AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -49%
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 ...
Voir le deal
204 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 7 sur 10
La salle de massage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Severus Storm
Serpentard
Serpentard

La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Mer 24 Déc - 14:21

- Et bien pour l'instant la question ne se pose pas, je compte finir mes études ici, passer mes BUSES et mes ASPICS. Je pourrais te rendre visite durant les vacances et cela pendant les 4 prochaines années. Et je te ferais aussi visiter le Portugal, si tu n'as pas trop peur de la chaleur. J'aimerai ensuite m'occuper d'animaux, peut être dans une boutique ou même en tant que professeur, du moment que mes camarades directs ne soient pas de race humaine. Je passerai mon temps à les bichonner, leur parler et ils me répondraient à leur façon comme ils le font à chaque fois... Personnellement, je n'ai pas de mal à me voir mère. D'un certain côté, j'ai même hâte, mais je ne saurais pas te l'expliquer. C'est particulier de savoir que d'ici quelques années, je ne serais plus seule dans mon corps, dit la jeune demoiselle en rigolant. Je leur apprendrai le portugais, les traditions de chez moi comme celles de ta famille, les soins aux animaux... Oui, ce sera bien...

Emma-Lee avait beaucoup de projets pour l'avenir. L'imagination des Serdaigles n'était véritablement pas un mythe.


- Le Portugal... Oui, pourquoi pas ? Je devrais juste faire attention à ma peau. Je suis un pur nordiste de ce côté-là, du côté des traditions aussi d'ailleurs. J'imagine que tout doit être différent de la France et du Royaume-Uni...

Cela ne le dérangeait pas de voyager dans les pays chauds. Un sourire se dessina lorsqu'il repassa aux propos de la jeune fille sur ses enfants potentiels. Elle y avait déjà pensé donc. Peut-être était-ce une idée innée chez les femmes...

Tout deux n'avaient pas les mêmes priorités, mais cela ne les empêcherait pas de construire et d'approfondir le lien qui venait de naître entre eux. Les études étaient quelque chose de primordial. Severus continuerait de venir en aide à la jeune fille afin que tout ce passe bien de ce côté-là, même malgré la distance et son absence de Poudlard.

Le château lui manquerait, mais il occuperait son temps à stabiliser sa situation pour pouvoir assurer un bel avenir à son couple. Cependant, une idée fit naître un soupçon de méfiance en lui. Si jamais Emma-Lee venait à tomber amoureuse de quelqu'un d'autre ? Penser à ça le fit soupirer. Il devait avoir confiance en elle. Et puis, quand bien même ? Severus ne souhaitait que son bonheur. Donc, si jamais la jeune femme n'était plus heureuse à ses côtés, ce n'était pas grave du moment qu'elle se retrouvait épanouie au final.


* Ne pense pas à ça, idiot... * se dit-il en secouant la tête. Afin de montrer à Emma-Lee qu'il tenait à elle, Severus la serra un peu plus près de lui et continua ses caresses. Il commençait à se laisser aller aux sentiments malgré sa peur de souffrir. Les émotions pouvaient nuire à son épanouissement, mais elles pouvaient aussi y contribuer. * Quitte à se casser la gueule, autant le faire en beauté ! *

Déposant un tendre baiser sur le front de la jeune Serdaigle, Severus s'allongea un peu plus et ferma les yeux.
Emma-Lee Swan
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Emma-Lee Swan, le  Mar 30 Déc - 17:00

Emma-Lee était heureuse de la réponse de Severus. Celui-ci ne refusait pas de visiter son lieu d'origine malgré les contraintes que cela impliquait. Il devrait sortir couvert de crème et de vêtements qui lui couvriraient le corps pour ne pas risquer d'attraper des coups de soleil, boire énormément pour ne pas se déshydrater et, le plus important, rencontrer sa famille qui était totalement moldue.

Ces derniers avaient bien accepté le fait qu'elle soit une sorcière, mais cela n'avait pas été le cas de ses amis et des voisins. Toute son enfance, elle avait été rejetée et insultée à cause de ses facultés magiques. Elle pouvait attirer les animaux, leur parler, les faire obéir et cela faisait peur. Et la peur entrainait la haine...

Toutefois, elle ne s'en souciait pas. Le moment venu, elle saurait comment se comporter et comment les faire taire. Elle refusait de taire celle qu'elle était et elle était sure que ce serait également le cas de Severus.

Sentant que le jeune homme se détendait et la serrait un peu plus dans ses bras, Emma-Lee en fit de même. Elle était bercée par la respiration calme et douce du Serpentard et elle ne tarda pas à sombrer dans un sommeil profond.

Son repos ne fut pas très long car la jeune Serdaigle était régulièrement tourmentée la nuit. Elle faisait des cauchemars lui tirant des hurlements et des larmes de douleur.

Comme toutes ces nuits de peur, Emma-Lee revit le combat opposant ses parents. Comme à chaque fois, son père brulait sa mère avec des cigarettes dans le but de la réveiller et de la violer. Tandis qu'elle se débattait, le jeune fille témoin de cette scène essayait de courir protéger sa mère mais elle n'arrivait pas à se rapprocher. Malgré sa foulée rapide, elle ne progressait pas et faisait du sur-place. Elle voyait son père secouer sa mère alors qu'elle tentait de se débattre et d'un revers de la main, il l'envoya se cogner sur le bras du canapé. Alors il s'éloignait et la laissait à terre, se vidant de son sang.
Malgré les cris et les pleurs d'Emma-Lee, son père partait et sa mère ne se relevait pas...

Ces cris, la 3e année les poussait réellement, et c'était Mercor qui la réveillait en la griffant sur le bras ou en la poussant avec sa petite tête. Mais Mercor était dans sa chambre, loin de ses cris et ses pleurs...
Severus Storm
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Mer 31 Déc - 7:55

Le jeune homme était agréablement installé. La chaleur du feu, Emma-Lee contre lui et des muscles détendus étaient l'alchimie parfaite pour qu'il arrive à se détendre complément. Alors qu'il fermait les yeux, Severus sut qu'il ne ferait pas long feu. Cependant, il attendit que la petite demoiselle à ses côtés s'endorme avant lui.

Il la sentit se blottir davantage contre lui. Le silence s'installa dans la Salle sur Demande. Le jeune homme avait arrêté son cerveau un instant. Mais, il était une machine à penser. Ses idées s'orientèrent vers ses cours, ses ASPICS et les résultats qu'il ferait aux examens. Plongé dans ses calculs de probabilité, il ne s'aperçut pas qu'Emma-Lee s'était endormie. Ce n'est que lorsqu'il sentit sa respiration s'apaiser qu'il sut que la jeune fille s'était éloignée dans les bras de Morphée.

Severus bailla un moment et se laissa naviguer à son tour vers l'univers onirique. L'atmosphère aidant, petit-à-petit le sommeil le gagna.

S
oudain, le jeune homme se réveilla en sursaut en entendant des cris à ses côtés. Ses yeux s'ouvrirent et se dirigèrent instinctivement vers la petite Serdaigle à ses côtés, alors que ses mains s'emparèrent de sa baguette qu'il ne quittait jamais. Emma-Lee avait dû faire un cauchemar car le jeune homme ne vit aucun danger aux alentours. Abaissant sa baguette, Severus s'approcha de sa copine. Avec douceur, il la secoua et lui murmura:


- Emma-Lee, tout va bien. C'est moi, Severus. Tout va bien. Tu es en sécurité, à Poudlard.

Le Serpentard ne savait pas très bien comment s'y prendre. C'est avec des gestes maladroits qu'il la caressa et la serra contre lui afin de la rassurer.
Emma-Lee Swan
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Emma-Lee Swan, le  Mer 31 Déc - 15:10

Emma-Lee était prise au piège dans ses souvenirs, elle hurlait à pleins poumons pour que son père revienne les aider, sa mère et elle. Et par chance quelqu'un la tira de son sommeil.

- Emma-Lee, tout va bien. C'est moi, Severus. Tout va bien. Tu es en sécurité, à Poudlard.

La jeune fille ouvrit de grands yeux paniqués, un poids énorme bloquait sa respiration et c'est sans comprendre ce qu'il se passait qu'elle se retrouva dans les bras de Severus. Sa joue était collée au torse de son amoureux et essaya de retrouver son calme. Le Serpentard l'enserrait de ses bras rassurants, la confinant dans un espace sécurisant et apaisant.

Emma-Lee, toujours terrorisée par la scène traumatisante à laquelle elle avait assisté étant plus jeune, ferma les yeux et se colla le plus possible à son petit ami. Elle cacha son visage dans le cou du 7e année et y versa des larmes silencieuses. Elle pleurait pour ses parents qu'elle ne verrait probablement plus, pour l'enfance qu'elle ne rattraperai jamais.
Pourtant, une idée folle lui vint en tête: elle devait les retrouver, essayer tout du moins.

Un parchemin, une plume et un encrier apparurent non loin du lit, sur le sol. La jeune fille réfléchissait toujours à ce qu'elle pourrait leur écrire sans se rendre compte que le matériel était à sa portée.
Comment commencer? Que dire après tant de temps sans nouvelles? Le hibou pourrait-il les retrouver? Se souviendraient-ils de leur fille? Après tout, ils n'avaient donné aucun signe de vie en 6 ans...

La jeune fille se lançait peut être dans une tâche irréalisable... Sans s'en rendre compte toutefois.
Severus Storm
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Ven 2 Jan - 13:22

Severus serra Emma-Lee contre lui. Il tenait à ce qu'elle se calme. De quoi pouvait-elle avoir rêvée pour se retrouver dans cet état-là? La jeune Serdaigle parut reprendre ses esprits. Elle se blottit davantage entre ses bras et enfouit sa tête dans son cou. Le jeune homme pouvait sentir les larmes de sa compagne sur sa peau. La priorité était d'attendre qu'elle se calme d'elle-même. Le Serpentard ne voulait pas la brusquer, c'est pourquoi il garda le silence. * Ne t'inquiète pas, je suis là * pensa-t-il en lui caressant doucement le dos.

Son cauchemar avait dû la transporter au milieu d'un souvenir douloureux ou dans un environnement où elle aurait vu un de ses proches mourir. Ces hypothèses étaient les plus probables, surtout pour qu'elle réagisse de cette façon.

A
vec douceur, la jeune fille s'éloigna de lui. C'est en fronçant les sourcils et avec une lueur de curiosité que Severus la suivit du regard.
* Qu'a-t-elle en tête...? * se demanda-t-il, méfiant. L'étudiant de dernière année eut rapidement la réponse à sa question. Une bouteille d'encre, un bout de parchemin et une plume étaient apparues sur le coin d'une table. Severus se maudit de n'avoir pas observé le phénomène plus tôt. Ainsi, Emma-Lee avait l'intention d'écrire. A qui? Pourquoi?

Non sans inquiétude, ses yeux suivirent la Serdaigle qui s'attablait et commençait à réfléchir à ce qu'elle pourrait bien écrire. Soupirant, Severus fut rassuré par ses gestes. En effet, écrire était un remède à certaines angoisses ou à certains problèmes d'ordre existentiels. Il prit la décision de laisser Emma-Lee tranquille. Il était et resterait à ses côtés. Car il savait que sa présence la rassurait toujours depuis leur rencontre. C'est en silence qu'il prit la couverture, se leva et la déposa sur les frêles épaules de sa petite amie. Après lui avoir déposé un baiser d'encouragement et de compréhension au creux de sa nuque, Severus partit s'asseoir près du feu dont la chaleur l'apaisait et la danse frénétique des flammes le faisait rêver.
Emma-Lee Swan
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Emma-Lee Swan, le  Jeu 8 Jan - 22:04

Emma-Lee, face à la table, n'avait pas le syndrome de la "page blanche". Elle écrivait ses émotions, ses ressentis, ses appréhensions, tout ce qui lui passait par la tête et qu'elle voulait dire. A travers ce geste, elle espérait que sa mère sentirait son état d'esprit, son besoin de renouer avec sa famille, mais aussi comprendre le pourquoi de son abandon... Mais aussi ce rappeler qui était cette femme, la jeune fille ne se souvenait pas de son visage et en avait des remords.

A mesure que ces mots étaient écris, Emma-Lee se détendait et se retrouvait au clair avec elle-même. La 3e année voulait depuis longtemps écrire à la femme qui lui avait donné la vie et qui lui avait dit un jour qu'elle viendrait la chercher. Bien sûr, la lettre était rédigée en Portugais, sa langue maternelle, mais elle n'y avait pas réfléchi. C'est comme cela qu'à la fin de sa lettre, elle signa "Emma-Lee, tua filha que tem saudades tuas" ("Emma-Lee, ta fille à qui tu manque")

Emma-Lee posa la plume qu'elle avait entre les mains et décolla son regard de son travail. Elle remarqua alors que Severus, assis près de la cheminée, avait posé une couverture sur ses épaules pendant qu'elle était dans sa rédaction.
* Quelle adorable attention...*
Se levant doucement, Emma-Lee s'approcha de son compagnon, s’accroupit près de lui, lui posa la couverture sur les épaules et l'embrassa tendrement sur la joue.

- Merci de ta patience.

Doucement, la jeune fille s'assit dans le creux que formait ses jambes croisées et se glissa dans ses bras. Dans ses bras, Emma-Lee put se reposer à l'abri et lui délivra ce qu'elle pensait:

- Cette lettre est pour ma mère. Cela fait déjà quelques temps que j'y pensais, j'en ai parlé avec Jasmine et elle pense qu'ils avaient une bonne raison de me laisser mais que ça ne servait à rien de me torturer si je ne faisais rien pour découvrir pourquoi. J'en ai déduis qu'il faillait que je lui écrive... Dans cette lettre, j'ai mis toutes les émotions qui m'ont traversé depuis mes 7 ans, ce que j'ai pensé d'elle et ce que je pense aujourd'hui. Et j'ai fini par lui demander les raisons de son départ et si elle voulait nous revoir.

Emma-Lee venait de vider son cœur de quelque chose de très lourd pour elle, elle venait de libérer son passé si pesant en le racontant à son petit-ami et en le couchant sur papier. Calant sa tête sur le torse de Severus, près de son cou, Emma-Lee regarda elle aussi les flammes dansantes et dit plus bas:

- Je l'enverrai demain et il me restera plus qu'à attendre une possible réponse...



HRPG:
 
Severus Storm
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Ven 9 Jan - 12:09

Severus était perdu dans ses pensées. La découverte de l'amour était bien plus complexe qu'il ne l'aurait pensé. Soupirant et croisant ses doigts devant sa bouche, le jeune homme se posait tellement de questions sans réponse qu'il avait envie de s'éclater la tête contre un mur. Il devait s'occuper l'esprit. Réfléchissant à toutes les réflexions qui s'offraient à lui, Severus en trouva une intéressante: son futur logement. Il voulait habiter Londres. Pour le moment, c'était son ambition. Il avait l'argent pour s'acheter un bel appartement dans la Capitale. Le jeune homme ne voulait pas habiter dans un quartier ou un village sorcier. Il voulait s'assurer que son meilleur ami puisse venir le voir à tout moment. Quel quartier habité...? Il aimait bien St. James Park, mais c'était bien trop coûteux et bien trop touristique pour lui. Il lui fallait un endroit plus calme. Un peu éloigné du parc, tout en restant au centre. Baker Street semblait être une bonne idée. Où acheter aussi? Chez une agence sorcière ou chez une agence immobilière moldue? Severus devait faire les démarches dès à présent.

Alors qu'il réfléchissait à ces questions pratiques, l'étudiant sentit du mouvement derrière lui. Cependant, il ne se retourna pas pour autant. Emma-Lee lui déposa la couverture sur ses épaules et lui déposa un tendre baiser sur la joue.

- Merci de ta patience.

La Serdaigle se positionna devant lui et se calant entre ses jambes. Elle s'entoura de ses bras et lui expliqua son geste:

- Cette lettre est pour ma mère. Cela fait déjà quelques temps que j'y pensais, j'en ai parlé avec Jasmine et elle pense qu'ils avaient une bonne raison de me laisser mais que ça ne servait à rien de me torturer si je ne faisais rien pour découvrir pourquoi. J'en ai déduis qu'il faillait que je lui écrive... Dans cette lettre, j'ai mis toutes les émotions qui m'ont traversé depuis mes 7 ans, ce que j'ai pensé d'elle et ce que je pense aujourd'hui. Et j'ai fini par lui demander les raisons de son départ et si elle voulait nous revoir. Je l'enverrai demain et il me restera plus qu'à attendre une possible réponse...

- C'est bien que tu aies eu le courage de mettre par écrit tes pensées. J'espère que tu auras de ses nouvelles. Je ne sais pas ce que c'est d'être abandonné. J'ai toujours eu peur de la trahison. L'abandon... Je ne sais pas, car j'aime la solitude. Toutefois, il est vrai que depuis quelques temps, j'ai du mal à m'imaginer seul. Pourtant dans le fond, je lui suis souvent. Bref. Peu importe. C'est toi qui compte cette nuit, pas mes réflexions existentielles. J'ai déjà assez de mal à mettre des mots dessus, donc passons. Je... Je pense prendre un appartement sur Londres. Du côté de Baker Street, près de St. James Park. Si tu veux m'accompagner... pour visiter le quartier... Je ne sais pas si tu connais Londres. C'est une ville magnifique. Je pourrais t'emmener faire un tour du côté de Buckingham Palace, puis t'emmener vers Oxford Street faire les magasins... Enfin, c'est une proposition. Tu peux tout à fait refuser.
Emma-Lee Swan
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Emma-Lee Swan, le  Sam 10 Jan - 19:12

Entourée des bras de son amoureux, Emma-Lee écouta les paroles du jeune homme qui lui était si cher:

- C'est bien que tu aies eu le courage de mettre par écrit tes pensées. J'espère que tu auras de ses nouvelles. Je ne sais pas ce que c'est d'être abandonné. J'ai toujours eu peur de la trahison. L'abandon... Je ne sais pas, car j'aime la solitude. Toutefois, il est vrai que depuis quelques temps, j'ai du mal à m'imaginer seul. Pourtant dans le fond, je lui suis souvent. Bref. Peu importe. C'est toi qui compte cette nuit, pas mes réflexions existentielles. J'ai déjà assez de mal à mettre des mots dessus, donc passons. Je... Je pense prendre un appartement sur Londres. Du côté de Baker Street, près de St. James Park. Si tu veux m'accompagner... pour visiter le quartier... Je ne sais pas si tu connais Londres. C'est une ville magnifique. Je pourrais t'emmener faire un tour du côté de Buckingham Palace, puis t'emmener vers Oxford Street faire les magasins... Enfin, c'est une proposition. Tu peux tout à fait refuser.

La jeune fille fut quelque peu surprise par le Serpentard. Ce garçon de 17 ans était, et le restera très certainement, solitaire et cela allait de paire avec son caractère peu commun. Donc quand il déclara qu'il s'imaginait pas seul laissa Emma-Lee perplexe.
Puis la proposition de visiter Londres plut à la demoiselle. L'idée de se balader toute une journée hors de l'école en compagnie de son Serpentard préféré sans avoir besoin de se cacher la faisait rêver. Et il le lui demandait!

C'est donc avec un petit sourire qu'Emma-Lee lui répondit:

- Bien sûr que je veux t'accompagner dans cette chasse aux appartements. Je ne connais pas du tout Londres mis à part la gare et le Chemin de Traverse. Cela pourrait être super. Et tu peux oublier l'étape "boutiques", je n'aime pas trop le shopping mais si la rue est belle, je veux bien la visiter. A moins que, toi, tu veuille faire les boutiques, auquel cas je te suivrai.

Réfléchissant aux paroles qu'il avait dis plus tôt, la Serdaigle se demandait si elle pouvait se permettre de poser la question qui lui brulait la langue. Inspirant légèrement, elle décida de se lancer:

- Pour revenir à ce que tu disais, je ne suis pas d'accord avec toi. Tes réflexions sont importantes pour moi, et je m'efforce de te comprendre, même si j'ai parfois un peu de mal. Quand tu dis que tu as du mal à t'imaginer seul, y aurait-il un lien avec notre relation? demanda t-elle avec doucement.

La 3e année n'aimait pas l'idée que Severus change pour elle, à moins qu'il en ai envie. Mais pour cela, il fallait qu'elle attende sa réponse pour effacer ou confirmer ses doutes...
Severus Storm
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Jeu 15 Jan - 21:50

- Bien sûr que je veux t'accompagner dans cette chasse aux appartements. Je ne connais pas du tout Londres mis à part la gare et le Chemin de Traverse. Cela pourrait être super. Et tu peux oublier l'étape "boutiques", je n'aime pas trop le shopping mais si la rue est belle, je veux bien la visiter. A moins que, toi, tu veuille faire les boutiques, auquel cas je te suivrai.

Emma-Lee marqua une pause avant de poser des mots sur ce qui tourmentait ses pensées.


- Pour revenir à ce que tu disais, je ne suis pas d'accord avec toi. Tes réflexions sont importantes pour moi, et je m'efforce de te comprendre, même si j'ai parfois un peu de mal. Quand tu dis que tu as du mal à t'imaginer seul, y aurait-il un lien avec notre relation? demanda t-elle avec doucement.

Severus se sentit soudain très fatigué. Tant de questions se bousculaient dans sa tête. Leur relation était belle. Au fond de lui le jeune homme savait que la Serdaigle serait prête à tout pour lui. Cela le touchait même s'il s'évertuait à ne rien dévoiler dans ce sens au quotidien. Souvent, le Serpentard prenait un air détaché. Depuis sa plus tendre enfance, il faisait comme si rien ne l'affectait. Il était d'ailleurs passer maître dans cet art. Toutefois, comme Kyara lui avait fait judicieusement remarqué par un sourire, Severus ne pourrait pas être éternellement indifférent aux émotions qu'on lui témoignait et qu'il recevait en pleine face de ce fait. La pilule était parfois amère à avaler. Il avait peur de se perdre en chemin, ou plutôt de perdre ceux pour qui il devait reconnaître qu'il éprouvait de l'affection.

L'étudiant de dernière année resta silencieux un moment, puis répondit aux premières paroles de sa copine.


- Une demoiselle qui n'aime pas faire les boutiques? lui fit-il remarquer en souriant. Curieux. Oxford Street est un bel endroit, bien qu'il soit un endroit très affluent. Beaucoup de personnes y vont faire du shopping... mais si tu n'as besoin de rien, soit. Je ne te forcerai pas à aller faire les magasins. Je t'amènerais promener ailleurs. Je vais réfléchir à d'autres coins sympas dans ce cas.

Puis, Severus se rallongea sur le matelas et y attira la jeune demoiselle.

- Tu sais... Mes réflexions sont dures à mener et encore plus à formuler. Il va me falloir du temps avant de trouver les bons mots pour exprimer ce que je ressens. Tout cela... L'amour en particulier... C'est nouveau pour moi. Enfin pas dans la théorie, plutôt dans la pratique. Tu me connais. Tu m'as assez fréquenté pour savoir que je suis détaché de tout ça. Or... depuis quelques temps, je ne le suis plus tant que ça. La solitude m'a toujours protégée. Et je pense que... J'ai peur que les sentiments ne me rendent faible.

Ces mots étaient durs. Et Severus pouvait ressentir l'effet d'un poignard dans le cœur lorsqu'il se laissait aller à ses sentiments. Une sorte d'oppression, proche de la douleur, lui étreignait la poitrine. Il avait peine à respirer, mais fit semblant de rien. Il avait l'impression de se laisser submergé et de ne rien pouvoir faire contre ce flot dévastateur.

- Je ne veux pas que tu penses que je suis une espèce de connard sans cœur. Je t'exprime juste mes pensées... Et puisque tu veux en savoir plus... J'ai peur d'éprouver des sentiments.

La voix de Severus était dure. Alors qu'il décrivait ses réflexions à Emma-Lee, il faisait sa propre auto-réflexion. Et c'était la première fois qu'il prenait le courage de lui en parler en ces termes. La jeune fille était intelligente. Elle avait sûrement déjà déduit tout cela du comportement du jeune homme. Mais, aujourd'hui, c'était lui qui osait mettre des mots à voix haute sur ses pensées. Et s'entendre dire ça, c'était comme une preuve de lâcheté pour lui. Severus serra les dents et se crispa à cette idée.

Emma-Lee Swan
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Emma-Lee Swan, le  Mar 20 Jan - 17:13

- Tu sais... Mes réflexions sont dures à mener et encore plus à formuler. Il va me falloir du temps avant de trouver les bons mots pour exprimer ce que je ressens. Tout cela... L'amour en particulier... C'est nouveau pour moi. Enfin pas dans la théorie, plutôt dans la pratique. Tu me connais. Tu m'as assez fréquenté pour savoir que je suis détaché de tout ça. Or... depuis quelques temps, je ne le suis plus tant que ça. La solitude m'a toujours protégée. Et je pense que... J'ai peur que les sentiments ne me rendent faible. Je ne veux pas que tu penses que je suis une espèce de connard sans cœur. Je t'exprime juste mes pensées... Et puisque tu veux en savoir plus... J'ai peur d'éprouver des sentiments.

Emma-Lee y était pour quelque chose dans les changements que vivaient Severus. Toutefois, à travers ses paroles, la jeune fille qu'il ne se forçait pas mais plutôt qu'il subissait cette transformation. Et celle-ci soulevait de nombreuses questions chez le jeune homme inaccessible pour la plupart des gens.
Attrapant doucement le visage de son compagnon, la Serdaigle le força à la regarder. Il pouvait y voir tout l'amour dont elle était capable du haut de ses 13 ans mais aussi le bonheur qu'elle vivait bien que le futur lui fasse peur: Severus pouvait toujours tomber amoureux d'une autre femme bien plus âgée qu'elle et qui en saurait plus sur les mystères de l'amour...

- Severus, regarde moi. Je ne pense en aucun cas que tu es un connard car ce n'est pas vrai. Je te l'ai déjà dis, tu es un homme qui ne sait pas à quel point il est merveilleux, gentil, attentionné, doux, parfois taquin, mais empli d'amour. Tu vois les sentiments comme une faiblesse car quelque part, tu ne les contrôle pas, ils ne sont pas malléables et parfois inattendus. Certes cela veut dire que quelqu'un a réussi à pénétrer ta carapace, que tes défenses ne sont plus efficaces contre cette personne, mais as-tu réellement besoin de te cacher d'elle?

Avant de reprendre, Emma-Lee glissa un petit baiser sur les lèvres de son amoureux puis le regarda de nouveau:

- Les côtés négatifs qui peuvent exister ne sont rien en comparaison aux point positifs: regarde ce que les sentiments t'apportent... Je ne sais pas ce que je ferai sans toi, et heureusement pour moi, ton amour pour moi me permets de rester à tes côtés. Séparément nous sommes peut être plus faibles car nous nous inquiéterons toujours de la sécurité de l'autre, mais ensemble, nous sommes plus forts...

Se recouchant sur la poitrine du Serpentard, Emma-Lee termina en soufflant:

- Certes mes paroles peuvent te paraitre naïves et stupides, mais j'ai envie d'y croire. J'ai envie de m'imaginer avec toi pour le restant de mes jours. Et c'est cela qui me permet d'avancer, qui me maintiens debout: toi...
Severus Storm
Severus Storm
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Severus Storm, le  Mer 18 Fév - 12:41

- Severus, regarde moi. Je ne pense en aucun cas que tu es un connard car ce n'est pas vrai. Je te l'ai déjà dis, tu es un homme qui ne sait pas à quel point il est merveilleux, gentil, attentionné, doux, parfois taquin, mais empli d'amour. Tu vois les sentiments comme une faiblesse car quelque part, tu ne les contrôle pas, ils ne sont pas malléables et parfois inattendus. Certes cela veut dire que quelqu'un a réussi à pénétrer ta carapace, que tes défenses ne sont plus efficaces contre cette personne, mais as-tu réellement besoin de te cacher d'elle? Les côtés négatifs qui peuvent exister ne sont rien en comparaison aux point positifs: regarde ce que les sentiments t'apportent... Je ne sais pas ce que je ferai sans toi, et heureusement pour moi, ton amour pour moi me permets de rester à tes côtés. Séparément nous sommes peut être plus faibles car nous nous inquiéterons toujours de la sécurité de l'autre, mais ensemble, nous sommes plus forts... Certes mes paroles peuvent te paraitre naïves et stupides, mais j'ai envie d'y croire. J'ai envie de m'imaginer avec toi pour le restant de mes jours. Et c'est cela qui me permet d'avancer, qui me maintiens debout: toi...

Emma-Lee était à présent de nouveau sur la poitrine de son copain. Severus pensait à ce qu'elle venait de lui dire tout en caressant doucement son bras. C'était vrai qu'il n'avait aucun contrôle sur ses sentiments et cela lui faisait peur. Pourquoi? Tout simplement, parce qu'il s'en remettait à quelqu'un et que cette personne pouvait le briser et lui faire du mal en quelques instants. Cependant, la jeune Serdaigle était différente. Le jeune homme savait qu'il pouvait lui faire confiance. Leur union serait compliquée, avec des hauts et des bas, des erreurs humaines... Mais, dans l'ensemble quelque chose lui soufflait qu'il pouvait s'en remettre à elle. Il éprouvait des sentiments très forts pour elle, aussi forts que ceux qu'il éprouvait pour sa famille et pour son meilleur ami. Certes, il ne lui avait encore jamais dit "Je t'aime", mais un jour, cela viendrait. Il le sentait au fond de lui. Emma-Lee faisait vraiment preuve de patience avec lui. Elle lui déclarait son amour alors que lui ramait à exprimer ses propres sentiments. Elle était accro à lui autant que lui était accro à la nicotine ou aux réflexions cérébrales.

Revenant à la réalité, Severus sentit que la respiration jeune demoiselle se faisait plus profonde, plus lente. Il était temps de la rejoindre aux côtés de Morphée. Le Serpentard déposa un petit baiser sur le front d'Emma-Lee, ramena la couverture de soie sur eux et ferma les yeux. Demain serait un autre jour. Passer la nuit ici était interdit, mais peu lui importait. Il avait passé une très bonne soirée avec sa compagne. Et puis, s'ils se faisaient prendre, Severus prendrait sur lui. Mais, dans le fond, il n'y avait aucune raison pour que cela arrive.


Fin du RP.
Allan Parker
Allan Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Allan Parker, le  Dim 12 Avr - 18:24

Massage sensuel
Rp avec Andy Potter

Allan marchait dans le couloir du septième étage, il se situer juste devant l'endroit où devrait apparaître la porte de la salle sur demande. Il pensait à quelque chose de calme et agréable. La porte apparu quelques secondes plus tard, il entraridementet fut subjugé par la beauté de la pièce, dans les tons chauds, il y avait une cheminée allumée avecdescanape bordeau juste devant elle ci, plus loin il havait un lit très grand. Le Parker sourit doucement, il se mît rapidement en habit de détente c'est a dire une chemise bordeau beaucoup trop grande pour lui- qui perdait peu à peu l'odeur de son petit-ami, et un boxer noir, la chemise lui arrivait a mi-cuisse.

Il avait invitons et rendez vous a son griffon préféré, il voulait lui offrire la boucle qu'il avait acheté, il portait déjà la sienne à l'oreille droite, il avait installer quelques sorts protégeant des sorts mineurs. Il avait peur que Andy n'aime pas soncadeau surtout l'objet, il avait prit cette boucle car le signe reprenant ait un peu sa famille bien que la croix soit beaucoup plus stylisé, il en avait un collier avec une de ces croix mais il la laissait chez lui et ne la portait que pendant les repas d'affaire de son père ou alors pendant les fêtes de sa mère.

En attendant l'arrivé de son griffon Allan s'allongera sur la litent ferma les yeux, somnolant un peu. Il y avait un sac au pied du lit compte ans quelque petit truc pour la soirée notamment une petite boite avec la boucle.
Andy Potter
Andy Potter
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Andy Potter, le  Lun 13 Avr - 23:54

Cela faisait un petit moment que j'étais en train de me préparer pour rejoindre mon petit ami qui n'était autre qu'Allan Parker. Je venais tout juste de sortir de sous une bonne douche brûlante quand je constatai avec effroi que j'avais déjà cinq minutes de retard. Je me dépêchais donc d'enfiler un pull rouge, malgré le temps relativement doux, il m'arrivait toujours d'avoir froid. Un boxer vert, pour faire plaisir à mon vert et argent, un jean bleu foncé et des baskets noires.

Avant de quitter le dortoir des septièmes année, j'avais pris le temps de mettre un ou deux pschitt de mon parfum que je venais tout juste d'acheter la veille.

Alors que je courrai dans les nombreux couloirs du château pour rejoindre la porte de la salle sur demande, j'en profitai pour vérifier mentalement si je n'avais rien oublié. J'étais habillé, douché, mes dents étaient brossées et j'avais ma tête. Rien ne semblait avoir été oublié.

Je m'arrêtai soudain devant le mur sur lequel devait apparaître la porte. Allan avait oublié de me dire quelle pièce est-ce que je devais mémoriser pour le retrouver à l'intérieur. Levant les yeux au ciel, je passai trois fois devant le mur en pensant à mon petit ami qui m'attendait dans l'une des nombreuses salles que pouvait reproduire la salle sur demande. J'espérai vraiment que ça allait marché.

Alors que j'entrai dans une pièce plus que chaleureuse, je regardai partout dans l'espoir que mes yeux se posent sur toi. Je remarquai que la pièce était dans les tons chauds et que la cheminée était allumée. Plusieurs canapés placés en face de celle-ci.

- Allan ? Demandai-je prudemment avant de m'avancer dans la salle. Est-ce que tu es là ?

Un peu plus loin des canapés se trouvait un très très grand lit sur lequel une personne était allongée. Toujours sur mes gardes je m'approchai doucement de celle-ci.

Un grand soupir de soulagement traversa mes lèvres quand je remarquai que c'était toi, vêtu de la chemise que je t'avais offerte et d'un boxer noir. Souriant, je me débarrassais de mes chaussures avant de me coucher à côté de toi pour te prendre dans mes bras.
Allan Parker
Allan Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Allan Parker, le  Mer 15 Avr - 16:23

Allan entendit pas son griffon entré, par contre il sentit une personne s'asseoir à côté de lui sur le lit, il papillonna des yeux et fixa la personne qui n'était d'autre que son petit ami, il sourit tendrement et déposa un doux baiser sur les lèvres de son séduisant petit ami. Il se tourna dans tes bras pour te faire face. Il sentit une drôle d'odeur qui titillait son odorat, il renifla légèrement et frissonne quand le parfum emplit ses sens.

" Tu sens bon... Comme toujours. Bonjour amour."

La voix de jeune Parker était encore endormi, il t'embrassa de nouveau et caressa ta joue puis se recula pour s'étiré faisant légèrement remonter la chemise. Il secoua la tête et te regarda, les yeux pétillant et parfaitement réveillé.

" Tu es très beau Andy, tu n'as pas chaud avec ce pull ? Ba de toute casson faudra que tu l'enlève. "

Il sourit doucement de manière innocente, un peu trop innocente.
Andy Potter
Andy Potter
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Andy Potter, le  Sam 18 Avr - 20:48

Je souriais en te sentant me renifler. Même si tu m'avais dit que je sentais bon, j'avais tout de même un doute après tout, tu avais toujours aimé mon odeur naturelle.

- Alors, tu aimes bien le parfum que j'ai acheté ? Demandai-je gêné.

Sans que je ne m'en rende compte, mes joues s'étaient colorées de rose et j'avais passé mes bras autour de toi avant d'enfouir mon visage dans ton cou pour y respirer à mon tour ton odeur. Qu'est-ce que tu sentais bon... Tu m'avais énormément manqué et je ne m'en rendais compte que maintenant. J'étais sorti de ma contemplation quand tu avais commencé à parler.

" Tu es très beau Andy, tu n'as pas chaud avec ce pull ? Bah de toute façon faudra que tu l'enlèves. "

J'ai immédiatement rougi face au sourire innocent qui a pris possession de tes lèvres. Il était bien trop innocent pour ne pas qu'il y ait de sous-entendu derrière.

- Pas tout de suite Allan, je veux juste rester comme ça encore un peu. Après tout, cela fait un peu plus de deux semaines que nous ne nous sommes pas vus.

Cela faisait un peu plus de deux semaines que nous ne nous étions pas vus et tu pensais déjà à faire des choses ? Serte, cela fait un petit moment, mais je ne m'attendais pas vraiment à ce genre de retrouvailles. Moi tout ce que je voulais c'était de t'avoir dans mes bras et de profiter de toi un maximum sans pour autant que cela implique d'enlever nos vêtements... Prenant mon courage de gryffondor, je te regardai dans les yeux avant de te demander :

- Qu'as-tu prévu mon ange ?

J'étais bien trop impatient pour ne pas en savoir plus tout de suite.
Allan Parker
Allan Parker
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Allan Parker, le  Sam 18 Avr - 22:19

Allan rougit furieusement, il ne voulait pas coucher avec toi maintient, il pensait juste a te faire un massage. Et puis c'est vrai.cela faisait trop longtemps que le Parker n'avait pas eu son petit ami contre lui, il adorait être contre ce torse musclé.

" Que ?... Non non, je ne pensait pas vraiment à cela, mais plutôt à un massage, si on laisse un tissu sa irrite la peau c'est pour cela que j'ai dit que de toute façon tu allait l'enlevé et puis j'ai un cadeau pour toi..."

Il rougit de nouveau et alla vers le sac à dos qui était contre le pied du lit. Il fouilla dedant et en sorti une petit boite noir avec des arabesques bordeau. Il regarda la boite et te la tendit doucement avec un doux sourire. Il avait les joues qui le brûlaient, il avait peur que tu naïve pas son cadeau. C'était une boucle d'oreille en fer noir avec des reflet rouge dû à des sort, c'était une croix catholique, elle était seul et sur un petit coussin rouge sang.

" J'ai installer plusieurs sort contre les sortilèges mineures d'où le refflet du fer. J'espère que tu aimes..."

Il regarda ton visage, totalement attentifs à ta réaction.
Contenu sponsorisé

La salle de massage - Page 7 Empty
Re: La salle de massage
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 10

 La salle de massage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.