AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 40 sur 40
A bord du Poudlard Express
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
Invité
Invité

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Invité, Sam 17 Mar 2018 - 16:23


Déboussolé, c’est le mot qui convenait le mieux à la tête que faisait Hillarius. Ou peut-être déçue ? Elle n’avait jamais été très douée pour les expressions du visage de toute façon. Ou peut-être gêné ? C'est vrai que pour les nouveaux arrivants qui voulaient se socialiser, Éros n’était pas le meilleur des choix. Voir carrément un choix inconscient.

Le petit blond se raidissait à vue d’oeil en se campant sur son siège, ça se voyait qu’il était dépassé par la tournure des événements. L’adolescente espérait qu’il réfléchissait au fait de partir en courant, geste qu’elle aurait applaudi. Et après son départ, elle allait sûrement faire une longue sieste jusqu’à l’arrivée ! Elle jura dans sa tête quand il sembla reprendre ses esprits.

"Enchanté ! Moi, je suis nouveau en première année et... et...heu..”



Il se rapprocha d’un air intrigué vers son visage, alors Eros recula légèrement, prise au dépourvue par le gamin collant. Il souria gentillement qui lui donnait un air angélique avec ses cheveux blonds et ses yeux éclatants. Ew, il semblait tellement heureux pour rien.

"Ha... excuse moi mais t'as un truc juste au dessus du nez"


Par simple réflexe elle toucha le bout de son nez et se décida à se lever pour prendre un mouchoir en tissue coincée dans sa valise. Elle n’avait strictement aucune tâche et elle le savait, mais mine de rien, ça l’amusait un peu de rentrer dans son jeu.

Eros voulait savoir jusqu’où il pourrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Dim 18 Mar 2018 - 23:36


Allez, reprends toi. Le sourire. Bien. Voilà. Le coup de la tâche pistache, ça avait marché apparemment. Et elle venait de se lever pour attraper quelque chose... en laissant un petit quelque chose derrière elle. Le ramasser. Le piquer. Le chaparder? Une extension du bras. Hop.

Je tenais fermement le petit carnet encore fermé entre mes mains, juste au dessous de mes yeux. Les sourcils haussés, j'attendais que la dite Eros se rasseye pour voir sa réaction. Je restais dans mon corps de poupon aussi angélique que d'habitude, tout comme le sourire caché sous la couverture du livre. Mais quelque chose venait de s'allumer dans mes yeux. Une petite étincelle de défi espiègle.

"C'est quoi ce carnet, dit? C'est des contes? C'est de la magie? C'est ton journal? T'écris un roman?"

Petit silence. Mes yeux s'élargissent.

"C'est ça ! T'écris un roman? Et ça parle de quoi?"

Je baissai lentement le livre pour dévoiler mes mes petites dents alignées en forme de demi-lune. Un petit démon ou un petit ange? Je ne sais pas, personne n'auras jamais pu le savoir jusque là. Même pas mon père. Réagis, bon sang, réagis ! Brise ce visage minéral et insupportablement rigide.

Allez, approche, je ne mords pas...

I'll make you give me a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Invité, Lun 19 Mar 2018 - 23:12


LA accordé du petit Hilla

Eros n’avait eu le temps que de se tourner. De se tourner quelques misérables secondes. Et c’était fichu. En trois mouvements, le petit fourbe à la tête d’ange avait réquisitionné son carnet en cuir avec ses petites mains moites. Ses petits yeux mauve regardèrent la couverture avec un visage non identifiable pour l’adolescente, encore une fois, elle n’avait jamais été doué pour les expressions faciales.

"C'est quoi ce carnet, dit? C'est des contes? C'est de la magie? C'est ton journal? T'écris un roman?"


Petit silence. Ses yeux s’élargissérent.

"C'est ça ! T'écris un roman? Et ça parle de quoi?" cria-t-il d’une voix enjoué.


Un peu trop enjoué au goût du serpent qui siffla de mécontentement, Hillarius avait l’air trop intéressé par ses affaires pour ne pas la laisser complètement de marbre. En fait ce garçon se croyait tout permis et cela, elle ne le permettait pas. Il baissa le livre en la regardant, les yeux pétillants et les dents dévoilées en un sourire presque innocent. Innocent. Elle s’en mordait déjà les doigts de s’être présentée. S’asseoir à côté d’elle, passe, vouloir qu’elle se présente, ça passait déjà plus difficilement. Mais prendre ses affaires. Il fallait qu’elle fasse quelque chose pour recadrer le petit démon. Alors toujours debout, Eros s’avança et arracha violemment son carnet des mains d’Hillarius et en s’agenouillant devant lui -mais tout de même en gardant une certaine distance-, elle parla, son objet dans les mains.

- Hillarius, jeune homme - Eros ricana sèchement -, je veux bien que tu fasses tes petits tours de Moldue dans MA cabine, c’est déjà beaucoup venant de ma part alors me test pas, petit ange.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Sam 31 Mar 2018 - 16:50


[LA mutuel, check]


"Pardon... Je voulais pas te déranger. Surtout dans ta cabine. "

Ces yeux froids, cette dureté dans sa posture, ce venin qu'elle me lançait, c'était... acide. Il fallait que je tienne bon devant ce serpent. Ne pas se laisser démonter. Ne pas flancher. Secoue un peu tes manches. En sortir une boite en fer. En sortir un biscuit. Et sortir le visage lumineux. Je tendis la main, le précieux biscuit dans ma paume.

"Je suis pardonné? "

Des grands yeux fixes, immobiles. Campés sur leur position. Les mêmes en face. Une voix inflexible.

"J'espère que tu seras pas serpentard"

Lui répondre droit dans les yeux toujours souriant...

"J'espère aussi. "

Et puis d'un ton beaucoup plus neutre, presque bizarre venant de moi, les yeux étonnement frigides:

"Je te souhaite bien du plaisir avec mon frère"

Un sourire de nouveau.

Elle leva un sourcil, me dévisagea, perplexe avant de siffler

"A part l'étouffer dans son sommeil si il ose me parler, ça risque pas"

"Mais je t'en prie..."

Je me levai, la regardai et demandai

"Alors ce gâteau?"

Toujours sourire, le regard un peu "vibrant". M'approchant légèrement d'elle.

Je le savais. Quelque chose se jouait ici. J'avais trouvé un grin de sable, un petit morceau de gravier qui venait ici bloquer tous mes rouages habituels. Essayer de tourner dans ll'autre sens? S'arrêter et démonter la machine? Non, hors de question. On ne me démonte pas. Tenter de souffler sur ce petit grain? Peut être pas si petit que ça... Un étoc. Un défi.

Alors autant s'amuser. Peut être s'écorcher. Mais le jeu en vaut la chandelle. Et si les choses tournent mal?... Peu importe. J'aurai les autres de mon côté. Elle, elle sera seul, j'en suis certain. J’appellerai à l'aide et tout le monde viendra me secourir.

Alors... Ce biscuit? Crache le morceau !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Invité, Mer 4 Avr 2018 - 20:16


"A part l'étouffer dans son sommeil si il ose me parler, ça risque pas"

Si son frère était comme lui, Eros n’osa même pas y penser. La peste et le choléra. Ils ne devaient pas être de la même famille pour rien.

"Mais je t'en prie..."

Son ton en disait très long sur ce qu’il pensait d’elle en train de tuer son aîné. La jeune fille s’était apparemment trompée sur leurs relations. Peut-être que c’était un élément déclencheur. Perturbateur. Elle prit note dans un coin de son cerveau, son carnet allait avoir droit à une nouvelle page.
Il se leva, la regarda, et demanda.

"Alors ce gâteau?"

Toujours en train de mâcher, elle le regarda dans les yeux jusqu’à avoir enfin avalé le reste du gâteau, tout ça dans un silence de plomb, qui devait normalement le rendre inconfortable. Enfin ça, c’était si le garçon pouvait encore avoir une réaction normale à quelque chose.

“Plutôt sec”

Elle n’allait pas le complimenter sur un foutu bout de cookies aux graines de sésames. Alors oui, elle aimait le sésame. Mais s' il voulait l’étouffer, ce gâteau était la parfaite solution.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Mer 11 Avr 2018 - 17:26


Il fallait que je tente. Toujours debout devant elle je fis mine de faire demi tour, direction le couloir du wagon puis fit volte face faisant flotter ma grande tunique mauve et grise. Les petits ornements virevoltèrent en deux secondes. "Il faudrait peut être que je mette ma robe de sorcier avant d'arriver d'ailleurs", me fis-je la remarque. Peut importe. J'avais autre chose à régler, tout de suite.

Mon visage n'était plus hilare du tout. Il était restait figé dans l'expression que je gardai intérieurement parfois... Souvent... Face à ces gens qui ne riaient jamais. Ceux qui évitaient mon regard.

Mon oeil était rêveur mais éteint. Comme loin, parti dans d'autres dimensions. Pourtant j'étais là. Je voyais tout. Certes, je ne faisais pas le poids face à cette furie. Il fallait l'admettre.
Je décelais en effet chez elle une nervosité qui ne demandais qu'à être réveillée. La froideur n'émane jamais que d'une couche de glace. Plus ou moins épaisse, friable ou solide comme un joyau. Elle se brise pourtant. Toujours.
J'y arriverai.
Les gens comme toi, j'en obtient des fissures, Eros.

J'avançai d'un pas. Lentement. Comme on s'approche d'un fauve. Avant que celui-ci ne vous saute dessus.

"Sec? Bizarre... Ce n'est pas ce qu'on me dit d'habitude. C'est drôle. C'est ça, je te trouve drôle, Eros. Un peu absurde... C'est un compliment tu sais.

Un autre pas. Un esquisse de sourire glaciale. Je ne vais pas me démonter. Voyons où ça va.

"Par contre. Il y a autre chose. J'ai peur que ce ne soit pas un compliment. Non, pas une insulte non plus rassure toi. Juste un... état que je vois chez toi. un mot que je voudrais poser. "

Ce n'est pas prudent non?... Vraiment? La provoquer encore un peu plus et tu vas y laisser des plumes..

"Il y a quelque chose chez toi... d'un peu..."

Trop tard

"Un peu sec."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Invité, Mer 18 Avr 2018 - 18:43




Au début, Eros pensait que le garnement allait enfin partir de sa cabine, la laisser tranquille après sa dernière réplique. Il lui brisait le système et même si normalement elle ne s’énervait pas facilement, le petit blond commençait à lui chauffer les nerfs. Qu’elle fut sa déception quand en s’engouffrant dans le couloir, il se retourna encore une fois, sa tunique trop grande l’entourant comme un voile à la manière d’un bébé dans son linge. L’adolescente remarqua alors, en détaillant son visage juvénile, que celui-ci avait perdu son sourire qui l’énervait tant, remplacé par un regard qui semblait être très loin.

De pas délicats, le corbeau s’avança de la même manière qu’un chat, gracile et à l'apparence presque fragile, et sortit en faisant un pas vers elle:

"Sec? Bizarre... Ce n'est pas ce qu'on me dit d'habitude. C'est drôle. C'est ça, je te trouve drôle, Eros. Un peu absurde... C'est un compliment tu sais."


Absurde ? Absurde n’était pas dans son vocabulaire, à elle, et encore moins en compliment, le plus jeune se foutait clairement de sa gueule et une chaleur commença à transpercer de sa nuque de part en part comme si son sang était lui aussi ennuyé de la présence malsaine de l’enfant. Soudainement requinquer, un sourire inquiétant se propagea sur ses lèvres. Un deuxième pas vers elle.


"Par contre. Il y a autre chose. J'ai peur que ce ne soit pas un compliment. Non, pas une insulte non plus rassure toi. Juste un... état que je vois chez toi. un mot que je voudrais poser. "

Gros silence dans l’habitacle. La chaleur se faisait plus intense au niveau de sa nuque, sa paupière droite se mit à frémir frénétiquement.


"Il y a quelque chose chez toi... d'un peu..."

Vas-y, crache tout, dit ce que tu veux dire Hillarius, car les flammes semblaient frémir sur sa peau glacée et il allait falloir les éteindre. Elle allait avoir besoin d’une chose, d’...

"Un peu sec."

… Ultra-violence.

Eros se leva d’un coup sec et se planta sans réfléchir devant le garçon. Elle allait l'aplatir, le réduire à l’état de poussière, le… Evidemment c’était ce qu’il voulait. Une fille de cinquième année, serpentard qui plus est, qui attaque un jeune garçon même pas encore réparti. Avec sa gueule d’ange. Bien sûr qu’on allait le croire, lui, Eros n’avait jamais eu de bonne réputation et lui avec son sourire charmeur et sa personnalité explosive allait séduire le juge. Changement de tactique.

" J’ai toujours été très sec.”

Son visage était vêtu de son plus beau costume. Elle s'amusa à penser qu'Hillarius l’aurait désigné de sec.

“Pourquoi penses-tu que tu vaudrais plus qu’un autre ?”

Il ne méritait rien d’elle. Le blondinet pouvait toujours essayer autant qu’il voulait, ce n’était pas pour maintenant, l’ultra-violence. Mais l'ange devait bien avoir une face cachée quelque part. Et là, Eros était curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Mer 18 Avr 2018 - 21:51


Elle était intelligente. Rigide, frigide, mais agile. Elle n'avait pas explosé comme je m'y attendais, elle avait eu l'intelligence de comprendre la situation et s'était calmé avant de se déchainer sur moi. Pourtant je l'avais vu cette fureur se réveiller peu à peu. Ca bouillonait en elle.
Parfait. J'avais l'avantage.
Pour l'instant...

Je pouvais partir et la laisser là. C'était le mieux à faire. Mais avant, il fallait tirer sa révérence.

"Je ne sais pas si je le mérite... Mais j'ai quelque chose que tu n'as pas, Eros. Un rebond. Une souplesse. C'est ça que je trouve drôle chez toi. Mais c'est juste drôle, non?"

Mon sourire revint à la charge, tout rallumé, comme un brasier. Menaçant mais puéril.

"Je ne vaut peut être pas plus que toi. C'est même fort probable. Je n'ai rien d'exceptionnel. Et toi?
En vrai je te connais pas mais j'aime déjà beaucoup Eros Shepherd. J'espère qu'on se reparlera.


Je réajustai mon sac

"Ca m'a fait plaisir"

J'entrouvrit ma boîte de gateaux

"Et elle est toujours ouverte"

Clin d'oeil. Je m'apprête à partir, la mine radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Mélinda Coeur, Dim 6 Mai 2018 - 19:36


Je récupère le sujet avec l'accord de Eros

RP avec Time Alyster

LA de Time

La gare en cette fin de vacances de printemps était rempli de nombreux élèves profitant d'un dernier au revoir à leur famille. Mélinda appréciait beaucoup cette animation, elle aimait observer les familles s'embrasser avant de se revoir dans quelques mois. Sa mère ne l'avait pas accompagné pour une fois. Elle pensait que cela la soulagerait de ne pas avoir à rassurer encore l'avocate sur Poudlard. Mais finalement, elle se sentait bien seule. Après avoir lancé un dernier regard en direction du quai, apercevant une élève qui venait d'apparaître à travers la barrière magique, elle monta dans le train afin de se trouver une place.

Le train était plutôt vide, beaucoup de personnes attendaient le dernier moment pour monter. Mais de nombreux élèves passaient leurs vacances à Poudlard. Elle mesurait la chance qu'elle avait de pouvoir rentrer chez elle pendant quelques jours, elle se serait trop ennuyée à l'école des sorciers. Il y avait un choix plutôt vaste de compartiment vide, ou presque. Elle prit le premier qu'elle trouva, espérant qu'elle ne ferait pas le voyage seule. L'idée de passer la journée sans compagnie dans ce train était plus que désagréable pour la rouquine.

Mélinda enleva son grand chapeau vert pour le poser soigneusement à côté d'elle sur la banquette. Elle sortit ensuite un livre moldus, elle l'avait prit au hasard dans la grande bibliothèque de sa mère. C'était sûrement une enquête policière ou bien une histoire d'amour à l'eau de rose, bien qu'elle n'était pas fan de ce style de lecture, cela ferait parfaitement l'affaire pour le trajet.

Elle sentait au mouvement du train que les élèves commençaient à prendre place. Un bourdonnement provenant des discussions de chacun, commençait à s'élever dans les couloirs. La Poufsouffle espérait avoir bientôt de la compagnie. Plusieurs fois elle crut en voyant des ombres passer devant la porte de son compartiment que quelqu'un allait entrer, mais à chaque fois elle était deçue. Elle plongea finalement profondément dans sa lecture se coupant quelques instants du monde qui l'entourait.

Finalement, la porte s'ouvrit sur un jeune homme venant enfin la délivrer de sa solitude, elle ne sut pas pourquoi mais tout de suite il l'intrigua. Sa curiosité maladive allait peut-être occuper leur trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eden Maxwell, Mer 4 Juil 2018 - 17:00



Pas si seul que cela

 
Eden Maxwell
Daemon Stebbins


Pas de réponse depuis près de 2 mois, me mp si soucis
LA de Loredana + Daemon


Je me trouvais dans ce train depuis dix bonnes minutes déjà. Les au revoir su les quais de Gare et les discussions sur les examens, ce n'était pas vraiment ce que je préférais. J'étais donc monté en silence, zigzaguant entre la foule d'élèves qui ne cessaient de geindre pour ne rien dire. J'aimais les conversations qui avaient de l'intérêt. Elles étaient rares, mais tellement précieuses.
Les paroles inutiles n'était clairement pas mon truc. J'aimais que les choses soient concrètes et bien dîtes. Nous avions de la chance de pouvoir nous exprimer par la parole et beaucoup de personnes s'en servaient pour dire des balivernes. Je n'aimais pas ça.
Durant les vacances d'été, j'avais prévu de faire un saut sur le Chemin de Traverse. L'hiver précédent, peu avant Noël, mon écharpe s'était subitement envolée à une hauteur que je ne pouvais atteindre. Regardant le ciel, les yeux plissés pour ne pas recevoir de flocons de neige dans les yeux, je l'avais laissé partir sans chercher à la rattraper. À quoi bon s'acharner dans un combat perdu d'avance ? Peut-être qu'elle avait été retrouvée, quelqu'un qui la portait autour de son cou, sentant probablement mon parfum acidulé. Peu m'importait. Il m'en fallait une nouvelle et je me hâterai d'y aller en début d'été, afin de ne pas me retrouver avec une foule de sorcier sous la chaleur du mois d'août.

Je rêvassais lorsque la porte du compartiment s'ouvrit. Je ne bougeais pas, prenant bien soin de regarder par la fenêtre pour ne pas croiser de regards. Malgré tout, la voix que j'entendis me fit bouger. Je la connaissais. C'était mon amie Loredana, probablement l'une des rares personnes avec qui la conversation n'était pas si compliquée. Je l'avais rencontré dans les couloirs de l'école quelques années auparavant. J'avais aperçu une jeune fille triste, les yeux rouges et bouffis par les larmes qui venaient de couler. Elle m'avait fait de la peine. Au fil du temps, nous avons appris à faire connaissance et je dois bien avoué que je l'apprécie beaucoup. On se voit nettement mois désormais. Elle avait passé une bonne partie de l'année à réviser et passait son temps libre en compagnie de son copain. D'ailleurs, le voici qui entré à son tour dans le compartiment qu'il aurait aimé partager seul.
Loredana posa quelques affaires et installa son chat sur les genoux de son petit-ami avant de s'en aller en prétextant qu'elle devait voir une certaine Theya dans un autre compartiment.
« Super, elle me laisse seule avec un gars que j'connais juste parce qu'il est préfet, super... »
Je le regarde, l'air désolé de ne pas vraiment pouvoir/vouloir lui parler.
Il s'agit quand même du copain de Loredana.
Oui, mais je ne le connais pas.
Fais un effort, juste deux ou trois mots.
- Eden Maxwell, enchanté

Ça fait trois.



Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Daemon Stebbins, Mer 22 Aoû 2018 - 20:34






Pas si seul que cela

Eden Maxwell
  Daemon Stebbins

“On ne rencontre que ceux qu'on a déjà rencontrés.”
C'était le dernier trajet que je pouvais faire avec Loredana. Ma petite amie avait terminé sa scolarité alors que moi, il me restait encore une année complète. Elle me tirait vers un compartiment contrairement à son habitude. J'étais assez surpris. Lorsque nous pénétrions dedans, il y avait une personne. C'était un jeune homme. Visiblement ma brunette le connaissait plutôt bien. Mais je n'avais pas eu le temps de demander quoique ce soit, qu'elle m'avait collé son chat sur les genoux avant de filer car elle avait des trucs à faire avec Theya.

* Elle aurait pu nous présenter. Puis c'est la dernière fois...*


Cependant je restais calme parce que je n'avais pas envie de finir sur une fausse note entre nous. Visiblement lui et moi étions aussi désolé l'un que l'autre pour chacun de nous. Il se présentait rapidement.

- Daemon Stebbins, moi de même.

Voilà je sais son nom. En plus impossible de connaître sa maison vue sa tenue qui était dirons-nous des plus original de mon point de vue.

- Tu es dans quelle maison. Désolé, mais je ne connais pas tout le monde surtout sans l'uniforme de l'école.

*Super l'entrée en matière. Même un premier année ferait mieux*

Il devait se dire que j'étais une calamité...



Code Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eden Maxwell, Jeu 23 Aoû 2018 - 6:05



L'avantage dans cette situation, c'était que le sorcier en face de moi ne semblait pas non-plus enchanté à l'idée de se retrouver seul face à un inconnu. La seule chose qui me retenait ici, c'était de savoir qu'il était proche de Loredana et que, par conséquent, il n'était pas quelqu'un de dangereux. Quoique... La connaissant, elle aurait bien été capable de tomber amoureuse d'un psychopathe. Je secouai la tête pour m'enlever cette pensée qui allait finir par me faire sourire. Il me prendrait pour un fou, c'était la réputation que j'avais à Poudlard. Eden Maxwell, celui qui aime se parler à lui-même.

La préfet se présenta à moi sous le nom de Daemon Stebbins. Voilà ! C'était ça son nom ! Il me semblait bien qu'elle me l'avait dit lorsqu'elle m'avait parlé de lui. J'étais un peu au courant de leur histoire, jusqu'à ce que je ne la vois plus. A partir du moment où ils se sont mis officiellement en couple, Loredana venait bien moins souvent me voir. Je ne lui en voulais pas, elle avait raison de profiter de ses amourettes d'adolescences. Quoi ? Manquerait plus que ça dure toute leur vie. On ne rencontre pas la bonne personne à 17 ans, ça se saurait ! Il me pose une question, ignore dans quelle maison je suis. Je réponds « A Serdaigle et je sais que t'es le préfet des Gryffondor. T'as remplacé Lore quand on lui a retiré son badge. ». Loredana n'en avait jamais voulu à Daemon d'avoir été son remplaçant. Après tout, quel en aurait été l'intérêt ? Pourquoi alors fallait-il qu'il y ait cet air de reproche dans ma voix ? C'était léger, mais je m'en étais rendu compte malgré moi.

- Donc on se rencontre enfin. Tu n'as probablement jamais entendu parler de moi, mais j'ai entendu parler de toi. Toujours en bien. Loredana t'adore. Puis tu aimes les livres à ce qu'il paraît. Ça nous fait un point commun. Tu aurais peut-être pu finir à Serdaigle.

J'avais envie d'en savoir plus sur lui. Peu bavard dans mes habitudes, je savais que le sujet ne pouvait que m'intéresser, si je m'assurais que la brune n'était pas en danger avec lui. Tout irait bien par la suite, mais il fallait que tout soit tiré au clair, avant qu'elle revienne vers nous. Elle ne comptait pas passer tout son temps dans le wagon voisin, n'est-ce pas ? Je veux bien taper la discute avec son mec, mais faut pas pousser non-plus...

Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Daemon Stebbins, Dim 26 Aoû 2018 - 17:43







Eden MaxwellDaemon Stebbins
“On ne rencontre que ceux qu'on a déjà rencontrés.”




Pas si seul que cela

Visiblement Eden savait beaucoup de choses sur ma personne et moi. Tandis que moi, je ne savais quasi rien de lui. De ce fait, je pouvais en déduire que ma brunette était très proche de lui. Est-ce que cela me troublait qu'elle raconte tout sur nous à un garçon ? Oui et non. Moi aussi j'avais une confidente féminine en la personne de Elina. D'ailleurs cette dernière m'avait demandé avec Artemis d'être le parrain de leur future progéniture. Oui Elina en plus d'être devenue auror était enceinte. J'avais accepté avec quelques hésitation parce que je n'étais pas certain d'être le meilleur modèle pour ce futur petit sorcier. Mon passé était sulfureux et pas des plus calmes. Enfin au final, j'avais dit oui. Bref je reportais mon attention sur mon interlocuteur.

- Effectivement, Lo ne m'a pas franchement parlé de toi. Je suis désolé de cette situation. Il faut dire que tout n'a pas été simple entre nous pour qu'on soit ensemble. Elle peut-être eu peur que je me fasse des idées même si je lui fais confiance.

D'ailleurs à y regarder de plus prêt, j'avais l'impression de l'avoir déjà. Toutefois ce n'était pas tout à fait clair dans ma mémoire. Mais ce n'était pas franchement le moment de le détailler plus pour avoir la réponse. J'étais certain que cela me reviendrait à un moment ou un autre. Puis il évoquait ma passion des livres. D'après ses dires, il l'avait aussi.

- En fait quand je suis arrivé en première année. J'espérais être à Serdaigle comme quasiment tous les membres de ma famille. Donc j'ai été très étonné de me retrouver à Gryffondor. J'ai même été un peu déçu. Cependant très rapidement, je me suis aperçu que le Choixpeau avait eu tout à fait raison de me mettre là. Même si j'ai certains traits de caractère des aigles, c'est bien les lions qui me conviennent le mieux.

J'avais eu un petit sourire en évoquant ce souvenir. Oui dire que j'étais déçu avait été un euphémisme. J'étais plutôt furieux. Puis cela m'était passé. Après je n'étais pas le seul à ne pas suivre la tradition familiale. Aya avait atterri à Poufsouffle ce qui était bien pire de mon point de vue.

- Cela fait longtemps que vous vous connaissez tous les deux ?

Je ne savais pas trop quoi dire et ajoutais ensuite pour avoir plus de matière :

- Quel genre de livres aimes-tu ?
Code By Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eden Maxwell, Lun 27 Aoû 2018 - 10:20



L'avantage avec lui, c'était qu'il était honnête et qu'il ne cherchait pas à faire semblant de me connaître. J'aimais ce genre de personnes qui n'avaient pas peur de dire les choses telles qu'elles étaient. Loredana était pareil et c'était ce qui m'avait tout de suite plu chez elle, même si son caractère pouvait parfois faire des étincelles. Elle savait que c'était pareil de mon côté, même si c'était tout de même un peu différent. Daemon allait-il mal prendre le fait qu'il n'ait pas entendu parler de moi ? Pensait-il qu'il aurait pu se passer quelque chose entre elle et moi avant qu'ils se rencontrent ?

- Je te rassure, il n'y a jamais rien eu de romantique entre elle et moi. Nous sommes simplement des amis. Elle compte parce que je n'en ai pas beaucoup. Alors je te mentirais si je te disais que je n'ai pas songé à plus une fois, mais c'était l'histoire de quelques semaines, pas plus, je me suis vite rendue compte que je ressentais uniquement de l'amitié pour elle et vis-versa. Alors aucune crainte. Je dis ça au cas où ça te traverserait l'esprit. Elle te respecte vraiment...Je dirais même qu'elle est carrément folle de toi !

Je me souvenais du début, quand elle se perdait dans ses pensées et qu'elle avait ce sourire ridicule sur les lèvres. Elle-même ne se rendait pas compte que ses pensées se devinaient par l'expression de son visage. Il avait fallu que je la ramène plusieurs fois sur la terre ferme et que je lui demande ce qui la faisait autant sourire pour qu'elle m'en parle enfin. J'ai toujours été très content pour elle, même si j'aurais préféré la voir plus souvent pour sa dernière année.

- Le Choixpeau ne se trompe pas. Il lit au plus profond de nous et peut apercevoir des choses que l'on ne connaît même pas sur nous-même. Tes qualités de Gryffondor ont dû toujours prendre le dessus sur tes qualités de Serdaigle, tu dois maintenant t'en rendre compte. T'as quoi 16 ans ? 17 ans ? Ta personnalité a du se forger avec le temps !

Le petit sourire de Daemon montrait bien qu'il était perdu dans ses pensées durant un court instant. Généralement, mes analyses étaient assez justes. Mon peu de parole augmenter mon sens de l'observation et même si je ne comprenais pas toujours les conversations banales, j'arrivais à deviner les émotions et l'état d'esprit des personnes par leurs expressions faciales. C'était assez amusant.

- Loredana et moi, nous nous connaissons depuis quatre ans environ. Elle avait 14 ans, j'en avais 13 et je la voyais tellement mal en point que je me suis simplement installée histoire de lui donner l'illusion qu'elle avait de la compagnie. Mais je n'avais pas prononcé un mot. Elle m'a criée dessus au départ, je ne vais pas mentir, elle peut faire assez peur dans ces moments-là. Mais ça ne m'a pas fait fuir pour autant alors je l'ai laissé lâcher tout ce qu'elle avait puis elle s'est calmée et on a eu une petite discussion et au fil du temps, on est devenu des amis. J'en ai très peu alors c'est assez étrange.

Je repensais à cette période. Ce moment où Loredana n'avait pas encore opté pour la couleur brune pour ses cheveux. Cette période où elle était bien plus petite que moi avant d'avoir sa poussé de croissance, aujourd'hui, elle était pas beaucoup plus petite que moi. Elle dépassait largement la moyenne.

- Je lui des romans moldus, des pièces de théâtre anciennes et récentes, des livres que mes grand-parents ont dans leur bibliothèque. Je suis né-moldu alors je suis davantage passionné par les livres moldus. Toutefois, je m'intéresse beaucoup aux livres sorciers qui concernent la Métamorphose. Probablement mon cours préféré à Poudlard. Et toi ? Qu'est-ce qui t'intéresse le plus dans la lecture ?

Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Daemon Stebbins, Sam 6 Oct 2018 - 13:15







Eden MaxwellDaemon Stebbins
“On ne rencontre que ceux qu'on a déjà rencontrés.”




Pas si seul que cela

Immédiatement, Eden avait tenu à me rassurer sur la nature de sa relation avec Loredana. Et malgré moi, je m'étais mis à sourire. Généralement les gens ne commençaient pas de cette manière la conversation. Mais j'appréciais le geste du jeune homme et ne pouvait m'empêcher de sourire à sa dernière remarque.

- Je suis dans le même état qu'elle à son sujet. Je ne sais pas comment l'expliquer mais dès le premier regard qu'on a échangé, ce soir là, il y a eu quelque chose de puissant entre nous. Jamais je n'avais connu cela avant. Et pourtant, j'ai tenté de lutter pour ne pas m'attacher. Je ne voulais pas me laisser aller. Elle a certainement dû te le confier...

Je me coupais là, étonné d'avoir autant parler avec lui alors que je ne le connaissait pas. Surtout que ce n'était pas mon genre de m'étaler sur moi de la sorte. Je posais un regard sur lui. Puis il répondait sur ma remarque sur le choixpeau et me demandait mon âge. Je rigolais en disant.

- Je vais sur mes 18 ans comme Loredana. Seulement comme je suis né en Novembre, je suis rentrée l'année suivante. C'est pour ça que je suis encore à Poudlard. En ce qui concerne ma personalité, elle était déjà très bien affirmé bien avant mes quatorze ans comme dirait ma sœur pour mon désavantage. Et toi, tu as quel âge ?

Oui mon caractère avait déjà les grandes lignes dés ma première année, il n'y avait que mon affirmation qui avait attendue de pointer le bout de son nez après le départ de Aya et Jamie. Ca avait été le début des soucis avec les fêtes, l'alcool et surtout la culpabilité envers Sarah...

J'écoutais attentivement ce qu'il me racontait sur sa rencontre avec ma déesse. Après tout, elle n'aimait pas trop parler du passé. Certainement parce qu'il était trop douloureux à se remémorer pour elle en particulier quand cela touchait à sa famille. Mais j'étais avide de connaitre tous ces petits détails qui faisait d'elle qui elle était.

- Je confirme, j'en ai fait les frais une ou deux fois. Elle fait peur quand elle rentre dans ses colères noires. Cependant je dois admettre que la première était uniquement de ma faute. Le manque de confiance en soi est une chose dangereuse pour ce qui t'entoure et qui peuvent déclencher la jalousie qui entraine pas d'incompréhension et de soucis.

Oui je me rappelais la cabane hurlante. Comment mon amour s'était déchainé à cause de mon attitude et de mes questions. Mais bon tout s'était bien arranger au final. Heureusement car je crois que je ne me serais jamais pardonné de perdre une personne telle qu'elle.

Puis il a commencé à me parler de ses lectures et me précisant qu'il était un né-moldu.

- Pour ma part, je suis un sang-mêlé doublé d'un métisse japonais. Donc pour moi je me retrouve à naviguer entre monde sorcier et moldu. Car dans ma famille, il est très important de ne pas oublier que certains de nos ancêtres n'avaient pas de pouvoirs magiques. Mais aussi entre Angleterre et Japon même si je n'y suis pas encore allé cette année car c'était compliqué. Pour ma part, c'est l'histoire qui me passionne. Je veux devenir archéomage enfin archéologue en histoire de la magie même si celle moldue est très intéressante. Cependant je sais que la plus grande partie de mon univers est dans celui des sorciers même si j'ai des interactions avec le monde moldu très régulièrement. Je ne me vois pas vivre ailleurs que dans celui-ci. Cependant mon auteur préféré chez les moldus est William Shakespeare. L'un des plus grand écrivain pour moi. Mais sinon je dévore tout ce qui passe sous la main. Ma sœur m’appelait le rat pour m'embêter quand j'étais petit.

Le train secoua un peu et j'en tendais le chariot des friandises qui n'était pas très loin. La chose fut confirmée quand la porte du compartiment s'ouvrit.

- Vous désirez quelque chose les jeunes ?

- Oui. Je vous préviens, je vais en prendre autant que d'habitude surtout que c'est ma dernière année. Alors je choisis trois suçacides, deux crèmes Canari, un paquet de chocoballes, trois plaques de chocolat, six paquets de chocogrenouilles, deux paquets de bonbons explosifs, trois souris en sucre, dix plumes en sucre, sept patacitrouilles, quatre ballongommes du Bullard, deux fondants du Chaudron, quatre jus de citrouille et trois assortiments mélangés.

Je me tournais vers Eden en disant :

- Oui je sais je suis effrayant. Loredana n'arrête pas de le dire quand elle me voit manger. Mais je n'y suis pour rien si je suis un estomac sur patte. Mais ça a toujours été ainsi. La première fois que j'ai commandé de la nourriture moldu au Pizza Hut, j'ai cru qu'elle allait mourir. J'avais commandé 6 menu XL avec entrée et dessert compris.

La femme a déjà préparé ma commande et me la tendait. Je la récupérais et demandais.

- Combien je vous dois ?

Elle m'indiqua la somme et je lui tendis les pièces pour payer.

Je voyais bien le regard effaré d'Eden.

- Est-ce que tu veux quelque chose ?

Je lui montrais les friandises étalés sur la banquette tandis que je rangeais les assortiments dans mon sac...

Code By Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Eden Maxwell
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eden Maxwell, Sam 6 Oct 2018 - 18:57



J'acquiesçais aux paroles de Daemon. Je souriais même. J'étais soulagé de constater qu'il ressentait pour Loredana quelque chose de fort que lui-même ne parvenir pas à expliquer. C'était tout ce que je n'aimais pas dans le sentiment amoureux. Cette sensation de ne plus avoir le contrôle, de ne pas se rendre compte lorsque l'on fonde droit vers un mur. Je n'avais jamais connu et je n'en avais pas l'intention. J'enviais ceux qui était heureux ainsi. Pour ma part, je savais pertinemment que cela me ferait bien plus de mal que de bien.

- Je suis content de voir que tu es sincère envers elle. Je suis fort pour démasquer le mensonge et je sens que tu ne mens pas. J'avais peur, je l'avoue... Je... je connais ta réputation...Désolé. Loredana est une personne qui mérite bien mieux qu'un gars qui fait le défiler tous les week-end.

Je m'étais rendu compte que j'étais peut-être allé un peu trop loin dans mes paroles. J'avais du mal à ne pas lâcher ce que j'avais en moi une fois lancé.

- Excuse-moi, ce n'est pas ce que je voulais dire... Disons que ton passé ne me dérange pas...tant que tu es réglo avec elle, ce qui semble être le cas.

Je grimaçai légèrement, espérant ne pas l'avoir froissé avec mon éternelle maladresse. Après tout, qui était-il pour dire cela à une personne qu'il ne connaissait à peine.

- Et oui, effectivement, j'ai été tenu un petit peu au courant de ce qu'il se passait entre-vous, pas de tout, rassure-toi, mais je sais que ça été très compliqué. Je me souviens qu'elle était un peu perdue avant que tout soit officiel. Elle était amoureuse de toi, mais pensait que ce n'était pas réciproque. Elle se demandait si ça valait le coup ou si elle perdait son temps...Et je me retrouvais un peu à donner des conseils sur des choses que je ne connaissais pas. Une période assez gênante pour moi je dois le dire.

Je riais légèrement en disant cela. Loredana savait pourtant que je n'étais pas bavard. Pourtant, c'était simplement plus fort qu'elle, elle avait eu besoin d'en parler et c'est à moi qu'elle l'avait fait. Daemon était donc du même âge que la jeune femme, à quelques mois près. Dommage qu'il soit de fin d'année, ça pouvait paraître assez injuste, mais cela faisait partie du règlement de l'école. Si l'on n'était pas âge de onze ans au 1er septembre, on était bon pour attendre un an de plus.

- J'ai eu 16 ans cette année, j'ai deux ans de moins que Lore, que toi aussi du coup. Je pense que j'ai toujours été destiné à un Serdaigle. J'ai du mal à agir, je préfère m'informer, utiliser ma tête plutôt que la magie. Pas super pour un sorcier, même si je m'en sors bien...Du moins je le pense...

Daemon me fit rire en me parlant des crises de colères de sa petite amie. Elle en avait du caractère et dans ces mauvais jours, elle pouvait s'en prendre à quiconque la regardait un peu de travers. Cette fille aurait pu être à Serpentard, mais elle n'était pas assez lâche pour cela.

- J'aime beaucoup Shakespeare aussi ! C'est bien qu'un sorcier puisse faire partie des deux mondes ! Mes deux grands-parents ne connaissent rien au monde des sorciers. Quant à ma petite sœur, j'essaie d'en faire un maximum pour elle, pour qu'elle ait toutes les connaissances nécessaires à ce sujet. Je vis mal le fait de la laisser seule dans son collège moldu ! Seulement, le destin a décidé que seul moi devait être sorcier. Enfin...si destin il y a.

Le chariot des friandises étaient là. Je n'avais pas faim cependant. Il n'y avait qu'à me regarder, je ne mangeais pas beaucoup. Pas assez probablement et je n'avais que la peau sur les os. Daemon lui...Il...comment dire ça... il achetait des friandises pour tout le train, je ne voyais pas cela autrement. Il semblait avoir remarqué ma réaction, et après m'avoir expliqué que même Loredana s'étonnait de le voir manger autant, il me demanda si je souhaitais quelque chose.

- Non merci ça ira, je pense que mes grands-parents ont déjà dû tout préparer pour mon retour ! Je ne mourrai pas de faim ce soir, je peux te le dire ! Mais... entre-nous, tu vas vraiment manger tout ça ? Ou tu sais que Loredana va débarquer et t'en piquer la moitié ? C'est fou !!

Je n'arrivais pas à retenir mon étonnement, mais aucun jugement, juste une constatation. C'était assez drôle de voir ça. Pendant qu'il commençait à savourer ses gourmandises, je posais une question qui me trottait dans la tête depuis quelques minutes.

- Vous allez faire comment l'an prochain ? Quand tu seras à Poudlard et elle de l'autre côté du pays ? Vous comptez...rester ensemble ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 40 sur 40

 A bord du Poudlard Express

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.