AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Jeux et détente ~¤~ :: Discussions autour de la saga :: Les films
Page 1 sur 1
3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban
Vivi
avatar
FondatriceHarryPotter2005
Fondatrice
HarryPotter2005

3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Vivi, Mar 21 Oct - 23:14




Source : Wiki HP

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

Date de sortie en France : 2 juin 2004

Durée : 2h 22min

Réalisateur : Alfonso Cuarón
Avec : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Julie Christie, Robbie Coltrane, Michael Gambon, Richard Griffiths, Gary Oldman, Alan Rickman, Fiona Shaw, Maggie Smith, Timothy Spall, David Thewlis, Emma Thompson, David Bradley, Tom Felton, Pam Ferris, Dawn French, Robert Hardy, Julie Walters, Mark Williams

Synopsis : Sirius Black, un dangereux sorcier criminel, s'échappe de la sombre prison d'Azkaban avec un seul et unique but : retrouver Harry Potter, en troisième année à l'école de Poudlard. Selon la légende, Black aurait jadis livré les parents du jeune sorcier à leur assassin, Lord Voldemort, et serait maintenant déterminé à tuer Harry...

BANDE ANNONCE

Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Spencer McKane, Mar 12 Aoû - 17:58


THRID MOVIE

Bon ok, c’est vraiment celui là l’intru des films à mes yeux. Quand dans tous les autres les élèves portent leurs uniformes dans tout Poudlard, dans celui-ci Harry, Ron comme Hermione se ballade en jean et sweat-shirt. Le château est différent, Dumbledore est différent, etc. Un gros choc par rapport au livre en somme, et un film que je n’ai pas franchement apprécié regarder. C’est pour moi à partir de ce film-ci que les films se détachent vraiment des livres. Chris Columbus était meilleur adaptateur que ses successeurs ! Enfin bon, ce n’est pas non plus un horrible film à éviter à tout prix. C’est toujours Harry Potter, c’est toujours la première apparition de Sirius Black, c’est toujours un bout d’histoire sur les maraudeurs, c’est toujours la présence significative du Saule Cogneur. Mais c’est le film qui m’a le moins emporté. Alors que le livre m’a littéralement fasciné, pour l’histoire qu’il apporte.
Revenir en haut Aller en bas
Gregory Donovan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Gregory Donovan, Dim 14 Sep - 18:26


Il y a quelque chose que j'ai toujours voulus comprendre, Remus dit à Harry que avoir peur de la peur elle même est preuve de sagesse.
J'avoue ne pas avoir tout compris à celà, alors si quelqu'un peut éclairer ma lanterne!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Invité, Lun 15 Sep - 0:42


Hey, bonsoir Gregory,

Pour ce que j'ai compris, les Détraqueurs symbolisent la peur à l'état pur : ce sont eux qui sont capables d'insinuer le froid, le sentiment de vide, d'étouffement et de désespoir qui est si bien décrit dans les livres. Ils sont la peur, donc.

Ainsi, l'épouvantard d'Harry est un détraqueur, et c'est une preuve de sagesse dans le sens qu'il ne s'encombre pas de futilités comme un bon nombre de personnes : Ron a une peur viscérale des araignées, Hermione de rater ses examens, et tout plein de détails dans le genre pour les autres personnages. C'est en ce point que fait toute la sagesse d'Harry selon JKR : bien sûr il aura aussi peur que Ron d'une araignée géante (ils en ont eu un bon exemple un an auparavant), c'est tout de même un prédateur capable de t'immobiliser et te croquer dans la minute, mais il sait qu'il y a des choses bien pires qui les attendent.

Remus s'attendait à voir Voldemort en guise d'épouvantard, mais au final, Harry n'a peur que de ce que veut répandre le Lord... à savoir la mort, la tristesse et la peur. Des notions bien plus rattachées aux détraqueurs qu'à Voldemort, vu que celui ci est un être foncièrement mauvais, mais a également des lacunes alors que les détraqueurs sont carrément des engeances, des créatures ne "vivant" que pour répandre désespoir et peur. (puis aussi car Voldemort est un humain, et les humains sont de mauvais exemples quand il existe d'autres créatures rattachées à une quelconque notion, c'est souvent le cas dans de nombreuses fictions possédant un large panel de races et créatures ^^)

Donc voilà, c'est mon point de vue : outre ce côté un peu "Mary-Sue" pour Harry, ça reste tout de même un très bon élément du "background" du petit Potter, car en y songeant bien, l'on peut s'accrocher à cette explication pour toutes les fois où il s'est mis dans un danger pas possible, où il n'en menait pas large, et pourtant il s'acharnait à continuer à plonger dans la gueule du basilic (si j'ose dire !).

-Empêcher Rogue d'avoir la pierre philosophale car il voit Rogue comme malfaisant.
-Sauver Ginny de l'emprise de Jedusor.
-Sauver la seule famille qui lui reste.
-etc... etc... (on va pas en dire plus vu que c'est quand même le sujet du 3ème film ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Gregory Donovan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Gregory Donovan, Lun 15 Sep - 23:12


Ha d'accord. Je comprend mieux! Merci bien!Wink

Je n'ai toujours pas saisit exactement le côté sagesse, car Ron ou Hermione seraient moins sage que Harry juste par rapport aux peurs?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Invité, Lun 15 Sep - 23:37


Même si ce n'est pas détaillé par JKR (ou alors j'ai raté un épisode), il est probable que les peurs de certains personnages aient changé à la fin de la saga : Neville n'aurait plus peur de Rogue, et je pense que vu son changement, il pourrait éventuellement avoir lui aussi un Détraqueur comme épouvantard. De même pour Ron et Hermione, qui ont vu des choses bien pire que les araignées ou les examens ratés.

Pour le côté sagesse : Remus a dit qu'il s'agissait d'une preuve, pas de l'unique preuve ! Je pense que tu peux trouver de nombreux moments où Hermione (ou même Ron !) se sont montrés sages (surtout Hermione, tout de même). Après tout, ce n'est pas uniquement la peur qui définit tous les traits de caractère d'un personnage ^^.

Voilà, j'espère t'avoir aidé !
Revenir en haut Aller en bas
Marco Lunar
avatar
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Marco Lunar, Mer 22 Juil - 20:36


Le premier film sombre de la saga...

Il s'agit, tout simplement, de mon film préféré, le premier que j'ai eu en cassette. (Oui je sais, le petit côté sentimental qui arrive). C'est le premier de la saga qui devient un peu sombre, un peu noir et où on a cette peur de Sirius Black et des détraqueurs tout au long du film, cette atmosphère est voire même pesante.
De plus, Harry, Ron et Hermione sont adolescents et lorsque le film est sorti, je l'étais également et j'ai le souvenir de m'être identifié à eux. On apprend également beaucoup déléments sur la famille de Harry et des maraudeurs avec l'arrivée de Sirius et de Rémus. C'est pourquoi, pour ma part ce film est tout simplement novateur et mon préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Umbrin Talar
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Umbrin Talar, Ven 24 Juil - 12:28


@Marco Lunar a écrit:
Le premier film sombre de la saga...

Il s'agit, tout simplement, de mon film préféré, le premier que j'ai eu en cassette. (Oui je sais, le petit côté sentimental qui arrive). C'est le premier de la saga qui devient un peu sombre, un peu noir et où on a cette peur de Sirius Black et des détraqueurs tout au long du film, cette atmosphère est voire même pesante.
De plus, Harry, Ron et Hermione sont adolescents et lorsque le film est sorti, je l'étais également et j'ai le souvenir de m'être identifié à eux. On apprend également beaucoup déléments sur la famille de Harry et des maraudeurs avec l'arrivée de Sirius et de Rémus. C'est pourquoi, pour ma part ce film est tout simplement novateur et mon préféré.

Je partage ton avis à 100%, étant de même un adorateur inconditionnel du prisonnier d'Azkaban, que ce soit la version papier ou filmique d'ailleurs... Alfonso Cuaron y est pour beaucoup et sa patte a un quelque chose qui se retrouve dans aucun autre volet de la saga (à mon humble opinion). A la fois sombre et poétique (je pense à ces longues transitions avec le saule cogneur qui me ravissent toujours, ou bien aux vols d'oiseaux qui apportent une étonnante légèreté au film). Comme tu le dis on y découvre le passé de Harry par bribes et au fond c'est ce mélange entre intimité et grandiose qui fait toute sa superbe... Enfin je m'emporte, tout ça pour dire qu'il est trop souvent boudé pour avoir voulu se construire sa propre identité, s'éloignant trop souvent du bouquin, mais justement c'est précisément ça qui le rend si unique ! (au risque de me faire fouetter par les fans hardcore)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Invité, Jeu 8 Sep - 18:41


Bonjour a tous

J'ai adoré le film ainsi que le livre et effectivement tout s'assombri à partir de Harry Potter et le prisonnier d'Askaban, ce qui nous fait comprendre que l'inévitable se profile à l'horizon !
Et puis comme le disent certains c'est la première apparition de Sirus Black et des détraqueurs, l'hypogriffe entre autre !
il reste à ce jour mon préféré pour sa noirceur et son changement radicale avec les deux premiers ou on étaient encore dans un monde infantile !
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Peter McKinnon, Sam 9 Juin - 9:36


Hello ici,

Bien particulier ce troisième volet des aventures de nos héros ! Le film s'ouvre sur la nouvelle chambre de Harry, qui avait quitté son placard sans plus d'explication dans le film précédent, où l'on retrouve notre binoclard préféré faire de la magie hors de l'Ecole. Bien mal lui en a pris, dès le lendemain c'est le retour de la pluie, car il va dracher tout le film sauf le temps d'une petite balade en hippogriffe, ça vous pause déjà l'ambiance. Après une fugue, il retourne à Poudlard, traqué pense-t-il par son parrain. Patatra, un tueur est dans la nature et le Château est transformé en forteresse gardée par des zombies volants et flippants. Après une année remplie de mystères et de cours insipides, voilà que Harry et son parrain se retrouvent malgré la présence d'un loup-garou dans les parages. Mais rien ne pourra plus séparer Harry et Sirius, sauf peut-être la police qui vient pour arrêter ce dernier. Aie, le héros balafré est une nouvelle fois orphelin ...

Tenir le public en allène de l'adaptation de 7 livres en 8 films, c'est dur ! Et ce qui aurait pu être le plus insignifiant des chapitres, coincé entre la merveilleuse découverte du monde magique de Colombus et l'arrivée d'une guerre, a finalement réussi à surprendre ! L'idée était simple, transformer cette édition sans Voldemort en exercice de style de façon à ne pas lasser le public. Et ça a marché ! Pour ma part, je considère qu'il s'agit d'un excellent film. Il est relativement fidèle au bouquin et le scénario est clair et cohérent. Par ailleurs, Alfonso Cuarón a rendu une version un peu psychédélique de l'univers que l'on connaissait, ce qui a permis un réel renouvellement de celui-ci auprès des spectateurs, sans envoyer balader ce qui avait été construit par son prédécesseurs. En fait, en imposant sa patte sur ce film, Cuarón a permis d'en faire une parenthèse que l'on regarde aujourd'hui avec détachement et un certain plaisir.

A coté de cela, des erreurs évidentes ont été posées. Cela a été évoqué ici, mais les uniformes sont les grands absents du film. A la place, on habille les enfants comme des moldus standards, trahissant un manque d'intérêt criant pour le style de l'enseignement britannique et pour le monde magique. On fait aussi disparaitre les fantômes de tous les plans qui seront tournés dans le Château, une belle erreur là aussi qui sera malheureusement reproduite dans le reste des films. En somme Poudlard, qui était une école de magie britannique, devient une simple école internationale. Et, en habillant ses élèves normalement, on mise sur le fait que les enfants s'identifieront plus aux personnages du film. Belle erreur de la part de quelqu'un qui n'a rien compris à la dimension enfantine du bouquin ...

Autre grande erreur : les détraqueurs. Leur rendu à l'écran est très mauvais. Certes, ce sont d'épouvantables bestioles et on n'aimerait pas les croiser, mais ils éclipsent totalement Sirius Black sensé venir à Poudlard pour tuer Harry. La quête de l'origine du meurtre des parents de notre copain à la cicatrice n'est qu'un digression alors que l'on sait que son grand ennemi ce sont les détraqueurs. Aucun effort n'est fait pour envoyer l'image d'un Sirius Black dangereux que l'on aurait d'autant plus pris plaisir à découvrir innocent. De ce point de vue, le film est cousu de fil blanc, c'est dommage !

Mais, on peut tout de même accorder à cet épisode plusieurs mentions honorables, qui participent de le conserver dans le haut du panier des films Harry Potter :
- A Window to the Past : certes il fallait révolutionner tout ce petit monde, mais il n'était pas question de virer le prodigieux compositeur de la bande originale. Bien en a pris aux producteurs, voilà que John Williams se réinvente totalement en produisant le second thème musical le plus célèbre et le plus fort de la saga, apportant par là la preuve qu'il était capable de se renouveler et que se passer de lui dans les épisodes suivants était une erreur.
- Albus Dumbledore : parce qu'il est moins présent dans le film, et parce qu'il arrive après un Richard Harris excellent, il s'agit du seul film où Michael Gambon va nous interpréter un Dumbledore un rien malicieux et sage, avant de nous servir son insipide Dumbledore martial à pleurer.
- Le retourneur de temps : les voyages dans le temps c'est délicat et le film aurait pu tomber dans le piège magistral de nous en faire une version franchement biscornue mais il n'en est rien ! Malgré la complexité de la chose, cela reste clair et bien amené, alors que le piège du film résidait là !

Bref, voilà pour moi ! En somme, un bon film souvent sur-évalué ou sous-évalué par le public. Il aura eu le mérite d'apporter de la fraicheur dans la franchise et nous aura un peu fait voyager !

Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Des bisous :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 3 - Harry Potter et le prisionnier d'Azkaban


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Jeux et détente ~¤~ :: Discussions autour de la saga :: Les films-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.