AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -31%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
90 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 2 sur 10
La salle de massage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard

La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Mer 19 Jan 2011 - 11:26

Il se détendait sous les doigts d'Antonia, qui continuait à le regarder. Il gardait kles yeux fermés, et avait répondu après sa réponse en disant

- Exact. Mais suis-je le tiens?

Elle n'aimait pas vraiment que les gens sachent ce qu'il y avait dans sa tête. Il y avait des personnes qui la connaissaient. Mais qui avaient eu du mal à percer ses secrets. De toute façon ça ne la dérangeait pas trop. Et il fallait être accroché à elle pour qu'elle se dévoile.

Il gardait ses yeux fermés, et elle préféra ne pas répondre. Il devait quand même se douter qu'Antonia ressentait une certaine attirance pour Nathaniel.

- Te souviens-tu de l’autre jour, au parc? Tu étais plongée dans ta lecture. Si j’avais pu, je t’aurais embrassé avant de te dire bonjour.

Il devait savoir qu'elle souriait. Elle avait le sourire facile de toute façon, et cette façon était toujours la même. Absolument toujours.

- Tu pense vraiment que je me serais laissée embrasser comme ça?


Elle continuait toujours à le masser, s'attardait dans ses cheveux très doux.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Jeu 20 Jan 2011 - 4:51

Lorsque Nathaniel avait demandé à Antonia s’il était lui aussi son fantasme, elle ne répondit pas. Ça ne coutait rien d’essayer, même s’il était déçu, encore une fois, de ne pas pouvoir savoir quelles pensées se cachaient derrière ces magnifiques yeux pâles. Sur un ton qui se voulait un peu prétentieux, il dit;

- Je ne crois pas que tu aurais laissé n’importe qui t’embrassé comme ça… mais moi, si.

Il ouvrit les yeux. Un sourire malicieux était accroché à ses lèvres.

- Enfin, j’espère.

Il aimait le contact de ses mains contre la peau nue de son corps. Elle lui prodiguait un fabuleux massage. Ses mains délicates, aux longs doigts, qui glissaient lentement jusqu’au bas de son dos, puis remontaient jusqu’à ses cheveux. Ça ne le dérangeait pas qu’elle le décoiffe. Elle aurait pu lui demander de faire n’importe quoi, ici, maintenant, qu’il n’aurait pas eu la force de lui refuser quoi que ce soit. Non seulement parce qu’il se sentait paresseux, mais aussi parce qu’elle avait ce petit quelque chose qui faisait en sorte qu’il se sentait incapable d’aller à l’encontre de ses désirs. Cette espèce de magnétisme qu’elle dégageait, qui avait irrémédiablement attiré Nathaniel vers elle lorsqu’il l’avait aperçu en train de lire, seule, dans le grand parc de Poudlard. Elle exerçait sur Nathaniel une fascination qui suffisait à le rendre fou de désir.

De son coté, il avait conscience d’attiser une certaine envie chez la jeune Russe, cependant, il doutait que son sentiment à elle soit aussi fort et poignant que le sien. Nathaniel n’arrivait pas à comprendre lui-même si ce qu’il éprouvait était autre chose qu’une attirance physique, mais ce qu’il ressentait le consumait de l’intérieur. Quoi que ce fût, il arrivait difficilement à le contrôler. Il avait envie d’elle et c’était clair. Dévoré de convoitise, il aurait couché avec Antonia là, tout de suite, si elle avait bien voulut.

Il se tourna finalement sur le dos. Il croisa ses bras au dessus de sa tête, puis ferma les yeux à nouveau, son petit sourire toujours sur les lèvres.

Le jeune Serpentard était presque comblé.
Elliot Czainski
Elliot Czainski
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Elliot Czainski, le  Lun 24 Jan 2011 - 0:13

- Je ne crois pas que tu aurais laissé n’importe qui t’embrasser comme ça… mais moi, si. Enfin, j’espère.

Il avait ce sourire malicieux, emprunt d'un grand charme. Lorsqu'il se retourna, pour se mettre sur le dos, et croiser ses bras dérrière sa tête, elle le regarda, tout simplement. Et cette fois, elle eu un sourire expressif, même ses yeux souriaient à vrai dire. C'était un sourire qui avait quelque chose de chaud, de délicieux. Elle aurait voulu que son sourire l'enrobe, pour qu'il se sente bien au chaud, au creux de son sourire.

Elle posa un doigt sur la lèvre inférieure de Nathaniel. Et d'un geste doux, pour ne pas changer les bonnes habitudes, et fit glisser son doigt sous son menton, sur le long de son cou, sur son torse puis sur son ventre.
Elle allait tout doucement, elle voulait voir des frissons parcourir son corps. Elle passa sur son nombril, fit un tout petit tour par dessus. Et continua de descendre, dangereusement. Elle arriva à lisière de son boxer. Elle glissa quelques centimètres de son doigt dedans, et lâcha d'un coup assez sec, pas trop fort, il n'était pas question de lui faire mal.

Puis elle se pencha vers ses côtes gauches, juste au dessus de son coeur, et planta tendrement ses dents dedans.
Pendant qu'elle se détachait, elle fit glisser le bout de sa langue sur le même endroit, et glissa pour finir sur son téton. Juste une centième de seconde.

Puis elle s'assit à côté de lui, sur la table de massage.

- Non je ne laisse pas n'importe qui m'embrasser.
Nathaniel Anderson
Nathaniel Anderson
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Nathaniel Anderson, le  Lun 24 Jan 2011 - 3:00

Elle n’avait pas précisé si oui ou non, elle aurait laissé Nathaniel l’embrasser aussi rapidement. C’était Antonia, après tout… le jour où elle déciderait de s’ouvrir, à lui ou n’importe qui, ça serait presque inquiétant, troublant. Ça ne risquait pas d’arriver, en fait. Le jeune Serpentard avait plutôt l’impression que personne n’aurait véritablement l’occasion – la chance ? – de la connaitre jusqu’à pouvoir sonder les profondeurs de son âme, des désirs qui y sont cachés. Il ne pratiquait ni ne maitrisait la Légilimencie, alors c’était une cause perdue d’avance. Il avait tenté, à plusieurs reprises, de savoir ce à quoi elle aspirait, ce qu’elle pensait, désirait. Ces tentatives s’étaient avéré être chaque fois des cuisants échecs. Et il n’était pas habitué à fréquenter ce genre de personne, aussi indéchiffrable, imperturbable. Il commençait à se dire qu’avec Antonia, il ne saurait jamais. Et que ce serait toujours ainsi. Les mystères, c’était bien, ça envenimait son désir qui était déjà assez puissant. Mais Nathaniel aurait quand même aimé avoir droit à une réponse qui aurait clairement laissé voir une pensée, une seule, qui venait de son cœur, de sa tête… pas une de ses phrases qui laissait planer un certain suspens. C’était peut-être trop exiger d’elle que d’espérer qu’une telle chose se produise un jour.

Nathaniel s’était installé sur le dos, croyant qu’elle commencerait par lui caresser le ventre, un peu comme lui l’avait fait avec elle quelques minutes plus tôt. Elle posa un doigt sur sa lèvre inférieure. Il entrouvrit les lèvres, se demandant toujours ce qu’elle avait en tête, cette fois. Son envie de la toucher, mais aussi celui de la connaitre, l’obsédait au plus haut point.

Tranquillement, dans un geste empreint d’une grande douceur, elle fit descendre son doigt sous son menton, le long de son cou, continua ainsi jusqu’à son ventre. Il avait les yeux fermés, et sa respiration était un peu plus forte qu’en temps normal. Il lâcha un petit soupir, mais c’était de satisfaction, cette fois. Elle savait toujours comment le toucher. Même si c’était un contact très doux, en surface, un frôlement à peine, il en frissonnait des pieds à la tête. Son doigt glissa jusqu’à son nombril, ce qui lut procura un petit chatouillis très agréable.

Nathaniel ne voyait pas ce qu’elle faisait, puisque ses paupières étaient closes. Il se concentrait uniquement sur les nombreuses et intenses sensations que lui procuraient ces caresses. La dernière chose qu’il voulait, c’était qu’elle interrompt son geste. La première, c’était qu’elle ne s’arrête jamais. Antonia arriva à la limite de ses boxers. Surprit, il ouvrit les yeux, lorsqu’il sentit qu’elle continuait de descendre, un peu plus bas. Il n’aurait jamais cru quelle aurait prit le risque de s’aventurer là. Un risque qui lui plaisait grandement. Il était haletant d’impatience, excité par l’attente. De voir ce qu’elle allait faire, et jusqu’ou elle était prête à aller.

Il se força alors à prendre une grande respiration, afin de conserver un semblant de calme. Il posa ses bras sur le côté de son corps, afin d’être installé le plus confortablement possible.

Antonia glissa un doigt à l’intérieur de ses boxers, osa même s’aventurer quelques centimètres plus loin. Aussitôt, il eut l’impression d’une sensation de chaleur au niveau de son bas-ventre, qui finit par parcourir son corps en entier. Il l’aurait presque supplié pour qu’elle continue son exploration. Puis elle s’arrêta tout d’un coup, brusquement, là ou ça devenait dangereu. À l’endroit où il avait sentit le doigt d’Antonia, c’était maintenant l’élastique de son boxer qu’il sentait à nouveau. Il était un peu déçu. Pourquoi l’aguicher de cette maniere si c’était pour s’arrêter de façon aussi sec?

Puis elle s’attarda sur ses côtes, du coté gauche. Il sentit ses dents contre sa peau, puis sa langue. Il frémissait de plaisir. Ensuite, elle fit glisser sa langue jusqu’à son mamelon. Il ne savait pas si ce geste était vraiment voulut, puisqu’il n’avait même pas duré une seconde.

Finalement, elle s’assit à coté de lui, sur la table à massage où il était toujours allongé.

- Non je ne laisse pas n'importe qui m'embrasser.

Nathaniel se releva légèrement, se servant de ses coudes comme appui. Ses yeux s’étaient posés sur le visage d’Antonia. Il se remettait à peine de ce flot d’émotions qui l’avait envahit. Il avait l’impression de ressentir encore des frissons à chaque endroit où elle l’avait touché.

- Et Actarius Bright, tu le laisserais t’embrasser?

C’était une provocation. Qui avait pour but non pas de la faire fâcher mais de satisfaire la curiosité de Nathaniel. Restait à voir la manière dont elle réagirait. Bien ou mal, il n’en avait aucune idée. On ne pouvait rien prévoir avec Antonia Adamovitch.
Griff Zelard
Griff Zelard
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Griff Zelard, le  Mar 7 Juin 2011 - 18:17

Griff sortit de la grande salle après, avoir manger,il monta les escaliers, Griff était asser crispé, il passa par hasard devant la salle sur demande, puis arriva devant la salle de massage, il se dit qu'un massage ne lui ferai pas de tord, il entra et dit "Bonjour,je suis un élève de Serdaigle et j'aimerai me faire masser", personne ne répondit, il avança doucement, obsérvère les allentours, regarda les tableau,x les photos, les magazines qu'il y avait,Griff avait son livre de Défense contre les forces du mal avec lui, puisqu'il veut devenir auror il va falloir qu'il étudie toutes les sortes de sortilèges, il s'assit sur une chaise et commença à étudier, il feuilletait tout le livre, de Expelliamus au sortilèges impardonnable, arrivé à ce chapitre, il arrêta de tourner les pages et commença à étudier ce chapitre, après de longues minutes, il décida de tourner la page et de revenir en arrière, jusqu'au sortilège de base, il commença par Expelliamus, après quelques minutes, il prit sa baguette rangée dans sa robe de sorcier et le sortit, il fit un mouvement fluide en disant Expelliamus en murmurant, il le fit 2,3 fois d'affilé
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Mar 1 Mai 2012 - 3:21

Rilla poussa la porte de la salle de massage d'une main mal assurée. Elle craignait de se tromper d'endroit. Pourtant, c'est bien dans une vaste salle de massage qu'elle se retrouva aussitôt qu'elle eut pénétré dans la salle. La serdaigle en fut rassurée. Non qu'elle avait particulièrement besoin d'un massage, mais elle avait appris l'existence de l'endroit il y a peu et avait été très curieuse de le découvrir. De plus, elle en avait touché un mot à la sortie du cours de défense contre les forces du mal à Katniss, sa nouvelle amie. Et toutes deux s'étaient promis de s'y retrouver dès le week end venu. Prétextant une curiosité pour le lieu de détente en question, les demoiselles serdaigle avaient plutôt dans l'idée d'en apprendre davantage l'une sur l'autre et de faire plus ample connaissance.

Rilla devait bien avouer qu'elle se demandait qui était véritablement Katniss. Ayant pu échanger quelque mots avec la jeune femme, ce sentiment s'était accentué. Le mystère demeurait entier. D'apparence fragile, la jeune femme transpirait la force de caractère dans chacun de ses gestes, de plus elle semblait retenir le regard de leur ami commun, Valens, à chacune de ses apparitions, sans compter sur le fait qu'Ahlys, sa meilleure amie, n'en disait que du bien. Comment ne pas être intriguée après cela? Rilla elle, ne se cachait pas de l'être. Et puis, bien que cela ne la regarde pas, elle s'interrogeait sur le véritable lien qui unissait son ainée au serpentard, et sur la raison pour laquelle cette dernière lui avait interdit d'interchanger leur place en cours, alors que visiblement elle en mourait d'envie.

Toute à ses réflexions la serdaigle se promit de réfreiner son impulsivité et de modérer sa curiosité pour que la pauvre Katniss ne se sente pas harcelée. D'autant plus qu'elle tenait réellement à mieux connaitre la jeune femme qu'elle considérait déjà comme son amie et avait décidé d'aimer parce que Ahlys l'aimait bien.

Regardant le banc de massage avec une certaine suspiscion, comme si elle s'en méfiait, la jeune fille s'installa dans un fauteuil des plus confortable et manqua soupirer d'aise. Elle avait marché de longues minutes dans les couloirs, à la recherche de la salle de massage, et n'était pas mécontente de pouvoir enfin s'asseoir un peu.
Ignorant les magasines mis à disposition, elle allait repartir dans ses rêveries lorsque du coin de l'oeil elle vit la porte s'ouvrir. Se tournant tout à fait afin de pouvoir voir qui entrait, elle espérait fort que cela soit Katniss.
Katniss Everdeen
Katniss Everdeen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Katniss Everdeen, le  Mar 1 Mai 2012 - 10:59

Après le cours de défense contre les forces du mal, et après sa rencontre avec Rilla, les deux Serdaigles avaient décidé de se retrouver dans le weekend, pour faire plus ample connaissance. En effet, Katniss mourrait d'envie de connaître sa cadette, qui semblait si bien s'entendre avec Ahlys et Valens. Cela faisait un moment qu'elle était arrivée à Poudlard et la jeune femme ne connaissait pas encore grand monde. Elle ne raterait surement pas l'occasion de se faire une nouvelle amie. Voilà pourquoi, le samedi suivant, elle se trouvait devant la salle de massages, lieu où elles s'étaient donné rendez-vous.

Elle poussa la porte discrètement – en général, les gens venaient ici pour se détendre, et elle ne voulait pas les déranger plus que nécessaire – et entra d'un pas léger dans la pièce. Elle regarda autour d'elle et aperçut Rilla, assise sur un banc de massage. Un sourire naquit sur ses lèvres lorsqu'elle aperçut le jeune fille, qu'elle considérait déjà comme une amie. Leur regard se croisèrent un instant, et Katniss avança jusqu'à elle. La jeune femme s'installa aux côtés de Rilla, et laissa échapper un petit soupir lorsque ses muscles se détendirent enfin.

Bonjour Rilla, comment allez-vous ?

Elle regarda la jeune fille, la douceur emplissant son regard azur, un sourire amical sur ses lèvres rouges. Katniss comptait bien savoir plus de choses sur la jeune fille, mais elle n'était pas du genre à l'agresser. Elle voulait savoir comment elle avait rencontrer Valens et Ahlys, savoir depuis combien de temps elle était au château, savoir où elle vivait, si ses parents étaient moldus ou sorcier. La curiosité allait rapidement prendre le dessus, malgré toute sa retenue.
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Mar 1 Mai 2012 - 11:40

Rilla sourit en voyant entrer Katniss. Elle était heureuse de la voir et rassurer de constater que c'était bien elle et non une tierce personne qui se serait invitée. Il faut dire que ces dernières semaines, à chaque fois qu'elle espérait un peu de tranquilité, il y avait toujours une personne qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam pour venir perturber son moment de calme, et bien que cela se finisse généralement bien, elle ne tenait pas pour autant à le revivre constamment.

La plus jeune des serdaigles ne quitta pas son ainée des yeux jusqu'à ce qu'elle se fut intallée à ses côtés. Les yeux pétillants, elle se contrôlait pour ne pas bondir sur la jeune femme et l'assaillir de questions si tôt arrivée. Elle tenait à prendre le temps de faire les choses correctement.

C'est Katniss qui parla la première, brisant le silence par une formule de politesse. En l'entendant le sourire de Rilla s'agrandit davantage, et elle lui répondit aimablement.

- Bonjour Katniss, ravie de vous revoir. Enfin...euh...si on doit être amies autant se tutoyer non? Ce sera plus sympa.


Il était rare que la serdaigle tutoie les personnes qu'elle connaissait à peine. Mais Katniss étant une amie de ses amis, elle était donc son amie et méritait un traitement de faveur.

Après sa demande la jeune fille ajouta aussitôt.
- Je vais très bien merci, et vous euh et toi?

Elle pouffa de rire. Il lui faudra finalement quand même un peu de temps avant que le tutoiement ne se fasse tout à fait naturellement.

- Désolé. Mon cas n'est pas aussi désespéré que celui de Valens, mais il me faut un peu de temps pour dérouiller la machine et tutoyer plus facilement. J'ai aussi tendance à me laisser emporter par de grand discours alors n'hésitez surtout pas à m'arrêter si vous enfin si TU trouves que je jacasse un peu trop. Je comprendrai.


Rilla sourit de nouveau à son ainée comme pour confirmer ses dires. Elle espérait surtout que sa langue bien pendue et ses excentricités ne feraient pas fuir sa nouvelle amie.
Katniss Everdeen
Katniss Everdeen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Katniss Everdeen, le  Mar 1 Mai 2012 - 18:59

Bonjour Katniss, ravie de vous revoir. Enfin...euh...si on doit être amies autant se tutoyer non? Ce sera plus sympa.

Il est vrai qu'à une époque, Katniss aurait tutoyer son amie sans problème, mais depuis sa rencontre avec Valens, cela lui paraissait moins naturelle. Le vouvoiement était devenu quelque chose de tout à fait habituel. Cette remarque intérieur la fit sourire. Mais sa cadette avait raison, elles étaient amies. Puis, répondant à la question précédemment posé, Rilla répondu qu'elle allait bien. Elle buta sur le mots « tu », et la bleue et bronze se demanda si sa cadette avait également pris cette habitude à cause du Serpentard. Rigolant, la jeune fille continua.

Désolé. Mon cas n'est pas aussi désespéré que celui de Valens, mais il me faut un peu de temps pour dérouiller la machine et tutoyer plus facilement. J'ai aussi tendance à me laisser emporter par de grand discours alors n'hésitez surtout pas à m'arrêter si vous enfin si TU trouves que je jacasse un peu trop. Je comprendrai.

Katniss rigola, Rilla lui semblait de plus en plus sympathique. La remarque de la bonde à propos de Valens avait confirmé ses pensées. Il devait être la cause de tous ses vouvoiement. La jeune femme s'installa plus confortablement sur le banc, chassant le jeune sorcier de ses pensées. Elle n'était pas là pour penser à lui, non, elle était la pour apprendre à connaître son amie.

Oh, ne t'inquiète pas, cela ne me gène pas que tu parles, j'aime bien écouter. Et puis, quand je suis lancée, il m'arrive de ne pas m'arrêter.

La Serdaigle lança un clin d'oeil à la quatrième année, qui, elle en était sure, deviendrait très rapidement une bonne amie.
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Jeu 3 Mai 2012 - 1:17

Rilla sourit. Elle était sûre de bien s'entendre avec Katniss. La jeune femme était charmante et facile d'accès. Déjà la plus jeune des serdaigles se sentait à son aise comme si elle se connaissait depuis plus longtemps. Alors soudain ses yeux pétillèrent de malice et elle lui dit avec un amusement non dissimulé:

- Puisqu'on est dans les confidences, je dois t'avouer que lorsque j'ai vu la porte s'ouvrir je me suis tétanisé. Je me disais: pourvu que ce soit Katniss et pas un de ces étranges elfe de maison ou pire un garçon orgueilleux. Rilla fit la moue. Il faut dire qu'il y a quelques jours j'ai eu une mésaventure ave un elfe de maison, je crois qu'il n'a pas trop apprécié que je vienne diminuer les rations de muffins au chocolat de l'école. Quand aux garçons orgueilleux, j'en fais collection en ce moment, surtout quand j'essaie d'être tranquille. Rilla ne put s'empêcher de rire doucement. Au fait, ça fait longtemps que tu connais Ahlys et Valens?

La curiosité remplaçait à présent l'amusement dans le regard azur de la jeune fille. Pendant qu'elle attendait la réponse de son interlocutrice, elle songeait qu'elle aurait du penser à ramener des petites douceurs à partager avec son amie. Parler de muffin avait réveillé sa gourmandise naturelle, et elle se promit qu'elle y penserait pour la prochaine fois. Pour l'heure, elle n'aurait que sa conversation à partager, mais elle comptait bien passer un délicieux moment malgré tout.

Katniss Everdeen
Katniss Everdeen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Katniss Everdeen, le  Jeu 3 Mai 2012 - 17:44

Rilla semblait à l'aise, et cela apaisa Katniss : elle n'avait pas encore totalement effrayé sa cadette. Les yeux pétillant, la jeune fille pris la parole, et parla d'un ton amusé.

Puisqu'on est dans les confidences, je dois t'avouer que lorsque j'ai vu la porte s'ouvrir je me suis tétanisé. Je me disais: pourvu que ce soit Katniss et pas un de ces étranges elfe de maison ou pire un garçon orgueilleux.

Une petite moue, apparut sur le visage de la blonde, et Katniss ne put réprimer un sourire face à cette remarque. Rilla continua son explication, tout en riant légèrement. La jeune femme ne put s'empêcher de se dire qu'elle avait un jolie rire.

Il faut dire qu'il y a quelques jours j'ai eu une mésaventure avec un elfe de maison, je crois qu'il n'a pas trop apprécié que je vienne diminuer les rations de muffins au chocolat de l'école. Quand aux garçons orgueilleux, j'en fais collection en ce moment, surtout quand j'essaie d'être tranquille. Au fait, ça fait longtemps que tu connais Ahlys et Valens?

La bleu et azur sourit en se rappelant sa rencontre avec le Serpentard. Cela ne remonter pas à très longtemps, mais Katniss avait l'impression de le connaître depuis une éternité. Il faut dire qu'ils avaient passé ensemble des bons moments, quand ils ne s'étaient pas retrouvé pris au piège par les sentiments, les confidences, ou les attaques surprises.

Je suis arrivée à Poudlard il y a peu. Cela fait environ un mois. J'ai rencontré Valens le jour de mon arrivée. Je me suis perdue dans l'école, et, comme le charmant sorcier qu'il est, il m'a accompagné jusqu'à la salle commune des Serdaigles. J'ai rencontré Ahlys le même jour. Ils se connaissaient déjà, et il m'a dis de lui passer le bonjour si je la croiser. C'est ce que j'ai fait quand j'ai vu son nom sur des notes qu'elle était en train de prendre. Et toi ? Tu les a rencontré récemment ou..?

Katniss regarda sa cadette avec curiosité. Où donc avait-elle rencontré ses amies ? Elle comptait bien en apprendre plus sur sa jeune amie. La jeune femme n'aimait pas particulièrement parler de sa vie, enfin, de tout ce qui touchait à son enfance ou sa famille, mais elle appréciait écouter les gens parler de la leur. Bien entendu, si Rilla lui posait une question, elle lui répondrait, après tout elle avait l'habitude du regard désolé qu'on lui lancer quand elle parler de son histoire. La bleu et azur avait du mal à se confier, mais ses amis avait le droit de savoir.
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Ven 4 Mai 2012 - 2:08

Rilla écoutait sa nouvelle amie avec un intérêt non dissimulé. Elle avait l'impression de pouvoir remonter le temps et vivre des choses qu'elle n'avait pas vécu. Son imagination lui permettait de vivre en détail ce que lui racontait Katniss. Bien évidemment elle enjolivait les choses à sa façon, ajoutant des touches de romantisme et d'héroisme par ci par là. C'était plus fort qu'elle, ellle se laissait souvent embarquer par son imagination.

Puis se fut à son tour de raconter sa rencontre avec leurs amis communs. Un sourire amusé étira ses lèvres tandis qu'elle se retenait de rire. A présent que l'histoire appartenait au passé, Rilla ne pouvait s'empêcher de la trouver particulièrement risible.

- J'ai du faire leur connaissance quelques jours après toi. Une chose est sûre Valens te connaissait déjà...Mais je n'en dirai pas plus, sinon ce ne serait pas amusant.
Elle rit et poursuivit. J'ai d'abord rencontré Valens. Un phénomène étrange, des espèces de lueurs, m'avait attiré près de la forêt interdite en pleine nuit. Oui, je sais, je n'avais rien à y faire, c'est dangereux, tout ça tout ça, mais c'est une longue histoire. Ce soir là Valens est sorti de nul, en plus il ressemblait à un effrayant épouvantail arborant des traces de sang et tout, j'ai cru que c'était une créature de la forêt, j'ai eu la peur de ma vie. En plus ses yeux brillaient dans le noir. Il n'avait rien de rassurant. J'ai compris qu'il était humain quand il s'est mis à rire, j'ai alors cru que j'allais l'étriper sur place, quand à lui il m'a menacé de me stupéfixer.

Rilla éclata de rire. Finalement ses souvenirs lui étaient devenus précieux. Le temps transformait bien des choses.

- On est devenu ami peu après. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un d'aussi adorable et en même temps d'aussi insupportable avant lui. Elle rit de nouveau. Pourtant il maitrise parfaitement les deux. J'avoue qu'il m'arrive encore bien souvent d'avoir envie de l'étrangler, tout comme je ne me sens plus capable de me priver de son amitiéé. Tout comme Ahlys, il est devenu un peu comme ma famille.
Elle sourit avec une certaine tendresse. J'ai rencontré Ahlys une heure après. Elle aussi avait été attiré par le même phénomène que moi. Quelle étrange soirée quand on y repense. Bien qu'elle soit d'un an ma cadette, elle m'intimidait beaucoup au départ. Mais très vite j'ai appris à l'aimer, et depuis c'est devenu ma meilleure amie. Elle sourit. J'ai beaucoup de chance qu'elle ait bien voulu de moi comme amie. J'essaie de prendre exemple sur sa douceur et sa sagesse, mais je ne peux m'empêcher de me laisser emporter par mon tempéramment impulsif, surtout quand il ne le faut pas. Elle rit doucement. Voilà en gros l'histoire de notre rencontre. Vous, non, tu sais tout.

Une lueure espiègle éclaira son regard bleu lorsqu'elle ajouta:
- A mon tour de poser une question hi! hi! Je me demandais (ses joues rosirent légèrement) pourquoi est ce que tu n'as pas accepté que nous échangions de place en cours? Tu aurais pu être assise à côté de Valens.

L'une des questions qu'elle mourrait d'envie de poser à son ainée avait enfin franchi la barrière de ses lèvres, et Rilla en fut presque attristée. Elle avait peur d'être déçue par la réponse de Katniss. Elle s'était imaginée tellement de choses à ce sujet, qu'elle craignait qu'une réponse banale ne la frustre. D'un autre côté, avec sa curiosité maladive, elle préfèrait de loin être déçue que de ne pas savoir. In petto, elle se fit la réflexion qu'elle était vraiment icorrigiblement désespérante.
Katniss Everdeen
Katniss Everdeen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Katniss Everdeen, le  Dim 6 Mai 2012 - 10:52

Après que Rilla eu attentivement écouté le récit de Katniss, elle sourit, surement à cause du souvenir de leur rencontre. La Serdaigle regardait la jeune fille tandis qu'elle prenait la parole.

J'ai du faire leur connaissance quelques jours après toi. Une chose est sûre Valens te connaissait déjà...Mais je n'en dirai pas plus, sinon ce ne serait pas amusant.

La curiosité refit surface dans les yeux de Katniss. Valens avait-il parlait d'elle ? Comment Rilla savait qu'ils se connaissaient déjà ? Mais la jeune femme comprit qu'elle n'aurait droit à aucune des réponses qu'elle attendait lorsque sa cadette laissa s'échapper un léger rire face à la réaction de son amie. Elle poursuivit son récit d'une voix douce.

J'ai d'abord rencontré Valens. Un phénomène étrange, des espèces de lueurs, m'avait attiré près de la forêt interdite en pleine nuit. Oui, je sais, je n'avais rien à y faire, c'est dangereux, tout ça tout ça, mais c'est une longue histoire. Ce soir là Valens est sorti de nul, en plus il ressemblait à un effrayant épouvantail arborant des traces de sang et tout, j'ai cru que c'était une créature de la forêt, j'ai eu la peur de ma vie. En plus ses yeux brillaient dans le noir. Il n'avait rien de rassurant. J'ai compris qu'il était humain quand il s'est mis à rire, j'ai alors cru que j'allais l'étriper sur place, quand à lui il m'a menacé de me stupéfixer.

La fillette rigola et Katniss sourit. Le souvenir de cette rencontre était précieux pour Rilla, comme l'était pour elle le sien. Sur le moment, on ne s'en rends pas compte, mais une simple histoire peut devenir le plus beau souvenir au monde. La vie est faite de petits détails, mais sans ces petits détails, nous ne serions rien. La jeune femme allait se perdre dans ses pensées quand son amie Serdaigle reprit la parole.

On est devenu ami peu après. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un d'aussi adorable et en même temps d'aussi insupportable avant lui. Pourtant il maitrise parfaitement les deux. J'avoue qu'il m'arrive encore bien souvent d'avoir envie de l'étrangler, tout comme je ne me sens plus capable de me priver de son amitié. Tout comme Ahlys, il est devenu un peu comme ma famille.

L'azur et bronze connaissait ce sentiment. Après tout, elle ressentait la même chose, envers les même personne. Elle avait été privé d'une vrai famille, elle avait oublié à quoi cela ressemblait. Depuis son entrée à Poudlard pourtant, elle avait retrouvé ça, elle avait retrouvé le bonheur d'avoir des gens sur lesquels on peut compter à tout instant. Peut être qu'un jour, Rilla ferait également partie de cette famille qu'elle était en train de se créer. En tout cas, elle l'espérait. Katniss lui sourit, l'incitant à continuer.

J'ai rencontré Ahlys une heure après. Elle aussi avait été attiré par le même phénomène que moi. Quelle étrange soirée quand on y repense. Bien qu'elle soit d'un an ma cadette, elle m'intimidait beaucoup au départ. Mais très vite j'ai appris à l'aimer, et depuis c'est devenu ma meilleure amie. J'ai beaucoup de chance qu'elle ait bien voulu de moi comme amie. J'essaie de prendre exemple sur sa douceur et sa sagesse, mais je ne peux m'empêcher de me laisser emporter par mon tempérament impulsif, surtout quand il ne le faut pas. Voilà en gros l'histoire de notre rencontre. Vous, non, tu sais tout.

Katniss continuait de sourire. Elle trouvait que Rilla avait eu de la chance. Elle avait eu la chance de rencontrer des gens exceptionnel, tout comme elle. Le jeune femme remarqua quelque chose de nouveau dans le regard de son interlocutrice, une lueur de malice dans le fond de ses yeux. Et elle ajouta alors.

A mon tour de poser une question. Hi ! Hi ! Je me demandais pourquoi est ce que tu n'as pas accepté que nous échangions de place en cours? Tu aurais pu être assise à côté de Valens.

Le teint de Rilla rougit en même temps que celui de Katniss. La jeune femme réfléchit un instant. Elle même n'en savais pas trop la raison. Elle ignorait ce qu'elle ressentait pour le Serpentard. Elle n'avait jamais ressentit quelque chose de ce genre. Quand elle l'avait vu avec Isadora, cela l'avait rendu confuse, triste et furieuse à la fois. Elle savait très bien que c'était de la jalousie. A vrai dire, si elle avait refusé d'échanger les places, si elle avait refusé de s'assoir aux côtés du vert et argent, c'était simplement par peur. Elle s'en rendait compte maintenant qu'elle devait donner une réponse. Elle avait peur de trop s'attacher à lui, peu d'être trop proche de lui, pour finalement le perdre. Rilla connaissait elle l'histoire de Valens ? Lui avait-il raconter son enfance et les souffrances qui l'accompagnait ? Elle l'ignorait. Après avoir attentivement réfléchis à la question, Katniss décida d'expliquer à sa cadette cette décision que désormais, elle trouvait plus qu'étrange.

A vrai dire, je ne sais pas trop, commença-t-elle d'une voix mal assurée. J'ignore totalement ce qui se passe en moi lorsque je suis en présence de Valens. Je ne connais pas ces sentiments que j'éprouve pour lui, c'est quelque chose de tout nouveau pour moi. Katniss fit une pause, réfléchissant à comment elle pouvait aborder la suite, puis elle reprit d'une voix plus posée. Je crois que j'ai peur de trop m'attacher à lui, peur de devenir trop proche de lui, pour finalement le perdre. Je me demande constamment si je viendrais pas à souffrir par la suite, et si cela en vaut la peine. Plus tôt dans la journée, je l'avais vu avec une autre Serpentard, et pour la première fois de ma vie, j'ai été jalouse. Je ne veux pas éprouver cela à nouveau. Et comme je te l'ai dis, j'ai peur. J'ai eu peur de m'être déjà trop attachée.

Katniss ignorait si son explication était claire. Elle ignorait si cela suffisait, elle vint même à se demander si la réponse était la bonne. Pouvait-elle faire confiance à Rilla ? Elle le pensait oui. Après tout, si elle ne pouvait pas parler à ses amies, à qui pourrait-elle se confier ?
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Dim 6 Mai 2012 - 22:15

Rilla hocha la tête. Elle comprenait ce que Katniss essayait de lui expliquer, même si elle ne l'avait jamais vécu elle même personnellement. En effet, la jeune fille n'avait jamais ni été amoureuse ni souhaité l'être. Il y avait bien longtemps déjà qu'elle avait renoncé à l'amour, qu'elle savait que ce genre de chose n'était pas pour elle. Elle ne le méritait pas.

Cela ne l'empêchait pas d'être triste pour ses amis, triste de la relation qu'ils vivaient ou plutôt ne vivaient pas, triste de la situation dans laquelle ils se trouvaient. Elle posa une main rassurante et compatissante sur celle de Katniss, et parla d'une voix douce.

- Je te comprends et pense deviner ce que tu ressens. Ce ne doit pas être très évident en effet d'éprouver des sentiments pour un garçon qui découvre ce que sont les différentes émotions et à du mal à mettre un nom, un sentiment sur les siennes. Toutefois, je pense que rester dans cette situation, cet espèce de statut quo, peut te faire plus de mal que de bien. Tu essaies de ne pas trop t'exposer pour ne pas souffrir, mais pourras tu supporter de ne pas savoir encore longtemps? Pourras tu supporter son ambiguité, sa quête de soi? Peut être devrais tu toi te positionner, décider de l'aimer ou de renoncer. Prends du recul, repenses à tout ça, repenses à vous, à ce qu tu ressens, et si tu tiens suffisamment à lui pour vouloir l'aimer malgré tout, pour prendre ce risque, fais en sorte qu'il t'aime en retour, car si tu attends et qu'une autre est plus entreprenante, elle pourrais lui faire ressentir des choses qu'il ignore encore.

Elle eut un léger sourire d'encouragement alors que son regard demeurait grave.
- Je crains que ce ne soit à toi de véritablement choisir, d'essayer de lui imposer ton choix pour l'obliger à prendre également une décision, à se confronter avec ses sentiments. Je vois bien la façon dont il te regarde, mais je vois aussi qu'il ne s'expime pas plus que cela. Alors nul ne sait, et probablement même pas lui, s'il t'aime ou est juste troublé par toi. Si tu veux savoir, il va falloir t'armer de courage et prendre les choses en main.

Rilla avait parlé avec le plus grand sérieux. Pour elle, il n'y avait rien de plus sérieux que l'amour hormis peut être la vie et la mort, mais l'amour c'était aussi la vie, c'était même plus, c'était ce qui faisait que l'on était vivant Elle plongea son regard dans celui de son amie afin de l'assurer de son soutient, afin de lui montrer qu'elle la comprenait, mais que son rôle d'amie était aussi de lui donner un avis impartial et non forcément lui dire ce qu'elle voulait entendre. De son point de vue à elle, c'était à Katniss d'agir, car elle commençait à suffisamment connaitre Valens pour savoir qu'il était plus qu'encrer dans la passivité affectivement parlant.
Katniss Everdeen
Katniss Everdeen
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Katniss Everdeen, le  Mar 8 Mai 2012 - 14:34

Rilla avait l'air de comprendre ce que voulait dire Katniss. Elle avait réussi à mettre des mots sur ces sentiments, et ce qu'elle avait raconté à son amie paraissait plutôt clair. La jeune fille posa une main rassurante sur l'épaule de son aînée et lui parla d'une voix douce. Ces paroles étaient bien sages pour une fille de son âge.

Je te comprends et pense deviner ce que tu ressens. Ce ne doit pas être très évident en effet d'éprouver des sentiments pour un garçon qui découvre ce que sont les différentes émotions et à du mal à mettre un nom, un sentiment sur les siennes. Toutefois, je pense que rester dans cette situation, cet espèce de statut quo, peut te faire plus de mal que de bien. Tu essaies de ne pas trop t'exposer pour ne pas souffrir, mais pourras tu supporter de ne pas savoir encore longtemps? Pourras tu supporter son ambiguïté, sa quête de soi? Peut être devrais tu toi te positionner, décider de l'aimer ou de renoncer. Prends du recul, repenses à tout ça, repenses à vous, à ce que tu ressens, et si tu tiens suffisamment à lui pour vouloir l'aimer malgré tout, pour prendre ce risque, fais en sorte qu'il t'aime en retour, car si tu attends et qu'une autre est plus entreprenante, elle pourrais lui faire ressentir des choses qu'il ignore encore.

Étonnamment, Rilla semblait en savoir bien plus que Katniss. Elle n'avait jamais vraiment songé à cela. Elle était bien trop occupé à essayer de comprendre ce qui se passait en elle, même si cela était évident. Elle était bien trop effrayée pour comprendre. La jeune Serdaigle, elle, avait tout compris depuis bien plus longtemps apparemment. Une chose était sure, Katniss était prête à prendre le risque. L'azur et bleu regarda sa camarade qui lui lança un sourire d'encouragement. Elle le lui retourna, tandis que son amie reprenait la parole.

Je crains que ce ne soit à toi de véritablement choisir, d'essayer de lui imposer ton choix pour l'obliger à prendre également une décision, à se confronter avec ses sentiments. Je vois bien la façon dont il te regarde, mais je vois aussi qu'il ne s'exprime pas plus que cela. Alors nul ne sait, et probablement même pas lui, s'il t'aime ou est juste troublé par toi. Si tu veux savoir, il va falloir t'armer de courage et prendre les choses en main.

La jeune Serdaigle avait parlé avec beaucoup de sérieux. Katniss sourit face à tant de sagesse. Et son amie planta son regard dans le bleu de ses iris. Ce regard semblait dire « je suis là pour toi, et je comprends, mais il faut que tu agisse ». Katniss réfléchit un moment à ce que venait de lui dire Rilla. Prendre les choses en main ? Elle ignorait totalement comment faire, mais elle savait qu'elle avait raison. Valens était bien plus qu'un ami, elle le savait. Il était la première personne à qui elle s'était ouverte. Elle lui avait confié des choses que tous ignorait. Il était la première personne qu'elle aimait. Et elle s'en rendait compte seulement maintenant. Katniss sourit à Rilla une nouvelle fois. Il semblait qu'elle avait beaucoup de chose à apprendre de son amie.

Je sais très bien que tu as raison, commença-t-elle d'une voix douce, un sourire aux lèvres. J'ignore juste comment faire. Je n'ai jamais été aussi proche de quelqu'un que de lui. C'est nouveau pour moi. Cela me perturbe, mais je sais que tu as raison... Le sourire de Katniss s'élargit. Tu as l'air d'en savoir beaucoup sur le sujet.

La bleu et bronze laissa échapper un petit rire. Elle était heureuse d'avoir rencontré Rilla. Cette jeune fille était de bon conseil, c'était une bonne amie, elle en était sure.
Rilla Blythe
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Rilla Blythe, le  Mar 8 Mai 2012 - 17:48

Rilla fut à la fois heureuse et soulagée de voir que sa nouvelle amie prenait bien ses conseils. La plus jeune des serdaigles avait conscience de s'imiscer dans la vie privée de la jeune femme, mais elle voulait tellement l'aider qu'elle ne parvenait pas à s'en empêcher. Il fallait dire aussi que pour Rilla il n'y avait rien de plus sérieux, de plus important, et de plus fascinant que l'amour, elle ne pouvait donc pas laisser Katniss se débattre seule avec ses sentiments sans essayer de l'aider un petit peu, même si à vrai dire en la matière, si elle maitrisait la théorie, elle ne maitrisait en rien la pratique.

Son rire se mêla à celui de son ainée. Elle appréciait ce moment de complicité qu'elles partageaient toutes les deux. Alors poussée par cette amitié grandissante elle se risqua à proposer un conseil audacieux à son amie, un conseil si audacieux qu'elle en rougit en le prononçant.

- Peut être devrais tu essayer de...de lui voler un baiser...
Elle s'empresa d'ajouter: Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire et je m'en veux d'oser formuler des idées pareilles mais... cela pourrait aussi lui ouvrir les yeux...D'un autre côté s'il te repousse tu en souffriras peut être davantage.

Rilla secoua soudain la tête.
- NON, non, ne m'écoutes pas! Je ne suis qu'une enfant en manière de romance, tout ce que je sais je le tiens des livres d'amour que je dévore. Je suis sans doute de bien mauvais conseil, désolé.

Rilla s'en voulait de ne pas avoir su tenir sa langue. Si Katniss suivait son conseil et que Valens la rejetait elle s'en voudrait terriblement et se sentirai meurtrie et responsable de la souffrance que ressentirait alors Katniss. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était aussi la meilleure façon de faire réagir Valens d'une manière ou d'une autre, la meilleure façon de lui faire ouvrir les yeux sur ce qu'il ressentait pour Katniss, la meilleure façon de faire avancer leurs sentiments respectifs dans un sens ou dans l'autre.

Contenu sponsorisé

La salle de massage - Page 2 Empty
Re: La salle de massage
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 10

 La salle de massage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.