AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 1 sur 4
Atelier
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Atelier

Message par : Sara Shake, Lun 08 Fév 2010, 15:58


Bienvenue dans l'atelier
Zone RPG


__________________________________


Situé dans l'arrière-boutique, « L'Atelier » n'est qu'une petite pièce où se trouve une grande table où divers ustensiles - dont le nom vous serait méconnaissable - reposent. Ceux-ci servent à la fabrication de nouvelles baguettes magiques et sont très fragiles. D'autre part, des caisses, petites ou grosses, sont soigneusement rangées dans des étagères et étiquetées, afin de faciliter la recherche des composants. Vous vous imaginez trouver une plume de phénix dans une botte de foin ?

__________________________________


Dernière édition par Sara Shake le Sam 30 Oct 2010, 12:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Atelier

Message par : Sara Shake, Lun 08 Fév 2010, 20:10


Le crépuscule tombait sur Londres, le soleil inondant la ville de ses derniers maigres rayons dorés. Ces derniers jours, l'hiver semblait parti grâce à la chaleur réconfortante de l'étoile mais lorsqu'on sortait à l'extérieur, on sentait encore le froid mordant du vent. Cependant, la neige n'était plus apparue depuis ces quelques jours et cela donnait un peu de baume au cœur des gens, qui espérait ne plus avoir à faire avec ces épaisses couches blanches qui rendaient les sorties difficiles. Et Sara était du même avis même si elle adorait la neige. La jeune femme avait hâte que le printemps soit là. Renaissance.

Sara se frotta le front avec le dos de sa main et reprit le nettoyage de la table de travail. Elle venait de terminer de fabriquer une vingtaine de nouvelles baguettes magiques et ça en était du boulot ! La gérante avait eu du mal à terminer les trois dernières car le bois était difficile à travailler - le bois en question est le cèdre. Enfin bref. C'était toujours du boulot de fabriquer des baguettes. Ça l'était encore plus lorsqu'il s'agissait de fabriquer des baguettes incrustées dans un objet banal tel qu'une canne. La jeune femme avait dû en produire une, sa toute première, pour Mateo, quelques jours auparavant. Et c'était une réussite. A présent, il y avait un nouveau formulaire, pour ceux qui désiraient faire pareil que le Directeur des Poufsouffle.

Soudain, elle fut tirée de ses pensées par deux mains qui se posèrent sur sa taille.
Sara se retourna et ne fut pas surprise de voir Chris. Le jeune homme l'avait bien aidé durant la journée, ainsi qu'Ismaël, qui était parti dans le début de l'après-midi. Les trois jeunes gens et amis formaient une bonne équipe et la Serdaigle était bien heureuse de les avoir près d'elle.

- Tu as l'air exténuée, dit le jeune homme en posant un baiser sur son nez.

La jeune femme hocha la tête et posa sa tête sur son épaule.


- Et la seule chose dont j'ai envie est de me reposer dans tes bras.

Chris la prit dans ses bras et la serra contre lui tendrement. Il couvrit ses cheveux de baisers. Sara ferma les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Lievitch
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Animagus : Beauceron noir
Occlumens
Legilimens
Chercheur (DCFM)


Re: Atelier

Message par : Ismaël Lievitch, Ven 24 Fév 2012, 22:50


Ceci est la suite du RP disponible ici

Alors que la silhouette du vendeur lui apparut, Ismaël se sentit légèrement soulagé. En effet, ce n’était pas Sara qui lui faisait face, mais un jeune homme qu’il ne connaissait pas. [Le narrateur se permet de faire un léger rappel : ce jeune homme avait été pendant un moment un employé exploité de la BAMN, mais Ismaël n’était pas au courant vu que Kimoka lui avait toujours cacher].

Le jeune homme le salua d’une manière assez guindée, ce qui n’était pas étonnant au vue du client. Ismaël eut un sourire. Il n’avait jamais été déçu par Ollivander’s, et il espérait ne pas commencer aujourd’hui. Le vendeur passa de l’autre coté du comptoir, ce qui démontrait qu’il allait s’occuper de sa commande, et ce, directement et sans être dérangé par les autres commandes.

« Une commande spéciale vous dites, très bien. Je vous propose alors de nous retrouver dans un endroit plus intime où vous pourrez m’expliquer en détail ce dont j’ai besoin de savoir. » Ismaël hocha la tête de compréhension. « L’atelier devrait convenir. Je disposerai de tout le matériel nécessaire à portée de main. Après vous monsieur le ministre ».

Le vendeur désigna une porte, qu’Ismaël, sans montrer qu’il connaissait déjà cette pièce, dépassa. Il se retrouva dans un lieu qu’il n’aurait jamais crû revoir.

Sa poitrine se releva lorsqu’il prit une inspiration profonde, ralentissant légèrement son allure. Il passa près d’un établi, et caressa du doigt le bord de la table. Rien, ou peu n’avait changé depuis qu’il avait quitté cette pièce. Créer des baguettes magiques n’était pas une science aussi changeante que la magie en elle-même. C’était une science ancienne, lente et minutieuse. Le Ministre se pencha légèrement sur l’établi et oubliant le fait qu’il était un haut dirigeant et non plus un simple vendeur, il prit entre ses mains un bâton ouvragé, tandis qu’il inspectait la baguette. Il avait perdu l’habitude, mais il ne reconnut pas le composant.

S’occupant de nouveau du vendeur, il désigna la baguette et s’appuya sur l’établi dans son dos. Il ne se souciait pas de salir son costume désormais. Ismaël dévisagea le jeune vendeur, qui malgré tout, n’était pas si jeune. En regardant avec attention, ce visage ne lui était pas totalement inconnu. Le cadet des Lievitch pensait l’avoir déjà entrevu dans l’enceinte du Ministère, mais dans quel département, telle était la question… Il prit la parole, ayant momentanément oublié ce pourquoi il était là :

« Dites moi jeune homme, je ne reconnais pas le composant à l’intérieur... Quel est-il ? Il manipulait la baguette, la faisant rouler d’une main où l’on sentait une ancienne habitude, sans être experte à défaut d’entraînement… Est-ce vous qui l’avez travaillé ? Petite pause. Depuis quand travaillez-vous ici ? »

Jetant un regard circulaire à la pièce, étudiant le positionnement des établis, et vit qu’il semblait qu’Ollivander’s n’en était plus à l’époque où simplement trois vendeurs suffisaient… Le monde magique avait évolué, et lui aussi… Redevenant plus sérieux, son regard perdit l’éclat mélancolique que cette pièce lui inspirait. Son regard d’ébène se fixant dans celui du vendeur, il lui parla d’une voix autoritaire qui exigeait une réponse :

« Ne travaillez-vous pas au Ministère ? Vous me semblez légèrement familier… Peut-être au Département de la Santé ? Ou alors dans celui de l’Enseignement… »

Attendant la réponse du jeune homme, il se redressa de là où il s’était calé, sortit de manière nonchalante sa baguette et d’un léger coup donné derrière son épaule nettoya son costume de toutes impuretés qui auraient pu tâcher et ainsi le faire passer de bien habillé à déguisé. Ceci fait, il la rangea, et regarda. Aucun siège ni aucun fauteuil. Le sang-pur haussa un sourcil puis dit d’une voix froide, contrastant avec le temps aimable de sa première intervention :

« Serait-il possible de s’assoir pour discuter affaire ? Si vous aviez quelque chose à boire aussi… Je pense qu’un simple fauteuil suffira » lâcha Ismaël d’un ton condescendant.

Il resta droit comme un I, d’un port fier et sûr. Il ne doutait pas un instant que le jeune homme exaucerait ses désirs. Un dicton disait « Le client est roi ». Ismaël de son temps de vendeur avait maudit plusieurs fois l’auteur de celle-ci, mais les rôles étaient inversés. Il n’était plus un simple vendeur, il était beaucoup plus que ça.

Il regarda intensément le jeune homme de ses yeux noirs. Ceux-ci avaient perdu leur clarté due à une période « animal » d’Ismaël. Mais ceci est une autre histoire. Il attendit que le vendeur fasse ce qu’il avait demandé, avant d’enfin parler de la chose qui l’avait fait venir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Butler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Atelier

Message par : Jack Butler, Mer 07 Mar 2012, 09:13


Jack réalisa qu’il avait eu une excellent idée d’inviter le ministre à aller s’installer dans l’atelier pour plus de tranquillité au moment même où la porte d’entrée de la boutique s’ouvrit encore, laissant entrer une horde de jeunes clients bruyants. Le jeune homme ne pouvait pas se permettre de les laisser aborder un homme tel que Lievitch uniquement pour pouvoir dire à leurs parents ! « hey j’ai vu le ministre ! je lui ai demandé un autographe mais il à pôoo voulu. » S’en serait suivit des cris et des larmes… Jack secoua la tête pour chasser ces images dans sa tête et suivit l’homme dans la pièce à part.

En cette journée Jack pourrait dire qu’il avait passé plus de temps dans l’atelier qu’à vendre des baguettes en soi. Il avait ce matin même dû rajouter une plume de jobarbille dans une baguette déjà existante, et il avait accomplit la tâche avec succès ! D’ailleurs maintenant qu’il y pensait, il se trouvait bien à son aise dans cette pièce à travailler la matière plutôt qu’à la vendre. Il se sentait plus à l’aise au contact des bois qu’à celui des élèves.

L’heure n’était pas à la rigolade. Le ministre se tenait devant l’établi et il paraissait ailleurs. Ne voulant pas le déranger dans ses pensée Jack resta à côté de lui, prêt à répondre à la moindre de ses exigences. C’est alors qu’il lui adressa la parole en mettant une baguette sous le nez et à le questionner sur cette dernière et en lui posant des questions de bases pour savoir à qui il avait à faire. Instinctivement, Jack répondit :

« Euh, il s’agit de bois de figuier. On travaille avec celui-ci depuis peu de temps. C’est une commande en attente, la sorcière à qui elle appartient n’a pas voulu du composant qui avait été mis dedans alors on a dû extraire l’ongle de troll qu’il y avait à l’intérieur et on attend les ordres pour la suite. Je ne suis là que depuis peu mais j’ai beaucoup appris et je suis passionné. »

Il sourit timidement. Le ministre enchaîna alors sur des questions à propos de sa véritable identité. Non pas qu’il se cachait d’être auror, mais le jeune homme préférait venir travailler en tenue de moldu, histoire de ne pas être dérangé par les clients. En effet certains pourraient l’importuner pour régler des affaires totalement dénouées de sens alors mieux valait la jouer incognito. Son visage ne paraissant pas inconnu au ministre, Jack répondit :

« J’ai rejoint les aurors il y a quelques mois, vous m’avez probablement croisé dans un des couloirs du second sous sol, j’y passe beaucoup de temps à faire de la paperasse. Ou bien vous m’avez peut être croisé près des salles de réunions du magenmagot, il m’arrive d’avoir besoin de parler à Klarh ou bien Will. »

Les deux hommes étaient toujours debout à discuter. Il ne lui était même pas venu à l’idée de proposer au ministre de s’assoir. Il fallut que ce soit ce dernier qui demande un siège et du café. Du café ! il semblait bien avoir vu son collègue lui en proposer à son arrivée ! Deux fauteuils poussiéreux se trouvaient dans un coin de la pièce alors Jack sortit sa baguette et les fit léviter dans leur direction. Puis il informula un ‘récurvit’ et les fauteuils étaient comme neuf. C’est à ce moment que son collègue Xavier ouvrit la porte avec un plateau de café et des tasses. Parfait, Jack alla l’aider à porter le plateau pour le poser sur la table, et remercia chaleureusement son collègue pour lui avoir fait gagner du temps. Il le laissa alors servir le café, le remercia encore et lui proposa de prendre un siège avec eux en rajoutant:

"J'espère qu'on va pas te déranger Xavier, tu m'as l'air d'avoir du boulot."

Il fit ensuite léviter un troisième siège, le nettoya de la même manière qu'il avait nettoyé les deux premiers, puis répondit au ministre:

« Je sais que vous avez en votre possession trois baguettes. Je ne vais pas vous citer tous les composants parce que j’imagine que vous les connaissez aussi, mais je dois dire que votre troisième baguette m’impressionne. C’est la première fois que je vois une telle alliance. Alors il vous fallait quoi ? Une quatrième ? Ou bien voulez vous rajouter un autre composant dans une déjà existante ? Pardon pour mes questions mais je dois dire que je suis intrigué et impatient à l’idée de travailler avec vous. »

Jack but une gorgée du café et s’installa confortablement dans le fauteuil. Il avait le sentiment que cette affaire n’allait pas se régler dans la minute alors autant se mettre à l’aise.



Dernière édition par Jack Butler le Mer 07 Mar 2012, 12:31, édité 1 fois (Raison : sur demande de Xavier xD)
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Atelier

Message par : Hugh Dey, Dim 07 Avr 2013, 18:41


[Autorisation de Clélia Skywolf pour poster ici et faire notre RP]

Fallait que je le fasse. C’était ma seule solution pour arriver à supporter. Je maudissais ma baguette actuelle. Je n’y arrivais pas. Rien que de la toucher j’avais l’impression qu’elle me contaminait. Que tout m’infiltrait. Je n’y arrivais pas. La baguette choisit son sorcier. Mais moi je n’en voulais pas de celle-là. J’en voulais une autre. Une que je ne pourrais pas toucher directement. J’avais vraiment besoin de ne pas sentir le bois. Parce que finalement c’était un peu le bois qui était magique aussi. C’était toute la baguette. Et si le manche n’était pas en bois, moi je me sentirais mieux. Fin je crois.

Alors du coup j’avais fait une grosse expédition aujourd’hui. J’étais allé dans Londres. C’est super long de Poudlard. J’y étais allé en balai. Alors du coup j’avais super froid quand même. Et j’étais fatigué. Mais c’était plutôt sympa de voler. Même si j’avais peur. J’étais allé dans le Chemin de Traverse. J’avais bien envie de boire un coup aussi au Chaudron Baveur. En plus y avait un mec qui me disait bien quelque chose au comptoir. Mais peu importe. Pas envie de me rappeler là. Fallait que j’achète une baguette.

J’allais dans Ollivander’s. Je me rappelais encore de quand j’avais acheté ma baguette actuelle. Je l’avais sur moi là. Comme toujours. Mais je préférais mon couteau. La boutique était mieux qu’il y a quelques années. Les vendeuses aussi. Ou alors c’est moi qui trouvais tout mieux. Je m’approchais du comptoir. Il y avait une blonde. Je me la serais bien faite elle. Elle avait l’air concentrée, un peu distante. Fin normal quoi, c’était une vendeuse. Elle allait pas faire copain-copain avec tout le monde. Du coup je posais mes deux bras et j’avançais vers elle une feuille avec ma commande. Parce que c’était compliqué. Pis je lui faisais un clin d’œil.

« Salut. C’pour une n’velle baguette. Qu’je l’aim’mieux. Qu’je puisse nettoyer tranquille d’rrière c’gamins d’Poudlard. »

J’hochais la tête, abattu par ce constat de la réalité. Je passais derrière eux pour nettoyer pis c’était tout. Je commençais à en avoir ras le bol de ce poste… Il était temps que je passe à autre chose. Parce que je n’étais pas mieux considéré que quand j’étais à Poudlard. Sauf que là j’étais adulte. J’avais besoin de prendre un peu de contrôle sur eux là… Ils le méritaient.

Citation :
Votre nom : Hugh Dey
Votre ancienne baguette : Bois d’Amandier, plume de Phénix, 32,65cm

Nouvelle baguette
Bois : Bambou
Manche :
Taille du manche : 8,5 cm
Forme du manche : Courbé
Composant du manche : Os
Pommeau :
Taille du pommeau : 1,3 cm
Composant du pommeau : Onyx
Sculpture du pommeau : /
Gravure du pommeau : Spirale fine, partant de l’intérieur pour ensuite se développer sur le manche de la baguette
Décoration : /
Composant : Peau d’Inféri
Taille totale de la baguette : 31,7 cm

[Faute de réponse, clôture du Rp le 28 juillet 2013]


Mais pourtant je sais pas, elle devait pas être intéressée par une vente. Non. Je la regardais. Je lui parlais. Elle devait rien entendre. Peut-être même qu’au bout d’un moment elle est partie. Je suis devenu un fantôme. C’était la première fois que ça me faisait ça depuis bien longtemps. Bah elle irait bien se faire voir comme il faudrait celle là. On me reconnaissait à l’odeur moi maintenant ! Je faisais tout pour ne plus être transparent ! Et elle me le recollait en pleine tronche. Allez hop ! Du coup je reprenais mon papier. Pas question de commander quoi que ce soit à ce genre de trucs… Elle louperait la vente et puis c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Sam 27 Déc 2014, 02:14


[RP unique]


L'atelier d'Ollivander's avait quelque chose de magique aux yeux d'Izsa. Une aura unique, qui la forçait à prendre chaque outil avec une délicatesse insoupçonnée.
Comme un temple au grand Dieu des Baguettes Magiques - qu'elle priait au moins deux fois par jour pour sauver l'âme de ces clients au vu des cas dont elle écopait - l'atelier était plongé dans le silence. Ce calme ajouté au fait que l'air y était chaud et sec, la jeune stagiaire s'y sentait toujours autant reposée.

Mais trêve de digression lyrique, si elle était là ce n'était sûrement pas pour faire la sieste ! Elle ouvrit un tiroir, tout de même précautionneusement, et en sortit son ouvrage.
Il s'agissait de deux baguettes magiques, en extérieur tout à fait similaires. Même un œil avertit n'aurait jamais pu voir la différence, et c'était pour une très bonne raison : leur bois et leur taille étaient juste identiques. Seul le cœur différait.
Elle les avait fabriquée il y a peu, désirant avoir une baguette de secours. Son bois d'oranger lui convenait toujours autant, mais elle s'était rendue compte récemment qu'une fois sans elle, elle n'était plus capable de rien. Du moins, rien de magique.

Il lui était venu l'idée de se fabriquer une seconde baguette, une qu'elle n'utiliserait qu'en cas d'urgence, qui serait continuellement cachée contre son avant-bras gauche et qu'elle pourrait utiliser dès lors qu'elle se retrouverait désarmée.
Ses mots d'ordres étaient donc "réactivité et puissance", pour surprendre son adversaire, et pour une question pratique, "petite taille".
Les deux objets en bois de Pin faisant quinze centimètres tout au plus. Izsa avait réduit leur longueur autant que possible, mais cela entrainait un déséquilibre total, diminuant drastiquement l'influence du bois. Son premier essai avait donc été une baguette extrêmement dangereuse, elle en avait alors fabriqué une autre qu'elle puisse utiliser.

Brandissant avec prudence la première baguette qu'elle avait construite, bois de pin et écaille de Léviathan, la jeune fille se demanda comment celle-ci avait évolué depuis qu'elle l'avait créé. Seulement, il ne se passa rien. Alors qu'elle avait pratiquement foutu le feu la dernière fois, aujourd'hui elle restait inerte. Question réactivité on y est pas vraiment. L'examinant de plus près, elle en arriva à la conclusion que le bois avait été épuisé par la puissance magique de l'écaille, son esprit s'était brisé, et la baguette était morte.
En même temps, elle ne s'attendait pas à bien mieux, jamais une telle association n'aurait pu fonctionner.

Izsa saisit une fine pointe et incisa le bois. Cette opération lui prit plusieurs minutes, car elle agissait avec un maximum de précision, mais en fin de compte elle parvint à en sortir son cœur. L'écaille serait encore utilisable, elle n'avait rien perdu en puissance. Elle la rangea donc avec les autres écailles de Léviathan, dans un petit coffre où se trouvait les composants les plus précieux, et fit disparaître le pin d'un "#Evanesco".

Il était temps à présent de voir si son autre expérience avait fonctionné. Elle saisit la seconde baguette dans sa main, bien évidemment aucune sensation de chaleur ne lui parvint, et fit un léger moulinet. Avec brusquerie, l'étagère qui se trouvait en face d'elle se souleva, faisant chuter par la même occasion quelques coffrets. Izsa abaissa la baguette, et le meuble retomba avec la même subtilité.
Puissance, réactivité et petite taille, tout y était. Manquait juste de la précision et de la délicatesse, mais elle n'avait pas eu ces objectifs là.
Oui, ajouter du sang séché de Licorne avait été plus que bénéfique. Juste après l'avoir taillée, Izsa avait ressentit de la résistance entre les deux composants, le sang induisant une restriction à la puissance presque incontrôlable de l'écaille. Mais à présent ils étaient en symbiose, et la baguette parfaitement fonctionnelle.

Izsa revint près du comptoir, un sentiment d'accomplissement la submergeant. Elle avait réussi ! Sa première baguette ! Heureusement que plus personne ne se trouvait dans la boutique, sinon ils auraient vu le sourire stupide qui ornait ses lèvres. Par conscience professionnelle, elle glissa dans la caisse le prix de la baguette, puis sortit sur le Chemin de Traverse, refermant le Temple du grand Dieu des Baguettes Magiques derrière elle.

Pour : Izsa Hilswood
Bois : Pin (8 Mornilles)
Composant :  Écaille de Léviathan ( Gratuit - Promo) et Sang séché de Licorne (1 Gallions)
Taille : 14,21cm (10 Mornilles)
Prix : 2 Gallions et une Mornille
[Compte Vérifié]
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Atelier

Message par : Aeden Snow, Mar 24 Fév 2015, 22:32


[RP avec Izsa]

La boutique ne désemplissait pas, et pourtant Inis avait besoin de se consacrer un peu de temps pour l'achat d'une nouvelle baguette. Son actuelle avait prouvé son inefficacité lors d'une chasse harassante et particulièrement dégradante au dragon de Norvège, quelques jours auparavant, durant laquelle la Pragoise avait pu s'apercevoir que le bois de Noyer, allié à un Nerf de Sombral, ne s'était clairement pas attaché à son service... Sous l'emprise d'un sortilège très humiliant lancé par le détestable Proulx, Inis avait tenté de lancer un Finite Incantatem alors que sa baguette se trouvait au sol, à dix centimètres de sa main gauche, mais celle-ci avait pris son temps pour répondre aux attentes de sa maîtresse. Si bien que la jeune Tchèque avait passé plusieurs minutes à ressembler à un horrible petit mouton, sans pouvoir ni communiquer, ni tuer Proulx...

Elle en voulait beaucoup à sa baguette, et s'était retenue de la jeter à terre dès qu'elle avait recouvré son comportement humain. Luttant contre son désir bestial de fracasser le bâton de Noyer, la Pragoise avait simplement repris le cours de sa vie et de stagiaire à Olly, en attendant de trouver un petit créneau pour elle. Se dirigeant vers les caisses empilées dans un coin de l'atelier, Inis saisit la fiche répertoriant tous les bois et composants que proposait la boutique, et la parcourut des yeux. Quel genre de baguette lui conviendrait réellement... ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Ven 27 Fév 2015, 11:21


C'était une journée bien remplie pour les deux stagiaires d'Ollivander's. Les clients s'enchainaient, sans leur laisser le temps de se souffler.

- Dans l'autre sens ! Tiens ta baguette dans l'autre sens !

Ce gamin de onze ans qui se tenait actuellement devant elle était une véritable buse. Ce n'était pas étonnant qu'il ai déjà cassé deux baguette depuis la rentrée des classes. Finalement, le gosse la prit dans l'autre sens, et des étincelles jaillirent. Enfin, c'était pas trop tôt. Elle enchaina avec son complet habituel, s'occuper de la baguette et tout le tralala, puis reprit sa place derrière le comptoir. C'est à ce moment là qu'Izsa aperçu sa collègue, le nez dans les réserves de baguette. Pourtant, elle ne semblait pas s'occuper du moindre client. Une seule explication, donc : elle cherchait une baguette pour elle-même.

Izsa se souvenait parfaitement de la baguette d'Inis, étant donné que c'était-elle qui la lui avait vendue. Une cliente difficile, à n'en pas douter, et elle devait avouer que le noyer et nerf de Sombral n'avaient pas été son premier choix.
Elle s'approcha donc doucement, jusqu'à arriver à quelques pas de sa camarade de maison.

- Besoin d'aide ?


N

Bien sûr, en tant qu'employée d'Ollivander's, Inis aurait très bien pu se passer de son aide car elle connaissait à présent les caractères des composant. Mais il pouvait toujours être intéressant d'avoir un avis extérieur. Surtout qu'à présent, Izsa la connaissait beaucoup mieux - même si elle restait très secrète - et pourrait donc mieux apprécier les subtilités de son caractère. Il en avait été de même pour Lilith et Ebenezer, donc pourquoi pas Inis ?


Dernière édition par Izsa Hilswood le Lun 21 Sep 2015, 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Atelier

Message par : Aeden Snow, Mer 04 Mar 2015, 19:45


Le nez plongé dans les nombreuses caisses de l'atelier, Inis ne remarqua pas que sa collègue était entrée à son tour. Elle se redressa vivement lorsqu'elle entendit Izsa s'adresser à elle, et l'observa une seconde, la tête légèrement penchée, le regard soupçonneux. Sa collègue allait-elle la dénoncer à leurs supérieurs, parce qu'elle n'était pas en train de s'occuper des clients ? Après avoir jaugé Hilswood et s'être remémoré leurs chasses aux créatures fantastiques, Inis décida de lui faire confiance. La préfète de Serpentard n'était pas une balance, et elle semblait réellement vouloir aider sa condisciple. Chassant sa méfiance en rejetant ses longs cheveux noirs derrière ses épaules, la Pragoise reporta son attention sur les caisses remplies de bois et de composants en tous genres, les poings sur les hanches, et laissa échapper un soupir d'impatience.

- Ce n'est pas de refus. Je veux me débarrasser de la chose inutile que tu m'as vendue, Izsa... ajouta-t-elle en essayant de ne pas mettre trop l'accent sur la faute de la stagiaire. Tu aurais une idée un peu plus... brillante, peut-être ? Je songeais au bois de Tilleul argenté, quoi que l'os me convienne aussi très bien. Pour le coeur, j'hésite encore beaucoup...

Elle tourna la tête vers sa collègue et attendit patiemment que celle-ci réfléchisse avec elle à une solution intéressante. Peut-être allait-elle ressortir de là avec une baguette qui lui conviendrait au-delà de ses espérances..?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Sam 14 Mar 2015, 18:27


Vu le caractère peu chaleureux de sa collègue, Izsa n'était pas sûre qu'elle accepte son aide. Mais étonnamment, ce ne fut pas le cas.

- Ce n'est pas de refus. Je veux me débarrasser de la chose inutile que tu m'as vendue, Izsa... Ouch. Difficile d'entendre ça, surtout vu le temps extrêmement long que lui avait prit la recherche d'une baguette de l'ancienne cliente. Tu aurais une idée un peu plus... brillante, peut-être ? Je songeais au bois de Tilleul argenté, quoi que l'os me convienne aussi très bien. Pour le cœur, j'hésite encore beaucoup...

La stagiaire hocha la tête, pensive. Os et tilleul seraient des composants des plus puissants, mais conviendraient-il à Inis ? Tout ce dont elle était sûre, c'était qu'à elle ils ne convenaient vraiment pas. L'os nécessitait bien trop de poigne, et était réfractaire à une magie au service de l'amusement. Et le tilleul argenté ne convenait qu'aux âmes profondes et torturées, ou d'autres délires dans ce genre là. Bref, ce n'était pas sa tasse de thé.

- Tu devrais essayer les deux, pour te faire une idée. Personnellement, je pense que l'Os te fera défaut au niveau de la technicité et de la réactivité. C'est le genre de "bois" qui ne réagira plus au moindre instant de faiblesse de son sorcier. Je pense qu'au niveau loyauté, une baguette en tilleul donnera de bien meilleurs résultats.

Un cœur à présent ? C'était loin d'être chose aisée. Le venin de serpent n'avait donné aucun succès, donc il valait mieux éviter dans ce qui était dans se genre là. Les plumes peut-être ? Pas sûr, cela correspondait plutôt à des caractères moins terre à terre. Si le nerf de Sombral ne convenait pas, il valait également mieux éviter tout ce qui venait de cette bestiole, car possédant des propriétés assez similaire.

- Poil de Manticore, Écaille de Leviathan, poil de Chimère... Des composants pour le moins explosifs, qui te donneraient sans doute de bons résultats. Mais si rien ne te convient, il faudra peut-être chercher ailleurs... Elle avait dit sa dernière phrase les yeux dans le vague.

Il fallait dire qu'Ollivander's avait un panel de composants assez hallucinant de part leur nombre. Surtout depuis le dernier arrivage, avec les plumes de vivets dorés et autres ingrédients exotiques. Pourtant, si vraiment on cherchait LA baguette parfaite, il fallait peut-être se fier à son instinct, et chercher d'autres possibilités. Izsa, qui s'était déjà créé une baguette des plus spéciales, envisageait cette solution pour en créer une encore plus atypique. Enfin, en attendant sa baguette en bois d'oranger lui convenait parfaitement, donc pas besoin d'en changer. Inis par contre... Il fallait trouver quelque chose d'encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Atelier

Message par : Aeden Snow, Lun 16 Mar 2015, 13:34


- Tu devrais essayer les deux, pour te faire une idée. Personnellement, je pense que l'Os te fera défaut au niveau de la technicité et de la réactivité. C'est le genre de "bois" qui ne réagira plus au moindre instant de faiblesse de son sorcier. Je pense qu'au niveau loyauté, une baguette en tilleul donnera de bien meilleurs résultats.

Inis réprima un rictus de colère. Comme ça, Izsa pensait que sa collègue pouvait avoir des instants de faiblesse ? Une baguette en Os conviendrait sans aucun doute à la Pragoise, quoi que puisse en dire la préfète. Inis n'utiliserait jamais sa baguette pour "s'amuser", uniquement pour se défendre... et pourquoi pas attaquer. Sinon plus. Une baguette en Os n'aurait certainement pas le temps de s'ennuyer avec une sorcière de sa trempe !

- Crin de Manticore, Écaille de Leviathan, poil de Chimère... Des composants pour le moins explosifs, qui te donneraient sans doute de bons résultats. Mais si rien ne te convient, il faudra peut-être chercher ailleurs... Reprit la stagiaire.

Chercher ailleurs... Pourquoi faire, après tout ? Un crin de Manticore paraissait à Inis être une très bonne idée. Izsa n'était pas forcément inutile, finalement... Reportant son attention sur les caisses de composants et de bois, Inis saisit ceux qui l'intéressait. Il n'y avait plus qu'à assembler le tout. Peut-être un jour aurait-elle le temps d'aller chercher les mêmes composants dans la nature que ceux qui avaient conçu sa toute première baguette, celle qu'elle avait utilisé durant ses 6 années d'apprentissage à Durmstrang, mais pour le moment, une baguette en Os et en Crin de Manticore ferait parfaitement l'affaire.

- Merci Izsa, je vais me débrouiller, à partir de là.

HRPG : Achat/Vente posté dans le Livre de Compte
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier

Message par : Haplo Mitrium, Mer 25 Mar 2015, 12:47


RP avec Harradas
Au rhytme du  tintement des pièces d'or dans sa poche, Haplo remontait à grande enjambée la rue commerçante désormais désertée. Le climat s'était radoucit au cours de l'après-midi. Si bien que les flocons avaient laissé place à des giboulets, et que le tapis de neige était parsemé de traces boueuses, là où les derniers clients étaient passés. Il s'agissait donc de ne pas glisser... Et c'était ce qui le retenait tout juste de s'élancer au pas de course vers Olivanders : Durant des heures l'impatience était monté en lui alors qu'il faisait les cents pas dans sa chambre du Chaudron Baveur. La promesse d'une baguette hybride ouvrait des perspectives des plus excitantes ! Il avait hâte de mettre à l'épreuve ce coeur sauvage et droit de Poil d'Homme de Barbe dans ses serres d'expérimentation. Le résultat était incertain mais, avec le temps, le botaniste savait qu'il ferait entendre raison à sa baguette, la canne aidant à mettre une certaine distance entre eux deux aussi bien qu'à servir d'arme blanche. En tout cas, il serait bientôt fixé : la vitrine éteinte de la boutique se profilait au bout du chemin.

L'intérieur était plongé dans une obscurité presque totale. Seul un feuillet de lumière jaune passait sous le pas d'une porte à l'arrière. Le vendeur, certainement. Haplo leva la main, secouant le bras au passage pour faire tomber la pluie qui parsemait son K-Way, et frappa distinctement à trois reprise. Il ne savait pas où mettre ses mains...au chaud dans ses poches, le long de son corps de manière formelle, entre ses bras croisés au risque de paraître pathibulaire? Attendant ainsi devant la porte que sa présence soit reconnue, Haplo se sentait revenu à l'époque où la porte de l'institutrice restait sans réponse lors de ses fréquentes convocations. Il en était convaincu désormais : il s'agissait d'un stratagème pour déstabiliser les enfants avant de finalement ouvrir et d'assurer à la réprimande un maximum d'impact... * Mais... quoi...? Tu divagues bibi! * Le vendeur était des plus avenants et faisait preuve d'une grande patience. Et, si Haplo avait senti une certaine lassitude sur la fin de leur conversation, ma foi, c'était bien naturel et il aurait été puéril de le prendre pour lui. Le jeune vendeur était tout simplement surmené... D'ailleurs, peut-être était-il tombé de sommeil dans l'atelier? Deux coup sourds retentirent de nouveau à l'intention du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Atelier

Message par : Harradas Spinner, Lun 27 Avr 2015, 17:56


La journée avait été épuisante. Il y avait du prendre en charge pas moins de trentre-quatre clients à lui tout seul. Mais encore ce n'était pas pire qu'Anthony qui n'avait même pas eut l'occasion de prendre une pause déjeuner. Harradas avait du aller lui chercher un sandwich au Chaudron Baveur et revenir en vitesse. Ah oui et il y avait eut de nombreux changements chez Olli. Deux stagiaires avaient été viré. Enfin ça c'était la version officielle, s'il se souvenait bien l'une d'entre elles lui avait dit qu'elle comptait bientôt arrêter. Le jeune Serdaigle soupçonnait son chef de tout faire pour lui faire peur. Pas plus tôt que la semaine dernière il lui avait rabâché pour la énième fois qu'il n'était pas un vendeur aussi souriant qu'il devrait l'être, et que la prochaine fois qu'il le surprenait à ne pas sourire, il lui scotcherai la bouche avec le sortilège du sourire permanent. Bref, pas commode. La boutique fermait généralement vers 19h et là il était près de 21h mais le Radis était de corvée ce soir pour faire l'inventaire, les comptes, le ménage tout ça. Enfin bon, avec la magie tout était réglé assez rapidement. Il attendait désormais l'arrivée d'un client qu'il avait aidé plus tôt dans la journée. Du nom de Haplo Mitrium, ce passionné de Botanique désirais une baguette attachée et détachable de sa canne. C'était une demande assez originale mais faisable. Enfermé dans l'atelier en train de regarder des maquettes de futures baguettes, le silence pesant lui fit entendre distinctement trois coups à la porte vitrée de la boutique. Il s'empressa de ranger tout le matériel afin de laisser un espace suffisant à la confection de la baguette de ce client particulier. Deux nouveaux coups retentirent.

Se rendant dans la salle de vente, il traversa le tapis beige et ouvrit la porte en tournant la clé. Il accueillit son client avec un sourire chaleureux, bien loin de l'attitude désagréable qu'il avait eut à son égard quelques heures plus tôt lorsqu'il était débordé par tous les nouveaux sorciers qui désiraient leur toute première baguette magique. Le temps dehors était des plus froids mais la neige qui était tombée  sur le Chemin de Traverse ne semblait pas résister aux centaines de passages quotidiens.

- Monsieur Mitrium, excusez moi j'arrangeais quelque peu la salle. Elle est désormais entièrement prête, suivez moi.

Il ferma la porte à clé derrière lui et le mena jusqu'à l'arrière boutique. Il lui désigna un porte manteau pour son habit trempé et s'installa sur un tabouret devant un bureau en bois incliné sur lequel reposait une énorme feuille en parchemin. Il invita son client à s'asseoir sur un second tabouret à ses côtés.

- Alors voilà, j'ai déjà commencé une légère esquisse de ce à quoi pourrait ressembler votre canne-magique. Je l'ai dessiné à taille réelle, soit une hauteur de 10cm de manche incurvé suivi de 80cm de canne rectiligne avec une fin de 40cm de baguette magique, moins 10cm pour l'incrustation du manche de la baguette dans la canne. Il lui montra le schéma qu'il avait dessiné quelques heures plus tôt afin de voir ce qu'il en pensait. Vous avez ramené votre canne et baguette ?
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier

Message par : Haplo Mitrium, Lun 06 Juil 2015, 00:04


- Je venais tout juste d'arriver, répondit Haplo aux explications du vendeur.
Le botaniste observa son guide tandis que celui-ci l'entraînait vers l'arrière boutique : Le garçon était toujours aussi fatigué mais la tension de la journée semblait l'avoir quitté. Celui-ci indiqua au nouvel arrivant un porte-manteau réservé au personel. Que ce soit de l'amabilité ou parce qu'il venait de faire son nettoyage de fin de journée, Haplo l'ignorait, mais il appréciait de pouvoir se défaire de son manteau dégoulinant de pluie. Il se dévêtit donc en tâchant d'éclabousser le sol le moins possible et rejoignit le vendeur qui s'était assis devant un pupitre de dessin.

Le jeune homme l'invita d'un geste distrait de la main à le rejoindre à ses côtés et lui demanda son avis sur l'esquisse qui se trouvait devant leurs yeux. Haplo, plutôt que de s'asseoir, posa un genou sur le tabouret pour mieux surplomber le pupitre et observer le croquis minutieu qu'on lui présentait.C'était un travail remarquable! L'artisan avait tout à fait capturer l'essence du projet : une canne de défense, aussi bien physique que magique, qui pourrait aisement passer pour un bâton de marche.
- Est-ce vous qui avez réalisé le dessin? demanda-t-il impressionné. Ca ira très bien. C'est tout à fait ce que j'avais en tête!
Naturellement que le botaniste n'avait rien à y redire. Il avait même hâte de voir quels moyens techniques le confectionneur de baguette allait mettre en oeuvre pour donner vie à cette création. Et celui-ci semblait lui aussi vouloir s'y mettre et demanda au client s'il avait apporté les matières premières.
- J'ai bien réfléchi et cette canne de roseau me paraît convenir le mieux. Et voici, la baguette que vous m'avez trouvé plus tôt ce matin, ajouta-t-il en lui tendant les deux bouts de bois en question, avant d'ajouter, Puis-je vous assister d'une quelconque manière?
Encore que...le botaniste n'était pas franchement doué pour ce genre de choses. Et peut-être valait-il mieux laisser l'expert travailler sereinement.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Atelier

Message par : Harradas Spinner, Sam 05 Sep 2015, 01:16


Son client avait l'air sublimé par son croquis et Harradas du reconnaître qu'il avait fait quelques progrès en matière de crayonnage depuis ses débuts. Il esquissa un léger sourire gêné mais ne répondit pas. Un compliment ça s'accepte voyons. Tant pis, il n'était pas très doué pour ça. Mais l'essentiel c'était que son client soit satisfait de son travail. Et d'après son regard c'était le cas. Tant mieux. L'homme lui expliqua qu'il avait choisit la canne faite en bois de roseau et le vendeur ne put s'empêcher un nouveau sourire, ayant suspecté que son client choisisse ce bois, très prisé.

- Ah oui ! Votre baguette. Harradas hésita un instant en passant ses mains au dessus des deux objets de bois. Hmmm. Je ne sais pas trop, vous pouvez observez le processus si vous le désirez et vous pourrez m'indiquer la manière dont vous souhaitez que votre baguette soit déboîtée.

Il lança un rapide coup d’œil  au client qui semblait être d'accord sur ce point. Bon allez Harradas, c'était pas le moment de flancher. Le mec te regardes, tu peux pas te dégonfler. Mais bon tu peux pas faire d'erreurs non plus. Si tu casses sa baguette sous ses yeux s'en est fini pour toi et tu seras viré pour de bon cette fois. Inspirant profondément, il se pencha sur les deux bâtons. Très bien. Il lui fallait des instruments à travailler le bois et quelques petits tours de magie. Il commença à creuser un léger sillon dans l'embout de la canne en s'inspirant de la forme de la poignée de la baguette afin que celle-ci puisse s'encastrer correctement. Il passa une bonne demi-heure sur cette partie là qui était des plus délicate. En effet il devait correctement effectuer le creux sans pour autant fissurer la canne. Une fois fait il tenta d'emboîter la baguette et força légèrement pour que celle-ci puisse bien s'intégrer à la canne. Hmmm. Elle tenait parfaitement cependant la canne avait une allure étrange. Il fallait qu'elle ait l'air la plus naturelle possible.

- Je vais épaissir légèrement votre baguette afin que votre canne puisse garder un équilibre certain.


A


Expliqua-t-il comme un dentiste expliquant à son patient ce qu'il comptait faire avec ses dents. Ceci demandait un usage un peu plus poussé de magie, au niveau de la métamorphose, où il devait jouer avec la condensation du bois et le compact de la baguette. Il ne vous avouera jamais qu'il ne l'avait jamais réalisé auparavant mais moi je vous le dit : il n'avait jamais fait ça avant. Se penchant sur la baguette avec un visage des plus concentrés, il tira sa propre baguette hors de sa poche et lorsque son nez fut à quelques centimètre de l'instrument magique, il pointa sa baguette dessus en plissant les yeux en commença l'opération. Tout se passait pour le mieux. Le bois s'épaississait comme il le devait et... Oh puta*n la canne allait craquer ! Il arrêta soudainement et dirigea l'embout de sa baguette magique sur le manche pour qu'il reste réduit à sa taille initiale. Il revint à la procédure initiale pendant quelques dizaines de minutes et parvint enfin à aboutir.

- Bon ! Voilà une canne de ce nom ! Il ne reste plus qu'à lui attribuer un système magique d'amovibilité et le tour est joué.

Là c'était un sort qu'il avait apprit en arrivant chez Ollivander, spécialement conçut pour les baguettes "déboîtables" on va dire. Un eclair de lumière bleu illumina la canne toute entière et Harradas la prit délicatement entre ses doigts et la tendit tout aussi doucement à son nouveau propriétaire.

- Maintenant faites très attention parce que le moindre premier mouvement brusque que vous ferez avec, deviendra le système d'enclenchement déboîtage de la ca... Attendez une seconde.

Il venait d'avoir une brillante idée. Au lieu d'avoir à la démonter à chaque fois, pourquoi est-ce qu'il ne la transformerait pas tout simplement ? Les yeux brillant d'une étincelle de génie, il reprit tout aussi rapidement la canne hors des mains du clients et tapota dessus avec sa baguette magique qui projetait de petites étincelles dorées. Ok ok, c'était quoi déjà la formule ? Ah oui ! Il fit glisser le bout de son instrument de magie tout le long de la canne qui se transforma en or. Espérant que le résultat serait là il tendit de nouveau sa baguette au client.

- Voilà ! Maintenant faites très attention parce que le prochain mouvement que vous ferez de vos doigts sera le... "Signal", qui permettra à votre canne-baguette de se transformer en baguette et inversement. Que ce soit une légère pression sur l'embout, un claquement de doigt ou un frottement particulier, il vous suffit juste d'y penser pour que cela s'active. Il avait le visage radieux, n'en revenant toujours pas d'avoir réussi. Cela permet d'éviter les mauvaises manip'. Précisa-t-il avec un sourire amusé.


RP Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Atelier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4

 Atelier

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.