AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 5 sur 10
Voyage dans l'immensité russe
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Invité
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Jeu 17 Oct - 15:47


Mike avait oublié le sens de l'humour particulier de l'ancien Mangemort. Effectivement, il avait pris un coup de vieux, comme tout le monde mais lui au moins était toujours en vie. Et dans cette pièce, ce n'était pas le cas de tout le monde. Il préféra donc ne pas relever cette petite attaque mesquine, surtout que le fantôme ne semblait pas avoir bonne mine... En fait, Mikhail n'avait jamais eu bonne mine, il avait toujours une sale tête. Ce n'était pas de sa faute, il était probablement né ainsi. Le trentenaire avait toujours été plus beau que lui et probablement plus talentueux mais il savait que le Russe, même mort, ne voudrait jamais le reconnaître. Et puis ce n'était pas la raison qui l'avait amenée ici.

Le fantôme lui demandait si son ancien partenaire était venu se faire pardonner. À la bonne heure ! Contrairement à ce que le mort pensait, l'ancien Serdaigle dormait très bien avant ces derniers temps et l'assassinat d'un ancien Mangemort ne le tracassait pas du tout. Après tout, un jour où l'autre au vu de ces activités, il allait bien mourir de cette façon.

- C'est fou, même mort tu as toujours ce côté aigri. J'aurai pensé que l'éternité l'aurait amoindri.

Il affichait un petit sourire cynique mais au fond, il savait que cette petite joute verbale cachait son inquiétude. Il avait peur de la suite de la discussion. Pourquoi la piste menant à la mort de Pauline menait jusqu'ici ? Tout ceci était très bizarre. Mike se rendit compte qu'il ne savait pas exactement quand était morte la Française. Cela faisait-il si longtemps que ça ? Près de dix-sept années ce seraient écoulés ? Dans sa tête, il avait toujours pensé que c'était à peine plus récent.

- Et non, je ne recherche pas ton pardon. Je te rappellerai que tu m'as fait une proposition plutôt mortelle lorsque tu m'as demandé si je voulais entrer dans le bar qui se trouve plus bas sur la route. Un bar où les clients n'avaient pas le temps de se plaindre.

Un bar où Taylor l'avait invité à entrer à l'intérieur pour un petit entretien. Depuis des années il était fermé, mais cela ne l'avait pas empêché d'y voir un piège. En repensant à cela, il prit confiance pour dire ce qui l'amenait ici.

- Par contre, ce qui m'amène est moins réjouissant sauf que, au vu de notre passif, je ne suis pas certain que tu sois prêt à coopérer et me donner des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Jeu 24 Oct - 23:42


- C'est fou, même mort tu as toujours ce côté aigri. J'aurai pensé que l'éternité l'aurait amoindri.

Cet énergumène avait toujours un sens de la répartie aussi médiocre. Il avait tendance à attaquer souvent sur le même point et Mikhail ne savait pas si c’était parce qu’il manquait d’idée ou simplement parce que c’était la seule chose qu’il avait à lui reprocher. Après tout, on ne devait pas pouvoir lui reprocher grand-chose… Dans son estime, il était suffisamment fort pour passer outre tous les défauts du monde, et même ce que l’avorton lui disait là lui semblait dénué de sens.

- Et non, je ne recherche pas ton pardon. Je te rappellerai que tu m'as fait une proposition plutôt mortelle lorsque tu m'as demandé si je voulais entrer dans le bar qui se trouve plus bas sur la route. Un bar où les clients n'avaient pas le temps de se plaindre.

Mikhail leva les yeux au ciel, comme pour se souvenir. Les derniers instants de sa vie étaient flous dans sa tête… mais il ne savait pus où situer ce moment là. Non vraiment, c’était assez étrange. Un bar, ça oui, il avait dû avoir des histoires là-bas. Pour la simple raison qu’il lui arrivait d’y trainer de temps à autres, ne serait-ce que pour obtenir quelques pistes. Alors oui, peut-être lui avait-il tendu un piège… mais c’est qu’il l’avait mérité. C’était sans doute pour le tester… Ou pour vraiment le tuer. De toute manière, même s’il ne se souvenait pas de toute sa vie, il savait qu’il ne l’aimait pas trop. Quant à savoir si c’était parce qu’il lui avait ôté la vie, ou pour des actes antérieurs, peu lui importait. De toute manière il était mort, alors il n’avait plus tellement à se soucier de ça.

- Par contre, ce qui m'amène est moins réjouissant sauf que, au vu de notre passif, je ne suis pas certain que tu sois prêt à coopérer et me donner des informations.

« Tu es tout de même venu. Cela veut dirrre que tu espèrrres que ce soit le cas. »

Le fantôme tourna autour de Mike comme un guépard autour de son repas. Il souriait, et cela devait se voir sur le pâle reflet de son corps. Il commençait à comprendre un peu la venue de ce jeune homme dans les parages, et il appréciait de reprendre le dessus. Si on avait troublé son repos, ce nouveau l’amusait plutôt, et il avait hâte de passer à la suite.

« Serrrais-je ta derrrnièrrre chance, avorrrton ? »

Un petit rire sortit même de sa gorge. Il se sentait puissant, et cela faisait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Il en venait même à oublier le froid qui le tenaillait tout le temps.

« Crrrache le morrrceau avant que je ne te l’arrrrrrache moi-même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mer 30 Oct - 13:05


Le fantôme semblait jubiler à l'idée que Mike avait besoin de lui. Il détestait cela mais malheureusement il n'avait pas le choix. Il espérait au moins que le défut éviterait de lui passer à travers le corps, il détestait cette sensation. Tout comme il n'aimait pas que Mikhail tourne autour de lui, tel un fauve tournant autour de sa proie. La métaphore était pourtant très frappante de vérité. Par contre, s'il était venu, c'était avant tout pour comprendre et dans un second temps afin de se planquer. Il n'aimait pas être à découvert si jamais il risquait d'être attaqué. Il jeta un regard en arrière, à travers la fenêtre au cas où il y aurait du mouvement suspect, ce qui n'était pas le cas.

Le fantôme se moquait de lui. C'était de bonne guerre vu que le trentenaire n'avait pas pu lui non plus, se priver de remarques sarcastiques et autres boutades. Effectivement, le mort semblait être sa dernière chance et c'était difficile à accepter. Taylor n'avait pas pu en savoir plus apparemment. C'était très étrange de se dire que la recherche de cette vérité était enfouie par sa propre main alors qu'il l'ignorait. Il se répéta cette pensée et se demanda si sa phrase avait un réel sens. Un rire sortit de la gorge Mikhail, il était encore plus sinistre que lorsqu'il était vivant.

- Tu as raison, inutile de tourner autour du pot. Si je suis ici, c'est parce que je suis à la recherche de la vérité concernant la mort de Pauline Morna.

Il regardait le spectre qui flottait près de lui. Il espérait voir une once de réaction qui montrerait qu'il n'était pas en train de perdre son temps avec cet imbécile. Au final, il n'avait pas été mécontent de l'avoir tué, cela lui avait évité des discussions stupides et de toute façon, il aurait eu tôt ou tard envie de le tuer pour le faire taire.

- Bizarrement, la piste que j'ai, remonte à toi. Sauf que je me demande pourquoi tu t'intéressais à elle ? Elle n'était rien, ni Mangemort, ni dans notre sphère de connaissance...

Il sentit de la colère naître en lui parce qu'il ne pouvait pas y avoir plusieurs explications. Cette femme était une inconnue du monde dans lequel le groupe de Mages Noirs vivaient. Elle n'était d'aucun camp et la seule chose qui les reliait à eux, c'était sa relation secrète avec Mike. Est-ce qu'avant sa mort, Mikail s'était intéressé à l'entourage de celui qui allait le tuer ? Cela ressemblait bien à cet abominable personnage.

- D'un certain côté, tu es effectivement ma dernière chance de savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Personnage, Dim 3 Nov - 22:35


- Tu as raison, inutile de tourner autour du pot. Si je suis ici, c'est parce que je suis à la recherche de la vérité concernant la mort de Pauline Morna.

Une esquisse de sourire passa sur le visage de Mikhail. Pauline Morna, vraiment hein ? Il est étrange comme il ne se souvenait pas des circonstances exactes de sa mort, mais comme ce nom lui évoquait quelque chose. Oui, il n’avait pas fait que la tuer… Il avait d’abord bien profité d’elle. Il avait un corps à disposition, ligoté, pour lequel il pouvait faire absolument tout ce qu’il souhaitait. Il avait donc bien pris son temps avec elle. Et ça lui avait paru très drôle de la voir tant souffrir.

- Bizarrement, la piste que j'ai, remonte à toi. Sauf que je me demande pourquoi tu t'intéressais à elle ? Elle n'était rien, ni Mangemort, ni dans notre sphère de connaissance...

C’est vrai, il avait raison. Voilà qui le faisait bien plus sourire encore. Il ne se rendait peut-être pas compte de la théorie qu’il était en train d’avancer. Pauline Morna… Oui, elle était plutôt jolie en plus, s’il s’en souvenait bien. Elle n’était pas Mangemort. Elle n’était pas Auror. Ce n’était ni une ennemie, ni même une amie. Ce n’était pas quelqu’un qu’il avait appris à connaître directement. Non, c’était juste quelqu’un qui pouvait causer du tort à un Mangemort…

- D'un certain côté, tu es effectivement ma dernière chance de savoir...[/quote]
« Ah ! Donc si je décide de ne pas rrrépondrrre, tu ne saurrras jamais rrrien ! »

Mikhail adorait cette situation de force, mais en même temps, il ne supportait pas que son exploit ne soit jamais relevé. Oui, c’était lui qui avait tué Pauline Morna, et, maintenant qu’il était mort, il ne pouvait avoir aucune répercussion n’est-ce pas ? Par conséquent, il pouvait bien se vanter de ce meurtre, sans même avoir besoin de payer quoi que ce soit par la suite. Il commençait à apprécier la mort et les opportunités qu’elle lui offrait… Même s’il ne cessait d’avoir froid. Voilà qui commençait à le réchauffer.

« Pauline Morrrna… La pauvrrre petite a bien soufferrrt avant de mourrrir. Mais c’était beau à rrregarrrder. Pourrrquoi Pauline Morrrna ? Parrrce qu’elle avait rrrapport avec toi enfin ! Elle aurrrait pu te causer beaucoup de torrrt… Et tu sais pourrrquoi n’est-ce pas ? Un mangemorrrt ne laisse jamais de trrrace derrrrrrièrrre lui. Mais ça, tu as l’airrr de l’avoirrr oublié avec elle, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Mar 5 Nov - 15:53


Mike n'aimait pas le sourire mauvais qui se dégageait du visage de Mikhail. Il avait l'impression de sentir encore cette odeur de cadavres que charriait autrefois le Russe. Sauf que les fantômes n'avaient pas d'odeur. Il se méfiait d'un mauvais tour et le fantôme sembla triomphant lorsqu'il fit le constat que s'il ne disait rien, l'ancien Serdaigle ne saurait jamais la vérité. Cela lui donnait des envies de torture. Ces derniers temps, il se penchait sur des ouvrages de magie noire et il espérait bientôt trouver une méthode pour faire souffrir les fantômes. Il n'était pas certain qu'elle puisse exister et ce serait bien dommage si ce n'était pas le cas parce qu'en cet instant, il voulait lui faire du mal.

Le trentenaire avait perdu tout sourire en attendant que Mikhail reprenne la parole. Il avait encore de l'aplomb mais au final, une discussion avec un fantôme n'était pas bon pour ses nerfs. Surtout lorsqu'il s'agissait d'un ancien ami qu'il avait dû tuer pour lui prouver combien il avait d'affection pour lui. Ce dernier reprit enfin la parole tandis que le vivant n'avait pas encore montré de signe d'impatience. Cela lui aurait trop fait plaisir. Il apprit que Pauline avait été entre les mains du Russe et qu'il l'avait tué. Mais avant ça, il s'était amusé avec. Ces mots sortis de cette misérable personne ne pouvaient qu'être inquiétants. Combien de temps avait-elle souffert avant de mourir ? Mike s'en voulait au final de l'avoir tué si rapidement. Lui aussi aurait dû prendre son temps. Si seulement il avait su... Une chance pour le Russe qu'il soit déjà mort et dommage pour l'ancien Serdaigle qu'il ne puisse pas le tuer une deuxième fois.

- Au final, oui je regrette de t'avoir tué. Ta mort a été trop douce. Si c'était à refaire, tu serais encore en train de souffrir et tu me supplierais enfin de te délivrer de ta misérable vie.

Sans s'en rendre compte, le sorcier était en train de faire bouger les meubles. Sa colère le trahissait et cela ne pouvait que réjouir son adversaire. Même tué de sa main, celui-ci pourrait avoir le sentiment de triomphe. Il réussissait encore à le déstabiliser mais c'était tout ce qu'il avait réussi à faire car au final, c'était lui qui était mort. Le trentenaire c'était montré plus rusé que l'ours de Sibérie.

- Et je n'ai pas de leçon à recevoir de toi. Pauline n'était pas une trace. Tu t'en es pris à une innocente qui n'était rien pour moi. Si tu m'avais mieux connu, tu saurais que je n'aimais aucune femme. Je couchais avec elle et ça s'arrêtait là. Alors pourquoi es-tu si persuadé que j'ai oublié cette règle ?

Son attitude semblait prouver le contraire. Sauf que la colère que ressentait Mike était due au fait que l'ancien Mangemort avait tué des connaissances à lui afin de prendre un avantage psychologique et qu'il s'en voulait au final qu'une femme soit morte par sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Personnage, Ven 8 Nov - 11:48


Mikhail se sentait fort, et en était bien fier. Cette petite visite impromptue l’avait certes, au départ, bien dérangée, mais il n’avait plus connu ce sentiment de force depuis son vivant. Il pouvait de nouveau maîtriser, manipuler, jouer avec une proie qui s’était d’elle-même offerte à lui. Et quelle proie ! Son meurtrier en personne !

- Au final, oui je regrette de t'avoir tué. Ta mort a été trop douce. Si c'était à refaire, tu serais encore en train de souffrir et tu me supplierais enfin de te délivrer de ta misérable vie.

Un profond rire, guttural, s’échappa de sa gorge. Une véritable moquerie. Que de menaces pour si peu d’actions ! De toute manière, il ne pouvait plus agir… Il était bien trop tard ! Mais ce monsieur se laisserait-il emporter par ses sentiments ? Comme c’était drôle de le voir…Le fantôme s’approcha de lui, et colla son visage à quelques millimètres du sien seulement. Il était persuadé qu’il pouvait déjà sentir sa fraîcheur, et il aurait été très heureux d’avoir mauvaise haleine, si seulement il en avait encore une, pour pouvoir la lui cracher à la figure.

« La vérrrité, c’est que si tu avais prrris plus de temps pourrr me tuer, tu serrrais déjà morrrt. Si je ne m’attendais pas à ton sorrrtilège, je me serrrais au moins défendu si j’étais rrresté plus longtemps entrrre tes mains. Tu m’as tué vite carrr j’étais trrrop forrrt pourrr toi. »

Et une nouvelle fois, il partit dans un profond rire, car il était persuadé de ce qu’il disait. Mikhail Molotov n’aurait jamais pu mourir s’il n’était pas bêtement tombé dans un guet-apens, et que l’on n’en avait pas terminé si rapidement avec lui ! Mais peu importe… Maintenant qu’il était mort, il se sentait invulnérable, et il était très heureux, finalement, d’avoir pris la décision de ne pas continuer. Il pouvait se jouer des vivants désormais, et c’était un réel plaisir  pour lui.

- Et je n'ai pas de leçon à recevoir de toi. Pauline n'était pas une trace. Tu t'en es pris à une innocente qui n'était rien pour moi. Si tu m'avais mieux connu, tu saurais que je n'aimais aucune femme. Je couchais avec elle et ça s'arrêtait là. Alors pourquoi es-tu si persuadé que j'ai oublié cette règle ?

« Pauvrrre imbécile ! Ce n’était pas Pauline Morrrna, la trrrace. Il semble que tu couchais avec elle sans prrrendrrre tes prrrécautions… Carrr arrrrrrivé à son terrrme, aprrrès disons… neuf mois, s’étant écoulés longuement, la trrrace est sorrrtie. Je nous ai tous prrrotégés de ton errrrrreurrr en supprrrimant la perrrsonne qui connaissait l’orrrigine de la trrrace ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Ven 8 Nov - 21:39


Était-ce la fatigue ou était-ce le contexte qui donnait à Mike l'impression que le rire de Mikhail était encore plus sinistre que du temps de son vivant. Ce dernier s'était rapproché si près que c'était une chance pour l'ancien Serdaigne de ne plus sentir son haleine infecte. Ce n'était pas pour rien qu'il n'attirait jamais les femmes tandis que Mike enchaînait les conquêtes. Par contre, il n'apprécia pas que le Russe laissa entendre qu'il avait été assassiné lâchement et que sans cet acte, il serait encore en vie. Comme s'il était invincible et que le trentenaire n'aurait jamais pu le vaincre en combat singulier. Le vieux fou qui n'avait même pas su prévoir sa mort. L'ancien Serdaigle aurait pu penser que cette mort aurait pu lui apporter un peu de modestie mais cela semblait peine perdue.

Si ça te fait plaisir de le croire. N'empêche que de nous deux, je suis toujours en vie. Attribue cela à la chance si ça te fait plaisir.

Il avait envie d'avoir un sourire moqueur et de dire ces mots d'un ton ironique mais il préféra garder cette pensée pour lui. Il ne devait pas non plus vexer le fantôme. Il avait besoin de ses révélations. Et puis qu'est-ce que ça lui apporterait ? Une satisfaction de prendre le dessus sur mot ? Il n'en voyait pas l'intérêt. Il détestait ce nouveau rire qui semblait venir des profondeurs. Il dut accepter ses railleries sans dire un mot. Pire encore, il encaisse l'insulte sans l'interrompre. Le trentenaire était tout, sauf un imbécile.

Neuf mois... son terme... la trace était sortie... mais de quoi lui parlait ce vieux fou ? Et pourquoi avait-il l'impression de l'avoir protégé ? Sans doute encore le côté mégalo du Russe. Il réfléchissait rapidement aux mots qui avaient été dits.

- Tu insinues quoi ? Tu te crois malin en utilisant des métaphores bidons ? Quel service tu crois m'avoir rendu et avoir rendu aux autres ? Qu'est-ce que ça change que je couchais avec elle sans précautions...

Il s'interrompit dans sa phrase, venant tout juste de comprendre. Même sobre, Mikhail était incapable de parler clairement. Pourquoi il avait cette manie de ne jamais dire les choses simplement ? Il prenait toujours des airs si supérieurs dans ces instants là, comme si c'était un esprit avisé alors que ce n'était qu'un pauvre fou avec une vision étroite. L'ancien Serdaigle avait rendu un service à l'humanité en le tuant. Ne laissant pas le temps au fantôme de répondre, il reprit la parole.

- Ainsi donc Pauline était enceinte de moi ? Pourquoi ne me l'a t'elle pas dit ? Et qu'as-tu fait de l'enfant ?

La curiosité l'envahissait tandis que la colère restait de côté. Il attendait la réponse de l'ancien Mangemort. Ce cinglé était tout à fait capable de l'avoir tué ou d'avoir voulu utiliser cet enfant à son avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Mar 12 Nov - 20:27


[Erreur de PNJ deux fois de suite, je reprends donc avec Fantôme de Poudlard, mais il s'agit toujours du même RP, bien évidemment.]

- Tu insinues quoi ? Tu te crois malin en utilisant des métaphores bidons ? Quel service tu crois m'avoir rendu et avoir rendu aux autres ? Qu'est-ce que ça change que je couchais avec elle sans précautions...

La pathétique naïveté de son interlocuteur faisait bien rire le fantôme Molotov, bien moins explosif que lorsqu’il était encore en vie. Ses mots n’en étaient pas moins dangereux… Tiens donc, il était drôle de se souvenir de sa mort, maintenant, lui qui avait toujours pensé qu’il mourrait en bombe humaine, en honorant son nom de famille… Non… Il était mort froidement de la main de cet ignorant et imprudent. Décidément, il avait vraiment perdu tout honneur ce soir là.

- Ainsi donc Pauline était enceinte de moi ? Pourquoi ne me l'a t'elle pas dit ? Et qu'as-tu fait de l'enfant ?

« Tu es long à la détente, avorrrton… »

Enfin sauf pour ce qui était de tirer un sortilège mortel. Pour le coup, il avait été rapide. Mais là, pour la compréhension, il était loin d’être une flèche… Et il avait encore beaucoup trop de questions à poser, alors que les réponses semblaient bien évidentes à Mikhail. S’amusant à lui tourner autour et à passer, de temps en temps, une main à l’intérieur de son crâne, histoire de le congeler un peu plus – mais au point où il en était, cela ne risquait pas de changer grand-chose – Mikhail fit mine de réfléchir un long moment, avant de donner sa réponse.

« Pourquoi t’aurrrait-elle dévoilé sa plus grrrande arrrme contrrre toi ? Tu étais connu pourrr tes aventurrres, elle devait bien savoirrr que tu ne l’élèverrrais pas. En rrrevanche, te fairrre chanter avec était bien plus facile. La trrrace… Tu es tellement idiot que tu as oublié la trrrace… »

Entrant dans une sorte de transe en ne cessant de répéter « la trace », Mikhail tentait de se souvenir de ce qu’il avait fait de l’enfant. Quoi qu’il se soit passé, ce souvenir venait toujours à lui avant de lui échapper. Pourtant il n’avait eu aucun mal à se rappeler de la mort de Pauline Morna, pour laquelle il avait bien pris son temps. Alors, qu’avait-il fait du nourrisson ?

« Je… Je ne me rrrappelle pas du petit. J’ai dû le… le laisser mourrrirrr dans le frrroid. Oui… Sans doute… Ton rrrejeton ne mérrritait pas de vivrrre de toute façon, pas plus que toi ! »

Et sur ce, il lui passa entièrement à travers le corps en prenant bien son temps. C’était très étrange comme sensation, de ne plus faire qu’un avec son meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Jeu 14 Nov - 10:51


Le problème de Mikhail, c'était qu'il passait plus de temps à insulter qu'à réfléchir et ce fut justement ce qui lui avait coûté la vie. Les insultes passaient à travers le corps de Mike, un peu comme pouvaient le faire les fantômes, à la seule différence que la sensation était beaucoup moins désagréable. Combien de fois avait-il entendu le Russe le traiter d'avorton ? Un nombre incalculable et pourtant, l'avorton était toujours en vie et avait fini par tuer celui qui l'insultait. Malheureusement pour lui, il devait écouter les paroles du défunt afin d'apprendre la vérité. Le fantôme tournait autour de lui, cela devenait agaçant mais il ne le montra pas. Cela ferait trop plaisir au mort.

Enfin, Mikhail finit par révéler ce qu'il considérait être la vérité. Jamais l'ancien Serdaigle n'aurait pu croire que Pauline l'aurait fait chanter. Il devait y avoir autre chose. C'était-elle doutée qu'il ne l'aimait pas ? Et qu'il ne voulait pas d'enfant ? Oui ce devait être cela. De toute façon, le fantôme n'allait pas lui dire toute la vérité. Déjà de son vivant il s'amusait à distiller toutes sortes de mensonges pour faire mettre le doute sur tout et sur tout le monde. Pauline était une fille bien, quoi qu'apparemment très secrète mais une chose était certaine, elle ne l'aurait pas fait chanter. Mike n'était pas riche, elle n'avait aucun intérêt à faire cela et puis, c'était elle qui l'avait sauvé, aidé et protégé après le naufrage de l'embarcation qui devait le ramener en Grande-Bretagne. Elle était aimante, jamais elle n'aurait fait subir cela à son enfant. C'était l'esprit tordu de Mikhail qui voulait se venger, qui inventait au fur et à mesure cette histoire. Par contre, il ne doutait pas qu'il l'ait tué. Dans tout mensonge, il y avait une énorme part de vérité. Ainsi donc, le trentenaire avait un enfant de seize ans...

Le fantôme passa à travers son corps et il poussa un petit cri exprimant la sensation désagréable qu'il ressentait. Il lança un regard noir à sa victime. C'était bas ce qu'il venait de faire. Tout comme lui annoncer que son enfant serait peut-être mort alors qu'il lui mentait.

- Sauf que moi, je suis toujours en vie. Vois cela comme un signe de ta destinée. Je suis né pour te tuer et toi pour me révéler aujourd'hui que j'ai un enfant. Est-ce un garçon ou une fille ? Qu'en as-tu fait ? J'ai appris qu'elle serait morte dans une clinique moldue. Sauf que mon informateur ne m'avait pas parlé d'enfant. Donc il a été recueilli sinon tu l'aurais tué et laissé sur place ! Tu as pris le soin d'effacer la mémoire des moldus qui avaient accouché Pauline puisqu'ils ne se souvenaient pas de la raison pour laquelle elle était venue. À qui l'as-tu confié ? Je suis sûr que c'était toi qui comptait me faire chanter et non elle.

Il avait exprimé à haute voix toutes les idées qui s'étaient bousculés dans sa tête et tout lui paraissait plausible. Jamais le défunt n'aurait tué l'enfant sans avoir prévenu le père de son existence. Il s'en serait servi contre lui. Le Russe mentait.
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Ven 15 Nov - 22:05


- Sauf que moi, je suis toujours en vie. Vois cela comme un signe de ta destinée. Je suis né pour te tuer et toi pour me révéler aujourd'hui que j'ai un enfant. Est-ce un garçon ou une fille ? Qu'en as-tu fait ? J'ai appris qu'elle serait morte dans une clinique moldue. Sauf que mon informateur ne m'avait pas parlé d'enfant. Donc il a été recueilli sinon tu l'aurais tué et laissé sur place ! Tu as pris le soin d'effacer la mémoire des moldus qui avaient accouché Pauline puisqu'ils ne se souvenaient pas de la raison pour laquelle elle était venue. À qui l'as-tu confié ? Je suis sûr que c'était toi qui comptait me faire chanter et non elle.

Le sourire de Mikhail disparaissait peu à peu de son visage, tandis que la tirade de son meurtrier s’allongeait. Trop de questions, trop de paroles, trop de menaces même. Et surtout, l restait bien bloqué sur la première phrase. Ce n’était pas la première fois au cours de la discussion qu’il se plaisait à lui rappeler que l’un d’eux était encore en vie contrairement à l’autre. Et ça le mettait en rogne.

« Je ne crrrois pas au destin ! Je ne crrrois qu’en moi, et je fais bien de ne plus fairrre confiance à perrrsonne… Rrregarde avec toi ce que ça a pu donner. »

S’il avait pu, il lui aurait sans doute craché à la figure, et il aurait aimé voir sa salive s’étaler sur son visage ignoble, déformé. Il se demandait d’ailleurs s’il avait toujours été comme ça, ou si c’était dû à une transformation… Il ne savait pas, Mikhail n’avait aucun souvenir de son visage, sans doute parce qu’il était toujours masqué.

En tout cas, il essayait de se souvenir et des images remontaient parfois à la surface, mais Mikhail avait du mal à démêler le vrai du faux. Parfois, son assassin en disait tellement que ses propres paroles étaient illustrées dans sa tête ce qui lui faisait perdre le fil de ses pensées. Il lui aurait bien hurlé d’arrêter de parler mais il n’en avait pas eu besoin finalement… peut-être l’autre imbécile avait-il vu sur son visage l’agacement qui s’y lisait… Il voyait trop clair dans son jeu et Mikhail n’appréciait pas ça !

« Qu’imporrrte ce que je comptais fairrre, je suis morrrt de toute façon. Le petit avait une petite pairrre de cou*lles, comme toi sans doute d’ailleurrrs et je l’ai confié à un trrrès bon ami à moi. J’espèrrre que Belt a bien rrrespecté mes consignes : fairrre comprrrendrrre à ce gosse qu’il n’est pas le bienvenu ici ! »

Mikhail avait eu l’intention de lui cacher le nom de son ami, mais après avoir parlé, il compris qu’il était allé trop loin. Il plaça une main sur ses lèvres fantomatiques tout en fusillant du regard l’intrus en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Dim 17 Nov - 13:59


Pour la première fois depuis qu'il était dans la masure, le Russe ne semblait pas triomphant. Les paroles du vivant l'avaient visiblement agacé, au point d'oser sortir un nouveau mensonge pour couvrir sa honte de s'être fait tuer par un avorton, comme il l'appelait. Il méprisait tellement l'homme qui était en face de lui qu'il se cherchait une excuse pour sa propre mort, c'était ce que pensait Mike. Alors que ce dernier aurait eu envie de rire aux éclats après un faux aveu de faiblesse, il n'en fit rien. Le fantôme était assez déstabilisé et cela ne servait à rien de le braquer. Il avait encore besoin des informations qu'il détenait. Et puis, avoir effacé le sourire sur le visage du mort, c'était déjà bien suffisant comme réconfort. Ce fut la raison également pour laquelle il n'ajoutait plus un mot. Connaissait Mikhail, celui-ci ne pourrait pas s'empêcher de parler pour reprendre le dessus sur lui. Et ce fut ce que le fantôme tenta. Sauf qu'il laissa échapper une information importante. Outre le fait qu'il lui révélait que l'ancien Serdaigle avait un fils, le défunt lui apprenait que le garçon avait été confié à Belt. Ce nom ne lui disait rien mais il savait qui contacter pour en apprendre plus dans un premier temps.

Le Russe semblait s'en vouloir d’avoir donné le nom de son ami et le trentenaire ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en voyant le mort qui le fusillait du regard. Il aurait pu exprimer un sentiment de triomphe mais de nouveau, c'était inutile. Quel intérêt y avait-il à énerver un peu plus un fantôme ? Aucun, c'était une perte de temps et puis, Mike avait déjà ce qu'il fallait le concernant lorsque celui-ci était vivant.

- Bien. Je vais t'épargner la souffrance de ma vue plus longtemps. Quel dommage que tu n'ais pas voulu continuer le chemin. Sans toi, je n'aurais jamais su la vérité. Je vais te laisser te reposer et je dirais à Belt de venir te voir de temps en temps.

Il avait presque envie de se montrer compatissant mais il n'avait pas pu s'empêcher la petite remarque pour énerver le fantôme. Il le salua brièvement de la tête et prit la décision de sortir de la masure. Il avait sortit ses mains de ses poches, toutes les deux tenant une baguette. Il se demandait si Taylor allait venir ou non.

{Fin du RP}


Dernière édition par Mike Starkiller le Mar 3 Déc - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme de Poudlard
avatar
PNJ
Fantome de Poudlard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Fantôme de Poudlard, Mar 19 Nov - 20:46


Si Mikhail avait eu les yeux revolver, il aurait eu le regard qui tuait et aurait sans doute, cette fois-ci, tiré le premier. Mais n’étant même pas vivant, il n’avait pas de quoi tuer, et c’était bien dommage. Il regardait quelque peu ses mains fumeuses et se voyait les enserrer autour du cou du malheureux avorton… Comme ça aurait été drôle de le voir suffoquer !

Mais non… Aucun pouvoir, que de l’impuissance ! Maintenant il savait ce que c’était que d’être au niveau de ce minable ! S’il avait autant de femmes, c’était sans doute qu’il ne pouvait en satisfaire aucune tiens… Même cette Pauline… Peut-être avait-il eu de la chance pour être fécond ce jour là, ou simplement ce gosse n’était-il pas de lui. Non, il était de lui, c’était obligé !

- Bien. Je vais t'épargner la souffrance de ma vue plus longtemps. Quel dommage que tu n'ais pas voulu continuer le chemin. Sans toi, je n'aurais jamais su la vérité. Je vais te laisser te reposer et je dirais à Belt de venir te voir de temps en temps.

Quoi ? Mikhail le voyait s’éloigner petit à petit et ne pouvait rien faire pour le retenir. A part peut-être parler, et parler encore un peu… mais à quoi ça servait ? Il ne voulait plus l’entendre !

« Attends l’avorrrton ! Tu vas pas me laisser crrrever de frrroid ici !? C’était drrrôle de te parrrler ! »

Mais déjà il était sorti, et de nouveau, Mikhail avait froid…

[RP Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Elizabeth Stonem, Ven 3 Jan - 15:15



    A la recherche d'un grimmoire.


RP avec Eiren Whisper

« Je veux ce livre ! Il me le faut ! »
Cachée derrière l'escalier en marbre qui trônait à l’entrée du manoir Stonemien, une petite fille observait avec de grands yeux effrayés son père punir un de ses serviteurs. Malgré son jeune age, elle avait parfaitement comprit que le livre que son paternel convoitait tant était important. Peut être permettait-il d'accomplir de Grandes Choses ? Elle n'en savait rien, mais elle se promit en son fort intérieur qu'elle trouverait ce livre, pour faire plaisir à son père. Après tout, elle était sa fille et elle se devait de le rendre fier d'elle.


Effy se réveilla en sursaut. Cela faisait quelques temps déjà qu'elle revoyait des scènes du passé durant  son sommeil, et ces rêves la perturbait plus que de raison. L'esprit encore embrumé par le sommeil, elle se redressa entre les draps rugueux du lit bancal. Il lui fallut quelques instants pour que ses yeux s'habituent à l'obscurité qui régnait dans la chambre, en dépit du rayon de soleil qui filtrait à travers les maigres morceaux de tissus qui pendaient à la fenêtre.  

« Bordel, mais ou je suis ? » maugréa la jeune femme.

Cette chambre miteuse lui était parfaitement inconnue et le mal de tête qui cognait dans son crâne l’empêchait de réfléchir correctement. L'image d''un bar lui revint à l'esprit. Oui, elle était allée dans une taverne, et elle avait très certainement bu. Beaucoup trop. Comme d'habitude. Elle en était là de ses réflexions, lorsque quelque chose s’abattit sur ses cuisses, l’agrippant fortement. Surprise, elle sursauta et dégaina sa baguette qui était jusqu'alors posée sur la table de chevet et la pointa sur la chose qui se révéla être un bras. Le regard d'Effy suivit la ligne du bras, qui la conduisit au reste du corps d'un homme dévêtu. Le drap sale laissait son corps à découvert, offrant au regard de la jeune femme de belles rangées d'abdos sur un torse imberbe. Son regard se reporta sur son propre corps, aussi dévêtu que celui de son amant d'un soir.

La jeune femme se leva en soupirant et se saisit d'un portoloin qu'elle avait caché dans un médaillon qui pendait autours de son cou et apparut dans le manoir familial afin de prendre une douche et de se changer, laissant l'homme derrière elle sans aucun regret.

L'eau brûlante dégoulinait sur son corps tandis qu'elle frottait sa peau énergiquement, comme si elle essayait d'enlever les traces invisibles qu'avait laisser l'homme sur sa peau. Ce n'était pas la première fois qu'elle couchait avec un inconnu mais à chaque fois, elle se dégouttait un peu plus elle même. Le sex, l'alcool et la drogue n'étaient pas la solution à la misère de sa vie, elle le savait pertinemment, mais elle ne pouvait s’empêcher de succomber à la tentation d'oublier tout le temps d'une soirée. Au bout d'un bon moment, elle fut obligée de couper l'eau et d'aller s'habiller. Maintenant qu'elle avait quitter Poudlard ( bien que ce soit un peu en avance par rapport aux autres ), elle avait décidé que pour mûrir, elle devait commencer par s'habiller de façon plus classe, plus féminine. Elle s'habilla donc d'une robe violette, cintrée à la taille, qui était tout de même courte et décolletée, ainsi que d'un blazer et de bottines. Effy n'avait pu se résoudre à jeter ses colliers et bracelets, ils étaient comme une partie d'elle même, aussi décoraient-ils encore ses poignets et son torses. Son maquillage était plus léger qu'avant, et mettait merveilleusement bien ses yeux bleus en valeur et ses cheveux ondulaient gracieusement dans son dos. Elle n'avait décidément plus rien de l'ado provocatrice qu'elle était encore quelques semaines auparavant. Maintenant, elle avait décidé d'honorer sa famille et de tenir cette promesse qu'elle s'était faite bien des années plus tôt. Il lui fallait trouver se livre.

Ces dernières semaines, elle était allée de bibliothèques en bibliothèques, dans toutes les allées les plus sombres d'Europe. Elle s'était plongée dans l'étude de la magie noire si profondément qu'elle en avait oublié tout le reste. Ce grimoire, que son père convoitait tant, était en réalité un des plus anciens grimoires de magie noire qui existait encore sur terre. Il s'était passé de générations en générations et chaque personnes qui l'avait eu entre ses mains, était condamné à garder secret l'existence de se livre et de ne le léguer qu'à sa mort. La légende affirme que ce livre contient de terrible sortilèges de magie noire. Effy avait du approfondir ses recherches. Il lui fallait à tout prix savoir qui l'avait eu entre les mains en dernier. Dans un vieux manoir trouvé dans une bibliothèques à l'ambiance oppressante, elle avait finalement trouvé. La famille impériale Russe, les Romanov, avaient eu en leur possession ce livre qui la fascinait tant. La trace du grimoire s’arrêtait là. Personne ne semblait l'avoir eu depuis le massacre de la famille du Tsar Nicolas II. Il fallait donc qu'elle commence par là.

La jeune femme attrapa donc un sac à main ensorcelé par un maléfice d'extension indétectable dans lequel elle fourra diverses affaires qui pourraient lui être utiles. Fin prête, elle attrape une veste moldu dont elle se couvrit et sortit du manoir familial et appela un taxi qui l’amena jusqu'à l’aéroport le plus proche. Elle ne pouvait voyager par moyen sorciers car son voyage devait rester secret. Personne ne savait ou elle allait, et c'était pour le mieux.

Effy entra sans problèmes dans l'avion, nullement décontenancé par les diverses étapes par lesquelles elle avait dû passer, comme traverser  un portique ou faire rouler ses affaires sur un tapi roulant. Plus jeune, elle s'échappait régulièrement dans le monde moldu aussi n'avait elle aucun problème à se fondre parmi eux. A son plus grand dépit, elle fut placée à côté d'un mère et de sa fille en bas age qui, tout au long du trajet, pleura toutes les larmes de son corps. Très rapidement agacée, Effy fourra ses écouteurs dans ses oreilles et porta son attention sur le paysages qui défilait à travers le hublot tout en réfléchissant à la mission qu'elle aurait à accomplir. Elle comptait commencer par le palais Alexandre à Moscou, la dernière résidence officielle de la famille Romanov.  Au bout des 5 heures de vol, Effy commençait sérieusement à regretter d'avoir prit l’avion. Son MP3 n'avait plus de batterie, et la gamine à ses côtés hurlait de plus en plus fort. A bout de patience, la jeune femme attrape discrètement une potion de sommeil dans son sac qu'elle versa dans le verre du jus d'orange offert par la compagnie aérienne de la petite alors que sa mère avait le dos tourné. Satisfaite, elle put continuer tranquillement à comploter dans sa tête. Elle ne voulait pas se lancer tête baissée dans cette aventure, aussi y réfléchissait elle sérieusement.

Lorsqu'elle fut finalement arrivée à destination, elle sauta dans un taxi et se rendit à l’hôtel, histoire de se rafraîchir un peu. Elle se passa un peu d'eau sur le visage, se remaquilla et descendit dans un bar à proximité afin de se nourrir, puisqu'elle n'avait rien mangé depuis la veille. Frigorifiée par le froid qui régnait à l’extérieur, elle dut se résoudre à se mettre à l’intérieur, au lieu de fumer en terrasse. Elle venait de passer commande lorsqu'un homme entra à son tour dans le bar. Au premier regard, Effy su qui il était. Whisper, ce jeune homme avec qui elle avait vécu quelques aventures à Poudlard. Que faisait il là ? A vrai dire, la jeune femme ne voulait pas vraiment le voir. Il ne manquerait pas de lui demander la raison de sa présence en Russie alors qu'elle devrait être en cours, et elle n'avait pas envie de divulguer sa destination. Alors, elle détourna le regard, farfouillant désespérément dans son sac, comme si cela pouvait l'aider à devenir invisible.
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Eiren Whisper, Ven 3 Jan - 19:00


Complètement avachi sur sa table Whisper sortit sa montre à gousset et la contempla d'un air mélancolique. Le cours de métamorphose durerait 4h non stop, sans aucune pause, révision d'urgence et examen  obligeant. Le serpentard poussa un profond soupir alors que le professeur entamait l'appel. Chaque nom était suivit d'un "présent" plus ou moins tonique, trahissant l'envie des élèves de partir le plus vite possible.

-Stonem Elizabeth... Stonem Elizabeth! Absente...bon...

Whisper, la tête toujours posée sur ses bras, ouvrit doucement les yeux. Cela faisait un moment qu'Effy ne venait plus en cours... Elle devait probablement traîner à l'allée des embrumes ou être dans les bras d'un beau garçon quelconque et superficiel, la cigarette au lèvre comme à son habitude.

-Whisper Eiren!

-Présent, répondit l'intéressé d'une voix maussade. Puis son voisin lui donna un coup de coude.

Whisper lui répondit d'un regard noir avant que son camarade n'ait le temps de s'exprimer:

-Qu'est-ce qu'elle fout Stonem? Ça fait deux s'maines qu'elle s'est pas pointée en cours.

-J'en sais rien, elle est grande non? Maintenant laisse moi dormir...

Ces quatre heures semblèrent interminables, quatre heures ponctuées de bâillements, de grognements, de ronflements, et déceptions. Encore une fois Whisper avait été incapable de lancer le moindre sortilège correctement ce qui accentua sa mauvaise humeur.

Il se dirigea vers la salle de bain des serpentards et se plongea dans un grand bain chaud, la chaleur massant son dos endolori et réchauffant son corps. Whisper repensa alors à l'absence d'Effy. De toute évidence elle s'était encore mis dans un sacré pétrin pour être absente aussi longtemps. Que pouvait-elle bien faire? Le serpentard sortit du bassin aussi vite qu'il y était rentré et se dirigea vers la salle commune. Nul besoin d'interroger ses camarades sur Effy, c'était comme si elle s'était tout bonnement volatilisée.

Whisper se rendit donc à la voliére pour réveiller Chewy. Le petit hibou brun sursauta à l'arrivé de son maître et tomba de son perchoir. Il effectua un salto arrière et se posa délicatement au sol en déployant ses ailes et hullula. Le 7éme année lui jeta un dragé surprise de Bertie Crochue et se baissa en posant son genoux droit au sol.

-J'ai un service à te demander Chewy... Essaye de trouver Elizabeth Stonem. Fais toi discret.

Le volatile avala le bon-bec et acquiesça d'un signe de tête puis il prit son envol.

Cinq jours plus tard, Chewy revint auprès de Whisper, complètement épuisé. De toute évidence le voyage du petit hibou avait été des plus périlleux. Le serpentard l'enveloppa dans une couverture et alla lui chercher de l'eau et des graines, néanmoins soulagé que son hibou ne soit pas blessé.

Chewy tenait dans sa patte un curieux papier complétement froissé, Whisper le déplia et l'examina attentivement. Il n'avait encore jamais vu de pareil document, on pouvait y voir une date ainsi qu'une destination. Une étrange bande noire s'étendait à l'arriére du bout de papier.


-Je ne sais pas où vous avez trouvé ça Mr. Whisper, mais je peux vous certifier que c'est un billet d'avion.

-Un billet de quoi? répondit Whisper à la documentaliste de la bibliothèque.

-Un avion, un engin moldu permettant le transport de marchandise ou de personne par les airs.

Décidément les moldus étaient plein de surprise... Des machines volantes! Comment pouvaient-ils bien se débrouiller pour faire s'envoler toute cette feraille sans le moindre artefact magique?

-Apparemment c'est la propriété d'un certain Mr Arhur Smith et c'est à destination de Russie.

La documentaliste lui remit le billet et retourna à ses occupations sans poser de questions, au grand soulagement de Whisper. Chewy avait donc subtilisé ce billet à un autre passager...cela voulait donc dire qu'Effy serait vraisemblablement dans cet avion. Que diable allait-elle faire en Russie? Cela piqua la curiosité de Whisper, connaissant Effy elle devait être extrêmement motivée pour effectuer un voyage pareil.

Le serpentard prépara ses affaires, bien décidé à comprendre le but de la jeune femme. Peu importe ce qu'elle avait en tête cela ne disait rien qui vaille à Whisper. Il s'arma de ses potions et bavboules les plus efficaces et revêtit un énorme manteau noir, sans oublier , par ailleurs, sa dernière invention...

Whisper se rendit en Russie à l'aide d'un portoloin et reconnut Elizabeth à l'aéroport. Aucun doute, c'était bien elle mais elle semblait...différente, plus adulte et également plus redoutable que jamais. Whisper devrait se montré habile et rusé s'il voulait l'approcher discrétement. Il étouffa un juron lorsqu'il vit la jeune fille s'engouffrer dans un taxi. Le serpentard ne parlait pas un mot de Russe et n'avait aucune monnaie moldu sur lui qui plus est. Il sortit sa nouvelle invention de sa poche et se dirigea vers un autre taxi...

Assis sur la banquette arrière de la voiture, Whisper affichait un sourire satisfait, c'était encore plus réussi qu'il ne l'imaginait... il n'aurait plus aucun mal à suivre Elizabeth désormais.

La jeune fille se rendit dans son hôtel tandis que le taxi de Whisper le déposait non loin de l'entrée.

-Maintenant tu vas retourner à l'aéroport et continuer ta journée comme si de rien n'était, murmura-t-il à l'adresse du chauffeur.

Celui-ci acquiesça d'un signe de tête et reprit ça route,  complètement envoûté par le subterfuge du serpentard qui se posta dans la rue en attendant Elizabeth. Il faisait extremement froid mais le 7éme année ne semblait pas du tout affecté par la température. Il fixait désormais l'entrée de l’hôtel en fronçant les sourcils.

Effy finit par sortir et se dirigea vers un bar. Aprés quelques secondes d'hésitation, Whisper se mit à la suivre et pénétra à son tour dans l'échoppe. Puis il se mordit la lèvre, c'était complétement stupide... Si Effy le reperait elle l'ignorait surement ou tenterait de s'enfuir... De plus il n'avait aucun chance de la prendre par surprise, du moins pas dans un lieu public.

Mais Whisper ne pouvait désormais plus revenir en arrière. Elizabeth cherchait furieusement quelque chose dans son sac, elle ne l'avait surement pas remarqué. Parfait, pensa le jeune serpent, il pouvait désormais s'éclipser tranquillement...

-Monsieur désirez vous boire quelques chose? (en russe)

Whisper retint un grognement, un serveur s'était présenté et lui proposait probablement à boire. Mais il resta calme possédant exactement ce qu'il fallait pour se débarasser de ce géneur sans attirer l'attention.

Le serpentard sortit une longue pipe en bois, extrêmement fine, l'embout était taillé très simplement dans un bois clair, presque entièrement blanc, puis il se prit une bouffée et souffla délicatement la fumée en direction du serveur. Celle-ci d'une couleur bleue-violette presque indiscernable à l'oeil nu se glissa automatiquement dans les narines de sa cible.

-Tu vas reculer doucement et t'occuper de la jeune fille là bas, murmura-t-il en désignant discrètement Elizabeth.

Le serveur sembla en état de transe pendant quelques secondes puis il reprit ses esprits, il recula et se dirigea vers Effy.

-Avez-vous besoin d'autre chose Mademoiselle? (en russe)

Whisper profita de la diversion pour sortir du bar sans se faire remarquer. Il se dirigea alors vers l’hôtel où séjournait sa camarade fumant toujours sa mystérieuse pipe. Il avait un plan.



-Bonjour monsieur. Que désirez vous? lui dit le receptionniste. Whisper souffla à nouveau la fumée vers sa nouvelle cible.

-Parle moi en anglais...

-Très bien. (en anglais) répondit l'homme d'un air absent.

-Tu vas me dire où se trouve la chambre de Elizabeth Stonem, et me donner ton double des clefs...

-Les voici... Chambre 47...

-Maintenant tu vas reprendre ton travail comme si de rien n'était, je n'ai jamais existé...

Whisper pénétra dans  la chambre 47 et sortit trois fioles de son manteau qu'il posa au sol. Elizabeth maîtrisait la magie noire... Elle serait capable de tuer Whisper d'un seul geste s'il la surprenait. Mieux valait préparer le terrain... Une brume s'échappa des trois fioles et envahit rapidement la piéce tandis que le serpentard s'installait confortablement dans un fauteuil. Whisper leva alors son bras droit et fit tournoyer ses doigts. La brume prit la forme d'une nué de hibou qui traversa la chambre de part et d'autre. La fumée obéissait à Whisper au doigt et à l'oeil et prenait la forme qu'il souhaitait rien que par sa pensée. C'était une de ses plus belles inventions. Il prépara quelques bavboules paralysantes au cas où la jeune femme se défendrait puis il attendit.

Soudain la poignet de la porte se tourna.

[désolé pour le style un peu lourd]
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Elizabeth Stonem, Sam 4 Jan - 11:35


Effy finit d'avaler son verre de vodka et repoussa vivement son assiette. La nourriture était tout simplement infâme et il lui tardait de rentrer à l’hôtel afin de se brosser les dents et de chasser ce mauvais goût de sa bouche. Elle paya la note et sortit dans la fraîcheur hivernale. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'elle n'avait pas fumé, aussi ne put elle pas revisiter à allumer une cigarette avant de rentrer à sa chambre d’hôtel. Sur le chemin, elle repensa à la brève apparition de Whisper dans le bar. Lorsqu'elle avait relevé la tête de son sac, un serveur l'avait accosté et quand il était retourné derrière le bar, Whisper avait tout simplement disparu. Effy avait beau rejouer la scène dans sa tête, elle ne s'expliquait pas la présence du jeune homme si loin de Poudlard. Il avait toujours été sérieux et si il était partit en pleine période scolaire, il ne pouvait que se passer quelque chose de grave.

Une fois la cigarette entièrement consumée, la sorcière rentra à l’hôtel, bien décidé à piquer de la nourriture dans le mini bar de sa chambre afin de compenser son repas gâché. Elle tourna lentement la poignée de la porte et s'immobilisa brusquement. Une volée de hiboux de fumée voletait dans sa chambre. Sur la défensive, la jeune femme degaigna sa baguette et plissa les yeux, tentant d’apercevoir quelque chose à travers la brume. Eiren Whisper était tranquillement assis sur un des fauteuils de la chambre, une pipe au bec, des flacons de potions déposés à ses pieds. Effy soupira.

« Je crois que tu t'es trompé de chambre Whisper. » ironisa t'elle d'une voix calme.

Cela expliquait sa présence dans le bar tout à l'heure. Il l'avait très certainement suivi, bien que la jeune femme ne sache pas pourquoi. De toute façon, elle allait très certainement le découvrir bientôt. Aussi décidât-elle de restait calme. De toute façon, elle savait pertinemment que si le sorcier n'était pas très doué en sortilège, il gardait constamment sur lui des flacons de potions tout aussi redoutables et elle n'avait pas le temps de sa battre. D'un lumos informulé, elle éclaira le bout de sa baguette et se dirigea jusqu'au mini bar dans lequel elle prit quelques aliments.

« Maintenant, si tu pouvais faire disparaître cette fumée, je dois t'avouer que je préférerais. J'aime autant voir mon interlocuteur. Que fais tu ici ? »

La sorcière croqua dans une pomme qu'elle mâchouilla tranquillement, le regard plongé dans les yeux sombres de Whisper, tentant vainement de trouver des réponses à sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Eiren Whisper, Sam 4 Jan - 16:41


-Je crois que tu t'es trompé de chambre Whisper.

L'alchimiste ricana en prenant une autre bouffée de son mystérieux tabac tout en suivant Elizabeth des yeux. La lumière de son Lumos se refléta sur la brume artificielle et fit ressortir la silhouette des différents hiboux qui se mirent à émettre une faible lueur. Ainsi donc la brume absorbait la lumière... Voilà un effet auquel Whisper ne s'attendait pas.  Il mordilla légèrement le bout de sa pipe, son visage, toujours dissimulé par l'obscurité, affichant un petit sourire en coin. Elizabeth pouvait donc lancer des sortilèges sans même prononcer la moindre formule...

-Maintenant, si tu pouvais faire disparaître cette fumée, je dois t'avouer que je préférerais. J'aime autant voir mon interlocuteur. Que fais tu ici ?

Whisper se redressa tandis qu'Elizabeth croquait dans une pomme. Elle semblait assez calme ce qui ne fit que renforcer la vigilance de son camarade. Le serpentard claqua des doigts et toute la fumée de la pièce forma un écran opaque juste dans son dos. La nuée de hibou fonça droit sur lui et se disloqua en entrant en contact avec sa poitrine, envoyant quelques bribes de fumée sur les cotés. La fumée se rassembla alors autour de Whisper et prit la forme d'un serpent autour de son cou. Le reptile fixait Elizabeth et sortit sa langue sans émettre le moindre son.

Whisper, dévoila alors complètement son visage en soulevant son capuchon. Il prit une autre bouffée de tabac, plus longue cette fois-çi et souffla tranquillement la fumée sur le coté. Inutil d'influencer Elizabeth pour le moment.

-Deux semaines d'absence en cours... C'est plutôt un bon score, même pour toi... Je te rappelle simplement que l'examen est dans une dizaine de jour. A moins, bien sûr, que tu ne souhaites vraiment repasser une autre année à l'école, une grande fille comme toi...

Le serpentard commençait à faire les cent pas et tourna le dos à Elizabeth. Le serpent de fumée se disloqua et la brume gagna les 3 petites fioles posées au sol. Whisper les ramassa et ajouta d'un air distrait, en se tournant vers sa camarade.

-Comment s'appelle-t-il en fait?

Soupçonnant Elizabeth d'être venu jusqu'ici pour rencontrer un quelconque amant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 10

 Voyage dans l'immensité russe

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.