AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 1 sur 9
Devant Ollivander's
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Mangemort 18
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant Ollivander's

Message par : Mangemort 18, Lun 18 Mai - 22:52



- ze veut cro cro zy aller, laisse moi s'il teuuplait, je ferai pas de bétises et je serai sage comme une image. Je te ferais plein des bisous sur les pieds en rentrant, je sais que tu aimes bien

- ...

Aucune réaction et, pourtant, cela faisait trois heures qu'elle pleurnichait aurpès de 04 , mais rien n'y faisait,elle était intrétable. Pas le chef des mangemorts pour rien cette 04. l lui restait une dernière carte à jouer et 18 espérait que ça marcherait : elle lui fit les yeux doux style le petit chat dans shrek, face à ça, elle ne saurait rien faire. Et bingo, comme prévu, cela fonctionna.

- Allez vasi parce que tu commences à m'énerver, mais pas trop de folies et reviens entière.

Un grand sourire sur les lèvres l'air de dire "mais oui bien sûr" et 18 transplanna direction le Chemin de Traverse. Juste en face de chez Ollivander's, l'endroit où elle devait justement se rendre, quelle coincidence. Tout le monde connait ce magasin de baquette, mais j'en fais une rapide description, jusque parce que sa m'amuse. Petite boutique très charmante et tenue par une jeune auror très prometteuse... Ha nan,excusez-moi, ce n'est pas ça.nPetite boutique plutôt pitoyable, même si sarah aime repréciser dans ses rps qu'elle est bien entretenue, et l'auror qui tient cette dite boutique n'est ni charmante et encore moins prometteuse. M'enfin ça,faudra vous en rendre compte par vous-même.

La nuit venait de tomber et ne restait, sur le chemin de traverse, quelques malchanceux, mais qui ne le savait pas encore, sarah en faisait partie. 18 regarda la porte un peu nostalgique, c'était la première fois qu'elle agissait en tant que mangemort, fallait qu'elle le fasse bien et puis aller fêter cela dans un bar quelconque. Elle décida d'entré en douceurà l'aide d'un alohomora, inutile d'avertir tout le quartier de sa présence.
SArah n'était pas à porter de vue, elle devait sûrement ranger des bôites derrière. En parlant de boîtes, il y en avait une chier ici et qui ne demandaient qu'à prendre leur envole. 18 allait s'en charger bien volontiers.

- BOMBARDA MAXIMA

Je vous raconte pas le bordel après ça... Fin quand je parle de bordel, je ne parle pas de ces lieux où les filles ventent leur corps pour presque rien, n'exagerez pas ! Sarah n'était pas encore assez bonne pour faire ce genre de métier. Les baguettes volaient dans tout les sens, les étagères étaient tombées, ...

- MInou, minou où es-tu ? Je sais que tu es là, ne te cache pas, je te trouverai. Je suis venue rien que pour toi et tant que tu te montres pas, je détruis ta boutique et tracasse que j'aime bien faire ça.


- Flambios

18 s'amusait à tout faire cramer, le comptoir en bois, les baguettes ou du moins ce qu'il en restait. Tout ce qui était susceptible de bien prendre flammes. Sarah ne mettrait pas longtemps avant de réagir où sa boutique partirait en fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Devant Ollivander's

Message par : Sara Shake, Mar 19 Mai - 21:26


La nuit tombait sur le Chemin de Traverse. Le ciel se teintait d'un bleu marine, où les étoiles apparaissaient comme de petits diamants brillant de mille feux. Les nuages n'étaient pas à l'horizon ce soir-là, à part quelques petites tâches blanches çà et là. C'était une soirée idéale pour se balader, ou pour s'amuser entre amis. Sara aurait bien aimé faire la fête, mais un chargement de nouvelles baguettes était arrivé peu avant la fermeture du magasin et la jeune femme avait décidé de ranger le tout dans l'arrière-boutique afin que le lendemain matin elle, Evan ou Léa n'aurait pas à tout trier. De plus, Sara n'avait pas grand-chose à faire chez elle, à part éplucher une montagne de dossiers qui pouvaient bien attendre encore.

Afin de l'aider dans son rangement, Lily était venue et Sara appréciait l'aide que lui apportait son elfe de maison. A deux, elles avaient presque tout ranger en moins d'une heure et demie. La Serdaigle allait pouvoir rentrer chez elle tôt et prendre une bonne nuit de repos. Enfin, c'est ce qu'elle comptait faire si personne ne venait la déranger... Ce qui n'arriva pas, au grand damn de la jeune Auror.

Elle était occupée à nettoyez la table de l'arrière-boutique lorsqu'un fracas énorme se fit entendre dans la boutique. On aurait dit qu'une bombe avait explosé. Sara sortit sa baguette de son "fourreau" et fit signe à Lily de faire le silence. C'est alors qu'une voix féminine s'éleva dans la pièce :


-
Minou, minou où es-tu ? Je sais que tu es là, ne te cache pas, je te
trouverai. Je suis venue rien que pour toi et tant que tu te montres
pas, je détruis ta boutique et tracasse que j'aime bien faire ça
.


Le ton de cette voix laissait deviner que la visiteuse nocturne de Sara n'était autre qu'une Mangemort. Que pouvait-elle bien repprocher à la Serdaigle ? Enfin, les Mangemorts ne se montrent pas que avec une raison valable ; cela les amusait de détruire. Sara crispa ses doigts sur sa baguette et s'avança vers l'entrée de la pièce.

- Flambios.

Des flammes surgirent soudainement et vinrent lécher le bois fragile du comptoir de la boutique, ainsi que les étagères détruites. Toutes les baguettes avaient été anéaties. Lily, qui suivait sa maîtresse de près, vit le carnage qu'avait produit la Mangemort. Horrifiée de voir Sara s'apprêter à se battre, elle transplana dans un "pop" et s'évapora.

Sara fit face à son adversaire.


- N'as-tu pas honte à déranger les honnêtes gens à une heure tardive ? En plus, c'est impoli d'entrer sans avoir demandé et reçu l'autorisation... Tu me cherchais ? Je suis là. Expulso ! Terra soluenta.

Dirigeant rapidement sa baguette sur les flammes qui consummaient son comptoir, Sara lança un Aguamenti. Le petit s'incendie s'éteignit. La jeune Auror reprit son attention sur la Mangemort. Elle qui pensait passer une soirée calme !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant Ollivander's

Message par : Invité, Jeu 21 Mai - 16:17


XIII comme très souvent ces temps-ci avait passé la soirée à zoner sur le chemin de Traverse. Effectivement cette rue décadente peuplée d'humains, pour la plupart égoïstes, avides et arrogant grouillait chaque soir de vagabonds en tous genre: des faibles qui était trop mauvais pour travailler et trop pauvres pour avoir un logement essayaient de trouver le sommeil en position fœtale, dans un coin misérable; ou allongé sur des bancs, laissant entrapercevoir leur ventre à bière bedonnant à travers les loques qui peinaient à les protéger du froid. XIII allait rendre 'visite' à chacun de ces loosers et se nourrissait des quelques émotions euphoriques que leur procurait l'alcool. De temps à autres quelques sorciers sortaient de leur maison, un regard suspicieux au visage et une capuche sur la tête. Le détraqueur les suivait, les laissant s'imprégner des 'mauvais pressentiments' qu'il inspirait à cette race pitoyable des humains, puis finalement se jetait sur eux et les traumatisait assez violemment, les vidant de tous ce qu'ils avait d'heureux en eux. Après cela, ils tremblaient comme des lâches et se recroquevillaient sur le sols tels les vagabonds précédemment cités. La créature finissait par s'ennuyer, et elle irait bientôt squatter un autre quartier de l'agglomération londonienne; quand soudain une explosion se fit entendre.

Immanquablement attiré, de détraqueur fila à toute vitesse vers l'échoppe d'où le bruit provenait. Là, sur le chemin, une boutique présentant un écriteau «Chez Ollivanders» avait la porte ouvert: pas très prudent de laisser la porte ouverte avec tous ces clochards qui trainait dans les rues. D'autant plus que
XIII était de sortie ce jour là... et que faire du tapage nocturne a tendance à attirer les gens. Là, c'était la créature d'Azkaban qui s'approchait, et sans doute les aurors allaient-ils débarquer avec toute leurs prétentions de 'gardiens de la paix' et leurs patronus ridiculement efficaces contre XIII et ses collègues qui étaient trop souvent obligés de fuir à leur arrivée. Enfin bon, à travers la vitrine, du feu éclaira la rue noire et silencieuse: après l'explosion, l'incendie. Pas grave, XIII était, comment dire, ignifugé de nature^^. Bien décidé il entra dans la boutique... Là c'était le dawha: deux jeunes femmes étaient présentes baguettes en main, une était cagoulée, sans doute une des servantes fidèles, dévouée, et aveugle, du soi disant ''seigneur des ténèbres'', un concept assez ridicule au passage: comment un HUMAIN, un membre cette race pathétique et impotente qui n'a guère que la magie pour elle, un MORTEL qui ne vivrait guère plus d'un siècle, pouvait espérer dominer quoi que ce soit? Les êtres vivants sont hiérarchises, et quand on voit la place de l'humanité dans cette chaîne on est en droit de se demander «Mais qu'est-ce qu'ils foutent encore là ceux-là?» La raison est qu'ils se reproduisent plus vite encore que les gnomes, et XIII allait remettre les gnomes à leur place.

Il envoya rapidement une communication à sa consœur
XI, qui devait être en train de terrifier des humains sur la Victoria Line, normalement celle-ci devrait voir une petite fenêtre orange clignoter au bas de son champ de vision, et quand elle porterai son attention dessus elle pourrait lire ça


Spoiler:
 

ce qu'un humain aurait pu traduire par:

Spoiler:
 

Le message envoyé, il reporta son attention sur les humains. Sa collègue devrait être ici d'ici moins d'une minute, vu qu'elle bossait juste à côté. Face à la cagoulée se tenait une blonde, qui devait être assez énervée, et vexée aussi, vu la manière dont elle agitait sa baguette comme une excité. En même temps il s'agissaient de femelles après tout, et les combats entre femelles humaines sont réputés pour leur... ''originalité?'' >< Enfin bref, la hargne dont elle faisait preuve excitait le détraqueur au plus haut points, et pris d'une incontrôlable pulsion il se jeta sur la blonde et commença à faire ce qu'il faisait de mieux avec les humains: leur aspirer leur âme... [gniark gniark]. La femelle était très juteuse, et regorgeait de ces matières premières que son espèce qualifiait de bonheur, d'amour, de bon karma, d'espoir, de contentement, d'adrénaline... mais tout cela appartiendrait bientôt à XIII, pour le plus grand bien de tous. Les détraqueurs vaincraient!

[lancer de dés contre Adreas]

[contre Sara Shake je voulais dire, désolé ça m'a échappé Ange ]
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Devant Ollivander's

Message par : Petrus Sudworth, Jeu 21 Mai - 16:17


Le membre ''Détraqueur XIII'' a effectué l''action suivante : Lancer de dés

''Combats Sections Act'' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant Ollivander's

Message par : Invité, Jeu 21 Mai - 16:29


Ambiance sombre pour une soirée sombre. XI faisait tranquillement sa ronde à Azkaban, tandis que XIII chassait dans Londres. Aspirant l’âme d’un pauvre prisonnier, XI entendis la voix de XIII dans sa tête ( en gros ).

*Ramène toi XI, plusieurs âmes à dévorer en perspective !*


Ni une ni deux, XI lâcha sa victime et se précipita hors de la lugubre prison. En moins de temps qu’il ne faut pour courir le marathon de New-York, XI fût à Londres. L’air était chaud, XI allait remédier à ça. Au fur et à mesure qu’XI s’enfonçait dans le chemin de Traverse, l’atmosphère se faisait de plus en plus fraiche et humide, les rares passants présents s’enfuyaient en vitesse à la vue du détraqueur. Suivant « l’odeur » de son camarade XIII, XI arriva bientôt dans une boutique qu’il connaissait, et pour cause, il avait déjà attaquait quelqu’un ici. Deux femmes étaient présentes ainsi que XIII. Ce dernier s’occupait de la première qui était Auror vu sa tenue, en plus XIII aimait bien bouffer les âmes des gentils, une sorte de fantasme chez lui. XI, quant à lui, s’approcha rapidement de l'autre femme, et s'en prit à elle, un peu au pif je dois l’avouer.

Les détraqueurs vaincraient !



[ La personne attaquée est 18. ]


Dernière édition par Détraqueur XI le Jeu 21 Mai - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Devant Ollivander's

Message par : Petrus Sudworth, Jeu 21 Mai - 16:29


Le membre ''Détraqueur XI'' a effectué l''action suivante : Lancer de dés

''Combats Sections Act'' :
Revenir en haut Aller en bas
Takara
Serpentard
Serpentard

Re: Devant Ollivander's

Message par : Takara, Ven 22 Mai - 2:58



À Poudlard

La nuit était tombée depuis un bon moment sur l’école de Sorcellerie de Poudlard. Peu de Serpentard se trouvait dans la Salle Commune à cette heure. La plupart bavardaient, mais quant à elle, l'un des Préfet se concentrait plutôt sur son devoir de Potions. [Que je vais faire ><] Toujours dans sa tenue d’uniforme et en position confortable dans un fauteuil près de la cheminée, la jeune fille lisait tous les renseignements possibles sur la potion de mémoire tout en révisant ses notes. Elle désirait donner un devoir avec une note parfaite qui ne devrait pas être très difficile à faire songeait t’elle souvent. Takara oublia un peu ce travail pendant les précédentes journées ce concentrant plus sur le Quidditch et puis, on pouvait bien s’amuser aussi.

Soudainement, un petit bruit se fit entendre. Le son était caractéristique de l’apparition d’un Elfe de Maison. Celui-ci appartenait manifestement à l’école. Les quelques élèves présents relevèrent la tête dont Takara.

- Qu’est-ce que tu veux toi? Il n’est pas encore minuit. Retourne aux cuisines lança la Préfète sur un ton autoritaire.

Malheureusement, elle n’apprit jamais la bonne manière à ce comporter devant ses créatures petites, mais importantes aux sorciers. Malgré tout, les Maurori les traitaient avec un respect étonnant pour une famille de Sang-Pur. Dans un air de soumission considérable, le petit Elfe tendit la lettre qu’il tenait dans sa main droite. Takara la lui prit doucement des mains pour l’observer la retournant sans cesse un peu confuse sur sa provenance.

*Papa et maman m’envoient normalement des lettres avec Feather.* Curieuse, elle décacheta d’un geste rapide l’enveloppe et lut assez rapidement son contenu. Probablement qu’un éclair n’aurait pas eu plus d’effet sur la Serpentard. Ainsi, on lui demandait de rejoindre l’une de ses collègues blessée grièvement par un Détraqueur à la boutique de baguettes sur le Chemin de Traverse. Cependant, la jeune Auror devait passer tout d’abord par le Ministère ce qui lui permettra de Transplaner directement sur les lieux du crime. C’était signé Morgane. *C’est donc ma première mission* songea Takara ne bougeant pas pendant quelques secondes sous le choc de la nouvelle. On ne savait pas ce qui était le plus dramatique: l'impact de sa première mission ou l’attaque d’un Détraqueur sur un Auror?

Pourtant, ses jambes se mirent de suite à fonctionner à vive allure. La jeune fille laissa choir son matériel dans le fauteuil pour se diriger vers le dortoir. Sans même prendre le temps d’arranger sa robe de sorcier, la Serpentard fila vers sa chambre. Elle prit sa cape et heureusement sa baguette magique trônait fièrement dans le fourreau à sa gauche. Sans perdre un instant de plus, Takara prit son petit sachet de poudre de cheminette et se retrouva devant le foyer de la Salle Commune.
Quelques élèves de première année l'a regardait semblant très confus:

-Allez vous couchez. C'est un travail de Préfet mentit-elle habilement. Les plus jeunes ne se firent pas prier et montèrent dans leur dortoir malgré le jeune âge de leur consoeur.

La lettre signifiait clairement que c’étaient des ordres que l’on lui donnait et la jeune fille mènerait sa tâche à bien même si le mot Détraqueur ne l’inspirait guère.

Au Ministère

Une habituée du voyage par cheminée, Takara se retrouva rapidement dans l’Atrium du Ministère de la Magie. Énervée à un point tel, elle entra pratiquement en collision avec Morgane qui lui expliqua en gros ce que la jeune Auror devait accomplir.

Celle-ci ne dit mot, trop occupée sur sa tâche pour penser à ces menus détails. Elle regarda Llya et l’a prit par la main hochant affirmativement la tête signe que l'Elfe pouvait y aller. Le cœur de la nouvelle Auror battait à tout rompre et elle était certaine que le Ministre lui-même devait entendre se vacarme s’il se trouvait toujours dans son bureau à cette heure.

La boutique Chez Ollivander

Llya et Takara apparurent en un clin d'oeil sur le Chemin de Traverse au-devant de la boutique vendant les baguettes magiques. Pourtant, la jeune fille ne ressentit pas la gaieté de l’endroit comme lors de sa dernière visite il y a de cela maintenant un an. En effet, une tension noire en ressortait, une peur sans scrupules, une peur inhumaine. Un froid glacial entourait complètement les lieux. On pouvait même voir un peu de glace sur les murs et fenêtres de certains coins.

- Les Détraqueurs dit tout simplement Takara dans un murmure au souffle glacé. Llya suit moi et ne me quittes pas. Il faut que l’on transplane rapidement lorsqu’on aura trouvé … Sara.

L’Auror ravala sa peine qui monta soudainement à ses yeux et lui bloquant la gorge. Ce n’était pas le moment d’être sentimental. Elle sortit plutôt sa baguette magique fin prête à éloigner tout Détraqueur d’elle ou de sa collègue. Enfin, la jeune fille resserra sa cape sur ses épaules trouvant la nuit très froide ou était-ce la peur?

Puis, les deux compères se mirent à avancer en direction de la porte de la boutique. Llya suivait au pas Takara même si elle tremblait de peur. Peu importe, car on jugerait que c’était aussi le cas de la sorcière. Celle-ci jeta alors un œil à l’intérieur. Elle déglutit avec difficulté trouvant les deux cagoules noires dans la pièce. L’un des Détraqueurs semblait peut-être s’intéresser à Sara. Il fut probablement son bourreau. *Non* pensa la plus jeune Auror horrifiée. L’adrénaline agissait rapidement et comme à chaque fois, la jeune fille ressentait des picotements partout dans son corps. Elle entra à pas feutrés, mais d'un pas tout de même assez rapide essayant de trouver un souvenir heureux malgré le macabre endroit.

La Serpentard ne se posa alors aucune question sur les causes de ce capharnaüm. Elle avait des ordres et c’était de secourir Sara: non de faire la guerre aux Détraqueurs et heureusement. La jeune fille remarqua que tardivement l’autre personne blessée aussi il semblait, mais ne s’en occupa pas. Un Mangemort reconnut t'elle par la cape noire l'entourant de la tête aux pieds. Takara plongea plutôt en direction de sa collègue étendue au sol faisant un geste tremblant de sa baguette magique vers Détraqueur XIII et XI.

- Ne vous approchez pas d’elle compris…Llya, vient tout de suite! Emmène-moi à Sainte-Mangouste! appela t’elle finalement comme dans une panique l’Elfe de Maison.

Takara ne prit pas deux secondes de plus. Elle empoigna le bras de Sara de sa main libre soit la gauche toujours pointant les Détraqueurs de sa baguette magique. De toutes manière, il était fort à parier que la jeune Auror ne réussisse pas à les vaincre. La peur l’empêchait de penser à un quelconque événement heureux.

Llya était heureusement présente. L’Elfe empoigna aussi rapidement que Takara le bras de l’Auror blessée. La seconde suivante, rien dans cet endroit dévasté ne faisait allusion à eux.

Takara avait finalement remplit sa première mission. Elle sauvait son professeur … Non, sa collègue et amie. Quelques secondes plus tard, le trio fit son apparition dans la section dédiée aux combattants dans Saint-Mangouste. L'une blessée, une autre énervée par cette première mission. La fierté viendrait donc plus tard ... Pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 18
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant Ollivander's

Message par : Mangemort 18, Ven 22 Mai - 10:39


- Je m'en fous, moi, des honnêtes gens et je n'ai jamais demander l'autorisation à quiconque pour pouvoir entrer quelque part. Merci de me spécifier que tu es là, si tu ne l'avais pas dit je ne l'aurais jamais su.

Expulso ? Mais je suis où là ? Dans un duel à Poudlard entre deux gamins de quinze ans ? J'hallucine et ça se dit auror, ça ! 18 Ne prit même pas la peine de parer les deux attaques de sarah et transplanna derrière elle. La soirée n'allait pas être aussi amusante que ce qu'elle aurait pu espérer et pourtant, le pire n'était pas encore arrivé.

- Je croyais passer une bonne soirée, mais je suis décue parce que tu as le niveau d'une éléve, tu mérites même pas d'avoir une baguette en ma...

Elle adorait ne pas finir ses phrases pour laisser planer un peu de suspens entre deux duellistes... Non, je vous raconte un ramassis de conneries, son petit duel avec Sarah avait été dérangé par l'arrivée, assez déreangante, d'un détraqueur. "génial, il va venir s'amuser et ne rien laisser aux autres, ça m'énerveee".
Apparement, il n'avait rien contre elle si ce n'est un petit regard dédaigneux qui lui jetta au passage, rien de bien grave. 18 voyait le reste de la soirée de la sorte : le détraqueur s'en prenant à SA proie et elle, elle devrait restée dans son coin attendre que monsieur aie fini de prendre son peids, façon de parler. Elle prit place, donc, contre ce qu'il restait d'une étagère et attendit que l'importun aie fini sa besogne, mais ça il ne l'emporterait pas au paradis, si ça allait au paradis des machins pareils. Venir gâcher ainsi sa soirée, c'était vraiment honteux.

- Si je vous dérange, je peux m'en aller hein


Ce qu'elle fit d'ailleurs, se levant de son siège improvisé, 18 se dirigea vers la porte, mais elle savait au fond d'elle, qu'elle ne partirait pas si facilement. Le détraqueur en avait sûrement appelé d'autres. En autant temps qu'il faut pour le dire et pour aller jusqu'à la porte de la boutique, la deuxième chose était là. Vraiment pas belle ! Celle-ci, par contre, ce serait pour elle. Le mangemort n'avait jamais combattu ce genre de chose, " combattre " face à des choses telipMs qu'eux, on ne peut pas parler de combat mais de défense, il n'y a qu'un seul sort qu'on puis...

Ha ben, le détra était pressé visiblement vu qu'il n'avait aucune envie de laisser 18 dans ses pensées. Cette dernière sentait que quelque chose sortait d'elle, elle n'arrivait pas à dire quoi. Cela faisait mal, mais elle avait envie de continuer, de voir qu'elle sensation elle ressentirait une fois tout cela fini. Si c'était vraiment comme les gens disaient, plus aucune joie, bonheur et tout le saint-frusquin qui allait avec. De toute façon, en avait-elle besoin du bonheur ? Quand on est mangemort, est- ce bien nécéssaire ? " Bougre d'imbécile, bien sûr que c'est utile, tu as tes amies, tes confrères. Alors maintenant tu te bouges et tu te défends".

- Expecto patronum

Ca n'avait pris que quelques secondes et tout était déjà fini, ainsi se résumait la nuit que venait de passer 18. Pour première sortie, elle avait espéré mieux, il faudra qu'elle se ratrappe sur la prochaine. En tout cas, elle s'en sortait sans une égratinure, ce qui n'était pas le cas de Sarah. Si le mangemort n'avait su lui faire la peau, le détraqueur s'en était occupé pour elle. 18 ne pu s'empêcher de lui tirer la langue sous son masque, avant de transplanner direction hollow.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Devant Ollivander's

Message par : Sara Shake, Sam 23 Mai - 14:54


D'accord, Sara avait peut-être jeté des sortilèges trop doux vers la Mangemort, mais parfois, les sorts les plus simples peuvent être les meilleurs... Quoiqu'il en soit, ces deux sortlièges simples n'eurent pas l'occasion d'atteindre leur cible et allèrent s'acraser contre une étagère déjà détruite. La Mangemort avait transplané... Sara se retourna violemment et la vit juste devant elle.

- Je croyais passer une bonne soirée, mais je suis déçue parce que tu as le niveau d'une élève, tu mérites même pas d'avoir une baguette en ma...

Un niveau d'élève ? Sara serra sa baguette si fort que ses jointures devinrent blanches. Elle s'apprêtait à lancer un sort plus "digne" d'un Auror quand... La Mangemort ne finit pas sa phrase. Un froid soudain avait pénétré la boutique dévastée. *Non pas eux !*. C'était malheureusement bien un Détraqueur. Maintenant, Sara avait deux adversaires à combattre. Elle pria pour que Lily aie prévenu le Ministère d'une attaque de Mangemorts dans sa boutique. Elle n'aurait pas eu besoin d'aide, enfin, peut-être au cas où il lui arriverait quelque chose mais là, un Détraqueur était arrivé.

Sara avait déjà eu à faire avec les Détraqueurs. Elle se concentra sur la Mangemort et tenta de faire surgir ses souvenirs les plus heureux, tandis qu'elle tentait un sortilège :

- Stupéfix...

Que se passait-il ? Sara se sentait toute drôle. Cela ne marchait pas ! Le Détraqueur était juste près d'elle, et la Mangemort le regardait faire sa besogne. Ou... Non, un deuxième Détraqueur avait fait son entrée et s'en prenait à elle. Sara sentit ses jambes trembler. *Aller ma fille !*. Elle recula, cherchant à s'éloigner du Détraqueur mais celui-ci s'avançait. Sara leva sa baguette :

- Expecto... Expecto patr...

Elle n'y arrivait pas ! En plus de ça, elle trébucha sur un débris d'étagère et se cogna la tête contre elle-ne-savait-quoi. Sonnée, cette chute fut ce qui causa sa "perte". La Détraqueur s'approcha et se pencha sur elle. Sara, envahie par ses pires souvenirs, ne pouvait rien faire pour se défendre. Elle avait froid, très froid, et très mal de tête. Elle se demandait même si le liquide qui souillait sa cape n'était pas du sang... C'était bête de finir ainsi. Elle n'avait même pas eu l'occasion de vivre sa vie. Tant de choses encore l'attendaient... Sentant que sa conscience l'échappait, Sara tenta de nenouveler le sortilège repousse-Détraqueurs mais sans succès. Elle sombra dans l'inconscient. Tout fut noir.

*Dan...*
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 77
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant Ollivander's

Message par : Mangemort 77, Dim 20 Sep - 19:58


Une belle journée s'annonçait. 77 avait montré à la nouvelle recrue, 81, les joies de la torture. Malheureusement, elle n'avait sous la main que quelques rats pour s'entrainer au sortilège Doloris. Si seulement elle avait eu quelques Aurors à soumettre à ce sortilège si puissant qu'il leur aurait fait perdre l'esprit. Arf, peine perdue, les Aurors n'ont pas d'esprit, comment pourraient-ils donc le perdre !! Osef !!

Après deux heures d'exercices intensifs (entrainement des sorts je précise) notre jeune Mangemorte avait envie de passer à autre chose. Et cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus fait de shopping. 77 regarda sa précieuse baguette d'améthyste, si belle et si rare. Ensuite, son regard se posa sur son confrère et elle lui demanda "Dis moi 81, tu ne m'avais pas dit que tu voulais acheter une autre baguette? La mienne me convient très bien, mais en avoir une autre de réserve ne serait pas du luxe. Une baguette que je sortirais pour les grande occasions. Une baguette spécial pour les sortilèges Impardonnables !!"

Les derniers mots prononçés par 77 la firent jubiler. Rien que le fait d'évoquer un sortilège interdit lui faisait presque atteindre un orgasme. (J'ai dit presque !!)

Le regard pétillant et un sourire radieux aux lèvres, 77 annonça à 81
"Allons donc faire du shopping !!!"

Il n'y a qu'un endroit où 77 pouvait trouver ce qu'elle convoitait, la boutique d'Ollivander. La jeune Mangemorte appela son Elfe de maison. Elle demanda à son comparse de tenir la main de Cyd, et elle prit l'autre main du petit être dans la sienne. L'Elfe de maison les emmena directement en face de la boutique de baguettes magiques en transplanant.

La boutique était encore ouverte, 77 aurait très bien pu se contenter de pousser la porte et faire retentir la cloche, mais cela n'aurait pas été drôle. La Mangemorte pointa sa baguette sur la porte, et à l'aide d'un puissant Bombarda Maxima, la fit voler en éclat.

Une fois que la poussière fut un peu dissipée (faut pas salir ma jolie cape non plus !!) 77 entra d'un pas déterminé. Elle regarda un peu autour d'elle l'étendue des dégâts et d'une voix claire elle prononça "Toc Toc "
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 81
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant Ollivander's

Message par : Mangemort 81, Dim 20 Sep - 21:19


81 et 77 s’amusait à torturer des rats, (les rats ont la vie dur; où est Brigitte bardot ??), Le Jeune Mangemort commençait à ressembler à sa collègue, il appréciait de plus en plus la vie que menaient les mages noirs. Le Fait de torturer des êtres vivants donnait un immense sentiment de satisfaction et de puissance. Après un long entraînement, 77 décida d’aller faire du shopping. Elle rappela au mangemort son vœu d’avoir une nouvelle baguette. 81 leva les yeux vers le ciel l’air rêveur.

« Hum mm …. Une belle baguette de Cristal juste pour achever l’adversaire, une sorte d’honneur pour l’élu. Enfin ça dépend du point de vue »

Il ressortit sa baguette et visa un rat survivant, il murmura « Endoloris », Le rat tomba sur le sol secoué par de violents spasmes. 81 prenait goût à la torture après tout, son éducatrice était 77. L’elfe de maison de sa consoeur arriva, puis cyd les firent transplaner devant La boutique de baguette magique, Ollivander’s. 81 allait enfin avoir sa baguette de cristal. Un sourire se dessina derrière son masque, puis 77 Fit exploser la porte et entra

"Toc Toc "

81 éclata de rire

« Bravo 77 «

Le jeune mangemort regarda autour de la boutique, sa consoeur avait fait un joli travail presque artistique. Le Jeune homme entra dans la pièce et ajouta

« Diling, Je compte jusque dix et vous vous cachez ? Attention 1….2….10 !!! Vous êtes prêts ou pas ? On arrive !! »

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Devant Ollivander's

Message par : Invité, Mer 23 Sep - 20:52


Après une longue journée passé au ministere de la magie, à la boutique de quidditch à préparer ses cours de soins aux créatures magiques entre deux clients Colin était épuisé. Souxieux de se détendre le jeune homme se dirigeait vers un bar du chemin de traverse situé non loin de la boutique de baguette Ollivanders. A ses côtés son elfe de maison Léto arborait son éternnel regard anxieux. Sa baguette à la main le jeune Auror marchait tranquillement lorsqu'il vit une jeune sorciere courire dans la direction opposé en sanglotant. Lorsqu'elle passa à son niveau elle ne lui adressa même pas un regard, Colin l'attrapa fermement par le bras et lui demanda d'une voix autoritaire:

- Qu'est ce qu'il ce passe ?

La jeune femme ne répondit pas et essaya de se décrocher. Colin continua.

- Je suis Auror, vous devez me dire ce qu'il se passe.

La jeune femme sanglota:

- Il y a des gens, dans la boutique de baguette. SNIF. Ils portent des masque et ils sont encapuchonné.

Colin réagit au quart de tour. Des mangemorts. Il lacha la jeune femme qui partit en courant et se tourna vers son elfe de maison.

- Léto écoutes moi. Je vais rentrer dans la boutique. Si un sort me touche et que je ne releve pas va vite chercher Emric ou un quelqu'un de Sainte Mangouste. Surtout n'intervient pas. D'accord ?

Le petit elfe se contenta d'hocher vigoureseument la tête. Desormais cette précautions prise Colin se mit à courir rapidemment vers la boutique Ollivanders ou il avait acheté toute ces baguettes. La derniere était de loin la plus puissante et la plus efficace. En courrant Colin enfilait une veste noire ainsi qu'une écharpe censé lui caché le bas du visage, avec sa capuche on ne voyait plus que les yeux et les cheveux qui lui tombaient sur le front.

Arrivé devant la boutique Colin vit que la porte avait explosé, un nuage de poussire empechait de voir qui était à l'interieur pourtant Colin arrivait à distinguer trois silhouette. Conscient du danger qu'il encourait en débarquant à l'aveuglette Colin se jeta quand même dans la boutique. Une fois dans la batiment il était plus facile de voir les personnes présente car la poussiere se dégageait. Au premier coup d'oeil le jeune Black reconnue une Auror, celle qui avait fait sa formation. Morgane McMillan.

Pas le temps pour les retrouvailles, Colin brandit sa baguette vers 77 et cria :

- Petrificus Totalus

Sans cesser de bouger l'auror frola Morgane et lança un stupefix informulé toujours vers le même mangemort.

- Stupefix.

Priviligeant l'attaque à la défense Colin jeta avec toute sa haine envers les deux êtres encapuchonné un Bombarda Maxima qui venait du coeur, ou plutot des tripes.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant Ollivander's

Message par : Maître de jeu, Mer 23 Sep - 20:57


Le membre 'Morgane Mac Millan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combats Sections Act' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Devant Ollivander's

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 9

 Devant Ollivander's

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.