AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 4 sur 10
Voyage dans l'immensité russe
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Alexander Scott, Lun 08 Avr 2013, 20:41


- Bien sur qu'il y en a une. Quand tu veux te transformer en animal, tu penses à lui, n'est-ce pas ? Et bien, quand tu veux être humain à nouveau, tu n'as qu'à penser à ton apparence humaine. Penses à ce à quoi tu ressemblais avant d'avoir ces jolies petites oreilles !

Alexander sourit, il ne savait pas trop comment prendre les paroles de son professeur. D'un côté elle lui disait qu'il pouvait redevenir normal assez facilement et ça c'était plutôt cool si un genre il postulait pour devenir auror puisqu'il était peu probable qu'on le prenne au sérieux si il conservait cette apparence. Mais d'un autre côté la professeur se moquait un peu de lui, c’était bon enfant mais le russe se sentait tout de même un peu vexe, après tout il mettait tout ses efforts pour devenir auror et la seule chose qu'il récoltait pour l'instant c'était les rires de Miss O'Riley même si visiblement ils demeuraient interne. Enfin il devait reconnaître que la vision devait être assez comique et lui même ce serait sans doute permis de rigoler si il s'était vu dans un miroir toutefois il n'allait pas tenter l’expérience en allant se voir au bord du lac. Il y avait des choses qu'il valait mieux garder secrètes et enfouies durant le reste de sa vie et pour le coup celle là en faisait sans doute parti quoi que finalement il aurait bien pris une photo pour Lexie, ça n'aurait pas manqué de lui arracher quelques fous rires... Ouais pour le coup c'était dommage de ne pas avoir un appareil photo sous la main. Bah ! Tant pis elle serait bien assez surprise si il parvenait à maîtriser l'animagie ! Et elle serait sûrement fière également.

- Non, à la base, je ne voulais me consacrer qu'à l'Histoire de la Magie et être une chercheuse de haut niveau dans cette branche. Au final, j'ai pris une autre voie.... Et toi, pourquoi tiens-tu tant à être animagus ?

Pourquoi il désirait devenir animagus ? C'était assez personnel comme question mais qu'importe ? Miss O'Riley lui rendait une fière chandelle, il pouvait répondre à n'importe laquelle de ses interrogations et d'ailleurs lui ne s'était pas gêné pour lui en poser ! Ainsi elle voulait devenir chercheuse en histoire de la magie ? C'était assez spéciale mais ça pouvait être diablement intéressant ! Enfin si ça ne voulait pas dire passer son temps enfermer dans des bibliothèques à chercher ou à écrire des livres. De mémoire l'histoire de la magie ne l'avait pas passionné durant sa scolarité mais certaines fois c'était particulièrement excitant comme cours et d'autre fois soporifique. Enfin c'était tout de même bizarre elle aurait pu devenir professeur dans ce domaine, parce que métamorphose c'était pas réellement la même chose... Enfin chacun avait ses petits secrets !

-Pourquoi je veux devenir animagus ?

Alexander pesta intérieurement contre lui même, il devait à tout pris faire passer cette fâcheuse habitude de répéter les questions qu'on lui posait. Il ne savait pas vraiment d'où ça lui venait, peut être était-ce un stratagème pour gagner du temps, peut-être l'avait il acquéri pour gagner du temps pour trouver des excuses lorsqu'il s'adressait au professeur... Enfin toujours était-il que c'était devenu un tic et qu'il allait falloir le faire passer.

-Je pense sincèrement qu'il y a plusieurs réponses à cette question dans mon cas. Tout d'abord je désire devenir animagus parce que tu es ici chez moi. Expliqua le Russe en désignant l'immense Taïga qui les entourait majestueuse et magistrale s'étalant à perte de vue. J'y ai passé toute mon enfance et c'est ici que je me sens le mieux, c'est peut-être à cause de mon animal intérieur et c'est sûrement lui qui me pousse à passer ce permis aujourd'hui, peut-être qu'il à réellement besoin de sortir et de s'exprimer. Quelque part ça me fait peur car si il est assez fort pour m'influencer alors qui sait si il ne pourrait pas prendre le dessus sur moi ?

Alexander marqua une pause ce n'était pas vraiment une question pour le professeur mais il venait de mettre le doigt sur un point sensible. Ce qu'il venait de se passer plus tôt lors de la transformation c'est ce qu'il redoutait plus que tout. Il connaissait les risques qu'il encourait et il ne désirait pas réellement terminer en animal pour le restant de ses jours. Cette fois il y avait eu Miss O'Riley pour le rappeler à l'ordre mais les prochaine fois ? Il n'y aurait pas un professeur de Poudlard, il n'y aurait pas une petite voix rassurante pour le ramener à la civilisation ? Serait-il assez fort pour dompter son alter-égo animal ?

-Il y a évidemment une autre raison. Je désire devenir auror depuis tout p'tit ! Lorsque j'arpentais ces forêts quand j'étais gamin je m'imaginai effectuant des missions toutes plus excitantes les unes que les autres. En cours mes matières favorites étaient la métamorphose et les défenses contre les forces du mal. A Durmstrang je m'étais inscrit au club de duel. Et puis j'ai pas envie d'être enfermé dans un bureau, j'ai envie de combats, de frissons, d'adrénalines, j'ai besoin de liberté. Mais bon seul les meilleurs deviennent auror, alors j'me suis dit que si je devenais animagus alors mes chances d'intégrer leurs rangs augmenteraient. Le jeune homme fit une petite pause. Vous m'en croyez pas capable ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mar 09 Avr 2013, 12:26


L'explication d'Alexander lui donna matière à réfléchir. Car le jeune homme avait posé une question sensible et qui reflétait la peur qu'il avait de rester coincé sous sa forme animale, ce que Solange pour comprendre sans trop se poser de questions. Elle aussi avait eu cette crainte, mais étant dotée d'un caractère de m**de comme dirait ses proches, elle était passée outre, trop sûre d'elle, de ses capacités et du fait que son caractère était trop chieur pour être dominé. Au final, elle avait eu raison, mais cela avait été un pari très risqué.

- Il y a un moyen très simple de ne pas te laisser dominer par ton animal. Revenir souvent ici, laisser libre cours à cette part de toi te rendra libre de garder le contrôle de ton toi humain. Un animagus est un sorcier qui vit avec deux parts de lui, parfois, il faut laisser libre cours à sa partie animale pour être en paix avec elle. Cependant, sache que si le souhaite vraiment, ta partie humaine sera toujours la plus dominante, c'est une question de volonté. Lui expliqua-t-elle doucement.

Apprendre qu'il souhaitait être Auror la fit grimacer. Comme Alicia avant elle, Solange n'avait pas pardonné à ces justiciers magiques le fait qu'ils n'aient pas arrêté les meurtriers de sa jumelle. Bien sur, c'était hypocrite de les accuser alors qu'elle savait très bien qu'ils faisaient leur possible, cependant, elle n'arrivait pas à faire autrement. Tout comme au fond, elle n'arrivait pas à pardonner à sa jumelle le fait de s'être laissé attraper de la sorte... La question du jeune homme sur sa capacité à atteindre son rêve eut au moins le mérite de la ramener loin de ses pensées noires.

- Si je suis ici, c'est bien parce que je t'en crois capable. Tu es apte à devenir animagus et donc à atteindre tes objectifs. Je n'aurais pas perdu mon temps avec toi si j'avais pensé le contraire. Lui fit-elle remarquer

C'était sec et brut, mais c'était la stricte vérité. Alexander, elle l'aidait simplement parce qu'elle le pensait capable. Il n'avait pas tellement intérêt à la décevoir, même si au vue des résultats obtenus, il était tout près de la métamorphose complète. Mais il lui fallait encore un peu de pratique aussi passa-t-elle aux choses sérieuses.

- Maintenant, si tu abandonnais tes oreilles et ton nez tout poilu ? On a encore du boulot pour que tu parviennes à ta métamorphose complète, alors autant s'y remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Alexander Scott, Dim 14 Avr 2013, 19:33


- Il y a un moyen très simple de ne pas te laisser dominer par ton animal. Revenir souvent ici, laisser libre cours à cette part de toi te rendra libre de garder le contrôle de ton toi humain. Un animagus est un sorcier qui vit avec deux parts de lui, parfois, il faut laisser libre cours à sa partie animale pour être en paix avec elle. Cependant, sache que si le souhaite vraiment, ta partie humaine sera toujours la plus dominante, c'est une question de volonté.

Et bien voilà qui réglait une des inquiétudes d'Alexander. Il ne voyait aucun inconvénient à souvent revenir ici et à libérer son alter-égo animal ! D'ailleurs il venait ici depuis maintenant seize ans alors pourquoi n'en serait-il pas ainsi ?Ce n'est pas parce qu'il allait devenir auror ou obtenir son permis d'animagus qu'il allait arrêté de venir se ressourcer dans la Taïga. Ici plus que n'importe où ailleurs il était chez lui, ici personne ne venait le déranger, personne ne venait le taquiner. C'est dans ces forêts qu'il s'était entraîné pour la première fois à lancer des sortilèges avec la baguette de son père, ça lui avait d'ailleurs vallu quelques soucis d'administration... C'est ici qu'il s'était entraîné à transplaner. C'est ici qu'il s'était entraîné pour apprendre l'animagie. Et c'est ici qu'il continuerait à venir pour libérer l'animal qui sommeillait en lui. D'ailleurs ce n'était qu'une supposition mais selon lui soumettre son animal intérieur n'était pas une bonne chose, il valait peut-être mieux un savant équilibre entre les deux parties plutôt qu'une domination de la part de la partie humaine ainsi on devait s'exposer à moins de danger. Enfin vu le niveau du jeune homme dans le domaine ce n'était que pure supposition mais il se promit de poser la question à Miss O'Riley lorsqu'il en aurait le temps.

- Si je suis ici, c'est bien parce que je t'en crois capable. Tu es apte à devenir animagus et donc à atteindre tes objectifs. Je n'aurais pas perdu mon temps avec toi si j'avais pensé le contraire.

Au moins ça avait le mérite d'être clair... En l'espace de quelques mots la professeur de Poudlard avait rappelé à Alex'ce qu'il avait oublié en quelques jours et ce qui l'avait frappé en rencontrant la femme. Elle lui avait rappelé combien elle était déterminée. Bien sûr lui aussi était déterminé mais ça n'avait rien à voir ! Lui travaillait pour lui même, il s'entraînait pour sa propre réussite, il allait récupérer les fruits de son travail... Mais elle... C'était presque effrayant. Cette femme ne le connaissait pas, elle ne savait rien de lui et pourtant ! Et pourtant elle était aussi déterminée que lui à le voir réussir et quelque part il avait même l'impression qu'elle l'était plus si cela était toutefois possible. Le Russe n'osait même pas imaginer ce qui se passerait si il venait à louper ce permis, elle le transformerait en lapin et l'utiliserait pour ses cours de métamorphose sans aucun doute et sans aucun scrupule ça ne faisait aucun doute. Visiblement son temps était précieux alors mieux valait éviter de la contrarier.

- Maintenant, si tu abandonnais tes oreilles et ton nez tout poilu ? On a encore du boulot pour que tu parviennes à ta métamorphose complète, alors autant s'y remettre.

Inutile d'enlever ces trucs là puisqu'il allait se transformer ou du moins tenter de se transformer dans quelques petites minutes. Le garçon retourna s'asseoir sur un rocher tout en acquiesçant de la tête. Il était temps de lui montrer qu'elle avait pas eut tord de lui donner des cours particuliers ! T'façon la tempête arrivait au vu du ciel donc si il voulait réussir c'était maintenant, il n'y aurait pas de quatrième essais.
Alexander ferma les yeux pour tenter une nouvelle fois de se transformer. Il s'agissait de laisser son alter-égo animal prendre le contrôle, de laisser l'instinct submerger l'esprit. Il s'agissait de laisser s'exprimer la bête qui reposait au fond de lui, de la laisser prendre le contrôle. Elle était restée enfermée bien trop longtemps et désormais elle méritait de sortir... Il avait profité de sa place bien trop longtemps et il lui devait bien ça. C'est dans cette forêt que les conditions étaient les plus propices tandis qu'un vent glaciale se levait. Les cris d'oiseaux s'étaient déjà intensifié, ça n'avait rien à voir avec la transformation, ils annonçaient juste l'arrivé de la tempête. Alex' pouvait le dire cette tempête allait être terrible, les arbres grinçaient déjà, les branches gémissaient ! Plusieurs rongeurs aux alentours avaient déjà rejoins leur terrier. C'était comme si la forêt entière s'affolait, les oiseaux rejoignaient leur nid en poussant de grands cris, les mammifères cherchaient refuge où ils pouvaient, les bipèdes s'éloignaient prudemment dans leurs monstres rugissant. Les prédateurs profitaient de cette panique pour parfaire leur garde manger avant d'aller eux-même se mettre à l'abris. Il dressa le museau et leva les oreilles, cette fois aucun peur ne l'habitait. Alexander avait incroyablement rétrécit, il mesurait maintenant une cinquantaine de centimètre et une quantité folle de poil avait poussé autour de tout son corps, maintenant il ne craignait absolument plus le froid de la forêt. Une longue queue avait poussée elle aussi recouverte de poils. Il était devenu un prédateur, un prédateur recouvert de poil mais un prédateur tout de même, une boule de poil dangereuse pour tout les oiseaux, pour tout les rongeurs. Le félin huma l'air tandis que sa queue balayait la neige à intervalle régulier, il avait déjà sentit une proie non loin, il était temps de partir à la chasse ! Sans perdre de temps la bête sauta de son piédéstale et fila en direction du lac qui se trouvait à quelques mètres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Lun 15 Avr 2013, 19:33


Solange vit que son élève ne l'écoutait pas tout à fait. Certes, il se remit au travail, mais il avait choisi de garder ses oreilles arrondies et ses moustaches. Bon. C'était son choix mais elle lui avait demandé cet exercice dans un but précis et il allait entendre parler du pays une fois qu'il aurait fini.

Cependant, la jeune femme ne s'était pas vraiment attendue à ce qu'il arrive à faire une transformation complète ! Cela lui avait pris un bon temps pour plonger au fond de lui, mais Alexander s'était métamorphosé sous ses yeux. Et sa part animale à elle n'appréciait pas vraiment ce qu'elle avait sous les yeux. Car les chats de ce type était une vraie plaie pour la chouette en elle. Pourtant, la blonde adorait les chats. Mais pas celui-là. Il fallait avouer que de voir ce corps tout rond et gros... Bah ça ne l'attirait pas vraiment. M'enfin, elle était là pour l'aider à se transformer, c'était chose faite ! Il venait de réussir, plus rien ne l'empêchait de parvenir à ses objectifs. Quant à la professeure, elle était fière.

Mais ce moment de fierté ne dura pas, car la bestiole choisit d'aller courir dans la forêt. Or, la blonde n'avait pas du tout envie de le suivre. Oh non, s'aventurer dans cette forêt ne l'attirait pas, surtout que son instinct lui dictait d'aller se mettre à l'abri, loin, très loin. Un événement se préparait et ce n'était donc pas le moment de poursuivre un chaton.

- Alexander, reviens ici de suite ! Il y a un truc qui se prépare, viens vite ici ! Il faut que tu reprennes forme humaine pour qu'on aille se mettre à l'abri ! Lui cria-t-elle.

Sa voix résonnait dans la clairière, ce qu'elle n'apprécia pas. Non, Solange aimait qu'on l'écoute, qu'on lui obéisse, surtout quand elle était menacée par quelque chose dont elle ignorait l'origine. Mais tous ses sens étaient en alerte et le jeune homme devait reprendre le contrôle sur son félin. Cela devenait une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Alexander Scott, Mer 24 Avr 2013, 18:25


- Alexander, reviens ici de suite ! Il y a un truc qui se prépare, viens vite ici ! Il faut que tu reprennes forme humaine pour qu'on aille se mettre à l'abri !

La voix résonna comme un coup de tonnerre dans la clairière. Pour le chat c'était une véritable torture puisque son ouïe était bien plus développée que celle des humains. Il avait l'impression qu'on lui perçait les tympans ! Instinctivement l'animal s'arrêta en plein milieux de sa course et se retourna en direction de la source du bruit se grossissant du mieux qu'il pouvait, sortant les griffes et feulant sa haine en direction de la menace. Tout ses sens étaient aux aguets et son instinct lui indiquait de fuir ou d'attaquer mais de ne surtout pas rester passif devant une telle menace et pourtant... Pourtant quelque chose au fond de son esprit, enfoui au plus profond de son être, lui indiquait que cet être qui se dressait face à lui n'était pas une menace. Mais que fallait-il écouter ? L'instinct ? Ou la raison ? La queue du félin battait la neige tandis qu'il réfléchissait. C'était une sensation bizarre et surprenante qu'il éprouvait là, c'était comme si son être était déchiré en deux et que les deux parties cherchaient à l'emmener vers elle. Finalement le chat décida de courir en direction de l'humaine, une petite voix au fond de lui lui indiquait qu'elle n'était pas une ennemie et que bien au contraire elle était là pour l'aider. D'ailleurs la voix qu'elle avait utilisé indiquait qu'elle attendait quelque chose de lui, pas du chat mais bien de lui... Elle attendait que la petite voix au fond de l'être fasse quelque chose. Oui, elle attendait que l'élève lui obéisse car il n'était pas réellement un prédateur de cette forêt, il n'avait pas réellement envie de manger une souris d'ailleurs cela le révulsait quelque peu... La seule chose dont il avait envie à cet instant c'était d'échapper à la tempête de neige qui se préparait et de rentrer chez lui.

Peu à peu les poils du chat rétrécirent tandis que l'animal lui grandissait irrémédiablement. Le regard de l'animal se fit peu à peu plus humain, ses traits se firent moins félins, sa queue disparut et il arrêta de se tenir à quatre pattes pour finalement se remettre debout. Les poils laissèrent peu à peu place aux vêtements, les poils se firent plus long au niveau de la tête et disparurent ailleurs. Au bout de quelques secondes ce n'était plus un chat qui se tenait devant Solange mais bien Alexander Scott son élève particulier qui vacilla un peu en se tenant la tête une fois de transformation achevée. Le choc était brutale pour le garçon, tout changeait ! C'était tout simplement un autre monde ! Les couleurs, les sons, les odeurs ! Plus rien n'était pareille et la seule chose qu'il conservait de cette transformation c'était ses souvenirs mais ses souvenirs resteraient à jamais gravés dans sa mémoire car ce jour là il avait découvert son autre lui, celui avec qui il partageait son corps depuis si longtemps dans la plus totale ignorance, celui qui l'avait poussé à venir ici tant de fois. Désormais il comprenait mieux, il le comprenait mieux, il se comprenait mieux. Il n'avait pas juste appris une transformation ce jour là ! Il avait appris à mieux se connaitre. Alexander détourna son regard de la professeur et observa les cieux, aucun nuage... Non le ciel était uniforme mais il n'était pas bleu, non il était d'un gris, d'un gris immaculé. La tempête n'allait pas tarder à s'abattre comme il l'avait prédit lorsqu'il s'était transformé, était-ce cela que l'on appelait sixième sens ? Dans ce cas ce fameux sixième sens n'était rien d'autre qu'une combinaison des cinq sens afin d'obtenir la capacité d'anticiper certaines choses. L'homme n'avait pas accès à cette faculté ses sens n'étant pas assez développés.


-Je crois qu'il est temps de filer ! C'est une sacrée tempête qui se prépare et on risques de finir en glaçon si on reste plantés là. Alexander lança un petit sourire à son professeur. Et puis j'ai réussit...

Le garçon attrapa la main du professeur et se tourna instinctivement en direction de Poudlard avant de transplaner en direction du château magique.

Fin Du Rp pour nous deux. Autorisation de Solange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mar 17 Sep 2013, 20:24


{PV avec Taylor Malëan et PNJ}

~Londres, quatre heures du matin au Penthouse de Mike Starkiller~

La pluie s'abattait sur les vitres du Penthouse. Mike était debout devant les ouvertures donnant sur l'extérieure. Il observait l'immensité de l'obscurité et le désarroi de la pluie. Le temps était à l'image de ce qu'il ressentait. Ces dernières semaines avaient été éprouvantes. Il avait dû jouer la comédie à Solange qui remarquait son attitude bizarre, même s'il affirmait le contraire. L'embauche d'Hugh, les quelques nuits passées à dormir à son Penthouse au lieu du cottage, ses rendez-vous mystérieux, ainsi que les échanges de hiboux sans qu'il n'en dise un mot, avaient fait comprendre à la belle blonde qu'il se passait quelque chose d'anormal. Elle avait tenté de le faire parler mais en vain. Elle ne savait pas de quoi il retournait. Pourtant le trentenaire avait bien l'intention de tout lui confier mais pas pour l'instant. Que dirait-elle si elle savait que son amoureux partait à la recherche des ses anciennes partenaires afin de savoir s'il avait un enfant. La Serpentard en élevait déjà quatre de sa sœur décédée et elle faisait au mieux avec la fille qu'elle avait abandonnée autrefois. Il y avait de grandes chances qu'elle le comprenne mais il préférait garder ça pour lui.

Dans sa main, il tenait un parchemin écrit par un mystérieux individu qu'il ne connaissait pas. C'était une sorte de mercenaire, un homme de main qu'il espérait compter parmi ses alliés et qui lui avait été recommandé par ~Fofi~. D'après son ami, Taylor Malëan était la personne qu'il lui fallait. Une personne spécialisée dans la recherche d'informations, entre autres, son ami étant resté assez vague sur le reste. Il avait omis également de lui donner des indications physiques ou comportementales qui pouvaient le caractériser. Au final, l'informateur et l'ancien Serdaigle échangeaient des hiboux jusqu'à hier soir. Il avait reçu un dernier parchemin l'intrigant.

Citation :
M. Starkiller,

J'ai de nouvelles informations concernant la mission que vous m'avez confié. J'en sais davantage sur la mort mystérieuse de Pauline Morna. Venez me rejoindre en Russie demain à 7h, près de Tomsk, à l'entrée fermée du bar "Le Tsar".

T.M.
Tomsk, autrefois ça lui faisait penser à Omsk, la ville que voulait atteindre Michel Strogoff, mais depuis une certaine époque, c'était devenu un mauvais souvenir. Pourquoi être convoqué à cet endroit ? Il savait qu'il n'aurait pas de réponses avant de voir son informateur mais mille questions se succédaient dans sa tête, ce qui l'avait empêché de dormir. Il froissa le parchemin qu'il jeta dans le feu sa cheminée. Il avait encore largement le temps de se préparer mais il avait intérêt à se couvrir. Il commençait déjà à neiger dans cette partie de la Sibérie.


~Tomsk, sept heures moins le quart près du bar "Le Tsar"~

Plop ! Mike apparut au milieu de la ruelle inoccupée. Le soleil n'était pas encore levé et le temps était à la neige. Elle recouvrait déjà le sol. Il avait beau avoir mis ses boots et prit des habits chauds, il se sentit se frigorifier à mesure qu'il restait ici. Il avait envie d'engueuler son informateur afin de lui dire que les informations, ce serait bien de les donner à Rio. C'était con de se geler ici alors qu'en étant sorcier, les informations pouvaient se dire dans des endroits du globe bien plus chauds et beaucoup plus sympathiques.

Il jeta un regard de chaque côté de la ruelle étroite, toujours aussi peu avenante. Un bref coup d’œil à l'enseigne lui fit remarquer son délabrement. La dernière fois qu'il était passé, le bar venait tout juste de fermer. Le propriétaire était un mafieux local mais il avait eu trop d'ambition, du coup les parrains l'avaient lâché et il s'est retrouvé emprisonné. Une chance pour lui qu'il était encore en vie, cela voulait dire qu'il n'avait pas fait trop de victimes chez les plus puissants. Depuis, le bar avait fermé, c'était autrefois un lieu de plaisirs charnels et également un coupe-gorge sensationnel. Là-bas si tu y allais avec une bourse trop pleine, tu vidais les plus intimes avec une mignonne, puis tu te vidais de ton sang pour finir afin que la bourse soit récupérée. C'était un drôle d'endroit mais les sensations étaient garanties. Il se souvenait que Mikhail Molotov voulait l'y emmener. Il avait tout de suite flairé le piège et avait décliné l'invitation après leur mission mais le bougre c'était trahi. À partir de ce moment là, Mike avait su que le Russe avait une habitation dans le coin.

Il chassa ses pensées et regarda sa montre. Le quart d'heure était presque écoulé et il était impatient de l'arrivée de Taylor Malëan. Pas difficile de le reconnaître, ce serait la première âme qui vive dans le coin. Quelques secondes plus tard, celui-ci apparut. Les deux ne comptaient pas jouer aux espions moldus, ils n'avaient pas prévu de code de reconnaissance. L'ancien Serdaigle garda ses mains dans les poches, chacune d'elles tenaient une baguette. On n'était jamais trop prudent, ce ne serait pas étonnant que des gens veuillent la mort du patron des Trois Balais.

- Vous auriez pu prévoir un endroit au chaud où on aurait pu boire un coup. Je sais que je ne vous ai pas encore payé mais j'aurais au moins pu vous offrir un verre.


Dernière édition par Mike Starkiller le Mar 29 Oct 2013, 13:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Taylor Malëan, Lun 23 Sep 2013, 15:43


La nouvelle saison s'annonçait plutôt bien pour Taylor. Ça faisait un moment qu'il n'avait plus eu de problème, subit d'attaque, ou qu'il ne fut obliger de voler au secour d'une demoiselle en détresse. La vie était plutôt paisible ses derniers temps, lui offrant bien plus de temps que nécessaire à son entraînements[/color] a l'utilisation de la magie sans baguette. Cependant, mal grès toutes les heures passées, il n'avait pas avancé d'un pouce. Frustré par sa stagnation le vagabond avait décider de mettre le travail de coter pour prendre du repos et s'amuser un peu. Sans contrainte, avec comme seul but, le divertissement.

C'est alors qu'au bord du lac, à quelques chemins de sa maison, Taylor partait pêcher tous les matins. Seule activité qu'il fut capable d'apprécier avec son moldu de père. Par un grand jour de soleil (chose rare en Écosse) un minuscule hiboux lui avait porté une missive, requierant son aide pour une affaire de renseignement.

Mr Malëan.
J'ai obtenu votre nom par un ami à moi, qui m'a conseillé de vous contacter. Je suis à la recherche des circonstances de la mort de,Paulina Morna. [etc...]
La lettre renseignait sur un meurtre d'une femme non élucidé. Un meurtre sur lequel il avait déjà travaillé avec un certain Fofi. Le mystérieux commanditaire avait absolument besoin de retrouver l'explication de cette affaire. Probablement une histoire d'assurance ou de testament ?
Peu importait. Malëan avait besoin d'action et on lui en fournissait. Il sortit de son fourre tout son vieux carnet et se mît a le feuilleté en suivant les dates. Il arriva enfin à une page toute gribouillée, sur laquelle apparaissait le nom de Morna en gros. Au bord du texte s'amoncelaient des ratures, des noms de rues ou des théories sur les endroits où elle pouvait bien se trouver.Taylor se souvint soudainement de l'affaire. Il s'agissait de la tente de Kyara blanchet, portée disparu depuis des années. Le vagabond avait cherché n'importe quel signe d'elle sans succès, forcé de la considérer comme morte. En fait, cette affaire ne pouvait tomber mieux, il allait pouvoir finir, une œuvre inachevé, et cette nouvelle perspective le mettait en joie.

Il s'empressa donc de ranger son barda et reprit le chemin à travers les bois. Dans son dos le lac devenait de plus en plus petit, et le ponton sur lequel il pêchait ne se distinguait bientôt plus. Face à lui, son chalet se dessinait. Une fois entré il s'empara d'une plume et de deux morceaux de papier. L'un pour son mystérieux commanditaire et l'autre, pour la femme qu'il allait devoir quitter sans avis préalable.

Il déposa le mot pour Era sur la table du salon, et attacha à la pâte du minuscule volatile le second. La bestiole entreprit immédiatement son voyage en s'envolant par la fenêtre ouverte.
Dans ce dernier message , il donnait rendez-vous à ce Mr Starkiller dans le but de le rencontrer en Russie. Il travaillait souvent ainsi, en donnant les rendez vous promettant des réponses, avant même de les avoir trouvées. Il appelait ça, de l'obligation au résultat.

- il est bien beau de parler mais cependant je ferais mieux de me dépêcher de trouver ses réponses, je ne le rencontrerais que dans une semaine. Ça ne me laisse pas beaucoup de temps. Première chose à faire lorsqu'on cherche la cause d'une morts examiner le corps.

Les jours suivants Malëan les passait à courir, ou plutôt, à transplanner à travers la grande bretagne et la France, avec parfois des détours par l'Ecosse ou l'Allemagne. Madame Morna avait beaucoup voyageait dans sa vie, offrant de nombreuse opportunité d'attaque. Mais vivant en France il paraissait logique que son ennemi soit originaire du même pays ou du moins devait il y avoir vécu. Comme dans le passé il fit le tour de l'ancienne habitation de Paulina, et s'y introduit la nuit, pour farfouiller un peu. Une famille Moldu s'y était installé et pour être sur de ne pas être dérangé, il fit usage d'un sortilège de sommeil pour les garder endormis.
Les jours passaient et le vagabond en apprenait de plus en plus sur sa cible. Son métier, sa situation familial, ses connaissances. tout un tas de renseignements qu'il avait déjà recueilli quelques années auparavant. malheureusement, la vie de cette femme était absolument paisible et le seul point noir résidait dans l'absence d'explication à sa disparition. Déçu de ne trouver aucune piste valable au bout du cinquième jour, Taylor changea radicalement de méthode.

-s'il n'est pas possible de vous rattraper par la voix normal, vous allez me forcer à vous traquer Madame.

À l'aide d'affaire personnelle qu'il avait volé au domicile de sa cible, il avait entrepris une recherche magique de géo localisation. Après être retourné dans son chalet d'écosse avec une brosse à cheveux, il déplia sa carte sur la table du salon. Et se mît à divaguer des mots incompréhensible. La recherche fut sans résultat, comme il s'y attendait. L'absence de réponse était elle une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Pour sur au moins, la cible était belle et bien morte, mais taylor s'attendait au moins à retrouver un corps.

AU LIEU DE RENDEZ-VOUS

Malëan avait choisi comme lieu de rendez vous, un bar qui lui avait servi pendant longtemps de pieds à terre lors de ses recherches en Russie. C'était une vieille bâtisse de bois, qui renfermait depuis toujours mafieux et autres personnes non fréquentables. Le lieu rêvé pour trouver toutes sortes de produits illégaux, ou de renseignements. La bâtisse était totalement condamnée. Chaques fenêtres étaient clouées par des planches de bois, et la porte avait dû subir les effets du sortilèges du cola porta. Le bois, abîmé par les intempéries avait pris une teinte noir, offrant un climat très sombre à la rue qui longeait le bar. Comme à son habitude le vagabond était parti en avance, afin de s'assurer tout premièrement que ce rendez vous n'était ni un piège, ni un canular.
Ainsi, il arriva avec deux heures d'avances et en profita pour pénétrer dans le bar. Comme il s'y attendait il était vide de toute présence, l'endroit rêvé pour discuter d'affaires secrètes. Il avait décidé, ils discuteraient ici. Il n'eut que quelques minutes pour ensorceler le terrain de piège, toujours prêt à toute éventualité, avant qu'un pop sonore ne retentisse au dehors. Par un petit trou dans un des volets, il vit un homme, grand et brun, avec des vêtements chauds totalement atypique à la région. Il s'agissait sans nul doute de son commanditaire. Il sortit par l'arrière, à l'abri de tous regards et rejoint l'homme qui venait d'atterrir en pleine neige.

Ce dernier se tenait bien droit les mains dans les poches, l'œil vif probablement prêt à parer toute éventualité de combat. Emmitouflé dans de chaude affaires, Taylor paraissait vraiment mince, dans son vieux manteau de cuir, à coté de l'équipement de l'étranger. L'homme lui adressa la parole d'un ton sec, lui reprochant de n'avoir trouver mieux comme lieu de rendez-vous.

- Ne vous inquiétez pas, nous n'allons pas rester ici bien longtemps. Veuillez m'excuser pour ce lieu de rendez-vous mais j'avais à faire dans l'entourage. Entrons dans cette ruine, nous y seront à l'abri des regards indiscrets.

Edit Allessia : Bonsoir Taylor, je vous rappelle qu'il est interdit de supprimer les édits des modérateurs. Merci de ne plus recommencer. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mer 25 Sep 2013, 16:22


Mike observait minutieusement l'homme étrange à qui il avait affaire. ~fofi~ lui avait dit qu'il le trouverait bizarre mais que c'était une personne efficace. Il est vrai qu'il ne fallait pas s'arrêter aux apparences, pourtant l'ancien Serdaigle remarqua que le dénommé Taylor Malëan ne portait pas de chauds habits. Il devait avoir froid dans son simple manteau de cuir. Par le passé, il en avait eu un et il lui avait tenu chaud mais pas jusqu'à des températures extrêmes.

L'homme lui proposa d'entrer à l'intérieur du bar d'où il était venu. Le trentenaire avait bien connu ce bar à l'époque glorieuse du mafieux qui le tenait. Il ne s'était jamais vraiment frotté à lui mais il savait que certaines personnes n'en ressortaient jamais. L'abus d'alcool avait beau être dangereux pour la santé, il était rare de mourir subitement d'un cancer tout juste diagnostiqué quelques minutes avant. Surtout lorsque vous finissez dans l'Ob et que votre corps est retrouvé au large de la Russie dans la mer des Barents. Fait curieux pour tout Russe qui n'avait pas le pied marin et n'avait jamais fait partie de la marine. Mais cependant, la police n'excluait jamais la thèse de l'accident ou du suicide lorsque les traces de balles étaient bien trop visibles. Toute cette connaissance de ce lieu ne pouvait rendre Mike que plus méfiant. Il était étrange qu'on l'invite à aller à l'intérieur alors qu'il n'avait pas fait cette erreur autrefois dans le passé. Il se sentait de plus en plus méfiant vis-à-vis de cette mission. Était-il possible qu'il ait encore des ennemis de ce côté-ci du globe ? Mikhail était-il plus important qu'il ne le pensait ?

- Je suppose que vous n'avez pas prévu le chauffage ? Niveau voyage organisé, je vous ne recommanderai pas comme opérateur.

L'ancien Serdaigle avait décidé de prendre le risque d'entrer dans la bâtisse. Si cela s'avérait être un piège, il était trop à découvert dans la ruelle. Et puis la logique voulait qu'il sache qui voulait sa peau alors autant aller au-devant du danger. Il préféra passer devant, laissant croire à une insouciance alors que le sorcier était sur ses gardes. Il montrait un visage relâché mais tous ses sens étaient en alerte, les deux mains sur ses baguettes. Il se disait qu'un peu d'action le réchaufferait. Il s'approcha de l'entrée qui était verrouillée.

- Je dois avoir recours à la magie où vous avez une entrée secrète bien digne de ce genre de lieux sordides. J'aimerais bien être à l'intérieur parce que là on gèle. J'ai oublié mes gants et avec la peau sensible de mes mains, je préfère éviter de les exposer trop au froid.

Mike savait très bien jouer le rôle de la personne insatisfaite de tout et qui posait problème. Il espérait que l'agacement de Taylor lui ferait abaisser sa garde ainsi que celle de ceux qui attendaient. Dans un combat, il ne suffisait que d'un millième de seconde de retard dans le temps de réaction pour prendre le dessus et le trentenaire était un spécialiste du genre pour laisser croire aux autres qu'il n'était pas sur ses gardes. Forcément qu'avec ce froid, il n'avait pas oublié ses gants mais effectivement, il ne les avait pas mis. Il faut toujours une part de crédibilité dans chaque stratagème et puis il n'aimait pas les gants lorsqu'il tenait sa baguette. Il aimait le contact de celle-ci sur sa peau, cela l'apaisait. Il en connaissait les moindres détails et savait quelle partie il tenait dans sa main.

Au final, il espérait que son ami ~fofi~ ne se soit pas fourvoyé avec ce mercenaire. Sinon il lui en toucherait deux mots s'il s'en sortait. Sinon il espérait que le même sort ne soit pas réservé à son ami mais il était confiant, la belle Alyna veillait sur lui, ainsi qu'un ou deux autres anciens Mangemorts. Il valait mieux que personne ne s'en prenne à lui sinon cela risquait de leur coûter cher. Surtout que son ami avait beau n'avoir jamais été Mage Noir, il n'en restait pas moins un redoutable sorcier. Ce n'était pas pour rien qu'il avait fini Directeur de Poudlard en étant encore très jeune. Ses pensées pour son ami s'estompèrent à mesure qu'il réfléchissait au piège qui pouvait l'attendre.

- En tout cas, vous avez de la chance que je sois propriétaire d'un bar. Je vais pouvoir faire venir quelques alcools qui vont nous réchauffer. Sauf si vous ne buvez pas... Après tout, nous sommes en mission, ce serait normal de ne pas boire pendant le service.

Il lui fit un sourire cynique. Il testait le sorcier qui l'accompagnait. Il ne savait que peu de choses sur lui et son ami faisait bien trop facilement confiance aux gens, ce qui n'était pas le cas de Mike. Il se méfiait toujours de ses amis qui l'accompagnaient. Il avait toujours préféré faire des missions en solitaire plutôt que d'aller avec quelqu'un qui pourrait le trahir. Lui avait bien tué un partenaire parce que le Seigneur des Ténèbres lui avait demandé...
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Taylor Malëan, Mer 25 Sep 2013, 18:26


{Autorisation de Mike Starkiller pour son libre-arbitre}

Les deux hommes avançaient à présent en direction de la vieille bâtisse. Starkiller prit les devants, plutôt imprudemment, au vu de son manque de connaissance en Taylor. Cependant ses mains ne quittèrent pas une fois ses poches, pour la plus grande inquiétude du vagabond. Un homme moins méfiant aurait au moins sorti sa main pour serrer celle de son nouvel employé. A coup sûre ce "Mike" était soit très mal poli, soit il jouait la comédie.
Taylor écoutait attentivement chaque flocons de neiges s'écraser sous ses pieds, formant un sol à la fois plus solide et glissant. Sans cesse à l'affût du moindre mouvement brusque, il n'écoutait que d’une oreille la complainte de son commanditaire, sur le froid et le manque d'organisation.  Pour taylor cet endroit été parfait et choisi avec soin. L'état actuelle de la Russie, permettait toujours de faire disparaître toutes traces de meurtre sans que trop de monde ne pose trop de questions, ainsi son organisation fut en faveur de la discrétion. Après tout, il ne savait toujours pas s'il s'agissait d'un piège.

-nous allons passer par la porte de derrière, j'ai déjà supprimé son enchantement.

Mike acquiesça d'un signe de tête, et longea le mur du vieux bar. Derrière, une grille noire aux bouts en forme de lance encerclée la porte de sortie. Avant elle servait simplement de rangement pour les poubelles, mais Malëan avait déjà vu un homme s'y faire punir, forcé de demeurer dans le froids, de longues heures durant.
L'ex serpentard poussa le volet de la grille sur gons qui pivota en grinçant, suivi de peu par le son de la porte du bar, qui lui était un peu moins effrayant.
A l'intérieur rien avait bougé et la poussière accumulée depuis plusieurs années s'envolait aux pas des deux "collègues".
Mike qui était à présent au centre de la pièce, tournait sur lui même en observant les alentours, silencieux et toujours ses deux mains dans les poches. Une ambiance tendue régnait, une ambiance épuisante face à tant de méfiance.

-Bien, j'en est assez de jouer. Vous m'avez contacter et je dois avouer que le fait de ne pas vous connaître ne me rassure pas. Vous avez dit m'avoir trouver Grace à un ami commun, cependant mes amis ont de fâcheuse tendance à vouloir ma mort c'est dernier temps, alors avant que toute cette histoire ne finisse en bain de sang, mettons les choses au point.
Pendant son discours Malëan empoigna le manche de sa baguette qui était retenue à sa ceinture, caché par son long manteau de cuir.

-Je ne vous veux strictement aucun mal et je suis ici simplement dans le but d'effectuer mon travail. Aussi j'apprécierais assez voir apparaître vos mains, que vous vous appliquez si bien à cacher, même en intérieur. Si cela peut vous rassurer vous pouvez empoigner votre baguette.

La seule chose qui importait ici était l'inconnue. Cette inconnue qui gonflait les deux hommes de méfiance et d'incertitude, pour travailler sereinement, le climat devait être plus chaleureux. Alors toujours la baguette à la main, le vagabond tourna le dos à son adversaire pour se diriger vers le bar, cependant, il continuait de vérifier les mouvements de sa cible à l'aide des ombres des deux hommes qui se projetaient sur le sol, sans cesse prêt, à toute éventualité.

- Je crois qu'il reste quelques vieilles bouteilles dans le bar, personnellement ça me sera suffisant et pour répondre à votre question, je passe ma vie en service, alors si je devais attendre pour boire, je serais un saint homme. Mais croyez moi, ce n'est pas le cas.


L'ombre de Mike n'avait pas semblé agressive et Taylor en profita donc pour se pencher dans le bar, afin d'en sortir une bouteille d'hydromel et deux verres poussiéreux. Sans prendre la peine de les nettoyer, il les rempli à ras bord et avec un grand sourire il en tend un face à lui, comme pour forcer son interlocuteur à se servir de ses mains.

- Je me suis penché sur le cas de cette défunte, Madame Morna si je ne m'abuse ? Morte depuis quelques temps, dans des circonstances non dévoilées. Suivre sa piste n'a pas été chose aisé. En fait il faut croire qu'il est plus facile d'en apprendre sur les vivants que sur les morts mais son cadavre m'a tout de même bien aider.

Parler de mort et de recherches sur cadavres n'avait rien de bien spectaculaire pour le vagabond et c'est avec simplicité qu'il expliqua comment il avait déterrer la vieille femme en pleine nuit pour s'informer des symptômes de sa mort. Il expliqua quel procédés il avait utilisé pour rechercher des indices, sans grand résultat puis il enchaîna sur sa découverte.

- Il est dit depuis des temps immémoriaux que la dernière image enregistrée par l'œil humain reste forcément dans le corps du mort. Bref sans vous barbez plus longtemps avec mes histoires, sachez que j'ai,peut être une piste sur la dernière personne à avoir vu Madame Morna en vie, qui doit être je l'espère, son agresseur. Cependant je n'ai aucune idée de comment sa vie à soudainement cessée.
Alors dite moi, que voulez de moi a présent ?


Édit Jessy : Bonjour Taylor, vous venez d'utiliser le libre-arbitre d'un autre joueur or cela est par le Règlement RPG. Votre RP contient aussi beaucoup de fautes qui pourraient facilement être évitées. Pour finir, le talent de lire dans les pensées d'autres sorciers est propre aux Legilimens, vous ne pouvez donc en aucun cas dire que vous avez fait cela (même sans grande réussite). N'oubliez pas d'éditer ce message afin de le mettre en ordre ; merci de votre compréhension. Cordialement,


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mar 01 Oct 2013, 18:43


{Autorisation de Taylor Malëan pour son libre-arbitre}

Passer par la porte de derrière, c'était tellement peu attractif et si commun. Mike sentait bien que l'homme l'observait. Il n'était pas en confiance, ce qui s'avérait être normal au vu des circonstances. Il acquiesça avant de suivre le vagabond. Celui-ci poussa ensuite une grille qui grinça, autant dire que pour la discrétion, il y avait mieux. Il s'attendait presque à ce que la porte du bar fasse de même avec ce son bien retentissant et inquiétant que l'on entendait dans les films moldus d'épouvante. Dans d'autres circonstances, l'ancien Serdaigle aurait sorti sa baguette mais c'était bien trop tôt. Il s'avança dans la pièce poussiéreuse. Il y avait d'autres traces de pas. Quelqu'un était venu ici avant et les traces correspondaient aux pas de Taylor. Il serra un peu plus ses baguettes.

Il observait les lieux et son adversaire. Il ne pouvait être que méfiant ou alors son homologue était tout comme lui, trop méfiant également et qu'il avait préféré s'assurer que ses lieux soient sans danger pour une conversation. Taylor prit la parole, il voulait mettre les choses au clair. Pourquoi ça n'étonnait pas l'ancien Serdaigle que ~fofi~ lui ait proposé les services d'une personne qui visiblement savaient s'attirer des ennuis. Lorsque l'homme sortit sa baguette et la pointa lui, le trentenaire ne fit aucun geste. Ses mains dans les poches tenant les baguettes étaient pointées depuis longtemps dans la direction de ce personnage étrange. Ce dernier lui assura qu'il ne lui voulait aucun mal mais pourtant il voulait voir les mains de Mike, même avec une baguette. Il eut un petit rictus méprisant.

- Ne soyez pas stupide, vous devez bien vous doutez que je tiens ma baguette dans la main et qu'elle est pointée sur vous. Je n'ai pas du tout l'intention de les sortir.

Il fit bouger sa main pour que la baguette montre un point d'appui, prouvant ses dires. Il avait omis pour l'instant de dire qu'il en avait une deuxième.

- Je vous écoute pour les informations.

L'étranger se mit à tourner le dos au propriétaire des Trois Balais. Il était parti chercher des bouteilles au niveau du comptoir. Il se doutait que l'homme devait se méfier de lui mais quand même, abaisser sa garde ainsi était très dangereux. Sauf que Mike voulait des réponses. Il n'avait pas encore l'intention d'attaquer, sauf s'il y était forcé. Son collègue de travail s'approcha de lui avec deux verres remplis et lui en tendit un. Il se demandait si c'était une blague. N'avait-il pas encore compris à quel point son employeur était méfiant ? Il fit non de la tête.

- Désolé, je bois rarement le verre proposé par un inconnu, qu'importe son sexe. Une question de survie, moi aussi il y a pas mal de gens qui aimeraient bien me tuer.

Il écoutait attentivement le récit sur Pauline. Taylor parlait beaucoup mais ne disait rien d'essentiel. Le trentenaire avait la fameuse phrase de Serlock Holmes impatient qui lui venait en tête "Venez-en au fait". Il n'était pas très patient en règle générale et le lieu ne faisait rien pour calmer cette particularité de son caractère. Pourtant il écouta jusqu'au bout sans intervenir. L'homme étrange semblait ne pas lui vouloir de mal mais les derniers propos le surprirent. Il regarda autour de lui, se demandant comment il devait réagir. Que voulait-il ? Mais le nom d probable assassin ! Savoir où il se cache ! C'était évident ! De là, il pourrait savoir comment Pauline était morte. Il prit une profonde inspiration pour cacher son exaspération. Il fit un sourire cynique.

- Eh bien mon cher, j'attends de vous que vous me meniez à lui. J'espère que vous êtes habilité à faire parler les gens. Je me doute que le probable meurtrier risque d'être réticent de nous parler comme des amis. Si c'est le contraire, on risque de s'ennuyer. Je suis d'avis pour qu'on y aille tout de suite, ça nous ouvrira l'appétit.

Ses sarcasmes cachaient son envie de meurtre. C'était la raison pour laquelle il avait demandé à l'homme qui l'accompagnait s'il était capable de torturer. L'ancien Serdaigle risquait de tuer s'il perdait le contrôle. Il y avait eu trop de morts dans les gens autour de lui sans qu'il ait pu punir les assassins. Cette fois-ci, ce meurtrier le paierait de sa vie.

Taylor Malëan lui demande de le suivre. Ils sortirent par la porte de derrière et lui fit prendre une ruelle qui montait vers une hauteur en dehors de la ville. Le propriétaire des Trois Balais connaissait ce chemin. Il se rappelait de l'avoir emprunté après avoir soudoyé une personne du bar pour qu'elle lui indique un chemin. Ce fameux chemin que l'homme avait déjà emprunté sous la neige. Plus les deux avançaient, plus les habitations se faisaient rares, ils quittaient même les limites de la ville. Ils empruntaient exactement le même chemin. Mike ne faisait pas attention au froid mordant ni à ses pieds humides. Il se sentait angoissé, revivait intérieurement chaque pas comme si c'était la première fois qu'il empruntait ce chemin lorsqu'il était allé tuer Mikhail. Certes ce n'était pas la première fois qu'il avait tué, mais c'était la première fois avec préméditation.

Le ciel était bas, la neige tombait plus drue. Le temps les ralentissait et semblait jouer contre eux. Le dernier hameau avant la maison venait d'être passé. Il espérait que son informateur l'emmène encore plus loin mais lorsqu'ils aperçurent la maison, celui-ci la lui désigna et il n'y avait plus aucun doute possible. Il était bien étrange que celui qui aurait pu tuer Pauline, se trouve dans l'ancienne masure de Mikhail. Était-ce de nouveau un piège ? Des anciens partisans qui voulaient le tuer et qui s'amusaient à lui faire revivre ces moments ? Bien des années s'étaient écoulés et la masure semblait délabrée. Qui pouvait vivre ici ? un fugitif à n'en pas douter ou tout simplement un complot pour l'assassiner. Il sortit sa baguette peu avant d'arriver et la pointa sur Taylor. Il avait toujours son autre main dans la poche avec une baguette.

- Pour qui tu travailles ? hurla-t-il pour se faire bien entendre avec le vent qui commençait à se lever. Quel piège m'attend à l'intérieur ?

Son regard était glacial, il n'hésiterait pas à tuer celui qui se trouvait avec lui. Si jamais il était innocent, il le saurait. par sa réaction, il le saurait. Il n'avait pas l'intention de lui faire confiance même s'il disait la vérité. Il comptait rentrer seul dans la masure, seul pour affronter ce qu'il y avait à affronter. Car qui d'autre qu'un partisan de Mikhail pouvait s'y trouver. Ainsi, Pauline serait morte par sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Taylor Malëan, Mer 02 Oct 2013, 12:34


Edit Solange : Bonjour Taylor, ton rp ne contient qu'une lettre, alors que nous demandons 600 caractères. Cela est certainement dû à un bug, mais il faudrait corriger assez rapidement. Amicalement,
La main de Malëan plongea à sa ceinture pour y attraper sa baguette mais il était trop tard. Starkiller le menaçait bel et bien, et les battements de cœur accélérés audibles, montraient bien à quel point l'ambiance était tendu. Quelque chose avait assez perturbé Mike, pour qu'il prenne Taylor pour un ennemi, alors que pouvais t'il bien faire à présent, à part tenter de s'expliquer calmement. Il desserra les doigts de sur sa baguette et posa doucement ses mains sur la tête.

-Je crois bien qu'il y a méprise mon chère. Quoi qui puisse provoquer tant d'animosité envers moi, je vous demanderez de bien vouloir le rendre latent un moment. J'ai bravé la mort bien des fois et je refuse de mourir d'une stupide erreur de jugement sur un scélérat. À coup sur vous faites preuve d une paranoïa extrême, car je ne suis pas le moins du monde votre ennemi. Je me suis rendu ici dans le seul but d'accomplir votre travail, alors donnez moi l'opportunité de continuer, ou si vous me jugez coupable mal grès ma vérité, quittons nous simplement sans heurt, ainsi vous aurez la preuve que je ne cherche point votre mort, et vous, vous n'aurez pas le meurtre d'un innocent sur les mains.

Taylor n'en revenait pas. Pour la première fois de sa vie ses réflexes de combat n'avaient pas fait surface et au lieu de riposter avec ardeur et violence, il préféra discuter. Ses mains tremblaient. Une haine bouillonnante traversait son corps par tous les canaux d'irrigation qu'il possédait. Il avait cette pulsion dans le cœur, celle qui mainte et mainte fois lui avait fais perdre la raison, pour se retrouver couvert de sang gisant aux côtés de corps mutilés quelques minutes plus tard. Et pourtant au fond de lui il sentait que tout n'était qu'un malentendu. Depuis le début, son commanditaire était stressé et sur ses gardes. Ceci ne devait être qu'un test de confiance de plus, une fois qu'il aurait constaté la bêtise de son acte il le cesserait immédiatement.

-ok alors je vais me retourner, toujours avec mes mains sur la tête et vous tachez de ne pas me faire sauter le citron.

Malëan qui se trouvait face au chemin menant à la maison se tourna doucement, voyant défiler sous ses yeux une petit bois tout enneigé. La forêt étant le terrain de chasse préféré du vagabond il commença déjà à imaginer son plan de fuite. Désormais nez à nez avec Starkiller, la baguette de devant les yeux, il se contenta de sourire grandement à Mike avant de disparaître, ne laissant pour toute trace de lui, que son lourd manteau de cuir sur la neige.

L'impression de chute lui parut immense, cependant, ces pieds, ou à présent ses pattes n'avaient jamais quitté le sol. L'étendu blanche et froide qui le séparait du bois n'était pas bien grande et c'est avec célérité qu'une fois son petit esprit de salamandre remit, il creusât la neige pour s'y enfuir, et disparaître dans un tout petit souterrain.

-C'est bien la première fois que je fuis un combat... Put*** mais il lui a prit quoi à ce taré ?

Sans demander son reste Taylor s'enfuit après avoir fait usage de son animagus. Il traversa la neige creusant à vive allure avec ses petites pattes humides. La neige fondait sous se micros pas et de grand mouvement se ressentait sur l'étendu blanche. Mike devait probablement déjà avoir compris, et rechercher le vagabond. Alors pour être certain de ne pas être surpris une deuxième fois Taylor sortit de la neige et alla se percher sur un arbre duquel il pouvait observer son "patron".

-Maintenant sois tu te calme, et nous pouvons reprendre les choses là où elles se sont arrêtées, soit je te retrouve, et je te calme. Tu n'auras pas deux fois la chance de m'avoir par surprise. Voyons un peu qu'elles sont tes intentions... ce dit-il à lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Jeu 03 Oct 2013, 15:21


Que Mike fasse preuve de paranoïa, c'était évident. La coïncidence était trop étrange. L'endroit où ils allaient les mener chez un ancien sorcier qu'il avait tué. Forcément qu'il ne se sentait pas en confiance et qu'il menaçait son informateur. Il attendait des explications bien précises mais Taylor ne lui en donnait pas. Il déclamait qu'il faisait le travail demandé et que si son employeur le tuait, il aurait le sang d'un innocent sur les mains. L'ancien Serdaigle eut un rire cynique mais il préféra ne rien rajouter. Il avait du mal à croire que l'étrange homme en face de lui soit si innocent que ça vu le travail qu'il faisait. Pourtant il semblait sincère et inquiet. Le trentenaire se serait presque laissé convaincre si son informateur ne s'était pas transformé en salamandre et prenait ensuite la fuite.

Mike était tétanisé. Il attendait un éclair vert qui lui ôterait la vie. Il avait sous-estimé le piège dans lequel il était tombé et bêtement il n'avait pas suffisamment assuré ses arrières. Il pensait à Solange. Le climat entre eux était froid, presque aussi glacial que l'endroit où il se trouvait. Tout ça parce qu'il n'avait pas voulu lui révéler ses investigations. Pourtant, en cet instant, il aurait voulu lui dire combien il l'aimait, qu'il la trouvait belle et que jamais il ne se séparerait de ce qui lui était arrivé de mieux dans sa vie. Que faisait-il là ? En Russie ? Alors qu'il pouvait être sous la couette avec sa chérie et mettre en route le petit. Ils l'avaient évoqué au début de leur relation mais depuis, l'ancien Serdaigle était préoccupé par la chasse aux ex. La peur d'être déjà papa le poussait à remonter la piste jusqu'ici, prêt de sa tombe. C'était plus ou moins ici que son histoire chez les Mangemorts avait commencé. Et ce serait plus ou moins ici, qu'il allait périr bêtement. Il aurait tant voulu caresser une dernière fois le visage de sa dulcinée et l'embrasser ensuite. La mort lui laisserait des regrets mais il n'avait aucune intention de devenir un fantôme. Ainsi à découvert, il n'attendait plus qu'à ce que la providence le fauche.

Il releva la tête vers la masure, regarda la forêt, sa baguette pointée dans le vide. Il ne se passait rien. Il n'y avait eu quelques secondes qui s'étaient écoulées mais c'était quelques secondes de trop pour une tentative de meurtre. Peut-être s'était-il trompé et Taylor disait vrai. Sauf qu'il ne savait pas où le bougre était parti. Il était livré à lui-même. Il pouvait rebrousser chemin, retrouver la femme qu'il aimait et lui donner une explication. C'était bien ce qu'il comptait faire mais son regard se posa de nouveau sur la masure qui semblait inhabitée. Qu'y avait-il à l'intérieur ? Et si l'informateur était de bonne foi ? Que le coupable de la mort de Pauline s'y trouvait ? Il ne pouvait pas rester sur des questions sans réponses. Il était su près du but. Il leva la tête vers le ciel et la neige tombait plus fortement.

Il observa les alentours et le brouillard commençait à se lever. Il savait que s'il faisait un patronus dans les conditions climatiques présentes, personne ne pouvait le voir de la masure ou de la forêt. Il décida d'envoyer un message à ses acolytes pour qu'ils viennent rapidement en leur demandant de couvrir ses arrières. Il avait l'intention d'entrer seul dans la masure, pour affronter sa destinée et il n'était pas certain que plus d'un sorcier s'y trouvait. Cependant, il n'avait pas encore confiance en son informateur, ni le fait que ce ne soit pas un piège. Peut-être que le but était de l'amener à l'intérieur de la bâtisse, puis de le tuer lorsqu'il sortirait ? Au final, on n'était jamais vraiment trop prudent. Un ours argenté sortit sa baguette et disparut ensuite dans le brouillard.

La masure. Qu'y avait-il à l'intérieur qui puisse vraiment l'effrayer ? Ce n'était pas un mort qui l'empêcherait d'y aller. Après tout, sa victime reposait sur les lieux du crime, bien caché dans le sol. Le meurtre parfait grâce à la magie. Mike avança d'un pas décidé vers la bâtisse en étant sur ses gardes, une baguette bien visible dans sa main droite. Le chemin lui semblait interminable dans cette neige épaisse et il fut soulagé d'arriver devant la porte. Il l'ouvrit d'un coup de baguette magique et pénétra à l'intérieur. L'obscurité du lieu était prenant. Le peu de fenêtres n'arrivait pas à éclairer convenablement bien la pièce principale qui était autrefois la salle à manger. La masure semblait vide. Vide de toute présence humaine. Ainsi donc, c'était bien un piège. Il referma la porte derrière lui et attendrait quelques minutes avant de sortir, le temps d'être sûr que ses acolytes soient arrivés. Il observa les lieux et tendit l'oreille. Aucun bruit, de la poussière partout, il était le seul être vivant. Il regarda alors furtivement par la fenêtre, afin de repérer les mouvements de ses adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Lun 14 Oct 2013, 20:54


Il avait froid. Etait-ce normal ? Ca faisait longtemps qu’il avait vraiment froid… Il se sentait congelé de l’intérieur. Il le savait, lorsqu’à Durmstrang il passait à travers un fantôme, c’était déjà la sensation que ça lui procurait. Etait-ce ça, la sensation d’être mort ? Etait-ce pour vivre ainsi qu’il avait décidé de ne pas continuer ?

C’était soit l’état de la mort, soit le fait qu’il soit en Russie… Bien qu’il ne soit pas certain qu’un fantôme soit en mesure de sentir autant de fraîcheur. En même temps, il était mort enseveli sous la neige… Sans doute était-il condamné à ressentir tout au long de sa mort, ce froid glacial qui l’emprisonnait sans cesse.

Il se sentait engourdi, fatigué, las, de devoir subir autant cette sensation. Pourtant, il était mort avec son gros manteau en poils de bête sur le dos, et sa parka sur la tête, il aurait dû être tranquille. D’ailleurs, il avait l’impression que ses oreilles couvertes n’entendaient plus très bien. Pourtant, un claquement étrange le fit se redresser, lui qui se sentait si fatigué et avait envie de dormir. Que se passait-il dans cette masure ? Un volet claquant ? Ils étaient presque tous cassés… Le vent avait eu raison d’eux. Alors que se passait-il ? Un bruit, encore…

L’ancien mage noir s’avança et passa à travers les murs, aussi aisément qu’un couteau pénétrait le beurre. Si des gamins s’amusaient encore à jouer ici, il n’hésiterait pas à les martyriser un peu… Pourtant, arrivant en haut de l’escalier, c’était quelqu’un de bien plus âgé qu’il trouvait en bas, près de la porte, et l’air méfiant. Ce n’était pas normal du tout…

- Qui ose trrroubler mon rrrepos ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Lun 14 Oct 2013, 22:56


Mike continuait d'observer par la fenêtre. À l'extérieur, la neige continuait de tomber et il ne vit rien d'anormal. Tout était bien trop calme pour que ce soit effectivement le cas. Il entendit une voix avec un fort accent russe et le roulement caractéristique des R. Il connaissait cette voix mais comment était-ce possible ? Jamais personne n'avait survécu à un sortilège de mort... Enfin si un seul être vivant mais c'était grâce à de la vieille magie. Jamais personne ne se serait sacrifié pour la victime de l'ancien Mangemort. Il se tourna nerveusement en direction de la voix. Il était fait comme un rat. Pourtant, il ne reçut aucun sortilège ni maléfice. Il regardait l'escalier. Mikhail avait parlé de repos. Serait-il devenu un fantôme après sa mort ? Comment était-ce possible ? Il n'en avait jamais croisé en dehors de Poudlard. Était-ce parce que sa dépouille reposait non loin ?

- Le même qui t'y a envoyé.

Le trentenaire reprenait un peu de sa contenance. Au final, la masure semblait être inoccupée et ce n'était pas avec ce fantôme peu sympathique que les choses allaient changer. Il se rappela de la raison pour laquelle il était ici. Si Taylor était effectivement de bonne foi, alors il l'avait emmené sur les traces de celui qui aurait tué Pauline. Pour le coup, Mike aurait bien voulu le tuer une fois de plus. Il se rappelait de la façon dont ça c'était passé. Le Russe avait à peine franchi l'entrée qu'il tombait raide mort sur le sol. Il avait tout juste eu le temps de voir qui l'avait tué. Les choses risquaient de devenir compliqués.

- Sauf que je pensais que tu aurais eu le loisir de te reposer définitivement. Je n'avais jamais imaginé que tu laisserais une trace de ton existence dans ce monde. Après tout, avec toutes les magouilles que tu faisais, tu méritais bien une longue nuit de sommeil.

Il ne pouvait pas s'empêcher d'être sarcastique. Il redoutait l'échange qui allait venir et il n'avait aucun moyen de faire taire un mort. Sauf qu'il avait besoin d'information. Comment se faisait-il qu'il connaissait Pauline ? Et pourquoi ? Et puis la conversation avec un vieil ami ne pouvait pas lui faire de mal, même si en cet instant, il avait l'impression de porter sa croix...
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Mer 16 Oct 2013, 20:27


- Le même qui t'y a envoyé.

Si Mikhail avait eu un sourire, celui-ci aurait disparu. Mais il n’avait jamais été réputé pour sourire, surtout pour découvrir qu’un intrus avait pénétré dans sa bâtisse. Il avança prudemment, par pur réflexe puisqu’il était déjà mort. Il n’avait jamais eu le temps d’admirer le visage de celui qui lui avait ôté la vie. De celui qui avait été suffisamment malin pour le faire sans même avoir le loisir de combattre. Il était évident que si véritable duel il y avait eu, Mikhail aurait gagné. Sa magie était sa force, sa puissance, et rien ne pouvait l’arrêter… Sauf un petit enfo*ré de première.

- Sauf que je pensais que tu aurais eu le loisir de te reposer définitivement. Je n'avais jamais imaginé que tu laisserais une trace de ton existence dans ce monde. Après tout, avec toutes les magouilles que tu faisais, tu méritais bien une longue nuit de sommeil.

Et il osait le charrier en plus. Son impulsivité prenant le pas sur sa prudence, il se déplaça aussi vite qu’il le put vers sa cible. De toute manière, il avait déjà perdu la vie, et il avait toujours froid dans la mort, il ne pensait pas risquer grand-chose d’autre. Cela dit lorsqu’on est un fantôme, même en voulant aller vite, on est relativement limité. Aussi eut-il l’impression que l’escalier ne défilait que lentement devant lui… A moins que ce ne soit parce qu’il était trop pressé de le rejoindre.

« Ton visage est marrrqué parrr les années trrrès cherrr, et d’aprrrès tes cerrrnes, c’est toi qui devrrrait dorrrmirrr. »

Il s’était approché suffisamment près pour pouvoir le regarder. Et là, il avait toute son éternité pour graver ce visage dans sa mémoire défaillante. Il lui semblait qu’elle était aussi explosive que son nom de famille, Molotov, et qu’elle partait en éclat dès qu’elle était un peu trop bousculée. Néanmoins, Mikhail était encore assez lucide pour savoir qu’on ne rendait pas visite à un fantôme sans raison valable, encore moins lorsqu’on était le meurtrier de la dite personne.

« Ca t’as fait quoi de tuer boucle d’orrr ? Tu viens pourrr te fairrre parrrdonner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Jeu 17 Oct 2013, 15:47


Mike avait oublié le sens de l'humour particulier de l'ancien Mangemort. Effectivement, il avait pris un coup de vieux, comme tout le monde mais lui au moins était toujours en vie. Et dans cette pièce, ce n'était pas le cas de tout le monde. Il préféra donc ne pas relever cette petite attaque mesquine, surtout que le fantôme ne semblait pas avoir bonne mine... En fait, Mikhail n'avait jamais eu bonne mine, il avait toujours une sale tête. Ce n'était pas de sa faute, il était probablement né ainsi. Le trentenaire avait toujours été plus beau que lui et probablement plus talentueux mais il savait que le Russe, même mort, ne voudrait jamais le reconnaître. Et puis ce n'était pas la raison qui l'avait amenée ici.

Le fantôme lui demandait si son ancien partenaire était venu se faire pardonner. À la bonne heure ! Contrairement à ce que le mort pensait, l'ancien Serdaigle dormait très bien avant ces derniers temps et l'assassinat d'un ancien Mangemort ne le tracassait pas du tout. Après tout, un jour où l'autre au vu de ces activités, il allait bien mourir de cette façon.

- C'est fou, même mort tu as toujours ce côté aigri. J'aurai pensé que l'éternité l'aurait amoindri.

Il affichait un petit sourire cynique mais au fond, il savait que cette petite joute verbale cachait son inquiétude. Il avait peur de la suite de la discussion. Pourquoi la piste menant à la mort de Pauline menait jusqu'ici ? Tout ceci était très bizarre. Mike se rendit compte qu'il ne savait pas exactement quand était morte la Française. Cela faisait-il si longtemps que ça ? Près de dix-sept années ce seraient écoulés ? Dans sa tête, il avait toujours pensé que c'était à peine plus récent.

- Et non, je ne recherche pas ton pardon. Je te rappellerai que tu m'as fait une proposition plutôt mortelle lorsque tu m'as demandé si je voulais entrer dans le bar qui se trouve plus bas sur la route. Un bar où les clients n'avaient pas le temps de se plaindre.

Un bar où Taylor l'avait invité à entrer à l'intérieur pour un petit entretien. Depuis des années il était fermé, mais cela ne l'avait pas empêché d'y voir un piège. En repensant à cela, il prit confiance pour dire ce qui l'amenait ici.

- Par contre, ce qui m'amène est moins réjouissant sauf que, au vu de notre passif, je ne suis pas certain que tu sois prêt à coopérer et me donner des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 10

 Voyage dans l'immensité russe

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.