AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste
Page 1 sur 4
[Ste-Mangouste] Sur le parvis
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Ourgan
Ourgan
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Loup-garou (Fondateur)


[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
[Ste-Mangouste] Sur le parvis
Ourgan, le  Mar 20 Jan - 19:55

Un grand tapage s’éleva de l’Hopital Sainte-Mangouste. La façade sembla se replier sur elle-même, s’attirant les regards interloqués des quelques moldus. Une fine brume s’éleva autour du vieux magasin défraîchi qui camouflait le fameux hôpital des sorciers. Un vent furieux souffla les fenêtres, les vitrines et la porte, propulsant plusieurs personnes au-dehors, anciens malades guéris depuis longtemps, médicomages centenaires squatteurs de machine à café, autruches ninjas, anciens blessés des combats contre les mangemorts et élèves de Poudlard en quête d’un mot d’excuse.

Les Aurors venaient de se voir attribuer l’Hôpital Sainte-Mangouste, celui-ci allait subir un grand réaménagement, on expulsait donc les vieilleries.

La tempête nettoyante stoppa au bout de quelques minutes, ne laissant que de vieilles ordonnances médicales et des portraits d’ancien Médicomages oubliés sur le trottoir. La première Auror arrivée les dégagea vite fait sous les hurlements de protestation de Valaz Grogne, inventeur du sort d’Expulventre (1045-1103).

Le bâtiment était à eux, ils allaient pouvoir l’organiser comme ils le souhaitaient.


[Dans le cadre du Projet Objectifs RPG pour les Sections Actives et en vue d’une revitalisation de l’Hôpital Sainte-Mangouste, le staff confie la gestion de l’Hôpital aux Aurors. Il est directement rattaché à leur juridiction.]

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Sophie Poulvery
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Sophie Poulvery, le  Mer 21 Jan - 20:41

Sophie marchait d’un pas lent mais ferme en direction de l’hôpital St Mangouste. Maintenant, celui-ci était sous la direction des aurors et Sophie et Morgane avaient été désignées pour y travailler en temps que Médicomage. Heureuse de garder son boulot, l’auror était joyeuse et motivée. Une foule de Moldus étaient présent ce jour-là, il faisait beau et c’était ce qu’ils appelaient : « les soldes ». A quelques mètres d’elle, Morgane chassait quelques curieux avec une excuse bidon. De nombreux Moldus la dévisagèrent avec un air d’incompréhension mais au moment où ils allaient l’interroger pour plus de détails, on entendit un hurlement aigu un peu plus loin dans la rue, marquant l’ouverture d’un magasin qui faisait une « liquidation totale » ( quel nom stupide pour un magasin). Ils ne se formalisèrent pas, trop préoccupés par l’idée de rater une offre spéciale. Quasiment tout les moldus présent autour du vieux bâtiment partir en courant, leurs portefeuilles et leurs bons spéciaux à la main.

Morgane chassait à présent plusieurs vieillards ayant apparemment squatté l’endroit pendant une bonne dizaine d’années. Les vieillards totalement perdus et pris au dépourvus quittèrent l’endroit en claudiquant et en maugréant qu’on traitait les aînés avec de moins en moins de respect.

Sophie salua Morgane, autour d’elles, le trafic avec reprit comme si il ne s’était jamais rien passé.


-Bravo, bonne idée de t’en débarrasser comme ça. Bon, je vais lancer quelques sorts de protection, on améliorera plus tard si il le faut…

La Serdaigle sortit discrètement sa baguette de sa poche et la plaça devant elle. Faisant face au bâtiment, personne ne pouvait voir qu’elle tenait une baguette à la main et que celle-ci se déplaçait doucement en rythme avec les paroles marmonnées par Sophie. Elle se concentra de toutes ses forces et créa ainsi un dôme anti-transplanage et anti-animaux magiques. Elle insonorisa ensuite l’endroit et lança un sort « anti-moldus », destinés à ce qui si un moldus s’approchaient trop près où s’interrogeait un peu trop, il se souviendrait soudain d’un rendez-vous important ou autres.

Théoriquement, l’endroit était toujours protégé mais il ne fallait pas prendre de risque. Ne voyant rien à ajouter, Sophie fit signe à Morgane d’approcher de la vitrine afin qu’elles puissent pénétrés dans l’hôpital. Sophie approcha son visage au plus près de la vitre et s’adressa à un vieux mannequin au pull démodé et au bras cassé.


-Bonjour, je m’appelle Sophie Poulvery, je suis avec ma collègue Morgane Mac Millan. Nous sommes les nouvelles Médicomages.

Le mannequin lui lança un coup d’œil complice et les deux aurors s’avancèrent d’un pas sûr vers le vitre. Une agréable sensation de douche froides leurs tomba dessus et elles disparurent ainsi de la vue des Moldus fan de Soldes, arrivant enfin dans l’hopital.

Invité
Anonymous
Invité

[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Invité, le  Dim 1 Mar - 21:12

Parce que les Détraqueurs étaient des créatures d’un autre monde, elles ne respectaient les conventions habituelles de la littérature… ainsi Détraqueur M n’apparut pas soudainement d’une ombre d’un coin de rue sous une Pleine Lune splendide éclairant son physique dévasté et encapuchonné d’une lumière blafarde à faire frémir Hitchcock.

Non.

C’est à 22h00 qu’il sortit péniblement d’une bouche d’égout ridiculement étroite (être un quasi-esprit a des avantages) pour se retrouver en plein milieu de la rue et valdinguer sur le côté, brutalement poussé par une voiture moldue rempli de fêtards du Saint Patrick’s Day. Les dommages physiques n’étant pas trop de son univers, il se redressa sans mal et contempla les maisons alentours. Le bâtiment de l’Hôpital était une masse sombre où scintillait les vitrines d’une boutique surannée. Mais pour la perception du Détraqueur
, c’était…

… Des masses oranges fleurant la lavande, séparées par des bandes violettes parcourus de vents brutaux. L’Hôpital brillait d’une lueur or veinée de brun. L’espoir et le désespoir s’y mêlait, au gré des arrivées et départs des malades…

Une source inépuisable d’âmes, de joies et d’émotions.

… Un bloc orange sur le côté semblait abriter une source de lumière blanche…


Le Détraqueur se dirigea vers une petite masure sur le côté de la rue. Son crâne passa devant la boîte aux lettres Jetkin Walter Jr sans la voir.

… La lumière blanche venait du dessus. M avança vers l’échelle verte qui menait à l’étage. Une odeur d’espoir montait du bois de l’escalier, celle des espérances de la termitière qui s’y installait…

Nul n’entendit les centaines de termites se recroqueviller en un instant. Les Détraqueurs sont éclectiques, les émotions animales et humaines les nourrissent tout autant.
La forme encapuchonné traversa le palier et sortit une main aux doigts amputés ou gangrenés de dessous sa cape. Elle poussa la porte.

… Deux silhouettes, l’une rouge et l’autre bleue, étaient assises sur le rebord d’un lit. Un lien blanc à en être bleu, exhumant une odeur de miel, les reliait…

Walter Jenkin Jr, jeune sorcier nouvellement arrivé à Londres, échangeait son premier baiser avec Fanny Butler, une ancienne camarade de Poudlard. Le brutal courant d’air froid qui les traversa les stoppa net.
M leva une main et repoussa sa capuche. Sa bouche se ventousa à l’air ambiant et commença une lente et rauque aspiration.
La jeune fille tomba au sol, inanimée, Jenkin voulut prendre sa baguette et se rendit compte trop tard qu’elle était sur la commode, derrière le Détraqueur.

… Le lien vif-argent brillait encore plus, maintenant que le noir de la peur l’environnait…

Le Détraqueur plongea avec avidité dans les souvenirs des deux tourtereaux. Leurs vies banales ne contenant pas ce qu’il voulait, il fabriqua de toutes pièces leurs pires peurs.

Walter tenait la main de Fanny, la serrant fort contre lui. Ils échangèrent un regard complice. CRAC.
Il lui avait serré la main trop fort, et les os avaient cédés. Fanny lui décocha un sourire énorme, au fur et à mesure que ses joues s’ouvraient.


Fanny dînait avec ses parents. Il y a avait du Walter au menu et sa mère lui servait sa main droite. Rien n’était meilleur. C’est alors que la tête de son amant sortit de la soupière et lui fit un clin d’œil avec son orbite vide.

Walter embrassait fougueusement Jen, une ancienne amie de Fanny. Sur la table de chevet, la main de Fanny traînait, attendant que le reste du corps violemment éparpillé dans toute la pièce la rejoigne dans un sac poubelle.
Fanny riait aux éclats en arrachant l’oreille de Walter avec sa main droite.

Walter adorait ce couteau ensanglanté dans sa main droite. Jusqu’à ce qu’il voit Fanny par terre.

Les deux sorciers hurlaient ensemble, sur la même note de désespoir, traumatisé par l’horreur de leurs visions. La tempête cessa enfin au bout d’une éternité. Les deux amants sanglotaient, la bave aux lèvres.

M se pencha et caressa leur lien. Si doux et soyeux…

Des flots de souvenirs, de visages, de sons et surtout, de noms, se déversèrent dans leurs esprits. Leur cerveau passé à l’abrasif par l’horreur enregistra mécaniquement tout. Une pensée clôturait l’exposé mental.

Si vous ne nous prévenez pas si vous voyez une de ses personnes, tout recommencera. Si vous évoquez le sujet, tout reprendra. En pire. Nous le pouvons.

Walter enfonçait ses doigts dans les orbites de Fanny, cherchant le cerveau.

Fanny prenait une batte des mains de son père et fracassait le crâne de sa mère.


Les images cessèrent.

Nous le pouvons.

Détraqueur M laissa les deux silhouettes au lien brisé pleurer spasmodiquement. Ces deux êtres avaient été brisés au-delà de toute guérison. La logique ne pourrait plus avoir prise sur eux. Ils étaient deux coquilles vides rongées par une même peur. Plus rien d'autre n’importerait dans leur vie que de ne pas revivre cela.

Et, par chance, Walter Jenkin Jr travaillait comme commis dans une boutique en face de Sainte-Mangouste, alors que Fanny Butler était sous-secrétaire novice au Ministère de la Magie.

Détraqueur M souleva péniblement une plaque d’égout et se coula dedans.
David Page
David Page
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible


[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
David Page, le  Mer 4 Mar - 15:29

David Page était tranquillement assis devant son bureau au Ministère de la Magie, dans le quartier des Aurors, sa journée avait pour le moment été d'une grande tranquillité. Depuis le début de la matinée, il n'avait que fait trier des dossiers qui trainaient et qui pour la plupart, avaient été laissés à l'abandon. Tous les Aurors du Ministère n'étaient pas présents, il n'y avait en fait que David et Sara Shake qui avaient été assignés à la permanence. Chacun y passait tour à tour de toute manière, et puis, ce n'était pas une tâche des plus désagréables.

Le concierge de Poudlard se leva après deux heures non-stop, le besoin d'une petite pause se fit ressentir en lui. Il avait l'intention de faire un petit tour dans le ministère, histoire d'aller apprendre les dernières nouvelles qui circulaient dans le monde des sorciers. Mais il n'eut pas le temps de franchir la porte qui donnait sur le couloir... Fendant l'air, un patronus en forme de zèbre se dirigea droit que le QG des Aurors. David ferma la porte à la volée et se précipita vers l'endroit d'où il venait. Ces patronus le faisait toujours craindre le pire, ils étaient rarement annonciateur de bonnes nouvelles... Une voix grave rompit alors le silence.


- Attaque de Détraqueurs à Londres, juste devant Ste Mangouste, un jeune couple a été attaqué. Le ou les Détras ne sont plus là, mais du renfort est utile.

Une attaque de Détraqueur, David n'avait jamais traité une affaire de ce genre, il n'avait même jamais vu de ses propres yeux à quoi pouvait ressembler ce genre de créatures. D'ailleurs, il n'avait même pas reconnu à qui appartenait la voix qui venait de parler. Réfléchissant rapidement à la meilleure solution, il se dit qu'il ferait mieux de se rendre sur place avec Sara, il valait mieux prévenir que guérir. Il entra en trombe dans le bureau de Sara.

- Sara, on vient de recevoir un message, une attaque de Détraqueur devant Ste Mangouste, il faut qu'on s'y rende immédiatement, un couple en est la victime.

- Ok, pas de problèmes, partons tout de suite !

Sa collègue se leva rapidement, revêtit sa cape de sorcier puis les deux Aurors se prirent la main, transplanant en direction de Ste Mangouste. ils atterrirent juste devant l'hôpital. Regardant rapidement aux alentours, il aperçut à une cinquantaine de mètres Théo Walkins, c'était lui l'Auror qui avait fait l'alerte. Sara et David coururent vers lui, là où il se trouvait, une brume blanche envahissait l'air et dès que le jeune homme entra en contact avec elle, il se sentit tout bizarre, un Détraqueur était passé par là, le doute n'était pas possible.

- Ah, vous voilà ! Venez vite, je vous amène voir le couple qui a été attaqué.

Autour d'eux trois, de nombreuses têtes se penchaient aux fenêtres, regardant ce qui se passait. Tous les moldus qui habitaient là avaient été affectés par le passage de la créature des ténèbres. Suivant Théo, David et Sara arrivèrent dans une maison, devant eux se trouvaient allongés deux jeunes personnes, l'air terrorisé, sur leur visage se lisait une peur incommensurable, terrifiante. David leva sa baguette, pensant que Théo n'avait pas encore agit sur le couple et prononça la formule de Chance "Fortuna Contigo". Cela permettrait peut-être aux deux amants d'obtenir un tant soit peu de sérénité. Sara prit alors la parole.

- Théo, emmène-les à Ste-Mangouste, ils vont avoir besoin des soins de nos Médicomages. David et moi, on va s'occuper de sécuriser la zone. Si tu as besoin de nous, n'hésite pas.

Walkins lança donc un Mobilicorpus sur les deux corps, puis il partit en direction de l'hôpital. David et Sara prirent sa suite, le regardant entrer dans l'établissement. Là, ils seraient en sécurité et pourraient recevoir des soins. Pendant ce temps les deux autres Aurors avaient décidés de ne pas se séparer, ce serait plus prudent. Ils lancèrent quelques sortilèges de protection, au cas où puis ils rassurèrent une vieille femme qui était sorti dans la rue, l'air un peu perdue. Elle avait été plus touché que les autres par le passage du Détraqueur et le besoin de sécurité s'était fait ressentir.

Après avoir remis en confiance cette dame âgée, Sara et David décidèrent que la zone était hors de danger et qu'il était temps de rentrer au QG, une autre urgence pourrait intervenir à tout moment et il n'y avait aucun Auror là-bas. Ils transplanèrent donc en direction du Ministère, leur travail ici était momentanément terminé...
Loreleï Evana
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Panthère noire




[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Loreleï Evana, le  Mer 18 Nov - 14:22

Loreleï arriva près de St Mangouste, elle avait fait le trajet tôt se samedi pour arriver. A vrai dire, elle avait été bien heureuse d 'être seul dans le train voir même de n'en avoir parlé à personne et de dire qu'elle retournait dans de la famille malade. Et quel famille ? Loreleï n'en avait plus,du moins sont père c 'était occupé pour éloigner ou tuer tout ceux qui lui était cher comme sa mère dont d'ailleurs, il avait prit soin de tenter une transformation du corps de celle-ci sous les yeux de Lore, c'est pour dire... Enfin c'était bien après que tout les évènements qui ont mené la jeune fille au seuil de la mort arrivent.

Elle avançait d'un pas tranquille dans la rue vers l'hôpital, elle y avait déjà été plusieurs fois petite mais pour des blessures bénignes et du à ses pouvoirs incontrôlé. Ici, marchant d'un pas lent, digne voir voluptueux, elle portait une robe noir assez longues aux manches évasées qui permettait de masqué le nombre important de bandages qu'elle avait. Plus sa cape noir dont elle avait mit le capuchon sur sa tête pour couvrir son visage. Sous une mèche de cheveux, elle cachait un demi-masque qui protégeait une brulure importante voir un arrachement complet de peau. Son lobe oculaire était chair à vif, sa pommette laissait transparente un morceau blanchâtre d'os et le reste était bien brulé. Et son corps restait dans le même genre d 'aspect à faire peur.
Un auror l'avait ramené à moitié morte de là bas, Loreleï se trouvait dans une cave, sur une paillasse imbibe de son propre sang. Tellement lasse de souffrir, de ne plus avoir d'issue, de devoir être ce qu'elle était et subir qu'elle avait finit par se laissé mourir, perdant des forces, du sang et son corps trop meurtrit pour résister à ce que son esprit voulait. Ses blessures avec les soins prodigué par l'infirmière de Poudlard, partait petit à petit mais c 'était dur et trop faible pour bouger, elle n'avait pu venir ici à St mangouste avant ce jour.

Ainsi, elle passa la porte du magasin de vêtement avant de s'adresser à une dame. Lore n'avait que 15 ans et ne savait même pas où aller. A vrai dire, elle cherchait plus du réconfort auprès des gens que jamais en ces jours même si elle était des plus scénique voir méfiante qui pourrait lui en vouloir en connaissance de cause ? Le directeur de Poudlard l'avait accepté et elle ne doutait pas qu'un enjeu serait mit sur elle, non seulement pour ce qu'elle avait apprit mais aussi que son seul but dans la vie restait de faire payé à ses monstres toutes les horreurs qu'ils avaient commis. Père dedans ou pas . une personne sur le passage.


Excusez- moi, je cherche le service pour les traitements de blessure par magie noir. On va dire çà ainsi.

Sa voie était douce, calme,direct et froide, assez plaisant à entendre mais qui portait souvent les gens à avoir peur. Un son tel le vent glacial d'hiver qui vous frôlant le visage vous fait du bien mais vous gèle en douce une à une des partie de votre corps. L'impression que Lore faisait c 'était souvent çà, belle,douce et dangereuse à la fois autant sur ses attitudes que son physique. Elle parla d'un trait toujours cape sur elle. De loin, on aurait pu croire à un mangemort. Elle regarda la femme laissant transparaitre sous son capuchon ses yeux verts émeraudes voir même une partie de son visage à moitié masqué. Elle avait la classe typique et le profil d'une serpentard mais son cœur et le choixpeau l'avait vu était de Gryffondor. D'ailleurs beaucoup de gens se trompait sur son compte, elle même d 'ailleurs finissait par se perdre dans les "on dit" à Poudlard par honte.

C'est pour un cas pas commun.

Le cas c 'était elle.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loreleï Evana
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Panthère noire




[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Loreleï Evana, le  Mer 18 Nov - 16:16

Loreleï la vit tenir sa baguette mais ne bougea pas, elle avait l'habitude de l'hostilité des gens et même ramasser les coups, elle n'en avait plus que faire. Voir même elle ne ressentait plus aucune peur à ce qui normalement aurait put provoquer au moins un sursaut voir une garde. Ici elle savait qu'il n'y avait pas besoin. Elle hocha la tête

Merci

Dit elle simplement, elle n'en demandait pas temps, c'était pas tellement le fait de supporter c'est sur çà partirais. Mais le fait d'au moins faire quelque chose pour çà comme le reste de son corps. Elle était donc tombé sur une auror, bizarre elle ne lui semblait pas inconnue, du moins pas étonnant vu les titres qu'elle avait mais c 'était peut être de la gazette où d'ailleurs. Loreleï emboita le pas à Morgane . Elle se sentait au moins en sécurité près d'elle. Elle n'avait aucune gène à déambulé ainsi et une fois à St mangouste même dans les couloirs, baissa sa cape. Elle l'avait mis par sureté de un pour les moldus de deux pour ceux qui la recherchait. Elle était une traitre à leur rends à présent, détentrice de trop de savoir et secret même si du haut de ses 15 ans, elle ne maitrisait pas tout et beaucoup de choses pesaient sur ses épaules. Elles passèrent devant l'acceuil et Lore la suivit continuant le trajet jusqu'au lieu où Morgane le voudrait. Lore vint cependant à précisé une chose


C'est pas pénible, juste dérangeant, j'en ai l'habitude et çà part avec le temps mais l'infirmière de Poudlard m'a assuré qu'il valait mieux voir un pro, ses soins à elle son limité. Et il n'y a pas que se que vous semblez avoir vu aussi


Lore était calme voir semblait moins froide avec Morgane, voir même assez détendue, et puis çà lui faisait pensé à autre chose une petite visite ici et voir un peu de monde. Du moins, elle laissa un peu tomber son masque de fer, c'est le cas de le dire, pour une journée du moins la vrai Lore de l'intérieur pouvait ressortir et l'autre rentrer les griffes.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loreleï Evana
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Panthère noire




[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Loreleï Evana, le  Mer 18 Nov - 20:18

Loreleï la suivit, elle arriva dans une salle et retira en appuyant son doigts à certains endroits sur le masque magique. Celui-ci tomba laissant apparaitre la partie de son visage endommagée. C'était assez effrayant à voir,du menton jusqu'à la pommette la chair avait été mise à vif comme brulée avec une allumette moldue. La pommette laissait apparaitre un reflet blanc ivoire de la taille d'un bout de doigts montrant que là, la peau avait été carrément arraché jusqu'à l'os du crane. Son œil était cependant en parfait état, vert émeraude brillant mais le contour par contre, on aurait dit de la peau froissée, rouge brun, voir il en manquait une partie sur le coin inférieur, et sa paupière ne semblait placé sur ce visage meurtrit que par nécessitée.

Vint ensuite le déshabillement. Lore retira sa cape qu'elle posa sur la table avant de laissé tomber sa robe. Son corps était recouvert de bandage un peu partout qu'elle défit un à un. Ici, moins de dégâts que sur le visage mais des signes visibles de coupures, et surtout brulures plus ou moins importantes par endroit. Elle dut enlever aussi ses mitaines et là encore un bandage recouvrait ses avant bras avant de les enlever. Un bras était brulé, l'autre portait la marque des ténèbres.Le serpent passait allait et venait dans le crâne joyeusement. Elle baissa les yeux comme une honte.


Magie noir, je sais plus il y en avait tellement... Sectum Sempra, Doloris et j'en passe, il ne m'as jamais tout apprit, un me donnait l'impression que ma peau s 'arrachait je crois que c 'était le cas. Y a eu des sorts et puis le tison des fois je sais plus, je n'y voyais plus rien au bout d'un moment voir je ne voulais plus voir ni entendre.

Rien qu'à l'idée d'y repensé les larmes revenaient sur les yeux de Loreleï et ses bras tremblaient comme une feuille , en regardant la médicomage, il lui semblait l'avoir déjà vu mais où ? Elle ne se souvenait de rien, son esprit avait complètement zapper son retour jusqu'à Poudlard, sa libération, elle était resté inconsciente voir presque morte pendant de longue semaine. Et puis ces séances de tortures, pourquoi ? Parce qu'elle avait désobéit, depuis qu'elle avait apprit qu'il était l'auteur du meurtre de sa mère. Elle n'avait plus fait semblant de jouer à la fille de mangemort modèle pour survivre. Craché à la figure, dire ouvertement ses pensées, Lore lui avait montré sa vrai nature, elle l'avait payé. Et autant elle n'entendait plus rien par ses propres cris sur ce qu'il lui avait lancé autant son esprit c 'était échappé ses moments là juste pour la faire souffrir moins et lui éviter la folie.
Elle porta son regard sur sa marque avant de dire


Je ne vou..voulais pas enfin je suis pas mangemort. Je

Elle semblait de plus en plus perdue et les larmes lui coulèrent doucement sur les joues comme pour se vider d'un poids, elle ne sanglotait pas parlait juste simplement, normalement perdue, pleurant sans le vouloir.

Je ne l'ai pas dit, Loreleï Evana, enfin Evana c'est le nom de ma mère.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loreleï Evana
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Panthère noire




[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Loreleï Evana, le  Ven 20 Nov - 12:23

Loreleï la regarda avant de l'écouter. C'était dont elle à qui elle devait la vie ... Morgane ne saurait jamais assez combien elle lui en tait reconnaissante. Et puis elle comprenait qu'elle devait tout savoir tout sur tout. Loreleï la regarda dans les yeux de son regard brillant vert émeraude

Oui je sais très bien ce que c 'est, je n'y vois aucun inconvénient d 'ailleurs

Lore était du genre à ne pas se laisser aller pour se faire sonder par les autres ,fermer son esprit comme un mur, une ébauche d 'occlumancie en quelque sort pour se défendre. Mais ici, elle ouvrit son esprit pour que Morgane puisse aller dans ses souvenirs les plus lointains. Celui où elle dansait petite fille parmi une compagnie de ballet dont sa mère faisait partie, ses premiers jours en école moldue, son entrée à Beauxbatons. Morgane allait pouvoir retracée toutes sa vie rien qu'en regardant en elle . Après Beauxbatons on pouvait voir dans le parc des gens en capuchon venir la chercher puis l'assommer par magie avant de l'emmener. Lore revoyait ses scènes à travers ses yeux. Tout en regardant l'auror elle lui dit d'une voie calme, un peu perdue mais légère:

En fait, je sais pas comment mais j'ai été transféré à l'infirmerie de Poudlard, la plupart du temps je dormais où j'étais sur le lit, je n'ai même pas voyagé dans le château j'avais trop peur du reste voir je n'avais pas la force. Puis je suis entrée comme élève au château, j'ai été répartie avec les premières et je suis à Gryffondor. Sinon bah j'ai suivit les cours normalement. Le reste depuis le jours où vous m'avez trouvé et là bah je sais pas. Je ne me souviens de rien entre l'infirmerie et la cave .

Alors qu'elle lui parlait, elle revoyait très bien la situation dans sa tête, les lits blanc immaculé de l'infirmerie, le plafond, les plateaux de l'infirmière, puis son entrée devant le choixpeau, Uoreen son amie, les cours. Puis il y avait aussi se serpentard qui avait essayé de la maltraité, puis petit à petit elle essayait de se souvenir avant. Les visages étaient floues, elle entendait parler par bribes, des gens autour d 'elle, une femme ... Morgane ?
Elle essayait de remonté petit à petit dans ses pensées, la première chose fut la cave, se matelas couvert de sang, il y avait une table qui servait à mettre les cadavres pour en faire des inferis.


Si vous voulez je peut vous montrer ? Enfin, le plus gros de ce qui c'est passé là bas. Et puis vous expliquer ce qui c'est passé.


Lui demanda t'elle, c 'était pas ce qu'elle aurait aimé le mieux mais une chose au fond d 'elle lui disait qu'il fallait bien un jour que quelqu'un voie ce qu'elle avait vu. Si ce n'est que pour se soulagée elle même
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loreleï Evana
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Panthère noire




[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Loreleï Evana, le  Dim 22 Nov - 18:51

Lore ne savait pas à vrai dire ce qu'elle aurait voulu, çà mémoire se refusait à lui montré des choses par elle même blessé aussi de l'intérieur, son esprit avait fermé des portes pour la protéger du peut de chose qu'il en pouvait encore. Elle hocha la tête sans dire mot pour accepter. Elle se détendit et se laissa faire dans l'espoir peut être d'une explication. On aurait dit qu'elle tombait dans un cauchemar nébuleux, elle vit des images, des choses sans en comprendre le sens, des gens aussi qu'elle ne se souvenait avoir vu . Mais ses yeux verts restaient braqué sur l'auror et pour elle tout semblait avoir un sens . Elle la vit se rassoir et parlé et Lore la regardant toujours de ses deux yeux écouta les explications.

Voilà j'ai finis, je sais ce que je voulais savoir. J'ai vu comment tu étais arrivée à Poudarld et qui t'y était amené. J'ai pu voir ce qu'étaient devenu les Moore, leur mort me touche de prêt vu que c'étaient des gens proches de moi. C'est le lot de tous que de perdre des proches, les combats n'étant pas fini avec les Mangemorts. Je vais faire un baume pour tes cicatrices, tenter de les effacer voir de les faire disparaître pour certaines. Repose toi le temps que je le fasse, tu vas avoir besoin de toutes tes forces. Loreleï pour ce qui est de ta vie et des dangers que tu encours, tu n'as pas vraiment le choix. Soit tu les rejoint et la traque cessera ou tu décide de te battre. Tu peux te battre seule, protégée par les aurors ou d'autres sorciers. A moins que ne décide de rejoindre les Aurors participant aux combats. Mais quelque soit ton choix tu devras bien y réfléchir, car il y aura des conséquences irréversibles sur ta vie. Allez repose toi je vais faire la baume."

Elle ne connaissait pas les gens, ni de nom voir même de visage

Je... je suis désolé pour ses gens, ils m'ont sauvé

La suite, elle le savait bien, elle le savait très bien, c'était la question qui tournait dans sa tête depuis des jours. Que faire de votre vie quand vous n'avez pas le choix et que vous n'avez plus rien ?

Je le sait,si je les rejoins ils me tueront où du moins feront ne sorte que et puis faudra que je sois siphonnée ? J'en ai vu trop. Non mais vous vous rendez compte de ce que vous me dites ! ?

Lore eu comme un éclat de lucidité. Voir même elle sortit de son état de léthargie de personne effrayé et renfermé pour que sa vrai personnalité refasse surface. Elle regarda l'auror effaré bouche ouverte avant de presque s 'écrié

Je vous verrais vous chez les mangemorts, non mais fait être complètement taré, comme si j'adorerais finir ma vie à faire danser des inferis de mes meilleurs pots moldus, à détruire des famille et faire souffrir . Ouaw quel programme...Non mais de toutes façon je préfères mourir que de devoir faire un pas avec eux. J'ai du suivre un moment sans faire de tord à personne ,du moins marché dans le jeu de mon père pour vivre mais il y a une limite. Apprendre la magie noir ce n'est rien, l'utiliser, c'est autre chose et faire du mal je préfère en mourir. Quoi que faire du mal à eux ...

Elle secoua la tête en faisant la moue, c 'était pas une impossibilité tellement il le méritait. Il devait être mort ou derrière les barreaux ses gens là, il n'y avait pas d 'autres solutions. Elle redevint vite dans son état normal et reprit d'un ton assez doux et calme.

Avec mon âge, ma situation je suis un oiseau pour le chat. Et seul... je pense pas. J'ai vus ce que c 'était d 'être seul, dans ses peurs, ses combats et çà m'a et me détruit plus qu'autre chose.Enfin je crois, je me battrais, je ferais mes cours comme je peut mais je passerais aurors. Je vois pas comment je pourrait vivre heureuse et tranquille en sachant que les mangemorts peuvent détruire tout ceux que j'aime et continuer à faire souffrir d 'autres personnes même si je les connais pas


Loreleï se coucha sur la table attendant que Morgane fasse le baume. Elle regarda le plafond puis tourna la tête vers elle. La respiration de la petite était devenue plus calme voir sereine, il lui faudra tu temps pour panser ses blessures physiques comme mentale mais elle n'en ressortira que plus fortes par après. Elle se demanda cependant une chose à haute voix.

Du moins, si on accepte une auror avec la marque des ténèbres sur le bras...Plus que je suis assez atypique comme fille. Ce serait une première


Elle s'imaginait auror à se battre, elle avec son gout pour le noir, pour le distinguer et puis sa marque sur le bras. Cette image la fit sourire voir pouffer de rire et elle se mit à rire sur la table. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus rit. Elle avait un rire doux et mélodieux, si joyeux aussi
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

[Ste-Mangouste] Sur le parvis Empty
Re: [Ste-Mangouste] Sur le parvis
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 4

 [Ste-Mangouste] Sur le parvis

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Hôpital Ste-Mangouste-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.