AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 19
Une cachette appropriée [La Grotte]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
Akshay Lecter
Serpentard
Serpentard

Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Akshay Lecter, Mer 24 Déc - 17:44


Akshay arriva avec Azraël dans la grotte à l'aurore. Le soleil se levait faisant briller chaque goutte de rosée comme un diamant scintillant. Akshay observa le paysage en se demandant si un jour, il arriverait à profiter de ses moments comme avant. Il regrettait l'intense bonheur que lui procuraient de si beaux spectacles. Une énième bouffée d'émotions diverses montèrent en lui, lui donnant envie de détruire, de tuer..

Azraël le fit s'assoir sur une pierre. Akshay s'assit sans broncher, bien qu'il n'était vraiment pas d'humeur à être conciliant. Il serra les points, lorsque son compagnon vampire lui expliqua qu'il fallait qu'il s'entraîne à gérer ses émotions. Il devait les distinguer une à une: la soif, la colère, la tristesse, le doute, l'impuissance.. Toutes ses émotions qui étaient entrain de le dévorer de l'intérieur. Puis il devait ensuite s'habituer à chacun de ses sens qui étaient extremement développés et également apprendre à distinguer chacun pour en tirer le profit maximum.

Son créateur finit par lui dire qu'il allait s'absenter quelques minutes pour aller chercher de quoi lui nourrir et deux ou trois choses essentielles. Akshay s'interroga sur le nature de ce qu'il voulait lui rammener. Mais il finit par repousser toutes ses interrogations au fin fond de son crâne car il aurait assez rapidement la réponse. Il devait parer d'abord au plus urgent. Il regarda l'autre vampire s'en aller. Ses yeux n'eurent aucun mal à le suivre, malgré qu'il remarqua la vitesse avec laquelle il avait quitter les lieux. Il se demanda si un regard humain aurait pû le suivre. Mais encore une fois il chassa ses interrogations et commença à se concentrer.

Il savait se concentrer, se détendre. Il avait été formateur animagus dans une autre vie. Cette pensée lui décrocha une grimace et lui noua la gorge. Il ne pourrait sans doute plus jamais reprendre sa forme animal à laquelle il avait eu le temps de s'habituer et qu'il apréciait beaucoup. Dorénavant il était condamné à ce corp. Il se demanda d'ailleurs quelle allure il avait, il ne s'était pas encore vu. Soudain, ses tripes se nouèrent. Est-ce qu'il serait tellement effrayant qu'il ne pourrait même pas se montrer en public? Il s'approcha d'une marre d'eau à moitié gelée dans la grotte. Il regarda son reflet...


Sa peau était d'un blanc immaculé. Ses yeux étaient rouges, il se demanda q'ils resteraient comme cela, mais il se rapella que les yeux de son compagnon n'étaient pas ou plus rouges.. Des cernes apparaissaient sous ses yeux, lui donnant un air fatigué. Mais malgré tout cela, ses traits s'étaient affinés et il resplendissait de beauté. Il n'avait pas vu encore corectement le visage de son créateur, mais il ne douta pas qu'il devait avoir les mêmes caractéristiques. Il avait changé, il avait du mal à se reconnaître. Il avait l'impression d'avoir revecu une adolescence en accéléré, après laquelle il n'était plus le même.

Finalement, il se détourna de son reflet et retourna s'assoir. Il ferma les yeux et massa ses tempes, doucement. Il essaya de se décontracter. Il devait vraiment faire ce que le vampire avait dit, sinon il allait vraiment devenir cinglé. Mais soudain il réouvrit les yeux et se rendit compte qu'il n'avait pas respirer depuis plusieurs bonne minutes... Il prit alors une grande goulée d'air.. Mais cela ne le soulagea en rien. Certes, il était désagréable de ne pas respirer et de ne pas utiliser son odorat, mais cela ne lui était pas vitale. Cela lui fit quand même un choc.. Il referma ses yeux et se concentra sur ses émotions. Tout d'abord: la soif. Lorsqu'il se concentra dessus, sa gorge le brûla de nouveau férocement et il se dit qu'il ne pourrait pas tenir longtemps comme cela, il esquissa un geste pour se lever mais il se ravisa, Azraël était déjà partis lui chercher quelque chose. Il essaya d'oublier sa soif, de la ranger au fond de sa tête. Cela lui était très difficile. Si bien qu'il se leva dans un eccès de colère, souleva la pierre sur laquelle il était assis et la balança en dehors de la grotte.

La colère! Il venait d'oublier sa soif pour donner toute la place à la colère. Ce n'était pas très difficile de comprendre pour quelle raison la rage montait en lui si facilement.. Il se rassit cette fois contre le mur et referma les yeux. La tristesse: il n'était plus en vie. Il n'était plus le même, il n'était plus humain. Il ne s'attarda pas dessus, car sa gorge se noua de nouveau. Le doute: Qu'allait-il devenir? Qu'allait-il faire? Serait-il rejetter? Il commençait déjà à s'habituer à remettre ses interrogations en suspend au fond de son crâne. Il se rendit compte qu'il se sentait mieux, plus maître de lui et pas sujet à des sautes d'humeur. Il devrait dorenavant faire attention à ses émotions pour ne pas provoquer de catastrophes. Il réouvrit les yeux.

Maintenant il devait se faire à ses sens, apprendre à les distinguer correctement. Il se concentra sur son ouîe. Il tendit l'oreille, ferma les yeux et arrêta de respirer. Il entendit de l'eau goutter quelque part, en poussant plus loin, il entendit des gens parler, c'était l'heure de se lever pour tout le monde maintenant, et l'activité dans le village de Pré-au-lard commençait tout juste. Il avait l'impression d'entendre le commerçant du coin comme s'il n'était qu'à quelques mètres de lui. Il parlait avec deux autres hommes. Akshay tenta de se concentrer sur autre chose. Il entendait les arbres craqués, le vent qui faisait bouger les branches nues des chênes, la neige qui craquaient sous les pieds de petits animaux en quête de nourriture. A ce moment là, sa soif refît surface, mais il se força à ne pas respirer et à penser à autre chose.

Maintenant, il ouvrit les yeux et regarda dans la grotte. Il y voyait aussi bien qu'en plein jour avec sa vue humaine. La grotte n'était pas très grande mais surplombait tout Pré-au-lard. C'était un point de vue de premier choix. Il observa les maisons au loin. Les gens qui se pressait sous le froid. Il avait neigé et tout était blanc. Aussi bien les toits des maisons, que les allées et les arbres. Il sourit ironiquement en pensant qu'il se fondrait à merveille dans le décors. Il observa les arbres et le parc. Il y vit plusieurs fois des arbustes bougés. Il dû se concentrer au maximum pour ne pas se lever et aller voir ce qui faisait bouger ses arbustes..

Puis il respira. Il se dit que son odorat serait sans doute son sens le plus développé et du même coup le plus dangereux.. Il sentait tout de manière si puissante. La grotte sentait l'humidité, et pour la première fois il découvrit une odeur à l'eau. Il ne sû comment la décrire, étant donné que rien ne l'égalait, ni ne lui ressemblait de proche ou de loin. Tout naturellement cela sentait.. l'eau. Il fit une drôle de mimique, lorsqu'il arriva à penser à cela. Si il disait à quelqu'un que ça sentait l'eau, il le prendrait sans doute pour un fou. Il s'approcha de l'entrée de la grotte et respira à plein poumons. Il recula immédiatement. Des odeurs l'assaillaient de toutes part. Des odeurs tellement puissantes, toutes nuancées, contrastées. Tantôt épicé, puis florale et d'autres plutôt âcres. Jamais dans ses rêves les plus fous, il n'aurait immaginé qu'il existait autant d'odeurs. Un seul de ses sens semblait diminué: le touché. Bien qu'il ne fût pas habillé très chaudement, il ne ressentait en aucun cas l'air glacé sur sa peau. Enfaite cela lui faisait l'effet d'un vent frais, mais doux. Il se dit alors que la temperature de son corp devait être très basse. Puis il s'approcha d'une des parois de la grotte et se cogna violemment contre le mur. La roche craqua, mais.. lui ne sentit pas grand chose.

Il se rassit contre le mur. Le seul sens qu'il n'avait pas encore utiliser était le goût... Il se dit qu'il allait peut-être attendre un peu pour cela. Il se demanda si les aliments auraient le même goût qu'avant pour lui. La soif refît surface, mais cette fois-ci il eut moins de mal à la réfréner. Il attendit donc immobile que le vampire revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Azrael
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens
Vampire


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Azrael, Ven 2 Jan - 22:25



Je revins après quelques temps dans la grotte de pré-au-lard. J'avais été absent un certains temps, une heure, car j'avais du repasser chez moi afin de prendre de quoi nourrir ce pauvre jeune homme que j'avais transformé en monstre. Un monstre que je devais maintenant éduquer, afin qu'il puisse devenir mon égal. Depuis mes premières pensées, j'avais d'ores et déjà changé, je ne voulais plus me servir de lui, j'avais été idiot en faisant une telle erreur égoïste et il me fallait absolument la réparer. Je désirais à présent uniquement lui rendre sa futur éternité plus supportable, et pourtant, je savais déjà alors que nous allions fort probablement passer le reste de notre existence ennemi l'un de l'autre mais je savais également que jamais je n'allais combattre cet homme, je lui avais déjà fait trop de tords.
Je pénétrai dans la grotte, tenant dans une main une grande jarre contenant six litre de liquide et dans l'autre ma baguette, pointée sur un corps inanimé d'un mendiant qui voletait tenu par la cheville. Je le déposai à terre avec précaution, et ce sans détourner les yeux d'Akshay, je savais après tout qu'il nous avait entendu arriver depuis longtemps, qu'il savait également que j'avais un humain à mes cotés, et il venait de le découvrir sans défenses... Sa soif devait être telle qu'il allait d'une minute à l'autre sauter sur se corps inanimé sans même penser au conséquences. Je devais l'éviter, aussi, dès que le corps eu touché le sol, je pointai ma baguette sur mon apprenti et lançai un sort afin de le pétrifier il l'évita et se jeta sur le mendiant mais il me tourna le dos pendant une fraction de seconde me permettant de le pétrifier avant que le pire n'arrive. Je pris son corps à lui et le replaçai sur la pierre après quoi je me tournai et commençai à lui expliquer mon geste qui l'avait probablement mis dans une rage encore bien plus grande que celle précédente.

« Je suis navré mon ami, je me suis vu dans l'obligation de t'immobiliser afin de garder ce mendiant en vie car il nous servira plus tard. Pour satisfaire ta soif j'ai tout de même apporté quelque chose pouvant la calmer, du sang humain mais tu ne seras pas celui qui se salira les mains. Je connais ton état et je sais que seul se sang peut te satisfaire et je sais également que cela est interdit mais comme tu le remarqueras toi même par la suite, personne dans cette société ne nous désire réellement donc... Pourquoi s'en tenir à leur lois? Toutefois, tu ne peux te salir les mains pour l'instant, ce choix doit être un choix fait par ta raison s'il est fait et non par ton instinct. C'est pourquoi tu ne pourras boire que de ce sang pour le moment. »

Je passait les cinq minutes suivantes à l'attacher le plus fortement possible, à l'accrocher à toutes les parois de la grottes, afin que je sois certains qu'il ne puisse se détacher. J'avais au moins la chance de pouvoir estimer sa force, cette dernière étant la même que la mienne. Aussi je fit bien en sorte qu'il ne puisse se mouvoir si ce n'est la tête avant de lever le sort de pétrification. Une fois le sort levé je pris la jarre et après l'avoir ouverte je la lui proposai et versai le liquide rouge dans sa gorge, tout en le regardant se délecter de cette boisson qui allait être sa préférée à dater de se jour... Quand enfin il eu finit, et après avoir déposer ce lourd récipient, je réfléchi à comment lui expliquer la manière de mettre à part son instinct ou, mieux de l'assimiler complètement en son être et de le soumettre à sa raison, à son lui « humain » ou du moins ce qu'il en restait car la raison n'est rien sans certains sentiments qui allait devenir difficiles pour cet homme.

« Maintenant ta soif est en partie apaisée, je sais, pas complètement mais cela ne sera jamais réellement le cas. Tu vas devoir comprendre et vivre avec ton instinct à présent. Pour cela, tu devras isoler tes sentiments, car chacun d'eux fait partie de cet instinct, et chacun d'eux peut te porter à des crises pouvant causer des pertes irréversible. Et c'est également valable pour les « bons » sentiments comme par exemple l'amour, et ce simplement car il mettront en avant d'autres sentiments comme l'envie, la jalousie, et que un moment tu perdras le contrôle. Fait toi à l'idée qu'à dater de se jour tu ne devra plus rien éprouver et ça ne sera pas facile mais tu devras mettre de la distance entre toi et ceux qui provoquent chez toi des sentiments, aussi agréables soient-ils et ce pour leurs bien. A présent je te demanderai d'observer cet humain par terre, ce moldu. Essaye de ne plus éprouver d'envie pour son sang, je ne te détacherai pas car si tu en as la possibilité tu le mordras, je le sais. Ta rééducation sera longue. »
Revenir en haut Aller en bas
Akshay Lecter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Akshay Lecter, Sam 7 Fév - 14:03


[Dsl d'avoir été aussi long, j'ai fais pas mal de rp en ce moment...]

Azrael revenait, il le sentait et il était accompagné d'une humain... Mais en dehors des deux individus il sentait une autre odeur celle du sang humain! Mais pas celui de celui qui accompagnait son créateur. Akshay fronça les surcils et se demanda ce qu'il allait se passer. Qu'allait-il lui demander? A quel exercice devrait-il se soumettre? Azrael arriva enfin dans son champ de vision dans la grotte. Il tenait l'homme par la cheville grâce à sa baguette et d'une autre main du sang humain dans une jarre. Akshay s'attacha tout de suite à l'homme. Il ne bougeait plus, tous les muscles de son corp étaient tendus. Le prédateur guettait sa proie sans défence. Sa gorge le brûla férocement. Son esprit était embrumé par la soif. Ses yeux étaient rouges vifs, sauvages, assoifés... Au moment même où ses muscles se détendaient comme des ressorts puissants, Azrael lui lança un sort de pétrification. Akshay l'évita avec adresse, mais un second sort le toucha lorsqu'il s'apprêtait à mordre la jugulaire de l'homme de ses deux canines venimeuses.

Il perdit tout contrôle de son corp et resta figé, bien qu'encore conscient. Une haine incroyable monta en lui surpassant la soif dévorante qu'il ressentait quelques secondes plus tôt.

« Je suis navré mon ami, je me suis vu dans l'obligation de t'immobiliser afin de garder ce mendiant en vie car il nous servira plus tard. Pour satisfaire ta soif j'ai tout de même apporté quelque chose pouvant la calmer, du sang humain mais tu ne seras pas celui qui se salira les mains. Je connais ton état et je sais que seul se sang peut te satisfaire et je sais également que cela est interdit mais comme tu le remarqueras toi même par la suite, personne dans cette société ne nous désire réellement donc... Pourquoi s'en tenir à leur lois? Toutefois, tu ne peux te salir les mains pour l'instant, ce choix doit être un choix fait par ta raison s'il est fait et non par ton instinct. C'est pourquoi tu ne pourras boire que de ce sang pour le moment. »

Akshay était empli d'une rage intense, il voulait le tuer, lui arracher les membres un par un pour l'avoir empêcher de se nourrir, de tuer, de plonger ses dents et d'aspirer le sang chaud de cet homme et sa vie du même coup. Puis le vampire passa les minnutes suivantse à l'attacher solidement aux parois de la grotte. Akshay était entravé, immobilisé, ses moyens lui avaient été otés. Puis lorsqu'il fut sûr qu'il était bien attacher, il annula le sort de prétrification. Akshay pouvait simplement bouger sa tête. Ses muscles se tendirent à leur maximum et d'une décharge impressionante de force il tenta de se libérer. Un craquement sonore répondit à ses gestes, mais rien ne bougea. L'autre vamprie savait ce qu'il faisait. Akshay lui jetta un regard vénimeux et feula. Dans un grognement de colère et de frustration il demanda:

-Pourquoi?!

Le vampire s'approcha de lui la jarre à la main. Il n'avait pas une posture offensive, mais plutôt... rassurante. Akshay se détendit instinctivement, bien que ses émotions terribles lui crièrent de l'attaquer. Il se tint tranquille, de tout manière il savait qu'il ne pouvait strictement rien faire pour lui nuire dans la situation où il était. Azrael lui porta la jarre à la bouche. L'odeur emplit ses narines et embruma son cerveau. Les langues de feu se réveillèrent de nouveau dans sa gorge. Le sang commença à couler dans sa gorge, apaisant sa soif peu à peu, il en voulait plus, toujours plus. Il aspirait goulument, vidant finalement la jarre. Son esprit était maintenant clair et il afficha un visage imapassible. Son esprit cicilisé reprit le dessus. Il fit un rapide calcul, ayant un sens aiguisé de l'observation à présent, il savsait qu'il venait d'avaler environ six litres de sang, un être humain en contenait envirion cinq... Ses traits se durcirent. Il était vraiment devenu un monstre. Un monstre horrible qui devait se nourrir de sang humain et qui avait toutes les difficultés du monde à se contrôler. C'est alors qu'Azrael déclara:

« Maintenant ta soif est en partie apaisée, je sais, pas complètement mais cela ne sera jamais réellement le cas. Tu vas devoir comprendre et vivre avec ton instinct à présent. Pour cela, tu devras isoler tes sentiments, car chacun d'eux fait partie de cet instinct, et chacun d'eux peut te porter à des crises pouvant causer des pertes irréversible. Et c'est également valable pour les « bons » sentiments comme par exemple l'amour, et ce simplement car il mettront en avant d'autres sentiments comme l'envie, la jalousie, et que un moment tu perdras le contrôle. Fait toi à l'idée qu'à dater de se jour tu ne devra plus rien éprouver et ça ne sera pas facile mais tu devras mettre de la distance entre toi et ceux qui provoquent chez toi des sentiments, aussi agréables soient-ils et ce pour leurs bien. A présent je te demanderai d'observer cet humain par terre, ce moldu. Essaye de ne plus éprouver d'envie pour son sang, je ne te détacherai pas car si tu en as la possibilité tu le mordras, je le sais. Ta rééducation sera longue. »

Akshay s'attacha à une partie de ce qu'il venait d'entendre: Ne plus ressentir de sentiments? Impossible! Jamais il n'abandonnerai ce côté humain qu'il lui restait, il était un monstre, sans doute avait-il déjà perdu son âme... Mais jamais il ne voudrait perdre l'esprit. Sa capacité à ressentir des émotions le rendait plus humain. Il n'abandonnerai pas ce côté là, evidemment il savsait qu'il allait devoir apprendre à les contrôler beaucoup mieux que ça... Il voulait vivre avec les humains comme avant. Il avait pris sa décision inconsciamment d'abord, dès le moment même où il avait réaliser ce qu'il était, mais maintenant il en était conscient et c'est ce qu'il voulait. Il ferait tout pour que personne ne sache ce qu'il était devenu et il ferait tout pour ne pas être un danger pour eux...

Il regarda son créateur. Il avait fait de lui un monstre mais... en même temps ne l'avait-il pas sauver? Ce soir là aurait-il survécu sans son.. intervention? Y aurait-il eu quelqu'un pour lui porter secours? Il ne le savait pas et ne le saurait sans doute jamais. Il décida alors qu'il ne s'en prendrait pas à lui... pour cette raison en tout cas. Mais il savait qu'au fond de lui, il garderait à jamais la rancoeur, le frustration d'avoir perdu sa vie, qu'on lui ait volé sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Evan, Lun 6 Avr - 11:17


[HJ : Ce rp fait suite à mon dernier chez Emy. Autorisation de Bambou pour « défoncer » une partie du bar des 3 balais, et prendre ce que je veux. Atana, je pense que ton rp privé est mort depuis le temps, donc j'ai posté ici...]

Evan était toujours au milieu de la rue principale de Pré-au-Lard, sa main droite en sang. Il comptait partir dans les hauteurs, mais sa rage étant très grande, il souhaitait avoir quelque chose pour se calmer. C’est alors qu’il se souvint que le bar des 3 balais n’était pas loin. Certes, à cette heure il serait fermé, mais ça ne serait pas un problème pour lui. Il avait toujours les joues humidifiées par ses larmes de colère. Il n’en voulait pas à Emy, il s’en voulait à lui. Il considérait que tout était de sa faute, une seule journée avait suffi à faire effondré en poussière un rêve de marbre et de douceur. Il avançait lentement dans la rue plongée sous la pénombre du ciel endormis. La silhouette du bar se dessinait petit à petit à ses yeux cherchant le réconfort et la quiétude qu’ils avaient perdus. La nuit posait son voile sombre sur son cœur déchiré. Il fit arrêter l’écoulement de sang de sa main avec un sortilège, mais il garda la douleur de ses os brisés. C’était son châtiment, pour avoir laissé s’enfuir ce qu’il avait tant recherché. Il était responsable, il s’en voudrait longtemps, il espérait seulement au fond de lui que sa tristesse finirait un jour, si le jour ne voulait pas voir sa fin…

Quand il arriva devant le bar, celui était fermé comme il s’y attendait à cette heure tardive. Aucune lumière à l’intérieur et pas un sorcier visible à l’horizon. Il s’approcha de la porte qui semblait assez solide tout de même. Il lança un « assurdiato » dessus pour atténuer les bruits de coups qu’elle allait subir. Ne pouvant pas encore lancé de sorts offensif « pensé pour le Club de Duel… », il décida qu’après avoir joué des mains sur les cailloux de l’allée principale, il allait voir s’il maîtrisait également son jeu de jambes. Il commença par donner trois violents coups de pied proches de la serrure. La porte trembla à chaque fois, mais refusa de céder si facilement. Il s’acharna alors à donner plusieurs coups d’épaules, mais il arrêta lorsqu’il eut mal. A force de persévérance et, après plusieurs minutes de violent coups dans la porte, celle-ci fini par céder sous un cri de silence. Deux morceaux de bois assez épais volèrent dans la pièce principale.

Evan se glissa rapidement dans l’ouverture et repoussa la porte derrière lui. La luminosité de la salle principale était en grande partie faite par les rayons de la lune qui traversaient les fenêtres du bar. Il savait que certaines bouteilles étaient sous cadenas et il n’avait pas envie de tout casser non plus, aussi se décida-t-il d’aller trouver la source même, la réserve où était entreposée l’alcool fort. Il n’eut pas longtemps à chercher pour mettre la main sur un carton de whisky pur feu. C’était comme un soulagement pour lui, un sourire se dessinant sur son visage à la vu des bouteilles au liquide ambrée. Un « Accio carton » plus tard, il put fait lévité les bouteilles jusqu’à lui. Le carton en contenait six, pour son plus grand plaisir. Il alla s’asseoir à la table la plus proche, puis sorti une bouteille avec sa main gauche qu’il dévissa aussitôt. Il avala plusieurs grandes gorgées d’affiler, puis reposa la bouteille dans un soupir de soulagement. Il versa quelques gouttes sur sa main blessée et sa chair dépassant, pour le simple plaisir de retenir un cri de douleur sous un gémissement certain.

Il se releva après une dernière gorgée, il remit la bouteille dans le carton. Il repartit en direction de la sortie, faisant léviter l’enclos au breuvage magique derrière lui (le carton en somme). Il tira la porte de façon à ce que ça se voit le moins possible, même s’il connaissait la propriétaire et qu’il avait agi sous le coup d’une grande colère, il s’en voulait quand même un peu d’avoir fracturé le bar de Bambou. Soit, l’heure n’était pas aux regrets, mais à son sombre présent qui se dessinait un peu plus au fil des minutes qui s’écoulaient sur l’échelle intarissable du temps. Il alla, une fois sortie du bar, en direction de la forêt qui longeait le petit village endormis. Il savait qu’une grotte se situait dans les hauteurs et, c’est là-haut qu’il avait décidé qu’il s’exilerait le temps qu’il faudra. Peut-être le reste de son temps. Le visage d’Emy ne cessait jamais de traverser son esprit et son cœur, renvoyant du chagrin dans son être. Avec l’alcool, il espérait oublié cette sombre journée, oublié même qu’il existe si possible. Il avait détruit la seule chose qui comptait en son cœur, la prunelle de ses yeux…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Funestar
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


aaaaaa

Message par : Funestar, Jeu 30 Avr - 23:06


.
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Zhadrryen Black, Mar 12 Mai - 16:26


Par une nuit venteuse, un homme marchait d'un pas rapide en direction de la grotte du coté de pré au lard. La nuit était chargé de nuage et on ne voyait pas à cinquante mètres, mais l'homme savait où il allait. On aurait pu le prendre pour un mangemort avec sa cape sur ses épaules, mais si on pouvait distinguer son visage on remarquait qu'il ne portait pas de masque. Le visage de l'homme en question avait l'air plutôt contrarié. Il avait reçu un rapport faisant état d'activités soupçonneuses du coté de la grotte. Adreas avait décidé d'envoyer quelqu'un d'expérimenter sur les lieux afin de vérifier les informations reçus.

Zhadrryen, car ce fut lui qui fut désigné par Adreas pour aller vérifier, marchait rapidement, il ne voulait pas rester trop longtemps dans les parages. Une attaque pouvait survenir à n'importe quel moment, surtout la nuit avec les mangemorts qui trainaient généralement un peu partout et à n'importe quelle heure de la nuit.

Zhadrryen aperçut au loin la grotte en question, le soleil commençait à se lever, il devait être 6 heures du matin. Zhadrryen accéléra l'allure sur encore une centaine de mètres puis ralentit afin de marcher au pas. Il sortit sa baguette de sous sa cape et la tient prête à l'action. Il approcha de plus en plus doucement de l'entrée de la grotte.

* Pas le moindre mouvement, faut vraiment que ça soit tomber sur moi cette histoire là, alors que d'autres sont entrain de s'amuser moi je me retrouve à fouiller une grotte. *

Zhadrryen entra dans la grotte et remarqua qu'il n'y avait pas assez de lumière pour voir à l'intérieur et inspecter la grotte en question. Zhadrryen dressa sa baguette à la verticale et prononça :


- Lumos.


Une lueur verte apparut à la pointe de la baguette de Zhadrryen. La lumière se propagea lentement dans la grotte, Zhadrryen pouvait maintenant discerner les contours de la grotte. Il avança prudement, toujours en alerte. Au moindre bruit, Zhadrryen était prêt à intervenir. Il remarqua quelques traces d'anciens feu, des vieux repas laissés là à l'abandon. Rien de vraiment pertinent pour Zhadrryen. Certains élèves avaient du réussir à faire le mur et c'était certainement retrouvé à cet endroit pour se raconter des histoires d'horreurs.

Zhadrryen sortit de la grotte, il allait commençer à transplaner quand un doute lui vint à l'esprit. Il avait fouillé la grotte mais il n'avait pas fait le tour de la montagne qui protégeait la grotte. Zhadrryen mit fin à son enchantement :


- Nox.

Puis commença à faire le tour coté sud de la montagne. Une heure plus tard, Zhadrryen se retrouva au même endroit. Il n'avait rien remarqué de suspect. Avant de partir il décida d'aller faire un tour en haut de la montagne histoire d'avoir fait son boulot jusqu'au bout. Zhadrryen rangea sa baguette dans sa cape et commença à escalader la montagne à la force de ses bras et de ses jambes. Il était arrivé à la moitié du chemin quand sa main attrapa une pierre qui se délogea, au même moment le pied de Zhadrryen glissa de son point d'appui et se retrouva dans le vide. Zhadrryen força sur sa main encore ne prise et son pied pour rester en équilibre. Il réussit à rétablir la situation.

* Ouf il était moins une, je crois que si j'étais tombé de cette hauteur, il aurait fallu une petite cuillère pour me ramener à Mione. Bon allez continuons, on y est presque. *

Zhadrryen reprit son ascension sur les sommets de la montagne. Il s'arrêta une petite seconde pour souffler. Il aurait pu transplaner directement sur le sommet, mais au moins escalader le maintenait en forme. Zhadrryen repartit de plus belle. Il ne lui restait plus qu'un quart du chemin quand sa main trouva une faille dans la roche. Zhadrryen s'y aggripa et s'en servit d'appui. Il lahca la paroi quand il sentit une légère piqûre au niveau de ses doigts. Il n'y prêta pas attention, quoi qu'il aurait dû, il venait de se faire mordre par une vipère. Zhadrrryen sentit son cerveau commençait à fonctionner au ralenti, puis ses membres devenir de plus en plus difficile à mouvoir. L'inconscience commença à submerger Zhadrryen. Il se sentit partir en arrière. Ses dernières pensées allèrent à Mione et au fabuleux moment qu'il avait passé ensemble et ceux qu'ils auraient pu vivre si Zhadrryen n'avait pas été aussi stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Peyton, Mar 12 Mai - 20:35


Pré-au-Lard. Endroit qui pouvait s'avérer sympathique... ou non. Tout dépendait du lieu où l'on voulait se rendre et dans quel but. En ce qui concernait Peyton, ce jour là, c'était plutôt dans le but de se détendre... après avoir passer l'après-midi ensoleillée Argan, son supérieur de boutique et plus depuis peu. Ils s'étaient promenés dans les espaces verts près de la petite ville et avaient passé un agréable moment, discutant de tout et de rien, sauf du boulot bien entendu. Les après-midi comme ceux là passaient toujours vite et la nuit était alors tombée... Argan avait regagné son logis alors que Peyton avait décidé de rester un peu afin d'observer les étoiles malheureusement pour elle, un vent était tombé sur Pré-au-Lard si bien qu'elle n'avait pas pu observer... Cet évènement n'avait pas gâché sa journée mais elle aurait bien aimer la finir en beauté par une observation astronomique.

Néanmoins, Peyton n'aurait pu se résigner à rentrer à Londres sans avoir passé un moment seule, à méditer... chose qu'elle faisait pratiquement tous les soirs depuis plusieurs mois. Ceci lui permettait de faire le point sur elle-même, savoir concrètement ce qu'elle faisait, pourquoi et dans quel but. Ce soir là, elle réfléchissait sur Argan et elle se disait que c'était l'une des plus belles choses qui lui soit arriver ces derniers temps. Entre déceptions, tourments, départs et surprises, elle avait vécu des moments douloureux qui étaient alors révolus.

La jeune fille rentra dans la grotte, tout en restant près de la sortie et se posa sur une pierre. A cause des nuages, la lueur de la lune ne pouvait l'éclairer et elle du se contenter du noir. Posant son sac sur les genoux, elle ne put s'empêcher de l'ouvrir... Souriant, elle remarqua une cigarette que lui avait laisser Argan. A l'origine, ce n'était pas dans ses habitudes de fumer mais depuis qu'elle côtoyait le gérant de la boutique, ceci lui arrivait de temps en temps.. Peyton prit la cigarette entre ses doigts et l'observa avant de la replacer dans une petite poche intérieure pour la rendre plus tard à son chef car elle ne fumait jamais seule.

Un simple bruit la tira soudainement de ses pensées... le bruit d'une chute, de quelque chose qui tombait du ciel.... Peyton n'eut que le temps de se lever, de faire un pas en dehors de la grotte... de sortir sa baguette et de prononcer distinctement haut et fort :


- Arresto Momentum!

L'homme - puisque s'en était un - tomba alors silencieusement sur une parcelle d'herbe après avoir ralentit d'une chute qui aurait pu être mortelle...

- Hé ben mon vieux... souffla Peyton.

Doucement, elle examina le corps. Heureusement pour elle, il était tombé sur le dos, ce qui lui permettait de ne pas être obligé de le déplacer, chose déconseillée après une telle chute. Ses yeux s'écarquillèrent alors soudainement alors qu'elle reconnut l'homme... Elle ne l'avait vu qu'une seule fois mais connaissait suffisamment bien sa compagne pour savoir de qui il s'agissait...


- Zhadrryen Black... ici... et dans un sale état...

Son visage était légèrement pâle mais ce n'était pas ce qui inquiétait le plus la jeune femme. Son corps tremblaient et étaient soumis à de faibles spasmes mais spasmes quand même. A gestes précis et rapides, elle examina rapidement l'ex chef des aurors... les contractions musculaires avaient lieu surtout au niveau de sa main droite. L'observant sous toute les coutures, Peyton remarqua après quelques secondes une petites entailles très fine sur un des doigts de l'auror...

- Curo As Venenum! sans réfléchir plus longtemps, elle avait pointé sa baguette sur le doigt de la victime afin que le poison cesse de se propager dans tout le corps.

Zhadrryen semblait alors dans un état un peu moins grave et son corps réagissait moins au poison. Peyton se dit qu'elle avait de la chance de connaître un excellent infirmier qui lui avait donné quelque conseil... elle espérait qu'il puisse ouvrir les yeux, afin de lui ordonner de rester conscient. Mais le temps passait, elle ne savait pas exactement ce qu'avait l'auror. Peut-être était-ce plus grave que cela en avait l'air, elle ne pouvait se permettre de faire un faux pas. Qu'allait-elle faire alors? Aller à St Mangouste? Pour se faire prendre? Non. Elle ne pouvait pas. L'Ordre était hors la loi, il fallait être discret.

- C'est Mione qui va être contente...
murmura-t-elle pour elle même, sans vraiment se rendre compte qu'elle parlait à voix haute. J'ai 20 minutes... après... ça va devenir chaud patate...
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Zhadrryen Black, Mer 13 Mai - 10:50


Zhadrryen tombait de plus en plus jusqu'au moment où sa chute fut ralenti par une âme bienveillante. Zhadrryen atterrit sur le sol calmement. Mais il était toujours dans un état de somnolence. La personne, qui sauva Zhadrryen, appliqua un second sortilège sur Zhadrryen. Ce dernier se détentit pratiquement aussitôt. Il commença à émerger mais ne parvint pas à se reveiller complétement. Il entendit très lointain :

- C'est mione.... J'ai 20 minutes .... Patates.


Zhadrryen ne comprenait plus rien, son esprit fonctionnait au ralenti. Par contre le nom de Mione lui revint en mémoire, si il pouvait associé le nom de Mione à un visage c'est qu'il n'était pas encore mort. Alors il dit dans un murmure :

- Mione ... c'est toi... je suis ... content .... que tu .... sois ... là.

La gorge de Zhadrryen était vraiment séche, il devait être un peu déshydrater à cause du venin qui avait parcouru son corps. Zhadrryen commençait à reprendre connaissance mais ce n'était pas encore flagrant.

* Mais qu'est ce qui m'arrive, où suis je? où est le haut du bas? mer*e réagit sinon ça peut mal se finir. C'est vraiment pas bon d'être dans cet état là. faut vraiment que je fasse plus attention. *
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Peyton, Mer 13 Mai - 16:24


- Mione ... c'est toi... je suis ... content .... que tu .... sois ... là.

- C'est pas Mione abrutit, et j'aurai peut-être préféré d'ailleurs... Reste éveillé, j'voudrais pas qu'il t'arrive une bricole trop importante quand même... MITUS! Son elfe apparu quelques secondes plus tard à ses côtés. Ramène nous à la maison s'il te plait...

Les deux sorciers et l'elfe disparurent alors de la grotte et se dirigèrent en direction de Londres, chez Peyton. La ville était silencieuse à cette heure avancée de la nuit et la jeune femme n'en fut pas mécontente, le bruit pouvant attirer de drôle de gens. Arrivée chez elle, elle soutint Zhad en le portant à moitié mais son petit corps de bonne femme ne lui permettait pas de le soutenir durant des kilomètres. Pliée en deux, elle fut contente de trouver son canapé où elle déposa l'auror le plus doucement possible. L'allongeant sur le sofa, elle ordonna à son elfe d'aller chercher un remède au Quartier Général et de prévenir Mione s'il la trouvait. Elle griffonna rapidement sur un parchemin à l'aide d'une plume usagée un petit mot pour cette dernière :
~~


Zhadrryen est chez moi... Viens au plus vite,
Winnie.

~~

Normalement, ceci devait suffire. Winnie était depuis peu un surnom
stupide que Peyton avait eut, depuis que l'Ordre était hors la loi, ils ne pouvaient se permettre de signer par leurs vrais noms. Elle eut à peine le temps d'aller chercher un peu d'eau et un gant de toilette à appliquer sur le front de Zhad que son elfe revenait de Loustry.


- Le message est passé.


Mitus ne parlait pas souvent, mais la plupart du temps, Peyton comprenait tout ce qu'il voulait dire. Par exemple, elle comprit alors que Mione n'était pas au QG mais que le message lui serait transmis le plus tôt possible. S'emparant de l'antidote posé sur la table de salon le plus rapidement possible, la jeune femme essaya de ne pas paniquer. Regardant sa montre une dernière fois, elle souffla un bon coup.

- 5 Minutes. Courage ma belle. Toi aussi courage, ajouta-t-elle à Zhad, qui en avait surement plus besoin qu'elle.

Elle n'avait pas horreur des seringues, elle en avait la phobie. Ce qui était bien pire. Peyton ferma les yeux l'espace de quelques secondes avant de prendre le bras de Zhaddrryen et de lui injecter le produit. Durant la seconde suivante, elle fut dans un état semblable à celui de l'auror. Elle aurait voulu pleurer, partir en courant, ne plus rien voir... mais Peyton y arriva. Une fois l'acte fait, les mains tremblantes, elle sourit en se disant que finalement, ce n'était pas si terrible mais qu'il fallait y arriver. Dégoutée, elle jeta le déchet à son elfe qui s'en occupa, elle ne préféra même plus imaginer la scène.

- Reste allongé, j'ai prévenu Mione.

Peyton se dirigea alors vers la cuisine ou elle prit le pichet d'eau et deux verres avant de revenir dans le salon.
Durant sa courte pose, elle se demanda pourquoi l'auror était-il allé dans la grotte de Pré-au-Lard et pourquoi y faire... elle savait que depuis peu, le village était surveillé par les aurors et elle se demandait si ceci avait un rapport.

- Bois un coup et si ça va pas, tu le dis... même si j'ai horreur de tout ça, je ferai avec.

"ça" bien sûr, voulait dire la médecine... Depuis toute petite, elle en avait une sainte horreur, c'était peut-être stupide mais elle ne supportait pas les piqures, les coupures, et tout le reste. Elle posa le plateau sur la table de salon avant de servir un verre à Zhadrryen, bien rempli, de lui tendre, et de s'en servir un. En temps normal, elle aurait prit un bon petit cul sec à la Vodka mais depuis peu, elle avait décidé de rester raisonnable... donc elle s'arrêta à l'eau.

[ce RP se continue à Londres, vous pouvez poster à la suite!]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 47
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Mangemort 47, Sam 19 Sep - 16:50


[PV Emric]

Pour des raisons qui n’appartenaient qu’à lui et ne concernaient personne d’autre, Mangemort 47, un léger sourire qui ressemblait en fait plus à un rictus qu'à autre chose flottant sur ses lèvres, sous son masque, déambulait sur un étroit sentier de graviers et de rocailles qui surplombait un ravin boisé où poussaient de hauts pins. L’été n’était pas encore terminé et cela se sentait bien : malgré l’heure très avancée la température restait correcte, un léger vent faisait tanguer les grands conifères qui se balançaient dans un concert de grincement. A part le bruissement de ces arbres, aucun bruit ne troublait le silence paisible, quoiqu’un peu inquiétant, qui régnait ici…

Matricule 47 marcha encore quelques pas avant de se stopper net. Il s’assit un instant sur un gros rocher qui obstruait une partie du chemin pour souffler deux secondes : la route montait et descendait, et emprunter cette voie déjà difficile de jour pendant la nuit n’avait rien de très reposant. Extirpant de sa poche une petite fiole remplie d’un liquide rouge, typique de la potion revigorante améliorée qu’il fabriquait si bien, il leva les yeux vers le fascinant et étrange cercle argenté qui brillait dans le cieux. C’était la pleine lune ce soir, et le satelitte était magnifique. Il serrait sa baguette de cristal dans sa main gauche, mais en réalité, il n’en avait pas besoin : la lune illuminait les alentours, et la lumière qu’elle dégageait suffisait à 47. Il avait donc décidé d'épargner sa salive et s'était abstenu de lancer un quelconque sort pour éclairer sa route.

S’arrachant à la contemplation du corps céleste, le Mangemort posa sa baguette, dévissa le bouchon du petit récipient de verre et en vida le contenu en deux longues gorgées. Rassassié il se remit debout, rangea la fiole, empoigna sa baguette magique et se remit en route : il était encore loin de l’endroit qu’il voulait atteindre et il n’avait pas l’intention de perdre plus de temps à se reposer.

Une bourse en peau de dragon se balottaient d’un côté et de l’endroit au rythme de ses pas, produisant un tintement agréable et rassurant, indiquant qu’elle était pleine de gallions. Pour l’instant, la soirée se déroulait pour le mieux et selon ses projets. Si tout continuait à fonctionner de la sorte, il aurait gagné une très jolie somme sans trop d'efforts... Pour certains villageois par contre, les lendemains risquaient d'être difficiles... Pour ceux à qui ils restaient encore un lendemain bien sûr... Pourtant, toutes ses réussites ne le comblaient pas totalement. Il avait un très mauvais présentiment. Un soucis dont il ne parvenait à identifier l’origine lui occupait l’esprit sans qu’il puisse s’en débarrasser, et il ne cessait de se retourner et de scruter d’un air inquiêt les bois obscurs sans vraiment savoir pour quelle raison. Plusieurs fois, il crut voir un mouvement au loin, ou entendre un craquement.

Il secoua la tête, se murmurant pour lui-même :

-Ressaisis toi bon sang !

De toute façon, même si ces bruits et visions n’étaient pas que des hallucinations dues au manque de sommeil, il ne courrait aucun risque. Un animal ne pouvait rien contre un Mage Noir décidé, et si c’était un être humain ou une créature intelligente… Tant pis pour lui…

Sa potion commençait à faire effet, il se sentait bien plus vif, et il augmenta l’allure. La grotte où il se rendait serrait bientôt en vue, et rien, apparemment ne pourrait plus l'empêcher de mener sa petite expédition à bien…
Revenir en haut Aller en bas
James Revanor
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : James Revanor, Dim 20 Sep - 13:14


Nom de nom !! Pourquoi maintenant ? Alors que loin au-dessus de sa tête une bulle d’argent illuminé et le ciel et la terre, Emric se saisit le visage de ses deux mains. Tout autour de lui semblait rire de cette scène. L’herbe sur laquelle il était semblait se tordre de rire, tandis que le vent soupirait de voir une chose si niaise. Les arbres et arbustes, eux, semblaient applaudir de leurs branches multiples comme si ce n’était qu’une représentation théâtrale. Pourtant, Emric, lui, souffrait de mille morts et hurlait de façon peu mélodieuse tandis qu’il courba devant la douleur qui fit de lui un de ses esclaves. Un genou a terre, les pupilles du garçon s’humidifièrent et se fendirent tandis que prunelle qui l’enlaçait jauni sous l’effort de ne tomber dans le néant infernal de l’inconscience.
Il vit ses ongles poussés tandis que ses poils subirent les effets d’un engrais lunaire et poussèrent sans limite jusqu'à recouvrer ce corps nu de longs poils d’un jaune soyeux. Le regard de ce corps mutilé par la mutation se tourna de lui-même et observa le garçon avant qu’un rictus ne se dessine sur les lèvres noires de la bête et cette dernière s’élança dans la nuit blanche. Emric se mit à courir derrière cet animal puissant qui n’engendrait que le mal mais le chef des aurors n’en avait que faire, qu’il soit ou non pour cette horreur de la nature, cela ne changerait au fait que c’était lui l’intrus ce soir. Effectivement et cette prise en conscience fit se stopper net le garçon tandis qu’un sourire se dessina sur ses lèvres. Il n’était pas réel, lui n’était que le peu de raison qui restait à la bête. Tandis que cette pensée disparut dans les profondeurs célestes, lui-même s’effaça de la réalité et la bête devint bête.

Ses puissants membres projetaient cette immense carcasse dans les ténèbres des bois tandis qu’a chaque contact avec la terre, ses pattes qui caressaient le sol avec tendresse chassaient les feuilles et brindilles détachés de leur support qui s’envolèrent dans le sillage de l’animal tandis que celui ci filait à toute allure, les naseaux dilatés, a la recherche d’une proie. Son instinct animal ne lui dit pas depuis combien de temps il courrait, mais étant une bête issue de la nature et des ténèbres, la fatigue ne se fit pas ressentir malgré les kilomètres qui filaient sous sa puissante course dans l’obscurité fournie par les bois. Il s’approchait a grand pas de la ville, sa langue sortit battant sa joue poilue au rythme imposé par sa course quand il se stoppa net sans prévenir. Posant son imposant postérieur sur un souris qui eut le malheurs de passer par-là et dont le bruit de ses os qui craquent et le sang qui gicle fit saliver la bête, cette dernière leva son museau au-dessus de sa tête et huma l’air avec délice. Une proie… une proie a l’odeur si attirante se trouvait dans les parages et bientôt, elle se trouverait dans la gueule de la bête. Se fiant à ses instincts de chasseur, l’animal se remit en marche en faisant le moins de bruit possible malgré sa taille qui, malgré son bon vouloir, faisait craquer une ou deux branches quand enfin il eut la victime dans sa ligne de mire. Celle ci était assit sur un rocher et semblait se désaltérer en portant à sa bouche une fiole. Tapis dans l’ombre, l’animal ne bougeait plus tandis que ses yeux couleur ambres fixaient avec intensité le garçon. Ce dernier devait se douter d’une présence car il jeta un coup d’œil dans les environs avant de se décider de se remettre en marche en direction du sommet du flanc sur lequel ils étaient tous deux. L’animal le suivit puis, sans prévenir, fit un bond en direction de sa proie. Ses pattes bondirent au-dessus du sol, rentrèrent en contact sur le chemin et rebondirent de nouveau sur la victime. Sa puissante patte avant gauche fendit l’air en direction de l’ennemi et…


Pile : Toucha le garçon avec force, faisant gicler du sang, preuve qu’il était touché mais ce dernier, prompt au combat, se saisi de sa baguette et lança un sort inconnu qui toucha de plein fouet l’animal qui revenait à la charge. Ce dernier s’enfuie sous le coup de la surprise.

Face : Loupa sa cible et retourna se dissimuler dans les bois afin de préparer une nouvelle charge.


[Baclé =/]


Dernière édition par Emric Grimwig le Dim 20 Sep - 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Maître de jeu, Dim 20 Sep - 13:14


Le membre 'Emric Grimwig' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 47
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Mangemort 47, Dim 20 Sep - 16:34


Au mesure qu’il approchait de la Grotte, l’immense roc qui abritait la caverne apparaissait de plus en plus nettement au jeune Mangemort. Il distinguait à présent les contours de l’anfractuosité, qui marquait l’entrée de cette cachette providentielle…

Pourtant, plus il avançait, plus cette drôle de préssentiment, cette sensation désagréable qui était apparue un peu plus tôt, croissait en lui. Il avait l’impression d’entendre de plus en plus de bruits suspects, de craquements et d’autres bruissements étranges, et il ne cessait de se retourner toutes les deux secondes, tentant de distinguer quelque chose dans la pénombre, ce qui ralentissait considérablement sa marche.

Alors qu’il reprenait, décidé à parcourir les quelques mètres qui lui restait sans s’arrêter brusquement pour scruter les profondeurs obscures des bois d’un air suspicieux, l’obstacle, l’imprévu qu’il craignait de voir surgir de puis qu’il avait mis en place son petit projet, se manifesta avec une soudaineté et une brutalité inouïe.

Quelque chose d’énorme et de sombre, un monstre bien plus grand, plus puissant et plus imposant que lui surgit d’entre les troncs de deux conifères, dans un grondement assourdissant qui déchira le silence de la nuit. Mangemort 47 fut tellement effrayé et surprit par cette apparition cauchemardesque, qu’il resta pétrifié, tétanisé et ne fit pas un mouvement pour se défendre… Une des lourdes pattes velues de la bête fendit l’air, bien trop rapidement pour qu’il puisse l’esquiver, le frappant à l’épaule avec une force incroyable et le saississant en même temps, l’empêchant de bouger. Le monstre approcha sa gueule hérissé de dents et dégoulinante de bave, et le mordit. La puissance du coup lui avait déjà brisé la clavicule, mais la souffrance qui suivit fut bien plus atroce encore. Il sentit les longs crocs, hérissés comme des courtes dagues, s’enfoncer prondément dans sa chair, déchirant vaisseaux sanguins, nerfs et ligaments. Les traits du visage du jeune homme se tordirent, et il ne put retenir un cri de douleur.

Il fut projeté par le loup-garou avec violence, quelques mètres en contrebas, dans un cliquetement presque moqueur que produisit sa bourse tandis que l’intégralité de son contenu se répandait sur le sol, laissant une traînée de grosses pièces d’or sur le chemin. il reprit brusquement le contrôle de lui-même, la douleur l’avait probablement aidé à sortir de la torpeur terrorisée dans laquelle il se trouvait, et réagit presque aussitôt, sans perdre une seconde de plus. Il savait que sa vie était en danger, et qu’il n’avait pas une seconde à perdre s’il ne voulait pas servir de repas à la chose qui venait de l’agresser. Il se releva à peine, et dirigea sa baguette, qu’il avait gardé étroitement serrée dans sa main, même lorsqu’il avait été explusé un plus loin, et lança le premier sortilège qui lui vint à l’esprit. Un maléfice, de la magie noire bien plus offensive que défensive, destiné à faire mal à l’animal, à lui faire payer et à l’intimider.

Le trait lumineux toucha l’immense loup qui s’élançait à nouveau. Il ne lui causa peut être aucune douleur, amis en tout cas, la surprise le fit détaler… Il entendit la bête pousser un long hurlement alors qu'elle s'enfuyait.

Matricule 47 resta là un long moment, prostré, adossé à un rocher plat. Il contempla avec des yeux ronds, le regard vide de toute expression la blessure béante qu’il avait à l’épaule droite. L’étoffe de sa robe de Mangemort était déchirée et humide de son sang, qui s’écoulait rapidement, sombre et tiède. Il ne réalisa pas tout de suite les conséquences que cette rencontre malheureuse aurait pour lui, il ne comprennait pas vraiment que toute sa vie en serait affectée… Mais tout au fond de lui, il savait. Son sang, noble pur, issu d’une des plus puissantes et riches familles de sorcier dont la lignée remontait aux premiers instants du Moyen-Age, était souillé à tout jamais, par la maladie que le loup venait à l’instant de lui transmettre. Désormais, il était maudis, et plus jamais il ne trouverait la lune belle et fascinante…

Il se remit en tremblotant sur ses pieds, jeta autour de lui un dernier regard, comme s'il y avait encore quelque chose, à faire, à sauver... Sa vie d'être humain venait de se terminer... Une autre commençait à présent. Tenant vainement sa blessure comme s'il pourrait stopper l'hémorragie avec ses doigts, sans même penser à faire usage de la magie pour se soigner, il fit quelques pas en titubant... Il renonça à ramasser les gallions éparpillés autour de lui, se retourna sur lui-même et dans un craquement assourdissant, transplanna vers Hollow Bastion...
Revenir en haut Aller en bas
Venus Bellaqua
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Venus Bellaqua, Jeu 10 Déc - 13:23


[HRPG : Je me permet de poster vu qu'il n'y à plus de réponse depuis longtemps. RP libre à plusieurs personne , mais pas de mangemort, s'il vous plait !]

Venus c'était rendu dans la Grotte. Cette endroit ne convenait points à une jeune fille de la haute société, une vrai fille de conte, mais la Serdaigle était très intéresser par cette grotte et désirait vivement l'exploré. Perle s'amusait à sauté des stalagmites :


- Perle, tu va te faire mal ! lui dit Venus.

Le chaton s'arrêta, se rendant compte que sa maîtresse avait raison. Elles intéressa alors à un papillons qui virevoltais autours d'elle. Elle donna des coup de pattes furtifs vers le papillons, ne lui voulant aucun mal bien sur, juste pour jouer :

- Perle ! Tu est trop mignonne ! lui dit Venus dans un éclats de rire. Aller viens près de moi, mon cœur.

La chatte lassa s'échapper le papillons et couru en direction de la jeune fille. Venus regardais, à l'entré de la grotte, le paysage. Celui-ci dominait tout Poudlard et même au delà. La Serdaigle prit son animal favori dans le bras et la laissa lui mordiller la main, ses dents ne lui faisant pas mal. Plusieurs minute après, Perle sortie Venus de ses pensées. Elle avait sentis la présence d'une personne. Venus lui demanda, inquiète :

- Que ce passe-t-il, ma chérie ?

Le chaton miaula et la jeune fille comprit immédiatement que quelqu'un allait apparaitre. Elle se leva et Perle alla se cacher derrière ses jambes. La silhouette d'une personne se dessina devant elle, baguette à la main, mais Venus ne pu distingué s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, la pénombre enveloppant l'inconnu. La personne en question leva sa baguette doucement et la Serdaigle lança :


- Expeliarmus !

L'inconnu avança pour récupérer sa baguette. Venus dévisagea la personne, mais elle était toujours paré à contré une attaque...


Dernière édition par Venus Bellaqua le Jeu 10 Déc - 17:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 74
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : - Occlumencie


Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Mangemort 74, Jeu 10 Déc - 14:47


[ Tu disais pas de Mangemort ? D'accord. ]


++ 74 n'avait rien à faire de sa journée. Elle s'était rendue à Hollow Bastion afin d'y recueillir une éventuelle mission mais la Maîtresse n'avait rien à lui donner. Il fallait réunir le Conseil avant de prendre une décision sur un coup de tête. La Mangemorte était donc partie de la forteresse et avait eu subitement envie de se balader. Alors, elle transplana quelque part non loin de l'école de magie, où elle pourrait éventuellement s'amuser avec quelques élèves égarés.
++ La mage noire s'emmitoufla dans son ample cape noire et vérifia que son capuchon couvrait bien son visage masqué. Elle fit un pas et marcha le long d'une route abandonnée. En pleine journée, 74 risquait de se retrouver face à un habitant terrorisé mais cette balade en valait la peine. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était plus battue et sa baguette magique lui démangeait.
++ C'est alors qu'elle vit une entrée dans le roc, à quelques mètres plus loin d'elle. 74 croisa ses mains et s'y dirigea. Elle sentit une présence. Quelqu'un y était déjà. Mais la personne n'était pas seule : la Mangemorte entendit un chat miauler. Etait-ce un élève de Poudlard ? Elle le saurait bien assez tôt.
++ La mage fut accueillie par un Expelliarmus. Le sort frappa le vent à côté de sa tête. 74 haussa les sourcils et se retrouva face à une jeune élève et son chaton apeuré. Elle esquissa un sourire en les voyant et dégaina sa baguette.

- C'est comme ça que tu accueilles un visiteur ? Ce n'est pas très gentil. Incarcerem.

++ Des cordes jaillirent du néant et bâillonnèrent la jeune fille. 74 ne comptait pas lui faire du mal. Elle voulait juste s'amuser un peu, juste se rappeler qu'elle vivait et qu'elle voulait s'occuper.


- Tu as peur ? lui demanda 74. Il ne faut pas. Je ne te ferai aucun mal. Ou presque.

++ Elle s'approcha d'elle et tendit une main vers son visage. Les doigts glacés de la Mangemorte lui effleurèrent la joue et le menton... Que devait ressentir la jeune fille ? Sûrement une grande frayeur. 74 sourit. C'était ce que devait ressentir tout le monde lorsqu'un Mangemort faisait son apparition.



[ A toi... Amusons-nous ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Invité, Jeu 10 Déc - 18:16


Betty marchait à côté de ses nouvelles amies et aurors, Loreleï et Eden. Elle venait de finir sa formation avec Eden, et c’était la première mission que sa chef Morgane avait bien voulu lui confier. Donc pour Betty, c’était sa première patrouille, par conséquent elle était toute enjouée à se balader dans la montagne, à la recherche d’un moindre incident suspect.

En effet, quelques heures plutôt au QG des Aurors, on leur avait signalé un rapport d’incident au alentour de la grotte, voir dans la grotte elle-même.
Tout en discutant avec ses amies, et en montant la garde, elles arrivèrent devant cette énorme grotte. Betty n’y avait jamais été auparavant… L’aspect extérieur était d’ailleurs tout sauf accueillant. Les grosses pierres étaient d’un gris foncé, et donnaient l’impression qu’elles allaient s’écrouler sur les 3 jeunes filles.
Quand elles prêtèrent attention au bruit qui émanait de la grotte, les Aurors comprirent vite que ce qui se tramait à l’intérieur…Tendant l’oreille avec un peu plus d’attention, elles entendirent la voix d’un mangemort et s’engouffrèrent rapidement de la grotte.

L’intérieur de celle-ci était profondément lugubre. La faible lumière du jour éclairait quelques peu la grotte mais Betty pour mieux voir ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux prononça : Lumos !

Un mangemort que Betty n’avait jamais vu en raison de sa toute nouvelle arrivée dans le groupe des Aurors était en train de lancer un sort, Incarcerem à une jeune fille qui ne devait pas être plus âgée qu’une deuxième année.

Betty, Loreleï et Eden étaient alors cachées derrière un roc de pierre. Lorsqu’elle regardèrent avec plus d’attention la scène, Betty s’aperçut que la jeune prisonnière du mangemort n’était autre que Vénus, une jeune serdaigle avec qui elle avait discuté quelques semaines plus tôt…

Elles sortirent alors de leurs cachette, et Betty s’avança en lançant : « Finite Incantatem  » ce qui libéra la jeune fille de l‘emprise du mangemort.
Elle s’avança en courant vers Venus, tout en jetant : "Protego totalum !"

Betty et Vénus sortirent à reculons, le sort les empêchant de toutes attaques du mangemort, puis à la sortie de la grotte, Betty pris la main de Vénus et elles transplantèrent toutes deux, devant le parc de Poudlard.

Betty la ramena à pied, dans l’enceinte du château où Vénus serait enfin en sécurité.


(HRPG : avec accord de vénus pour la faire sortir).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une cachette appropriée [La Grotte]

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 19

 Une cachette appropriée [La Grotte]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.