AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 26
Balades dans Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant
Mione
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Mione, Jeu 1 Avr 2010 - 20:34


Le cœur de Mione s'emballait tandis qu'elle attendait que le ou les mangemorts qui la suivaient se déclarent. Les connaissant, elle savait qu'ils ne prendrait pas la peine de l'attaquer de front (ou plutôt de dos) directement mais qu'ils préféreraient foutre un bordel monstre auparavant, histoire de se mettre dans l'ambiance.
Quant à elle, elle était en train de réfléchir aux moyens d'obtenir de l'aide, sachant qu'elle n'avait pas son gallion d'urgence. Elle pouvait soit appeler Mouni mais le petit elfe n'était pas habitué aux combats et elle ne souhaitait pas qu'il se prenne un sortilège perdu. Elle pouvait aussi envoyer un patronus prévenir le QG qui se trouvait approximativement à deux pâtés de maisons de là. En transplanant, ses collègues seraient rapidement sur les lieux. Du moins si quelqu'un glandait au chemin de la salamandre grise...

Mais en attendant, la fête allait commencer d'une seconde à l'autre et sa main se fit plus ferme sur sa baguette, tandis qu'elle examinait les lieux. Des moldus se baladaient sur leur trottoir et celui d'en face. Oseraient-ils attaquer ici ou bien l'emmèneraient-ils dans une ruelle à l'écart ?

La réponse ne tarda pas et elle entendit distinctement une voix de femme s'adresser à son compère avant que ses paquets n'explosent tous entre ses mains. Un pincement au cœur étonnant en une pareille situation l'étreignit (surement un truc de femme enceinte) avant qu'elle ne se retourne pour faire face à la menace et n'envoie directement un patronus messager dans la cuisine du QG. Si le patronus ne délivrait pas de message, la règle était que le ou la Phénix se trouvait en danger non loin de là. Y avait plus qu'à espérer que ses collègues patrouilleraient rapidement sur leurs balais, cachés qu'ils seraient par les nuages apparus dans le ciel londonien.

Les mangemorts étaient bien deux, mais l'un semblait s'intéresser d'avantage à transformer la rue tranquille en remake d'Apocalypse now. Il réduisit en miettes les vitrines d'un magasin tout proche, saupoudrant le bitume de morceaux de verre de tailles diverses, ce qui provoqua bien entendu la panique dans la communauté non magique. La jeune femme ne put se retenir de lever les yeux au ciel, attristée de voir qu'on avait visiblement lâché un jeune mangemort et que sa baguette le démangeait [HS : n'y voyez aucun jeu de mots scabreux, merci^^]. Elle assista ensuite au freinage d'un bus, tandis que le ptit jeune faisait sortir de sa baguette trois spectres qui se chargèrent d'éloigner les derniers badauds. Elle avoua intérieurement que le coup des ectoplasmes était plutôt impressionnant, même si cela donnait un léger air de m'as-tu-vu...
Alors qu'il semblait s'être calmé, un second bus ramena son impériale dans le coin et klaxonna pour que le sorcier s'éloigne. Deux secondes plus tard, une explosion défonçait l'avant du bus, tandis que son pneu droit éclatait. Mione saisit sa baguette dans l'optique de porter secours aux moldus qui n'allaient pas tarder à faire connaissance avec le phénomène de la tôle froissée, mais c'est là qu'elle avisa la baguette pointée sur sa gorge par l'acolyte du mangemort qui venait de provoquer l'accident. Alors que le bus s'écrasait dans un bruit sinistre, Mione réfléchit à toute vitesse pendant que le petiot revenait vers sa collègue, visiblement repu d'adrénaline.

-
Bon, maintenant que vous avez fini de jouer à SOS Fantômes, on pourrait peut-être...discuter ?

A peine avait-elle terminé sa phrase qu'elle s'empara d'un geste vif du poignet de la mangemort, se plaçant ainsi hors du champ de vision de la baguette et pointa la sienne sur le second cagoulé en criant :
Impedimenta !

[HS : même chose pour moi, s'il y a un soucis, ma boite MP et mon MSN sont ouverts Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 05
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balades dans Londres

Message par : Mangemort 05, Dim 4 Avr 2010 - 9:56


-----Une fois les pulsions destructrices de 05 assouvies, il rejoignit sa camarade sur le trottoir. On ne pouvait le voir, mais ses yeux brillaient d'une lueur démentielle, les bruits de désolations ayant attisé son feu intérieur. 88 faisait toujours face à la petite rousse qui avait cependant réussie à prendre sa baguette également. Son regard exprimant un mélange d'inquiétude et de dégout alternait entre les deux Mangemorts et le bus qui venait de s'écraser dans la rue. Si elle était bien de l'Ordre du Phénix comme l'avait dit 88, elle risquait de faire une grosse bêtise dans la foulée. 05 regardait sa collègue complètement détendu, attendant qu'elle neutralise la femme enceinte. Mais ce qu'il avait sentit ne manqua pas d'arriver.

- Bon, maintenant que vous avez fini de jouer à SOS Fantômes, on pourrait peut-être...discuter ?

Le ton de sa voix laissait présager qu'elle savait exactement ce qu'elle allait faire. 05 sourit à la provocation qui lui était adressée et faillit répondre à son venin, mais elle ne lui en laissa pas le temps. Faisant preuve d'agilité, la membre de l'Ordre se rua sur 88 en un geste félin. Elle s'empara du poignet de la Mangemorte pour passer dans son dos et rester hors d'atteinte. Il vit 88 lâcher sa baguette mais n'eut pas le temps de lui venir en aide, Mione l'attaqua directement à la suite alors que sa garde était baissée.

- Impedimenta !

- Protégo, hurla-t-il par pur réflexe.

Le jet de lumière vint s'écraser sur son bouclier en une gerbe de lumière.

- Expelliarmus ! Levicorpus !

-----Le premier sort frappa la main droite de la jeune femme et sa baguette s'envola. 88 récupérait la sienne derrière elle avant de la ramasser également. Une fraction de seconde plus tard, la membre de l'Ordre planait dans les airs, tenue en joue par le bâton de 05. Sa collègue légèrement hargneuse se pointa sous son corps en lévitation avant de la ficeler avec de lourdes cordes. 05 mit fin à son sortilège et la rousse rejoignit la terre ferme pour un face à face un peu rude dans son état. Sa collègue la releva férocement en l'empoignant avec toute l'indélicatesse nécessaire pour lui faire payer son insolence. Attaqué des Mangemorts ne restaient jamais un acte impunis.

- Et bien, pour une première sortie j'aurais pas pensé qu'on ramènerait un tel oiseau aussi facilement.

- Ouai, t'emballes pas trop, ça ne restera pas aussi simple très longtemps. On ferait mieux de rentrer tout de suite à Hollow avant la tempête n'arrive.

- Ok, dommage, je me serais bien battu contre un Phénix pour voir... Tant pis on remettra ça à plus tard.

-----88 empoigna Mione impuissante, qui ne se donnait plus la peine de se débattre. 05 Plongea ses yeux dans ceux de la jeune femme. Des larmes refoulées y perlaient, de la détresse et de la douleur... Sa collègue transplana avec elle, direction Hollow Bastion. 05 resta un moment au milieu de la rue, des moldus revenaient peu à peu sur la scène du chaos et des sirènes se faisaient entendre au loin... La membre de l'Ordre avait une vie, au-delà de son appartenance, peut-être une famille. Tout ça était écrit dans ses yeux et même derrière sa force de combattante il y avait des choses qu'elle n'avait pu dissimuler. 05 n'était pas un meurtrier dans l'âme. Plus que quiconque il connaissait le coût de la mort. Mais parfois, une blessure d'âme avait bien plus de valeur qu'une mort physique... Il tourna sur lui-même dans la rue en réfléchissant à ça, à ce qui avait de la valeur aux yeux de la rouquine. Lorsqu'un camion de pompier déboula en trombe dans l'avenue et le sortit de ses pensées, il transplana à son tour, direction Hollow Bastion.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Balades dans Londres

Message par : Nathalie Matthews, Jeu 8 Avr 2010 - 14:42


Nathalie profitait d’un jour un peu plus calme et tranquille pour faire un tour dans les rues de Londres, entourée de moldus. Elle avait besoin de croiser des gens « normaux » juste une heure et quel endroit plus propice qu’un quartier moldu ? Elle venait de faire quelques achats à l’Auberge des Deux Mondes, pour La Goutte de Lait, bien entendu. A priori, il ne lui manquait rien d’autre et elle pouvait donc se balader sans le moindre problème. Elle s’était habillée d’un jean et d’un T-shirt à longues manches, sa cape par-dessus ses épaules. Il faut dire que la chaleur commençait tout juste à montrer le bout de son nez et prendre le risque d’attraper froid n’était pas souhaité. Naturellement, dans cette rue, Nathalie avait replié sa cape et la portait à bout de bras pour ne pas se faire dévisager par les moldus, ils ne portent que des manteaux, des grosses vestes, pas de capes. Passer inaperçu dans ce Monde semblait bien difficile lorsque l’on côtoyait des sorciers vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

Nathalie arriva alors à un carrefour assez fréquenté qui donnait sur une grande rue commerçante moldue. Il y avait des appartements au-dessus des magasins, chose courante dans les rues commerciales, et des magasins de vêtements, des nurseries, des cafés, des… En bref, une rue commerçante quoi. Mais, étrangement, elle était bien calme aujourd’hui… Si on oublie les sirènes de pompiers qui retentissaient au loin et qui s’approchaient de plus en plus. Mais pourquoi ? Et c’est là que Nathalie regarda un peu plus loin : un vrai désastre. Des vitrines explosées, un bus renversé sur le sol, une troupe de moldus qui se réunissait autour de tout ce chaos. Vu l’étendue des dégâts, cela ne pouvait être que l’œuvre des mangemorts. Mais pourquoi ici, en plein milieu d’une rue commerçante ? Moldue, qui plus est. Nathalie décida d’en avoir le cœur net et s’approcha afin de mieux distinguer ce qu’il se passait. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre : des paquets éclatés, éparpillés sur le sol… Et pas avec n’importe quel contenu : des articles pour bébé.

- Nathalie -
Mione !

Il était arrivé quelque chose à Mione. Mais pourquoi les mangemorts n’avaient pas attendu ? Trop de monde ? Trop de moldus ? Non… Nathalie ne parvenait pas à comprendre. Mais pour l’instant, le temps n’était pas à la réflexion. Il fallait qu’elle prévienne tous les membres de l’Ordre, une réunion au QG était urgente. Et il fallait que Gyaltsen envoie des personnes du Ministère pour nettoyer les souvenirs des moldus concernant cette attaque. Allant dans une ruelle à l’écart, Nathalie sortit son Gallion d’Urgence et y inscrivit : « Réunion au QG, urgence. ». Normalement, chaque membre de l’Ordre pouvait voir son propre Gallion clignoter. Mais avant de rejoindre le QG, Nathalie devait envoyer un Patronus Messager à Gyaltsen. Dans ce Patronus, les mots suivants :

- Nathalie -
Gyal’, Mione a été enlevée et une attaque vient d’avoir lieu dans les rues de Londres. Sur la grande rue commerciale, un bus moldus renversé et… Des témoins, sans aucun doute. Il faudrait limiter les dégâts quant aux souvenirs. Rendez-vous au QG après.

Sur ces mots, Nathalie fonça vers le QG de l’Ordre du Phénix en essayant de paraître la plus naturelle possible devant les moldus. Il fallait absolument résoudre ce problème et récupérer Mione. Elle n’arriverait sans doute pas la première et quelqu’un y serait déjà avant elle, mais tant pis. Ne sachant pas transplaner et n’ayant pas pris son balai, elle ne pouvait aller plus vite que ses jambes. Il fallait trouver une solution. Délivrer Mione, obtenir un échange et surtout, éviter qu’elle ne soit trop blessée. Cette capture ramenait d’anciens souvenirs à Nathalie, des souvenirs bien douloureux. Il fallait faire vite, très vite. Elle ne savait pas combien de temps Mione tiendrait là-bas dans son état. A cette pensée, elle accéléra le pas en direction du QG qui n'était qu'à quelques pâtés de maisons d'ici, mais qui avait l'air d'être à des kilomètres en telle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Keira
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Balades dans Londres

Message par : Keira, Jeu 15 Avr 2010 - 18:54


[Suite des Rp de Aris&Mélina, désolé de couper en plein milieux du votre ><. Et Désolé pour le Rp pourri je savais vraiment pas comment arriver dans cette histoire, si y a problèmes ma boîte à Mp est ouverte Wink]

Il faisait plutôt en cette matinée lorsque Keira fut brutalement réveillé par un mauvais rêve... Depuis plusieurs jours déjà, elle passait des nuits agitées et ne parvenait quasiment plus à rattraper son sommeil. La jeune femme se rallongea, passa sa main sur son visage et par la même occasion ramena ses cheveux en arrière, comment ces rêves qui l’avaient tant tourmenté dans son adolescence, pouvaient-ils revenir maintenant alors que out allait à peu près bien dans sa vie ? Pourquoi de nouveau ce visage, cette peur, cette angoisse permanente, ce froid, cette sensation d’être parfaitement inutile, de ne pas pouvoir venir en aide à cet homme qui l’appel ... ? Tant de questions sans réponses qui embrouillaient les pensées de la jeune Auror en cette belle matinée. Keira n’avait pas bougé d’un pouce, le visage tourné vers le plafond, les yeux regardant le lustre qui était au dessus d’elle, elle continuait de laisser aller ses pensées comme bon leur semblaient, mais sursauta lorsque la nouvelle elfe de maison pénétra dans sa chambre. Celle-ci ne s’attendait sûrement pas à découvrir sa maîtresse réveillée car elle se répandit en excuse, se traitant de tous les noms et répétant qu’elle était un mauvais elfe.

Cesse de t’excuser dit la jeune femme avec un sourire, ce n’est pas grave tu voulais simplement te rendre utile en rapportant ces draps de bains dans ma salle de bain, il n’y a rien de mal à ça. Va les déposer et descends me préparer un petit déjeuner veux-tu, je dois prendre mon service au ministère dans une heure.

Bien madame répondit l’elfe en s’inclinant devant sa maîtresse.

Une fois l’elfe sortit, Keira se leva, et se dirigea vers la salle de bain, elle attrapa la nouvelle robe qu’elle avait achetée le week-end dernier, l’enfila puis se maquilla légèrement. Elle prit ensuite sa paire d’escarpin qu’elle aimait tant et les enfila. Elle descendit ensuite les escaliers et retrouva Miley et l’elfe dans la cuisine, la première prenait son petit déjeuner la seconde s’affairait à mettre de l’ordre dans la cuisine. Keira s’installa à coté de sa colocataire et entama la conversation tout en dégustant un délicieux croissant. Elle quitta ensuite sa maison pour le ministère, elle sortit s’éloigna un peu de sa maison et transplana. Elle se concentra et après quelques secondes se retrouva dans le Hall du ministère de la Magie. Elle se dirigea vers les ascenseurs et rejoignit le second sous sol, place où se trouvait le quartier des Aurors. Après avoir déposé son sac et sa veste au vestiaire, elle se dirigea vers son bureau. Là, elle trouva une pile de courrier, il y avait du y avoir plusieurs incidents dans la soirée... Keira entreprit de faire le tri et regarda les courriers les plus récents. Un en particulier attira son attention. Elle décacheta rapidement l’enveloppe et parcourut des yeux le contenu de la lettre ... On l’informait qu’une explosion avait eut lieu en plein cœur de Londres et en présence de Moldus. On lui demandait également de se rendre sur place le plus vite possible. Keira ne s’attarda donc pas laissant le soin à ses collègues de s’occuper des autres affaires moins urgentes. Elle redescendit donc aussi vite qu’elle put dans le hall, et ce ne fut guère facile, les employés du ministère commençants à arriver. Elle parvient tant bien que mal à trouver un coin de libre pour transplaner.

Plop ! La jeune auror arriva dans une rue déserte non loin du lieu de l’accident, elle pressa le pas pour atteindre l’adresse exacte... Elle était déjà bien en retard, inutile de faire attendre encore plus ses chères Moldus... Pourtant une fois arrivée sur place, le calme qui régnait la surpris... Aucune agitation, les policiers étaient mêmes en train de plier bagages... Ce qui signifiait que quelqu’un était intervenue avant elle, elle décida donc de se faire passer pour une simple jeune fille un peu trop curieuse.

Excuser moi, pouvez vous me dire qui a réglé cette affaire s’il vous plaît, je veux dire pouvez me donner de l’inspecteur qui est intervenue s’il vous plaît ?

Pourquoi voulez vous savoir cela (un temps) Laissez moi deviner, vous aussi vous craquer pour lui (rires) Vous avez de la chance il est juste là bas au coin de la rue....

Keira le remercia rapidement et courut pour rattraper le jeune homme. Celui-ci s’engouffra à travers diverses rues et l’Auror le perdit de vue non loin du Sushi-Place. *T’es vraiment nulle pour les filatures ma cocotte !*
Elle décida alors de rester dans le coin, dans l’espoir de retrouver le mystérieux inspecteur... Mais contrairement à ce qu’elle pensait c’est lui qui se chargea de la retrouver ! En effet à peine quelques minutes après son arrivée dans la rue, la sorcière sentit un insecte la piquer, en y regardant de plus près elle reconnut une abeille, cependant, sa piqûre ne l’affecta en rien, et elle la sentit à peine.
Déconcerté la jeune femme releva la tête cherchant du regard qui avait bien pu lui envoyer ce petit messager, car elle en était sur cet insecte était l’œuvre d’un magicien, elle l’avait sentit. Elle tomba alors sur l’inspecteur en personne, ainsi il s’agissait donc d’un sorcier... mais à présent il était accompagné d’une jeune femme à la longue chevelure brune. En s’approchant pour aller à la rencontre des deux sorciers, l’Auror s’aperçut qu’elle connaissait de vue la sorcière : s’était Mélina Kuders, la grande sœur de Kirla qui était une de ses amies à Poudlard, cependant les deux sorcières n’avaient jamais eu l’occasion de parler ensemble...
Arrivée à la hauteur du Sushi-place, elle poussa les portes et pénétra à l’intérieur du bâtiment. Après quoi, elle s’approcha des sorciers et commença à leur adresser la parole.

Bonjour, hum... il me semble que vous m’avez interpellé dit-elle d’une voix un peu hésitante au jeune homme. Et j’ai également certaines raisons de croire que vous avez empêché certains moldus de se poser trop de questions à propos d’une explosion non loin d’ici... Elle n’haussa pas la voix ne voulant pas sermonner le soi-disant inspecteur car après tout il avait su régler l’affaire avec tact et discrétion. Mais je dois sûrement vous en remercier puisqu’à présent plus aucun moldus n’a de soupçon sur le pourquoi de cet incident.

La jeune femme laissa passer un temps, puis elle se rendit compte qu’elle avait totalement oublié de se présenter.

Veuillez m’excuser, je ne me suis même pas présenté je m’appelle Keira et je travaille pour le ministère de la magie en tant qu’Auror, c’est pourquoi j’ai été mise sur la même enquête que vous... Enfin je suppose... Elle prononça ses dernières paroles si bas qu’elle n’était pas sur que ces deux interlocuteurs les aient comprises.

Maintenant qu’elle y pensait, la tête du jeune homme lui revenait mais elle était certaine de ne pas l’avoir croiser au ministère de la magie... Sûrement un secret de plus que cachait ce mystérieux jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Balades dans Londres

Message par : Mélina Kuders, Jeu 29 Avr 2010 - 15:34


Mélina qui s'était installée en face son ami et collègue de l'ordre. Celui-ci était en train d'avaler un sushi, le dernier, alors elle fit une mou et lui dit:

Tu aurais pu m'en laisser un peu tout de même, espèce de goinfre. Tout en prononçant ces quelques paroles, elle essaya de garder son sérieux pour faire enrager Aris, mais elle ne résista pas et elle se mit en rire.

Mais le phénix n'était apparemment pas d'humeur à plaisanter et il annonça de source sûr que l'attaque du Harrod's est un acte signé des cagoulés. Mélina leva les yeux au ciel sans répondre, mais son silence était plus parlant que toutes les remarques inutiles qu'elle aurait pu dire. De toutes manières, elle savait bien que l'activité des mangemorts, en ce moment, était très intense et les phénix étaient débordés comme les Aurors d'ailleurs, elle n'avaient qu'à regarder le visage de Betty pour se rendre compte qu'elle était surmenée d'autant plus que maintenant elle était le chef des aurors. Mais même si elles étaient très proches, elles parlaient très peu de ses activités internes au ministère car d'une part c'était top secret et d'autres part cela évitait à la jeune phénix de faire des bourdes en abordant des sujets dont elle ne devait pas être au courant.

Cependant, ses réflexions personnelles, sur le fléau des mages noirs, furent interrompues par l'arrivée d'un jeune aurors nommée Keira qui s'adressa à son ami. D'après ce qu'elle comprenait, ils s'étaient déjà rencontrés et apparemment Aris avait joué au héros en évitant à certains moldus de mettre le nez dans les affaires des sorciers. Cependant, durant de banales formules de politesse qu'ils s'échangeaient, elle remarqua la maladresse de son ami, qui avoua en gros qu'il était un peu comme le jeune auror. Alors, il se passa quelque chose dans la tête de la jeune phénix qui fut un réflexe d'auto défense face à l'éventuel rapprochement que Keira aurait pu faire entre Aris et l'ordre et prit part à la conversation en parlant d'un ton très sec à Keira et à Aris:

Je vois, depuis quand joues-tu les justiciers, Aris? Tu sais que tu aurais pu mettre ta vie en danger et être blessé ou même pire.... Ce n'est pas ton rôle, mais celui des aurors mais apparemment je dois constater que tu es plus vif que certains d'entre-eux, dit-elle, en regardant la jeune auror droit, dans les yeux. Je pensais Mademoiselle que les aurors représentaient l'élite des sorciers et qu'ils étaient chargés de protéger les faibles et les innocents, mais d'après ce que j'entends, les simples sorciers sont obligés de faire votre boulot, quelle mauvaise réputation vous donnez aux aurors, j'aurai honte à votre place. Mais peut-être que vous devriez céder votre place à ce jeune homme. Je me demande d'ailleurs, lequel de vous deux serait le plus compétant. Je suis sûre Aris que tu gagnerais en combat singulier face à cette auror.

Les paroles de Mélina sonnaient faux dans sa tête, elle n'avait l'habitude de parler comme cela à quelqu'un surtout à une auror, si Betty apprenait cela, elle lui ferait la morale. Mais elle n'avait trouvé que cela pour que Keira ne prête pas attention aux paroles de son ami qu'elle avait trouvé plus que maladroit.

Hrpg: pas tapé Keira
Revenir en haut Aller en bas
Keira
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Balades dans Londres

Message par : Keira, Jeu 29 Avr 2010 - 19:19


Une fois que la jeune femme eut finit de se présenter, elle attendit patiemment une réponse d’un de ses deux interlocuteurs, ce qui ne tarda pas à arriver... Le jeune homme que était en face de Keira prit la parole d’une voix calme et basse. Il lui assura qu’elle ne devait pas s’inquiéter pour l’enquête et surtout il lui confirma que tout les moldus ne se doutaient absolument de rien, de plus, il ajouta une information capitale. D’après lui, les Mangemorts étaient certainement les auteurs de cet incident, ce qui n’était guère étonnant, au du moins cela n’étonnait plus la sorcière habituée à présent à faire face aux actions des mages noires. Il était vrai que ces derniers temps ils avaient enchaîner leur coup, n’hésitant pas à s’en prendre à des lieux tels que « Le Sanglier Rieur » ou encore la boutique d’Animaux magique du chemin de traverse.
L’Auror remercia de nouveau le sorcier bien qu’elle trouvait parfaitement étrange, que cet individu fut envoyé sur les lieux du l’enquête... Elle avait beau réfléchir et essayer de se souvenir de son visage, elle était intimement convaincue que cet homme n’avait jamais mis les pieds au Ministère de la Magie, ou en tout cas pas en tant qu’employé... Par conséquent, Keira resta sur ses gardes, méfiante par rapport aux mystères que lui cachaient ses deux sorciers. Après quelques minutes pourtant, il reprit la parole.

Alors ainsi vous êtes membres des Aurors ? Disons alors que notre vocation est relativement la même tout en étant bien différente.

« Notre vocation est relativement la même tout en étant bien différente »... Ces derniers mots résonnèrent aux oreilles de l’Auror, faisant réapparaître des tas de souvenirs dans sa tête... Lors d’une réunion avec le premier ministre et la directrice de la justice magique, ce dernier avait fait tenu un discours relatant à peu près les mêmes faits... Des buts identiques, un combat semblable... Aux yeux de la sorcière tenir un tel discours c’était révéler à son interlocuteur son appartenance à l’Ordre du Phénix, mais cela s’était son point de vue, en prononçant cette phrase le jeune homme ne pensait peut être pas à cette organisation, peut être essayer-t-il tout simplement de se faire bien voir par un agent du ministère, ou alors il faisait tout bêtement son intéressant devant son amie.
L’auror ne pus réfléchir plus longtemps car Mélina intervient alors dans la conversation... Elle semblait particulièrement remontée contre Keira même si la jeune femme ne voyait pas ce qu’elle avait bien pu faire pour ça.

Je vois, depuis quand joues-tu les justiciers, Aris? Tu sais que tu aurais pu mettre ta vie en danger et être blessé ou même pire.... Ce n'est pas ton rôle, mais celui des aurors mais apparemment je dois constater que tu es plus vif que certains d'entre eux.

D’après la sorcière, Aris puisque c’était ainsi qu’il s’appelait, avait donc voulut jouer les héros en intervenant dans cette histoire... Malgré tout L’auror ne pus se défaire de cette étrange impression qui lui faisait penser qu’ils lui cachaient tous les deux quelque chose. Cependant celle-ci n’avait pas finit sa critique des Aurors et elle poursuivit son discours.

Je pensais Mademoiselle que les aurors représentaient l'élite des sorciers et qu'ils étaient chargés de protéger les faibles et les innocents, mais d'après ce que j'entends, les simples sorciers sont obligés de faire votre boulot, quelle mauvaise réputation vous donnez aux aurors, j'aurai honte à votre place. Mais peut-être que vous devriez céder votre place à ce jeune homme. Je me demande d'ailleurs, lequel de vous deux serait le plus compétant. Je suis sûre Aris que tu gagnerais en combat singulier face à cette auror.

Piquée au vif, l’auror lui aurait bien rabattue le claquet, mais elle parvient à se retenir même si cela fut difficile, qu’on remette la réputation des Aurors en cause elle ne pouvait le supporter, tous faisait de leur mieux pour assurer la sécurité du monde magique, mais ils souffraient d’un manque d’effectif et ne pouvait pas être partout à la fois, la population magique en demandait toujours plus, et n’était de toute façon jamais contente de ce qu’elle avait. Cependant la sorcière répondit d’une voix calme et posée mais un peu froide tout de même à la jeune femme, celle-ci pensait que les Aurors étaient des bons à rien, elle lui montrerait ou moins qu’ils savaient être diplomates.

Sachez Mademoiselle que les Aurors interviennent toujours le plus rapide possible lorsque les vies de sorciers ou de Moldus sont en danger, si vous vous étiez un peu renseigner sur notre affaire, vous auriez découvert que ce n’était pas le cas. (Un temps). Aussi plutôt que de vous plaindre, je vous conseillerais vivement, de faire votre possible pour changer les choses, si ce que nous faisons ne vous plait guère, rejoignez nous donc et changer les choses. Ce n’est pas en restant assisse à l’abri chez vous que vous pourriez améliorer la sécurité de vos semblables.
Vous proposez également que ce jeune homme nous rejoigne, si il est aussi bon au combat que vous le prétendez alors il n’aura aucun mal à trouver sa place parmi nous, bien au contraire nous serons toujours ravie d’accueillir ceux qui veulent nous rejoindre.

Après avoir parlé, Keira s’arrêta un temps, elle voulait que Mélina comprenne à quel point les Aurors s’investissaient dans leur travail et qu’ils faisaient tout leur possible, pour venir en aide à la population magique quand cela était nécessaire.
S’adressant ensuite à Aris elle reprit.

Quand à vous je ne sais pas pourquoi vous êtes intervenu dans cette affaire. Est-ce pour attirer l’attention ou pour des raisons plus mystérieuses je n’en sais rien et pour ma part je m’en fiche, tout est rentrer dans l’ordre et c’est l’essentiel à mes yeux. Cependant, je vous demanderais à l’avenir de ne pas intervenir tel que vous l’avez fait dans les affaires du ministère. Du moins lorsque cela n’implique pas un combat, si jamais vous voulez vous frotter aux Mangemorts pour sauver des vies libre à vous, la communauté magique ne pourra que saluer votre héroïsme, mais concernant nos enquêtes évitez de vous faire passer pour un quelconque inspecteur, si jamais je vous reprends, je vous assure que vous passerez un sale quart d’heure.

Sur la jeune femme se tus mais ne quitta pas les lieux, avant cela elle voulait s’assurer que le jeune homme ne recommence pas ces âneries pour quelques raisons que ce soit.

Hrpg : Ce n'est pas contre vous, c'est juste Mélina m'a bien remonté ^^
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Balades dans Londres

Message par : Mélina Kuders, Sam 1 Mai 2010 - 16:07


Mélina ne fut pas déçue du voyage car l'auror qui se trouvait en face d'elle, avait de la répartie, mais moins qu'elle ne l'aurait imaginé face à une telle provocation. Cependant, une chose dérangea surtout la jeune phénix c'est qu'elle avait bien enregistré les paroles d'Aris et comme une gourde, elle avait permis à Keira de connaître le nom du jeune homme qui fumait beaucoup trop comme à son habitude. D'ailleurs, comme toujours, Mélina ne comprenait pas pourquoi il était autant dépendant à cette cochonnerie. Et par réflexe, d'un geste de la main, elle éloigna la fumée qui lui arrivait sur le visage.
Enfin un chose était sûre, le discours qu'avait tenu la jeune phénix avait jeté un froid, dans le beau discours dans lequel c'était lancé Aris et Keira et même si Mélina connaissait tout à fait qu'elle avait eu tord de parler de cette manière, il était hors de questions pour elle, de montrer un signe de faiblesses et elle se refusait à s'excuser, enfin pas directement.... car la phénix savait très bien que les aurors faisaient ce qu'ils pouvaient pour lutter contre les mangemorts mais s'entendre dire:
Ce n’est pas en restant assisse à l’abri chez vous que vous pourriez améliorer la sécurité de vos semblables. Cela agaçait passablement Mélina, elle ne supportait qu'on puisse la juger de cette manière. Et elle se sentait oublier de répliquer à nous même si ces échanges très courtois pouvaient tourner au vinaigre. Mais à ça grande surprise, Aris changea de ton et s'exprima lui aussi d'une manière désinvolte qui ne lui ressemblait pas. A croire que c'était la fête de Keira aujourd'hui et il lui d'un ton sec:

Vous voyez ma chère demoiselle, vous venez de montrer a quel point l'équipe des Aurors est défaillante. Vous ne savez absolument rien de moi, je pourrais être un mangemort, je pourrais être un fou sortit de Sainte-Mangouste, et j’aurais pus finir cette conversation en vous disant au revoir sans que vous ne m’ayez retenu. Vous n’allez pas dans la profondeur des choses, vous vous moquez du calcul, ce qui importe c’est le résultat. Si vous étiez aussi performants que vous le prétendez, vous auriez trouvée le fin mot de l’histoire des heures avant moi, et pourtant regardez ! Me voici ici en train de profiter de cette fabuleuse cigarette, vous informant sur votre mission. Vous enchaînez les ridicules. Maintenant, si vous voulez
recouvrir le peu d’honneur qu’il vous reste, acceptez un duel singulier sur le toit du bâtiment en question, loin des regards indiscrets . . .


D'ailleurs, au fil de ses paroles, Mélina resta perplexe face à autant de défi et elle failli se mettre à rire, tellement son discours ne tenait pas de bout, mais au lieu de calmer les choses, elle en rajouta une couche:

Vous ne pouvez pas refuser une telle proposition, en plus, cela vous permettrait de voir par vous même si ce jeune est capable de se joindre aux aurors. Je veux bien arbitrer, ajouta-t-elle avec une grand sourire. Qu'en pensez-vous?

Hrpg: désolée, ce n'est pas top
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Balades dans Londres

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Ven 14 Mai 2010 - 0:15


GK Station d'Oxford Circus, des centaines de voyageurs fourmillaient, cherchant leur chemin pour certains. Débouchant sur la grande rue, un petit groupe d'hommes et de femmes, pour certains vêtus maladroitement à la façon Moldue, fit son apparition. Il était inutile que la communauté magique se fasse remarquer d'avantage ce jour-là... L'habillement Moldu était donc de rigueur. D'un pas rapide et saccadé, les membres du Ministère de la Magie progressèrent à travers la foule.

GK Après quelques foulées, au détour d'un croisement, Oxford Street s'offrait à eux, en tant que plus grande rue commerçante de Londres. Progressant toujours jusqu'au lieu du sinistre, dont Gyaltsen avait été averti quelques minutes auparavant grâce au patronus messager de Nathalie, la foule se faisait de plus en plus dense. Les bruits des sirènes, les cris et les rumeurs engourdissaient les tympans, la tension était palpable.

GK Après quelques mètres, ils y étaient enfin ; triste constatation. Un bus renversé, dans les conditions qu'un sorcier pouvait s'imaginer, laissait peu de chances aux passagers. Autour d'eux, certains disait avoir vu le bus " voler avant de s'effondrer au sol ". D'autres, quant à eux, disaient que des fantômes avaient fait leur apparition... " C'est le diable ! " scandaient certains hérétiques au loin. Mais dans tous les récits que l'on pouvait entendre, il y était échos de fous, de terroristes jouant du bâton et se lançant des jets de lumière ; la description d'un sorcier par des Moldus en quelques mots...

GK Faisant rouler unes à unes entre ses doigts les cent huit perles en améthyste de son mala, Gyaltsen détourna son regard du bus accidenté pour se tourner vers Paul Sandilands, le Directeur du Département des accidents et catastrophes magiques qui, lui aussi, venait d'entendre les mêmes rumeurs.


GK - Le Quartier Général des Oubliators ainsi que le Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus ont déjà été mobilisés Monsieur le Ministre, lui expliqua-t-il sans avoir à lui en parler le premier.

GK - Très bien, merci Paul, lui répondit Gyaltsen d'une voix calme. Vous n'oublierez pas de faire intervenir la Brigade de réparation des accidents de sorcellerie. En plus des témoins, il est fort probable que la scène ait été filmée, dit-il tandis que son regard s'était posé sur une caméra de surveillance située sur le trottoir d'en face, perchée en haut d'un feu tricolore.

GK - Les enregistrements seront supprimés, voire modifiés Monsieur, lui affirma Paul.

GK - Très bien, merci. Mais avant, j'aurais souhaité pouvoir les consulter... Si possible.

GK Ils quittèrent ainsi les lieux. Les quelques Moldus ayant entendu leurs propos les regardaient d'un drôle d'air. Sans doute les considéraient-ils comme des illuminés. Jetant un bref coup d'oeil derrière lui, Gyaltsen voyait déjà les baguettes magiques des Oubliators qui les accompagnaient s'agiter subrepticement en direction de ces Moldus... trop curieux et à l'oreille trop fine...


GK Suite à un léger détour au Ministère et après s'être infiltré avec l'aide des autres membres qui formaient le petit groupe de sorciers, Gyaltsen se trouvait maintenant dans l'une des salles de contrôle de Londres, là où toutes les images de vidéo-surveillance étaient centralisées. Il était en compagnie de Anaelle Brook, une jeune auror assurant sa protection lors de ce déplacement comme l'exigeait le protocole. Après quelques recherches, tous deux purent enfin revisionner l'affrontement qui eut lieu entre Mione et... les Mangemorts. L'un d'entre eux semblait maîtriser la nécromancie, une branche bien sombre et difficile de la magie noire.

GK Resté silencieux plusieurs minutes après la fin visionnage, sa décision était prise. Il fallait tenter quelque chose. Sortant de l'une de ses poches un retourneur de temps, propriété du Ministère de la Magie, Gyaltsen s'adressa alors à la jeune Auror :


GK - Mademoiselle Brook, j'aimerais vous raconter une histoire...



GK Une dizaine de minutes plus tard, les voilà tous deux revenus prêt d'une heure dans le passé, grâce à l'objet magique. Camouflés dans l'ombre des poubelles d'une rue adjacente à celle où se déroulait le combat, le binôme observait la scène de chaos en direct ; l'accident de bus, l'enlèvement de Mione ; impuissants face au fait qu'il était important de ne pas modifier avec insistance le passé.

GK Ils patientèrent ainsi jusqu'au moment où 05 se retrouva seul, au milieu de la rue, après le départ de sa compère... et de Mione. Ce fut à ce moment-là que Gyaltsen prit la décision de sortir de sa cachette, prenant soin de se munir de sa baguette du Sagittaire en guise de précaution. Anaelle à sa suite, le Ministre s'approcha doucement du Mangemort jusqu'à ce qu'une dizaine de mètres les séparent, ce dernier lui tournant le dos. Immobile, il lui adressa alors la parole aussi calmement qu'il le pouvait, ceci afin de le surprendre au minimum, évitant ainsi toutes confusion et précipitation :


GK - La violence est-elle donc si importante pour toi ?

GK Terminant sa phrase, de sa main gauche il effleura les dernières perles en améthyste de son mala puis, ouvrant délicatement la main, ce dernier glissa alors entre ses doigts et vint s'échouer sur le bitume dans un léger écho.
Revenir en haut Aller en bas
Erin Burton
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage


Re: Balades dans Londres

Message par : Erin Burton, Ven 14 Mai 2010 - 11:08


Une station de métro moldue, une cohue énorme se dessinait dans le bâtiment. Certaines personnes portaient des habits moldus et étaient mêlées aux gens issus de ce monde. Anaelle les connaissait bien les moldus, elle savait comment passait inaperçu vu qu’elle y avait vécu toute son enfance. Elle était vêtue d’un jean, d’une paire de basket et d’un sweet-shirt Le plus dur était de planquer sa baguette dans le jean. Pour les moldus, ce n’était qu’un bâton mais quand même. Une personne habillait ordinairement avec un bâton dépassant d’une poche dans une gare remplie de monde pouvait paraître louche. Les membres du ministère se mêlaient un chemin à travers la foule. Ils réussirent à sortir, la jeune auror accompagnait le ministre de la magie. Selon le protocole, elle devait assurer sa protection. Ils sortirent de la gare et continuèrent de marcher pendant un long moment. Durant le trajet il entendit quelque ‘pin pon’ qui indiquait que des pompiers ou autres n’étaient pas loin.

Au bout de quelques minutes, ils se trouvèrent dans une rue avec une foule immense, on entendait des cris fusaient de partout, des paroles, on voyait des gens s’affolait. En voyant cette scène, la jeune ne pouvait que comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. Des sirènes retentirent avec de telle force qu’Anaelle se demanda si un jour, elle pouvait entendre de nouveau un jour. Ils s’avancèrent de quelques mètres et virent un spectacle horrible, un bus renversait, quand on voyait sa position, c’était l’œuvre d’un sorcier. Il n’y avait pas l’ombre d’un survivant. Autour d’eux, les gens étaient affolés, certains avaient vu la scène de loin et affirmer selon leur mot avoir ‘vu le bus voler avant de s’effondrer’, d’autres ajoutaient ‘on a vu des personnes jouant aux bâtons et lançaient des jeux de lumières. Ils n’avaient pas besoins de réfléchir très longtemps, ces témoignages donnaient la définition d’un sorcier. Le ministre s’avança vers Paul Sandillands, un membre du ministère et plus précisément le Directeur du département des accidents et catastrophes magiques. Anaelle écoutait d’une oreille distraite mais capta quelques mots. Ils allaient voir une vidéo, celle du sinistre qui a eu lieu dans Oxford street.


Les membres du ministère quittèrent les lieux et laissaient les Oubliators faire leur travail. Les moldus devait oublier la scène pour ceux qui avait été témoin et ceux qui écoutaient aux portes. La jeune femme se trouvait, avec Gyaltsen, dans une salle de contrôle de Londres là où étaient centralisées toutes les caméras. Ils firent une recherche et réussirent enfin à trouver la vidéo montrant l’affrontement entre Mione et les mangemorts. Ils visionnèrent la cassette et restèrent silencieux pendant quelques minutes. Le ministre fouilla dans sa poche et la jeune auror reconnu un objet qui était un retourneur de temps. Ce dernier se tourna vers Anaelle et dit :

Mademoiselle Brooks, je vais vous raconter une histoire…

Anaelle n’était pas très adepte des histoires triste, elle savait que le moment qu’elle allait vivre, allait être douloureux. Une fois la chaîne passez autour du cou, ils remontèrent le temps, ils leur restaient du temps pour pouvoir se cacher et voir la scène en temps réel. La jeune auror et le ministre se planquèrent dans une poubelle pour pouvoir observer ce qui s’était passé entre les combattants. Ils ne bougèrent pendant un long moment et il sembla à la jeune femme qu’elle commençait à avoir une crampe. Au bout d’un moment 05, se retrouva tout seul, c’est à ce moment là que Gyaltsen sortit de la poubelle. Anaelle était juste derrière avec sa baguette. Le ministre lui parla :

-La violence est-elle donc si importante pour toi ?

Un objet qui ressemblait à une perle tomba sur le sol. La jeune femme ignora ce que c’était. Elle regarda ce qui allait passer et était prête à intervenir à tout moment
Revenir en haut Aller en bas
Maeva N. M.
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balades dans Londres

Message par : Maeva N. M., Sam 12 Juin 2010 - 0:22


Maeva venait d'acheter son chaudron, elle attendit un peu, le temps que Marion et Matteo achète le leur. 10 minutes plus tard elle sortit accompagner par ces deux deniers, ils avaient décidaient de faire une petite promenade dans les rues de Londre avant de retourner à Poudlard. Pour lançait la conversation Maeva demanda à ses camarades :

"Au faite vous avez quel âge tous les deux ? "


en attendant une réponse des deux élèves, elle contempla le décors presque parfait que lui offrait la ville... Dommage qu'elle n'était pas en vacances sinon elle en aurait bien profitait pour allait au parc et passer des heures à contemplé un lac devant lequel elle se serait assise.

"Vous allez vous faire a tête encore longtemps ? On est sensé s'amuser pas rester la a rien dire"

Une remarque qui était serte un peu cru, mais en même temps, Marion et Matteo lui donnait l'impression d'être sur un champs de guerres tant ils s'ignoraient et tout en étant près à dégainer leur baguette à la premier provocation de l'autre... Déjà un quart d'heure et seul Maeva avait ouvert la bouche, un silence était tomber entre les trois adolescents...
Revenir en haut Aller en bas
Marion
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balades dans Londres

Message par : Marion, Sam 12 Juin 2010 - 11:34


Marion n'avait rien dit depuis une quinzaine de minute.
Elle avait peur , elle se demandait si Matteo n'allait pas tout simplement la rejeter.
Et puis, peut-être serait-elle rejetée vu qu'elle était avec deux poufsouffles.


C'est Maeva qui pris la parole en première, elle demanda l'age de Marion et Mateo.
Marion allait lui répondre mais lança d'abord un coup d'œil à Mateo.
Ce fut un geste que Meava aperçu et elle réagissa de suite.
Marion comprenait Meava et décida de faire comme si ils étaient des adolescent normals sans "maison" ni rien, juste de faire une petite promenade entre amis.

"Tu as raison Meava, ce serait bete de gacher une journée aussi belle que celle là,
dit elle en regardant le soleil. Pour information, j'ai 15 ans, et vous ?"

Marion regarda une nouvelle fois le soleil et eu envie de se baigner.
C'était une journée chaude et l'eau devait être chaude au lac.
Tout en continuant de marcher et attendant la réponse de ces compagnons.
Marion se laissa emporter et leurs fit part de sa pensée.

"Et aussi, on pourait aller faire un tour au lac après. Avec un soleil comme ça, ça ne peu être que bien !! dit-elle avec un grand sourire et tournoyant sur elle même, ses cheveux châtain au vent"

De temps en temps, Marion laissait aller ses émotions et voilà le genre de geste qui en ressortait. Elle attendit tout de même la réponse des deux poufsouffles avec un sentiment de joie !
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Lomen
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Balades dans Londres

Message par : Matteo Lomen, Sam 12 Juin 2010 - 13:46


Depuis qu'ils étaient sortis de la boutique, Marion n'arrêtait pas de regarder Matteo . Il la trouvait anxieuse . Mais pendant qu'ils marchaient, Maeva, Marion et lui, Maeva haussa le ton :

"Au faite vous avez quel âge tous les deux ? "

Pendant 5 minutes, personne ne répondit . Alors, Maeva utilisa la solution de secours :

"Vous allez vous faire a tête encore longtemps ? On
est sensé s'amuser pas rester la a rien dire"


Et Marion commença :

"Tu as raison Meava, ce serait bete de gacher une journée aussi
belle que celle là,
dit elle en regardant le soleil.
Pour information, j'ai 15 ans, et vous ?"


Et elle continua :

"Et aussi, on pourait aller faire un tour au lac après. Avec
un soleil comme ça, ça ne peu être que bien !!


Cette fois, c'était au tour de Matteo de prendre la parole :

Moi, j'ai 17 ans . Mais beaucoup pensent que j'en ai 14, voire 13 .

Après la proposition de Marion, Matteo ne pût qu'accepter :

Bonne idée Marion ! Le lac serait un bon endroit pour s'amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Maeva N. M.
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balades dans Londres

Message par : Maeva N. M., Sam 12 Juin 2010 - 15:41


Maeva, très fière que son plan est marché, se sentit comme sur un petit nuage... Le soleil était vraiment très présent, l'idée de Marion enchantée la jeune poufsouffle qui elle même songeait à se rapproché d'un point d'eau et de peut être si baigner. Matteo fut cependant le premier à répondre à sa camarade de serpentard, lui était pour c'était donc à Maeva de donner sa réponse.

"Très bonne idée Marion, je suis du même avis que vous deux !!! Au faite moi j'ai 14 ans, j'en aurai 15 le 3 juillet..."

Souriante la jeune fille continua d'avançait en compagnie de ses camarades, elle prit avec son bras droit, le bras gauche de Marion et avec son autre bras, le bras de Matteo.

"On te suit Marion !!! "


sur ces mots la jeune fille se tourna et fit un grand sourire à Marion.
Revenir en haut Aller en bas
Marion
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balades dans Londres

Message par : Marion, Dim 13 Juin 2010 - 11:15


Marion fut contente que son idée d'aller faire un tour au lac soit approuvée à la fois par Maeva mais aussi par Mateo.
Meava nous pris chacun un bras signe qu'elle était ravie, du moins, c'est ce que Marion pensait.


" Tu as raison Matteo, la lac est vraiment géniale quand il y a du soleil, mais je pense que nous ne serons pas les seuls à avoir eu l'idée d'aller faire un tour au lac..."


Et oui, avec une chaleur comme ça, d'autres élèves c'étaient surement déjà précipités au lac.
Maeva nous annonça sa date d'anniversaire : Le 3 juillet.
Et en plus, c'était bien bientôt !! Marion eu alors une idée ... mais il fallait qu'elle en parle d'abord avec Matteo voir ce qu'il en pensait.


"Bientôt ton anniversaire Maev' , Bientot 15 ans !! Qu'est-ce qui te ferait plaisir pour ton anniv' ?!"

Marion demanda cela spontanément et toujours en marchant.


"Et au fait, c'est quand ton anniversaire toi Matteo ? pour le mien, c'est pas encore pour maintenant, je suis née un 13 septembre."

Elle regarda ses camarades pour voir si ils réagissaient au "13" mais elle ne vue rien sur leur visage,
*tant mieux !!*

Ils se dirigèrent toujours vers le lac et Marion attendit leurs réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balades dans Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 26

 Balades dans Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.