AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 40 sur 40
A bord du Poudlard Express
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
Eros Shepherd
Serpentard
Serpentard

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eros Shepherd, Sam 17 Mar 2018 - 16:23


Déboussolé, c’est le mot qui convenait le mieux à la tête que faisait Hillarius. Ou peut-être déçue ? Elle n’avait jamais été très douée pour les expressions du visage de toute façon. Ou peut-être gêné ? C'est vrai que pour les nouveaux arrivants qui voulaient se socialiser, Éros n’était pas le meilleur des choix. Voir carrément un choix inconscient.

Le petit blond se raidissait à vue d’oeil en se campant sur son siège, ça se voyait qu’il était dépassé par la tournure des événements. L’adolescente espérait qu’il réfléchissait au fait de partir en courant, geste qu’elle aurait applaudi. Et après son départ, elle allait sûrement faire une longue sieste jusqu’à l’arrivée ! Elle jura dans sa tête quand il sembla reprendre ses esprits.

"Enchanté ! Moi, je suis nouveau en première année et... et...heu..”



Il se rapprocha d’un air intrigué vers son visage, alors Eros recula légèrement, prise au dépourvue par le gamin collant. Il souria gentillement qui lui donnait un air angélique avec ses cheveux blonds et ses yeux éclatants. Ew, il semblait tellement heureux pour rien.

"Ha... excuse moi mais t'as un truc juste au dessus du nez"


Par simple réflexe elle toucha le bout de son nez et se décida à se lever pour prendre un mouchoir en tissue coincée dans sa valise. Elle n’avait strictement aucune tâche et elle le savait, mais mine de rien, ça l’amusait un peu de rentrer dans son jeu.

Eros voulait savoir jusqu’où il pourrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Dim 18 Mar 2018 - 23:36


Allez, reprends toi. Le sourire. Bien. Voilà. Le coup de la tâche pistache, ça avait marché apparemment. Et elle venait de se lever pour attraper quelque chose... en laissant un petit quelque chose derrière elle. Le ramasser. Le piquer. Le chaparder? Une extension du bras. Hop.

Je tenais fermement le petit carnet encore fermé entre mes mains, juste au dessous de mes yeux. Les sourcils haussés, j'attendais que la dite Eros se rasseye pour voir sa réaction. Je restais dans mon corps de poupon aussi angélique que d'habitude, tout comme le sourire caché sous la couverture du livre. Mais quelque chose venait de s'allumer dans mes yeux. Une petite étincelle de défi espiègle.

"C'est quoi ce carnet, dit? C'est des contes? C'est de la magie? C'est ton journal? T'écris un roman?"

Petit silence. Mes yeux s'élargissent.

"C'est ça ! T'écris un roman? Et ça parle de quoi?"

Je baissai lentement le livre pour dévoiler mes mes petites dents alignées en forme de demi-lune. Un petit démon ou un petit ange? Je ne sais pas, personne n'auras jamais pu le savoir jusque là. Même pas mon père. Réagis, bon sang, réagis ! Brise ce visage minéral et insupportablement rigide.

Allez, approche, je ne mords pas...

I'll make you give me a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Eros Shepherd
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eros Shepherd, Lun 19 Mar 2018 - 23:12


LA accordé du petit Hilla

Eros n’avait eu le temps que de se tourner. De se tourner quelques misérables secondes. Et c’était fichu. En trois mouvements, le petit fourbe à la tête d’ange avait réquisitionné son carnet en cuir avec ses petites mains moites. Ses petits yeux mauve regardèrent la couverture avec un visage non identifiable pour l’adolescente, encore une fois, elle n’avait jamais été doué pour les expressions faciales.

"C'est quoi ce carnet, dit? C'est des contes? C'est de la magie? C'est ton journal? T'écris un roman?"


Petit silence. Ses yeux s’élargissérent.

"C'est ça ! T'écris un roman? Et ça parle de quoi?" cria-t-il d’une voix enjoué.


Un peu trop enjoué au goût du serpent qui siffla de mécontentement, Hillarius avait l’air trop intéressé par ses affaires pour ne pas la laisser complètement de marbre. En fait ce garçon se croyait tout permis et cela, elle ne le permettait pas. Il baissa le livre en la regardant, les yeux pétillants et les dents dévoilées en un sourire presque innocent. Innocent. Elle s’en mordait déjà les doigts de s’être présentée. S’asseoir à côté d’elle, passe, vouloir qu’elle se présente, ça passait déjà plus difficilement. Mais prendre ses affaires. Il fallait qu’elle fasse quelque chose pour recadrer le petit démon. Alors toujours debout, Eros s’avança et arracha violemment son carnet des mains d’Hillarius et en s’agenouillant devant lui -mais tout de même en gardant une certaine distance-, elle parla, son objet dans les mains.

- Hillarius, jeune homme - Eros ricana sèchement -, je veux bien que tu fasses tes petits tours de Moldue dans MA cabine, c’est déjà beaucoup venant de ma part alors me test pas, petit ange.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Sam 31 Mar 2018 - 16:50


[LA mutuel, check]


"Pardon... Je voulais pas te déranger. Surtout dans ta cabine. "

Ces yeux froids, cette dureté dans sa posture, ce venin qu'elle me lançait, c'était... acide. Il fallait que je tienne bon devant ce serpent. Ne pas se laisser démonter. Ne pas flancher. Secoue un peu tes manches. En sortir une boite en fer. En sortir un biscuit. Et sortir le visage lumineux. Je tendis la main, le précieux biscuit dans ma paume.

"Je suis pardonné? "

Des grands yeux fixes, immobiles. Campés sur leur position. Les mêmes en face. Une voix inflexible.

"J'espère que tu seras pas serpentard"

Lui répondre droit dans les yeux toujours souriant...

"J'espère aussi. "

Et puis d'un ton beaucoup plus neutre, presque bizarre venant de moi, les yeux étonnement frigides:

"Je te souhaite bien du plaisir avec mon frère"

Un sourire de nouveau.

Elle leva un sourcil, me dévisagea, perplexe avant de siffler

"A part l'étouffer dans son sommeil si il ose me parler, ça risque pas"

"Mais je t'en prie..."

Je me levai, la regardai et demandai

"Alors ce gâteau?"

Toujours sourire, le regard un peu "vibrant". M'approchant légèrement d'elle.

Je le savais. Quelque chose se jouait ici. J'avais trouvé un grin de sable, un petit morceau de gravier qui venait ici bloquer tous mes rouages habituels. Essayer de tourner dans ll'autre sens? S'arrêter et démonter la machine? Non, hors de question. On ne me démonte pas. Tenter de souffler sur ce petit grain? Peut être pas si petit que ça... Un étoc. Un défi.

Alors autant s'amuser. Peut être s'écorcher. Mais le jeu en vaut la chandelle. Et si les choses tournent mal?... Peu importe. J'aurai les autres de mon côté. Elle, elle sera seul, j'en suis certain. J’appellerai à l'aide et tout le monde viendra me secourir.

Alors... Ce biscuit? Crache le morceau !
Revenir en haut Aller en bas
Eros Shepherd
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eros Shepherd, Mer 4 Avr 2018 - 20:16


"A part l'étouffer dans son sommeil si il ose me parler, ça risque pas"

Si son frère était comme lui, Eros n’osa même pas y penser. La peste et le choléra. Ils ne devaient pas être de la même famille pour rien.

"Mais je t'en prie..."

Son ton en disait très long sur ce qu’il pensait d’elle en train de tuer son aîné. La jeune fille s’était apparemment trompée sur leurs relations. Peut-être que c’était un élément déclencheur. Perturbateur. Elle prit note dans un coin de son cerveau, son carnet allait avoir droit à une nouvelle page.
Il se leva, la regarda, et demanda.

"Alors ce gâteau?"

Toujours en train de mâcher, elle le regarda dans les yeux jusqu’à avoir enfin avalé le reste du gâteau, tout ça dans un silence de plomb, qui devait normalement le rendre inconfortable. Enfin ça, c’était si le garçon pouvait encore avoir une réaction normale à quelque chose.

“Plutôt sec”

Elle n’allait pas le complimenter sur un foutu bout de cookies aux graines de sésames. Alors oui, elle aimait le sésame. Mais s' il voulait l’étouffer, ce gâteau était la parfaite solution.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Mer 11 Avr 2018 - 17:26


Il fallait que je tente. Toujours debout devant elle je fis mine de faire demi tour, direction le couloir du wagon puis fit volte face faisant flotter ma grande tunique mauve et grise. Les petits ornements virevoltèrent en deux secondes. "Il faudrait peut être que je mette ma robe de sorcier avant d'arriver d'ailleurs", me fis-je la remarque. Peut importe. J'avais autre chose à régler, tout de suite.

Mon visage n'était plus hilare du tout. Il était restait figé dans l'expression que je gardai intérieurement parfois... Souvent... Face à ces gens qui ne riaient jamais. Ceux qui évitaient mon regard.

Mon oeil était rêveur mais éteint. Comme loin, parti dans d'autres dimensions. Pourtant j'étais là. Je voyais tout. Certes, je ne faisais pas le poids face à cette furie. Il fallait l'admettre.
Je décelais en effet chez elle une nervosité qui ne demandais qu'à être réveillée. La froideur n'émane jamais que d'une couche de glace. Plus ou moins épaisse, friable ou solide comme un joyau. Elle se brise pourtant. Toujours.
J'y arriverai.
Les gens comme toi, j'en obtient des fissures, Eros.

J'avançai d'un pas. Lentement. Comme on s'approche d'un fauve. Avant que celui-ci ne vous saute dessus.

"Sec? Bizarre... Ce n'est pas ce qu'on me dit d'habitude. C'est drôle. C'est ça, je te trouve drôle, Eros. Un peu absurde... C'est un compliment tu sais.

Un autre pas. Un esquisse de sourire glaciale. Je ne vais pas me démonter. Voyons où ça va.

"Par contre. Il y a autre chose. J'ai peur que ce ne soit pas un compliment. Non, pas une insulte non plus rassure toi. Juste un... état que je vois chez toi. un mot que je voudrais poser. "

Ce n'est pas prudent non?... Vraiment? La provoquer encore un peu plus et tu vas y laisser des plumes..

"Il y a quelque chose chez toi... d'un peu..."

Trop tard

"Un peu sec."
Revenir en haut Aller en bas
Eros Shepherd
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Eros Shepherd, Mer 18 Avr 2018 - 18:43




Au début, Eros pensait que le garnement allait enfin partir de sa cabine, la laisser tranquille après sa dernière réplique. Il lui brisait le système et même si normalement elle ne s’énervait pas facilement, le petit blond commençait à lui chauffer les nerfs. Qu’elle fut sa déception quand en s’engouffrant dans le couloir, il se retourna encore une fois, sa tunique trop grande l’entourant comme un voile à la manière d’un bébé dans son linge. L’adolescente remarqua alors, en détaillant son visage juvénile, que celui-ci avait perdu son sourire qui l’énervait tant, remplacé par un regard qui semblait être très loin.

De pas délicats, le corbeau s’avança de la même manière qu’un chat, gracile et à l'apparence presque fragile, et sortit en faisant un pas vers elle:

"Sec? Bizarre... Ce n'est pas ce qu'on me dit d'habitude. C'est drôle. C'est ça, je te trouve drôle, Eros. Un peu absurde... C'est un compliment tu sais."


Absurde ? Absurde n’était pas dans son vocabulaire, à elle, et encore moins en compliment, le plus jeune se foutait clairement de sa gueule et une chaleur commença à transpercer de sa nuque de part en part comme si son sang était lui aussi ennuyé de la présence malsaine de l’enfant. Soudainement requinquer, un sourire inquiétant se propagea sur ses lèvres. Un deuxième pas vers elle.


"Par contre. Il y a autre chose. J'ai peur que ce ne soit pas un compliment. Non, pas une insulte non plus rassure toi. Juste un... état que je vois chez toi. un mot que je voudrais poser. "

Gros silence dans l’habitacle. La chaleur se faisait plus intense au niveau de sa nuque, sa paupière droite se mit à frémir frénétiquement.


"Il y a quelque chose chez toi... d'un peu..."

Vas-y, crache tout, dit ce que tu veux dire Hillarius, car les flammes semblaient frémir sur sa peau glacée et il allait falloir les éteindre. Elle allait avoir besoin d’une chose, d’...

"Un peu sec."

… Ultra-violence.

Eros se leva d’un coup sec et se planta sans réfléchir devant le garçon. Elle allait l'aplatir, le réduire à l’état de poussière, le… Evidemment c’était ce qu’il voulait. Une fille de cinquième année, serpentard qui plus est, qui attaque un jeune garçon même pas encore réparti. Avec sa gueule d’ange. Bien sûr qu’on allait le croire, lui, Eros n’avait jamais eu de bonne réputation et lui avec son sourire charmeur et sa personnalité explosive allait séduire le juge. Changement de tactique.

" J’ai toujours été très sec.”

Son visage était vêtu de son plus beau costume. Elle s'amusa à penser qu'Hillarius l’aurait désigné de sec.

“Pourquoi penses-tu que tu vaudrais plus qu’un autre ?”

Il ne méritait rien d’elle. Le blondinet pouvait toujours essayer autant qu’il voulait, ce n’était pas pour maintenant, l’ultra-violence. Mais l'ange devait bien avoir une face cachée quelque part. Et là, Eros était curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hillarius Ludwig
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Hillarius Ludwig, Mer 18 Avr 2018 - 21:51


Elle était intelligente. Rigide, frigide, mais agile. Elle n'avait pas explosé comme je m'y attendais, elle avait eu l'intelligence de comprendre la situation et s'était calmé avant de se déchainer sur moi. Pourtant je l'avais vu cette fureur se réveiller peu à peu. Ca bouillonait en elle.
Parfait. J'avais l'avantage.
Pour l'instant...

Je pouvais partir et la laisser là. C'était le mieux à faire. Mais avant, il fallait tirer sa révérence.

"Je ne sais pas si je le mérite... Mais j'ai quelque chose que tu n'as pas, Eros. Un rebond. Une souplesse. C'est ça que je trouve drôle chez toi. Mais c'est juste drôle, non?"

Mon sourire revint à la charge, tout rallumé, comme un brasier. Menaçant mais puéril.

"Je ne vaut peut être pas plus que toi. C'est même fort probable. Je n'ai rien d'exceptionnel. Et toi?
En vrai je te connais pas mais j'aime déjà beaucoup Eros Shepherd. J'espère qu'on se reparlera.


Je réajustai mon sac

"Ca m'a fait plaisir"

J'entrouvrit ma boîte de gateaux

"Et elle est toujours ouverte"

Clin d'oeil. Je m'apprête à partir, la mine radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Coeur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Mélinda Coeur, Dim 6 Mai 2018 - 19:36


Je récupère le sujet avec l'accord de Eros

RP avec Time Alyster

LA de Time

La gare en cette fin de vacances de printemps était rempli de nombreux élèves profitant d'un dernier au revoir à leur famille. Mélinda appréciait beaucoup cette animation, elle aimait observer les familles s'embrasser avant de se revoir dans quelques mois. Sa mère ne l'avait pas accompagné pour une fois. Elle pensait que cela la soulagerait de ne pas avoir à rassurer encore l'avocate sur Poudlard. Mais finalement, elle se sentait bien seule. Après avoir lancé un dernier regard en direction du quai, apercevant une élève qui venait d'apparaître à travers la barrière magique, elle monta dans le train afin de se trouver une place.

Le train était plutôt vide, beaucoup de personnes attendaient le dernier moment pour monter. Mais de nombreux élèves passaient leurs vacances à Poudlard. Elle mesurait la chance qu'elle avait de pouvoir rentrer chez elle pendant quelques jours, elle se serait trop ennuyée à l'école des sorciers. Il y avait un choix plutôt vaste de compartiment vide, ou presque. Elle prit le premier qu'elle trouva, espérant qu'elle ne ferait pas le voyage seule. L'idée de passer la journée sans compagnie dans ce train était plus que désagréable pour la rouquine.

Mélinda enleva son grand chapeau vert pour le poser soigneusement à côté d'elle sur la banquette. Elle sortit ensuite un livre moldus, elle l'avait prit au hasard dans la grande bibliothèque de sa mère. C'était sûrement une enquête policière ou bien une histoire d'amour à l'eau de rose, bien qu'elle n'était pas fan de ce style de lecture, cela ferait parfaitement l'affaire pour le trajet.

Elle sentait au mouvement du train que les élèves commençaient à prendre place. Un bourdonnement provenant des discussions de chacun, commençait à s'élever dans les couloirs. La Poufsouffle espérait avoir bientôt de la compagnie. Plusieurs fois elle crut en voyant des ombres passer devant la porte de son compartiment que quelqu'un allait entrer, mais à chaque fois elle était deçue. Elle plongea finalement profondément dans sa lecture se coupant quelques instants du monde qui l'entourait.

Finalement, la porte s'ouvrit sur un jeune homme venant enfin la délivrer de sa solitude, elle ne sut pas pourquoi mais tout de suite il l'intrigua. Sa curiosité maladive allait peut-être occuper leur trajet.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: A bord du Poudlard Express

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 40 sur 40

 A bord du Poudlard Express

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.