AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
– 38% sur PHILIPS SpeedPro Aspirateur Balais 2 en 1 sans Fil
209.99 € 339.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 25 sur 26
Couloir du 7ème étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
Josephine Campbell
Gryffondor
Gryffondor

Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Josephine Campbell, le  Sam 17 Fév 2018, 18:21

Des coins paisibles dans la forêt interdite ? Elle en doutait... Vraiment. En plus, comme beaucoup de le monde semblait l'oublier elle était interdite. I.N.T.E.R.D.I.T.E. Ce n'était pas un mot choisi au hasard pour agrémenter le mot foret. Il avait sûrement été choisit pour indiquer à bon entendeur que personne ne devait y mettre les pieds que ce soit la nuit ou le jour hein, pas de jaloux. Surement, parce qu'il y avait des créatures dangereuses dedans. Qui pouvaient peut-être tuer des gens... Au passage.

*Oui on a compris, jamais tu t'aventureras là-dedans!*


Non jamais... Contrairement à Jess (oui ben dans ce RP c'est encore Jess!) qui semblait trouver un intérêt à cet endroit plus que flippant.

*Elle a l'air gentille comme fille, mais elle est un peu inconsciente quand même...*


Mais bon... Comme d'habitude, Jo avait posé une question. Et une question qui attend une réponse qui fait mal. Elle ne faisait pas exprès, mais il fallait bien avouer qu'elle avait le chic... Elle avait vu le visage de Jess changer. On pouvait lire clairement de la tristesse dans son regard. Aussitôt, Jo se mordit la lèvre, regrettant encore une fois d'avoir ouvert sa bouche...

Son frère était dépourvu de pouvoirs magiques donc ils étaient séparés l'un de l'autre pour suivre chacun de leur côté un cursus scolaire bien différent l'un de l'autre. Jo ne savait pas ce que c'était... Elle n'avait ni frère, ni sœur... Mais il paraissait que ce type de lien était très fort. Donc peu importait la distance finalement, ils seraient toujours liés l'un à l'autre.

Jo s'arrêta et posa une main sur l'épaule de sa camarade.

- Tu sais, je suis certaine qu'il ne t'aime pas moins pour autant. Il faut juste que tu profites à fond des moments partagés avec lui, à fond, sans penser à la prochaine séparation.... Je dois envoyer un hibou à mes parents demain. Si tu veux, on ira à la volière ensemble. Tu pourras peut-être en profiter pour lui écrire...

Jo fut coupée dans ses paroles. On venait de crier son nom... Au bout du couloir, ses amis l'attendaient. Ah ben oui... Il était l'heure déjà... Mince, elle n'avait pas vu le temps filer.

- C'est d'accord ?
Aewera Drabyssae
Aewera Drabyssae
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Aewera Drabyssae, le  Sam 10 Mar 2018, 16:27

Attristée
Peinée
Sensible

Evoquer mon frère n'avait pas été la meilleure idée de jo. Essayant de dissimuler la tristesse qui, je le savais, parcourais mes traits à ce moment là, je lui adressais un léger sourire, probablement pas très convaincant d'ailleurs...
Amitié
Calmée
Angélique

Quand Jo reprit la parole, j'eu l'impression qu'une douce aura l'entourait, comme si elle voulait m'apaiser de part ses dires: "- Tu sais, je suis certaine qu'il ne t'aime pas moins pour autant. Il faut juste que tu profites à fond des moments partagés avec lui, à fond, sans penser à la prochaine séparation.... Je dois envoyer un hibou à mes parents demain. Si tu veux, on ira à la volière ensemble. Tu pourras peut-être en profiter pour lui écrire..."

Espoir
Sourire
Contact

Sentant une pression nouvelle sur mon épaule, je relevais la tête, lui sourit et la laissa poursuivre ce "contact" inhabituel à mes yeux. "J'ai surtout peur qu'il m'oublie, mais tu as raison, on se rendra ensemble à la volière et je lui écrirais, pour prendre de ses nouvelles, pour lui montrer que je suis encore là s'il a besoin..."

Lumière du jour
Retour au réel
Instant interrompue

Ses amis l'appelaient, comprenant qu'elle allait devoir partir, je me redressais. Un franc sourire sur les lèvres. "- C'est d'accord ?" me dit-elle
"Oui, je t'accompagnerais avec plaisir, ne soit pas en retard pour ton prochain cours. Je dois m'en aller aussi, à bientôt !" lui répondis-je

D'un dernier signe de main,
je lui montrai,
que je partais.
Joyeuse, rêveuse,
je pris la direction de mon cours,
et,
je disparu, ombre au coin d'un couloir.

FIN DU RP pour nous :3
Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Jean-Baptiste Flitwick, le  Mer 28 Mar 2018, 10:52

PV Daemon Stebbins


Depuis un moment, l'appel de l'air frais de la nuit parcourant les couloirs se faisait sentir dans l'esprit de JB. En tant que champion des blagues et farces nocturnes, il était de son devoir de ne pas laisser tomber ses admirateurs et de leur offrir un spectacle de temps à autre. Et en même temps, c'était vraiment une passion de réussir à saouler les professeurs patrouilleurs, les préfets qui ne savaient que faire de moi et faire rire ou pleurer, en fonction de leur constitution, les élèves tombant dans ses pièges.

Une idée lui trottait dans la tête et il avait hâte de la tester. Elle nécessiterait un temps assez conséquent de préparation pour que le maximum d'éléments soient prêts, aussi était-il sorti très tôt ce soir là. Il espérait pour une fois ne pas tomber sur qui que ce soit. Les courses poursuites étaient toujours amusantes, surtout quand on connaissait les meilleurs passages secrets et quelques petites alcôves discrètes pour se planquer au détour d'un couloir, déclenchant la fureur des poursuivants.

Arrivant enfin au 7ème étage, il parcourut encore quelques mètres dans le couloir et trouva enfin ce qu'il cherchait. Elles se tenaient là, immobiles, droites et fières, réfléchissant les faibles lueurs résiduelles des torches censées éclairer le sol juste assez pour que les surveillants ne se prennent pas les pieds dans un tapis récalcitrant. Il était prêt, il allait pouvoir commencer son travail éreintant et priait de tout cœur pour que son idée ne tombe pas à l'eau.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Daemon Stebbins, le  Ven 30 Mar 2018, 20:08





Un parfum de nostalgie...

Jean-Baptiste Flitwick
  Daemon Stebbins

“"La vie a beaucoup plus d'imagination que nous." ♫♫♫
Ce n'était pas à moi de faire le tour de garde ce soir mais à Ulysse. Cependant, j'en profitais pour faire un tour dans les couloirs. Cela faisait longtemps que je n'avais pas parcourus le château dans ce calme apparent. Même si j'entendais des rires dans certains coins ou des bruits de pas précipités. Cependant ce n'étais pas mon soucis. Je n'avais toujours laissé partir ma colère contre mon équipier de maison et quoiqu'il se passe, ce serait son problème et non le mien. Après tout, je pouvais bien lui en faire baver un peu. Ce n'était pas non plus cher payer non ? D'accord, il était en septième année. Mais si il avait le temps de batifoler avec la copine d'un autre, il devait certainement avoir assez réviser pour ses ASPIC.

J'observais les lieux, découvrant ici un tableau, là une statue. Et Lo ? Et bien, elle était dans ses révisions et c'était très bien comme ça. J'aimais le fait qu'elle se soit reprise en main pour réussir ses examens. J'étais fier d'elle. Cependant,je ne pouvais empêcher une boule de se faire ressentir dans mon estomac. J'étais inquiet de notre séparation prochaine. Ce n'était pas une question de confiance. Mais bien un besoin vital qui me saurait enlever. Oui elle était plus importante que l'oxygène dans mes poumons ou que le sang que coulait mes veines. Oui elle était ce qui me faisait lever le matin et avancer d'un pas plus sur vers l'avenir. Alors revenir ici sans elle, cela serait très dur. Le seul avantage, c'était que je pourrais bosser comme un malade sans culpabiliser de la délaisser.

J'avançais encore et toujours. Je n'entendais que l'écho de mes pas. Cela m'apaisait. Soudain, j'apercevais une ombre. Je ne savais pas qui s'était ni ce qu'elle faisait. Je me rapprochais à pas de velours. J'étais juste curieux de savoir qui allait pourrir la soirée de ce si admirable et serviable Ulysse. Mes yeux commençaient à distinguer un peu l'élève. Puis soudain, je mettais à sourire. Je savais qui était là.

- Boom.

Criais-je en sautant derrière l’individu...


Code Daemon

Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Jean-Baptiste Flitwick, le  Mar 03 Avr 2018, 11:06

La concentration était omniprésente dans le corps du jeune homme. Il se tenait droit comme un I, tendu comme un str... une corde d'arc, son esprit tout entier sur l'enchantement qu'il voulait réaliser. Cet état particulier était le plus dangereux moment pour lui ce soir, c'était le moment où il serait le plus vulnérable, quand il pourrait se faire surprendre et se trouver démuni, incapable de guetter le moindre bruit ou mouvement dans les ombres. Où était l'époque où il avait des compères qui pouvaient faire le guet pendant qu'il réalisait ses œuvres d'art?

Ce fut d'ailleurs au moment où il se posait la question qu'un léger frottement lui échappa venant de derrière lui et qu'un cri suivi d'une silhouette sombre lui sauta dessus. Il n'était tellement pas dans un état de réagir qu'il sursauta violemment et que son cœur se mit à battre un solo digne des plus grands groupes de rock.

Il remarqua un peu tard qu'un professeur ou un préfet ne prendrait pas la peine de lui faire peur de cette façon. C'était une blague que lui-même aurait pu faire, sauf qu'il se serait enfui en courant ensuite. Il se retourna doucement pour se retrouver face à Daemon, un ancien camarade d'escapades nocturnes qui s'était "assagit" en devenant préfet. Le terme "assagit" était l'appellation politiquement correcte. Pour JB, c'était plutôt être devenu barbant. Au moins, ce n'était pas un professeur, c'était déjà ça.

Le Poufsouffle esquissa son fameux sourire en coin, celui qu'il arborait quand il allait faire une de ses légendaires farces ou quand il voulait séduire une jeune fille naïve. Ne jugez pas, chacun son style de femme.


- T'as rien de mieux à faire que de me foutre la trouille comme ça? Donne-moi un coup de main au moins, tu ne seras pas venu pour rien.

C'était bien de lui ça, proposer à un préfet de faire une bêtise avec lui dans les couloirs alors que leur caste était censée surveiller et empêcher ce genre d'événement. Mais enfin, il ne perdait rien à demander.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Daemon Stebbins, le  Jeu 05 Avr 2018, 08:45





Un parfum de nostalgie...

Jean-Baptiste Flitwick
  Daemon Stebbins

“"La vie a beaucoup plus d'imagination que nous." ♫♫♫
Visiblement JB était heureux et soulager de me voir. Moi, j'avais toujours admiré son travail d'humour. Il était brillant de ce point de vue et j'avais eu la chance de participer à certains de ses plus beaux exploits. Cette période me manquait parfois et j'y repensais avec nostalgie. Et puis surtout le Daemon de cet époque me manquait. Les choses étaient plus simples et j'aimais ma vie de cette époque.

- Non, c'était trop tentant. Tu te souviens que je suis préfet. Que je ne suis pas censé t'aider mais te sermonner et te punir pour ce genre d'action..

Toutefois il me connaissait bien j'ajoutais :

- Mais vu que je ne suis pas de garde pour faire la ronde et que je dois quelques sympathies à mon condisciple Ulysse au vue des crasses qu'il m'a faites toutes ses années et surtout son dernier méfait, c'est avec joie, je te prêterai main forte.

Je me rapprochais de lui et demandais :

- Que veux-tu que je fasse en dehors du guet ?

J’attendais donc les instructions des mains du maître de l'humour. Me préparant à retomber dans ce passé que j'aimais tant encore aujourd'hui. Redevenir moi pour quelques instants. Celui d'autrefois qui se laissait vivre le plus simplement du monde sans se soucier de ce genre de conséquences...


Code Daemon

Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Jean-Baptiste Flitwick, le  Lun 09 Avr 2018, 16:37

- Non, c'était trop tentant. Tu te souviens que je suis préfet. Que je ne suis pas censé t'aider mais te sermonner et te punir pour ce genre d'action..

Elle était bien bonne celle là, le gars qui l'avait secondé pendant aussi longtemps lui donnerait une punition pour faire exactement ce qu'ils étaient supposés faire? Ce dans quoi ils excellaient? Il avait hâte de voir ça. Toutefois, quelque chose dans le ton du préfet lui faisait douter qu'il était sincère. Comme une trace de regret ou de nostalgie.

- Mais vu que je ne suis pas de garde pour faire la ronde et que je dois quelques sympathies à mon condisciple Ulysse au vue des crasses qu'il m'a faites toutes ses années et surtout son dernier méfait, c'est avec joie, je te prêterai main forte.

Eh bien en voilà une bonne nouvelle, l'ancien duo enfin réuni, il allait y avoir des étincelles. Sachant que le plan était plutôt pas mal ficelé. Une farce inédite était en cours, un vieux compère était de retour, cette soirée s'annonçait définitivement bien.

- Que veux-tu que je fasse en dehors du guet ?

- Soit tu peux m'aider à enchanter, soit tu fais le guet, sors nous du Hominum Revelio de temps en temps au cas où, qu'on ne se fasse pas avoir comme des bleus. Le plan: On enchante les 6 armures du couloir, je peux t'apprendre l'enchantement, il a été long à mettre en place mais finalement pas si compliqué à appliquer, juste un peu de temps et de concentration et on est prêt. Le but: elles se mettront à danser une superbe polka avec le premier à passer devant elles. On en a 6 en tout donc quand les premières s'y mettront et que quelqu'un viendra à son secours, il en aura une juste pour lui. T'en penses quoi?

Il n'avait plus l'habitude d'expliquer son travail depuis qu'il travaillait seul. Il allait sûrement devoir s'expliquer plus précisément s'il voulait que l'idée soit couronnée de succès...
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Daemon Stebbins, le  Lun 30 Avr 2018, 17:43

hrpg:
 





Un parfum de nostalgie...

Jean-Baptiste Flitwick
  Daemon Stebbins

“"La vie a beaucoup plus d'imagination que nous." ♫♫♫
Deux options s'offraient à moi. Je réfléchissais rapidement. Certes si j'ensorcelais les armures avec lui nous irions plus vite. Cependant on pourrait se faire chopper facilement car impossible de surveiller nos arrières. Tandis que si je faisais le guet, JB ne perdrais pas de temps à m'expliquer et avancerait plus vite et nous serions en sécurité.

- Je prends l'option monter la garde. Ainsi tu gagnes du temps car tu n'as pas à me montrer le sort. On risque moins de chance de se faire prendre et au pire, je peux trouver un truc pour te donner une échappatoire pendant que je distrairais mon interlocuteur. Après tout, être préfet est un avantage pour faire ton œuvre tranquillement.

Je me mettais en position donc afin de surveiller les environs et lancer le fameux sort pour voir la situation.

- #Hominum Revelio.

J'attendais et je ne ressentais aucune petite décharge le long de la baguette.

- Tu peux continuer ton travail tranquillement. C'est désert autour de nous pour l'instant.

Je restais donc sur mes gardes, laissant mon comparse continuait son œuvre...


Code Daemon

Jean-Baptiste Flitwick
Jean-Baptiste Flitwick
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Jean-Baptiste Flitwick, le  Mer 09 Mai 2018, 09:37

La réponse commençait à se faire attendre. Plus longtemps ils resteraient dans ce couloir et plus ils auraient de chances de se faire attraper. Le jaune et noir répétait inlassablement les étapes de l'enchantement qu'il allait créer, il y aurait tellement de raisons que ça se passe mal... Au bout d'un moment, probablement plus court que ce qu'il avait ressenti, la réponse vint:

- Je prends l'option monter la garde. Ainsi tu gagnes du temps car tu n'as pas à me montrer le sort. On risque moins de chance de se faire prendre et au pire, je peux trouver un truc pour te donner une échappatoire pendant que je distrairais mon interlocuteur. Après tout, être préfet est un avantage pour faire ton œuvre tranquillement.

Ouf, ils gagneraient du temps et de la sécurité avec cette méthode. En tant que préfet, Daemon connaissait les rondes et habitudes de ses "collègues". Il pourrait savoir qui était susceptible de pointer le bout de son nez dans ce coin, comment les distraire et donner l'illusion que le couloir était tranquille par sa simple présence. Il ne restait plus qu'à rester discret. Un simple bruit suspect et ils auraient bien du mal à trouver une explication cohérente. Un génialement banal Hominum Revelio plus tard, le lion reprit la parole pour rassurer son camarade.

- Tu peux continuer ton travail tranquillement. C'est désert autour de nous pour l'instant.

Jb ne répondit pas verbalement. Il ne voulait pas perdre sa concentration ni tout ce qui trottait dans sa tête à lui en faire exploser la boîte crânienne. Un simple signe de tête suffirait. Il se planta devant l'une des armures, la plus proche du rouge et or, histoire qu'ils puissent s'enfuir ensemble si quoi que ce soit allait mal. On ne laissait jamais un camarade derrière, c'était la première règle de toute bande d'amis.

Baguette tendue, esprit dans le même état, la partie délicate commençait. Une informulation de cette longueur était toujours délicate. Toutefois, elle était nécessaire. Il ne fallait pas qu'ils se fassent prendre simplement parce qu'il avait marmonné l'incantation, orchestrant de l'écho dans ces couloirs vides, sombres et sinistres - son royaume en fait. La première dura une petite dizaine de minutes. La sueur lui coulait dans les yeux mais il essayait de ne pas y penser, rien ne devait rompre sa concentration. Qui sait quelle conséquence aurait une erreur même minime dans le processus. Une fois fini, fatigué et trempé, le poufsouffle se résigna à en attaquer une autre. Il y en avait encore 5 et vu le temps qu'il y passait, il aurait besoin de plus d'une heure, repos compris.

La deuxième, il allait l'attaquer plus rapidement. Tout s'était bien passé la première fois, il n'y avait pas de raisons. Il incanta plus vite dans sa tête mais ce qui devait arriver arriva. Quelques pensées parasites s'interposèrent, il bafouilla intérieurement et se maudit. Redoutant ce qui pourrait se passer, il attendit, le sort suspendu, dans un silence de mort.

Tout se passa comme au ralenti, l'armure se délogea de son piédestal et agrippa le jeune homme pour démarrer une danse folklorique et ridiculement compliquée dans un fracas de métal assourdissant. Dans la confusion et la soudaineté de son échec, il avait lâché sa baguette sur le tapis du couloir. Le désespoir dans le regard, JB se tourna vers son compère et essaya de ne pas hurler devant l'urgence de la situation.


- Daemon, fais quelque chose ou on y passe tous les deux!

Il espérait vivement qu'en tant qu'élève correct, d'où son statut de préfet, il aurait une idée lumineuse pour les tirer de là avant que le vacarme ne réveille tout le château et n'attire tout le corps enseignant dans les parages.
Lorelaï Peony
Lorelaï Peony
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Lorelaï Peony, le  Mer 13 Juin 2018, 16:31

RP Unique

Pâtissière, Professeur d'étude des Moldus... Lorelaï se souvint qu'à une époque elle avait également voulu approfondir l'étude des sortilèges. Mais vu son talent quasi inexistant pour la chose, les chances de se lancer dans cette carrière étaient minces. Même si rien n'est jamais impossible. Elle avait bien évoluée depuis son entrée à l'école et surtout grâce aux cours particuliers de Miss De Lanxorre. Bon, après, tant qu'à être professeur, autant que ce soit d'étude des Moldus... Voire de Botanique. Mais alors pas comme cette sauvage de Lynch. Complètement cinglée celle-là. Lorelaï eut des frissons en y repensant. Non, les plantes elle aimait, les plantes magiques aussi, mais elle voulait pas avoir la mort d'un élève sur la conscience. Du coup, enchantement aussi on va éviter.

En parlant de plante, Lorelaï repensa à la boutique de son père. Elle pourrait reprendre la boutique de fleurs. Faire des études de fleuristes pour approfondir ses connaissances, et peut-être étendre le magasin. Pourquoi pas ouvrir quelque chose entre le monde magique et le monde moldu ?

Décidemment, elle voulait vraiment pas lâcher le monde magique !

Bon déjà, faudrait réussir à passer vos ASPICS Mademoiselle Peony, pensa-t-elle en collant une troisième affiche dans les couloirs de Poudlard.

Couloir du 7ème étage - Page 25 2_Robin

Lorelaï n'avait aucune idée de qui était la jeune fille sur l'affiche, mais elle la trouvait très prétentieuse quant à sa citation. Elle leva les yeux au ciel et détourna les talons.
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Invité, le  Jeu 26 Juil 2018, 03:04


Nos étranges découvertes nocturnes...

C’est que ce soir, je suis incapable de faire comme tout le monde, de m’allonger sur mon lit pour m’abandonner aux bras de morphée. Autant dire qu’avec tout ce bordel dans ma tête, je suis incapable de trouver le sommeil. Je suis trop content d’avoir appris que j’ai une cousine, qui plus est, enceinte. Je vais me sentir plus vieux d’un coup, en devenant le grand cousin d’un p’tit garçon ou d’une petite fille. Mais aussi, parce qu’il faut clairement que je croise mon demi – frère, que j’lui dises qu’il n’est pas seul à Poudlard. Pourtant, si je mets de côté, les bonnes choses qui m’arrivent. Je ne peux pas m’empêcher de stresser pour Arty. Est-ce que tout va bien de son côté, notre précédente rencontre m’a marqué, que ce soit physiquement tout comme psychologiquement aussi. A l’heure actuelle, je ne sais pas si on sera amené à se revoir, je m’avoue à moi – même, qu’à l’instant que j’ai peur d’anticiper une nouvelle rencontre avec lui, de peur qu’il me manque un bras ou une jambe.

Et même si j’imagine que ce n’est pas de sa faute, je ne fais que soupirer tout en me mettant assis sur le bord de mon lit. Puis, je me masse l’arrière de ma nuque en repensant à ma récente candidature. J’ignore si l’issue du résultat s’avèrera positif ou tout son contraire, mais je ne fais qu’espérer que ça me soit favorable. Peut – être que ça me permettra d’avoir une stabilité émotionnel, un moyen aussi de me concentrer sur mon avenir. En y réfléchissant, je ne sais toujours pas ce que je compte faire de ma vie, à part commencer par m’intéresser à l’Animagie. Pour le reste, il est vrai que l’Auror m’a … plus surpris que traumatiser. Bref, lentement, je secoue ma tête pour me remettre les idées en place et me redresse pour enfiler le haut de pyjama ainsi que ma cape pour ne pas avoir trop froid. Quelques pas plus tard et je me faufile déjà hors de ma salle commune, en ayant pris le soin d’éviter mes préfets.

D’un soupire d’aise tout en étant rassuré, je m’avance à pas de souris dans les escaliers, malgré qu’il fasse nuit et que les lueurs de la Lune sont à peine perceptibles, dans cette partie du couloir. Je m’avance à l’aveuglette en grimpant silencieusement les marches. Puis, pas moins d’une demi – heure plus tard, je m’égare dans les alentours du 7ième étage, comme intrigué par l’envie de me rentre au plus près du toit, qui sait. En chemin, je prie discrètement pour que l’on ne me tombe pas dessus, parce que je me vois mal leurs expliquer que ma tête est sur le point d’exploser avec le trop plein d’informations que j’emmagasine en si peu de temps. Et que j’ai besoin de me changer les idées car je ne trouve pas le sommeil. Bref, je soupire nerveusement tout en venant me coller à l’une des fenêtres sertit d’un beau vitrail.

Rien qu’en regardant l’extérieure, tout ce que je trouve à me dire, c’est que le paysage qui se dresse devant mon regard, est celui des plus magnifiques.  C’est, donc, tout naturellement que je laisse mes prunelles émeraudes, balayer les alentours avec un sourire fixe sur mes lèvres. Quoi que par moment, je me retiens de le cacher, le temps de sortir une sucette à la pomme – cannelle de ma poche. Puis, je la déballe avant de la coincer entre mes lèvres. Ensuite, je penche un peu ma tête vers l’avant, baisant lentement ma tête. Ma nuque me fait mal, parce que je suis tendu. Je sais que j’ai besoin de recharger mes batteries internes, qu’il faut que je dorme au plus vite. Mais rien n’y fait, ma mémoire est plus que défaillante, à ce rythme, je ne suis plus vraiment sur que je finirais par retrouver le sommeil, aussi…
© Azryel & Rp pas très privé avec Aysha Brayd.










Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Aysha Brayd, le  Mer 01 Aoû 2018, 22:07

Aysha se redressa dans son lit, passablement énervée contre elle même. Dehors, la nuit noire avait posé son voile sur le parc du château. Les rideaux étaient tirés tout autour d'elle sur des sorcières endormies, tandis qu'elle ne parvenait pas à trouver le sommeil. Le visage de Luna tournait et retournait dans sa tête, et elle s'en voulait de ne pas parvenir à l'évacuer. Elle était partie. Il fallait qu'elle fasse entrer cette idée dans son crâne au risque de manquer sérieusement de sommeil. Elle était d'autant plus irritée de voir que ses camarades de chambre, elles, dormaient profondément. Il n'y avait rien de pire qu'une insomnie entourée de gens endormis.

Prise d'un énervement soudain, Aysha jeta ses draps et sorti de son lit aux rideaux ouverts. Elle commença à faire les cents pas dans le silence de la chambre, écoutant malgré elle le souffle régulier des autres sorcières de septième année. Elle se dirigea jusqu'à la fenêtre, l'observa un instant puis se redressa, incapable de rester immobile. Finalement, décidant qu'elle ne pourrait pas s'endormir avant un moment, elle enfila sa cape de sorcier et s'engouffra hors du dortoir. Elle culpabilisait toujours un peu d'outrepasser le règlement. Elle ne faisait pas honneur à sa fonction, et en profitait. Mais ce soir là, peu importait. Elle avait besoin d'air, de marcher, de penser à autre chose. Il fallait qu'elle chasse Luna de son esprit et parvienne à se changer les idées. Elle savait bien qu'il n'était pas bon de se plonger ainsi dans le regret. Luna ne reviendrait pas. C'était son premier amour, et il fallait bien qu'un second se présente un jour.

Aysha se mit à parcourir les couloirs, silencieusement, craignant légèrement de tomber sur quelqu'un. Si elle tombait sur un professeur, elle ternirait sa réputation. Elle décida de grimper dans les étages. Là haut, les fenêtres étaient plus grandes, l'obscurité moins importante et l'on avait moins de chance de tomber sur un professeur ou sur le concierge. Aysha grimpa les escaliers pendant cinq bonnes minutes, tâchant de ne pas éveiller les tableaux. Puis elle s'engagea dans le couloir du 7e étage, regard perdu dans le vide.

Soudain, la préfète s'arrêta. Une silhouette se détachait dans la lumière blème de la grande fenêtre qui laissait passer la lune. C'était une silhouette masculine, tête baissée. Elle hésita. Elle ne savait pas si elle devait s'éclipser où se signaler. Puis elle sentit en cet élève un camarade d'insomnie. La solitude lui pesait doublement la nuit. Alors elle s'approcha d'avantage.

- Salut...

Elle afficha un léger sourire, oubliant que son insigne de préfète brillait sur sa poitrine.
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Invité, le  Jeu 02 Aoû 2018, 22:33

Enzo M. Aiken - 16 ans
Alec Z. Dmitriev

Et puis, des bruits de pas se font entendre, ce qui attire mon attention. Une ombre s’éclaire et un visage apparait, parce qu’en vue du badge qui étincelle sur sa poitrine, ce n’est que la préfète des bleus. Elle ne m’engueule pas, pas de rappel à l’ordre, rien qu’un simple « Salut » qui s’échappe de mes lèvres avant de que je suis plus tendu que jamais. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de m’approcher de la fenêtre pour l’entrouvrir un peu, respirant le peu d’air qui circule. Accueillant la brise de mon visage, je me retourne vers elle, l’air perplexe tout comme étant fatigué aussi.

- « … …Bons..oir..   »

Je pourrais lui dire que je suis désolé de trainer à cette heure tardive hors de ma salle commune, mais je ne dis rien. Je me contente simplement de prendre une longue inspiration avant de me coller contre le mur, juste à côté de cette fenêtre qui m’offre le peu d’air dont je dispose enfin.

- « … Insomnie comme moi … Ou… c’est l’heure de ta ronde nocturne… ?  »

Puis, d’un geste étonnement calme, je fouille dans mon sac à la recherche d’un simple paquet d’biscuit, histoire de changer un peu avec mes bonbons. Bien que je me l’avoue à moi – même, j’aurais plus envie de sortir pour m’en griller une dans le parc. Mais à cette heure, autant d’abord profiter du silence, puisque tout le monde semblait dormir… Enfin, tout le monde, sauf nous deux.


Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Dim 12 Aoû 2018, 10:17, édité 2 fois
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Aysha Brayd, le  Jeu 02 Aoû 2018, 22:56

Le jeune homme tourna la tête, découvrant son visage aux yeux d'Aysha. Elle laissa courir ses yeux sur les courbes nettes de sa mâchoire rehaussées par la lumière faible de la fenêtre entrouverte. La bleue ne le connaissait pas. De vue, sans doute. Il lui semblait bien... Mais elle ne connaissait pas son prénom. Elle jeta un regard à sa cape et détailla l'insigne qui s'y trouvait. Le serpent ressortait à peine dans la pénombre mais il était reconnaissable. Le jeune homme lui rendit son salut, et lança une question qui rompit le silence. Il avait remarqué l'insigne, de toute évidence. Le vert se pencha dans son sac et en extirpa une boîte entourée de papier brillant. Aysha esquissa un sourire.

- Ah non, on a pas de rondes nocturnes en principe. C'est plutôt... Que je n'arrive pas à dormir. Besoin de compagnie, aussi.

Son sourire s'étira d'avantage sur son visage hâlé. Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit. Elle en avait eu envie, spontanément. La nuit deshinibait. Elle se sentait plus libre de parler, de dire ce qu'elle ressentait. Parler à un inconnu, dans la pénombre, c'était chose facile, finalement. Aysha s'approcha de la fenêtre et jeta un coup d'oeil au dehors. Son regard se perdit dans le vague un instant. On distinguait l'horizon ondulé de la forêt interdite sous la lueur de la lune. Cette dernière, ronde et blanche, attirait l'oeil inexorablement. Elle se sentait d'une humeur différente. Libre et légère. Elle avait bien fait de se lever, de quitter son lit.
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Invité, le  Ven 03 Aoû 2018, 12:49

Enzo M. Aiken - 16 ans
Alec Z. Dmitriev

Ainsi, donc, la préfète des bleus cherchait une douce compagnie pour occuper sa nuit, pensant bien faire de rester là avec moi, dans ce couloir au risque l’on nous surprenne. Pourtant, je me contente de porter mon biscuit à mes lèvres tout en levant mon regard vers le plafond. Ces évènements qui se bousculent dans ma tête, m’empêche clairement de trouver le sommeil et la seule apte à me divertir à part Lizzie ou Loredana et même Elhiya, c’était bien cette fille. Pour être honnête, j’avais ce regard qui étincelle lorsque je pose mon regard sur elle.

- « … Je… ne suis pas certain d’être la meilleure des compagnies… Mais j’ose espérer que je ne te mets pas mal à l’aise. … Enzo pour ma part et toi, tu es… ?   »

En toute franchise, ça ne serait que mentir si je ne m’avouais pas qu’elle était complètement canon. Je peux pas m’empêcher de frissonner et ce, même si la fenêtre laisse passer cette brise d’air, dont j’ai besoin pour penser à autre chose. Lentement, je me rapproche d’elle uniquement pour regarder par la fenêtre tout en prenant le soin d’éviter de l’effleurer ou quoi que ce soit, respectant au millimètre, son espace privé comme personnel.

- « … Je te demande ça parce que … je souffre d’amnésie et que … j’ai du mal à remettre des noms sur des visages… Je ne sais même pas si on s’est déjà croisé ou pas… M’enfin… Tu comprends en partie pourquoi je ne trouves pas le sommeil, aussi… Mmfh….. Sinon… Tu en veux un ?    »

C’est un soupire malaisante qui poursuit mon discours avant que je ne lui tends vers elle, sans savoir si elle le prendra ou pas. En toute honnêteté, je ne sais pratiquement pas à quoi m’attendre face à elle, car pour moi, je n’ai aucun souvenirs de cette fille, même si j’aimerais me souvenir de ce si joli minois. Parce que, mon dieu, qu’est-ce qu’elle peut – être belle, encore plus lorsqu’elle éclairée par les lueurs de la pleine lune, au-delà de cette fenêtre.


Dernière édition par Alec Z. Dmitriev le Dim 12 Aoû 2018, 10:18, édité 1 fois
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Aysha Brayd, le  Ven 03 Aoû 2018, 21:52

Le jeune homme avait un ton peu assuré. Il posa son regard sur Aysha qui planta ses pupilles dans les siennes un instant avant de reporter son regard sur la fenêtre. Il ne semblait pas sûr de lui. Enzo... Ce prénom ne lui était pas familier. Non décidément, elle ne lui avait sans doute jamais parlé. Le château était grand, après tout. Difficile de connaître tout le monde. Elle l'observa un instant porter un biscuit a ses lèvres avant de se pencher vers la fenêtre lui aussi. Puis il poursuivit. Ainsi il souffrait d'amnésie... Intriguant. Mais il n'avait pas eu d'occasion de la connaître, et n'avait donc pas pu l'oublier. Aysha prit le biscuit qu'il lui tendait et s'accorda le temps d'une bouchée avant de répondre :

- Non, on ne s'est jamais croisés, je m'en souviendrais...

Aysha mit un frein a ses propres ardeurs. Elle faisait n'importe quoi. Elle reprit :

- Moi c'est Aysha ! Serdaigle, ajouta-t-elle en tapotant son insigne.

Elle laissa son esprit s'égarer un instant. Il était amnésique... Elle ne pouvait imaginer une telle situation. Ce devait être angoissant. Elle n'était pas étonnée qu'il souffre d'insomnie. Mais après tout, la nuit, on était seul, et presque privilègié. C'était un peu un autre monde. Aysha désigna la fenêtre.

- Combien ont déjà eu l'occasion, le privilège même, de contempler cette vue a ton avis ?

Pas beaucoup. Mais cette nuit là ils étaient au moins deux.
Contenu sponsorisé

Couloir du 7ème étage - Page 25 Empty
Re: Couloir du 7ème étage
Contenu sponsorisé, le  

Page 25 sur 26

 Couloir du 7ème étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.