AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 1 sur 15
Village de Loutry Ste Chaspoule
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Lun 23 Fév 2009 - 18:18


[auto d'Alyna]

Depuis quelque temps, Peyton s'était reprise en main après ses problèmes de couple. A présent, tout allait mieux et elle vivait plus sereinement. Elle avait décidé de prendre soin d'elle et même si elle ne travaillait pas en ce moment, les économies qu'elle avait fait du temps où elle était dans l'Ordre le lui permettait pendant quelques semaines. Plus tard, elle rechercherait un travail. Pour ce bel après-midi ensoleillé, Peyton avait décidé d'aller faire un tour. N'ayant pas eut le temps de passer son permis de transplanage, elle avait été obligée de d'abord prendre un taxi, en direction de Loustry Ste Chaspoule. La dernière fois que la jeune femme était allée dans cette ville, c'était pour une crémaillère pendue par Clicli et d'Atana, il y a déjà quelques mois. Mais cette fois, Peyton y allait pour prendre l'air et visiter un peu plus.

Après avoir parcouru toutes les ruelles de la ville, elle décida de s'asseoir un petit instant près d'une fontaine, sur une place, avant de rentrer chez elle, l'après-midi étant déjà bien avancée. Il y avait pas mal de monde, des enfants jouant et courant dans tous les sens, leurs parents inquiets, qui leur disaient de ne pas courir trop vite, des couples qui se baladaient main dans la main, des solidaires... beaucoup de gens étaient également venu profiter du beau temps, qu'ils n'avaient pas vu depuis pas mal de temps. Peyton trouva un banc pas trop à l'ombre des magnifiques platanes qui ornaient la place. Sortant son MP3, objet moldu servant à écouter de la musique, elle laissa le temps passer un instant, perdue dans ses pensés et faisant le point sur les évènements passés et sur sa vie tout entière... il s'en était passé des choses depuis qu'elle avait reçue une lettre de Poudlard! Cela faisait quelques mois que la jeune femme avait quitté le château mais rien ne laissait ses souvenirs s'échapper.

Après avoir passé quelques minutes à rêvasser, elle jeta un coup d'œil aux environs avant de regarder la fontaine sur laquelle de l'eau coulait en sortant de la bouche des lions. Assis sur le rebord, un jeune homme lisait tranquillement. Son visage lui disait quelque chose, il lui semblait l'avoir déjà vu mais impossible de savoir où. Retirant les écouteurs de ses oreilles et appuyant sur le bouton "STOP" de son MP3, juste au moment où Nothing Else Matter
commençait, elle se leva et s'avança d'un pas décidé vers la personne, évidant de justesse un enfant qui courait.

- Bonsoir, c'est peut-être stupide de ma part, mais je suis certaine de t'avoir déjà vu quelque part... l'air un peu bête, elle resta debout en face du jeune homme, attendant une réponse de sa part.

Où avait-elle pu voir son visage? Essayant de remuer tout ses souvenirs, elle réfléchi une seconde de plus avant d'avoir peut-être la solution, mais rien à faire... trou noir! Il ni avait rien de pire que de ne pas se souvenir de quelque chose. Peyton detestait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Mar 24 Fév 2009 - 21:16


GK[...] Que je ne sois pour personne l'occasion d'aucun dommage ! Si leur coeur est irrité et malveillant à mon sujet, que cela serve à réaliser les fins de tous ! (Shantideva) [...]

GK- Bonsoir, c'est peut-être stupide de ma part, mais je suis certaine de t'avoir déjà vu quelque part...

GKAinsi fut-elle si douce la mélodie qui ramena Gyaltsen à la réalité, loin de sa lecture et de son évasion. Cela faisait si longtemps qu'une voix féminine n'avait plus bercé ses oreilles et il ne put alors s'empêcher de lever les yeux vers la pétillante jeune femme qui lui faisant maintenant face, le regard interrogateur et légèrement gêné à la fois. Refermant son ouvrage, il offrit un sourire à celle qui semblait le connaître ; le jeune homme quant à lui, perdu et enquêtant dans son lointain passé, n'arrivait pas à se souvenir du charmant visage de son interlocutrice. Mettant son livre de côté, il lui répondit alors, les doigts croisés :

GK- Ah oui vraiment ? Cela faisait pourtant bien longtemps que je n'étais pas revenu dans la région. Notre entrevue doit remonter à quelques temps déjà alors, n'étant que récemment revenu. Je t'en pris, assis-toi si tu veux discuter, lui dit-il en désignant d'un léger regard le rebord en pierre de la fontaine.

GKAprès un léger silence de réflexion, il reprit sur ces mots :

GK- Dis-moi, comment t'appelles-tu ? Peut-être que ton nom me rappellera t'avoir déjà rencontrée, car personnellement, je n'ai pas de souvenir de toi. Ne le prends surtout pas mal, car loin de moi l'idée de te trouver stupide comme tu l'as dit à ton égard, plaisanta-t-il de nouveau le visage souriant. Loin de là, mais disons que je reviens d'une période difficile et ma mémoire me fait peut-être défaut.

GKObservant d'un bref coup d'oeil la foule passante et pressante, Gyaltsen replongea son regard dans celui de la jeune femme, les derniers rayons du Soleil couchant lui parcourant et réchauffant le coeur, il semblerait qu'il ait retrouvé la voie du Bonheur dans ce monde en proie à la tristesse et au désespoir...
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Mer 25 Fév 2009 - 18:20


Heureusement pour elle, le jeune homme avait l'air sympathique, si bien que son approche assez étonnante fut moins ridicule qu'elle ne l'avait craint. A peine avait-elle prononcé quelques mots qu'il lui répondit avec un sourire, après avoir refermé son livre :

- Ah oui vraiment ? Cela faisait pourtant bien longtemps que je n'étais pas revenu dans la région. Notre entrevue doit remonter à quelques temps déjà alors, n'étant que récemment revenu. Je t'en pris, assis-toi si tu veux discuter.

- Volontiers! lui répondit-elle en s'asseyant à l'endroit désigné, à ses côtés. Tu sais, je ne suis venue qu'une seule fois ici, pour une crémaillère... alors ce n'est surement pas là que je t'ai vu!

Le garçon lui demanda alors comment elle s'appelait et Peyton fit un petit sourire quand il prononça "
car loin de moi l'idée de te trouver stupide comme tu l'as dit à ton égard". Les mots suivants restèrent dans un coin de la mémoire de la jeune femme.... ainsi, lui aussi sort d'une période difficile!.

- Je m'appelle Peyton Sawyer, si ça te dit quelque chose, répondit-elle en souriant, tout en le regardant. Et toi, quel est ton nom?

Alors qu'elle était repartie un instant dans ses réflexions, il lui semblait que la mémoire lui revenait peu à peu... chemin de la Salamandre Grise... elle était sûre de l'avoir vu là-bas!

- Je pense avoir trouvé... connaitrais-tu, par hasard, le 23 chemin de la Salamandre Grise?


Si il répondait oui, non seulement cela voudrait dire qu'il était un sorcier, chose que Peyton ne savait pas encore, mais aussi qu'il avait ou faisait partie de l'Ordre... la jeune femme se souvint qu'elle avait regardé des photos de l'histoire de l'Ordre du Phénix alors qu'elle venait tout juste de rejoindre l'équipe... Si le garçon était bien celui auquel elle pensait, ce serait une drôle de coïncidence! Et puis, même si ce n'était pas lui, elle aura eu l'occasion de discuter et de faire une nouvelle et charmante connaissance!

Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Jeu 26 Fév 2009 - 19:08


GK- Je m'appelle Peyton Sawyer, si ça te dit quelque chose. Et toi, quel est ton nom ?

GK- Enchanté Peyton, appelle-moi Gyaltsen. Après une courte pause, il poursuivit sur un léger ton de regret. Non, désolé, mais ton nom ne me dit vraiment rien...

GKIls se regardèrent alors, leurs regards s'entrecroisant, chacun espérant trouver dans les méandres de son esprit un vestige de son passé pouvant l'éclairer sur l'autre et poursuivre ainsi la conversation. Peyton fut la plus lucide et reprit la première :

GK- Je pense avoir trouvé... connaîtrais-tu, par hasard, le 23 chemin de la Salamandre Grise ?

GKDurant l'espace d'une seconde, à son tour, un flash de vivacité et de lucidité traversa son esprit. Subrepticement, il se mit en position pour bientôt pouvoir faire usage de sa baguette si cela s'avérerait nécessaire, observant à nouveau la place publique fourmillante, encore noire de monde, d'un bref coup d'œil afin de voir s'il était surveillé ou non. Parfois, la trahison et la malice prenaient bien des visages, en particulier les traits d'un visage enchanteur d'une belle jeune femme. Gyaltsen avait été mis au courant par ses compagnons que les membres de l'Ordre du Phénix étaient maintenant officiellement traqués par le nouveau Ministre et son gouvernement, les baroudeurs et les rapaces devaient être nombreux et jamais bien loin. Cette noble organisation était pour lui sa dernière famille, le vestige du dernier recueil de sa vie trop vite mise à mal à son goût ; quiconque y viendrait semer le désordre et le chaos se retrouvera face à lui ; n'hésitant pas à faire usage de sa magie s'il le faudra. Comment cette jeune femme, une parfaite inconnue, pouvait-elle lui sortir entre deux répliques, de façon si naturelle, l'adresse de la demeure des membres de l'Ordre si ce n'était pour lui faire avouer son illégalité ? Hélas, Gyaltsen ne parvenait pas à observer minutieusement la foule et ses mouvements perpétuels. Ce fut donc naturellement qu'il prétexta à Peyton :

GK- Non, désolé, je ne connais pas cette adresse. Je ne sais même pas dans quelle ville ou village elle se trouve.

GKAlors qu'un silence profond s'installait, il y mit fin en demandant :


GK- Peyton, cela te dérangerait-il de poursuivre ailleurs notre conversation ? Il y a ici trop de monde à mon goût pour pouvoir profiter pleinement de ta voix, finit-il en lui adressant un sourire.

GKAcceptant volontiers, elle se leva à son tour et tous deux se mirent alors à marcher dans les rues adjacentes coquettement fleuries et maintenant éclairées par les quelques lampadaires en cuivre, la nuit étant maintenant tombée et la foule estompée. S'ils étaient suivis, alors il le remarquerait...

GK- Au fait Peyton, tu ne m'as pas dit. Que fais-tu dans la vie ?

GKVoulant se convaincre de sa sincérité et souhaitant en connaître un peu plus sur son identité et éventuellement la mettre sur la piste de la sienne sans prendre de risque, il continua après un bref silence en disant :

GK- Connaîs-tu Poudlard ?


Dernière édition par Gyaltsen le Jeu 26 Fév 2009 - 19:10, édité 1 fois (Raison : Couleurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Jeu 26 Fév 2009 - 20:04


Gyaltsen, ainsi s'appelait-il... Il lui répondit que son prénom ne lui disait rien et elle fut tentée de lui répondre de même... Malheureusement, la piste de Peyton n'était pas la bonne, le jeune homme ne semblait pas connaître le lieu cité. Pourtant, elle était sûre d'avoir vu son visage là-bas, mais elle ne savait plus où, ni comment. Essayant de le croire, elle laissa cette idée de côté, dans l'espoir d'en trouver une autre...Le garçon lui demanda alors s'ils pouvaient s'éloigner de la fontaine où ils étaient assis, afin qu'ils puissent mieux s'entendre, chose que Peyton accepta avec joie. Et puis, elle n'aimait rester trop longtemps à un endroit, surtout quand elle ne connaissait pas vraiment la ville.

Alors qu'ils se baladaient dans une ruelle où seulement quelques passants se tenaient, Gyaltsen lui demanda une question classique lorsqu'il s'agissait de faire connaissance, et la jeune femme lui répondit le plus simplement possible :

- Mon emploi du temps fut très chargé passé un moment... mais il ne fallait pas qu'elle rentre trop dans les détails, ne sachant que trop peu de chose concernant sa nouvelle - ou non - rencontre. Pour l'instant, je n'ai pas de métier, l'ayant quitté il y a quelques mois - si elle pouvait dire que faire partie de l'Ordre était un métier - alors je profite un peu de la vie... mais je compte bien me remettre bientôt à travailler. Même si pour l'instant mes passe-temps sont la musique, la lecture et les promenades, j'ai besoin d'avoir une certaine stabilité j'ai envie de dire... après avoir terminé sa réponse, elle sourit à Gyaltsen avant d'ajouter : je pense savoir que tu aimes également la lecture... je me trompe ?

Les rues sombres étaient désormais pratiquement vides, les enfants et leurs parents avaient laissé place à une bande par-ci, une bande par-là de jeunes qui trainaient pour passer le temps. Cela faisait bizarre à Peyton de se dire qu'elle était en train de discuter avec un parfait inconnu et peut-être moldu car ces derniers temps, elle était souvent seule où avec de vieux amis sorciers. Mais la question que Gyaltsen lui posa ensuite lui fit plaisir...

- Connaîs-tu Poudlard ?

Sur le coup, Peyton s'arrêta et regarda le jeune homme... C'était lui des questions qu'elle attendait de sa part, après avoir pris le risque de parler du chemin de la Salamandre Grise. Au moins, il était sorcier! cela la réconforta dans le sens où, s'il avait été moldu, elle ne l'aurait surement pas connu et aurait fait erreur, ne connaissant que très peu de non-sorcier... ce qui aurait été dommage.

- Je suppose que si tu me poses la question, c'est que tu dois connaître assez bien l'école... ou que tu es un espion, peut-être? lui répondit-elle avec un sourire. J'ai passé 5 ans à Poudlard... pourquoi pas 7, vas-tu me demander? c'est un peu laborieux à expliquer, mais pour faire simple, j'ai préféré quitter Poudlard pour m'orienter vers une école plus... formatrice sur le plan pratique que sur le plan théorique.

En effet, l'Ordre avait été pour elle une fabuleuse expérience. C'était avec cette organisation qu'elle avait réussi à apprendre à se battre avec une baguette, mais aussi à se défendre et à avoir confiance en elle.

- Tu étais à quelle maison? Peut-être t'avais-je vu de loin dans un des nombreux couloirs... si c'est le cas, il semblerait que tu ne m'aies jamais remarqué! lui dit-elle en riant.

Même si l'école était incroyablement grande, et que les élèves étaient très nombreux, il pouvait être tout à fait possible que les deux jeunes personnes eurent quelques années en commun... mais même si l'idée était tentante, Peyton ne pensait pas avoir pu se souvenir du visage de Gyaltsen si elle ne l'avait croisé qu'une ou deux fois dans un couloir... de plus, elle ne l'avait certainement jamais eut dans la même classe qu'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Lun 2 Mar 2009 - 1:44


GKContinuant de marcher, la conversation se poursuivait et Gyaltsen écoutait avec avidité la jeune femme qui par moment lui souriait :

GK" Je pense savoir que tu aimes également la lecture... je me trompe ? "

GKCette question fit comme un flash dans l'esprit du jeune homme ! La fontaine, son rebord en pierre, son livre posé dessus et lui s'en allant avec Peyton, laissant ainsi derrière lui son ouvrage... Comment avait-il pu être aussi étourdi ? Cela ne lui ressemblait pas, mais il se pourrait que quelqu'un en soit la cause, mais quelle belle cause... Dissipant ses éparses pensées, Gyaltsen revînt à la réalité.

GK" Euh oui, j'aime beaucoup la lecture, surtout les recueils philosophiques. Mais si tu veux bien, j'ai quelque chose à corriger. Il me semble bien avoir oublié le livre que j'étais en train de lire lorsque tu es arrivée ", dit-il sur un air légèrement gêné, tout comme si la jeune femme avait pu lire dans ses pensées et eut compris les causes de son oubli.

GKIl sortit alors sa baguette magique en bronze qui ne manqua pas de refléter avec noblesse les quelques rayons lumineux du lampadaire cuivré lui parvenant. Tendue vers le ciel, sa pointe effilée semblant se rapprocher des étoiles, * Accio Livre " Recueil Bouddhiste " ! *. Le visage inquiet, Gyaltsen attendait maintenant avec impatience l'effet tant attendu par son sortilège informulé. Tandis qu'il finissait de ranger sa baguette dans sa veste, un sifflement lointain se fit entendre, provenant de l'autre bout de la rue. Le bruit s'amplifiait et bientôt le livre revint à son propriétaire après avoir quitté la table basse d'un jeune garçon moldu alors endormi qui avait profité de l'accalmie de la soirée pour dérober le recueil posé sur la fontaine et qui n'était point à lui.

GK" Désolé, dit Gyaltsen en rangeant son livre en entier à l'intérieur de sa veste équipée d'un sortilège d'extension avant de reprendre la conversation. Connais-tu Poudlard ?

GK- Je suppose que si tu me poses la question, c'est que tu dois connaître assez bien l'école... Ou que tu es un espion, peut-être ? lui répondit-elle avec un sourire. J'ai passé cinq ans à Poudlard... Pourquoi pas sept, vas-tu me demander ? C'est un peu laborieux à expliquer, mais pour faire simple, j'ai préféré quitter Poudlard pour m'orienter vers une école plus... formatrice sur le plan pratique que sur le plan théorique. Tu étais à quelle maison ? Peut-être t'avais-je vu de loin dans un des nombreux couloirs... Si c'est le cas, il semblerait que tu ne m'aies jamais remarqué ! continua-t-elle après un bref silence.

GK- J'étais à Poufsouffle, mais cela fait maintenant bien quatre bonnes années que j'ai quitté Poudlard, lui répondit-il après avoir rendu son sourire tout en désirant en dévoiler le moins possible à son propos, préférant boire avec entrain les paroles de Peyton. Peut-être nous sommes-nous rencontrés ou entrevus dans les couloirs, peut-être, mais je serai incapable de m'en rappeler. Ce que tu dis m'intrigue, de quelle école " pratique " parles-tu ? A ma connaissance, je n'en connais pas... "

GKA ces mots, il s'arrêta de marcher et vint s'asseoir sur un rebord de fenêtre, un pied au sol, l'autre sur le mur, ses mains froides dans ses poches de jean, les yeux rivés sur le visage de la jeune femme qu'il ne cessait d'admirer, un sourire en coin illuminant son visage d'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Lun 2 Mar 2009 - 12:03


[RP en direct du lycée, ça faisait longtemps!]

Gyaltsen lui confirma son idée en lui disant qu'il lisait beaucoup avec une préférence pour les ouvrages philosophiques. Mais la fin de sa réponse ne fut pas celle que Peyton attendait, en effet, le jeune homme lui apprit qu'il avait oublié son livre près de la fontaine. S'attendant à ce qu'il aille le chercher en courant, la jeune fille fut agréablement surprise de le voir sortir sa baguette afin de prononcer le sortilège d'attraction. Seulement, connaissant que trop bien les règles, elle ne put s'empêcher d'une remarque...

- Tu devrais être plus vigilant... si j'avais été moldue, je n'aurai pas aimé recevoir un "Oubliettes"!

A peine avait-elle fini sa phrase que Peyton se demanda comment il avait pu prendre un tel risque... il avait du deviner qu'elle était sorcière, mais ce n'était pas marqué sur son visage. La jeune fille comprit alors que c'était surement par une de ses paroles qu'il l'avait su... Et elle savait laquelle... Mais le garçon ne la laissa pas plus longtemps dans ses réflexions, lui demandant ensuite si elle connaissait Poudlard. Elle lui répondit brièvement en lui faisait un court résumé de ses années. Le garçon lui raconta à son tour qu'il avait été à poufsouffle et qu'il avait quitté l'école depuis quatre ans environ.

- Ah tu étais à Poufsouffle? ma maison était Serdaigle...Ambiance intello parait-il, mais je trouve que c'était plutôt pas mal! J'ai même été pendant une année préfète... expérience intéressante!

Le mot "Poufsouffle" lui rappela inévitablement Cronos, qu'elle essayait vainement d'oublier, bien qu'elle était en très bonne compagnie, il lui en suffisait peu pour que son visage revienne dans ses pensées! Ne pouvant s'empêcher de continuer, elle lui demanda :

- Peut-être connais-tu un dénommé Cronos? De son vrai nom Mikal Markoff, lui aussi préfet d'ailleurs...il était dans ta maison.

Curieux, sa nouvelle connaissance l'interrogea ensuite sur l'école plus "pratique" que "théorique" qu'elle avait fréquenter.. "Bien sûr... il va falloir développer!" se dit-elle. Peyton chercha alors comment formuler une réponse claire sans pour autant donner trop d'informations... Gyaltsen n'était peut-être pas des leurs! Et de toute façon, même s'il était neutre, il ne fallait pas trop en dire...

- Disons que ce n'est pas vraiment une école... mais plutôt une organisation dans laquelle nous nous battons contre certaines personnes qui ne partagent pas nos idées...

Espérant ne pas en avoir trop dit, Peyton attendit la réponse du jeune homme, espérant ne pas devoir avoir à faire à une confrontation, n'ayant aucune envie de se battre à cette heure avancée de la soirée... N'ayant aucun souvenir de la photo, il se pouvait très bien qu'il s'agissait d'une photo de mangemorts en recherche...
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Sam 7 Mar 2009 - 21:02


GK" Tu devrais être plus vigilant... si j'avais été moldue, je n'aurais pas aimé recevoir un " Oubliettes " !

GK- Il fait nuit, il fait sombre et ta beauté est loin d'être moldue Peyton, lui répondit-il le regard à la fois complice et amusé. Pourquoi devrais-tu alors recevoir un " Oubliettes " ? dit-il avec un sourire.

GK- Ah tu étais à Poufsouffle ? Ma maison était Serdaigle... Ambiance intello paraît-il, mais je trouve que c'était plutôt pas mal ! J'ai même été pendant une année préfète... expérience intéressante ! Peut-être connais-tu un dénommé Cronos ? De son vrai nom Mikal Markoff, lui aussi préfet d'ailleurs... Il était dans ta maison, lui répondit-elle, sans doute gênée...

GKA ces mots-là, Gyaltsen commençait maintenant à avoir une certaine idée sur " l'école pratique " dont lui avait parlée Peyton quelques minutes auparavant. Sa confirmation se présenta sous cette phrase :


GK- Disons que ce n'est pas vraiment une école... mais plutôt une organisation dans laquelle nous nous battons contre certaines personnes qui ne partagent pas nos idées...

GK- Mikal Markoff ? Oui je le connais, c'est un fidèle ami. Pour m'en parler, tu dois certainement le connaître...

GKRegardant des deux côtés, la rue était toujours aussi sombre et vide de monde. N'y étaient présents que Gyaltsen, assis sur le rebord d'une fenêtre donnant sur la rue et Peyton, lui faisant face. Il continua alors sur un ton légèrement plus bas comme en signe de confidence :

GK- Dis-moi franchement Peyton, tu faisais partie de l'Ordre du Phénix ? Car honnêtement, je dois t'avouer que j'ai menti ; oui je connais le 23, Chemin de la Salamandre Grise, j'y vis même. Tu comprends donc ce que cela signifie. Nous aurons tout le loisir d'en parler plus concrètement une autre fois, ailleurs que dans cette ruelle... Parle-moi un peu plus de toi, en tant que Non-Moldue Peyton... lui demanda-t-il en lui présentant ses mains paumes ouvertes vers le ciel, son regard se perdant dans celui de Peyton. "
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Dim 8 Mar 2009 - 22:39


"Ta beauté est loin d'être moldue Peyton" à ces mots, la jeune femme tourna la tête et regarda Gyaltsen... le voyant sourire, elle fit de même avant d'ajouter :

- Il y a une beauté spéciale pour les sorciers? demanda-t-elle en rentrant dans son jeu. Ne jamais laisser quelqu'un avoir le dernier mot, surtout un homme.

Il était charmant.. un peu trop... le seul souci était qu'il connaissait Mikal et qu'il s'agissait d'un ami proche de lui. Évidemment... il le suivait partout ! Elle aurait mieux fait de ne rien dire... parler de son ex-fiancé à Gyal la rendait nerveuse...

- Oui je connaissais plus que très bien Cronos... je ne te fais pas de schéma... lui dit-elle dans un sourire, essayant de paraître le plus normal possible, malgré le sujet.

Gyaltsen alla s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre et Peyton le suivit, se plaçant en face de lui. Cela lui faisait bizarre d'être dans une rue aussi sombre, avec quelqu'un qu'elle venait à peine de rencontrer... néanmoins, elle continua sur sa lancé :

- Il faut juste savoir passer à autre chose, ajouta-t-elle, essayant de ne pas trop se contredire.

Après un léger silence, Gyaltsen reprit la parole, en changeant de sujet, chose que Peyton apprécia :

- Dis-moi franchement Peyton, tu faisais partie de l'Ordre du Phénix ? Car honnêtement, je dois t'avouer que j'ai menti ; oui je connais le 23, Chemin de la Salamandre Grise, j'y vis même. Tu comprends donc ce que cela signifie. Nous aurons tout le loisir d'en parler plus concrètement une autre fois, ailleurs que dans cette ruelle...

- Je faisais effectivement partie de l'Ordre... je l'ai quitté il y a quelques mois... et tu sais très mal mentir... lui dit-elle en lui faisant un clin d'oeil. Tu as raison, parlons d'autre chose, les murs ont des oreilles...

- Parle-moi un peu plus de toi, en tant que Non-Moldue
Peyton... lui demanda-t-il en lui présentant ses mains paumes ouvertes vers le ciel, son regard se perdant dans celui de Peyton.

Ne pouvant resister au regard de Gyaltsen et repensant à ses propres paroles, 'il faut savoir passer à autre chose", Peyton se rapprocha du jeune homme et prit ses mains dans les siennes, posées sur ses genoux.

- Je suis fille de père moldu et de mère sorcière. Très vite, j'ai réussi a me faire une petite place dans le monde de la magie, malgré le fait que j'étais un peu perdue au début... je n'ai connu ma mère que lorsque j'étais petite et elle me la toujours caché. Après avoir quitté Poudlard et l'Ordre, j'ai décidé de faire autre chose que de rester une simple sorcière. Il n'y a pas très longtemps, j'ai postulé pour tenir avec Argan, un auror, si tu connais, la boutique d'animaux magiques... j'attends une réponse qui ne serait tarder! Il n'y a pas très longtemps, j'ai passé mon examen d'Animagus... je ne te dirai pas mon animal, à toi de le deviner.

Peyton profita qu'elle mit fin à sa phrase pour réfléchir un instant... qu'était-elle en train de faire au juste? baissant les yeux sur ses mains, elle se demanda d'abord si tout ceci était bien raisonnable... elle n'était pas encore tout à faire remise... Mais pourquoi se prenait-elle encore la tête avec Cronos? Il était parti, c'était son problème. Elle n'allait quand même pas pleurer pour lui... La jeune fille releva ses yeux en direction de celui de Gyaltsen et lui sourit, d'un regard entendu, essayant de cacher sa peur à l'idée de peut-être souffrir une nouvelle fois...


Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Lun 16 Mar 2009 - 2:36


GKPeyton était une jeune femme pleine de vie, sans doute très cultivée et qui, surtout, avait le sens de la répartie ; ce qui amusait beaucoup Gyaltsen qui à plusieurs reprises avait dû s'incliner devant la joute verbale de la demoiselle. Sa surprise fut grande lorsqu'il apprit qu'elle faisait autrefois partie de l'Ordre du Phénix et qu'elle eut une relation avec Cronos. A la fois peiné pour Peyton et ses amours déchus, Gyaltsen ne pouvait renier son contentement d'être en face d'une personne partageant les mêmes convictions que lui. Cette dernière répondit à son appel et vint prendre ses mains entre les siennes avant de faire le résumé sur ses origines et son histoire que Gyaltsen écoutait avec attention.

GK- Argan ? Non je ne connais pas désolé. Mais tu sais, autrefois, j'ai aussi travaillé à la boutique d'animaux magiques, mais cela ne dura pas longtemps. Enfin bon, je suis sûr que ta postulation sera acceptée, lui dit-il en donnant avec les siennes une pression d'encouragement sur les mains de la jeune femme.

GK- Il n'y a pas très longtemps, j'ai passé mon examen d'Animagus... Je ne te dirai pas mon animal, à toi de le deviner, lui déclara-t-elle avec le sourire pourtant visible malgré l'obscurité, semblant canaliser en lui toute la luminosité des rayons lunaires.

GK- Ah oui ? Je suis nul aux devinettes, alors je te propose ceci... Suis-moi !

GKA ces mots, ses mains glissant lentement de celles de Peyton, Gyaltsen perdit contact avec elle et avant de se relever, passa une main sur sa mèche rebelle afin de la repasser derrière son oreille droite. Après quoi, il quitta sa position assise et se mit à courir au milieu de la rue jusqu'à sembler rejoindre son extrémité donnant sur un terrain vague indiquant la fin du village. Lors de sa course, il opéra sa transformation en animagus et en une fraction de secondes, le bipède se transforma en quadripède prenant les traits d'une cheval andalou à la robe intégralement noire et aux airs de noblesse affirmés. Durant sa pseudo fuite, Peyton l'avait-elle suivi ? Si oui, sous quelle forme ?
Revenir en haut Aller en bas
Peyton
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplannage
Animagus : Licorne


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Peyton, Lun 16 Mar 2009 - 19:04


[Bob, tu ne devrais pas RP au lycée... tu finiras par te faire prendre!]

Gyaltsen eut ce qu'on appelle un "coup de speed"... alors que Peyton lui eut dit qu'elle avait la capacité a se transformer en animal qu'il lui répondit qu'il était nul aux devinettes. Il partit alors en courant à travers la rue, d'une manière plus ou moins stupide, dans l'intention de se transformer. Heureusement que tout le monde dormait à cette heure avancée de la nuit... sinon "Auriez-vous un peu bu?" est la question que nous aurions pu lui poser... La jeune fille sourit, imaginant un moldu apercevant de sa fenêtre discrète, un jeune courant on ne sait pour quelle raison...

- Tu aurais pu m'attendre... tant pis pour toi!

A peine avait-il fait quelques pas que Peyton se mit elle aussi a partir, mais non dans la même direction. Elle prit une ruelle perpendiculaire à la leur afin de rejoindre plus loin le jeune homme, après en avoir pris une parallèle. Elle se transforma rapidement et galopa du plus vite qu'elle le pouvait, rejoignant très vite un square délimitant les deux rues. La magnifique licorne s'arrêta une fois arrivée dans le parc et se cacha derrière un arbre, attendant Gyaltsen... ou essayant de le trouver de sa vue perçante et de son odorat développé. Un cheval andalou d'une robe noire éblouissante (oui je sais, le noir n'éblouit pas d'habitude :Mdr: ) se tenait à quelques pas d'elle. Décidant d'attendre qu'il la remarque, elle resta un instant derrière l'imposant chêne, tout en observant l'animal qu'il était devenu...

Blanc et noir... Noir et blanc... plus la nuit. Ce n'était pas un hasard. C'était le début de ce qu'elle pensait pouvoir devenir une forte amitié. Même si elle l'avait rencontré que quelques heures plus tôt, Peyton le sentait. Il faisait partie de l'Ordre du Phénix, était un animagus, connaissait Cronos et surement tous les autres, avait l'air plutôt gentil
...(je ne vais pas tous les citer, après on dira qu'elle se fait des idées :roll: ) elle se sentait plutôt chanceuse d'avoir pu le rencontrer. La jeune femme avait trouvé d'autres intérêts dans la vie. Elle avait laissé l'amour et la famille de côté pour se concentrer sur son propre combat et sur ses amis, qui avaient pris une énorme place dans sa vie. Récemment, elle avait envoyé sa chouette, Elie, à Mione, la chef de l'Ordre... personne n'était au courant, et personne ne savait ce qu'il se passait dans la tête de Peyton. Pas Même elle. La jeune femme savait qu'elle voulait simplement refaire sa vie.

Décidant d'apparaître enfin à Gyalsten, après quelques minutes, la licorne sortit de derrière son arbre et marcha d'abord au pas afin de le rejoindre mais changeant d'avis, elle repartit au galop, le bruit de ses sabots martelant le sol. L'animal passa tout près du cheval mais ne s'arrêta pas, continuant sa course, espérant qu'il la suive. La vision n'avait durée que quelques secondes mais Peyton l'avait vu... la transformation de Gyalsten était magnifique... surtout la couleur de sa robe. Elle avait rarement vu une telle beauté parmi les animaux et se dit que la magie était vraiment quelque chose d'extraordinaire. Continuant sa course folle à travers le square, Peyton décida de ne pas se retourner, essayant d'aller le plus vite possible, jusqu'à ce qu'il la dépasse. La jeune femme avait une capacité assez développée en endurance, grâce à tout le sport qu'elle avait fait, mais lorsqu'elle se transformait, elle devenait une athlète remarquable. Sortant du parc, elle prit une ruelle plutôt sombre afin d'essayer de semer son poursuivant... afin de ne pas éveiller l'attention des moldus, elle avait décidé de rester dans les endroits sombres où la nuit laissait le plus ses traces et où les moldus n'avaient pas planté leur lampadaires qui gâchaient le paysage.

Depuis qu'elle avait passé son examen, Peyton ne s'était transformée que deux fois... elle trouvait la sensation extrêmement agréable. Lorsqu'elle était plus jeune, elle aimait pratiquer l'équitation, des après midi durant, mais le fait de pouvoir elle-même se transformer lui procurait encore plus de plaisir. La jeune femme avait eut raison de vouloir devenir animagi, et elle savait que ceci allait lui permettre de réaliser pas mal de choses... "
Petite Ingénue deviendra grande!" se disait-elle souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Gyaltsen Kunkhyab
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Cheval andalou


Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Gyaltsen Kunkhyab, Dim 22 Mar 2009 - 17:52


GKSa course effrénée prenant fin, de sa forme animale, Gyaltsen fit volte-face et observa la ruelle où devait normalement se trouver Peyton. Mais à sa grande surprise, il ne vit point la silhouette d'aucune femme ou d'aucun animal. D'un léger interlude d'impatience et de frustration, son sabot avant droit résonna contre le sol. Où était-elle passée ? Etait-elle devenue si petite sous forme animale qu'il ne pouvait la voir de loin ?

GKPatientant plusieurs longues secondes, de sa droite vint son soulagement et son émerveillement. Une licorne à la robe de velours sortit de derrière un chêne et venait à sa rencontre, le pas lent et noble. Sans nul doute, il sut à ce moment qu'il s'agissait de Mademoiselle Sawyer ; une licorne, ça ne courait pas les rues et les squares chez les Moldus... Soudain, cette dernière augmenta la cadence et partit au galop. Gyaltsen la suivit. Sa tête fouettant l'air, sa crinière noire volant au vent, galopant de plus en plus vite, il arriva enfin à hauteur de la licorne et bientôt la dépassa. Estimant avoir pris une grande longueur d'avance, il arrêta sa course et le sable se dérobant sous ses sabots se retourna de nouveau. * Encore disparue... * s'indigna-t-il avec un sourire qui aurait été perceptible s'il se trouvait sous forme humaine. Rebroussant chemin, il arriva devant une sombre ruelle dépourvue d'éclairage. Là, au beau milieu des sombres abysses émergeait une licorne des plus magnifiques. S'avançant lentement vers elle, Gyaltsen reprit soudain ses traits humains ; Peyton aussi.


GK- Pourquoi as-tu décidé de quitter l'Ordre du Phénix ? lui demanda-t-il.

GK- Disons que lorsque j'ai rompu avec Cronos, ce fut comme si j'avais rompu avec moi même... Je suis arrivée en même temps que lui à l'Ordre si bien que c'était très dur de marcher dans les couloirs de la maison en le croisant et en pensant à tout ce que nous avions vécu... Et puis, j'ai décidé de faire autre chose que me battre, même si je reste pleine de haine envers les Mangemorts... J'avais envie de rentrer dans une vie qui ne parlait pas uniquement de magie... Je pense que c'est ce que ma mère aurait pensé être le mieux pour moi, et non un désir de vengeance.

GK- Quelle vengeance ?

GK- Je n'ai jamais su vraiment pourquoi et encore moins comment ma mère biologique était morte. Je dis bien biologique car j'en ai eu d'autres des géniaux... Quand j'ai fais mes premiers pas dans le monde de la magie, j'ai découvert une partie des raisons de son décès... grâce à Cronos encore une fois!

GK- Lesquelles ?

GK- Disons que pour simplifier... elle n'était pas de notre camps et elle avait cherché à me protéger, sans penser à se protéger elle-même.

GK- Je vois... dit-il après un temps de réflexion.

GK- Mais parlons d'autre chose, tout ceci n'est qu'histoire et nous devons nous baser sur le présent ! Dis-moi... tu es Bouddhiste c'est ça ?

GK- Euh, oui c'est exact. Qu'est-ce qui t'as fait penser cela ? lui répondit-il, se sentant soudain mis à nu avec une facilité déconcertante.

GK- Ton livre... je ne connais pas beaucoup de personnes lisant un recueil de ce type par hasard !

GK- Ah oui c'est vrai. Bel esprit de déduction.

GK- Ce n'était pas très dur, lui déclara-t-elle amusée. Pourquoi as-tu choisi cette religion ?

GK- A vrai dire, c'est plutôt elle qui est venue à moi. Je ne saurai t'expliquer comment cela s'est fait, mais sa vision de l'Homme et du Monde m'est familière. J'ai donc décidé de m'en faire une alliée de tous les instants, espérant y trouver la lumière qui saura guider mon chemin... lui répondit-il en détournant le regard, observant haut dans le ciel la Lune bientôt masquée par un voile de nuages.

GK- Je n'y connais absolument rien en matière de religion... Quels sont les points fondateurs du Bouddhisme ?

GK- Amour et Compassion, Don et Dépassement de soi, lui énuméra-t-il, la regardant de nouveau dans les yeux.

GK- Oki, merci ! Et tu lis quoi à part ça ?

GK- Je ne trouve de l'intérêt que dans les écritures philosophiques. Le reste ne m'intéresse pas trop. J'espère ne pas te froisser en disant cela, je ne connais pas tes goûts ? lui déclara-t-il gêné.

GK- Oh si énormément... je ne lis que des romans à l'eau de rose !

GK- Oh désolé, répondit-il dans un murmure.

GK- Non en fait, je lis des poèmes, des paroles, mais aussi des livres encyclopédies... Je ne suis pas trop romans en fait !

GK- Ah oui, j'avais omis un détail. La poésie, la mythologie et l'astronomie me plaisent beaucoup également.

GK- Quel est ton auteur préféré ?

GK- Baudelaire sans aucun doute. Et toi, ton encyclopédie préférée ? lui demanda-t-il avec ironie.

GK- Oh, il y en a plusieurs que j'aime particulièrement, je les connais par coeur même ! C'est passionant à apprendre ! lui répondit-elle sur un ton se voulant encore plus ironique.

GK- Intéressant, dit-il en souriant.

GK- Beaudelaire est moldu... Tu ne lis pas de poèmes écrits par des sorciers ?
GK- A ma connaissance, je n'en ai jamais entendu parler. Mon enfance moldue m'a très certainement beaucoup influencé et conquis dans le domaine de l'écriture. C'est peut-être pourquoi je n'ai pas cherché à explorer cette facette du monde magique, ayant déjà trouvé mon bonheur ailleurs...

GK- Tu as raison. Et puis, personnellement, j'aime m'ouvrir sur les deux mondes ! Nous mettons trop souvent un mur entre les deux...

GK- Et bien souvent, les deux se révèlent complémentaires.

GK- Tout à fait ! Et c'est parfois bien plus amusant de ne pas utiliser la magie, pour préparer des repas par exemple.

GK- Je ne me prononcerai pas sur ce point, n'étant pas très doué en cuisine - Nouveau sourire -. Mais tu as certainement raison...

GK- Ne t'inquiète pas, je ne sais faire que les pâtes à la carbonara ! Je sais juste que mes amies s'amusent parfois sans magie...

GK- J'aime bien ce plat.

GK- Ah bah c'est chouette alors, tu vas pouvoir en manger souvent quand tu viendras me voir !

GK- Oui pas de soucis. Tu habites où au fait ?

GK- A Londres, au Red House...

GK- D'accord, j'ai moi-même aussi une demeure à Londres, mais j'y vis plus actuellement.

GK- Et moi, je compte bien migrer un petit moment, la maison est bien trop grande pour moi ! Tu étais dans quel coin ?

GK- Rue du Frêne, une grande rue annexe du centre de Londres, pas si loin que ça du Ministère de la Magie. Où comptes-tu migrer ?

GK- Peut-être à Loutry chez Atana et Clicli, de l'Ordre, pendant quelques temps...

GK- Ah oui, toi aussi tu les connais alors ? lui demanda-t-il le regard illuminé.

GK- Je connais pratiquement tous les membres de l'Ordre, à part les nouveaux... lui répondit-elle avec un sourire avant qu'un long silence ne s'installe et qu'elle ne reprenne la conversation. Pourquoi ne vis-tu plus à Londres ?

GK- Trop de merveilleux souvenirs aujourd'hui perdus en désespoir...

GK- Ouich... Dur dur la vie !

GK- Parfois, il faut savoir se relever, lui rétorqua-t-il sur un ton sec, comme indigné par la réponse aux airs puérils de la jeune femme. Mais après tout, ce n'était pas de sa faute, elle ne pouvait pas savoir quelle lourde histoire se cachait derrière tout cela. Ce fut pourquoi il ne lui en tint pas rigueur.

GK- Oui, et c'est essentiel ! Mais tu ne m'as pas dit pourquoi je ne t'ai pas vu à l'Ordre quand j'y étais...

GK- Pour des raisons personnelles, j'ai dû m'absenter loin d'ici. Cela a duré un peu plus d'un an.

GK- Des raisons personnelles ?

GK- Oui... Autrefois je vivais en couple avec une jeune femme du nom d'Arwen. Nous vivions heureux, elle était Auror, moi membre de l'Ordre du Phénix. Elle fut assassinée par des Mangemorts, tout comme notre meilleure amie Octavia. Trop de souvenirs et le coeur meurtri, je suis parti, impuissant... lui répondit-il sur un ton presque détaché de toute émotion afin de souffrir le moins possible.

GK- Fuir ne sert souvent à rien... Tu as bien fais de revenir.

GK- Il me fallait trouver les réponses à mes questions. Mais tu as raison, fuir ne sert à rien. C'est pourquoi je suis revenu et que je suis face à toi ce soir.

GK- Et tu fais bien. Bon allez, on bouge ? Je connais une maison super grande qui attend que quelqu'un vienne y préparer des pâtes à la carbonara.

GK- Avec plaisir... lui dit-il avec un dernier sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Louisanne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage




Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Louisanne, Dim 1 Nov 2009 - 20:15


[P.V Cronos]

Seule. C'était l'état dans lequel elle voulait être. Et elle l'était, seule. Était elle plus heureuse ? Louisanne s'obligeait à croire que oui. La jeune femme n'avait pas reparlé à son ex fiancé depuis la veille, jour où elle avait décidé de partir, de le laisser. Est ce qu'elle s'en voulait ? Presque pas. La sorcière avait fait ce qui il y avait de mieux à faire pour elle, du moins, elle le croyait. Mais Louisanne avait gâchée ce repas où sa tante aurait pu rencontré sa meilleure amie, et vice versa pour les parents d'Eladora. Les deux jeunes femmes avaient eu une conversations, hier soir. Eladora n'avait pas émie d'avis sur le sujet, et la jeune femme savait que sa colocataire ne voulait pas la contrarier. Isabella, sa tante, ne voulait que le bien de sa nièce. Et si, pour mieux vivre, celle-ci avait besoin de rompre avec son fiancé, et bien, elle ne pouvait le lui reprocher...
Loutry St Chaspoule, 18 heure. Un vent saisonnier était présent en ce début de soirée d'automne, Louisanne ne savait pas trop quoi faire. Elle avait envie de changer d'air, de s'éloigner, et d'oublier tous les évènements passé. Il n'y avait que peu de monde dans les rues désertes de la ville. Cela faisait un bon quart d'heure que Lou' déambulait dans les ruelle, emmitouflée dans son blouson en cuir noir. La lune était déjà présente dans le ciel encore bleu foncé de la colline de TêteAFouine. Les talons de la sorcière résonnaient légèrement sur les pavés un peu glissant d'une grande rue de la petite ville. Louisanne s'adossa contre un lampadaire éteint, avant de commencer à fouiller dans son sac. C'était une cigarette qu'elle cherchait ; en effet, la sorcière fumait depuis déjà deux ans. Au début, de temps à autre, et maintenant, suivant ses émotions. Quand elle était en colère, triste où qu'elle en avait tout simplement envie. Et là, la jeune femme en avait vraiment envie.


"Eh m**de ! Ne me dis pas que je n'ai pas mon briquet !"

C'était vrai. Cela n'arrivais presque jamais à Louisanne. Mais là, c'était vraiment une mauvaise semaine. La jeune femme releva la tête, espérant que quelqu'un serait présente, et avec de la chance, un briquet. Oui, il y avait un homme, à quelque mètres plus loin ; entrain de lire, un journal apparemment. Louisanne le fixa ; beau, grand et mince, avec une peau peu halée et des cheveux d'un noir corbeau impressionnants ainsi que des yeux de couleur vert émeraudes assez clair. Mais la jeune femme ne fit pas tout de suite attention à sa grande beauté et à son charme ; l'envie d'une cigarette emplissait tout son esprit. Louisanne s'approcha, et quand elle fut juste à coté du jeune homme, elle essaya de prendre sa voix la plus calme, pour que sa voix glaciale habituelle ne reprenne pas le dessus.

- Excusez moi... Je n'ai pas mon briquet. Est-ce que vous en auriez un ?
Revenir en haut Aller en bas
Cronos
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus Léopard des Neiges




Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Cronos, Lun 2 Nov 2009 - 15:22


-LR-Cronos s'était promené toute la journée dans la petite bourgade de Loutry ste Chaspoule. C'était l'avantage qu'il avait de travailler pour le Ministère, il était envoyé un peu partout à travers le pays pour enquêter. Il aimait bien Loutry, pour y être venu plusieurs fois, bien qu'il se sentait loin de chez lui. La Gazette de la veille à la main il marchait dans les rues calmes avec pour idée de repartir bientôt chez lui. La nuit tombait rapidement et un petit vent frais se levait pour annoncer une froide soirée. Il se mit à marcher un peu plus vite, son regard alternant entre les pages du journal qu'il tournait rapidement et le trottoir qui défilait sous ses pieds. A l'angle d'un carrefour, un article monopolisa son attention. L'ancien chef de l'Ordre du Phénix, Mione, était plongée dans le coma suite à une attaque de Détraqueur à son domicile. Cronos avala de travers, elle avait été comme un mentor pour lui et il la respectait au plus haut point. Il s'adossa contre la clôture derrière lui et se plongea dans les détails de l'attaque.

Depuis qu'il était au Ministère il avait beaucoup réfléchit à son passé. Il avait mis sa carrière de combattant de côté pour vivre une vie sereine préservée des combats... Mais après six mois de travail pour le Ministre il était forcé de reconnaître que l'Ordre lui manquait... Après des projets de mariage avec Adreas, aujourd'hui en suspend ; et son départ de l'Ordre il devait bien admettre que sa vie d'avant lui manquait. Il se battait alors pour un idéal, un monde meilleur ; mais aujourd'hui il croupissait dans un bureau où il s'ennuyait plus que jamais. Et la chute de Lord Voldemort bien des années plus tôt aurait pu mettre fin au règne des mages noirs, mais non au contraire, les ténèbres semblaient aujourd'hui plus présentes que jamais en Angleterre. Il ressentit un pincement au coeur en parcourant l'article et en se rendant compte qu'il n'avait revu aucun des membres de l'Ordre depuis bien longtemps... Même sa soeur qui avait prit la tête du groupe était absente de sa vie depuis bien des semaines.

Il allait tourner la page de son journal, appréhendant d'autres mauvaises nouvelles, quand un bruit de talons raisonnant sur les pavés l'interpella. Cronos leva la tête pour voir s'approcher de lui une jeune femme aux longs cheveux bruns, les bras croisés sur son blouson de cuir noir, une cigarette éteinte à la main. Les yeux marron, silhouette fine et élancé elle était très belle, mais donnait l'impression d'être tourmentée ou de ne plus savoir où elle en était... Elle s'arrêta à deux mètres de lui et lui demanda gentiment :

- Excusez moi... Je n'ai pas mon briquet. Est-ce que vous en auriez un ?

Cronos replia son journal qu'il posa derrière lui sur un muret. Il ouvrit la fermeture éclair de son blouson doublé et fouilla dans sa poche intérieure jusqu'à en sortir un paquet de cigarettes et un Zippo argenté. Il retourna son paquet pour en prendre une avant de refermer son blouson. Il alluma sa cigarette qu'il garda à la bouche alors qu'il tendait le briquet ouvert et allumer à la jeune femme.

- Tiens.... il tira une longue bouffée sur sa clope qu'il avala en se délectant avant d'en recracher la fumée. Est-ce que tu vas bien ? Demanda-t-il en la regardant dans les yeux alors qu'elle allumait sa cigarette à son tour. Il fait un peu frais ce soir, non ? Lâcha-t-il comme pour lui demander pour quelle raison elle avait préféré la froideur des rues à son appart' ou sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Louisanne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage




Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Louisanne, Lun 2 Nov 2009 - 17:20


Elle prononça sa phrase tout en fixant le jeune homme, en essayant de se concentrer sur les quelques mots qui sortaient au fur et à mesure de sa bouche ; même si son esprit semblait être ailleurs. Louisanne fit doucement tourner sa cigarette éteinte entre son index et son majeur, espérant que son interlocuteur avait un briquet, ou de quoi faire une flamme. Sans dire un mot, il replia le journal qu'il tenait dans ses mains et ouvrit une poche de son blouson, avant d'en sortir un Zippo de teinte gris argenté assez neuf. L'homme se saisit également d'un paquet de cigarette et profita pour s'en aluminait une, avant de tendre le Zippo encore ouvert à la sorcière, puis il dit avec une voix douce et sucrée à laquelle Lou' fut attentive.

- Tiens....

Louisanne approcha lentement sa cigarette de la petite flamme jaillissante, puis y alluma son petit rouleau de nicotine, avant de tirer une première bouffée, tout comme son interlocuteur, et pendant que les deux jeunes gens recrachaient la fumée quelque peu opaque, l'homme prit la parole de sa voix toujours aussi douce:

- Est-ce que tu vas bien ? Il fait un peu frais ce soir, non ?

Bonne question. Allait-elle bien ? La jeune femme s'était réconciliée avec sa meilleure amie la veille, sa tante était à nouveau là pour elle, et la sorcière s'était détachait de Telemaque. Mais Louisanne se sentait elle vraiment mieux à présent ? Oui, surement, restait plus qu'à refaire un repas pour pouvoir rencontrer (enfin) les parents d'Eladora. Mais la sorcière ne voulait pas le refaire tout de suite. Si elle était venu à Loutry depuis la veille au soir ; pour s'isoler, pour être un peu seule... Louisanne secoua doucement la tête, comme pour chasser toutes ses pensées. Puis la jeune femme redressa la tête vers l'homme, et reprit la parole, toujours en le fixant droit dans les yeux d'un air charmeur :

- Merci... Pour le briquet. Et... Je vais, ça oui. Même très bien. Malgré le froid d'aujourd'hui. Et si il n'avait pas fait si frais cette aprem', jamais je n'aurait pu faire la rencontre de votre charmant Zippo
. Un léger sourire se dessina sur le visage de la jeune femme. Je me nomme Louisanne Cullen, j'ai 18 ans. La sorcière tendit une main maladroite et peu assurée au jeune homme. Mais qu'est ce qu'un homme aussi bien habillé que vous traine dans Loutry St Chaspoule alors que la nuit tombe ?




Dernière édition par Louisanne Cullen le Sam 21 Nov 2009 - 18:31, édité 4 fois (Raison : Pourquoi vois-je donc les fautes si tard ?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Village de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 15

 Village de Loutry Ste Chaspoule

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.