AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
Cdiscount Mobile : offre 60Go à 9,99€/mois ...
Voir le deal
9.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare
Page 9 sur 17
Dans la grande gare
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 17  Suivant
Nemesis Whisper
Gryffondor
Gryffondor

Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Nemesis Whisper, le  Mar 24 Juin - 18:33

- Non !

Levant un sourcil, la jeune femme tourna son visage vers la silhouette qu’observait Harel. Un auror. Et il pointait sa baguette vers elles, sérieusement ? Avaient-elles l’air de psychopathes ? *Tu veux vraiment une réponse ?* Non. Mortissia laissa sa collègue se décaler d’elle après la demande du représentant de justice, mais la rouge et or elle ne bougea pas d’un centimètre. De toute façon, elle ne savait pas transplaner.

Mortissia observait l’échange entre les deux autres sorciers silencieusement, qu’est ce que ça pouvait lui faire que ce soit normal ou pas de se rendre sur les lieux ? *Et la liberté de voyage alors ?* ça n’existe pas. *Peut importe !* Poussant un soupire presque désespéré par sa Petite Voix, la jeune femme cependant ouvrit grand ses yeux en observant sa collègue.

- Non, c'est à nous de nous excuser. Effectivement, nous avons fait preuve d'impulsivité et n'avons pas réfléchit au possible conséquence de notre présence sur les lieux.

La fixant pendant quelques secondes, elle finit par marmonner « Tu plaisantes ? ». Elle ne connaissait pas sa collègue comme ça, elle n’était pas du genre à dire Amen. Mortissia ne s’excuserait de rien, elle allait où elle voulait pour les raisons qu’elle voulait, et actuellement sa raison était qu’elle voulait comprendre pourquoi ces gens lui avait confié une mission. *Humhum*. Fronçant brusquement les sourcils, la rouge et or porta une main jusqu’à sa tête prise d’un violent mal de crâne. Sa Petite Voix n’était pas si grave. *C’était pas moi !* Secouant la tête pour se débarrasser de la mauvaise impression selon laquelle quelqu’un d’autre serait entré dans sa tête, elle releva le regard vers l’auror.

- Bon, pourquoi ne pas retourner sur le chemin de traverse ? Je suis sûr que vous avez fort à faire...

« Ouais c’est ça. »

Son ton avait été froid, dur, sans réellement savoir pourquoi son violent mal de crâne l’a rendait associable et lui donnait une étrange envie de … quoi ? Violence ? Qu’importe, elle rentrerait se reposer à Poudlard aujourd’hui, Crystal comprendra sûrement qu’elle avait préféré rentrer au château plutôt que de passer la journée sur le chemin de traverse potentiellement dangereux.

Sans plus de cérémonie, elle s’éleva dans le ciel lançant un simple « Vient Harel. » avant de partir à toute vitesse.

[Fin du Rp pour Moi]
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Harel Chaitan
Harel Chaitan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Harel Chaitan, le  Mar 24 Juin - 23:48

De sa position, l'héritière des Chaitan percue l'intervention discrète de Mortissia à son encontre :

- Tu plaisantes ?

Indécrottable. Ce n'était pas le moment de jouer les fortes têtes. Bien que l'homme ne semblait pas se servir de sa fonction pour faire pression, il n'en restait pas moins un Auror. Non pas qu'elle entretenait un quelconque respect pour le Ministère et ses pions, néanmoins, c'était ridiculement risqué de le provoquer dans une telle situation. De fait, son regard s'assombrit au ton de sa répartie, allant jusqu'à devenir menaçant quand ses cordes vocales libérèrent une partie de son identité. Son buste s'affaissa vers l'avant, ses mains enserrèrent le manche de son balai, cependant l'asiatique prit soin de mémoriser le visage de l'homme.

- Harel ? Est ce que vous avez quelque chose à me dire ? Si vous préférez que je vous raccompagne. Je peux toujours revenir si le besoin s'en fait sentir.

- Non. Je vous remercie.

Sur ces derniers mots, d'une politesse irréprochable, la stagiaire aux Halles se détourna, puis s'envola, à son tour, par le trou béant. D'ici peu, le magasin ouvrirait ses portes.


{ Rp terminée pour Harel }
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ginny Diggory
Ginny Diggory
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Ginny Diggory, le  Mar 15 Juil - 18:57

Ginny avait l'habitude des transports en commun, mais cette fois elle n'irait pas par ce biais. Elle partit avec ses parents de chez eux, ses parents lui servirait de transport. Une de leur particularité, la rapidité de vampire. Elle sauta sur le dos s'aggripant au cou de sa mère qui la tenait bien fort, tandis que son père portait sa valise. Ses parents marchait, commençant à avancer un peu plus vite, et ensuite à courir à un train d'enfer, personne n'arrivaient à les voir. Ils évitèrent tout les obstacles sur leur chemin. Ils arrivèrent dans les toilettes qui se situait dans la gare. Elle relacha sa mère et marcha à pied a pas feutré. Ils sortirent des toilettes réservé aux hommes, les passants regardaient les jeunes femmes d'un air surpris. On était le 1er septembre, un peu près trente minutes avant onze heures, le temps était maussade, laissant penser qu'il allait pleuvoir. Ils prirent un chariot où ils metterent sa valise. Il arrivèrent entre le quai 9 et 10.

- Où se trouve la voie Voie 9¾ ? demanda-elle à l'adresse de ses parents Moldus. Elle sentit ses rats se mouvoir dans chacune de ses poches et ensuite un sauta et s'enfuit, personne ne le remarqua à part eux trois. Ils regardèrent l'animal courir vers un mur entre les voies et le traverser.

- Vous avez-vu ça ? lança la mère de Ginny d'un air surpris. Essayons de faire pareil. Ils traversèrent le mur avec Ginny qui poussait son chariot. Son rat resta sur une position assise et Ginny l'attrapa et le fourra avec sa copine cette fois. Ils étaient arriver sur le quai, elle valida son billet d'allée et dit au revoir à ses parents en les enlaçant.

- Au revoir Ginny, écris-nous tous les jours, et reviens nous voir pendant les vacances, tu vas nous manquer. Nous aurions bien aimer venir mais nous ne savons pas si nous sommes autorisé à venir aussi, dit sa mère.

- Ciao maman, papa, vous me manquerez beaucoup. Ses larmes inondaient son visage. Et elle monta après qu'on est fait entrer sa valise dans le train.
Louise Sevigne
Louise Sevigne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Louise Sevigne, le  Dim 17 Aoû - 11:25

Louise était avec son chariot où il y avait ces valises et la cage pour son chat. Elle avait de la peine pour elle, la gryffondor n'aimait pas trop la laisser enfermée , et surtout entendre ces miaulement pour sortir, être libre. Donc son chariot pleine de valise en main, elle alla vers le train 9. Comme elle le savait, il fallait passé à travers le mur. Ça lui faisait toujours bizarre. Elle avait peur qu'elle n'y arrivait pas. Bon bah elle osa enfin et couru avec son chariot vers le mur. Ça y est elle l'a traversé. Comme toujours , elle est soulagé. Elle voit devant elle le Poudlard Express. Il était grand. La jeune fille ne voyait pas Aragon. Ils s'étaient donné rendez-vous ici, allé 9 3/4 . Elle l'attendait avant d'entrer dans ce fabuleux train. Il allait bientôt démarrer surtout.
Aragon Wrynn
Aragon Wrynn
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Aragon Wrynn, le  Dim 17 Aoû - 11:31

Après plusieurs minutes d'attentes,Aragonce décida enfin a traverser ce fameux mur, il chercha donc Louise, il avais déjà mit sa cape de sorcier, a l'éfigie de sa maison, Serdaigle, il avait un chariot remplit de valises, elles étaient réglementaires, ses initiales étaient marqués sur chacunes d'elles ''"A-W".

Il ce dirigea ensuite vers Louise, observant les alentours d'un air inquiet, il semblait heureux de retrouver la jeune Gryffondor, il ce dirigea vers elle, et dit d'une petite voix:

A-ah, salut Lou.. Dé.. Désolé j'ai eu un problème avec Réglisse, je-je le trouvais plus.

Il jetta ensuite un regard vers la grosse pendule, posé au dessus de ce train magique. Après plusieurs secondes, il posa de nouveaux son regard sur Louise, sourire aux lèvres, il dit:

-I-il faudrait qu'on y aillent non ? Je.. Enfin on risque de le louper, oui, ON, hein..

Aragon semblait gêné, comme a son habitude, malgré son incroyable timidité, quand il parlait à Louise, il semblait plus épanoui qu'avec n'importe qui, a chaque fois qu'il la fixait c'étais avec un sourire, discret ou non d'ailleurs.
Louise Sevigne
Louise Sevigne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Louise Sevigne, le  Dim 17 Aoû - 11:42

Louise le trouva enfin , il avait ces habits de sorciers, ça lui allait bien. Oui y'a des personnes à qui ces habits n'allait pas. Elle le regarda s'approcher vers elle. Elle lui sourit comme son habitude.

A-ah, salut Lou.. Dé.. Désolé j'ai eu un problème avec Réglisse, je-je le trouvais plus.

Elle espérait qu'il l'avait retrouvé , oui, il ne l'a pas préciser. Même si elle pense qu'il ne serait pas venu si il ne l'avait pas trouver.
Elle suivi son regard qui était fixé vers la pendule. Oui il était bien tard. Elle se dirigea alors avec lui vers le train et se mis dans un compartiments libre. C'était bien mieux pour discuter. Elle s'installa et ouvrit la cage de Neige. Elle était enfin libre. Elle pris alors enfin la parole. C'est vrai qu'il ne l'a toujours pas entendu parler.

- Tu as bien dormi ?
Elle sourit et lui tira la langue.
Ashley Windsong
Ashley Windsong
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Ashley Windsong, le  Dim 5 Oct - 11:40

{RP unique}


Ashley y était presque. Elle était là, avec sa mère et sa sœur, en train de regarder tout autour d'elle, un peu stressée en sachant qu'elle va devoir foncer en plein milieu d'un mur. Avant de se hâter vers le chemin du Poudlard Express, la famille s'arrêta, attendant quelqu'un. La petite semblait impatiente de retrouver son proche. Cela ne faisait que six mois qu'elle ne l'avait pas vu, mais elle l'aime beaucoup, étant une personne très importante pour elle. La mère et ses filles s'installèrent sur un banc quelques instants. Ashley balançait ses jambes, elle regardait de droite à gauche sans arrêt, manquant pour une fois de patience. L'aînée, Kaitlin, la regardait en souriant...
Puis, il arriva enfin. De sa grande taille, on pouvait facilement l'identifier de loin, lui et son sac en bandoulière kaki qu'il a souvent l'habitude de prendre. Le jeune homme fit signe à sa famille, et évidemment, Ashley était la première à l'avoir vu, à force de regarder sans cesse dans tous les sens.
La cadette descendit du banc pour foncer voir celui-ci afin de pouvoir le serrer fort dans ses bras.

“_Vinceeeent ! disait-elle en le serrant encore plus fort. “Tu m'as manqué !”

“À ce point ?” dit-il en souriant tendrement. Il se baissa pour se mettre à la même taille que la petite et pour la câliner. “Salut, p'tite soeur.”

Kaitlin et sa mère arrivèrent à leur tour devant Vincent pour le saluer. Ils étaient tous réunis, pour le premier départ vers Poudlard de la jeune Ashley.
Après avoir longuement discutés, tous se dirigèrent vers le mur de la voie 9¾. Kaitlin, elle et son chariot bien chargé, fonça la première dans le mur et disparu. L'autre sorcière était encore plus nerveuse qu'avant, mais son frère était venu exceptionnellement pour elle, alors, ne voulant pas le décevoir, celle-ci fonça à son tour dans le mur. C'était bon, elle y était. Devant le Poudlard Express. Elle a trouvée ça encore plus impressionnant que de le lire dans les livres !
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Hugh Dey, le  Lun 3 Nov - 21:15

[Suite de ce RP. Deuxième essai pour l'animation Mangemort.]

Directement, même si c’était plein de moldus, j’allais entre les voies 9 et 10 de la gare. Je regardais rien autour parce que j’étais sûr qu’elle était là. Mais manifestement non. Parce que tout ce que je voyais c’était un mur. Le mur à travers lequel on passait. Mais elle pouvait pas être sur le quai 9 ¾ parce qu’il était fermé quand c’était pas le moment d’aller à Poudlard. Donc si elle était pas là, ficelée au mur devant tout le monde, où elle était ?

J’étais certain que je m’étais pas trompé d’endroit. J’étais pas une flèche mais pourtant c’était facile à comprendre. Ca devait bien être dans la gare. Je me calmais. Je disais plus rien. T’façon ça servait à rien de continuer, tout le monde s’était déjà arrêté pour me regarder. Alors je levais simplement les yeux, marchant les mains dans les poches dans la gare. J’allais bien finir par la trouver. Il fallait qu’elle soit là. Parce que si elle était pas là, j’avais aucune idée de l’endroit où elle pouvait être. Et surtout je n’aurais sans doute plus le temps d’aller la sauver. Rien que cette pensée me nouait la gorge et l’estomac et m’empêchait de réfléchir correctement.


Dernière édition par Hugh Dey le Mer 17 Déc - 20:00, édité 1 fois
Mangemort 61
Mangemort 61
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Mangemort 61, le  Lun 10 Nov - 17:00

[Désolé du retard :mm: ]

61 se réjouissait d'avance de tous les supplices qu'il allait pouvoir infliger à la propriétaire du Chaudron Baveur. Il était persuadé que le misérable Dey ne parviendrait pas à déchiffrer son énigme. Comment aurait-il pu ? Il ne comprenait déjà pas grand chose. Malgré tout, il avait dit qu'il ne toucherait pas à sa détenue tant que le temps imparti n'était pas terminé, alors le masqué attendait patiemment son heure.

Il y avait du monde dans la grande gare alors le mangemort avait préféré ne pas porter son masque. Il ne serait pas vraiment passé inaperçu avec si des sorciers se trouvaient autour de lui. Il était cependant vêtu de sa longue cape noire épaisse et son visage avait été vieilli à l'aide d'une potion. Il était donc parfaitement méconnaissable. Noah quant à elle était paisiblement endormie dans une position assez particulière dans un chariot que 61 avait préalablement emprunté.

Le mangemort regardait l'heure avec attention. Le compte à rebours était presque terminé et il savait que le moment qu'il attendait tant allait arriver très vite. Mais son regard qui était si joyeux il y avait quelques secondes prit une toute autre forme lorsque vit Dey, les mains dans les poches se diriger vers lui. Il avait réussi. C'était tout bonnement impossible.

- Dey. J'pensais vraiment pas qu't'y arriverais .. Mais j'n'ai qu'une parole .. Malheureusement.

61 prit alors le chariot et le poussa avec force vers l'homme qu'il n'attendait pas. Il se dirigea ensuite vers lui, un grand sourire aux lèvres et lorsqu'il fut à son niveau, il lui murmura dans le creux de son oreille,

- Au fait, comment va ta main ?

Puis, s'en séterniser plus longtemps, 61 transplana.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Hugh Dey, le  Mer 12 Nov - 21:01

Mais j’avais grave de la chance. Ou alors j’avais une intelligence hors du commun. Parce que sérieusement, je pensais pas un jour trouver Noah Alniott manifestement profondément endormie dans un charriot à bagages. A côté d’elle y avait un mec sacrément moche tant il avait de rides. Ou alors c’était sa tronche normale ch’ais pas, mais elle était sacrément marquée. De loin on avait plutôt l’impression qu’il s’était fait taillader la tronche à coup de cutter. C’était exactement ce que j’avais envie de faire remarque.

Je courrais, sans aucune arme à la main. Je savais pas ce que j’allais faire. En fait j’avais aucun plan d’attaque, parce qu’il fallait pourtant que je la récupère ma superbe petite chérie d’amour, ma petite protégée… Mon amie en fait. Ma seule véritable amie finalement. Je pouvais pas la perdre j’avais pas le droit. C’était la seule qui me restait, hors de question de la laisser dans les bras d’un mec aussi moche.

- Dey. J'pensais vraiment pas qu't'y arriverais .. Mais j'n'ai qu'une parole .. Malheureusement.

Je m’attendais à tout, sauf peut-être à ce qu’il fasse rouler le charriot vers moi, comme si c’était évident. Genre, normal. Tout à fait. Il m’avait piqué Noah, m’avait fait venir ici, mais il me la redonnait tranquille comme si de rien n’était. Ca n’avait décidément aucune logique. Pourtant évidemment, en voyant le charriot, je ne pouvais que m’attarder sur ce petit corps qu’était celui de Noah Alniott, tout contorsionné dans son petit espace. Je pouvais nettement voir une bosse se dessiner à l’arrière de sa tête. Elle dormait pas, elle avait grave été assommée. Mais c’était pas grave, elle se réveillerait juste avec n mal de crâne. Normalement. En attendant, j’avais pas vu que l’autre gros c*nnard s’était approché de moi. J’avais sursauté qu’en entendant ces quelques mots :

- Au fait, comment va ta main ?

Mais à peine j’avais relevé la tête que je voyais son visage disparaître dans un pop sonore. Par réflexe mes deux mains se serrèrent et j’envoyais un poing bien fort dans le vide. Mais ça servait plus à rien. Combien de temps allaient-ils me narguer avec cette main !? N’allais-je jamais être tranquille !? Je ne demandais qu’à vivre normalement pourtant…

Mais en attendant, je poussais mon petit charriot à bagages, dans lequel reposait ma valise émotionnelle la plus précieuse. Et dans Londres de sortais avec Noah, la faisant rouler comme un bébé en poussette, avant de l’amener jusqu’au chemin de Traverse, dans mon appartement, où je pouvais lui prodiguer les soins nécessaires. J’allais pouvoir m’endormir et me réveiller le lendemain en pensant qu’il ne s’agissait que d’un rêve particulièrement fou. Sauf si Noah était vraiment là, avec une bosse à l’arrière de la tête.

[Fin du RP]
Jayden Moonstone
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Jayden Moonstone, le  Ven 26 Déc - 22:45

Dans la grande gare - Page 9 1409599076-tumblr-m4v77xwhsx1rqu4wdo3-500

    pv Kathleen


Il s'en était passé des choses depuis que Jayden Moonstone avait rencontré Kathleen Ross pour la première fois. Ce jour là, ils s'étaient promis de se retrouver à Londres "un de ces quatres" pour faire une petite sortie et en profiter pour enquêter sur la disparition du père des Moonstone. Mais entre temps, Jayden avait appris le décès de celui-ci, puis avait finalement compris que tout cela n'était qu'une mascarade. Son père s'était bien fichu d'eux en se faisant passer pour un homme bien, un bon père de famille. Il n'était en réalité qu'un mage noir sans aucun scrupule, prêt à tromper ses propres proches dans l'unique but de se protéger et d'arriver à ses fins.

Cela faisait trois jours maintenant que Jayden trainait dans les rues de Londres. Il avait passé une nuit chez un ami, deux autres dans une auberge. Il ne savait pas exactement ce qu'il recherchait. Peut-être juste le plaisir de s'évader. Parfois il lui prenait l'envie de partir à la recherche de son géniteur (il ne le désignait plus comme son père depuis qu'il avait appris qui il était réellement), sans savoir réellement pourquoi. Sûrement pour lui poser toutes les questions qui lui trottaient dans l'esprit, ou alors pour lui faire la peau... Mais il finissait toujours par renoncer. Ce n'était pas une bonne idée. Après tout, il n'avait plus rien à voir avec lui. Il ne le connaissait même pas au fond.

Pourtant, en cette fin de matinée, un samedi, l'adolescent se surprit à ressentir le besoin d'une compagnie. Il se souvint alors de Kathleen, la jeune fille qui avait proposé de l'aider quelques semaines plus tôt. Quelques mois peut-être... Peu importe, il avait perdu la notion du temps. C'était le moment pour se faire cette fameuse sortie à Londres. Le garçon, agissant toujours par pulsion, se rua à la gare de Londres pour y acheter un billet de train. De sa plume, il écrivit sur un petit morceau de parchemin :

« Kathleen,
Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vu. On avait prévu une journée à Londres tu te rappelles ? Si ça te dit, file à la gare de Pré-au-Lard avec ce billet et rejoint moi à Londres, je t'attendrai sur le quai.
Bises,
Jayden
»

Il glissa la lettre et le billet de train dans une enveloppe, et alla trouver un hibou pour l'envoyer à sa destinataire. A présent, il ne restait plus qu'à prier pour que le hibou ne se trompe pas de personne, bien que Jayden avait compris depuis quelques temps que les prières ne servaient à rien...
En attendant, il alla faire le tour des magasins moldus entourant la gare. Puis, un peu plus tard, il se rendit de nouveau à la gare pour attendre Kathleen. Debout, il se mit à observer furtivement la foule autour de lui pour voir si elle n'apparaissait pas. Si elle venait, il ne fallait pas la manquer, surtout qu'il n'était pas certain qu'elle ne reconnaisse puisqu'il avait bien changé depuis la dernière fois. Il avait pris quelques centimètres et ses cheveux n'étaient plus longs mais rasés de près sur les côtés.
Kathleen Ross
Kathleen Ross
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Kathleen Ross, le  Sam 27 Déc - 12:22

Les fêtes étaient passées plus vite que je ne pouvait l'imaginer et depuis je ne faisait que traîner, dans les couloirs, dans le parc, je traînait partout, avec ou sans amis. J'avais rencontré tellement de gens en quelques mois que je ne pourrais les énumérer.
Pour être franche je commençait à m'ennuyer, pourtant le château grouillait de monde mais j'avais l'impression qu'il me manquait quelque chose et ce quelque chose, c'était l'air libre.
Vous me direz, il n'y a qu'à sortir dans le parc, là bas il y a plein d'oxygène, il y a même plus d'arbres que de nuages dans le ciel.
En effet le ciel est bleu et clair en ce début d'hivers, je me demande d'ailleurs pourquoi la neige persiste alors que le soleil tape toujours aussi fort qu'en automne.

C'était affalée sur le rebord d'une fenêtre du premier étage que débutait ma journée.
Non, enfaîte elle avait débuté par un grognement ce matin quand la neige c'était une fois de plus immiscer dans me chambre, il faudra que je pense à faire réparer cette foutus poignée un de ces jour.
Enfin passons les détails, j'avais donc le nez collé à la vitre quand une chouette avait fait son apparition juste devant moi.
Etant une étourdie de première, je n'avais, évidemment pas vu l'animal plumé arriver en flèche sur la seule ouverture du couloir. Tel ne fut pas mon étonnement en voyant un bec s’écraser devant ce si beau paysage qu'offraient les arbres recouverts de neige et ... et les enfants qui glissent sur les plaques de verglas. Je n'ai jamais été sadique, d'ailleurs je ne le serais jamais mais il est vrai que fréquenter ce type de personnes m'a fait apprécier la malchance que les autres se prenaient à ma place. Donc revenons à nos moutons, comme dirais ma ...euh grand mère.
J'ouvris grand la fenêtre pour laisser entrer la bestiole et me pris une bouffée de vent gelé dans la figure, moi qui voulait de l'air frais, j'était servie. Je la referma rapidement en lançant un regard sévère à la seule personne, le seul animal en fait, présent dans les parages.La chouette n'avait pas l'air de s'en soucier plus que ça puisqu'elle faisait sa toilette tranquillement.

-tssss... J'espère au mois que tu me ramène une bonne nouvelle, ça fait bien un an que je n'ai pas reçu de courrier.

Je prend donc la petite enveloppe accroché à sa patte, l'ouvre et trouve un ticket de train à l'intérieur. Je grimaça en songeant à qui pouvait bien l'avoir envoyée. Mais voyant l'animal  à ma droite je me dit que ça ne pouvait être qu'une erreurs de destinataire. Pour vérifier ma théorie je prend le petit bout de parchemin accompagnant le ticket, le déplie et lit à voie haute les quelques mots inscrits dessus.

- Kathleen, c'est bien moi, tu ne t'est donc pas trompée. Je m’arrête das la lecture pour ré-ouvrir la fenêtre et laisser la chouette s'envoler.
Ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vu. On avait prévu une journée à Londres tu te rappelles ? Si ça te dit, file à la gare de Pré-au-Lard avec ce billet et rejoint moi à Londres, je t'attendrai sur le quai.
Bises,
Jayden


Mes yeux restèrent collés au bout de papier quelques secondes pendant lesquelles les pensées se bousculaient dans ma tête. Ce petit gryffon, c'est vrai que ça fait une éternité que je ne l'ai plus revus, je me demande comment il vas. Il n'y avais qu'une façon de le savoir et je comptait bien accepter l'invitation du brun.
Un large sourire se dessina alors sur mon visage et je retourna au dortoir des filles pour prendre quelque chose de chaud, un écharpe, des gants et un gros manteau. Je descendis les marches de l'escalier quatre à quatre, les mains das les poches puis sortis de l'enceinte de l’académie. J'était seule sur le chemin de la gare, ce qui était totalement normal vu la période de l'année. Le train arriva bien vite et je n'eu pas à attendre bien longtemps pour le prendre. Quelque minutes après m’être installée dans un wagon je sortis les écouteurs de mes poches et ferma les yeux pour profiter de l’atmosphère que formaient les ronronnements des moteurs et le bercement des railles. Le signal de l'arrivée à la gare me sortis bien vite de la rêverie et je poussa un soupir de lassitude avant d’éteindre mon précieux Mp3.

En descendant du train je reçu un petit pincement au cœur en revoyant l'endroit qui avait séparé mon ancienne vie et ma nouvelle, celle dans laquelle je me sentait bien. Après un petit moment de nostalgie, je me rappela de la raison de ma présence ici, Jayden.
Ma bouche se plia sur le coté et mes yeux fouillèrent la foule. Cet endroit changeait radicalement de la gare du château où il n'y avait que les feuilles mortes qui traînaient par ci par là pour rompre le silence. Je cherche, cherche encore et aperçoit un métisse à la posture bien particulière qui me disait franchement quelque chose. Il ne me voyait pas puisqu'il regardait dans le sens inverse à ma position. Je trottina jusqu'à lui, un rictus se formant au coin de mes lèvres. Arrivée à un mètre de lui je le salue joyeusement.

- Hey ! T'a bien changé dit donc, c'est une chance que tu ai gardé cet air sérieux.

Je me rappelle même avoir pensé que ce regard ne lui allait pas au teint la derrière fois qu'on s'était vus.
Et je le répète, même si ses cheveux coupés ainsi donne l'impression d'une poussée de croissance, je suis sure qu'un sourire lui irais bien mieux.
Jayden Moonstone
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Jayden Moonstone, le  Sam 27 Déc - 19:28

Les mains enfoncées dans les poches de son jean, le garçon attendait toujours, croisant les doigts pour que Kathleen réponde à son invitation par l'affirmative. Cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait pas adressé la parole à un sorcier, il en avait besoin. Il aurait bien voulu parler à sa mère, mais son regard plein de tristesse le faisait culpabiliser à chaque fois qu'il la voyait. Tristesse due au départ de son père, évidemment, mais aussi due à l'inquiétude qu'elle ressentait pour son fils aîné. Elle savait qu'il prenait le mauvais chemin en ce moment.

Entouré de passants pressés qui sortaient du train, il ne vit pas tout de suite Kathleen. La moitié des voyageurs avaient déjà quitté les wagons, et le train était à moitié vide. Il ne fallait pas se faire trop d'espoir, sinon il risquait d'être déçu... Pourtant, il entendit bientôt le son d'une voix féminine, alors qu'il était plongé dans ses pensées. « Hey ! T'as bien changé dit donc, c'est une chance que tu ai gardé cet air sérieux. » Yes, elle était finalement venue ! Jayden se retourna, et ne put s'empêcher d'afficher un léger sourire suite à sa remarque. Il tendit sa joue pour lui faire la bise. Puis il la regarda à son tour, la scruta des pieds à la tête et il répondit : « Toi tu n'as pas changé, quoi que, tu as peut-être gagné un ou deux centimètres ! ... Alors, comment tu vas depuis le temps ? »

Les deux adolescents avancèrent ensemble vers la sortie de la gare, suivant le mouvement des passants. Comme d'habitude, Londres était bondée de monde, entre les gens qui partaient travailler, ceux qui allaient faire les magasins, et les touristes. Il y avait des tonnes de choses à faire dans cette ville, tant qu'on savait où aller.
Jayden s'arrêta un instant sur la place à l'extérieur et se tourna vers sa camarade, s’apprêtant à lui demander si elle voulait se rendre à un endroit en particulier. Il remarqua alors que deux petits ronds pendus à des fils étaient entourés autour du cou de la Poufsouffle. Il voyait souvent des moldus avec ces drôles de machins dans les oreilles. Souvent, ils semblaient parler tout seuls ou bougeaient la tête en rythme en même temps. Jayden en avait déduit que ces "drôles de machins" servaient à écouter de la musique, ou peut-être à parler à quelqu'un à distance. Il s'agissait d'écouteurs, mais il ne le savait pas. Curieux, il se pencha vers Kathleen et se permit d'en prendre un et le mit dans son oreille. Il fut surpris de constater que l'objet en question n'émettait absolument aucun son. « C'est quoi ce truc ? Ça sert à rien en fait ! » Décidément, les objets de moldus étaient vraiment bizarres.
Kathleen Ross
Kathleen Ross
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Kathleen Ross, le  Sam 27 Déc - 22:40

C'était le sourire au lèvres que Jayden m'avait répondu :

- Toi tu n'as pas changé, quoi que, tu as peut-être gagné un ou deux centimètres ! ... Alors, comment tu vas depuis le temps ?  

Je regarde mes pieds tout en lui avouant :

- Heureusement que je ne grandit plus trop, ça m'aurais déranger de faire un tête de plus que toi. C'est vrai qu'on faisait maintenant la même taille lui et moi.
- Mhmm je vais très bien et toi ? Je ne sais pas si tu est dans la même situation que la dernière fois qu'on s'est parlés donc dit moi comment tout ça avance ? Tu sais... l'usurpation d'identité, tout ça tout ça.

Trêve de mots, nous nous levèrent et sommes directement emportés par une foule de personnes jusqu'à la sortie. J'eu du mal à ne pas le perdre vue mais réussis tant bien que mal à le retrouver à la sortie. Tien, la neige avait déjà fondue ici, je lève les yeux vers le ciel pour voir que quelques nuages obscurcissaient l'azur bleu. Je m'avança sans prendre garde à mes pieds ce qui fut une belle erreur. Le sort m'avait prévus une petite glissade journalière et comme j'avais échappé à celle de ce matin, cette flaque d'eau gelée me rappela que dame nature faisait la loi. J'échappa à un saut dans la poudreuse en me raccrochant au manteau de la personne m'accompagnant puis m'en excuse juste après. Pourtant il n'avait pas l'air de s'en soucier puisqu'il fixait mes oreilles. Je n'eu pas le temps de réagir qu'il avait pris un de mes écouteurs que j'avais lâchement oublié. Je voulu répondre à sa question silencieuse mais il me devança en grognant presque :

- C'est quoi ce truc ? Ça sert à rien en fait !

Je ris à sa réaction spontanée et me rappelle de son affection pour les objets moldus. Visiblement malgré le changement physique, le mental était resté intact. Je parlais d’affection mais il n'avait pas l'air enthousiasmé par cette invention pourtant pas des moindres. Je vérifie que mes pieds sont bien stabilisés sur une surface plane et solide puis lui dit :

- Il est juste éteints, attends. Je ressors mon MP3 et lance un vieille musique que j'aime beaucoup.

Chanson :
 

Nous restèrent debout devant la gare à écouter ce "truc" pendant un petit moment. Je n'écoutai pas vraiment puisque je connaissais cet air par cœur mais j'en profite pour le regarder se concentrer maladroitement sur la musique avec amusement.

- Alors, pas mal non ? C'est une façon d'écouter de la musique sans importuner les gens autour de sois. Dis-je en sachant la réponse à ma question, tout les moldus aiment la musique et les sorciers ne sont pas grandement différents à eux. Ce sont des êtres humains après tout.
Contenu sponsorisé

Dans la grande gare - Page 9 Empty
Re: Dans la grande gare
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 17

 Dans la grande gare

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 13 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Gare-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.