AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 24
Couloir du 7ème étage
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant
Isa Belzile
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Couloir du 7ème étage

Message par : Isa Belzile, Lun 3 Aoû 2009 - 5:11


[autorisé par Nymphadora Lupin]

Suite du RP que voici.

Serrant inconsciemment sa baguette entre ses jointures délicates, Isa se dirigea d'abord vers le portrait de la Grosse Dame, fidèle bergère des petits lionceaux peuplant le château. Celle-ci veillait comme à son habitude à surveiller l'entrée de la salle commune des Gryffondors. Elle dormait dans son cadre, la tête légèrement penchée par en avant, un filet de bave dégoulinant dans son décolleté rose. Isa prit soin de marcher plus fort, histoire de la réveiller de manière infortune... (C'est que la Grosse Dame avait tendance à grimper dans les rideaux plus souvent qu'à son tour). Sa ruse fonctionna plutôt bien. La Grosse Dame sursauta et balaya le couloir d'un air affolé.

- Qui vient là ?
- Oh ! Excusez-moi, je ne voulais pas vous réveiller, très chère...
- Eh bien, c'est trop tard, maugréa la Grosse Dame. Bonsoir, Isa.

La directrice lui retourna la politesse et fit apparaître dans son dos une petite boîte de truffes aromatisées au whisky pur-feu, qu'elle n'aurait pas mangé de toute manière. Autant les offrir plutôt que les laisser moisir au fond d'un tiroir...

- Tenez, pour me faire pardonner, dit gentiment Isa.

La Dame retrouva tout à coup un air plus heureux, tel qu'Isa s'y attendait. Elle n'était pas grosse pour rien. Tout le monde savait qu'elle avait un penchant trop prononcé pour les chocolats.

- Owwww ! Vous n'auriez pas dû, vraiment !

*Foutaises !* pensa Isa en lui souriant d'un air angélique.

- Mmmm... elles m'ont l'air délicieuses...
- Je vous assure qu'elles le sont ! Euh... pardonnez-moi, avec tout cela, je vous empêche de dormir...
- Ha ! Ce n'est rien. Une autre journée qui commence bientôt... et puis, qui veillerait sur vos protégés, si je dormais ? gazouilla la Grosse Dame, aux anges.
- En effet, approuva Isa d'un air grave.

*Et j'ai une poignée dans le dos.*

- Dans ce cas, reprit-elle, pourriez-vous me rendre un service ? Prévenez-moi si un Gryffondor devait sortir de la salle commune avant l'aube, ou si quelqu'un devait passer par ici.. Je rester au 7eme étage... Vous me trouverez sans doute aux environs de la tapisserie de Barnabas le Follet...
- Oh ! Devrais-je m'inquiéter ?
- Non, du tout... C'est ma première ronde de surveillance, je m'efforce de bien faire mon travail, confia-t-elle.
- Je vois ! Dans ce cas, vous pouvez compter sur moi, assura la Dame avec un clin d'oeil complice.
- Merci.

Isa tourna les talons, mine de rien. C'est fou ce qu'une boîte de chocolats pouvait lui faciliter la tâche ! Les Gryffondors étaient désormais en sécurité et elle serait prévenue à coup sûr si les visiteurs venaient qu'à repasser dans les environs. Isa alluma sa baguette d'un Lumos et arpenta le couloir. Elle pressa le pas après avoir tourné le coin, soudainnement impatiente d'atteindre la fameuse tapisserie. Bien que peu convaincue de l'utilité de sa démarche, tout son être espérait croiser l'ombre des deux silhouettes, ou le froid glacial, caractéristique de l'abominable chose qui les accompagnait... Sa nervosité augmenta d'un cran lorsqu'elle perçut enfin les faibles rayons de de lune, visible depuis la fenêtre du couloir fatidique. La directrice poussa un soupir et éteignit sa baguette, aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Isa Belzile
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Isa Belzile, Mer 5 Aoû 2009 - 5:09


Après maintes allées et venues, tellement que les pieds de la directrice commencaient à être engourdis, l'aube finit par l'emporter sur la nuit... Isa était sur le point de terminer sa ronde de surveillance et de rentrer dans son appartement, penaude. Mais ce quart d'heure supplémentaire, ponctué de baîllements plus effarants les uns les autres, finit par porter ses fruits. Car en effet, quelqu'un venait, à l'autre bout du couloir. Elle se dirigea automatiquement vers les bruits de pas, jusqu'à être assez près pour constater qu'il y avait deux personnes, mais pas cette sensation de froid... Ses yeux focussèrent sur la silhouette la plus avancée, dont les contours subtils indiquaient une baguette levée. Isa adopta la même posture et ralluma sa baguette... Elle stoppa net en découvrant une de ses propres élèves. Celle-ci lui déboula une tirade pour le moins absurde :

- Bonsoir que faites vous ici ? Si je puis me permettre de vous poser cette question ? Je vous le demande car nous allons sécurisé l'endroit, je vous demanderais de rentrer dans vos appartements le temps que nous mettions les sécurités en place. Non pas que je n'ai aucune confiance en vous, mais pour plus de sûreté il serait bon que vous partiez un instant."

Tellement déroutant que la directrice en resta bouche-bée l'espace d'une seconde. Elle avait déjà vu ce visage, dans les archives de la maison Gryffondor. Elle avait appris son nom. Mais la question était : Pour qui se prenait-elle ? C'était trop... aberrant, saugrenu, illogique, incohérent... impossible ! INADMISSIBLE ! La directrice parvint à retenir un rire qui n'avait rien d'amusant, mais elle était certaine que ses yeux devaient être devenus d'un bleu aussi froid que l'Alaska au beau milieu du mois de Janvier.

- Qu'est que je fais ici ?.... Ce serait plutôt à moi de vous poser la question, vous ne trouvez pas ? Enfin, selon la logique de la situation, parce que je suis votre directrice et vous mon élève. Par conséquent, vous êtes sous MA responsabilité et vous devrez vous plier aux règlements de cette école, comme tout le monde ! ... Comme vous le savez depuis le temps où vous étudiez ici, il vous est interdit de vous promener dans les couloirs la nuit. Et je ne vois pas sous quel prétexte vous pourriez échapper à cette consigne, mademoiselle Morgane Mac Millan.

À bout de souffle, elle marqua une pause pour inspirer un grand coup.

- Je vous donne 15 secondes pour déguerpir d'ici et rentrer dans votre salle commune, assena-t-elle sur un ton sans appel.

Elle attendit que Morgane obéisse avant de la suivre de loin pour s'assurer qu'elle réintégrait vraiment l'antre de Gryffondor. Une fois la fille disparue derrière la grosse Dame, Isa fit demi-tour et regagna son appartement, épuisée par sa nuit blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lileas White, Mer 30 Déc 2009 - 22:22


Quelques années plus tôt, il était là, devant cette même grande fenêtre de style gothique du septième étage de Poudlard, à contempler le paysage enneigé, figé par le gel, illuminé par la seule lumière de la lune. Il pensait ne jamais revivre cette scène d'une grande beauté. Pas ici, pas si tôt. Mais pourtant ...

L'épreuve de l'examen A.S.P.I.C, l'achat de sa maison dans l'Allée des Embrumes, l'Ordre, Clélia ... Tout était passé si vite ... Il avait désormais l'honneur de faire partie du personnel de la grande école de magie du Royaume-Uni. En effet, il avait été, quelques semaines plus tôt, nommé professeur de Botanique, puis Directeur de la maison Poufsouffle.

La nuit était tombée bien des heures auparavant, et le château était assez calme. Dehors, n'était présent qu'un léger vent. On l'entendait régulièrement siffler, le long des murs. Tout le paysage, des pieds de la grande école jusqu'à l'horizon, était blanchi par la neige. Là bas, tout semblait immobile. L'intérieur n'était animé que par quelques bruits de pas des membres personnel faisant leur ronde, et par le crépitement du feu sur les torches accrochées au mur et dans les cheminées. Le couloir du septième étage, si l'on exceptait le jeune directeur, était vide de tout être humain. Très peu illuminé, il n'était pas l'endroit le plus accueillant pour une promenade nocturne. Ce fut exactement l'argument qui poussa Mateo à s'y rendre.

Comme à son habitude, le jeune Aëndal arborait une tenue sombre. Il portait de longues bottes montantes noires, un pantalon et un haut serré de la même couleur, une longue écharpe grise, une longue cape noire, et une paire de gants noirs. Ses longs cheveux ondulés rouge bordeaux lui cachaient une bonne moitié du visage. Ce soir là, comme il le faisait à de rares occasions pour son plaisir personnel, il avait revêtu de nombreux bijoux : Un collier en argent, offert par Jenni, un bracelet noir discret au poignet gauche, et ses deux bagues griffes, à l'annulaire et au majeur droit.

Voilà des heures qu'il était debout devant cette fenêtre, les jambes croisées, ses deux mains l'une dans l'autre posées sur sa cuisse gauche, à admirer le paysage. Et ce n'était pas la première nuit en tant que professeur et directeur qu'il passait à contempler les alentours de Poudlard. Ce n'était pas la dernière non plus. Depuis qu'il était enfant, il avait toujours recherché ce genre de moments, et jamais cela ne changerait. Il aimait la solitude et la contemplation. Pendant ces moments, il pensait. Ici, beaucoup à ses nouveaux postes, à ses cours. Beaucoup à Clélia, une amie très proche, qu'il avait rencontrée le jour de son entrée dans l'Ordre. Beaucoup à sa sœur, Jenni, qui lui manquait énormément. Pendant ces moments, il pouvait arrêter d'être occupé à faire quoi ce que fusse, et enfin penser à sa condition, à lui-même.

Ce soir là, c'était évidemment ce qu'il faisait. Il pensait néanmoins, comme les autres fois, ne pas être dérangé, et rentrer dans son bureau une poignée d'heures avant l'aube. Il ne se serait pas douté que quelqu'un s'aventurerait aussi dans le couloir du septième étage.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Sara Shake, Mer 30 Déc 2009 - 22:43


++ La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà. Le ciel s'était teinté d'une belle couleur bleu foncé, et les étoiles scintillaient tels des diamants éclairés par le soleil. Quelques tâches blanches, dignes d'un coup de pinceau raté, parsemaient l'immensité, se baladant au gré du vent qui soufflait doucement.

++ Accoudée à la fenêtre de sa chambre, Sara observait le paysage hivernal qui s'offrait devant elle : les arbres nus, le sol couvert de neige, le Lac gelé... La jeune femme poussa un petit soupir et se tourna vers Chris qui dormait comme un bébé. Elle sourit en voyant son visage paisible et se leva, se dirigea vers lui et se rassit sur le bord du lit, prenant soin de ne pas réveiller le jeune homme. Sa respiration était calme, ses paupières ne bougeaient pas d'un poil ; soit il dormait profondément, soit il faisait semblant.

++ S'arrachant un autre sourire, Sara se pencha sur Chris et lui donna un baiser sur le front, et dégagea son front de ses mèches. La jeune femme resta encore un instant à le contempler, puis elle se leva et s'habilla. Un vieux jean délavé un peu trop grand pour elle et un sweet shirt noir avec capuchon. Une tenue parfaite pour se balader dans les couloirs.

++ Elle sortit de la chambre sans faire de bruit et veillant à ne pas réveiller les animaux. Seul le furet, baptisé Oregon, leva la tête de sa fourrure. Mais l'animal se désintéressa bien vite de sa maîtresse. Cette dernière sortit de l'appartement et se mit à marcher, flâner, sans bruit, dans les couloirs de l'école.

++ Cela faisait du bien de s'échapper. Il y avait longtemps que la jeune femme ne s'était promené la nuit dans le château. La dernière fois, c'était lors d'une de ses rondes, alors qu'elle était encore Auror et que les protections du château devaient être renforcée. Un sourire se forma sur son visage, en repensant à ce temps. C'était il y a bien longtemps.

++ Soudain, Sara s'arrêta et observa autour d'elle. Ses pas l'avaient menée jusqu'au septième étage, sans qu'elle s'en rendre compte. Elle n'avait presque jamais mis les pieds ici. C'était l'occasion d'explorer !

++ Mais avant qu'elle n'ait pu faire un pas de plus, elle stoppa une nouvelle fois et scruta les ténèbres. Tenant sa main sur sa baguette magique, Sara s'approcha d'une fenêtre, à pas de loup. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit qu'il y avait quelqu'un d'assis juste devant elle ! Et... à la faible clarté de la lune, la Serdaigle distingua des traits assez familiers.

- Mateo ? murmura-t-elle en retirant sa main de sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Layla Windmirror
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Layla Windmirror, Jeu 31 Déc 2009 - 0:19


REB MALFOY!!!! ASSEZ C'EST ASSEZ!!

Reb sursauta de son lit et tomba par terre, elle ouvrit les yeux et vit son père la regarder avec un air furieux. Qu'avait-elle encore fait? Personnellement, elle ne savait pas trop, elle ne l'avait pas énervé depuis son retour, ils avaient vécu en harmonie. C'était quoi son problème à ce vieux bouffon qui se trouvait être son père?

Euh... De quoi vous parlez père?

Reb le regarda d'un air inquisiteur. Elle regarda plus précisément, et vit qu'il pointait sa baguette vers elle. Là, elle commençait à être terrifier, la dernière fois qu'il avait fait ça, elle avait dû fuir jusqu'aux USA dans un sale état.

Tu vas retourner à Poudlard tout de suite! Tu as assez glandé comme ça! Je ne veux plus te voir dans cette maison jusqu'à ce que tu aies tes ASPICS! Ai-je été assez clair?

*Gloups* Oui, clair comme de l'eau de roche père.

Il la laissa tranquille et transplana quelque part, surement dans son bureau, son endroit favori. Elle respira enfin, son coeur battait très vite elle pouvait même l'entendre. Elle entendit un CRACK, croyant que c'était encore son père, elle prit sa baguette, puis elle vit que ce n'était que Enya, l'elf de maison, elle tenait un English Breakfast dans les mains. Reb laissa tomber sa baguette sur le sol et mangea son petit déjeuner en remerciant Enya. Elle décida de suivre les ordres de son père et commença à ranger ses affaires, des larmes coulèrent lentement le long de sa joue. C'était une opportunité de repartir à Poudlard, pourquoi le voulait-elle pas? Elle s'assit sur son lit pendant quelques minutes, regardant dans le vide et ne pensant à rien comme à tout. Un CRACK retentit à nouveau, Enya était revenue pour prendre l'assiette, quand elle vit que la valise n'avait pas encore été faite, elle claqua des doigts et BAM [ça fait des chocapiques] la valise était faite. Faut dire que c'est utile les elfs de maison parfois. Elle la remercia et lui dit de s'en aller.
C'est bon, elle n'avait plus aucune raison de rester. La porte était grande ouverte, rien ne la retenait, à part le fait qu'elle allait devoir travailler dans 24h. Elle respira un grand coup et sortit de la maison, sortit sa baguette et l'agita en pleine air. Deux minutes plus tard, le magic-o-bus arriva et elle monta à l'intérieur.

Bonjour, j'aimerai aller à Poudlard.

Ils regardèrent Reb d'un oeil étrange puis commencèrent à rire.

Chérie, ce bus ne reste que à Londre, allez sort!

Reb sortit donc du bus se sentant humilier. Elle décida que la façon la plus rapide serait d'appeler son elf, qui appellerait son père qui la transplanerait devant la grille de Poudlard. C'est ce qu'elle fit sans attendre.

Enya!! Va chercher mon père tout de suite!

Deux minutes plus tard son père arriva, il avait l'air furieux comme d'habitude... Mais bon, il voulait qu'elle y aille et elle savait pas comment y aller. Tout le monde y gagne, ou pas. Elle lui expliqua la situation et il la transplana devant la grille. Il avait fait en sorte qu'une charrette allait l'attendre devant l'école, il voulait être sur qu'elle arrivait à destination sans problème, et surtout qu'elle y parvienne simplement. Elle fit ses "au revoir" avec son père, ce qui signifie au revoir bonne chance et ne revient pas avant d'avoir passé tes ASPICS! Sympa le papa. Elle entra dans la charrette et s'approchait de plus en plus du châteaux. Elle commençait à être heureuse, cela faisait un bien fou. Soudainement, la charrette s'arrêta, ce qui fit que Reb fit un petit vol planer contre la paroi d'en face. Aïe. Elle descendit de la charrette juste devant la porte d'entrée qui était ouverte (nan vraiment?). Avec un accueil si chaleureux, ou pas, elle entra dans ce grand et majestueux châteaux, connu plus souvent sous le nom de Poudlard. Elle regarda autour d'elle et vit la grande salle, personne n'y était. Pourquoi? Pour la simple et bonne raison qu'il était 23h. Elle n'était pas fatiguée vu qu'elle avait dormi jusqu'à 19h du soir. Elle décida d'aller faire une petite promenade dans les couloirs, mais décida de commencer par le 7ième étage, ne voulant pas faire du classique.
Quand elle arriva à ce dénommé 7ième étage. Elle sortit sa baguette et murmura Lumos, au cas où des professeurs seraient dans les parages. Elle avança quelque pas, puis entendit quelqu'un parler, elle le déchiffra en un simple mot.


Mateo ?

Ouf, ça devait être que des simples élèves, elle se dirigea donc vers cette direction vue qu'elle n'y était qu'à cinq mètres. En s'approchant, elle remarqua que ces traits de visages étaient en aucun cas ceux d'un élève. Mince, des professeurs.

Mince... Je suis désolée de vous interrompre. Continuez comme si vous m'aviez pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lileas White, Jeu 31 Déc 2009 - 1:26


Mateo, qui était resté plusieurs heures debout dans la même position, commença à ressentir une douleur au niveau de sa hanche droite. Il était assez fragile physiquement, et ce genre de sensation était assez courante pour lui. Il entreprit alors de s'assoir par terre, contre le mur, en face de la fenêtre. Lorsque ce fut fait, il plia ses jambes, rapprocha ses genoux de son torse, et passa ses bras autour de ceux-ci.

Le jeune directeur était fatigué, et savait qu'il allait une fois de plus passer beaucoup de temps le lendemain matin à tenter
de cacher, d'effacer ses cernes. Enfin, tout ceci n'importait que très peu. Après tout, il ne se sentait pas si mal, seul, la nuit; cela valait bien le coup.

Mateo posa son front sur ses genoux, laissant ses longs cheveux se déposer sur ses fines jambes. Il attendit. Tout à coup, un bruit vint se mêler au crépitement du feu des rares torches de l'étage. Il s'agissait de bruits de pas. Ne voulant pas révéler sa présence, le jeune homme leva la tête, sortit sa baguette d'un geste vif, et en quelques gestes, éteignit la majorité des sources de lumières. Les rayons de lune qui passaient par la fenêtre éclairaient quelque peu le jeune homme, mais il fallait s'approcher pour réellement se rendre compte qu'il était assis là. Il attendit à nouveau. La personne semblait s'approcher. Ce fut lorsqu'elle arriva à quelques mètres de lui que Mateo reconnut Sara Shake. Celle-ci ne le remarqua pas de suite, et sembla surprise, par la suite, de le voir.

- Mateo ?

Un léger sourire, on ne peut plus discret, se dessina sur les lèvres du jeune directeur. Il passa sa main droite dans ses cheveux, et garda une anglaise entre ses deux bagues griffe. Il lui adressa un petit signe de la tête, et lui répondit, de son habituelle douce voix grave.


- Bonsoir, mademoiselle Shake.


Il hésita une fraction de seconde, puis se leva, difficilement. Il rajusta sa longue cape au niveau de ses épaules, tourna à nouveau la tête vers la nouvelle arrivante, et continua.


- C'est un plaisir de vous voir ici. Je vous avoue que je ne pensais croiser personne, mais vous ...


Un nouveau bruit retentit, venant de l'escalier. Le jeune directeur, qui avait alors rangé sa baguette, la ressortit très rapidement, et la pointa en direction du potentiel nouvel arrivant. Le jeune Aëndal était alors de profil, la tête tournée à quarante-cinq degrés. Pendant l'espace de quelques secondes, il oublia presque Sara, à côté de lui.
Alors qu'il s'apprêtait à s'adresser au second nouvel arrivant, celui-ci fut assez près pour que Mateo l'identifie. Une Serpentard, de sixième ou septième année. Celle-ci s'exprima, visiblement confuse.

- Mince... Je suis désolée de vous interrompre. Continuez comme si vous m'aviez pas vu.


Mateo se mit à sourire. Il abaissa sa baguette, et s'adressa à elle, d'une voix bien différente que celle utilisée lorsqu'il avait salué Sara. Elle paraissait un peu plus autoritaire.

- Sans votre dernière phrase, mademoiselle, ma bonté vous aurait bien accordé de vous retirer. Néanmoins, à moins que ce soit mon côté "susceptible" qui me joue des tours, j'ai bien l'impression que vous vous moquez de nous en nous disant de continuer comme si nous ne vous avions pas vue.


Il tourna alors la tête vers Sara, et lui adressa un sourire amusé. Pointant sa baguette vers la Serpentard pour lui montrer qu'il s'adressait à elle, il ajouta :

- Approchez, mademoiselle, je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Sara Shake, Jeu 31 Déc 2009 - 13:41


- Mateo ? murmura Sara en abaissant sa garde.

++ Pourquoi elle murmurait au fait ?

++ La jeune femme sourit en voyant plus nettement les traits du visage du Poufsouffle lorsqu'il dégagea ses cheveux flamboyants. C'était bien Mateo Aëndal.
Sara l'avait rencontré quelques semaines auparavant aux Trois Balais et depuis ce temps, il avait fait un bout de chemin. Il avait pris sa place en tant que professeur de botanique et avait gravi les échelons jusqu'au poste de directeur de sa maison.

- Bonsoir, mademoiselle Shake.

- Bonsoir, monsieur le Directeur.

++ Que faisait-il ici ? Une ronde peut-être ? Quoique la salle commune des Poufsouffle ne se trouvait pas tout près... Enfin bon. Heureusement que Sara n'était plus élève ; Mateo aurait pu lui coller une punition pour s'être baladée dans les couloirs après le couvre-feu.

++ Mateo se leva et replaça sa longue cape sombre bien autour de lui.


- C'est un plaisir de vous voir ici. Je vous avoue que je ne pensais croiser personne, mais vous...

++ S'il n'avait pas terminé sa phrase, un bruit venait de le couper dans son élan. Il venait de l'escalier. Réagissant sur le qui-vive, Sara sortit sa baguette magique et remarqua que le directeur en avait fait autant. Elle sourit et reprit son attention vers une ombre qui avançait.

++ Il s'agissait en réalité d'une jeune femme, une Serpentard, qui devait être à la fin de ses études. Que faisait-elle si loin de sa salle commune ? Sara jeta un œil vers le directeur ; la sanction allait-elle être appliquée ?

- Mince... Je suis désolée de vous interrompre. Continuez comme si vous m'aviez pas vu.

++ Elle ne s'était peut-être pas attendue à croiser quelqu'un si tard. Raté. Un directeur doublé d'un professeur dans le lot.


- Sans votre dernière phrase, mademoiselle, ma bonté vous aurait bien accordé de vous retirer. Néanmoins, à moins que ce soit mon côté "susceptible" qui me joue des tours, j'ai bien l'impression que vous vous moquez de nous en nous disant de continuer comme si nous ne vous avions pas vue.

++
La voix de Mateo, habituellement douce se transforma : elle avait un ton autoritaire. C'était du changement !


- Approchez, mademoiselle, je vous prie.

++ Il avait sa baguette magique pointée sur elle.

++
Sara rangea la sienne, se disant qu'elle n'en avait pas besoin. Elle s'approcha néanmoins de la jeune femme, d'un air qui se voulait gentil.

- Que fais-tu ici ? Ne devrais-tu pas plutôt être dans ton dortoir ?

++ Après avoir dit ces paroles, Sara se tourna vers Mateo. Elle lui avait brûlé l'autorité. C'est qu'elle avait gardé son autorité de professeur. Elle haussa les épaules et se tourna à nouveau vers la Serpentard. C'était étrange. Sara était sûre de ne l'avoir jamais vue dans les couloirs de l'école, et pourtant, elle y était depuis quatre ans déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Layla Windmirror
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Layla Windmirror, Dim 3 Jan 2010 - 16:51


Après sa phrase magique, ou pas, les deux adultes se retournèrent contre elle. Apparemment, la femme aurait aussi voulu parler mais l'homme aux cheveux rouge était plus rapide.


- Sans votre dernière phrase,
mademoiselle, ma bonté vous aurait bien accordé de vous retirer.
Néanmoins, à moins que ce soit mon côté "susceptible" qui me joue des
tours, j'ai bien l'impression que vous vous moquez de nous en nous
disant de continuer comme si nous ne vous avions pas vue.


Reb le regarda, elle ria intérieurement, car c'était vraiment une marque déposée de reb de dire un peu trop, ce qui habituellement, fini par revenir contre elle. Cet homme aux cheveux rouges avait un ton assez autoritair, ce qui ne plut pas trop à notre jeune serpentarde. Reb voulu battre en retrait comme on dit, mais cet homme ne lui permit pas.

Approchez, mademoiselle, je vous prie.

Reb n'était pas trop d'accord avec l'idée de s'approcher et de peut-être se faire reconnaitre, en même temps, elle ne les reconnaissait point. La blonde ressemblait vaguement à une ancienne prof à elle, en fait, elle ne la connaissait que par réputation et de bouche-à-oreille, vu qu'elle n'était jamais aller à son cours de biologie. Elle ressemblait à la fille qui avait accompagné Chris Bennet aux Merlin D'or... Aaaahh... Pendant quelques instants Reb se trouva assez bête, bien sur que c'était elle, Sara Shake ou un truc du genre, elle avait gagné deux Merlins. Et Chris avait clamé haut et fort qu'il l'aimait. Reb décida qu'il fallait mieux s'approcher, mais elle le fit assez lentement vu qu'elle n'était pas sur de qui était l'homme avec les cheveux rouges. Puis, Sara la regarda et commença à son tour à lui parler. Fallait dire que c'était son jour à Reb...

Que fais-tu ici ? Ne devrais-tu pas plutôt être dans ton dortoir ?

Reb la trouvait assez gentille Sara, avec une seule phrase, elle comprit pourquoi Chris était avec elle. Elle s'avança pour être vu des deux bien clairement. Elle regarda la baguette de l'homme et sourrit.

Vous savez monsieur, c'est pas très poli de pointer une baguette envers un élève. Même si l'élève en question est d'une autre maison. Et pour vous éclaissir Madame Shake, je m'appelle Reb Malfoy et je suis de Serpentard. J'avais quitté l'école pendant une année, et je viens de revenir à l'instant pour finir mes Aspics. Vous le savez peut-être ou pas, mon père a apparemment envoyé une lettre au Dirlo pour dire qu'il me forcait de revenir.

Reb reprit sa respiration et continua à parler.

Et j'arrivais pas à dormir alors je me suis dit que j'allais faire un tour dans mes coins préférés de l'école. J'ai pas fais attention à l'heure faut dire. Et vous? Vous faites vos rondes? Ce serait un peu imossible vu que vous n'étes plus professeur Madame shake, mais votre mari? Chris Bennet.

Si Reb pouvait bien voir la couleur de la peau de Sara, elle serait surement toute rouge d'embaras. C'était pas trop grave. Elle attendait une réponse de leurs pars maintenant. Reb regarda tous les deux et sourrit à nouveau.


+L
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lileas White, Mer 6 Jan 2010 - 14:18


Mateo, qui regardait par la fenêtre, au dessus de l'épaule de Sara, attendit la réaction de la Serpentard. Mais ce fut l'ex-professeur de Botanique qui prit la parole la première. Son air, contrairement à celui-ci du jeune directeur, était plus amical.

- Que fais-tu ici ? Ne devrais-tu pas plutôt être dans ton dortoir ?

Mateo passa lentement une main dans ses cheveux, puis haussa les sourcils. Après tout, cette élève avait peut être une excuse valable d'être dans les couloirs pendant la nuit. Tout de même sceptique, le jeune homme se retourna vers la Serpentard, attendant une réponse. Celle-ci s'avança enfin, puis s'exprima, d'une façon digne d'un membre de la maison de Salazar.

- Vous savez monsieur, c'est pas très poli de pointer une baguette envers un élève. Même si l'élève en question est d'une autre maison.

Mateo, surpris par les propos de l'élève, ouvrit grand les yeux, et se mordit la lèvre inférieure. Enfin, dans un soucis de diplomatie, dirons-nous, il rangea sa baguette dans sa poche droite, et la laissa répondre à Sara.

- Et pour vous éclaissir Madame Shake, je m'appelle Reb Malfoy et je suis de Serpentard. J'avais quitté l'école pendant une année, et je viens de revenir à l'instant pour finir mes Aspics. Vous le savez peut-être ou pas, mon père a apparemment envoyé une lettre au Dirlo pour dire qu'il me forcait de revenir.

Reb? Était-ce donc Reb Malfoy, l'amie de Clélia? Pendant un instant, Mateo resta sur place, sans rien dire, ni même bouger. Puis, pendant que la Serpentard continuait ses explications, Mateo esquissa lentement un sourire discret. C'était là une vraie surprise.

- Et j'arrivais pas à dormir alors je me suis dit que j'allais faire un tour dans mes coins préférés de l'école. J'ai pas fais attention à l'heure faut dire.
Et vous? Vous faites vos rondes? Ce serait un peu imossible vu que vous n'étes plus professeur Madame shake, mais votre mari? Chris Bennet.

Mateo s'avança de quelques pas vers la jeune femme pour mieux discerner les traits de son visage, et lui répondit. Son ton autoritaire semblait avoir disparu, laissant place à une voix plus amicale.

- Comme quoi, le monde peut parfois être ... Petit.

Le jeune directeur fit un léger signe de la tête en signe de salut, pour ensuite offrir à la Serpentard un nouveau sourire.

- J'ai passé beaucoup de temps avec Clélia, entre le moment de notre rencontre et celui de ma nomination ici; je pensais vous recroiser plus tôt. Enfin, quoi qu'il en soit, c'est bonne bonne surprise.


Puis, le jeune homme lui tourna le dos, et se dirigea vers le côté opposé à celui des escaliers, de sa démarche lente et discrète. Il s'adressa ensuite aux deux femmes, continuant de marcher.

- A moins que vous ne souhaitiez me laisser, je vous propose d'aller nous assoir; il y a quelques bancs, par ici, et personne ne risquerait nous embêter. De plus, mademoiselle Malfoy, si je vous autorise exceptionnellement à être dans les couloirs à une heure aussi tardive, il vaudrait mieux que personne d'autre ne le sache.


[HRP] Désolé, je n'ai pas beaucoup de temps, donc je RP' assez rapidement .. Reb, pour la précision, Mateo n'est pas encore avec Clélia, ce n'est encore qu'une amie proche ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Sara Shake, Ven 8 Jan 2010 - 13:42


Mateo fut apparemment peu surpris par la prise de parole de Sara. Il savait qu'elle avait été professeur et que sa démission était encore récente, il fallait le dire. Ce fut donc sans dire un mot, sans rajouter quoi que ce soit, qu'il se tourna vers la jeune Serpentard. Celle-ci se rapprocha doucement d'une source de lumière provenant d'une torche suspendue au mur ; grâce à cela et au Lumos de sa baguette, les deux adultes purent distinguer son visage.

- Vous savez monsieur, c'est pas très poli de pointer une baguette envers un élève. Même si l'élève en question est d'une autre maison.

Cette jeune personne ne semblait pas avoir froid aux yeux. Même si c'était dans la nature des Serpentard d'être des casse-cous, la jeune élève qui se tenait devant
Sara et Mateo était courageuse, dans le sens où peu d'autres auraient osé parler ainsi à un professeur et directeur.

- Et pour vous éclaissir Madame Shake, je m'appelle Reb Malfoy et je suis de Serpentard.

Sara pouvait à présent mettre un nom sur le visage de la jeune Serpentard.

- J'
avais quitté l'école pendant une année, et je viens de revenir à l'instant pour finir mes Aspics. Vous le savez peut-être ou pas, mon père a apparemment envoyé une lettre au Dirlo pour dire qu'il me forcait de revenir.

Mais au fait... Comment est-ce que Reb pouvait connaître le nom de Sara ? celle-ci n'avait jamais vu cette élève et ne connaissait pas son nom jusqu'à il y a quelques secondes. *Mmmh*, pensa la Serdaigle, *elle vient d'arriver... Alors ?*.

- Et j'arrivais pas à dormir alors je me suis dit que j'allais faire un tour dans mes coins préférés de l'école. J'ai pas fais attention à l'heure faut dire. Et vous? Vous faites vos rondes? Ce serait un peu imossible vu que vous n'étes plus professeur Madame shake, mais votre mari? Chris Bennet, termina Reb avec un sourire.

Pour quelqu'un qui venait d'arriver, elle en savait beaucoup. Comment connaissait-elle la relation qu'entretenaient
Chris et Sara ? Une hypothèse se forma dans la tête de la jeune femme : comme Reb venait de débarquer, elle ne pouvait pas connaître Chris, sauf si elle avait reçu la liste des professeurs, et sauf si elle le connaissait avant son retour. Dans ce cas, la Serpentard avait très bien dialogue avec le petit ami de la Serdaigle et il lui aurait parler de Sara.

- En effet, je ne suis plus professeur et je n'ai rien à dire, dit la jeune femme.

Et c'était vrai qu'elle n'avait plus droit à faire de rondes, à faire des remarques, à donner des punitions et retirer des points aux élèves. Mais...


- Comme je ne suis plus élève, et que je vis ici, en effet, avec Chris Bennet, qui d'abord n'est pas mon mari, j'ai le droit de circuler dans les couloirs, termina-t-elle sur un ton provoquant.

Quelques secondes passèrent, pendant lesquelles le silence régna. Mateo s'avança, comme pour mettre fin à la petite "tension" que
Sara avait créée. La jeune Directeur des Poufsouffle reprit la parole, sur un ton qui se voulait plus amical que le premier, qui était autoritaire.

- Comme quoi, le monde peut parfois être ... Petit. J'ai passé beaucoup de temps avec Clélia, entre le moment de notre rencontre et celui de ma nomination ici; je pensais vous recroiser plus tôt. Enfin, quoi qu'il en soit, c'est bonne bonne surprise.

Clélia ? Reb était une amie de la Directrice des Gryffondor ? Alors, en effet, le monde était petit, parfois. Mateo tourna le dos aux deux jeunes femmes et lança par-dessus son épaule, alors qu'il commençait à s'éloigner :

- A moins que vous ne souhaitiez me laisser, je vous propose d'aller nous assoir; il y a quelques bancs, par ici, et personne ne risquerait nous embêter. De plus, mademoiselle Malfoy, si je vous autorise exceptionnellement à être dans les couloirs à une heure aussi tardive, il vaudrait mieux que personne d'autre ne le sache.

Cette proposition n'était pas de refus. Hochant la tête (alors que le Directeur ne pouvait pas la voir), Sara s'élança à sa suite, ses pas se répercutant mollement sur les murs. La jeune femme se tourna vers Reb et lui fit signe.

- Tu viens ?

Elle arriva à la hauteur de Mateo.


- Parlant de Clélia, ça avance avec elle ? demanda-t-elle en esquissant un sourire.

Durant la Cérémonie des Merlins,
Sara avait remarqué que Clélia et Mateo étaient proches. Ils étaient amis, ça, c'était sûr, mais quelque chose dans le regard du jeune homme disait à la Serdaigle qu'il commençait à développer d'autres sentiments pour la Gryffondor. Et c'était fort bien ! Sara trouvait qu'ils formeraient un beau couple.
Revenir en haut Aller en bas
Layla Windmirror
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Layla Windmirror, Ven 8 Jan 2010 - 23:47


Reb vit Matteo baisser sa garde envers elle après sa phrase un peu méchante. Parfois, il faut simplement être clair comme de l'eau de roche, si on veut quelque chose. Reb voulue rire en voyant la tête de Sara qui essayait de comprendre comment Reb en savait autant. Cela devait surement la faire flipper, vu qu'elle ne l'avait jamais vu, et que Chris n'avait surement jamais parlé d'elle. Pourquoi le ferait-il donc? Lui et elle ne s'étaient pas rapproché de beaucoup, pour la simple et bonne raison que un mois après sa connaissance, elle disparu aux USA. Reb arrêta de réfléchir au pourquoi et au comment, et se re-focalisa sur les deux individus. Sara fut la première à prendre la parole, ce qui ne choqua en aucun cas Reb.

- En effet, je ne suis plus professeur et je n'ai rien à dire, dit la jeune femme.

Reb la regarda, se disant que madame Shake n'allait pas dire plus, vu qu'elle était déjà assez en choque que Reb savait autant, sans vraiment la connaitre personnellement. Malheureusement, elle savait que Shake allait dire quelque chose sur le commentaire de Reb, sur le fait qu'elle n'avait pas vraiment à faire des ronds, vu qu'elle était plus prof.

- Comme je ne suis plus élève, et que
je vis ici, en effet, avec Chris Bennet, qui d'abord n'est pas mon
mari, j'ai le droit de circuler dans les couloirs
, termina-t-elle sur un ton provoquant.

Reb sourit, mais ne dit rien. Elle trouvait que ça avait dû être dur à la pauvre femme de dévoiler quelque petit truc sur un ton provoquant. Reb n'arrivait pas en croire ses oreilles, Madame Shake était sur la défensive, et cela très très fortement. On dirait que le sujet Chris la touchait un peu trop, cela dit, le gout de Reb pour les sentiments étaient devenus très pauvre. Quelques secondes plus tard, l'homme aux cheveux rouges parla.

- Comme quoi, le monde peut parfois être ... Petit.


Reb voyait qu'il avait ENFIN comprit qui elle était. Et oui, Clélia lui avait parlé d'elle. Cela la fit rire, mais en même temps, cela la rendit triste, car depuis les Merlins D'or, elle ne l'avait pas vue. Elle devrait lui envoyer une lettre un de ces quatre.

J'ai passé beaucoup de temps avec Clélia, entre le moment de notre
rencontre et celui de ma nomination ici; je pensais vous recroiser plus
tôt. Enfin, quoi qu'il en soit, c'est bonne bonne surprise.


Euh ouai... C'est logique que'il passait
beaucoup de temps avec Clélia, Reb trouvait qu'il était totalement amoureux d'elle. Pourquoi? Les yeux de Matteo étincelaient quand il en parlait. Reb se demandait encore si ils étaient déjà ensemble, ou pas.
Mateo tourna le dos aux deux jeunes femmes et lança par-dessus son épaule, alors qu'il commençait à s'éloigner :

-
A moins que vous ne souhaitiez me laisser, je vous propose d'aller nous
assoir; il y a quelques bancs, par ici, et personne ne risquerait nous
embêter. De plus, mademoiselle Malfoy, si je vous autorise
exceptionnellement à être dans les couloirs à une heure aussi tardive,
il vaudrait mieux que personne d'autre ne le sache.

Tiens, pour une fois, Reb ne se faisait point engueuler. Reb essayait de récapituler tout ce qui venait de ce passer en dix minutes, elle n'en croyait rien, elle croyait que c'était un rêve. Elle vit Sara faire un oui avec la tête, même si Matteo ne la voyait pas, ce que Reb trouvait un peu étrange. Sara avança, Reb était encore entrain de se demander comment tout ceci est arrivé, Sara remarqua que Reb ne la suivait pas encore alors elle se tourna vers Reb et lui fit signe.

- Tu viens ?

Reb sursauta, et courue au niveau des deux individus en criant "Oui oui!!!". Une fois à leur hauteur, elle entendit Sara demander quelque chose de trèssss intéressant à Matteo, quelque chose qui l'intéressait aussi. Bin oui, quand le mot Clélia apparaissait, elle était intriguée.

Parlant de Clélia, ça avance avec elle ? demanda-t-elle en esquissant un sourire.

Nannnnn, il ne lui avait toujours pas dit?? Mais roooh, c'est ce qu'elle attend! Oui, c'est vrai, Reb n'avait vu Clélia qu'une fois depuis son retour, mais Reb a aussi besoin que d'une fois voir Clélia et Matteo en même temps, et le problème est résolu.

Quoi? Attends. Je peux bien vous tutoyer? Tu lui as pas encore demander? Mais elle n'attend que ça! Oui je sais je ne l'ai vu qu'une fois, mais je connais Clélia *normal, c'est ta meilleure amie reb --'... Tais toi esprit maudit!* et quand je l'ai vue aux MArlins, j'ai directement sue. Il faut que tu te lances Matteo!

Reb vient de réaliser qu'elle a tutoyé le directeur de la maison des pouffy, l'a appelé par son prénom, et tout... Enfaite, elle n'avait pas vraiment fait exprès, mais elle avait été si choquée par ce que Sara avait demandé. Elle ne savait point pourquoi, mais ça l'avait mit en rogne qu'il ne le fait pas. Elle voulait que Clélia soit heureuse, et à part le fait qu'il lui a pointée la baguette dessus, il était super ce Mateo.
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Lileas White, Dim 17 Jan 2010 - 14:39


Le jeune homme avança, lentement, prenant le temps de regarder l'extérieur de Poudlard lorsqu'il passait devant une fenêtre. Ses pas, ainsi que ceux de Sara, le suivant, résonnaient quelque peu dans le couloir du septième étage. Elle prit la parole, s'adressant à la Serpentard.

- Tu viens ?

- Oui oui!!!

Reb semblait enjouée à l'idée d'une discussion nocturne, ce qui fit sourire le jeune directeur. Marchant plus rapidement que Mateo, Sara arriva à son niveau, puis ralentit l'allure, afin que les deux jeunes adultes puissent rester côte à côte. Il passa une main dans ses cheveux, et tourna légèrement la tête vers elle. L'ex professeur esquissa un sourire, et s'adressa cette fois-ci à lui, tandis-ce que Reb les rejoignait à son tour.

- Parlant de Clélia, ça avance avec elle ?

Mateo ouvrit grand les yeux, puis détourna son regard devant lui. Que voulait-elle dire? Parlait-elle aussi de cette pseudo-ambiguïté que de nombreuses personnes leur avait fait remarquer? Une poignée de seconde passa sans que le jeune Aëndal ne prenne la parole. Enfin, alors qu'il allait mettre un terme à ce silence gênant, Reb se lança.

- Quoi? Attends. Je peux bien vous tutoyer? Tu lui as pas encore demander? Mais elle n'attend que ça! Oui je sais je ne l'ai vu qu'une fois, mais je connais Clélia et quand je l'ai vue aux Merlins, j'ai directement sue. Il faut que tu te lances Matteo!

Il s'arrêta net, le regard loin devant lui. Une nouvelle poignée de secondes passa, silencieuse. Puis, très lentement, il se retourna vers Reb, prenant au passage soin de lancer un regard désespéré à Sara. Il ne lui en voulait pas d'avoir abordé le sujet, mais il aurait bien évidemment préféré qu'elle dise autre chose. Une fois les yeux sur la Serpentard, il se mordilla la lèvre inférieure et répondit, très hésitant. De nombreuses phrases se formaient dans sa tête, et il ne savait lesquelles dire.

- Tu ... Elle ... (un temps) Pourquoi cette question? Et que lui demander? Je ne suis pas sûr de te comprendre.


Il savait, en regardant Reb, de quoi elle parlait. Mais lui, ne voulait pas aborder le sujet. Clélia était, après sa sœur, la personne la plus importante à ses yeux, et risquer de ruiner un si beau lien pour quelque chose à laquelle il ne pensait pas était pour lui absurde. Clélia était son amie. Il se retourna, et d'une voix presque irritée, continua.


- Nous sommes amis.


Reprenant la marche vers les bancs au fond du couloir, sa cape et ses cheveux flottant derrière lui, il ajouta, s'adressant à Sara :

- Tout avance très bien, Sara. Notre amitié est plus solide que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Sara Shake, Sam 6 Fév 2010 - 17:31


[ HJ : Désolée pour le retard ! ]


La question que
Sara posa à Mateo sur sa relation avec Clélia sembla gêner le jeune homme. Ce n'était pas le but qu'espérait atteindre la jeune Serdaigle et elle était désolée d'avoir demandé quelque chose de peut-être indiscret. Mais il fallait se rendre à l'évidence : le Directeur des Poufsouffle ressentait bel et bien plus que de l'amitié envers la Directrice des Gryffondor et il ne voulait pas se l'avouer. Mateo resta quelques secondes sans répondre, ses pas le portant sans regarder où il allait.

- Quoi? Attends. Je peux bien vous tutoyer? Tu lui as pas encore demander? Mais elle n'attend que ça! Oui je sais je ne l'ai vu qu'une fois, mais je connais Clélia et quand je l'ai vue aux Merlins, j'ai directement sue. Il faut que tu te lances Matteo!

Mateo s'arrêta de marcher et resta une nouvelle fois silencieux.
Sara s'arrêta à sa hauteur et le regarda attentivement. Lorsqu'il leva les yeux vers Reb, il lança à la Serdaigle un regard qui avait l'air désespéré. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure et se sentit tout à coup embarrassée.

- Tu ... Elle ... commença le jeune homme mais il semblait ne pas savoir quoi répondre. Pourquoi cette question? Et que lui demander? Je ne suis pas sûr de te comprendre, finit-il par dire. Sara eut un petit sourire. Bien sûr qu'il comprenait ! Mais Mateo ne voulait pas avouer et la jeune femme pouvait le comprendre. Clélia et lui étaient proches, certes, et peut-être qu'il ne voulait pas gâcher leur amitié précieuse. A sa place, la Serdaigle aussi aurait préféré attendre et ne rien dire à ce stade.

- Nous sommes amis
, répondit Mateo d'une voix lasse. Tout avance très bien, Sara. Notre amitié est plus solide que jamais.

- Je n'en doute pas, dit la jeune femme. Désolée de t'avoir mis dans l'embarras. C'est juste que... je voulais satisfaire ma curiosité.

Elle avait peut-être l'air cloche de s'excuser ainsi mais elle sentait qu'elle devait le faire, par respect envers son ami.
Sara espérait qu'il ne lui en voudrait d'avoir été curieuse mais elle était comme cela, rien n'y changerait. Bref. Ils n'étaient plus loin des bancs du fond du couloir. Voulant changer de sujet, la Serdaigle reprit la parole :

- Et euh... Comment va ton boulot de directeur, de professeur ? Ce n'est pas trop dur avec les élèves ?

Sara savait ce que c'était, pour avoir été professeur de botanique juste avant Mateo.
Revenir en haut Aller en bas
Layla Windmirror
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Layla Windmirror, Sam 20 Fév 2010 - 21:40


Dès que Reb avait fini de parler, tout devint calme, Mateo balbutait ses mots ne sachant quoi répondre à une élève et regardant désespérément Sara pour de l'aide.

- Tu ... Elle ... commença le jeune homme mais il semblait ne pas savoir quoi répondre. Pourquoi cette question? Et que lui demander? Je ne suis pas sûr de te comprendre, finit-il par dire. Mais bien sur qu'il comprenait! Il ne voulait simplement pas l'avouer, il avait surement peur de la réaction de Clélia si il lui disait qu'il l'aimait, peur qu'elle dise non. Ou pire, peur qu'elle dise oui, peut-être qu'il savait pas comment il devait agir avec une fille, peut-être était-ce la première fille qu'il aimait... Ce serait simplement un peu étrange, bin quoi? C'est quand même un adulte!

Nous sommes amis, répondit Mateo d'une voix lasse. Tout avance très bien, Sara. Notre amitié est plus solide que jamais.

Reb le regarda, il était pas super sincère ce gars, il ne devait pas avoir trop confiance en Sara, sans parler de Reb qu'il venait de rencontrer.

[b]- Je n'en doute pas
, dit la jeune femme. Désolée de t'avoir mis dans l'embarras. C'est juste que... je voulais satisfaire ma curiosité.

Satisfaire sa curiosité? Elle était assez sincère et gentille cette jeune femme, mais est-ce qu'elle était assez bien pour chris? Pour ce que Reb avait vu jusque là, oui, elle était assez belle, peut-être qu'elle avait de l'humour, elle s'excuser sans attente,etc... Reb secoua sa tête pour en sortir Sara et Chris, car c'était vraiment pas de ses oignions. Elle se focalisa sur le super changement de sujet de la part de Sara et fit comme si de rien était.

Et euh... Comment va ton boulot de directeur, de professeur ? Ce n'est pas trop dur avec les élèves ?

Professeur? Reb savait seulement qu'il était directeur, et bin, elle a du rattrapage à faire la petite serpentarde. Reb décida de parler avant que Mateo reprenne la parole, elle aime pas être mise à l'écart.

Je suis désolée d'avoir parler de Clélia comme ça, je ne suis pas dans la position pour le faire, désolée. Ahhh et je suis désolée si je ne participe pas beaucoup à votre cours, mais ça ne m'intéresse pas trop la botanique, désolée. Et pour être franche, je préfère acheté mes produits cosmétiques que de savoir ce qu'il y a dedans et être répugné jusqu'à la fin de ma vie.

Reb sentit un peu de tension dans l'air et décida qu'il fallait mieux qu'elle parte, là, maintenant.

Bon, c'est pas que je suis totalement fatiguée, mais si. Bonne nuit messieurs dames.

[HRPG: désolée du retard xD]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du 7ème étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 24

 Couloir du 7ème étage

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.