AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 29 sur 30
Couloir du 1er étage
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
Emily Lynch
DirectionPoufsouffle
Direction
Poufsouffle

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Emily Lynch, le  Dim 18 Mar - 17:07

Pas de réponse depuis plus d'un moi, je squatte.
RP avec Madilyn Nebulo


Il parait qu’en tant que professeure j’avais d’autres responsabilités que de donner cours, non pas que j’étais surprise, mais les serres me demandais tellement de temps que je ne pouvais consacrer qu’une toute petite partie de mon temps à ces autres tâches professorales. Par chance, ou plutôt par miracle, il se trouvait qu’en cette après-midi j’avais un peu de temps pour déambuler dans les couloirs du château à la recherche d’élèves en train de faire quelques bêtises. Après pour ce qui était de les punir ou non, je me souvenais plus exactement de quel était le mot d’ordre à ce sujet, je me disais que je n’aurais qu’à improviser le moment venu et de toute manière je n’avais pas l’intention d’envoyer tout le monde en retenue pour une petite bêtise de rien du tout… Ça serait donc du cas par cas, peut-être même à la tête du client ? Non ça n’était pas vraiment une bonne idée de faire ça, d’abord analyser la situation avant toute chose, oui c’était cela qu’il fallait faire.

Commençant par le rez-de-chaussée, j’avoue que je n’étais pas réellement concentrée sur ma tâche, si bien que lorsqu’un groupe d’élèves, sans doute des premières année, passèrent à côté de moi en courant comme des enragés, je ne leur fit pas la moindre remarque, les laissant passer à côté de moi ne leur adressant même pas un regard. J’aurais pu mettre ça sur le manque de sommeil, mais j’avais d’autres pensées en tête si bien que je ne faisais pas attention au chemin que j’empruntais et après plusieurs minutes de marche, je me retrouvais devant les portes de l’infirmerie. Un sourire aux lèvres, je décidais cependant de continuer mon chemin, pensant enfin à ce que j’étais supposée faire me disant que je n’aurais qu’à repasser plus tard à un moment plus opportun.

Quelques marches plus tard, j’arrivais au premier étage, c’était plutôt calme pour une fois. Pas de cris, pas de bruits étranges, pas de pétards qui explosent dans tous les sens. Pour une fois depuis longtemps tout semblait être « normal » à Poudlard. Je continuais donc d’explorer le premier étage, allant jusqu’aux couloirs les moins fréquentés, si quelqu’un préparait un sale coup, c’est forcément dans ce genre d’endroit qu’il se cacherait. Et bingo ! Quelques secondes plus tard, j’entendis un petit bruit, comme si quelque chose grattait le sol à moins que ça soit plus humain. Tendant l’oreille pour mieux entendre, j’étais persuadée d’avoir entendu des pleurs et cela n’était pas rassurant, pourquoi quelqu’un pleurait-il planqué dans les couloirs du château ? Je devais trouver la réponse à cette question et me mis en quête de trouver l’origine de ces pleurs.

Me guidant au son, je finis par atteindre mon objectif, découvrant une jeune fille assise par terre, le visage couvert de larmes et le regard perdu dans le vide. Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il lui était arrivé, mais ça ne m’avait pas l’air d’être quelque chose d’agréable. M’approchant doucement, je gardais une distance avec la jeune fille par crainte qu’elle ne panique et ne se fasse du mal involontairement. Me mettant à sa hauteur, je le regardais, essayant de l’identifier, je l’avais déjà vue en cours, une élève de Poufsouffle.

- Hey, on dirait que ça n’a pas l’air d’aller bien, tu veux bien que je vienne près de toi que tu me dises ce qui ne va pas ?
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Madilyn Nebulo, le  Dim 1 Avr - 18:13

quelques larmes versées
des cris étouffés
ce jour est un de ceux où les souvenirs remontent
où les couteaux s'aiguisent
où la mémoire blesse
où la vague revient
et renvoie le coup
comme toujours
irrémédiablement

Le sang, les larmes, les cris, les pleurs. Le feu, la foudre, l'acide, l'oubli. La hantise, l'errance, les cauchemars, l'insomnie. Qu'est-ce que t'es devenue ?  Tu sais même plus qui t'es, la petite fille innocente, le monstre psychotique qui terrifie et traumatise, la jeune fille aux mots poétiques et oniriques, la fêtarde qui boit tard le soir et qui erre la nuit. T'es personne. T'es perdue. Tu peux construire aucun avenir. En fait y a pas de Mad, de Madi, Maddy, Madilyn. Y a rien, y a juste un drôle de truc qui fait semblant d'être tout plein de gens. Y a comme une mascarade, un carnaval géants aux masques jolis, enfantins ou effrayants, et pis derrière le masque... T'en sais rien. Un visage vide, un trou noir béant. Un robot, quelque chose de mort, quelque chose de moche. Néant.
Un truc faible et inhumain, sans sensations, sans liens, sans vie. Quelque chose dépourvu d'âme, privé de cœur, dépourvu d'esprit, privé de mœurs.


Sarcastique.

Morbide.

Monstrueuse.
Effrayante.

Traumatisante.

Blessée.

Mélancolique.
Enfantine.

Terrifiée.

Poétique.

Onirique.

Mature.
Souffrante.

Buveuse.

Errante.

Rieuse.

Simpliste.
Solitaire.

Moqueuse.

Briseuse.


Y a trop de choses qui vont pas ensemble, peut-être que t'es plusieurs, peut-être que t'es toute seule, t'en sais rien du tout et c'est ça qu'est le pire. T'as comme un puzzle impossible à l'intérieur, trop de pièces qui s'emboîtent pas et s'emboîteront jamais, du coup t'es toute en morceaux et ça fait mal. Y a que des lambeaux, t'es déchirée et impossible à assembler alors que tu ne demandes qu'à redevenir une unité. Tu pleures, ou vous pleurez, enfin toutes celles qu'il y a au fond de tout ça quoi, et pour une fois vous êtes ensemble, pour une fois vous êtes en chœur, pour une fois tu te sens en accord avec toi même.

Y a une silhouette qui approche mais t'y vois plus grand chose, t'es plongée dans le noir à l'intérieur de toi-même, coincée avec toutes ces inconnues qui veulent être toi, et t'as peur, et t'as froid. Mais c'est une silhouette de lumière, comme un bonhomme découpé dans le soleil, un bonhomme joli, un bonhomme qui tend la main. Un bonhomme à qui t'as envie de donner la main.
Alors tu mets tes petits doigts dans sa plus grande main, et toi, juste toi toute seule, tu lui racontes en laisser naufrager tes larmes quelques part dans ton cou et tes cheveux.

C'est que... Savez, y a des moments comme ça... Où il y a les souvenirs et les problèmes qui effacent toute la lumière et ça fait comme si on t'avait gommé le cœur...
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Sam 9 Juin - 1:35

Hi je pique votre sujet après un vide de 4 mois + LA de Theya pour l'écrasage

Collectionneuse de secret

Eros marchait dans les couloirs, les mains remplies de livres qu’elle devait offrir en main propre à Phaedra, Serdaigle un peu chevronnée qui lui volait ses bouquins qu’elle faisait semblant de lire dans la bibliothèque pour que les gens ne viennent pas lui parler quand elle dormait. Ses pensées gigotaient comme des vers carnivores qui s’amusaient à grignoter son cerveau, laissant derrière des traînées de curiosité et de question. Deux surtouts qui se chevauchaient dans un encombrement d’idées et de déduction farfelues, impossibles, voir légèrement incomprises. Cara et Jace. Pourquoi ce dernier portait sans cesse des gants. Pourquoi celle-ci avait cette envie exacerbée d’attention. Les pages étaient vides. Les vers avaient tout mangé. Il ne restait rien. Cette incompréhension des situations la rendait presque euphorique tant la sensation de curiosité instable se faisait longue. Explosion intérieure, chaque pas remontant dans sa colonne vertébrale jusqu’à l’arrière de son crâne. L’euphorie lui prit la gorge. Envie brusque de hurler ses questions pour qu’un passant lui réponde. L’adolescente savait qu’elle était assez intelligente pour le faire seule malgré tout.

D’abord Eros s’arrêta, un peu hébétée. Ensuite la petite douleur remonta par les nerfs de son pied jusqu’à son cerveau qui se fit un plaisir de réagir à cette agression qu’était l’écrasement violent de son pied.

- Ne t’excuses pas surtout, ce n’est pas comme si tu avais assassinée ma chaussure à coup de talon. Elevée par des loups, finit-elle en marmonnant.

Devant sa personne se tenait une poufsouffle, qui devait faire aux alentours de son âge et qu’elle avait dû croiser à la va-vite. Elle lui avait marché sur le pied. Est-ce que cela allait l’arrêter ? Sûrement pas. Est-ce qu’elle devait se change les idées avant d’exploser véritablement ? Sûrement que oui. Impatiente de délivrer ses bouquins qui pesaient une tonne - partisane du moindre effort, porter cinq livres furent classer dans la catégorie “lourde”, faute de trop demander aux elfes de porter ses affaires-.


Dernière édition par Eros Shepherd le Mar 12 Juin - 4:23, édité 1 fois
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Sam 9 Juin - 22:14

LA un peu piqué... Désolée !


Theya encore perdue dans ses pensées Comme à ton habitude ma vieille ressentait un flot d'émotions totalement contradictoires. Joie, peine, heureuse, triste? Vraiment cette Theya était un ascenseur émotionnel.
A quoi pensait-elle cette fois encore ? Son manque de sommeil, ses angoisses nocturnes, la fin d'année, le retour à la maison ? Son passé, son avenir, les questions perpétuelles qui s'imposaient sans qu'elle ne demande rien à personne ?
Il semblait qu'elle ne contrôlait plus son esprit, que son corps était simplement un matériel automatique qui avançait sans réfléchir et que sa tête ne faisait pas partie de son corps. Une dualité corps et âme digne des théories de Platon.
Ces questions sur la vie et sur sa vie la perturbaient. Là où d'autres jeunes filles se souciaient simplement de quel garçon allait l'accompagner au Gala, elle, réfléchissait sur l’existence de la vie, des sorciers, des moldus. Elle secoua nerveusement la tête Arrête de réfléchir ! Et concentre toi sur ta marche, tu vas encore faire une gaffe.

Ni une ni deux, à la seconde même elle sentit quelque chose de mou ? Dur ? Sensible ? Heu quoi exactement ?
Elle entendit la voix d'une jeune fille la réprimander. Aouch Theya, tu as écrasé le pied de quelqu'un !
Theya fit des gros yeux face aux réprimandes de la Serpentard qui apparemment décida de poursuivre son chemin sans même que Theya puisse lui présenter ses excuses. Oui, ton temps de réaction est clairement très lent. Elle se précipita vers la jeune fille, et lui tapa sur l'épaule pour lui dire :

- " Excuse-moi ! J'ai mis du temps à réaliser que c'était ton pied... J'étais dans la lune comme toujours... Je peux t'aider à porter ces bouquins pour me faire pardonner ?"

Theya était sincère, elle s'en voulait Et c'est reparti pour un tour... Ne te rend pas malade parce que tu lui as écrasé le pied ! La Poufsoufflette implora du regard la jeune Serpentard afin qu'elle accepte ses excuses. Bon Dieu tu es une vraie gourde, ça t'apprendra à réfléchir aux milles et unes choses de la vie sur Terre !
Elle remit nerveusement ses cheveux en place, ébouriffés par la petite course pour rattraper sa compère, puis lui sourit timidement et s'excusa à nouveau :

- " Vraiment désolée, j'espère ne pas t'avoir blessé ? Tu n'as rien ?"

Elle respecta un périmètre de sécurité au cas où la jeune fille s’énerverait contre elle, et afin de ne pas s'immiscer dans son intimité. Patientant calmement mais avec au fond, de la nervosité, elle attendit la réponse de la jeune Serpentard...


Dernière édition par Theya Alomora le Mer 13 Juin - 16:20, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Mar 12 Juin - 14:35


À peine sa phrase étant prononcée, qu’Eros décida de continuer son trajet, ne voulant pas traîner pour ne pas perdre son temps avec une malheureuse Poufsouffle, l’adolescente continua sans remords sa route. Maugréant des insultes à l’encontre des gens sans gêne qui peuplaient ce monde désastreux et mettait la plupart des personnes qu’elle avait rencontré dans ce paniers. Elle aurait bien continué son chemin, sans plus jamais penser à la brunette de sa vie, l’oubliant totalement et toutes les deux faisant leur vie de leur côté, ne prenant plus conscience de l’autre. Mais la jaune en décida autrement quand elle décida de lui tapoter le bras. Mauvaise chose à faire. Automatiquement ses muscles se contractèrent, un léger frisson vint se loger sur son épiderme et une poussée d’adrénaline lui chargea le cerveau.
D’abord sans s’en apercevoir, ses bras lâchèrent les livres et quelques instants après elle se retourna vers l’inconnue, le regard sombre et le menton haut, mâchoire serrée. Personne ne la touchait. Déjà sa main se posait sur sa baguette, coup de colère plus effrayant que effroyable, mais la prise de parole soudaine de l’autre la fit lâcher le bout de bois et reculer d’un bon pas.

- " Excuse-moi ! J'ai mis du temps à réaliser que c'était ton pied... J'étais dans la lune comme toujours... Je peux t'aider à porter ces bouquins pour me faire pardonner ?"

La Serpentarde préféra continuer à digérer sa colère latente. Ne voulant pas s’attirer les foudres d’un préfet si par mégarde un faisait des tours de garde dans les couloirs. L’histoire Jace n’allait pas recommencer de sitôt. Celle-ci prit son silence pour une invitation à reprendre la parole et continua dans sa lancée de lamentation en lui envoyant un petit sourire digne de sa maison.

- " Vraiment désolée, j'espère ne pas t'avoir blessé ? Tu n'as rien ?"

Calmée de ses pulsions violentes, oui. Calmée de ses pulsions vocales, non.

- À part avoir perdu mon pied, non je n’ai rien ! Par contre si tu oses me toucher une prochaine fois, je te fais avaler tes excuses, grogna t-elle.

Reconsidérant quelques secondes son offre, elle saisit sa chance, après tout elle l’avait bien mérité, Eros était sûre qu’elle avait des cernes sur les joues de son visage exténué. Alors peut-être qu’elle dramatisait la dernière partie, mais elle en avait cure tant qu’on lui portait ses bouquins. Alors elle ramassa quatre des bouquins et les tendit vers la jaune, la cinquième attendait sur le sol pour lui donner bonne conscience.

- Et j’accepte ton offre, je vais les lâcher devant la tour des Serdaigles donc soit prête à un bon moment de marche.

Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Mar 12 Juin - 20:23


 

Bon clairement, tu lui as fais peur, et en plus à cause de toi elle a lâché ses bouquins ! La jeune blessée se retourna et semblait vraiment, mais alors vraiment pas contente. Dans sa colère, elle prit la parole pour reprocher à Theya d'avoir presque perdu son pied et de l'avoir touché. Oh mince, tu es vraiment trop tactile il faut vraiment que tu changes ça, ne touche pas les inconnus comme ça bon sang !
Sa main encore suspendue après lui avoir tapoté l'épaule, elle plaça instantanément ses mains dans son dos en les nouant pour montrer à l'étudiante que ce n'était pas voulu de lui faire lâcher ses livres et de l'effrayer.

Elle ouvra la bouche et la referma aussitôt, la Serpentard reprit la parole afin d'accepter son offre pour porter ses livres. Bon au moins elle accepte de l'aide... La jeune fille lui indiqua qu'il fallait les apporter devant la tour des Serdaigles, elle prit les quatre livres que la Serpente lui donnait, ah oui c'est lourd et constata que sa victime préférait n'en prendre qu'un. Theya dit un peu plus sur la défensive :

- "Pas de soucis, excuse moi encore une fois, je suis gourde... Je m'appelle Theya, je pense que c'est mieux que tu connaisses mon nom..." Elle prit un air désolé et lança un sourire nerveux à la jeune Serpentard puis reprit "Si je peux faire quoi que ce soit d'autre n'hésite surtout pas, je traine généralement dans le parc ou à la bibliothèque... Si jamais on se croise tu peux me demander. Ton pied va bien, tu arrive à marcher correctement ?"

En la toisant gentiment Theya ne remarquait pas de signe particulier mais bon, parfois les gens sont fort de caractère et peuvent faire semblant... Elle reprit :

- "Si tu as besoin qu'on aille à l'infirmerie je t'accompagne je veux pas qu'il t'arrive encore un truc par ma faute." Elle attendit sa réponse en la regardant nerveusement pour essayer de déceler son humeur et essayer de savoir si la Serpente allait lui lancer une attaque crotale...

 
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Ven 15 Juin - 0:48


- "Pas de soucis, excuse moi encore une fois, je suis gourde... Je m'appelle Theya, je pense que c'est mieux que tu connaisses mon nom...Si je peux faire quoi que ce soit d'autre n'hésite surtout pas, je traine généralement dans le parc ou à la bibliothèque... Si jamais on se croise tu peux me demander. Ton pied va bien, tu arrive à marcher correctement ?"

Pour être sincère, Eros avait décroché dès le “Theya”, rien ne l'intéressait plus que de devoir écouter les histoires longuettes d’une jaune à peine rencontrée. Mais tant qu’elle portait ses livres, elle pouvait passer sur ça, après tout on lui donnait un âne gratuit, manquait plus que la carotte pour la faire avancer dans les couloirs et l’histoire était réglée.

- "Si tu as besoin qu'on aille à l'infirmerie je t'accompagne je veux pas qu'il t'arrive encore un truc par ma faute."

Pendants quelques secondes, Eros se contenta de regarder Theya d’un air passif. Un truc par sa faute ? Elle lui avait écrasé le pied, alors certes, elle avait cru mourir sur le coup, mais c’était plus pour la forme que ses cordes vocales avaient décidées de se manifester, ou plutôt à cause du fait que la maintenant-plus-trop-inconnue lui avait touché l’épaule. Mais qu’est-ce que les gens avaient avec le tactile, à toujours vouloir avoir une connexion physique ? L’adolescente cligna des yeux de répondre.

- Je pense que je vais m’en sortir. Je vais survivre jusqu’à la tour en tous cas.

La brune se retourna, prête à ouvrir le chemin en hâte, prenant d’une main presque désarticulée le livre toujours au sol, pour se diriger vers sa destination finale. Elle ne prit pas la peine de savoir si l’autre la suivait, mais ensuite elle se rappela automatiquement que c’était la jaune et noire qui avait ses objets dans les mains et si elle lui volait, la verte n’allait pas aller bien loin, le sport n’étant pas sa discipline favorite. La confiance ne régnait pas en maître.

- Je m’appelle Eros, sinon.

Bien. Présentations engagées. Que devait-elle faire maintenant ? Que faisaient les autres en situation de socialisation obligatoire ? En temps normal, l’adolescente n’aurait rien fait et aurait juste profité du moment silencieux pour marcher en tête. Mais là c’était différent. Différent parce qu’elle devait se changer les idées et la serpentarde savait que pour ne pas retomber dans cette obsession profonde, elle devait se concentrer sur autre chose. Theya.

- Dis moi Theya, on a un long, très long chemin à faire, raconte moi un peu sur toi pour faire passer le temps.
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Ven 15 Juin - 19:54


 

Froid ces Serpys. Pourtant elle pensait avoir eu simplement des préjugés après sa rencontre avec celui qui les avait sorti de la forêt elle et Loredana, le même que celui du parc...
La Verte et Argent se présenta à son tour. Eros, c'est un joli prénom. Ce n'est pas le prénom d'une divinité grecque ça ? Bwarf, peut-être...

Finalement la jeune Serpentard semblait d'humeur à discuter puisque elle demanda à Theya de lui parler d'elle. Ok donc, soit elle est lunatique, soit elle veut faire genre... - Te plains pas, pipelette que tu es tu vas pouvoir blablater au lieu de te taire ! Elle regarda Eros un peu surprise par ce changement d'attitude et lui répondit :

- "Eh bien, j'ai 15 ans, je suis en 5ème année ici, ça se passe plutôt bien, je me suis facilement intégrer bien que beaucoup de mal au début..." Theya repensait à ses quatre nouvelles connaissances qu'elle avait rencontré depuis peu, tu as voulu une conversation alors faisons la conversation - C'est parti pour une heure... Elle reprit :

- "A mon grand étonnement j'ai fais plus de rencontres en un mois que je pourrais en faire en un an. Ils sont cools, Romance de Poufsouffle, Loredana et Luka de Gryffondor, et Jace de Serpentard. Je sais pas si tu le connais c'est ton préfet ? Il est gentil"
Repensant à sa promenade au bord du lac aux côtés du Serpent mystérieux, ses pensées divaguaient légèrement à ce souvenir heureux. Elle rougit légèrement, et décida de détourner l'attention en lui retournant la question :

- "Et toi alors, que peux tu me dire sur toi ?" avec un sourire aussi joyeux que Theya.

 
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Dim 17 Juin - 18:45

Quand Theya eut ce moment d'hésitation plutôt fugace, Eros sentit ses muscles se tendre, si l’autre brunette refusait ou bien se rebutait, elle sera toujours coincée dans ses pensées, et ça c’était plus qu’inacceptable, l’adolescente n’allait pas supporter la présence un peu trop chaleureuse d’une fille inconnue pendant un trajet entier.

- "Eh bien, j'ai 15 ans, je suis en 5ème année ici, ça se passe plu…”

Eros commençait déjà à regretter. Sa vie semblait parfaite, tout allait trop bien dans le meilleur des mondes, une véritable infection de bonheur et de virevoltant papillon aussi jaune que son interlocutrice. Mais son esprit tiqua. Il tiqua d’abord au doux nom cicatrisé et cauchemardesque de Jace Becker. Et il tiqua ensuite au rougissement qui s’étalait sur ses joues. Les autres n’étaient que qualifiés comme “cool”, mais pourtant son préfet avait eu le droit à un “gentil” de plus que les autres. Ça ajoutait à ses vaisseaux sanguins qui avaient décidé de se dilater, ce fut plutôt rapide de déduire que quelque chose s’était définitivement passé entre eux. Ça, c’était déjà plutôt intéressant.

Je l’ai déjà vu, il connait mon prénom, mais c’est tout.”

- "Et toi alors, que peux tu me dire sur toi ?"

Le fabuleux retournement de question la laissa un peu de marbre, Eros avait oublié que les autres adolescents avaient tendance à vouloir se connaître. Mais si Theya n’avait besoin que de ça pour se dévoiler, alors pourquoi pas, cela en valait nettement la peine.

- J’ai 15 ans aussi, et je suppose qu’on a déjà dû se voir parce que je suis aussi en 5ème année, marmonna t-elle.

Peut-être que c’était à son tour de poser des questions. Sa vie semblait bien aller pour l’instant et elle avait mentionné un certain “beaucoup de mal au début”, ça lui paraissait un peu étrange aux yeux d’Eros. Theya semblait plutôt avenante vers les autres et sociable.

- Il y a eu quoi au début, il y a des gens qui t’ont fait du mal ? Tu sais c’est fréquent, Poudlard regorge pas d’esprits très sains.  
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Dim 17 Juin - 20:17



La jeune Serpente a le même âge que moi, bah c'est cool ! Elle semblait un peu froide en évoquant son préfèt, mais bon, rien de bien grave, bien que Theya voulait bien savoir ce qu'elle cachait...
Selon Eros, les deux jeunes filles s'étaient forcément croisées une fois ou deux, oui en effet, comme on est de la même année...

Theya continuait de marcher en prenant la direction de la Tour de Serdaigles, concentrée à supporter le poids des livres. Il manquerait plus que je me tamponne avec quelqu'un et que les livres tombent encore une fois...
Perdue dans ses pensées attendant qu'Eros continue sa phrase, la jeune fille apparemment était devenue curieuse et voulait savoir pourquoi le début de la scolarité de la jeune Theya avait été difficile. Elle semblait même compréhensive... Bizarre, quelques minutes avant elle était froide et là elle avait un intérêt soudain pour la jeune Poufsouffle. Elle se tourna alors vers Eros pour lui expliquer :

- "Non c'est pas vraiment les élèves, j'ai été plutôt bien accueillie, enfin je pense. C'est juste que je suis assez renfermée et du coup si personne ne m'aborde je vais pas vraiment aller vers les autres... Ils sont tous en groupe et c'est parfois compliqué mais ça va mieux. J'ai finalement réussi à me faire des amis, quand même au bout de cinq ans. Et toi ? Tu t'es bien intégrée ici ?" dit Theya le sourire toujours aux lèvres.

Il semblait que la jeune Eros n'aimais pas vraiment parler d'elle mais des autres... Theya curieuse, voulait aussi en savoir plus sur elle. Après tout, si Theya lui raconte des choses à son propos, Eros devrait aussi lui raconter quelques trucs...

Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Lun 18 Juin - 18:13

Eros hochait la tête au récit, évidemment, l’intégration. Toutes ses choses qui faisaient que Poudlard était un endroit incroyable pour l’éveil des adolescents. Une immense blague. Mais ça ne faisait qu’enchanter Eros qui était prise un tourment de questions imposables suite à la déduction de plus tôt. Enfin le monologue de la poufsouffle ne l’enchantait guère mais c’était bien crucial pour en savoir plus et pendant les moments qui semblaient biaisés son jugement à cause de l’ennui, son cerveau préférait s’éteindre de lui-même pour se concentrer étrangement sur la route à prendre. Comme si c’était la première fois que l’adolescente se rendait à la tour.

- "Et toi ? Tu t'es bien intégrée ici ?"



Si elle n’avait rien su de Theya, elle aurait pris ce petit sourire très mal tant il était récalcitrant pour un rien, ne voulant décidément pas disparaître de ses lèvres. Comme un Botruc à son arbre.

- Ah ? Oui oui bien sûr, j’ai beaucoup d’amis et tout.



La Serpentarde balaya la question de la main. Ça ne servait clairement à rien les amis et bien qu’elle aimait bien la présence de certaines personnes, elle n’était clairement pas prête à les considérer comme des “amis”. Mais Theya n’avait pas besoin de savoir ça, à l’entendre la brunette adorait déjà ses rencontres et pouvait déjà les citer, ça faisait encore un truc qu’elles n’avaient pas en commun. Super. Eros ne savait plus à quoi toucher, ses relations étaient importantes puisque c’est la première chose dont la jaune lui avait parlé.

Mais tu sais qui est ma meilleure amie ? Ma mère. T’es proche de tes parents toi ?

C’était faux mais Eros lui devait au moins ça.
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Mer 20 Juin - 17:06


 

Eros semblait lui faire la conversation afin de passer le temps, mais ce n'était pas grave pour la jeune Poufsouffle. Tout ce qu'elle voulait c'était l'aider à porter ses livres jusqu'à la Tour des Serdaigles.
Après la question de Theya pour en savoir plus sur la Serpente, cette dernière lui répondit que son intégration s'était bien passée. Ouais elle veut clairement pas faire d'effort et me parler ou alors elle est anti-social. Enfin, elle n'a pas l'air d'être si anti-social vu qu'elle dit avoir des amis... Bworf, on pire je m'en fiche non ? Je ne la reverrai certainement pas...
A sa grande surprise Eros reprit la parole pour lui dire qu'elle tenait beaucoup à sa mère, qu'elle était comme sa meilleure amie. Tiens, tiens, elle a l'air vraiment attachée. Theya lui sourit car oui, elle était très attachée à sa mère, et ça leur faisait enfin un point commun.

***

Sa mère était sa sauveuse, elle l'avait sauvé des griffes de son père. Sa mère avait divorcé pendant que la petite Theya faisait son entrée à Poudlard, elle avait été rassurée, que sa mère prenne enfin le pouvoir et prenne cette initiative. Son père avait détruit la vie de la jeune fille, et de sa mère. Leur relation avait été dévastatrice, l'homme qu'était son père était l'opposé de ce qu'elle recherchait chez un homme. Violent, abusant du pouvoir, profiteur et manipulateur. Non, jamais un homme comme celui là. Avec des une mère Gryffondor, un grand-père Serpentard et une grand-mère Serdaigle, Theya avait bien des qualités différentes. Elle était rusée, studieuse, et avait un caractère bien trempé, elle ne se laissait pas faire, mais elle ne ferait pas de mal à une mouche. Pas après ce que son père lui avait fait vivre.

L'année suivant le divorce, durant les vacances d'été de sa deuxième année son père eut un accident qui lui a été, par la suite, fatal. Selon les enquêteurs il pourrait s'agir d'un suicide avec le taux d’alcoolémie... Mais son père était alcoolique, même avec un taux élevé lui ne sentait pas la différence. Pour Theya le suicide pouvait être la cause de cet accident, mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander aussi, s'il ne pouvait pas s'agir d'un signe Divin pour punir ses péchés, bien nombreux qu'ils étaient.

***

Theya secoua la tête à cette pensée, repenser à tout ça ne lui était pas agréable, et elle ne voulait pas partager ça avec la Serpentard, elles n'allaient certainement pas aller plus loin pour se connaître. Si elle lui posait la question elle lui dirait bien sûr, elle n'a pas à s'en cacher, elle n'est coupable de rien.
Alors, elle prit enfin la parole :

- "Oui, je suis très proche de ma mère, c'est un peu mon tout. Disons qu'elle a énormément fait pour moi et je lui en serais éternellement reconnaissante..." avec un sourire timide et un regard nostalgique, repensant à ses souvenirs d'enfance, quand sa mère l'a faisait sauter dans les airs comme si elle volait. J'aimerais retrouver ça, ce bonheur à l'état pur.

 
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Ven 29 Juin - 0:06


Soudainement après sa dernière question, Theya sembla se liquéfier sur place, ses yeux devenant vitreux, cela se voyait que des souvenirs plus ou moins bons défilaient devant elle sans que la Serpentarde ne soit vraiment conviée aux hostilités intérieures de la jaune. Malheureusement. Eros poussa une mine renfrognée en voyant le tableau de la Poufsouffle ne voulant pas partager ses moments passés. Qui soudainement n’avait pas l'air si joyeux que l’aurait pensé son silence. Quelque chose n’allait donc pas chez elle, c’était donc vrai. L’adolescente saliva presque devant le mystère qui se présenta à elle. Finalement Theya secoua mollement la tête.


"Oui, je suis très proche de ma mère, c'est un peu mon tout. Disons qu'elle a énormément fait pour moi et je lui en serais éternellement reconnaissante..."


Ah rien donc sur son père ? Eros lui avait ouvert la porte vers une discussion entière sur sa douce enfance mais rien ne voulait visiblement sortir sans qu’elle ne pose de questions, la jaune avait pourtant l’air d’une bavarde à avoir tant d’amis et même une relation. Ne voulant pas forcer sur sa chance et se brûler les ailes à voler trop proche du soleil. Elles étaient presque arrivées vers les escaliers de la tour et étant donné qu’Eros refusait de pratiquer le moindre effort à monter ses escaliers, la livraison allait s’effectuer au pied de celui-ci. Il ne lui restait plus beaucoup de temps pour continuer sa conversation et même si elle avait pêché quelques informations elle voulait plus. Beaucoup plus. Allait-elle tenter le tout pour le tout ? Au bout du couloir ses prunelles sombres arrivaient à distinguer les lignes irrégulières du vieil l’escalier. Au pire si l’autre partait, il ne lui restait que quelques mètres à parcourir.

- Ton père doit être un vrai Cracmol si ta mère a tout fait pour toi, clama-t-elle d’un faux air distrait en regardant tout droit.

N'évaluant pas la réaction de l’autre jeune fille, Eros se retourna vers Theya, voulant capter toutes possibles émotions pouvant s’échapper de ses globes oculaires, et appuya même en rajoutant;

- Pas vrai ?

Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Mar 3 Juil - 23:07


 

Eros semblait vouloir en savoir plus sur l'intimité familiale de la jeune Poufsouffle. Theya figea ses expressions quand elle entendit la Verte dire que son père devait être un Cracmol. Ce n'est pas vraiment ça... La Serpente en rajouta même afin de savoir si c'était le cas. Décidément tu es bien trop curieuse...
Theya n'ayant aucun soucis à parler de son père, à part que si elle pouvait ne rien dire c'était mieux pour ne pas se laisser submerger par les émotions. Elle regarda la Serpentard dans les yeux pour lui dire le plus sérieusement possible :

- "Mon père était moldu. Oui était... Mon père est mort il y a 4 ans d'un accident de voiture si tu veux tout savoir. Je n'ai pas de soucis à en parler c'est juste que je pense que tu peux comprendre que je préfère éviter le sujet..."


Continuant de marcher en direction de la Tour, elle gardait son calme et ne montrait pas ses émotions, elle espérait ne pas avoir à répondre à d'autres questions intimes...

 
Invité
Anonymous
Invité

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Invité, le  Dim 8 Juil - 2:43


Suspendue par cette curiosité maladive et envahissante aux lèvres de la Poufsouffle - elle faillit frémir de gêne quand elle pensa au fait qu’il s’était passé quelque chose entre eux-, la Serpentarde ne fit même plus attention à garder une certaine distance émotionnelle pour ne pas heurter les sentiments de l’autre fille. Son avidité l’empêchant de clairement bien réfléchir. Ses prunelles onyx se baladèrent sur le visage pâle, essayant de trouver quelque chose, un tic, une manie, un geste, une expression. Quelque chose pouvant montrer explicitement ses émotions. Remontant petit à petit sur le visage normalement constitué, Eros put apercevoir une drôle de lueur dans ses grandes pupilles. Celle-ci avait visiblement eu un élan plutôt violent d’audace pour décider de la regarder dans les yeux avec tant de sérieux.

"Mon père était moldu. Oui était... Mon père est mort il y a 4 ans d'un accident de voiture si tu veux tout savoir. Je n'ai pas de soucis à en parler c'est juste que je pense que tu peux comprendre que je préfère éviter le sujet..."


Oh oui bien sûr le papa était mort. Tout s’expliquait. Ses neurones se connectaient et ses synapses s’enflammaient presque. Son cerveau tournait à toute allure alors que les informations s'entremêlaient et des milliards de questions en résultaient. Des questions plus ou moins non posable directement à cause de l’éthique sociale plutôt hasardeuse. Alors elle se les gardait. La Serpentarde avait l’habitude de garder la plupart de ses questions pour elle. Qu’a-t-elle pu faire dans le moment le plus bas de sa vie ? Le deuil semblait être passé tant il a été facile de la balancer sur le sujet. Ou peut-être avait-elle été douée ? Sûrement que non, aucune pincette n’avait été saisie, seuls ses poings avaient écrasé sa fierté pour commencer la discussion.

Soudainement l’adolescente se sentit partir en avant, baissant des yeux écarquillés, sa jambe droite la rattrapa d'un trébuchement le plus malencontreux. Obsédée dans ses pensées, la première marche de la tour avait été aussi transparente qu’une vitre à ses yeux. Tellement de point d’interrogation parcouraient pourtant sa cervelle. Mais la Grecque savait que sa dernière prise de parole n’avait été qu’un joker et qu’aucune prise de risque ne pouvait être faite. Résignation apparente. Lynchage et lâchage violent de son seul bouquin sur le sol pavé.

- Oh oui bien sûr je comprends. Oh, et sinon on est arrivées, déclara la verte.

Ne voulant pas partir sur une mauvaise liaison avec la jaunâtre, la Serpentarde décida de lever sa main en signe de salutation; plutôt brève et inconfortable, doublé d’un moment de gênance pur. Au moins la prochaine fois qu’Eros aurait un problème de portage de livres, elle n’aurait qu’à lui rentrer dedans encore une fois.
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Theya Alomora, le  Ven 13 Juil - 18:42



Le soleil de son esprit s'était peu à peu transformé en un temps instable. Non pas les temps où il y avait un arc-en-ciel, loin de là. Sa météo à elle était fraîche, orageuse peut-être.

Un peu vexée de par les questions intimes de la grecque, celle-ci semblait avoir compris qu'elle était peut-être allait loin car elle ne dit plus un mot. Le silence régna donc jusqu'à leur arrivée. Pendant que l'aiguille de l'horloge tournait, Theya prenait sur elle pour ne pas s'effondrer de colère, de tristesse ?

Elle n'avait en effet aucuns problèmes à en parler, mais il fallait que ça vienne d'elle, pas qu'on essaie de gratter comme un rongeur pour en savoir davantage. Après tout ce n'est pas si grave, ce n'est un secret pour personne. - Non en effet, mais je n'aime pas y repenser, ce n'est pas contre elle mais seulement contre mon moi qui ne veut pas revivre à nouveau cette scène traumatisante. Elle secoua sa tête quand elle remarqua que la Verte avait atteint les escaliers et lui fit un signe de la main après lui avoir dit qu'elles étaient arrivés.

A la fois soulagée, mais aussi un peu, perdue ? Elle ne savait que trop penser de la fille au nom évocateur de la création et de l'amour, elle lui répondit les yeux perdus dans le brouillard de son esprit :

- "Bien, je te rend tes livres alors et je file, en essayant d'éviter d'écraser encore le pied de quelqu'un" dans un rictus gêné elle posa les livres sur la première marche de l'escalier des Aigles et poursuivi en imitant le signe de la main de la grecque "A bientôt Eros alors, au plaisir de te recroiser peut-être"

Elle se tourna et s'éloigna pour se diriger vers le parc et se changeait les idées. Dans ces moments, mère nature était la seule qui pouvait soulager ses maux. Elle et ses souvenirs heureux du parc...

[Fin de Rp pour moi, merci Eros !]

Contenu sponsorisé

Couloir du 1er étage - Page 29 Empty
Re: Couloir du 1er étage
Contenu sponsorisé, le  

Page 29 sur 30

 Couloir du 1er étage

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.