AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 9
Voyage dans l'immensité russe
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Eiren Whisper
Serpentard
Serpentard

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Eiren Whisper, Sam 4 Jan 2014 - 16:41


-Je crois que tu t'es trompé de chambre Whisper.

L'alchimiste ricana en prenant une autre bouffée de son mystérieux tabac tout en suivant Elizabeth des yeux. La lumière de son Lumos se refléta sur la brume artificielle et fit ressortir la silhouette des différents hiboux qui se mirent à émettre une faible lueur. Ainsi donc la brume absorbait la lumière... Voilà un effet auquel Whisper ne s'attendait pas.  Il mordilla légèrement le bout de sa pipe, son visage, toujours dissimulé par l'obscurité, affichant un petit sourire en coin. Elizabeth pouvait donc lancer des sortilèges sans même prononcer la moindre formule...

-Maintenant, si tu pouvais faire disparaître cette fumée, je dois t'avouer que je préférerais. J'aime autant voir mon interlocuteur. Que fais tu ici ?

Whisper se redressa tandis qu'Elizabeth croquait dans une pomme. Elle semblait assez calme ce qui ne fit que renforcer la vigilance de son camarade. Le serpentard claqua des doigts et toute la fumée de la pièce forma un écran opaque juste dans son dos. La nuée de hibou fonça droit sur lui et se disloqua en entrant en contact avec sa poitrine, envoyant quelques bribes de fumée sur les cotés. La fumée se rassembla alors autour de Whisper et prit la forme d'un serpent autour de son cou. Le reptile fixait Elizabeth et sortit sa langue sans émettre le moindre son.

Whisper, dévoila alors complètement son visage en soulevant son capuchon. Il prit une autre bouffée de tabac, plus longue cette fois-çi et souffla tranquillement la fumée sur le coté. Inutil d'influencer Elizabeth pour le moment.

-Deux semaines d'absence en cours... C'est plutôt un bon score, même pour toi... Je te rappelle simplement que l'examen est dans une dizaine de jour. A moins, bien sûr, que tu ne souhaites vraiment repasser une autre année à l'école, une grande fille comme toi...

Le serpentard commençait à faire les cent pas et tourna le dos à Elizabeth. Le serpent de fumée se disloqua et la brume gagna les 3 petites fioles posées au sol. Whisper les ramassa et ajouta d'un air distrait, en se tournant vers sa camarade.

-Comment s'appelle-t-il en fait?

Soupçonnant Elizabeth d'être venu jusqu'ici pour rencontrer un quelconque amant.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Elizabeth Stonem, Lun 6 Jan 2014 - 22:07


Au plus grand déplaisir d'Effy, Whisper n’obéit que partiellement à sa requête. La fumée qui l'entourait fonça droit sur lui avant de se transformer en reptile et de s'entourer autour du cou du sorcier. Les hiboux quant à eux foncèrent droit sur sa poitrine, et disparurent. Elizabeth du s'avouer que sa mise en scène était plutôt impressionnante, mais la jeune femme refusa de se laisser intimider. De toute façon, elle ne craignait rien de lui, n'est ce pas ?

Le serpentard fit tomber son capuchon, laissant voir son visage, tandis que le serpent sifflait doucement en direction d'Effy.

« Deux semaines d'absence en cours... C'est plutôt un bon score, même pour toi... Je te rappelle simplement que l'examen est dans une dizaine de jour. A moins, bien sûr, que tu ne souhaites vraiment repasser une autre année à l'école, une grande fille comme toi... »

En réalité, Effy avait déjà pensé au problème que les examens pouvaient poser. Il aurait été logique qu'elle les passes, mais son besoin de reconnaissance était trop grand. De plus, si son père était fier d'elle, elle pourrait très facilement avoir un emploi au ministère grâce à son influence. Ses notes n'étaient donc pas un obstacle à son périple. En revanche, pour Whisper, ça le serait très certainement. Cette éventualité remplit Effy de joie. Cela signifiait que le Serpentard ne pourrait s'éterniser avec elle, de peur de voir ses ASPICS compromis.

La fumée regagna les fioles posées au sol et Whisper se leva, tournant le dos à son interlocutrice. Toujours assise, cette dernière le suivait tranquillement du regard, croquant doucement dans sa pomme.

« Comment s'appelle-t-il en fait? »

Les sourcils de la jeune sorcière s'hausserent gracieusement. De qui parlait-il ?

« Qui ça il ? »

Elle avait beau essayer de retourner la question dans sa tête, elle ne voyait pas ou Whisper voulait en venir. Il ? Il y avait eu beaucoup de il ces derniers temps, tant et si bien qu'Effy en avait perdu le compte.


Excuse moi pour la pauvre qualité du RP, mais je crois que ce soir je ne pourrais rien faire de mieux  :$ 
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Eiren Whisper, Mar 14 Jan 2014 - 22:42


« Qui ça il ? »

Whisper croisa les bras et se mit de profil par rapport à Elizabeth sans même la regarder. Si elle mentait c'était du grand art, le haussement de sourcil, l'air déconcerté, l'intonation de la voix, tout était magnifiquement bien dosé. Effy avait beau se maîtriser même dans les situations difficiles, son camarade comprit rapidement qu'elle ne mentait pas. Cependant Whisper continua sur ça lancée, après tout une simple réponse était trop maigre pour en tirer une quelconque conclusion.

-Ton...Amant? Petit ami? Compagnon? A vrai dire je m'en fiche appelle ça comme tu veux. Pour quelle autre raison viendrais-tu dans ce blizzard à part pour te réchauffer un peu.

Whisper avait dit cela d'un ton calme et rêveur, il semblait totalement perdu dans ses pensées. Le vent se leva et fit vibrer les carreaux de la chambre. Le froid s'intensifiait dehors, et cela commençait à se ressentir même à l'intérieur de l'hotel. Whisper frissonna et ses yeux s’écarquillèrent, ce soubresaut semblait l'avoir extirpé de ses reveries. Il paraissait plus grand, plus vif.

Le serpentard se dirigea alors vers le fauteuil où il s'était préalablement installé et se vautra dessus tout en mettant une étrange herbe rouge dans sa pipe qu'il s'empressa de rallumer.

-Je récapitule, tu manques les cours pendant 2 , 3 semaines, tu disparais même complètement, et je te retrouve là en Russie, vêtue comme une princesse en prenant un moyen de transport moldu qui plus est. Je ne sais pas qui est ce "il" mais j'espère sincèrement qu'il vaut la peine.

Whisper souffla alors délicatement la fumée qui se glissa vers Elizabeth, ce n'était peut-être pas une méthode très recommandable mais Effy avait piqué la curiosité de Whisper.

-Qu'est-ce que tu fais ici?

Effet de la fumée:
 

[désolé du retard j'ai été très occupé ces derniers temps]
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Elizabeth Stonem, Dim 9 Fév 2014 - 21:59


{ je sais, je l'ai déjà trop souvent dit, mais je suis vraiment désolé pour ce retard...  :$ }

La perplexité d'Effy sembla déteindre sur Whisper. Il se leva de nouveau, sans même prendre la peine de la regarder.

« Ton...Amant? Petit ami? Compagnon? A vrai dire je m'en fiche appelle ça comme tu veux. Pour quelle autre raison viendrais-tu dans ce blizzard à part pour te réchauffer un peu. »

Le regard de Whisper se fit rêveur, jusqu'à ce qu'une bourrasque de vent glacée pénètre dans la chambre.
Alors c'était donc ça. Il pensait qu'elle n'était venu ici que pour un amant. Il la connaissait bien mal. Jamais Effy ne ferait tant d'effort pour un homme, quel qu'il soit. Pourtant, elle devait reconnaître que l'analyse du jeune homme était pertinente. Celui ci retourna s'asseoir sur le fauteuil qu'il venait de quitter, bourrant sa pipe d'herbes rouges. Depuis quand fumait-il la pipe ? Effy ne le savait pas, mais elle devait avouer qu'elle ne prêtait pas grande attention aux autres, préférant se renfermer sur elle même.

« Je récapitule, tu manques les cours pendant 2 , 3 semaines, tu disparais même complètement, et je te retrouve là en Russie, vêtue comme une princesse en prenant un moyen de transport moldu qui plus est. Je ne sais pas qui est ce "il" mais j'espère sincèrement qu'il vaut la peine »

La thèse de Whisper arrangeait Effy. Si il croyait savoir pourquoi elle était là, il repartirait rapidement. Le serpentard porta la pipe à ses lèvres et souffla une légère fumée qui s'avança vers la jeune femme. Curieuse, elle inhala et fut soudainement envahie d'une joie grandissante. Sa vision se troubla tandis qu'un léger sifflement retentissait dans son oreille.

« Qu'est-ce que tu fais ici? »

Effy fronça légèrement les sourcils, la fumée qu'elle venait d'inhaler l’empêchant de s’énerver. Il osait la droguer ?

« Je ne vois pas en quoi ça te regarde. De toute façon, tu l'as deviné par toi même, il est donc inutile de me droguer pour me faire dire la vérité. »

L'air hargneux qu'elle tentait tant bien que mal d'afficher ne devait pas être aussi effrayant qu'elle aurait souhaiter qu'il soit. Désespérant de pouvoir afficher une quelconque moue mécontente, un sourire naquit sur ses lèvres, tandis qu'elle se levait pour se poster devant la fenêtre. Malgré la légère brume qui flottait dans son esprit, elle demeurait lucide, aussi décida t-elle de jouer le jeu de Whisper.

« C'est amusant, tu sais. Il y a quelques semaines de cela, j'aurais traité de fou la première personne qui m'aurait prédit que je tomberais amoureuse. Mais la vie est ainsi, imprévisible, ironique. Et je suis là, à Moscou, telle une héroïne de roman à l'eau de rose prête à tout pour retrouver son âme sœur. » la voix d'Effy était rêveuse, portée par ce bonheur factice qu'elle ressentait.

Elle se retourna et planta son regard dans celui de Whisper.

« L'amour est pathétique. Les amoureux sont stupides et naifs. Je suis pathétique
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Eiren Whisper, Ven 21 Fév 2014 - 17:22


La jeune fille fronça les sourcils alors que la fumée pénétrait lentement dans ses narines. Le visage de Whisper affichant un sourire discret et fasciné, se contracta alors en une grimace.

-Je ne vois pas en quoi ça te regarde. De toute façon, tu l'as deviné par toi même, il est donc inutile de me droguer pour me faire dire la vérité.

Peste! siffla le serpentard entre ses dents. Comment faisait-elle cela? Comment résistait-elle? Whisper avait préparé minutieusement ce tabac magique pendant des semaines... Son visage s'adoucit alors et reprit une expression neutre. Ce n'était qu'un léger contretemps, il aurait du prévoir que cette technique ne marchait pas à tous les coups. Mais qu'importait, il avait encore bien des tours dans son sac...

Whisper empoigna une de ses bavboules et la serra fort dans sa main. Il ne faisait pas bon faire parti des ennemis de la sorcière et Whisper en avait déjà fait les frais quelques années auparavant. Son erreur pourrait bel et bien lui coûter la vie, Effy n'avait qu'à lever sa baguette pour lancer le plus puissant des sortilèges.

Mais elle n'en fit rien. Elle se mit même à sourire l'air rêveur à la grande surprise de Whisper qui l'observa avec prudence, toujours fiché dans son fauteuil.

C'est amusant, tu sais. Il y a quelques semaines de cela, j'aurais traité de fou la première personne qui m'aurait prédit que je tomberais amoureuse. Mais la vie est ainsi, imprévisible, ironique. Et je suis là, à Moscou, telle une héroïne de roman à l'eau de rose prête à tout pour retrouver son âme sœur

Puis elle se tourna vers son camarade.

L'amour est pathétique. Les amoureux sont stupides et naifs. Je suis pathétique.

Un rire rauque et gras s'échappa de la gorge de Whisper alors que ses poumons crachaient le reste de fumée qu'ils contenaient. Le serpentard faillit s'étrangler avec le bout de sa pipe et maintint ses cotes douloureuses de la main gauche alors que son rire se faisait de plus en plus retentissant.

Il fallut bien 5 minutes à Whisper pour se calmer et reprendre sa respiration. Les larmes aux yeux, il se leva fébrilement de son fauteuil tout en resistant à son envie d'éclater de rire.

-T'es sérieuse... héhé... une héroine de roman à l'eau de rose? TOI?

Et son rire repartit, plus fort et plus retentissant que jamais. Whisper s'écroula contre le fauteuil, les deux mains sur le ventre.

-Ve...héhé Venue chercher ton âme sœur... hihihi... oh c'est trop.

Le serpentard prit une grande inspiration et se redressa, toujours ébranlé par son hilarité.
Il toussa pour s'éclaircir la gorge et tenta tant bien que mal de retrouver un air sérieux.

-Tu essayes de me tuer... Un simple "oui" aurait suffit pas besoin d'en faire des tonnes!

Whisper agita alors les bras en l'air et dit d'une voix fluette et puérile:

-Héroïne de roman à l'eau de rose! Je viens chercher mon âme sœur!

Puis il reprit sa voix normale et commença à bourrer sa pipe avec un tabac violet.

-Ma parole... Le serpentard prit une bouffée de son nouveau tabac, tu me prends vraiment pour un abruti. Depuis quand es-tu aussi fleur bleue?  

Whisper regardait à présent Elizabeth d'un air très sérieux , presque réprobateur.

-Tu as envoyé paître les 3/4 des serpentards et au moins autant de gryffondor et de serdaigle et j'en passe! Tu bouffes nos meilleurs duellistes au petit dej', tu m'as envoyé 3 fois à l'infirmerie en 7ans et là tu me sors "l’héroïne de roman" et "la recherche de l'âme sœur". J'aimerai franchement voir de quoi à l'air l'homme qui t'a mis dans cet état!

Whisper raya mentalement la piste de l'amant, si Elizabeth avait effectivement été amoureuse elle l'aurait foudroyé plutôt que d'avouer avoir des sentiments pour quelqu'un. Ça devait être autre chose...mais quoi? Pourquoi ce déplacement? Pourquoi tous ces efforts et toute cette discrétion? Un frisson parcourue l'échine du serpentard et son instinct le mit en garde. Quelque chose n'allait pas.

Les yeux du serpentards émirent une faible lueur violacée tandis qu'ils scrutaient la pièce de part et d'autre. Le tabac violet permettait, entre autre, de repérer la présence des êtres vivants et rendaient incroyablement brillants les objets de nature magique. Alors que la pièce semblait s'assombrir pour ses yeux, Whisper analysait scrupuleusement le reste de la chambre. Il baissa la tête et fixa le sol pendant quelques instants. Les silhouettes des différents clients moldus se trouvant à l'étage du dessous lui étaient à présents visibles . Un homme semblait par ailleurs  se disputer avec le réceptionniste.
Whisper n'y prêta aucune attention et releva la tête. Pour ses yeux Elizabeth n'était à présent qu'une silhouette brillante violacée (signe qu'elle avait des pouvoirs magiques). Sa baguette était elle aussi étonnamment lumineuse.

L'effet du tabac s'estompa et la vision de Whisper redevint normale tandis que sa tête se faisait douloureuse. Il appuya deux doigts sur l'embout de sa pipe et reprit une bouffée. Tout en scrutant aux alentours il ajouta, d'un air impatient:

-Alors comment s'appelle-t-il?

L'estomac de Whisper se noua alors. Deux silhouettes violacées venaient de pénétrer dans l’hôtel. Des sorciers... Elizabeth attendait-elle de la visite?

Whisper la fixa alors, extrêmement anxieux et irrité. Dans quelle situation s'était-il fourré?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Denaethor
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Lorenzo Denaethor, Ven 4 Avr 2014 - 19:30


Aventure Insensée
Avec April Warren

Lorenzo soufflait pour la troisième fois consécutive, il ne s’était jamais autant ennuyé de sa vie. Jetant un coup d’œil autour de lui, il observa les touristes, comme lui, observer les Trolls qui faisaient leurs affaires en paix. C’était chiant, la Russie. Pourquoi était-il venu déjà ? Peut importe après tout, il devait trouver quelque chose pour s’occuper. Il marcha lentement dans la foule jusqu’à apercevoir ce qui attirait l’œil : Un Troll endormi et donc parfaitement inoffensif. Les sorciers en profitaient pour prendre des photos près de lui. Levant les yeux au ciel, le jeune homme s’approcha de la créature et se mit à dessiner de drôle de dessin sur le visage du Troll à l’aide de sa baguette.

- Eh bah voilà, t’es tout beau comme ça.

Un grognement sourd fit stopper tout mouvement au jeune sorcier, le Troll était-il entrain de se réveiller ? Un cri, puis un deuxième se firent entendre. Pourtant la créature dormait à poing fermé. C’est lorsque Lorenzo se retourna vers la foule qu’il pu apercevoir une madame Troll qui n’avait pas l’air contente. Une minute, ce n’était pas … ?

- C’est votre bébé ? Ah mais il est mignon ! Je jouais simplement avec lui hein je …

Un cri de rage et deux grosse goûtes de baves sur lui plus tard, le jeune homme courrait à toute allure pour tenter de semer la maman Troll furax. Idée conne d’ailleurs puisque, vue sa taille, elle ne le perdrait pas de vue. Celle-ci avait manqué plusieurs fois d’ailleurs d’écraser des touristes, c’est ainsi que, rapidement, le lieu s’était retrouvé vidé de toute trace d’humain. Ah non, au loin Lorenzo aperçu la seule personne qui, forcément, ne s’enfuirait pas devant un Troll mangeur d’homme. April Warren.

- APRIL !

Il attrapa son bras au vol pour la forcer à courir avec lui, non pas pour la sauver, juste pour qu’il puisse lui donner en plat de résistance en espérant qu’elle n’ais plus faim ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Dim 6 Avr 2014 - 23:42


So haaard! But I don't know whaaat!
Les trolls c'était pourri! Ca puait de la tronche, et c'était tout moche!! De plus je devais être un peu "bien" en ce moment. Peut-être boire toute ma flaque de vodka ne me réussissait pas. Donc pour l'instant tout allait bien! Je ne sentais pas l'alcool j'étais juste, bien... J'avais envie de rigoler, les gens à côté me semblaient sympathiques, j'étais bien!! Bref...
Un troll se grattait tranquillement l'oreille pendant que le guide expliquait Ô combien c'était exceptionnel que les trolls existent après toutes ces années. J'en étais ébahie. Ou pas!
-Vous savez ce qui est exceptionnel? La vodka! Une des plus grandes inventions de l'H...

Mais je fus interrompue par un hurlement rauque à en faire hérisser les poils du dos. Un des trolls semblait pas content du tout et je ne sais pour quelle raison. Il prit un morceau d'arbre et se tourna vers les touristes. Mon coeur battait à présent la chamade, malgré l'alcool qui circulait dans mes veines. En effet, ils partaient tous au courant. Même le guide! Ce conn***qui poussa une vieille dame de son chemin. Je rejetai un oeil vers le troll. Il me regarda méchamment j'en étais sûre! Il menaçait même de me jeter l'énorme morceau de bois qu'il avait dans les mains. Il croyait qu'il allait me faire peur avec sa tête de mangemort? Je sortis ma baguette et m'apprêtai à lancer un #Bulla Aquae quand je sentis mon corps valser de l'autre côté du chemin... C'était en fait un gamin qui m'entraînait au loin. Bizarrement, je ne protestais pas. Je préférais courir que de me faire démolir la tronche...

Pendant cinq minutes on ne s'arrêtait pas. J'avais eu le temps de détailler le gamin qui n'était qu'en fait un élève de Poudlard étant à Serpentard. On était à présent dans une forêt luxuriante, où se laissaient entendre au loin les grognements des trolls qui semblaient chercher le responsable. Je voyais à présent une mini-grotte. En tout cas assez mini pour qu'aucun n'ogre ne rentre... Je montai sur un des rochers, et fis signe au lilliputien de me suivre... Effectivement, les grondements se rapprochaient et je n'avais pas très envie d'être un repas. Une fois dans la grotte, j'évaluai rapidement les alentours les oreilles aux aguets.
-Kaleidem!
Une vague transparente s'étala...

Je pus enfin pousser un soupir. Un soupir de soulagement où tous mes nerfs semblaient se détendre. Même que l'alcool n'avait plus aucun effet sur mon organisme.
Une fois que j'eus la confirmation de mes sens que le sortilège avait bien fonctionné, je laissai tomber lourdement mes bras avant de me retourner brusquement vers Danaethor.
-Qu'est-ce qui s'est passé? Interrogeai-je des plus froidement.
Il me raconta toute son histoire vite fait et d'un ton paniqué. Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit, je transplanai juste à Pré-Au-Lard afin de rentrer au Château sans encombre.

[Fin du RP]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Invité, Sam 6 Sep 2014 - 18:44


Soaked by Madness...
-- Fragment de mémoire --



/!\ Attention : violence explicite, sang, et autres joyeusetés dans le genre. /!\




Le liquide s'écoula lentement, serpentant à toute vitesse sur ce sol inégal, fuyant sa source dans un élan suicidaire. Un fin sifflement était perceptible à l'endroit où le tuyau s'était troué. La faible masse ayant servi à l'endommager se releva péniblement, le visage zébré par sa propre chevelure d'un blond doré. La femme tremblait, se demandant sûrement comment ses os ne s'étaient pas tous brisés d'un seul coup au moment de l'impact.

Avant qu'elle ne puisse faire le moindre mouvement vers une éventuelle sortie, elle le vit : son prédateur, le monstre assoiffé de sang qui ne se laissait jamais distancer. Alors qu'elle avait eu droit à un tuyau comme support d’atterrissage suite à sa chute, lui s'était volontairement jeté dans le vide utilisant la voiture entreposée dans ce garage comme un vulgaire coussin, le métal grinçant, se tordant et se fendant tout autour de cet être qui n'avait plus grand chose d'humain.

Et pourtant... Rurik estimait bien faire partie de la race humaine : il ne se sentait vivant que lorsqu'il traquait, en attendant de trouver sa proie finale, s'exerçant à chaque occasion pour mettre toutes les chances de son côté lorsque le jour fatidique arriverait. Descendant d'un bond du véhicule désormais épave, il parla... d'une voix grave, posée, tellement menaçante.


« Alors on veut me fausser compagnie ? Moi qui commençait à t'apprécier... Que vont penser les autres ? »

Il aimait visiblement parler, pour jouer... La femme était trop tétanisée pour parler. Ses doigts s'agitèrent nerveusement à sa ceinture, et elle dégaina son arme à feu. Le sorcier à ses trousses n'usa même pas de sa baguette : il ne l'utilisait que rarement, ces derniers temps, il connaissait d'autres moyens pour s'amuser. C'est ainsi qu'un couteau vint se planter entre le bras et l'avant-bras de la russe, lui faisant lâcher son arme. S'approchant tranquillement, Rurik s'était déjà armé d'un second couteau : moldus, sorciers, baguettes magiques, armes à feu, les gens manquaient cruellement d'originalité, et une fois séparés de leur pauvre joujou, ils devenaient aussi vulnérables que pitoyables.

« Je t'ai posé une question, Anya... Où comptais-tu aller ? Ou plutôt : à qui comptais-tu livrer ces informations que tu transporte ?
- Laisse moi partir, Rurik, je ne peux plus continuer comme ça... C'est trop...
- ...difficile ? Immoral ? Oh, sérieusement... N'essaies pas de m'embobiner, ça ne marche pas sur moi. »

Armant son bras, il lança aussitôt son second couteau, qui vint se ficher dans un sac juste derrière la femme, à l'endroit où elle se tenait une fraction de seconde plus tôt.

« Eh ! J'étais pas censé rater ce tir... Tant pis. »

L'homme se rua donc en avant, sa force physique le propulsant à toute vitesse avec une telle facilité qu'il parvint à plaquer la dénommée Anya contre le mur, les sacs se renversant autour d'eux. La respiration de l'assaillant s'était accélérée, son regard dément promettaient mille souffrances.

« Si tu veux jouer, on va jouer, ma belle... Ton joli visage aguicheur, tes courbes presque parfaites, les gars vont m'en vouloir. Ils auraient tout fait pour prendre leur pied à ma place, alors pourquoi devrais-je m'en priver ? »

Bloquant presque machinalement le coup de genoux qui visait ses parties intimes, Rurik immobilisa la femme contre le mur. Les tremblements de son corps si frêle l'amusaient au plus haut point, la terreur, les cris qui lui chatouillaient les tympans, c'en était trop, il ne pouvait plus de retenir.

« Sauf que moi je fais les choses autrement. » grogna-t-il brusquement.

Son poing vint immédiatement à la rencontre du ventre d'Anya. La force brute lui coupa le souffle, et un mince filet de sang s'échappa de sa bouche, venant tracer un trait sur le visage de l'agresseur. Sentir ce liquide chaud à la texture si particulière sur sa peau le rendit fou de joie, sa tête s'inclinant légèrement sur le côté, un sourire carnassier sur les lèvres.

***

Retirant lentement l'énorme morceau d'acier logé au niveau du visage de la femme, il hésita un instant : que venait-il de faire ? Franchement... Il en oubliait toutes ses manières : c'est ainsi qu'il planta à nouveau le fragment tranchant dans la cage thoracique du cadavre de la femme, sachant pertinemment quoi faire.

Retournant au quartier général du groupe mafieux, il fut interpellé quelques fois par d'autres membres qui lui posèrent des questions. Il n'eut pas besoin de dire quand chose, avançant tout droit jusqu'à se retrouver face à son "chef". Sans un mot, il déposa le cœur d'Anya dans les mains de son supérieur ainsi qu'un truc informatique que les moldus appelaient "clé USB", qu'il enfonça joyeusement dans une des artères de l'organe mort. Le regard de l'homme lui fit comprendre qu'il avait bien travaillé et qu'il pouvait disposer.

Très vite rejoint par un autre membre du groupe dans la salle des vestiaires, Rurik grogna d'exaspération : on allait encore lui poser des questions ? Pourquoi tout le monde ne se contentait pas des faits ? Les détails étaient inutiles. Aujourd'hui, ce fut un certain Bogdan qui vint l'embêter : un homme solide assez trapu, un peu moins que la quarantaine, spécialiste de la prostitution qui avait un réseau assez actif et donc très prospère.


« Qu'est-ce que tu me veux, Bog' ?
- Ohhh... Du calme mon grand, t'as pas l'air dans ton assiette, t'as l'air remonté contre moi non ?
- J'ai toujours l'air remonté contre qui que ce soit...
- Pas faux, t'as au moins un peu d'humour... Ça s'est passé comment alors ?
- Je l'ai chopée, je l'ai tuée.
- Je m'attendais à plus de détails, tant pis, je vais te laisser te changer.
- Attends... Viens là... »

L'homme s'arrêta, observant le jeune homme bien plus massif et imposant que lui. Le voir ainsi, ses gants de cuir quasiment imbibés de sang, son regard froid à moitié perdu dans le vide, cela ne mettait absolument pas en confiance. Il s'approcha néanmoins, se disant qu'il n'allait tout de même pas attaquer quelqu'un de son propre groupe.

« Pourquoi ? Y'a un problème ?
- Tu peux me rendre un service ?  
- Bien sûr, qu'est-ce qui t'arrives ? Tu veux une de mes charmantes dames pour décompresser entre les missions ? T'as fait du bon boulot, j'peux t'offrir la nuit avec Talya, elle aime bien les grands gaillards comme toi et ça ne la dérange pas si tu y va un peu fort. Euh, tu m'écoutes ? »

Rurik ne l'écoutait pas, en effet. D'habitude, il était quelque peu amusé par la manière dont Bogdan parlait de ses "charmantes dames", comme si chacune était un outil bien spécifique et adapté à telle situation, ou telle personne. Aujourd'hui, il semblait davantage absorbé par la contemplation de ses gants, et du miroir en face de lui, comme s'il venait de remarquer quelque chose de nouveau.

« Aide moi... Enlève moi ça... » fit-il en désignant sa veste, retirant ses doigts aussitôt qu'il vit qu'il était impossible de manœuvrer la fermeture éclair sans que ses gants ensanglantés ne répandent leur pourpre.

Bogdan s'approcha, l'air amusé, lui détachant sa veste comme on le ferait à un enfant (bien que l'enfant en question avoisinait les deux mètres et la centaine de kilos).

« Tu sais, ce serait plus simple si tu enlevais tes gants.
- Non, j'en ai besoin... »

Le jeune homme se débarrassa de sa veste assez brutalement, en faisant en sorte de ne pas la salir, malgré les quelques tâches récoltés pendant l'assassinat d'Anya... Il avait visiblement quelque chose de très précis en tête, tournant à nouveau son regard vers son collègue.

« Quoi ? Tu veux pas non plus que...
- Si...
- Bordel, mais qu'est-ce que tu veux faire ? J'connais tout plein de trucs tordus, mais j'ai pas vraiment envie de...
- Dis pas de conneries et fais-le.
- D'accord, d'accord ! »

Le ton menaçant du sorcier s'était amplifié. Le proxénète, à mi-chemin entre la curiosité et le dégoût, s’attela donc à défaire le haut de son collègue et grimaça en dévoilant un torse musclé, qui ne faisait qu'accentuer tous les actes accomplis par Rurik, ainsi que cette apparence de brute capable de briser quiconque entre ses deux poings. Et comme il était potentiellement la seule personne à "briser", Bogdan se recula un peu après avoir terminé.

« C'est bon ?
- ... »

Toujours ce même regard vide, inquiétant. Bogdan s'approcha, visiblement de plus en plus mal à l'aise.

« Bon, personne va v'nir, mais sérieusement, pourquoi tu m'obliges à faire ça ?
- ...  »

Grimaçant, il posa sa main sur la boucle de la ceinture de l'imposant jeune homme, comme un prisonnier qui savait qu'il allait passer un très mauvais moment. Brusquement, Rurik lui attrapa brutalement le poignet.

« Qu'est-ce que tu fais là ?
- Eh bien... Je croyais que tu...
- De quoi tu parles ?
- Eh bien vu que tu m'as demandé de... enfin je pensais que tu voulais...tu veux pas ? »

De quoi parlait-il ? Le sorcier était perdu... Mais il avait une idée fort plaisante en tête, il n'allait pas se laisser distraire par ce gardien de troupeau pas très net. D'un mouvement barbare, il envoya un coup à Bogdan, l'envoyant s'écraser au sol, et se rapprocha du miroir, observant son reflet : la trace de sang au visage lui avait donné une idée fabuleuse.

C'est ainsi que, sous les yeux intrigués de son collègue, il apposa ses mains sur sa peau nue, le cuir de qualité douteuse agissant comme une éponge pleine, libérant son pourpre. Son cou et sa gorge furent rapidement recouverts, il y avait suffisamment de cette précieuse peinture, bien plus qu'il ne l'espérait, quelle aubaine. Faisant courir sa main droite sur son épaule, puis tout le long de son bras gauche, il admira l'éclat ajouté à son tatouage, le motif noir comme l'ébène, d'une qualité irréelle, lui paraissait différent, avec un reflet d'un rouge sombre, enivrant.

Dans son coin, Bogdan n'avait pas bougé : c'était en partie à cause du casier qui avait heurté l'arrière de son crâne. Il n'était pas blessé, juste un peu sonné par le choc, et observait Rurik avec étonnement : le dégoût avait disparu, entre trafic d'humains et meurtres, ce n'était pas la vue du sang qui allait le déranger. Il était cependant intrigué de voir à quel point ce jeune homme était ancré dans la violence et la tuerie, pour en arriver à se recouvrir de sang... littéralement.

Peu à peu, les gants du tueur refusèrent de donner le moindre centimètre carré de pourpre supplémentaire, et Rurik ne détachait pas son regard de son reflet dans le miroir : il n'y avait aucun acte de vantardise dans cet admiration non dissimulée, bien au contraire, il s'observait sans vraiment se voir, plutôt concentré sur la sensation du sang qui séchait petit à petit sur sa peau. Enfin, il se tourna vers son collègue, sans pour autant avoir la moindre expression sur le visage.


« Je...
- Non, ne dis rien, je comprends, ça arrive parfois. Tu aurais quand même pu éviter de me foutre la trouille ET de m'envoyer bouler comme une chiure...
- Mais t'es une chiure, Bog'.  
- Et toi t'es carrément flippant comme ça, tu te contentes pas d'être un monstre, faut que tu en rajoutes !
- C'est... Je sais pas, j'voulais essayer, la sensation est agréable.
- Je vais te prendre en photo, comme ça si on nous cherche des noises, ça suffira à les faire fuir...  
- Range moi ce téléphone ou je me sers de ton sang pour remplir la baignoire ! »

L'homme rangea hâtivement l'objet qu'il venait tout juste de sortir de sa poche. Le jeune homme observa une dernière fois son reflet : le torse pourpre, une carrure inquiétante, un regard comme dénué de vie... Pour une fois, il sentit une vague de fierté l'envahir. Sa cible ne risquait pas de le reconnaître le jour où il la trouverait enfin, et cela risquait d'être très intéressant.

« Bon, je vais prendre une douche...
- Ah ? Je pensais que tu voudrais aller te pavaner comme ça dans la rue.
- Se pavaner c'est réservé à ceux qui n'ont rien de mieux à accomplir, un peu comme toi et ton groupe de dépravées, moi j'ai encore des tas de chose à faire. »

À ces mots, il retira ses gants et fit volte-face, récupérant ses affaires au passage, se dirigeant vers la salle de bains du QG. Sa mission accomplie, il pouvait se préparer et prendre du temps pour continuer ses recherches sur l'assassin qu'il traquait.


[Texte unique, sujet toujours libre, donc !]


Dernière édition par Rurik Mkrovsk le Mar 13 Oct 2015 - 0:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Astrid N. Reckless, Dim 14 Sep 2014 - 12:01


Rp with Holly.

On voulait aller bronzées à Hawaii on s'est retrouver à geler en Russie !


J'embrassais ma mère sur le front, glissa une de ses mèches de cheveux de jais derrière son oreille, j'observais avec tendresse son visage de porcelaine. Ses lèvres rouges sang et ses yeux d'un bleu profond, sans fond, vide. Je me demande ce qu'elle peut pensée, là, maintenant. Je prend sa main froide dans la mienne et pose ma tête sur ses genoux. J'aurai aimé pleurée, mais je n'y arrivai pas. J'ai essayée de me rappellée d'elle avant sa maladie. En vain, seul le souvenir de son rire reste gravé en moi. Ma mère elle ne rit pas. Elle ne se soucie pas de moi, elle ne me gueule pas dessus quand je fais des c*nnerri*s. Ma mère à moi, elle est absente, complètement effacée de ma vie. Je la regarde un long moment et finit par me détourner, Ellie est à l'entrée de la chambre, un plateau repas dans les bras. Je me lève, prestement et décide de prendre l'air. Je prend rapidement une douche, enfile un short gris en coton ainsi qu'un débardeur blanc et mes basket montante bleu ciel. J'attache mes cheveux en une longue queue de cheval et prend mon skate-board. Je sors. Dehors, les gens flânent, leur vêtements colorés attirant l'oeuil,certains gosse réclament une glace au marchant au coin de la rue, une fillette joue à la corde à sauter dans le trottoir d'en face. Il fait chaud, trop chaud. Ce matin, la météo annonçait une canicule, ce qui m'avait étonnée. Je souris doucement et je me mets en route. Mes pas me conduisent chez Holly, une Serdaigle de Poudlard. Je frappe à sa porte et me voyant ma planche à roulette à la main, semble comprendre. Quelques minutes plus tard, on se dirigeaient toutes deux au skate-parc. Notre marche était silencieuse, ce que j'aimais avec Holly c'était qu'on avait pas besoin de parler. Je ne savais pratiquement rien de la bleu et bronze et, bizarrement, je n'avais pas chercher à savoir quoi que se soit. C'était un peu comme une copine de...sport. A chaque fois qu'on se voyait c'était pour se dépensé et rentrait couverte de boue. En arrivant, en croisa Jo, un ami, qui rentrait son skate. Il était plein de sueur et semblait creuvé. Il nous fit la bise et nous proposa une glace.

- Mais on est venu pour faire du skate nous !

- Bah bonne chance !

Je fronçais les sourcils en le regardant s'en aller. Il n'était que 14h30, d'ahbitude il s'en aller que dans les courant de 17h ? Je soupirais et j'entraînais Holly à ma suite. On fit quelques figures sous le soleil brûlant. Les cheveux me collaient au front. Il faisait vraiment trop chaud. Je finis par abandonner et alla m'installer à l'ombre sous un arbre. Mais même là, il faisait une chaleur impossible. Holly vint bientôt me rejoindre. On rêvassa tranquille, sans trop parler.

- Ca serait pas bien d'être à Hawaii, là, Holly ? Sur une plage de sable blanc, près de la mer, un cocktail à la main.

J'eus soudain une super bonne idée, une illumination. Une grande bêtise ! Partir en cachette, toutes les deux, à Hawaii, sans le dire à personne. S'éclater et revenir dans trois jours, histoire de pas alerter nos parents. Je fis pars de ma géniallissime idée à Holly et il me fallut une bonne dizaine de minute pour la convaincre. On commença à préparer notre plan et on se promit de se rejoindre demain, ici, pour se rendre à l'aéroport.

_____________________________

Mon sac de voyage sur le dos, j'attendais Holly. Je portais un short en jean, un débardeur bleu et des tongues. Mes cheveux étaient tressés et j'étais impatiente de prendre un taxi pour se rendre à l'aéroport. Je m'assis sur le trottoir. Mon plan était normalement infaillible. J'avais de l'argent, j'avais commandé des billets hier sur internet (une invention moldu qui s'avère génial, c'est Dylan qui m'a montré ça) Ellie pensait que j'étais chez tante Meggie et j'avais fourrés des vêtements et un paquet de gâteau dans mon sac. On partait pour trois jours à Hawaii ! Youhou !
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Kyara Blanchet, Dim 8 Fév 2015 - 17:29


[Pv capture - William West]

Kyara commençait à en avoir marre du froid. C'était à croire que toutes les créatures de la planète vivaient dans le froid ou la neige. Vivre dans les îles c'était bien aussi hein ! La chaleur, le soleil, la plage. Bref, le chaud ! La professeure de Soins Aux Créatures Magiques était encore une fois accompagnée de William West. Ils avaient de la chance avec les dragons, pourquoi changer une équipe gagnante ? Réussir l'exploit trois fois de suite semblait improbable, mais ils voulaient quand même tenter le coup. La créature du jour était un Daemon Russe. Le seul dragon herbivore. Sa magie était tellement puissante que ses écailles étaient résistantes aux attaques. Ils allaient donc devoir ruser. Avant de partir, les deux professeurs avaient mis en place un plan en prévoyant plusieurs possibilités.

Ils étaient en Russie en plein sur le territoire du dragon et ils étaient en train de mettre en place des pièges pour que l'animal tombe dedans, sans se blesser bien sur. Ils devaient se dépêcher de tout finir avant que le dragon ne se ramène. Il n'était peut-être pas carnivore, mais il pouvait faire fondre beaucoup de choses grâce à son feu. Il ne fallait donc pas trop l'embêter.

1 Il ne se passe rien
2 Le dragon arrive
3 Les professeurs ne se font pas remarquer
4 Le dragon arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 17:29


Le membre 'Kyara Blanchet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
William West
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : William West, Dim 8 Fév 2015 - 18:24


Après le Canada c'était au tour de la Russie, c'était quoi la prochaine étape ? Les cercles arctiques ? Certes chasser les dragons étaient une activité plutôt agréable, surtout en compagnie de Blanchet qui se révélait une coéquipier redoutablement efficace, mais tout de même elle aurait au moins put faire l'effort de choisir un Dragon qui vivait dans un pays chaud comme l'Opaloeil des Antipodes. Mais non, il avait fallut que madame choisisse le Daemon Russe. A croire que sa collègue aimait le froid, en y réfléchissant c'était la seule option crédible. William quant à lui était frigorifié, comme toujours lorsque les températures tombait en dessous des quinze degrés. Les hivers en Ecosse était déjà pénible mais ceux en Russie étaient clairement pire encore.

Quoi qu'il en soit, après de très longues heures de recherches, les deux professeurs avaient finit par trouver le territoire du Dragon et avait préparé le terrain tout en ne sachant pas très bien comment ils pouvaient l'appâter. Etant herbivore il y avait peu de chance qu'il les attaque mais l'instinct territorial prendrait peut-être le dessus aussi valait-il mieux être prudent, surtout qu'il ne se laisserait probablement pas faire. Ses flammes seraient plus dangereuse que tout, il fallait à tout prix éviter d'être touché sinon ce serait finit dans l'instant qui suivrait. Le dragon fit d'ailleurs finalement son apparition, volant non loin d'eux. Il ne restait plus qu'à attirer son attention et tenter de l'amener dans l'un des pièges. Lui envoyer quelques sort devrait le convaincre de se poser.


1. La stratégie fonctionne à merveille et le Daemon, visiblement irrité, atterrit près des professeurs, déclenchant l'un des sorts conditionnel qui provoque la chute de plusieurs arbres directement sur le dragon. Vu l'immensité de la bête peu de chance de lui faire réellement mal mais peut-être cela le sonnera un peu ?

2. Rien à faire, le Dragon ne s'intéresse absolument pas à eux et finit par repartir voler un peu plus loin.

3. Le Daemon Russe se pose finalement et aussitôt un immense trou se forme sous ses pattes, à peine assez grand pour le contenir et l'empêchant donc de battre des ailes, pour le moment en tout cas.

4. Un peu trop efficace, le Dragon fond sur eux et se pose brutalement, envoyant les professeur plusieurs mètres en arrière d'un simple mouvement de ses ailes gigantesque.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 18:24


Le membre 'William West' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Kyara Blanchet, Dim 8 Fév 2015 - 18:50


Kyara et William travaillaient rapidement et efficacement quand ils levèrent la tête en même temps. Une ombre venait de passer sur le sol, signifiant qu'il y avait quelque chose dans le ciel. Il s'agissait du dragon et même s'il en le montrait pas, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques savait qu'il avait déjà repéré les deux adultes. Pour l'attirer, il y avait deux solutions, soit transformer William en salade et qu'il fasse une danse sexy, soit lancer des sorts pour irriter le dragon. Le professeur de potions risquait ne pas être d'accord de se transformer en herbes, alors ils allaient devoir se contenter de lancer des sortilèges.

Il s'agissait de sorts innocents, mais agaçants. Cela marcha ! Le dragon alla atterrir sur le sol déclenchant un des pièges. Des arbres s'écrasèrent alors sur l'animal qui se retrouva légèrement sonné.

1 L'animal s'enfuit sans demander son reste.
2 Le dragon est encore sonné.
3 Le dragon est encore sonné

4 Un petit arbre s'écrase sur Kyara
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 18:50


Le membre 'Kyara Blanchet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
William West
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : William West, Dim 8 Fév 2015 - 20:04


Comme toujours, la chasse commençait plutôt bien. Pour une raison inconnue, les deux compères semblaient particulièrement doués dès lors qu'il s'agissait de dragon. Probablement que les Serpents étaient les mieux placés pour comprendre et donc vaincre ses reptiles sans difficultés. Toutefois celui-ci se montra plus coriace, ou plus lâche ?, que les autres. L'un des pièges s'enclencha comme prévu et plusieurs arbres s'effondrèrent alors pour venir se briser sur le dragon. Cependant, la bête ne fut pas sonné comme prévu, sa peau étant probablement bien trop résistante pour se faire avoir par si peu, et il recula alors soudainement avant de prendre à nouveau son envol sans que les professeurs ne puissent réagir. Bien que légèrement frustré, William se penche pour prendre un peu de neige entre ses mains, un sourire mauvais sur le visage tandis qu'il se tourne vers Kyara.

1. BOUM ! HEADSHOT !

2. Pas le temps de s'amuser finalement, un rugissement annonce le retour du Dragon !

3. Le Deamon Russe semble vouloir s'amuser finalement puisqu'il vole en cercle au dessus des deux Serpentard.

4. Kyara n'est pas si facile à avoir que ça et c'est William qui se prend une boule de neige en pleine tête dès qu'il se retourne, que la guerre commence !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage dans l'immensité russe

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 9

 Voyage dans l'immensité russe

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.