AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 4 sur 4
Paumés dans le désert Africain.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle

Re: Paumés dans le désert Africain.

Message par : Ariana Hastings, Jeu 23 Mar 2017 - 14:27


[RP Unique]





Le faible soleil matinal étalait ses rayons lumineux sur le plancher abîmé de la cabane. Celle-ci n'était composée que d'une seule pièce, avec, dans un coin, un matelas sur lequel étaient négligemment posés des draps et des oreillers faits de tissu coloré, et, à l'opposé, une petite partie cuisine digne d'une installation de camping. Entre les deux, quelques tapis et caisses de bois, un peu de bric à brac, et de vieux livres poussiéreux.

Ariana était penchée au-dessus de ce qui ressemblait plus ou moins à un lavabo et au-dessus duquel tenait en équilibre un miroir de fortune fissuré. Le regard de la jeune fille était fixé sur son reflet, sa peau bronzée et sale, ses yeux sombres, ses longs cheveux bruns, et son visage reposé et détendu. Elle soupira un bon coup et s'éloigna du miroir. Elle retira la tunique qu'elle portait désormais depuis bien trop longtemps pour que le vêtement soit toujours propre, et la jeta quelque part à ses pieds, traversant son petit lieu de vie en deux grands pas, et fouillant sa vieille valise de Poudlard qu'elle gardait près de son lit. Elle en sortit une robe de coton propre et légère qu'elle enfila, le tissu frais et agréable contre sa peau nue. Elle rassembla ses cheveux au-dessus de sa tête en un chignon désordonné, et plongea ses mains dans l'eau froide du seau qu'elle avait rempli la veille, aspergeant son visage afin d'avoir l'air un peu plus propre.

Se sentant enfin plus fraîche et convenable, Ariana prit le temps d'observer son lieu de vie. Elle avait passé presque deux ans – dix-neuf mois pour être exacte – dans cette cabane, vivant en ermite, loin du monde, de sa famille et de ses amis, loin de l'école, loin des cours, loin du monde compliqué de la magie, loin des règles et de la société, et surtout loin du souvenir de sa sœur. Mais à désormais dix-huit ans, sans diplôme et avec ses anciens livres de cours pour seule connaissance, la jeune fille se sentait prête à revenir dans le monde des vivants.

Elle attrapa sa baguette – sa seule compagne ces deux dernières années, qu'elle avait pris l'habitude de coincer dans sa botte – et la remua dans les airs, mettant ainsi un peu d'ordre dans ses affaires, et emballant tout ce qui avait besoin d'être emballé dans sa vieille valise. La valise se referma d'elle-même et Ariana la souleva, l'empoignant fermement. Elle poussa un long soupir, jeta un dernier coup d’œil à la cabane avant d'en sortir et de partir sans se retourner.

Time to get back into the world.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Déplacement

Message par : Jessy Brown, Mer 5 Avr 2017 - 22:59


RP avec Créature Magique

C'était une belle journée de février que Jessy avait choisie de passer au Burkina Faso. Dans ce pays d'Afrique qu'elle n'avait encore jamais visité, l'air était frais mais sec. Sous le soleil, les températures grimpaient rapidement ; heureusement qu'elle avait réussi à s'abriter sous les grands arbres d'une forêt dense. L'ombre était reine de douceur et de mystères. En sa compagnie, la grande brune était aussi à l'aise qu'en celle de la clarté. Sûrement dû à sa formidable capacité d'adaptation. L'excitation faisait vibrer son cœur à cette heure. Elle avait réussi la partie la plus complexe de ses projets du jour. Elle avait trouvé l'une des forêts rendues incartables par les autorités magiques. Celles-ci étant allouées à certaines créatures magiques un peu trop visibles pour les Moldus, les repérer devrait désormais être un jeu d'enfant !

La quête du jour était sans doute la plus importante de sa carrière de jeune magizoologiste. Cela lui donnait des ailes ; elle avait l'impression que rien ne pourrait lui résister. Elle s'était préparée pendant des semaines. Il lui avait fallu rassembler un maximum d'informations avérées au sujet des Runespoors, préparer son plan d'action et le matériel dont elle aurait besoin. Tout cela pour être fin prête le jour J. Et elle l'était. Le sac de voyage, sur son dos, était rempli de plumes, parchemins, fioles et potions, ainsi que de nourriture, vêtements, meubles... Elle avait ce qu'il lui fallait et plus encore. S'adossant à un flamboyant, la sang-pur posa le sac à ses pieds. Elle en retira un tapis aux motifs orientaux, un rouleau de papyrus et une plume de Veirale qui ne nécessitait pas d'encre pour écrire - ce qui était bien utile. Enfin, elle se saisit de son appareil photo qu'elle passa à son cou. Les armes étaient à portée de main. Plus qu'à les utiliser.

Jessy se redressa et remit son sac sur son dos, baguette magique en bois d'aulne à la main. Dernière ligne droite. Elle ensorcela toutes ses affaires à l'aide d'un Sortilège de Désillusion puis ce fut son tour. Bâton tourné vers soi-même : Kaleidem. Ce fut comme si un liquide froid avait été projeté sur elle et s'écoulait tout le long de son corps. Elle disparut, ou du moins se fondit dans le décor. À force d'utilisations répétées, son sortilège était devenu très efficace et ses contours étaient peu perceptibles. Elle ramassa son équipement qui avait presque entièrement disparu. Pour elle, cependant, tout était visible et cela lui facilitait bien la vie. Vive les sortilèges conditionnels...

Étalant le tapis sur l'herbe, la jeune femme s'assit dessus. Elle plaça le parchemin en face d'elle et se saisit de la plume émeraude de forme allongée. Le crissement de l'ustensile sur le papyrus fit apparaître, à ses yeux seulement, des lettres de couleur assortie. Le support lui paraissant convenable, elle prit entre ses mains les bords du tapis qu'elle tira vers elle. Le tapis s'éleva légèrement dans les airs. Par quelques mouvements du poignet, elle parvint à déplacer son attirail et elle-même à quelques dizaines de centimètres au-dessus du sol. Elle s'était entrainée à manier le tapis volant par chez elle, au Royaume-Uni, et cela portait apparemment ses fruits. En évitant de marcher sur le sol, elle réduisait considérablement le bruit qu'elle pouvait émettre au cours de ses déplacements. Les frottements de l'air n'étaient rien, comparés aux craquements des branches et roulements de cailloux.

Cinq minutes s'écoulèrent, pendant lesquelles Jessy s'enfonça plus profondément dans la forêt. Ses pensées vagabondaient, ainsi que ses yeux qui ne cherchaient qu'une chose. Pour pouvoir observer et détailler un Runespoor, il fallait tout d'abord en rencontrer un. Elle brûlait d'impatience de découvrir le comportement de ce serpent à trois têtes lorsqu'elles étaient seules. Elle avait plusieurs théories, mais rien ne valait la vérité vraie. Une fois qu'elle aurait accompli cette tâche, deux autres seraient encore sur sa liste et elles concernaient toutes le reptile magique. Après tout, pour une Fourchelang, croiser une telle créature était un don du ciel et ouvrait à de nombreuses possibilités...

Taches oranges et violacées striées de noir, non loin. À première vue, ce n'étaient pas des feuilles tombées d'un flamboyant.
Revenir en haut Aller en bas
Créature Magique
avatar
PNJ
Créature Magique

Re: Paumés dans le désert Africain.

Message par : Créature Magique, Dim 7 Mai 2017 - 13:14



Les apparitions des Runespoor étaient recensées un peu partout autour du globe. Si leur origine était clairement localisée sur le continent africain, au fil des siècles les sorciers avaient pu constater que l’animal avait su se développer dans toutes les contrées du monde. Peu dangereux pour l’homme, le Runespoor souffrait en général de la méconnaissance des sorciers à son sujet. Un serpent à trois têtes faisait toujours peur, mais l’animal était pourtant plus dangereux pour lui-même qu'autre chose, occupé à sa petite vie, ses trois tête partageant un désaccord presque constant.

Car oui, les trois têtes d’un Runespoor n’avaient pas une seule raison, mais bien trois distinctes. La gauche régissait, organisait la vie de la bête avec pragmatisme, elle imposait ce qu'il fallait faire en permanence et le corps à ses directives répondait. La tête du milieu était rêveuse, pensive, et souffrait souvent de la première nommée qui dans ses ordres dérangeait ses pensées lunatiques, mais plus encore elle souffrait de la dernière. Car la tête de droite, elle, était le sens critique de l’animal, et pas seulement d'une critique intérieure, mais bien de ses deux comparses, de la rêveuse et de l’organisatrice, et était pourvue de crocs venimeux dont elle n'hésitait pas à se servir pour montrer son désaccord. Et plus que d'être une menace pour les étrangers violents, les trois têtes du Runespoor étaient une menace pour elles-mêmes, se chamaillant sans cesse, se battant jusqu’à se blesser, voire se donner la mort.

Dans cette forêt africaine, un peu isolée mais vaste, vivait un seul représentant de l’espèce. Lui-même ne savait pas comment il était arrivé là mais il y vivait, reclus dans un grotte naturelle où la pierre ocre lui garantissait une fraîcheur suffisante pour combattre la chaleur écrasante de ce lys qu'était le Burkina Faso. Au fond de cette grotte, le Runespoor veillait à la protection de ses trois oeufs qu’il avait pondu, quelques semaines plutôt et qui représenterait l'expansion de l'espèce dans cette forêt. Il n’y avait pas vraiment de prédateurs qui vivaient dans les parages, bien que devant la grotte se trouvait un plan d’eau, qui au plus fort des pluies annuelles pouvait être comparé à un étang, et au point culminant de l’été voir se disparaître jusqu’à la dernière goutte qu'il contenait.

Le Runespoor y était bien, peu dérangé, et la plupart de son occupation visait à mettre en accord ses trois têtes, ce qui arrivait rarement. Mais ce matin-là, la créature s'était réveillée et avait constaté de la disparition d'un de ses oeufs !
- Sssssssssss ssSS ! hurla la tête de gauche (Réveillez-vous !)
- SssSSsSsS, grommela la rêveuse, ce qui n’était clairement traduisible.
- SSSS SS SSS SSSssss, beugla la tête de droite en se réveillant. (Déjà à nous réveiller ?!)
- Ss SSsssss S SSSS, Ss SSsssss S SSSS ! hurla la tête de gauche. (Il manque un oeuf, il manque un oeuf !)

Les trois têtes s’éveillèrent en sursaut et de ses deux mètres de hauteur l’animal virvolta sur lui-même au fond de la caverne, jetant trois regards effarés autour de lui.

- ssssSSSS SSs SSSS ? (Comment est-ce possible ?) questionna rêveuse dans le vide.
- Sss S SSssSS ses SSs ! siffla la tête de droite. (Tu l’as sûrement fait tomber dans la nuit)
- SSS sss, tenta de calmer la droite, SSSSSssssSSS SS SSSSs, SSssS sSs. (Mais non, il a probablement glissé dehors. Allons voir)

D’un mouvement unique, le corps pivota dans la grotte et rampa à toute allure pour se glisser hors des pierres.

- SSs SS SS sS ! hurla la tête de droite, lançant un regard assassin à la rêveuse. (Il n’est pas là !)
- S S sss Ss SS ? Sss SsS SSs SSs S SSssSS ? suggéra la tête de gauche, tout le corps s’approchant de l’étendue d’eau. (Il a sans doute glissé dans le lac ? Nous devrions peut-être le fouiller ?)
- Ss sS S ses SS s SS SSSSsssss. (Mais on ne peut aller dans le lac sans mourir)
- SS SSss S SS, S’sss SSSsS… commenta la rêveuse. SSss S ses sSSS, ajouta-t-elle après avoir levé la tête. (Le lac se vide, l’été approche… Oh, un tapi volant)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Paumés dans le désert Africain.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Paumés dans le désert Africain.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.