AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -51%
Remise exceptionnelle sur les chaussures Nike Shox TL ...
Voir le deal
83 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 10 sur 10
La salle de massage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard

La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Lun 19 Fév 2018 - 16:31

Peter pouvait souffler. Son petit poulain n'allait manifestement pas lui tenir rigueur de son départ. Et pourtant il y avait de quoi. Un lien un peu particulier s'était noué entre-eux. Et le fait de changer aussi brusquement le contexte de leurs rapports pouvait avoir un aspect effrayant. Il fallait donc que l'ancien préfet rassure au plus vite le jeune sorcier sur leur futur. Pour l'instant, cela passait par les pieds du petit bonhomme, que Peter palpait à grand renfort d'huile de coude.

- ... du coup, on continuera de se voir ici. J'veux dire, en cours.

In cauda venenum. Il fallait toujours laisser quelqu'un aller au bout de ses idées. En effet, voilà qu'une petite remarque blessante pointait le bout de son nez. C'était une superbe façon d'insinuer que leur relation d'exception risquait d'être fortement amoindrie par ce choix de l'ancien propriétaire. Totalement hostile à l'idée que leurs rapports se limitent à une salle de cours, le professeur de Divination du se précipiter pour rattraper la sauce.

- Non ... Non. Enfin, je veux dire que ... Élius, je tiens à nous et je ne voudrais pas que l'on ne se voit qu'en cours. Ce serait vraiment dommage.

Là-dessus, Peter retourna vers la petite table et en extirpa un essuie. Il entreprit alors d'appliquer celui-ci sur le petit corps enduit d'huile de l'élève au blason vert et argent. Seule l'odeur de ces essences parfumées devait rester, il fallait retirer de ce petit être dansant tout l'aspect visqueux de ces liquides si particulier. Tout en passant cet essuie. Peter profitait de ces derniers instants pour démontrer une affection physique avec l'étudiant.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Mer 21 Fév 2018 - 16:57

L.A. de Peter
Contenu sensible




Ma vision est réduite aux ennuyantes lames alignées du plancher de la salle sur demande. Assemblage régulièrement cloué, s'étalant sans aspérité, ni aucune excentricité. En me concentrant, j'peux sentir une odeur d'encaustique s'en échapper. C'est qu'il est parfaitement luisant. Certainement bien frotté. Astiqué avec attention. Oui - précisément - comme mes pieds en ce moment. Sourire en coin, je t'écoute hésiter. Finalement, tes paroles choisies parfument mes oreilles de leurs notes sucrées.


Tout semble soudain enrobé de chantilly sous la table. Position du receveur gâté, éclosion de Narcisse réveillé. Mes orteils sont à peine délaissés, que tu reviens palper mon corps avec un linge...empreint d'une inhabituelle tendresse. Quinze années d'affection illimitée apprennent à en reconnaître les nuances. Sans contenir ma respiration qui s'amplifie, j'accueille d'une expression polissonne la tournure du rendez-vous. Vous étiez prévenu depuis le début : il y a des plaisirs que je ne boude jamais.


Jusqu'alors immobile, j'extirpe mon menton du bord confortable pour m'accouder sur le matelas. Puis, m'y asseoir ; interrompant tes caresses. Ainsi installé, je surplombe légèrement tes traits d'adulte à peine esquissés. Mes mains frottent un instant mon visage avant de saisir les tiennes. Les envelopper dans l’essuie en te susurrant que j'suis d'accord, ce s'rait dommage. Deux prunelles pénètrent les couleurs confondues de tes yeux, s'enroulent au coin de tes lèvres et retombent sur nos doigts liés par la serviette.


Bouche en cœur, je ne rate pas cette occasion de m'amuser, pose le tissu un peu plus loin. On peut aussi se voir pour... Ascension contrôlée de mes pupilles raclant ta boutonnière au passage jusqu'à venir s'accrocher malicieusement à ton regard. Dans le même temps, je plaque tes mains sur mes cuisses. Boire du thé ? D'un haussement d'épaule taquin, tête penchée, je mime une incertitude toute relative. Bienvenue à Poudlard Mr McKinnon !


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:09, édité 2 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Ven 23 Fév 2018 - 9:46

*** TW : scène comportant des allusions sexuelles ***


Cette fois, c'était bien la fin de leur petit rendez-vous. Peter avait vidé son sac et il avait terminé de s'occuper du dos du petit sorcier. Conclusion, chacun allait rentrer en direction de son lit et essayer de faire bonne figure. D'autre part, Peter allait devoir se creuser les méninges pour essayer de trouver des occasions dans lesquelles ils pourrait se retrouver seul avec son poulain de façon plus ou moins discrète. Ce n'était pas comme s'il montait un club d'élèves privilégiés et qu'ils les réunissait autour d'une bonne assiette toutes les deux ou trois semaines. Non, il cherchait des occasions pour qu'ils soient eux-deux et puissent jouir de la complicité qu'ils avaient développée. Autant dire que ce devait être à l'abris des regards, compte tenu de l'impartialité dont le professeur devait faire preuve.

Mais, ni une, ni deux, voilà que le gamin se releva et planta un regard, que Peter n'avait jamais vu chez l'étudiant jusque là, dans le sien. A cela s'additionna la jonction de leur mains avant le déplacement de celles du devin sur les cuisses de l'adolescent. Autant le professeur n'était pas réellement sur de comprendre ce qui soudain commençait dans la tête de l'apprenti sorcier, autant une intense envie commençait à le prendre au ventre. Quant aux paroles d'Élius, elles ne laissaient plus planer le doute sur l'inéluctable.

Et finalement, tout soupçon de doute disparu des yeux du Peter lorsque ses lèvres entrèrent en collision avec celles de son cadet, toujours assis sur la table de massage. Tout d'un coup, c'était comme si tous les parfums qu'ils avaient utilisés plus tôt, et probablement même que le garçon avait utilisé durant toute sa vie, qui resurgissaient pour frapper le professeur en plein visage. Ayant placé sa main droite à l'arrière de la tête de l'élève, le voilà qui l'enfermait à présent dans une étreinte solide et tendre à la fois. Défaisant un des boutons de sa chemise, le voilà qui jetait là une des invitations des plus explicite. Alors que, soudainement, ses lèvres quittait celles du petit ange pour se porter sur son cou, alors que ses mains commençaient à se balader à la recherche des ailes de cette créature divine et pure.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Dim 25 Fév 2018 - 22:44

L.A. de Peter
Contenu sensible




S'amuser de tout, tout le temps. L'insolente rengaine boucle les mèches - définitivement sèches - sur mon front. Sans gêne, elle transforme mon entourage en laboratoire de sciences exquises. L'expérience du jour a une saveur d'inédit. Celle des paumes d'un homme sur mes cuisses nues. Le message est à la hauteur de ma désinvolture ; sans équivoque. Ce qui n'a pas eu lieu l'autre nuit avec Arty, se passera ce soir avec Peter. Quand même, le parfum chaotique du houleux moment revient dans les sillons de mes lèvres étreintes. Fugace impression de regret, rapidement expédiée par la tension naissante d'un élastique.


Le contact est celui que j'attendais ; il te ressemble. Douceur empreinte de fermeté. Accroché par deux mains au bord de la table, j'y plonge tout entier, t'abandonne mes babines brûlantes. C'est un baiser fendu d'un sourire. De ceux qui annoncent, détachés, la satisfaction de l'enfant cajolé. Dans ma nuque, tes doigts trahissent l'emprise d'une ardeur réciproque. Saisir ton envie, j'aime ça. Et ma tête bascule, renversée par les à-coups de tes lèvres contre ma peau désireuse. Étincelant collier, que celui déposé par ton museau humide dans mon cou. Ma bouche, encore, s'étire, quand mes paupières s’entrouvrent sur ton bouton détaché. Est-ce l'antisèche, d'un professeur dévoué, à son élève favorisé ? Trois notes succinctes s'envolent vers le plafond de la Salle sur Demande ; un vif éclat de rire accompagnant le battement de mes jambes dans le vide. Inconscience ici.


L'impulsion est suffisante, emporte mes mains jusqu'à tes hanches pressées. À l'aveugle, j'agrippe ta chemise, tire doucement dessus pour la libérer. Tandis que le gourmand bourgeon de ma langue s'échappe jusqu'à mon sourire, j'entreprends le déboutonnage suggéré. Un à un, les paliers m'offrent l'accès de ton corps interdit. J'y explore ta frêle carrure, finalement peu différente de celle du dernier torse conquis. Cependant, pas de fureur dans mon estomac cette fois, mais l'excitation de la découverte est bien là. Tu es celui-qui-sait ; se laisser guider par toi ne sera pas désagréable.


L'étoffe glisse de tes épaules jusqu'au sol, et tes bras, à peine délivrés reviennent vers moi. Enserrant ta taille de mes genoux, j'décide de réutiliser la provocation parfaitement déplacée d'mon préfet préféré. Mes mains s'appuient, plus loin derrière sur le matelas, et j'attends de capter ton regard pour murmurer malicieusement :


— Avec un élève, vraiment ? Impossible de ne pas rigoler, tellement je m'en fiche, et je sais que toi aussi. D'ailleurs, d'une simple pensée, je tamise la pièce ensorcelée.


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:09, édité 2 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Jeu 1 Mar 2018 - 16:41

*** TW : scène comportant des allusions sexuelles ***


Un instant, Peter du prendre une bouffée d'air. Il avait besoin d'une seconde pour réaliser ce qui pouvait bien se passer et s'interroger sur la correction d'une relation de ce type. C'était que celui qu'il était en train d'embrasser était toujours un élève. Et puis, il y avait cette filiation artistique, cette adoption psychologique, qui s'était installée entre eux. Pouvaient-ils tout mettre à terre pour un coup de folie, une impulsion non contenue ? Le professeur de Divination avait donc cruellement besoin de se détacher, de reprendre son souffle et du recul. Mais Élius ne lui en laissa pas. A la seconde où leurs lèvres étaient rentrées en contact, le monde avait basculé.

La chemise de Peter tomba sur le sol, sous l'impulsion du vert et argent. Voilà que les deux serpents avaient fait leurs mues. Ils allaient se retrouver, nouvelle peau contre nouvelle peau dans une étreinte d'un autre genre. Le cadet semblait s'amuser de cette situation tout autant qu'il en retirait une intense excitation. Le professeur, lui, était déjà accro. D'autant plus que les effluves des huiles utilisées plus tôt refaisaient soudainement surface, embaumant Peter pour l'emmener vers un nouveau continent.

- Avec un élève, vraiment ?

La petite vipère n'avait rien contre le fait retourner le crochet dans la plaie. Décidément, il ne pouvait s'empêcher de s'amuser de tout. C'était fou ce que Peter aurait aimé qu'il fasse pareil de lui. Mais le petit rire cristallin de l'étudiant fit éclater toute nouvelle considération qui aurait pu s'immiscer dans l'esprit raisonnable du professeur.

- Ne dis plus rien ...

Ayant prononcé ces dernières paroles de façon douce, voilà qu'il intimait pourtant fermement au garçon de ne plus rien dire. A la place, le sorcier espérait que son cadet pourrait continuer à l'asperger de son petit rire innocent, pendant que l'ancien préfet de Serpentard ouvrait la gueule, crocs déployés, pour aller mordiller la poitrine enfantine de l'impudent, tout en lui retirant l'unique vêtement qu'il lui restait. Le petit être était tout à lui, comme Peter était tout à lui. Le professeur commença alors son numéro, ayant en tête ces esprits de la Grèce Antique, qui considéraient comme normaux les rapports charnels entre les maitres et leurs disciples, passages obligés pour que les derniers reliquats de savoir puissent se transmettre à leurs jeunes esprits.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Mar 6 Mar 2018 - 23:09

L.A. de Peter
Contenu sensible




Quatre mots se décrochent, ricochent sur ma respiration suspendue. Un ordre scellant ma bouche d'un sourire, mais pas mon regard bouillonnant. Après tout, ça pourrait être amusant comme ça aussi ; je n'ai rien contre les excès d'autorité dans ce contexte. Mes doigts se recroquevillent sur le matelas alors que j'me laisse dévorer en silence. Élève obéissant, j'mords ma lèvre quand tu me déshabilles, expire à peine plus fort. Mais quelques secondes et tes gestes précis anéantissent mes nouvelles résolutions. Dans un souffle, j'murmure ton prénom tandis qu'une de mes mains agrippe tes cheveux. L'autre se coince dans ta ceinture alors que je bascule la tête en arrière, sous l'effet de tes attentions ciblées.


J'ai toujours saisi chaque occasion de frissonner sans me préoccuper des conséquences. Ce soir ne sera pas différent. Dévalant le long de ton ventre, mes pupilles avisent une nouvelle halte. Sans lâcher ta nuque, je déboutonne ton pantalon et tire sur la fermeture qui libère l'inconnu. Ma main plaquée à l'envers sur ton nombril trépigne d'impatience, quand je murmure, sans réserve, au creux de ton oreille, que c'est la première fois... Tout en me laissant glisser jusqu'à la découverte, les yeux brillants. ...que je fais ça. Accrochés aux plafonds, mes prunelles dessinent des arabesques et ma bouche s'allonge devant l'excitante exploration.


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:08, édité 2 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Mer 7 Mar 2018 - 17:39

*** TW : scène comportant des allusions sexuelles ***


C'était comme tenter de se passer une boule en cristal. Il fallait de la coordination et surtout faire la balance entre la poigne et la douceur. Tous deux étaient là, à se passer un petit objet fragile, en quelque sorte. Ils avaient un petit quelque chose à protéger, à garder pour eux. Il fallait bien sur prendre garde à l'excitation, qui pouvait leur faire perdre de vue la délicatesse qu'ils devaient observer vis-à-vis de leur instant.

Élius avait plongé, tête la première, tout en reconnaissant aisément que c'était sa première expérience de ce type. Quel ingénu il faisait, décidément. Pourtant particulièrement concentré sur ce qu'ils étaient en train de vivre, Peter ne pu s'empêcher de revoir plusieurs images de ses premiers rapports avec des hommes, et en particuliers de jeunes hommes. L'été précédent son retour à Poudlard comme professeur, il s'était senti particulièrement seul, sans repère. Ce fort sentiment d'abandon l'avait poussé à séduire, pas toujours sans magie, de jeunes moldus avec lesquels il avait poussé les limites de sa sexualités qu'il s'était fixé jusqu'alors. Mais les visages et les hautes herbes du Sussex ne lui revinrent à l'esprit qu'un temps.

Replaçant le petit aiglon dans son nid de circonstance, Peter laissa encore déambuler ses mains sur ce petit corps que la nature avait encore épargné des dégâts irrémédiables de l'âge. L'agilité du danseur était extraordinaire et le professeur se sentait un peu gauche avec ses gestes plus secs, plus saccadés que ceux de son élève. Se laissant encore aller à quelques baisers dans la nuque de l'apprenti sorcier, le professeur laissa s'ouvrir ses sens à tous les pores de la peau du petit serpent et à sentir les effluves de fruits et de sucre qui s'en échappaient. Dans un souffle, les deux serpents pouvaient commencer à danser, les rythmes de leurs coeurs pouvait commencer à se jumeler.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Mer 14 Mar 2018 - 1:41

L.A. de Peter
Contenu sensible




Le point de non-retour n'est déjà plus qu'un lointain souvenir. Avalé par l'insatiabilité libidineuse qui domine mon adolescence perverse. Une enfance bercée au pays de la débauche et du vice a laissé sa marque indélébile sur mon comportement. Fatigué par la moindre normalité, j'en veux toujours plus ; repousser les limites de la bienséance, me moquer des conventions et ne même pas m'en apercevoir la plupart du temps. Alors me voici, enfermé dans une pièce tamisée avec toi. Prêt à chorégraphier une toute nouvelle danse. Les tenues de scène sont enfilées ; épiderme dans son plus simple appareil. Ma main libertine s'attarde sur son sujet d'étude - mouvements d'abord presque éthérés sur la copie-en-différent-de-ce-j'ai, puis, finalement, plutôt étirés. Comme ma bouche, flattée de sentir battre ta palpable excitation sous mes doigts appliqués. Plus j'y pense, et plus le matelas se couvre de velours, magiquement matérialisé par la dévouée Salle sur demande. En fait, la table de massage devient un confortable sofa sous mon postérieur exigeant, transformant la pièce en chambrette appropriée. Et visiblement inspirante, puisqu'à coups d'embrassade au creux de ma nuque, tu me retournes délicatement contre le tissu accueillant.


Retour à la position initiale pour un massage quelque peu différent. Privé de la vue, j'me rabats sur les filets d'huiles essentielles serpentant jusqu'à mes narines. Accompagnés par ton souffle, bientôt tout proche de mon tympan réceptif. Vêtu de ton unique chaleur, j'suis pourtant loin d'avoir froid. C'est que ton empreinte est attentive, habitée d'un rythme cardiaque embrasé. Sans que je ne m'en rende compte, mes doigts se crispent autour du bord d'un coussin enchanté et mes canines s'emparent d'une lèvre émoustillée. Je ferme les yeux devant la sensation inconnue. Laisse ma tête se basculer en cadence avec ta bienveillance, ma respiration s'allonger quand mon ventre est doucement pressé dans le moelleux-mais-pas-trop-juste-ce-qu'il-faut du matelas. Derrière moi, de quelques doigts, tu approfondis progressivement l'enseignement, professeur consciencieux. Et ta main libre longe mon avant-bras, s’agrippe à mon poignet lorsque ma gorge te livre un premier gémissement. Le ballet peut commencer.


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:08, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Ven 6 Avr 2018 - 9:22

*** TW : scène comportant des allusions sexuelles ***


Jusqu'où tout cela allait-il conduire les deux sorciers ? Dans l'immédiat, aucun d'eux ne se faisait d'illusion sur l'issue de cette séance de massage. Mais sur le long terme, qu'est-ce que cela allait bien donner ... Car le grand risque qui leur pendait au nez, c'était que tous deux se mettent à aimer cela. Et, à voir comment le gamin était réceptif, il était fort probable que celui-ci soit en train de découvrir de nouvelles sensations. Le problème de cet enfant, c'était l'addiction. Ce qui fascinait tant Peter chez Élius, c'était sa façon de transformer ses envies en besoin, sa façon de vivre.

Alors que le Professeur préparait, en douceur, la suite des opération, il ne pouvait s'empêcher d'être assailli d'une suite de considérations morales. Celles-ci tenaient tant à son âge qu'à sa place d'enseignant ou encore à l'immaturité du petit sorcier qui laissait déjà échapper plusieurs gémissements de plaisir, ou de bonheur. Qu'est-ce qui pouvait bien être le pire, ne pas ressentir dans pareille situation l'appel de l'éthique ou bien repousser sans cesse les appels de celui-ci ?

Peut-être parce que, mine de rien, il était conscient qu'il dépassait les bornes, Peter attrapa plus vigoureusement le petit oiseau et le cala bien plus fort entre ses crocs. Etait-ce parce que, soudainement, il voulait que tout cela passe plus vite, ou parce qu'il tenait l'enfant pour responsable de l'envie dévorante et immorale qui l'envahissait ? Atteignant consciencieusement son but, le sorcier du, lui aussi, réprimer un élan de plaisir. Avant de retourner à l'oreille de son ingénu :

- Vas-y, danse pour moi, Élius.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Mar 10 Avr 2018 - 15:23

L.A. de Peter
Contenu sensible




Bouche bée, collée au tissu pelucheux, désormais humide. Une respiration tiède et saccadée imprègne le velours par à-coups, à mesure que mon ventre se presse contre le sofa. Les mains moites, agrippées à des sensations toujours plus fortes et nouvelles. Ton torse dans mon dos, et tes doigts plus bas, intimant la professorale cadence. Les yeux fermés, je surprends mes pensées qui dérivent. S'enfuient au-delà de la salle sur demande, serpentent dans les couloirs, retrouvent les cuisines. Et Arty. S'empreignent de ses hanches et mes dents d'une babine excitée. Faudra que je recommence ça, avec son odeur mandarine. Mais la capture plus ferme de mes reins et quelques mots chuchotés me ramènent aux huiles de massage. Et à toi, Peter ; désireux de me sentir onduler contre ton bassin épris. Ça tombe bien, rouler de l'échine c'est mon truc. Les répliques bien placées, aussi :


— Ne dis plus rien... qui retourne à son envoyeur. Redressé sur les coudes et les genoux, je plonge mes iris dans les vagues de l'estampe en face de moi. Ondoyant au rythme de l'eau qui s'étend longuement sur le sable avant de se retirer doucement. Tes gémissements, maintenant à peine étouffés, et tes doigts cramponnés à ma peau étirent un sourire essoufflé. D'un passage de langue, je mouille ma bouche un peu sèche sans arrêter le va-et-vient ; savourant le plaisir d'être la vedette d'un spectacle suffocant. Aucun tempo n'a de secret pour l'adolescent féru de danse qui sinue devant toi, s'appliquant à te faire perdre le contrôle, retenant des gloussements à chacun de tes soupirs dérobés. À l’intérieur, un flot de perceptions bousculant mes sens, compliquant ma concentration. Puis, aiguillé par tes caresses, j'élance les dernières houles de la chorégraphie. Déroulant une croupe scandaleusement déterminée, faisant tendre ton corps entier qui s'immobilise un instant au plus près du mien.


La respiration se coupe, quelques secondes pendant lesquelles un silence chargé de satisfaction trouve son écho dans les battements du cœur chamboulé. Tes cuisses engourdies s'appuient sur les miennes qui s'affaissent, rapprochant à nouveau mon nombril du matelas, avant que je ne me retourne sur le dos. Un bras derrière la tête, pendant que tu te débarrasses de l'intime protection. C'est que mon massage n'est pas terminé, je crois.


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:08, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Ven 25 Mai 2018 - 18:03

Dans ce genre de moment, le monde peut bien partir en fumée tout autour de vous, cela n'a pas d'importance. Un univers large de plusieurs millions d'années lumières est soudain réduit à un espace de moins de deux mètres carrés. La seule chose qui importait pour Peter c'était ce petit être arrogant et terriblement séduisant qui était là sur ce pauvre sofa. Peu à peu le rythme s'accélérait et voilà que l'univers se faisait de plus en plus petit, avant d'exploser.

L'ancien préfet prit appui sur le sofa alors qu'il tentait de reprendre un rien de constance. Voilà que son amant semblait diriger son regard vers lui, comme pour tenter de lui dénicher un secret ou l'autre. Sous le professeur, ses jambes flageolantes n'allaient pourtant pas pouvoir maintenir le sorcier debout bien longtemps. D'ailleurs, elles n'y arrivèrent pas !

En moins de temps qu'il n'en fallu pour le dire, voilà que le sorcier se retrouvait à terre, couché sur le sol. Le manque d'activité physique conjugué à sa maigreur maladive étaient la cause cette chute disgracieuse. Le contact du sol fut encore plus rude parce que la pierre était froide, contraste avec la chaleur étouffante d'en haut. Se passant une main sur le visage, le devin se maudit intérieurement de casser ainsi ce moment de magie par sa faiblesse naturelle. A quel moment allait-il bien pouvoir remonter le visage et affronter le regard de ce gamin au physique si entrainé ?

Fixant des yeux le plafond, Peter se résolu à remonter bien vite à hauteur du petit aiglon. Rester à ce niveau du sol était d'un désagrément ... Debout, le sorcier tourna le dors volontairement au petit serpent, qu'il avait courtisé à peine quelques instants plus tôt. Le voilà qu'il enfila une chemise sans dire mot, laissant venir à lui les scrupules et autres objections morales, qui faisaient leur entrée un peu tard dans la partie.
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Mar 12 Juin 2018 - 1:42

L.A. de Peter
Contenu sensible




Tout à l'heure le parquet, plus tard le mur, et maintenant le plafond. Un genre de visite all inclusive d'la salle sur demande, dans laquelle j'me suis embarqué. La croisière fut savoureuse, la croisière fut ardente, la croisière fut houleuse, la croisière fut exaltante, la croisière est... Terminée ? C'est que le bateau semble avoir coulé. Avachi sur le sofa, je t'ai vu disparaître dans un bruit sourd et mes prunelles ont roulé jusqu'au lambris où elles sont toujours accrochées. Un bâillement les rejoint tandis que mon corps s'ennuie déjà. Il a peut être compris avant moi qu'il n'y a pas de deuxième escale massage au programme. Non, moi, appuyé sur les coudes, regard gourmand, j’accueille ton ascension en direction - d'une chemise. Ah.


— Et moi ? Pas habitué au plaisir à sens unique - ou pas celui là - je réclame sans gêne une jouissance qui devient plus que nécessaire. Mais les boutons remontent un à un, camouflant l'espoir d'un quelconque assouvissement. Alors je soupire en m'essuyant le front encore perlé par endroit de l'effort précèdent. Abadakor. Ouais Peter, j'suis un gamin gâté, t'as cru quoi ? Qu'j'allais t'offrir mes fesses et un sourire en prime ? Pas pour un banal massage. Toujours aussi nu qu'il y a dix minutes, je m’installe un peu plus confortablement sur la banquette magique en attendant que tu te retournes.


Dernière édition par Élius Askin le Ven 29 Juin 2018 - 16:08, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Peter McKinnon, le  Ven 15 Juin 2018 - 21:06

Malgré leur relation, Peter avait du mal à ne pas ressentir de la gêne après ce qui venait de se passer. Essayant de contrôler son rythme cardiaque pour qu'il redescende, le Professeur tendait de refermer les boutons de sa chemise, d'une main maladroite et tremblante. C'était fou à quel point, quelques minutes plus tôt, il n'avait pas eu la tête à tous ces regrets. C'était toujours comme ça, on était transporté dans un monde lointain, un univers sans état d'âme, le retour sur Terre n'en était que plus douloureux.

L'enseignant avait laissé le gamin sans réponse dans son coin, mais il allait bien falloir qu'il se retourne. Certains de ses vêtements avaient malencontreusement été emportés de l'autre coté de la pièce lorsqu'ils avaient tous deux glissé de la table au sofa. Se mordant la lèvre inférieure, Peter s'en voulait déjà de revoir le garçon dans les yeux. Comme s'il fallait que l'on lui renvoie en pleine figure l'image de son égarement. Après un soupir intérieur, le sorcier fit volte-face.

Là, sur le sofa, voilà que l'enfant, nu, semblait l'attendre. Et voilà, leurs regards se recroisaient à peine que déjà l'enseignant ne put s'empêcher d'éprouver de nouveau de l'énervement envers ce gamin, qui se croyait décidément tout permis. Bien sur il l'énervait, ce qui ne faisait que renforcer l'attirance intense qu'éprouvait le devin à son égard. Réduisant à néant la distance qui séparait leurs deux corps, Peter plongea sur les lèvres du danseur, avant d'attraper à la gorge le responsable de sa mauvaise conscience :

- Qu'est-ce que tu veux, Élius ?
Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Élius Askin, le  Jeu 21 Juin 2018 - 0:34

L.A. de Peter
Contenu sensible




C'pas parce que la tienne est retombée à l'état d'un veracrasse en pleine sieste que j'vais fermer mon rideau. T'façon j'peux pas. Changer de position s'avère inutile pour rendre la situation confortable ; tout reste aussi dur qu'un balai dans un - si seulement - derrière de magicien. Genre, celui que je suis en train de mater, sans aucune gêne. Suspendue à mes sourcils froncés, une frustration que je n'ai même pas envie d'apprendre à gérer. Au contraire, c'est elle qui m'agrippe, de deux canines plantées sur ma lèvre encore brûlante. Et mes doigts, liés par le désir s'entremêlent à des boucles décoiffées au moment où tu dévoiles un visage tourmenté. Toujours aussi excité par le trouble des autres, je relâche ma babine qui s'étire rapidement.


Une tempête de pensées contradictoires semble tirer les frêles fils de ton corps qui se rapproche soudain du mien, élan de ferveur servi sur un plateau d'argent dont se délecte mon museau vaniteux. Mais la fougue point à peine, qu'elle se fait déjà étrangler par tes fines mains enserrant mon cou. L'étreinte jugulaire n'est pas pour me déplaire, gloussement à l'appui. Trahissant un peu plus la confusion qui tiraille ton front ayant - presque - rencontré le sol, quelques mots enroués caressent mes tympans attentifs. Il s'agirait de faire un vœu maintenant que la lampe a été bien frottée. Quoi référence de moldu ? ...Tss. J'ai beau avoir déjà assisté à ce type d'entrevue, au fond d'un couloir, dans le cabaret de mes parents ; j'fais pas le rapprochement avec une quelconque monétisation.


Non, moi je cherche, les yeux au plafond, index à la bouche, ce que je veux. Bien-sûr, il serait tentant - et mes doigts décrochant ton poignet de ma gorge l'ont bien compris - de quémander une suite au massage. Ta paume glisse le long de mon torse, guidée par mes coquines ambitions. M'amuser, voilà c'qui me ferait plaisir - tout le temps. Ponctué d'un rire léger et mes iris diluées dans l'estampe verdoyante des tiennes. Conscient d'avoir formulé une absurdité, je laisse ma silhouette rouler sur le côté avant de pouffer une deuxième fois. Puis, en jetant un regard papillonnant en arrière - minauderie absolue - j'implore, sourire en coin. C'est vrai quoi, t'as ça pour moi ? Après, promis/pas promis, je m'habille.
Contenu sponsorisé

La salle de massage - Page 10 Empty
Re: La salle de massage
Contenu sponsorisé, le  

Page 10 sur 10

 La salle de massage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.