AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-65%
Le deal à ne pas rater :
Enceinte Olaf Frozen (La Reine des Neiges) – remise de 65%
6.95 € 19.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 5
[Habitation] The neverending sorrows place
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle

[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Mer 21 Juil 2010 - 8:01

Pendant que Mélina rangeait les ingrédients qui restaient, elle écoutait le poufsouffle lui raconter qu'il préférait faire de la pâtisserie à la préparation de bons petits plats, l'auror sourit, car elle trouva que c'était une aubaine qu'il arrive juste au moment où elle se lance dans la préparation de madeleines.
Puis il exposa son dépit, fasse au refus de sa candidature des aurors dont elle était au courant et lui répondit:

Je te conseille d'être patient, pour être auror, il faut beaucoup de travail, et il ne faut pas négliger tes études que tu as pas encore terminé quand tu maitriseras tous les cotés importants pour devenir un grand sorcier, les aurors t'accueilleront les bras ouverts mais pour le moment apprend. De plus, peut être qui sait, tu deviendras certainement un bon préfet poufsouffle comme Betty et moi l'avons été par le passé. Je pense que ce serait une bonne expérience pour toi avant de rentrer dans le monde des adultes, ne soit pas pressé. Tu sais quelque fois je regrette le temps de l'insouciance quand j'ai débarqué à Poudlard.

Quand il eut finit de mettre la pâte dans les petits moules à madeleine, elle lui ouvrit le four puis elle mit un papier alu pour éviter que le dessus soit brûlé et mit la minuterie en marche, il fallait à présent patienter 20 bonnes minutes pour la cuisson.

Matteo lui parla aussi de sa sœur kirla qui venait de quitter son poste de préfète:

Ma sœur vient de finir sa 7ème années à Poudlard et c'est tout naturellement qu'elle a cédé sa place. mais je veux bien te la présenter sachant que tu l'a déjà rencontrer quand elle est revenue de New York, elle fut présente au pique-nique entre poufsouffles, tu te rappelles pas?. Mais lors du prochain match des pouffy, elle viendra avec moi et vous pourrez apprendre à vous connaitre...

Mélina décida de laisser la cuisine un peu sale car elle ne voulait que Matteo se mette à faire du ménage chez elle puisque ce n'était pas à lui en tant qu'invité de faire les travaux ménagers et elle le convia à retourner au salon.

Veux-tu boire quelque chose?

Hrpg: désolée du retard et surtout n'hésite pas à ouvrir le rp avec de nouvelles idées.
Matteo Lomen
Matteo Lomen
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Matteo Lomen, le  Sam 31 Juil 2010 - 12:25

Pendant que Mélina mettait du papier Alu pour éviter de brûler la préparation, Matteo ajusta les grilles du four afin que les madeleines puissent être dorées parfaitement . Il referma le four et, après les avoir mise au four, écouta Mélina parler :

Je te conseille d'être patient, pour être auror,
il faut beaucoup de travail, et il ne faut pas négliger tes études que
tu as pas encore terminé quand tu maitriseras tous les cotés importants
pour devenir un grand sorcier, les aurors t'accueilleront les bras
ouverts mais pour le moment apprend. De plus, peut être qui sait, tu
deviendras certainement un bon préfet poufsouffle comme Betty et moi
l'avons été par le passé. Je pense que ce serait une bonne expérience
pour toi avant de rentrer dans le monde des adultes, ne soit pas pressé.
Tu sais quelque fois je regrette le temps de l'insouciance quand j'ai
débarqué à Poudlard.


Elle avait raison . Il devait d'abord se concentrer sur ses études . Et en plus, si il devenait Auror, il quitterait beaucoup de ses amis qui sont à Poudlard . Et puis, il a promis à Mathew qu'il serait dans l'équipe ! Un poste de préfet l'attend également, si il patiente un peu . Bref, être Auror peut s'envisager, mais plus tard . Et puis, si il est un bon préfet et qu'une place de professeur se libère, il pourra même devenir directeur ! Et pendant qu'il pensait un beau rêve, Mélina le fit revenir à la réalité en lui répondant à sa question :

Ma sœur vient de finir sa 7ème années à Poudlard et
c'est tout naturellement qu'elle a cédé sa place. mais je veux bien te
la présenter sachant que tu l'a déjà rencontrer quand elle est revenue
de New York, elle fut présente au pique-nique entre poufsouffles, tu te
rappelles pas?. Mais lors du prochain match des pouffy, elle viendra
avec moi et vous pourrez apprendre à vous connaitre...


Bonne idée ! Et comme le championnat reprend bientôt, je la rencontrerais au stade !

Matteo suiva Mélina vers le salon en attendant que les Madeleines cuisent . Elle débarrassa ce qu'il y avait sur la table et demanda à Matteo :

Veux-tu boire quelque chose?

Non merci . Mais, dit-moi, Il marqua une pause, puis reprit aurait-tu d'autres projets à consacrer ? Car, tu est aussi professeur, et si Mateo décide de lâcher les rênes, tu pourrait les reprendre ! Tu est le seul professeur de Poudlard à descendre de Poufsouffle !

hrp : Excuse-moi du retard, mais la connexion internet m'avait lachée .
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Mer 4 Aoû 2010 - 9:23

Matteo refusa poliment de boire autre chose, à croire qu'il appartenait à la famille des chameaux. Elle ne comprenait pas qu'il ne puisse pas avoir soif alors qu'il faisait une chaleur épouvantable, surtout à coté du four qui était a plus de 200° degrés. Mélina, quant à elle, elle mourait de soif et sortit du frigo la limonade et s'en servit un grand verre qu'elle avala d'un seul trait.

Il adhérait à l'idée de voir sa petite sœur quand le championnat recommencerait, ce qui d'ailleurs ne devrait plus tarder. Elle était quasi sur que Kirla et Matteo pourraient devenir de bon amis et voir plus...mais pour cela, ils devaient apprendre à se connaitre. Mais elle se promit de ne pas intervenir dans les affaire sentimentales de sa chère sœur...enfin elle tenterait de rester discrète et de ne pas jouer les entremetteuses.

Puis Matteo aborda un sujet plutôt étrange, il lui demanda si elle avait d'autres projets à consacrer. Mélina écarquilla les yeux et suivit à attentivement la suite de sa phrase:
Car,
tu est aussi professeur, et si Mateo décide de lâcher les rênes, tu
pourrait les reprendre ! Tu est le seul professeur de Poudlard à
descendre de Poufsouffle !

Mélina faillit s'étouffer avec la limonade, elle se mit à tousser, elle ne pouvait plus s'arrêter, elle essayer de boire une autre gorgée pour se calmer et respira un grand coup.

Je ne savais pas que Mateo voulait quitter son poste, tu sais il est un très bon directeur qui a toujours bien fait son travail, c'est un grand passionné et il mène toujours ses projets à terme et je ne pense pas qu'il parte. Quant à moi, pour le succéder, je ne sais pas, faudra en reparler au moment voulu. Pour le moment, j'ai déjà pas mal de choses à faire.

Le temps s'était écoulé très vite et les madeleines étaient cuites. Mélina se leva et elle sortit les petits gâteaux du four, ils étaient parfaits.

Oh regarde! ils ont l'air très appétissant!

Elle les démoula et les posa rapidement dans une assiette, car ils lui brûlait les doigts.

Tu veux les goûter?
Matteo Lomen
Matteo Lomen
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Matteo Lomen, le  Mar 10 Aoû 2010 - 5:32

Mélina étant allée se servir en limonade, Matteo en profita pour terminer son regard sur le salon : C'est vrai qu'il était beau, ce salon ! Il y avait quelques tableaux et des coupes de Poudlard, mais il n'y en avait qu'une seule qu'il reconnaissait : C'est sans aucun doute la coupe de Quidditch de Poufsouffle, qu'ils avaient gagnés il y a deux ans . Matteo s'en souvient, il a la même sur sa table de chevet ! Et il avait vu également cette coupe dans le sanglier rieur, restaurant appartenant à Mélina et Betty, qui devait sans doute être celle de Betty . Matteo se remémora tous ces bons moments, et Mélina arriva, prête à s'étouffer avec la limonade . Elle lui répondit franchement :

Je
ne savais pas que Mateo voulait quitter son poste, tu sais il est un
très bon directeur qui a toujours bien fait son travail, c'est un grand
passionné et il mène toujours ses projets à terme et je ne pense pas
qu'il parte. Quant à moi, pour le succéder, je ne sais pas, faudra en
reparler au moment voulu. Pour le moment, j'ai déjà pas mal de choses à
faire.


Tu as raison . Je te comprends, et puis, j'ai entendu dire que Betty allait avoir plus de boulot au ministère, tu vas donc te retrouver plus seule au Sanglier . Tiens regarde, c'est marqué là .

Matteo lui montra l'exemplaire de la gazette du sorcier : " Betty Jorkins, Actuelle chef des Aurors, remplace Mione au poste de Directrice de la Justice Magique, sur ordre, d'Azphel, nouveau Ministre de la Magie "

Mais pendant que Matteo radotait, Mélina apporta les madeleines, dorées à point :

Oh regarde! ils ont l'air très appétissant!

Mélina lui tendit une madeleine et lui dit :

Tu veux les goûter?

Avec plaisir !

Matteo avala une des madeleines, et lui rapporta :

Hmmm ... C'est délicieux !

Matteo regarda la pendule du salon, s'affola et dit :

Ohh ! Je ... euh ... Je suis en retard ! J'ai entrainement de Quidditch !

Matteo prit ses affaires, et se leva du canapé . Après, il s'approcha de Mélina et dit :

C'était super de faire des madeleines avec toi .

Il fit une pause, puis reprit :

J'espère que ... que l'on aura l'occasion de ... se recroiser ... en dehors des cours ...

Il partit vers la porte, mais se retourna et lui fit un sourire, tout en lui disant :

A bientôt, Mélina !

Et il referma la porte .





Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Lun 24 Jan 2011 - 13:06

[RP posté avec l'autorisation de Mélina]

Céleste se recroquevilla sur elle même. Ce matin là, si elle avait pensé en se réveillant qu'elle se retrouverait ici... dans cette ville inconnue, dans cette maison inconnue, avec une personne inconnue, elle n'y aurait jamais cru. Et pourtant...
Mais au fond, elle avait eu de la chance, cela aurait pu être pire. Elle aurait pu errer des heures voir des jours comme ça, et elle aurait aussi pu tomber sur une personne mal attentionnée. Alors en dehors de ce contexte, oui, les choses n'allaient pas si mal...

En y repensant, la journée avait plutôt bien commencé. C'était un jour comme les autres, quelques jours de vacances où elle avait finalement décidé de rentrer chez elle. Comme d'habitude, sa mère n'était pas à la maison, mais cela elle le savait et en avait de toute manière l'habitude. Elle avait juste envie de passer des vacances chez elle, plutôt qu'à l'école de sorcellerie où elle faisait ses études. Études qu'elle allait d'ailleurs terminer assez vite. Il ne lui restait d'ailleurs que quelques mois avant de quitter l'école et de se trouver une profession. Évidemment, cela la rendait un peu anxieuse, mais il fallait qu'elle prenne sa vie en main et qu'elle s'assume enfin.
Elle avait profité de ses vacances pour passer son permis de transplanage, et était fière de l'avoir obtenu haut la main.
Sa mère était en voyage, et elle rentrait aujourd'hui. Céleste ne savait pas pourquoi, mais elle avait vraiment une sensation étrange en se levant ce matin là. Son elfe de maison lui avait apporté le petit déjeuner au lit, elle la gâté toujours autant, depuis qu'elle était venue au monde et la traité toujours comme une enfant de 3 ans. Mais elle était adorable, et Daisy était sa seule compagnie, alors...
Mais elle n'avait pas très faim. Elle s'était habillée à la va vite, et était à peine présentable. Au fond d'elle, elle savait pourquoi elle se sentait si mal. Un mois plus tôt, sa mère lui avait envoyé un courrier, et annoncé qu'elle s'était trouvé un petit ami et éventuel beau père pour Céleste. Ils avaient d'ailleurs décidé d'aller en vacances ensemble. A vrai dire, ils voulaient y aller avec Céleste pour que celle ci puisse le connaître. Sauf qu'elle, n'avait pas voulu. Elle n'avait tout simplement pas répondu à la lettre de sa mère et n'avait pas donné signe de vie.
Au fond, elle était en colère! Elle avait toujours voulu avoir un père oui! Mais elle voulait SON père! Pas un père de remplacement. Elle avait passé des années à essayer de savoir qui il était et sa mère avait toujours refusé. Et la elle aurait voulu lui imposer quelqu'un sans plus de discussion? C'était injuste. Elle n'avait pas le droit et Céleste comptait bien le lui faire comprendre.
Il fallait avouer qu'elle avait toujours été la fille de sa mère, et qu'une autre personne dans la maison la gênait un peu.
La jeune femme regarda l'heure sur l'horloge. Elle avait prévenu Daisy. Elle rentrerait à 8h 15 pile. Et elle ne savait pas que sa fille l'attendait à la maison. Céleste avait interdit à Daisy de le lui révéler. L'elfe ne pouvait se résoudre de désobéir à sa jeune maîtresse, même si elle savait qu'elle serait puni par la maîtresse de maison.
L'horloge afficha 8h15, et la cheminée se mit à briller. Quelques secondes plus tard, une silhouette se dessina dans l'âtre. La plus grande peur de Céleste fut que cette homme soit avec elle, mais ce n'était pas le cas, et son cœur fut plus léger.
Quand sa mère sortir de la cheminée en époussetant ses vêtements, sa fille s'approcha doucement et salua timidement sa mère:

“Bonjour maman. J'espère que tu as fait bon voyage...”


Sa mère leva les yeux vers elle et stoppa net son mouvement. Elle la regarda comme si elle avait été une apparition. Elle ne s'attendait pas à voir sa fille. Elle n'était pas méchante au fond, et aimait sa fille plus que tout. D'ailleurs c'est en voulant la protéger qu'elle était resté flou sur ses origines. Mais elle était si souvent absente...
Quoi qu'il en soit, elle acourut et prit sa fille dans ses bras. Elle ne s'attendait pas à cela, et pensait que Céleste lui ferait la tête pendant tout le reste de l'année. Alors elle était heureuse.
Oui jusque là tout allait bien, sauf qu'il fallait bien parler des choses qui fâchent. Sa mère lui raconta son voyage qui avait l'air d'être merveilleux, et vint finalement les questions. Pourquoi ne pas avoir répondu, pourquoi ne pas être venue?

“Je n'ai pas envie que quelqu'un entre dans notre vie. Je suis bien comme ça, je ne veux pas d'un homme ici. C'est ma maison aussi, et si il doit y avoir un homme, je veux que ce soit mon véritable père!”


Sa mère était exaspérée. Elle détestait aller sur ce sujet.

“Je t'ai déjà dit ce qu'il en était. Eh puis, je lui ai déjà dit de venir vivre avec nous. Nous allons nous marier et il deviendra ton père que tu le veuilles ou non.” lui dit elle tendrement.

“Mais tu aurais au moins pu m'en parler avant! Je ne suis pas d'accord! Je refuse!” la jeune femme était hors d'elle. Comment avait elle pu oser décider ces choses sans elle? C'était peut être sa vie, mais c'était aussi celle de Céleste! S'ensuivit une violente dispute comme pouvait en connaître parfois une mère et une fille. Mais les deux étant impulsive et bornées, on n'arrivait difficilement à un compromis. L'une disait non de façon catégorique, l'autre oui sans possibilité de révision.

“Ce n'est pas à toi de décider mon ange. Ici c'est chez moi et c'est moi qui commande. Si tu n'es pas contente tu t'en va et un point c'est tout!”. Une malheureuse parole, une parole qu'elle ne pensait pas, mais sous le coup de la colère et de l'émotion...
Sa mère entendit alors un “Plop” sonore, et sa fille disparut dans la nature. Elle venait de transplaner sous les yeux ahuris et choqués de sa mère. Des larmes ruisselèrent le long de ses joues alors que Daisy accourait avec une chaise.

“Elle... elle a transplané?...”

Céleste avait pensé à un endroit, elle avait choisi sa destination, et elle s'était retrouvé là. Mais où était-ce là? Quand elle leva les yeux, elle remarqua que le ciel était gris et qu'elle avait atterrit derrière un bâtiment. Elle ne savait pas où elle était, et pourquoi elle avait atterri la. Pourtant, elle était certaine d'avoir fait tout ce qu'il fallait. Pourquoi avait elle pensé à cet endroit alors? Elle n'était jamais venu ici... Enfin... pas à ce qu'elle s'en souvienne.
Le vent se mit à souffler, et la jeune femme se mit à marcher dans la petite ville qui semblait être désert. Elle avait atterri en fait derrière un bar rempli d'hommes peu fréquentable qui la hélèrent quand elle passa devant. Elle pressa le pas afin de s'éloigner le plus possible.
Elle ne reconnaissait rien. Elle ne savait vraiment pas où elle était. Elle passa devant une église, puis devant un vieux cimetière. Le vent s'était mis à souffler, et elle se mit à frissonner.
Repensant à la scène qui venait de se passer, la jeune femme se sentit au plus mal. Comment allait elle faire? Elle refusait de retourner chez sa mère. Elle ne voulait pas vivre avec cet homme, elle s'y refusait. Si sa mère l'aimait vraiment, elle lui en aurait parlé.
Alors qu'elle arrivait près de maisons, la pluie se mit à tomber à grosse goutte. Une pluie qui commença tout d'un coup mais qui avait le mérite (ou pas) d'être torrentiel. La jeune femme courut s'abriter sous un auvent, mais le vent faisait chasser la pluie. Alors qu'elle pensait avoir trouvé un abri, un homme surgit de nul part, édenté et sale, lui souriant d'un air peu rassurant. Il essaya de l'attraper, mais sortant sa baguette, elle l'envoya valdinguer à plusieurs mètre avant de s'enfuir sous la pluie qui tombait averse.
La jeune femme se mit à courir le plus vite possible, le cœur battant. Il fallait qu'elle mette de la distance entre elle et cet espèce de... d'horreur!
Au bout d'à peine quelques minutes, elle fut totalement trempée, et arriva dans un endroit ou se trouvaient quelques maisons. Il n'y avait rien aux alentours pour s'abriter, hormis un arbre où il restait encore quelques feuille. C'était mieux que rien, et puis il n'y avait rien d'autre.

La jeune femme se laissa glisser contre le tronc mouillé, sur un sol boueux et trempé, et des gouttes lui tombèrent sur le visage. La jeune femme transit de froid et n'en pouvant plus se mit à pleurer à chaudes larmes. Elle ramena ses genoux et pleura, pleura encore. Elle ne savait pas quoi faire d'autres. Elle n'avait pas d'argent, pas d'endroit où aller, pas de vêtements.
Qu'allait elle devenir? Son cœur était gros, et elle n'en pouvait plus de pleurer. Le ciel était aussi contre elle, car il ne cessait de pleuvoir à torrent.
Mais perdu dans un gouffre qui semblait être sans fond, broyant du noir et croyant qu'elle allait mourir de froid, elle entendit des pas.
Son cœur s'emballa de peur, et ci c'était l'homme de tout à l'heure? Mais la silouhette qui se détachait dans la pluie et le brouillard avoisinant ne ressemblait pas à celle d'un homme...
Mais épuisée par toutes ces péripéties, à ce moment là, Céleste n'eut pas le courage de bouger. Elle avait pourtant de la chance, c'était bien une femme qui avançait vers elle, et elle ne lui voulait pas de mal...
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Mar 25 Jan 2011 - 19:02

Cette maison, où la chef des aurors vivait depuis près de 4 ans, n'était pas très vieille , mais elle avait gardé entre ses murs tant de secrets enfermés à jamais. Cependant, en ce 24 janvier, ce petit coin réservé a son unique propriétaire, était en deuil. Mélina n'était plus la même, depuis la mort de sa petite sœur. L'ancienne directrice s'était renfermée sur elle-même, refusant peut-être d'accepter cette réalité si cruelle et tant de questions restaient en suspens, dans son esprit. Il y en avait une particulièrement qui lui revenait à l'esprit, pourquoi? elle résonnait, dans sa tête comme un bruit incessant.
La chef des aurors avait reçu beaucoup de soutien de la part de ses amis et collègues, mais quelque soit les mots qu'ils pouvaient prononcer, elle n'arrivaient pas à les entendre, car à ses yeux, ils ne pouvaient pas comprendre ce qu'elle vivait. Ils n'avaient pas vécu le suicide d'un être cher, ils ne s'étaient pas trouvés, dans cette situation, d'incapacité à réagir face à un tel geste. Ils n'avaient pas vu, en l'espace d'un fraction de seconde, sa vie s'écrouler.
La mort était omniprésente autour d'elle, elle ne voyait plus que ça, elle s'en voulait tellement de pas avoir vu et compris la détresse sa petite sœur, mais elle lui en voulait aussi beaucoup, car maintenant, elle se retrouvait seule, oui elle trouva le geste de Kirla, complètement égoïste et personnel.
Avoir de telles pensées, la faisait enrager, mais elle ne pouvait pas s'empêcher, ses pensées étaient perpétuellement négatives et des larmes coulaient le long de ses joues, de manière constante, ses yeux étaient rouges et bouffis par le chagrin. Elle restait des heures, assise sur un des fauteuil qui se trouvait sous la véranda où elle gardait comme seul compagnon un paquet de mouchoir, une tasse de thé aux fruits rouges bouillante qui était sa seule nourriture. Enveloppée dans une couverture épaisse en laine que Kirla lui avait offert, elle essayait de se réchauffer en vain, mais elle continuait à greloter. Elle n'avait plus le goût à rien, elle ne voyait que les derniers instants de vie de sa sœur, comme si elle était en pénitence, ses seuls moments de repos étaient quand elle arrivait à s'endormir et quand elle ne rêvait pas de ce moment, où sa vie venait de basculer. Elle avait l'impression d'être tombé dans un précipice qui n'avait pas de fond.
Elle, qui n'était pas d'une nature à se laisser aller, était dépourvue de forces et de volonté. Durant près d'une semaine, elle déambula chez elle, tel un zombie, sans but.
Cependant, elle prit petit à petit conscience que cette situation devait cesser, une petite voix familière l'encourageait à sortir de cet état, mais la question était le voulait-elle et le pouvait-elle?
Elle commença par aller prendre une bonne douche et elle enfila une tenue sobre dont la couleur exclusive était le noir. Pour la première fois, depuis les évènements, elle éprouva un sentiment de faim, elle se prépara une bricole à grignoter et le prit dans le fauteuil qui l'avait supporté, toute cette semaine.
Enfin son regard se porta sur le monde extérieur et elle observa les arbres dans lequel le vent s'engouffrait avec violence, quand une forme l'attira. Elle se leva et s'approcha de la fenêtre, elle reconnut un corps qui avait l'air dans vie. Sans attendre, elle prit sa baguette, sortit et se précipita vers une jeune femme qui avait l'air épuisée et trempée.

Mademoiselle, réveillez-vous

Mais, aucun son ne sortit de sa bouche, sans attendre, elle la souleva à l'aide de sa baguette et la ramena à l'intérieur. D'un geste, elle l'installa sur le canapé du salon et l'enveloppa dans une serviette éponge. Cette demoiselle qui devait avoir à peine 16 ou 17 ans, avait un visage paisible, mais fatiguée. Elle décida de la montée dans la chambre d'Aris afin qu'elle s'y repose. Mélina en apprendrait certainement plus sur cette inconnue qu'elle avait trouvé devant chez elle, après une bonne nuit de sommeil.... D'ailleurs, elle décida d'aller se reposer dans sa chambre, histoire d'avoir une tête plus présentable, car son but n'était pas de la faire fuir, mais de comprendre comme elle avait pu arriver ici, dans un état pareil et comment elle pouvait lui venir en aide. En tout cas, cela lui permettait de penser à autre chose, enfin surtout cela lui évitait de se morfondre... Cette nuit, l'ancienne poufsouffle dormit un peu plus, enfin d'un sommeil plus réparateur que les nuits précédentes.
Cependant, elle fut debout au petit jour, mais reposée, même si les marques de fatigue étaient toujours très visibles et ses yeux étaient toujours gonflés. D'un pas encore fébrile, elle descendit et prépara un copieux petit déjeuner pour cette jeune inconnue et elle-même...enfin si elle arrivait à manger quelque chose, mais cette nouvelle journée, elle avait un objectif pour sa journée...un objectif qu'elle avait décidé d'accepter.

Hrpg: c'est pas terrible, mais je voulais te répondre ce soir, j'espère que cela te convient, sinon envoie moi un mp.
Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Jeu 27 Jan 2011 - 10:32

Céleste ne se souvenait plus très bien comment elle était arrivée là, c'était un peu floue. Elle se souvenait juste s'être engourdie à cause du froid, de l'avoir laissé l'envelopper comme un brouillard et de l'y avoir noyé.
Elle ne voulait pas au début, elle luttait pour ne pas sombrer, mais finalement, cet état second où on avait l'impression de flotter était agréable. Elle avait mal, et froid, mais au moins elle n'arrivait pas à penser à ses malheurs. Puis finalement, elle avait entendu comme une voix qui la tirait de son état de transe si confortable, mais elle ne voulait pas lui répondre. Elle avait tout simplement pensé:
*Non laisses moi tranquille*
La voix s'était tue alors, mais quelque chose s'était passé à ce moment là. Elle ne savait pas quoi, mais quand elle revint à elle, elle avait atrocement mal, elle tremblait de froid, elle était trempée, et tout lui revint alors en tête.

La jeune femme si désespérée, s'était mise à pleurer, et ses larmes qui lui coulaient sur les joues étaient les seules choses qui pouvaient bien la réchauffer. Elle ouvrit un moment les yeux, et aperçut qu'elle était à l'intérieur d'une maison, puis ce fut de nouveau le trou noir.
Quand elle se réveilla le lendemain matin, elle était encore toute bizarre, la bouche pateuse et les membres endoloris par le froid de la veille. Dehors, il ne faisait pas très beau, et l'air était un peu froid (ou était ce son corps qui était devenu sensible?) quoi qu'il en soit, elle se sentait beaucoup mieux. Certes elle n'était pas en pleine forme et n'était pas la fille la plus heureuse du monde, mais elle était vivante et au chaud (pratiquement).
Le seul problème, c'était qu'elle ne savait pas où elle était. Elle se leva alors de ce lit agréable et constata qu'elle n'avait plus ses vêtements de la veille, mais à la place, portait un grand pull.
Elle se mit tout d'un coup à rougir violemment, et ce qui s'était passé la veille la revint par bribe. Elle était en effet perdue sous la pluie, et quelqu'un l'avait sortit de là. Mais qui?

Elle n'en savait strictement rien, mais la réponse ne tarderait certainement pas à se faire connaître, car alors qu'elle ouvrait doucement la porte essayant de ne pas faire de bruit, une délicieuse odeur monta jusqu'à ses narines.
Son ventre se mit alors à grogner méchamment. Elle resta un moment sur le pas de la porte, à hésiter. Que fallait il faire? Fallait il qu'elle descende voir qui était la personne adorable qui l'avait hébergé cette nuit?
Quoi qu'il en soit, il fallait bien à un moment qu'elle se trouve nez à nez avec son hébergeur, alors autant que ce soit maintenant. Et puis surtout, ça sentait drôlement bon, et elle avait drôlement faim. La jeune femme était pied nue et ne faisait pas de bruit. Elle n'eut pas beaucoup de mal à trouver la cuisine d'où se dégageaient diverses odeurs délicates et délicieuses. Peut importe ce que c'était, si elle pouvait en avoir qu'un petit bout... Elle n'avait pas mangé depuis hier au matin...

La porte de la cuisine était ouverte, et quand elle arriva à proximité, au lieu d'entrer, elle se colla tout contre le mur, espérant que la jeune femme qui était à l'intérieur ne l'ai pas aperçu.
En effet, il s'agissait bien d'une jeune femme, d'après la silhouette que Céleste avait aperçu. C'était complètement idiot, pourquoi avait elle peur? Après tout, elle lui avait peut être sauvé la vie, alors pourquoi tant d'appréhension? Elle se sentit vraiment idiote tout d'un coup, et fini par se rapprocher de l'interstice et jeta un oeil.
Puis voyant qu'on ne faisait pas attention à elle, elle s'approcha doucement, et d'une petite voie timide dit doucement, en remettant une mèche de cheveu derrière son oreille:

“Euh... bonjour...”

A ce moment là, elle ressemblait plus à un petit chiot abandonné et appeuré plutôt qu'à la jeune femme sûre d'elle et arrogante qu'elle avait l'habitude d'être. Mais il fallait parfois s'adapter en circonstance, et dans le cas présent, elle se sentait vraiment honteuse d'abuser de la gentillesse d'une personne qu'elle ne connaissait même pas.
Elle se sentait mal d'être même dans un endroit où elle n'était jamais venu et qu'elle ne connaissait pas, et elle se sentait mal de devoir expliqué tout cela à cette jeune femme qui avait l'air si adorable, quoi que un peu tristounette quand même.
C'est alors que la jeune femme fut un peu intriguée. Elle eséprait vraiment ne pas déranger à outrance, sinon elle se sentirait obligée de partir, et malheureusement, elle n'avait nulle part où aller. Elle ne comptait pas retourner chez sa mère, plutôt mourir!
Aussitôt cette pensée arrivée dans sa tête, que déjà elle la regrettait. D'ailleurs, avec des yeux embuées de larmes, elle leva la tête vers cette charmante inconnue avant de bagayer sous le coup de l'émotion.

“Je Je, vous re-remercie de... de m'avoir sauver la vie”


Oui c'était la moindre des choses de remercier une hôte. Après tout, elle ne pouvait pas faire grand chose de plus. Horrifiée, Céleste se rendit compte qu'elle n'avait plus sa baguette. Son coeur se mit à battre très fort. Elle espérait ne pas l'avoir perdu...
Mais son cerveau n'avait pas envie de se souvenir de ce qu'elle avait vécu la veille, il n'avait pas envie, pas encore.
Il avait plutôt envie, là tout de suite de manger les bonnes choses que Céleste pouvait sentir, et à présent qu'elle pouvait voir. Son estomac ne cessait de crier famine, et il menaçait de la terrasser si elle ne lui donnait pas quelque chose pour le rassasier dans les minutes qui suivaient.
Alors encore très timidement, elle dit.

“ça sent drôlement bon.”
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Dim 30 Jan 2011 - 12:57

Chocolat chaud fumant laissant se dégager une agréable odeur à laquelle personne n'aurait pu résister, croissant, pain, beurre, confiture, un véritable petit déjeuner à la française comme elle aimait les préparer. Cela lui rappela de bons souvenirs qui s'étaient déroulés ici, pas en compagnie d'une parfaite inconnue, mais en présence de sa sœur, sa merveilleuse petite Kirla qui lui manquait tant, à cette pensée, un discret sourire se dessina, laissant apparaitre de petites faucettes, accompagnés de quelques larmes qui coulaient le longs de ses joues. Cependant, elle avait eu un déclic, elle ne savait d'où cela venait, mais quelque chose lui disait qu'il ne fallait plus qu'elle se mette dans un état pareil. Sa petite perle resterait toujours avec elle, dans son cœur. Et elle imaginait très bien Kirla, venir lui botter les fesses, si elle voyait sa grande sœur se laisser aller comme elle faisait.

Petit à petit, Mélina se rendait compte qu'il fallait qu'elle se réveille et vite, elle avait des fonctions qu'elle devait assumer et se comporter comme un légume, n'était pas une solution, car cela n'allait pas la faire revenir d'entre les morts. Mélina n'était plus la petite fille fragile qu'elle était autre fois. Elle était devenue une jeune femme sur d'elle qui avait du caractère, mais qui malgré tout était restée humaine, enfin...

Tournant sa cuillère dans son chocolat, elle sentit la présence de la jeune femme derrière elle, apparemment, elle avait l'air intimidée, ce qui pouvait être normal, lorsque vous vous réveillez, dans une maison que vous ne connaissez pas et que vous vous retrouvez au milieu d'une cuisine où l'on a aucun repère.
Cette demoiselle vint timidement se placer à coté de l'auror et prit la parole, telle une petite fille qui avait perdu son chemin. Cette dernière la remercia d'un air sincère et la jeune fille la guida sur un sujet de conversation bien précis, le petit déjeuner qui était quasi prêt, il ne restait plus qu'à mettre le couvert et à le déguster.

Cela tombe très bien que tu trouves ce petit déjeuner très alléchant, car il y en a pour un régiment et si tu as faim, je t'invite à te joindre à moi. Je suis en train de penser que je ne me suis même pas présentée, je suis Mélina Kuders et je te souhaites la bienvenue chez moi. Tu as de la chance que j'ai pris quelques jours de repos, car je suis très rarement chez moi, à cause de mon travail et si je ne t'avais pas vu gisante sous cet arbre, je ne donnais pas cher de ta peau. Enfin, avant que tu m'expliques ce qui t'es arrivée pour t'être mis dans un état pareil et surtout comment tu es arrivée devant chez moi, je t'invite à t'asseoir et à manger.

Mélina ne voulait absolument pas la brusquer, ni la bloquer donc elle la laissa tranquillement s'installer et manger, ce qu'elle fit de même, de toute manière, elle avait toute la journée, elle n'était pas du tout pressée, seulement curieuse et attendit que la jeune femme dont elle ignorait encore le prénom, prenne la parole.
Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Lun 31 Jan 2011 - 4:37

Céleste avait réussi à faire une première approche, et quand la jeune maîtresse de maison se tourna vers elle, elle se sentit rassurée. Elle avait l'air vraiment adorable, et ne semblait pas du tout fâchée que la jeune vienne troubler sa tranquilité. D'ailleurs, elle se présenta très vite, et indiqua à Céleste qu'il était fort bien qu'elle trouve le petit déjeuner à son goût. Elle avait apparemment prévu une petite part pour Céleste (quoi que quand elle jeta un œil vers la table, il s'agissait plus d'une énorme part, et cela ne lui posait pas de problèmes, au contraire!).
Elle s'appelait Mélina Kuders, et ne l'avait pas assaillit de question, du moins pour le moment. Mais elle avait quand même parlé de savoir ce qui l'avait amené là. C'était le moins qu'elle puisse faire après tout, cette jeune femme lui avait certainement sauvé la vie, elle l'avait hébergé et surtout dans l'immédiat donné quelque chose de consistant à manger. Et puis si elle avait bien comprit, c'était son jour de chance car la jeune femme était rarement chez elle.
Encore une fois, le ventre de la jeune femme protesta violemment, et elle ne se fit donc pas prier pour accepter l'invitation de son hôte et pour aller prendre le petit déjeuner à table.
Alors qu'elle prenait place, elle trouva judicieux de se présenter à son tour.

“Je m'appelle Céleste.”

Elle hésita un moment avant de donner son nom de famille, fallait il qu'elle le donne ou pas? Sa mère avait elle déjà posé des affiches partout pour la retrouver? Avait elle ameutée tous les Aurors du ministère afin de retrouver sa fille chérie le plus vite possible? Avec elle, tout était possible. Elle avait tellement de contact. Céleste sentit son cœur s'emballer à cette idée, Mélina avait elle entendu parlé de la jeune femme?
Mais avec un petit sourire, elle décida tout de même de se lancer. Elle fourra un gros morceau de croissant dans sa bouche pour calmer son estomac, puis une fois la bouche de nouveau libre elle dit:

“Céleste Otaway. Et encore merci pour tout, si vous n'aviez pas été là, je ne sais vraiment pas ce qu'il aurait pu advenir de moi...”

Tout ce qui avait devant elle était délicieux, et la jeune femme ne se fit pas prier pour prendre un peu de tout. Lait, chocolat, pain, beurre, confiture, croissant, jus d'orange! Elle gouta à tout et fit honneur aux plats qu'elle reprit en plusieurs fois. C'était une gourmandes nées, et là, non seulement elle avait une faim de loup, mais c'était fichtrement bon. Elle aurait aimé discuter pendant le petit déjeuner, mais à vrai dire, elle n'en eut pas le temps, trop concentré sur son repas.
Une fois son appétit rassasiée et une troisième tasse de chocolat chaud bien entamée, elle commença à ralentir l'allure. Ce n'était plus la faim à présent, mais la pure gourmandise qui la faisait attraper un nouveau croissant qu'elle plongea dans le chocolat avant de le savourer.
Elle fit un grand sourire à Mélina tellement elle se sentait bien, puis déposa un moment sa petite cuillère. Peut être le moment était il venu d'éclaircir un peu la situation?
Et une question saugrenue lui vint à l'esprit, mais tellement intrigante:

“Euh... je suis désolée de vous demander ça, mais où sommes nous? Je veux dire, chez vous certes, mais où se trouve ce chez vous... enfin, dans quelle ville sommes nous?”

En effet, Céleste avait attiré là par hasard, erreur de destination dû à une mauvaise utilisation du sort de Transplanage, ou pas...
Et peut être le fait de savoir où elle se trouvait allait pouvoir l'aider à comprendre pourquoi elle avait atterrit ici? C'était vraiment étrange...
Maintenant qu'elle avait commencé, elle ne pouvait plus reculer, et comme elle se l'était dit, elle devait bien quelques explications à la jeune femme, même si elle pouvait bien lui épargner quelques détails sordides ou saugrenues.

“Je sais c'est idiot de demander cela, mais je crois que je suis arrivée ici par hasard. Je suis en quelque sorte perdue. C'est un peu idiot pour une...”

Mais la jeune femme stoppa net. Elle était persuadée d'être depuis le début chez l'une de ses semblables, mais après tout, comment pouvait elle en être certaine? Elle n'avait vu aucune baguette magique jusque là, et si finalement, elle était chez une simple moldu?
Ce détail vint la frapper de plein fouet et elle resta bouche bée, sa phrase en suspension au bord ses lèvres, alors que ses yeux fixaient toujours Mélina.
Si cette dernière avait vu la baguette de la jeune sorcière dans ses poches, elle savait qu'elle était une sorcière. Si c'était une moldue, elle avait du se poser des questions, mais avait peut être pensé que c'était une enfant qui aimait s'amuser.
Mais elle, comment pouvait elle savoir si il s'agissait en réalité d'une sorcière ou pas? La jeune femme tenta de jeter un regard dans la pièce autour d'elle, espérant voir un moindre détail qui aurait pu lui indiquer qu'il s'agissait d'une sorcière ou non. Mais tout avait l'air normal. Du moins, rien de particulièrement magique ne se dégageait de cette cuisine.

La jeune femme resta alors là, passant certainement pour une idiote ou une jeune femme perturbée. Comment pouvait elle obtenir cette information? Elle regarda Mélina avec des yeux suppliants, espérant que celle-ci aurait pu lire dans ses pensées, mais même dans le monde sorcier, il était bien rare que quelqu'un ai ce don.
Il fallait qu'elle dise quelque chose, il fallait qu'elle rompe ce silence gênant. Mais pour dire quoi? Elle n'allait pas lui demander de but en blanc si elle était une sorcière... Puis elle attendit un moment. Quand la jeune femme lui dira où elle se trouvait, peut être pourrait elle faire le rapprochement. Pourvu qu'elle soit dans une ville purement sorcière ou moldu.
Sous la table, elle croisa les doigts, tout en rougissant bêtement. Elle ne pouvait pourtant rien faire de plus, si cette jeune femme était une moldue, elle ne comprendrait pas...
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Dim 6 Fév 2011 - 13:02

Mélina regarda la jeune fille dévorée avec gourmandise le petit déjeuner qu'elle avait préparé, ce qui lui fit décrocher un léger sourire toujours rempli de tristesse et de désespoir, mais comme tout bon auror qui se respecte, aucune larme ne lui échappa, elle ne voulait surtout pas faire mauvaise figure auprès de son invité.
Cette demoiselle qui avait eu du mal à se présenter, pour des raisons qui se devaient d'être certainement personnelles, lâcha le morceau, elle se nommait Céleste Otaway et pour le moment c'était la seule chose qu'elle arriva à lui faire sortir de sa bouche. Cependant, ce n'était pas grave, elle n'était pas d'une humeur à harceler de questions, mais plutôt à laisser venir, enfin à sa manière, car Mélina, ne pas poser de questions, fallait pas pousser non plus. Elle était pas d'une forme à tout casser, mais pas non plus à faire une retraite dans un monastère tibétain.
La demoiselle, d'après ses silences et ses phrases entre coupées, avait quelques doutes sur les origines de l'auror, apparemment, elle se demandait si elle appartenait au monde des sorciers ou pas. Question assez surprenante, mais elle décida de lever le voile d'une manière douce qui ne laisse aucun doute et sans pour autant le dire d'une manière explicite comme dire, oui je suis une sorcière, non elle ne voulait pas le dire ainsi, car cela enlevait tout le charme...enfin pour elle.

Quelque chose me dit que tu sais parfaitement où nous sommes, mais cependant tu as des doutes à mon sujet, je me trompe. Alors je vais te dire où tu es, tu es sur les extérieurs du village de Godric's Hollow's, célèbre petit village dont la réputation n'est plus à faire. Quelque chose me fait penser aussi que tu fais tes études, là où j'ai fais les miennes, il y a de cela quelques années maintenant. Oh et si ma mémoire est bonne, tu joues pour l'équipe de quidditch de ta maison. Oui, cela me revient maintenant. Levant le voile, elle posa sa baguette sur la table, histoire que la serdaigle comprenne bien.

Mélina en faisant un tel discours, voulait qu'un climat sain de dialogue s'instaure entre elles et parler de Poudlard avait été pour elle une bonne solution pour commencer à briser la glace, même si le petit déjeuner avait été un bon début, vu comme elle avait déjà englouti viennoiseries et chocolat chaud.

En tout cas ici, tu n'as rien à craindre, personne ne viendra te chercher, cette maison est très bien protégée. Par contre une question trotte, dans ma tête, depuis un moment, comment es-tu arrivée jusque devant ma porte?, d'après mon exploration des alentours, après que je t'ai découverte inconsciente, tout me laisse croire que tu as utilisé un moyen de transport très particulier, mais tellement courant à partir d'un certain âge...je me trompe?

Mélina voulait des réponses claires et précises, elle voulait aussi savoir si elle pouvait lui accorder sa confiance et lui apporter son aide. De toute manière, si Céleste était de mauvaise fois, elle le verrait tout suite, ce n'était au vieux singe à qui on apprend à faire la grimace. Cette jeune bleu et argent avait tout à prouver....

hrpg: Désolé pour le retard et la qualité du rp
Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Lun 7 Fév 2011 - 23:36

Elle posa les yeux sur la baguette qui venait d'arriver sur la table, et elle eut l'impression que son cœur lâchait. Une impression immense de soulagement se propagea en elle, au moins maintenant, plus aucun doutes n'était possible, elle était bien chez une sorcière. Qui plus est, elle se trouvait à Godric's Hollow qui en effet n'avait plus à faire sa réputation comme petit village de sorcier. Néanmoins, Céleste fut étonnée de la réponse de Mélina. Elle pensait que la jeune femme jouait la comédie? Pourtant c'était bien la vérité, elle ne savait pas où elle se trouvait, et ne s'était pas douté un seul instant qu'elle ai pu atterrir ici. D'ailleurs, elle se sentit toute drôle. Pourquoi être arrivé à cette destination-ci plutôt qu'une autre? Elle n'avait jamais mis les pieds dans ce village, alors pourquoi est ce qu'elle avait transplané ici?
Mais elle fut encore plus étonnée, et fit les yeux ronds quand la jeune femme lui parla de l'école de magie et surtout qu'elle se rappelait pour ainsi dire de sa personne. Elle n'avait pas l'impression d'avoir déjà croisé la jeune femme. Mais c'est vrai qu'elle paraissait si jeune... Alors il était possible qu'elle ai fait ses dernières années alors que Céleste elle faisaient ses premières. Alors c'était normale qu'elle ne se souvienne plus.

“Vous... vous étiez aussi à Poudlard? Oui je joue dans l'équipe de Quidditch, et je suis à Serdaigle. Vous étiez à quelle maison?”

La jeune femme essaya de deviner, elle pensait à Gryffondor ou Poufsouffle. Elle ne semblait pas être faite pour Serpentard, et si c'était une Serdaigle, elle l'aurait croisé dans la salle commune au moins une fois c'était certain. Et Céleste n'oubliait pas les visages. Bien sur, le sujet de conversation tournait au basique, mais si elle pouvait repousser le plus longtemps possible les explications c'était mieux non? Quoi qu'il en soit, elle avait néanmoins commencé une phrase tout à l'heure, qu'elle n'avait pas terminé.
Et d'ailleurs, c'est Mélina qui se chargea de le lui rappeler. Cette fois, fini les banalités, il était temps de se pencher sur la réelle raison qui l'avait amené ici. Pourtant la question n'était pas directement liée à la raison de sa présence. Plutôt la façon dont elle était arrivé près de chez son hôte.
Céleste lui sourit. Elle était beaucoup plus détendue à présent, Mélina lui avait dit qu'elle n'avait rien à craindre ici, elle était vivante, elle avait bien mangé, elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait l'impression que l'atmosphère de cette maison était paisible.

“Oui j'ai transplané pour arriver ici. Mais je t'assures que je ne savais pas dans quel village j'étais. Je ne sais pas si je suis sortie trop tôt, mais ma destination n'était pas Godric's Hollows. D'ailleurs, je n'y était jamais venu auparavant... Enfin je crois...”

Le je crois resta un moment en suspend dans les airs, laissant un doute s'apparaître, puis se dissipa aussi vite qu'il était arrivé. Non, sa mère gardait des photos de chaque endroit où elle avait amené sa fille. Elle l'aurait su.
Autre chose la surpris sur le moment, elle avait opté pour le "tu" plutôt que le "vous" cette fois ci. peut être parce qu'elle se sentait un peu plus à l'aise. Elle espérait que cela ne dérangerai pas Mélina.

“Et euh... tu vis seule ici? Je ne voudrai importuner personne...”

Tactique subtile mais bien inutile pour changer de sujet, mais elle aurait essayé... Sous le regard perçant de la jeune femme, elle s'empressa de continuer son récit.

“J'ai donc transplané jusqu'ici, et je suis arrivé près d'une taverne je crois... et... ensuite j'ai marché un peu pour savoir où j'étais, la pluie s'est mise à tomber et ensuite je me suis faite attaquer par quelqu'un. Enfin bref, je me suis enfuie, je me suis perdu, et cet arbre avait l'air d'être la seule végétation qui pouvait empêcher la pluie de m'atteindre, même si cela n'eut pas bien marché. Quoi qu'il en soit j'étais trempée, j'avais froid et j'étais toute engourdie. Et puis tu m'as trouvé... Mais le reste je ne m'en souviens plus très bien...”

Elle cessa de parler, et leva la tête vers la jeune femme. Elle ne savait pas si ce récit était celui qu'elle attendait, si elle voulait des détails supplémentaires, mais elle lui laissa la possibilité de demander. Elle ne voulait pas aller plus loin pour le moment, tout d'abord, parce qu'elle ne savait pas si cela intéresserait la gentille brune, mais aussi parce que cela la mettait mal à l'aise. C'était encore à chaud, elle n'avait surtout pas eu le temps d'y réfléchir et ne savait toujours pas quoi faire. Alors qu'est ce qu'elle pouvait bien dire? Évidemment, dans cette histoire elle avait ses tords, mais arrogante et fière, elle ne voudrait jamais l'admettre...
Oui il fallait bien un jour qu'elle grandisse, mais pour le moment, elle n'était tout simplement pas prête. Elle était tellement habituée à être le centre du monde, que cela était un peu trop soudain pour elle. Partager sa mère et sa maison avec un parfait inconnu? Non elle ne pourrait pas le supporter...
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Ven 11 Fév 2011 - 17:23

Céleste fut toute suite plus détendue, à la vue de cette baguette, comme quoi tous les petits détails ont leur importance. Cette demoiselle était d'une nature assez bavarde, d'après ce qu'elle pouvait constater. Par contre, elle n'arrivait pas encore à savoir si toutes les questions qu'elle posaient, servaient à noyer le poisson dans un verre d'eau ou par simple curiosité, ou un peu des deux. Cependant, elle ne voyait pas pourquoi ne pas répondre aux interrogations de cette adolescente, dans une conversation, si on voulait obtenir des informations un tant soit peu embarrassantes pour la personnes qui est assise en face de soi, il faut bien se dévoiler un peu.

Et oui, j'étais à Poudlard, mais il y a de cela quelques années, enfin en tant qu'élève. J'ai fait mes études, dans la maison des poufsouffles, dont j'ai été préfète, en 7ème année. A ma sortie, de l'école, j'y suis retournée en tant que professeur de potion, poste que j'ai laissé, au profit, d'un autre poste, celui de directrice de ma maison que je n'occupe plus depuis quelques mois, après ma nomination à la tête des aurors. Cependant, je passe pas mal de temps à Poudlard pour les matchs de quidditch dont je suis arbitre.

Avec ce petit état des lieux, elle se rendit compte qu'elle avait eu une vie des plus mouvementés, depuis qu'elle s'était installée définitivement, dans le monde des sorciers, mais quoiqu'elle fasse, elle restait liée à cette école qui lui avait tout appris et qui avait fait d'elle, ce qu'elle est aujourd'hui. Elle espérait, d'ailleurs que ses liens perdurent au fil du temps. Tout en buvant son chocolat chaud, elle écouta les explications sur les raisons qui l'avait poussé à transplaner jusqu'ici et contrairement à ce qu'elle pensait, la jeune femme ignorait comment elle avait atterri, dans ce village. Cette explication n'apparaissait absolument pas plausible, on ne pouvait pas transplaner en terrain inconnu. Qu'elle le veuille ou non, elle avait déjà vu ce village, en photo, au moins, ou encore, cette connaissance de Godric's Hollow pouvait être inconsciente aussi, elle avait déjà peut être été ici quand elle était plus jeune, mais sans véritablement sans souvenir.

Tu sais, rien est du au hasard, le transplanage ne se fait pas en claquant des doigts, il a un point de départ et un point d'arrivée, si l'une des deux donnés sont manquantes, tu ne vas nul part, alors si tu n'étais jamais venue, tu n'aurais pas pu revenir, mais après, cette destination t'es certainement venu de manière inconsciente et par le passée, quelqu'un t'y a déjà conduit.

Ensuite, elle expliqua combien elle avait du marcher et qu'elle avait été poursuivi pas quelqu'un et qu'elle s'était, ensuite comme elle ne savait pas où aller, elle s'était réfugiée sous un arbre afin d'attendre la fin de l'orage.

Tu as de la chance d'être tombé devant chez moi, c'est la seule maison dans les parages, et pour répondre à ta question, je vis aujourd'hui seule, depuis le départ de Kirla et de John, mon ancien colocataire qui est aussi un collègue et ami. Cependant, on va pas parler de moi...il n'y a vraiment pas grand chose à dire... Mélina ne voulait pas parler de la mort de sa sœur, à cette jeune serdaigle et donc elle ramena la conversation sur son invité. Alors, dis moi, est-ce que tu as pu voir le visage de la personne qui t'a poursuivie? Et surtout pourquoi, dis moi comment as tu transplané soudainement ici? car avoue que cela peut paraitre très étrange. On transplane pour un but précis et pour faire quelque chose, aller faire les magasins, se rendre à un rendez-vous. Là, je suis désolée d'insister, mais ton action me parait très suspecte et si tu veux le fond de ma pensée, c'est soit parce que tu as fait un acte répréhensible soit parce que tu as fui quelqu'un, je me trompe?
Confortablement installée, elle attendit une réaction pour pouvoir juger de la bonne foie ou non de Céleste.
Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Mar 15 Fév 2011 - 2:43

La jeune Serdy réfléchit un moment à ce qu'avait dit Mélina. Elle venait à peine d'avoir son permi de transplanage certes, mais elle avait tout a fait conscience que la jeune femme avait raison. On ne transplanait pas comme cela, dans un endroit qu'on ne connaissait pas. Si elle était arrivée ici, il devait bien y avoir une raison, ce n'était pas par hasard. Même si elle s'était trompé, elle serait arriver non loin de là ou elle avait envie d'aller. Mais alors pourquoi ici? Elle ne savait pas pourquoi elle était là, elle ne comprenait pas et elle ne pourrait rien comprendre de toute façon, puisque pour elle, aucun souvenirs ne revenait de cet endroit.
Elle pensa automatiquement qu'elle allait le demander à sa mère en rentrant, puis fut plongée dans un puits noir et sans fond en se rappelant que non, elle ne rentrerait pas à la maison, et non, elle ne pourrait pas le demander à sa mère. Elle leva des yeux implorants et pratiquement humides vers Mélina, comme ci celle-ci aurait pu faire disparaître son chagrin, mais elle savait au fond d'elle, qu'elle était la seule à pouvoir le faire. Mais le sujet lui était revenu en tête comme un boomerang, lui brûlant le cerveau, et lui comprimant le cœur. Oui elle savait qu'elle avait eu de la chance dans un sens, parce que si Mélina ne l'avait pas trouvé, qui sait ou elle aurait pu être à cette heure.
Quoi qu'il en soit, puisque le sujet lui était revenu au visage de plein fouet, elle se devait bien de dire la vérité à cette charmante jeune femme. Elle resta là, un moment muette, tout en l'observant boire son chocolat chaud puis prit la parole calmement. Elle ne savait pas vraiment quoi dire.

“Je ne sais pas trop qui m'a poursuivit. Il semblait être un vieux fou qui errait dans les rues de la ville.”


Elle marqua une pose trouvant les motifs dessinait sur la nappe vraiment fascinant, puis sentant un regard insistant se poser sur elle, elle releva la tête et reprit.

“Si je ne sais pas pourquoi j'ai attéri ici, je n'y suis pas arrivée sans raison c'est certain. A vrai dire, je me suis disputée...” Elle fit une petite moue.

“Avec ma mère. Et je me suis... disons enfuie. Puis voilà je suis arrivée ici et je ne sais pas trop quoi faire à présent”.

Elle avait déblatéré la dernière phrase comme pour se débarrasser d'une pénible corvée, et se mordit les lèvres quand elle eut terminé. Bon elle n'avait pas donné les détails et le fond, mais la forme y était.
A vrai dire, elle avait peur du jugement de Mélina, que quelqu'un lui dise que finalement elle avait été idiote, qu'on la ramène à la raison et à la vérité, que de parler de la situation. Si on compatissait à ses malheurs, elle serait conforté dans sa position et son choix, mais dans le cas contraire? Qu'en adviendrait il d'elle? Aurait elle la maturité de pouvoir admettre ses erreurs? Elle en doutait.
D'ailleurs son cœur se serra et une petite moue renfrognait se dessina sur ses lèvres. Elle était une enfant gâtée, un peu trop gâtée même, mais elle n'y pouvait rien, et ne semblait pas prête de changer.
Elle avait décidé de taire la raison de la dispute, pour le moment du moins, mais cela était un peu trop privé non? Ou peut être pas. Après tout elle avait atterrit directement dans l'intimité de la jeune femme assise en face d'elle, elle avait été recueillie dans sa maison, elle avait dormi dans son lit, mis ses vêtements. Elle attendit que Mélina prenne la parole, elle ne voulait pas en dire plus pour le moment. Elle regarda par la fenêtre, joua avec sa petite cuillère, puis se mit à tortiller ses cheveux. Signe caractéristique de la nervosité qui l'habitait en cet instant.
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Sam 26 Fév 2011 - 9:17

Au pied du mur, voilà où elle avait poussé la jeune serdaigle, l'auror voyait parfaitement la situation dans laquelle son invité était. En attendant, c'était bien l'effet escompté: mettre en confiance et poser les bonnes questions, Mélina était du genre patiente, enfin plus autant qu'avant. Au fils des années, elle avait changé et elle s'était endurcie, les phénix, puis aujourd'hui les aurors lui avaient prendre du plombs dans l'aile, en lui montrant que le monde des sorciers, au même titre que le monde moldus était tellement imparfait qu'il fallait faire preuve d'un grosse dose de manipulation mélangée à un brin de diplomatie et parsemé de sourires arrangeant qui pouvait d'endormir, tout le monde. En plus si vous rajoutez un bon sens de l'humour, vous êtes parfait pour les interrogatoires, bon c'était pas trop son cas, elle, son domaine c'était la maitrise du ton ironique et la mise en boite...de camembert, ça c'était du à une trop grande exposition à la présence des zéros masqués. Enfin bon, tout cela pour dire, que l'ancienne poufsouffle allait en apprendre un peu mieux sur cette demoiselle: c'est à dire pourquoi est-elle arrivée ici et qui était son persécuteur, histoire d'essayer d'y remettre la main dessus et de lui faire passer un sale quart-d'heure.

Cependant, son trop plein de curiosité ne fut pas pleinement satisfait, car la bleue et argent n'avait pas eu le temps d'appréhender son agresseur et de l'observer sous toutes les coutures. En attendant, peu de personnes pourchassées prennent le temps de faire un portrait robot de leur agresseur et c'était bien dommage. Cependant, elle apprit quelque chose de plus intéressant, les raisons qui l'avaient poussées à transplaner. C'était une banale dispute avec sa mère, enfin banale, dans le sens où les accrochages entre mères et filles peuvent être courant en cette période de l'adolescence. D'ailleurs, elle n'y avait pas échappé et c'était souvent pris la tête avec la sienne, mais la distance géographique qu'il y avait entre elles, n'avait été que bénéfique. Malgré tout avec le recul, elle savait combien il était important de garder des contacts avec sa famille et de ne pas la négliger et elle avait envie de le faire aussi comprendre à Céleste, tout en lui laissant le loisirs de décider seule.

Je vois, je connais ce genre de problèmes pour les avoir vécu, cependant, je vais te donner quelques conseils dont tu pourras faire ce que tu voudras, car ce n'est pas moi qui vais te gronder ou te prendre la main pour que tu retournes voir ta mère. Mais, on a qu'une mère et elle est unique, réfléchit bien avant de lui tourner le dos, car quand elle disparaitra, tu ne seras plus en mesure de faire marche arrière. En attendant que tu prennes ta propre décision, tu es ici chez toi, la maison est assez grande pour nous deux. De plus, si tu le souhaites, je peux te proposer un poste de serveuse dans mon restaurant, bien sur, il faudra que j'en parle avec Betty qui est mon associée. Je pourrais te proposer plus aussi, mais je vais encore attendre un peu avant de te faire une autre proposition, il faut d'abord que je me renseigne sur toi à Poudlard et que je juge de ta valeur au travail. elle venait de penser tout haut. Euh, excuse moi c'était une réflexion personnelle, n'en tient pas compte. Est-ce que ma proposition te plait?

hrpg: désolée pour le retard et je suis partie un peu en live
Calypso Otaway
Calypso Otaway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Calypso Otaway, le  Jeu 3 Mar 2011 - 5:30

La jeune femme faillit pousser un long soupire de soulagement. Elle ne savait pas à quoi elle s'attendait exactement, mais le fait que Mélina ne la juge pas lui fit énormément plaisir. Elle savait très bien qu'elle avait ses tords, elle savait que ce qu'elle avait fait était complètement immature, mais elle avait le don d'être impulsive et d'agir selon sa volonté et de ne pas penser aux conséquences... La jeune femme se prit la tête dans les mains, et se massa un peu les tempes. Elle était épuisée rien qu'à l'idée de penser à cette histoire, elle n'aimait pas parler et faire face aux choses, tout simplement parce qu'elle avait peur de se trouver face à la réalité. Elle ne savait pas se confronter aux choses de la vie.
Mais lorsque Mélina continua à parler et lui fit une proposition la jeune femme sursauta. Elle avait bien entendu? Elle pouvait rester ici et en plus on lui proposait un travail?... La Serdaigle resta un moment là, bouche bée, puis cligna des yeux.

“Euh... est ce que tu es certaine? Je peux vraiment rester ici?...”

Céleste n'aimait pas vraiment s'appuyer sur les gens, mais cette fois ci, elle allait sauter sur l'occasion. Il était hors de question pour elle du moins pour le moment, de retourner chez elle, et elle ne voulait pas non plus retourner au château. Alors rester un peu à l'écart du monde quelques temps, ce serait agréable non? Et puis si elle pouvait aider ici, c'était encore mieux. La jeune femme jeta un oeil autour d'elle, Mélina n'avait pas l'air d'avoir vraiment besoin d'aide, la maison était parfaitement ordonnée. Mais elle trouverait bien quelque chose pour se rattraper. Quoi qu'il en soit, l'autre proposition de la jeune femme lui plaisait énormément.
Travailler? Qui plus est travailler dans un restaurant? Ce serait une expérience génial pour elle qui n'avait jamais travaillé de sa vie.

“Si ça ne te dérange vraiment pas, je veux bien rester un peu... Et euh... ses yeux s'illuminèrent* pour ce qui est du poste de serveuse, ce serait vraiment génial !!! bon je n'ai jamais vraiment travaillé, mais ce serait une belle expérience! Et puis je suis quelqu'un de motivée et dynamique! Et j'ai besoin de me changer les idées”

La jeune femme n'était pas du tout triste en disant cela, elle avait envie de pouvoir se débrouiller toute seule. Elle avait toujours été couvé jusqu'ici, et si elle pouvait prendre un peu de tempérament ce serait parfait. Céleste sans même crier gare se leva alors. Elle sourit à Mélina, jeta un regard sur ce qu'elle portait, fit une grimace et lança.

“Euh dis moi tu aurais des vêtements à me passer? Quand je suis partie je n'ai pas pensé à prendre quoi que ce soit...”

Elle avait l'air un peu bête à vrai dire. Elle n'avait pensé à rien en partant, à part partir. Le fait même qu'elle soit arrivé dans un endroit qu'elle ne connaissait pas montrait à quel point elle avait été irréfléchie et immature. Elle attendit que Mélina réagisse. Soit elle se moquait de la petite rousse, soit elle serait avenante. Quoi qu'il en soit, alors qu'elle attendait, Céleste se souvenant des paroles de Mélina fronça les sourcils intriguée. Elle s'était laissée prendre par l'excitation de la première proposition, elle avait laissé échapper celle-ci.

“Et euh... c'est quoi cette autre proposition que tu devrais me faire?”

La jeune femme se demandait bien ce que cela pouvait être, pour qu'elle ai besoin de renseignements sur elle à Poudlard. Sur le ton de la plaisanterie, elle lui dit:

“Ne t'en fais pas, je ne suis pas une tueuse en série en fuite ^^”

HRP: désolé c'est tout pourri :(
Mélina Kuders
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Mélina Kuders, le  Mer 16 Mar 2011 - 9:33

Céleste avait l'air plus qu'enchanté de la proposition de venir quelques temps habiter, ici avec elle. Cela était aussi réciproque, car un peu de vie dans cette maison ne ferait pas de mal. Elle se remit en mémoire, tous les bons moments qui s'étaient succédés, dans cette cuisine ou dans le salon, les farces qu'elle avaient pu faire à clélia, John... Aliison et Kirla. Cependant, gratter cette pellicule de bonheur cachait déception, colère, amertume, regrets et blessures encore ouvertes. Cependant, rester dans le passé, ne pouvait permettre de se projeter dans l'avenir et l'arrivée d'un visage neuf, en ces lieux, était une aubaine.

C'est parfait, tu es donc ici chez toi. Je t'avertis tout suite, je ne suis pas ta mère et tu es une grande fille, donc tu peux faire ce que bon te semble, tu peux inviter n'importe quel sorcier ou sorcière à venir te rendre visite, tu peux organiser de petites soirées, il n'y a aucun problème, du moment que je suis au courant. Ah oui, tu verras, je ne suis pas très présente à la maison, je suis souvent au ministère, en mission ou en sanglier rieur, sauf peut être en ce moment, mais bon.
Sinon, tu vois que cette maison est bien entretenue, en partie parce que j'y vis très peu, mais aussi et surtout parce que je fais attention à que cette maison reste propre et rangée, alors fais-en de même, je compte sur toi, surtout pour une sorcière, on peut pas dire que les tâches ménagères prennent un temps considérable.
Je crois que je t'ai tout dit sur le fonctionnement de la maison.


La serdaigle n'avait pas du genre très envahissante, mais après tout le monde peut se tromper...seul l'avenir le lui dirait. En attendant, il fallait qu'elle lui montre ses quartiers, Mélina avait décidé de lui attribuer l'ancienne chambre de Clélia, restée inoccupée, depuis son emménagement chez Matéo. Céleste lui avoua qu'elle n'avait pris aucune affaire, en gros, les seules choses qui lui appartenaient ici, étaient les vêtements qu'elle portait et sa baguette. L'auror sourit.

Je pense bien que lorsque tu t'es disputée avec ta mère, tu n'es pas pris le temps de prendre de quoi t'encombrer, surtout que tu ne savais pas trop où tu allais. Ne t'en fait pas, j'ai de quoi te dépanner, en attendant que tu récupères tes affaires. Viens suis-moi, je vais te faire visiter le premier étage et te montrer la garde robe de ma petite sœur, le cœur serré, elle ajouta plus bas, de toute manière, là où elle était, elle ne pourrait plus rien en faire.

Mélina précéda sa nouvelle colocataire, afin de lui montrer le chemin. Dans un premier temps, après avoir pris la montée d'escalier, elel tourna à gauche, direction, la chambre de Clélia, elle ouvrit la porte et dit:

Voici ta chambre, elle est spacieuse et j'espère qu'elle te conviendra, cependant avant de te laisser dans tes quartiers, je vais te montrer la chambre de Kirla pour que tu puisses choisir de quoi t'habiller.

L'ancienne poufsouffle laissa la porte ouverte et se dirigea vers celle de sa sœur, elle n'eut pas le courage de rentrer, mais elle indiqua à Céleste:

Tu peux prendre ce que tu souhaites dans son armoire, je vais te laisser faire tes choix, une fois que tu auras pris tes marques, rejoins moi en bas et on ira faire un tour au restaurant, pour le reste, on verra plus tard. En tout cas, bienvenue chez toi.

Sans attendre d'autres réponse, elle s'éclipsa.

hrpg: accord de Céleste pour la faire bouger.
Contenu sponsorisé

[Habitation] The neverending sorrows place - Page 2 Empty
Re: [Habitation] The neverending sorrows place
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 5

 [Habitation] The neverending sorrows place

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.