AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 5 sur 5
[Habitation] The neverending sorrows place
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Mélina Kuders
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle

Re: [Habitation] The neverending sorrows place

Message par : Mélina Kuders, Ven 9 Aoû 2013 - 16:02


“Je suis navrée, je vois que je t'ai dérangé dans tes affaires. Peut-être que je devrais partir immédiatement.”

Jusqu'à présent, elle avait trouvé son attitude assez aimable par rapport à l'ancienne Serdy qui venait tout juste de débarquer chez elle, en exigeant que Mélina soit présente à telle heure, dans sa propre maison !!! Mélina prit la mouche, elle sortit sa baguette et tout en regardant Céleste remettre son capuchon sur sa chevelure, elle verrouilla sa porte d'entrée. De cette manière, la jeune femme ne pouvait aller nul part.

Il me semble que je t'ai demandé de t'asseoir !!! Je ne suis revenue chez moi, pour t'entendre dire que tu veux déjà partir. Oui, je suis prête à t"écouter, mais s'il te plait, soit directe ... Revenir ici ne m'enchante guère. Oui, je ne vis plus ici, depuis quelques temps, j'ai, on va dire décider de changer de vie, je voyage et il m'a fallu un peu de temps avant de décider de remettre les pieds de cette propriété trop morbide et c'est pour toi que le fait. J'aimerai bien alors que tu arrêtes de faire l'enfant, tu n'en es plus une, je te le rappelle que tu as plus de 25 ans à présent !!! Et tu me fais un cirque pas possible alors que c'est toi qui a disparu de la circulation ? Tu es venue chercher quoi ? Tu sais bien que je n'allais pas t'accueillir à bras ouverts, après tant de temps écoulés. Rappelle-moi, la dernière fois que tu aies venu me rendre visite ou que tu aies pris le temps de prendre de mes nouvelles. Je ne veux pas dire que je n'ai pas de tords, j'ai dû fuir et je n'ai pas assumé toutes mes fonctions jusqu'au bout ... je l'avoue. Cependant, je dois dire que tu n'es pas mal dans ton genre ... pour résumer : tu disparais et soudainement tu éprouves le besoin de me voir ... pour cela tu me convoques, dans ma propre demeure !!! Et en plus, il faudrait que je pleure en t'accueillant les bras ouverts, non je ne suis pas d'accord !!! Tu imagines que je te croyais morte !!! Tu crois quoi que j'allai organiser une fête ?

Les paroles de l'ancienne poufsouffle se faisaient confuses et répétitives, Mélina voulait qu'elle comprenne bien une chose, elle avait été égoïste, trop égoïste et qu'elle allait devoir faire des efforts et avoir beaucoup de patience pour recoller les morceaux morcelés par l’indifférence et les absences.

Alors, je te demande de t'asseoir et tu vas commencer par le début et on verrai comment cette conversation évolue, je te demanderai juste d'être patiente ... C'est tout !!!  

Cette demande était peut être étrange ... mais c'était ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
Calypso Otaway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: [Habitation] The neverending sorrows place

Message par : Calypso Otaway, Dim 11 Aoû 2013 - 11:04


Céleste s'était assise sur le canapé, comme électrocutée par une décharge de plusieurs milliers de volts. Elle cligna quelques secondes des yeux afin de s'assurer qu'elle avait bien compris ce que son amie lui avait dit à l'instant. Décidément, ou elle était complètement épuisée, ou quelque chose lui avait échappé. Le ton autoritaire qu'avait pris la métamorphomage ou sa colère n'était pas la cause de l'incompréhension de la rouquine. Que Mélina soit partie en voyage ne l'étonnait guère plus. Elle n'aimait pas les conflits et les dénigrements et elle avait certainement elle aussi besoin d'oublier. Non ce qui avait attiré l'attention de la rousse dans tout ce monologue confus avait été ce qu'elle pensait de Céleste et surtout de son absence. Elle semblait penser que la jeune femme était partie de son plein gré. A vrai dire c'était vrai, elle était partie chercher des réponses de son plein gré, mais ce n'était pas de son fait si elle n'avait pu revenir !

“Tu te fiches de moi !? Tu penses que je suis partie tout ce temps et que j'ai délibérément disparu de la circulation ? Que j'aurai égoïstement refusé de donner des nouvelles ...”

Céleste aurait aimé se révolter, hurler, tout casser tellement son coeur battait fort dans sa poitrine. Mais sa respiration saccadée ne lui permis pourtant pas de déclencher son courroux sur Mélina. Non sa voix s'était cassée au fond de sa gorge et ne semblait pas vouloir refaire surface. Elle prit un moment afin de respirer calmement et ferma les yeux. Comment les personnes qu'elle aimait le plus avaient pu croire qu'elle s'était juste enfuit ? Qu'elle ne voulait plus revenir pour les revoir ... Est-ce pour cela que Will avait disparu de la circulation lui aussi ...
La jeune femme reprit, la voix un peu plus sure d'elle à présent.

“Mélina, je pensais que toi tu comprendrais. Que tu m'aiderais à comprendre. Mais visiblement il faut que je reprenne tout ce qui s'est passé. Tu as raison, je te dois des explications. Mais après cela, toi, tu me devras des excuses.”

Quand elle avait disparu, l'avait on recherché ou alors la disparition de la Chef des Aurors était une trop belle opportunité pour certains ?
Peut-être qu'on avait profité de la situation pour détruire tout ce qu'elle avait construit. Elle ressentit tout d'un coup le besoin de partir, de s'enfuir. Mais elle était resté trop longtemps à l'écart. Elle devait revenir et récupérer son royaume détruit et son héritage volé. Si quelque chose s'était tramé pendant son absence, elle devait le découvrir. Elle reprendrait peut-être goût à la vie de cette façon, en ayant un but dans sa vie.

“Je n'ai plus vraiment la notion du temps. Est-ce que cela fait des mois ou des années que j'ai disparu, je n'en sais rien. Quoi qu'il en soit, j'ai reçu une lettre un jour qui me donnait des précisions sur un mystérieux pouvoir. Si les mangemorts mettaient la main dessus, cela aurait pu détruire le pays entier. Alors je suis allée enquêté. Plus que ce pouvoir, l'identité de la personne qui m'avait envoyé cette lettre m'intriguait. Je suis donc allée au Pays de Galles afin de trouver ces réponses. J'ai trouvé l'endroit et j'y suis allée. On m'avait prévenu de ne pas le faire, que c'était extrêmement dangereux mais je l'ai tout de même fait.”

Elle pensa à James et se mordit la lèvre. Et si c'était une erreur de l'avoir quitté pour revenir à la réalité finalement ?
Le laisserait-elle revenir vers lui, sans lui poser de questions et sans la juger ? De plus en plus déstabilisée par tout ces sentiments qui faisaient de nouveau surface, elle continua incertaine.

“Une fois dans la grotte, il s'est passé une chose étrange. J'ai été confrontée à une magie que je ne connaissais pas, une magie plus puissante que personne n'aurait pu imaginer et qui semblait vivre sans avoir besoin de l'aide d'un sorcier. Et puis tout à basculé. J'ai été prise au piège et sans que je ne puisse faire quoi que ce soit, la grotte à commencé à s’effondrer. Je n'étais pas seule à l'intérieur, il y avait un homme mais nous n'avons pas vraiment eu le temps de faire connaissance. J'ai jeté un sort, mais ma magie semblait s'être retournée contre moi et j'ai peut-être accéléré le processus de destruction. Quoi qu'il en soit, j'ai été projeté et j'ai failli me faire écrabouiller par un rocher. Dans tout ce raffut et ces ténèbres j'ai réussi à trouver un trou pour me réfugier mais il s'agissait d'un passage qui menait à une rivière souterraine. J'ai été assommée et emportée par des eaux couleur sang. Quand je me suis rendue compte que tout ce sang était le mien, c'était trop tard. J'ai... j'ai perdu le bébé Mélina.”

Cette fois-ci, elle ne put continuer. Elle éclata en sanglot et fut parcourut de frissons. Elle avait trop de mal à penser à ce moment. Ce dernier moment où elle avait été lucide, ou elle avait été vraiment elle. La dernière fois ou Céleste avait vécu. Ses larmes ne s'arrêtaient plus, elle qui avait pourtant travaillé la dessus, elle n'arrivait toujours pas à  se faire à l'idée. Elle se servit une tasse de thé, les mains tremblantes afin de se calmer un peu, mais c'était peine perdue. Elle n'arrivait plus à reprendre le cours de son récit. Mais c'était peut-être cela le plus important. Elle savait à présent que c'était cela qui lui importait le plus. Ce pourquoi elle était venu voir Mélina. Trouver un soutien lui serait bénéfique même si elle se l'était caché à elle même. Le séjour avec son père avait fait d'elle une femme bien plus froide qu'elle ne l'avait pensé. Et ce n'était pas à cause du climat russe.

Après un long moment de silence, ponctué par les sanglots de la jeune femme, elle décida qu'elle devait se ressaisir. Terminer le récit et peut-être juste partir. Après tout, Mélina avait peut-être raison. Reprendre sa vie d'avant n'était pas la solution. Raviver les vieux souvenirs, vivre avec des fantômes et ne plus avoir d'avenir. Ce n'était pas ce qu'elle voulait. D'autant plus que ces deux là avait un avantage considérable sur les autres. Elles pouvaient devenir qui elles voulaient et elles pouvaient aller où elles voulaient sans que personne ne puisse les en empêcher. Elles se ressemblaient bien plus qu'elles ne le pensaient. Mais avait toujours été liées dans la douleur. Il fallait qu'elles réapprennent à vivre avec du bonheur. Mais cela était-il encore possible ?

“Après ça, j'ai perdu la mémoire”.

Elle avait reprit d'une voix tremblante, mais assurée. Plus rien ne l'arrêterait jusqu'à ce qu'elle ait terminé. Céleste raconta à Mélina comment James l'avait trouvé, recueillit et prit soin d'elle tout ce temps. Comment elle avait retrouvé la mémoire, comment elle avait eu du mal à s'en remettre. Son départ pour retrouver l'auteur de la lettre qui n'était autre que son père.
Elle raconta leur retrouvailles, leur moment ensemble et comment elle avait fini par rentrer. Elle essaya de ne pas se troubler dans son récit mais ses mots étaient incertains. Elle n'était plus très sure de ce qui s'était passé. Son cerveau semblait totalement ramollit après cette soirée où ses émotions faisaient de nouveau surface. Elle était consciente que son père reviendrait la chercher. Il était peut-être sa seule famille à présent et il avait juré de faire d'elle la prochaine reine de son puissant royaume. Elle s'était toujours demandé pourquoi elle, alors qu'il avait d'autres enfants un peu partout dans le monde...

“Voilà. En revenant ici, je ne pouvais que venir te voir. Par où commencer ? Que faire sans toi ? Je pensais qu'on m'aurait cherché, qu'on aurait fait des recherches sur ma disparition. Mais tu semblais penser que j'étais partie sans dire au revoir, alors je ne sais plus quoi penser.”

Elle plongea ses yeux un peu gonflés par les larmes dans ceux de Mélina.

“C'est mon histoire. Et maintenant je ne suis plus très sure de rien.”

Mélina allait-elle lui raconter sa propre histoire à présent ? Allait-elle lui donner des explications sur ce qui s'était passé après son départ ? Avait-elle des informations sur Will ...
Autant de questions que se posait la jeune femme et à bien y réfléchir, elle n'avait peut-être plus envie d'entendre les réponses. Il était encore temps, elle pouvait toujours partir, elle pouvait toujours se créer une nouvelle vie où elle serait heureuse. Pourtant ses jambes ne voulurent pas la porter. Elle resta assise, la tasse de thé à présent froide dans ses mains. Elle fit glisser ses doigts sur la porcelaine tout en regardant au fond de sa tasse à moitié pleine. Ou à moitié vide cela dépendait des points de vue. Elle n'était plus vraiment fâchée, ni triste d'ailleurs. Elle était vide. Vide de tout sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The neverending sorrows place

Message par : Mélina Kuders, Mer 28 Aoû 2013 - 14:56


De toute évidence, les deux jeunes femmes avaient beaucoup de retard à rattraper et non, elle n'était apparemment pas comme l'était son meilleur ami défunt, à disparaitre pour une femme et réapparaitre lorsque son histoire capotait tel un chien crasseux et battu. Céleste était certes abattue, mais il manquait beaucoup de pièces au puzzle que possédait Mélina, au sujet la disparition de l'ancienne chef des aurors.
Cependant, elle éprouva un sentiment étrange ... un sentiment différent qui avait tant lié les jeunes femme par le passé. Elle n'arrivait pas encore à le définir, la seule chose qu'elle pouvait ressentir, c'est qu'il était apaisant ... oui, cela apaisait sa colère qui était toujours omniprésente.
Bref ... Céleste lui expliqua qu'elle était partie en mission pour le boulot et qu'elle n'en était jamais revenue. Cette version, la version de la principale intéressée, différente de celle du bureau des Aurors. Elle allait devoir avertir Céleste du comportement de ses collègues ... mais pour le moment, ce n'était pas son tour, elle voulait d'abord que la serdy s'explique jusqu'au bout. D'ailleurs, cette dernière en vint à une partie délicate de cette conversation et dont elle ne devrait même pas être au courant ... son bébé. Cette mission lui avait couté le bonheur d'une vie ... un enfant. Lorsque Céleste se mit à pleurer, elle ne put rester de marbre, elle la prit dans ses bras, sans un mot ... aucun mot ne peut soulager d'une telle douleur, seule la présence peut atténuer quelque peu cette souffrance. Elle la laissa elle-même se reprendre pour raconter la suite.
Elle avait perdu la mémoire ... voilà pourquoi, elle ne revenait que maintenant et qu'elle n'avait plus de notion de temps. Tout cela fait de bonnes excuses !!! Mélina très septique dû se rendre à l'évidence, elle avait fait fausse route et c'était à son tour de remettre de l'ordre, sur le temps écoulé, son attitude et son si peu d’enthousiasme face à ce retour impromptu de sa petite Céleste.

Euh, je t'avoue que toute ton histoire me rend songeuse et amer par si peu d'informations que j'ai pu obtenir suite à ta disparition ... puis tellement de choses se sont passées ... Céleste. Je ne sais pas par quoi commencer !!! Il y a tant à dire ... même si c'est du passé et rien ne pourra le changer. Je tenais déjà à te montrer ma profonde affection pour la perte de ton bébé, je n'ai jamais connu ce chagrin, mais je ferais mon possible pour te soutenir. Mélina prit la main de l'ancienne chef des aurors et la regarda dans les yeux !!!Céleste, cela fait près de 2 ans que tu as disparu, tu prends conscience de ça ? Elle fit une pause, elle voulait qu'elle réalise bien avant de continuer ... c'était à son tour de parler. Je n'avais jamais espéré ton retour, pour moi, tu avais tout simplement disparu de la circulation comme de nombreux amis que j'ai eu. Tu sais à force, on se blinde et on oublie. Après ta disparition, j'ai voulu me renseigner auprès de tes collègues ... mais personne n'a souhaité faire de commentaires et j'ai fini par avaler ce qu'on me disait que tu étais morte en mission et j'ai fait mon deuil comme j'ai pu. Une nouvelle fois, j'avais été lâché ... Céleste, j'ai tout perdu, toi, le Sanglier, ma meilleure amie, la personne que j'aimais et ... mon père. Il fallait que je change d'air, je vis en Norvège depuis près d'un an ... à quelques semaines près et je me tiens soigneusement éloignée de l'Angleterre, autant que je le peux. J'ai même voulu plusieurs fois, vendre ma maison ... mais je n'en ai jamais trouvé le courage, surtout que ma sœur y est enterrée tout près. Cependant, je compte bien acheter une nouvelle maison, en France, près des miens. Je crois que j'ai fait le tour. Explique-moi qu'as-tu fait lorsque tu as perdu la mémoire et comment tu t'es souvenue de moi et je sens que tu es venue chercher des réponses, mais je voudrais exactement savoir ce que tu cherches ?
Revenir en haut Aller en bas
Calypso Otaway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: [Habitation] The neverending sorrows place

Message par : Calypso Otaway, Dim 1 Sep 2013 - 17:27


Comme dans un état second, elle se laissait bercer par Mélina qui s'était soudainement radoucie.a vrai dire, son animosité était due au fait qu'elle n'était pas réellement au courant de toute l'histoire. Après tout, qui pouvait bien être au courant, puisqu'elle ne se souvenait plus avoir mit quelqu'un dans la confidence. Elle avait même omis de prévenir son cher et tendre ce soir là, car elle savait ce qu'il dirait. Que cette mission était trop dangereuse, qu'il fallait penser au bébé. Et il aurait eu bien raison de la prévenir. Elle était amer et s'en voulait terriblement pour tout ce qui s'était passé. Elle avait été égoïste et trop curieuse, elle avait fait plus de mal qu'elle ne le pensait. Elle avait fait beaucoup de mal à beaucoup de personnes. Elle était une vrai garce. Et si elle avait mal aujourd'hui ce n'était que justice. Et ce mal elle le garderait toute sa vie.

Elle laissa son amie s'exprimer librement et écouta attentivement ses explications. Dans le ton de sa voix elle comprit que quelque chose clochait. Avait-elle manqué quelque chose d'important durant son absence ? Des évènements importants s'étaient-ils passés pendant qu'elle tentait de redevenir elle même au Pays de Galles ?
La rouquine ne le savait pas, mais elle aurait bientôt les réponses à ses questions, elle le savait. Ce n'était qu'une question de temps. Pour le moment elle devait se retrouver elle même, retrouver un équilibre et un semblant de vie sociale. Et la route à parcourir n'allait pas être simple. Elle allait devoir gravir des montagnes et franchir des torrents pour se reconstruire. Mélina lui avait dit que cela faisait deux ans qu'elle avait disparu. Deux ans ... elle comprenait mieux l'animosité de cette dernière quand elle était arrivée. Ne pas donner de nouvelles tout ce temps et revenir comme une fleur.

“Deux ans ...” murmura-t-elle perplexe.

C'était comme si le temps s'était arrêté et un poids immense vint lui tomber sur les épaules. Tellement de choses avaient pu se passer en deux ans. Qu'était-il advenu de ses amis, de ses collègues, de sa famille. S'étaient-ils tous envolés comme Will ...
Elle prit conscience qu'avoir Mélina auprès d'elle en ce moment était un réel luxe. Elle la remercia chaleureusement en serrant sa main car les mots ne voulaient pas sortir. Elle avait si mal. Son amie lui raconta comment elle avait tout perdu même le bar. A cet pensée Céleste eut un haut le coeur. Le bar ? Mais pourquoi ... qu'était-il donc arrivé ... son cerveau se mit alors en marche et elle voulait tout savoir, qu'on lui raconte, qu'on lui explique. Si elle voulait redevenir elle-même, trouver de nouveau la Céleste d'avant, elle devait absolument savoir.

“Mélina, pourquoi personne ne t'a donné d'information ? Qu'est ce qui a été dit à propos de ma disparition ?”

Elle parlait à toute vitesse, affolée par tant d'informations.

“Qu'est ce qui s'est passé pendant mon absence ? Les Aurors ? Le ministère ? Je veux tout savoir ! J'ai besoin de savoir et Mélina je ...” sa gorge se serra et les mots se perdirent, ressortant par des larmes chaudes qui lui glissaient sur les joues.

“Mélina qu'est-il arrivé à Will ?...”

C'était comme si son coeur s'était arrêté de battre, comme si un immense vide venait de se faire en elle à présent. En obtenant ces réponses, cela mettrait un point final à ses doutes mais aussi à ses espoirs. Mais il le fallait. Elle devait faire son deuil et accepter le fait qu'il soit parti afin de pouvoir redevenir elle-même. La brune lui avait demandé de lui donner plus d'explication au sujet de sa vie après sa perte de mémoire. Comment elle s'était souvenu d'elle. A bien y réfléchir, c'était peut-être le moment le plus agréable qu'avait enduré la rousse pendant ces derniers mois. La vie au côté de James était agréable. Il était gentil, sensible, à l'écoute et très protecteur à son égard. Comme s'il redoutait qu'elle ne se brise. Dire qu'elle l'avait laissé pour revenir à cette vie. Qu'elle idiote elle faisait. Elle raconta donc tout à Mélina.

“James vivait près de l'endroit où il m'a trouvé. A vrai dire j'avais déjà fait sa connaissance avant, mais je ne m'en souvenais plus. C'était lui qui m'avait amené à cette grotte. Il m'a soigné, a prit soin de moi. C'était un homme bon, gentil et il n'était pas désagréable à regarder. Je crois d'ailleurs quelque part que j'en suis tombée amoureuse. Puis il y a eut les cauchemar et je me suis rappelé. Je me suis tout rappelé. En passant par les évènements que je venais de vivre et mon ancienne vie. Et tu en faisais partie. J'ai perdu toutes mes affaires dans cette grotte, je n'avais donc plus aucun moyen de te contacter à part le hibou. Et Mélina je suis tellement désolée si tu savais !”

Elle posa sa tête sur l'épaule de cette femme qu'elle considérait comme sa soeur, voire même sa mère.

“Je ne voulais pas te faire de peine et je suis désolée que tu ais tant souffert. Qu'est-il arrivé au Sanglier ? C'était de si bons souvenirs...”

Elle ferma les yeux. Huma son odeur et y resta attaché comme à un ultime espoir. Non elle ne savait pas ce que ce retour pourrait lui apporter, ni ce qu'elle était venu chercher mais elle sentait qu'elle devait être là, quelque part dans ce monde. Elle finirait peut-être sa vie en Russie à la tête d'une armée de mercenaires dangereux, c'était une possibilité. Mais jusqu'ici, elle avait du chemin à parcourir. D'ailleurs, elle avait d'autres investigations à mener. Quand elle combattait près de son père, elle avait appris des choses nouvelles, des sentiments nouveaux et elle avait découvert des choses au sujet de sa mère. S'il y avait une chose qu'il ne pouvait pas cacher, c'était bien l'amour qu'il avait ressentit pour Enchantra. C'était peut-être pour cette raison qu'il avait choisi Céleste parmi tout ses autres enfants ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The neverending sorrows place

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 [Habitation] The neverending sorrows place

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.