AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 22 sur 24
Terrain d'entrainement
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24  Suivant
Célya L. Shake
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle

Re: Terrain d'entrainement

Message par : Célya L. Shake, Dim 16 Oct 2016 - 15:29


Mille excuses pour ce retard, on va clôturer ♥
Prise de LA ok |


La blondinette en avait terminé avec la première partie de l'entraînement de sa nouvelle recrue. Elle se débrouillait bien, même s'il lui restait encore un peu de chemin à parcourir avant d'être parfaite pour le prochain match. En tout cas, Célya se félicitait d'avoir recruté Emily, elle avait du talent et du potentiel. A elle de le faire évoluer et c'était bien ce que la capitaine comptait faire ! Si elle avait commencé en douceur, la suite s'était révélé un peu plus compliqué, la Serdaigle n'hésitant pas à pousser la rousse dans ses ressources. Après tout, un match de Quidditch était fait de nombreux rebondissements et ne ressemblait à aucun autre. Il fallait donc qu'Emily attrape les bons réflexes au plus vite, et quoi de mieux que de la prendre par surprise ? Cela porterait ses fruits au fil du temps.

La deuxième partie de l'entraînement avait débuté et il s'agissait là de marquer des buts dans les cercles. Ceux-ci n'étaient pas gardés, il serait donc plus facile d'y parvenir. Et il fallait dire qu'Emily s'en sortait plutôt bien à ce petit jeu. Sa première tentative fut une réussite et une belle réussite, d'ailleurs. Si la jeune recrue s'était montrée un peu stressée au début, elle prenait un peu d'assurance et cela se ressentait dans ses tirs. Les suivants furent tout aussi bons, même si le Souafle tapait de temps en temps contre l'anneau sans passer au travers, retombant vers le sol. Célya l'attirait à elle à l'aide d'un sortilège et faisait recommencer la rouquine. Une fois qu'elle eût assez tiré, la blondinette se plaça devant les cercles, jouant le rôle de Gardienne.

Ça se corsait. Les premiers essais furent difficiles pour la nouvelle venue, mais à force de conseils et de prise en assurance, la suite fut beaucoup plus rassurante et épatante. Emily comprenait les choses très vite et progressait. Néanmoins, il lui faudrait encore de l'entraînement mais cela serait pour plus tard et avec tout le reste de l'équipe. Jouer seul était une chose, jouer en coopération en était une autre. Célya mit fin à l'entraînement et fit signe à la jeune fille de redescendre sur terre. La capitaine se dirigea vers le coffre pour ranger la balle rouge et rejoignit sa joueuse rapidement.

« Eh bien, on s'est bien amusées, non ? En tout cas, je pense qu'on sera bien pour le prochain match. On rentre au château ? » fit-elle en prenant son balai sur son épaule.

Il était bientôt l'heure du quatre-heure et Célya ne dirait pas non à se mettre au coin du feu dans la Salle Commune de Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Lun 27 Mar 2017 - 19:40


Un cours surpenant
AvecRiri Vacuitas


Une jeune femme se promenait sur le terrain de quidditch alors que le soleil déclinait pour bercer le lieu dans une douce lumière orangée. La brunette marchait lentement avec un boitier à la main et un balai dans l’autre. Elle était prête. Un jogging noir, un débardeur tout aussi noir avec un liseré prune et une simple veste de sport dans les tons de prune sombre. Pour l’occasion, elle avait mis une paire de basket et ses cheveux étaient remontés en une haute queue avec quelques mèches restées libres afin d’encadrer son visage pâle.

Elle posa le boitier sur un banc et le balai vint se poser à côté. Elle avait donné rendez-vous au serdaigle ce samedi vers 20h, heure à laquelle il n’y avait pas d’entraînement prévu pour un match quelconque. Un regard à sa montre et la brune vit qu’elle était en avance de trente minutes et, comme elle l’avait prévu, elle n’aperçut pas une ombre mouvante sur le terrain mis à part la sienne.

La brune avait bien calculé son coup. Elle sortit l’instrument de son boitier et assembla la partie nécessaire au corps de l’instrument pour pouvoir le poser. Elle déposa l’objet de musique à sa place et attrapa un archet qu’elle tendit comme il le fallait. Elle attrapa le violon de la main gauche en saisissant le manche et l’archer tendu de la main droite. Temperence laissa ses pas la guider à quelques mètres de ses affaires.

Le soleil continuait sa course vers l’horizon et, ce fut dans la naissance de la nuit que le violon se mit à résonner. Temperence jouait, plus rien autours d’elle n’avait un réel impact sur sa personne. Elle pensait à ses doigts qui dansaient sur les cordes et à sa main qui faisait gratter l’archet. Elle se laissait aller au gré des notes qui emplissaient le terrain où, avant qu’elle ne commence à jouer, régnait un silence mortuaire.

De base, la brunette avait pour projet de s’échauffer en courant mais l’attrait de pouvoir jouer du violon dans un lieu où personne ne la verrait avait été beaucoup plus fort. La seule personne de Poudlard qui avait eu le droit de l’écouter massacrer quelques morceaux était Lïnwe, le jeune blondinet qu’elle affectionnait comme une sorte de petit frère. Elle ne savait pas réellement pourquoi elle s’était liée d’amitié avec lui mais il ne fallait pas de raison particulière pour se faire des amis, si ?

Temperence finit par laisser son esprit divaguer entre les gradins et les buts. Elle avait fermé les yeux et elle ne voyait plus la nuit chasser le jour avec lenteur. Bientôt, il ferait nuit et elle, elle apprendrait ou plutôt réapprendrait à voler sur un balai. Mais, dans l’immédiat, elle attendait la venue de l’homme qui serait son professeur le temps d’une ou plusieurs soirées en jouant un air vivant.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Mer 29 Mar 2017 - 19:22


Lorsqu’elle avait fermé les yeux, il n’y avait personne et le ciel était teinté de jaune et d’orange. Lorsqu’elle ré-ouvrit les yeux, devant elle se tenait un garçon et la nuit l’emportait avec délicatesse. On pouvait apercevoir les premières étoiles apparaitre bien qu’elles n’aient jamais réellement disparues. Temperence retira le violon de son épaule tandis que le garçon s’approchait, son air morose n’avait rien d’avenant mais la brune préféra n’émettre aucun jugement. L’habit ne faisait pas le moine et derrière cette tête peu enjoué pouvait se cacher une personne adorable mais enfin, elle aurait tout loisir d’observer cela durant ce petit cours improvisé. La brune tenait toujours le violon et le brun vint lâcher son balai aux pieds de Temperence qu’il prit le temps de détailler de la tête aux pieds et des pieds à la tête. Il ne prit pas la peine de balancer une simple politesse comme un « salut » ou encore un simple « bonjour », non, lui, il y allait plus franchement.

« Qui donne cours à qui ? »

« Toi qui m’apprend ou plutôt me réapprend à voler sur un balai. Et moi qui t’apprend la musique si tu viens plus pour un cours de violon que pour un cours de vol. »


Ce petit échange en français fit plaisir à la jeune fille qui sourit au garçon. Elle n’avait plus parlé cette langue qu’elle chérissait tant depuis un bon bout de temps, depuis un mois pour être exact, si ce n’est plus. Depuis son arrivée en terre des anglicanes, elle lisait principalement les livres en anglais et s’exprimait dans cette langue la plupart du temps avec ses parents, lorsqu’elle les voyait et qu’elle avait envie de faire jouer son bilinguisme.

La brune hésita un millième de seconde à lui donner plus de détails sur la raison de cette rencontre inopinée. Elle hésitait car elle avait la nette impression que ce cours allait plus l’ennuyer qu’autre chose et s’il y avait bien une chose qui déplaisait à la brunette, c’était de forcer une personne à faire tout sauf ce qu’elle désirait.

« Hum... Je te remercie d’être venu, c’est très gentil de ta part. Pour te rassurer tout de suite, je n’ai pas le vertige, loin de là et quand je tombe, je remonte. Je ne reste pas au sol. Si tu acceptes toujours de m’aider à vaincre cette phobie de s’évader dans les airs sur un balai, je te promet que j’y mettrais du mien. »


La brune venait de dire tout cela d’une voix calme et douce. Elle n’avait pas été tranchante dans ses propos. Elle avait choisit de continuer à s’adresser à Riri en français, par choix et par mécanisme. Lorsqu’une personne s’adressait à une autre dans une langue, on ne changeait de langue que quand la personne ayant prise la parole en première le décidait.

Sans réellement attendre de réponse, la brunette fit volte-face et s’avança vers le banc qui baignait maintenant dans l’ombre. Elle posa le violon en travers de la boite et détendit l’archet qu’elle rangeât dans la partie faite à cet effet. Elle se saisit ensuite de l’instrument donc elle ôta la partie servant à l’épauler pour le ranger lui aussi à sa place avant de fermer la housse de l’instrument. Elle s’assura que la boite ne tomberait pas contre le sol humide du terrain. Une fois cela fait, elle attrapa le balai et retourna aux côtés de Riri avant de lâcher un simple « Je suis prête, on commence quand tu veux. »  
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Sam 1 Avr 2017 - 12:52


Temperence ne pensait pas que la leçon allait se dérouler de la sorte, non, elle pensait que le jeune homme prendrait plutôt le temps d’essayer de comprendre le tenant et l’aboutissant de cette peur mais elle s’était ouvertement trompée, elle avait fait fausse route. Alors la brunette acquiesça et attrapa son balai. Elle l’enfourcha et, comme par mécanisme, ses mains se crispèrent sur le manche de bois terne. Elle n’avait toujours pas décollé qu’elle sentait déjà la peur l’envahir et grignoter son être avec son esprit lentement, très lentement, trop lentement pour que la sensation puisse paraître agréable.

Elle avait peur, du moins cette dernière s’esquissa d’un trait plus grossier lorsqu’elle décolla. Elle s’éleva dans les airs et à peine fut-elle arrivée à deux mètres de sol qu’une bourrasque de vent un peu trop violente se décida à mettre son grain de sel dans l’histoire. Temperence ferma les yeux pour laisser passer la bourrasque et des images se mirent à déferler sur ses paupières clauses.

Elle se revoyait, quelques années auparavant, volant sur un balai à toute vitesse. Elle se revoyait dans un match opposant les filles aux garçons, un match amicale et amusant. Elle entendait les bruits des spectateurs venus s’amuser du spectacle insolite. Elle revoyait un des garçon faire l’idiot sur son balai et faire des pirouette avec. Elle sentait le soleil chauffer sa peau, l’odeur de l’herbe fraîchement tranchée l’envahir. C’était comme si elle y était, exactement comme si elle revivait la même scène sans savoir la suite. Puis les cris retentirent. Les gens hurlent son prénom puis elle se retourne. Le cognard lui rentre dedans, au niveau de l’abdomen et elle est éjectée de son balai. Elle ne chute pas tout de suite, le cognard va trop vite et il emmène la brunette trop légère qui s’écrase contre la pilasse des gradins avant de chuter au sol. Elle a mal mais elle ne dit rien. Elle ne bouge ni se relève.

Son
souffle
se
coupe...
Puis repart.


La brunette ouvrit les yeux.
Elle était de retour sur le terrain de Quidditch de l’académie anglaise. La nuit continuait de prendre le dessus sur le soleil qui se faisait de moins en moins visible. La brune était légèrement perdue. Elle était assise sur le sol dur du stade, son balai à quelques mètres. Elle était tombée sans s’en rendre compte et ses mains tremblaient. Elle prit le temps de respirer avant de se relever et de ramasser son balai. Elle ne se sentait pas très bien, comme à chaque fois qu’elle volait quoique sa peur ait augmenté avec le temps. Alors, elle retourna vers le garçon et se laissa tomber sur le sol. Elle se tenait en tailleur et reprenait doucement tout ce qui l’avait brusquement quitté. Son souffle, son courage, sa ténacité...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Sam 8 Avr 2017 - 17:48


La brunette fut soulagée que le garçon ne se moque pas d’elle et de son niveau perdu. Elle était aussi soulagée qu’il n’ait pas fui à la vue de sa chute pas très glorieuse. Le garçon l’avait toisé avant de prendre son balai et d’effectuer une pirouette dans les airs pour revenir flotter aux côtés de la brune qui leva les yeux vers le brun. Les deux regards s’accrochèrent et le garçon exerçait une pression immense sur la brunette. C’était comme s’il désirait combattre la petite voix dans le crâne de Temperence qui lui criait qu’elle ne devait monter sur ce balai sous aucun prétexte.

« Maintenant tu monte avec moi. »


Elle respirait calmement, trop calmement. Elle ne voulait pas y aller mais son corps en décida autrement et il la releva sur ses deux jambes et vint asseoir de la brune sur le balai derrière le serdaigle. Temperence s’accrocha au manche de bois avec fermeté. La brunette voulait tenir le balai, ne pas s’accrocher au garçon comme une enfant s’accrocherait à son frère. La brunette pensait qu’ils allaient commencer par un simple tour de terrain calmement mais Riri ne semblait pas de cet avis. Son premier réflexe fut de donner une impulsion vers le ciel pour que le balai se propulse vers les tribunes plus rapidement. Les réflexes de survis de la brune parlèrent d’eux-mêmes. Elle ferma les yeux et ses bras ceinturèrent rapidement la taille du joueur de Quidditch tandis que ses yeux se fermèrent et que son front vint à la rencontre du dos du garçon. Il venait de lui foutre la trouille et Temperence en venait à se demander si elle ne préférait pas se prendre un Terorim que de voler à toute vitesse sur un balai.

« Je t'interdit de fermer les yeux »

Elle releva le regard et lui, il la fixait, la tête de profil. Le sol était loin sous les pieds de Temperence et elle resserra sa prise autours du corps de jeune homme qui ne semblait pas le moins dérangé par le vide vivant sous ses pieds. Temperence luttait contre l'envie de fermer les yeux et de se blottir contre le garçon. Non pas qu'elle veuille créer la moindre aventure avec lui mais plutôt pour se raccrocher à lui comme une personne se noyant s'accrocherait à une bouée de sauvetage. A ce moment, voila ce qu'était Riri, la bouée de sauvetage d'une brune apeurée. La brunette aimerait descendre mais si elle sautait, elle mourrait ou alors, il la tuerait pour avoir sauté d’un balai en plein vol. Aucune solution ne venant à elle, elle choisit d’accepter la fatalité. Elle s’accrocha donc de son mieux au garçon. Elle détendit légèrement ses bras et croisa ses doigts sur son abdomen.

« Tu me lâches pas hein... »


Ce n’était pas une question
mais une directive donnée par une personne peu rassurée et aux nerfs à vif devant cette situation déstabilisante.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Mar 11 Avr 2017 - 21:17


Le garçon volait avec précautions. Temperence le tenait toujours, refusant de le lâcher ni même de desserrer plus ses bras. Elle n’était pas très à l’aise dans les airs sur ce foutu balai mais elle ne dit rien. Elle gardait les yeux ouverts, laissait le vent souffler dans ses cheveux. Même si la vitesse n’était pas excessivement haute, le vent qui leur fouettait le visage était suffisamment fort pour faire tomber le chignon flou de la brunette. Sans qu’elle ne puisse faire le moindre geste, l’élastique glissa et s’écrasa sur le sol, une dizaine de mètre en contrebas.

Temperence avait le teint livide. Elle ne se sentait pas très bien même si elle savait que le garçon était là et qu’elle ne tomberait pas tant qu’elle ne relâcherait pas ses bras. La situation devait être gênante pour le garçon. Le fait qu’une inconnue ayant peur de voler sur un balai se tienne à lui de la sorte ne devait pas être très pratique pour le garçon prétendant au post d’attrapeur dans son équipe. Temperence s’en voulait un peu de lui affliger une telle épreuve à lui qui aurait sûrement préféré s’entraîner.

Le tour de balai dura une dizaine de minutes. Durant dix minutes, Temperence eut les cheveux volant au vent. Durant dix minutes, elle eut le teint pâle. Durant dix minutes, elle avait broyé les côtes d’un garçon qui n’avait rien demandé à personne. Durant dix minutes... Il lui avait fallu ces dix minutes pour se détendre avec lenteur.

Temperence resserra ses bras autour du garçon à chaque fois qu’il effectuait un mouvement mais lorsque le calme revenait, elle le relâchait un peu. Si la brune avait eu plus de force, elle aurait pu le blesser. Non pas lui casser une côte mais lui en luxer une ou lui laisser un merveilleux souvenir de son passage par le biais de quelques ecchymoses. Puis il fit redescendre l’objet. Arrivés à deux mètres au-dessus du sol, en total opposition avec Jules Verne qui descendait à vingt milles lieues sous les mers, Riri stabilisa le balai.

« Alors ? »


« C’était... pas si mal.... » Un coup de vent fit légèrement bouger le balai et un frisson passa le long de la colonne vertébrale de la brunette qui frissonna non pas de froid mais de malaise. Sincèrement, la verte avait apprécié ce petit tour d’horizon sur un balai. Elle avait surtout apprécié le coté sympathique de Riri qui n’avait fait aucun mouvement pour la brusquer ou l’apeurer encore plus. Finalement, il était peut-être plus prévenant qu’il ne le laissait paraître aux premiers abords. Avec son caractère, il aurait pu finir lui aussi chez les serpents qui cachaient souvent leur véritable personnalité sous leur carapace.

« Je... Je peux réessayer ? Juste guider le balai ? »

La brunette avait laissé tomber toute ses barrières. Elle allait être honnête avec lui et sa voix :légèrement tremblante laissait transparaître sa peur et sa détermination à refaire ce qu’elle avait laissé tomber par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Mar 18 Avr 2017 - 14:31


Le garçon venait de laisser tomber sa sentence et il choisit de laisser les commandes à la brune. Il était sceptique quant à sa réussite à tenir le manche d’une main ferme et il avait raison. Temperence, depuis sa chute, contrôlait un balai aussi bien qu’un avion moldu. Des choses, elle savait en faire. On pouvait lui demander de chanter, de jouer de n’importe quel instrument, on pouvait lui demander de se battre à la moldu,... Tout ça, elle savait faire ou alors elle pouvait improviser mais conduire ce balai, c’était une chose qui se trouvait hors de ses capacités. On lui avait un jour dit qu’elle aimerait le vol comme avant une fois qu’elle aurait repris goût de voler cependant il lui faudrait sûrement plus d’un tour de cinq minutes sur un bout de bois volant pour retrouver toute sa confiance en elle.
Riri fit descendre le balai jusqu’à ce que ces pieds rencontrent la terre ferme. Temperence sauta du balai pour se placer à l’avant, elle s’installa et jeta un regard à son voisin de derrière.

« Soit tu t’accroches, soit tu descends... à toi de voir si tu veux pousser l’adrénaline... »


Temperence avait parlé avec le sourire. Elle avait décidé de faire en sorte que son cours de vol se passe dans la bonne humeur alors pour cela, elle décida de sourire. Un sourire sincère qui s’était montré rare depuis quelques temps. Un sourire qui était revenu naturellement lorsqu’elle avait tué le temps avec Lïnwe, lorsqu’elle avait fait la con avec Ashton au détour d’un coin sombre. Finalement, l’air anglais lui avait fait du bien et c’est avec l’envie de réussir qu’elle décolla à quelques mètre du sol.

Maintenant que Riri avait fait son choix, qu’il se tienne derrière elle ou au sol, elle essaierait même s’il elle devait chuter une nouvelle fois. Nya avait eu raison. La sensation du vent fouettant son visage, de ses cheveux flottant dans les airs, la savante combinaison du risque et du bien-être procurait un bien fou sur l’organisme pluricellulaire de la brunette francophone.

Le balai s’élevait et rapidement, la hauteur se montra téméraire. Elle avançait sans trop se soucier de ce qui l’entourait quand, d’un coup d’un seul, ses mains se crispèrent sur le manche de bois ciré. Elle sentit le vent devenir froid, trop froid. Elle avait l’impression que son sang venait de déserté son corps. Les images revenaient devant ses yeux. Elle revoyait encore le cognar puis la chute. Une bourrasque de vent et le balai tangua comme un navire secoué par la houle.

Puis elle lâcha le manche, posant ses mains sur ses yeux pour arrêter les images qui passaient sur ses rétines. Lentement, le balai déclinait.... il déclinait, il chutait. Et elle, elle ne contrôlait plus rien. C’était la peur panique qui était maîtresse de son corps gracile, plus elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Lun 24 Avr 2017 - 23:16


L’air qui fouettait son visage, ses cheveux qui volaient autours d’elle tel un nuage fou, son cris muet, ses membres incapables de gesticulés dans tous les sens. La chute fut silencieuse et l’on entendit que le « bang » significatif d’une masse en rencontrant une autre. D’un corps rencontrant le sol.

La chute fut plus rude que la première mais toujours moins douloureuse que la chute du passé. Riri avait décidé de rester derrière elle et sûrement n’aurait-il pas dû commettre cette erreur douloureuse. Il avait réussi à redresser le balai juste assez pour que la chute ne soit pas trop brutale mais elle fut quand même présente.

Temperence se laissa rouler sur l’herbe tendre et humide du stade. Son visage se couvrit de terre et ses cheveux se mêlèrent. La brunette resta au sol quelques instants malgré le fait que sa position ne soit pas des plus confortable. Ses jambes étaient mêlées dans un enchevêtrement demandant souplesse et complexité tandis que sa joue reposait sur l’herbe où, lorsque l’on s’approchait suffisamment, l’on pouvait voir de minuscules gouttelettes d’eau.  Allongée de la sorte, une personne lambda pourrait la croire morte tellement la position n’avait rien d’une position naturelle pour piquer un petit somme entre deux temps pleins. Elle finit par s’assoir, les jambes croisées et les cheveux ramenés devant son visage alors que Riri se tenait devant elle et qu’il lui demandait comment elle allait.

La réaction de la brunette au corps endolori fut désarmante. Si certain avaient pensé qu’elle se mettrait à pleurer à la suite de cette chute plus brusque que douce, ils faisaient très clairement fausse route. La brune se mit à rire, un petit rire cristallin. Un rire d’enfant. Un rire empreint d’un trait de douleur, d’un soupçon de drôlerie, d’une pincée d’ironie, d’un poil de gêne. Un rire à la Temperence en somme. Le petit éclat de rire passé, elle se laissa couler sur le dos.

Les genoux légèrement pliés, les cheveux épars telle une auréole brune autours de sa tête, ses bras embrassant le ciel d’un câlin imaginaire, les lueurs des étoiles se reflétant dans ses prunelles couleurs abysse. Le ciel était noir, le jour s’était changé en nuit et la lune faisait de l’ombre à son frère stellaire qu’était le soleil. Elle fixait la voute céleste où commençaient à se dessiner différentes constellations. Cette occupation, la brune l’usait depuis son plus jeune âge. Elle avait toujours aimé s’allonger sur le sol nu ou couvert d’une couverture pour planter son nez dans le ciel et observer les étoiles. Elle trouvait cela fascinant de voir se former des dessins imaginaires entre les différentes sources de lumières du système solaire.

« C’est pitoyable n’est-ce pas ? Une sorcière qui est incapable de monter sur un balai sans finir sa course au sol... »

Du sang perlait de son arcade ouverte. elle n’avait pas mal, cette douleur lui était familière. Elle en avait reçu des coups au cours de sa vie mais jamais elle n’avait pleuré pour cela. Elle était plus du genre à se relever pour retourner combattre et finir le combat même si elle se prenait une raclée monumentale mais là, elle avait les larmes aux yeux. des larmes de déception qui s’estompèrent à une vitesse folle. La brunette avait mal oui mais cette douleur là, elle provenait plus de son âme elle-même, une douleur silencieuse et insoignable. Temperence avait ce pincement au cœur, cette impression que même avec le bon vouloir qu’elle y mettait, le petit déclic qui l’empêchait de voler refusait obstinément de s’enlever pour qu’elle retrouve les joies de l’air, l’ivresse de l’altitude et le goût du danger. C’était de la que provenait cette douleur infime. La brunette allait d’échec et échec alors que cet art, elle l’avait, par le passé, maîtrisé comme tant d’autre avant elle.

« Mais toi, tu vas bien ? » Elle riva son regard sur lui qui n’était pas dans un meilleur état qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Terrain d'entrainement

Message par : Temperence Black, Sam 29 Avr 2017 - 1:24


La brunette ne bougeait plus. Elle ne voulait plus bouger mais au fond ‘elle il y avait cette petite voix qui lui hurlait qu’elle devait réessayer mais pour le coup, Temperence n’en avait plus l’ombre d’une envie. Non. La brune allait rester allongée ici, le temps que la sensation d’engourdissement laisse place à la douleur qui devrait la ramener à la réalité. L’adrénaline coulait toujours dans ses veines mais l’écrasement qu’elle ressentait dans son thorax la confortait dans le fait que ses côtes étaient belles et biens cassées. Encore. Encore une fois où cette partie de son anatomie cédait pour une simple chute. Elle n’avait pas la maladie des os de verres sinon elle ne pratiquerait pas les arts martiaux pour son plaisir mais parfois, elle se demandait si la maladie incurable pouvait se situer sur une partie précise et unique du corps mais il était sûr que non, que cette théorie stupide était totalement fausse. Peut-être qu’elles s’étaient mal ressoudées la première fois et que maintenant elles se brisaient à tout bout de champs avec l’espoir de se remettre d’origine. Chose impossible si on considérait le fait qu’un os ne se cassait que très rarement deux fois au même endroit.

Elle fixait le ciel sans même le voir, bien trop perdue dans le fil de ses pensées anarchiques. Elle fixait un point lointain et inexistant tandis que ses yeux voyaient autre chose. Une chose qu’elle ne saurait définir.

Ce fut la fin de l’engourdissement et le début d’une averse passagère qui la sortirent de ses pensées moroses faites d’une mosaïque de souvenirs et de questions existentielles. Elle s’assit difficilement, ses côtes s’amusants à lacérer sa chaire de l’intérieur. Une sensation peu agréable mais supportable. Assise, elle regarda le garçon qui avait pris place à ses côtés. Le pauvre. En l’espace d’une heure à peine, elle lui avait fait vivre un enfer, un cauchemar éveillé dans lequel il était la victime et elle le bourreau. Elle était l’épée qui donnait les coups et lui le bouclier qui se prenait tout sans rien avoir demandé.

« Excuse moi pour cette chute. J’espère réellement que tu n’as rien du tout. » Un sourire et une larme dissimulée par la pluie. Une unique larme coulait sur sa joue sale et albâtre. Par chance, la pluie la masquait parmi ses gouttes. Personne n’aurait su dire que la perle qui coulait lentement sur sa peau lisse était en réalité une goutte de liquide lacrymal et non une goutte d’eau tombée du ciel. Jamais la brune n’aurait pleuré en public, c’était la première fois qu’elle laissait les événements la déborder de la sorte. Elle cligna des yeux, geste qui eut pour effet de faire disparaître la seconde larme qui menaçait de sortir de son regard bleu.

La dernière qu’elle s’était donné en spectacle, elle était aussi saoule que totalement défoncée. Elle s’en souvenait de ce soir, de cette nuit que l’ancienne Temperence aurait qualifié d’amusante. Elle se sentait tellement libre qu’elle avait terminée sa nuit au bar assise sur les genoux d’un garçon d’un garçon d’une vingtaine d’année qui fumait le cigare en se faisant plumer dans un streap-poker enragé. Ils avaient bien ris, bien bu et surtout bien fumé de ce tabac jamaïcain interdit. Mais cette fille la, la petite drama-queen du passé s’était noyée dans la Manche lorsque Temperence avait posé sa voûte plantaire sur la terre des angles, sur le territoire du Royaume-Uni.

Et si c’était ce dont elle avait besoin ? Et si elle avait besoin de fumer une cigarette au tabac douteux pour repartir ? Non. La dernière fois qu’elle s’était amusée avec ça, elle était avec Ashton qui pouvait la gérer si la situation tournait vinaigre.

Les yeux se fermèrent. Le souffle sortit de la cage thoracique abîmée. La pluie rinça partiellement le visage teinté de brun. Les yeux se rouvrirent. Les vent fit s’envoler les cheveux châtains. Et la brunette se releva. Elle avait mal mais la douleur pouvait aller se faire voir, Temperence s’en moquait d’avoir mal ou non. elle se relèverait malgré la hauteur et la gravité de la chute et, même si elle ne réitérait pas ses exploits dans la soirée, elle se promit de recommencer.

La serpentard se mit alors à marcher, à tourner dans le stade tel un lion dans l’arène, tel un oiseau en cage d’acier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Terrain d'entrainement

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 22 sur 24

 Terrain d'entrainement

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.