AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 4 sur 4
Atelier
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Anthony Adams
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle

Re: Atelier

Message par : Anthony Adams, Mar 29 Mai 2018 - 1:05


Izsa semblait... Sûre d'elle. Anthony l'avait rarement vu comme ça. A part peut-être la fois où elle avait proposé sa boutique parallèle de pépites. Le jeune propriétaire fut surpris de la voir ainsi et l'écouta patiemment.


- "Je suis prête à le faire. On doit pouvoir y arriver. L'important, c'est pas tant que l'enchantement soit indécelable, c'est surtout de ne laisser aucune raison de le vérifier. Que la baguette fonctionne parfaitement bien. Ça, ça doit être faisable, non ?"


L'argument était valable, néanmoins, Anthony n'aimait pas l'idée de risquer la vie d'autres personnes. Surtout pas de gamins qui pouvait être à la boutique à ce moment-là. Le jeune homme savait que c'était faisable. Ne donner aucune raison de vérifier la baguette ce n'était pas rendre toute sorte de sortilège espion indécelable. Néanmoins...

- "Oui, bien sûr que c'est faisable" il fit une pause pour regarder une nouvelle fois Izsa. C'est à ce moment-là qu'il comprit que... De toute façon, il n'aurait pas le dernier mot. Pas cette fois. Peut-être même qu'il ne voulait pas l'avoir ce dernier mot... Au fond, attraper quelques Mangemorts c'était toujours plaisant... "Il faut cependant réaliser le sortilège à la perfection... Mais tu le sais déjà non ?"

Et effectivement, elle le savait. La suite ne laissait pas de doute...

- "Je pense qu'un sortilège du mot Tabou ferait l'affaire. Alors, tu en es ? Tu serais prêt à prendre ce risque pour combattre les mages noirs ?"

Elle avait donc déjà réfléchi à tout et avait donc demandé à Antho par pure formalité. Le propriétaire ne pris en effet pas tellement conscience de la fin de cette phrase. Il pensait que, finalement, elle lui demandait une bonne fois pour toutes s'il acceptait ce que proposait Izsa. Enchanter quelques baguettes. Car jugée "à risque". Un truc qui pourrait permettre de chopper quelques mangemorts, ou au moins de dévoiler leur position à un instant t. Tout bien réfléchi, ce n'était peut-être pas si risqué que ça. Qui penserait qu'une boutique telle qu'Ollivander's irait enchanter ses baguettes. Qui soupçonnerait un simple vendeur de baguette ? Puis... S'il fallait payer le prix fort pour ça. Peut-être que tout n'aurait pas été vain finalement.

- "D'accord, j'accepte." il prit une pause puis : "On commence par quelles baguettes ?"

S'il savait dans quoi il s'embarquait, Anthony aurait peut-être émis un peu plus de réserve. Mais il n'était plus à ça de changement dans sa vie. Après tout, on ne vit qu'une seule fois non ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Dim 8 Juil 2018 - 16:49


Anthony s'était finalement rallié à l'avis de la jeune femme. Elle lui présenta donc deux baguettes qui lui paraissait de très bonne candidate à un tel sortilège. La première était évidemment celle en prunellier, qu'elle lui avait précédemment montré. La seconde était beaucoup plus claire, puisqu'elle était faite d'érable argentée et sa poignée avait été taillée dans un os. Cela avait beau être un os de vieux dragon mort quelques années auparavant, elle n'en était pas moins morbide.

- Voilà, lui dit-elle simplement. Tu n'as qu'à en enchanter une, et moi je m'occuperai de l'autre.

Deux sorciers pour deux baguettes, le calcul était vite fait. Elle en avait d'autre en réserve, mais elles n'étaient pas encore suffisamment terminées pour être commercialisable.

- Mais avant ça, il faut que tu saches un truc...

Allez, vas-y, dis-le. De toute manière, il doit s'en douter, à présent.

- Si je veux identifier des mages noirs, c'est pas juste par zèle d'une vendeuse de baguette magique. Je compte bien les attraper, et si possible les envoyer à Azkaban.

Nouvelle pause, on inspire et on jette la bombe.

- Parce que je suis de l'Ordre du Phénix. Et je pense que toi aussi, tu pourrais en faire partie.

Elle espérait bien qu'il réagirait positivement à cette annonce. Si jamais il flippait, il voulait s'enfuir, appeler les Auror ou décliner son offre, elle devrait lui jeter un sortilège d'Amnésie. C'était une mesure de sécurité primordiale pour protégée son identité, et celle de tous ses camarades. Mais Anthony n'allait pas décliner, si ? Il avait accepté de l'aider. Lui aussi, il comprenait le danger de vendre de telles baguettes. Alors il devait savoir le danger de la magie noire. Qu'il ne fallait pas se reposer sur les Aurors pour les attraper, mais sur soi-même et sur tout ce que l'on pouvait faire, à son échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Anthony Adams, Lun 6 Aoû 2018 - 23:11


HRP : Je viens de voir la date de début de ce RP...

Donc. Il y avait deux baguettes à enchanter. Et elles étaient sombres. Terriblement sombres. Sans aucun doute. Mais... Qui sait chez qui elle pourrait atterrir ? Si ça se trouve, elle allait choisir quelqu'un bien sur tout rapport et... Peut-être que non. Impossible de savoir après tout. Le jeune homme ruminait toujours sa décision. Sa conscience était... Partagée. Partagée entre le fait de faire quelque chose qui coincerait les mages les plus craint de l'Angleterre et celui qui lui disait qu'il faisait quelque chose qui pouvait couter la vie à pas mal de monde. Le jeu en valait-t-il la chandelle ? La question méritait d'être posée. Mais il se l'était déjà posée. Et pour une raison sombre, Izsa l'avait convaincue que, oui, le jeu en valait la chandelle. Malgré tout, il avait toujours ce doute. Mais c'était trop tard maintenant. Elle lui demandait d'en prendre une et de l'enchanter. En faire une seule était prudent. Multiplié les enchantements en une seule soirée augmentait surement les risque de rendre le sort détectable.

Il écoutait plus trop Izsa, perdu dans ses pensées, il imaginait les scénarios possibles. Les pires évidemment. Il commençait donc à se concentrer pour créer un sort parfait qui allait être indécelable mais... Ce qu'elle dit le sortit de sa "douce" rêverie

- "...traper, et si possible les envoyer à Azkaban." Elle fit une pause et... Repris. Comme si elle allait avouer un lourd secret. "Parce que je suis de l'Ordre du Phénix. Et je pense que toi aussi, tu pourrais en faire partie."

Ah. En fait, elle venait de lâcher un lourd secret. L'Ordre du Phénix. Antho s'était renseigné ces derniers temps à leur propos. Il avait trouvé des infos. Trouvés des actions qu'on pouvait leur attribué. Mais, impossible de déceler le vrai du faux. La réalité de la fiction. Mais là, aujourd'hui, Izsa, face à lui, lui disait faire parti de cet Ordre qui avait connu les plus grands sorciers de tous les temps. Anthony ingéra l'information aussi bien qu'il pu. Son cerveau la traita plus ou moins bien. Izsa. Chez les Phénix. Les Phénix. Izsa. Izsa. Les Phénix. Dumbledore. Izsa. Phénix. C'était pas un truc facile à gérer. Surtout qu'il ne s'attendait pas vraiment à ça. Certes, la demande était étrange. Mais il n'aurait pas imaginer qu'Izsa puisse faire partir de l'Ordre. Et encore moins qu'elle lui propose de les rejoindre. Pour une simple baguette enchantée ?

- "Je."

Non, en fait il avait rien à dire. Il ne savait pas trop quoi dire. Il savait que s'il disait non, ce qu'il venait de vivre allait sans doute être effacé de sa mémoire. S'il disait oui. Il ne savait pas du tout dans quoi il s'embarquait. Il ne connaissait que de nom cet ordre. Ces recherches, n'avait pas aboutis à grand chose. Du moins, pas beaucoup plus que ce qu'il savait déjà. Il voyait les sorciers de cet Ordre comme des gens qui passaient leur vie à une lutte qui semblait perdu d'avance. Mais malgré tout, engagé dans une belle lutte qu'il trouvait des plus nobles. Après tout, avant ça... Ils avaient fini par réussir à gagner. Pour un temps c'est vrai. Mais ils avaient réussi. Anthony ne savait trop quoi penser à cet instant. Et ses paroles en était la preuve. Il ne disait rien. Silencieux. Essayant de traiter l'information, de la comprendre, de savoir comment réagir. Mais... Non, impossible de savoir quoi faire. Alors, comme dans un rêve. Comme s'il sortait de son corps, comme s'il ne contrôlait plus ce qu'il faisait, disait.

- "Je suppose que oui. J'ai toujours dit qu'il fallait que quelqu'un réagisse face aux Mangemorts. Mais je n'imaginais pas que tu puisses faire partir de l'Ordre des Phénix." il marqua une pause et corrigea. "En fait, j'imaginais pas vivre aussi près d'un Phénix... J'accepte si... Tu m'en dit plus. J'ai essayé de vous chercher, de vous comprendre et... J'avoue que les informations étaient maigres. Quelles sont vos motivations ?"

Bien sûr qu'il connaissait le principal. Mais... Il avait besoin d'en être sûr. En quelques sortes, il avait besoin d'être sûr de ne pas avoir rêver. De bien avoir entendu ce qu'il avait entendu. Besoin de confirmer ce qui semblait être un rêve. Il attendit la réponse en regardant la baguette qu'il devait enchanter. Il soupira, et comme pour confirmer ses dires, pour affirmer sa décision. Il sortit sa baguette d'un coup de baguette magique, il posa le sortilège sur le bout de bois maléfique... Dans un chuchotement, en concentrant toute sa magie il prononça.

- "Vocabulum pronuntiandi interdictio Morsmordre" pause "Vocabulum pronuntiandi interdictio Avada Kedavra" pause

Et il continua. Suivant les instructions d'Izsa. Il appliqua les tabous. C'était la première fois qu'il utilisait un tel sort. Et chaque fois qu'il prononçait la formule, il sentait une magie qu'il n'avait encore jamais ressenti jusque là. Il y mettait toute sa concentration et toute sa force pour s'assurer qu'aucun mot ne puisse passer à travers les mailles du filet...
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Lun 20 Aoû 2018 - 23:42


Parfois, toutes les pensées d'Izsa pouvaient être exprimée par son visage expressif. Cette fois-ci, il n'y avait même pas besoin du visage entier, seul son regard aurait été suffisant. Elle brûlait d'entendre la réaction de son employeur. Ses yeux auraient percés de l'acier.

- "Je."

Quoi, c'était tout ? Allez, il pouvait faire mieux que cela.

- "Je suppose que oui. J'ai toujours dit qu'il fallait que quelqu'un réagisse face aux Mangemorts. Mais je n'imaginais pas que tu puisses faire partir de l'Ordre des Phénix....En fait, j'imaginais pas vivre aussi près d'un Phénix... J'accepte si... Tu m'en dit plus. J'ai essayé de vous chercher, de vous comprendre et... J'avoue que les informations étaient maigres. Quelles sont vos motivations ?"


Cela s'annonçait plutôt bien. Il se rendait compte que les Mangemorts étaient une menace pour la communauté magique et moldue, mais surtout, il se rendait compte qu'on ne pouvait pas rester là à ne rien faire. On ne pouvait pas compter sur le Ministère, on ne pouvait pas compter sur les Aurors.
Alors, il fallait faire les choses par soi-même.

Par contre, le fait qu'il s'enquérait de leurs motivations lui paraissait problématique. Elle pensait que tout le monde connaissait l'Ordre du Phénix pour ce qu'il était. Leur héritage remontait tout de même à Dumbledore et à la première guerre des sorciers. Elle s'enorgueillissait d'en être aujourd'hui la représentante. Et pourtant...

- D'abord, nous combattons les Mangemorts, évidemment. Elle doutait qu'Anthony en doutait. Car nous voulons protéger la paix. Notre objectif est d'empêcher qu'une guerre éclate entre les communautés magique et moldue, ou bien que l'une prenne le pas sur l'autre. Mais ce n'est pas tout. Nous voulons que tous les droits des êtres non-humains soient respectés. Que la fraternité magique, entre les humains, les elfes, les gobelins, les centaures, le peuple de l'eau, soit plus qu'une fontaine servant de façade à un système injuste. Elle regarda les deux baguettes sous ses yeux et ajouta : Et nous combattons la magie noire, sous toutes ses formes.

Izsa savait que la magie noire n'était pas la seule magie dangereuse, voire mortelle. Mais elle refusait de croire que le moindre des sortilèges Impardonnables pouvait être utilisé pour faire le bien, là où un sortilège de magie blanche n'aurait pas réussi tout autant. Le monde avait beau être fait de nuances de gris, il y avait quelque chose de plaisant à pouvoir tracer une ligne morale à ne pas dépasser. Cela donnait quelque chose de angible à suivren plutôt que de se laisser aller à un relativisme désincarné.

Voyant que son patron, et bientôt camarade d'armes, s'occupait d'enchanter la baguette de prunellier, elle s'occupa de la seconde, faite d'érable argenté et contenant du venin de Basilic. Il fallait que 4 sorts puissent donner l'alerte : les sortilèges Impardonnables et celui de la marque des Ténèbres. Ainsi, cela donnait :

- Vocabulum pronuntiandi interdictio Avada Kedavra. Vocabulum pronuntiandi interdictio Impero. Vocabulum pronuntiandi interdictio Endoloris. Vocabulum pronuntiandi interdictio Morsmordre.

Comme elle s'y attendait, cela fut terriblement fatiguant. Izsa n'avait jamais utilisé un tel enchantement, et elle le ressentit d'autant plus. Heureusement, qu'il n'y avait que deux baguettes, et heureusement qu'elle avait eu de l'aide. Elle savait désormais avec certitude ce dont elle s'était douté avant cela : il serait impossible de faire cela sur chacune de ses pépites. Elle devrait se concentrer sur les plus "coupables par défaut".

- Je t'en transmettrai d'autres, lorsque j'en fabriquerai
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Anthony Adams, Lun 27 Aoû 2018 - 15:40


La réponse qu'elle lui donna fut celle attendue finalement. Rien de nouveau. Ils combattaient les Mangemorts et la magie noire pour maintenir la paix entre les peuples, magiques ou non. Anthony finissait doucement l'enchantement. Il prenait son temps pour être sûr que les sorts soient parfaits. Mais aussi parce qu'il sentait réellement l'énergie magique s'épuiser en lui. C'était extrêmement fatigant et prendre son temps lui permettait de souffler. Comme pour un relai, où vous preniez un maximum de temps entre chaque relai.

Quand il eut fini il attendit quelques instants qu'Izsa pose sa baguette. Donc. Ça y est. Il était officiellement un hors-la-loi. Il venait, dans le dos de ses clients, d'enchanter une baguette qu'ils allaient vendre comme si de rien n'était. Sous prétexte qu'elle était très sombre... Quand il rangea sa baguette, il prit vraiment conscience de tout ça. Et il fut partagé entre fierté et... Meh. Voilà c'était ça. Meh.

- Je t'en transmettrai d'autres, lorsque j'en fabriquerai

Parce qu'il allait en avoir d'autres. Évidemment. A présent, chaque baguette un peu trop sombre sera touchée par cette protection. Il ne savait pas trop combien de temps le sortilège allait pouvoir durer. Peut-être quelques années, peut-être seulement quelques moi. M'enfin, si ça pouvait durer plus de deux mois ça serait cool quand même...

- "Pas mal de choses que je savais déjà finalement", dit-il en souriant. "Donc j'accepte... Même si j'imagine, qu'après ce qu'on vient de faire..."

Anthony laissa la phrase en suspens en regardant les deux baguettes à présent enchantée. Le jeune homme songea à ce qui allait se passer ensuite. Allait-il pour de bon voir en vrai l'intérieur de l'Ordre ? Seul l'avenir nous le dira. Peut-être que oui. Peut-être que non. Qui sait. Vous. C'est vrai. Vous étiez déjà dans le futur. Bref...

Après avoir encore un peu parlé, Anthony se leva pour fermer pour de bon la boutique. Personne ne pouvait se douter, que ce soir, quelque chose de potentiellement déterminant dans la traque aux Mangemorts était arrivé. Il restait plus qu'à croiser les doigts. Qui sait, peut-être qu'un jour, Izsa et Anthony allait recevoir quelque chose... Et indiquant peut-être une arrestation monumentale...
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier

Message par : Izsa Hilswood, Sam 1 Déc 2018 - 15:13


RP Unique, suite de ce RP



Mis à part son léger bronzage, qui n'allait pas rester très longtemps, Izsa n'avait pas l'air d'avoir beaucoup changé depuis son escapade en Australie. Il y avait pourtant une part d'elle-même qu'elle avait découverte là-bas, quelque chose qu'elle avait en elle mais qu'elle avait à peine appris à écouter. La magie, la sienne. Elle pratiquait une Manumagie balbutiante. Tout à l'heure, elle n'était pas parvenue à lancer un bête Accio. Pourtant, l'étincelle était allumée. Et, bizarrement, elle venait à peine de trouver le cœur de sa nouvelle baguette, également. Bizarrement ? Non, il 'y avait pas de coïncidence : il devait y avoir eu une raison pour laquelle elle n'avait jamais trouvé de baguette à sa convenance. Un conflit intérieur, qu'elle ne résolvait que doucement.

Izsa se posa à la table de l'atelier et sortit un par un chacun des outils dont elle aurait besoin pour la fabrication de baguettes. Puis, elle sortit un à un les composants qu'elle avait ramené d'Australie. La dent du Bunyip qui avait failli la tuer. Le sang Megalania qu'elle avait sauvé. Le bois de l'eucalyptus grâce auquel elle était parvenue à maitrister le flux de magie sans baguette pour la première fois. L'opale noire. Elle y attarda un instant ses doigts. C'était la plus belle pierre qu'elle n'avait jamais vu. Une douce chaleur s'en échappait. Elle était incroyablement sensible au flux de l'objet précieux. Mais elle le laissa de côté, pour l'instant.

La première baguette qu'elle fabriqua la rendait terriblement mal à l'aise. Cela lui arrivait souvent quand elle utilisait des matériaux sensibles à la magie noire, mais là c'était autre chose. C'était personnel. Si on pouvait donner des émotions et une personnalité à un objet magique (et, de fait, on le pouvait), elle aurait dit qu'elle lui en voulait. Le bois était cornouiller, un composant sympathique si on lui demandait son avis, mais cela n'empêchait le cœur d'avoir manquer de la tuer quelques semaines plus tôt. Elle la laisserait à Ollivander's, et espérait ne plus jamais y avoir affaire.

La deuxième baguette, elle savait très bien à qui elle allait l'offrir. Lizzie avait été une professeure patiente, malgré les échecs de la Hilswood. Il était logique - dans le mode de réflexion un peu bizarre d'une vendeuse de baguette - de lui faire cadeau du premier bois dont elle avait ressenti le flux magique. Elle espérait que le Megalania lui porterait chance, aussi. elle ne connaissait pas vraiment les propriétés de ce cœur, elle ne pouvait que le supposer, après tout c'était à sa connaissance la seule baguette au monde tirant sa magie de cette créature. Du coup, elle se disait juste (avec la même logique biaisée que précédemment), qu'elle avait plus ou moins auver la vie de ce Megalania. De fait, cela porterait chance à son amie. Elles n'étaient pas très proches, ce qui était un peu triste quand on repensait à leurs années à Poudlard. Peut-être que cette baguette parviendrait à les rapprocher.

Lucky Charm:
 

La troisième baguette... la troisième baguette. Pouvait-on vraiment parler d'une troisième baguette ? C'était Hypérion. Elle possédait le bois du Séquoia à feuille d'if depuis plusieurs années, elle avait désespéré de l'utiliser un jour. Maintenant, elle avait son cœur.
Hypérion était sans aucun doute la plus belle de ses créations. L'opale noire ressortait légèrement de la garde, reflétant milles éclats de milles couleurs. Le bois avait une teinte chaleureuse et un beau grain. La poignée était légèrement plus large que le reste, cerclée en son centre d'anneaux dorés. Une torsade s'enroulait vers l'extrémité de la baguette, dans laquelle elle avait ajouté de petites pépites d'or. Le pommeau, quant à lui, était creusé pour pouvoir y passer tout ce qu'elle aurait pu vouloir y accrocher, notamment une fine dragonne  ainsi que son porte-clés.

Hypérion:
 

Hypérion. C'était le bout d'elle-même qu'elle avait perdu le jour où sa première baguette, d'oranger, avait été réduite en cendre. Quand elle y pensait, elle venait un peu de renaître des cendres froides qu'avait laissé le Feudeymon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Atelier

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Atelier

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.