AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
Cdiscount Mobile : offre 60Go à 9,99€/mois ...
Voir le deal
9.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 1 sur 10
La salle de massage
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Vivi
Vivi
FondatriceHarryPotter2005
Fondatrice
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
La salle de massage
Vivi, le  Jeu 31 Déc 2009 - 9:31

La salle de massage Massag10



Voici une salle de massage, détente etc...

Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Sam 18 Déc 2010 - 1:41

Nathaniel se baladait dans les couloirs de Poudlard, les mains dans les poches, sans but précis. Il aurait aimé mettre le nez dehors, mais aussi tôt en matinée, le temps était glacial, alors il choisit de rester à l’intérieur, jugeant qu’il était préférable de rester bien au chaud plutôt que de mourir congelé par le froid. Une option peu attrayante, à dire vrai.

Il portait des vêtements moldu, un jeans bleu marin, et une chemise à carreaux verte et grise. Aux pieds, il avait ses éternels Converses noires, qu’il adorait. Souvenir d’un monde moldu qu’il avait quitté. Son père les détestait, et c’était précisément la raison qui l'avait poussé à s'en acheter plus d’une paire, de différentes couleurs.

Il tomba, par hasard, sur l’endroit exact qu’il recherchait. Il jeta un coup d’oeil à l’intérieur avant d’y pénétrer d’un pas lent, incertain. Car on ne savait jamais sur quel genre de personne on pouvait tomber, à Poudlard.

Lorsqu’il y entra, il prit conscience qu’il était seul. Il y avait quelques fauteuils, et même - chose assez surprenante - des tables à massage situées dans un coin plus reculé de la pièce. En plein ce qu’il recherchait. Il en avait un peu marre de la salle commune où il n’y avait que des Serpentards, toujours les mêmes visages. Il avait envie d’un peu de solitude, de se retrouver au milieu de gens d’autres maisons, et c’était l’endroit idéal pour relaxer en paix.

Il prit conscience qu’il était la seule personne ici. C’était tôt le matin, et jour de congé en plus, alors la plupart des autres élèves devaient être encore en train de dormir. Ou dans la grande salle, affairés à prendre leur petit déjeuner. Nathaniel, lui n’avait pas faim. Et il avait toujours été d’humeur matinale. Il s’était réveillé de bonne heure et n’était pas parvenu à se rendormir. De toute manière, il ne dormait jamais très longtemps. Il n’avait jamais besoin de beaucoup d’heures de sommeil pour fonctionner. Heureusement, sinon il serait tombé d’épuisement depuis fort longtemps.

Nathaniel avança tranquillement, balaya son regard sur la salle. C’était presque troublant d’être seul dans un si vaste endroit. Il avait l’impression d’être un intrus, un peu comme s’il n’avait pas le droit de se trouver là. Pourtant, cette salle n’était certainement pas réservée au personnel de Poudlard. Si ç’avait été le cas, il y aurait probablement eu un mot de passe pour pouvoir y pénétrer.

Il choisit finalement de s’installer sur un fauteuil. Il retira ses espadrilles, allongea ses jambes sur le fauteuil, puis s’étira. Il poussa un soupir. Se demanda si finalement, il avait vraiment envie de rester seul. La journée promettait d’être longue et d’une platitude rare…

Il regarda à nouveau autour de lui, pour voir si quelqu’un approchait. Mais il n’y avait personne, donc aucun risque de se faire prendre. Il sortit son paquet de cigarette, s’alluma une clope. Il laissa s’échapper la fumée en expirant lentement. Il songea au fait qu’il fumait davantage ces derniers temps, et ne savait pas pourquoi. Il avait souvent besoin de fumer, c’était presque devenu un réflexe, un besoin. Il était incapable d’avoir les mains vides.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Sam 18 Déc 2010 - 2:05

Il était encore tôt. Et Antonia avait fait un cauchemars qui l'avait empêchée de se rendormir, tellement elle était tendue. Elle avait trainé dans son lit quelques heures, gigotant, suppliant Morphée de revenir la prendre, mais rien n'y fit.

Elle se baladait donc dans Poudlard. Elle portait toujours le même genre de vêtements, noirs et blancs, jupe, chemisier et bas en cotons.
Elle vit au loin une silhouette qui lui ne lui était pas inconnu. Et décida de le suivre. Il avait une très belle démarche, et celle d'Antonia était tellement légère qu'il ne l'entendait pas.
Il entra dans une salle, et elle attendit que la porte se referme pour se placer juste devant.
Elle attendit quelques temps ainsi, ne voulant pas le déranger. Il devait être seul, il n'y avait pas de bruit de conversations, rien du tout.

Et puis il y eut un cliquetis de briquet. La jeune fille sourit légèrement.
Elle attendit encore un peu. De longues secondes.

Et poussa tout doucement la porte.
Nathaniel était là, assit sur un fauteuil.
Elle referma la porte derrière elle. Elle ne cherchait pas à se cacher de lui. Elle resta là, appuyée contre la porte fermée, et remit ses cheveux derrière son oreille.
Elle remarqua les tables de massages dans la salle, et se dit que oui pourquoi pas, elle se laisserais bien tenter.

Elle s'approcha vers Nathaniel, et de son attitude désinvolte très séduisante. Elle se mit de profil et s'installa sur l'un de ses genoux, pour entreprendre d'enlever ses chaussures, suivit de son pull.
Elle guettait du coin de l'oeil les réactions de Nathaniel.

Elle se releva, et commença à déboutonner son chemiser, tout en se dirigeant vers une des tables de massages. Sa chemise était maintenant ouverte sur son soutien-gorge noir. Et avant de la retirer, elle enleva gracieusement ses bas, qui restèrent sur le sol.
Elle fit glisser le long de sa peau sa chemise blanche, et d'un même geste dégrafa sa jupe, qui tomba en même temps que la chemise, en un bruissement de vêtements, découvrant un short de la même couleur que le haut.

Elle tourna son visage vers Nathaniel, pour l'inviter à venir avec elle. Elle n'avait toujours pas dit un seul mot, mais sa bouche formait un très beau petit sourire.
Elle se coucha à plat ventre sur la table, et détacha les aggraphes de son soutien gorge qu'elle passa par ses bras, et qu'elle fit aussi tomber au sol.
Si il avait regardé au bon endroit il aurait aperçut un bout de chair qui n'éait pas aussi blanc que le reste de sa peau.

Elle attendait Nathaniel.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Sam 18 Déc 2010 - 3:39

Nathaniel avait fermé les yeux, se laissait imprégner de la douce sensation de sérénité qui l’envahissait, tandis qu’il recrachait lentement la fumée. Il restait là, immobile, à moitié allongé sur le fauteuil, la cigarette entre les doigts. Il commença, sans vraiment s’en rendre compte, à fredonner tout bas, d’une voix à peine audible. C’était une vieille chanson, une berceuse Allemande que sa mère lui chantait lorsqu’il n’était qu’un gamin, et n’arrivait pas à trouver sommeil. ''Guten Abend, gute Nacht''… bonsoir, bonne nuit. Il ne savait pas pourquoi il avait eu envie de chanter. Cette chanson lui était venue en tête, comme ça. Il tira une bouffée de sa cigarette, puis se remit à chantonner.

Mais il s’interrompit aussitôt. Il venait d’entendre le déclic d’une porte qui s’était ouverte, puis refermée doucement. Des pas qui ne faisaient aucun bruit, légers comme l’air. Quelqu’un venait d’entrer, s’avançait à pas feutrés dans sa direction. Il n’osa pas se retourner pour voir qui c’était. Et si c’était un membre du personnel, un professeur? Ou pire, Célia Skywolf, la Directrice elle-même, cette femme qui ne l’aimait pas du tout? Il était en train de fumer, à l’intérieur du château, ce qui était certainement interdit. Il ne voulait même pas penser aux conséquences. L’idée de retourner à nouveau dans la forêt interdite ne lui disait rien. Il regarda aux alentours, essayant de voir, sans être contraint de se lever du fauteuil, s’il y avait un endroit où il aurait pu jeter sa clope discrètement.

- Merde, dit-il.

Mais il s’était trompé, heureusement. Une élève était entrée. Antonia Adamovitch, une élève de Serpentard qu’il connaissait déjà. Elle portait des vêtements blanc et noir, comme à l’habitude. Un style qui lui allait très bien, d’ailleurs. Une jupe et un chemisier. Il se souvint de la première pensée qu’il avait eue en la voyant dans le parc. Il s’était dit qu’il la désirait, si fortement que ça le brulait de l’intérieur. Elle était là, juste devant lui, s’était baissée pour retirer les chaussures qu’elle portait.

Il ne voulait rien dire qui aurait risqué de briser cet instant. Elle retira son pull, et pendant ce temps, il sentait son pouls s’accélérer… Il tira une nouvelle bouffée de cigarette, posa ses pieds sur le sol, se positionnant de manière à pouvoir mieux la contempler. Il l’observait, cloitré dans un silence presque religieux. Il se tenait sur le bord du fauteuil, et osait à peine respirer. Il n’avait aucune idée de ce quelle pouvait bien fabriquer, mais en fait, il n’en avait rien à faire. L’essentiel, c’est qu’elle se tenait près de lui, et qu’elle était en train de se déshabiller. Sans aucune gêne, comme si elle était seule et que personne ne pouvait la voir.

Il eut l’impression qu’à un certain moment, elle l’avait regardé du coin de l’oeil, mais peut-être n’était-ce que le fruit de son imagination? Ça n’aurait pas été surprenant, puisqu’il avait les pensées un peu troubles en ce moment.

Antonia se releva finalement, détacha un à un les boutons de son chemisier, en s’approchant d’une des tables à massage. Il avait envie de lui demander si elle avait besoin d’aide. Dans sa tête naissait tout un tas d’idées, de scénarios un peu malsains. L’attitude d’Antonia était terriblement provocante et irrésistible à la fois.

Chose certaine, elle avait conscience du pouvoir qu'elle avait sur lui. Il se délectait de la voir ainsi, à moitié nue. Sa chemise était ouverte, dévoilant un soutien gorge d’un noir aussi foncé que sa peau était pâle. Elle enleva sa jupe et, en même temps, laissa glisser son chemiser, qui tombèrent sur le sol, formant un petit tas à ses pieds. Son short était noir aussi. Il déglutit avec difficulté, reprit une puff à nouveau.

Elle daigna finalement le regarder à son tour. Ses lèvres s’étaient étirées en un mince sourire.

Elle s’allongea sur le ventre, sur la table de massage. Elle détacha les agrafes de son soutien gorge, qu’elle fit tomber sur le sol. Nathaniel n’eut aucune difficulté à comprendre ce qu’elle attendait de lui. Il ne voulait que ça, la toucher.

Dans un geste décidé, il jeta la cigarette sur le sol, mais ne l’écrasa pas, puisqu’il avait retiré ses espadrilles. Nathaniel s’approcha d’Antonia, posa ses mains au niveau de ses omoplates. Sa peau était aussi parfaite que dans ses souvenirs. Il caressa les épaules de la jeune fille durant un court moment, puis laissa ses mains glisser tranquillement jusque sur le bas de son dos. Il répéta ce geste, plusieurs fois. Il n’arrivait pas à détacher ses yeux de son corps mince, élancé.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Sam 18 Déc 2010 - 12:54

Enfin elle sentit les mains du jeune homme sur son corps.

Le contact chaud la fit frissonner un peu. Elle était là, en short, sur une table de massage, à Poudlard.

C'était doux. L'odeur de cigarette restait dans la salle, sans pour autant être déplaisant. Et ses mains, elle aurait voulut être enveloppée dans ses mains.

Ses cheveux retombaient en désordre sur son visage tourné. Collaient à ses lèvres. Elle se sentait bien, et tout disparaissait.

Nathaniel faisait des mouvements de bas en haut, régulièrement.
Elle n'aurait donné sa place pour rien au monde.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Dim 19 Déc 2010 - 0:04

Il sentait que la surface de la peau d’Antonia, sous ses doigts, devenait terriblement chaude. Ou peut-être était-ce ses propres mains qui dégageaient autant de chaleur? Depuis qu’elle était entrée dans la salle, il lui semblait que la température avait considérablement augmentée. S’il s’était écouté, il aurait certainement retiré tout ce qu’il avait sur le dos, et se serait empressé de s’allonger sur elle. Il aurait probablement fait bien d’autres choses, si ce n’est du fait que n’importe qui pouvait entrer dans cet espace public… N’y avait-il pas moyen de trouver, dans ce château, un endroit tranquille, ou il aurait pu faire tout ce qu’il aurait voulut, sans risquer de se faire surprendre et d’en subir de fâcheuses conséquences?

Antonia était là, son corps splendide s’offrait à ses yeux. Ses longs cheveux blonds cachaient une partie de son visage, alors il lui était impossible de savoir l’expression qu’elle affichait. Il ne pouvait donc pas savoir si elle aimait ce contact, elle aussi. Probablement que oui, autrement, elle ne lui aurait pas lancé une telle invitation… Nathaniel avait de la difficulté à se contrôler, quand il se trouvait aussi près d’elle. Elle avait décidément de magnifiques courbes, et tout son corps dégageait une telle grâce. En plus, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas… enfin, il préféra chasser cette pensée de sa tête. Il valait mieux ne pas penser à ça. Autrement, c’était une véritable torture psychologique.

Nathaniel continua, dans des gestes empreints d’une douceur et d’une lenteur infinie, à caresser chaque partie de son corps. Il fit glisser ses mains jusque sur ses cuisses, descendit jusqu’à ses chevilles, ses pieds. Il se pencha pour venir déposer un baiser sur sa cheville gauche. Puis, il remonta jusqu’au bas de son dos, laissant sur sa jambe le souvenir brulant d’une multitude de baisers qu’il venait tout juste d’y déposer. Il posa à nouveau ses mains sur son dos, caressa les parties latérales de son corps, juste en dessous de ses côtes. Il aurait aimé pouvoir toucher son ventre mince.

Il effectuait ces gestes avec lenteur, et à chaque caresse il s’assurait de n’exercer qu’une légère pression, afin de ne pas lui faire mal. Il se surprenait lui-même à faire preuve d’une aussi grande douceur envers la jeune fille. Il n’était pas comme ca, d’habitude. Plutôt du genre brusque et insistant. Il témoignait rarement d’autant de tendresse a l’égard de quelqu’un. Mais il devait admettre qu'il était tout aussi rare de trouver une personne d'une aussi grande beauté que la jeune Russe.

Mais il la désirait. À un point tel qu’il n’arrivait pas à calmer les battements de son cœur qui s’étaient accéléré depuis la secondes ou elle avait retiré ses vêtements.


Dernière édition par Nathaniel Anderson le Dim 19 Déc 2010 - 6:32, édité 1 fois
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Dim 19 Déc 2010 - 1:39

Il exerçait une pression parfaite. Ni trop puissante, ni trop futile.

Quand il se pencha pour embrasser sa jambe, Antonia sentit des frissons lui parcourir tous le corps, et des tonnes de papillons dans le ventre. C'était très agréable.

Lorsqu'il recommença à masser son dos, Antonia était tellement détendue, et, oui il faut le dire, excitée, qu'elle laissa échapper de sa bouche un léger gémissement. Juste audible pour les oreilles de Nathaniel.

Le seul contact de ses mains ne lui suffisait plus, elle voulait que ses mains deviennent énormes, à en couvrir tout son corps.

Entièrement. Elle voulait le sentir. Savoir qu'ils étaient vivants, tous les deeux.
Sa respiration était accélérée, et les souffles se changaient parfois en tremblements, voir en gémissements.

Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Dim 19 Déc 2010 - 6:44

Nathaniel continuait à caresser son corps, avec délicatesse, déposant des baisers sur toute la surface de sa peau visible. Il mettait toute son attention dans chacun des gestes qu’il exécutait, sans pouvoir détacher ses yeux du corps d’Antonia. Des pieds à la tête, elle était belle. Des pieds à la tête, elle était parfaite. Sans aucun défaut. Tout en elle, son parfum, ses gestes, sa classe, respiraient la sensualité. Il ne trouvait rien qui ne soit pas attirant concernant Antonia Adamovitch. Tout en elle lui donnait envie de se rapprocher le plus près possible. Ses longs cheveux blonds, ses jambes longues et minces, sa taille fine, le son régulier de sa respiration, son visage aux traits délicats.

La pièce était plongée dans un silence quasi-total, seulement troublé par le rythme de leur respiration. Un silence particulièrement agréable aux oreilles de Nathaniel, puisqu’il pouvait se concentrer uniquement sur ce qu’il faisait.

Il crut entendre un faible gémissement s’échapper de la bouche de la jeune fille. Et comprit que ses caresses lui procuraient un certain effet. Un petit sourire satisfait apparut sur les lèvres du jeune Serpentard, qui était ravi de constater que ce massage plaisait autant à Antonia qu’à lui-même. Alors qu’il continuait de laisser glisser ses doigts sur le dos de la jeune fille, il se demanda si elle avait connu les bras de nombreux hommes en Russie, ou même à Poudlard. Il se demandait si les Russes savaient la toucher comme lui le faisait en ce moment, si d’autres personnes avaient été capables de lui procurer le même genre de sensations. D’autres hommes avaient dû tenter sa chance avec elle, c’était évident. En fin de compte, la question ne se posait même pas, puisque la réponse était si évidente. Pour ne pas gâcher cet instant, il préféra s’abstenir d’y songer plus longtemps.

Il voulait la sentir contre elle. Sentir leur souffle se mélanger, et leur corps aussi. Si seulement il avait pu… Il était prit d’un besoin ardent, urgent, particulièrement difficile à contrôler. Plus d’une fois, il avait rêvé qu’il couchait avec Antonia Adamovitch. Et chaque fois, en se réveillant, il s’était demandé comment ce serait, dans la réalité.

Un long frisson parcouru son corps.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Mar 21 Déc 2010 - 1:28

Antonia profitait des mains de Nathaniel.
Définitivement trop bon, il n'était pourtant pas question de céder à de simples pulsions.
Elle se retourna, se couvrant avec ses bras, de sorte à ce qu'il ne puisse voir sa poitrine. Elle attendit qu'il passe ses mains sur son ventre. Elle adorait cette partie là. Ca faisait tellement de frissons.

Elle s'assit Sur le bord de la table de massage. Toujours cachée par ses bras. Elle embrassa le torse de son camarade par dessus son tee shirt. Il sentait terriblement bon.
Elle sauta à terre pour ramasser sa chemise Et l'enfila, ainsi que sa jupe. Elle ne portait plus de soutien gorge. Quand elle remarqua qu'elle ne l'avait pas enfilé, elle le tendit à Nathaniel.

"Tiens, cadeau"

Elle ajouta un grand sourire à sa phrase enjouée.
Puis elle retourna s'asseoir sur la table, passant ses bras autour de lui. Elle était à présent collée sur son torse.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Mer 22 Déc 2010 - 18:49

Avec ses mains, Nathaniel aurait voulut pouvoir envelopper le corps d’Antonia en entier. Pouvoir la toucher partout, sans retenue. Il savait pourtant qu’il ne pouvait pas se permettre de céder à ses pulsions, puisqu’ils étaient dans un lieu public et qu’en fait, il ne savait même pas si Antonia éprouvait le même genre de désir à son égard.

Il retira ses mains de son corps, alors qu’Antonia se retourna pour s’allonger sur le dos. Malheureusement pour lui, elle avait pensé à croiser les bras sur sa poitrine afin de cacher cette partie de son corps à Nathaniel. Il tenta de ne pas laisser paraitre sa déception. Il avait le sentiment d’être un pervers, mais après tout, c’était elle qui agissait d’une façon terriblement provocante et faisait grandir en lui toutes sortes de pensées déplacées. Elle devait connaitre son charme, elle devait se douter que Nathaniel n’arrivait tout simplement pas à rester indifférent lorsqu’elle se trouvait aussi près de lui, qu’il pouvait sentir son odeur et qu’elle était presque nue. N’importe quel homme aurait eu le même genre de pensée que lui en cet instant.

Il put enfin apercevoir son ventre plat, d’une peau aussi pâle et douce que le reste de son corps. Il y posa ses mains, ne fit qu’effleurer sa peau du bout des doigts. Puis, il y exerça une pression très légère, histoire de lui donner des frissons. Il se permit même de descendre ses mains jusque sur le bas de son ventre.

Finalement, elle s’assit sur le rebord de la table à massage, sa poitrine toujours couverte par ses bras croisés. Elle déposa un baiser sur son torse, et Nathaniel pu sentir le contact de ses lèvres sur son corps, puisque le tissu de la chemise qu’il portait était assez mince. Il eut l'impression que sa peau s'était embrasée à l'endroit exact où elle venait de l'embrasser.

Il s’écarta d’elle pour la laisser descendre de la table, mais resta au même endroit. Il l’observait en silence, pendant qu’elle ramassait ses vêtements qui trainaient par terre. Elle remit sa chemise, puis sa jupe. S’était-elle rendu compte qu’elle ne portait plus de soutien gorge, à présent? Elle dû en prendre conscience en même temps que Nathaniel, puisqu’elle le ramassa, mais au lieu de retirer sa chemise et de l’enfiler, elle le lui tendit. Il fronça les sourcils, incertain. Se demandant ce qu’elle attendait de lui.

- Tiens, cadeau dit-elle, un large sourire sur les lèvres.

Il le prit, l’observa un petit moment. Ce soutien gorge noir en dentelle était magnifique et il devait sentir bon, en plus. Le simple fait de songer qu’il appartenait à Antonia suffit à lui donner un frisson. Mais qu’était-il sensé en faire? Il ne pouvait tout bonnement pas sortir de la salle de détente et se balader dans Poudlard, un soutient gorge à la main. De quoi aurait-il l’air?

Elle s’assit à nouveau sur la table à massage, l’entoura de ses bras, puis vint poser sa tête contre son torse. À travers le tissu, elle pouvait très certainement se rendre compte que son cœur battait vite. Nathaniel déposa le soutien-gorge sur la table, juste à côté d’elle. Il la serra dans ses bras, posa son menton sur le dessus de la tête de la jeune fille. Ses cheveux sentait bons, comme tout le reste.

- Tu m’offres le reste aussi, ou dois-je me contenter de ce soutien-gorge?

Sa voix était grave et un peu rauque. Ces mots étaient sortit tout seul. Il n’avait pas pu les retenir.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Mer 12 Jan 2011 - 15:09

- Tu m’offres le reste aussi, ou dois-je me contenter de ce soutien-gorge?

Il l'avait prise dans ses bras. Son menton au dessus de sa tête. Antonia ne savait pas si cette sensation lui faisait du bien ou pas. Après tout ce n'était qu'un garçon parmis tant d'autre. Particulièrement attirant c'était vrai.
Mais elle attirait la jalousie et la foudre de ses compères du même sexe. C'était particulièrement agaçant. Et tout ça pour une histoire avec un garçon. Dans son ancienne, ça ne se serait jamais passé comme ça.

- Tu n'aimes pas mon soutien gorge? dit-elle d'un fin sourire. Quel reste est-ce que tu veux?

Elle s'écarta un peu de lui, enleva avec de tendres gestes sa chemise. Et le poussa sur la table de massage pour qu'il s'alloonge sur le ventre.
Elle comptait le masser un peu.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Jeu 13 Jan 2011 - 7:02

- Tu n'aimes pas mon soutien gorge? Quel reste est-ce que tu veux?

Le problème, c’est que c’était justement le contraire. Tout en elle lui plaisait beaucoup trop. Chaque geste, chaque regard, chacune de ses paroles. Tout cela, en plus de sa silhouette délicate et parfaite, contribuait à la rendre désirable aux yeux de n’importe quel homme qui n’était pas aveugle. Nathaniel n’état pas parvenu à trouver une seule chose, aussi infime soit-elle, qui n’était pas attirante chez Antonia Adamovitch. Et le pire, c’est qu’elle était loin d’être idiote; elle devait bien s’en rendre compte. Tout ce qu’elle lui demanderait, il ne pourrait le refuser. Il aurait été prêt à lui offrir n’importe quoi, si ça pouvait lui permettre de l’approcher. Il était rare qu’une personne parvienne réellement à le mettre dans un tel état de béatitude. Lui-même se sentait presque idiot de ne pas pouvoir se ressaisir. Comment parvenait-elle à lui faire autant d’effet? Il était littéralement en train de fondre de désir.

Elle s’écarta de lui, puis commença à déboutonner sa chemise. Au même moment, il avait l’impression qu’elle pouvait entendre son battre dans sa poitrine. Sa respiration s’était accélérée.

- Je l’adore… mais je veux tout le reste. Toi, en entier.

Antonia le poussa, façon bien particulière de lui faire comprendre qu’elle voulait surement qu’il s’allonge sur la table à massage. C’est donc ce qu’il fit. Il se coucha sur le ventre, les bras croisés au niveau de sa tête, le visage tourné sur le côté, vers Antonia. Sur les lèvres du jeune Serpentard était affiché un petit sourire satisfait. L’idée qu’elle le caresse à son tour le faisait déjà frémir d’envie. Il avait hâte de sentir ses mains contre son dos nu.

Nathaniel ferma les yeux, expira longuement.

- Qui es-tu, Antonia Adamovitch? Qu'est-ce que tu attends de moi? murmura-t-il, les paupières toujours closes.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Jeu 13 Jan 2011 - 10:12

Au grand plaisir d'Antonia il se laissa faire. Il avait même l'air d'y prendre gout.

- Je l’adore… mais je veux tout le reste. Toi, en entier.


Antonia se contenta de sourire calmemant. Elle faisait pression sur les points tendus de son dos. Sur les épaules et le bas du dos. Elle débutait du bas, pour remonter et passait ses mains dans les cheveux maintenant décoiffés de Nathaniel.

- Qui es-tu, Antonia Adamovitch? Qu'est-ce que tu attends de moi? dit-il alors qu'elle recommençait son mouvement.

La façon dont il avait prononcé son nom sonnait bien. Elle aimait qu'on prononce son nom avec l'accent anglais. Ou n'importe quel accent. Et il avait une voix douce. Antonia ne savait pas si elle devait répondre ou pas.
Après quelques secondes de silence, elle dit.

- Je suppose que je suis un fantasme Nathaniel. Sûrement le tiens même.


Pour ce qu'elle attendait de lui, elle ne voulait pas lui dire. Peut être qu'il se serait vexer, parce qu'elle n'était pas sûre de ce qu'elle voulait. En fait elle n'en avait aucune véritable idée.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Ven 14 Jan 2011 - 6:43

Antonia savait comment masser, toucher, procurer les frissons les plus intenses. Et ses mains étaient aussi douces que de la soie. Elle exerçait une pression parfaite, légère mais pas trop, sur son dos. Nathaniel sentait les mains de la jeune Russe glisser de ses épaules jusqu’au bas de son dos. Puis elle remontait lentement, jusqu’à ses cheveux, tandis qu’il se demandait si elle s’était aperçu qu’il avait la chair de poule. Ce massage était particulièrement plaisant, à un tel point qu’il serait volontiers resté ainsi toute la journée durant, à se faire chouchouter. Nathaniel se laissait aller à ses caresses, alors qu’il sentait tous les muscles de son corps se décontracter peu à peu. Ça lui faisait drôlement du bien. Elle savait ce qu’elle faisait. En cet instant, il trouva qu’il n’avait rien à envier à qui que ce soit. Antonia Adamovitch était en train de lui offrir un délicieux instant… Le jeune Serpentard garda les yeux fermés, afin de mieux profiter du moment présent, de chaque secondes qui s’écoulaient. Et c’était comme si, tout d’un coup, ses soucis s’envolaient.

Parce que c’était plus fort que lui et parce qu'il était une machine à penser, malgré le sentiment de détente assez intense que lui procurait ces douces caresses, il ne pu s’empêcher de se remettre à réfléchir à toutes sortes de choses. Puis, incapable de se retenir plus longtemps, il lui avait finalement demandé ce qu’elle attendait de lui. Ce qu’elle voulait qu’il fasse. Parce qu’à dire vrai, il n’en avait aucune idée. Comprendre ce que la jeune Russe avait en tête, ce qu’elle cherchait en agissant de cette manière avec lui, consistait en une mission impossible.

De son coté, lorsqu’il était en présence d’Antonia, Nathaniel n’arrivait pas à cacher ce qu’elle lui faisait ressentir, à calmer ses ardeurs. Elle ne lui répondit pas tout de suite, peut-être parce qu’elle ne possédait pas de réponse à cette question, ou qu’elle ne voulait tout simplement pas lui faire part de ce à quoi elle pensait. Un court silence - durant lequel il redoutait ce qu’elle allait dire - s’installa. Elle le brisa alors, à son plus grand soulagement.

- Je suppose que je suis un fantasme Nathaniel. Sûrement le tiens même.

Réponse brève, vague et insatisfaisante. Même si elle avait tout à fait raison, c’était plutôt loin de ce qu’il avait espéré.

- Exact. Mais suis-je le tiens?

Était-il le seul à avoir envie d’elle? Le prenait-elle seulement au sérieux, ou pensait-elle qu’il n’était qu’un dépravé assoiffé de sexe?
Il n’ouvrit pas les yeux, parce qu’il ne voulait pas voir ce petit sourire insondable affiché sur les lèvres d’Antonia. Il se contenta de pousser un faible mais long soupir, signe dénonçant son découragement. Il ne parviendrait jamais à savoir ce qu’il y avait dans sa tête.

- Te souviens-tu de l’autre jour, au parc? Tu étais plongée dans ta lecture. Si j’avais pu, je t’aurais embrassé avant de te dire bonjour.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Mer 19 Jan 2011 - 11:26

Il se détendait sous les doigts d'Antonia, qui continuait à le regarder. Il gardait kles yeux fermés, et avait répondu après sa réponse en disant

- Exact. Mais suis-je le tiens?

Elle n'aimait pas vraiment que les gens sachent ce qu'il y avait dans sa tête. Il y avait des personnes qui la connaissaient. Mais qui avaient eu du mal à percer ses secrets. De toute façon ça ne la dérangeait pas trop. Et il fallait être accroché à elle pour qu'elle se dévoile.

Il gardait ses yeux fermés, et elle préféra ne pas répondre. Il devait quand même se douter qu'Antonia ressentait une certaine attirance pour Nathaniel.

- Te souviens-tu de l’autre jour, au parc? Tu étais plongée dans ta lecture. Si j’avais pu, je t’aurais embrassé avant de te dire bonjour.

Il devait savoir qu'elle souriait. Elle avait le sourire facile de toute façon, et cette façon était toujours la même. Absolument toujours.

- Tu pense vraiment que je me serais laissée embrasser comme ça?


Elle continuait toujours à le masser, s'attardait dans ses cheveux très doux.
Contenu sponsorisé

La salle de massage Empty
Re: La salle de massage
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 10

 La salle de massage

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.