AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 3 sur 19
Aux alentours de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle

Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Mélina Kuders, Ven 28 Oct 2011, 18:34


Les yeux rivés sur l'horizon, elle sentit une présence derrière elle, est-ce Betty? si c'était le cas, elle le serait bientôt, sur le coup, son cœur se mit à battre plus fort, elle était un peu stressée de se retrouver seule avec sa meilleure amie, cela faisait si longtemps qu'elles ne se disaient plus rien, qu'elle avait peur de ne plus avoir grand chose à lui dire, c'était sa pire angoisse, restez sans voie.
Elle ferma les yeux, respira un grand coup et lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle n'était plus seule, Betty s'était installée à côté d'elle.
Mélina ne put esquisser un sourire et lorsque la gérante du Sanglier Rieur lui prit la main, elle la serra très fort de peur que son amie s'en aille s'en crier gare...mais ce geste anodin entre deux amies d'enfance, inquiéta la phénix, vous allez me demander pourquoi, et ben tout simplement, par ce que la main de l'ancienne pouffy était glacée... le temps était certes très frais, mais de là, à avoir une main aussi froide comment cela pouvait être possible? Elle avait passé sa main dans le congélateur, avant de venir ou bien lui avait-on jeté un sortilège qui glace les mains? ou encore...non, elle se refusait à une autre hypothèse, c'était pas possible.
Mélina, au fils des années, était devenue très soupçonneuse, mais à cet instant, elle se refusa à la juger, elle n'avait pas envie de rentrer en conflit ouvert avec elle, surtout qu'elle pouvait avoir parfois des paroles assez crues et qui souvent dépassaient ses pensées.

Betty fut la première à prendre la parole et elle lança la machine d'une manière à laquelle la phénix ne s'y attendait pas...elle la bouscula un peu, en lui avouant qu'elle lui avait manqué et qu'elle voulait tout savoir sur ce qui c'était passé dans sa vie...depuis...que son amie avait creusé un trou et qu'elle si était cachée...un peu comme elle, après sa démission des aurors. Il était temps pour elle, de tomber le masque, même si ressasser tout ça, allait être difficile, mais nécessaire, cela lui ferait beaucoup de bien...à toutes les deux. Elle posa sa tête, sur l'épaule de son amie...

Tu te souviens, lorsque nous étions encore à Poudlard, on croyait que rien ne pouvait nous détruire et nous foncions tête baisse, sans penser aux conséquences. Tu vas me dire, cela nous a porté chance... au début. Nous avons réalisé nos souhaits, nous avons ouvert notre restaurant, défendu les opprimés contre les vilains méchants et puis...pouf plus rien. Tu as quitté les aurors pour faire de la politique, avant de disparaitre dans la nature et pour moi, je t'ai remplacé à la tête des aurors...j'ai perdu ma sœur, chose que j'arrive toujours pas à encaisser, j'ai foncé tête baisser dans le boulot, j'ai donné un grand coup de pied, dans une fourmilière géante et résultat, j'ai fait la une des journaux et j'ai fait du vent. Résultat, j'ai démissionné pour fuir ce monde pourri et corrompu, youpi!!! Sans oubli que j'ai aussi du enterrer mon meilleur ami qui venait tout juste de refaire surface et puis...il y a Matheo, je sais pas si tu es au courant? Mélina, les yeux brillants, releva sa tête, pour plonger son regard, dans celui de Betty. Betty Jorkins, promet moi que tu ne me laisseras plus sans nouvelle de toi et promet moi d'être honnête...je veux savoir Son regard en disait plus long que toute autre parole...elle voulait connaitre les raisons de ses absences...elle ne lui tolérait plus aucun secret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Invité, Sam 29 Oct 2011, 12:54


Betty, une fois assise près de son amie, lui serra fortement la main. La jeune femme, pas encore totalement habituée à sa nouvelle morphologie, avait oublié que son corps glacé, allait se propager sur Mélina. Celle-ci d’ailleurs grimaça et fut parcouru d’un frisson. Son regard trahissait sa stupeur, mais la vampire n’avait aucune envie de rentrer dans le vif du sujet maintenant. Elle s’abstenue donc de tout commentaire, et lança le sujet sur ce qui s’était passée récemment, dans la vie de sa meilleure amie. Mélina marqua une pause, puis ressassa douloureusement ces derniers mois.

Elle lui annonça d’abord la mort de sa sœur… Abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre, Betty l’interrompit : « Kirla ?Oh je suis désolée… Désolée de ne pas avoir été là pour toi…Tu…Tu ne m’as pas tenu au courant de son enterrement, je serai venue si j’avais su ! (dit-elle d’un ton de reproche malvenu)». La vampire aurait aimé savoir les circonstances précises de la mort de sa petite sœur, mais évita d’en demander les détails, pour ne pas faire souffrir son amie. Des acolytes de Betty avaient-ils tués sa sœur ? Avait-elle mis fin à ses jours ? Un accident était-il arrivé ? Autant de questions qui se bousculèrent dans l’esprit de la jeune femme, qui n’arrivait pas à saisir les circonstances précises de la mort de Kirla …A plusieurs reprises, la vampire l’avait rencontré, et pourtant tout semblait aller si bien…

Mélina enchaina en disant qu’elle s’était mise corps et âme à prendre la succession de Betty en tant que chef des aurors, mais qu’elle reçut comme seule récompense, un avis de recherche sur elle dans tous les journaux. BJ se souvint de cette période, juste après sa transformation, où, alors qu’elle était magenmage, elle avait décidé de se retirer de la société pendant quelques temps, histoire de maitriser ses pulsions et ses envies de meurtres. Puis Mélina évoqua la mort de son meilleur ami…La vampire savait très bien qu’il s’agissait d’Aris, lui même fidèle membre des Aurors. Betty ne parue pas surprise par cette nouvelle, celui-ci avait l’air d’être dépressif quand elle l’avait connue. Puis son amie évoqua la mort de Mateo, lui demandant si elle savait qu’il avait perdu la vie.

« Oui. Mais je ne sais précisément pas, ce qui lui est arrivé ».

La jeune femme voulu couper court à cette conversation, elle voulait à tout prix éviter le mélodrame, les pleurs et déchirements. Puis Betty lui promis de ne plus jamais l’abandonner, malgré le fait qu’elle était irrémédiablement attirée par le Mal, et que Mélina était partisante du Bien. La jeune femme prit alors la parole :

« J’aime pas parler de moi. Puis je ne sais pas du tout par quoi commencer (elle marqua une pause puis face au regard accusateur de son amie, elle ajouta). Bon bon d’accord, je vais te dire ce qu’il s’est passé ces derniers mois… D’abord, tu sais que la rupture avec Azphel a été douloureuse ? Ben, quelques semaines plus tard, j’ai rencontré Will. Will Colin Black, tu te souviens de lui ? Il avait été exécrable avec nous au Sanglier Rieur, avec Sara Shake. J’ai cru que j’allais les tuer ce soir là. Bref ça remonte à plusieurs années… (dit-elle d’un air mélancolique)C’était un vampire. Et il m’a mordu (elle marqua une courte pause, le temps que Mélina fasse le lien de causalité). On est parti au Canada, pour qu’il m’apprenne à chasser sur un autre continent, où personne nous connaitrait. On était vraiment bien là-bas, j’aurais aimé y rester. Mais on dû revenir, Will avait des impératifs, et je commençais à avoir le mal du pays. Puis, il est mort. J’ai tout perdu à ce moment là… »

Betty essayait de contrôler sa tristesse et sa colère qui montaient tout doucement en elle. Elle avait été vampire, malgré elle. Elle était désormais obligée de se nourrir de chair fraiche, et le sang humain était le plus appétissant qui soit. Betty aurait pu trouver un bénéfice à cette transformation, comme vivre un quotidien rythmé par l’amour de Will. Et puis il avait été tué par un collègue mangemort, pour éviter d’être capturé par les Aurors. Une mort belle, mais injuste.

« Et puis depuis ce moment là, je crois plus en rien. Ma bouteille de Whisky est la seule chose qui arrive à me consoler. Et encore, j’ai pas envie d’être consolée. J’ai juste envie de faire payer aux autres ce que j’ai subit. »

Les propos virulents que la vampire venait de tenir, étaient sorties de sa bouche sans qu’elle s’en rende compte. Elle grogna de rage, puis se tourna vers sa meilleure amie, qu’elle venait s’en doute d’effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Mélina Kuders, Mar 08 Nov 2011, 19:15


Mélina écouta patiemment son amie essayant d'être la plus impassible possible, le temps était au règlement de compte...dans les larmes...peut être, mais pas dans l'immédiat, en tout cas, pas dans son cas. Des larmes? elle en avait tellement laissé couler qu'elle n'y arrivait plus beaucoup ses derniers temps et pourtant elle en ressentait un grand besoin, à la place des larmes, elle avait sur les épaules, une tristesse lourde à porter...qui hantait ses nuits de longues d'insomnies.
Comme, elle l'avait prévu, elle n'étais pas au courant de la mort de sa sœur et Betty lui fit le reproche de ne pas l'avoir tenu au courant, ce qui la fit doucement sourire...et elle lui répondit:

Avant de te répondre, je veux que tu me promettes de ne plus rien me cacher, mais, je ne te pardonnerai plus jamais tes longues absences passées...car, oui tu n'étais pas au courant de la mort de ma petite sœur, en attendant, où étais-tu? comment te prévenir, toi comme John étaient absents, au moment où j'en ai eu le plus besoin, tu parles de meilleurs amis...
Elle fit une pose avant de balancer en pleine figures les raisons de la mort de Kirla. Elle s'est suicidée toute comme John d'ailleurs, rien de très surprenant à son égard, il n'a jamais été très bien, dans sa peau...mais contrairement à lui, j'ai été présente jusqu’au bout, enfin dans la limite où il ne se terrait pas chez lui refusant de voir qui que se soit. Kirla est morte dans mes bras...par amour et histoire que je ne l'oublie pas, elle me reprocha, avant de mettre un terme à sa vie, d'être trop absente pour elle...je n'ai rien pu faire pour prévenir son geste... je reconnais qu'être chef des aurors n'est pas simple, tous les jours, mais là, je ne le méritais pas.... Tu savais qu'elle était devenue auror...nombreux furent les aurors à son enterrement, d'ailleurs, je n'ai pu compter que sur mes collègues et ma famille très proche...mais c'est tout. Elle fixa longuement Betty...comme si elle voulait l'emprisonner pour qu'elle ne lui échappe plus et qu'elle reste à ses côtés...quelque soit les choix passés et à venir...
En ce qui concerne Mateo, il a été tué par un mangemort...alors que j'étais encore en cavale et qui m'hébergeait sous son toit, à mon retour d'Angleterre....Betty n'avait jamais qu'il avait été phénix et ce secret mourait avec lui...du coup, elle ajouta...c'est juste un mauvais concours de circonstances, c'est pas juste...mais la vengeance est une chose qui se prépare avec minutie et beaucoup de patience....

Après lui avoir fait faire un tour d'horizon de toutes les interrogations qu'avaient pues avoir la vampire, elle attendit un retour...une explication. La jeune femme finit par lui expliquer ses déboires amoureux Azphel puis avec un vampire...un certain Will C Black, ce nom lui rappela vaguement des souvenirs, pas très bons d'ailleurs. D'après ce qu'elle comprenait, elle en était tombée amoureuse, mais aussi, au travers de ce flot de paroles abondants, Mélina comprit que son ami n'était plus la même, ses appréhensions étaient alors fondées. Elles n'appartenaient plus au même monde, quand elle saisit tout ceci, elle devint livide...Elle se demanda comment elle avait pu être amoureuse de cet homme qui lui avait pris sa vie...sa chaleur humaine. Comment pouvait-elle lui dire qu'elle n'avait plus que comme amie une bouteille de Whisky. Une fureur insoupçonnée monta en elle, elle n'avait pas envie ni de fondre en larmes, ni de compatir et sans qu'elle puisse contrôler son mouvement, elle gifla son amie. Elle ne put que constater les dégâts...que trop tard. Cependant, la phénix n'eut pas envie de s'excuser et se leva commençant à tourner en rond. Si Betty prenait mal ce geste, c'est qu'elle n'était plus apte à comprendre la phénix, leurs chemins s'étaient certes séparés, mais leur destin étaient toujours liens...et si elles ne pouvaient pas se dire les choses telles qu'elles le pensaient... alors c'est qu'elles n'avaient plus rien à partager.

Betty, non, Betty, pourquoi? Mélina, hors d'elle, cherchait ses mots, comment regrettez la mort d'homme qui t'a pris ton âme, l'Amour, je ne peux pas concevoir que tu puisses le regretter? peut être par ce que tu partageais les mêmes choses...non c'est pas possible. Mélina faisait les questions réponses sans se soucier de l'état de Betty.
Explique moi, je veux comprendre...comprendre!!! Tu m'exclus ta vie pour un homme qui a pris la tienne...l'amour n'est que faiblesse, il ne sert à rien...il vous coupe du monde et vous laisse dans l'ignorance. Donne moi une bonne raison de vouloir de te venger...l'homme dont tu pourrais te venger...est mort, tu entends...mort!!!!!!!!!!

Elle se planta devant son amie...les yeux injectés de sang, elle n'arrivait pas à se ressaisir, il fallait que ça sorte...

Quel camp as-tu choisi et que t'apportera-t-il? En seras-tu plus heureuse de l'avoir choisi...et si tu te vengeais...cela te soulageras-t-il?

Elle ne savait pas pourquoi c'était sorti, mais absolument aucune parole, n'était regretté...c'était pas à ça que servait une amie? A te forcer à te regarder dans une glace et à raisonner de manière objective?

hrpg: désolée pour le retard et s'il y a des fautes, j'ai corrigé vite fait et je ne voulais pas te faire attendre, bisous
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Jeu 29 Déc 2011, 01:52


[[ PV Klarh Findirs ]]

Godric's Hollow .... Mais qu'est-ce qu'il foutait à Godric's Hollow exactement ? Pourquoi n'était-il tout simplement pas rentré chez lui pour se mettre bien au chaud sous une couette ? Ah oui .. Surement parce que pour avoir accès à tout cela il aurait dû revenir la queue entre les jambes pour s'excuser, ce qui était tout bonnement inconcevable à ses yeux pour le moment. Plutôt crever quoi. Il avait rien fait en plus. A part peut-être partir en claquant sèchement la porte du Red Letter pour fuir les reproches de sa chère moitié quant à son cruel manque d’intérêt concernant sa santé. Mais m*rde à la fin, il pouvait parler lui. Il était pas mieux après tout. Soupirant, Stuart préféra chasser de son esprit cette stupide engueulade qui s'était envenimée de façon assez alarmante pour des histoires toutes plus connes les unes que les autres. Même si dans le fond il y avait une part de vérité dans chacune d'entre elles.

Levant les yeux sur le ciel encore noir, le jeune Auror resta un long moment planté en plein milieu d'un des petits chemins du parc bordant le village endormi. Seul des petits nuages de buée s'échappant de sa bouche venaient animer la scène. En même temps, à 5 h 00 du mat' et par un beau 0°C, il n'y avait pas beaucoup de monde pour oser sortir. Honnêtement, qui serait assez fou pour renier un lit moelleux et bien chaud et ce, pour venir se les geler dans un square de si bon matin ? Autant dire personne. Ouais il était seul, complètement seul même. Et vu son état c'était peut-être pas plus mal. Parce que bon, un espèce d'androgyne couvert d'un simple jean troué et d'un t-shirt sans manches par ce temps déplorable, ayant clairement un problème de poids, titubant légèrement et avec le visage en sang, ça donnait pas trop envie.

Fallait dire que pour le visage en sang, il l'avait plutôt bien cherché pour le coup. Si draguer des hommes ou des femmes dans des bars pourris et douteux à 3 h 00 du matin pouvait s'avérer drôle la plupart du temps, il fallait reconnaître que cette fois-ci, il avait plutôt bien foiré sa petite affaire. En effet, promettre certaines choses à des personnes faisant le double d'épaisseur de soi et ce, en échange d'autres verres de whisky alors qu'on est déjà complètement torché, c'est clairement pas la meilleure chose à faire. Voici donc pourquoi, Stuart, jeune homme de 21 ans aux traits assez féminins et à l'esprit assez embrumé, s'était donc retrouvé dans une ruelle sombre en compagnie d'un inconnu qui le menaçait avec plus ou moins de violence pour obtenir son dut.

C'est donc pour une raison assez simple, liée au refus de Stu' quant à la charmante demande de cet inconnu qui consistait à lui, je cite " Tailler une pipe " , qu'il s'était retrouvé avec un magnifique hématome en dessous de son oeil droit, un nez saignant abondamment et sa lèvre inférieure fendue, plié en deux de rire et de douleur contre le mur de la petite rue sordide. Il lui avait fallu exactement 9 minutes et 37 secondes pour reconnecter tous ses neurones entre eux et ainsi envoyer chier ce c*nnard comme il le fallait. Ne jamais sous-estimer un Auror plus ou moins ex-anorexique. Bordel. Bon par contre ça ne l'avait pas empêché de courir très vite pour partir loin de cet homme légèrement dangereux, mais bon ça, personne ne le savait.

Ensuite il ne savait pas vraiment pourquoi il avait appelé le Magicobus, ni pourquoi il avait dit au conducteur de l'emmener à Godric's Hollow. Sa tête lui tournait trop pour lui permettre de déverser des paroles cohérentes. Peut-être que dans le fond, il voulait juste fuir loin cet endroit sombre où il aurait pu payer bien plus cher qu'un nez cassé. Mais il valait mieux ne pas y penser après tout. Ouais, valait mieux oublier. Comme toujours. C'était plus simple que de faire face à ses erreurs après tout.

Fermant les yeux un instant pour reposer ses paupières lourdes, Stuart profita du calme environnant pour se vider l'esprit de toutes les pensées oppressantes et terrifiantes qui l'envahissaient peu à peu. Vraiment, c'était une réelle chance qu'il n'y ait personne aux alentours. Sinon on l'aurait surement prit pour un SDF malade mental. Pas super l'image. Surtout pour un Auror. Mais un jour, promis, il arrêterait de jouer au con avec sa santé et tout le bordel. Parce que toute façon un jour il en crèverait, c'était sûr. Que ce soit d'un cancer des poumons, de problèmes liés à la bouffe, à l'alcool ou encore, à des problèmes dus à des rencontres douteuses, il ne pourrait pas toujours s'en sortir par sa simple chance et sa manie à éviter le contact avec un quelconque Dieu vivant on ne sait où. Sauf que l'air de rien, ça faisait déjà 5 ans qu'il se répétait cela et qu'à chaque fois ses bonnes résolutions tombaient à l'eau. Ou plutôt dans l'hydromel et la nicotine.

    Marre d'être un enfoiré.

Poussant un soupir à en fendre l'âme, Stuart rouvrit les yeux, déposant au passage son regard d'encre sur le paysage aux alentours. En réalité il était difficile de parler de "paysage" tant le décor environnant était restreint. A part de l'herbe défraîchie, quelques vieux pins et deux ou trois gros cailloux, il n'y avait strictement rien d’exploitable pour tuer le temps. En plus il faisait vraiment froid. Pourquoi, par Merlin n'avait-il pas mit un simple petit pull avant de partir sauvagement ? D'ailleurs pourquoi était-il parti ? Prenant sa tête entre ses mains, Stuart commençait à supporter avec de plus en plus de difficulté la migraine qui lui tiraillait le crâne. Non seulement il se sentait profondément con mais en plus il s'en voulait. Il s'en voulait de faire n'importe quoi. Mais plus que tout il s'en voulait de s'être énervé alors qu'Alexander ne faisait que lui dire la vérité pour tenter de le préserver un peu plus longtemps.

Bien décidé à rentrer à l'appartement, s'excuser et promettre qu'il ferait attention, qu'il mangerait bien, fumerait moins, dormirait suffisamment et autres conneries du genre qui font tenir l'être humain en vie et ce, du moins, jusqu'à la prochaine fois ─ Car malheureusement il y a toujours une prochaine fois, le jeune Auror fit un pas en avant, sans se soucier du monde qui tournait dangereusement autour de lui.

Sur le coup, le jeune homme ne comprit pas vraiment pourquoi il s'était ainsi retrouvé les genoux planté dans l'herbe enneigée, incapable de bouger. Visiblement son cerveau était passé en mode veille. Impossible de réagir. 'Faisait vraiment froid en plus .. Comme d'habitude, Stu' s'était foutu dans un état assez pitoyable. Sauf que cette fois-ci, il était complètement seul sans personne pour l'aider. Bien fait après tout. En revanche il aurait été incapable de dire si c'était l'alcool qui le bloquait de la sorte ou le manque d'envie de se relever. Car à quoi bon se redresser si c'était pour refaire les même erreurs après ?

Naah il allait se relever ! Et avec le sourire en plus ! Même s'il devait y passer toute la nuit, il se relèverait ! ♪
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Jeu 29 Déc 2011, 22:45




Dormir ? Pourquoi faire ? Lorsque le corps ne veut plus... Il n'y a rien à faire. L'Auror n'aurait jamais crû pouvoir s'endormir aussi facilement, ainsi allongé de tout son long sur son lit, aux alentours de vingt heures. "Je ferme les yeux une seconde" se transforma en "Je dors pendant huit heures". Ce fut donc vers quatre heures du matin qu'il se réveilla, incapable de rester en place ne serait-ce qu'une seconde de plus, les yeux grands ouverts comme des couvercles de poubelle (oui bon, bonjour l'image...)

Ne voulant pas réveiller Anna, et subir son courroux, il entreprit de sortir silencieusement de la maison, après avoir enfilé un jean's noir et ses grosses chaussures habituelles. Ah... La fraîcheur de la nuit, ou plutôt du matin très tôt... C'était fort agréable, mais le plus jouissif demeurait ce silence de plomb, qui trahissait l'importance de cet instant pour de nombreuses, très nombreuses personnes dans le pays, voire dans le monde entier. Quoique, plutôt dans les quelques fuseaux horaires les plus proches.


" Urrh... Nan mais d'bon matin j'me prends la tête..." grogna-t-il, s'éloignant.

Une fois écarté d'une distance raisonnable de la maison des oliviers, il transplana. Oui, comme ça, à froid, de bon matin, sans vraiment réfléchir (qui a besoin de réfléchir au réveil ?), uniquement concentré sur sa destination : Godric's Hollow. Pourquoi ?Parce qu'il s'agissait d'un petit village assez célèbre dans le monde magique, et donc, ce choix se présenta dans son esprit assez rapidement. Y étant déjà allé, brièvement, il savait que les alentours de ce village étaient absolument délicieux. Rien à envier aux forêts tropicales amazoniennes, bien évidemment, sauf que l’Amérique du sud, c'était assez loin, trop loin pour un transplanage ordinaire.

CRAC ! Criiiiiii ... Atterrissage sur une plaque de verglas ! La journée commençait bien.


" On s'les pèle ici..."

D'un autre côté, en extérieur, avec une température incapable de se décider entre le positif et le négatif, il ne risquait pas d'avoir chaud... surtout torse nu, quoi. Complètement réveillé, il se fit apparaître un bon t-shirt bien épais, ainsi qu'un pull-over gris. Là, il était paré ! Bien qu'un peu à l'étroit malgré le fait qu'il s'agisse bien de ses vêtements, qu'il avait invoqués depuis son armoire. Une telle impression, était-ce dû à sa monstrueuse musculature qui s'adaptait mal à tout type de vêtement, ou bien le fait que par le passé, il eut enduré deux mois avec le torse couvert de bandages...Un peu des deux, sûrement.

S'étirant bien les épaules, il entama une petite promenade... Au point où il en était, pourquoi ne pas faire un peu d'exercice ? Histoire de ne pas souffrir de la température. Il pouvait très bien se transformer en gros crocodile au sang froid, afin de n'avoir aucun soucis, mais qu'allait-il bien pouvoir faire une fois sous forme animale ? Rien !

C'est donc après un bon quart d'heure d'un footing assez intense (du moins, pour lui, c'était une habitude, maintenant) qu'il s'autorisa une seconde de répit, profitant de la présence d'un gros rocher, en plein milieu de son chemin, pour s'asseoir quelques instants, appréciant tout simplement le fait d'avoir fait un peu d'exercice (trop peu à son goût, d'ailleurs...).


" C'pas un mauvais coin, ici... Dommage qu'il puisse y avoir des moldus..." grogna-t-il doucement, s'étirant la nuque.

Klarh se figea brusquement : il venait de voir un truc pas forcément normal... Une silhouette au loin, assez difficile à déterminer à cause du manque de luminosité. La "chose" faisait un peu moins d'un mètre, et ne bougeait pas, tremblant légèrement. Lancer un Lumos serait assez problématique s'il s'agissait d'un moldu. Il s'approcha donc, pas vraiment inquiet, et entreprit d'attirer l'attention de la personne qui se trouvait là, visiblement genoux au sol.

" Eh... Un soucis ? " grogna-t-il d'un ton peu rassurant... Il fallait vraiment qu'il fasse des efforts au niveau de l'approche des gens. Il était censé vouloir aider, et non pas effrayer.

Il contourna l'individu pour lui faire face et fut quelque peu étonné : il connaissait cette personne. Stuart...quelque chose... Une des dernières recrues des Aurors en date. Ce qui lui fit se rappeler de ce point important, assez rapidement, du moins, ce fut l'apparence du jeune homme qui lui faisait désormais face : un visage assez difficile à cerner au premier regard. Il se souviendrait toujours avoir eu cet éclair de compréhension, en lisant un dossier sur cette potentielle recrue, en remarquant des remarques du genre "Né le"... Et non pas "Née le"...

Sur le coup il s'était senti assez mal, ne sachant pas trop comment la personne l'aurait prit lors d'une rencontre. Et leur rencontre... C'était ici et maintenant, dans un état pas très agréable pour le jeune homme. Céleste lui en voudrait, de revenir au QG avec un bleu définitivement refroidi.

Sans vraiment lui demander son avis, il tendit sa main et le releva délicatement de manière un peu brusque, trop brusque, Stuart volant comme une poupée de chiffon pour venir s'écraser contre son torse.


" Hrm, pardon... Mais dis-moi, ça va ? R'garde toi, t'es congelé et t'as quasiment rien sur l'dos." remarqua-t-il, fronçant les sourcils.

Tirant à nouveau sa baguette de derrière sa ceinture, sa main ne lâchant pas le jeune homme (pas qu'il allait s'enfuir dans cet état, mais on ne sait jamais...), il fit apparaître un de ses manteaux pour emmitoufler Stuart de force à l'intérieur : car même si Klarh se sentait serré par celui-ci lorsqu'il l'enfilait, il y avait suffisamment de place pour y enrouler deux ou trois Stuart. Enfin bon, il n'en avait qu'un seul sous la main, en sale état, et c'était bien assez !

" V'la qui est mieux... Faut pas jouer au reptile au sang-froid... Ça cause des soucis, crois-moi, mais qu'est-ce que tu fais là ? Et ...Que s'est-il passé ? "

Il remarqua (enfin) l'état du visage de Stuart. Eh bien, si quelqu'un avait osé s'en prendre à un de ses futur-collègues, il allait le regretter. Mais pour l'instant, tout ce qu'il lui fallait, c'était des réponses, parce qu'il commençait vraiment à s'inquiéter... Au moins, rien ne pouvait arriver de pire à ce pauvre gars, tant que Klarh était dans les parages. Du moins il l'espérait... Ses doigts se crispant légèrement sur sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Ven 30 Déc 2011, 01:52


Déjà douze minutes de passées à rester planté comme un piquet dans le gazon gelé du petit parc, les genoux à même le sol et servant de pilier à la sculpture que formait Stuart dans ce square bordant Godric's Hollow. Drôle de scène ... Enfin, en douze minutes il y avait quand même eu une légère amélioration : Le jeune homme avait réussi à bouger ses bras qui étaient désormais eux-aussi plantés dans l'herbe, ce qui lui donnait juste l'air d'être une personne sur le point de vomir et non pas en train de se laisser crever bêtement de froid au milieu d'un parterre de pelouse couvert de neige. Bon après, certes, c'était pas vraiment plus glorieux. Mais bon, il faisait ce qu'il pouvait hein, ce con.

D'ailleurs, jusque là, Stuart n'avait même pas remarqué qu'il tremblait comme une feuille, crevant littéralement de froid. Pourtant il aurait dû remarquer qu'il ne sentait même plus la douleur des blessures qui lui avaient été infligées un peu plus tôt ce matin. Tout comme il aurait dû remarquer que ses mains avaient prises une couleur inquiétante de bleu-violacé. Comme ses lèvres d'ailleurs. Mais bon, pour le coup, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas l'avoir vu. Fermant les yeux, le jeune Auror essaya en vain de se secouer mentalement pour se relever et partir de cet endroit qui ne lui inspirait décidément rien, dans le but de retrouver son appartement et ainsi pouvoir se rouler en boule dans une couverture bien chaude, Vodka à ses côtés. Puis bon, peut-être avec Alex' à côté aussi ..

Sauf que p*tain de b*rdel de m*rde, il arrivait pas à bouger son p*tain de cul de là ! Rageant et s'insultant intérieurement, Stuart tentait avec d'immenses difficultés d'ordonner à son idiot de cerveau de faire bouger ses jambes de ce foutu gazon. Mais alors qu'il échouait encore une fois à se lever, un vague murmure vînt lui caresser l'oreille, le faisant stopper dans ses efforts de rébellion contre son corps immobile. Écoutant attentivement, un vague espoir venant dès lors lui réchauffer le ventre, il fût très vite forcé de constater qu'il avait vraisemblablement rêvé et qu'il était bel et bien seul. Dans la m*rde la plus totale qui plus est. Soit, après tout c'était son problème s'il était un incapable impulsif à forte tendance à l'auto-mutilation.

Reprenant sa respiration dans un grand souffle, il ordonna une nouvelle fois à ses enfoirés de neurones d'envoyer l'information " Lève ton cul de l'herbe gros c*nnard " à ses deux jambes désobéissantes, ce qui eu pour magnifique effet ... De ne rien faire de plus que les fois précédentes. 'Chier quoi. Il y avait peut-être bien eu un léger frémissement dans ses membres, mais rien de bien encourageant pour autant.

    Eh... Un soucis ?

Bordel, ça par contre c'était encourageant ! Ouvrant grand les yeux sous l'effet de la surprise et du soulagement, le jeune Auror releva la tête vers son possible sauveur qui était venu se placer devant lui. Inutile de dire qu'il regretta immédiatement son geste quant il reconnut la personne qui lui faisait face. Baissant les yeux sur le sol avec une expression parfaitement neutre mais qui trahissait en réalité une sorte de stupeur mélangée à une bonne dose d'horreur, le jeune homme avait l'esprit bloqué sur le mot " P*tain " qui résonnait dans sa tête comme une litanie.

Sérieusement. Combien y avait-il de chances dans le monde entier pour qu'il tombe sur un de ses collègues Auror, dans un parc paumé, par un temps merdique et à 5 h 19 du matin ? Si encore il avait été un membre de la police magique ancien et aguerri, ami avec cet homme depuis un long moment et ne craignant donc aucun reproches de sa part, alors là, oui, il n'y aurait pas eu de problèmes. Sauf que dans les faits, il était simplement une jeune recrue et il ne connaissait cet homme que de nom. Klarh Findirs si ses souvenirs étaient exacts ... La première fois qu'il l'avait aperçu et entendu grogner parler, Stuart s'était tout d'abord demandé quelle genre de personne cet Auror pouvait être. Après tout, les apparences sont souvent trompeuses ... Enfin, parfois. Mais pour rien au monde il n'aurait voulu le connaître dans cet état là ...

D'ailleurs, Stuart ne calcula pas une seule seconde de ce qui se passa ensuite. Mais toujours était-il qu'il était venu s’écraser avec violence contre le torse de l'homme, se demandant juste bêtement comment il arrivait à tenir sur ses jambes plutôt que de chercher à comprendre ce qu'il s'était réellement passé.

    Hrm, pardon... Mais dis-moi, ça va ? R'garde toi, t'es congelé et t'as quasiment rien sur l'dos.

Les paroles de Klarh montèrent lentement jusqu'au cerveau du jeune homme. Mais lorsque celles-ci arrivèrent enfin à bon port, elles eurent pour effet de faire réagir Stuart sur son état. C'était vrai qu'il avait froid tiens. Et mal aussi. Mais c'était un autre problème ça, facilement supportable. Cherchant une réponse à fournir à cet homme visiblement pas si méchant que sa carrure laissait prétendre, il fût fort surprit de se voir soudainement couvert par un immense gilet agréablement chaud. Et bien ça, s'il s'y attendait ! Recouvrant peu à peu toute sa raison, Stuart s'enroula un peu plus dans le vêtement trois fois trop grand pour lui et appartenant certainement à ce grand homme musclé.

    V'la qui est mieux... Faut pas jouer au reptile au sang-froid... Ça cause des soucis, crois-moi, mais qu'est-ce que tu fais là ? Et ...Que s'est-il passé ?

Pour toute réponse, le jeune Auror se contenta simplement de rire doucement, de façon presque inaudible, mais qui lui donnait un petit côté enfantin assez adorable. Enfin ça aurait pu être adorable s'il n'avait pas été couvert de sang et de coups. Là il avait juste plus ou moins l'air d'un échappé de l'asile ... Décidément, Klarh n'allait pas avoir une très bonne impression de lui. Si d'habitude il n'en avait rien à battre, là, le fait que ce soit un collègue de travail possédant clairement un coeur un or, ça le foutait plutôt dans l’embarras. Honnêtement, il se sentait un peu comme un enfant en cet instant. Et c'était ... bizarre. Stoppant son léger rire, le jeune homme bloqua plusieurs minutes durant lesquelles il se contenta de réfléchir, un grand sourire illuminant son visage aux traits si fins.

Que répondre à cette question ? Mentir aurait peut-être été préférable, mais bizarrement, Stu' n'en avait aucunement envie. Après tout il devait un peu la vie à Klarh là, et lui dire des c*nneries le concernant ne l'enchantait guère. Même si la vérité n'était pas franchement jolie. Plantant son regard d'encre dans celui ambré de son sauveur, Stuart chercha encore une fois ses mots, remettant en place une mèche de cheveux indomptables derrière son oreille gauche. Petit tic sans importance pour se donner du courage.

    Hum ,comment dire ...

Scrutant les alentours, il bloqua une demi-douzaine de secondes sur un rocher posé là, avant de finalement se souvenir qu'il avait la moitié du visage défoncée et que fatalement, cela avait du suciter encore plus de questions dans l'esprit de l'Auror devant lui. Il allait falloir parler de ça aussi donc ... M*rde.

    Bah franchement c'est pas très glorieux c'qui m'est arrivé. J'me suis engueulé avec la personne qui vit avec moi, j'me suis barré de l'appart' du coup et j'ai fini dans un bar un peu douteux. Pis forcement... j'me suis attiré quelques ennuis auprès d'un gars.

Stuart montra d'un petit geste de main ─ Enfin là c'était plutôt d'un petit geste de manche trop grande, son visage abîmé, un sourire doux étirant la commissure droite de ses lèvres.

    Voilà quoi, j'passe les détails sordides hein.

Une vague lueur de peur éclaira le regard pourtant noir du jeune homme, qui avait prit soin de baisser les yeux en prononçant cette phrase. Maintenant qu'il y repensait, il ne pouvait faire autrement que de revoir son agresseur en train de le menacer de le prendre de force et de le frapper. Dire que sur le coup il n'avait même pas réagit. La prochaine fois il se passerait quoi ? P*tain, non. Y'aurait pas de prochaine fois. Cette fois-ci c'était déjà allé trop loin. Et si cette fois encore il avait eu de la chance, cela ne durerait pas éternellement. Relevant la tête, il afficha un sourire quelque peu forcé mais sincère au géant qui l'avait sauvé de la crise d'hypothermie, soufflant doucement :

    En tout cas merci.

Gêné, Stuart passa une main sur son visage avant de grimacer de douleur. Une belle entaille barrait son nez surement cassé et cela faisait vraiment un mal de chien. Heureusement que la magie remettrait ça en place en un clin d'oeil. Cependant, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser qu'il se devait de subir la douleur de ces coups aussi longtemps que possible, juste parce qu'il les méritait totalement. Idiot, n'est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Lun 02 Jan 2012, 12:32




Désormais détenteur d'un apprenti Auror squelettique à demi-congelé, soigneusement conditionné dans un de ses propres manteaux, Klarh ne savait pas trop quoi faire : certes, il était du genre à bien vouloir aider ses amis et collègues (tous ses amis n'étaient pas des collègues, mais il espérait que tous ses collègues soient ses amis...).

Une question semblable à l'éternel "ça va ?", ah bah oui bravo Klarh, quel idiot, non, ça n'allait visiblement pas, on ne se laissait pas crever de froid pour un rien...Ou alors c'est que l'on avait un sérieux problème mental... Et du coup, il s'agissait d'une raison.

Chassant ces pensées de son esprit, jugées trop débiles, Klarh attendit ses réponses : Stuart semblait avoir du mal, mais l'imposant Auror avait besoin de savoir... Au début, pour toute réponse, il eut une sorte de rire quasiment silencieux, qui, en temps normal, aurait donné des envies de meurtre à l'animagus crocodile. Mais le jeune homme aux cheveux clairs était dans un sale état, c'était sûrement l'état de choc.


- Hum ,comment dire ...Bah franchement c'est pas très glorieux c'qui m'est arrivé. J'me suis engueulé avec la personne qui vit avec moi, j'me suis barré de l'appart' du coup et j'ai fini dans un bar un peu douteux. Pis forcement... j'me suis attiré quelques ennuis auprès d'un gars.

Montrant l'état de son visage, le jeune homme fit un sourire quelque peu juvénile. Cela fit quelque peu sourire Klarh, d'autant plus qu'au vu de ce qu'il venait d'entendre, les ennuis semblaient être passés.

- Voilà quoi, j'passe les détails sordides hein.

Cela signifiait qu'il avait échappé de justesse à quelque chose d'affreux ? La réaction de l'apprenti Auror vint lui confirmer ses doutes, une peur brusque, qui accompagne souvent les souvenirs peu plaisants (et généralement ornées de belles paroles ...). Dans un souffle, le jeunot le remercia.

" C'tout naturel, mais s'tu veux, j'te remets en place et j'm'en vais. " fit-il avec un sourire charmant, transformant sur le coup ses traits durs et bourrus en quelque chose de toujours aussi bourru, mais avec un aspect protecteur.

Tirant à nouveau sa baguette, il la pointa sur le visage de Stuart.

" Episkey "

Il y eut un petit crac et le nez de la cible fut remit en place. Cassé ou pas, c'était désormais de l'histoire ancienne, les entailles et coups disparurent sur le coup. Cela était étrange pour Klarh : d'habitude, il utilisait ce simple sort sur lui même, étant un habitué des blessures en tous genres...

" Déjà, ça c'est arrangé, à moins que tu ne souhaitais les garder ? "

D'un bras, il emmena son petit protégé s'asseoir sur le rocher qui lui avait précédemment servi de siège. L'heure avançait, la fraîcheur retombait, pas totalement pour considérer le climat comme "chaud", mais avec un bon manteau, cela devenait de plus en plus supportable, voire agréable, comme lors de ces nuits d'orage, que l'on passe bien à l'abri, devant un bon feu.

Il l'observa un moment, fronçant peu à peu les sourcils, puis il lâcha un grondement sourd, roulant lentement dans sa gorge. Tout ça parce qu'il s'était un peu disputé avec "la personne qui vit avec lui"... Sa compagne, quoi...


" J'serais pas toujours là, hein... Et puis on s'laisse pas abattre comme ça... C'pas parce qu'on s'engueule une fois avec une femme que c'est forcément la fin du monde. Et puis faut dire, ça nous facilite pas les choses, les femmes sont très difficiles à comprendre parfois... "

Lâchant un grognement amusé, il donna un petit coup de poing à l'épaule de Stuart, pour le réveiller un peu, essayer de plaisanter pour faire redescendre la tension. Il s'était même contrôlé au niveau de sa force, évitant de déboîter l'épaule de l'apprenti Auror.

Toutes ces personnes tristes, comme il s'en foutait royalement lorsqu'il ne les connaissait pas : on ne peut rien faire pour eux. Mais quand il s'agit de bonnes connaissances, autant être présent.


" Si Anna apprend que j'me suis barré de la maison en pleine nuit, elle va m'tuer..." ajouta-t-il.

Pourquoi ne pas orienter la discussion vers ce qui les liait ? A savoir la fonction d'Auror ? La formation de Stuart ? Klarh hésitait, il ne voulait pas le mettre dans l'embarras, ou lui ajouter d'éventuelles inquiétudes. Comme ça, au moins, ils pouvaient faire connaissance... Le boulot, ils en parleraient une fois qu'ils y seraient.

Se grattouillant la barbe, il observa brièvement les alentours... Le silence, c'était agréable parfois, mais si Stuart y restait emmuré, il risquait de ne pas l'apprécier bien longtemps. A croire qu'en devenant de moins en moins renfermé sur lui même, il en devenait de plus en plus exigeant avec les autres... Ce n'était pas plus mal, en fin de compte.

Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Lun 02 Jan 2012, 19:15


Au moins la douleur qu'il ressentait au niveau du visage avait eu le mérite de lui faire récupérer tous ses esprits. Secouant sa tête pour essayer de quitter cette phase étrange qui lui donnait l'impression de nager dans de la gelée, Stuart replongea son regard terne dans celui de Klarh, essayant de ne pas trop ressembler à un légume après cette belle cuite. Sérieusement, ça avait beau être drôle au début, une fois qu'on sortait de cet état d'euphorie, la réalité était pas géniale après. Mais bon, là ça commençait à aller mieux, vraiment. Juste une intense fatigue, mais c'était supportable. Après tout, c'tait pas non plus la première fois qu'il se retrouvait comme ça ! Et puis quand même il y avait un petit truc positif dans tout ça, il avait pas fumé de toute la nuit. Et l'envie ne lui prenait même pas ! Comme quoi tout pouvait arriver hein.

Observant le géant, le jeune Auror fût quelques instants surprit par l'expression qu'afficha alors Klarh. Un petit sourire doux et charmeur était venu briser l'image un peu bourrue de l'homme, ce qui décontenança légèrement Stuart. Enfin certes, Klarh était toujours Klarh hein, mais c'était différent. Juste inexplicable. En revanche, c'était incroyable de voir à quel point un simple sourire pouvait changer l'aspect d'un homme entier. Lui rendant son sourire, le jeune homme écouta l'Auror parler, n'osant rien répliquer quand ce dernier lui demanda plus ou moins s'il voulait être réparé et ensuite esseulé. Tss il n'avait envie ni de l'un ni de l'autre.

Et puis pour tout dire, il n'eut pas vraiment le temps de répliquer quoique ce soit que son nez était déjà réparé à l'aide d'un #Episkey#, tout comme ses blessures qui se soignèrent d'elle-même des suites du sortilège. Bon bah tant pis hein. Grimaçant sous le coup de l'étrange sensation d'un cartilage explosé qui se remet en place de lui même, Stu' frotta une nouvelle fois son nez fin, toute douleur ayant alors disparue.

    Déjà, ça c'est arrangé, à moins que tu ne souhaitais les garder ?

Ouais bon bah trop tard de toute façon. Se contentant d'un simple petit signe de main qui signifiait clairement " C'est bon pas de problèmes, de toute façon tu viens déjà de me guérir et c'est surement mieux comme ça " ─ Et oui, les gestes peuvent en dire beaucoup parfois, il se laissa guider vers un gros rocher non loin de là, histoire de s'asseoir un peu.

Levant les yeux au ciel qui s'éclaircissait peu à peu, Stuart, qui sentait de nouveau ses mains, entama de se tresser les cheveux qui tombaient en cascade sur son épaule gauche d'un geste distrait. Geste qui relevait juste de la simple habitude et du passe-temps que de la véritable coiffure en elle-même pour tout dire. Même si, indubitablement, cela le faisait encore plus ressembler à une fille. Virilité : -10 là. Quoique face à Klarh c'était même : Virilité : -50. fuck. Puis soudainement, un grognement le fit sortir de sa petite transe, allant même jusqu'à le faire sursauter bêtement. Décidément, il ne cesserait donc jamais d'être surprit pour un rien ..

    J'serais pas toujours là, hein... Et puis on s'laisse pas abattre comme ça... C'pas parce qu'on s'engueule une fois avec une femme que c'est forcément la fin du monde. Et puis faut dire, ça nous facilite pas les choses, les femmes sont très difficiles à comprendre parfois...

La bouche ouverte, Stuart semblait avoir perdu l'usage de la parole tant les paroles de Klarh l’avaient étonné. Bien sûr, il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas compter éternellement sur les autres pour sauver son cul. Après tout il avait passé tout le temps où il était bloqué dans l'herbe enneigé du square à y réfléchir et à se faire une raison. Non c'était surtout le reste de la phrase de l'homme qui l'avait bloqué. Bon après tout, Klarh ne pouvait pas deviner au premier coup d'oeil que c'était pas avec une femme qu'il vivait, mais avec un homme. Sauf que du coup, dans ce sens, tout ce que l'Auror venait de lui dire tombait un peu à la flotte.

Néanmoins, Klarh avait surement dit ça pour détendre l'atmosphère car la seconde d'après, une tape amicale venait s'écraser contre l'épaule du jeune homme, le tout dans un rire léger. Sur le coup, Stuart pensa décoller de son rocher pour voler plus loin ─ Après tout il se souvenait très bien de comment Klarh l'avait remit debout tout à l'heure , mais eût cependant l’agréable surprise de voir qu'il ne bougea que d'à peine deux ou trois centimètres, pas plus.

Cet échange passé, Stuart replongea dans ses pensées qui étaient fixées sur les dernières paroles de l'Auror. Certes ce n'était pas avec une femme qu'il s'était engueulé, ni pour un sujet léger et certainement pas la première fois que ça arrivait, mais dans le fond il avait raison. Il aurait pas dû se laisser aller de la sorte pour une engueulade. Surtout alors qu'il était en tord. Non il aurait dû la fermer, voir la vérité en face et remercier son mec de s’inquiéter pour le con qu'il était. Sauf que bien sûr, au lieu de ça, il s'était laissé emporter et avait préféré se saouler dans un bar plutôt que d'être raisonnable et accepter les faits. Mais comment Alex' le supportait-il ?! Bon okay, lui aussi avait une liste de défaut longue de plusieurs kilomètres, mais quand même. Ça restait un mystère.

    Si Anna apprend que j'me suis barré de la maison en pleine nuit, elle va m'tuer...

Anna ... Klarh parlait-il de l'Auror et ancienne directrice de la maison Poufsouffle, Anna Ride ? Elle-même qu'il avait rencontré dans la forêt interdite lors de sa dernière année à Poudlard ? Et tout ça dans des circonstances assez ... euh incroyables dirons-nous ? Si c'était le cas et bien le monde était vraiment petit.

    Anna ? Anna Ride ?! Vous vivez ensemble ?!

Bien évidemment, Stuart entendait par là " Vous formez un couple ou bien ? " mais préférez voir ce que Klarh allait répondre à ça plutôt que de demander de but en blanc s'ils avaient déjà .. euh, 'fin voilà quoi. Suite à cela, le jeune homme décida de mettre au clair ce qui avait était précédemment évoqué. Après tout, autant que Klarh sache hein. Pis c'pas comme s'il le cachait vraiment de toute façon.

    Sinon pour ce que t'as dit tout à l'heure .. Je vis pas avec une femme si tu veux tout savoir.

Bon maintenant que ça s'était mit au clair, Stuart pouvait passer au reste. Après tout, s'il voulait vraiment tout savoir, autant lui dire pourquoi il était parti en claquant la porte de son presque-appart'.

    Et si j'me suis barré c'est parce que Alex' me faisait chier avec ma santé. Mais vraiment quoi, alors qu'il est pas mieux du tout hein. Bon pas pire mais bon ... Pis bon ça a peu dérivé sur d'autres choses, mais à la base c'pour ça. Enfin, je sais que j'aurais pas dû partir, je m'en veux. Et t'as raison, j'aurais pas dû me laisser abattre comme ça, le truc tu vois c'est que je sais que c'est ma faute là, alors forcement j'ai du mal à digérer ma profonde c*nnerie.

Woh p*tain mais pourquoi il balançait tout ça lui ? S'il y avait bien une chose qu'il détestait c'était de raconter ses petits problèmes aux autres. En plus il ne connaissait Klarh que depuis vingt minutes à tout casser. Alors qu'il la ferme là, parce qu'en plus d'être déjà bien énervé contre lui-même rien qu'en repensant à son comportement enfantin de la veille, cela l’énervait encore plus de s'entendre déblatérer des c*nneries sur sa vie. Ah tiens, l'envie de fumer était revenue finalement. Encore heureux qu'il avait toujours des clopes sur lui, même complètement défoncé. Jouant avec une cigarette sans l'allumer, il rajouta :

    Bref, c'est du passé ! J'vais la fermer parce que je m’énerve là ...

Sortant alors son zippo, il alluma enfin la cigarette, regardant les grandes maisons de Godric's Hollow d'un oeil distrait. C'était tellement calme, reposant ... D'ailleurs Stuart remarqua qu'il n’était en réalité jamais venu ici. Alors pourquoi avait-il décidé de venir décuver dans cet endroit ? Encore son inconscient qui avait décidé, comme la plupart du temps. Fallait croire qu'il avait le don de savoir où aller pour trouver quelqu'un pour l'aider ... Finalement, peut-être qu'il avait un don en divination ! Enfin, dur à croire ça ..
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Mar 03 Jan 2012, 20:56




Lorsqu'il lui offrit un nez tout neuf, Klarh eut l'étrange impression que Stuart était déçu de son acte, d'où sa question : parce que bon, il pouvait très bien lui remettre la figure dans le même état en quelques instants s'il le désirait, ce n'était pas très difficile. Mais la perspective de cogner sur un allié, c'était moins jouissif que d'écarteler lentement un mangemort... Voyons Klarh, un peu de retenue, penser à ce genre de trucs de bon matin, c'était un bon coup pour avoir des envies de meurtre toute la journée.

Un geste de manche trop longue lui indiqua que ce n'était pas la peine d'en venir à de tels agissements, et qu'un visage en bon état, finalement, ce n'était pas plus mal.

Pendant que l'Auror lui rabattait tout un tas de paroles pleines de bons sentiments, le jeune homme entreprit de tresser ses longs cheveux clairs, faisant hésiter les descriptions entre le blond et le blanc, tout autant que son appartenance à l'un des deux sexes. Bien que cela ne le troubla pas dans son discours, Klarh en demeurait quelque peu gêné, intrigué aussi ! Il se demanda même si la compagne de ce Stuart avait autant de barbe que lui-même... Mais c'était méchant ! Or il ne voulait pas se moquer de son futur allié au combat. Toujours est-il que cela lui paraissait étrange... pas anormal, juste étrange.

Silencieux, Stuart semblait réfléchir, ce qui, du coup, n'arrêta pas le Findirs sur sa lancée. Et d'ailleurs, le prénom d'Anna fit bondir le muet hors de son calme.


- Anna ? Anna Ride ?! Vous vivez ensemble ?!

Si Klarh s'attendait à cela ? Pas vraiment... Que répondre ? Evidemment qu'ils vivaient ensembles, mais est-ce que cela signifiait plus ? Et est-ce que Stuart l'interrogeait sur ce "plus" ? Ou posait-il juste la question sur le point de vue simple... d'un niveau simple et pragmatique ?

Apparemment, au vu du ton, il voulait savoir s'ils étaient plus que "colocataires". C'était bien sa veine...


" Hrmm, eh bien... Elle m'a proposé qu'on vive ensemble... Et comme elle a insisté, j'ai pas eu l'choix..." commença-t-il.

Sa voix le trahissait néanmoins, cela se sentait qu'il était content d'être à ses côtés, mais pourquoi ne pas le dire alors ? Espérons que Stuart ne cherche pas à creuser davantage la question. Croyant sûrement qu'il avait fini, l'apprenti-Auror enchaîna, avec un ton d'aveu :

- Sinon pour ce que t'as dit tout à l'heure .. Je vis pas avec une femme si tu veux tout savoir.

Klarh piqua un léger fard... "Pas avec une femme"... Donc avec un homme ? Logique implacable ! Pourquoi une telle confession tout à coup ? C'était assez drôle, vu que l'Auror s'en était presque douté. Bon du coup, il devait avoir l'air fin avec ses discours sur les femmes...

"Mouais bah hein, choisir la facilité, bien sûr..." grommela-t-il, songeant qu'au moins, le gringalet n'avait pas à se battre avec l'esprit bizarre des femmes.

Il fallait entendre par là : "Merci, c'est gentil de me confier cela, je respecte ton choix, cela ne me dérange pas et je n'ai pas envie de te tuer pour avoir trouvé le bonheur"... Mais c'était trop long et Klarh n'était pas trop d'humeur à faire des mièvreries. Le monde s'écroulait tout autour d'eux , et les gens continuaient à s'éloigner des sentiers battus, se mettant des propres bâtons dans les roues par leurs choix parfois considérés comme "déviants"... Mais voilà, pour une parcelle de bien-être, de bonheur, de "vivre en étant soi-même", Klarh trouvait cela admirable. Un autre sourire détendit ses traits.

- Et si j'me suis barré c'est parce que Alex' me faisait chier avec ma santé. Mais vraiment quoi, alors qu'il est pas mieux du tout hein. Bon pas pire mais bon ... Pis bon ça a peu dérivé sur d'autres choses, mais à la base c'pour ça. Enfin, je sais que j'aurais pas dû partir, je m'en veux. Et t'as raison, j'aurais pas dû me laisser abattre comme ça, le truc tu vois c'est que je sais que c'est ma faute là, alors forcement j'ai du mal à digérer ma profonde c*nnerie.

Tiens, ce n'était plus à lui de débiter un flot de paroles... Que dire ? Que c'est normal de s'engueuler de temps en temps ? Il l'avait pas déjà dit, en quelque sorte, plus tôt ? Et de quel droit pouvait-il conseiller quelqu'un sur un sujet tel que la vie en couple... Vu que pour lui, c'était déjà assez...difficile. Trifouillant dans ses poches, Stuart maugréa :

- Bref, c'est du passé ! J'vais la fermer parce que je m’énerve là ...

Clic... Klarh tourna brusquement la tête... Ce bruit, il ne le supportait pas, ni même la vision d'une de ces atroces "clopes". L'odeur du tabac commençait à peine à se diffuser que son regard diffusa une lueur de rage.

Décochant brusquement un poing entre le visage du jeunot et sa main tenant cette chose affreuse et fumante, il ouvrit la main, profitant de l'instant où Stuart devait voir sa vie défiler devant ses yeux face à cette réaction plus que violente, il prit la cigarette et la broya littéralement, retirant son bras après coup, jetant au sol les morceaux de la pauvre victime (qui n'était pas vivante à la base, mais bon...), lâchant un grognement quelque peu... bestial.


" Pas d'ça avec moi !" fit-il, rugissant presque. " Déjà je supporte pas ces trucs, et en plus, tu dis qu'tu la fermes... comme ça ? En prenant c'te chose ? Belle manière pour fuir la réalité... Et te bousiller davantage la santé. Là j'comprends ton "Alex"... " ajouta-t-il sur le même ton.

A l'instant, soit Stuart était mort à cause d'une crise cardiaque, se voyant éviter de justesse la décapitation par un coup de poing monstrueux, soit il allait exploser de rage parce que Klarh venait de lui arracher brutalement sa drogue. Ou bien allait-il réagir autrement, car au final, l'animagus crocodile s'en foutait un peu : quand il y avait une cigarette dans l'histoire, cela le mettait hors de lui, d'autant plus que blondinet (blanchinet ?... Euh...) voulait "noyer" ses soucis dans le tabac... Et cela aussi, ça le mettait hors de lui.

Soufflant rageusement, il regarda ailleurs. Non il ne s'excuserait pas, il avait raison... Il avait toujours raison ! Du moins sur ce point là ! Il avait beau n'avoir que vingt-huit ans, il lui arrivait de soupirer intérieurement en pensant "Ah, les jeunes...". Ce devait être toutes ces épreuves qui l'avaient usé plus tôt que d'habitude, d'autant plus avec sa position d'Auror... Bientôt il finirait avec des cheveux blancs avant l'âge.

... Qu'est ce qu'il s'en foutait, tant qu'il était capable de se rendre utile, de protéger les personnes qu'il appréciait, et qu'il pouvait s'en tenir à ses idéaux. Qu'en penserait Anna ?... Pourquoi pensait-il à Anna ? Tout le ramenait à elle, c'en était effrayant. Comme quoi, il ne pouvait nier qu'il s'agissait de quelqu'un d'important pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Ven 06 Jan 2012, 19:32


[ Sorry pour cette rep' pas terrible ... ]

Si on lui avait un jour dit qu'une simple cigarette pouvait déclencher une réaction si violente chez quelqu'un, Stuart ne l'aurait certainement pas cru. Cependant, à peine avait-il eu le temps de cracher un nuage de fumée dans les airs, qu'un poing était venu se loger devant ses yeux sans même qu'il n'est eu le temps de paraître surprit. Eh beh, on l'avait déjà empêché de fumer de tas de manière différentes mais là, c'était quelque chose ... Klarh avait faillit lui re-péter le nez. Ce qui, quand on y pense bien, aurait été un peu con étant donné qu'il venait tout juste de le soigner. M'enfin, bref. C'est donc d'un air blasé que le jeune Auror regarda sa dose de nicotine se faire broyer entre les poings du géant, mettant de côté son envie de fumer pour éviter de se faire refaire le portrait par l'homme. Une fois en une matinée c'était bien suffisant parce que, l'air de rien, c'était pas super agréable.

Affichant une mine fort peu enthousiaste, Stuart posa son regard inexpressif sur le visage aux traits durs de l'homme-qui-ne-supportait-pas-les-clopes alors que ce dernier éloignait son bras musclé du visage fin du jeune homme. Maintenant son regard sévère avec cette légère insolence qui lui était propre, Stuart ne cilla même pas lorsque Klarh se mit à grogner pour enfin lui gueuler dessus. Haan mais m*rde quoi ... C'était juste une cigarette.

    Pas d'ça avec moi ! Déjà je supporte pas ces trucs, et en plus, tu dis qu'tu la fermes... comme ça ? En prenant c'te chose ? Belle manière pour fuir la réalité... Et te bousiller davantage la santé. Là j'comprends ton "Alex"...


Fronçant doucement les sourcils, Stuart ouvrit la bouche sans pour autant réussir à articuler quoique ce soit, les mots se bloquant dans sa gorge. Il croyait quoi là Klarh ? Que ça l'enchantait d'être accroc à ça ? Il avait presque toujours fumé, du moins aussi loin qu'il s'en souvienne et de façon croissante au court des années, mais cela faisait un sacré long moment qu'il enchaînait les cigarettes sans faire de réelle pause. Il avait besoin de fumer, c'était comme ça. Il n'y pouvait rien. Et honnêtement, Alex' ne pouvait strictement rien dire à ce niveau là, c'était quand même un peu à cause de lui qu'il fumait comme ça ..

Mais c'était vrai, ils devraient ralentir là dessus, tout les deux. Sinon l'un ou l'autre terminerait forcement avec un joli petit cancer aux poumons. A défaut d'arrêter complètement, ils pouvaient toujours essayer d'atténuer les doses. Ça devait être faisable ça, non ? Néanmoins, au vue du caractère d'Alexander et de son addiction flagrante pour les cigarettes, lui faire entendre raison allait être difficile, voir même très difficile. Surtout lorsqu'on savait que Stuart avait une volonté aussi faible que celle d'un enfant de 3 ans ayant la possibilité d'acheter son jouet favori. Autant dire quasiment nulle quoi. Et puis quand même, même si ça se voyait pas ─ Du moins aux yeux de Klarh en cet instant, il faisait quand même des efforts pour essayer d'avoir une santé correcte. Il était désormais loin maintenant, le temps où il ne faisait plus qu'un seul maigre repas par jour. Non, il mangeait et ce presque tout le temps maintenant, trois repas plus ou moins équilibré par jour, ce qui lui avait permit de reprendre du poids et ainsi se sortir d'une maigreur presque mortelle. Ça en avait peut-être pas l'air, mais c'était quelque chose de conséquent pour lui.

Stuart n'avait pas lâché Klarh du regard durant toutes ces minutes de vide entre eux alors que le géant, toujours énervé, fulminait encore. Ayant perdu la notion du temps, le jeune homme ne sût dire combien de minutes s'étaient écoulées alors que tout deux s'étaient emmurés dans un profond silence de réflexions. Mais finalement, mettant de côté ses-projets-d'amélioration-de-mode-de-vie, le jeune Auror se contenta de soupirer, haussant les épaules avec nonchalance.

    Pff.. Bon, j'suppose que t'as raison. Mais la cigarette j'y touche depuis trop longtemps pour réussir à m'en passer maintenant et, dis-toi que mon mec, c'est pire.


Après une courte pause, le jeune homme rajouta avec curiosité :

    Mmh sinon, t'as un traumatisme particulier avec le tabac pour réagir comme ça ? Je t'avouerai que t'es la première personne à m'arracher aussi violemment une clope de la bouche.


Riant doucement, il se passa une manche dans les cheveux, repensant à toutes les fois où des personnes lui avaient foutu en l'air des paquets de clopes entiers. Parfois il se demandait même si ce n'était pas une sorte de malédiction qui lui était jetée. Mais honnêtement, qui s'amuserait à lancer ce genre de malédiction ? Nan, il avait juste des amis pro anti-tabac, c'était tout. Et d'un certain côté, c'était peut-être pas si mal que ça.

Étouffant un bâillement derrière deux mains emmanchées, le jeune Auror leva les yeux vers le ciel qui commençait imperceptiblement à s'éclairer d'une faible lueur pâle, l'air ambiant se réchauffant peu à peu. Un bon lit ... Ça lui ferait pas de mal là. Néanmoins, il voulait avant toute chose faire plus ample connaissance avec ce personnage qu'était Klarh, cet homme aux apparences de géant mais avec un fond vraisemblablement en caramel mou.* Après tout il aurait tout le temps de dormir en journée, c'était le weekend. Et puis de toute façon c'était pas vraiment un gros dormeur, mais plutôt un insomniaque compulsif. Reposant toute son attention sur le géant, Stuart le détailla encore une fois et se demanda un instant ce que cet homme pouvait bien faire ici, à une heure pareille, dans ce petit parc. Après tout, il n'y avait pas beaucoup de monde pour se ballader de si bonne heure dans un endroit comme celui-ci !

    Sinon, tu fais quoi ici à une heure pareille ? Je pensais vraiment pas tomber sur quelqu'un..


Soudainement, le jeune homme se remémora une phrase que Klarh avait dite ─ Ou plutôt marmonnée, à propose d'Anna lorsque celui-ci lui avait demandé s'ils vivaient ensembles, juste avant que le géant ne lui arrache sa cigarette des mains. Sous le coup de la surprise Stuart avait un peu zappé ce détail mais en y repensant bien, Klarh ne semblait pas insensible à la jeune femme. Il suffisait de le voir quand il parlait d'elle ... Anna était visiblement très importante à ses yeux. Cependant il semblerait que Klarh n'aie pas vraiment envie de parler de ça, après tout peut-être étais-ce un sujet sensible, pas vraiment bien fixé dans l'esprit de l'Auror. Stuart décida donc de laisser ce sujet de côté car de toute façon, quand on y pensait bien, ça ne le regardait pas le moins du monde après tout. Et puis il s'en fichait un peu pour tout dire ... Il voulait faire connaissance avec Klarh, pas avoir des nouvelles d'Anna par son intermédiaire, que diable !

Éternuant tout d'un coup violemment, le jeune homme envoya sa crinière blonde valser dans tout le ses sens en se baissant, lui donnant l'air d'un lion mal coiffé et à moitié tressé. Aplatissant comme il le pouvait les nombreuses mèches folles qui s’échappaient de sa tresse à moitié défaite et ce, tout autour de son crâne, Stuart adressa un petit sourire à Klarh, les larmes aux yeux. Il avait dû attraper la crève à rester aussi longtemps dans le froid et en T-shirt. Logique après-tout. Se resserrant un peu plus dans le large gilet de Klarh, le jeune homme commençait à se sentir flotter dans une étrange phase de bien-être à mi-chemin entre le rêve et la réalité. La fatigue avait des aspects sympathiques aussi ~.

* Dixit Nana ♥. & Ça m'a donné faim fuuu.
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Lun 09 Jan 2012, 18:45




Suite à son agression et meurtre de cigarette, Klarh se retrouva face à un Stuart peu enthousiaste. Mais la réaction ne vint pas, le jeune aux cheveux clairs ouvrit la bouche sans émettre le moindre son, se perdant sûrement dans ses pensées. Puis, après deux bonnes minutes de regard appuyé et mécontent, il se contenta de dire :

- Pff.. Bon, j'suppose que t'as raison. Mais la cigarette j'y touche depuis trop longtemps pour réussir à m'en passer maintenant et, dis-toi que mon mec, c'est pire.

Ce n'était pas vraiment ce que l'Auror voulait comme réponse : Stuart s'avouait déjà vaincu et se trouvait une excuse en montrant quelqu'un d'autre du doigt.

- Mmh sinon, t'as un traumatisme particulier avec le tabac pour réagir comme ça ? Je t'avouerai que t'es la première personne à m'arracher aussi violemment une clope de la bouche.

Gardant sa réplique cinglante de côté pour plus tard, Klarh ne pût s'empêcher d'émettre un grognement amusé.

" Les gens pensent qu'j'suis fou, que j'exagère, que je me perds dans des détails insignifiants... Et pourtant... "

Il laissa couler quelques secondes de silence, fronçant les sourcils, regardant au loin, le paysage qui s'éveillait petit à petit : le matin allait bientôt rejoindre ces deux individus en avance sur le déroulement habituel des choses.

" Mais chaque détail est important, car on se dit "Oh, c'pas grave, c'est rien ça"... Puis on fait pareil pour autre chose, et au final, ça donne quelque chose d'important, difficile à cerner, jusqu'à ce que cela cause quelque chose d'irréversible, regrettable. "

Sa voix, habituellement grave, s'était davantage assombrie, atteignant un timbre particulier : il était bien plus que sérieux sur ce qu'il venait de raconter et ce qu'il allait ajouter lui tenaient à cœur, et rien ne pouvait le détourner de ses idéaux.

" La cigarette... C'est un mal comme un autre, ça ne te tue pas d'un coup, c'est plus sournois, d'autant plus que ça atteint ton entourage. Tu sais, l'tabagisme passif. Je ne veux pas souffrir du moindre problème à cause de ça..."

Cela le hantait : lui, sportif à l'extrême, au corps sacrifié à ses entraînements, passionné et comptant énormément sur ses compétences physiques... Des problèmes pulmonaires étaient capable de tout lui enlever. Il eut comme un frisson d'horreur : non, on ne l'aurait pas à coup de fumée, il était un exemple de santé et d'hygiène de vie, ce n'était pas pour des prunes.

" J'veux pas... Dev'nir inutile." grogna-t-il dans sa barbe

Finalement, ce n'était pas vraiment honteux que de dévoiler ses peurs, cela prouvait bien qu'il était humain, comme tout le monde, et, même s'il n'aimait pas l'avouer, qu'il avait également des faiblesses.

" Et m'dis pas que ça fait trop longtemps pour arrêter, t'faut juste une bonne motivation. " ajouta-t-il.

Un coup de poing dans le visage à chaque cigarette... Pourquoi pas ? Mais ce n'était peut-être pas très sain pour le jeune Stuart, autant éviter de le défigurer alors qu'il n'avait même pas combattu le moindre mangemort.

Un bâillement plus tard...


- Sinon, tu fais quoi ici à une heure pareille ? Je pensais vraiment pas tomber sur quelqu'un.

Eh, c'était lui l'aîné, qui avait le droit de poser cette question ! Enfin bon, ce n'était pas comme si Klarh était ici, en sale état, se souciant peu de ses blessures... Il n'avait rien à se reprocher (du moins pour ceci...).

" J'cherchais quelqu'un à me mettre sous la dent, en fait..." dit-il d'une voix caverneuse, et d'un ton sérieux inquiétant.

Il laissa planer quelques instants de doute sur le pauvre jeune homme aux cheveux clairs : visiblement, l'animagus crocodile était d'humeur à faire des blagues (pas terribles, mais c'était déjà ça, tout de même...).

" Nan, j'déconne, j'aime pas m'retrouver avec des morceaux entre les crocs, ça devient gênant au bout d'un moment..."

Là, par contre, il ne blaguait pas, le fait qu'il pouvait se battre sous forme animale faisait que parfois, en reprenant son apparence initiale, il pouvait faire assez peur, du sang plein la bouche et le menton, plus ou moins retenu par sa pilosité faciale, et des morceaux de chair entre les dents... Le pire devait être le fait qu'il s'y habituait petit à petit, pas qu'il y prenait plaisir...

Mais il préféra garder ces détails appétissants pour lui même, histoire d'éviter de se faire immobiliser par cinq Aurors à son retour, sous les ordres de Céleste.

Suite à tout cela, Stuart éternua bruyamment, réveillant sûrement tous les alentours, et s'offrant une coiffure qui donnait l'impression qu'un dragon venait de lui souffler dessus. attrapant une mèche de cheveux de l'apprenti entre ses doigts, il ricana en terminant...


" Tu d'vrais songer à t'les couper, quand même... Et pour tout dire, si j'suis là, c'est parce que quand j'dors bien pendant quelques nuits d'affilée, j'arrive plus à tenir en place... Du coup, soit je ne me couche pas, soit je me lève très tôt sans pouvoir me rendormir."

Libérant la pauvre mèche blonde/blanche, il s'étira le cou, provoquant un craquement peu ragoûtant, mais si agréable pour lui.

" Et comme j'aime pas perdre du temps, j'me disais qu'un peu d'sport ne m'ferait pas de mal, tu crois pas ? "

La suite, ils la connaissaient tout deux. L'atmosphère commençait à annoncer l'arrivée du matin, la fraîcheur s'était a peine retirée, et Klarh la sentait toujours, se faufilant entre les fibres de ses vêtements pour venir lui déposer un désagréable sensation de froid sur la peau. L'imposant Auror s'y était néanmoins habitué : il avait le cuir épais, et ses nombreuses chutes de température corporelle à cause de ses transformations en reptile au sang froid l'avaient conditionné à résister aux grands froids... Plus ou moins, bien évidemment, il lui fallait juste plus de temps pour atteindre les limites du froid "dangereux"... Or, il en était encore loin, il pouvait très bien passer encore quelques heures avec Stuart, et avec le jour qui se lèverait d'ici un petit moment, il pourrait se réchauffer à son aise (comme un gros crocodile qui prend un bain de soleil).
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Dim 15 Jan 2012, 01:28


Observant Klarh de son regard marqué par de profondes cernes, Stuart se contenta d'écouter ce que l'Auror avait à dire, essayant de maintenir toute son attention éveillée. Pas qu'il s'ennuyait ou autre, bien au contraire, il appréciait beaucoup la compagnie de cet homme qui était clairement plus réfléchi et adulte que lui. Mais après cette nuit mouvementée, le fait de rester immobile et confortablement installé dans un grand gilet chaud et confortable le poussait irrémédiablement dans les bras de Morphée. Dormir assit sur un caillou, pourquoi pas. Il avait déjà fait pire après tout. Non mais en fait, ce qu'il lui fallait, c'était bouger son cul de là et faire circuler son sang dans ses veines avec un peu d'exercice. Ou à la limite, marcher suffirait .. Parce que bon, avec ses poumons atrophiés par la cigarette, il avait du mal à courir très longtemps. Et puis, pour tout dire, il détestait ça. Être obligé de courir si sa vie ou celle d'un autre en dépendait, d'accord. Mais courir pour le plaisir, ça il ne comprenait pas bien.

C'est un petit grognement indescriptible qui le fit sortir de sa presque-transe et reconnecter ses neurones entre eux. Ses yeux avaient eu beau ne pas lâcher Klarh une seule seconde, son cerveau avait, quant à lui, complètement abandonné le navire pour se noyer dans des tas d'autres choses, assez stupides et futiles avouons-le. Néanmoins, sa concentration ne vacilla étonnement pas alors que le géant laissait planer un petit silence entre eux. Klarh venait de commencer ses explications et le jeune Auror était curieux de savoir pourquoi le tabac le dérangeait tant. Et peut-être aussi qu'il espérait que dans les futures paroles de l'homme, il y aurait de quoi lui faire faire le déclic nécessaire dans sa tête pour devenir un peu plus raisonnable. Le déclic pour être un peu plus sage, chose qu'il n'avait jamais été jusqu'à maintenant. Enfin, juste un peu plus sage hein ...

Et effectivement, rien que le ton qu'employa Klarh pour prononcer les quelques paroles qu'il avait à dire fit l'effet d'une douche froide à Stuart. Sa voix était si sérieuse et sombre que c'en était presque dérangeant. Le jeune homme n'avait pas vraiment l'habitude d'avoir des discussions sérieuses à ce point. Lui était plutôt du genre à déconner et faire chier les autres histoire de rire un peu. Au moins ça changeait de l'ordinaire là, on ne pouvait pas le nier ... Écoutant attentivement l'Auror parler, Stuart comprit peu à peu pourquoi ce dernier tenait tant en horreur la cigarette. Après tout il avait raison de A à Z, c'était une drogue comme une autre. Une addiction dangereuse qui tuait doucement en faisant souffrir le concerné. Mais le pire était sans nul doute que cette chose pouvait atteindre son entourage et le rendre malade lui aussi, peut-être plus doucement et de façon moins grave mais cela ne changeait rien, car le résultat restait le même. Il devait faire attention, pour lui comme pour les autres.

    J'veux pas... Dev'nir inutile.


Baissant les yeux, Stuart préféra éviter de dire quoique ce soit, jugeant qu'une quelconque remarque serait plutôt malvenue. Chacun ses démons et ses peurs après tout, c'était ça être humain. Pour Klarh c'était sa santé qui comptait plus que tout. Assez drôle quand on pensait qu'il avait en face de lui une personne qui s'en fichait royalement. Enfin du moins, jusque maintenant ...

    Et m'dis pas que ça fait trop longtemps pour arrêter, t'faut juste une bonne motivation.


Adressant un beau sourire à Klarh, Stuart se contenta de faire un petit oui de la tête, sachant pertinemment que son collègue avait raison. Promis, il essaierait. Peut-être qu'il n'arrêterait pas totalement, du moins pas tout de suite, mais il tenterait. Après tout qui ne tente rien n'a rien et, avec une motivation en béton, ça pouvait fonctionner, qui sait ? Ne pensait-il pas, quelques années auparavant, ne jamais réussir à se sortir de son anorexie ? Chose faite pourtant ─ Bon il lui restait encore des kilomètres à parcourir avant d'atteindre un poids normal mais au moins il mangeait maintenant, alors il pouvait bien faire ça aussi. Petit à petit ...

Mais bon, il était temps de laisser les sujets sensibles de côté pour passer à des pensées plus joyeuses et moins sombres, comme la présence de Klarh dans ce petit square de Godric's. Enfin, Stuart espérait qu'il n'y avait pas derrière cette promenade une histoire noire et déprimante qui avait poussé l'Auror à venir en ce lieu pour décompresser en faisant on ne sait quoi. Quelques secondes plus tard, la voix grave de Klarh se fit entendre de nouveau, lâchant d'un ton carrément flippant qu'il était venu ici pour se mettre quelque chose sous la dent. Honnêtement, si Stuart n'avait pas su que cet homme était en réalité un membre de la police magique, il serait très certainement parti en courant. Fixant le géant avec un air d’incompréhension mélangé à de l’inquiétude, le jeune homme attendit une réponse plus correcte, mais dut se contenter d'une deuxième affirmation relativement terrifiante.

    Nan, j'déconne, j'aime pas m'retrouver avec des morceaux entre les crocs, ça devient gênant au bout d'un moment...


Mmmh oui, gênant. Oui bien sûr, s'il le disait ... Perplexe, le jeune Auror se contenta de rester coi, haussant un sourcil devant ce qu'il espérait être une tentative d'humour non-partagée. En revanche, si Klarh était sérieux .. Bah, il s'en inquiéterait plus tard tiens. Après tout il lui avait sauvé la vie c'était donc pas pour l'avaler tout crû après n'est-ce-pas ? Surtout qu'ils étaient quand même collègues de travail et puis, promis, il fumerait plus ! .. Oui, Klarh devait déconner, c'était surement ça.

Adressant un petit sourire hésitant au géant visiblement carnivore, ce fût à ce moment là que le jeune Auror se mit à éternuer bruyamment. Un instant Stuart crut voir une fenêtre s'illuminer au loin, mais préféra se dire que ce n'était que son imagination qui lui jouait un tour. M*rde, il était pas si bruyant que ça quand même ... Si ? Sentant alors une de ses mèches de cheveux s'envoler dans les airs, le jeune homme ouvrit grand les yeux quand il entendit Klarh lui suggérer de se les couper. Lui suggérer .... de se .. couper .. les cheveux ? Et puis quoi encore, il y tenait trop pour se raser la tête ! Ouvrant la bouche pour rejeter fermement cette proposition insensée, le jeune homme fût cependant contraint de le refermer puisque Klarh se remit aussitôt à parler.

    Et pour tout dire, si j'suis là, c'est parce que quand j'dors bien pendant quelques nuits d'affilée, j'arrive plus à tenir en place... Du coup, soit je ne me couche pas, soit je me lève très tôt sans pouvoir me rendormir .... Et comme j'aime pas perdre du temps, j'me disais qu'un peu d'sport ne m'ferait pas de mal, tu crois pas ?


Grimaçant en entendant le craquement qu'émirent les os de l'Auror, Stuart décida de se bouger enfin les fesses, répondant par la même occasion à son collègue concernant ses cheveux. Parce que oui, c'était très important l'air de rien. Et en plus ça le perturbait du coup ...

    Dis ... Pourquoi tu veux que je me coupe les cheveux ? C'pas bien comme ça ?


Alors qu'il se levait enfin de son caillou, une expression un peu inquiète sur son visage efféminé, le jeune homme manqua de se latter la gueule sur le sol à cause de ses jambes qu'il ne sentait plus. Se raccrochant à Klarh comme un enfant à son père, le jeune homme poussa un soupir agacé avant de lâcher l'Auror d'un air désabusé. Non mais c'était pas possible ça, même tenir debout il y arrivait plus ? Et Klarh qui sous-entendait de faire du sport ... Haha, la bonne blague.

    Euh .. Du sport ? J'veux bien, si tu me portes !


Affichant un petit sourire en coin charmeur, Stu espéra un instant que cela fonctionne et que Klarh accepte de le porter durant son petit sport. Après tout il était pas bien lourd, donc c'était faisable. M'enfin, il fallait peut-être pas pousser non plus, Klarh avait beau être sympathique ─ Du moins les 3/4 du temps quand il ne parlait pas de chaire dans les dents, il ne fallait pas non plus trop en demander. Surtout qu'il semblait bien décidé à empêcher Stuart de se laisser dépérir, du moins pour aujourd'hui ...

    Nan mais .. Si tu veux courir j'te préviens, je peux pas tenir des heures ... Voire même pas plus de 30 minutes, sinon j'm'étouffe complètement .. Et encore, 30 minutes, je vois large. Ça dépends de la vitesse.


Ouais, la dernière fois qu'il avait dû courir à pleine vitesse sur une très longue distance c'était pour échapper à une créature magique sauvage et dangereuse en plein coeur de la forêt interdite. Honnêtement, ce jour-là, il avait cru y passer. Mais comme il était encore assez jeune, ça ne l'avait pas empêcher de fumer. Andouille de con va. Mais le pire était que sa mauvaise santé pouvait être un handicap crucial dans son métier. S'il venait à s'étouffer pour avoir trop couru ou autre devant un Mangemort, qu'est-ce que cela allait donner ? C'était extrêmement dangereux, pour lui comme pour ses collègues qu'il mettrait en danger par la même occasion. Et ça c'était hors de question. Il était devenu Auror pour aider les gens, pas pour les mettre en danger, bordel.

    Faut que je m'reprenne en main p*tain.


Il avait murmuré ça plus pour lui même qu'autre chose, mais de façon assez audible pour que Klarh puisse l'entendre également. Les yeux plongés dans l'obscurité disparate que le jour commençait à faire fuir, le jeune homme sentit naître en lui comme l'étrange envie d'améliorer tout ce qui clochait dans son mode vie, prenant enfin conscience de la dangerosité de la chose. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne soit pas trop tard pour faire quelque chose ..


[ HRPG : Je sais pas trop si ton intention première était de faire un peu de sport en courant mais j'me suis dit que ça pourrait être cool de faire bouger le cul de Stuart ! Et puis un peu de sport, c'bon pour la santé, il en a besoin :Cagoulé: ]
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Mer 18 Jan 2012, 22:40



Les grands discours, ce n'était vraiment pas pour lui, mais il fallait toujours qu'on le pousse sur des sujets qui lui tenaient à cœur. Il n'avait pas étudié en présence de toute une ribambelle d'autres enfants de son âge, il n'avait pas eu plusieurs professeurs en même temps, il n'avait jamais dû se battre avec des devoirs plus ou moins élaborés ou inutiles. On avait fait de lui une machine de guerre, rôdée à la survie, à la tactique et doté d'un minimum de sentiments.

Néanmoins, il avait bien changé depuis ces dernières années : il parlait beaucoup plus, il se liait d'amitié avec davantage de personnes, il se battait en équipe et faisait confiance à certaines personnes. Comme quoi, l'éducation ne faisait pas tout...

Bref, quoi qu'il en soit, il en était arrivé là, dans une pseudo-forêt, assit sur un gros rocher en compagnie d'une personne qu'il ne connaissait que peu, l'appréciant tout de même avec le peu d'informations dont il disposait. Le fait que Stuart semblait s'en vouloir de se laisser ainsi aller avec sa santé ajoutait également quelques points...

Le jeune apprenti Auror sembla se raidir lorsque Klarh parla du fait qu'il puisse, éventuellement, se retrouver avec des "morceaux de chair entre les crocs". Pour le rassurer il ajouta :


" T'en fais pas, tu comprendras plus tard..."

Bien qu'il ne le cachait pas, c'était toujours amusant lorsque les gens n'étaient pas au courant pour son don d'animagus. Il n'allait cependant pas faire l'affront de présenter Stuart à sa forme de crocodile marin géant.

La discussion s'orienta sur le véritable motif de sa présence ici : le sport, chose absolument absente du quotidien du jeunot aux cheveux clairs. Sa carrure de crevette en disait long. Entre-temps, Klarh fit la remarque concernant les cheveux de Stuart, ce qui le fit aussitôt réagir.


- Dis ... Pourquoi tu veux que je me coupe les cheveux ? C'pas bien comme ça ?

Euh, que répondre à ça ? De but en blanc ? "Pour que tu ressembles un peu plus à un mec, idiot !" ? L'imposant Auror ne voulait pas se faire passer pour une brute (ahem...), d'autant plus qu'il appréciait bien ce petit nouveau dans leurs rangs.

" Si si, on peut dire qu'c'est bien... Mais ça doit pas être pratique, non ? Et puis ce c'serait bête de se faire traîner par les cheveux par un mangemort, non ?"

Il lâcha un petit rire amusé, qui ressemblait plus à un grognement qu'à un rire, mais bon...

" Et puis j'sais pas, parfois... Changer d'image ça aide à engendrer d'autres changements plus importants. Puis bon, c'pas une obligation, mais attends toi à c'que j'te les mette en feu si on s'entraîne ensembles un jour !" dit-il, étirant un sourire à la fin de sa phrase.

Riant d'un air bourru, il donna un coup de coude au jeune homme, manquant de peu de le projetter au loin. S'il continuait à ne plus mesurer sa force lorsqu'il s'emballait un peu trop, plus personne ne voudrait plaisanter avec lui, ou du moins pas à moins de deux mètres de lui.

Alors qu'ils reprenaient leur discussion sur le sport, Stuart ne semblait pas très emballé par la perspective d'un éventuel effort physique, mais il avait quelque chose de plus dans le regard : comme un brin de "bouge ton arrière-train !".


- Euh .. Du sport ? J'veux bien, si tu me portes !

Il y eut un bref silence...Cela ne dérangeait pas vraiment Klarh, au vu du poids de Stuart, mais il ne voyait pas vraiment l'utilité dans tout ceci, s'il était le seul à faire les efforts.

- Nan mais .. Si tu veux courir j'te préviens, je peux pas tenir des heures ... Voire même pas plus de 30 minutes, sinon j'm'étouffe complètement .. Et encore, 30 minutes, je vois large. Ça dépends de la vitesse.

Inclinant légèrement la tête sur le côté, Klarh ricana légèrement : Stuart voulait vraiment faire des efforts, celui ci, physique, semblait être la preuve que d'autres décisions, plus importantes s'étaient opérées dans la tête de l'apprenti Auror.

S'étant relevé plus tôt en manquant de s'étaler au sol, se servant de Klarh comme un poteau auquel se tenir, le jeunot ne semblait pas vraiment en état de faire quoi que ce soit. Enfin, il paraissait aller plutôt bien, mais c'était lui que était au sol, abattu et quasiment mort de froid, tout à l'heure, et s'il avait bû quelques heures auparavant, il ne fallait même pas y penser...


" Sois raisonnable, Stuart... " fit-il, utilisant le prénom de l'intéressé pour ajouter un point de sérieux dans ce qu'il allait dire. " Je t'ai ramassé presque mort. Tu veux vraiment avoir des soucis ? Une autre fois, peut-être, quand tu t'seras reposé et bien nourri. J'te donnerais une bonne raison de courir, s'tu veux, pour te motiver..."

Intérieurement, il jubilait de manière démoniaque : voir Stuart fuir un crocodile géant pouvait l'amuser, surtout en songeant qu'il serait le crocodile en question. Ce serait toujours intéressant de voir comment réagirait le gringalet dans une telle situation.

La matinée s'était bien levée, ce qui se fit ressentir assez vite sur la température... Et ça, Klarh avait beaucoup de mal à le supporter : avec ce qu'il s'était ajouté sur le dos pour survivre au froid, il n'allait pas tarder à cuire sur place... Comment était-il possible que ce lieu se réchauffe aussi rapidement ?

Quoi qu'il en soit, il fallait faire quelque chose : il retira son pull, l'envoyant valser derrière lui, le faisait disparaître d'un coup de baguette magique, direction la maison (sûrement sur son lit, il ne savait pas très bien viser lorsqu'il renvoyait les objets). Sur le coup, cela ne suffisait toujours pas à faire chuter la température, alors il enleva également son t-shirt en grognant, appréciant la fraîcheur de l'air contre sa peau marquée d'une multitude de cicatrices.

...Ce ne fut qu'après un instant qu'il comprit qu'il y avait toujours un Stuart à côté de lui, et que ce soudain strip-tease devait être assez... inattendu.


" Euh... Ça t'dérange pas ? J'étais en train d'crever de chaud, c'est fou... C'doit être à cause du sang-froid, parfois... " expliqua-t-il, sans prendre compte du fait que le Allan Pot n'était pas au courant de sa forme d'animagus (alors qu'il venait tout juste d'y penser, mais bon, changement de sujet, changement de priorités, on ne peut pas penser à tout !).

Passant une main derrière sa nuque pour s'étirer davantage (bah voui, libéré de ces vêtements tout serrés, il se sentait un peu plus vivant !), pour ensuite se grattouiller les côtes, il fut satisfait de remarquer qu'il avait agi avant de commencer à suer. Autant les efforts physiques n'étaient plus un problème pour lui, autant il ne supportait pas les variations de température qui le faisaient bouillir sur place. Il pouvait aussi fuir les canicules sous forme de crocodile, se laissant dorer au soleil sans soucis, au vu de métabolisme du reptile, mais à la moindre fraîcheur prolongée, il risquait de tomber malade lorsqu'il redevenait sorcier... Compliqué et traître... ce changement, il ne s'y ferait jamais totalement.

"Aller, r'viens t'asseoir, je t'ai vu t'relever tout à l'heure, même si t'as l'air de te sentir mieux, tu risques d'avoir un autre vertige et soit tu va goûter à l'herbe, soit tu va encore t'servir de moi comme déambulateur..." lança-t-il à l'apprenti Auror, d'un ton bourru.

Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Sam 21 Jan 2012, 23:40


Perdu dans de grandes pensées philosophiques concernant essentiellement lui-même en cet instant, Stuart commençait dès lors à sentir une nouvelle fois les effets de cette nuit tumultueuse dans tout son frêle petit corps. Des courbatures, la tête qui tourne et cet irrépressible envie de dormir ... Il était clair que même avec toute l'envie et la motivation du monde, il lui était tout bonnement impossible de faire un quelconque effort physique en cet instant. Sinon c'était direction l’hôpital le plus proche là. Décrochant son regard du vide en entendant Klarh parler, il fût quelque peu surprit par la réponse de ce dernier concernant sa magnifique et merveilleuse chevelure blonde. Hum. Non mais sérieusement, Stuart y tenait vraiment, à ses cheveux. Même si visiblement, Klarh n'était pas totalement de son avis. L'écoutant parler, le jeune Auror se contenta donc d'afficher une mine perplexe lorsqu'il entendit le géant lui dire que ce n'était pas pratique et assez dangereux en combat contre un mangemort. Par Merlin, et les filles comment elles font alors ? Enfin après tout, peut-être que c'était ça le véritable problème aux yeux de l'Auror. Déjà qu'à la base Stu ressemblait énormément à une fille ─ Bah oui, il en avait conscience quand même, les cheveux longs n'arrangeaient rien à son côté androgyne et portait plutôt le jugement des autres vers le " Oh quelle charmante jeune femme. " que sur le " Oh quel charmant jeune homme." Mais même si dans un premier temps il trouvait ça agaçant, il devait avouer que maintenant, cela l’amusait énormément.

Et puis de toute façon, il devait bien s'y faire. Il était né en ressemblant à une fille, c'était comme ça et on y pouvait rien. Donc autant en tirer profit non ? Même si on début il avait tendance à s’énerver quand on l'appelait Mademoiselle, désormais il en riait et allait même jusqu'à se faire passer pour une fille auprès de certaines personnes pour se faire inviter dans des restaurants ou avoir des verres gratuits. Suffisait de modifier un peu la voix et ça passait comme un hibou postal. Alors non, il ne couperait pas ses cheveux et si Klarh voulait simplement lui faire comprendre que c'était parce qu'ainsi il ressemblait vraiment trop à une fille, il lui aurait suffit de le lui dire directement. Après tout, il arrivait à Stuart de se regarder dans un miroir et donc de remarquer certaines choses concernant son physique. Riant doucement à son tour, le jeune Auror adressa un sourire en coin au géant, qui continuait ses explications obscures en lui disant qu'une nouvelle coupe pouvait un peu agir comme un nouveau départ en engendrant bien des changements.

    Puis bon, c'pas une obligation, mais attends toi à c'que j'te les mette en feu si on s'entraîne ensembles un jour !


Un grand sourire et un coup de coude qui le fit vaciller plus tard, Stuart se contenta de rire doucement en réponse à cette menace de la part de Klarh. Maintenant, il fallait juste espérer que le géant n'était pas sérieux en disant cela ... M*rde quoi, pas ses cheveux ! Adressant un grand sourire à l'Auror, le jeune homme se contenta de dire tout haut ce dont il était sûr que Klarh pensait tout bas :

    Tu sais, si tu voulais me faire comprendre que mes cheveux ne faisaient qu'accentuer le fait que je ressemble plus à une femme qu'à un homme, tu pouvais me le dire directement. J'ai l’habitude ! Les 3/4 des gens que je rencontre me prennent pour une fille la première fois et ... Et c'est assez amusant, surtout quand je me fais vraiment passer pour une fille en changeant un peu le ton de ma voix ...


Adressant un autre de ses sourires à Klarh, le jeune homme se replongea alors dans le sujet principal de leur conversation qui n'était autre que : LE SPORT, soit cette pratique merveilleuse pour entretenir son corps en suant et en brûlant des calories. Enfin pour Stu c'était surtout une pratique quasiment inconnue à ses yeux ... Non parce qu'en fait, comme il était du genre un peu trop maigre, faire du sport ne lui était jamais vraiment apparu comme une necessité étant donné qu'il voyait essentiellement cette pratique comme une partie majeure d'un régime et rien d'autre. Bon après c'était vrai qu'il faisait quand même du sport ... Mais lui c'était plutôt du sport en chambre quoi~. Sursautant légèrement en entendant Klarh ricaner, Stuart fût quelque peu soulagé d''entendre ce dernier lui conseiller d'être raisonnable pour cette fois ainsi que d'éviter de faire de trop gros efforts pouvant éventuellement être dangereux pour sa santé.

    Je t'ai ramassé presque mort. Tu veux vraiment avoir des soucis ? Une autre fois, peut-être, quand tu t'seras reposé et bien nourri. J'te donnerais une bonne raison de courir, s'tu veux, pour te motiver...


Penchant très légèrement la tête sur le côté en affichant une mine intriguée, le jeune Auror commençait sérieusement à se demander si "quelque chose" n'habitait pas en Klarh, cette "chose" pouvant éventuellement le rendre assez dangereux par instants ... Non parce qu'entre la chair entre les crocs et cette suggestion pour motiver le jeune homme à courir, c'était assez ... Mmh. Bizarre. Mais bon, Stuart aurait tout le temps d'y réfléchir plus tard, quand il aurait retrouvé tous ses esprits et passé une bonne nuit/journée de sommeil réparateur dans les bras d'Alexander. Ses pensées dérivants dans des contrées ou Klarh n'avait aucun accès, le jeune Auror se contentait donc d'observer le géant d'un oeil distrait et éteint, flottant dans une vague de bien-être due à la chaleur que dégageait le gilet de l'Auror et à la fatigue qui l'hypnotisait un peu, le faisant stagner dans un phase de sommeil-éveillé.

Sauf que d'un coup, sans crier garde, Klarh se mit en action et retira avec violence son pull avant de faire de même avec son T-shirt pour les faire disparaître vers un lieu connu de lui seul. Ébahi, le jeune Auror bloqua sur le torse musclé de l'homme, ce dernier étant couvert de cicatrices diverses. Eh bah dis-donc, Klarh était vraiment quelqu'un d'étonnant. Et aussi quelqu'un de vraiment pas mal foutu. Stuart était à des kilomètres d'imaginer pouvoir enlever son gilet, contrairement au géant qui n'avait pas hésité une seule seconde à envoyer balader ses vêtements. Mais plus que par cela, Stu était intrigué par toutes ces marques présentes sur le corps de l'homme. S'approchant un peu plus de Klarh, le jeune Auror détailla de plus près chacune des cicatrices qu'il voyait, se demandant d'où il pouvaient bien toutes les tenir. Parce que quand même, l'air de rien, il y en avait un paquet.

    Euh... Ça t'dérange pas ? J'étais en train d'crever de chaud, c'est fou... C'doit être à cause du sang-froid, parfois...


Haussant les épaules pour montrer qu'il s'en foutait pas mal, Stuart ne buta sur le mot "sang-froid" que de longues secondes plus tard, alors que Klarh s'étirait un peu, visiblement heureux d'être ainsi libéré de son pull et de son T-shirt. Mais à peine le jeune Auror eût-il ouvert la bouche que Klarh décida qu'il était temps pour lui de reposer ses fesses sur une des pierres grises du square, le géant préférant éviter que son protégé du jour ne sombre le nez dans la pelouse. Quel homme attentionné. De retour sur sa pierre, Stuart décida qu'il était temps pour lui de l'ouvrir et d'avoir enfin des explications quand aux allusions étranges que faisaient l'homme depuis maintenant le début de leur rencontre. Parce que quand même, c'était assez perturbant. Après peut-être était-ce tellement évident que Klarh pensait que le jeune Auror avait compris mais malheureusement, Stuart n'était clairement pas en état de réfléchir correctement et par conséquent, il était tout bonnement incapable de deviner ce qui pouvait bien relier Klarh à ces "blagues".

    Dis, par "Sang-froid", t'entends quoi par là au juste ? Non parce que je commence à me poser des questions avec toutes tes allusions bizarres là ..


Riant doucement, le jeune homme entreprit alors de s'amuser avec ses cheveux, comme à son habitude lorsqu'il attendait quelque chose. S'évertuant à faire des noeuds avec toute la longueur de ceux-ci, Stuart eut un petit sourire en coin en se disant que ce tic représentait une raison de plus pour lui de pas les couper. Comment s'occuperait-il les mains sinon ? Ses yeux retombant alors sur les cicatrices qui recouvraient le torse de l'homme, un flot d'interrogations refit alors surface par la même occasion. Fort peu habitué à respecter les convenances, Stuart n'hésita pas vraiment avant de déballer ce qu'il avait à dire et demanda de but en blanc :

    Elles viennent d'où toutes ces cicatrices ?


Ne quittant décidément pas du regard le corps musclé de l'Auror ─ Ce qui devait peut-être commencer à devenir agaçant ou dérangeant, Stuart essaya d'imaginer d'où pouvait bien provenir autant de marques et ce qui avait bien pu les causer. Curieux, le jeune homme n'imagina même pas un seul instant que Klarh ne pouvait éventuellement pas avoir envie d'en parler et ce, pour des raisons qui ne regardaient que lui. Si tel était le cas et bien ... Hum, bah tant pis, tiens. Stu n'avait pas vraiment envie de finir en purée pour avoir énervé le géant ... Libre à Klarh de le lui expliquer où non, donc. La seule chose sûre, c'est que le jeune Auror ne chercherait certainement pas à insister ...
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Ven 27 Jan 2012, 13:59




Klarh, à première vue, semblait être LE bourrin de service, sans gènes, dont la devise était "Ça passe ou ça casse" (et, en général, ça passait en cassant, mais peu importe...). Certes, c'était le cas... Mais pas tout le temps ! Une attitude agressive peut parfois expliquer un état de peur, de méfiance. Et ô combien, il connaissait la peur et faisait preuve de méfiance. Cependant, si l'on mettait ceci de côté, qu'on le prenait à part, au calme, dans la confiance, il se trouvait être une personne attentionnée, sympathique et protectrice (peut-être trop, en y réfléchissant bien).

C'était donc à cause de cela qu'il n'avait pas vraiment voulu aborder le sujet de l’androgynie de Stuart, avec un peu de chance, il s'agissait du point sensible qui plongerait immédiatement le jeune homme dans la tristesse, la rage, l'alcool, ce genre de choses... Bref... Klarh fut donc quelque peu surpris lorsqu'il entendit :


- Tu sais, si tu voulais me faire comprendre que mes cheveux ne faisaient qu'accentuer le fait que je ressemble plus à une femme qu'à un homme, tu pouvais me le dire directement. J'ai l’habitude ! Les 3/4 des gens que je rencontre me prennent pour une fille la première fois et ... Et c'est assez amusant, surtout quand je me fais vraiment passer pour une fille en changeant un peu le ton de ma voix ...

Eh bien s'il s'attendait à cela... Mais au moins, l'apprenti Auror prenait ceci avec humour. Le fait qu'il profite également de ce "malentendu" fit hausser les sourcils à l'animagus crocodile : en quoi cela pouvait être pratique de se faire passer pour une femme ? Quelques interactions de neurones lui donnèrent des réponses, mais... Il n'était pas vraiment sûr de savoir comment réagir.

Après tout, même si Stuart était du genre à préférer les hommes aux femmes, l'homme qu'il abordait en usant de son apparence n'avait pas forcément les mêmes goûts que lui. Serrant les mâchoires, il se doutait que des quiproquos dans le genre devaient souvent arriver à son nouveau collègue.


" Ah ouais, quand même... T'as pas eu des ennuis parfois ? J'veux dire... Rencontrer une femme, puis ça doit faire bizarre quand on s'rend compte de la vérité... " dit-il, se frottant l'arrière de la tête, légèrement gêné et amusé par ce qu'il racontait. "Avec un peu d'chance, ça dérange pas la personne, mais quand même... " ajouta-t-il avec le sourire, toujours aussi amusé.

La discussion continua sur le thème du sport, pour le plus grand plaisir de Klarh. Bien sûr qu'il avait envie de piquer un sprint à travers toute l'Angleterre, ne serait-ce que pour se défouler, mais avec un Stuart en mauvais état, ça n'allait pas le faire (d'ailleurs, il était fort probable que même un Stuart en excellente forme ne tienne pas le coup avec lui).

Le froid l'avait enveloppé, tout en restant supportable, ce qui lui procurait une sensation de bien-être : ne pas claquer des dents en étant parcouru de frissons et ne pas bouillir au point de vouloir s'enlever la peau une fois que tous les vêtements ont été enlevés, voilà ce qu'il appréciait. Il se retrouvait donc comme la plupart du temps : torse nu. Anna devait y être habituée, vu qu'ils vivaient ensembles, et les autres Aurors avaient bien, un jour ou l'autre déjà croisé un Klarh sortant de la douche, ou se plaignant de la chaleur de l'été, jurant que si tuer quelqu'un pouvait le rafraîchir, il n'hésiterait pas une seconde... (en général, c'était une blague... oui oui, juré !)


- Dis, par "Sang-froid", t'entends quoi par là au juste ? Non parce que je commence à me poser des questions avec toutes tes allusions bizarres là ..

Stuart se doutait bien qu'il y avait quelque chose d'anormal chez Klarh. Une idée saugrenue passa subitement dans l'esprit de l'homme à la carrure massive. Soupirant légèrement, il passa un gros bras autour des épaules de Stuart, se penchant à peine, comme lorsque l'on fait des confidences à un bon ami...

" Voyons, t'as pas encore fait le lien ? " commença-t-il de sa voix caverneuse." Le sang-froid, disons que c'est ce que j'ai, et ce que j'ai du mal à conserver, on va dire... Ajoute cela le fait que je me ballade de nuit dans des lieux peu peuplés... Pour trouver une victime... "

Oh que c'était amusant, il était incorrigible : plonger les gens dans le faux pour les terrifier était un de ses passe-temps favoris, néanmoins peu pratiqué par manque de cobayes. Or, là, avec tous ces arguments, il était évident que Stuart pouvait le prendre pour un vampire (ou bien un loup garou, mais moins...). Contractant légèrement les muscles de son bras, fixant Stuart dans les yeux avec une lueur malsaine (dur dur de se retenir de rire), il approcha son visage de celui du jeune homme, feignant de se diriger vers son cou, pour finalement lui chuchoter à l'oreille :

" J'déconne, j'suis juste un animagus..."

Éclatant d'un rire assez bourru, il resserra son étreinte et tira légèrement la poupée de chiffon le jeune aux cheveux longs vers lui, le relâchant quelques instants plus tard, se disant qu'il serait assez problématique de lui briser les cervicales sous l'euphorie du moment.

Sondant la réaction de Stuart du coin de l'œil (de traumatisé à enragé, tout était possible !), il lui accorda un sourire taquin, ce qui semblait assez inhabituel sur son visage. Il paraissait toujours sérieux, grave, voire un peu trop dur, mais il était bien capable de sourire, rire, et même pleurer, c'était bien un être humain, voyons !

Ricanant à nouveau, il tourna la tête sur le côté pour laisser échapper un bâillement d'ours. Pourquoi cette impression de se lever à peine alors qu'il n'avait quasiment pas dormi ? Sûrement un coup tordu des habitudes du corps, ou un truc dans le genre. Alors qu'il s'étirait à nouveau, l'apprenti Auror l'assaillit d'une autre question.


- Elles viennent d'où toutes ces cicatrices ?

Toujours assommé par son bien-être grandissant au vu de la température convenable, du calme environnant et du confort relatif du rocher sur lequel ils étaient installés, il ne capta pas tout de suite toutes les informations.

" Hrm ? Quelles ...? Ah... Bah d'un peu partout, en fait..."

Passant une main sur son torse, sentant les cicatrices défiler une à une sous ses doigts, à une telle fréquence, il fronça les sourcils : il était sacrément marqué... Mais mieux valait ceci que des blessures au visage, déjà qu'il avait du mal avec les gens du fait de son apparence, alors si en plus il ressemblait à un monstre tout défiguré... Brrrr...

" Bah la plupart, c'sont des sorts que j'me suis prit... Ou des coups, des trucs coupants ou qui sont venus m'faire des câlins avec un peu trop d'force..." fit-il, grognant, amusé par ses propres paroles...

Sa main se porta à la large cicatrice en travers de son biceps gauche, tandis que son esprit se remémorait quelque chose de bien précis... Cette anecdote là, il n'avait pas envie d'en parler : pourquoi cette blessure saignait de temps en temps ? Pourquoi semblait-elle toujours aussi "récente" malgré les années ?... Parce que !

" T'en fais pas, c'est ma chance, j'me prend toujours des coups... Certains Aurors ont rien d'pire que quelques égratignures..." lui expliqua-t-il calmement. " Puis bon, j'imagine que c'est pas très... esthétique..."

Écartant un peu les bras et baissant les yeux pour se regarder (même s'il avait franchement l'habitude de se voir dans le miroir chaque matin...), il soupira. Il n'était pas du genre superficiel, cela ne le gênait pas vraiment, ... Mais qui sait, peut-être que c'était vraiment trop moche, après tout, et que personne n'osait lui dire, craignant de se faire étrangler en moins d'une seconde...
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Paul Hiddleston, Ven 03 Fév 2012, 20:19


Tout en fixant d'un oeil inexpressif la carrure imposante de l'homme-aux-allusions-un-peu-effrayantes, Stuart commençait dès lors à sentir poindre une légère migraine dans le côté gauche de sa tête, le sortant peu à peu de son état de mollusque hibernant dans un gilet trop grand. Bien que la douleur ne soit pas encore bien dérangeante pour le moment, le jeune Auror préféra tout de même éviter de souffrir le martyr en sortant d'une de ses poches de pantalon, une paire de lunettes rondes aux verres noirs complètement explosée. Affichant un air désabusé et soufflant un coup, le jeune homme laissa glisser un " M*rde fait chier " de sa bouche, regardant les branches tordues et les verres fêlés en maintenant la paire de lunettes devant lui à hauteur de ses yeux. En même temps, c'était à prévoir. Vu comment il s'était faire refaire le portrait, une pauvre paire de lunettes ne pouvaient évidement pas y avoir rechapées. Se baissant jusqu'au niveau de sa cheville gauche, Stuart souleva son jean afin d’extirper de sa bottine Edward Green Galway, sa baguette en bois d'olivier. Histoire de réparer le bordel quoi.

Informulant un #Oculus Reparo# sur les verres cassés, le jeune Auror observa avec un petit sourire en coin ses lunettes se réparer d'elles-même, juste après avoir subies un petit électrochoc blanc lumineux. Les posant sur son nez fin, le regard de Stuart fût aussitôt obstrué par deux ronds noirs servant essentiellement à cacher ses hyphémas du reste du monde ainsi que de lui éviter le mal de crâne ultime qui le clouerait dans un lit pour la journée. Un de ces jours faudrait qu'il trouve le courage d'aller à Sainte-Mangouste pour faire étudier tout ça ... Mais lui et les hôpitaux, ça faisait deux. Remettant sa baguette à sa place, Stuart ne put retenir un sourire amusé en attendant Klarh s'interroger sur les éventuels problèmes que pouvaient causer son androgynie.

    Ah ouais, quand même ... T'as pas eu des ennuis parfois ? J'veux dire... Rencontrer une femme, puis ça doit faire bizarre quand on s'rend compte de la vérité ... Avec un peu d'chance, ça dérange pas la personne, mais quand même...


Klarh avait vu juste, mais c'était justement ça qui amusait le plus Stuart. Partageant le sourire amusé de son interlocuteur, le jeune Auror repensa à ses nombreux rendez-vous ayant débouchés sûr d'énormes quiproquo qui n'avaient d'ailleurs pas toujours très bien terminés. Cependant, la plupart du temps, Stuart se contentait tout bêtement de se faire inviter à manger ou à boire sans donner suite à ses petits "rendez-vous" improvisés. Il doutait même que certaines personnes aient un jour vu clair dans son jeu, même après les adieux. Sûrement qu'il devait très bien faire la fille, en plus d'y ressembler physiquement. Haussant les épaules pour lui-même, il alla même jusqu'à rire avec sa propre personne en repensant au jour où un pur hétéro bien macho l'avait ouvertement dragué devant ses amis pour faire le fier et où Stuart avait prit un plaisir fou à jouer le jeu jusqu'au bout avant que l'homme en question de ne se rende compte de son genre en posant sa main à certains endroits de son anatomie .. Désagréable certes, mais la tête décomposée de ce c*nnard en valait le coup. Et en plus, il avait gagné une bouteille de Whisky.

Quant aux femmes, elles ne dérangeaient pas Stuart le moins du monde, bien au contraire. Il avait beau vivre avec un homme, il ne crachait pas pour autant sur la gente féminine. Et puis, pour tout dire, Stuart préférait même la compagnie de ces-dernières en tant que rencontre sans suite plutôt que celle d'hommes lourds et rentre-dedans. Malheureusement, il héritait souvent des hommes rentre-dedans.

    Homme ou femme, ça m'est égal personnellement. Mais bon de toute façon, ne t'imagines pas que j'termine dans un lit avec chacune des personnes que je rencontre et qui m'offrent un verre hein. Stuart pausa, affichant un sourire amusé et lâcha pour rire : Enfin si tu veux tenter .. Tu peux toujours essayer de m' en offrir un. Mais un jus d'orange suffira là.


Ouais nan, plus d'alcool pour aujourd'hui. Sinon son estomac allait pas supporter. Ses yeux cachés par ses lunettes, le jeune Auror ne chercha pas vraiment à faire semblant de fixer autre chose que Klarh et son torse couverts de marques, ne pouvant cesser de penser que son collègue était vraiment bien foutu. Divaguant légèrement, le coeur de l'androgyne manqua un battement en sentant un des bras massifs de l'homme s'enrouler autour de son cou dans un soupir rauque. P*tain, il allait lui faire quoi Klarh là ? Il avait un secret horrible à lui révéler ou alors il avait pas apprécié sa petite blague les concernant ? Sentant des frissons parcourir l'échine de son dos, le jeune Auror serra les dents et tenta de rester stoïque, ravalant sa salive en entendant la voix grave de son collègue s'élever dans un souffle chaud contre son cou.

Hein ? Quoi ? Faire le lien avec quoi ? Pourquoi Klarh parlait-il du sang froid qui coulait en lui ? Et de meurtres dans de petites ruelles sombres et peu peuplées ? C'était une blague hein ? Klarh ne pouvait pas être ... Un .. Un vampire quand-même ? Pas chez les Aurors ? Enfin remarque, il y avait bien des loups-garous, alors pourquoi pas des vampires, après tout. Essayant de sourire avec peine, le jeune homme observa du coin de l'oeil son ami-qui-aimait-le-sang, espérant pour que le géant éclate de rire en lui disant que ce n'était qu'une simple blague. Blague POURRIE, mais blague quand-même. Non parce que Stuart flippait un peu là quand-même, il était trop jeune pour mourir quoi, surtout pas après ses bonnes résolutions du jour.

Mais Ô miracle, le géant éclata bel et bien de rire, un rire bourru et assez effrayant mais qui soulagea Stuart d'un poids immense. Non parce que vu son état de loque, il préférait éviter de se frotter contre des vampires, par exemple. S'approchant du visage féminin du jeune homme, Klarh lui confia alors la vraie raison de ces allusions au sang, à la chair et au sang-froid. Bordel, un animagus. Mais quel con de pas y avoir pensé avant ! Tiré avec violence contre son collègue, Stuart entendit un petit *crac* dans ses articulations, mais ne s'en inquiéta guère, souriant avec une expression partagée entre le rire et l’énervement. Certes Klarh avait un humour particulier mais quand bien même, il était pas obligé de vouloir lui faire peur comme ça ! Mais Stuart se vengerait, c'était pas grave. Il savait pas encore comment mais il trouverait.

    Animagus ouais, je préfère ça. C'pas sympa de vouloir me faire peur comme ça ! Affichant un sourire amusé, Stuart donna un petit coup de poing sur le torse de son collègue, pressentant le fait que Klarh n'avait surement rien senti. T'es un reptile du coup nan ? Genre, un gros serpent ? Un varan ? Un gros lézard ? Un croco ?! Après une nouvelle pause, le jeune homme termina : J'suis une hyène moi


La conversation continua alors sur un des sujets qui intriguait Stuart : Les cicatrices de Klarh. Le jeune homme éprouvait une sorte de passion, de fascination pour tout ce qui était de l'ordre des blessures et de leurs marques. Stuart avait tendance à voir les bleus, les morsures, les griffes, les cicatrices ... Comme des souvenirs de moments passés, agréables ou non. C'était peut-être bizarre comme raisonnement mais il n'arrivait pas à penser autrement, éprouvant même un certain plaisir à ressentir la douleur. Ouais bon, il devait pas être bien. C'était sûrement le choc qu'il avait reçut sur la tête et qui l'avait plongé dans un coma de quelques heures durant sa petite enfance, ça lui avait grillé des trucs. Il voyait que ça de toute façon.

    Hrm ? Quelles ...? Ah... Bah d'un peu partout, en fait... Bah la plupart, c'sont des sorts que j'me suis prit... Ou des coups, des trucs coupants ou qui sont venus m'faire des câlins avec un peu trop d'force...


Tout en parlant, Klarh semblait comme perdu dans ses pensées, caressant du bout des doigts ses nombreuses marques. Observant le géant d'un air intrigué, Stuart remarqua que ce dernier bloqua plus longtemps sur l'une de ces cicatrices au niveau du biceps gauche, une lueur étrange dans le regard. Néanmoins, le jeune Auror savait parfois mettre ses questions indiscrètes de côté ( Pour mieux les ressortir plus tard ♥ ) et préféra se taire, patientant sagement que Klarh sorte de ses pensées.

    T'en fais pas, c'est ma chance, j'me prend toujours des coups... Certains Aurors ont rien d'pire que quelques égratignures... Puis bon, j'imagine que c'est pas très... esthétique....


Derrière ses lunettes aux verres sombres, Stuart eût un petit air surprit. Il ne s'attendait pas à ce que Klarh ait ce genre de ressenti concernant un quelconque besoin d'avoir un corps parfaitement ... Parfait. Non, Stu le voyait plutôt comme un bourrin qui fonce dans le tas sans se soucier des dégâts "esthétiques" que cela pourrait causer. Et puis honnêtement, il était loin d'être désagréable à regarder, quelques cicatrices n'y changeaient rien. Klarh avait sa parole d'homme. Enfin d'homme-femme quoi.

    T'inquiètes pas va, c'est pas quelques cicatrices qui vont changer le fait que t'as un corps parfait. Et puis personnellement, j'aime beaucoup les cicatrices ou même n'importe quelles marques que peuvent laisser un coup. C'est comme ... Un souvenir. Enfin, c'est mon avis.


Un petit grognement émit de son ventre vînt alors troubler le silence qui s'était installé, rappelant à Stuart le fait qu'il n'avait rien mangé depuis la veille au midi. Et dire qu'il était censé ne plus sauter de repas, pour le coup c'était raté. Son estomac continuant de réclamer sa nourriture quotidienne, le jeune Auror adressa un petit regard gêné à son collègue, haïssant profondément lorsque son ventre faisait autant de bruit. Il avait toujours la bête impression qu'on allait le prendre pour un affamé obsédé par la bouffe ce qui, au vue de son épaisseur, était totalement idiot et faux. Cependant il ne pouvait s'empêcher de croire cela et, pestant intérieurement contre son estomac pour le faire taire, Stuart pria pour que Klarh ne remarque rien ..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Aux alentours de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 19

 Aux alentours de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.