AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 13
Echappée belle
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
Mangemort 08
Mangemort
Mangemort

Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 08, Sam 21 Mar 2009 - 10:30


08 avait pu récupérer sa baguette grâce à sa diversion. Il ne doutait pas que la réplique de l’Auror ne tarderait pas à venir. Il s’écarta un peu de sa dernière position, afin de ne pas rester sur place telle une salade dans un potager. Il continuait de penser à la demoiselle, il espérait surtout qu’elle ne le reconnaitrait pas. Enfin il était plutôt doué pour modifier sa voix, mais devant une teigne de l’envergure d’Eurora…, il devait se méfier. Pendant que le nuage de brume faisait barrage entre son adversaire et lui, il en profita pour se retourner vers ses consœurs. Il vit alors que 34 se battait contre une personne qu’il ne connaissait pas. Il espérait plus que tout qu’elle s’en sortirait bien. Enfin, 04 attendait non loin d’elle, s’ennuyant comme si elle regardait un film des pokémons. Mais au moins, elle serait près à se battre si jamais une autre personne venait se joindre aux festivités de la soirée. Quand il se retourna vers Eurora, il vit que la brume commençait à partir très rapidement. Il n’eut pas besoin de réfléchir longtemps pour admettre que l’Auror avait dû utilisé un sortilège pour faire dissiper son rideau de confusion. C’est alors qu’il entendit la grosse voix d’Eurora crier un sortilège. -Le genre de voix qui flingueraient n’importe quel miroir haute qualité à la norme CE…-

- ENSOPORIS !

08 qui avait sa baguette baissée à cet instant, se jeta rapidement sur le côté droit faisant un rouler-bouler -genre Lara Croft, mais avec nettement moins de classe-, ce qui lui permit d’éviter le sortilège qui alla s’écraser sur un mur derrière lui. Il s’était relevé un genou à terre et au moment où il pointa sa baguette sur sa cible, il entendit une nouvelle attaque fondre sur lui.

- Extéo Stattiga !!!

Il voulut remonter le temps en lançant un « Retro Temporalis » mais il n’eut pas le temps de le formuler en entier. Les flèches arrivèrent trop vite sur lui. Deux passèrent sur sa gauche en sifflant telle des balles de fusils, la troisième vint se planter dans son bras gauche, entre le haut de l’épaule et le biceps, traversant sa peau de part en part. Il eut comme le souffle coupé à l’impact et pût, difficilement, retenir un cri de douleur. Il se retint tout de même, des larmes de douleurs et de haine lui venant aux yeux. Il n’avait pas été assez prudent, il payait cher son erreur en ce moment. Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui, mais il ne devait pas abandonner le combat. Il sentait du sang qui commençait à couler le long de son bras gauche, mais il se devait de résister à la douleur. Son combat n’était pas fini, il entendait bien le poursuivre. Il prononça un « Curo As Velnus » informulé afin d’atténuer la douleur, ce qui était bien efficace d’ailleurs. Il allait maintenant pouvoir se concentrer sur sa riposte. Il avait une envie de meurtre ce soir… Il visa une parcelle d’herbe non loin d’Eurora -pour faire diversion-

- Incendio ! Puis il termina en visant son adversaire avec un sort informulé emplit de rage.

- Endoloris !...
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Echappée belle

Message par : Eurora, Sam 21 Mar 2009 - 21:50


La victoire ne fut que demie. Eurora constata avec une joie sans nom que l’individu masqué avait été blessé par l’une de ses flèches et la jeune Auror ne pouvait détacher un maigre sourire de son visage tandis qu’elle le voyait se soigner. Le sortilège utilisé était très pratique, elle le reconnaissait elle-même. Elle ne pouvait pas voir son visage –encore heureux pour lui (ou elle)-. Néanmoins sans aucun doute que le sort de soulagement lui avait procuré les forces nécessaires pour parvenir à poursuivre, à moins que ce soit la haine elle-même qui le dirigeait tout en entier… Eurora s’attendait à une riposte imminente. Personne n’aimait perdre la face dans un combat, ou se sentir plus faible… Sur le bois de Charme, ses doigts se resserrèrent encore un peu jusqu’à ce point que les jointures de ses doigts se mirent à blanchir. Pourtant, elle ne put s’empêcher de s’étonner lorsqu’il ne dirigea pas sa baguette vers elle mais vers une parcelle d’herbe à proximité d'elle… Quelques secondes durant, elle s’interrogea, plus que surprise. Sans aucun doute que cela n’était qu’une diversion, sans aucun doute que…

Dirigeant sa baguette un instant vers le carré d’herbe afin d’arrêter le début d’incendie, elle murmura…


- Agua…

Elle avait commencé à murmurer un sortilège pour faire apparaître de l’eau afin de l’éteindre et à la place, mais une douleur incommensurable avait jailli en elle, la pliant en deux sous une souffrance insoupçonnée encore jusqu’alors. De plus, elle n’avait pas dirigé sa baguette vers elle alors pourquoi… pourquoi un véritable feu s’était déchaîné en elle, se répandant peu à peu dans son corps d’une douleur sans précédent. Seule solution : Une attaque de son adversaire. Plus rien ni personne n’importait autour d’elle, elle devait se tordre de douleur au sol. Pourtant, elle se fichait de tout le reste, mis à part cette atroce souffrance qui semblait irradier dans chaque parcelle de son être. Elle ne s’en rendait pas compte comme si celui-ci lui était étranger ; il souffrait sous une douleur incandescente mais qui lui était étrangère, bizarrement. Elle cherchait à la repousser loin d’elle, pourtant le feu déchaîné ne semblait vouloir la quitter… Ses membres ne réagissaient plus, comme si elle s’était, quelque part, coupée d’elle-même, concentrée en elle-même… Afin de se libérer, elle aurait voulu crier tout ce qui déroulait en elle une telle douleur. Pourtant, elle se refusait toujours de céder à cette ultime faiblesse. Elle ne donnerait jamais cette satisfaction de se réjouir à quiconque, et qui plus est AUX Mangemorts. Elle ne manifesterait pas ce qu’ils voulaient la voir manifester. Elle tiendrait, elle la tiendrait en elle, quitte à souffrir davantage. Ses efforts étaient tels qu’elle maintenait ses yeux fortement clos, des larmes produites par l’effort perlaient au coin de ses yeux. Les traits crispés par la souffrance ressentie, elle laissa ses cris retentirent en elle… Elle sentait le sol contre sa joue droite ; c’est ainsi qu’elle comprit qu’elle s’était effondrée au sol, incapable de pouvoir tenir debout… Le sol froid répandait une froideur rafraîchissante sur sa peau mais celle-ci ne parvenait à refroidir néanmoins le feu de la douleur se dissipant en elle… La Mort. Seule la Mort, semblait-il, aurait pu la délivrer de tout ceci.

Quand enfin la douleur sembla se taire, après d’interminables minutes sembla t-il, elle se trouvait haletante sur le sol, tentant de reprendre un souffle. Elle tremblait de tous ses membres, essayant de reprendre le contrôle d’elle-même comme ceux-ci semblaient ne plus vouloir lui obéir. Elle ne leva pas tout de suite la tête, elle avait besoin de reprendre quelques forces avant...

Elle leva ensuite celle-ci, avec lenteur. Elle se rendit compte alors que sa baguette ne se trouvait plus dans sa main. Elle l’avait sans doute lâché quelque part autour d’elle. Pas loin… Ses yeux la trouvèrent et elle marcha vers elle, à quatre pattes, tentant toujours en même temps de reconquérir des forces. Elle voulait qu’il, ou elle, souffre comme elle avait souffert, qu’il tombe à genoux sous les assauts de la douleur, qu’il la supplie même, elle se fichait même à cet instant du moyen par lequel elle pourrait y parvenir. Peu importe, l’important était de lui faire sentir la même chose, en pire. Son souffle semblait s’être ralenti, semblait être redevenu un peu plus normal. Elle sauta sur ses pieds et s’écria, dirigeant sa baguette vers la silhouette noire du Mangemort, la voix vibrant d’une rage similaire à celle la faisant vibrer toute entière intérieurement… :

« Electrocorpus ! Aguamenti Maxima !!! »

Elle tremblait encore un peu sur ses pieds et elle dû se reculer contre le mur le plus proche, après avoir lancé le sort suivant, afin de se raffermir sur ses pieds. Elle se trouvait un peu plus sous la pénombre, une pénombre due à l’ombre d’un porche d’une maison proche. Cela lui procura un petit répit et elle put reprendre un peu de son souffle.

Eurora avait toujours eu un petit faible pour cette combinaison de ces deux sortilèges. Sa baguette tendue au bout de son bras tremblait légèrement, son souffle était encore entrecoupé mais ses doigts tenaient fermement la baguette de bois de Charme. Elle tremblait encore mais à présent, c’était la fureur qui semblait la tenir debout, l’empêcher de tomber alors même que ses jambes avaient envie de se plier sous elle. Elle espérait simplement que ses sorts arrivent jusqu’à leur cible… L’impression qu’elle en ressentirait n’en serait que plus raffermissant, comme si l’énergie jaillissant du premier sort entrerait directement en elle afin de lui redonner ses forces entières. Comme si elle se nourrirait d’elles. Elle se recula un peu du mur où elle se retenait et…


« Cortes titilandus ! » s’écria t-elle en informulé en songeant subitement que cet état des choses pourrait éventuellement lui aller, sans savoir vraiment pourquoi. De toutes les manières, c’était bien connu que les Mangemorts étaient friands de l’état que procurait ce sortilège… (Je sors loin).
Revenir en haut Aller en bas
David Page
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Echappée belle

Message par : David Page, Dim 22 Mar 2009 - 14:34


Le combat contre 34 était bien entamé à présent, il fleurait un bon parfum de vengeance dans les rues de Londres, le crime et la haine prédominait dans cette petite impasse. David Page regarda son sortilège atterrir sur une poubelle que son adversaire avait mise entre eux deux, elle explosa lorsque le jet de lumière la frappa. 34 avait bien paré le coup, elle était une redoutable combattante, elle aurait pu faire une bonne Auror si son attrait pour la magie noire ne l'avait pas faite passer dans l'autre camp.

- Vampirello Fléau !

Une grande quantité de chauve-souris surgies de nulle part fonçaient droit sur David, le jeune homme n'avait pas une seconde à perdre, il leva immédiatement sa baguette, la solution avait jailli dans son esprit, il espérait que cela fonctionnerait, car ce n'était pas gagné d'avance...

- Lumos Maxima !

Une lumière d'une intensité rare sortit de sa baguette, la solution était originale pour faire fuir ces créatures nocturnes. Les chauves-souris ne résistèrent pas longtemps et elles finirent toutes par s'enfuir, laissant David tranquille... pour le moment. Il leva la tête vers la mangemorte qu'il affrontait, mais il y en avait deux à présent, avait-elle reçu du renfort ou s'était-elle servi d'un sortilège d'Illusionis ? Là était la question, insolvable.

Il n'y avait pas grand chose à faire pour le vérifier, jeter deux sorts sur les deux mangemorts d'en face, David leva sa baguette en leur direction puis envoya successivement deux sortilèges de Stupéfixion...


[A présent, lancé de dés, David Page = Personnage attaquant ; Mangemort 34 = Personnage attaqué]
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Echappée belle

Message par : Petrus Sudworth, Dim 22 Mar 2009 - 14:34


Le membre 'David Page' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combats Sections Act' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 08, Dim 22 Mar 2009 - 22:48


08 exulta de joie quand son « Endoloris » frappa Eurora. Il était plein de colère et de haine, et ne penser plus du tout qu’il avait connu la jeune femme dans la passé. Seul comptait qu’elle souffre. Il intensifia la force du sortilège, regardant de plaisir la jeune femme au sol se tordre de douleur, même si, au moins, elle avait le mérite de ne pas hurler comme un moldu débile. Il ne sentait plus sa propre douleur de la flèche plantée dans son bras, il savourait celle qu’il offrait à sa victime. Il se vengeait lui-même tout en vengeant le coma de 21. Il laissa le sortilège deux bonnes minutes, regardant le cloporte d’Auror se mouvant sur le sol tel un détritus. Il avait savouré chaque secondes, et il arrêta seulement pour le plaisir de continuer à la combattre. Plus rien ne la rattacher à elle, à son passé, ses parents à l’esprit, seul un sentiment de haine se dégageait de lui envers l’Auror.

Il l’observa entrain de se déplacer lentement à quatre pattes, pour chercher sa baguette, telle une limace qui n’avait plus la force de lutter, mais elle y arriva tout de même. Il se doutait qu’elle ferait une riposte, après tout, il l’avait épargné et elle allait surement pas le remercié avec un dîner au resto’. Elle semblait très affaiblie *pathétique* se dit 08. Quand elle arriva à reprendre sa baguette et à se relever, il s’attendait déjà à recevoir un sort. Elle lança deux sorts coup sur coup.

« Electrocorpus ! Aguamenti Maxima !!! »

Elle avait prononcé avec hargne ses deux sortilèges, mais la distance qui les séparaient permis à 08 de les esquivés en sautant sur le côté d’un bon mètre. Deux traits de lumières passèrent non loin de lui et partirent s’écraser sur une maison quelques mètres derrière. Il tourna son visage d’un air amusé vers la maison, avant de le reposer, incliné sur le côté droit pour fixer Eurora. Il vit la jeune femme s’éloigner quelque peu et se glisser dans un coin ou l’obscurité était plus pesante. Peut-être voulait-elle faire un cache-cache ? 08 s’amusait dans ce combat, il en oublia même la morceau de bois qui lui traversait l’épaule, et ce n’est pas le sang qui coulait le long de sa main gauche, et qui finissait en gouttelettes sur le sol qui m’inquiétait. Il avait suffisamment connu la souffrance pour se taire face à la douleur. Alors qu’il réfléchissait à ce qu’il allait envoyé pour poursuivre sa folie destructrice, il fût déstabilisé d’un seul coup. Comme ci le monde se dérobait sous ses pieds. Sa vision était légèrement trouble, et il essaya un instant de se souvenir du début de sa soirée. Il avait bu quelques bières à Hollow, mais en aucun cas il n’avait torché une bouteille de whisky pur feu ! C’est alors qu’il comprit ce qui venait de le frapper, le sortilège « Cortes titilandus ». D’un côté, ça ne le dérangeait pas trop, car il buvait assez régulièrement ces derniers temps. Mais d’un autre côté sa vision était tout de même un peu trouble et il espérait que cela n’allait pas altérer la qualité et la précision de ses prochains sorts.

Il essaya de se clamer un instant, déjà il était sur les nerfs et il perdait du sang, mais de deux, les vapeurs d’alcool le rendait encore plus fou, voir limite instable. Il essaya de se concentrer avec force sur sa cible, mais sa main droite tremblait un peu, ce qui était contraire à ses habitudes. Ne sachant pas si son sort irait touché ou non Eurora, il décida d’employer une méthode, de dégâts de zone, des fois qu’il pourrait atomiser quelques oiseaux qui passeraient par la en même temps.

- BOMBARDA MAXIMA ! Il suivit des yeux son sortilège qui parti à cinq bon mètres d’Eurora frapper de plein fouet une maison, ce qui fit une belle explosion à l’impact. *’Tin avec l’alcool je vais passer pour un boulet si ça continue*. Il eut alors l’idée (avec le temps de réflexion ralentit d’où le retard) de mettre fin au sortilège. Il pointa sa baguette sur lui et un « Finite » plus tard, il retrouva rapidement ses moyens. Il pointa alors bien sa baguette vers la silhouette d’Eurora et parla à voix relativement calme mais pleine de volonté.

- Sectumsempra !

[Attaquant => 08 / Attaqué => Eurora].
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Echappée belle

Message par : Petrus Sudworth, Dim 22 Mar 2009 - 22:48


Le membre 'Mangemort 08' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combats Sections Act' :
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Echappée belle

Message par : Eurora, Lun 23 Mar 2009 - 18:11


[HJ : Il est court.. -_-' ]

Eurora avait toujours l’impression de ressentir dans chacun de ses membres l’impression de douleur reçue un peu plus tôt. Elle aurait pu avoir couru un 150m pendant dix heures d’affilés que la sensation de courbatures approfondies auraient été toujours présentes au fond d’elle. Elle retint une grimace de mécontentement lorsque 08 à l’autre bout bloqua sa magnifique combinaisons de sorts ; le bien qu’elle en aurait ressentie aurait été revivifiant mais bon… Par contre, il se prit le suivant en face… Eurora avait pensé que le soulagement l’aurait envahie de le voir se prendre au moins l’un de ses sorts mais elle ne put pas même retenir une once de soulagement, simplement de l’impatience. Elle se doutait que la riposte ne tarderait pas, et dans l’état de flottement dû à l’ivresse qui le tenaillait sans aucun doute qu’il était dangereux de se trouver sur la trajectoire même de ses sorts. Lorsque le BOMBARDA MAXIMA retentit d’une voix forte, elle s’était préparée et lorsqu’elle vit le sort foncer droit sur une maison à quelques mètres d’elle, elle avait déjà énoncé d’une voix forte…


« PROTEGO MAXIMA ! » afin de se protéger de tous les débris qui pourraient résulter de l’explosion. Le souffle cependant la fit reculer de deux pas ou plus mais elle maintint son bouclier avec une fermeté inimaginable, non encore décidée à lâcher prise tandis que « l’autre » de l’autre côté mettait fin au sortilège enivrant. Des débris de l’explosion furent envoyés et si jamais son bouclier n’avait pas été là, mieux valait qu’elle eut encore transplané que de s’en ramasser un éclat, même petit.

Son bouclier faiblit ensuite pour disparaître et tournant la tête en croyant entendre une voix relativement calme mais menaçante, une expression de surprise passa sur ses traits un instant bien qu’elle se doutait que celui qu’elle avait en face d’elle semblait lui en vouloir a mort, ne serait-ce par le sort qu’elle avait entendu… ‘fin venant d’un mangemort, aucune inquiétude, c’était normal qu’elle fût détestée... Par ailleurs, bizarrement et une nouvelle fois, les intonations de la voix bien que légèrement modifiées semblèrent réveiller en elle et remuer certains souvenirs qu’elle ne parvenaient pas vraiment à se débarrasser. Cela l’énervait au plus haut point de ne pouvoir y voir plus clair… Il y avait des choses qui ne pouvaient tromper ; Or, certaines lui paraissaient familières… bien que lointaines… N’étant parvenue à remédier à ce problème, cependant il fallait… Elle vit le second sort, trop tard cependant pour lui opposer le moindre bouclier...

… Presque d’instinct, le coeur battant aussi vite que s'il sentait les dernières arriver et qu'il voulait battre le plus possible avant qu'il ne doive s'arrêter, elle se jeta sur le côté et roula au sol, avec habileté bien que l’atterrissage fût ardu… Le Sectusempra continua sur sa lancée et alla heurter ce qui restait du mur derrière elle... Ne s’arrêtant pas à la douleur ressentie dans ses coudes en heurtant le sol, elle sauta à nouveau sur ses jambes… Elle n’avait pas dit son dernier mot… Ne pas laisser l’avantage à un ennemi quelconque… songea t-elle. Se battre avec forces et détermination jusqu’au bout ! Ses doigts serrèrent sa baguette tandis qu’elle songeait à cela ; elle se campa sur ses pieds, faisant face à l'ennemi… Il/elle ne m’aura pas sans m’être battue… et peu importe la finalité de tout ceci…

* Elasticus tarantes !* pensa t-elle en informulé avec une hardiesse non feinte en visant le mangemort qui paraissait en pleine forme lui, contrairement à elle ; il semblait même avoir retrouvé toutes ses capacités… Dirigeant sa baguette ensuite vers le sol aux pieds de l’individu habillé de noir, elle murmura…

« Terra Soluenta! »
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 08, Mer 25 Mar 2009 - 19:09


[Autorisation d’Eurora pour faire sauter le libre-arbitre suite au résultat du lancé de dés.]

08 observa la trajectoire de son sort qui fusait vers la Poufsouffle. Cette dernière sauta au sol et, malheureusement, son sortilège alla s’écraser contre un mur. La petite avait des ressources visiblement, mais ça n’inquiétait pas trop 08. Vu la détermination dont-elle semblait faire preuve, il jugea prudent de poser un « protego » devant lui, afin d’éviter tout sortilège informulé qui viendrait sur lui. Le précédent ne l’ayant pas trop aidé quand il l’eut reçu. Il jeta un bref coup d’œil au combat qui opposait sa compagne au concierge de Poudlard. Il ne semblait pas y avoir de blesser pour le moment, ce qui le rassura sur l’état de santé de sa chère et tendre. C’est alors qu’il entendit un sortilège, ou plutôt le bouclier qu’il avait placé voler en éclats sous la force d’un sort qu’il n’avait pas entendu. Il reporta alors toutes son attention sur son adversaire.

« Terra Soluenta! »

Sans savoir pourquoi, il se jeta sur sa droite sans même regarder ou exactement, ne manquant pas au passage de se prendre une poubelle dans la tête qu’il n’avait pas vu. Il avait également tapé avec la flèche qui demeurait toujours planté dans son bras, ce qui lui arracha une grimace de douleur. Il observa le sol la où il était peu avant et remarqua que celui-ci semblait dorénavant très instable. Il récupéra un instant son souffle, sa main gauche était pleine de sang. Il n’avait pas le temps de retirer la flèche ni de se soigner tout de suite, il fallait d’abord qu’il termine son combat. Il se releva, motivé à en découdre sérieusement. Il pointa rapidement sa baguette sur Eurora et lui envoya en informulé :

- Incarcerem !

Visiblement, elle ne s’y était pas attendue, puisque de solides cordes l’entourèrent rapidement et elle lâcha sa baguette au sol sous la pression des liens. 08 savoura intérieurement, un large sourire aux lèvres. Il s’approcha en vitesse de sa cible et jeta sa baguette à plusieurs mètres d’elle. Il laissa éclater sa joie, il allait enfin venger 21, enfin venger ses parents…

- Muahahaha ! Je crains que ta porte de sortie aie disparue petite, si tu crois en quelque chose, il est temps pour toi que tes pensées aillent vers elle.

Il fit plusieurs fois le tour de l’Auror tout en la dévisageant sous son masque. Tant de colère et de haine qu’il avait emmagasiner ces derniers mois, il allait la faire payer pour tous ses maux. Lui qui l’avait tant côtoyé à Poudlard, il eut même un souvenir d’un jour dans les couloirs… Mais il ne la voyait plus comme une amie, elle n’avait pas choisie le bon camp, elle allait goûter à la violence de 08. Après un énième tour du saucisson Eurora, il s’arrêta juste en face d’elle. Avec une inclinaison de la tête sur le côté gauche, il lui décocha un violent coup-de-poing dans le ventre (de la main droite je précise, son bras gauche ne pouvant pas servir). Puis il mit deux violent coups dans la mâchoire la faisant tomber au sol sur le côté. Elle semblait souffrir, mais elle se retint d’émettre le moindre cri. Il lui asséna ensuite plusieurs coups de pieds dans le ventre et dans les jambes, et ce, pendant plus d’une minute, ne s’arrêtant que lorsqu’il eut lui-même, un peu mal. Eurora se tordait de douleur au sol, lui prenait plaisir à passer sa colère sur elle. Il posa un genou à terre, approchant son visage de celui de l’Auror, puis il la frappa de nouveau au visage par trois fois, l’ouvrant à la lèvre et à l’arcade sur le côté gauche de son visage. Le côté droit avait dû heurter plusieurs fois le sol, donc elle devait avoir des traces également. Maintenant il souhaitait la faire payer pour la flèche qu’il avait de planter dans le bras. Il reprit sa baguette dans la main droite et pointa le sol non loin de lui.

- Extéo Stattiga !

Trois flèches s’écrasèrent sur le sol et il en récupéra l’une d’elles. Il rangea alors sa baguette, puis revint jusqu’à l’Auror déjà salement amochée au sol. Il s’agenouilla près d’elle et, après avoir essuya sa main ensanglanté sur sa longue cape, il la plaqua sur la bouche d’Eurora afin de maintenir les cris éventuels qu’elle pourrait sortir d’ici peu. Elle essayait de se débattre, mais elle ne pouvait presque pas bouger avec les cordes. De sa main droite, il arracha un morceau du vêtement d’Eurora, à hauteur de son épaule droite, il tenait la flèche à pleine main. Il l’abattit violemment dans l’épaule de la jeune femme qui étouffa un hurlement dans sa main gauche. Il avait pénétré dans sa chair la pointe de métal de bien cinq centimètres. Puis, il s’amusa, après avoir appuyé dessus un instant, à la tournée afin de bien toucher les nerfs environnant cette partie du corps. Après une minute à savourer le sang de l’Auror qui se déversait au sol, il retira la flèche d’un coup sec. La jeune femme pleurait de chaude larmes, mais ne semblait plus avoir asse de forces pour hurler. Il enleva sa main de sa bouche et se releva.

- Estime toi heureuse que je t’ai laissée en vie.

Il rangea sa baguette, puis il retourna vers ses deux consoeurs là où était l’autre Auror. Il allait demander à 04 qu’elle lui retire la flèche qui avait traversé son bras, ensuite il se soignerait convenablement. Il commençait à ne plus avoir beaucoup de forces, car il avait perdu pas mal de sang depuis le temps…
Revenir en haut Aller en bas
Eurora
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve Grise
Occlumens
Chercheuse (Spec. Animagus)


Re: Echappée belle

Message par : Eurora, Jeu 26 Mar 2009 - 0:33


Eurora crut voir un cauchemar se défiler devant ses yeux… Un vrai cauchemar. Pas celui que l’on faisait la nuit et où on se réveillait le matin, en sueur. Un vrai cauchemar, dans la réalité.

Elle avait subit l’endoloris, mais la fureur avec laquelle 08 se déchaîna ensuite sur elle dépassa tout ce qui était du domaine de l’imaginable. En un rien de temps, des cordes jaillirent dans sa vision et sans qu’elle puisse rien faire, elle se retrouva ligotée. Sa baguette lui échappa des mains, elle essaya de ramper même ligotée afin de la récupérée mais la voix retentissante dans son cerveau l’arrêta dans son élan…


- Muahahaha ! Je crains que ta porte de sortie ait disparue petite, si tu crois en quelque chose, il est temps pour toi que tes pensées aillent vers elle.

Elle resta immobile, tendue… tentant de ne pas penser qu’elle était à la merci d’un mangemort. Un mangemort en lequel vibrait qui plus est une haine violente –comme tous en quelques sortes sinon que celle-ci semblait surpuissante-… Elle s’empêcha de frissonner et maintint son regard fixe, presque vide, comme tentant de réunir ses dernières capacités de résistance, tandis qu’il approchait.

Le premier des coups lui fit couper le souffle et elle se mordit la lèvre inférieure afin de s’empêcher de crier. Elle se plia en deux. Des larmes perlèrent au coin de ses yeux alors qu’un autre coup se décocha dans son ventre, puis ses jambes. Pendant plus d’une minute lui sembla t-il. Des larmes de douleur, mêlées à un sentiment d’impatience tandis que peu à peu s’élevait en elle une sourde haine à laquelle elle ne pouvait rien faire pour contrer, s’emparèrent d’elle. Après un temps interminable, 08 sembla se calmer. Eurora tenta de reprendre son souffle, respirant avec difficultés et ligotée comme un saucisson, ses mouvements étaient réduits… Le Mangemort se baissa, se rapprocha, se pencha sur elle ; que faisait-il, Peut-être voir si elle était encore consciente ??? Peu importe. Eurora ne pensait pas qu’il en avait fini avec elle : pourtant, elle espérait… Espérait elle ne savait quoi mais espérait… L’espoir était si peu dans ce monde néanmoins, qu’il y avait peu de chance que celui-ci s’arrêtât devant elle. Soudain, elle retint son souffle, se fixant sur les deux fentes d’où on apercevait les yeux du Mangemort, assombris par la haine et la violence. Elle crut qu’elle délirait... Sûrement qu’elle délirait ! Ce n’était pas possible ! Ses yeux semblèrent se fixer, se révulser alors qu’une terrible révélation s’abattait sur elle en même temps qu’elle se maudissait, qu’elle se maudissait plus que tout en cet instant !

Quelques secondes suffirent à cette révélation...

Une douleur se déclencha juste après lorsqu’il la frappa au visage… Elle serra les dents tellement fort qu’elle s’en fit mal. Néanmoins, la douleur en fut moindre par rapport à celle qu’elle ressentait toujours dans le ventre, les jambes et à son visage meurtri. Les mots qu’il avait prononcés retentirent à nouveau dans son esprit. «… si tu crois en quelque chose, il est temps pour toi que tes pensées aillent vers elle ». C’était certain. La haine qui l’animait était puissante. Et son instrument, c’était elle. Ce soir. Il n’allait pas arrêter là de lui faire mal. Soudain, ligotée ainsi sans pouvoir se défendre, elle ne put s’empêcher d’avoir peur bien que ses yeux ne trahissaient rien. Une peur indicible se fondait en elle, telle un étau qui l’écrasait peu à peu, tandis qu’elle sentait un liquide lui engluer peu à peu le visage. Elle ne savait pas d’où cela venait mais à la manière d’où son arcade soucillière lui était douloureuse, elle en déduisit que c’était de là qu’elle venait…

«Tu as raison… » songea t-elle faiblement « Mais mes pensées… n’iront pas… vers ce que tu veux qu’elles aillent… »…

... Une main venait de se plaquer contre sa bouche ; elle eut envie de crier tant le contact lui faisait horreur… et la présence proche de « l’autre », ainsi qu’elle l’appellerait désormais, lui était suffocante… Elle en eut presque des nausées. Elle essaya de se débattre, de porter une main à son visage afin d’enlever la main de son assaillant mais elle n’en eut pas le temps… Une atroce douleur lui coupa à nouveau le souffle tandis qu’il enfonçait dans son épaule, l’une des flèches qu’il avait fait apparaître plus tôt. « LAAAAAAAAAAAACHE !!! » cria t-elle en elle, libérant de cette manière toute la souffrance ressentie. Le fer entra dans sa peau d’une manière si facile, et si profondément… des larmes lui remplirent les yeux, elle se débattit avec force mais son assaillant était sans nul doute plus fort qu’elle –ben oui il est sûrement plus fort, corporellement^^-.

Elle décida de fermer les yeux, d’essayer de chasser d’elle tout ceci. Elle ne voulait plus songer à rien, elle essaya… de fermer son esprit à elle, de devenir hermétique à elle-même, à son corps, qu’il lui soit inconnu pour faire qu’elle ne le sente plus, de même que les prochains coups qui viendraient sûrement, ainsi que ceux qu’elle avait déjà reçus. Ne plus sentir. Elle ne put néanmoins s’empêcher d’étouffer un hurlement de douleur lorsqu’elle sentit la pointe de fer tourner dans la chair de son épaule… Son épaule la brûlait, d’une douleur insoutenable. C’était comme si la flèche, avant de pénétrer son épaule, avait été chauffée dans les flammes même d’un feu, ou la lave d’un volcan. Sa tête lui tournait, elle faisait des efforts considérables afin de ne pas perdre connaissance, même si peu à peu, la douleur la faisait s’éloigner de plus en plus de la réalité, comme si sa conscience lui échappait… Elle n’avait même pas la force de crier pour exprimer la douleur qu’elle ressentait de pars en pars d’elle-même.

Cependant, ce n’était pas terminé. D’un coup sec qui fit rouler des larmes sur son visage où ses tempes étaient déjà envahies d’un liquide rougeâtre, il retira la flèche. Sans précautions aucunes. D’un geste vif. Il se releva, libérant Eurora qui demeura immobile, souffrant le martyr sur le sol froid et toujours ligotée. De toutes les manières, celle-ci n’était pas en état de faire un quelconque geste pour se relever, ni plus pour se battre. Le liquide rougeâtre et gluant se répandant sur le sol, sang versé de sa blessure à l’épaule, elle était prise de soubresauts qui la secouait toute entière alors qu’elle paraissait enfiévrée. La sueur de la fièvre due à sa blessure trempait son visage, collant ses cheveux contre ce dernier, tandis que son souffle se faisait rauque. Comment en était-elle arrivée là ? Comment avait-elle pu…

- Estime toi heureuse que je t’ai laissée en vie.

Cette fois, les efforts qu’il faisait pour dissimuler sa voix furent vains. Malgré cela, elle la reconnut car elle l’avait déjà reconnut un peu plus tôt. Elle la reconnut derrière un masque certes et modifiée, mais elle y reconnut les mêmes intonations, bien qu’elle voulait de tout son cœur les oublier, à jamais. Qu’aurait-elle donnée pour les oubliés ???!!! Elle se prit à la maudire, de tout son être, autant qu’elle se maudissait elle-même en ce moment… Elle ne le dirait jamais cependant, à quiconque. Avant cela, elle tenait à se venger personnellement… Non, elle voulait que personne ne sache qu’elle savait… Elle grimaça de douleur, se crispant soudain sur le sol. Déjà, 08 s'éloignait... Elle entendait son pas d'éloigner...

- Je te hais…, cracha t-elle alors dans un souffle, un souffle qui manquait déjà. Tu peux me frapper autant que tu veux, si ça te chante… Tu ne l’emporteras pas… loin… Tu ne pourras pas t’en tirer… toujours…

Peu à peu, sa voix s'amenuisait... en un seul souffle... Pour finir de manière indistincte. Dans un élan de douleur qui la traversait, elle se tut, le souffle court. Mais comment avait-elle pu… A cet instant et pour toujours à présent, elle ne ressentait plus que haine envers lui… Elle essaya de bouger. Les liens étaient trop serrés. Ses bras n’auraient voulut la porter de toute façon. Si seulement elle avait sa baguette !!! Elle devait rejoindre un endroit sûr, pourtant elle ne pouvait bouger. Elle ne craignait pas 08 mais dans cet état où elle était, elle le craignait quand même… oui. Il était devenu pire qu’une monstruosité de la nature, pire qu’un véritable démon, pire que les monstres qui avaient tué ses parents... Or, elle n’avait plus aucune confiance en lui, maintenant qu’elle savait… Qu’il avait si changé. Elle ne voulait pas rester, il fallait qu’elle s’éloigne. Partir. Pour le moment, elle ne pouvait rien faire… Un monstre, ces mots résonnèrent dans son esprit…

A moins qu’il n’ait été toujours ainsi mais qu’elle eut été si longtemps aveugle ?!!! Sur ces mots, elle se mordit la lèvre inférieure avec force. Elle se fit mal là où elle saignait déjà mais peu lui importait. Elle désirait se faire payer ses propres erreurs, la naïveté dont elle avait fait preuve.

Elle devait rejoindre un endroit sûr… Elle ne voulait PAS rester là... Démusnie ainsi, elle risquait chaque seconde sa vie... Elle essaya de ramper, même ligotée. Elle regarda autour d’elle en cherchant alentours… Mais tant elle essayait de fixer son regard sur quelque chose, tant celui-ci se troublait ; comme si tout autour d’elle se mettait à tourner. Sa vision lui faisait défauts au fur et à mesure que ses forces s’amenuisaient… De toute façon, bouger lui était impossible. Le sang battait à ses tempes, ses dernières forces l’abandonnaient peu à peu... Elle abandonna tout efforts. Elle n’avait de toute façon plus la force de lutter. Celles-ci lui faisaient défauts. A cet instant, une douleur transperça son épaule, se répercutant jusque dans son cerveau, l’irradiant totalement de douleur… Elle dût faire montre de beaucoup de courage pour s’empêcher de crier. Elle serra les dents, se mordit les lèvres jusqu’aux sang afin d’essayer d’oublier la douleur qui la lançait.

- ... Je te jure que... tu... le paieras… un jour… ou l’autre…

Elle manqua de souffle pour terminer sa menace. Elle s’abandonna au sol, la joue droite collée contre le sol froid de Londres, elle fut prise de tremblements soudain… Elle ne bougea plus, sans force qu’elle était. Peu à peu, son inconscience l’emporta alors qu’un dernier souffle se levait en elle… « Akshay… » Dans sa demie inconscience, les larmes affluèrent de ses yeux et vinrent se mêler au sang séché qui maculait ses tempes…


Dernière édition par Eurora le Jeu 26 Mar 2009 - 1:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mangemort 34
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 34, Jeu 26 Mar 2009 - 18:44


David utilisa la lumière pour se débarrasser des chauves-souris ce qui était plutôt astucieux. Résultat elles n'avaient même pas eu le temps de lui entailler un centimètre de peau. C'est pas juste. S'il fut surpris de trouver deux Mangemorts face à lui, il se garda bien de le montrer et il ne tarda pas à lancer un sortilège pour chacun de ses adversaires.

Comme il fallait s'y attendre, le double se prit le sort de plein fouet et son image s'évanouit dans les airs.
34 se protégea tout simplement avec un Protego, après tout le maléfice avec lequel il l'attaquait n'était pas très puissant. Elle avait du louper un épisode car il voulait sa mort au début, et désormais simplement la rendre inconsciente ? Peut-être était-il tomber sous son charme, qui sait ? =p

A présent ils étaient à égalité, un contre un, savant parfaitement où l'autre se trouvait, frais comme des gardons. Toutes les conditions étaient remplies pour passer un bon moment ensemble mais un rire résonna un peu plus loin. Elle quitta l'Auror quelques secondes des yeux pour se rendre compte que 08 avait eu raison de sa cible. La chance. Elle se tourna vers son ennemi avant de s'écrier, baguette brandie :

- Terraballi Mortis !

Mais elle savait que le duel touchait à sa fin, ses confrères étaient tous partis, et
08 ne tarderait pas à faire de même... A quoi bon rester là ? Il y aurait bien d'autres occasions de se battre. Lorsque David en eut terminé avec l'attaque de la Mangemorte, celle-ci lui dit :

- Bon, c'est pas que je m'ennuie mais je vais devoir te fausser compagnie. Ne m'en veux pas, on aura l'occasion de se retrouver...


Et sur ces mots elle tapota une capsule de bière abandonnée sur le sol *Portus*. Elle fut aussitôt absorbée vers un tout autre lieu, laissant l'Auror, le champ de bataille, le sang versé et la tornade derrière elle. Déjà elle frissonnait à l'idée de reprendre le combat, mais dans l'immédiat elle avait plus important à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 04
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 04, Dim 29 Mar 2009 - 14:32


Après leur victoire écrasante et menée magnifiquement les mangemorts avaient du comme ils s'en doutaient se battre contre les copains de Sophie. Jusqu'à un certain temps, 04 un peu éprouvée par les plusieurs nuits blanches accumulées pour pouvoir mettre en place leur plan ultime, était restée en retrait, mais prête à intervenir lorsque un de ses amis en aurait besoin. 16 et 18 étant parties trop fatiguées elles aussi par la préparation de ce fameux plan. Aussi, ne restait que 08 et 34. C'est donc pour cela que 04 ne rata une miette de ce qu'il se passait, elle tenait autant à l'un qu'à l'autre, et donnerai sa vie pour l'un d'eux. 08 s'était pris une flèche, mais 04 n'était pas intervenu, sachant que trop bien que son confrère aurait trouvé ça plus qu'honteux qu'elle l'aide pour une si basse besogne. Mais là, la cagoulée sentait que l'instant d'intervenir était proche, très proche. Et, quand une nouvelle Auror fit son apparition, son sang ne fit qu'un tour.

Elle couru vers 08 blessé au bras, son état empirait de mal en pis. Elle le traina vers un mur délabré, lui mis sa baguette en bouche, puis lui susurra :

- Mon ami soit fort, ne cri pas, et soit digne de notre maître. Un... Deux... Trois.

Elle saisit la flèche et l'enleva d'un coup. 08 n'hurla pas, il ne pleura pas, il se contenta juste de serrer la mâchoire autour de sa baguette, puis de la desserrer en inclinant la tête pour remercier la cagoulée. Son état n'en était pourtant pas mieux, et l'auror fraichement arrivée les cherchaient dans les rues obscures. 04 commença alors à fouiller le mangemort. Celui-ci compris ce qu'elle cherchait et réussi faiblement à articuler :

- Re... Regarde dans ma poche, ici...


Il pointa de ses doigts ensanglanté une poche intérieur à peine visible dans les pans noirs de sa cape. 04 y plongea sa main, et de joyeux tintement lui indiquèrent qu'elle avait trouvait ce qu'elle cherchait.

- J'ai trouvé... C'est bon.. 08, ouvre la bouche.

Elle posa la tête de son confrère sur son genoux, et lui fit boire les potion revigorante trouvées à l'instant. Après trois gorgées il semblait aller déjà mieux.

- Bon.. Euh.. Aller bois tout !

Ne connaissant en aucun cas les doses, elle lui fit boire d'une traite tout le contenu de la fiole, jugeant son ami bien assez fort pour supporter une aussi grande dose. L'effet fut immédiat, le jeune homme se remis debout, tandis la main à 04 et lui montra du regard 34 non loin en train de tripoter un petit objet.

Dans le même temps, la nouvelle arrivée avait pris sa collègue pour à proprement dire fuir en retraite. Mais en partant elle leur lança un sort, pensant les ralentir. D'énormes rafales de vent se dirigeaient vers eux. Pas de bol pour les aurors, Ce sortilège 04 avait appris étant enfant à le contrer. Rien de plus simple. 04 agita sa baguette négligemment comme pour faire fuir un moustique gênant.

-
Ragnarok.

Un mur se dressa entre les cagoulés et l'énorme tornade. 04 amusée par le ridicule des choses saisit la mains de son ami et l'entraîna vers 34, qui en attendant avait ensorcelait une capsule. Elle fut soulager de les voir sain et sauf :

- Il ne devrait pas tarder.

Ils posèrent tout trois un bout de leur doigt sur le petit objet de ferraille, et une minute plus tard avait disparu de la rue de Londres. Lieu de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Echappée belle

Message par : Invité, Jeu 11 Aoû 2011 - 20:43


- Mais qui êtes vou ..

Will ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase et plaqua sa main sur la bouche de la jeune fille, il était essentiel pour leur plan qu’ils ne fassent pas le moindre bruit.

Il y a quelques minutes, Ismael et Will c’était introduit dans cette maison, qu’il n’était autre que celle du premier Ministre moldus. Les deux jeunes hommes c’étaient attendus à un important dispositif de sécurité, et ils n’avaient pas été déçus, des gardes étaient postés devant et dans la maison, ainsi que de stupides alarmes électriques. Ils avaient commencés par neutraliser les alarmes et caméras puis il c’étaient occupeé de stupefixer les gardes du corps du premier ministre. Après avoir traversé un long couloir ils étaient tombés sur la chambre de cette fille.

Toujours la main posée fermement sur la bouche de la fille Will planta ses dents aiguisées dans la fine peau de son cou. Aussitôt Will bu une important quantité de sang encore chaud, ce qui eut pour effet de le calmer un petit peu. Ismael quand à lui surveillait à la porte, au cas où un garde ou un membre de la famille approchait, mais pour le moment leur plan se déroulait à merveille.

Alors que le vampire s’apprêtait à transpercer encore une fois le cou de la jeune fille cette dernière parvint à se libérer de l’étreinte de sa main et hurla :

- AU SECOOOOOOOOOOOU ..

A cet instant il se passa plusieurs chose au même moment. Tout d’abord des voix se firent entendre à l’extérieur de la pièce « Ils sont là-bas ! » puis un grand éclair vert traversa la pièce pour frapper la fille, elle était morte avant de toucher le sol, Ismael était définitivement rapide pour jeter des sorts. Sans attendra Will remit son masque de mangemort, il était hors de question qu’il se fasse avoir ce soir.

Alors que les deux amis sortirent en trombe de la chambre ils tombèrent sur plusieurs personnes, toutes vêtue de noir, et ils étaient, contrairement à la jeune fille, prêt à leur barrer le passage. Lorsque Will et Ismael sortirent leurs baguettes il eurent la surprise de voir que ces personnes possédaient eux aussi des baguettes magique, comment des sorciers pouvaient-ils se trouver dans cette foutue baraque.

- Bordel de me..

Will n’eut pas le temps de terminer sa phrase que des sortilèges volèrent dans tous les sens. Alors que le jeune homme croyait qu’il affrontait des inconnus, ils eu la surprise l’horreur de reconnaitre une jeune femme, sa vendeuse, Kimoka ..
Revenir en haut Aller en bas
Lydia Czainska
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou
Legilimens




Re: Echappée belle

Message par : Lydia Czainska, Sam 13 Aoû 2011 - 18:10


[Autorisation de Klarh pour le faire agir Ange ]

La dernière buche dans l’âtre céda. Rompant en son centre dans un nuage d’étincelles et de cendres. Kimoka, qui s’était recroquevillée dans un gros fauteuil confortable de Woodstuff, ne comptait plus les heures qu’elle passait chaque nuit devant la cheminé. Depuis plusieurs mois, elle ne trouvait plus le sommeil. Sans pour autant souffrir d’une quelconque fatigue durant la journée. Enfin bon vu son rythme habituel, un ralentissement dans les activités journalières de la sorcière passerait inaperçu. Bref tout ça pour dire que, fidèle à ses récentes habitudes, la jeune slave veillait, devant les lueurs tièdes du feu magique, et que part conséquent, lorsque l’alarme fut donnée, elle fut en un instant (NB : un "instant", lorsqu’il est qualifié de tel par une sorcière, peut s’apparenter à de longues minutes) prête pour aller voler au secours de la goule et du pyjama. Son elfe, qui ne traînait jamais bien loin de sa maitresse, s’était déjà informé de la situation et venait à sa rencontre.

" Où va-t-on Latté ? dit-elle d’un ton détaché pour camoufler le stress qui semblait grandir dans sa poitrine comme une ombre au crépuscule.
- A Londres nauczycielka ("maitresse" en polonais, prononcez ça comme vous voulez Razz)
- Pas pour du lèche vitrine je suppose, ironisa-t-elle.
- Non mademoiselle. Les appartements du premier ministre moldu sont attaqués,… par des sorciers, jugea-t-il bon d’ajouter
- C'est parti "

La créature acquiesça d’un hochement de tête, faisant remuer ses oreilles comme des feuilles de bananier. Un crac sonore résonna dans la salle mais eux étaient déjà devant la grande porte d’entrée de la demeure ministérielle. De là ils ne leur fallut pas longtemps pour localiser approximativement où se situaient les intrus (les cris de demoiselles en détresse aidant).

"Retourne au QG voir si d’autres aurors veulent prendre part à la p’tite fête au frais du ministre, ordonna Kim à son elfe. Je pars devant mais j’ai jamais aimé me pointer seule à une réception. "

Latté s’exécuta et sa maitresse s’aventura dans le jardin, puis dans le hall, puis dans un couloir, enfin bref par-ci par-là jusqu’à tomber nez à nez avec les deux responsables de cette sortie nocturne. Les lumières de la ville qui s’infiltraient par les larges fenêtres du couloir révélèrent leurs masques. Des mangemorts, elle s’en serait doutée. D’une seconde à l’autre la blondinette serait repérée. Avant que l’inéluctable arrive, elle envoya quelques maléfices dans leur direction. Des bombarda auraient tout aussi bien fait l’affaire mais elle ne voulait pas risquer d’avoir à payer les réparations donc préféra éviter la casse.

Quelques gouttes de sangs brillèrent sur le masque d’un des nécrophages.

"Alors on ne m’attends pas pour commencer les réjouissances, commenta-t-elle sur un ton faussement offusqué. Vous n’avez donc aucun savoir vivre bandes d’affreux ! "

Seule face à deux mangemorts, la blondinette n’en menait pas bien large contrairement aux apparences. Heureusement pour elle que les renforts arrivèrent au bon moment. Le premier à la rejoindre fut Klarh, l’auror qu’elle avait eu la chance de former. Une formation fort instructive pour chacun, enfin passons. L’autre elle ne put vraiment le reconnaître, ce dernier ayant transplaner à l’autre bout du couloir.

Les mages noirs étaient cernés, il fallait en profiter rapidement tant que la situation était à l’avantage des aurors. Sans détourner ni son regard ni sa baguette des deux silhouettes sombres, Kim murmura à l’animagus de se placer derrière le mangemort au masque ensanglanté. Le troisième auror ayant visiblement pris pour cible son collègue au traits ironiques, son élève pourrait sans (trop de) dangers se placer entre les deux croque-cadavres.

Klarh transplana et saisi sa cible par surprise pour lui faire un gros câlin et l’immobilisa entre ses bras massifs. La jeune slave ne resta pas à admirer cette fausse démonstration d’affection et cria en visant avec précision le masque du mangemort.

" Terasectum ! "

Le mage noir, incapable de rivaliser avec la force physique de son adversaire qui l’empêchait de bouger fut heurté par le sortilège qui fit lentement fondre son masque. Son identité risquait d’être révélée sous peu, mais les lambeaux de métal en fusion sur son visage devaient bien plus occuper son esprit pour l’instant. Klarh relâcha son étreinte sans oublier de désarmer son ennemi. Il était maintenant à leur merci. Kimoka baissa sa garde et rongée par la curiosité, s’approcha du criminel. Ce dernier releva la tête en entendant ses pas et la jeune femme s’arrêta net, reconnaissant son patron et ami, Will C.Black. Les pupilles claires de la jeune slave se dilatèrent et son visage se figea. Si seulement elle n’était pas venue ici ce soir…

" Et d'un... Faut vite l'envoyer à Azkaban... Hmm, ça va ? demanda Klarh, soudainement intrigué par la mine figée de son ex-formatrice. "

Kim ne répondit pas, incapable d’admettre que celui qui avait rempli ses poches allait, par ses propres mains, finir en prison. Elle jeta un coup d’œil à son collègue, puis reporta son regard sur le visage intact du vampire. Moka avait beau chercher, il n’y avait aucune échappatoire pour le bel immortel. Le laisser s’enfuir aurait été un manquement à ses engagements d’auror et ses collègues en auraient été témoins. D’ici ce soir Will, le mangemort au masque rougit par le sang, serait conduit en cellule au ministère, interrogé, jugé, puis inculpé.

Mais le combat n’était pas fini…
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 23
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : - Occlumencie
- Legilimencie


Re: Echappée belle

Message par : Mangemort 23, Dim 14 Aoû 2011 - 18:40


Mission du soir: Foutre le bordel. Mais pas n'importe où: dans la demeure du premier ministre moldu, qui lui était en déplacement on ne savait où. 66 et 23 avaient donc décidé de pénétrer das la maison la nuit, là où tout les cauchemars peuvent prendre forme. C'est vrai, plus qu'on ne pouvait le croire. Enfin bon. C'était pour une fois l'occasion de sortir qu'à deux, et de s'amuser un peu à leur manière.

Au début, cela avait été d'une facilité déconcertante. Après avoir neutralisé les alarmes et caméras (ainsi que les gardes), les deux mages noirs s'étaient baladés dans la maison, et venaient de faire une charmante rencontre. Une jeune femme, la fille du ministre certainement, venait d'ouvrir sa porte. Son ami, 66, d'un geste la fit taire, et se mis à lui sucer le sang. Beurk. 23 voyait la glotte de son ami bouger en fonction du liquide qui lui coulait dans l'bide, et c'était franchement pas folichon.

Tandis que son ami se faisait une petite nuque, lui se coltinait la surveillance du couloir. Super ! Mais 23 eut un sursaut lorsque la fille parvint à s'extraire à la poigne de son ami, qui devait être trop occuper à se délecter. Sans perdre de temps, et afin de mettre un terme à ces cris, 23 balança un Avada Kedavra. Son ami le regarda avec une tête toute triste, et 23 se sentit mal de lui avoir retirer sa nourriture.

Sauf que là, il y avait du boucan. "On" les avait repéré. Mais qui ? Les deux mangemorts n'avaient pas remarqué de protections magiques. Ils se dépêchèrent de remettre leurs masques, ils allaient avoir de la compagnie. Les deux mages noirs sortirent de la chambre, et tombèrent baguette à baguette avec une personne, qui ressemblait drôlement à une auror.. 66 fut lui aussi choqué, normal quoi. Même 23 était sur les fesses, pour être poli. Kimoka, la jeune slave qui lui avait livré sa pensine, et qui avait servi de cobaye à ses expériences, était devant eux. Houlà, mauvais pour lui ça.

23 arrêta de penser aux fâcheuses possibilités qu'il pourrait y avoir, et se concentra sur le présent. La jeune slave, devenue blonde maintenant (c'est mieux que le roux, pour sûr !) commença à parler.. Le mage noir aurait mieux fait de se boucher les oreilles !


"Alors on ne m’attends pas pour commencer les réjouissances.. Vous n’avez donc aucun savoir vivre bandes d’affreux ! "


Oh my God ! Elle devenait comme les autres ? Elle se sentait obligé de faire des traits d'humours pas très..drôles ? Bref, elle était trop bête d'être venue seule.. Ils n'allaient en faire qu'une bouchée ! C'est à ce moment que tout bascula. Des renforts vinrent rejoindre Kimoka. Une espèce de montagne et un autre moribond. Tout deux portant le badge des myrtilles.

66 et 23 se firent encercler, et ce n'était que le début. 23 vit un éclair orangé le frôler, il se retourna vers le troisième auror, et commença un duel avec. Il ne pouvait pas voir comment s'en sortait son meilleur ami. 23 balança un Fulmene Repente, soit un éclair vers l'auror qui l'évita adroitement. Mais il semblait ne pas s'attendre à l'éclair d'émeraude qui suivit juste après. Une myrtille écrasée, et d'une ! Manquait plus que la prune et la groseille !

23 se tourna vers son ami, et eut l'horreur de voir qui'l venait d'avoir le masque fondu. On voyait son visage d'albâtre intact, mais justement, on voyait son visage.. La montagne avait certainement surpris Will pour ainsi le bloquer. Et la jeune femme, qui venait de faire fondre le masque, semblait choqué et horrifié de voir qui se cachait derrière le masque où gouttait du sang. Elle sembla hésiter pendant quelques secondes, et comme une réaction en chaîne, le géant porta son attention sur sa collègue.

Ah oui, ça devait la chambouler de voir que son patron était en fait un mangemort suceur de sang ! De plus, elle ne devait vraiment pas s'attendre à ça en venant ici ! D'ailleurs, 23 ne s'attendit pas non plus à ce qui allait suivre. Et il aurait préférer ne pas être venu. Y'a de quoi dégoûter un Boursouf là..


- Mon frère ! Tue moi !

Un simple murmure, mais qui n'empêcha pas 23 sentit quelque chose bouillonner dans ses entrailles. Le temps semblait s'être arrêté, et chaque battement de coeur semblable à une heure. Alors, ce fut comme dans un rêve qui tourne au cauchemar. 23 brandit sa baguette vers Will, le visa, et lança la formule de mort:

- Avada Kedavra !

Le corps de Will subit un impact, puis devint comme un pantin dans les bras du mastodonte. Mieux valait mourir qu'être attrapé. 23 ne devait plus attendre. La confusion créer par ce fratricide choqua momentanément les aurors, et 23 mit ce temps à profit. Il balança un Ascencio vers son ami décédé, ce qui eut pour effet de le faire bondir à toute vitesse vers lui. Dès qu'il l'atteint, il se dépêcha de donner un coup de coude dans le menton du géant. Il sentit la douleur dans son os, ce barbare avait une ossature en béton !

Sans plus attendre, il se pencha sur son ami désormais en position allongé, poussa un hurlement de rage et de haine, puis se concentra. Faire abstraction de ses sentiments. Ignorer la haine et la colère, faire le vide, ne penser qu'à sa destination. Hollow ? Godric ? Il n'avait jamais discuté de où enterrer son ami.. Un vampire n'est même pas censé mourir...

*Crac*


Ce RP continue ici
Revenir en haut Aller en bas
Calypso Otaway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Echappée belle

Message par : Calypso Otaway, Ven 14 Oct 2011 - 14:52



------Will Crow & Céleste Otaway

Les rues de Londres illuminées par de magnifiques rayons de soleil et recouvertes d'un beau ciel bleu, resplendissaient. On aurait pu penser à de la chance au vue d'une si belle journée, si ces rues n'avaient pas été aussi bondées, comme chaque rare jour de beau temps. Fort heureusement, il n'y avait pas de quoi paniquer. Quelques enfants qui faisaient l'école buissonnière couraient ci et là avec des glaces à la main, des groupes d'amies faisaient du lèche vitrine et s'évertuaient en commérages, des collègues de bureau buvaient un café au coin de la rue, des couples se baladaient main dans la main.

Il y avait néanmoins encore un peu d'espace pour se déplacer sans avoir à se frotter aux autres passants. Céleste avait une sainte horreur de se cogner dans toute cette foule environnante quand elle allait faire les magasins, surtout qu'elle avait le chic ensuite pour se faire aborder par les pires hommes qui existaient. La seule personne à qui elle accepterait bien de se frotter pour le moment était le beau blond qui l'accompagnait. En même temps que ses pensées dérivaient vers lui, son regard bifurqua, furtif, afin d'apprécier l'allure du jeune homme, avant de revenir sur le chemin au devant d'elle. Un sandwich à la viande dans une main, une boisson multicolore au gout multiple, qui colorait la langue en rouge dans l'autre, la rousse gambadait joyeusement aux côtés de Will Crow.

Tout le travail qu'ils avaient effectué ce matin-là dans la maison du jeune homme lui avait ouvert l'appétit et elle apprécia le pain fourré jusqu'à la dernière miette. Se léchant même les doigts avec délice quand elle eut terminé. Les deux amants avaient décidé de faire un peu de shopping afin de passer plus de temps ensemble et de découvrir semblait-il de nouvelles activités. Tout les deux avaient besoin de nouvelles choses après tout et détail on ne peut plus important, Céleste devait toujours une chemise à Will pour avoir brûlé la sienne. Il fallait avouer que cette dernière était particulièrement laide et le laisser mettre ça, serait contrevenir à l'ordre public du bon goût. Elle se demandait bien ce qui lui était passé par la tête pour avoir acheté cette horreur. Ou, qui avait bien pu le lui offrir...

A vrai dire cette situation hétéroclite et tout à fait inattendue amusait beaucoup la petite rouquine. Il s'était passé des choses aujourd'hui qu'elle n'aurait jamais imaginé pouvoir partager avec cet homme, qui marchait toujours à ses côtés. Il était étrange de penser que le tombeur de ces dames puisse un jour s'intéresser à quelque chose d'autre que sa petite personne et ici en l’occurrence, à une autre personne. Certes il était encore trop tôt pour tirer ce genre de conclusions, il était si imprévisible et sa façon de penser était si singulière qu'il pouvait très bien réserver d'autres surprises à sa dénommée “petite-amie”. Mais en profitant du moment présent, il fallait avouer que c'était fort plaisant. La jeune femme avait l'impression d'être un peu ... spéciale quelque part.

- Slap, ssshsht, slap, slap, shhhh shhhht - fit le bruit de la paille qui rencontrait le fond vide du gobelet avec peine.

Céleste venait de terminer son encas et jeta les déchets qui restaient à la poubelle prenant bien soin de délicatement nettoyer ses doigts un peu collants. Elle était fin prête pour commencer leur après-midi shopping qui s'annonçait longue, fatigante et houleuse connaissant les deux complices. L'immense sourire qui illuminait son visage, ne l'avait pas quitté depuis qu'ils étaient parti de la maison. Non seulement elle était satisfaite de sa matinée, après tout prendre une journée de repos lui faisait le plus grand bien, mais surtout elle avait réussi à obtenir de Will qu'il ne retirerait pas le fameux jacuzzi dont elle appréciait tant les contours. Elle avait du donner de sa personne pour le convaincre, mais ce n'était pas elle qui allait s'en plaindre. Le jacuzzi était toujours là et elle avait passé un moment exquis qui ne gâchait rien.

Elle n'était donc pas peu fière, flattée que ses atouts lui donnent un avantage considérable sur le jeune homme. Cela lui conférait alors un champ d'action considérable et si elle savait jouer aussi bien et aussi finement qu'aujourd'hui, elle pourrait peut-être obtenir énormément de choses. Elle n'avait pas encore d'idée précises sur ce qu'elle voulait obtenir, mais ça viendrait. Et nul doute que cela en vaudrait la chandelle. Ses petits yeux malicieux et brillants en disaient d'ailleurs longs sur les souvenirs qui traversaient en cet instant son esprit. Esquissant un petit sourire innocent à destination de Will, pour qu'il ne puisse pas se douter de ce qui se passait dans sa petite tête, elle tenta de chasser ses idées, pour de nouveau se concentrer sur le moment présent.

Les yeux de la jeune femme allèrent alors de droite à gauche, perçants et attentifs, cherchant la bonne affaire, le bon magasin, l'accessoire qu'il lui fallait absolument. Certaines fois on trouvait la perle rare dans des boutiques dont on ne soupçonnait même pas l'existence. Comme le jour où elle avait acheté sa merveilleuse cape rouge fétiche. C'était une petite boutique artisanale, pas de marque notoire, quelque chose de très modeste au fond d'une ruelle un peu sombre, pourtant elle y avait trouvé de vrais trésors. Elle y amènerait peut-être Will qui sait. Pour le moment néanmoins, tout lui paraissait banal et rien n'attirait son attention. Elle se rapprocha donc un peu plus de son compagnon et lui saisit doucement et timidement le bras afin de rythmer ses pas aux siens.

“Dis tu veux commencer par quoi Willou ? On va acheter ta nouvelle chemise maintenant ou on verra ça un peu plus tard ? Moi j'ai plusieurs choses à acheter. J'ai impérativement besoin de : nouvelles chaussures, d'une nouvelle robe, d'un manteau un peu plus chaud, bah oui avec le changement de temps tu vois et euh j'ai aussi besoin de sou...”

Elle posa des petits yeux brillants sur Will et se tut. Est-ce qu'elle parlait trop par hasard ? Est-ce qu'elle allait lui faire peur avec toutes les choses qu'elle avait besoin d'acheter ? Mais elle était une fille après tout et c'est lui qui avait proposé cette après-midi shopping ! Prise d'un doute terrible, elle lâcha son bras et passa une main un peu gênée et nerveuse dans ses cheveux, les éparpillant un peu plus sur ses épaules. Laissant ensuite retomber ses bras le long de son corps, elle se mordit la lèvre essayant de réprimer le rouge qui menaçait de lui monter aux joues. Céleste ne comprenait pas pourquoi tout d'un coup son coeur s'était mit à battre de la sorte et sa respiration à s'accélérer. C'était tout simplement ridicule. Ils n'allaient faire que les magasins après tout, pas de quoi se formaliser ...

Peut-être qu'elle avait marché un peu trop vite et que son coeur s'était emballé ? Oui c'était certainement ça. Will et Céleste n'étaient pas comme ces autres couples qui se regardaient pendant des heures dans le blanc des yeux et qui se disaient des mots d'amour exaspérants et ridicules. D'ailleurs étaient-il un couple ? Leur relation était tout autre, mais aussi agréable, voir même plus. Et les choses lui convenaient tout à fait. Alors qu'est ce qui lui prenait tout d'un coup de réagir de la sorte ? Le sentiment de panique qui s'était insinué en elle en l'espace de quelques secondes la troublait au plus haut point. Et son envie de récupérer le bras du jeune homme était aussi forte que la peur qu'elle ressentait de le récupérer et qu'il la trouve ridicule.

Elle continua donc à marcher, silencieuse, un peu perdue dans ses pensées entremêlées. D'un autre côté, oui il y avait toujours un autre côté, c'était le beau blond qui avait proposé ce moment. Alors peut-être que ...
Mais lorsqu'il s'agissait de monsieur Crow, Céleste restait la plus prudente possible. Elle ne voulait pas l'effrayer. La jeune femme se contenta alors de lui glisser un petit sourire engageant afin de lui signifier qu'il n'avait qu'à décider. Elle suivrait. Du moins pour le moment. Quand elle tomberait sur une paire de chaussure à tomber par terre et que sa fièvre acheteuse serait réveillée, elle n'était pas certaine de pouvoir répondre d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Echappée belle

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 13

 Echappée belle

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.