AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 14 sur 15
Promenade dans le village de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Elly Wildsmith, Lun 2 Oct 2017 - 18:25


L’auror avait eu la surprise de découvrir de nouvelles lettres de Kalén. La jeune Poufsouffle semblait tenir très à cœur à son rôle d’alliée et l’auror ne pouvait que se montrait satisfaite de son comportement. Une maturité que certains n’avaient pas. L’auror était impressionnée par la capacité de Kalén au recul sur les situations. Malgré son jeune âge, la fillette faisait preuve de pertinence, de compréhension. A la lecture de leurs nombreux échanges, l’auror s’était dit que Kalén ferait, dans le futur, une excellente recrue. Et l’auror ferait tout pour la mener au bon chemin.

Au-delà de ses obligations professionnelles, l’auror appréciait beaucoup la jeune fille, qu’elle avait prise très tôt sous son aile, refusant qu’un autre auror prenne son relai. Pourtant elle savait, que cela pourrait être dangereux, mais elle restait persuadée qu’elle était capable de défendre la jeune fille contre tout.

Elle avait donc accepté ce nouveau rendez-vous, l’enfant avait des questions sur l’animagie et Elly comptait bien y répondre. Elle était à la disposition de la jeune fille, et répondrait à l’ensemble des questions – si la vérité n’était pas trop dure à dire ou à entendre en tout cas. Sous sa forme humaine, l’auror avait transplané dans le village de Godric’s Hollow, avant de se transformé en animagus, le renard étant donc de sortie alors que l’après-midi touchait à sa fin dans la petite bourgade.

Trouver la forêt n’était pas difficile, et l’auror sous sa forme animale ne cessait de faire le tour des fourrés alentours, humant parfois l’air, ses yeux cherchant l’enfant. Qu’elle finit par trouver, posée sur un rocher, attendant sagement. L’auror l’imita alors, se posant face à elle, bien droite.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Kalén Bloom, Mar 3 Oct 2017 - 15:11


Un bruissement, non loin de là dans les buissons.

Kalén sursauta, la main sur sa baguette. Ah oui, c'est vrai. Pas de magie hors de Poudlard. Elle avait parfois tendance à l'oublier...
Oui mais si elle se faisait attaquer ? Elle avait bien le droit de se défendre tout de même ! Non ?
Tachant d'apaiser sa soudaine panique, Kalén observa la source du bruissement et attendit.

Un instant.

Une forme orangée apparut soudain, remuant son museau dans sa direction. Un renard ! Kalén sourit et ne bougea plus, attendant que l'animal s'approche.
Oh ! Il n'était pas farouche du tout ! Au contraire, il s'avança rapidement, droit sur elle et s'assit en l'observant. La jeune fille lui rendit son regard, regard qu'elle trouvait chargé d'intelligence. Ce n'était peut-être qu'un interprétation, mais Kalén avait l'impression que ces yeux là lui souriaient, en un sens, comme s'ils attendaient qu'elle réagisse. Timidement, Kalén se pencha vers l'avant et dit d'une voix hésitante :

"Bonjour toi. Tu es magnifique tu sais ?"

Elle s'interrompit, souriant intérieurement en constatant le détail.

"Et regarde, ajouta-t-elle en lui désignant son manteau. On est assorties !"

Nouveau sourire à l'animal.
L'animal. Il était drôlement joli, avec un pelage à la fois roux et argenté et des yeux qui brillaient de... de quoi d'ailleurs ? De malice ? D'intelligence ? Ça oui, c'était certain, c'était un renard peu commun, pour venir s'assoir ainsi, si près d'un être humain.
Ah oui, vraiment peu commun...

Kalén sursauta soudain ! Oh mais qu'elle était sotte ! C'était tout de même incroyable de ne pas réfléchir à ce point ! Il était plus qu'évident que ce si beau renard ne pouvait qu'être la forme animale d'Elly, pour paraître aussi vif et peu craintif.
Gênée et rougissante, Kalén se replaça sur son rocher, sans plus oser observer le renard. Gardant toujours ses yeux baissés sur ses chaussures, la petite se mordit la lèvre.

"Euh... Elly ? C'est vous ? Je... je suis désolée, je n'avais pas fait le... le rapprochement."

Elle se sentit soudain encore plus sotte. Et si ce renard n'était pas Elly ? Et si l'Auror l'avait entendu parler ainsi à un animal qui n'était pas elle ?
Envahie par la honte, Kalén resta là, juchée sur son rocher, sans savoir quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Elly Wildsmith, Mar 3 Oct 2017 - 16:14


Comme prévu, l’enfant était intriguée par la présence du renard. Mais étonnamment, elle ne semblait pas se douter qu’il s’agissait là de l’animagus et non d’un véritable animal sauvage. Intérieurement, la sorcière souriait, ravie de l’innocence de l’enfant et du bonheur que la rencontre semblait lui procuré.

Soudainement, la jeune fille fit un bond, comme subitement prise par une révélation qui lui avait échappé. Elle ne regardait plus l’animagus, semblant désormais obsédée par ses pieds. L’auror ne comprit pas immédiatement le malaise, mais la réponse vint de la jeune fille elle-même. Elle était gênée de ne pas avoir reconnu l’auror et semblait visiblement beaucoup s’en vouloir. Attendrie, l’auror reprit sa forme de bipède dans des craquements qui déchirèrent le silence de la forêt. Un sourire à la jeune fille « Kalén, cesse de t’excuser d’être spontanée. ». C’était habituel, cela faisait déjà plusieurs fois que la jeune fille lui faisait des excuses alors qu’elle était tout simplement elle-même. Cela changeait l’auror, habituée à l’hypocrisie à ses côtés.

Un sourire, alors que l’auror s’assoit à côté d’elle sur le rocher, regard figé dans les iris de la jeune fille « Alors, tu voulais me voir Kalén, je me trompe ? ». La question était purement rhétorique, la jeune fille lui avait adressé mille courriers faisant état de son envie, son questionnement sur l’animagie semblait occupé l’ensemble de ses pensées, et l’auror n’aurait pu se résoudre à la laisser sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Kalén Bloom, Ven 6 Oct 2017 - 15:04


Alors que Kalén se demandait comment se sortir de cette situation gênante, où elle ne savait si elle devait continuer à parler normalement à l'animal, ou si elle devait faire comme si elle s'adressait à Elly, le renard se mit à bouger.

Les yeux écarquillés, la jeune fille observa le bel animal grandir, la fourrure disparaître, le museau se rétrécir et le corps se couvrir de vêtements.

Elly Wildsmith se tenait à présent devant elle, un sourire aux lèvres.
Kalén se redressa soudain, toujours sous l'effet de la surprise, et l'émerveillement de la transformation qui venait de s'opérer devant elle.
Oh ! Que c'était impressionnant ! Elle n'en revenait toujours pas, de la facilité avec laquelle la jeune femme parvenait à changer de forme. Cela paraissait si fluide, si simple...

Elly ouvrit la bouche. Bienveillante, fidèle à elle même. Et Kalén se mordit la lèvre. Bien sûr qu'il fallait qu'elle cesse de s'excuser à tout bout de champ. Elle le savait mais cette mauvaise habitude, ancrée en elle depuis trop longtemps ne semblait pas vouloir la lâcher.
Alors que Elly s'asseyait a ses côtés, la jeune blairelle lui rendit son sourire.

"Oui, vous avez raison. Désolée... Enfin heu non ! Je veux dire, d'accord, c'était idiot, je vais être moi-même."

Elle tenta de prendre un air sérieux, en fonçant ses sourcils et en durcissant son regard mais l'expression qu'elle affichait incitait plus au rire qu'à la terreur. Elle même ne put retenir ses faussettes de creuser ses joues en se rendant compte de l'absurdité de son expression.

Elly continua. Ah ça oui, elle voulait la voir ! L'animagie l'intéressait... non, la passionnait depuis sa première année à Poudlard. Apprendre que la personne qu'elle admirait le plus au sein du monde magique était une animagus avait donné à Kalén l'envie de lui poser des milliards de question.
D'ailleurs, en parlant de questions, elles fusaient toutes en désordre dans sa tête. Incapable de les ordonner, la jeune fille en saisit une dizaine qui lui traversaient l'esprit et les posa, à brûle pourpoint.

"Oui !" fit elle avec un peu trop d'enthousiasme. "En fait je voudrais devenir Animagus plus tard, quand... quand j'aurais l'âge. Est-ce que c'est douloureux ? Compliqué ? Heu... Je veux dire, la transformation ? Est-ce qu'on peut choisir son animal ou s'impose-t-il de lui même ? Les examinateurs sont sévères ? Est-ce qu'on doit se transformer devant eux ? Est-ce que je dois demander une autorisation au Ministère pour avoir le droit de m'entraîner ? Quelles sont les critères qui font que la transformation est jugée comme étant réussie ? Pourquoi attendre d'être plus âgé pour l'examen ? Est-ce impossible de commencer à s'entraîner avant ? Et j'ai entendu parler d'une plante à garder dans la bouche pendant des années et des années ! C'est vrai ? " en disant cela elle ouvrit grands les yeux.

Elle s'arrêta soudain et reprit son souffle. Prenant conscience de la quantité de questions qu'elle venait de déverser sur son pauvre mentor, la petite lui fit un grand sourire coupable et tacha de calmer son enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Elly Wildsmith, Sam 7 Oct 2017 - 5:09


Les réactions de la jeune fille étaient toujours amusantes pour l’auror. Elle avait sa spontanéité que les autres êtres qui entouraient l’auror avaient perdue. Cette fraîcheur éclatante d’une innocence encore préservée, elle ignorant le monde étrange dans lequel elle allait évoluer. Et Elly se garderait bien de la ramener à la dure réalité des faits.

Devant le flot de questions ininterrompues de la jeune fille, l’auror ne put retenir un rire cristallin de s’échapper de ses lèvres, une perle de diamant venant naître au coin de son œil. La jeune fille était vraiment pétillante, et son humeur était contagieuse. Avec ses mains, l’auror lui fit signe de ralentir le temps que le rire s’estompe, avant de chuchoter un « doucement, doucement, je risque de ne pas tout retenir ».

Elle regardait la jeune fille, ébahie par sa rencontre, par la transformation, ou par la présence de l’auror. Elly ne savait pas trop mais cela lui faisait plaisir, si la relation avec les jeunes hommes et jeunes filles qui leurs venaient en aide restait à distance, il en était tout autre avec Kalén. Elly ne saurait dire pourquoi elle s’attachait plus particulièrement à elle qu’à d’autre. Quoiqu’il en soit, elle secoua ses cheveux blonds pour chassait cette idée avant de lui répondre du mieux qu’elle put « Alors, c’est douloureux, je ne vais pas te mentir. La transformation est longue, prend un temps infini. Peut-être que tu auras envie d’abandonner ». Clin d’œil pétillant pour elle « Même si je ne doute pas de tes capacités à la réussite ».

Un instant de réflexion, avant de reprendre « C’est l’animal qui s’impose à toi, ou plutôt qui ressort de toi. C’est ce que tu es, au fin fond de toi-même, qui se transpose dans le monde animalier, qui fait ressortir cet instinct ». Nouvelle pause, nouvelle réflexion et nouveau sourire devant les yeux écarquillés de Kalén, attendant sans doute avec impatience la suite du discours de l’auror. « Tu as en effet un examen à effectuer devant les examinateurs du Ministère, enfin, après tu peux t’entraîner illégalement, tu ne seras jamais recensé dans le registre des animagus, mais personnellement je ne te recommande pas cette option ».

L’auror reprit un instant sa respiration, avant de reprendre calmement, cherchant dans ses pensées les réponses aux questions de Kalén « Concernant le critère de réussite et bien … je dirais qu’il faut que ta transformation soit complète. Pas de mélange humanoïde / animale. Ni de perte corporelle ». Un sourire pour finir par la question la plus légère. La feuille de Mandragore. « Tu dois en effet garder une feuille de mandragore pendant un mois dans la bouche, sans l’avaler, sans la retirer. Et c’est complexe, comme tout le reste de la métamorphose, je pense que tu t’en doute. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Kalén Bloom, Sam 7 Oct 2017 - 12:50


Kalén sourit largement lorsqu'elle vit Elly éclater de rire. Elle la rejoint un moment, consciente de son discours un peu trop enthousiaste.

Cela lui faisait un bien fou de rire, et de rire avec Elly. Tout paraissait si léger en cet instant, l'épisode cauchemardesque dans les cachots semblant si lointain.
Tout était doux, la jolie forêt qui se colorait d'une lumière de fin de journée, les couleurs automnales qui réchauffaient l'air froid d'Octobre, et la présence rassurante de la jeune femme aux côtés de Kalén.

Lorsque leur fou rire se fut dissipé, l'Auror reprit la parole pour répondre aux questions de la blairelle.
Une transformation longue et douloureuse ? Kalén fit une grimace mais répondit avec un large sourire :

« Je n'abandonnerai jamais ! Même si je dois recommencer vingt fois ! »

Les réponses qu'Elly lui fournit ensuite rassurèrent la demoiselle.

« Je suis contente que l'animal s'impose à nous. Je pense que j'aurais mis un temps infini à choisir le miens sinon ! »

La narratrice s'arrête un moment. L'envie lui prend de dire à Kalén qu'elle a bien de la chance, parce que c'est à elle de se farcir le boulot de lui trouver l'animal totem idéal, mais elle se ravise et continue l'histoire en grommelant.

« J'imagine que ça doit être drôle d'être un examinateur de l'examen d'Animagie. On doit bien rigoler en voyant les transformation ratées des candidats... »

Elle se mit à sourire en imaginant une sorcière munie d'un cou et de pattes de girafe, se mettre à pousser des cris paniqués en face d'un jury particulièrement las et désolé. Une autre image d'un sorcier à tête de goujon s'imposa à son esprit mais elle la chassa bien vite, de peur de partir dans une nouveau fou rire.

La fin de la réponse d'Elly fit pousser à Kalén un immense soupir de soulagement.

« Ah ! C'est seulement un mois la feuille de Mandragore ! J'avais entendu dire qu'on devait la garder pendant... beaucoup plus longtemps ! Mais bon, ça ne doit pas être très facile quand même... Je pense qu'avec mon adresse, j'arriverais à m'étouffer avec la première nuit !»

Songeant qu'elle devrait vérifier ses sources plus souvent, Kalén se mit à réfléchir.

« Comment l'animal s'impose-t-il à nous ? Est ce que c'est une recherche intérieure, une sorte de médidation ? Est-ce que je peux la commencer maintenant, sans avoir l'âge requis pour passer la formation ? »

Elle fit une pause, hésitant un instant à poser la question à Elly.

« Comment ça s'est passé pour vous ? Demanda-t-elle plus doucement. Comment le... le renard s'est-il manifesté ? »

Kalén regarda Elly avec ce même air ébahi qu'elle avait eu lorsqu'elle s'était transformée, attendant, pendue à ses lèvres, sa réponse.

« Enfin, si ce n'est pas trop personnel bien sûr ! » ajouta-t-elle avec empressement, soucieuse de préserver le lien de confiance qui naissait peu à peu entre elles.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Elly Wildsmith, Sam 7 Oct 2017 - 14:43


La jeune fille était visiblement ravie des réponses de l’auror, et elle semblait prendre du plaisir à la discussion qui s’était faite entre elles deux. Visiblement, l’esprit de la jeune fille s’évada sur les transformations ratées, imaginant sans doute les plus amusantes. Elly, de son côté, se garderaient bien de lui dire que les transformations ratées étaient très souvent douloureuses, synonyme d’une longue et lente guérison. Finalement, l’esprit de l’auror fut rattrapé par les questions de Kalén sur la recherche de son animal totem.

L’auror laissa un sourire naitre sur ses lèvres, se remémorant sa méditation, sa réflexion au cœur d’elle-même pour découvrir qui elle était, quel animal lui correspondait. « Tu sais, c’est très long. » Evasive, un instant pensante, avant de reprendre « C’est une grosse remise en question de soi, d’interrogation sur nous-même. Tu peux voir cela comme une méditation, car il te faudra du temps, de la patience et de la concentration pour y arriver ».

Une nouvelle fois, l’auror laissa son esprit vagabondait, remontant le temps pour se remémorait le pourquoi du comment il était apparu, et surtout, comment elle avait réussi sa transformation. Nouvelle esquisse sur le visage, l’auror reprend, plongeant ses yeux dans les yeux de la jeune fille qui se trouve à ses côtés « On m’a aidé. » Une petite pause pour laisser le suspens s’emparer de la petite. « Evan m’a permis d’accéder à ma transformation. Tu sais, parfois, tout est là pour une réussite mais on a besoin d’une émotion en particulier, d’un déclic, d’un déclenchement, pour se permettre d’y arriver, de réussir ».

Elle adressa un nouveau sourire à la jeune fille avant de rajouter « Tu sais, pour toi il n’y aurait jamais rien de trop personnel. Tu es en droit de savoir ce que tu as envie de savoir, n’hésite jamais à me poser tes questions ».

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Kalén Bloom, Dim 8 Oct 2017 - 7:26


Elly avait réussi à convaincre Kalén. Sans lui laisser penser que ce serait simple, la jeune femme n'avait pas effrayé la petite avec d'éventuels détails sordides de transformation ratées ou d'échecs lors du passage de l'examen.

La petite écouta la suite des explications, les conseils de L'Auror.

"Alors je commencerai maintenant. Fit elle d'un air résolu. Je veux dire, la remise en question et la méditation, je m'y attèle dès aujourd'hui."

La franchise lisible sur son visage laissait paraître sa détermination. Kalén se perdit un instant, tâchant d'entrevoir les différentes possibilités. Serait-ce un hibou ? Un chat ? Une souris ? La liste que la jeune fille se dressait mentalement ne comportait que des animaux nocturnes, petits et discrets. Ce n'était sûrement pas anodin, et plus elle y pensait, plus la blairelle était impatiente se rencontrer son totem.

La voix d'Elly tira une nouvelle fois Kalén de ses pensées.

"On m'a aidé."

C'était Evan. Kalén ne connaissait pas encore bien la relation qui liait les deux adultes, mais elle savait qu'il comptait beaucoup pour Elly. La demoiselle se demanda un instant si elle aurait un jour le privilège de partager une telle relation avec un homme. Pour le moment, les rares garçons avec qui elle avait discuté ne lui avait pas inspiré une confiance aussi grande. A part Theo peut-être, qui avait su se montrer différent...(hrp=Kalén ne connaît pas encore Arty) Evan était il un ami, comme elle l'avait pensé la première fois qu'elle les avait vu ensemble, un confident, ou même un amant pour Elly ? Elle ne lui poserait pas la question aujourd'hui, même si la phrase que L'Auror prononça ensuite lui laissait entendre qu'elle aurait très bien pu.

En l'entendant, Kalén sourit doucement. Elle était terriblement touchée par la confiance que la jeune femme lui témoignait. Elle ne répondit pas, mais le regard et le sourire qu'elle lui lança exprimaient très clairement que l'inverse était aussi valable.

"Merci Elly. Merci pour tout, pour vos mots, pour votre temps. Je pense avoir la réponse à toutes mes interrogations maintenant. Il ne me reste plus qu'à travailler dur pour atteindre un jour mon objectif."

Le soir tombait sur la forêt. La petite observa un instant le soleil disparaître derrière la cime des arbre, profitant des derniers rayons du soleil et du moment qu'elle passait en compagnie d'Elly.



[Si c'est bon pour toi, ça peut être une fin de RP ! Bien sur, si tu as envie de répondre un dernier post, c'est avez plaisir ! Merci beaucoup en tout cas !]
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Elly Wildsmith, Mar 17 Oct 2017 - 18:11


Un fin sourire étire tes lèvres à mesure que les propos de l’enfant parviennent à tes oreilles. Elle te semble réellement reconnaissante du temps que vous passez ensemble, et tu te surprends à apprécier ces instants, aussi rares qu’ils puissent être. Néanmoins, tu observes, silencieusement, le soleil qui se couche à travers les arbres. Tu apprécies sur ta peau le contact doucereux de ses derniers rayons.

Finalement, tu te tournes vers Kalén, la regarde un instant, cette enfant que tu as pris sous ton aile. Tu apprécies sa spontanéité, sa fraicheur, que tu n’as plus l’habitude de côtoyer. Tu te détournes d’elle, avant de dire « Il va falloir que tu rentres Kalén », et sans un mot, ni regard de plus pour elle, ta forme animale revient, reprenant possession de toi dans un craquement infernal.

Tu la regardes s’éloigner avant de t’éloigner à ton tour, ravie de cette nouvelle rencontre.

- Fin du RP -
Merci :kiss:

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Jessy Brown, Lun 30 Oct 2017 - 16:15


RP avec Angy

In principio

À travers les fenêtres du Magicobus, les paysages anglais défilaient à un rythme incessant. Les couleurs se mélangaient dans un tourbillon qu'il était difficile de saisir. Les repères s'envolaient tandis que les roues tournaient, sautaient d'une ville à l'autre. Jessy était assise et se cramponnait à sa chaise pour éviter d'être renversée par les secousses. Prise dans ce manège infernal, elle se demandait pourquoi elle avait encore choisi ce moyen de transport alors qu'elle pouvait tout aussi bien transplaner, d'autant que ses destinations du jour ne dépassaient pas les frontières de l'Angleterre. Peut-être y trouvait-elle un certain amusement, au fond d'elle, bien au fond d'elle, derrière les maux de tête et les nausées qui menaçaient. C'était certainement aussi dû à son goût du changement, et au fait que cela lui rappelait ses nombreux voyages entre Poudlard et Londres alors qu'elle n'avait pas encore son permis. Les souvenirs s'adoucissaient parfois trop avec le temps...

Jessy reporta son regard sur le conducteur afin de ne pas trop s'égarer. Elle ressongea à la raison de sa sortie, qui pour une fois n'était pas liée à la magizoologie. Elle avait choisi en ce bel après-midi de fin d'octobre de visiter différents villages semi-magiques. Pas en tant que touriste mais en tant que petite-fille. Elle avait appris par son père que ses grands-parents américains papillonnaient entre des villages semi-sorciers à essayer de faire vivre leur commerce. Ils s'étaient reconvertis et tenaient selon ses dires un bar enflammé. La brunette avait assimilé ses propos mais ne s'était pas pressée de partir à la recherche de sa famille. À vrai dire, elle était répugnée par les histoires que son père lui avait racontées à leur sujet. Par la façon dont ils avaient traité leur propre fille. Après un long moment de réflexion, elle avait pris sa décision ; aller à leur rencontre au moins une fois, leur permettre de s'expliquer. Bien qu'elle n'eût pas envie de le reconnaître, cela serait aussi un moyen pour elle de combler un vide, associer une valeur à une inconnue.

- Godric's Hollow ! annonça subitement le contrôleur.

La jeune sorcière se leva en un sursaut et remit ses pensées en ordre. Oui, c'est bien là que je dois descendre. Après s'être rendue à Loutry Ste Chaspoule et Tinworth sans obtenir de vrai résultat, elle souhaitait terminer sa journée par le village mythique. Si sa venue n'était pas plus concluante, elle reprendrait sa tournée un autre jour. Passant la porte du bus magique, elle posa pied à terre en replaçant sa capuche sur sa tête. En une seconde se retrouva seule au milieu d'une ruelle silencieuse. L'après-midi touchait à sa fin comme le montrait le ciel qui s'empourprait et les lampadaires qui éclairaient le cœur du village, un peu plus loin. L'air frais et sombre rafraîchit Jessy si bien qu'elle resserra les pans de sa cape noire autour d'elle. Une matière glacée caressa sa nuque : son python royal se mouvait doucement sur ses épaules.

- Mersssi pour la sssortie, mais il commence à faire froid et j'aimerais autant rentrer.

- Tu sssais bien que j'ai des choses à faire isssi. Nous ne ssserons pas longues, rassura-t-elle Queenie.

Elle se lança aussitôt à la poursuite de ses souvenirs imaginaires. Elle commença par la périphérie, longeant les habitations, scrutant les logements. Elle analysa le peu de passants qu'elle croisait, sait-on jamais, elle pouvait retrouver le visage ayant engendré celui de son père dans la foule. Le cœur gonflé d'espoir, elle passa au moins une heure à parcourir le vaste village. Des pubs, elle en avait vus. Un coup d'oeil à l'intérieur lui apprenait vite qu'il n'était pas celui qu'elle cherchait. Ce n'était pas la chaleur - ce n'était pas le Brasier qu'on lui avait décrit. La fourchelang avait parfois l'impression de tourner en rond. Une déception acide se faisait alors ressentir. Mais elle ne baissait pas les bras, non. Elle ne s'était pas attendue à grand-chose en se lançant dans sa quête. C'était une raison comme une autre de se promener, de redécouvrir les villages sorciers. Si elle n'apprenait rien de spécial de sa sortie, elle ne pouvait nier qu'elle était agréable.

Parfois, il fallait prendre le temps d'observer le soleil couchant dont les derniers traits éclaboussaient les environs. Observer les arbres aux feuilles rougissantes et craquelées. Observer les lueurs des réverbères qui éclairaient les chemins sombres. Prendre le temps, tout simplement. Le sourire qui se dessina sur les lèvres de Jessy n'était pas un masque pour tromper ses propres émotions. Elle avait appris à se détacher de ce qui avait eu peu d'impact sur sa vie, et ce jour en était la preuve. Elle était curieuse mais n'attachait pas tous ses espoirs à une possibilité. Vêtue d'une ombre, elle avançait dans l'obscurité lumineuse de la place du village. En son centre trônait un obélisque d'une pâleur presque irréelle. Il portait les voix de centaines d'années de mémoire, un passé dont Godric's Hollow ne semblait pas vouloir se défaire.

Il suffit d'un clin d'oeil pour que le monument se métamorphose. D'ailleurs, s'était-il changé ou avait-il toujours été tel quel ? Un doute gagna Jessy ainsi qu'un sentiment plus profond, si puissant qu'il l'écrasa presque sous son poids. Devant elle, trois personnes de pierre : une famille unie et heureuse. C'était du moins ce que laissait penser cette œuvre. Jessy déglutit, un peu mal à l'aise. Elle savait qui étaient ces personnes figées dans le temps. Un homme dont le bras reposait doucement sur les épaules d'une femme, à la façon de Queenie dont le corps enlaçait le cou de Jessy. Entre eux deux, un minuscule bébé à l'expression rieuse. La scène paraissait tellement anodine : des parents et leur enfant qui ignoraient tous les dangers tant qu'ils étaient ensemble. La jeune sorcière avait vécu des scènes semblables vingt ans plus tôt. Mais à les admirer, elle était émue et gênée. C'était à cette même période de l'année, longtemps auparavant, dans ce même village, qu'une famille heureuse avait été tragiquement décimée.

Gardant les yeux fixés sur la statue, elle ne pensa plus à sa propre quête. Elle entendit à peine les sifflements de protestation qui vibraient à ses oreilles. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que sa gêne s'atténue. Perçait désormais dans son cœur une pointe de rancœur.
Fichues ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Azénor Philaester, Sam 18 Nov 2017 - 15:56



C'est sans doute par besoin d'air, que je suis venue ici par hasard, voir dans les paupières fermées une statue d'un souvenir. Tu sais j'ai cette mélodie incroyable qui me hurle de courir, à bout de souffle et au ralenti. Un cœur qui bat comme une tornade qui ravagerait tout sur son passage. Ravages-tu toi ce que tu touches, ce que tu vis. Je ne m'arrête pas de courir pourtant je suis restée assise, cachée dans l'ombre d'un tronc sans feuille, sur un banc face à cette statue particulière. Entends-tu les notes du violon qui ne s'arrêtent pas de couler comme une rivière qui ne finirait jamais, qui rythme les battements de ta vie. Obligée de les suivre. Une destination pour une rencontre.

Je regarde cette femme de dos, elle a un serpent autour du cou. C'est incroyable cette magie. Que diraient les autres à la vue du reptile. Auraient-ils peur. Trouveraient-ils cela normal de se balader avec un animal capable de tuer. Quel paradoxe. On est tous capable de tuer. Je l'observe elle qui observe la statue. Qu dis-je, peut-être a-t-elle les yeux fermés sur le monde, sinon grands ouverts sur le monument qui nous fait nous rappeler les temps durs d'avant. Les temps durs. Oh si le monde savait, que moi-même j'ai peur tout le temps. Je crois que je suis quelqu'un tu sais, une figure, les gens connaissent mon nom, en toute modestie. Azénor Directrice de maison, Directrice Adjointe depuis peu, et membre du p*tain d'Ordre du Phénix. Est ce qu'ils savent que nous aussi on a peur, tous les jours. Mais je crois que c'est pour ça qu'on vit non? On se rappelle difficilement du facile, alors autant risquer sa vie histoire qu'elle vaille le coup. J'ai peur pour mes élèves, pour mes amis, pour ma famille, j'ai peur pour Ian et j'ai peur que la lumière n'ose plus jamais montrer sa brillance. Il n'y a qu'à regarder la noirceur du Ciel, les sourires évaporés, et les silences plus lourd que les océans pour voir que y'a un truc qui cloche. J'ai peur des ombres qui agissent sans prévenir et sans raison. J'ai peur des conséquences et de l’irréversible. Et c'est pour ça que je suis ce que je suis. Ok.
Mais pourquoi je suis



Elle ne bouge pas la jeune femme, mais si on peut dire que je regarde dans le vide alors elle est mon vide. Encore un paradoxe me diras-tu. Je crois qu'elle est tout sauf vide. Pour moi elle est pleine de mystères, et j'ai envie de titiller ce désir d'aller la voir. Quelque chose d'original. Ça fait si longtemps.
Je me lève presque d'un bond, une idée en tête. Je ferme mes yeux calmement, et je sourie bêtement. J'avais oublié à quel point ça pouvait être exaltant d'être l'autre partie de soi, s'abandonner à son côté animal, juste quelques instants.
Me voilà coyote, petit, blanc, quelques poils roux. Un manque de fourrure sur le flanc gauche, évidemment. Une marque toujours là pour se souvenir de l'enc*lé qui a gâché une partie de ma vie. Lui en vouloir encore, malgré tout.
Mes sens se décuplent, tout devient plus visible j'ai envie de dire. L'odorat, la vue, l'ouïe tout est plus évident. Je voudrais courir tu sais suivre enfin cette mélodie de violon qui me hurle à la mort de ne jamais m'arrêter. Mais toujours cette envie irrépressible de la côtoyer.
A pas de loup, si je puis dire, je m'avance de mes quatre pattes à tâtons jusqu'à titiller sa jambe. La jambe de la jeune femme au serpent.

Comprendras-tu dans mes yeux, inconnue, que je suis comme toi. Qui que tu sois. Pourquoi l'es-tu. Moi aussi je suis seule aujourd’hui, à m'en remettre à mon animal favori. Comprendras-tu qui je suis. Pas un bruit.
Mes yeux d'animal attendent de croiser ton regard, pour respirer, comprendre, échanger.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Jessy Brown, Mer 24 Jan 2018 - 17:23


Ohlalalala désolée du retard !


Il le fallait bien, parfois. Il fallait bien se laisser submerger par ses émotions. C'était un peu dans ces moments-là qu'on vivait vraiment. Rejetant habituellement les idées sombres loin d'elle, Jessy était désormais transportée de chagrin et de colère. Elle ne se doutait pas encore que la fin d'année lui offrirait ces ressentis sur un plateau d'argent. Cette soirée n'en avait que l'avant-goût amer. Après tout, elle allait très bien, ne souffrait guère : seule son âme s'abîmait dans la contemplation de la belle statue mémorielle. Les yeux fatigués glissaient sur la surface qui brillait dans la nuit. Pourquoi s'y était-elle arrêtée, déjà ? Je crois qu'elle était simplement passée par là à la recherche de sa famille et que, par hasard, elle en avait trouvé une autre. Plus aucun mouvement, si ce n'était celui des yeux qui l'enlaçaient ou celui de l'âme qui s'y perdait. Impossible de dire si les secondes se suspendaient ou s'enfuyaient. C'était une simple communion silencieuse, qui remuait son esprit sans le besoin des longues réflexions.

Elle sentit quelque chose qui remuait plus bas, à ses pieds, qui s'était approché à pas feutrés. Son attention dévia sur un animal au pelage clair et court, aux pattes fines. Il avait l'apparence d'un loup mais il était différent... Il ressemblait plutôt à un coyote. Bien étrange rencontre à Godric's Hollow. Bien étrange trio que la femme, le serpent et le coyote - on pourrait presque en faire une fable. La surprise de Jessy ne transparut pas ; elle était dans cet état proche de la lévitation, comme si elle flottait dans l'océan de sa vie. Les vagues venaient les unes après les autres, heurtaient les unes après les autres, disparaissaient les unes après les autres. Elle restait là, à ressentir. Elle aurait pu avoir ce moment de recul dû à la méfiance, tirer sa baguette magique et s'enfuir. Cependant, elle n'en voyait pas l'intérêt. Ce qu'elle voyait clairement, c'était cet animal apparu comme par miracle tout contre sa jambe. Il ne semblait pas menaçant le moins du monde. Il était venu en ami comme l'aurait fait un inconnu qui se serait recueilli à ses côtés devant de sombres souvenirs.

- Tu t'es perdu ?

Elle aussi, elle s'était égarée. Le temps d'un instant ou à partir de ce moment, elle avait perdu l'usage de ses sens pour percevoir d'autres choses. Queenie devait elle aussi se demander ce qu'elle faisait ici, où était son repas. Elle avait ralenti les mouvements circulaires autour du cou de Jessy, intriguée par le nouveau venu. Elles semblaient avoir la même réaction, mais il y avait un élément que le python avait immédiatement saisi, contrairement à la jeune femme. Et après certains disent que l'animal n'est pas intelligent ? Ce n'était pas à Jessy qu'on allait faire croire cela. Si elle était si liée aux créatures en tous genres, c'était pour cela certainement - parce qu'elle leur trouvait une intelligence particulière - mais aussi pour leur honnêteté. Ils étaient si aptes à éprouver le vent et la tempête, à vivre envers et contre tout, si vrais. En leur compagnie, elle était un peu comme eux : elle était libérée, délivrée de ce masque que l'on enfile toujours malgré nous en société.

Le regard s'était détaché de la statue et ne souhaitait pas y retourner tout de suite. Jessy se pencha légèrement par-dessus l'animal et osa tendre la main près de son museau. Tout commençait par un premier contact et elle ne le négligeait jamais. Le petit être solitaire s'était approché mais pouvait s'enfuir à tout moment. Le respect allait de pair avec la patience et la magizoologiste en était heureusement munie. Ses yeux chocolat cherchaient à sonder ceux du coyote. Sombres mais étincelants, profonds comme un puits au fond duquel brillaient les mille étoiles du soir. Là-dedans, c'était tout un univers. Celui d'une bête qui ne se cache pas, qui a le courage de s'écarter de la meute et de rencontrer l'inconnue. D'où venait-elle, qu'avait-elle vécu ? Tant de questions et tant de chemins entre les étoiles.

- Vois la vérité, le vent froid chatouille l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Arty Wildsmith, Sam 14 Avr 2018 - 14:50


Rencontre avec le Pédagogue
Avec 40 & son LA


Et si on faisait semblant d’être important, de faire quelque chose de sa soirée Auroresque, prétendre avoir un job important ? Pourquoi pas. D’où les bras ballants qui gigotent de droite à gauche, marquant l’ennui du gamin. Ce soir, c’est décidé, il ferait semblant d’être un Auror en mission. Quand le travail devient une occupation pour nourrir un esprit ennuyé. Si ce n’était pas une question de vocation ça, je vous le demande. Alors il sort de la cabane, sur la pointe des pieds, descend le toboggan qui est supposé être là pour se glisser dans le manteau chaleureux de la nuit fraîche. C’est ça aussi, les espions sortent toujours la nuit, même s’ils sont habillés avec une chemise colorée ornementée de… d’ustensiles de cuisine, tiens, pour changer et d’un polo rose. Pas de quelconque uniforme de la police magique, trop triste, trop sombre, trop boring. C’est qu’il avait une réputation à tenir le petit.
Mais ce soir, l’heureux élu ne serait pas Pré-Au-Lard, déjà trop étouffant, il en connaissait tous les recoins, puis en cas de bêtise, il était trop facilement remarquable. Si fuite ou danger il y avait, les attaquants pourraient très bien le suivre jusqu’à chez lui. En prévision, et parce qu’il fallait bien protéger un Azaël endormi, il irait ailleurs.

Quelques sauts d’exercice avant de se lancer dans le transplanage désagréable. Étirer les muscles ou les je ne sais quoi du cou avant de regarder autour, un village qu’il devait connaître, puisqu’il s’y trouvait dorénavant. Il fait grincer ses baskets fluorescentes – et oui – sur les pavés, histoire d’avertir les ensommeillés qu’il était présent, ils pouvaient se retourner tranquillement dans leur lit, ce soir, il assurerait la sécurité de Godric’s Hollow. C’est fièrement qu’il vérifie que son badge est bien dans sa poche, ainsi qu’Odette derrière l’oreille, toute à proximité. Il pourrait se mettre à siffloter, sautiller dans les rues désertes du village sorcier. Mais ses yeux avisent bien rapidement une silhouette qui se détache, bizarrement, de façon inquiétante. Pourtant il ne déglutit pas, non, il fallait qu’il entre dans son rôle d’Auror, pas question de se débiner. C’était le moment où jamais de faire ses preuves, quand bien même le public n’était pas présent. Un entraînement comme un autre. Il s’approche, suit l’ombre quelques instants avant de crier – pas trop fort pour ne pas éveiller les enfants qui dormaient. Héééé ! Marche pas si vite ! Non, non c’était pas ça qu’il fallait dire. Bureau des Aurors ! Vous faites quoi ? Pourquoi vous êtes tout noir ? Oui, voilà, c’était une bien meilleure façon d’accoster les gens étranges, apparemment tout vêtus de noirs et… un peu masqué dans la rue, la nuit. Il progresse le gamin. En plus, il est vachement rusé le Blaireautin, à décliner de cette manière son statut d'Auror, il ira loin, vraiment. Puis, quel est l’intérêt de se préoccuper de la boule d’inquiétude qui se forme, juste là en bas du gosier ? Plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Invité, Mar 1 Mai 2018 - 18:09



Aller ce soir non sans but dans un Hollow qui diffère bien de la forteresse des Mangemorts. Un Hollow synonyme de plumes enflammées. Pour Harry Potter et pour la vérification du monde actuel, bien moins légendaire. N’en demeurait pas moins que cela soit complexe. Quoique. Simple repérage. Ce soir, se trouver sous les fenêtres de Peter McKinnon. A rôder, en tout cas, non loin. D’abord dans le village, ses alentours, puis jusqu’au bacchanale manoir. Château en Espagne, marque d’une folie des grandeurs, qu’importe. Besoin de vérifier quelque chose. Le bonhomme avait rédigé un traité assez éloquent sur sa conception de la magie. Son côté de la barrière semblait être clair. Mais avec les trouillards, sait-on jamais : ils disent le faux à ceux qui veulent l’entendre afin de protéger leur vie. Ne pas leur en vouloir pour cela, d’un certain côté. De l’autre, mépriser plus que tout la traîtrise, plus grand pêché qui soit. Celui à abolir quoiqu’il advienne, quoiqu’il en coûte, quelques soit les rangs. Se faire Juge, car l’on est Juste, d’un monde qui ne l’est pas. D’un système pourri qui ne l’est pas. Faire tomber les fruits corrompus et les écraser dans cette main à quatre doigts.

C’eut pût être une simple soirée de repérage, potentiellement d’effraction. Ses camarades n’avaient pas été prévenus. Il s’agit de paranoïa. Depuis quelques temps, ça dévore, là, cette bête entre les tripes qui griffe et grogne. Paranoïa. Voir les ennemis partout. Ceux à abolir par les flammes et par le fer afin de purger ce monde de ce qui le corrompt. C’est ça, qui poussa ses pas. Cette Furor, cette désillusion. Peut-être. Peut-être pas. Ne croire qu’en la Cause, son Absolu.

Pourtant… ça n’en fut pas, une simple mission clandestine de repérage. Une voix d’Enfant fit pivoter et son esprit et son corps en sa direction. Principalement à l’entente du mot « Auror ». Allons bon. Encore eux ? Avoir l’impression de les croiser partout et en tout. Balor, Peltz, Wildsmith, Lhow… Tous étaient particuliers mais demeuraient néanmoins des obstacles. Qui était-ce ce soir ?

Une surprise.
Le poussin échoué d’Azaël.

Peut-être même le début de ses tendances paranoïaque.
Ainsi : ne pas réprimer un rire soudain, bref, presque un peu hystérique mais qui semblait fondamentalement joyeux.
Puis, le ton redevint égal tandis que sa forme demeure statique, main à la baguette, pour ne pas se faire prendre au piège.

Ce soir, il semblerait bien que les bons bourgeois comme McKinnon ne dormiront pas sur leurs deux oreilles.

« - Mister O’Toole, quelle bonne surprise. Le ton était doux, avec peut-être une goutte de miel pour enrober les mots. Je ne vous imaginais pas Auror. Notre dernière rencontre vous a-t-elle à ce point marquée pour que vous ne décidiez à changer de bord ? Malheureusement pour vous, il semblerait que vous ayez encore fait le mauvais choix. »

Remplacer les Poulets Braisés par les Horreurs… Mais quelle idée. Drôle de retournement de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Arty Wildsmith, Lun 7 Mai 2018 - 18:09


Il devait s’inquiéter ? Oui, quand même, c’était un peu inquiétant un tel rire ? Sadique diabolique comme dans les films. Devait-il se mettre à courir ? Sûrement. Mais il n’est pas connu pour être une foudre de guerre le Arty, ce serait trop easy, puis il n’y aurait pas d’histoire. Le temps de cligner des yeux sept fois et se rendre compte que oui, il était vraiment dans une situation catastrophique de laquelle il ne ressortirait absolument pas indemne. Les risques du métier on va dire. Il prend appui sur ses deux pieds, faufile ses mains dans ses poches, faire semblant de ne pas avoir peur. C’était ça le secret, ne pas précipiter l’inévitable, les jets de lumières et les griffures sur le corps. Ils avaient toute la nuit pour ça. Quand bien même Odette s’impatiente, elle sait, pressent le à venir. Pour l’instant, juste tendre l’oreille. Frissonner aux sonorités funestes de son ancienne identité pour reprendre contenance.
Puis des mots, toujours, qui coupent et qui tranchent le cœur. Il était donc de ceux-là, qui l’avaient emmené de chez Aza vers un on ne sait trop où. Le gamin pince les lèvres. Déjà, j’m’appelle pas comme ça. Tu savais pas ça ? Lien de parenté caché avec les Wildsmith. Et ouais. Puis, tu peux me tutoyer, on est un peu copains maintenant. Façon de parler, disons que l’enlèvement inopportun privilégiait le tutoiement, c’est ainsi.

Mais effectivement, son changement de camp n’avait pas échappé au Masqué, le jeune Auror ne pouvait pas argumenter, rien à dire sur ça, sur le fait qu’ils étaient, eux, les Ténébreux, un peu responsable de ça, de sa volonté à agir dans le maintenant tout de suite pour chasser les mages noirs, les vrais méchants. Puis d’abord. C’est toi et ton déguisement tout moche le mauvais choix. Et toc. Quelle répartie. Et dire qu’il n’avait aucun public ce soir, too bad. Il se balance, glisse ses doigts jusqu’à Odette pour la faire voltiger délicatement entre ses mains. Tandis qu’il observe son bois magique, seul ami à ses côtés, là, maintenant. C’est vrai ça, vous auriez pu choisir un costume plus sexy non ? Quoi que, pour qu’ils ressemblent à Batman, non, quelle idée n’avait pas évoqué là. Il ne manquerait plus que les Mangemorts ne ressemblent à de brillants justiciers. Enfin, j’suppose que c’est normal. Cohérent quoi. Cause moche, costume moche, non ? Effectivement, les méchants sexy, c’est juste perturbant, autant qu’ils soient laids, c’est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Invité, Mar 8 Mai 2018 - 12:29



Comme le soupir impatient d’un.e amant.e, sa baguette glisse avec la passivité de l’habitude entre ses doigts gantés de noir, de ce cuir habillant la pulpe, de ces longues robes de ténèbres et de ce masque mortuaire d’argile, prenant ainsi à jamais le visage d’un.e anonyme. Car telle est la Peur, ce que les enfants craignent quand la lumière s’éteint, ce que les gouvernements sont trop aveugles pour constater.

Nous sommes les Justes : ni n’avons ni identité ni singularité. Nous sommes des outils tout entier dédiés à la Cause seule et unique sous les ordres absolus du Maître qui seul Lui sait quand l’avènement de l’Evolution s’opérera.

Avoir pu répondre cela.
Mais c’eut été accordé bien trop d’importance au jeune poussin, tout encore enrobé de liquide amniotique.
Et puis, il est amusant, dans ses particularités bravaches : ne pas avoir contenu un gloussement là encore atone et anonyme en fonction des mots, l’esprit occultant les insultes pour se concentrer sur quelque chose de… Comment dire… Plus intéressant ?

« - Eh bien eh bien Mr. ToolSmith… Vous semblez suivre les pas de l’agent Elly Wildsmith avant vous. Même nom, même carrière, même traîtrise des opinions et des idéologies… Etes-vous ce soir venu pour, comme elle avant vous, rejeter votre Ministère et faire vœu d’obéissance à l’Ordre Noir ? Je vous en prie, faites. Geste dédaigneux du bout du gant, l’invitant à se prosterner s’il le souhaite. Ne guère avoir le temps pour ce genre de babillage. Si, néanmoins, vous vous accrochez à ce qui vous reste d’honneur et, étant d’humeur clémente, je suis disposé.e à vous laisser partir. Mais faites vite, vous ne voudriez tout de même pas réveiller notre bourgeoise population. »

Et sur ces mots, pointer sa baguette en direction de l’Enfant.
Il eut mieux valut qu’il garde ses ailes de feu : peut-être l’auraient-elles mieux protégées que la rutilance d’un Ministère dont les fondations pourries ne permettent plus que l’auto-annihilation.
Quel dommage tout de même : son être semble picoter de potentiel. A voir, pour dans une autre vie, une autre nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade dans le village de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 15

 Promenade dans le village de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.