AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 36 sur 37
Couloir du 4ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37  Suivant
Invité
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Mar 31 Juil - 23:32

Enzo M. Aiken - Alec Z. Dmitriev - 17 ans

Comme une envie de marquer le coup pour ma dernière année, comme une soudaine envie de vouloir me divertir aujourd’hui aussi. Alors, je m’empresse de sortir de ma salle commune avec ma planche à roulette sous les pieds. Je glisse dans les couloirs, grimpe les escaliers avant de m’arrêter sur le délire d’un autre élève. Beaucoup trop sage tout ça, et le couloir semble beaucoup trop calme à mon gout aussi. Donc, je m’élance pour être à sa mi – hauteur, et dans l’amusement le plus complet après avoir glisser un bonbon entre mes lèvres. Je m’amuse à déraciner les mandragores, en quelques secondes, c’est le bordel. Un véritable concert pour les oreilles et pour les entourages aussi.

- « Tous en chœurs, mes belles plantes. »

Ensuite, je décampe, roule et rampe pour m’éloigner rapidement de ma scène de crime. Je slalome entre les élèves, riant un peu parce que j’ai besoin de décompresser. Galway, mon camarade de chambre est clairement introuvable et Jace semble être dans le même état que moi, bien qu’on se parle peu, voir presque pas. Puis, je m’arrête à hauteur d’un couloir plus loin, tournant directement après le mur, sauf que je n’ai pas remarqué cette personne sur mon chemin. Résultat, je m’écroule, résultat…C’est le carambolage à tout les coups.

- « …. Oooh….Nom…d’une chouette ! … »

Dis – je avant de me retrouver les quatre fers en l’air, la planche m’atterrissant sur la tête avant de me masser soudainement le front. Moi et ma maladresse légendaire, j’crois qu’on est partit pour se donner la main pour de longues années, encore… Pas vrai ?
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Time Alyster, le  Mer 1 Aoû - 1:38

Le crime du Jardinier
Musique d'ambiance

Couloir du 4ème étage.... Pas loin de l'Aile Ouest, c'était parfait pour une affiche.
De plus, beaucoup de monde passaient régulièrement par là.
Time posa un énième avis de recherche, toujours aussi discrètement, toujours aussi magique, loin de l'affiche, un coup de baguette, et c'était collé, ni vu, ni connu. Le Vert-Argent sentait le regard de la photo le percer. Plus il en affichait, plus il se rendait compte à quel point le monde n'allait pas. A quel point la Lumière perdait face aux Ténèbres. A quel point le Chaos faisait rage.
A chaque affiche supplémentaire, Time avait de plus en plus peur.
A chaque affiche supplémentaire, Time avait du futur. Du temps.

Néanmoins, un bruit affreux et aigu lui perça les tympans le tirant de ses sombres pensées. Des Mandragores.

Un génie avait osé mettre des Mandragores. Le demis tours était assuré si Time n'avait pas vu un grand un grand blond s'étaler en courant par terre. Il avait surement trouvé le fauteur de trouble. Il avait la tête du coupable. Oui.
Le Serpent se fichait de cela, ça le faisait même sourire ce genre de blagues. C'était toujours drôle, même pour les professeurs dont il en était sur, aimaient raconter ces expériences toutes plus originales les unes que les autres.
Non, ce qui interpella Time, c'est que le gars maladroit était Alec.
Et que Time devait chercher des informations sur Galway... Il savait sûrement quelque chose...
Il s'approcha de la scène lorsqu'il vit un autre suspect tout juste à côté du pot. Petit, brun, les yeux malins.... tout à fait le genre de personnes à vous claquer lâchement la porte sur le nez sans s'excuser.
Mais Time vit que quelques pots n'étaient pas encore déracinés....
Après une seconde de réflexion, il prit le pot le plus près, et tendit sa main au plus maladroit tout en essayant de lui sourire malgré le chœur de ces plantes affreuses.
"ça va ? Tu ne t'es pas fait trop mal ?"


Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Mer 1 Aoû - 3:27

Présence d'élèves au château, j'ai pas le choix d'être là. Pas que ça me plaise, c'est les vacances et j'ai mieux à faire, je sais même pas pourquoi il y a des élèves ici à cette période, ils peuvent pas nous laisser un peu tranquille sérieux ? c'est quoi l'excuse cette fois ? Séance de rattrapage ? Poudlard fait office de colonie ? J'en sais rien, mais je sais que je préfèrerai largement être chez moi. En attendant je suis là, et en plus aujourd'hui je suis de tour de garde ! Le point positif c'est que c'est avec Aysha. Pas que je la connaisse énormément encore, mais elle nous avait fait un cours de métamorphose quand Lival était dans le mal, et je la trouvais vachement cool. Alors c'était l'occasion de la connaitre un peu plus.

Pour l'instant j'étais en pleine préparation. Parce que ouais, les tours de garde c'est le genre de truc un minimum officiel, on peut pas se pointer en débardeur short, parce que c'est toute notre autorité qui en prend un coup. Déjà que mon autorité est pas au top du top. En même temps c'est pas facile quand t'as 15 ans de gueuler sur des jeunes qui ont à peu près le même âge que toi… Alors faut mettre toutes les chances de son côté, avoir un minimum de crédibilité. Chemise, cravate et robe de sorcière aux couleurs de ma maison, voilà qui fait plutôt tache dans ce château loin de l'agitation de la rentrée.

Je marche en direction du point de rendez vous. Aujourd'hui c'est le 4ème étage que je vais devoir arpenter, et je me dis que le lieu sera plus sympa que les foutus cachots que j'ai dû surveiller avec Daemon. Je traverse les couloirs, croisant parfois une de ces affiches que j'avais horreur de voir. Galway, préfet que je connaissais pas tant que ça avait disparu… Peut-être pour ça d'ailleurs que des élèves ont accès au château pendant les derniers jours de vacances, pour éviter ce genre de soucis… Mais j'évite de trop penser à ça, je préfère rester concentrée sur ces escaliers qui bougent dans tous les sens.

J'arrive finalement au 4ème étage. Apparemment je suis la première arrivée, pas de trace de la Serdy. Elle devrait plus tarder…

Vous pouvez encore rp vos bêtises, on interviendra juste après avec Aysha !
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Mer 1 Aoû - 11:31

Enzo M. Aiken - Alec Z. Dmitriev - 17 ans

Et pendant que les mandragores continuent leurs concertos très ouvert à leurs publiques, je vis dans mon champ de vision, une main tendue vers moi. Par sympathie envers les gens de ma maison, j’obéis docilement, m’aidant à me remettre sur mes pieds tout en récupérant ma planche… qui visiblement à souffert devant la chute. L’une des barres qui tient les roues vient de céder, je peste contre l’adolescent responsable de ma chute avant de soupirer d’agacement.

- « ...Raah… J’y tenais à cette planche… D’autant plus que j’en ai pas d’autres en stock… Ça me saoule ! ... »

D’un coup, je me colle contre le mur et m’y laisse tomber assis, ensuite, je garde ma précieuse victime dans mes bras, essayant de me souvenir du sort pour la réparer mais ma mémoire défaillante se joue encore de moi. Je n’arrive pas à mettre la main dessus, alors tout en massant mes tempes, je croise les bras devant mon torse.

- « Merci pour ton aide… Que puis – je faire pour toi, dis – moi ? »

Juste une question basique, simplement pour comprendre pourquoi il est venu près de moi. En ce moment, soit c’est pour me rappeler que je suis ce « Zack » ou cet «  Alec » du passé dont je ne me souviens vraiment pas. Soit, on attend quelque chose de moi et moi, ça me perturbe. Pourtant, la disparition de mon camarade de chambre ne laisse place à aucun moment de répits pour moi. Ayant été au plus proche de lui, tout comme Jace, son binôme de préfet, tout ce que j’sais, c’est que tout le monde attend des réponses, mais j’en ai aucune à donner. Là, je patauge dans mes souvenirs, mais aussi dans mes craintes. Même si l’épisode de l’opéra des plantes est distrayant, l’angoisse de devoir affronter la disparition de Galway et peut – être de ne jamais le revoir vivant ou que sais – je encore me gagne et mon visage pâlit du tout au tout. Lentement, je me mets à trembler nerveusement… Essayant, malgré moi, de chasser mes sombres pensées.
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Aysha Brayd, le  Mer 1 Aoû - 20:14

Aysha n'était pas dans ses meilleurs jours. Et en même temps, elle avait ses raisons : elle passait ses vacances d'été entre Ollivanders et Poudlard, entre servir des mioches et surveiller des mioches, et donner aux premiers de quoi faire des bêtises quand ils seraient à la place des seconds. Sa vie était donc remplie de mioches, et désespérément vide de plage, sable, limonade et tranquilité. Lorsqu'elle avait été désignée préfète, elle n'avait pas pensé à cet aspect là. Déjà, elle n'avait jamais entendu dire qu'on puisse refuser ce poste. Ensuite, elle en avait été ravie, mais avait complètement oublié que cela impliquait aussi de rester à l'école pendant les vacances. Ce que, encore une fois, il y avait des mioches, et des élèves en règle générale, à surveiller. D'ailleurs, ce n'était pas la partie qu'elle préférait dans son boulot de préfète. Elle aimait les responsabilités. Guider les premières années au dortoir. Porter l'insigne aussi, il fallait bien l'avouer. Mais réprimer les autres élèves... Ça n'était jamais une partie de plaisir. Elle n'était pas des plus autoritaires de toute façon. On l'avait choisie pour son caractère studieux et raisonnable, sans doute, mais on avait oublié qu'elle était incapable d'autorité.

Enfin bref, ce jour là, elle devait se farcir un tour de surveillance dans le couloir du 4e étage. Elle avait trouvé son réconfort en apprenant avec qui elle devait le partager. Marjorie lui avait toujours paru sympa, et l'avait plutôt soutenue lors de la débauche du cours de Métamorphose, ce qui était la meilleure façon de conquérir le cœur de la bleue. En réalité, elle avait déjà vu pire. Comme surveiller les abords de la forêt interdite, même en bonne compagnie. Ou les cachots. Tout ça pour dire qu'elle s'en sortait bien, pour une fois. C'était un couloir somme toute banal, mais c'était déjà ça.

Aysha grimpa les marches qui menaient au lieu de rendez-vous. Elle avait espéré que la disparition de Galway, qui faisait bruisser les tapisseries et murmurer les tableaux, auraient un peu refroidi les ardeurs des perturbateurs. Malheureusement, les élèves qui restaient à Poudlard pendant les vacances n'étaient jamais les plus calmes ( raison pour laquelle leur famille ne voulait pas qu'ils rentrent sans doute ) et un tel drame ne les avait pas ralenti dans leur folle envie de mettre le bazar. La bleue aperçut bientôt la préfète des jaunes et pressa le pas. Arrivée à sa hauteur, elle lui lança un sourire. Au moins, elle n'était pas la seule à vivre ces vacances palpitantes.

- Coucou ! Bon, couloir du 4e... Avec un peu de chance en s'en sortira sans débordements et on pourra repartir se reposer dans une heure.

Aysha entretenait de fous espoirs qu'elle savait vains. Ils ne s'en sortaient absolument jamais sans débordements.
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Time Alyster, le  Mer 1 Aoû - 23:40

Faire du skate dans les couloirs.... Quelle horrible idée... Alors que le jeune homme se relevait, Time crû que les Mandragores allaient le tuer à grand coup de son hideusement aigu.
Il voulait se concentrer. Mais c'était strictement impossible.
Son cerveau mourait.
Ses oreilles aussi. Les même oreilles qui jugeait ce son affreux plus important que son interlocuteur qu'il entendait à peine.

- « ...Raah… J’y enais à –anche…– ...res en– ock… Ça me– oule ! ... »

Super.... Time se sentait avancé maintenant ! L'Opéra de l'horreur allait le rendre fou, et Ste Mangouste accueillerais pour lui une nouvelle zone: "Victimes de Mandragores"
Heureusement, l'autre reprenait, mais plus fort, c'était presque audible même.

- « Merci pour ton aide… Que puis– ..... –pour toi, dis – moi ? »


Il inspira profondément et maudit ces plantes du démon. Le plant qu'il tenait dans ses mains avait un visage hideux de bébé moche. Oui, un bébé moche. Du type que l'on jette par la fenêtre après l'avoir vu. Ce visage digne d'un mauvais cosplay d'Halloween le hantera jusqu'à la fin de sa vie.
Pauvre Time, pauvres oreilles.
Ces plantes de l'enfer en paieront le prix un jour l'autre se promit il.

-Rien de spécial, je passais juste ! Hurla presque t'il pour se faire entendre.
-Je peux aider ? Tous n'ont pas été déraciné !

Comme ça, il ne serait pas le seul à souffrir. Le châteaux l'accompagnera dans sa surdité. Oui Time était comme ça. Œil pour œil, oreille pour oreille.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Matt Deliers, le  Jeu 2 Aoû - 11:10


A peine a-t-il finit qu'une furie roulante déboule en skateboard pour foutre en branle son idée ingénieuse subtile. Terrible ! Matt adorait les skates. Même s'il n'avait jamais su en faire. Le Deliers assiste à toute la scène : du dépotage des mandragores à la chute du responsable quelques centaines de mètres plus loin à l'angle du couloir. Le concert commence. Les mandragores vociférent à pleins poumons. Les plus fragiles présents dans le couloir s'évanouissent ou se barrent en courant. Le Gryffondor rigole tranquillement tandis qu'il réajuste son bonnet et son cache-oreilles sur sa tronche. Il n'entend absolument rien mais imagine assez bien le cri strident potentiellement mortel de ces bébés hideux n'appréciant aucunement d'être déterrés de la sorte. Ce n'est pas comme s'il l'avait écrit. Merci de ne pas me dépoter. Le Deliers était un génie pour avoir eu cette idée. Le type en skate était une autre sorte de génie. Celle assez tarrée pour mettre le plan du lion à exécution alors que le couloir était rempli d'élèves purs innocents.

Il s'avance tranquillement vers le point de chute de la planche à roulettes. Le type avait une maîtrise assez poussée de son engin. Impossible qu'il soit tombé par maladresse : il avait du rentrer dans quelque chose. Une fois sur place Matt voit un autre élève. Le quelque chose dans lequel le premier était probablement rentré sans aucune hésitation possible. Le genre de type à se foutre derrière un coin de mur ou une porte et ne pas se douter que quelqu'un peut arriver et vous rentrer dedans... Il remarque alors son visage borgne. Une sensation de déjà-vu parcourt son être. Ce sentiment de l'avoir déjà croisé quelque part. Mais impossible de se rappeler où. Le Deliers se contente d'hausser les épaules. Il regarde le type assis par terre qui, au final, était pour l'heure le principal fautif de tout ce joyeux bordel. Les deux, de la maison Verte, semblaient en pleine discussion. Sûrement se connaissaient-ils. Matt hésita un instant arrêté à leur hauteur : passer son chemin et faire comme si de rien n'était ? rester avec eux et aviser par la suite ? Faisant mine de réfléchir, son idée était déjà toute trouvée. Il ne bouge pas et essaie de parler. Lui s'entend bien dans sa tête, moins sûr pour ses interlocuteurs. Wow c'est un put.... d'beau.... ***del. Vous pens.... f'rait mieux.... ....égager ? Il leur sourit attendant une réponse.

Couloir du 4ème étage - Page 36 Mattde10
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Jeu 2 Aoû - 19:31

Enzo M. Aiken - Alec Z. Dmitriev - 17 ans

Cette galère pour arriver à comprendre quoi que ce soit, soudainement, je cherche mon cache – oreille dans mon sac, pratique quand j’dois me rendre en cours de Botanique aussi. Tout en l’installant sur mes oreilles pour ne pas devenir cinglé avec ces bébés mandragores qui continuent leurs concerts devant les élèves qui se bouchent, tous, leurs oreilles avec leurs mains. Ainsi, je me redresse tout en serrant la planche cassée contre moi, soupirant d’un air agacé.

- « …C’t’une…Bon… Dée….Bou…ez…pas !  »

Quitte à faire des conneries, autant le faire, vite, fort et bien. Je sors ma baguette de son support à mon poignet avant de fixer les pieds de la foule d’élèves au coin du couloirs, m’allongeant presque sur le sol pour ne pas qu’on me remarque. Et dans un murmure en prononçant distinctement - « # Promptus Nebulae » , je perçois un brouillard si épais que certains élèves commencent à crier sous la panique.

- « … Wha… Trop…bien !  »

Ainsi, je me recule en me retenant de rire comme un demeuré. Puis, je range ma baguette sur mon avant – bras, à son ancienne place avant de sortir mon élément bien pratique au fond de mon sac. Cette cape d’invisibilité trouvé dans mes affaires et que depuis, je traine toujours avec moi. D’un coup d’vent, je l’enfile par-dessus mes affaires avant de les regarder à tour de rôle.

- « …’f’rait …ieux…d’fil…Hein ?!  »

Impossible de pouvoir parler correctement avec ce concerto privé de nos belles pousses, là – bas, dans le couloir principale. N’empêche que j’remercie le Gryffy’ et ses idées de génies, ça à le mérite de nous divertir un peu, depuis la disparition d’Galway… C’est à croire que j’avais besoin de ça pour me changer les idées aussi.
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Time Alyster, le  Ven 3 Aoû - 0:11

Soudain, tel un génie tant attendu, un messie, un Dieu vivant, Enzo eu la meilleure idée au monde: des caches oreilles, ceux utilisés pour la botanique.
Time fouilla rapidement dans son sac et retrouva la paire. Lorsque que les cercles de douceurs chatouillèrent les oreilles du Serpent, celui ci connu une nouvelle ère.
Une ère de paix.
Tout lui paraissait cool à présent.
Le silence, enfin.
Pas complet, mais par rapport à l'ancien concerto du gang des affreux aux racines mal lunés, c'était de la magie auditive.
Inspirant un grand bol d'air frais et silencieux, (du moins beaucoup plus qu'avant), Time poussa un soupir de soulagement.
Le garçon amnésiquo-galériens avait l'air de parler, mais entre les bébés moches et la ZDPPAT (ZoneDePaixPersonnelleAuxTympas) (le cache oreille), le Vert-Argent n'entendait juste rien.
Par contre, le gamin qui s'était approché avait parlé plus fort. D’ailleurs, il était sur qu'il lui rappelait quelqu'un. Mais qui ? Où ?

-Wow c'est un put.... d'beau.... ***del. Vous pens.... f'rait mieux.... ....égager ?

Alors que Time sentait ces 50 nuances de couleurs cavaler sur ses Tympas, il vit l'autre garçon donner un coup de baguette provoquant un nuage de brouillard aveuglant tout le couloir et intensifiant la panique général. Mais les formes se distinguait encore peu.

#Promptus Nebulae

Un coup de baguette, et c'était réglé, le monde était maintenant complètement gris.

Soudain, comme pour mettre encore plus le bazar, Time eu la brillante idée de glacer le sol pour rendre toutes fuites ou attaques des autorités plus corsé.

#Aguamenti !

Le sol était maintenant trempé.

#Glacio !


Le sol était maintenant glacé, pire que du verglas.
Bravo Time, grâce à toi un nombre de nez cassé indéterminé allaient te remercier maintenant que le couloir était plus brumeux brumeux que les questions des contrôles du dirlo et aussi glissant que ces sales bestioles faisaient du bruits.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Matt Deliers, le  Jeu 9 Aoû - 16:57


Le quatrième étage ressemble désormais à une zone de guerre. Relativement éloignés des combats les trois champions assistent, depuis l'angle du couloir adjacent, au spectacle présent dans l'allée principale de l'étage. Un brouillard épais au travers duquel toute vision est impossible. Une foutue patinoire tellement glissante qu'elle en briserait les rêves les plus fous d'une patineuse artistique. Les cris stridents en arrière-plan des bébés Mandragores. Des élèves paniqués par un changement si anormal et si brusque de situation. Quelle bande d'hypocrites. Il faut voir cela comme une simulation. Il faut voir cela comme un vulgaire exercice d'entraînement. Le Gryffondor lui le voyait de cet œil en tout cas : une simple formalité évidente correspondant à une mise en situation ; juste pour voir de quoi les élèves sont capables et surtout voir comment ils réagissent dans pareil cas de figure. Il rigole tout seul totalement satisfait par la tournure que prennent les choses. Avec son air dubitatif il se surprend à réfléchir. Les travaux pratiques, c'est pas leur truc on dirait....

Il reporte son attention sur ses deux complices Verts. Les deux avaient copié sa brillante idée de se protéger les oreilles avec un cache pour éviter tout désagrément auditif suite à cette exposition prolongée avec ces infâmes créatures hideuses aussi chiantes que de véritables chérubins. Plus grands que lui d'au moins quatre années, les mêmes idées de conneries poudlardesque dans la tronche. Le Deliers regarde ses aînés avec les yeux d'un enfant émerveillé devant tant de génie créatif. Sa gorge se noue en pensant à la notion de grands frères, le sien trop vite disparu. Mais il se ressaisit, pas le temps d'épiloguer. Les deux Serpentards avaient tous deux contribués à l'embellissement du couloir mais le lion avait quelques autres idées en tête. Il pense alors à balancer des Pecus Udis à travers l'oppressant brouillard stagnant en face d'eux. L'idée de cibler aléatoirement et de voir des élèves moutons bêler n'était pas déplaisante. Il envisage aussi de faire un Amplificatum sur les mandragores. Ne sachant pas trop où cela mènerait il préfère ne pas tenter le coup. En revanche il décide de s'avancer un peu dans le couloir pour avoir en ligne de mire à la fois la piste verglacée et l'un des pots de Mandragore qu'il avait ramené. Il sort sa baguette de la poche de sa veste et se retourne pour adresser un sourire malicieux à ses associés. Un clin d’œil entendu et il pointe la plante dépotée avant de balancer un sortilège de duplication. Le sort ne dupliquait pas les propriétés magiques, seulement l'objet ciblé. Matt avait bien retenu ses leçons pour une fois. On s'en fout. Personne n'est censé savoir que cette plante n'est qu'une pâle copie. Hé hé hé. Il balance la formule en ricanant comme un gobelin gagnant à la loterie. Le Gemino à peine sorti de sa baguette qu'il pointe déjà cette dernière vers la glace présente au sol. Pour le coup il la verrait bien de toutes les couleurs. L'image d'une piste de glisse multicolore lui chatouille les sens. Aussitôt pensée aussitôt faite. Il adresse un magnifique Multicorfors à la glace présente dans le couloir pour la recolorer en un sublime arc-en-ciel ! Voilà, là on y est. Faut avouer que ça a de la gu€ule !
Couloir du 4ème étage - Page 36 Mattde10
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Mer 15 Aoû - 0:25

FICHE PAR SWAN & Azryel ( Pv le quatuor d'IceSurfers♥. - (Histoire d'amuser la galerie) ft Enzo - 17 Ans ).
We're rotten to the core...
Call me a schemer, Call me a freak. How can you say that, I'm just unique.
Mes deux confrères s’amusent à leurs façons, mais je réserve encore bien des surprises. J’avais commencé par être soft au début. Ainsi, pour rajouter du piquant à notre folie passagère, j’attrape la baguette d’un élève du coin, en aucun cas l’une des leurs, histoire de ne pas me faire griller par la suite. Puis, je fixe la foule à travers cette fumée épaisse. Et à l’aide d’un #Volatilors, je rends ce couloir encore plus festif en le rendant plus « basse-couresque » qu’à ses débuts. Poudlard se transformerait – il en zoo, aujourd’hui ?  

- « … Et j’ai bien loin d’avoir fini. Attendez les mecs !   »

Un p’tit ricanement en coin avant de réfléchir à quel sort semblait le mieux convenir à ce vacarme infernal. Ensuite, je vise les pots vides des bébés mandragores à l’aide d’un #Lapifors , d’un coup, en plus des poules, nous voilà avec des lapins qui bondissent dans tout les sens. Et dans le doute, si nous aurions du mal à fuir, j’impose limite le sortilège le plus comique qui soit, juste un petit #Glisseo en direction des escaliers qui se transforment d’un coup, en tobogan. Plutôt utile, mais reste à voir si la suite des évènements nous permettent de fuir. Pour finir, le petit dernier pour la route et pas des moindres, l’heureux élu de mon crime le plus parfait est de lancer un #Mentum Confusem au travers de la foule et de l’épais brouillard, malgré le début de la patinoire qu’on pouvait apercevoir à leurs pieds.

- « … Là, on peut pas faire mieux, j’crois ! … Par contre, faudrait p’t’être dégager avant de s’faire attraper, parce qu’où sinon, on risque de prendre un peu cher pour tout ça… Mhmh.    »

Dis – je soudainement tout en balançant la baguette au loin, dans la foule, histoire que l’étudiant à laquelle je l’ai piqué, se jette dedans pour la retrouver. Je n’ose même pas imaginer la cacophonie que ça doit être, même si on entend à peine ce qui se dit, que le son des bébés mandragores étouffent les cris de terreurs et de surprises de nos victimes. Sans oublier que nos caches – oreilles nous protègent de cet enfer imprévu. On peut dire, qu’en soit… Ce couloir, en cette journée, est des plus mémorables. Un vrai Zoo dans une Jungle qu’est Poudlard. Rien de mieux pour attirer l’attention et mettre un peu le boxon par ici, en ce moment, n’est – ce pas ?




Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Mer 5 Sep - 18:31, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Jeu 23 Aoû - 5:16

Polalala ce bordel... Je prend pas le #Ventilators en compte, car ce sort... n'existe pas
Aysha, tu as mon LA pour toute la durée du RP !


Aysha arrive près de moi une minute ou deux à peine après mon arrivée. Sourire pour la jeune fille que je savais talentueuse avec une baguette. Oh moins en cas de soucis, elle saurait gérer la situation, mais y avait pas de raisons, j'avais fait 2 tours de gardes déjà, le premier avec Daemon, qui avait été assez tranquille, et un autre seule, où j'étais tombée sur Lius et euh... Bref. J'avais pas envie de penser à ça maintenant. Je devais rester concentrée sur la tache du jour et l'idée de partir d'ici 1h me plaisait bien.

- Salut Aysha ! Ouais j'espère aussi, parce que le tour de garde pendant les vacances là... Bof bof...


C'est vrai quoi, ils abusaient franchement... Mais enfin bref, maintenant qu'on était là... Alors c'était parti, à marcher ou plutôt déambuler dans le couloir quasi désert, y avait pas grand chose à faire d’intéressant pendant les vacances à cet étage là, la plupart des étudiants préféraient le confort de la grande salle, de leur salle commune ou le soleil du parc. Et puis soudain, un cri déchirant, qui me fait me baisser, les mains sur les oreilles. Le son est complètement insupportable, il frappe les tympans, explose le cerveau. Bon sang c'est quoi ce bordel. Je sors ma baguette en un mouvement rapide et la pointe sur une de mes oreilles avant de lancer un #Assurdiato. Un casque anti-bruit aurait été mieux, mais je voyais aucune foutue raison d'avoir ça sur moi alors qu'il n'y a pas cours de botanique pendant les vacances. J'entends plus rien à part cet affreux bourdonnement, mais c'est toujours mieux que le bordel monstrueux qui me perçait les tympans une seconde plus tôt.

Un simple regard vers Aysha et je me précipite dans le couloir où semble provenir le vacarme, mais je suis accueillie par une fumée on ne peut plus pénible. Bon sang c'est une blague, il se passe quoi ! Un #Occulo Cati pour y voir plus clair et je vois là une série de mandragores dépotées, quelques élèves au sol, d'autres qui se bouchaient les oreilles et courraient dans tous les sens, sans oublier la famille lapin bien sur et le sol qui ressemblait plus à la route arc-en-ciel d'un célèbre jeu vidéo que ma moldue de narratrice connait bien. C'est bon, c'est fini ? C'est tout ? Y a pas autre chose ? Ah si, un élève qui venait s'énerver sur moi et Aysha, mais lui, je m'en fiche, je sais pas pourquoi il s'en prend à nous, et de toute façon j'entend rien à ce qu'il dit, je sais même pas pourquoi il n'est pas assommé encore. Mais ça devrait plus trop tarder. Première priorité, c'était de faire taire les plantes affreuses et s'occuper des élèves évanouis, les relous du coin je verrai ça plus tard. Les lapins aussi. Je voyais surtout la terre au sol et les mandragores qui gueulent, allez hop, mission numéro 1, leur foutre la terre dessus pour les faire taire. Et c'est là que mon élève relou me serrait bien utile, c'est qu'il semblait bien déterminé à nous suivre partout avec son air pas content, et temps qu'il avait des doigts sur les oreilles, c'est qu'il me manquait une des plantes. Je me précipite alors dans leur direction et... M'étale par terre. Oh bordel, le sol arc-en-ciel cachait bien son jeu, réelle patinoire infernale... Pas de temps à perdre à me relever, je me contente de m'asseoir et de pousser le sol avec mes mains afin de glisser sur les fesses jusqu'à mes mandragores infernales. Heureusement qu'elles sont bébés, parce que là, merci le désastre. Alors j'attrape la terre à pleine mains et ne trouvant pas leur pots, j'enterre les plantes à même le couloir, tentant seulement de recouvrir leur affreuses bouches de terre pour qu'elles la ferment.  

Les préfètes sont sur place ! A vous de jouer pour décamper ! Pour cela, un lancé de dé 6 faces avec 1 réussite critique, 2 réussites, 2 échecs et 1 echec critique !

Autorisation des Admins (Harmony Lin) pour les dés !


Dernière édition par Marjorie Lunas le Sam 29 Déc - 14:59, édité 1 fois (Raison : Fautes affreuses)
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Aysha Brayd, le  Sam 25 Aoû - 14:39

Marjorie ne semblait pas plus emballée qu'Aysha par la perspective de cette ronde, alors même qu'elles auraient pu vaquer tranquillement à leurs occupations, comme lire un bon bouquin ou se prélasser au soleil. Mais non, elles devaient parcourir ce couloir en long et en large pour surveiller la moindre petite bêtise. Les deux préfètes entamèrent donc leur ronde en s'engageant dans le couloir... quand un cri strident leur vrilla les oreilles. Aysha lâcha un petit cri inaudible face au vacarme et imita Marjorie qui sortait sa baguette pour protéger ses précieux tympans. Le bruit désormais assourdi par le bourdonnement, elles se ruèrent dans le couloir. Visiblement, certains élèves s'étaient amusés à mettre un sacré bazar. Une fumée leur encombra la vue et la bleue commença à s'étouffer furieusement, n'étant pas d'une grande aide à la jaune qui dissipait le rideau gris d'un coup de baguette magique. Tout courait dans son esprit sans qu'elle ne puisse vraiment réfléchir, et elle s'élança à la suite de sa collègue en direction de plusieurs plants de mandragore, encore tous jeunes, qui hurlaient à plein poumons. Qui donc avait bien pu avoir l'idée de dépoter des mandragores en plein couloir ? Certains élèves avaient été victimes de leur cri et gisaient sur le sol, et le sol, d'ailleurs, il fallait en parler...

N'ayant pas eu la prudence de s'écarter de quelques pas de sa collègue préfète, Aysha dérapa violemment à sa suite et se retrouva elle aussi sur le flanc, la hanche douloureuse, et l'esprit complètement embrouillé. De mémoire, elle n'avait jamais eu une ronde aussi peu calme. Ceux qui avaient fait çça avaient été sacrément imaginatifs. Elle se traîna avec une grimace sur le sol affreusement glissant, pour rejoindre Marjorie qui tentait de recouvrir les plantes assourdissantes avec des mottes de terre. La bleue, elle, se dirigea vers les quelques élèves évanouis sur le sol et s'empara de sa baguette. Elle avait les doigts engourdis par la glace froide sur laquelle elle peinait à progresser, allongée dans une position honteusement ridicule et dégradante. Elle commençait sérieusement à en vouloir à ceux qui avaient eu cette idée idiote. Il lui fallut de gros efforts pour s'approcher du premier élèves inconscient. Comme elle l'avait fait pour elle auparavant, elle lança un Assurdiato, puis tenta de le ranimer en lui frappant les joues et en lui hurlant inutilement dessus, inutilement oui, parce qu'il n'entendait plus rien. Elle termina par lui donner une gifle impatiente et la victime ouvrit de grands yeux paniqués, ramenée à la vie. Bien. Et de un. La suite ressembla à du travail à la chaîne, ponctué par l'effort surhumain que devait faire Aysha pour se hisser sur la glace multicolore. Si elle n'en avait pas été la victime, elle aurait trouvé tout cela impressionnant d'inventivité... Mais elle était préfète et le fait que les farceurs aient décidé de faire tout cela pile durant SA ronde rendait la chose beaucoup moins drôle. La bleue réveilla donc les deux ou trois autres élèves évanouis et retourna à grande peine jusqu'à Marjorie qui avait terminé de rempoter - sans pot - les Mandragores. Au moins, elles ne criaient plus. Dirigeant sa baguette vers son propre visage, elle fit taire l'affreux bourdonnement qui lui résonnait dans les oreilles et tenta de se relever, en vain. Il fallait attraper ceux qui avaient fait ça.
Matt Deliers
Matt Deliers
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Matt Deliers, le  Mar 4 Sep - 23:16


Sentinelle au coin du couloir. Toujours flanqué de ses deux acolytes Verts éphémères. Tous trois à la fois subjugués par la beauté de leur génie créatif mis en commun et par leur stupidité totale de vouloir rester dans le couloir pour en profiter au maximum, mais avec l'éventuelle option de se faire éviscérer par une quelconque autorité supérieure qui en viendrait à débarquer. Cela allait arriver. Forcément. Il s'en fout. Complètement. Il est bien. Il reste. Point barre. Les deux autres n'ont pas l'intention de déguerpir non plus visiblement.

Et donc pour l'heure le Deliers danse légèrement sur place, le regard quand même rivé sur l'imposant brouillard toujours stagnant en face d'eux. Guetter une éventuelle menace venant d'en face. Comme si plisser les yeux pouvait potentiellement lui permettre de discerner plus nettement ce qui pouvait bien se passer dans cette zone confinée de guérilla poudlardesque. Ce devait être l'apocalypse dans la fumée. The End Of The Fuckïng World. Il secoue sa tête en rythme comme si son cache-oreilles protecteur avait soudainement pris la merveilleuse option de se changer en walkman pour diffuser à fond « Magic Works » des Bizarr' Sisters. Il sourit. Content de ses/leurs conneries. Enfin un peu d'action dans ce château jugé à l'abandon. Il avait eu vent de quelques génies passés du crime, des duos infernaux ayant sévis dans les environs à travers les époques. Un seul regret : celui de ne jamais avoir pu en rencontrer.

Soudain Matt se met en alerte. Une forme floue se distingue dans le brouillard. Machinalement il tapote sur le bras de son associé le plus proche, sans prendre le temps de voir duquel il s'agit. Simplement pour le prévenir qu'il y a du mouvement, là, devant. Quelque chose ou quelqu'un : ça bouge, ça se rapproche. Danger ? Fini les conneries. La situation risque d'évoluer très rapidement. La fumée se dissipe quelque peu pour laisser voir une fille en train de rempoter ses œuvres dans leur pot. A seulement une vingtaine de mètres de leur campement. Son «boum boum» rate un battement. Non loin d'elle il devine un corps inanimé. Oh bah m€rde ! Y en a vraiment qui étaient devenus inconscients... Il note : quelqu'un d'autre, une seconde fille, s'affaire pour ranimer l'inanimé. Aouch.... Une grosse claque dans la tête, histoire de bien remettre en place la dentition du flasque affalé sur la pierre froide. No success. Grimace du Deliers qui ne se voit clairement pas à la place de la victime. Aouch... La seconde, beaucoup plus puissante en revanche, suffit pour le remettre d’aplomb. Success. Le penaud apeuré remercie sa chevalière avant de disparaître en rampant aux yeux du Lion, dans l'opaque fumée. Elle ne semble pas à son coup d'essai. Et si elle, et sa copine, sont là ; cela signifie qu'elles viennent du brouillard et ne sont pas là pour rigoler. Matt prie alors intérieurement pour ne pas en recevoir une de la part de cette fille à la détente facile ; l'idée d'avoir une trace rouge de doigts, imprimée à jamais, sur la joue ne l'enchantait guère.

Euh.. les gars ? Faut qu'.. s'tir.. enant !

La vérité, c'est qu'il fallait fuir maintenant. Vraiment.


1   - Réussite Critique :
Sans se poser de questions, le Deliers adresse un signe de tête entendu à ses deux associés (remerciement télépathique sans formalité verbale). Il prend la fuite instantanément en direction opposée du brouillard et ne se soucie même pas de ce qui pourrait arriver aux deux Serpentards.


2,5 - Réussite :
Le Deliers annonce à ses deux associés qu'une équipe préfectorale a été dépêchée sur les lieux, qu'il est l'heure de se dire « Adieu » et qu'il serait extrêmement ravi de les recroiser une autre fois.


4   - Echec Critique :
Le Deliers tente de jouer la comédie. Il jette son cache-oreilles au loin et s'affale par terre en prétextant être inanimé et avoir été lui aussi victime de ce plan machiavélique.


3,6 - Echec :
Tellement subjugué par l'action préfectorale et son inaction personnelle il en oublie de déguerpir et se fait arrêter volontiers pour interrogation en tant que suspect dans cette affaire.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Mattde10
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Maître de jeu, le  Mar 4 Sep - 23:16

Le membre 'Matt Deliers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
Couloir du 4ème étage - Page 36 D-4-4a10
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Invité, le  Sam 22 Sep - 19:44

FICHE PAR SWAN & Azryel ( Pv le quatuor d'IceSurfers♥. -  ft Enzo - 17 Ans ).
We're rotten to the core...
Call me a schemer, Call me a freak. How can you say that, I'm just unique.
Et comme tout criminel responsable de ses actes, je réflexionne et tente de trouver une solution à l’issue de la situation. Tout peut se jouer en un instant et il ne suffit qu’une dizaine de seconde pour comprendre ce qu’il risque de m’arriver si je prends la moindre décision, désormais. Alors, je surveille l’halo de fumée, surveille les moindres mouvements de celles qui risquerait de me poser problème. Je me sens d’avance si jamais ma belle demoiselle Serdaigle se sent importunée par mes agissements de moins en moins raisonnable. Pourtant, je suis de moins en moins d’humeur à respecter ce qu’on attends de moi. Alors, je me contente de ramasser mes affaires et regarder autour de moi. Un coup d’œil vers le Griffon’ qui tente de se faire comprendre, je supposes par ces piètres syllabe qu’il tente de dire qu’il faut qu’on s’en aille. Et quant à moi, je joue mon tour avec cette pièce qui traine dans la cape d’invisibilité qui se repose sur mes épaules. Face, je décampe, pile… Advienne que pourra, qui n’ose rien, n’a rien, pas vrai, hein ?

4   - Réussite Critique :
Ainsi, face, j’prends la fuite en courant aussi vite que mon ombre, utilisant le tobogan-escaliers pour prendre encore plus de distance. Tant pis pour mes alliés, ils sont assez grands pour se débrouiller seuls, pas vrai ?


3   - Échec Critique :
Donc, voilà ce qui arrive quand la pièce m’échappe de mes mains, je trébuche et me vautre à plat ventre à terre. Je suis pas sûr que dans cette posture, j’ai l’air d’être quelqu’un de responsable. Alors, quoi de mieux que de faire semblant de perdre connaissance, quoi que dans la foulée. C’est peut – être ce qu’il risque de m’arriver si je croise son regard à elle, cette belle préfète croisée lors d’un soir, au détour d’un couloir.



1,6 - Réussite :
Malgré les préfètes qui se rapprochent dangereusement, je trouve le moyen de m’extirper inextrêmiste hors de cette animalerie. Ce couloir devenu Zoo par nos bêtises digne d’un spectacle de cirque, je n’aurais jamais cru qu’un jour, j’aurais pu vivre un tel numéro. Pourtant, je trouve le temps de me cacher, là, dans le placard de droite, entre un support à balai et le rideau. Reste à prier qu’on ne fouillera pas ce débarra, sinon, je serais dans de beaux draps.



2,5 - Échec :
Au mauvais endroit comme au mauvais moment, je suis en de mauvaise posture. Pris pour cible par mon mauvais karma, me voilà pris au piège par les filles. Reste à voir ce que le mauvais sort me réserve. Franchement, ça m’apprendra d’avoir jouer les trouble-fêtes.


Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Sam 22 Sep - 19:50, édité 2 fois (Raison : mauvais lien youtube :x)
Contenu sponsorisé

Couloir du 4ème étage - Page 36 Empty
Re: Couloir du 4ème étage
Contenu sponsorisé, le  

Page 36 sur 37

 Couloir du 4ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.