appelé les autorité moldus. Kisay se demandait comment on pouvait être aussi idiot. Faire du bruit pour montrer qu'on arrive, et l'effet de surprise. On entend la sirène à 10 kilomètres les méchants moldus auront eu le temps de s'enfuir. Il observa les alentours, dans cette rue-ci il n'y avait ni vieux, ni jeune bourré. Il était tout seul, il faisait quand même noirs mais il ne sortit pas sa baguette pour éclairé on sait jamais un moldus qui passent. Il avança donc dans le noir sans trop savoir vers où il allait.

La lune éclairait un petit peu le chemin se trouvant devant lui à présent donc il voyait un peu plus nettement les alentours. Toute à l'heure les maisons empêchait les rayons de passé et les reverbère n'était pas allumer. Kisay avançait tout doucement lorsqu'il entendit un bruit pas loin de lui, il ne se retourna pas de suite se disant que s'était un moldus. Il entendait des talons, son instin d'homme le fît se retourner. Il aperçut alors une jeune fille marcher dans la rue quelques mètres derrière lui. Kisay l'avait déjà vu dans le monde des sorciers sans jamais lui parler. Il la laissa donc approcher et lui dit :

Je ne suis donc pas le seul sorcier à me promener à une heure si tardive ?

Kisay observa la femme, pour dire sa il fallait qu'il soit sûr de son coups et il en était sûr. Toute façon si s'était un moldus il lui faudrait juste qu'il utilise le sortilège permettant de faire oublié des choses aux personnes touché par ce sort, mais il savait qu'il aurait pas besoin de l'utilisé. Il observa la fille qui s'approchait de lui, il n'ajouta rien attendant qu'elle réponde...
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: Balades dans Londres

Message par : Nina, Ven 8 Mai 2009 - 16:02


Cela faisait un bon moment qu'Alyna sétait endormie dans le grand lit du Manoir Sky, laissant Nina avec ses pensées pour compagnie. La jeune blonde était montée se coucher en même temps que sa Alyna, mais n'avait pas réussi à trouver le sommeil. Elle avait décidé de descendre. Elle déposa un baiser sur le front de sa belle avant de sortir de la chambre et d'aller s'installer dans le salon. Elle choisit l'un des deux sièges situés près du feuu, qu'elle prit la peine de ralumer. Ce siège était celui d'Angel. Angel, il avait toute la vie devant lui. De plus, il était beau et intelligent, il avait une épouse parfaite. Malheuureusement, le temps avait une autre tournure pour lui. Nina se rapellait le soir de son décès, le visage d'Alyna crispé par la douleur de la perte de son mari. Et Nina. Elle faisait tache, dans le décor. Mais elle avait été là pour la bellle rousse depuis tout ce temps. La blonde était partie habiter avec elle, puis lui avait avoué ses sentiments. Le drame avait permis à Nina d'avouer ce qu'elle ressentait envers son amie. Même si à ce moment là, ce n'était qu'une petite étincelle qui s'était transformée en un feu ardent par la suite. Puis son enfance, l'accident, les flammes... Son unique soeur qu'elle avait perdu il y a peu. Pourquoi donc Soraya avait-elle disparut de la circulation comme cela ? Elle lui manquait terriblement. Après tout, c'était sa soeur. Même si elles avaient vécu dans deux milieu différents, avec des parents différents... Ces quelques mois, après qu'elles aient appris la vérité, ces quelques mois avec Soraya, Nina ne les oublieraient jamais.

Nina était donc là, assise dans le fauteuil, à penser. D'après la grande horloge, cela faisait environs deux heures qu'elle s'était assise ici. N'ayant toujours pas sommeil et n'ayant plus envie de ressasser le passé, la blonde monta dans son dressing et passa une tenue Moldue. Un slim, un chemisier blanc avec une grosse ceinture noire et puis sa paire d'escarpins noirs. Elle prit aussi son sac préféré, le grand noir, et y fourra sa pochette d'argent sorcier et son porte-feuille Moldu. Elle lacha ses cheveux bouclés en une sorte de chignon puis se regarda dans le grand miroir, Parfait ! Elle n'avait pas besoin de ressembler à Madame BCBG, ce n'était qu'une sortie en ville, après tout. Elle se rendit ensuite dans la grande chambre, s'agenouilla à côté de la table de nuit et griffonna un mot à l'adresse d'Alyna. "Je suis sortie, je n'arrivais pas à dormir. Je reviens vite. Je t'aime." Elle descendit ensuite les escaliers et attendit quelques minutes dans le salon. Ou pouvait-elle donc aller ? Un bar ou un endroit plus... chic ? Un endroit moldu ou sorcier ? Trop de questions... Puis Nina vit un Elfe s'approcher d'elle. Elle le reconnaissait, c'était celui avec un nom bizarre et dur à retenir. La créature salua sa "maitresse" et commença à parler.

-Madame désire-t-elle quelque chose?

-Non, dégage !

-Madame ne devrait pas me parler comme ca. Je ne faisa...

-C'est ici que j'habite. Tu es sous MES ordres et sous ceux d'Alyna. Donc, je te parle comme je veux, compris ?

-Oui, Madame.

-Et cesse de m'appeller Madame...

-Bien, Mademoiselle Nina. Je peux vous être utile ou est-ce que je peux aller astiquer la cuisine?

-Je t'ai dit de déga... Nina se stoppa là. Elle n'avait fait que chuchoter durant tout l'échange, sa voix était pourtant dure et son ton ferme. La jeune femme réfléchit quelques secondes, puis recommenca. En fait, tu peux m'aider. Ammène-moi quelque part. Je ne sais pas ou. Dans une rue de Londres, si possible déserte. Ensuite, tu reviendras ici directement.

-Bien, Mademoiselle Nina.

La créature prit la main de la jeune femme et transplana. Comme convenu, il repartit directemment. Laissant Nina seule, dans cette petite ruelle mal famée. Elle marcha d'un pas ferme, tenant fermement son sac. La blonde passa devant plusieurs bars d'ou des sifflements et plusieurs compliments lui parvinrent. Cela l'agaçait, il fallait que cela cesse. La petite ruelle sombre d'ou elle provenait débouchait sur une artère plus importante, mais moins bruyante. Aucuns bars, aucunes personnes. Désert. Nina rallentit l'allure. Elle avait toute la nuit devant elle pour faire tout ce qu'elle désirait.

Elle marchait tranquillement, toujours dans la même rue mal éclairée. Il y avait ce sentiment de danger et d'in-sécurité permanente. Deux sentiments que Nina connaissait bien pour l'avoir souvent cotoyé, en bien ou en mal. Soudain, elle se stoppa, l'ouïe à l'affut. Elle avait entendu un bruit de pas, devant elle. Elle passa la main dans son sac et empoigna fermement sa baguette. Elle continua d'avancer, la main toujours dans son sac, vers la silouhette qui semblait s'être arrêtée et retournée pour mieux la voir. Une silouhette masculine, assez grande, les cheveux apparement foncés... La jeune blonde s'avançait d'un pas décidé lorsqu'elle fut déstabilisée par la voix du jeune homme.

Je ne suis donc pas le seul sorcier à me promener à une heure si tardive ?

Un sorcier, c'était déjà ca. Nina ne chhangea cependant pas sa main de place. Elle répondit au jeune homme qui se trouvait maintenant à plus ou moins 3 mètres d'elle.

-Apparement, non.

Elle avait parlé d'une vois froide, comme elle avait pour habitude de le faire depuis quelques temps déjà. Ne connaissant pas le jeune homme, elle n'emploierait le ton amical qu'en cas de nécéssité. Elle voulait repartie, mais attendit cependant que son interlocuteur prenne la peine de se présenter...
Revenir en haut Aller en bas
Hancock
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Langue de plomb


Re: Balades dans Londres

Message par : Hancock, Ven 8 Mai 2009 - 16:23


Kisay attendait que la fille qui ne se trouvait plus trop loin de lui, lui répondent. Elle attendit quelques secondes avant d'ouvrir la bouche, elle lui répondit d'un ton assez sec, Kisay ne le prit pas mal. Il ne voyait pas la jeune fille très nettement mais il pouvait aperçevoir que la main de la fille se trouvait dans son sac tenant surement sa baguette. Celui-ci ne bougea pas d'un poil et ne parla pas non plus. Il regardait la sorcière, attendant de voir si elle souhaitait prendre la parole. Sa n'avait pas l'air en tout cas, il laissa quand même encore quelques secondes le silence. Il aimait bien ce silence, on entendait un "viouuuuuuu", ce bruit provenait du vent qui sifflait au oreille de Kisay et sûrement de la jeune fille.

Kisay ne parla pas mais se décida à s'approcher. Il voulait voir à quoi ressemblait la fille, on entendait très clairement le bruit que produisait ses chaussure lorsqu'elles entraient en contact avec le sol froid de cette rue moldus. Il se trouvait à présent à moins d'un mètres de la fille, Kisay l'a voyait encore plus nettement et là il n'avait aucun doute s'était bien elle qu'il avait vu au chemin de Traverse. Elle était blonde, n'avait pas l'air d'être un âge très avançé et après avoir regarder ses vêtements, Kisay remarqua qu'elle avait une asse zgrande facilité pour s'habiller en vêtements moldus. Il se décida enfin à se présenter, il aimait peut être le silence mais celui qui venait de s'installer était lourd et il commençait à vraiment ce faire chi*

Oui apparement ^^' J'me présente, Kisay Agora

Il observa la jeune fille, vu le ton avec laquelle elle lui avait parler toute à l'heure celle-ci ne semblait pas avoir très envie de voir quelqun. Kisay ne lui retourna pas la question étant donner qu'il ne voulait pas se ramasser un blanc, si elle voulait se présenter elle n'avait qu'à le faire d'elle même. Il s'imaginait déjà lui dire " et vous ?" et que juste après la jeune fille se casse pour aller boire un verre dans un bar moldus du coin.

Kisay sentait le vent battre contre la seul partie de sa peau encore à découvert, son visage. A chaque fois qu'une petite bise venait touché son oeil, Kisay sentait les larmes lui venir aux yeux, il les fermaients puis sa passait. Son nez ne devait pas encore être trop rouge étant donner qu'il ne faisait pas non plus -50°. Il regardait la jeune fille puis se décida quand même à luir etourner la question, tampis pour le vent. Le silence commençait vraiment à l'emmerder, soit il partait soit il lui parlait. Et il préferait parler.

Et vous, comment vous appelez vous ?

Il entendit la réponse à sa question où bien un départ de la jeune fille. Kisay l'observa attendant toujours,. Il regarda le ciel, des étoiles brillaient dans celui-ci, Kisay les regarda quelques instants pour ensuite reposé son regard sur le visage de la jeune demoiselle dont il ignorait le prénom...
Revenir en haut Aller en bas
Nina
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Occlumens





Re: Balades dans Londres

Message par : Nina, Ven 8 Mai 2009 - 16:46


Kisay Agora, tel était le nom du jeune homme avec lequel Nina n'avait pas été des plus tendres. Tant pis pour lui, des personnes pas tendres, il en rencontrarait encore et Nina n'était sûrement pas la première... Il commençait à faire un peu frisquet, comme dirait les moldus, pour se promener dans la rue sans veste. Cependant, ce vent et cette ambiance un peu macabre qu'offrait la rue plaisait à la jeune femme. Il faut dire aussi que s'était devenu une ambiance habituelle et étrangement familière.

Une légère brise frôla la joue de Nina et elle se rapella. Ce nom et cette tête, logique qu'elle les aie déjà vu. Elle avait engagé Kisay pour travailler avec elle et Argan à la boutique BricAbrac. En même temps que sa lettre de motivation, la jeune femme avait reçut une photo du beau brun... Tout s'éclairçissait. L'inconnu, ou presque, s'était permis de s'avancer vers Nina. La réaction de cette dernière fut de serrer plus promptement sa baguette dans son sac. Elle ne recula pas, après tout, ce n'était pas elle qui risquait d'avoir peur. La baguette pointée vers le jeune homme n'était autre que pour s'amuser, si il manquait de politesse à l'égard de la blonde. Un silence lourd emplissait la rue. Ce fut lui qui le rompit, retournant à la [belle] jeune femme la question à laquelle il venait de répondre.

-Nina. Nina Lupin. Humm... Un garçon de ton age ne devrait pas trainer dans des ruelles comme celle-ci à cette heure aussi tardive, comme tu dis. Quel age as-tu ? 16 ans, à tout casser... Tu ne devrais pas être ici. Par contre, ton nom me dis quelque chose. Ta tête aussi. Ne serrait-ce pas toi que j'avais engagé pour nous aider, Argan et moi, à la boutique BricAbrac?

Elle avait débité ces paroles sur un ton un peu plus amical et maternel que celles qu'elle avait dite un peu plus tôt. Que celà plaise ou pas, Nina était devenue comme celà : froide, dure et impitoyable. Son regard d'un bleu d'encre fixait Kisay. Lui regardait les étoiles, ce qui n'échappa pas à la jeune femme qui l'imitta.

Le ciel, aujourd'hui, était dégagé. On pouvaait appercevoir toutes sortes de constellations. Passionnée par l'Astrologie depuis son enfance, Nina fut poussée par sa curiosité. Bizarrement, elle avait envie de connaitre un peu mieux ce jeune homme. Surtout que sa tête lui disait quelque chose...

-Toi aussi, tu es un passionné d'Astrologie?

Cette fois, elle avait fait des efforts pour parraître un peu plus "gentille". Même si elle n'aimait pas cela. Elle avait son regard toujours projetté dans le ciel et sa main tennait toujours aussi fermement sa baguette...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balades dans Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 28

 Balades dans Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.