AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 16 sur 19
Une cachette appropriée [La Grotte]
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
Clarissa Samson
Serpentard
Serpentard

Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Clarissa Samson, Dim 2 Nov 2014 - 11:26


Pas d'activité depuis plus de trente jours
Oserez-vous ?



La grotte de Pré-au-Lard. Oui c'est à cette endroit que Clarissa avait pensé après le message qu'elle avait reçu. Ce message qu'elle avait reçu était très étrange. en plein milieu du dîner sans raison on lui annonçait qu'on avait enlevé un de ses proches. Dans son infinie sagesse la Serpentard n'avait pris que quelques minutes pour réfléchir et une fois sa décision prise elle partit le soir même, dans la nuit, vers le village sorcier. Les grilles du château s'étaient refermées juste après le passage de la jeune fille. Enfin à vrai dire la nuit était venu pendant son périple car évidemment son sens de l'orientation laissait à désirer. Le stress était assez grand. La préfète pensait à tous ses proches, qui pouvait-ce être ? Elle s'inquiétait, et si elle arrivait trop tard ? Et si elle s'était trompée d'endroit. Clairement elle n'avait pas fait le choix le plus judicieux en partant à cette heure là, emmitouflée dans son manteau elle incanta un #Lumos. Au moins elle voyait où elle allait, bien sûr la grotte n'était pas au milieu du village, Clarissa alla crapaüter quelques peu en dehors du village. Un noeud s'était formé dans son ventre, la vie de quelqu'un était entre ses mains, d'autant plus que c'était un de ses proches. C'était l'un de ses plus proches amis. Deux possibilités, l'AIL ou Ashton. Donc trois personnes. L'esprit de la Serpentard s'orienta vers son petit ami. C'était une possibilité, mais si la personne était par exemple Spencer ce serait horrible de même. Ses pas la guidèrent lentement dans cette nuit plutôt claire vers la grotte. Une grand ouverture sur une paroi rocheuse. L'endroit était humide et frais, on ne voyait pas à deux mètres. Clarissa tendit son bras pour porter le halo de lumière au plus loin possible. Rien dans les environs proches. Que faire ? Entrer ? Ou peut-être parler...

Si vous vouliez m'amener ici c'est bon me voilà ! Alors maintenant montrez vous !
Cria la jeune fille.

Samson était perdue entre la détresse, la peur et la colère. Là on avait plutôt vu la colère. D'ailleurs l'Irlandaise s'en voulait un peu d'avoir dit ça, elle n'était pas vraiment en position de force, et il en faudrait peut-être de peu pour que cela tourne mal. Peut-être que l'absence de nom sur le parchemin avait donné cet énervement à la vert et argent. Si, par exemple, elle avait su que Heather pouvait mourir d'un coup sûrement serait-elle effrayée, mais cette absence de nom la poussait plus vers l'action. la brune réfléchissait beaucoup, aux risques, à la bêtise de son départ tardif et à tant de choses. Déterminée elle décida d'aller sauver cet ami qui n'avait pas encore de nom par tous les moyens. La peur n'était pas partie avec cela. Elle avança de quelques pas, s'enfonçant dans la pénombre, sa baguette éclairait seulement d'un petit brin de lumière, Clarissa aurait probablement dû lancer un sortilège plus puissant mais elle se sentait prisonnière comme si chaque geste après le précédent pouvait rendre les choses irrémédiables. L'endroit correspondait parfaitement mais Samson espérait ne pas arriver trop tard sinon elle n'aurait sûrement pas le luxe de retenter sa chance...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 30
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Mangemort 30, Jeu 6 Nov 2014 - 0:02


Oserez-vous ?
Avec Clarissa Samson et Ashton Parker


Halloween, halloween... Je n'avais jamais compris l'intérêt que les gamins portaient à cette soit-disante "fête". Cela me despésperait de les voir courir de maison en maison, un panier sous le bras rempli de sucreries, un grand sourire étincelant éclairant leur visage enfantin. Entendre leurs rires cristallins résonner dans les ruelles m'insupportait d'autant plus. Mais je n'aurais pas sû expliquer la raison de ces ressentiments. C'est juste que cela m'exaspérait. Casser cette joie ambiante en enlevant quelques personnes au hasard m'avait donc paru une excellente idée, surtout en cette fameuse date du premier novembre : Il s'agissait en effet de la fête des morts. Le jour parfait pour laisser planer l'angoisse, en somme.

Je m'étais donc rendu à Pré-au-lard en cette fin de soirée, afin de subtilement choisir ma proie et de l'enlever en toute discrétion. Le choix ne fut pas bien difficile, au contraire. J'attendis patiemment la fermeture des Trois Balais, dissimulé sous ma cape d'invisibilité et stupéfixiai dans la plus grande discrétion Ashton Parker, un des stagiaires du bar. Cet imbécile de Gryffondor ne vit rien venir et se retrouva donc immobilisé, désarmé, à ma merci. Jamais il n'aurait pensé, en sortant du travail comme chaque jour, se faire enlever par un Mangemort. J'esquissai un rictus mauvais derrière mon masque argenté, le Rouge et Or ne s'était pas amélioré avec le temps, il était toujours aussi stupide. Cependant, loin de profiter de sa faiblesse, je me contentai de l'amener dans une grotte repérée au préalable et je l'y déposai dans un coin sombre, recouvert d'une seconde cape d'invisibilité.

Parker me dégoutait tellement que l'envie de le lui faire déguster un petit doloris ne me vint même pas à l'esprit. Pas question de gaspiller mon énergie pour un détritu pareil. Je me contentai donc d'envoyer un parchemin à Clarissa, que je savais proche du jeune homme. Je pris soin de changer mon écriture, qu'elle connaissait peut-être et indiquai sur le papier trois indices, comme il avait été convenu, afin d'amener la jeune serpentard à la cachette. Je n'avais pas choisis une énigme particulièrement dure, ne voulant pas apeurer la jeune femme. Mon but était juste de le faire une petite frayeur en cette journée de fête des morts, pas de la rendre dépressive.

Bientôt, des bruits de pas me parvinrent aux oreilles et une voix féminine famillière resonna dans la grotte humide. La Vert et argent avait résolu sans trop de difficultés mon énigme, ce qui n'était pas plus mal. Je ne retirais pas un grand plaisir à torturer les sorciers ou moldus, contrairement à nombre de mes acolytes. Un simple coup de baguette et un informulé plus tard, les deux capes d'invisibilités se trouvaient rangées dans ma pochette. Je formulai ensuite un Mobilicorpus en direction du corps immobile et le laissait flotter à ma suite, tandis que je me dirigeai vers la sortie de la grotte, en suivant le très faible éclat de lumière qui en provenait.

Quelque secondes plus tard, la fine silhouette de la préfète se dessina dans la nuit. Elle semblait tourmentée, comme si plusieurs sentiments la submergeaient à la fois. Pauvre chou, pensai-je ironiquement. Je stoppai subitement le sortilège et le corps du Gryffondor s'écrasa sans aucune grâce ni décicatesse sur le sol rocailleux. Je me retournai ensuite vers la serpentard et la fixai de mon regard bleu éclatant, la seule chose que mon masque laissait apparaître. Je me demandais bien si elle allait se précipiter sans réfléchir vers le rouge et or ou plutôt dégainer sa baguette, chose que toute personne censée devrait faire en une telle situation. En tous cas, cela m'amusait de savoir qu'elle n'avait aucune idée de qui j'étais, derrière ce masque.
Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Clarissa Samson, Ven 7 Nov 2014 - 21:57


Des pas... En tout cas un bruit de pas provenant d'un endroit plus en profondeur dans le grotte. Était-ce seulement de l'eau ? Ou un animal ? Clarissa imagina toutes les possibilités. Elle qui depuis une bonne heure cherchait sans aucun indice s'était sentie en aventurière, mais l'arrivée de ce bruit lui glaça le sang. Que pourrait-elle bien faire ? Qui était derrière tout ça ? Les ombres commencèrent à bouger. Ce mur noir à quelques mètres de la préfète se mouvait de quelques voluptés. Comme une danse, étrange sachant que le noir était bel est bien l'absence de lumière, il n'était pas censé bouger. Cela était peut-être dû à la fixation du regard de la jeune fille sur cette rupture entre son petit champ visuel et l'inconnu juste devant elle. Peut-être que cette réaction était celle de ses yeux s’habituant observer du vide pour eux.

Ce bruit était bien celui des pas. De qui ? Le son se faisait de plus en plus grand. Clarissa était en panique, non pas à crier ou à courir. Non elle sentait son sang chaud couler dans ses veines. Son cœur battait faisant tressauter sa poitrine à intervalles réguliers. Rapidement. De fines goûtes s'étendaient depuis ses tempes pour descendaient lentement, sans que la jeune fille ne les arrête, vers le bas de son visage avant de tomber au sol.  L'air paraissait d'un coup humide. La Serpentard savait bien ce qu'il se passait. Elle avait peur. Peur de la personne qui allait sortir de l'ombre dans quelques secondes. Peur de voir ou non son fameux ami. Spencer ? Ashton ? Heather QUI ?! Elle aurait pu se préparer à combattre mais, la peur l'en empêchait et celui ou celle qui se trouvait en face d'elle, qui peut-être la regardait depuis les ténèbres avait trop d'assurances pour être faible. Il l'avait attiré ici, un piège ? Probable. Mais en aucun cas Clarissa ne pouvait laisser quelqu'un tomber. Aucun signe à part le bruit ne lui montraient un rapprochement. Les pas étaient trop proches pour que l'on puisse savoir quand une forme sortirait des ombres.

Mais évidemment cela arriva, une forme noire sortit. Clarissa sentit son corps se refroidir. L'ambiance était glaciale. Etait-ce lui ? Oui il ressemblait bel et bien à un homme. Ou peut-être la peur ? Probablement la peur. Il jouait d'une chose, il se cachait derrière tout cet attirail noir. Seul un élément ressortait. Et pour sûr il le savait. Oh oui il le savait. Ses yeux. Bleus. La lumière s'échappant de la baguette de la sorcière semblait n'éclairer qu'eux. A côté de celui qui ressemblait à ce qu'on avait dit à Clarissa des mages noirs ayant attaqué Poudlard l'année passée, une masse flottait. Ashton. La jeune fille ne pouvait pas voir la personne mais elle le comprit, la taille, les quelques petits éléments qu'elle put apercevoir lui permirent de le reconnaître. D'un coup son corps inanimé tomba au sol, de la hauteur non négligeable d'où il flottait. Mais, Clarissa ne sauta pas au secours de son ami. Non elle ne pouvait pas. Elle le regardait, ses yeux. Cette couleur difficile à discerner mais qui dans ce noir était le seul élément coloré et il ressortait. Elle aurait pu lui sauter dessus, tenter de lui arracher la tête mais la situation aurait vite tourné en la faveur du mage. Elle aurait pu se jeter sur Ashton mais à quoi bon. Elle aurait l'occasion sous peu. Non elle observait cet inconnu. Elle ne pourrait pas en croiser tous les jours et jamais plus elle ne pourrait lui dire le fond de sa pensée.

Clarissa allait parler. Elle ouvrit la bouche mais ses cordes vocales ne voulurent d'abord pas sortir un seul son. La préfète prit un instant et regarda encore une fois l'homme. Vous... Vous osez prendre un jeune homme juste comme ça... Juste pour que je vienne... Je sais bien que si vous aviez voulu vous auriez pu m'enlever directement mais non ! C'était plus drôle ! Samson avait repris un peu du poil de la bête et très lentement elle décrivit un arc de cercle autour de l'homme. A raison de seulement un pas toutes les quelques secondes. Vous vouliez m'attirer, jouer. C'est ça non ? Et maintenant quoi ? Ne me dites pas que vous allez partir ? A moins que vous ne faisiez ça que pour me voir chercher pour vous amuser ? Vous n'avez pas mieux à faire ?! Je sais bien qu'en rien je ne puis vous remettre à votre place, je n'ai aucune chance. Alors dites moi ! Vous n'allez pas partir comme ça ? Mais sachez qu'il est possible qu'à la suite de cette soirée je vous cherche. Je vous traque simplement pour vous éliminer pour vous faire comprendre qu'on ne joue pas avec moi comme ça. Cela est possible. Ou peut-être cela n'arrivera jamais. Et si vous pensez que cela arrivera alors vous n'avez qu'à partir. Car vous aurez ce que vous voulez, un jouer. Mais attention à vous.

Clarissa arriva au niveau d'Ashton elle lui jeta un regard, il n'avait pas l'air blessé. Mais il devrait attendre. C'était celui-là qui l’intéressait. Samson savait qu'elle ne partirait pas autour du monde le chercher, qu'il y avait peu de chances. Il ne partirait pas comme ça. Elle repartit, sa baguette ballante au bout de sa main. Retrouvant l'endroit d'où elle avait vu le mage pour la première fois. Vous n'êtes pas imbécile. Non. Vous savez bien qu'il y a bien plus amusant. Vous pourrez sans doute vous jouer de moi mieux que ça. Vous n'avez pas besoin d'un toutou, le Ministère joue déjà ce rôle. Non non, vous voulez autre chose et vous vous débrouillerez pour l'avoir. Vous voulez que quelqu'un vous regarde. Que quelqu'un vous observe. Caché derrière votre masque vous voulez une reconnaissance. Eh bien vous l'avez, bravo à vous. Je suis impressionnée. Quoi de plus ?  
Clarissa s'adossa à une paroi de la grotte baissant la tête. Sa voix ne résonnait que peu. La scène était presque noire, sa baguette presque éteinte. Elle dialoguait seulement. Vous le savez vous aurez ce que vous voulez. Ou peut-être voulez vous partir mais dans ce cas là, si votre explication ne me paraît pas convaincante. Je me vengerais un jour. Mais vous ne le ferez pas... Dites moi.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 30
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Mangemort 30, Ven 23 Jan 2015 - 23:09


Oserez-vous ?
Avec Clarissa Samson et Ashton Parker


La réaction de la jeune femme me prit au dépourvu. Elle ne se précipita pas au chevet de son horripilant petit ami et resta là, à fixer mes yeux. Elle ne se jeta pas non plus sur moi. Non, elle ne fit rien de tout cela et garda son sang froid. Impassible, elle prit la parole et commença à me faire la morale.

- Vous... Vous osez prendre un jeune homme juste comme ça... Juste pour que je vienne... Je sais bien que si vous aviez voulu vous auriez pu m'enlever directement mais non ! C'était plus drôle ! Vous vouliez m'attirer, jouer. C'est ça non ? Et maintenant quoi ? Ne me dites pas que vous allez partir ? A moins que vous ne faisiez ça que pour me voir chercher pour vous amuser ? Vous n'avez pas mieux à faire ?! Je sais bien qu'en rien je ne puis vous remettre à votre place, je n'ai aucune chance. Alors dites moi ! Vous n'allez pas partir comme ça ? Mais sachez qu'il est possible qu'à la suite de cette soirée je vous cherche. Je vous traque simplement pour vous éliminer pour vous faire comprendre qu'on ne joue pas avec moi comme ça. Cela est possible. Ou peut-être cela n'arrivera jamais. Et si vous pensez que cela arrivera alors vous n'avez qu'à partir. Car vous aurez ce que vous voulez, un jouer. Mais attention à vous.

Un léger rire s'échappa de ma gorge. La serpentard n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle faisait. Parler ainsi à un inconnu, surtout un mangemort, était loin d'être la meilleure chose à faire. Si je l'avais voulu, j'aurais pu la remettre à sa place, mais je ne fis rien. Derrière mon masque, un fin sourire se dessina même sur mes lèvres lorsque la préfète exprima vouloir se venger en me traquant. Comme si une gamine de la sorte pouvait m'effrayer. Cependant, je devais tout de même reconnaitre qu'elle avait de l'audace et n'avait pas froid aux yeux. Aussi, plutôt que de relever les menaces qu'elle venait de formuler à mon égard, je décidais de la laisser continuer son petit discours. Je trouvais particulièrement captivant de savoir comment nous autres mangemorts étions vus par les sorciers lambda. L'opinion de Clarissa était sûrement influencé par ses émotions et sentiments, son copain venant après tout de se faire enlever, mais c'était justement cela qui m'intéressait.

Tout en parlant, la jeune femme se déplaçait. Elle arriva ainsi à la hauteur d'Ashton, mais après lui avoir jeté un coup d'oeil, elle retourna de là où elle venait. Je remarquai d'ailleurs que sa baguette n'était plus dirigée vers moi, elle semblait étonnamment en confiance. Tout cela m'intriguait, le comportement de Samson sortait de toute logique.

- Vous n'êtes pas imbécile. Non. Vous savez bien qu'il y a bien plus amusant. Vous pourrez sans doute vous jouer de moi mieux que ça. Vous n'avez pas besoin d'un toutou, le Ministère joue déjà ce rôle. Non non, vous voulez autre chose et vous vous débrouillerez pour l'avoir. Vous voulez que quelqu'un vous regarde. Que quelqu'un vous observe. Caché derrière votre masque vous voulez une reconnaissance. Eh bien vous l'avez, bravo à vous. Je suis impressionnée. Quoi de plus ? Vous le savez vous aurez ce que vous voulez. Ou peut-être voulez vous partir mais dans ce cas là, si votre explication ne me paraît pas convaincante. Je me vengerais un jour. Mais vous ne le ferez pas... Dites moi.

Clarissa n'était en somme qu'une adolescente un peu trop curieuse pour son propre bien. Mais dans ses paroles, il y avait un petit quelque chose qui m'attirait irrémédiablement. J'avais l'impression de me reconnaitre, de voir en elle le sorcier que j'étais plusieurs années auparavant, lors de ma 7ème année. Un peu comme si nous partagions la même opinion, la même idéologie. C'est pour cette raison qu'aucun sortilège ne franchit mes lèvres et que ma baguette demeura inerte. Cette serpentard avait du potentiel, je sentais qu'il y avait quelque chose à tirer d'elle.

- J'aime bien ton raisonnement, tu n'es finalement pas aussi stupide que ton petit ami. D'ailleurs, plutôt que d'essayer de faire comme les grands et de parler de choses que tu ne connais pas, qui te dépassent complètement, tu devrais plutôt songer à soigner Parker. On aura toujours le loisir de se revoir et de continuer cette conversation là où nous l'avons laissée.

J'avais délibérément répondu quelque chose à coté de la plaque, qui n'avait pas grand chose à voir avec les accusations de la vert et argent. Cela aurait sûrement le don de l'énerver. J'espérais que couper ainsi la discussion l'inciterait à vouloir en savoir plus. Avec le gryffondor à nos cotés, ce n'était ni le lieu ni le moment de la convaincre que l'idéologie que nous autres mangemorts défendions était la meilleure.

- On se reverra plus tôt que tu ne l'imagines.

Sur cette phrase je partis, disparaissant dans la nuit noire, laissant la jeune femme en plan devant la grotte. J'avais hâte qu'elle tente de me retrouver afin de se venger. Ce petit jeu promettait d'être amusant.



Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


RP déplacement

Message par : Laurae Syverell, Lun 2 Nov 2015 - 21:38


Après plus d'un mois je poste (la poste.. héhéhé je sais c'est nul!)


Devils Secret's
RP avec Anthéa


Reflexion, sensibilisation, repulsion... voilà ce que l'on voyait dans les journaux sorciers en ce temps. Un soupire s'échappa des lèvres de la brune tandis qu'elle feuilletait un journal laissé sur une table de sa salle commune. C'était ce soir, la jeune Eira était revenue de sa balade nocturne et séjournais sur l'épaule de son maître, machouillant un miamhibou parfum mulot... signe qu'elle avait parfaitement assimilée la mission que l'irlandaise lui avait confiée. Il y avait bien Calypso aussi, mais était beaucoup trop voyante... et si les craintes de l'étudiante étaient réelles, alors la Syverell aurait été directement en danger. Le tic tac incessant de sa montre résonnait dans sa tête. Rencontrer un Auror... c'était la chose qu'elle pensait avoir en dernier recours... Elle n'avait aucune confiance envers le ministère, mais elle n'avait pas le choix... c'est eux qui enquêtaient... 

Nouveau soupire, un juron galicien s'échappa de sa bouche. Eira s'envola rejoindre sa cage dans le dortoir, laissant une Syverell dans ses pensées, regardant sans vraiment regarder le torchon qu'elle avait dans les mains. C'était l'heure. En temps que membre de l'élite, la jeune femme avait plus de temps devant elle avant le couvre feu. C'était cool d'avoir des privilèges. Et de plus, elle savait qu'elle rentrerait avant l'heure normalement.. c'était calculé. La jeune femme ramassa son sac en bandoulière près d'elle, le plaça sur son épaule et sorti du secret de la salle... marchant à grande enjambée vers l'extérieur du chateau. Certains élèves avaient l'habitude de la voir sortir à ce moment là... saletée de réputation d'alcoolique qui lui servait bien finalement. 

Après avoir traverser le portail sombre de l'école de magie, la jeune femme transplana directement dans une petite ruelle de Pré-Au-Lard. Elle avait rendez vous la bas, près de la poste qui venait tout juste de fermer. Elle attendit patiemment que le salarié ferme tout à clés avant de s'assoir sur un banc situé près du mur de la bâtisse. Il faisait froid, mais elle était bien. C'était le vent d'Irlande qui venait peu à peu en Ecosse, faisant virevolter les feuilles mortes des érables du parc en face de la Poste. Il ne manquait plus que la pluie et on aurait dit une scène de film tragique, ou romantique. elle ouvrit son sac, et s'empara d'un livre moldu "Carmilla" de Le Fanu, puis le lu en attendant l'Auror. Un coup de vent la fit sourire, et elle caresse son echarpe en laine bordeaux, la reportant sur son nez gelé. Bientôt... elle parlerait à la jeune femme. 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Laurae Syverell, Dim 8 Nov 2015 - 0:27


Une voix roque, une désagréable odeur de tabac qui semblait tout droit venir des souvenir de l'île d'ou la brunette était native. Interloquée par une manière aussi familière de conversé la jeune femme ouvrit les yeux ronds. Elle qui s'attendait à voir une Auror avec un protocole bien précis... et bien non, c'est vrai qu'en fin de compte, c'étaient des personnes comme tout le monde, de simples mortels... des mortels qui n'avaient pas forcément la confiance de l'Irlandaise. 

- Je suis bien cette nana.

Un sourire remplaça le stress qu'avait eu la jeune Syverell quelques temps plus tôt. Un coup d'oeil vers l'Auror à l'odeur de tabac qui rappelait l'ex-quotidien de l'irlandaise qui avait vécu près des marins en tout genre et des pêcheurs. L'alcool et le tabac faisait fureur dans les régions les plus pauvres. Mais, même si la région en elle même était appauvrie, les gens en eux même avaient des coeurs en or, et les bras bien ouvert sur leurs communauté de pauvres imbéciles heureux. Et c'est donc plongé dans le bain que Laurae raconta toute l'histoire à l'Auror. 

" Un cours des plus banal, un cours ennuyeux, toutefois avec quelques fous rires intérieurs car le prof était vraiment unique en son genre. Digne d'un expert en divination je présume. Et puis soudain, une entrée fracassante. Un mangemort au visage d'Evan, le maître en métamorphose... ce qui parut bizarre puisqu'il s'était tout de suite proclamé étant ce professeur... comme si il avait besoin que nous le sachions... Avant qu'il est pu lancé le sortilège de bombardement, j'ai lancé un bouclier qui à atténuer son lancer. La salle fut presque entièrement détruite, mais j'ai pu protéger un grand nombre d'élève... d'autres comme une de mes camarades de Poufsouffle fut énormément bléssée. Le mangemort s'était enfuit tout de suite après son sortilège de bombardement. Mais je ne savait pas ou il était puisqu'il avait rendu la pièce aussi sombre q'un brouillard. J'ai tenté de l'enchaîné mais... rien. Et puis j'ai de suite envoyé un patronus pour prévenir le personnel. Mais ce n'est pas tout..."

La jeune femme fermait à demi les yeux en racontant son histoire. elle faisait bien attention à laisser échapper aucun détail qui aurait pu être d'une importance cruciale à l'inspecteur du ministère en face d'elle. Inspecteur qui semblait pour le moi tranquille dans sa position. Et puis,arrivé à la fin de son discours, elle fronça les sourcils, serra les dents. Elle s'était faite avoir comme une pauvre débutante, et avait honte de lui avouer cela. 

- J'ai été attaqué par quelqu'un qui était dans la classe... Un élève sans doute. Je ne sais pas si c'était parce qu'il ne voulait pas que je parte à la recherche du coupable... mais dans tout les cas il ne s'est pas manifesté. Et j'ai entendue dire que quelqu'un d'autre avait subit un sortilège d'électro corpus, alors que le mangemort présumé était déjà en fuite... ça me semble assez louche. Enfin, le personnel est arrivé, dont... le professeur de métamorphose lui même. Il semblait sous le choc... et semblait être en même temps énervé.. comme si il n'était pour rien dans l'histoire. Alors je me dis... pourquoi accentué son identité alors que l'on voyait déjà son visage pour revenir et nier les faits... ce n'est pas normal pour moi...

La jeune femme tremblait. Elle voulait absolument connaître la vérité. Mais une autre question lui vint à l'esprit... pourquoi donc un mangemort serait -il venu bombarder qu'une seule salle qui n'était pas non plus à l'emplacement la plus stratégique car tout en haut du château (donc il fallait traverser tout le château pour s'enfuir au risque d'être pris en otage par le personnel) et de repartir sans savoir si son action à eu ou non un impact ou à réussit.  La jeune femme se mordit les lèvres et continua sa réflexion. Elle avait entendu qu'une rebellion commençait à se créer contre le directeur... serait-ce une pure coincidence? Ou quelqu'un d'autre que des élèves tiraient des ficelles? Mais qui? Pourquoi des mangemorts? Pourquoi des attaques d'élèves sur d'autres....

- Si vous voulez plus d'informations... j'ai sur moi la liste des participants lors de ce cours. Je l'ai ramassée après l'attaque. Certains noms ont été effacé sur les fiches de présences, mais j'ai pu les lister de mémoire. 

Ceci dit, elle sorti sa feuille de papier de son sac, et le tendit à l'Auror. Elle ne savait pas si celle-ci allait lui poser d'autres questions, mais dans tous les cas, elle sera là pour l'aider au maximum.. et avec ce que dirait la femme en face d'elle, l'irlandaise allait peut être pouvoir enquêter de son côté aussi... Ce qui serait bénéfique pour ses idéaux. 
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Aiko Wilkerson, Mar 16 Fév 2016 - 11:47


PV Logan Jameson

Je sortais de Waddiwasi, il était temps pour moi de retourner au château, le soleil allait bientôt se coucher. J'avais pas trop envie de retourner à Poudlard, puis il n'était pas encore trop tard, cinq heures, ça allait si je restais une heure de plus au village. Je décidais de me promener, histoire de m'évader un peu, faire le vide, le point. Il y avait des collines derrières le village, pourquoi pas aller y faire un tour ? La-bas, j'y serais tranquille. Il y avait encore un peu de soleil. Un vent frais soufflait. Quelques nuages blanc et un ciel bleu-gris. L'hiver allait sans doute se terminer. J'entendais les oiseaux qui chantaient. Au début, c'était joyeux. Une petite mélodie originale, douce. Mais ensuite, ça en devenait lassant. J'arrivais au pied de la petite montagne. Aller grimpons la-haut.

Je me souvenais d'un chemin étroit, celui que j'avais emprunté à deux reprises. Une fois pour me retrouver avec des files pour un combat un peu nul et une autre fois pour m'isoler avec Célya, afin de recueillir des informations sur sa mère grâce au ministère de la magie. C'était il y a quelques mois. Depuis, je ne la voyais plus. Même en cours, dans les couloirs.. Elle avait rendu son tablier de préfète. Elle me manquait cette amie. J'arrivais en haut. Mes chaussures étaient sales, au point où j'en étais, je m'en fichais. D'ici, on pouvait tout voir, le village, le château, le lac, la forêt. J'étais seule, à côté de la fameuse grotte, de quoi être tranquille. D'ailleurs j'étais venu deux fois ici sans jamais y rentrer, pourquoi ne pas inaugurer ? J'entrais dans le passage sombre en allumant ma baguette. Je m'enfonçais dans les profondeurs de l'endroit, entendant des pas derrière moi. Je ne me retournais pas.

-Alors comme ça on me suit ?
Revenir en haut Aller en bas
Logan Jameson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Logan Jameson, Mer 17 Fév 2016 - 4:10


Assis, seul, accoudé au comptoir d’un des prestigieux bars du village, les yeux dans le vide, je buvais les dernières gouttes présentent dans mon verre, le regard noirci par mes pensées.  Il était grand temps de déguerpir avant de s’endormir sur le comptoir. Après avoir payé mes consommations j’empruntai la porte de sortie afin de laisser mes jambes s’exprimer follement dans le village et ses alentours comme elles aimaient le faire. Mes pas lourds comme la pluie en pleine tempête s’égouttaient sur le sol avec fracas, ma progression était rapide, la nuit était sur le point de tomber, l’envie d’aller explorer de plus près une grotte que l’on m’avait fait découvrir la semaine passée me saisit ardument.

Nul doute, j’allais y aller, à quoi bon retourner au château tout de suite, j’avais envie de me retrouver un peu seul comme à mon habitude, qui semblait sûrement mauvaise, mais peu m’importais. J’avançais vers la fameuse destination, mais les choses prirent une toute autre tournure, à l’approche de la grotte, mes yeux se déposèrent brusquement sur une silhouette féminine, j’apercevais ses courbes au loin, ces dernières étaient assez avantageuse je devais l’avouer, que venait-elle faire par ici ? A la tombée de la nuit ? Allait-elle pénétrer dans la grotte ? A peine le temps de me poser la question qu’elle pénétra l’endroit. Elle s’enfonçait de plus en plus de la pénombre rocheuse, sans réfléchir j’emboitai ses pas, j’avais quand même une certaine envie de découvrir ses agissements, que pouvait-elle bien faire ici ? Puis après tout je n’avais aucune idée de la personne sur qui j’allais tomber, elle aurait pu être n’importe qui, n’importe quoi.

Je progressais, baguette en main, arrivé à l’entrée de la grotte, tout en informulant un #Lumos, je pénétrai ce lieu sinistre, qui ne devrait normalement pas abriter une jeune femme. La lueur de ma baguette allait certainement me trahir, je m’approchais à pas de géant de ma cible quand subitement et sans prévenir, deux chauves-souris, probablement alertées par le bruit que produisaient mes pas, foncèrent en direction contraire, le cri strident et puissant qu’elles produisirent, allait sans aucun doute alerter la personne que j’étais en train de suivre, dans un élan assez bizarre, je me glissai derrière gros rocher posté à ma droite.

- Alors comme ça on me suit ?

Ces paroles vinrent fracasser le calme de la grotte, j’étais démasqué, mais elle ne pouvait normalement pas m’apercevoir, j’étais bien camouflé derrière mon rocher, mais la lueur puissante qui jaillissait au bout de mon instrument magique était bien trop importante pour ne pas éclairer les alentours et même un nox, n’aurait rien changé, elle avait déjà senti ma présence, sans réfléchir d’avantage, je sortis de ma cachette dans le but de faire face à la demoiselle. Sa baguette brillait aussi, assez de lumière pour pouvoir s’observer en allant jusqu’au détail. Son visage était assez harmonieux, ses traits étaient doux et son regard chaleureux. En un mot, jolie, voir envoutante.

- C’est pas moi qui t’suis, c’est toi qui m’as devancé. Je déposai délicatement mes yeux dans les siens sans la quitter une seconde du regard. Et puis que fais-tu ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Aiko Wilkerson, Jeu 18 Fév 2016 - 0:31


J'aimais la solitude. Le calme. Ca me permettait de réfléchir à un tas de choses. Bonne ou mauvaise. Pourquoi avoir choisi la grotte ? Je me le demandais aussi. Sûrement que j'aimais l'aventure. Je marchais tranquillement, à petite allure, essayant d'être la plus silencieuse possible. Je n'aimais pas me faire remarquer, il y avait peut-être des animaux sauvages qui traînassaient pas très loin, après tout j'étais en pleine nature. Il y eut un courant d'air. J'avais froid, trop froid. En même temps, ce n'était pas très intelligent de sortir avec un gilet en plein mois de février, l'hiver n'était pas terminé. Hum.. je m'en fichais en faite. Que serait la vie si l'on ne prenait pas de risque ? Ma baguette éclairait convenablement le chemin. A mes pieds, je vis un mulot passer à toute vitesse en courant. Je devais lui faire peur. J'entendais des pas, je m'exprimais à voix haute. Alors, qui était là ? Un garçon apparu devant moi.

-C'est pas moi qui t'suis, c'est toi qui m'as devancé. Et puis que fais-tu ici ?
-Ouais bien-sûr... Pause. J'suis pas sûr que ça te regarde. Puis j"pourrais te poser la même question après tout.

Je l'observais, mes yeux étaient plongés dans les siens. Je me demandais bien à quoi il pensait. Le brun devait avoir mon âge, en revanche il faisait quelques centimètres de plus que moi, je devais presque lever la tête pour le regarder. Il avait l'air bien musclé, joli physique. Mais je ne m'arrêtais pas là-dessus. Je préférais voir ce qu'il avait dans la tête. A vrai dire, je ne le connaissais pas du tout, s'il était élève je ne l'avais jamais vu au château. Personnellement, je me fichais un peu de sa présence, tout ce que je voulais c'était être seule, être tranquille. Je ne voulais pas me montrer malpoli ou trop froide, mais je décidais de passer devant lui et de continuer ma route. Qu'il me suive s'il le voulait, mais je n'allais pas rester là, à l'observer dans le blanc des yeux. Bon, je ne devais pas me mentir, ça me plaisait quand même bien de le regarder. Aller je continuais ma route.
Revenir en haut Aller en bas
Logan Jameson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Logan Jameson, Dim 21 Fév 2016 - 3:02


Les réponses de la jeune femme en face de moi étaient brèves et pas très chaleureuses, mais cela ne me déplaisait pas. J’étais comme perdu dans ses yeux et elle dans les miens. Une sorte de connexion nous liait, mais l’inconnue allait vite rompre le lien, elle me tourna le dos et continua sa route l’air de rien, comme si je n’existais pas, son comportement m’amusait, j’esquissai un sourire tout en pensant à comment lui barrer la route, après tout la soirée ne faisait que commencer et je n’avais pas l’intention de retourner au château. La rebelle avait la ferme intention de progresser rapidement dans la grotte et sans encombre. Pourquoi ne pas l’empêcher d’avancer ? Pourquoi ne pas tout simplement m’amuser avec elle et rentrer dans une sorte de fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ? Je cherchais une idée, une chose à faire pour l’empêcher d’avancer plus originale que de lui courir après et l’attraper par le bras comme on le voit souvent dans les films moldus. J’avais peut être trouvé, ma baguette était toujours dans ma main droite, comme un aimant, tout en la pointant en direction de la jeune sorcière je prononçai un #Promptus Nebulae.

Un brouillard épais commença à s’emparer du champ de vision, le sortilège enroba l’endroit comme un long manteau d’hiver. Je ne voyais plus rien et la fameuse jeune femme devant moi ne devait pas voir grand-chose non plus. Mon plan semblait marcher à merveille, j’avançais prudemment dans l’épais brouillard je ne voyais strictement rien. BOOUM et voilà, j’avais percuté l’aventurière de la grotte, mais heureusement mon allure n’était pas du tout élevée, je sentais son corps collé contre le mien, cette sensation de chaleur qui s’empara de moi n’était pas désagréable. Mais comme on dit, il ne faut jamais abuser des bonnes choses, je fis un pas en arrière afin de laisser une distance convenable entre nous.

- Tu comptais m’échapper si facilement, dis-je en esquissant un sourire, où veux-tu aller comme ça? Le prince charmant t’attend au fond de la grotte ?

Comment allait-elle réagir après ça ? Je n’en savais strictement rien, sur le moment l’envie de découvrir qui était réellement cette belle inconnue était bien présente.

Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Aiko Wilkerson, Lun 29 Fév 2016 - 20:14


La grotte n'était vraiment pas le meilleur endroit pour se promener. Un vent frais soufflait de partout en permanence. De plus, l'endroit n'était pas vraiment éclairé et de nombreuses bestioles y résidaient. Des insectes, des chauves souris, peut-être même des ours d'ailleurs. Néanmoins, même si cet endroit n'était pas très convivial, on y était tranquille. Se retrouver seul ici n'était pas forcément une mauvaise chose. M'enfin, dans mon cas, je ne me retrouvais plus vraiment seule. Un gentil garçon avait décidé de me rejoindre. J'étais trop chanceuse, c'est pour ça. Tout en continuant de marcher je soupirais un peu, j'aurais bien aimé me retrouver seule. Je n'avais pas attendu le garçon, j'étais passée devant lui et l'avais presque ignoré. En même temps, je n'avais pas grand chose à dire à un inconnu. Tout à coup, un épais brouillard se forma et vint briser mes pensées.

D'où est-ce que ça provenait ? Je ne voyais plus rien, il faisait trop noir, même le lumos de ma baguette ne fonctionnait plus. Arrg c'était vraiment énervant. J'essayais de marcher pour me dégager de ce nuage énervant. A l'aveuglette je mettais un pas devant l'autre. Lentement, sans prendre de risque. Sans m'y attendre, je percutais quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Mon corps était rentré en collision avec celui du garçon. Il était collé contre moi. Etrange sensation. Je tentais de me dégager et trébuchais au même moment. P'tain je laissais ma baguette tomber. J'étais surement la fille la plus chanceuse à ce moment précis. Ironique. Je pestais. Progressivement, le brouillard se dissipait et je pouvais à nouveau voir le garçon, ma baguette s'était éteinte. J'observais le brun.

-Tu comptais m'échapper si facilement, où veux-tu aller comme ça? Le prince charmant t'attend au fond de la grotte ?

Je fronçais les sourcils, que de questions dis donc. Il était plutôt intriguant. Est-ce qu'il méritait que je lui accorde de mon temps ? J'eus un petit sourire, qu'est-ce que je pourrais bien répondre à ça ?

-Honnêtement, je me fiche du prince charmant, j'aimerais plutôt récupérer ma baguette qui est tombée. Je marquais une pause. Et toi qu'est-ce que tu fais ici ? Ou du moins, pourquoi est-ce que tu t'efforces de me suivre et de provoquer des sorts débiles pour m’emm*rder ? Je lui souriais, mes yeux dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Elenna Benson, Mar 8 Mar 2016 - 1:31


Autorisation de LA d’Anthéa Salder.
Autorisation de poster dans le sujet par Logan Jameson.



Les yeux sont des témoins plus fidèles que les oreilles.


Alors que l'Anglaise écoutait -attentivement- Laurae, un frisson lui la colonne vertébrale, remontant jusque dans son bulbe rachidien. Comme si y avait une autre présence. Se sentant observée, Anthéa pivota sur elle-même, telle une vis. Son cœur se rua en un soubresaut, alors qu'elle ne laissa rien transparaître extérieurement. Un animal de fumée argentée attendait, patiemment, à quelques mètres. L'abruti, il lui avait fait peur. Si elle avait pas eu un minimum de maîtrise d'elle-même, elle se serait probablement jetée sur son interlocutrice. Tsss, et dire que les gens la croyaient courageuse. Elle bondissait à la vue d'un simple patronus, l'Auror sans peur.

L'apparition spectrale délivra un drôle de message, pour une oreille objective. Une phrase d'un banal affligeant, presque débile. Et ne parlons pas du ton, maîtrisé à l'extrême. Mais elle, elle avait compris. Il avait besoin d'elle, et ça urgeait sacrément. Ni une ni deux, elle revint vers la Sylverell, la mine contrariée et l'esprit accaparé. Bien vite, elle troqua son expression pour un visage désolé, avant d'annoncer de sa voix rauque.

" J'm'excuse, mais faut que je file, y a le feu au lac, comme disent les moldus. On pourra se revoir du coup, je te redis ça... Sa voix baissa, tout en regardant par-dessus l'épaule de la brune. Un éclair blanc avait accroché son œil ; Elenna ! La femme qui tombe à pic. Anthéa fit de grands mouvements avec ses bras, comme on appelle un bateau en mer. En trois enjambées, elle avait rejoint sa collègue. Salut Elenna, j'espère que t'es pas occupée... J'aurais besoin que tu me rends un service. Encore. ajouta-t-elle avec un sourire confus. T'pourrais me remplacer auprès de Laurae ? J'dois filer, un truc important. " Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre, et s'éloignait déjà pour transplaner en se répandant en remerciements.


--------------------------

Le soleil s’était déjà couché depuis longtemps, filant vers l’horizon pour se camoufler derrière de gros nuages blancs qui laissaient à penser que la neige ne tarderait pas à tomber de nouveau. Les passants étaient de plus en plus rares, le froid étant assez glacial pour convaincre n’importe quel frileux de vite rentrer chez lui après le travail. En parlant de boulot, Elenna marchait vers son appartement, trainant les pieds après sa longue journée. A croire qu’être clouée à son bureau durant un bon nombre d’heures était beaucoup plus épuisant que de sa balader dans les rues de Londres ou qu’être sur le terrain à mener des enquêtes. La jeune femme bailla à s’en décrocher la mâchoire, créant un petit nuage qui s’échappa de ses lèvres. Toutes les expirations donnaient le même effet, comme si chaque personne marchant dans les rues s’était transformée en une petite locomotive.

Elenna ajusta son bonnet noir sur sa tête, jurant cruellement avec ses cheveux blancs comme neige. Ses bottines noires et son pantalon noir avaient eux aussi un contraste fou avec la veste blanche qu’elle portait. Remontant la fermeture de cette dernière pour dissuader le froid de s’insinuer dans son décolleté et de s’attaquer à sa gorge, elle s’emmitoufla un peu plus, continuant sa marche dans les rues de Pré-au-Lard. Elle aurait pu transplaner directement dans son appartement mais après une journée entière assise, elle préférait marcher un peu. C’était une bonne idée. Ou peut-être pas. Et elle fut persuadée que finalement non lorsqu’elle entendit son prénom résonner dans le silence hivernal.

" Elenna ! "

La belle grommela avant de relever le regard et de pivoter légèrement vers la voix féminine qui l’avait arrêté dans sa marche. Un petit être sautillait presque sur place, levant les bras et les agitant pour attirer son attention. Elenna n’eut pas de mal à reconnaître l’identité de celle qui l’avait interpelé : Anthéa, sa collègue. Pitié non, pas le boulot. Une fulgurante idée passa dans les pensées de la demoiselle : faire comme si elle n’avait rien entendu et filer à l’anglaise. Qui me parle ? Personne, allons-y ! Malheureusement, l’Auror se mit à presque courir vers elle pour l’empêcher de mettre au plan sa petite évasion. Et Mer**. Rapidement, Anthéa lui balança un flot d’informations que la louve écouta, clignant des yeux pour tout enregistrer. Sans attendre une réponse, la blonde fila avant de transplaner. Oui bon d’accord. Laurae avait-elle dit ? Elle connaissait une Laurae et ce prénom n’était pas des plus communs. La jeune femme soupira avant de s’avancer vers la sorcière, affichant un mince sourire fatigué.

" Salut Laurae… Je ne sais pas trop ce qui se passe mais à priori tu as besoin de… un Auror ? "

Elenna passa une main sur son visage. Elle ne savait pas trop ce qu’elle faisait là mais cela devait être urgent si Anthéa avait tant tenu à ce qu’elle prenne sa place plutôt que de lui donner rendez-vous plus tard ou le lendemain. La Chef de l’Ordre du Phénix posa son regard sur la jeune femme, esquissant toujours un sourire et l’invitant à s’asseoir sur un banc non loin, d’un geste de la main.

" Je suis désolée mais je pense que tu vas devoir te répéter. Je ne sais rien de la présence de l’Auror Sadler ici et encore moins de la mienne alors il va falloir que tu recommences l’histoire à zéro. Pourquoi as-tu cherché à joindre un Auror ? "

Son regard gris détailla rapidement son alliée Phénix. Elles étaient ici pour parler d’autre chose que l’Ordre du Phénix et Elenna espérait que la petite brune ne parlerait pas de leur appartenance à ce groupuscule connu de par ses flammes. Après tout, personne ne savait qui pouvait écouter leur conversation…
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Laurae Syverell, Jeu 17 Mar 2016 - 6:37


Tout d'abord, il y eu la confiance. La jeune femme savait que la confiance et la défiance étaient la ruine de l'humanité. Mais en ce moment là, elle se sentait prête a recevoir une réponse des plus rapides envers l'Auror qui se tenait devant elle. Ces informations signifiaient qu'il y avait danger au sein même de Poudlard, que ce soit pour ceux qui y travaillaient, pour les étudiants, ou même les familles de ceux-ci. Les masqués avaient surement des... moyens de persuasions assez efficaces. Quelque soit ces moyens, il fallait à tout pris agir. La blonde devant elle ne devait pas se rire du danger non, c'était bien trop important, et elle devait le savoir par son métier. Sinon elle ne n'aurait pas accepté ce rendez vous? A moins qu'elle l'avait pris aussi pour une mangemort et qu'elle avait prit ses précautions? Peu importe maintenant. Elle savait tous, qu'allait telle dire? Comment allait-elle réagir? 

Surement pas en sursautant comme elle l'avait fait. Un bel animal de brume vint à la rencontre des deux femmes, objet de la.. "surprise" incontrôlée de la part de l'agent du Ministère. L'animal ouvrit la bouche et déversa un flot de parole incompréhensible aux oreilles de la jeune élève. En tout cas, ce qu'elle avait compris c'est que la Blonde en face d'elle semblait alors très pressée, et avait l'air d'avoir une épine dans le pied. Cette épine? Laurae elle même. L'incompréhension ne venait pas d'un manque d'intelligence, mais d'un manque de sens, et c'était clair que là, la Syverell ne comprenait rien au sens qu'avait pris les tournures.  J'm'excuse, mais faut que je file, y a le feu au lac, comme disent les moldus. On pourra se revoir du coup, je te redis ça... Visage désolées, excuses données... Mais elle? qu'allait-elle faire? Sérieusement, elle était tellement paumée que la seule répnse qui lui venait à l'esprit était "C'pas grave, va boire un coup...tu oublieras plus vite". Mais elle ne voulait pas oublié plus vite... au contraire. La Syverell avait été victime d'un attentat au sein d'un cours de Divination nom diu ! Comment Poudlard tiendrait-il si la sécurité n'était pas renforcée? 

Éclair blanc, nouvelle femme. Nouvelle incompréhension dans la pauvre petite tête de l'irlandaise. L'Auror qui s'était tenue devant elle quelques instants plutôt avait, en quelques pas, rejoint.... sa collègue? Quelques phrases brèves... et une disparition. Les yeux verts aux pépites d'or s'ouvraient de manière à former des petites soucoupes. N'osant à peine bougé, et un peu intimidé par ce qui venait de se passer -car bon, bien qu'elle est un mental d'acier, elle n'avait pas du tout prévu tout ça- attendit trop calmement que l'on vienne la solliciter. Quand on avait une patience d'ange Sainte Morgane cousine d'Arthur. Enfin, la deuxième femme vint à elle quelques temps plus tard.. assez rapidement d'ailleurs. Un sourire fatigué aux lèvres... certainement dû au labeur des papiers administratifs et des chasses à l'Homme... ou seulement fatigué par sa collègue aussi.. Fallait voir.  Salut Laurae… Je ne sais pas trop ce qui se passe mais à priori tu as besoin de… un Auror ? La jeune femme la toisa du regard tout en restant polie. C'était plus à cause de l’incrédibilité de l'instant. Elle avait oui, besoin d'un Auror certes. Mais si c'était pour s'enfuir ailleurs... Bon surement des affaires urgente mais bon qu'importe. C'était pas son boulot après tout. 

- Oui. J'ai besoin de vous. 

Alors, elle entrouvrit à nouveaux ses lèvres pulpeuses qui décrivaient les images de la salle de cours. Comment c'était pour le moins un peu agité par des élèves perturbateurs (dont elle en faisait un peu parti, elle l'avouait). Comment leurs professeur de métamorphose Evan était apparu devant la classe. Comment il avait laissé échapper un bombarda dans la salle de classe. Comment les réflexes de la Syverell ont permit de limiter les dégâts avec un bouclier. Comment le soit disant Evan était parti juste après l'attaque... Le patronus de Laurae qui prévient le plus de professeurs possibles. Des aides extérieurs dont Evan.

- Je trouve ça bizarre que le mangemort s'était déclaré être une personne... et que cette soit disant personne n'attaque qu'un cours, pour disparaître et revenir aider les élèves par la suite... 

Mais ce n'était pas tout... Oh non. Il y avait plus grave. Elle lui expliqua que pendant sa tentative de gagner du temps afin que les profs retrouvent le mage noir, un élève (l'accusation étant fondée puisque attaqué de dos, et la jeune femme était devant tout les élèves) avait utilisé un sortilège de jambe en coton. Et, ce n'était pas un hasard puisque une autre élève avait été attaquée par le sortlège d'électro-corpus... Dans les deux cas, le lanceur ne s'était pas manifesté, mais selon la jeune femme, c'était surement pour tenter d'aider le mangemort à s'échapper. Son histoire terminée, la jeune femme fouilla dans son sac et lui tendit un morceau de parchemin où était noté tout les élèves présents à ce cours. Elle avait réussit à sauver la feuille d'appel et à la recopier.  

- Le cours de Divination se trouvait tout en haut du château. Ce n'est pas vraiment un endroit stratégique pour attaquer de front comme ça... C'est pas logique. Avec la rébellion et tout ça, le directeur doit bien avoir des soucis. J'espère que ce n'est pas lié. Parce que si les étudiants s'y mettent...

la jeune femme soupira. Quel monde d'ivrognes. Infamie. Violant. Noir. Sombre. Nuances de Tenèbres dans lesquelles se battaient les seules petites réserves d'espoirs. Les Phénix surtout. Mais d'eux, la jeune femme ne pipa un seul mot. C'était très important pour elle de donner et proposer son aide aux Oiseaux de Feu. Et leurs buts étaien totalement justifiés. 
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Elenna Benson, Mer 27 Avr 2016 - 18:31




Brr… La froid prenait peu à peu possession de Pré-au-Lard, prenant dans son étreinte glaciale tous les fous qui osaient encore défier le froid de l’hiver. Le printemps n’était plus très loin, mais c’était en ces soirées fraîches qu’il manquait le plus. Wouhou petit soleil, tu veux bien revenir, et rapidement ? S’asseyant sur le blanc gelé, Elenna sentit une vague de froid envahir tout son postérieur, c’était finalement peut-être une mauvaise idée que de vouloir s’asseoir mais elle et son interlocutrice seraient mieux installées, malgré la saison des neiges. Rapprochant ses mains de son visage, elle souffla sur ses petits doigts, espérant ainsi les réchauffer pour une fraction de secondes, pas plus, car l’assaut du vent revenait déjà au galop. La demoiselle glissa ses mains dans les poches de sa veste situées sur son ventre plat et reporta son attention sur Laurae.

C’était une jeune femme étonnante et petit à petit, l’Auror commençait à apprendre à la connaitre bien que plusieurs facettes semblaient se dessiner derrière les traits encore enfantins de la brune. La Poufsouffle semblait avoir les pieds bien ancrés sur terre, peut-être trop pour son âge mais Elenna connaissait ça, elle connaissait cette vérité parfois trop cruelle qui volait l’enfance des bambins. Heureusement, certains grandissaient dans la joie et la gaieté, dans l’amour et la tendresse, ceux-là ne savaient rien de la vie avant de devenir adulte, et d’autres la côtoyait bien trop tôt dans leur misérable existence. Quand la femme aux cheveux de neige déposait son regard sur son alliée, elle se demandait qu’elle était son histoire, son passé, ses aventures, pour qu’elle soit déjà baignée dans ce qu’on appelait le monde des grands.

" Oui. J'ai besoin de vous. "

Oh ? Après avoir bu un verre ou plus ensemble, voilà que Laurae la vouvoyait, étonnant. C’était sûrement parce qu’elle avait revêtu sa tenue d’Auror en quelque sorte, elle était là pour son boulot, pas pour faire la fête ou crier haut et fort qu’elle dirigeait le groupuscule à l’emblème de Phénix qui faisait la une des journaux depuis le premier de l’an. A moins qu'elle parle des Aurors en règle générale... Lorsqu’elle ouvrit de nouveau la bouche, ce fut un flot de paroles qui s’en échappa, décrivant une scène dans laquelle elle avait été témoin mais aussi actrice. Rapidement, Elenna tira un bout de papier de sa poche et fit apparaître un stylo pour noter ce que lui racontait la jeune femme, et c’était pour le moins intéressant. Elle écrivait des noms, des sortilèges, des détails importants…

" Je trouve ça bizarre que le mangemort s'était déclaré être une personne... et que cette soit disant personne n'attaque qu'un cours, pour disparaître et revenir aider les élèves par la suite... "

Oui la petite n’avait pas tort, pourquoi le fameux Evan aurait attaqué son cours, ses élèves pour revenir ensuite comme une fleur. Soit quelqu’un s’était fait passé pour lui, soit il n’avait vraiment peur de rien et cela frôlait la stupidité ou la folie, au choix. Les Mangemorts étaient infiltrés et si tout le monde se taisait sur ce fait, personne ne pouvait le nier. Serait-ce l’un des masqués qui aurait une fois de plus, pris pour cible des enfants ? A priori, le mage en question avait même un allié parmi les plus jeunes qui avait lancé des sortilèges contre ses propres camarades. Voilà qu’ils arrivaient à rallier des gamins à leur cause, la future génération de Mangemorts…

" Le cours de Divination se trouvait tout en haut du château. Ce n'est pas vraiment un endroit stratégique pour attaquer de front comme ça... C'est pas logique. Avec la rébellion et tout ça, le directeur doit bien avoir des soucis. J'espère que ce n'est pas lié. Parce que si les étudiants s'y mettent... "

Elenna émettait des « mmh mmh » écoutant et notant toujours plus vite. Cette petite était intelligente et chaque réflexion que se faisait la louve dans sa tête, la brune lui coupait l’herbe sous le pied et semblait se poser les mêmes questions qu’elle. Posant son regard sur la liste d’élèves, l’Auror hocha de la tête doucement, voilà qui allait lui faciliter la tâche. D’un côté, elle était fière du travail accompli par sa petite Phénix, de l’autre, elle s’inquiétait de plus en plus pour les élèves de Poudlard. Que pouvait-il bien se préparer dans les murs d’un château pourtant si sécurisé ?

" Je vois. Votre « faux » professeur a-t-il lancé d’autres sortilèges qui pourraient permettre de l’identifier ? De la magie noire peut-être ? Et est-ce que toi, de ton côté, tu aurais des soupçons sur un des élèves, sur celui qui aurait pu agresser ses potes en plein cours pour couvrir une attaque ? "

Son regard gris fixait Laurae qui venait de détailler toute la scène avec une précision étonnante, comme si le choc avait été rude et c’était tout à fait normal. Comme pour tous ses alliés, elle avait de la tendresse car elle savait ce qu’ils risquaient, ce qu’être Phénix voulait dire, c’était mettre sa vie en danger au quotidien et pour cela, elle respectait énormément les jeunes qui osaient les rejoindre, pour se battre à leurs côtés. Inconsciemment, la belle déposa sa main sur le bras de l’élève comme pour la rassurer et la remercier.

" Quoiqu’il en soit, merci pour ton témoignage, ton aide sera précieuse, crois-moi. Tu sais que si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux me contacter, moi ou Alexander d’accord ? Fais attention à toi, je pense que tu as entendu dire que les Mangemorts étaient partout et cela ne m’étonnerait pas qu’il y en ait qui se cache dans Poudlard. "
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Laurae Syverell, Ven 6 Mai 2016 - 10:20


Se remémorer les souvenirs de l'attaque n'était ni aisé, ni difficile. Elle se souvenait de chaque détail, de chaque observation... Et de chaque réflexion qu'elle s'était faite. Mais... chaque souvenir lui perçait à nouveau le coeur. Elle n'avait pas agit assez rapidement... Pas assez pour éviter les blessures sur les tissus cellulaires de certains élèves, brûlés ou assommés sous le sortilège. Cependant, son seul gros regret dans tout ça? Elle n'avait pas réussit à rattraper le probable mage noir qui s'était caché sous les traits de son professeur. Et pourtant, elle n'était pas toute seule dans la poursuite, il y avait Altaïr, alors Phénix. Bien qu'elle ne su qui s'était réellement à cette époque. Lorsqu'elle fit son récit, la jeune femme ne quitta pas des yeux la note de la Benson. Auror Benson. Ce n'était plus la dirigeante des Phénix qu'elle avait en face d'elle. C'était une autre personne. La Syverell savait faire la part des choses, et ce, extrêmement bien. Quoi qu'il ce passait, on ne pouvait pas la blâmer sur sa prudence, au contraire. C'était tout à son honneur. Quand l'irlandaise fit ses réflexions à voix haute pour en faire part à l'Auror, celle-ci hochait la tête d'un air entendu, avec quelque chose d'autre sur le visage. Qu'elle était-il? Si c'était de la fierté, Lau' était bien trop modeste pour le comprendre. 

" Je vois. Votre « faux » professeur a-t-il lancé d’autres sortilèges qui pourraient permettre de l’identifier ? De la magie noire peut-être ? Et est-ce que toi, de ton côté, tu aurais des soupçons sur un des élèves, sur celui qui aurait pu agresser ses potes en plein cours pour couvrir une attaque ? " 

La jeune femme leva un sourcil, et secoua négativement sa tête. Le mangemort avait simplement déclaré sa fausse identité avant de lancer un seul sort, le Bombarda mortel qui avait saccagé toute la salle. C'était étrange tout de même. Pourquoi un mangemorts n'utilisait pas la magie noire? Soit c'est parce qu'il n'en voyait pas l’intérêt ce qui était un peu étonnant pour un mage noir qui adorait terroriser avec la magie noire. De plus il aurait fait plus de victimes et de dégâts. Soit... il était trop faible pour les lancer... car pas assez expérimenté. Des yeux ronds se levèrent vers l'Auror. Avait-elle eue la même réflexion? Était-ce un élève qui avait pris l’apparence du professeur avant de disparaître? Ce qui confirmerait le pourquoi du comment la jeune femme et Altaïr n'avait pas retrouvé le mangemort. Cette idée la fit frissonner. Du polynectar avait surement été utilisé si c'était le cas. Et le professeur qui en disposait, c'est à dire le professeur de potion, avait été viré quelque temps auparavant. Ses pensées se stockèrent rapidement sur le côté, et sans un mot, s'empara poliment de la feuille des présent, et nota les potentiels innocents selon elle. 

" Quoiqu’il en soit, merci pour ton témoignage, ton aide sera précieuse, crois-moi. Tu sais que si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux me contacter, moi ou Alexander d’accord ? Fais attention à toi, je pense que tu as entendu dire que les Mangemorts étaient partout et cela ne m’étonnerait pas qu’il y en ait qui se cache dans Poudlard. " 

- Je n'ai aucune idée. Mais je peux vous dire qu'Altaïr, Jade Wilder, Morgan Delaube, les deux frères d'Almenach, Lizzie Bennet, et moi-même... pour le coup, sont de possibles innocents. 

Elle nota les sept noms derrière la feuille. Il n'en restait plus que huit. Huit noms suspects pour la belle Syverell. Une foisles noms noté, elle redonna la feuille à Elenna et commença à lui faire part de son opinion sur l'éventuel mangemort. Que la question de la magie noire l'avait poussé à la réflexion, et comment elle en était arrivé à la conclusion que c'était peut-être un élève dans le coup. Un élève qui ne faisait pas parti du cours, mais qui avait des connaissances voir, un amis. Pire, un alliée dans la salle de Divination. Nouveau frisson. Poudlard était devenue une place forte dans la propagande et le recrutement des armées Phénix et de l'Ordre Mangemort. La jeune femme en regrettait presque Renata, ancienne directrice de Poudlard qui en avait fait une zone neutre. Elle aurait du en faire une zone apolitique. Nouveau soupir.

- J'espère avoir aidé au mieux. Sincèrement.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 19

 Une cachette appropriée [La Grotte]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.