AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 28
Couloir du 1er étage
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Couloir du 1er étage

Message par : Nathalie Matthews, Dim 28 Fév 2010 - 20:38


[PV Mateo Aëndal]

De la pluie, du vent, encore de la pluie. Après la neige qu’ils avaient eue pendant des semaines, la pluie était de la partie depuis le début de la semaine. D’accord, Nathalie en avait eu marre de cette neige, après tout, toute chose est à consommer avec modération, mais à choisir, elle préférait la neige à la pluie. Il commençait à faire sombre dehors et elle venait de finir son petit tour des environs de Poudlard pour parer toute attaque au cas où. Obsessionnelle ? Pas du tout. Elle ne voulait juste pas répéter la même histoire qu’avec l’enlèvement de Happy. En effet, cette attaque lui était restée en mémoire, même si peu de gens et de combattants s’en souviennent encore à l’heure actuelle. Mais passons ce détail, pour le moment, elle devait absolument parler à Eurora. Elle ne comprenait pas pourquoi Morgane avait tout quitté, pourquoi tout le monde désertait les Aurors et qui remplaçait Morgane et Dan, qui était le Chef. C’est vrai, après tout, s’ils voulaient être en de bons termes avec les Aurors, il fallait se tenir au courant…

Décidée, elle se dirigea vers les Grandes Portes de Poudlard, celles qui permettaient d’accéder au Hall d’Entrée. Elle glissait sur les marches à cause de la pluie torrentielle et peinait à rester debout sans se planter, mais rien d’étonnant, n’est-ce pas ? C’était tout à fait habituel venant de la part de Nathalie. Elle franchit enfin les portes et se retrouva dans le Hall. Il faisait encore noir, les torches n’avaient pas été allumées et ne le seraient sans doute que dans une heure ou deux. Bizarrement, elle ne le sentait vraiment pas. Elle était sûre d’une chute, d’un choc, d’une bousculade, de… Bref. Elle allait avoir de nouvelles bosses et encore des coups, il s’agissait là d’une coutume par temps de pluie. Mais… Ne pas partir défaitiste. Si elle pensait comme cela, elle allait sûrement se planter et sans doute se blesser par la même occasion. Le comble serait qu’elle blesse quelqu’un dans sa chute, elle s’en voudrait terriblement, comme à chaque fois. Mais stop les pensées négatives. En avant. Le bureau d’Eurora n’était pas tout près et elle n’allait pas y passer la nuit.

Posant le pied sur la première marche, elle commença son ascension jusqu’au Bureau de la Directrice. Bien entendu, elle avait encore le temps avant d’y arriver. Profitant du calme qui régnait à Poudlard, pour une fois, elle se perdit quelque peu dans ses pensées tout en regardant les murs qui lui étaient autrefois si familiers. Une petite pointe de nostalgie perçait en elle tandis qu’elle arpentait les couloirs les uns à la suite des autres. Poussant telle porte, prenant tel raccourci, elle se retrouva rapidement au… Premier étage. Quoi ? ! Mais elle venait du Hall d’Entrée, elle devrait être bien plus avancée maintenant. Nathalie avait tourné en rond, perdue dans ses pensées et ne l’avait même pas remarqué. En fait, elle devait vraiment être habituée à voir ces couloirs pour ne s’être rendue compte de rien… C’était presque désespérant. Mais soit, elle avait fait les mêmes pas pendant une heure et les torches commençaient à s’allumer par endroit, elle devait donc se dépêcher si elle voulait avoir une chance de croiser Eurora à son bureau. Marchant d’un pas plus vif, elle ne faisait même plus attention à si quelqu’un allait à son encontre ou non et… En effet, elle heurta quelqu’un de plein fouet.

- Nathalie -
Me… Flûte ! Désolée ! Je me suis précipitée et je ne regardais pas devant moi… Excusez-moi.

Gênée, elle ne regarda qu’à peine qui avait été la victime de sa chute et s’empressa de ranger tout ce qu’elle avait fait tomber. Des bouts d’armure étaient par terre, une torche également car Nathalie avait essayé de s’y accrocher pour ne pas tomber. Devant ce fracas, les tableaux s’étaient réveillés – le peu qui dormaient du moins – et râlaient contre Nathalie. Elle ne savait pas qui elle avait bousculé, tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle devrait mettre de meilleures chaussures à l’avenir. Eh oui… Elle avait fini par glisser dans sa précipitation en se heurtant à cette personne. Encore, si elle avait mis de bonnes chaussures, elle aurait pu ne pas glisser, mais ici… Tout ce qu’elle espérait, c’était que la personne n’était pas blessée. Quant à Nathalie, elle avait reçu un bout d’armure sur la tête mais rien de bien méchant, elle s’en remettrait.

* Nathalie *
Eh bien, ça t’apprendra à te dépêcher et à rêvasser comme ça… Au moins, j’y réfléchirais à deux fois avant de commencer à penser à mon passé d’élève à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Lileas White, Ven 5 Mar 2010 - 21:24


Le jeune directeur de la Grande Maison d’Helga se tenait debout, à côté de l’une des nombreuses armures du château, devant l’une des grandes fenêtres de style gothique du couloir du premier étage. Cela faisait bientôt une heure qu’il regardait inlassablement le parc de Poudlard, sur lequel s’abattait une forte pluie. Dehors, il faisait presque nuit. Quelques rares élèves passaient, à intervalles réguliers, dans le couloir, discutant entre eux.

Mateo était habillé tout de noir, comme à son habitude. Seuls ses longs cheveux ondulés rouge bordeaux contrastaient légèrement avec ses vêtements. Ils lui couvraient une grande partie du visage, ne laissant visible qu’un seul de ses deux yeux bleu-verts. Il attendait, ne sachant quoi. Ce soir là, il n’avait rien d’autre à faire que son habituelle ronde nocturne, ce pourquoi il se permettait de prendre un peu de temps pour lui. Les torches et bougies accrochées au mur du couloir s’allumaient les unes après les autres, lentement.

Tout à coup, les yeux toujours rivés sur ses serres, dans le parc, il prêta attention à des bruits de pas différents de ceux des autres. Il s’agissait d’une seule personne, qui marchait lentement, dans sa direction. Sans bruit, le jeune directeur attendit qu’elle passe derrière lui. C’est lorsqu’elle le dépassa que Mateo jeta un coup d’œil dans sa direction. De dos, dans la pénombre, il était bien incapable de donner l’identité de cette inconnue. Il remarqua, par contre, à sa démarche, qu’elle semblait plus rêver que se rendre à un endroit précis. Le jeune homme, néanmoins intrigué, se résolut à la laisser partir. Il retourna dans son observation du parc.

Les minutes passèrent, toutes très silencieuses. Mateo se retourna enfin. Il passa machinalement une main dans ses longs cheveux, puis fit quelques pas sur sa gauche. Encore quelques minutes, et il entamerait une longue marche, afin de surveiller l’étage. Il s’appuya contre le mur, à côté d’une autre armure, et se lança une énième fois dans la contemplation ses deux bagues griffes, qui avaient pour lui une valeur esthétique et affective, placées à son annulaire et majeur droits.

Tout à coup, de nouveaux bruits de pas se démarquant de ceux entendus précédemment par leur rythme plutôt rapide, se firent entendre. La personne, sûrement pressée, se rapprochait du jeune directeur. Celui-ci, toujours dans la pénombre, attendit quelques secondes de façons à ce que l’individu s’approche d’avantage, fit un pas en avant, et tourna la tête pour voir de qui il s’agissait. Néanmoins, son habituelle malchance, ajoutée à sa maladresse et à la non-attention de la jeune femme, firent déraper cette scène jusqu'alors tout à fait banale. Mateo sentit un léger choc au niveau de son épaule. L’inconnue trébucha, emportant le pauvre professeur dans sa chute, ainsi que l’armure imposante qui se trouvait à côté de lui. C’est dans un grand bruit que tous les trois atteignirent le sol une seconde plus tard.

Mateo mit quelques secondes à reprendre ses esprits. Il était alors allongé par terre, les mains sur sa tête. Malgré sa douleur et son incompréhension la plus totale, le premier geste qu’il fit fut de sortir sa baguette en argent de sa poche, et de la pointer sur la personne qui l’avait fait tomber. Voyant enfin qu’elle ne lui voulait – semblait-il – pas de mal, il l’abaissa. Elle prit la parole.


Me… Flûte ! Désolée ! Je me suis précipitée et je ne regardais pas devant moi… Excusez-moi.

Elle s’empressa alors, à l’aide de quelques coups de baguette, de tout remettre en ordre. Le jeune directeur se releva légèrement, tandis qu’il répondait, d’une voix plutôt faible, et gênée.


- Vous … Ne vous inquiétez pas. Enfin, soyez juste plus … Enfin, faites plus attention la proch …


Mateo s’arrêta, au moment où il fut à nouveau debout. Pendant une seconde, il ne dit rien, se tenant simplement devant la jeune femme. N’était-ce pas … ? Le jeune homme la dévisagea rapidement, tout en se massant son épaule encore douloureuse. Enfin, il esquissa un léger sourire, et continua, de sa douce voix grave, quelque peu plus assurée.


- Quelle surprise. Je ne pensais pas vous recroiser en dehors du … Enfin, dans l’enceinte du château.


Il abaissa légèrement la tête, en signe de respect.


- Vous êtes-vous blessée ?
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Nathalie Matthews, Sam 6 Mar 2010 - 12:34


- La victime - Vous … Ne vous inquiétez pas. Enfin, soyez juste plus … Enfin, faites plus attention la proch …

Quoi ? Pourquoi s’était-il arrêté ? Nathalie avait déjà entendu cette voix quelque part, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt sur le moment et l’endroit. Pour l’instant, elle essayait de comprendre pourquoi la personne n’avait pas poursuivi ses « recommandations » et s’était arrêtée au beau milieu d’un mot. Nathalie n’avait pas osé poser les yeux sur la personne pendant qu’elle rangeait, se sentant seulement terriblement gênée. Là, elle avait l’impression de retourner quelques années en arrière, comme lorsqu’elle était étudiante à Poudlard et d’être sur le point d’avoir une retenue, car elle était prise en faute. On peut dire que cette sensation était… Étrange. Oui, c’est cela. Avoir peur d’être collée en retenue… D’un côté, ce n’était pas déplaisant. Cette sensation lui manquait et, bizarrement, elle était contente de voir que les membres du personnel de Poudlard n’avaient pas changé point de vue autorité. Comment savait-elle qu’il s’agissait d’un membre du personnel ? Car un élève n’aurait pas réagi de cette manière, à cette heure-ci. Un élève se serait tassé, aurait regardé ses pieds et se serait confondu en excuses dés l'instant où Nathalie l'aurait heurté. Or, cette voix-ci était un peu gênée, mais ne faisait pas ressortir un gêne parce qu'elle n'avait rien à faire ici. Donc, cela ne pouvait pas être un élève.

Nathalie mit sa honte de côté pour enfin poser son regard sur la personne qu’elle venait de renverser. Et… Oh ! Mais voilà pourquoi elle s’était interrompue et pourquoi cette voix avait quelque chose de familier pour Nathalie ! Il s’agissait d’un membre de l’Ordre du Phénix, recruté dernièrement. Comment s’appelait-il déjà ? Mat… Mateo Aëndal. Voilà, c’est cela. Heureusement pour elle, Nathalie n’oubliait pas les prénoms aussi facilement que d’autres personnes et retient les visages assez rapidement. Et apparemment, Mateo se souvenait aussi d’elle, et entre nous, quoi de plus normal ? Elle lui avait fait passer le Serment Inviolable et avait étudié plusieurs profils qui conviendraient à l’Ordre du Phénix. Mais… Il la vouvoyait. Même si c’était logique en vue de son statut, elle détestait toujours autant le vouvoiement. Une marque de respect ? Bien sûr, mais ce vouvoiement lui donnait l’impression d’être au-dessus des autres, d’être vieille et, ce n’était pas le cas, si ? Il montra son étonnement dans sa réplique et Nathalie n’en fut que plus… Rassurée ?

- Nathalie -
Eh si… Il est vrai que je passe le plus clair de mon temps là-bas, mais je veille quand même sur la verdure du château. Mais… Pas la peine de me vouvoyer. Je sais que c’est par respect, mais si on réfléchit bien, j’ai quasi’ le même âge que les autres et je ne me considère pas comme au-dessus de vous…

Tournée comme cela, sa phrase était ridicule. Sans savoir ce qu’elle était vraiment, on pouvait penser qu’elle n’était que jardinière et c’était bien loin de la vérité. Mais elle voulait tout de même rester prudente dans ce qu’elle disait, sait-on jamais que quelqu’un passe à ce moment-là et fasse tourner l’information. Paranoïaque ? Pas du tout. Prévoyante et méfiante ? Oh que oui. Nathalie remarqua soudainement que Mateo se massait l’épaule, mais il la devança en lui demandant si elle s’était blessée. A vrai dire, elle n’avait pas inspecté l’étendu des dégâts sur elle, mais elle n’avait mal nulle part, exception faite pour sa tête. En réalité, elle était un peu sonnée mais s’en remettrait sûrement et n’avait rien de cassé, c’était le principal. Mais lui ? S’il était blessé, elle s’en voudrait énormément. Encore, qu’elle soit blessée, elle n’en avait rien à faire. Mais si quelqu’un était blessé par sa faute, par sa maladresse et son stress habituel, elle s’en voudrait éternellement. Enfin, jusqu’à ce que la personne soit rétablie et jusqu’à ce qu’elle ait « payé » sa dette, en quelques sortes. Nathalie était comme cela et ne changerait probablement jamais… Faisant passer les autres avant elle, quitte à se sacrifier pour qu’ils soient en sécurité. A cette pensée, elle se massa les poignets mais Mateo devait sûrement penser qu’elle se massait plutôt les bras. Ces marques de liens, elle les aurait toujours et cela n’avait servi à rien, au final… C’était aussi pour cela qu’elle souhaitait garder un œil sur la Forêt Interdite, même si cette expérience l’avait endurcie, d’un côté.

- Nathalie -
Moi, je vais bien. Un bout d’armure est retombé sur ma tête et j’aurais peut-être quelques égratignures supplémentaires aux bras, mais rien de bien grave. Mais toi ? J’ai vu que tu te massais l’épaule…
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Lileas White, Dim 21 Mar 2010 - 11:46


La jeune femme qui avait la difficile tâche de gérer les différentes actions de l’Ordre du Phénix – Nathalia, si le jeune homme se souvenait bien … Nathalie, peut-être – sembla quelque peu étonnée de voir que la personne qu’elle avait renversé était Mateo Aëndal, membre de l’Ordre, et directeur de la Grande Maison d’Helga. Elle s’empressa de lui répondre.

- Eh si… Il est vrai que je passe le plus clair de mon temps là-bas, mais je veille quand même sur la verdure du château.

Voilà qui était étonnant. Certes, le jeune homme n’occupait de postes à Poudlard que depuis quelques mois, mais il fut surpris d’apprendre qu’elle y travaillait aussi. Pourquoi n’avait-il pas été mis au courant ? En y repensant quelque peu, il émit l’hypothèse du trou de mémoire. Mateo acquiesça discrètement, puis la laissa continuer.

- Mais… Pas la peine de me vouvoyer. Je sais que c’est par respect, mais si on réfléchit bien, j’ai quasi’ le même âge que les autres et je ne me considère pas comme au-dessus de vous…

Le jeune homme se massa une seconde fois l’épaule, celle-ci étant quelque peu douloureuse. Bien heureusement, étant professeur de botanique, il possédait les compétences, ainsi que les moyens matériels, pour faire toutes sortes de remèdes contre les blessures diverses et variées. En effet, les potions et la botanique avaient toujours été deux matières très liées. Il répondit, assez gêné.


- Je suis vraiment désolé. Certes, si je vous v … Hem’, si je te vouvoie, c’est surtout la cause du respect que je te dois. Mais à vrai dire, de mes élèves à mes supérieurs hiérarchiques, en passant par certains amis, je vouvoie presque tout le monde. C’est une habitude prise il y a quelques années de cela. Je vais donc essayer de … Te tutoyer.


Le jeune directeur passa une main dans ses longs cheveux, l’autre étant toujours sur son épaule. Il se mordilla légèrement la lèvre inférieure, conscient que ses précédentes phrases n’étaient pas très claires. Il remarqua alors qu’elle aussi semblait quelque peu blessée elle aussi, puisqu’elle se massait les avant bras. Alors qu’il était sur le point de reprendre la parole, elle ouvrit la bouche.


- Moi, je vais bien. Un bout d’armure est retombé sur ma tête et j’aurais peut-être quelques égratignures supplémentaires aux bras, mais rien de bien grave. Mais toi ? J’ai vu que tu te massais l’épaule…


Mateo fut quelque peu soulagé par les dires de la jeune femme. Si l’on en croyait ses paroles, elle ne souffrait pas de blessures graves ; la maladresse des deux jeunes adultes n’avait pas eu trop de conséquences. Il reprit la parole, feignant à nouveau un ton assuré.


- Ce n’est rien, ne t’inquiètes pas. Si vraiment ces … Égratignures deviennent douloureuses, je pourrais te donner quelques remèdes. Si mon statut de professeur de botanique peut servir après ce genre d’incidents, alors autant en profiter
.

Le jeune homme lui adressa un léger sourire, puis continua.


- Si ce n’est trop indiscret puis-je savoir où v … Où tu te rendais ? Tu semblais pressée.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Nathalie Matthews, Dim 21 Mar 2010 - 16:33


Nathalie s’amusait un peu à voir avec quelle difficulté Mateo la tutoyait. Enfin, ce n’était pas de l’amusement. C’était plutôt… De la compassion. Elle savait à quel point il était difficile de perdre certaines habitudes, mais après tout, il fallait bien un début, une première fois à tout, non ? Alors, en quelques sortes, elle l’aidait, même si cette aide n’était pas vraiment utile pour le moment. En réalité, elle ne voulait pas avoir un statut plus élevé que les autres… Et ce vouvoiement lui en donnait l’impression. Pour elle, l’Ordre agissait dans un seul et même mouvement malgré quelques avis divergeant parfois. Certes, elle en était la Chef, elle avait le dernier mot pour certaines actions à envisager, mais elle ne se sentait pas plus « Chef » pour autant. Elle en venait souvent à demander des conseils à Eurora, Mione ou encore un quelconque membre de l’Ordre pour savoir si elle n’était pas trop sévère. Pourquoi Eurora ? Car elle était Directrice de Poudlard, donc l’autorité dont elle devait faire preuve dans son travail était une habitude. Mione ? Pas besoin d’explications. Les membres de l’Ordre ? Pour avoir un avis des personnes concernées. Aussi, lorsque Mateo s’excusa, Nathalie répliqua :

- Nathalie -
Mais non, ce n’est rien… Mais je pars du principe que si je tutoie chaque membre de… Enfin, vous pouvez tous me tutoyer aussi. Sinon j’ai presque l’impression d’être irrespectueuse à mon tour. Et puis, si je tutoie et que j’ai un vouvoiement en retour, c’est… Etrange. Si je peux dire ça comme ça.

Nathalie termina sa phrase sur un petit sourire en coin. Elle essayait d’exprimer sa manière de penser, en espérant que Mateo la comprendrait et ne la prendrait pas pour une folle complètement déjantée et abrutie. Bon, d’accord… Peut-être pas abrutie. Mais déjantée ? Si. Dans le pire des cas, elle assumerait. Mais quand même, passer pour une folle complètement déjantée n’était pas une chose agréable. Quoique, cela rendrait peut-être sa réputation moins « sérieuse », les autres sauraient dés à présent que Nathalie est capable de faire de l’humour ou de rire, comme toute autre personne. Enfin, était-elle vraiment sévère ? Il fallait qu’elle se renseigne. Mais ne nous égarons pas.

Pour le moment, Mateo n’arrêtait pas de se masser l’épaule et cela inquiétait de plus en plus Nathalie. Pour rien ? Peut-être. D’un autre point de vue, elle en faisait de même de son côté mais ce n’était que chose courante. Mais, que faire ? Accompagner Mateo jusqu’à sa salle de cours ou jusqu’à l’Infirmerie pour qu’il se fasse soigner ? Voire, jusqu’à la Serre de Botanique ? C’était sans doute préférable… Mais des explications suivraient par après s’il voulait s’assurer, à son tour, que Nathalie n’avait rien. Elle devait dresser le Pour et le Contre. Aller voir Eurora ? Il était trop tard, à présent. De plus, la réalité était là : Eurora était sûrement partie depuis au moins une heure. Nathalie allait devoir revenir en journée, demain. Ou peut-être la croiserait-elle en repartant, sait-on jamais. Quoiqu’il en soit, autant suivre Mateo pour, au moins, s’assurer qu’il n’avait rien de grave… Aussi, après sa proposition de soins et sa question quant au « pourquoi » Nathalie se trouvait ici, elle lui répondit :

- Nathalie -
Oh… J’allais voir Eurora. Je voulais lui parler, mais vu l’heure, je craignais de la louper. Seulement, je dois bien me rendre à l’évidence qu’il est bien trop tard, je reviendrais demain. Donc… Autant venir avec toi pour les dégâts éventuels que j’ai causé. Au moins pour être sûre que tu n’as rien de grave…

Ohlà… Elle allait passer pour une mère-poule. Mais c’était compréhensible, non ?

[HJ : Je poste maintenant mais ne te presse pas pour me répondre ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Lileas White, Mar 13 Avr 2010 - 11:30


Nathalie lui expliqua alors la raison de sa venue à Poudlard à cette heure-ci. Elle était sensée voir Eurora, directrice de la Grande école de sorcellerie, et entre autres membre de l’Ordre du Phénix. Néanmoins, il était trop tard, et elle repasserait le lendemain. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils. Pourquoi était-elle ici alors qu’elle savait qu’il n’était plus l’heure pour avoir un entretien avec madame Caldin ?

Quoi qu’il en fût, elle proposa au jeune directeur de le suivre, pour s’assurer qu’il n’était pas en trop mauvais état. Celui-ci acquiesça. En effet, cela permettrait aussi à Nathalie d’être soignée, si ses blessures n’étaient pas si bénignes qu’elle l’affirmait. Mateo, qui regardait alors autour de lui pour s’assurer qu’il n’y avait plus de réparations à faire dans le couloir, tourna la tête vers sa supérieure hiérarchique officieuse.


- Pourquoi ne pas nous rendre dans mes serres ? Je pense avoir le matériel nécessaire pour ce genre de …


Il s’arrêta un instant, pensif. Quelques jours plus tôt, il avait préparé un certain nombre de potions qui pouvaient être utiles, à Nathalie, et à lui-même. Néanmoins, il n’était pas certain de l’endroit où elles étaient rangées. Peut-être dans ses serres ; peut-être chez lui ; peut-être au Quartier Général de l’Ordre …


Mateo esquissa un léger sourire, puis fit quelques pas en direction du Grand Escalier. Il tourna légèrement la tête, de façon à s’assurer que Nathalie marchait à ses côtés. Les deux jeunes adultes descendirent alors, et passèrent par la grande porte. A ce moment là, le jeune professeur s’arrêta, et, pensif, ne dit mot pendant quelques secondes. L’emplacement de ses potions lui revint à l’esprit.


- J’espère que cela ne te dérange pas si nous nous rendons chez moi, ne serait-ce qu’une heure.


Lorsqu’il eut la réponse – positive – de Nathalie, Mateo plaça son majeur et son annulaire droit sur sa baguette en argent, et la sortit d’un geste vif. Il fit alors apparaître, d’un petit geste, son patronus. La petite belette partit alors d’un pas rapide en direction de la salle commune de Poufsouffle, afin de faire passer le message aux deux préfètes.
Revenir en haut Aller en bas
Tom McDragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Tom McDragon, Ven 3 Sep 2010 - 18:49


Tom errait dans les étages, il n'avait rien à faire et s'ennuyait à mourir. Il regarda l'heure et râla, encore 2 heures avant le couvre-feu. Avant cette heure là c'était impossible de dormir tranquille sans être déranger par de stupide morveux bruyant et stupide. Il se hâta un peu pour prendre l'escalier jusqu'au premier étage et ne s'arrêta pas de courir, quand il courait ses pensées dérivait. Soudain il heurta quelqu'un, il cria:


-Mais vous ne pouviez pas faire attention non?



Puis s'apercevant que c'était Aube qu'il avait percuter il se releva prestement et l'aida à se relever en bafouillant:



-Désolé je ne t'avais pas vu, tu n'as rien?



Tom était plutôt musclé et dur de partout donc il s'inquiétait pour elle.



Il ramassa toute les affaires d'Aube, qui étaient tombé et s'apercevant qu'il y avait des vêtements il pouffa en lui demandant:


-Tu pars camper ou quoi? Et apercevant sa tête, Tu pars vraiment camper!?
Revenir en haut Aller en bas
Aube Jean-Claude
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Aube Jean-Claude, Ven 3 Sep 2010 - 23:29


Aube claqua le portrait menant à la salle commune des Serdaigles et se retourna en courant quand elle heurta quelqu’un.
- Mais vous ne pouviez pas faire attention non ?
Tom. Elle le reconnut au son de sa voix, haute, grave et rapide. Elle le regarda en souriant et elle répondit par un sourire à Tom. Le beau jeune homme se releva et lui tendit la main pour l’aider à se relever.
-Désolé je ne t'avais pas vu, tu n'as rien ? / Désolée, j’étais pressée, je n’ai pas fait attention, dirent –ils en même temps et elle rit.
Puis elle le vit s’accroupir et baissant les yeux elle vit son sac ouvert et ses affaires sortirent, grommelant dans sa barbe elle se baissa aussi et tout deux commencèrent à ranger les affaires dans le sac. Elle l’entendit pouffer et il lui dit :
-Tu pars camper ou quoi ? Aube afficha un sourire en coin et il continua comme choquer, Tu pars vraiment camper !?
Elle rit légèrement et plongea ses yeux dans ceux de Tom puis elle lui fit un grand sourire.
- Les règles sont faites pour être enfreintes non ? Emilie et moi partons dormir à la belle étoile. D’ailleurs, chuchota t’elle, tu n’aurais pas une tente ? Parce que je n’ai pas envie de me faire manger pas les moustiques, sourit-elle. Tu peux te joindre a nous tu sais ? Se serais cool ! Le truc c’est d’échapper aux préfets, mais bon si on se cache bien ça devrais marcher non ?
Elle replaça son sac sur son dos et se releva, attendant patiemment la réponse de son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Tom McDragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Tom McDragon, Sam 4 Sep 2010 - 15:44


Il souriait.


-Tu est sérieuse? Puis voyant son sourire. Cool, oui j'ai une tente pour mon père c'était une sorte de colonie de vacance alors j'ai tout pour camper. Le temps de prendre mes affaires et.. Au fait je vous rejoins où?



Tom était très content, partir camper avec sa meilleur amie et son amoureuse! avec un peu de chance il la verrait.. Il s'imaginait les images dans sa petite tête d'adolescent en pleine croissance, il l'imaginait nue. Oui totalement et entièrement nue. A moitié nue aussi, en sous vêtement etc. il se dit "C'est nul l'adolescence, on ne pense à rien d'autre.". Bon d'accord ça avait un cotés plaisant, mais il doutait qu'elle se déshabille. "On peut toujours rêvé..." En plus il était sûr que la tente n'était qu'un prétexte, il faisait bon la nuit et on pouvait dormir sur le sol pour regarder les étoiles. Il la regarda de haut en bas en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Aube Jean-Claude
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Aube Jean-Claude, Sam 4 Sep 2010 - 16:19


-Tu es sérieuse? Puis voyant son sourire. Cool, oui j'ai une tente pour mon père c'était une sorte de colonie de vacance alors j'ai tout pour camper. Le temps de prendre mes affaires et... Au fait je vous rejoins où?
Aube plia les doigts et ferma les yeux, elle allait l’étrangler, ses pensées se voyait clairement sur ses traits et ses yeux s’étaient noircies, bon c'était son meilleur ami, il fallait juste qu'elle se calme et elle oublierais ce qui venait de se passer. Elle l’observa tranquillement et essaya de ne rien laisser paraitre. *Calme toi Aube, pense a ton chéri Cobus, calme toi*.
- Pourquoi est-ce que je ne viendrais pas avec toi jusqu’au portait des Serpentard ? Je t’attendrais dehors. On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Emma Weisber
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Emma Weisber, Dim 12 Sep 2010 - 21:16


Emma arriva dans le couloir du 1er étage en trottinant en raison de son retard. Elle devait se rendre le plus vite possible dans la Grande Salle où elle devait dîner. Son ventre gargouillait, elle avait vraiment très faim et ne pensait plus qu'à la délicieuse nourriture qui était servie dans la Grande Salle dans les plats en or.

Une fille de Serdaigle et un garçon de Serpentard se trouvaient un peu plus loin, immobiles. Emma crut pendant une seconde que la fille avait été pétrifiée mais elle bougea alors sa main droite pour la passer dans ses cheveux éclairés par les torches accrochées au mur de pierre. Puis, elle leva doucement la tête et semblait légèrement troublée. Le garçon quant à lui semblait gêné. Emma ne voulant pas les déranger s'en alla et passa rapidement comme si de rien n'était devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Hyde Kitamura
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hyde Kitamura, Mar 7 Déc 2010 - 19:14


Quelques minutes auparavant, Hyde avait écouté la Gryffondor lui faire un résumé d'une partie de son vécu avec attention et ses mots raisonnaient encore dans sa tête. Il était sorti de ses pensées lorsqu'elle lui avait affirmé qu'elle aussi avait failli se trouver à Serpentard,ce à quoi il avait répondu.

- Ca aurait été dommage de t'y retrouver. Sans quoi on aurait bien failli ne jamais se rencontrer.

Il l'avait regardé dans les yeux et lui avait fait un sourire en coin puis ils avaient entamé leurs descentes. Elle avait sans doute vu l'attention qu'il portait à ses tatouages car elle y avait fait une remarque, lui signifiant qu'elle les lui montrerais dans un endroit plus calme. Il avait alors acquiessé pour confirmer qu'il appréciait ces choses là et qu'il était d'accord pour les voir.
Krysta et lui arrivèrent au premier étage et allèrent fureter dans les couloirs.

- J'adore ton style , lui dit Hyde en marchant tranquillement à ses côtés. Tu as du goût pour la musique rock? metal?

Les élèves avaient peu à peu déserté les couloirs. L'heure du couvre-feu ne tarderait pas à arriver.

- Je pense que tu sais qu'ici, un couvre-feu est instauré et qu'il est interdit de trainer dans les couloirs après l'heure. Mais quand on connait les bons coins et certains passages secrets, on peut aisément se faufiler dans certains endroits ou filer à l'extérieur.

Il s'interrompit une seconde en affichant une moue malicieuse.

- Je commences bien, non? " Comment inciter une nouvelle recrue à outrepasser le règlement".

Il émit un petit rire amusé tandis que le couloir devant eux débouchait sur quelques salles de cours, qu'il lui fit découvrir dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Krysta Kainulainen
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Animagus : Renard polaire
Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Krysta Kainulainen, Mer 8 Déc 2010 - 9:07


Alors que tous deux étaient arrivés au premier étages et entamaient leur visite des couloirs, Hyde complimenta Krysta:

"- J'adore ton style , lui dit Hyde en marchant tranquillement à ses côtés. Tu as du goût pour la musique rock? metal?"

-Merci, dit-elle en lui faisant un sourire timide, touchée par son compliment.
J'aime la musique rock / metal oui après il est dur de préciser car c'est tellement varié! J'apprécie tout particulièrement les groupes scandinaves. Elle le regarda fixement et ajouta:
D'ailleurs j'adore chanter!

Elle s'arrêta d'avancer un instant pour mieux observer Hyde et lui demanda:


-Et toi? Tu aimes écouter quoi comme musique? J'ai entendu dire qu'il y avait de bons groupes aussi au Japon.

Hyde lui fit ensuite remarquer que l'heure du couvre-feu approchait à grands pas... Elle commença à faire la moue car elle ne voulait pas quitter Hyde tout de suite...
Puis, le jeune homme enchaina:

..."Mais quand on connait les bons coins et certains passages secrets, on peut aisément se faufiler dans certains endroits ou filer à l'extérieur."

Krysta afficha de nouveau un sourire radieux alors que Hyde poursuivait:

"Je commences bien, non? Comment inciter une nouvelle recrue à outrepasser le règlement."

Elle lui lança un regard malicieux tout en l'attrapant pas le bras.

-Tu sais de toutes façons si ce n'étais pas toi qui m'y avais incité j'aurais quand même découvert tout ça tôt ou tard!

Elle se mit à rire mais stoppa net quand tout à coup elle entendit un bruit. L'heure du couvre-feu étant désormais dépassée,
Krysta entraina aussitôt Hyde derrière une statue pour que personne ne puisse les voir.


-Hum cela va commencer à ce corser! A toi de jouer si tu ne veux pas qu'on se fasse prendre! Murmura-t-elle à l'attention du jeune homme qui était désormais si près d'elle que la jeune femme pouvait sentir la chaleur qui émanait de sa peau et respirer l'odeur de son parfum...

"un vrai délice cet odeur..." pensa-t-elle.

Elle plongea son regard azur dans celui du Gryffondor et ajouta:

-C'est le moment de me montrer tes talents...

Elle réalisa trop tard que cette phrase pouvait prêter à confusion mais elle voulait bien entendu parler de la connaissance d'Hyde pour les passages secrets et autres afin d'échapper aux éventuels surveillants qu'ils risquaient de croiser dans les couloirs...


Revenir en haut Aller en bas
Hyde Kitamura
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hyde Kitamura, Mer 8 Déc 2010 - 12:03


Krysta s'était arrêtée dans le couloir et l'avait regardé fixement tandis qu'elle lui parlait.

- Dans ce cas, après avoir découvert tes tatouages, j'espère pouvoir t'entendre chanter. Moi aussi, je fais du chant ainsi que de la guitare éléctrique, dit-il. J'ai mon propre groupe dans le monde moldu. Et quant à la musique que j'écoute ca varie entre le rock, le metal sous à peu près toutes ses formes et le Jrock, qui désigne le rock japonais. Comme tu dis, il y a quelques bons groupes au Japon, je t'en ferais découvrir à l'occasion.

Puis la conversation se porta sur le couvre-feu et Krysta signifia à Hyde qu'elle aurait prit cette voie même s'il n'en avait pas fait mention. Apparement, elle était aussi déraisonnable que lui. Elle l'avait attrapé par le bras et s'était mise à rire, tout comme lui mais le signal de la limite horaire, vint les interrompre. Il s'était gentiment laissé attiré par la Gryffondor, derrière une statue afin de se trouver dissimulés, dans l'attente de la suite des évènements.

"Hum cela va commencer à se corser! A toi de jouer si tu ne veux pas qu'on se fasse prendre!" lui avait-elle murmurer.

Elle se tenait tout près de lui et ses cheveux roux venaient caresser son bras, auquel elle s'accrochait toujours doucement. Elle sentait délicieusement bon, il lui sembla reconnaître un parfum moldu qu'il connaissait bien. Il y eut un long silence après qu'elle lui ai posé sa question. Tout deux semblaient profiter de la présence rapprochée de l'autre. Puis elle avait ajouté à son attention, qu'il était temps qu'il lui montre ses talents. Un instant, Hyde avait eu envie de la taquiner en jouant sur le double sens de cette phrase mais s'était contenté de passer un bras autour des épaules de la jeune fille pour la guider vers un passage non loin, jugeant qu'il était trop tôt pour plaisanter sur ce genre d'allusions. Il n'avait pas envie de passer pour un drageur à la noix. Il ne la connaissait que depuis peu de temps mais il l'appréciait déjà beaucoup. Il savait qu'ils étaient faits pour s'entendre. Il était inutile de brusquer les choses. Pourtant, il avait réellement envie de pouvoir passer ses doigts dans sa chevelure auburn et de laisser le dos de sa main caresser doucement les contours de son visage si fin.
Il sortit de ses pensées, au détour d'un couloir, pour vérifier que le champ était libre puis se dirigea vers une immense tenture murale tissée et jeta un sort pour pouvoir s'y faufiler par derrière. La tenture se décrocha légèrement du mur, les laissant passer. Il fit signe à la Gryffondor de passer la première puis la suivit. Il scella le passage par un nouveau sort puis se tourna vers elle.

- Ce passage mène au septième étage, je pense que là-haut, on sera tranquilles. C'est rare que le gardien y fasse un tour vraiment approfondi. En général, il fait toujours la même ronde et commence par le haut. A l'heure qu'il est , il doit déjà se trouver au cinquième.

Tous deux se trouvaient sur un petit palier sombre. Sur leur droite, se trouvait un escalier qui grimpait en spiral pour accéder au dernier étage. Les murs de pierres grises apportaient une atmosphère qui paraissait froide et peu rassurante. Hyde regarda Krysta et lui tendit sa veste, elle semblait avoir légèrement froid. Puis il lui tendit la main, en s'engageant sur les premières marches de l'escalier.

- Il y a pas mal d'endroits que je voudrais te montrer, lui souffla-t-il. Ils valent le coup d'oeil. Je les ai découvert récement mais il nous faudra plus d'une nuit pour que je te les fasse tous découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Krysta Kainulainen
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Animagus : Renard polaire
Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Krysta Kainulainen, Mer 8 Déc 2010 - 12:37


Krysta, tenant toujours le bras de Hyde se laissa guider par celui-ci à travers les couloirs.
L'adrénaline montait car le "danger" pouvait surgir à chaque instant et malgré sa folle envie de faire tout ce qu'il lui plaisait, Krysta n'aimerait pas faire perdre des points à sa maison dès le premier jour.
Hyde regarda si la voie était libre et l'entraîna vers une immense tenture. Le temps de traverser le couloir, Krysta retint son souffle, comme si le bruit de sa respiration allait les trahir et les faire prendre.
Une fois arrivés devant la tenture, Hyde murmura quelque chose - qui devait à coup sûr être un sortilège - et un passage s'ouvrit à eux. Par galanterie, le Gryfondor la laissa passer devant, ce qu'elle s'empressa de faire.
Hyde se tourna vers Krysta et lui dit:


"- Ce passage mène au septième étage, je pense que là-haut, on sera tranquilles. C'est rare que le gardien y fasse un tour vraiment approfondi. En général, il fait toujours la même ronde et commence par le haut. A l'heure qu'il est , il doit déjà se trouver au cinquième."


Krysta acquiesça d'un signe de tête et reprit son souffle. Son cœur battait encore la chamade mais elle était ravie de toutes ces péripéties.
La jeune femme regarda autour d'elle: ils se trouvaient sur un petit palier sombre. Krysta se mit à frissonner car la température était beaucoup plus fraîche de ce côté C'est alors que Hyde lui tendit sa veste.

"Quel gentleman!" pensa-t-elle en lui souriant et en murmurant un léger "merci".
Puis il lui tendit la main, en s'engageant sur les premières marches de l'escalier. Krysta la saisit et se laissa emmener.

Le jeune homme lui dit alors:

"- Il y a pas mal d'endroits que je voudrais te montrer, lui souffla-t-il. Ils valent le coup d'œil. Je les ai découvert récemment mais il nous faudra plus d'une nuit pour que je te les fasse tous découvrir."

Krysta acquiesça, un sourire radieux au coin des lèvres car cela signifiait qu'ils allaient donc se revoir pour d'autres escapades.

-Je m'en doute bien, répondit-elle.
En tous cas c'est vraiment gentil de ta part de me montrer tout ça!


Ils entreprirent de monter les marches de l'escalier en colimaçon qui était si grand qu'il semblait interminable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 28

 Couloir du 1er étage

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.