AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 21
Les Cuisines de Poudlard
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
Invité
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Lun 24 Oct 2011, 18:31



La jeune serpentard tenait dans sa main, celle du garçon presque squelettique. Alors qu'elle se tournait vers Emilie, celle-ci aperçut un éclair de rébellion dans son regard. Des Serpentards... Ils n'allaient pas être facile à matter ceux là. Mais tous les défis étaient bon à prendre pour elle ! La jeune serpentard semblait avoir un fort caractère, certainement aussi fort que le sien ce qui fit sourire la blondinette.

- Je m'appelle Luna Lovely, et lui, c'est Stuart Allan Pot. Nous sommes de serpentard. Hm.. Enchantée ?

" Je lui suis en tout cas. Ravie de faire votre connaissance... A vous deux. "

Emilie posa son regard sur le jeune homme. Malgré les cernes qui marquaient ses yeux et son aspect malade, il était plutôt mignon. Mais le fameux Stuart n'avait même pas relevé la tête, et semblait heureux que ce soit la ejune femme qui ait parlé. Son regard fixait le sol et il ne bougeait pas. La jeune concierge lui aurait bien adressé un beau sourire mais il ne devait pas être tout à fait d'accord. Quelques instants passèrent sans que personne ne parle. La jeune femme attendait que le Serpentard réagisse et elle pouvait être patiente... oui bon pas tant que ça mais cela marcha. En effet, il releva enfin la tête dans un soufflement bruyant ce qui fit lever un sourcil à Emy. Il posa son regard sur elle. Colère et dureté s'y mêlaient. Elle les avait dérangé et il devait en être blessé. D'un vois sèche et peu cordiale, le jeune homme lança:

- Et bien logiquement, comme on se trouve dans les cuisines, je suppose qu'on était venu manger. D'ailleurs vous nous avez dérangés là.

La jeune concierge pencha la tête sur le côté, la phrase était remplie de sarcasmes et cela ne passait pas innaperçu. Son regard se planta enfin dans celui de Stuart. Le jeune homme semblait troublé et en colère. Qu'est ce qui avait bien pu se passer avant qu'elle rentre dans les cuisines ? Restant quelques secondes, sans parler à sonder ses yeux, Emilie réfléchissait. Puis elle sourit au jeune homme.

" Je vous ai dérangé et j'en suis désolée Stuart. Mais je ne fais que mon travail, qui ne consiste pas à vous punir mais à vous montrer ce qui est ou n'est pas autorisé. Même si je pense qu'à votre âge vous êtes capable de le savoir sans moi. Et pour ce qui est de manger, l'heure du repas ne va pas tarder. Vous n'auriez pas pu attendre ? "

Emilie s'avança et s'assit à la table, face aux deux vert et argent...

Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Lun 24 Oct 2011, 18:59

Luna se tourna vers son ami après avoir parlé. Le jeune serpentard semblait énervé, et la jeune-femme sentait elle même son agacement monté. "Oui, bon, on a pas le droit d'être la, maintenant tu te casse et puis basta." Elle préfera ne rien dire, écoutant la concierge parlé sans réellement preter attention au flot de paroles qui sortait présentement de la bouche de la blonde.

Elle concentrait son regard sur Stu... Elle le considérait comme un petit frère, et elle ne supportait pas de le voir comme ça. Trop pâle, trop maigre, trop cernés... La jeune femme s'était promit d'y remedier rapidement, et elle savait qu'elle le fairait...

La serpentarde reconcentra son attention sur la concierge. Son ton mielleux l'agaçait prodigieusement. Elle repondit d'un ton ironique :

- Oui, c'est bien beau tout ça, mais tu vois, Stuart n'est pas un enfant ni un mongole, donc tu peux lui parler normalement hein...

Son regard dardait méchemment la concierge. Elle avait tenter d'être gentille, mais elle avait autre chose à faire...
Lizzie Parker
Lizzie Parker
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Lizzie Parker, le  Lun 05 Déc 2011, 20:33

[ RP privé avec Hellyna Flynn / Juste au cas ou : se déroule aux alentours d'Halloween (les Aurors ne patrouillent pas encore) ]


Après avoir quitté ses condisciples de maison au petit-déjeuner, Lizzie ne s’était jamais sentie aussi heureuse depuis la rentrée. Elle venait d’obtenir son permis de Transplanage avec brio, en même temps que son amie Hellyna, et toutes les deux avaient bien l’intention de fêter ça le soir même dans leur Salle Commune. C’était donc le moral au beau fixe qu’elle démarra la grosse journée d’étude qui l’attendait. Et en effet, la journée de la jeune fille ne fut pas des plus reposantes : double cours de Botanique où la Serdaigle avait dû affronter des bulbes sauteurs – dont plusieurs lui bondirent à la figure, ce qui dégrada considérablement son humeur pourtant très joviale lorsqu’elle avait commencé-, ainsi qu’un double cours de Potion en début d’après-midi, qui se révéla particulièrement ardu. En effet, la leçon du jour portait sur un antidote assez compliqué à réaliser, agissant sur le venin de certaines espèces de créatures réputées très dangereuses. Les élèves avaient dû pour cela manipuler des ingrédients plutôt délicats à traiter, et certains d’ailleurs durent prendre la direction de l’infirmerie pour soigner quelques brûlures douloureuses. Heureusement, la sorcière restait toujours très méticuleuse et incroyablement concentrée dès qu'il s'agissait des potions. Elle n'avait donc pour sa part eu aucun problème, bien qu'elle eut suée à grosses gouttes à plusieurs reprises. Après ces deux dernières heures harassantes, la bleue et bronze termina avec un cours d’Enchantement où ils apprirent le sortilège de Gèle-Flamme.

Une fois les cours terminés, la Serdaigle passa rapidement à la Bibliothèque afin d’emprunter un livre sur l’antidote qu’elle avait étudié, et plus spécialement sur l’un de ses composants : la sécrétion de Grinchebourdon. Après cela, la jeune fille retourna à la tour de Serdaigle, sans oublier de répondre correctement à l’énigme pour y entrer, et se posa dans l’un des confortable fauteuils de couleur bleu nuit de la Salle Commune pour y commencer sa lecture. En dépit de cette journée très fatigante, Lizzie retrouva vite la joie qui l’avait habité lors qu’elle eut appris son admission à l’examen de Transplanage, et c’est avec enthousiasme qu’elle retrouva Hellyna qui venait elle aussi de finir sa journée. Les deux amies discutèrent avec entrain, et préparèrent également le petit coup qu’elles s’apprêtaient à faire juste après le dîner, à savoir : chiper quelques mets et autres boissons dans les cuisines de Poudlard, dans le but d’organiser une petite fête improvisée pour leur réussite à l’examen de Transplanage. Certaines que leur plan fonctionnerait et qu’elles n’avaient aucune inquiétude à se faire, les deux bleues et bronzes se mirent d’accord et partirent ensemble en direction de la Grande Salle pour y prendre leur repas du soir.

Assises côte à côte à la table des Serdaigles, les deux jeunes filles parlaient gaiement avec leurs camarades qui s’étaient tous empressés de les féliciter, pour leur plus grande satisfaction. Entre deux bouchées des plats succulents qui s’offraient à elle, Lizzie observait la table des Poufsouffles d’un œil attentif. En effet, dès qu’un bon nombre de jaunes et noirs s’en iraient de leur table respective, les deux amies avaient l’intention de les filer d'assez prêt pour se fondre dans la masse, mais pas trop non plus afin qu’elles ne puissent pas se faire repérer. Quelques minutes après la fin du dessert, un troupeau des disciples d’Helga Poufsouffle se leva afin de quitter la Grande Salle et de retourner à leur dortoir. Immédiatement, Lizzie et Hellyna se levèrent également, marchèrent d’un pas rapide afin de rejoindre le groupe et de le suivre juste derrière. Par chance les élèves étaient visiblement des 5èmes ou 6èmes années, ils étaient donc suffisamment grands pour les deux bleues et bronzes, elles passeraient ainsi inaperçues. Les Serdaigles avaient fait bien attention au préalable à porter des vêtements sans le blason de leur maison, c'est-à-dire jupe, collants et chaussures noires, chemise blanche ainsi qu’un débardeur en laine gris tout simple, sans liseré bleu ou bronze.

Tout se passa sans encombre pour les deux amies. Après avoir passé la porte de droite, juste à côté du grand escalier de marbre dans le hall d’entrée, Lizzie et Hellyna talonnaient les Poufsouffles sans se faire repérer, en effet, personne ne semblait les avoir remarqué. Quelques secondes plus tard, le groupe arriva alors à un embranchement. Les jaunes et noirs tournèrent à gauche afin de se rendre à leur Salle Commune tandis que les bleues et bronzes tournèrent dans le couloir de droite, tout en prenant bien garde à ne pas être vues, jetant des regards réguliers en arrière. Après avoir fait quelques pas sans rencontrer personne, les deux jeunes filles arrivèrent enfin devant un tableau représentant une coupe de fruits. C’était là l’entrée des cuisines de Poudlard. Lizzie se posta juste devant et se mit alors à chatouiller la poire comme on le lui avait montré quelques années auparavant, et celle-ci se mit à rire. Aussitôt, le fruit se transforma alors en une véritable poignée de porte de couleur verte. La sorcière tourna la poignée et poussa la porte …

C’était exactement comme dans son souvenir, rien n’avait changé depuis la première fois où Lizzie avait pénétré dans les cuisines. Des dizaines et des dizaines d’elfes de maison s’activaient de toute part, allant d’une direction à une autre, courant dans tous les sens. Apparemment, le dîner venait tout juste d’être terminé car à présent les créatures à têtes de chauves-souris étaient pour la plupart en train de faire la vaisselle dans de grands bacs remplis d’eau et de mousse, astiquant, frottant, brossant, lavant, mouillant, essuyant, rangeant et s’affairant sans relâche. Des piles d’assiettes s’élevaient de tous les côtés, certaines étaient même bien plus hautes que les elfes de maison eux-même. Lizzie jeta un œil en direction d’Hellyna, un sourire espiègle affiché sur le visage :

- Après toi ! lui dit-elle en lui ouvrant le passage.

Toutes les deux entrèrent, et la Serdaigle referma la porte derrière elle, bien décidée à ne pas repartir les mains vides.


Dernière édition par Lizzie Parker le Ven 06 Juil 2012, 23:40, édité 2 fois
Hellyna Flynn
Hellyna Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Hellyna Flynn, le  Mar 06 Déc 2011, 22:00

[HRPG : Ce RP se déroule alors qu'Hellyna n'est pas encore Préfète.]


Les deux Serdaigles s'étaient quittées à la Grande Salle, commençant chacune par un cour différent. Lizzie commençait par un double cours de Botanique alors que c'était double cours de Soins aux Créatures Magiques pour Hellyna. La journée avait été très riche en connaissance et en émotion. En effet, en plus d'avoir appris qu'elle avait eut son permis de Transplanage, la jeune fille avait pu caresser et voler sur le dos d'un Hippogriffe – chose qu'elle rêvait depuis toute petite. C'est avec un grand sourire qu'Hellyna se posa enfin dans un des fauteuils confortables de la salle commune des Serdaigles.

Elle commença à lire son chapitre sur les hippogriffes quand Lizzie entra à son tour dans la tour des bleus et bronzes. Aussitôt, la jeune femme interrompit sa lecture pour discuter avec sa meilleure amie et parler du petit coup qu'elles s'apprêtaient à faire juste après le dîner. En effet, les deux Serdaigles avaient reçu leurs résultats d'examen de Transplanage en même temps et, pour fêter leur succès, elles avaient décidé d'aller chiper quelques mets et boissons aux cuisines. Après s'être mise d'accord sur le plan à suivre, les deux bleues et bronzes se dirigèrent vers la Grande Salle afin d'y prendre leur repas. Chacun de leur condisciple était venu les féliciter de leur magnifique réussite, ce qui n'était pas pour leur déplaire, bien au contraire. Comme chaque soir, elles discutèrent joyeusement avec leurs camarades. Tout en mangeant, les deux jeunes femmes gardèrent un œil sur la table des Poufsouffles.

Ce fut quelques minutes après la fin du dessert, qu'un groupe – assez important – de jaunes et noirs se leva et quitta la Grande Salle. Hellyna et Lizzie quittèrent leur table, à leur tour , et marchèrent rapidement afin de ne pas perdre de vue les disciples d'Helga. Les deux sorcières s'étaient habillés pour l'occasion : jupes, collants et chaussures noires ainsi que chemise blanche et débardeur gris, sans aucun signe de leur blason, l'aigle de bronze, ni liseré bleu. De plus, le groupe qu'elles suivaient été composé essentiellement de cinquième et sixième année, ce qui les camouflait bien.

Les deux disciples de Rowena ne rencontrèrent aucun problème durant le trajet menant aux cuisines. Elles avaient pu passer sans encombre la porte juste à côté du grand escalier de marbre dans le hall d'entrée. Alors que les Poufsouffles prirent à gauche à l'embranchement, elles avaient pris le chemin à l'opposé, en faisant attention de ne pas être vues. Après quelques mètres, elles arrivèrent enfin devant le tableau représentant une coupe de fruits. Lizzie se mit juste devant et commença à chatouiller la poire. Immédiatement, cette dernière se mit à rire et se transforma en poignée de porte. La jolie brune la tourna et poussa la porte.

La cuisine était restée la même après tant d'années. Elle grouillait d'elfes de maison, occupés à nettoyer les restes du dîner. Ça frottait, brossait, lavait, mouillait, essuyait, rangeait et s'affairait dans tous les sens. Des piles énormes de vaisselles – Hellyna n'en avait jamais vu d'aussi grande – étaient posées de chaque côtés de la pièce. Lizzie regarda sa camarade et, d'un sourire espiègle, lui fit :


-Après toi !

Hellyna ria, puis, bras-dessus bras-dessous, les deux jeunes filles entrèrent ensemble dans les cuisines en prenant soin de refermer la porte derrière elles. Une elfe de maison les remarqua et cria des ordres à ses collègues. Aussitôt, une bonne dizaine de créatures à tête de chauve-souris se pressèrent à préparer toutes sortes de friandises : des éclairs au chocolats, des brownies, des bièraubeurres et pleins d'autres. Deux d'entre eux avaient poussé des chaises juste derrière les Serdaigles et les fient s'asseoir, pendant que deux autres leur servaient du thé et des biscuits. Six d'entre eux déposaient sur la table, près d'elles, des plats de friandises et autres mets délicieux.

Une elfe de maison leur tendirent une tasse. Hellyna s'empressa de la prendre et remercia avec sincérité la créature. Celle-ci se mit à pleurer et se cogna la tête contre le pied de table tout en s'insultant. Hellyna ne comprenait pas se qu'elle lui avait fait et lui intima d'arrêter avant que la théière et les plats ne se fracassent sur le sol. Décidément, la jeune fille ne savait pas comment s'y prendre avec ses petits êtres. Depuis peu, ses parents avaient « hérité » de l'elfe de maison de ses grands-parents paternelles et Hellyna le traitait avec respect et gentillesse, mais la même situation que précédemment se déroulait. Existait-il des cours qui apprennent à parler aux elfes de maisons sans qu'ils ne s’explosent le crâne avec n'importe quel objet ? Elle en doutait, malheureusement.
Lizzie Parker
Lizzie Parker
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Lizzie Parker, le  Mer 07 Déc 2011, 00:22

C’est ensemble que les deux amies pénétrèrent dans les cuisines de Poudlard, riant ensemble, le visage réjoui, tout en faisant attention de bien refermer la porte derrière elles. Les elfes de maison remarquèrent aussitôt leur présence et immédiatement se précipitèrent vers Hellyna et Lizzie, prêts à exaucer leur moindre désir. Les deux Serdaigles expliquèrent alors poliment ce qu’elles souhaitaient. Soudain, ils furent environ une dizaine à s’affairer autour d’elles, apportant les restes du dessert composé de gâteaux divers et autres friandises toutes aussi délicieuses, qui n’avaient pas été entamés. D’un bout à l’autre on pouvait entendre à tout va des « Souhaiteriez-vous bous assoir Miss ? », « Voudriez-vous un peu de cette part de tarte ? », « Un thé vous ferez-t-il plaisir ? » etc… Les créatures étaient prêtes à se plier en quatre pour les bleues et bronzes, obéissant aux exigences qu’imposait leur existence et leur statut dans le monde des sorciers.

Cependant, les elfes de Poudlard était bien traités, car depuis un siècle environ ils pouvaient désormais bénéficier d’un salaire et de meilleures conditions de travail. Leur situation s’était grandement améliorée grâce à la célèbre Hermione Granger qui s’était toujours battu pour défendre leur cause. A présent, les elfes de maison étaient rarement considérés comme des esclaves. Ils restaient des serviteurs, mais des serviteurs libres et employés. Profitant néanmoins à ce qu’on était aux petits soins pour elles, les deux jeunes filles s’assirent sur les chaises qu’on leur rapporta et s’installèrent pour prendre le thé.

Au moment où Hellyna remercia l’un des elfes de maison lorsqu’il lui apporta sa tasse de thé, celui-ci se mit aussitôt à couiner et à se donner des coups tout en s’insultant. Visiblement, certains avaient encore du mal à assimiler le concept de Liberté. Les deux amies l’observèrent de manière plutôt incrédule, sans savoir si elles devaient agir ou pas. Pour sa part, Lizzie se sentait un peu mal à l’aise. Ayant été élevée par des moldus, la Serdaigle n’avait jamais eu affaire aux elfes, sauf la première fois où elle découvrit les cuisines du château, elle avait donc beaucoup de mal à comprendre leur comportement, et surtout à comprendre leur utilité. Les moldus s’en sortaient très bien sans elfes de maison pour les servir, la jeune fille ne voyait pas pourquoi cela devait être différent pour les sorciers. Mais soit, on ne pouvait pas toujours changer certaines pratiques ancestrales, en tout cas, la Serdaigle savait qu’elle n’aurait jamais ce genre de créature chez elle. Elle trouvait cela vraiment trop étrange, voire déplacé. La sorcière pouvait très bien s’en sortir toute seule.

Une fois l’incident clôt, Lizzie jeta un coup d’œil à sa montre et s’aperçut qu’il était déjà 20h30 passé. Elles avaient beaucoup trop trainé ici. Si elles voulaient regagner la Tour des Serdaigles sans se faire prendre, il fallait qu’elles partent tout de suite. Aussitôt, la jeune fille posa sa tasse sur une table, se leva de sa chaise et s’adressa à Hellyna :

- Il est déjà tard, il faut que nous remontons à la Salle Commune immédiatement.

Sans perdre de temps, les deux amies sortirent chacune un petit sac en toile qu’elles avaient caché et plié sous leurs vêtements afin d’y emporter quelques victuailles. Prenant autant de mets qu’elles le pouvaient, les jeunes filles se dépêchaient de remplir leur sac, aidées par les elfes de maison qui prenaient soin d’emballer les parts de gâteaux. Les quatre bouteilles de Bièraubeurre qu'elles voulaient embarquer pesaient très lourd, jamais elles ne pourraient arriver à bon port aussi chargée. Mais heureusement les bleues et bronzes avaient prévu le coup et sortirent leur baguette magique afin d’y jeter un sortilège d’allègement sur leurs provisions, ce leur faciliterait beaucoup plus la tâche. Une fois que leurs sacs furent aussi légers qu’une plume, Lizzie et Hellyna remercièrent chaleureusement les elfes de maison qui se bousculaient en révérence et en salut, et sortirent enfin des cuisines, prêtes à festoyer…
Hellyna Flynn
Hellyna Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Hellyna Flynn, le  Dim 11 Déc 2011, 13:40

L'elfe de maison cessa peu à peu de couiner et de se frapper, au plus grand soulagement des deux disciples de Rowena Serdaigle. Alors qu'Hellyna finit tranquillement de boire sa tasse de thé, Lizzie regarda sa montre. Aussitôt, la bleue et bronze se leva de sa chaise, manquant de la renverser, et s'adressa à son amie :

-Il est déjà tard, il faut que nous remontons à la Salle Commune immédiatement.

Hellyna opina et se leva à son tour. Sans perdre de temps, les jeunes filles sortirent chacune un petit sac qu'elles avaient plié sous leurs vêtements et commencèrent à les remplir de victuailles. Les elfes de maison, fidèles à eux-même, apportaient un nouveau plateau dès qu'il y en avait un qui se vidait. Tous les mets qu'elles prirent pesaient leurs poids, mais les deux bleues et bronzes avaient tout prévus. Elles sortirent leurs baguettes magiques et lancèrent un sortilège d'allègement sur leurs sacs. Satisfaites de leur sort, les jeunes filles se sourirent puis remercièrent chaleureusement les petites créatures qui s'empressèrent de leur rendre leur remerciement et les saluèrent également.

Les deux jeunes filles sortirent enfin des cuisines. Aussitôt la porte refermée, la poignée se transforma de nouveau en poire. Le couloir était silencieux et sombre. Seuls quelques flambeaux étaient allumés tous les cinq mètres. Lizzie et Hellyna regardèrent de chaque côtés du couloir, vérifiant qu'il n'y avait personne. La voie étant libre, elles prirent le chemin dans le sens inverse.

Hellyna n'avait pas pour habitude de se balader dans les couloirs à ces heures-là. D'ordinaire, après avoir fini son dîner, elle se dirigeait directement à la Salle Commune pour étudier ou faisait un rapide saut à la bibliothèque, mais n'y restait jamais après vingt heures. Maintenant qu'il faisait nuit et qu'il n'y avait plus personne à s'y promener, les couloirs paressaient beaucoup lugubre qu'en plein jour et elle en eut la chair de poule.

L'embranchement qui menait à la Salle Commune des Poufsouffles était en vue, seulement un des Préfet des noires et jaunes l'était également. Par chance, celui-ci était occupé à discuter avec un camarade. Immédiatement, Lizzie et Hellyna se cachèrent là où elles pouvaient : derrière une statut. Elles entendirent des pas venir vers elles. Instantanément, les deux jeunes filles prièrent pour que le Préfet prenne un autre chemin que celui qu'elles comptaient prendre et, par la même occasion, elles souhaitèrent qu'il ne les trouve pas.

Les deux Serdaigles tendirent l'oreille. Les pas s'approchaient de plus en plus. Par réflexe - stupide, je l'accorde – Hellyna se tassa davantage contre le mur, mais elle ne rencontra rien et tomba à la renverse, sur les fesses. Elle retint un cri et jura intérieurement. Lizzie se retourna et souri à son amie. Elles avaient découvert un passage secret. Ne sachant pas où il menait, mais ne voulant pas se faire prendre par le noir et jaune, les deux Serdaigles l'empruntèrent. Une fois qu'elles furent toutes les deux entrées dans le couloirs étroit du passage, le mur se referma sur elles.


-Décidément, ce château me surprendra toujours, murmura Hellyna à son amie.

Le passage était beaucoup trop étroit pour qu'elles puissent marcher côte-à-côte. Hellyna, ouvrant la marche, prit sa baguette et lança le sortilège #Lumos, afin qu'elles puissent voir où elles mettaient les pieds. Elles marchèrent pendant, ce qui leur paraissaient, plusieurs minutes : elles zigzaguèrent, montèrent, descendirent, jusqu'au moment où elles se trouvèrent dans une impasse. Hellyna se retourna vers son amie et lui demanda si elle avait vu un embranchement qu'elles auraient pu manquer, mais Lizzie secoua négativement la tête, il n'y avait qu'un seul chemin. Tout en posant les mains sur le mur qui lui faisait face, Hellyna laissa échapper un gros soupir. Derrière elle, Lizzie lança un #Deprimo. Aussitôt, le mur se comprima jusqu'à ce qu'un trou apparaisse et puisse les laisser sortir.

Elles se retrouvèrent dans un des couloirs du cinquième étage, dans la partie ouest du château, non loin de l'entrée de la Salle Commune de leur maison. Avant de se mettre à découvert, elles vérifièrent que le couloir était désert. Elles sortirent complètement du passage et allèrent à droite pour rentrer chez elles. Elles s’arrêtèrent devant le heurtoir en forme d'aigle et celui posa l'énigme :

Je suis dans l'étang, au fond du jardin.
Je me cache au début de la nuit.
On me voit deux fois dans l'année,
une fois en automne, jamais en été.
Qui suis-je ?


Le heurtoir avait ordre de poser des énigmes plus difficile passé vingt heures. Même si elles n'avaient pas trop la tête à réfléchir, les jeunes filles trouvèrent la réponse au bout de quelques minutes. Hellyna répondit donc :

-Je suis la lettre N.

Aussitôt, l'aigle pivota, révélant un trou dans le mur : l'entrée de la Salle Commune des bleues et bronzes. Lizzie et Hellyna s'y engouffrèrent, le sourire aux lèvres. Leur mission avait été un véritable succès.

HRPG : Fin du RP - Suite ici
Arbitre de Quidditch
Arbitre de Quidditch
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Arbitre de Quidditch, le  Mar 20 Déc 2011, 18:34

Plic. Plic. Plic.
La bête souffla et changea de position. Longue, grand, majestueuse. Puissante. Elle était tout cela et tellement plus. Tous la craignaient, la respectaient. D'un regard, un seul, elle tuait. Elle avait droit de vie ou de mort sans quelle ne s'en rende réellement compte, elle avait juste besoin d'instinct. Elle n'obéissait qu'à une personne, elle n'obéissait qu'à son maître. Pour lui, elle avait tué de nombreuses fois déjà. Sept fois en tout. Il était dangereux mais avait pris soin d'elle. La bête. Le maître ne tarderait pas à revenir. L'animal ne tuait pas sans son accord, il ne voulait pas le mettre en colère. Le voilà, d'ailleurs, qui arrivait, il entendait ses pas. Il n'ouvrirait pas les yeux devant lui, il lui faisait confiance. Il sentit sa main sur sa peau de reptile, sa peau de serpent, douce peau.


"Va, et tue."

Si l'animal l'avait pu, il aurait certainement hoché la tête. Il s'avança dans un tunnel qui l'emmènerait dans les canalisations de Poudlard. Il avait faim, l'ordre était toujours le même, épurer le monde sorcier des sangs de bourbe, des traîtres à leur sang et des sangs-mêlés. Il cherchait, sentait ce qui l'entourait. Plus il attaquerait, plus il aurait du mal à chasser, à trouver sa proie, il ne savait. Le serpent marqua une pause en entendant des voix, il attendit mais il s'agissait là de sorciers de sang pur. Il continua sa route en sifflant. Il allait tuer.

"Tuer. Tuer..."

Le serpent atteint un lieu qui sentait merveilleusement bon. Une odeur alléchante de viande et de sang s'en dégageait. Une fillette seule lisait sur un escalier en pierre. Il aurait sourit s'il n'était pas un serpent. Il sortit des canalisations en sifflant. La gamine se retourna et s'effondra les yeux grands ouverts. Son regard avait croisé les yeux jaunes du basilic. Tant pis pour elle. Il se mit à table, déchiqueta la chair, dévora ses organes, engloutit ses os, projetant des gouttelettes de sang autour de lui. Il laissa le livre intact. Pauvre gamine. "Comment se protéger des animaux dangereux." de lui servirait plus jamais. L'animal repartit en entendant des bruits. Il était à peine à l'abri dans les canalisations qu'un hurlement s'éleva. Deux personnes sortirent leurs bouts de bois, ils étaient féroces. L'animal rentra chez lui, le maître attendait.

Il était fier. Le nombre de victimes qu'il faisait allait croissant. Le serpent siffla, lui raconta sa presque rencontre avec ces deux sorciers féroces. Ces personnes qui semblaient vouloir sa mort. Devait-il les tuer ? Risquait-il la mort en tuant lui-même ? Le maître le rassura, le serpent se calma, il avait confiance. Il s'endormit jusqu'à la prochaine fois.

Sixième victime...



Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 14:58

Amelia descendit une à une les marches des escaliers, et elle arriva enfin vers les cuisines, suivit de près pas Maximilien. Elle regarda autour d'elle, personne n'était dans les parages, a part eux. Avant, elle adorait se promenait dans les cuisines, regardait les elfes travaillaient ou même, mangeait des bons gâteaux.
Elle sourit à Maximilien et l'invita à entrer, elle alluma la cheminée. Une douce odeur d'ingrédients et d'épices circulaient dans la grande pièce. Elle aimait cette odeur.
-Reste ici, je vais chercher des vivres dit-elle. Elle partit dans la pièce voisine pour attraper ce qu'elle pouvait, laissant le serpentard s'installait sur la table. Elle revint quelques minutes plus tard les bras chargés de provisions, qu'elle déposa tendrement sur la table.
-Sers-toi murmura t-elle.
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 15:47

[...]
-Il n'y a pas normalement des elfes de maisons dans la cuisine ? Enfin bon, tant qu'il y a de la nourriture...

Il jeta un rapide coup d'oeil sur les vivres et pris une pomme.
-Aguamenti.

Il fallait bien laver la pomme, non ? Il croqua dedans à pleine dents et mâcha lentement. Dommage, il n'y avait pas de petits pois. Bon sang ce qu'il avait faim ! Avec toutes ces aventures il avait oublié que se nourrir servait à quelque chose. Il jeta par terre le rognon de pomme et en pris une autre. Le professeur aux soins aux créatures magiques était l'héritier de Serpentard, ou du moins il avait trouvé le moyen d'ouvrir la chambre des secrets. Il prit un verre d'eau et bu lentement, aucune boisson ne serait meilleur que l'eau.
-Sinon, pour la chambre des secrets.

Il ne savait même pas pourquoi il chuchotait, il n'y avait personne.
-Je pense qu'on peut avertir les professeurs par hibou, si on leurs fait pars de nos soupçons et qu'on ne les prévient pas qu'on se dirige vers la chambre des secrets, tout ira pour le mieux. Par contre, il faut faire attention aux professeurs à qui on prévient. Il ne faut surtout pas avertir un professeur qui pourrait ne pas prendre en compte notre lettre étant donné qu'il connaitrait bien la professeur. Le mieux serait d'avertir un professeur qui n'est pas là depuis longtemps, que beaucoup de monde connaît et qui saura nous écouter.

Un poire ou une orange ? Il ne savait pas du tout qu'est-ce qu'il devait choisir. Bah il n'avait rien qu'à prendre les deux en même temps. Il coupa la poire d'un sort de découpe, découpa l'orange avec le même sort puis mis les deux petits morceaux qu'il venait de couper dans sa bouche. Il savait toujours trouvait un compromis. Il lança une pomme en l'air et s'amusa à jongler avec deux pommes tout en parlant avec Son altesse royale.
-Je veux bien sur parler des professeurs d'histoire de la magie, eux au moins ils pourront nous écouter. N'est-ce dont pas le rôle du ministre de la magie ? Ils ne sont pas là depuis longtemps et donc sont quand même les suspects numéro un des aurors, hors ils n'ont jamais été arrêté. Ni mis en garde à vu. En gros ce sont les meilleurs professeurs à avertir avant de courir observer la chambre des secrets.
-Tu veux une pomme ?

Puis il lui lança les deux pommes sur la tête.
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 16:04

Amelia ne l'écoutait pas, elle réfléchissait. Bien sur elle mangeait. Elle avait prit un bout de gâteau et quelques morceaux de fraises et des fruits rouges. Délicieux, c'était ses fruits préférés.
Elle voulait bien avertir un professeur, mais que feraient-ils s'ils l'un d'eux essayé de les en empêcher. Ils seraient sans doute dans la bouse de dragon. Elle regarda son "partenaire" (comme il aimait les appelé ainsi, alors autant faire de même) dégustait une pomme. Ils avaient énormément faim. Elle prit une autre bouché de crumble.
-Je veux bien sur parler des professeurs d'histoire de la magie, eux au moins ils pourront nous écouter. N'est-ce dont pas le rôle du ministre de la magie ? Ils ne sont pas là depuis longtemps et donc sont quand même les suspects numéro un des aurors, hors ils n'ont jamais été arrêté. Ni mis en garde à vu. En gros ce sont les meilleurs professeurs à avertir avant de courir observer la chambre des secrets. Exact, il avait absolument raison. Le seul soucis c'était que ces profs là, l'avait dans le collimateur.
-Tu veux une pomme ? Elle sortit de ses pensés et se reçut deux belles pommes sur la tête. De suite, elle prit sa baguette et lui lança un aguamenti sur lui. Elle se releva pour profiter du spectacle, et s'avança vers lui en riant. Mais quelque chose sous ses pieds l'a fit glisser sur lui, la chaise où il se tenait se renversa, et ils tombèrent en arrière sur le sol.
-Aie! se plaignit t-elle. Leurs tête étaient si proche, qu'elle se sentit gênée. Elle se retourna. Tous cela était très bizarre, soudain elle s'aperçut de quelque chose.
-Du sang? J'ai glissé sur du sang! Elle se releva et alla voir de plus près. Du sang frais.
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 16:59

Elle n'avait donc aucune originalité ? Encore le sort d'eau, sérieusement... Elle s'approcha de lui et il se méfia, qu'allait-elle donc lui faire ? Puis elle lui ¨sauta¨ dessus et il tomba. Sa tête rencontra le sol et il vit des étoiles volaient autour de lui. Il remarqua à quel point leurs proximités était petite. ¨Eh bien ! Si elle voulait m'embrasser elle aurait pu trouver un meilleur moyen !¨. Bon elle attend quoi là pour s'enlever ?¨. Elle se retourna et ¨cria¨ :
-Du sang? J'ai glissé sur du sang!

Quoi ? Elle se leva et partit voir, suivit de près par lui. Du sang frais. Et à côté un livre sur les monstres dangereux. Sous la table il y avait une mare de sang, quelques os, un oeil et des habits déchiquetés.
-Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'habit fait le moine en cette occasion.

¨Ben oui quoi ? Au moins ils savaient que c'était bien un monstre et pas une personne lançant des avada kedevra¨. Il se rapprocha du sol et prit un poil (en vérité un cheveu) et l'examina, certainement un poil de l'acromentule qui avait mangé la personne.
-On a la preuve de ce que je disais. Et peut-être bien qu'en ce moment même d'autres personnes trouvent eux aussi des ¨restes¨.

Ils doivent avertir les professeurs qui feront arrêter l'héritier tandis qu'eux, ils contempleraient la chambre des secrets (qui n'ait presque pas aussi secrète que ça). Les meurtres doivent cesser. Poudlard risque de fermer et il ne l'acceptait pas. Les sangs-de-bourbe peuvent mourir, il s'en fiche éperdument mais que Poudlard ferme, non.
-Il faut faire vite. On avertit de ce qu'on sait sur le monstre aux professeurs d'histoire de la magie pars une lettre puis on part tous les deux dans la chambre. Quant à moi, je crois que ce livre pourrait bien nous aidaient.

Il l'ouvrit et partit dans le chapitre acromentule. Ainsi, comme toutes les araignées, elles ¨fuient¨ le froid. Il existe un sort pour réchauffer, il existe certainement un sort pour refroidir. On pouvait aussi transformer la terre en boue avec des aguamenti sur les acromentules, on peut faire un cercle de flamme autour d'elle, on peut faire plein de choses. Mais le meilleur moyen serait un sort pour refroidir la température.
-Tu connais un sort pour refroidir la température ? Ça risque de nous être utile.
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 17:14

Amelia regarda autour d'elle, voir cette marée de sang la fit frissoner. Comment n'avaient-ils pas pu voir qu'ils dînaient au dessous d'un cadavre...enfin ce qu'on peut appeler cadavre était plutôt des restes. Elle alla chercher un petit flacon et le remplit d'un peu de sang, et elle nettoya tout ça, avec brio.
-Tu connais un sort pour refroidir la température ? Ça risque de nous être utile.
Pourquoi ça? Ce n'était pas ce qu'il y'avait de plus important dans cette histoire tout de même. Et elle se rappela du monstre. La victime aurait du se débattre, mais au lieu de ça, elle n'avait pas bougée d'après les traces de sang regroupé dans un même coin. "Si ça avait été moi, j'aurais pris mes jambes à mon cou!"
-Es-tu sur que ça soit une acromentule. Je veux dire, la victime à du être pétrifiée. N'y a t-il pas d'autres monstres. Et je ne vois pas une grosse araignée se trimballer dans les canalisations. Elle lui prit son livre, et chercha dans le sommaire: "Monstre Pétrificateur" Elle chercha la page, et trouva celle qu'elle cherchait "Basilic". Elle lui mit la page sous le nez et attendit patiemment sa réponse.
-En plus de ça, c'est un reptile. "Monstre de Serpentard" l'animal de notre maison est le serpent, si tu ne vois pas, fait le lien avec le basilic.
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 17:44

[...]
Mince. Ou plutôt mer**. Il devenait plutôt vulgaire ces temps-ci. Surement à force de passer un peu de temps avec son altesse royale. Enfin bref. Mer**. Un basilic. Sa grand-mère est morte comme ça. Il l'a mangé.
-Ce n'est pas sur... Peut-être qu'en venant il l'a tout simplement mangé sans qu'elle le voit.... Et... Je...

Super, je bégayais ! Un basilic. Bon Diable de mer**. Il aurait quand même pu trouver mieux. Mais alors peut-être que la chambre des secrets ne se trouvais pas là où il le pensait. Maintenant ils retombaient à zéro. Comme s'ils n'avaient pas avancés. Où pourrait-elle se trouver ? Il regarda par la fenêtre, elle donnait une vue sur l'ouest. On voyait la forêt interdite. Peut-être se trouvait-elle au centre de l'ancienne. Mais attendez...
-Les aurors ont dit que c'était Aragog le monstre. Et puis dis-moi où trouves-tu du venin ? Souvent les basilics avant de passer à l'attaque laisse tomber quelque goute de venin par terre. Je le sais, ma grand-mère est morte comme ça en Afrique.

Pas que ça le gênait, au contraire.
-Le mieux serait de suivre la piste des acromentules. C'est la seule qu'on a.

Quoique... Et voilà que sa conscience elle-même se mettait contre lui. Et puis l'héritier devait certainement parlait fourchelang. Mais oui ! Comment avait-il pu être aussi bête ? Sur le programme du cour, elle allait parler des basilics ! Comme des acromentules ! Elle devait certainement connaitre beaucoup de choses sur ces effroyables monstres. Rily Dacker.
-Je pense savoir. Rily Dacker aurait trouvé la chambre des secrets dans la forêt interdite. Les monstres qu'on a vu près du nid d'acromentule, c'étaient les gardiens ! Personne ne devait tomber dessus par hasard. Ça tient la route ! Ne me demande pas pourquoi elle fait ce cour alors, c'est pour être hors soupçon ! Elle devait être surveillé par les aurors mais, eux ne savaient pas ce que nous nous savons ! Tout concorde !
On ne pouvait pas laisser passer cette chance. Et puis, même si il avait faux, qu'est-ce qui empêcherait de vérifier ?
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 18:15

Amelia haussa les sourcils.
-Je n'en suis pas sur! Et puis après tout, les basilics d'Afrique laisse du venin, mais peut pas celui là. Amelia se laissa tomber sur une chaise. Et puis, il y'a plusieurs espèces dans le monde. Maximilien était très têtu à vrai dire. Elle croisa les bras et le regarda. Elle ne lâcherai pas prise. Il fallait qu'ils soient sur du monstre à qui ils avaient à faire! Autant se baigner dans une marée de sanget de se jeter dans la gueule du loup! C'était du suicide.
-Crois tu vraiment que l'on va aller voir la suspecte n°1 et de l'harceler...Ou même allait dans la forêt interdite tout de suite, ça serait vivement mourir. Elle aurait voulu rajouter "dans d'atroces souffrances" mais elle se retint. Que feront-ils? Elle n'en avait aucune idée. Mais s'il ne se mettaient pas d'accord, ils n’avanceraient à rien! Elle le regarda droit dans le syeux et attendit sa réponse



Edit Céleste : Bonjour Amélia ! Je tiens à te signaler que ton RP est trop court ! En effet tu te trouves en zone RPG et il est donc obligatoire que tes RP fassent plus de 600 caractères. Le tien n'en fait que 547, les paroles n'étant pas prises en compte. Je t'invite donc à aller lire le règlement du forum. Merci de ta compréhension. Cordialement.


Dernière édition par Céleste Otaway le Mer 28 Déc 2011, 18:37, édité 2 fois (Raison : RP trop court)
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 18:39

[...]
-Prévenir les professeurs, voilà ce qu'on va faire. Tant pis si on ne participe pas à l'expédition mais, on arrivera à rien si on ne les prévient pas. Et puis je ne pense pas qu'aller voir le suspect numéro un nous serais favorable non plus. Tout ce que je veux moi, c'est pouvoir voir de mes propres yeux la chambre des secrets. Éliminer le monstre n'est qu'optionnel.

Et avec un peu de chance ils réfléchiront à haute voix. Et le monstre ? Une acromentule ou un basilic ?
-Je crois savoir comment faire si tu ne veux absolument pas avertir les professeurs. On abandonne. Sauf que moi, je n'abandonnerais pas. Et puis comment être sur ? Ce n'est pas comme si quelqu'un le savait à par l'héritier.
... Harry Potter ! Il a battu le monstre de salazar Serpentard ! Et l'héritier pour plus de résultat et plus de contrôle a dû prendre le même ! Il sortit une feuille arrachée de sa poche, elle venait des archives, 20 ans après la mort du monstre.
Enquête sur chambre des secrets. Enquêteur : Harry Potter. Utile. Le monstre était un basilic, il est mort par l'épée de Gryffondor, tué par moi-même... Elle avait raison ! Le monstre était un basilic. Il regarda encore d'un peu plus près et vis : Le monstre était caché à l'intérieur de la statue de Serpentard. Seul un forchelang peut l'ouvrir et commander le monstre....

-Tu as raison. J'ai enlevé cette page des archives. Lorsqu'il va parler de l'emplacement, c'est sur l'autre page, qui elle est détruite. Je pensais l'examiner une autre fois.

Ce qui était vrai. Bon sang, un basilic rien que ça. Les fondateur n'avaient pas des petits chiots ou des hiboux eux pour animal de compagnie.
-Je veux bien te concéder ça mais à mon avis le monstre se cache dans la chambre, qui elle-même est caché et protéger par des acromentules ! Une bonne protection. Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?
Ils ne pouvaient pas se permettre d'abandonner en si bon chemin ! Et puis même si il le fallait, il suivrait les professeurs vers la chambre des secrets.


Dernière édition par Maximilien Nerolase le Mer 28 Déc 2011, 18:46, édité 1 fois (Raison : Rp trop court)
Invité
Anonymous
Invité

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Invité, le  Mer 28 Déc 2011, 18:59

Alors elle avait raison, Amelia avait raison. C'était bien un basilic. Harry Potter? Dommage qu'il soit hors contact, comme dirais son père. Elle réfléchis un instant, elle voulait continuer cette aventure. Depuis le temps qu'elle en rêvait. La chambre des Secrets, elle s'en souviendrai toute sa vie si elle s'en souvenait. Mais pour y pénétrer il fallait qu'ils parlent fourchelang.
-Dis moi, tu n'es pas fourchelang? N'est-ce pas? Amelia ne connaissait personne qui parlait couramment la langue des serpents. Il fallait qu'ils trouvent un moyen d'y pénétrer.
-Nous allons allez dans la forêt interdite. Prenons le risque, c'est toujours mieux que restait là à se lancer des pommes, son regard perça celui de Maximilien. Qu'en penses-tu? Elle sortit sa baguette et rangea la pièce, et tous les aliments un à un. En passant, elle lui lança les deux pommes qu'il lui avait jeté dessus.
Contenu sponsorisé

Les Cuisines de Poudlard - Page 6 Empty
Re: Les Cuisines de Poudlard
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 21

 Les Cuisines de Poudlard

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.