AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 24 sur 27
Couloir du 1er étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
Darnel James Williams
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Darnel James Williams, Dim 20 Mar 2016 - 18:46


with Lapitu Ombrage et Milèvia Millington et Angel Daft
“Escapade nocturne”

Il venait de libérer cette demoiselle de l'emprise du sort de sa camarade de maison. C'est sympa chez ces coincés de serdys.

"Un peu sonnée mais ça va merci.
J'ai été réveillée par Angel et je me suis juste demandée si tout allait bien, si elle n'avait pas besoin d'aller à l'infirmerie ou quoi?
Oui je sais je me suis inquiétée pour rien et je suis ridicule mais je préférais m'en assurer.
Merci beaucoup DJ en tout cas. Je sais que je peux compter sur toi en cas de mauvais sorts."


Elle avait donc entendu le peu de paroles que Angel et Darnel s'étaient échangées quelques minutes plus tôt car elle savait comment il s'appelait avant même qu'il ne se présente. Elle sait qu'elle peut compter sur lui ? Il n'en avait pourtant pas l'intention. Ces bleus et bronzes qui se sentent plus intelligents que les autres, il aurait peut-être dû la laisser pétrifié au lieu d'entendre des sottises de ce genre.

"Vite . Cachons nous . J'ai cru voir le concierge, Hugh Dey."

Et alors ? Elle en avait peur ? Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres du jeune homme. Si il y a bien une personne dont il n'avait pas peur c'était du concierge. Il est vrai que ses sanctions ne font jamais rire mais il n'était pas méchant, c'était plus un air qu'il se donnait. A peine Lapitu avait demandé de se cacher qu'Angel s'exécuta. Darnel secoua la tête en se disant dans sa tête c'est sûr derrière une plante il ne la verra pas, c'est évident. Sa baguette éteinte il continua son chemin à travers le couloir sombre en lançant un regard en arrière pour voir si les deux serdaigles comptaient rester ici à attendre que monsieur Dey les trouve ou bien le suivre pour faire une petite balade nocturne. Dans tous les cas, lui, ne serait pas là lorsqu'il arrivera.

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
Angel Daft
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Angel Daft, Dim 3 Avr 2016 - 22:03


HRPG:
 

Angel était cachée derrière un pot mais remarqua que le poufsouffle rigola à son tour. C'est vrai, ce n'est pas comme si un concierge allait la tuer. Se trouvant ridicule, elle partit de sa cachette et son malaise se résuma dans ses yeux qui devient plus verts. La blonde toussait un peu pour reprendre ses esprits jusqu'à rejoindre le DJ qui marchait déjà un peu.

- Je remarque que tu aimes bien te balader dans les couloirs. Est-ce une habitude ?

Se rendant compte qu'elle était assez indiscrète, elle ne continua pas. Observant Miss Ombrage, elle l'invita à les suivre.

- Tu viens Lapitu ? On va faire un peu le tour.

Activant un Lumos au bout de sa baguette, elle se laissa guider par son instinct, qui par ailleurs guidait aussi les autres, qui la mena dans une pièce vide avec une simple armoire bougeant dans tous les sens. La blonde rigola un peu. Elle était sûre qu'un épouventard se cachait dedans.

- Alors, vous voulez tenter ?
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Darnel James Williams, Jeu 19 Mai 2016 - 18:18


with Lapitu Ombrage et Milèvia Millington et Angel Daft
“Escapade nocturne”

Il se décida à pénétrer dans la pénombre du couloir et Angel se résigna à le suivre contrairement à son amie de maison.

- Je remarque que tu aimes bien te balader dans les couloirs. Est-ce une habitude ?

Elle n'avait pas totalement tord. Il ne faut pas se mentir, Darnel a toujours été du genre à enfreindre les règles. Comme ses balades en compagnie de Linoa. Ce côté casse-cou lui venait surtout de son père, lui qui ne respectait jamais rien et vivait comme bon lui semblait. Aux repas de familles, il ne cessait de raconter ses aventures.

- Ouais je n'arrive pas à dormir plus de cinq heures par nuit do,c ça me fait passer le temps.

Depuis la mort de son frère jumeau le jeune Williams ne trouvait plus le sommeil tranquille. Sans arrêt réveillé par des cauchemars aussi effrayants les uns que les autres. Angel appela sa compagne pour savoir si elle désirait les suivre ou se faire attraper par le concierge qui devrait arriver. A vrai dire le trio n'était pas des plus discrets. Angel décida alors de prendre le contrôle de la marche et ralluma sa baguette et se laissa diriger dans une pièce sombre et surtout vide, hormis une armoire qui gesticulait dans tous les sens. Que pouvait-il y avoir à l'intérieur ? Et la Serdaigle voulait savoir autant que lui.

Cela ne pouvait rien être de dangereux sinon il n'aurait pas sa place dans l'école. Quoi qu'en y réfléchissant peut-être. Dans l'Histoire de Poudlard, DJ avait lu qu'un chien à trois têtes avait déjà habité dans le château, ce n'était pas des plus rassurant. Il lança un regard à Angel et lui montra l'armoire d'un signe de tête et sur un ton de défi lui dit :

- Bah alors ? Qu'est-ce que tu attends ?

Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
Angel Daft
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Angel Daft, Sam 21 Mai 2016 - 19:14


L'armoire bougeait toujours autant, comme s'il la " créature " à l'intérieur cherchait à s'évader. Lapitu était toujours plantée là, à attendre, peut-être, le concierge. Mais, bon. Si elle veut faire perdre des points pour sa maison ou avoir des corvées ménagères, cella ne pose pas de problème pour Angel. Le DJ regarda la jeune fille, sur un ton de défi et en montrant l'armoire par un signe de tête.

- Bah alors ? Qu'est-ce que tu attends ?

Un défi ? Pourquoi pas ? Après tout, c'est elle qui a commencée.

- Je ne vais pas me gêner.

La serdaigle s'approcha de l'armoire, pointa sa baguette contre celle-ci et l'ouvra. Le cadavre d'un proche s'approcha d'elle, comme si elle avait une mauvaise attention. La jeune fille sentait la peur et la surprise venir en elle. Son coeur battait à cent à l'heure. Ses yeux commença à devenir bleu ciel, comme lorsqu'elle est triste.

1 : Angel était terrorisée à voir ça, elle resta quelques secondes sans bouger et finit par prendre ses jambes à son cou.
2 : Etant sûre que c'était un épouventard, elle lança un Ridiculus qui le mit en tutu. Suivi par un Mobilicorpus pour l'enfermer dans l'armoire.
3 : Facile, Ridiculus, Mobilicorpus. Et hop ! - Alors ? Ne fait pas la chocotte !
4 : Elle réfléchit un instant sur la situation. Un cadavre ne bouge pas, il me semble ? Un Ridiculus. Pouha ! Il est génial en tutu !
5 : Je sais que cette personne est humaine. Ridiculus, elle est en tutu, Mobilicorpus, et tu es sur le cu* ! - Après vous, monsieur !

6 : Pourquoi quelqu'un aurait fait ça ? Pas possible. Angel s'éloigna.

Résulats : 3


Celle qui joue Angel a écrit:
Hey ! Je n'ai pas demandée au modo de me laisser la permition d'utiliser " Le lancé de dès " alors j'ai utilisée un site-web qui met un numéro au hasard celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Darnel James Williams, Mar 14 Juin 2016 - 12:12


with Lapitu Ombrage et Milèvia Millington et Angel Daft
“Escapade nocturne”

Il était là, devant cette armoire qui ne cessait de sauter dans tous les sens. Une chose se trouvait à l'intérieur mais que cela pouvait-il être ? Un épouvantard ? Il ne voulait absolument pas revivre ce qui c'était passé il y a de ça quelques semaines maintenant, mais le fait de voir son frère le corps criblé de coupures plus ou moins béante l'avait empêché de dormir pendant plus de quinze jours. Mais il n'allait pas se dégonfler. C'était Angel qui avait décidé de s'en occuper en première.

C'était le corps d'une personne à la peau tellement blanche qu'on aurait dit un mort-vivant. Mais visiblement Angel n'en avait pas peur. Sûrement qu'elle était habituée à voir des proches morts mais ce n'était pas le cas du jeune poufsouffle. A peine l'épouvantard sortit qu'il fut changé en danseuse avec un tutu autour de la taille et elle le renvoya dans l'armoire. C'était maintenant au tour de Darnel de le faire. Il se pointa devant l'armoire baguette en main en attendant que la porte s'ouvre.

C'est bon, la poignée se tourne et sa copie conforme, son frère jumeau, sort de l'armoire. Il n'avait aucune marque sur le corps, il avait même l'air souriant. Il avait tellement l'air réel que Darnel en abaissa sa baguette comme pour prendre son frère dans les bras. Il se rapprochait doucement, dangereusement même. A quelques centimètres de lui, il fut poussé en arrière et le beau Nicolas avait laissé sa place à une créature lui ressemblant mais le corps lacéré de coupures faisant giclé du sang de partout. Darnel était comme pétrifié. Il ne pouvait plus bouger, il ne savait plus du tout quoi faire.

Il restait là les fesses par-terre à regarder son frère en sang, lui hurler dessus. Le jeune poufsouffle ferma enfin les yeux pour se reconcentrer. Ce n'est pas réel se disait-il. Rouvrant les yeux, il se leva et balança un Riddikulus !. Le cadavre de son frère lacéré se transforma pour laisser place au corps de son frère habillé de rose avec un chapeau des plus excentrique sur la tête. Des larmes commençaient à couler sur ses joues et il esquissa un petit sourire. Il renvoya cet épouvantard là d'où il venait et referma l'armoire.

- Je suis désolé.

Venait-il de dire en prenant la direction de la porte. Il se dépêcha de retourner dans son dortoir sans même s'arrêter. Il n'aurait pas dû faire cette escapade, il n'allait encore pas dormir de la nuit.

- FIN DU RP -
Code by Pokipsy
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Alice Grant, Mar 9 Aoû 2016 - 0:16


RP libre, Alice a 16 ans
~ Et l'oiseau bleu sombra dans la folie ~


Le lieu? Au dernier moment de lucidité, Alice s'était réfugiée dans un coin tranquille du château, le plus désert qu'elle avait put. Elle aurait préféré se retrouver dehors, dans un recoin du parc ou au bord du Lac, là ou personne ne la verrait, mais elle n'avait pas put s'y rendre à temps, se jetant dans l'angle d'un couloir.
L'heure? Aucune idée. Elle n'y pensait même pas. Assise, non, appuyée sur le sol dur, les mains enserrant sa tête, les membres crispés, tout son être concentré sur une seule chose: son esprit qui semblait lui échapper. Elle se tordait, roulant sur un côté puis sur l'autre, les larmes coulant inlassablement sur son visage, sans qu'elle ne puisse les contrôler, à vrai dire son corps aussi semblait craquer.
Craquer. Après huit années passées à se contrôler, à se refuser le moindre laisser-aller, à retenir ses cris de désespoir, ses larmes, se concentrant sur le bonheur des autres, calculant, faisant des recherches sur le mage noir qui avait brûlé sa maison et tué son père avant de l'envoyer enfin à Azkaban, il fallait croire que ses limites avaient bien trop été dépassées. Malgré s'être livrée aux deux poufsouffles, se déchargeant d'un certain poids, malgré toute la joie que ses amis lui avaient apportées, malgré la motivation d'avoir un but à atteindre, elle n'en pouvait plus. Sans qu'elle ne s'en rende compte, la folie l'avait grignotée, petit à petit, avant d'éclater enfin au grand jour, presque triomphante. D'horribles images connues, des bribes de souvenirs atroces tournaient en boucle dans sa tête, tous nés de la même nuit, elle avait mal, n'arrivait pas à penser à autre chose, ne voulant pas demander de l'aide de peur d'inquiéter les autres et aussi... de supporter leurs regards.

Sa lutte acharnée se menait par pensées.
Pourquoi... je pensais t'avoir vaincu... je pensais avoir tourné la page...
Je suis une partie de toi. Jamais tu ne pourras m'ignorer.
Juste... de mauvais souvenir....
Qui te hanteront tout ta vie.
Alors c'est de là d'où tu viens... la voie?
Et oui. Je suis tes sombres pensées. Je suis ta haine, ta colère, ta peur. Tu as trop voulue te débarrasser de moi. Mais maintenant, je suis là pour toujours...
Une partie... de moi? ... Non, je refuse de...
C'est inutile de te battre contre toi-même...


Les contorsions se changèrent en tremblements puis en spasmes. Détruite, presque immobile à présent, tressaillant par moments, la sang-mêlée fut à peine capable de murmurer, pour la première fois de sa vie, la tête sur son bras, le visage ruisselant encore de larmes, les yeux mi-clos ne regardant rien:
- Au secours...
Une terreur sans nom l'immobilisait tandis que les flammes de ses souvenirs dansaient devant elle sans lui laisser le moindre répit, la moindre chance de se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hayleah Moonrose, Mar 9 Aoû 2016 - 10:26


Réponse au RP libre d'Alice Grant

C'était une journée ordinaire pour Hayleah. Le soleil brillait déjà de milles feux lorsqu'elle s'était réveillée, annonçant une belle journée. Il n'y avait pas cours aujourd'hui, et elle avait passé la matinée à s'entrainer à lancer des sorts avec sa nouvelle baguette en frêne. Elle s'y était habituée beaucoup plus vite que prévu, ce qui était plutôt bon signe. En fait, elle était presque contente d'avoir eu à changer de baguette, son seul regret étant de ne pas avoir pu récupérer les débris de l'ancienne, perdus à jamais dans les tréfonds de la forêt interdite. Elle ne savait pas trop ce qu'elle en aurait fait, mais elle les aurait tout de même gardés si elle avait pu. Peut-être les aurait-elle mis dans une boite posée au dessus de son placard, ou alors enterré dans le jardin de la maison familiale à Londres...

C'était à cela que pensait Hayleah lorsqu'elle s'engagea dans l'un des couloirs du premier étage. Elle ne remarqua pas tout de suite la jeune fille assise par terre dans un coin, la tête entre les mains. Absorbée par ses pensées, elle avait tendance à occulter tout le reste, à totalement déconnecter de la réalité, à moins que quelque chose qui sortait de l'ordinaire ne se produise. Quelque chose comme la jeune Serdaigle qui n'avait pas l'air d'aller très bien. Hayleah regarda aux alentours, voir si quelqu'un était avec elle, mais non. La plupart des élèves qui passaient dans le couloirs la regardait du coin de l’œil, chuchotait à l'oreille de leur camarades, se demandant ce qui lui arrivait, mais personne ne s'arrêtait, personne n'allait voir ce qui n'allait pas. Drôle d'époque dans laquelle on vivait. Une époque où la plupart des gens préférait s'éloigner plutôt que de se mêler des affaires des autres, de peur de se retrouver pris au piège dans une salle affaire. Hayleah, elle, faisait partie de la minorité qui s'inquiétait toujours du sort des autres. Si jamais elle s'éloignait de ce couloir sans se retourner, jamais elle ne pourrait se le pardonner. Tout son être tendait vers cette fille qui semblait avoir besoin d'aide. C'était quelque chose de profondément ancré en elle, quelque chose qui coulait dans ses veines et avait été cultivé par ses parents dès sa naissance. En coréen, on appelait cela "jeong", ce qui pouvait se traduire plus ou moins par "bonté de cœur". Elle n'avait jamais été très satisfaite de cette traduction, mais c'était ce qui s'en rapprochait le plus. Difficile de traduire un concept qui n'existait pas dans l'autre langue...  

A fur et à mesure que la sorcière approchait, la bleu et bronze se mit à être secouée de spasmes, peut-être même accompagné de sanglots par delà ses mains qui enserraient sa tête comme un étau. Arrivée à sa hauteur, Hayleah s'accroupit auprès d'elle mais se retint de poser sa main sur son épaule. Elle avait appris avec Azaël que tout le monde n'appréciait pas le contact humain.

- Ça va aller ? , demanda-t-elle d'une voix douce.

Clairement, ça n'allait pas, mais il fallait bien établir le contact d'une manière ou d'une autre. Deux élèves passèrent devant elles et se mirent à glousser en les pointant du doigt. Sales pestes ! Hayleah se décala pour cacher la jeune fille aux yeux des passants sans cœur. Qu'est-ce qui avait bien pu la mettre dans un état pareil ? Ce devait forcément être quelque chose de grave, serait-elle en mesure de lui venir en aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Alice Grant, Mar 9 Aoû 2016 - 11:06


Alice n'entendait même pas que des élèves passaient dans le couloir. Personne ne s'arrêtait. Heureusement qu'on ne pouvait pas la reconnaître, son visage était caché par ses mains. Les rumeurs coulaient vite dans le château et elle avait déjà combattu pour qu'il n'y en ai pas sur elle. Mais c'était le dernier de ses soucis.
- Ça va aller ?
Cette voie. Cette présence. C'était comme une main qui se tendait vers vous lorsque vous vous noyez. Mais la serdaigle avait du mal à la saisir. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était murmurer sans même espérer réussir relever la tête:
- Aidez-moi...
Quelqu'un avait eu la gentillesse de s'arrêter. Une élève. Connue. Inconnue. Elle l'ignorait. Elle ne la voyait même pas.
A ton avis, pourquoi ce mage noir est venu  vous assassiner? Hein? POURQUOI?
Laisse...-moi...
Je vais te le dire. Parce que ton père est un moldu. C'est de sa faute. En plus, ta grand-mère maternelle aussi n'a aucun pouvoir, n'est-ce pas? C'est de leur faute.
NON! On avait choisi... on avait choisi de... de prendre le risque...
Mais ta mère semble regretter quelque chose, c'est sûrement d'avoir mal choisi son époux. Et ton petit frère, il avait choisi de ne pas connaître son père, hein? RÉPONDS-TOI!

- LA FERME!!
Crispée, dans un dernier effort désespéré, elle avait hurlé. La Voie était allée trop loin.
Pitié... tais-toi...
Ne cherche pas à te débarrasser de moi!

- Pitié... laisse-moi... pria-t-elle à l'intention de la Voie. Elle avait mal. Trop mal. Elle se serrait coupé une jambe pour que ça s'arrête.
Thomas... mon petit frère...
C'était inévitable. Ta mère aurait dû le prévoir. Elle a juste espéré. Espéré que ça n'arrive pas. Et cet espoir à masqué la réalité.
L'espoir... nous maintient en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hayleah Moonrose, Mar 9 Aoû 2016 - 12:30


Allez savoir pourquoi, Hayleah se retrouvait toujours dans ce genre de situation. Peut-être était-ce à cause du jeong, peut-être était-ce simplement parce qu'elle attirait les problèmes...Quoi qu'il en soit, elle se retrouvait toujours dans les parages quand quelque chose n'allait pas. De fait, on pourrait aisément croire qu'elle était douée à ce jeu là, qu'elle trouvait toujours les mots justes, qu'elle savait quoi faire en toute circonstance. Eh bien non. C'était même tout l'inverse. Alors, comme à chaque fois, elle se contenta tout d'abord de rester et d'écouter, de tâter le terrain, voir si la jeune fille voulait lui parler d'elle même ou si elle avait seulement besoin d'une présence.

- Aidez-moi...
, murmura la bleu et bronze.

Hayleah avait à peine réussi à décoder ses paroles, qui étaient noyés dans des sanglots. Elle semblait vouloir accepter son aide, prête à saisir la main qu'elle lui tendrait. Et puis soudain, "LA FERME!!". Ça, elle ne l'avait pas vu venir. A qui parlait-elle ? Hayleah n'avait rien dit... Était-elle possédée, sous l'emprise d'un sortilège ? Était-elle en train de revivre un traumatisme ? Oui bien était-elle simplement en train de lui dire de dégager ? Non, ça n'avait aucun sens, elle n'aurait pas employé ces mots-là, surtout pas après lui avoir demandé de l'aide. Le cerveau de la lionne était en pleine ébullition. Les couloirs se remplissaient de plus en plus. Si elle n'avait pas cours ce jour-là, ce n'était pas le cas de tout le monde. Il fallait sortir la jeune fille d'ici, avant que tout le monde ne la voit et se mette à glousser et répandre des rumeurs sur elle. Ou pire, à se rapprocher et l'empêcher de respirer en posant tout un tas de questions indiscrètes.
Alors, Hayleah prit l'initiative de poser sa main sur l'épaule de la jeune fille avant de tenter de la lever.

- Viens, allons ailleurs, au calme.

- Pitié... laisse-moi... , marmonna la jeune fille.

La sorcière la relâcha et s'accroupit de nouveau en face d'elle. Tout cela n'avait vraiment aucun sens. Pourquoi lui demander de l'aider si c'était pour lui dire de la laisser aussitôt après ? Elle se retrouvait face à un dilemme... Rester et faire tout son possible pour la sortir de cet état de torpeur dans lequel elle semblait se trouver, quitte à se faire jeter, ou partir, la laisser là, baigner toute seule dans ses larmes. Non, c'était au-dessus de ses forces, elle ne devait pas, ne pouvait pas l'abandonner là sans rien faire. Si elle ne voulait pas de son aide, elle allait devoir la rejeter avec plus de vigueur et de conviction. Et encore.

- Qu'est-ce qu'elle a ? Elle pleure ?
- Son copain l'a largué ?
- Elle a eu une mauvaise note ?

- Dégagez !

De plus en plus d'élèves s'amassaient dans le couloir, ils devaient avoir cours ici dans pas longtemps. Sans prendre de gants cette fois-ci, Hayleah passa un bras sous l'épaule de la jeune fille, la força à se lever et l'emmena dans une salle de classe vide, qu'elle prit soin de refermer derrière elle. Elle installa la Serdaigle sur une chaise et s'assit à côté d'elle.

- Ça va aller, je suis là.


Hayleah tapota son épaule en murmurant des "ça va aller, tout va bien, calme-toi, tu es en sécurité, ça va aller". Parfois, dans ces cas-là, c'était tout ce qu'on pouvait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Alice Grant, Mar 9 Aoû 2016 - 13:25


On parlait autour d'elle. Des élèves parlaient. Alice entendait à peine, la Voie couvrait tout le reste, comme si le monde n'avait plus aucune importance. Seules comptaient ces images sorties tout droit de sa mémoire et cette voie qui avait pour effet de lui transpercer le crâne. Mais impossible de les arrêter. Elles revenaient, inlassablement, consumant peu à peu l'espoir qu'elle avait de les voir disparaître.
Regarde ça! REGARDE CA!
...

Tout ces élèves qui piaillaient lui donnaient encore plus mal à la tête... une, plus forte, les fit taire.
- Dégagez !
La serdaigle, à demi consciente, n'avait plus la force de rien à présent, repassant en boucle cette terrible nuit, à chaque fois les détails se précisaient, les flammes étaient plus réalistes et ses yeux se fermaient de plus en plus. Son corps et son âme cessèrent peu à peu de lutter tandis qu'on la portait pour l'emmener dans un lieu calme, tranquille, qui l'apaisa un peu.
- Ça va aller, je suis là.
On tapote sur son épaule, on lui chuchote des mots rassurants. Elle sentit à peine le contact. A peine consciente d'être assise sur une chaise, la sensation de se détacher peu à peu du monde réel l'emprisonnait, comme si on se trouvait dans une pièce sombre et qu'on s'éloignait lentement d'une porte lumineuse.
Là, c'est le moment ou ton père se sacrifie...
...
Tu sens la chaleur des flammes?
...

Sa brûlure ne lui avait jamais fait aussi mal. Trempée de sueur, les bras derrière le dossier de la chaise, la tête baissée, la sang-mêlée avait à présent les yeux fermés et les souvenirs étaient totalement réalistes tandis que la Voie commentait.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hayleah Moonrose, Jeu 11 Aoû 2016 - 9:36


La jeune Serdaigle ne lui parlait toujours pas. Enfin, pas pour dire quelque chose de concret, d'intelligible. En fait, Hayleah n'était même pas sûr qu'elle lui avait adressé la parole à elle, depuis le début. Elle avait l'air ailleurs. Elle était là, physiquement, assise sur cette chaise, mais son esprit tout entier semblait avoir été aspiré dans les abysses. Et puis, il y avait quelque chose qui la chiffonnait... Cette fille lui disait très vaguement quelque chose, mais Hayleah n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle avait dû la rencontrer à la bibliothèque, ou dans le train... Si elle pouvait ne serait-ce que retrouver son nom, cela l'aiderait probablement à la faire revenir à la réalité. Mais se souvenir du nom des gens, ce n'était pas sa spécialité.

La jeune fille se mit à gémir. Elle était en nage, trempée de sueur, des mèches de cheveux collés. Continuant de tapoter le dos de sa camarade, la gryffonne réfléchit. Il fallait prendre une décision, elle ne pouvait pas rester là, comme ça, indéfiniment. Aller chercher un professeur ? L'emmener à l'infirmerie ? Lui apporter un verre d'eau ? Elle ne semblait pas en état de boire, ou de faire quoique ce soit. La meilleure chose à faire serait sans doute de l'emmener à l'infirmerie, mais cela avait déjà été difficile de la trainer jusqu'ici, Hayleah se voyait mal la faire marcher jusqu'à l'autre bout du château.
Dans ce cas...

La sorcière se leva de sa chaise et entrebâilla la porte de classe. Elle apostropha le premier élève qui passa, une fille de troisième ou quatrième année qui avait l'air d'être fiable.

- Va chercher l'infirmière s'il te plait. Dis-lui qu'une de mes amies est en état de choc.

Toujours assise sur sa chaise, les bras ballant, respirant bruyamment, la Serdaigle n'avait pas bougé. Hayleah se sentait tellement impuissante...Elle aurait aimé être capable de faire quelque chose, mais à part garder un œil sur elle, elle ne voyait pas quoi. Alors, elle retourna s'assoir près de la jeune fille et se mit à lui parler. Même si elle ne semblait pas l'entendre vraiment, peut-être le son de sa voix la réconforterait-elle...

- Je ne sais pas ce qu'il se passe, commença-t-elle en parlant d'une voix la plus basse et douce possible. Et ça a l'air d'être difficile pour toi, en ce moment. Mais ce n'est qu'un passage, rien n'est éternel. Alors, même si tu as l'impression d'être au fond du gouffre maintenant, garde espoir que les choses s'améliorent, car elle vont s'améliorer un jour ou l'autre.

C'était un peu niais, cliché, et pas toujours vrai. Mais qu'était-on censé dire dans ces cas-là ? Son but, c'était de la réconforter, pas de lui balancer la vérité en pleine face, surtout qu'elle n'avait aucune idée de ce qui était à l'origine de ce désastre.


Dernière édition par Hayleah Moonrose le Dim 4 Sep 2016 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Personnage, Dim 4 Sep 2016 - 10:37


Miss Sopine était infirmière à Poudlard depuis deux ans maintenant. Elle avait accepté une mutation après avoir officié vingts années durant à Beauxbâtons, en France, le collège de sorcellerie d'où elle était ressortie brillamment diplômée. Ce changement de trajectoire, comme une seconde vie pour elle, ne lui avait pas apporté toutes les promesses qu'elle souhaitait. Si voir de nouvelles têtes lui avait un temps procuré une sensation de renouveau dans son travail, la bêtise des élèves anglais la rebutait, et, il fallait bien le reconnaître, le climat anglo-saxon était juste épouvantable, à moins d'être née breton !

Elle qualifiait les élèves de Poudlard d'idiots. Pas à haute et intelligible voix bien entendu, mais leur prouesse pour se faire mal ou s'infliger des sortilèges qu'ils étaient incapables de faire partir eux-même défiait de loin tout ce qu'elle avait connu en France. Et sur ce point, son travail avait gagné en intérêt.

Ce soir-là, elle était tranquillement assise à son bureau, à l'infirmerie, les jambes croisées, ses lunettes rondes rivées sur son long nez pointu, les yeux plongés dans un cahier de mots-croisés, une pratique moldue qui l'amusait. Elle allait réusir à caser le mot Dragoncelle à la définition Être vert, quand un élève poussa en trombe et fracas la double porte d'entrée.
- Une infirmière, vite ! hurla le jeune Gryffondor qui se tenait là, les joues rougies par une course effrénée.

Il n'eut pas le temps d'accueillir le regard menaçant de Miss Sopine qu'il détalait déjà dans le couloir en criant : Au premier étage, dans une salle de classe !
-Espèce de petit insolent, murmura l'infirmière entre ses dents, la mâchoire contractée.

Furieuse, elle lâcha ses mots-croisés, réajusta ses lunettes et mis une main ferme sur sa baguette magique. Si ce petit Gryffondor l'avait dérangée pour rien, il allait voir ce qu'il allait voir...
Mais il avait largement disparu de son champs de vision quand elle sortit de l'infirmerie, et elle dut admettre à regret qu'elle serait bien incapable de le reconnaître. Miss Sopine avait atteint un âge où tous les élèves se ressemblaient. Elle se dirigea vers les escaliers, le pas le plus rapide possible, se demandant face à quelle genre de galère elle allait tomber cette fois-ci. La dernière fois qu'on était venu la chercher de la sorte, elle s'était retrouvée face à une chambre entière de Poufsouffles couverts de pustules.

Arrivée au premier étage, elle n'eut pas de mal à trouver la salle où se trouvait son nouveau cas. Elle chassa les élèves voyeurs qui attendaient devant la porte à coups de grands gestes et entra dans la salle de classe où se trouvait une jeune Gryffondor qui n'avait pas l'air de savoir quoi faire et qui tentait de réconforter une Serdaigle comme elle le pouvait. Miss Sopine déglutit bruyamment. Elle était issue de cette prestigieuse maison bleue et n'avait en sept années d'étude jamais fait défaut aux valeurs d'intelligence que l'on attribuaient à ses membres. Elle retroussa ses lèvres, constatant que la jeune fille nageait en plein délire et se battait avec elle-même.

- Et bien, fit miss Sopine en croisant les bras dans une attitude affligée, un regard accusateur sur la Gryffondor. On a jugé qu'il serait drôle d'absorber une potion d'hallucinations ?
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Alice Grant, Dim 4 Sep 2016 - 11:08


Musique

Elle se détache de la réalité. Les voies autour d'elle sont de plus en plus inaudibles, de moins en moins compréhensibles. Les sensations de ses vêtements sur sa peau et du dossier de la chaise contre son dos disparaissent petit à petit. Ça y est. Elles ne sont plus là. La sang-mêlée continue de couler au fond de cet océan glacé de souvenirs brûlants ou la solitude et la folie l'attendent. Ça y est. Elle a touché le fond. Elle cesse de lutter pour remonter à la surface. Plus de forces. Plus d'espoir. C'est ça, le fond. Exactement comme quand on sombre dans les abysses: plus on descend, plus c'est le noir total.

Dans sa tête, la Voie chante maintenant. Elle fredonne un air étrange qui accompagne les images douloureuses et la chaleur des flammes imaginaires pour tous sauf pour elle. Rêve? Réalité? Elle n'y pense même pas. En fait, elle ne pense plus du tout.
Alice est enfin entrée assez loin dans l'terrier
Assez loin pour qu'elle puisse plus en ressortir
Et moi j'suis le lapin
Qui l'y a entraînée
Là je passe à l'attaque
Sous mes airs de petite bête
Tu t'y attendais pas
Dis-moi ce que ça fait
De revoir tout ça?
Allez, chante avec moi!
Je vais jouer un peu avec ton âme
Puis te rendrais à ce monde
Lorsque tu ne seras plus capable de prononcer autre chose
Que les paroles de cette chanson
CHANTE!

D'une voie à peine audible, la serdaigle entrouvrit ses yeux noirs fixant le vide et commença à chantonner:
- ... Je suis allée trop loin dans le terrier... je ne peux plus m'échapper... je ne me méfiais pas du lapin qui m'y a entraîné... et maintenant je suis sa prisonnière... il va jouer avec mon âme... c'en est fini de moi...
Elle continua de plus en plus fort, avec de plus en plus d'entrain, ses yeux s'écarquillant de plus en plus:
- Je suis allée trop loin dans le terrier, je peux plus m'échapper! Je me méfiais pas du lapin qui m'y a entraînée et maintenant je suis sa prisonnière! Il a joué avec mon âme, c'en est fini de moi!
Il n'y avait plus que la nuit du drame qui passait en boucle.
La Voie.
Et la chanson.
Le résultat de cette sombre addition?
La folie.
La La La La Lalalalala...
- La La La La Lalalalala...
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Hayleah Moonrose, Mer 7 Sep 2016 - 9:28


Hayleah n'attendait plus qu'une seule chose : que l'infirmière arrive à la rescousse. Et vite. Peut-être que si elle pouvait l'appeler par son nom, ça la ferait réagir, revenir à la réalité. Malheureusement, il lui échappait toujours. Le sentiment d'impuissance grandissait à chaque seconde. A la fois frustrant et effrayant. Comment pouvait-on tomber dans un tel état de torpeur et se trouver incapable d'en sortir ? Est-ce que cela pouvait lui arriver, à elle aussi, sans crier gare ?

- ... Je suis allée trop loin dans le terrier... je ne peux plus m'échapper... je ne me méfiais pas du lapin qui m'y a entraîné... et maintenant je suis sa prisonnière... il va jouer avec mon âme... c'en est fini de moi...
, se mit à fredonner la Serdaigle.

Là, ça devenait carrément flippant. Il ne faisait pratiquement plus aucun doute qu'elle devait être possédée par une espèce de force maléfique qui lui avait retourné le cerveau. Était-ce ce fameux lapin qui lui avait fait quitter la terre ?

- Je suis allée trop loin dans le terrier, je peux plus m'échapper! Je me méfiais pas du lapin qui m'y a entraînée et maintenant je suis sa prisonnière! Il a joué avec mon âme, c'en est fini de moi!


Hayleah bondit de sa chaise. C'était vraiment trop morbide, toute cette histoire. La dernière fois qu'elle avait eu affaire à un lapin, elle s'était retrouvée dans la forêt interdite à combattre des botrucs avec sa cousine Keira. Pas le meilleur souvenir qui soit, même si avec du recul, c'était plutôt une aventure intéressante. S'agissait-il du même lapin ? Etait-il donc bel et bien ensorcelé, voire carrément maléfique ? Dans ce cas, risquait-elle également de se retrouver dans le même état que la jeune fille ? La gryffonne commençait à avoir du mal à respirer. Elle avait besoin de réponse et justement, l'infirmière venait de rentrer dans la pièce. Peut-être pourrait-elle lui en donner. La femme se pencha sur la bleu et argent avant de se retourna vers elle.

- Eh bien, on a jugé qu'il serait drôle d'absorber une potion d'hallucinations ?

La sorcière en tomba des nues. On l'accusait elle de l'avoir mise dans cet état ? C'était une chose de se faire accuser à tort, c'en était une autre de se faire foudroyer du regard par l'infirmière du château qui pouvait probablement vous faire la misère si jamais vous deviez y aller vous faire soigner. Bouche bée, Hayleah essaya de reprendre contenance. Plantée bien droit dans ses chaussures, elle toisa l'infirmière du regard.

- Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je l'ai trouvé comme ça, assise dans le couloir. Mais je vous jure que je ne lui ai donné aucune potion d'hallucinations ou je ne sais pas quoi. Je ne sais pas ce qu'elle a, mais ce n'est pas de ma faute !

Elle espérait vraiment avoir été claire. Ce serait quand même bête de se retrouver à avoir des ennuis (ou pire, se faire expulser...) juste parce qu'elle avait voulu aider une camarade. D'ailleurs, celle-ci continuait toujours de fredonner cette horrible chanson qui lui donnait la chair de poule. C'était insupportable.

- Vous allez l'emmener ?
, demanda-t-elle bêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Personnage, Jeu 8 Sep 2016 - 10:06


La manière dont se défendit la jeune Gryffondor eut pour effet de raidir encore plus miss Sopine, qui contemplait la Serdaigle avec un regard emplit de dépit. L'air sévère, elle acquiesça de la tête pour montrer à la Gryffondor qu'elle la croyait, puis reporta ses yeux perçants sur sa patiente. La folie, la folie ? Quelle potion pouvait mettre une élève dans cet état ? La pensée d'un objet ensorcelé par la magie noire passa dans l'esprit de l'infirmière et un spasme parcourut tout son corps. Elle se dépêcha de reprendre contenance en chassant cette idée et se porta à côté de la Serdaigle qui partait dans un délire paranoïaque d'un conte moldu, Alice au pays des merveilles.

- C'est étrange, murmura miss Sopine, contemplant la jeune fille comme si la réponse allait venir d'elle-même. Je vais l'examiner avant de l'emmener à l'infirmerie. Il faudrait être sûre de ce qu'elle a... Mais si vous n'avez vraiment rien à voir là-dedans, dit l'infirmière à la Gryffondor dans un regard lui intimant d'avouer la vérité si elle savait quelque chose, ça va être bien compliqué...

Elle reporta aussitôt son attention sur la bleu et bronze qui continuait de débiter ses paroles sans discontinuer. Elle posa ses deux mains sur son cou, cherchant une quelconque anomalie, ou plutôt pour faire bonne impression bien qu'au fond d'elle elle savait l'excise inutile.
- Hmm hmmm, gémit-elle, réfléchissant.

Ajustant sa baguette magique sur la jeune fille, elle hasarda un Finite Incantatem pour vérifier qu'elle n'était sous l'emprise d'aucun sortilège basique.
- Bien bien, dit-ele en regardant la Gryffondor. Je l'emmène à l'infirmerie pour lui donner un antidote. Nous essaierons le Bézoard et passerons à quelque chose de plus fort si nous ne voyons pas d'amélioration. Elle utilisait le "nous", la présence de la Gryffondor étant évidente pour elle. Vous voudrez bien nous suivre, vous pourrez la raccompagner dans son dortoir ensuite.
Miss Sopine jeta un regard dans la salle, cherchant des bras pour l'aider. Son âge, s'il lui avait apporté une sagesse certaine, avait amputé sa force physique. Si vous voulez bien soutenir votre amie jusqu'à l'infirmerie, j'ai bien peur de ne pas en être capable.

Disant ces mots, elle se dirigea vers la porte de la salle de classe, d'où elle observa un moment les deux jeunes filles avec des yeux pleins de questions, se demandant ce qui avait bien pu se passer. La Serdaigle souffrait peut-être d'un simple traumatisme psychologique ? Si cette solution avait le mérite d'offrir à miss Sopine du réconfort quant à l'exemplarité des élèves de cette maison, elle lui garantissait de ne pas être certaine de pouvoir l'aider. Et cela, c'était un échec pour l'infirmière expérimentée qu'elle était.
Quittant la salle de classe, ils prirent la direction de l'infirmerie, et quand is y arrivèrent, elle ordonna à la Gryffondor de faire s'allonger la Serdaigle sur un lit.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du 1er étage

Message par : Alice Grant, Jeu 8 Sep 2016 - 13:06


Musique
Poste un peu court, désolée...

Les larmes et la sueur noyaient le visage d'Alice, ses yeux rougis toujours entre-ouverts semblaient morts.
J'ai faim. La prochaine fois que je sortirai, ce sera pour me nourrir. En attendant, on joue encore un peu?
...
Zut, elle répond plus. J'y suis allée un peu fort. Tant pis, je m'amuse bien quand même.

La porte qui brûle. L'homme en noir. La peur dans les yeux de ses parents, et en elle. La fuite désespérée derrière la maison. La douleur à l'épaule. Son père qui reste. Le tout qui brûle. Plus rien. Le réveil accompagné de l'espoir vite brisé que tout ceci n'était qu'un mauvais rêve. Les regrets de sa mère. La naissance de son frère qui ne peut pas se faire dans la joie. Plus tard, ses questions agissants comme des poignards. Et encore pleins d'autres souvenirs en rapport avec cette nuit.

On la porte. On l'allonge sur un lit. Mais elle l'ignore. Il n'y a rien de pire qu'un cauchemar dont on arrive pas à se réveiller.
- ... Il a joué avec mon âme, c'en est fini de moi! Par pitié, réveillez-moi...
Quand elle chantait autre chose que les paroles, sa voie était plus faible mais audible.
Hé, qu'est-ce que tu dis?! Contente-toi de chanter!
- Je ne veux plus voir ça...
CHANTES!
Sinon quoi? Tu ne peux pas faire pire...
Un violent ma de tête s'ajoute à la douleur.
- HA! Je... je suis allée trop loin dans le terrier...
Ses mains agrippement au rebord du lit. Un lit? Il était terriblement difficile de rejoindre la réalité... elle était trop loin... mais la Voie n'allait pas tarder à la laisser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du 1er étage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 24 sur 27

 Couloir du 1er étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.