AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 2 sur 31
Loin de l'Angleterre...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant
Hancock
Serpentard
Serpentard

Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Hancock, Mar 26 Mai 2009 - 18:22


Kisay savait que la mangemorte était à présent énervé, très énervé même. Kisay l'avait blesser et sûrement était elle vexé qu'un Auror ait réussi à brisé ses défenses. Il regardait un peu partout se trouvant derrière la petite tête de la bête jaune celle-ci avait de grand yeux rond et plein de point noir un peu partout sur le visage et sûrement sur le corp aussi. Kisay observa encore un peu la bestiole dont le nom lui avait échapper puis reposa sur la mangemorte qu'il était venu chercher. Il la regarda puis il entendit le nom d'un sort retentir.

Une explosion retentit alors et un petit nuage de poussière se forma. La tête avait explosé à cause du sort ce qui avait provoqué ce petit nuage, la violence de l'explosion avait projetté Kisay en arrière, celui-ci se trouvait au sol. Son épaule était durement entrer en contact avec le sol, mais sa ne lui faisait pas mal. Il observa la mangemorte quelques instants lorsqu'il vit un jet rouge se dirigé vers lui. Il réfléchit quelques instants avant de dirigé sa baguette vers le sort et de prononcé

Reversus arpmesmutces

Le sort se retourna alors vers la personne qu'il l'avait lancé mais avec une puissance doublé par deux. Le sort se dirigeait donc vers la mangemorte à une assez grosse vitesse, Kisay n'avait pas le temps d'observer l'effet de son sort, mais avant de continuer Kisay observa les alentours. Le parc de Charleroi était assez grand, il n'y avait plus un seul moldus qui avait dégager de peur de se ramasser un des trucs qui sortait des jouets des deux fou. Il n'y avait rien d'utile qui pourrait l'aider dans le duel, il pointa sa baguette vers la mangemorte et prononça

Terorim

Kisay laissa son sort se dirigé vers la mangemorte, maintenant il fallait s'occupé de la défense. Il lança alors un sort en informulé *Ragnarok* Un mur invisible renvoyant tout les sortilèges lancé dessus s'était dresser entres les deux sorciers. Kisay observa et attendit...


[je suis vraiment désolé c'est tout petit :$]


Dernière édition par Kisay Agora le Mar 26 Mai 2009 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Petrus Sudworth, Mar 26 Mai 2009 - 18:22


Le membre 'Kisay Agora' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combats Sections Act' :
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mione, Ven 18 Sep 2009 - 9:34


La vieille femme trottinait le long du trottoir, un long paquet sous le bras. Les cloches de l'église proche marquèrent 11 coups, tandis que des grenouilles de bénitier se précipitaient en direction du bâtiment, se signant à multiples reprises comme pour s'excuser de leur retard, le fichu de travers et de la dévotion jusqu'au bout du chignon. Au café du coin de la rue, quatre hommes étaient assis à une table proche de la vitre crasseuse. Avec des gestes dénotant une certaine habitude, ils jouaient aux cartes, leur jeu dans la main gauche, le verre de muscadet dans la droite.
Dehors, une jeune femme vêtue d'un blouson de cuir et d'un jean était assise sur un banc, lequel soutenait également une valise de taille honorable, marquée d'un écusson qu'aucun habitant de St Saturnin le haut n'avait jamais vu. Il faut avouer que les habitants en question étaient français et moldus et que l'écusson était celui de Poudlard, ceci expliquant sans doute cela.
Mione observait tout autour d'elle, tout en essayant de passer inaperçue, mais une malle plus haute que soit, ça n'aide pas. Elle se demandait aussi vaguement pourquoi Zhad prenait autant de temps à revenir de la mairie, mais supposa finalement que le retour à la langue maternelle n'était peut-être pas si aisé que cela. Quand à elle, elle n'avait jamais appris le français mais elle s'y mettait avec une ferveur un brin flippante. Les mots "boulangerie" et "parapluie" étaient ses préférés...Navrant.
Quoi qu'il en soit, la phénix était remplie de bonheur, et après tout, c'était bien normal puisqu'elle était en plein voyage de noces.


*{Flash-back}*

Un parfum de fête planait au 86, Eden Avenue. Mione était plongée dans son armoire, sans parvenir à se décider à ce qu'elle serait en mesure d'emmener en France. La France...Le pays de son mari, le pays de la forêt de Brocéliande, des korrigans, de Paris, des monuments magnifiques, des grands couturiers magiques...La destination de leur voyage de noces ! Depuis qu'ils avaient décidé de partir pour une durée encore indéterminée outre-Manche, elle était carrément surexcitée. Ils allaient enfin passer du temps seulement tous les deux, en véritables petits touristes (du moins en ce qui la concernait) et seraient déconnectés des soucis londonniens.

- Failamalle.

La pagaille de la chambre se retrouva en un clin d'oeil effacée, et la malle fermée. Mione et Zhad étaient prêts à partir. Ils avaient demandé à être inscrit sur une liste pour atterrir chez une famille de sorciers d'accueil français (reliés au réseau de cheminées et chargés d'accueillir les touristes non moldus). Ils ne mirent donc que quelques minutes à parcourir les kilomètres qui les séparaient des terres françaises...

*{Fin du flash-back}*
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Zhadrryen Black, Ven 18 Sep 2009 - 10:39


Et oui un soleil radieux, une légère brise parcourant les rues de St Saturnin le haut, un petit village situé dans les contrés de la France, tout était réuni pour que Mione et Zhadrryen puissent passer un agréable moment tout les deux en tête à tête. c'était la destination de leur voyage de noces. Tout avait été préparé rapidement, Zhadrryen avait fait des demandes express pour le transfert vers la France. Zhadrryen avait garder des contacts au ministère, et cela lui avait bien servit. Il n'avait pas envie que les mangemorts interviennent une fois de plus dans la vie de couple de Mione et Zhad.

Zhadrryen était à la mairie entrain de se renseigner sur les auberges et chambre d'hôte. Reparler français fut un peu laborieux pour Zhad, mais les vieilles habitudes reprirent vite le dessus, et au bout d'un quart d'heure d'explication, il avait finalement réussit à obtenir l'information qu'il recherchait. Il sorti de la mairie et alla retrouver sa femme. Quel délicieux mot qu'il venait de prononcer, et oui maintenant il était marié avec la personne qui lui tenait le plus à coeur.

Il retrouva Mione installé sur un banc à quelques mètres de la mairie, elle semblait impatiente d'avoir des nouvelles et son sourire sur son visage faisait toujours battre le coeur du jeune homme plus vite que la normal. Il s'approcha d'elle et vint déposer ses lèvres sur sa compagne, puis il s'installa à ses cotés et lui dit :


- Voilà j'ai tout ce qu'il faut, nous avons une chambre d'hôte réservé à quelques kilomètres d'ici. D'après ce qu'on m'a affirmé que le coin était magnifique. Si tu es prête, on peut y aller déposer nos affaires et visiter un peu le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mangemort 21, Mar 22 Sep 2009 - 15:08


[HS : Les z'amoureux transits, vous gênez pas pour nous... Je ne voulais simplement pas ouvrir un nouveau sujet alors que celui-ci convenait très bien. De plus, nos RPs ne se déroulent ni au même endroit, ni le même jour. Voili Voilou... Sinan, ceci est un RP hors SA, juste le dernier volet de l'entrainement de Miss Clark qui va morfler, soit dit en passant... Ange. Il se joue sans les dés. Et... Ca doit être tout. Place au jeu Smile]

Il faisait nuit noire à Hollow lorsque la belle ouvrit les yeux pour la enième fois; elle ne trouvait pas le sommeil, pour changer. 21 se leva, se rendit dans le salon et s'assit dans l'un des multiples divants près du feu. L'endroit idéal pour se poser, réfléchir et en profiter. Une attaque, voilà ce qui lui ferrait le plus grand bien. Mais, en pleine nuit, ce n'était pas l'idéal. Personne à massacrer, personne qui pourrait hurler à mort. Rien. Elle devrait donc attendre le petit matin. Ou bien, se déplacer, repérer les lieu et attaquer au petit matin...

La jeune femme y réfléchi quelques secondes, optant pour la seconde option. Elle appella un des nombreux elfes présents dans la propriété afin qu'il la fasse transplaner dans un endroit de son choix. Chose demandée, aussitôt faite. Une bête répondant au nom de Screugneugneu, ou quelque chose s'y rapprochant, fit son apparition. Il la fit transplaner dans un endroit qu'il connaissait et reçu l'ordre de revenir quatres heures plus tard. Deux heures pour que le soleil fasse son apparition et que la jeune femme repère un endroit qui lui plaisait, et deux autres heures à s'amuser. Ca ferait l'affaire.

La bestiole repartit pour Hollow, laissant la jeune femme seule aux abords d'une grand route. Elle marcha, longtemps... Passa à côté de petites maisons toutes semblables, ou, seule une petite lueur se laissait entre-appercevoir par la petite fenêtre du haut. C'était d'un ridicule ! Après une longue heure de marche, 21 trouva enfin ce qui lui fallait : Un cimetière, et, à proximité, une maison semblant être celle de sorciers.

La jeune femme sentait les enchantements liés à ces deux endroits. Parfait, elle aurait surement quelqu'un qui essayerait de se mettre en travers de son chemin. Cette infime idée rendait d'ors et déjà la jeune femme frénétique.

-Bien... J'ai trouvé l'endroit ou allaient se passer mon petit amusement. Maintenant, commençons à jouer !


Le cimetière était remplis de petis gens. Le jeu allait être vraiment amusant.

Rentrant par la petite grille, la belle monta sur une tombe. Son acte eut l'effet escompté : toutes les têtes se tournèrent vers la jeune femme habillée d'une cape noire. Se tenant debout sur la tombe, droite, un sourire sadique fendant son si beau visage masqué... Elle s'exprima de façon à être entendue par tous.

-Prenez crainte, chers Moldus. 21 est là pour purifier ce monde et vous extradier.

Un rire sadique s'échappa de ses entrailles. La jeune femme entreprit de saisir sa baguette, et commença son petit jeu. Lançant des "Bombarda Maxima" à tout bout de champs, faisant voler les corps des chers Moldus présent. Enchainant avec des "Avada Kedavra" vers les personnes encore vivantes.

-Tremblez, pauvres imbéciles. Vous allez tous mourir sous le règne du maitre 04 !

La belle fit une brève révérence. Entendre ces cris de douleur la revigorait tellement ! après cette petite interruption, elle recommença son massacre interminable...
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mione, Mar 22 Sep 2009 - 16:31


[ Aucun soucis ! Bon massacre^^ ]

La jeune femme fut tirée de ses rêveries par l'arrivée de Zhad, qui revenait tout sourire de la mairie, et déposa un baiser sur ses lèvres avant de lui annoncer qu'il avait dégoté une chambre d'hôtes dans un endroit charmant. La jeune femme songea qu'elle aurait surement été satisfaite dans n'importe quel endroit...mais comment imaginer une lune de miel ailleurs que dans un joli coin romantique ?

- Génial, allons-y sans plus tarder alors ! Je suis impatiente de voir ça...Et déposer les valises ne serait pas un mal, on ne brille pas par notre discrétion avec celle-là...ajouta-t-elle en lorgnant la malle qui reposait à ses pieds. Dis-moi, on va devoir se déplacer en ... "autoubus", c'est ça ?
Mione faisait des efforts pour parler en français les quelques mots qu'elle avait retenu...mais il restait un poil de réglages à faire. Quoi qu'il en soit, les deux jeunes gens avaient décidé de se comporter le plus "moldu-ment" possible, du moins tant qu'ils étaient en territoire inconnu. La Bretagne devait comporter de nombreux sorciers, mais restait à savoir où ils se cachaient.
C'est donc en dissimulant un sourire que Zhad conduisit sa compagne et la valise -qui était sacrément lourde, une fois le sortilège magique pour la rendre légère supprimé- jusqu'à l'arrêt de bus. Ils empruntèrent l'engin qui fort heureusement était presque vide à cette heure, non sans mal pour réussir à caser leurs bagages, et descendirent un quart d'heure plus tard devant une charmante maisonnette au toit couvert de chaume. Si Mione avait regardé de tels dessins-animés moldus dans son enfance, elle aurait pu croire à la réincarnation de la chaumière de Blanche-Neige et les sept nains.

La jeune femme tourna la clé dans la serrure et s'arrêta net sur le palier. Le lieu était emprunt de magie. Mais pas de magie mièvre comme on en trouve dans les romans à l'eau de rose moldus. Non, de la vraie magie. L'atmosphère en était saturée, à la manière d'un parfum trop fort...De la bonne magie blanche qui rassura Mione mais ne l'empêcha pas toutefois de garder une main serrée sur sa baguette...On est jamais trop prudent.

Un bruit s'échappa alors de la cuisine. Une casserole tomba, entrainant dans sa chute un pot en grès, que la jeune femme rattrapa de sa baguette avant qu'il ne heurte le sol.


- Qui est là ?! Montrez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Molly Clark
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Animagus : Cheval Palomino



Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Molly Clark, Mar 22 Sep 2009 - 16:37


[Ps > ta oublier que personne ne doit venir nous fillé un coup de pousse ^^]

Cela faisait deux jour que molly était arrivé dans la maison de son enfance situé sur la côté atlantique de son jardin elle pouvait voir la mer en contre bas, elle aimait cette endroit plus que tout. Son grand-père paternel avait prit soin de sa maison depuis qu’elle avait quitté se lieux après le terrible accident qui avait frapper sa famille et elle. La jeune femme avait été élever dans un orphelinat puis par des parents adoptif. Elle revenait que depuis sa 15eme année dans ce petit village français du nom de Merchers pour rendre vite à son grand-père et surtout tout les ans pour déposé une gerbe de fleur sur la tombe blanche de sa famille.

La jeune femme était allongé sur le sable qui recouvrait la totalité de la cour derrière sa maison. Les deux mains derrière la tête, les jambes allongés, les pieds croisés de façon décontracter. La jeune femme regardait le ciel et écoutait le bruit des vagues qui s’écrasaient sur les rochées, qui entouraient sa propriété. Pas un bruit anormal pas de cris d’enfant rien ne venait rompre le silence de la nuit tombante. Seule les oiseaux se remettaient a vivre après une longue nuit. La jeune femme, quant à elle ne bougeait toujours pas les yeux grand ouvert elle n’avait pas beaucoup dormit cette nuit la non plus.

Derrière elle, on entendit le bruit de volet qui s’ouvre dans un petit couinement métallique des volets roulant. La jeune femme bascula sur le ventre et regarda en direction de la maison son grand-père était matinal il n’avait jamais loupé un levé de soleil de sa vie, la jeune femme en était sur. Il possédait une de ses innombrable chemise a grosse fleur qu’il aimait temps porter, avec un short beige et des tong au pieds. Il avait une démarche de jeune homme dans un corps de vieux monsieur. Il lui fit signe de venir pour prendre sûrement son habituelle petit déjeuner !

Molly lui sourit tendrement amorça une lever rapide et s’étira comme si elle avait passé une longue nuit. Ce n’était pas le cas, tout deux le savait mais elle n’aimait pas que quelqu’un se face du soucis pour elle. S’approchant de la table il y avait déjà tout de près « mirou » avait fait encore de l’excellent travail. L’elfe de maison avait prit l’habitude de leur faire un petit déjeuner complet, jus d’orange, fruit, lait céréale, pour elle et café pour Dany son grand-père. Le déjeuner fut vite terminée, restant de chaque côté de la table silencieux. Il se détendait chacun a sa manière, Dany la tête dans son journal, Molly les yeux vers le ciel.

Après un long silence se fut des cris percent venant du village qui fit réagir l’un comme l’autre les deux membres de la famille. L’un posa son journal l’autre tourna la tête vers son grand père. Tout deux se levèrent d’un bon quand d’autres encore plus affoler se firent entendre. Molly sort sa baguette, choppa sa cape noir et l’enfila d’une geste rapide. Contour la maison pour se retrouver devant celle-ci sauta rapidement au dessus la petit clôture de bois blanc qui encerclait la propriété en plus des nombreux rochers. Voyant son grand-père qui la suivait elle lui lançait d’un ton sec :

- Reste là !

Les cris se poursuivait a mesure qu’elle se rapprochait du centre du petit village, il provenait du cimetière, situé a environ 750 mètres de chez elle. Tout en courant rapidement en direction du cimetière la jeune femme avait fermer sa cape et installé sa capuche sur sa tête pour ne pas dévoiler son identité au moldus se trouvant dans les environs. Quand elle entra enfin dans le cimetière, elle comprit rapidement le pourquoi du comment de tous ses cris désespérer. Un mangemort attaquait tous un groupe de moldus, déjà bon nombre d’entre eux était sur le sol mort sens avoir eu le temps de se défendre. Pointant sa baguette sur un vieux chaîne centenaire, puis elle lança deux sortilèges l’un après l’autre, afin de attirer son attention sur la bonne personne.

"Personnificatum bellicis, Incendio !"

L'arbre centenaire visé prit alors vie, il se déracina et approcha du mangemort, faisant à chaque déplacement un bruis lugubre, ses branches enflammées par "l'incendio" se préparaient à donner un coup. Une fois l’attention attiré la jeune femme fit signe aux moldus terrorisé de sortir d’ici le plus rapidement possible. Comment un mangemort pouvait se trouver dans le cimetière, dans celui-ci plus précisément. Avait beaucoup de question sens réponse mais la priorité aujourd’hui était de sauvé leur peau et la sienne avant qu’il n’ose leur faire plus de mal. Une voix qui ne débordait pas de tact la jeune auror dit :

- Tu es si stupide que cela pour t’attaquer à des personnes sens défense. Trouve quelqu'un a ta taille ne te serais pas plus divertissant ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Zhadrryen Black, Mer 23 Sep 2009 - 9:59


Zhadrryen venait de s'assoir à coté de sa belle, elle avait un grand sourire sur le visage et c'était agréable de la voir aussi joyeuse, surtout après tout ce qu'il avait vécu tout les deux. Elle demanda avec hésitation si ils allaient se rendre à la chambre d'hôte en autobus. Zhadrryen sourit et lui répondit :

- Oui nous allons prendre le bus, et déposer cette valise assez encombrante, ne t'inquiètes pas une seule seconde, je suis là, tout se passera bien.

Le bus arriva quelques instants plus tard. Le jeune homme eût un mal de chien à ranger cette maudite valise surtout que le sortilège d'allégement était retiré, mais il finit pour y arriver au bout de dix minutes d'intense combat. Puis le départ pour la chambre d'hôte commença. Les deux amoureux purent observer le paysage environnant. Mione avait les yeux grands ouverts, elle découvrait le pays de naissance de son mari.

Au bout d'un quart d'heure le bus se stoppa devant une jolie maison, celle où allait passer quelques temps le couple. Ils descendirent du bus, et prirent la valise pour se diriger vers la dite maison. Mione joua des clefs dans la serrure pour ouvrir la porte. dès qu'ils furent entré baguette en main, déformation professionnelle surement, un bruit étrange se fit entendre dans la maison. Mione réagit rapidement pour éviter qu'un pot en grès ne heurte le sol, puis somma la personne de se montrer.

Zhadrryen était prêt à intervenir, quand un elfe de maison sorti de sa cachette. il tremblait des pieds à la tête. Zhadrryen s'approche de l'elfe et le rassura :


- ne t'inquiètes pas nous ne te ferons pas de mal. dis nous qui tu es et pourquoi tu es dans cette maison?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 21
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mangemort 21, Mer 23 Sep 2009 - 19:24


[Hs : Ha ouaip... Personne vient nous déranger cey pas faux xD]

Comme 21 l'espérait, un Sorcier fit son apparition alors qu'elle s'amusait dans le cimetière. Mouais, une sorcière au son de sa voix... Soit, peu lui importait du moment ou elle avait un adversaire à sa taille. 'Fin, à sa taille était beaucoup dire. Car, qui pouvait égaler un Mangemort ?

Soit. La sorcière avait mis le feu à un vieux chêne qui entrait maintenant en mouvement. Heum, c'était une blague ? Vraiment, vraiment très drôle.

-Tu crois vraiment que tu me fais peur avec ce stupide chêne enflammé ? Systam Mefet.

Le chêne explosa sous l'effet du sort, rependant des branches enflammées un peu partout dans le cimetière. Branches qui, comme par hasard, mirent le feu aux mauvaises herbes et autres fleurs présentent un peu partout dans le cimetière. Enfin une atmosphère de combat un peu plus... Pimentée.

La jeune femme descendit de son piédestal, se rapprochant lentement de sa nouvelle adversaire. Elle prendrait un plaisir fou à la maltraiter, cette petite... 21 se rapprochait toujours, se déplaçant très lentement. Ses réflexes restaient actifs, elle attendait cependant le bon moment pour s'en servir. Tout d'un coup, la belle s'arrêta. Elle avait trouvé sa place ; Une bonne dizaine de mètres la séparait désormais de sa cible, c'était tout simplement parfait.

Les fleurs enflammées provoquaient une légère fumée, ce qui pimentait encore un peu plus le jeu. Car oui, c'était un jeu... Pour 21 tout du moins. Se concentrant, elle entreprit son attaque favorite. Un petit Endoloris suivit d'un Sectumsempra en apprendra à cette malheureuse qu'on ne traite pas un Mangemort d'imbécile. Tout cela en informulé, bien évidemment. La Mangemorte marmonna dans sa barbe.

-On verra la réaction de cette petite insolente lorsqu'elle serra touché par mes sorts.

Revenir en haut Aller en bas
Molly Clark
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Animagus : Cheval Palomino



Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Molly Clark, Jeu 24 Sep 2009 - 15:55


[édition effectué !]

Molly regardait le MM se déplacer dans le cimetière. Elle s’écartait en lui parlant, se rapprochait par moment, mais ne semblait pas vouloir l’attaquer avant d’être ou elle souhaitait. Elle la suivait des yeux après à se protéger, en cas de problème le fait qu’elle l’avait insulter d’imbécile ne semblait pas lui avait très bien plus apparemment. Mais cela la jeune auror s’en doutait, car après tout, toutes personnes normale n’auraient pas apprécier. Se fut que quand le MM se fixa enfin sur un point précis que la jeune femme savait qu’elle devait se protéger sinon elle allait souffrir. Pointant de sa baguette sur une statue représentant la mort installé non loin d’elle, et en informulé lança un autre sortilège pour se protéger des sorts lancer par le MM.

#hic tueor #

Cela eu pour effet d’ensorcelle un objet la statue pour en faire un protecteur, elle vient se positionne devant la jeune auror pour recevoir le premier sort que le MM lui avait lancer en informulé..

# Ragnarok#

Se penchant sur le côté elle contrat le second sort avec un autre sort informulé. Son sort sortie de sa baguette et forma devant la statue, un mur invisible se dresse et le lanceur de ce sort peut le poser où bon lui semble. Tous les sortilèges ricochent dessus, mais il disparaît au bout de 5 min. Molly croisait les doigts dans son esprit car elle n’avait jamais fait cela auparavant enfin tout tu moins jamais en vrai combat, contre un mangemort. Après tout normale car s’était aujourd’hui son premier combat. Et elle espérait que sa ne sera pas son dernier, elle souhait rendre fière ses parents qui été enterrer ici même dans se cimetière. Elle chassa rapidement la penser de ses parents elle ne voulaient pas se déconcentre avec des souvenirs, douloureux. La jeune femme restait en mouvement contant suivie par la statue qui masquait très bien la vision du MM, car la jeune femme s’était écarté assez de la statue au cas ou elle aurait la brillante idée de la faire exploser. Pour mettre un peut d’ambiante la jeune femme pointa sa baguette en direction du MM, plus précisément au niveau de ses pieds et lança son dernier sort .

# terra soluenta #

cela avait pour effet de rendre de le sol en sable mouvant, qui emprisonnerait l’adversaire jusqu’au coup. La jeune femme se doutait que cela allait énerver encore plus le MM plus que de le piéger vraiment mais pour le moment elle ne connaissait pas suffisamment son adversaire pour faire autre chose. Les MM sont parfois ou alors complètement a côté de leur pompe mais fou qui lance leur sort de ouf rapidement.


Dernière édition par Molly Clark le Sam 10 Oct 2009 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mione, Jeu 24 Sep 2009 - 18:56


Le rythme cardiaque de Mione retomba quelque peu. Déformation professionnelle oblige, elle avait eu peur que ce soit les Mangemorts qui aient décidé de gâcher également leur lune de miel - et là il faut avouer que ça se serait appelé de l' "acharnement". Elle baissa donc sa baguette et, se joignant à Zhad, s'approcha du petit être tremblant de peur qui leur faisait face. L'elfe était doté d'oreilles pointues, dont s'échappaient deux touffes de poils rosés. Ses yeux d'un bleu profond, gros comme des balles de ping-pong, se tournaient alternativement vers les deux sorciers. Il machônnait ce qui ressemblait à une minuscule robe de sorcier verte qui lui tenait lieu de vêtement, d'un air apeuré. La jeune femme se baissa de façon à se retrouver à sa hauteur.

- Quel est ton nom, demanda-t-elle en écho à la question de son mari.
- Mouni madame, répondit timidement l'elfe.
- Et comment se fait-il que tu te retrouve ici ? Dans une maison moldue ?
- J'étais au courant de votre arrivée. C'est Monsieur Ourson qui m'envoie...comme cadeau pour votre union Mrs et Mr Black, ajouta-t-il en s'inclinant de manière à ce que ses oreilles caressent le carrelage.
- Comme...cadeau ? balbutia Mione. C'est...c'est trop gentil mais...

La jeune femme se tourna vers son mari. Elle trouvait le geste absolument adorable, mais offrir un elfe de maison lui posait un léger problème quand à sa propre philosophie. Elle considérait les elfes comme des êtres magiques doués d'intelligence, capables de faire leur propres choix, et qui ne devaient pas subir une quelconque autorité de la part des sorciers, surtout si l'on comparait leurs pouvoirs magiques par rapport à certains sorciers lambda. Mais elle savait qu'Ourson respectait les créatures magiques de toute sorte, et que sa propre philosophie devait être proche de la sienne à bien des égards.
L'elfe levait ses yeux plein d'espoir vers la jeune femme, et celle-ci sentit la chaleur qui en émanait. C'était bien plus qu'un cadeau. Ils ne pouvaient pas le renvoyer chez lui... Elle interrogea cependant Zhad des yeux, se refusant de poser la question à haute voix, bien qu'elle était aisément compréhensible. Devaient-ils le..."garder" ?
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Zhadrryen Black, Ven 25 Sep 2009 - 12:36


Zhadrryen se trouvait devant l'elfe de maison, il fut rejoint rapidement par Mione lorsqu'elle constata qu'il n'y avait plus de danger. Elle s'accroupit à ses cotés et posa quelques questions à l'elfe de maison. Ourson avait envoyé mouni en guise de cadeau aux deux mariés. Cela flatta légèrement Zhadrryen et quand il croisa le regard de sa compagne, il lut clairement en elle. Qu'est ce qu'il pouvait faire?

Zhadrryen parla alors pour les deux amoureux, il regarda mouni droit dans les yeux et s'exprima, il espérait être assez clair pour se faire comprendre :


- Nous sommes des sorciers, mais ça tu le sais déjà, par contre je refuse et Mione est d'accord avec moi, que tu nous serve contre ta volonté, est ce que tu comprends ce que je veux te dire?

Il regarda l'elfe qui semblait étonné, puis il poursuivit :


- Si tu désires être libre, il suffit juste de le dire, et nous te rendrons ta liberté, mais si tu veux nous servir et faire aprti de notre famille, je n'y vois pas d'inconvénient. A toi de choisir, tu es à la croisée d'un chemin, ou deux possibilités d'avenir s'offre à toi, si tu reste avec nous, tu auras l'amour que nous te donnerons.
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mione, Dim 27 Sep 2009 - 22:52


Alors que l'atmosphère était légèrement fébrile, Zhadrryen prit la parole au nom du couple.
- Nous sommes des sorciers, mais ça tu le sais déjà, par contre je refuse et Mione est d'accord avec moi, que tu nous serve contre ta volonté, est ce que tu comprends ce que je veux te dire?

Si tu désires être libre, il suffit juste de le dire, et nous te rendrons ta liberté, mais si tu veux nous servir et faire parti de notre famille, je n'y vois pas d'inconvénient. A toi de choisir, tu es à la croisée d'un chemin, ou deux possibilités d'avenir s'offre à toi, si tu reste avec nous, tu auras l'amour que nous te donnerons.

La jeune femme regarda son mari, son regard animé d'une pointe d'admiration. Elle n'aurait pu rêver meilleur discours pour retranscrire ce qu'elle souhaitait faire comprendre à l'elfe de maison, avec tact et douceur. L'ex-Auror avait indéniablement gardé le sens des relations humaines. Mais il lui fallu reporter son attention sur le petit être, à la peau parcheminée, qui regardait les deux sorciers, sans savoir s'il pouvait réellement parler librement ou non. La jeune femme lui lança un regard d'encouragement, et Mouni répondit :

- Je souhaite servir de grands sorciers, Monsieur. Et même si je ne vous connais pas encore, je suis sur que vous en faites partie, Mr et Mrs Black. Mouni fera tout pour servir au mieux votre famille ! s'exclama le petit être avec ardeur.

Mione lança un regard amusé à son mari. Il lui semblait que l'elfe avait en effet choisit son avenir et qu'il ferait partie du leur. La jeune femme approcha sa main de celle de l'elfe et la serra, comme pour marquer un pacte entre eux.

- Et bien, bienvenue parmi nous, Mouni ! J'espère que tu te sentiras bien avec nous. Sache que tu es libre de partir à tout moment, tu es un être libre, ne l'oublie jamais, insista-t-elle en fixant l'elfe qui opina du chef un peu maladroitement. La jeune femme remarqua qu'il avait l'air plutôt impatient de commencer. Et ta première...mission sera de monter les valises dans notre chambre si ça ne te dérange p...

A peine avait-elle terminé sa phrase, que l'elfe était déja parti en direction de la valise et des sacs du couple avec un enthousiasme débordant. Il fit léviter le tout devant lui et s'loigna en direction de l'escalier, aussi facilement que si elle lui avait demandé d'aller chercher le journal.
La jeune sorcière se tourna vers son mari et le prit dans ses bras afin de l'embrasser tendrement. Elle lui souri largement, et sans avoir besoin de mots pour lui expliquer ses intentions, l'entraina en direction de l'étage.

La maisonnette possédait un escalier en bois, dont les marches usées par le temps menaient au premier et dernier étage, desservant ainsi deux petites chambres et une salle de bains. La plus grande des deux chambres à coucher possédait un grand lit à baldaquins, surmonté de rideaux en lin. Les draps, eux aussi en lin, finement brodés, laissaient échapper une énorme couette - Mione adorait les couettes et cette vision lui arracha un petit bruit que les hommes qualifieraient de cri hystérique. Mouni les attendait, les malles ouvertes sur le sol, les vêtements déja rangés dans les tiroirs de la commode en pin.

- Merci beaucoup Mouni, tu peux y aller.
- Monsieur et Madame désirent-ils que je leur prépare des rafraichissements ? Ou une collation ?
- Non, je t'assure, ça ira, merci,
répondit-elle avec un sourire.

L'elfe semblait désemparé de ne rien avoir à faire. Mione se résigna alors à lui demander d'aller chercher des provisions, et sourit lorsqu'il partit comme une flèche en direction du rez-de-chaussée.

- Nous voila enfin seuls, dit-elle d'un ton léger à Zhad. Je suis impatiente de visiter ce beau pays, de découvrir ses richesses, magiques et moldues...rien que tous les deux, acheva-t-elle en lui caressant tendrement la joue. Ces mots avaient un sens, qu'ils devinaient tous deux. Depuis leur installation, ils n'avaient jamais vraiment profité du temps passé à deux, accaparés qu'ils étaient par leurs jobs respectifs.Tu veux faire quelque chose en particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Zhadrryen Black, Lun 28 Sep 2009 - 9:23


Lorsque Zhadrryen eût fini de parler, il remarqua du coin de l'œil sa femme qui le regardait avec des yeux pleins d'admiration. Il sourit, et lorsqu'il entendit la réponse de Mouni, il afficha un grand sourire devant la réponse de l'elfe de maison. L'elfe les servirait car il voulait servir de grands sorciers et Mione et Zhadrryen devaient forcément en être. A la modestie, quand elel est là, il est difficile de la laisser dans le placard.

Mione demanda à l'elfe de monter les bagages à l'étage, une mission que l'elfe se chargea aussitôt sans demander son reste. Mione vint se blottir dans les bras de Zhadrryen, et ils échangèrent un baiser, comme dans le temps où leurs jobs ne leur accaparaient pas tout leur temps libre. Elle entraina Zhadrryen à l'étage, il découvrirent deux chambres sur la palier.

Mione alla dans la première chambre et ils découvrirent un magnifique lit, en baldaquin. Mouni venait de ranger toutes les affaires du couple, et demanda ce qu'il pouvait faire. mione le chargea de rapporter des provisions. Zhadrryen retint mouni et lui dit alors :


- Quand tu auras fini, tu ira dans l'autre chambre, et tu l'arrangera comme il te plait, ça sera ta chambre pour notre séjour.


L'elfe en avait les larmes aux yeux, mais opina de la tête. Zhadrryen regarda l'elfe sortir de la chambre, puis il s'approcha de sa femme, il passa ses bras autour de sa taille. Elle se retourna vers lui et avait hâte de visiter le pays, puis elle demanda ce qu'il voulait faire en attendant. Zhadrryen regarda le lit puis sa femme, cela faisait tellement longtemps, qu'ils n'avaient pas passé un moment seul à seul en tête à tête.


- Et bien j'ai bien une petite idée derrière la tête, mais bon voyons si ça te plait.

Il prit Mione dans ses bras et la porta, il alla la déposer sur le lit, il s'installa à ses cotés, il passa ses doigts dans les chevexu de la plus belle femme qui avait accepté de devenir son épouse. Il l'embrassa tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Mione, Mer 30 Sep 2009 - 15:14


Zhad l'enlaça tendrement, tandis que Mouni s'éloignait. Il venait de lui proposer de faire de la seconde chambre la sienne, le temps du séjour et de l'agencer comme il le souhaitait. Mione songea qu'elle avait de la chance que Zhad ait le même point de vue qu'elle sur la question des conditions des elfes de maison. Nombre de sorciers n'attachaient aucune importance à ces êtres et les considéraient parfois comme des personnes à leur service et rien d'autre.
Le regard de Zhad passa de la jeune femme au lit, et lorsqu'il lui parla d'une idée qu'il avait derrière la tête, Mione ne put s'empêcher de sourire. Visiblement, elle n'était pas la seule à avoir remarqué à quel point le lieu se prêtait à des moments d'intimité... C'est alors qu'il la souleva, exactement comme dans les films moldus que sa tante affectionnait tant, et la posa sur le lit. Ce dernier était terriblement moelleux et la couette d'une douceur sans pareille, mais lorsque son mari passa sa main dans ses cheveux et posa sur ses lèvres un baiser, la jeune femme laissa de côté ses considérations sur la douceur et la qualité de la literie... Alors qu'elle lui répondait de ses lèvres, les deux jeunes gens plongèrent avec délice dans un de ces moments d'amnésie propres aux amoureux.

Deux jours passèrent et la magie du lieu les envoutait toujours autant. Mouni se rendait indispensable à la cuisine, au ménage et à tout autre activité qui aurait pu demandé un effort aux sorciers (mais Mione continuait tout de même à passer derrière lui, histoire d'effacer un quelconque sentiment de culpabilité qui aurait pu l'animer). Les amoureux firent de longues balades dans la campagne française, traversant villages typiques et bois merveilleux. Ils pique-niquèrent à l'orée d'une clairière et visitèrent un château où planait une aura magique que les moldus ne pouvaient pas sentir.

Le troisième jour, le soleil perça les fenêtres et éclaira d'une douce lumière la chambre des époux. Mione ouvrit un oeil et, ronchonnant, enfouit sa tête dans l'oreiller. Ils devaient se lever ce matin, la journée qui les attendait étant chargée, mais la jeune femme, qui n'avait jamais aimé le matin, fit tout son possible pour rester sourde aux vibrations du petit réveil-matin, acheté quelques semaines plus tôt sur le chemin de traverse, et qui déversait des injures dès la dixième sonnerie...(les neuf premières étant des reprises de chansons cultes, par Célestina Moldubec -
*Exactement le genre de chose qui pousse les gens au suicide*). Bref, Mione continua à somnoler, espérant que cela ne se verrait pas trop, bien que la perspective d'aller visiter la forêt de Brocéliande lui plaisait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Zhadrryen Black, Mer 30 Sep 2009 - 15:41


Les deux jeunes mariés profitèrent chacun de l'autre pendant plusieurs heures, redécouvrant les plaisirs de l'amour à deux. Cela faisait tellement longtemps, qu'ils n'avaient pas passé de temps ensemble rien qu'à deux, sans rien pour les interrompre. le temps semblait se suspendre pour les deux amoureux.

Les journées filaient et personne ne semblait s'ennuyer. Entre les visites les promenades, les piques niques et autres, la petite famille, car maintenant il n'était plus deux mais trois et mouni faisait parti intégrante de la famille black, se découvrait de plus en plus.

Puis le soleil pénétra dans la chambre des amoureux pour annoncer le début d'une nouvelle journée. Mione alla se réfugier sous son oreiller pendant que Zhadrryen papillonna des yeux pour observer la chambre. Il s'étira et se mit sur le coté pour aller chercher sa femme qui se cacher sous la couette. Il la trouva et vint la chatouiller :


- Bonjour mon ange, tu sais qu'il faut qu'on aille se préparer, on a une visite importante aujourd'hui quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Loin de l'Angleterre...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 31

 Loin de l'Angleterre...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 31  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.