AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 2 sur 17
Les Serres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
Hyde Kitamura
Gryffondor
Gryffondor

Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Hyde Kitamura, le  Mar 14 Déc 2010 - 14:44

Hyde avait rit à la l'énonciation de la coutume chez les Finlandais.

- Oui j'en ai entendu parlé, lui dit-il avec un sourire.

Puis Krysta décida de le rejoindre dans l'eau et elle entreprit de se dévêtir. Par respect, Hyde se détourna et effectua quelques brasses au loin tandis qu'elle se déshabillait. Elle plongea et lorsqu'elle refit surface, sa chevelure rousse, gorgée d'eau, semblait avoir prit une teinte plus foncée, pareille à un chatain avec des nuances cuivrées.

- Et nous on se baigne dans un paysage magnifique, illuminé par les rayons d'un soleil printannier, avait-il dit, faisant suite à sa remarque.

Il rejoint Krysta et l'entoura de ses bras. La proximitée de leurs corps le réchauffa un peu, dans cette eau quelquepeu froide. Il ramena quelques mèches cuivrées de Krysta en arrière et plongea son regard dans le sien. Ils se blottirent l'un contre l'autre puis unirent leurs lèvres dans un baiser qui dura de longues minutes. L'eau du lac était un ravissement pour les yeux, sa surface scintillait sous les rayons du soleil. Au loin, on pouvait apercevoir un petit bateau de plaisance naviguer avec lenteur. Hyde regarda les rives du lac et les hautes plaines qui l'entourait. Il aurait pu rester ici très longtemps. C'était le genre d'endroit où on a envie de venir vivre et de passer son temps. Il pensa un instant qu'ils ne savaient même pas dans quel coin du lac ils se trouvaient et qu'il serait amusant qu'un jour ils reviennent en Finlande avec Krysta pour retrouver cet endroit. Peut-être pourraient-ils venir un week end ou lors des prochaines vacances.

Il sortit de ses pensées, lui faisant part de cette idée puis il l'embrassa à nouveau. Ils nagèrent un peu ensembles, faisant la course puis chahutèrent encore. Leurs rires emplissaient les alentours, semblants résonner dans ce grand espace et se répercuter en écho contre les falaises alentours. Krysta s'amusait à filer à la nage pour que le Gryffondor la rattrape, ce qu'il fit. Il entoura Krysta de ses bras, la retenant prisonnière et l'embrassa encore et encore puis l'attira sous l'eau pour partager un baiser aquatique.
Krysta Kainulainen
Krysta Kainulainen
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Renard polaire
Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Krysta Kainulainen, le  Mar 14 Déc 2010 - 15:24

Hyde lui fit part de cette idée de revenir ici un weekend ou pendant les vacances.

-C'est vrai que ce serait génial... J'espère juste qu'on retrouvera cet endroit car malgré le fait que je reconnaisse ce lac et ce paysage, tout cela est lointain pour moi et le lac est si grand qu'on pourrait facilement se perdre...

Elle réfléchit un instant et poursuivit:

-Enfin en le survolant on devrait pouvoir se repérer! Il faudra que je m'achète un balais neuf! Et je pensais aussi, vu que je vais avoir 17 ans le 1er janvier, je vais pouvoir passer mon permis de transplannage et comme ça on pourra venir ici quand bon nous semble! Tu le passeras toi aussi? lui demanda-t-elle ravie à l'idée de pouvoir faire des projets aussi fabuleux avec Hyde.

Krysta sourit au jeune-homme et il l'attira sous l'eau pour l'embrasser.
Cela était une expérience inhabituelle et plutôt plaisante, leurs corps semblaient si proches presque fusionnels...
Un frisson descendit le long du dos de Krysta et les battements de son cœur s'accélérèrent encore et encore. Ses cheveux flottaient autour d'elle et venaient caresser les épaules de son compagnon qui se resserra d'avantage contre elle.
Au bout de quelques instant, à bout de souffle, ils remontèrent à la surface. Le jour, bien qu'incroyablement long en cette période de l'année, commençait à s'obscurcir légèrement.


-Il doit être tard, nous allons peut-être pouvoir voir le soleil de minuit! s'exclama-t-elle, enthousiaste.
J'aimerais beaucoup que tu puisses voir ça! C'est comme un coucher de soleil mais il reste là à l'horizon et ne se couche jamais, c'est quelque chose de sublime!


Elle regarda les rayons du soleil qui étincelaient sur l'eau et se demanda comment elle avait fait pour tenir le coup si loin de ce pays et pendant si longtemps... Une chose était sûre, elle reviendrait s'installer ici dès qu'elle en aurait l'occasion et elle espérait vraiment ne pas y venir seule.

"Espérons que les choses entre nous seront toujours aussi belles" pensa-t-elle tout en lançant un regard amoureux à Hyde.
Hyde Kitamura
Hyde Kitamura
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Hyde Kitamura, le  Mar 14 Déc 2010 - 16:18

- Oui moi aussi. Je compte le passer cette année comme j'ai déjà l'âge. Si tu veux, je peux attendre après ton anniversaire, lui proposa-t-il.

Ensuite, Krysta lui parla du soleil de minuit et Hyde fut enthousiaste à l'idée de pouvoir assister à ce spectacle. Ils sortirent de l'eau. Comme Hyde avait atteint ses 17 ans et qu'il n'avait plus la marque, il pouvait utiliser la magie en dehors de Poudlard et dans le monde moldu. Il lanca donc un sort pour se sécher mutuellements, puis ils enfilèrent à nouveau leurs habits, qui les attendaient bien sagement là où ils les avaient laissé. Hyde proposa de se ballader dans le coin, histoire de voir s'ils trouvaient une indication leur dévoilant le nom de l'endroit où ils se trouvaient. Cela faciliterait leur prochaine venue. Tout en marchant, le petit oiseau les accompagnait. Hyde le laissa se poser sur son épaule et finit par dire à Krysta.

- Tu sais, c'est le genre d'endroit où j'aimerais passer ma vie.

Ils continuèrent d'avancer sur le chemin et arrivèrent bientôt vers un long batiment à l'allure bien entretenue. Ils s'approchèrent et découvrirent qu'il s'agissait d'un restaurant. Le nom était inscrit en Finlandais mais également en anglais dans une parenthèse en dessous, qui traduisait: " Les Flots Bleus ".

- Ca m'a l'air très sympa. Retiens bien ce nom, dit-il à Krysta. On y reviendra pour dinner un soir, si tant est qu'on puisse repasser l'arche.

Ils rebroussèrent chemin afin de retourner au ponton pour contempler le soleil de minuit. Hyde jeta un sort pour installer transats, couvertures et coussins où ils purent s'installer confortablement. Comme il avait dit à la jeune femme, il pouvait facilement décider de venir passer sa vie dans un endroit comme celui-là. Il songea à sa relation avec Krysta. Il désirait être avec elle, pas seulement pour un moment, pas seulement pour quelques mois. Elle était celle qu'il attendait. Il l'espérait, comme il espérait qu'un jour, ils se retrouveraient tous deux ici, main dans la main comme en cet instant précieux qu'ils partageaient. Binesûr, il ne pouvait être certain de rien concernant l'avenir de leur relation. Les choses pouvaient changer avec une telle rapiditée parfois mais son souhait consistait à envisager l'avenir avec elle.

Krysta Kainulainen
Krysta Kainulainen
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Renard polaire
Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Krysta Kainulainen, le  Mar 14 Déc 2010 - 17:02

"- Oui moi aussi. Je compte le passer cette année comme j'ai déjà l'âge. Si tu veux, je peux attendre après ton anniversaire" lui proposa Hyde.

-Comme tu veux, mais si tu le passes en premier tu pourras m'aider à réviser pour le mien! Dit-elle d'un air malicieux.

Elle lui expliqua ce qu'était le soleil de minuit et le Gryffondor lui répondit que c'était le genre d'endroit où il aimerait passer sa vie. Krysta lui sourit car c'était exactement ce à quoi elle était en train de penser. Cela la rassura d'entendre ses mots car si leur relation évoluait sur la durée, et c'est ce qu'elle souhaitait le plus au monde, elle était sûre désormais que cela ne poserait aucun problème à Hyde de venir s'installer près d'ici.

Ils partirent ensuite faire un petit tour et repérèrent un restaurant sympathique où Hyde décida qu'il serait bon de se rendre un jour. Plus loin, un panneau attira l'attention de Krysta: elle put y lire "Lappeenranta"


Spoiler:
 

-Ah ça y est je sais où nous sommes maintenant! C'est une petite ville située au sud-ouest du lac Saimaa! Moi je viens de Taipalsaari, c'est un peu plus au Nord.

Elle sourit, heureuse d'avoir pu enfin les localiser. Ils retournèrent ensuite au ponton pour regarder le soleil de minuit. C'était comme dans ses souvenirs, peut-être même plus beau encore, et en cet instant rien ni personne n'aurait pu perturber ce moment merveilleux qu'elle partageait avec la personne à qui elle tenait le plus...

Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Mer 27 Avr 2011 - 23:20

[PV : Ryô Suzuki ]

Le ciel était gris quand Gloire se réveilla ce matin là et malgré elle cette couleur souris ne lui donnait aucune envie de sourire. Elle était une fille du soleil, des couleurs... et le gris était si triste. Elle soupira. Aucune envie de sortir du lit... et puis c'étaient les vacances de Pâques après tout. La grande majorité des élèves étaient rentrés chez eux et l'école serait sûrement vide. En gros, rien d'intéressant aujourd'hui... Mais bon ! ces moroses pensées ne l'attachèrent pas plus longtemps au lit. Elle se leva, fit son lit et ouvrit la fenêtre, autant pour s'oxygéner - histoire de bien se réveiller - que pour aérer la pièce. Une fois pleine d'air et de vie, elle fila en direction des douches, se lava et revint s'habiller. Elle traîna bien une dizaine de minutes devant l'armoire avant de se décider. Vu qu'il n'y avait personne, elle pouvait aller courir non ?

Hop ! une tenue de sport - brassière soutenue noire et ensemble de jogging blanc. Elle s'habille, enfile ses chaussures de course, attache ses longs cheveux en queue de cheval et descend les escaliers pour sortir de la maison Gryffondor. En bas, elle n'y trouve que quelques élèves qu'elle salue d'un signe de la tête. Dans les couloirs, nulle âme qui vive. * Tant mieux... *
En chemin, elle s'arrêta aux cuisines pour demander une bouteille d'eau qu'on lui donna et qu'elle fourra dans son petit sac à dos, puis, après avoir remercié, elle s'en fut enfin à l'extérieur. Le ciel était toujours aussi couvert mais tant pis, maintenant qu'elle était debout, elle n'avait qu'une envie. Se dépenser. Après quelques étirements, elle se mit à courir.

Elle traversa le parc en direction de la Forêt Interdite, s'y engouffra - mais pas trop loin quand même - pour en ressortir quelques instants plus tard. Ses pas la menèrent jusqu'au lac noir qu'elle longea quand une petite pluie commença à tomber. Elle accéléra alors le pas et partit s'abriter dans l'une des serres du parc. Une fois à l'abri, elle prit son sac, l'ouvrit et en sortit la bouteille d'eau où elle but quelques gorgées. Puis, elle farfouilla en quête de sa serviette, qu'elle trouva au fond, avec deux mitaines blanches qui tombèrent à terre.

L'adolescente se pencha pour les ramasser. Elle se souvenait de ce jour où il les lui avait tendu. Cela s'était passé il y a maintenant plusieurs jours et depuis elle ne l'avait revu. * Je me demande quand je pourrai les lui rendre... Sinon je peux demander à un Serdaigle de les lui donner... * Ne sachant pas quoi faire, elle les rangea de nouveau précautionneusement dans son sac et entreprit de bouger un peu. Rester statique après un jogging n'était pas bon. Serviette en main, elle enleva le haut de sa tenue pour s'éponger. Autour d'elle des plantes de partout.

La serre dans laquelle elle s'était réfugiée concentrait tout un tas de pousses de mandragores et d'autres variétés de fleurs qui semblaient inoffensives. Bien que curieuse de nature, Gloire se contenta juste de les observer et de noter mentalement leurs noms dans son esprit pour pouvoir ensuite se renseigner à la bibliothèque. Soudainement, un frisson lui parcourut l'échine... et elle eut la sensation qu'elle n'était pas (ou plus ?) seule... Elle se retourna tandis que sa main récupérait sa baguette dans sa poche, et chercha du regard ce que cela pouvait être.
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Jeu 28 Avr 2011 - 20:25

Un ciel gris, triste, plein à craquer de nuages menaçants. Ce n'était pas vraiment qu'il aimait ce temps là, mais plutôt qu'il aimait le calme qu'il occasionnait. Appuyé contre le rebord de la fenêtre de la salle commune des Serdaigles, Ryô était songeur. C'était les vacances de Pâcques, et pour la première fois, il n'était pas rentré à la maison. Sa mère n'avait pas digéré ce qu'il lui avait annoncé quelques temps auparavant ; lui qui pensait pourtant qu'elle comprendrait... Et de toute manière il ne voulait pas inquiéter sa famille d'avantage. Son seul regret était de ne pas voir son neveu, auquel il tenait tant.

Qu'allait-il faire aujourd'hui ? Par ce temps rien ne le tentait. Faire le tri dans ses affaires peut-être, ou s'installer près du feu pour lire ; qu'importe, il s'ennuyait à mourir. Il monta au dortoir et s'essaya sur son lit, son petit rat sortait la tête de sa poche. Il la lui caressa machinalement, dans le sens du poil ; cette pauvre bête devait bien s'ennuyer au château. Il avait déjà 6mois, et était toujours aussi minuscule. Ryô se demandait même si ce n'était pas une forme de nanisme.

Puis, il eut une idée. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas touché un instrument ; perdre la main serait bien embêtant. Le temps n'étant pas propice à ce qu'il y ait du monde dehors : ça tombait bien, il aimait jouer loin des regards. Une fois qu'il eut sorti du dortoir, une guitare sèche à la main, quelques regards le suivirent tandis qu'il traversait la salle commune. Juste quelques élèves étaient là, quatre ou cinq tout au plus : Ryô ne les connaissait pas et ne s'attarda donc pas sur eux. Il arpenta les couloirs, descendit quelques escaliers, traversa le hall et ouvrit la grande porte qui donnait sur le Parc.

Humant l'air frais, Ryô mit les pieds dehors. Il cherchait du regard un endroit où il pourrait s'installer pour s'exercer à son art, lorsqu'il vit au loin une silhouette féminine qui se dirigeait vers les serres, apparemment en plein jogging matinal. Il n'y aurait pas fait attention, si son allure ne lui avait pas rappelé quelqu'un. Plissant les yeux, il pu distinguer le visage familier de Gloire Lecomte, une Gryffondor qu'il avait rencontré en cours, plusieurs jours auparavant. Il se souvenait lui avoir donné ses mitaines de cuir blanc lors du cours de Botanique, pour éviter qu'elle ne s'écorche les mains dans la forêt interdite.

Sans vraiment savoir pourquoi, il suivit le chemin qu'elle emprunter, jusqu'à se retrouver à l'entrée d'une serre dans laquelle elle s'était arrêtée pour chercher une serviette dans son sac. Ryô vit tomber à terre ses mitaines, qu'elle ramassa d'un air pensif, avant d'observer les plantes autour d'elle. Ryô ne faisait aucun bruit, mais pourtant Gloire semblait avoir remarqué sa présence. Sa main avait empoigné sa baguette, et elle se tournait à présent vers lui.


Désolé, je ne voulais pas te faire peur. Je n'aurais pas du te suivre jusqu'ici, mais j'ignore pourquoi, mes jambes en ont décidé ainsi...

Un sourire timide venait décorer son visage asiatique. Tenant toujours sa guitare à la main droite, il levait en revanche la main gauche en signe de bienveillance, limite "je viens en paix" et lui donnant un air quelque peu... ridicule.
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Jeu 28 Avr 2011 - 23:27

Il se tenait à quelques pas d'elle, guitare à la main, l'autre levé en signe de paix. La jeune fille reconnut immédiatement son interlocuteur. Ryô Suzuki. Le Serdaigle qui lui avait prêté ses mitaines. Rangeant sa baguette, elle lui sourit.

- Bonjour Ryô ! lui dit-elle. Tu ne m'as pas fait peur rassure-toi, c'est juste que... on ne sait jamais.

Bien qu'il ait avoué l'avoir suivie, il paraissait aussi gêné qu'elle. Ce qu'elle ne comprenait pas d'ailleurs. Pourquoi semblait-il toujours si timide ? Si tendu ? Lui faisait-elle peur ? En ce moment, c'était peut-être plus elle qui aurait dû être gênée. En effet, elle n'était pas du tout - mais alors pas du tout - présentable. A côté de lui toujours si bien habillé, elle devait ressembler à un épouvantail.

Oh ! Gloire n'était pas coquette mais ses parents l'avaient élevée dans le bien fondé des apparences - même si elle avait perdu sa mère très jeune, elle en gardait bon souvenir - aussi, chez elle, être de mise rimait avec confiance et respect. * Enfin bon... Je ne suis pas non plus complètement débraillée... *
Il devait tellement avoir l'habitude que les filles se pomponnent pour lui et s'exhibent pour lui plaire... Cette pensée lui donna la chair de poule. * Tant pis hein ? Pour une fois, il s'accommodera de mon... * Elle se projeta sa propre image : trempée par la pluie, les cheveux humides, les mèches complètement folles et son teint rosi par la course. * ...look... * Elle se retint de rire. Il risquait de la prendre pour une folle après.

- Toi aussi tu es resté ces vacances ? Tu n'es pas rentré ?

* Questions futiles... tu n'as pas besoin de savoir ça ma fille... *
Elle se mordit la lèvre pour se taire et réfléchit avant de demander d'un ton plus posé :

- Au fait, tu voulais me dire quelque chose ? Vu que tu dis m'avoir suivi, j'en déduis qu'il y a une raison...
* sourire malicieux * En tout cas, moi, je suis bien contente de te voir, je me demandais justement quand aurais-je l'occasion de te voir en tête à tête...

Elle le vit se retrancher sous sa dernière phrase et regretta ses derniers mots.

- Excuse-moi, bafouilla-t-elle très vite. Je ne voulais pas... je ne pensais pas... enfin, je voulais dire que... * soupir * Je suppose que tu dois te dire "encore une groupie" mais rassure-toi ce n'est pas mon cas. Je ne m'intéresse nullement à toi.

Puis se rendant compte que cela aussi pouvait le blesser, ou l'intimider, elle se reprit.

- Non pas que je dis que tu n'es pas mignon comme garçon car tu l'es mais je ne suis pas le genre de fille à craquer pour de beaux yeux on va dire. J'ai besoin... d'un peu plus de... consistance, si je puis dire.

Ohlala, cela commençait vraiment à devenir complexe là. Dans ses yeux, elle pouvait y lire diverses émotions mais ! au point où elle en était, mieux valait ne pas analyser... * Respire *

- Enfin bref... je voulais en fait dire que j'espérais te voir quelques secondes depuis le cours de Botanique pour pouvoir te rendre tes mitaines. Tu te souviens ? Celles que tu m'as si galamment prêté lors du cours de Botanique.

Elle s'était dirigée vers son sac et les avait ressorties, proprement nettoyées. S'avançant vers lui, elle les lui tendit dans un sourire, à quelques pas tout de même car elle craignait qu'il ne s'enfuie à toute jambe si elle franchissait cette limite invisible. Ce qui aurait presque pu être légitime étant donné toutes les erreurs qu'elle semblait accumuler en sa présence. C'était assez nouveau pour elle comme situation.

Habituellement, elle avait affaire à des mecs sûrs d'eux. Oh, elle n'avait rien de spéciale. Contrairement à d'autres filles, Gloire se trouvait "banale". De longs cheveux noirs jusqu'au bas du dos sur un teint de porcelaine venu de la Thaïlande, de grands yeux bleus myosotis et un nez droit hérité de la France, une taille basique, un corps mince... rien de bien fantastique à ses yeux. Mais elle comprenait que ce mélange puisse plaire à certains garçons qui parfois se permettaient de lui tourner autour, de lui tourner quelques compliments pour après s'en aller batifoler ailleurs.

C'étaient là des choses que tout homme est sensé faire et qui depuis longtemps l'avait désillusionnée... mais lui non. Il semblait différent. * Ou indifférent ? *
Question légitime, il semblait fuir en permanence la présence des autres. Ou en tout cas, était-ce qu'elle avait toujours vu de lui depuis qu'ils partageaient les mêmes cours. * A moins que ce ne soit moi... * Drôle d'idée étant donné qu'ils ne s'étaient parlé qu'à deux reprises. Mais bon...

Bien qu'elle soit curieuse de nature, Gloire décida pour cette fois qu'il valait peut-être mieux ne pas insister. Elle ne voulait en aucun cas passer pour l'une de ces filles qui sautaient sur lui à la moindre occasion. Et puis, il semblait si retranché aussi que cela la troublait alors plus elle se tairait (pour une fois) et mieux cela serait. Du moins, était-ce ce qu'elle se disait. Il viendrait de lui-même s'il le désirait. Elle, elle serait comme d'habitude : elle sourirait et s'effacerait au moindre signe d'ennui - pas que les gens l'ennuyaient mais plutôt si elle les ennuyait. Et lui, sans qu'elle sache vraiment pourquoi, elle n'avait pas envie de l'ennuyer...
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Mer 4 Mai 2011 - 20:37

Lorsqu'il se fut présenté, la jeune sorcière avait abaissé la baguette qu'elle avait - par reflex - pointée sur Ryô. Celui-ci baissa donc sa main ; elle avait compris qu'il ne lui voulait aucun mal et en plus, il avait l'air un peu ridicule avec une main en l'air, comme ça. Il préféra la placer dans sa poche, ainsi elle serait moins gênante. Il laissa planer son regard sur Gloire. Les cheveux mouillés, habillée d'un jogging et le teint rose, elle semblait mal à l'aise.

Bonjour Ryô ! Tu ne m'as pas fait peur rassure-toi, c'est juste que... on ne sait jamais. Toi aussi tu es resté ces vacances ? Tu n'es pas rentré ?

Non, il n'était pas rentré. Le simple fait d'imaginer la fureur de sa mère suite aux évènements lui donnait froid dans le dos. Elle pourrait tout aussi bien lui jeter un nouveau maléfice, faire de lui sa victime, car malgré que sa mère et lui s'aimaient énormément, c'était une femme très rancunière et sans pitié, même envers la personne qu'elle aimait le plus au monde. Refoulant sa chair de poule, Ryô s'essaya à un sourire songeur, bien qu'il était affreusement faux et qu'il n'avait rien de réaliste. En fait, il n'avait jamais été très doué pour cacher ses véritables émotions.

Non, je ne suis pas rentré. Je n'en avais pas envie, tout simplement...

Le temps d'un léger blanc, tandis que Ryô hésitait à lui renvoyer la question, il la vit se mordre la lèvre. Peut-être ne valait-il mieux pas qu'il pose la question, après tout c'était assez indiscret. Cependant, cette question venant d'elle ne le dérangea pas. Une autre fille lui aurait semblé trop curieuse, mais elle, il ne savait pas pourquoi, il ne la voyait pas comme ça.

Au fait, tu voulais me dire quelque chose ? Vu que tu dis m'avoir suivi, j'en déduis qu'il y a une raison... En tout cas, moi, je suis bien contente de te voir, je me demandais justement quand aurais-je l'occasion de te voir en tête à tête...

Ryô fut surpris. Involontairement, son visage se durcit avant de prendre une teinte rosée. Un tête à tête ? Y avait-il la un sous entendu, ou simplement un quiproquo ? Il était déjà d'une timidité maladive à la base, mais alors là... C'était poussé, tout de même. Avant qu'il n'aie pu prendre la parole, elle se justifia.

Excuse-moi... Je ne voulais pas... je ne pensais pas... enfin, je voulais dire que... Je suppose que tu dois te dire "encore une groupie" mais rassure-toi ce n'est pas mon cas. Je ne m'intéresse nullement à toi. Non pas que je dis que tu n'es pas mignon comme garçon car tu l'es mais je ne suis pas le genre de fille à craquer pour de beaux yeux on va dire. J'ai besoin... d'un peu plus de... consistance, si je puis dire.

Il avait du mal à suivre, là. Où voulait-elle en venir ? Il pencha la tête légèrement de côté avec un air interrogateur. Il venait de se prendre à la suite des jets de fleurs et des coups de poignards ; c'était assez confus et lui-même ne savait pas vraiment que ressentir. C'était plutôt... Complexe.

Enfin bref... je voulais en fait dire que j'espérais te voir quelques secondes depuis le cours de Botanique pour pouvoir te rendre tes mitaines. Tu te souviens ? Celles que tu m'as si galamment prêté lors du cours de Botanique.

Elle avait été chercher les mitaines dans son sac. Ryô la regardait s'approcher de lui tandis qu'elle finissait de parler, puis lorsqu'elle s'arrêta à une distance anormalement important pour lui tendre ses mitaines, comme si elle avait peur de l'approcher d'avantage, il profita enfin du silence pour prendre le temps de répondre à tout ce qu'elle venait de lui dire.

Je n'avais rien de particulier à te dire. J'avais juste envie d'approfondir un peu les liens entre nous...

Il prit les mitaines et les enfila : avant de faire des yeux plus ou moins ronds, se rendant compte que ce qu'il venait de dire pouvait sembler un peu ambigu. Il s'empressa de se corriger.

Je veux dire... Peut-être pourrions-nous devenir amis, qui sait. Tu m'as l'air vraiment différente des autres filles. Tu es jolie et fraîche, tu es franche et parle beaucoup, et puis... Tu préfère apprécier quelqu'un pour ce qu'il est plutôt que pour ce qu'il semble être. Je ne te considère pas du tout comme une de ces groupies, n'aie aucune crainte. Je... Hm. Et puis, merci pour les mitaines.

Il resta planté là, à lui sourire, comme un bêta. Pourquoi avait-il tant de mal à s'ouvrir avec quelqu'un ? Plus encore : Pourquoi avec une fille ? Il n'avait aucune raison d'être timide, pourtant. Décidément, il devait sûrement avoir besoin de repos ces jours-ci. Il n'était plus lui même.

En fait, je... Je pense que tu dois être quelqu'un de très... spécial. Dans le bon sens, bien sûr ! Je veux dire... Tu as l'air de te démarquer par un caractère beaucoup plus proche de l'idéal que je me fais de l'être humain que la quasi totalité des personnes que j'ai rencontrées jusqu'à présent...

Il en avait trop dit, là. Il se mit à rougir, comme une tomate, et remonta son t-shirt par dessus son bandeau pour masquer ce visage rougeoyant. Pas discret, mais alors là, pas discret du tout...

Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Mer 4 Mai 2011 - 21:12

Gloire continua de sourire, attendant patiemment qu'il prenne ses mitaines. Bien que son visage soit souriant, à l'intérieur c'était la tempête. Elle avait pleinement conscience de l'avoir effrayé et nul doute qu'elle allait galamment se faire cataloguer. Mais bon ! il semblait déjà assez gêné comme cela pour qu'elle ne le mette encore plus mal à l'aise en montrant combien elle était elle-même indisposée. Et ce fut donc dans ces conditions que le temps parut ralentir... jusqu'à ce qu'il prenne enfin ses mitaines et les enfile. Laissant retomber son bras, elle se baissa légèrement en avant en signe de respect - coutume asiatique héritée de son éducation.

- Je n'avais rien de particulier à te dire. J'avais juste envie d'approfondir un peu les liens entre nous... Je veux dire... Peut-être pourrions-nous devenir amis, qui sait. Tu m'as l'air vraiment différente des autres filles. Tu es jolie et fraîche, tu es franche et parle beaucoup, et puis... Tu préfère apprécier quelqu'un pour ce qu'il est plutôt que pour ce qu'il semble être. Je ne te considère pas du tout comme une de ces groupies, n'aie aucune crainte. Je... Hm. Et puis, merci pour les mitaines.
En fait, je... Je pense que tu dois être quelqu'un de très... spécial. Dans le bon sens, bien sûr ! Je veux dire... Tu as l'air de te démarquer par un caractère beaucoup plus proche de l'idéal que je me fais de l'être humain que la quasi totalité des personnes que j'ai rencontrées jusqu'à présent...


La jeune fille qui ne s'attendait vraiment pas à cela rosit, et lui aussi. Elle le vit se cacher derrière son t-shirt et trouva cela tellement mignon qu'elle lui adressa de nouveau un sourire. On lui avait parfois fait quelques compliments - la grande majorité venant de son père - mais celui-ci était à ses yeux le plus beau. On pouvait sans nul doute voir que ses yeux s'étaient mis à briller et qu'elle paraissait plus radieuse que quelques instants plus tôt.

- Je... je suis très touchée Ryô. On ne m'a jamais dit quelque chose d'aussi beau. C'est pour moi le plus beau des compliments. Qu'on me reconnaisse pour mes qualités... au lieu de mes beaux yeux, c'est... plus que je ne pourrais dire.

Elle disait cela d'une manière humble, les yeux baissés. Son seul signe de nervosité se ressentait au niveau de ses doigts qui se trituraient. Elle pesait chacun de ses mots, sachant pertinemment qu'au moindre faux pas il s'en irait et... après ce qu'il venait de lui dire, elle n'en avait pas envie. Elle aussi avait envie à apprendre à mieux le connaître mais comment faire sans à chaque fois avoir la peur au ventre de se faire rembarrer ? Inspirant profondément, elle lui fit part de ses réflexions.

- Je serai très honorée de pouvoir compter parmi tes amis... si c'est ce que tu désires. J'ai juste... enfin... comment te dire...

Une longue pause s'établit pendant qu'elle cherchait une fois de plus ses mots. Heureusement qu'elle avait les yeux baissés car il aurait pu sans nul doute voir le trouble qui l'habitait en cet instant. Joie, doute, peur... se disputaient en elle et c'est donc d'une voix étouffée qu'elle murmura :

- C'est juste que... je ne pense pas être aussi spéciale que tu le penses... et quand tu t'en rendras compte, tu seras tellement déçu...

Dehors, la pluie faisait à présent rage, les gouttes tombaient en trombe sur les verres de la serre et il devenait presqu'impossible de croire qu'il s'agissait du petit matin. Gloire frissonna de froid - et d'un trop plein d'émotion aussi probablement - mais elle n'osa pas bouger.
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Mer 4 Mai 2011 - 23:16

Il ne s'attendait pas tout à fait à ce que Gloire rougisse. Il abaissa lentement son t-shirt, sentant que le fait de se cacher ne servait à rien, tandis que la jeune femme bafouillait quelques humbles remerciements.

Je... je suis très touchée Ryô. On ne m'a jamais dit quelque chose d'aussi beau. C'est pour moi le plus beau des compliments. Qu'on me reconnaisse pour mes qualités... au lieu de mes beaux yeux, c'est... plus que je ne pourrais dire. Je serai très honorée de pouvoir compter parmi tes amis... si c'est ce que tu désires. J'ai juste... enfin... comment te dire...

Un long blanc s'installa entre eux. Ryô savait qu'elle cherchait ses mot, il ne fallait pas la couper. Il l'observa discrètement pour ne pas la déstabiliser : elle devait sûrement l'être déjà bien assez, à en juger par l'attitude nerveuse de ses doigts. Lorsqu'elle parlait, elle regardait le sol. Elle était à présent tout à fait différente de la Gloire sûre d'elle même qu'il avait pu voir auparavant. Celle-ci était bien plus attendrissante qu'impressionnante, et dégageait toujours cette fraîcheur qu'il avait pu traduire en elle.

C'est juste que... je ne pense pas être aussi spéciale que tu le penses... et quand tu t'en rendras compte, tu seras tellement déçu...

Le temps que Ryô ne réagisse, il s'était installé un silence un peu gênant dans la pièce, que seule la pluie venant s'éclater contre les murs et le plafond de verre venait rompre. Il restait là, sans rien dire, puis il remarqua que Gloire tremblait de froid. Elle était pourtant immobile et ne cherchait nullement à se réchauffer. Ryô hésita un instant, se demandant si ça ne semblerait pas trop direct, puis se résigna à ôter son gilet qu'il alla poser sur les épaules de la Gryffondor, la frottant avec pour la réchauffer un peu. Si elle savait qui il était, elle s'enfuirait sûrement... Comme il aurait aimé oublier son passé ! Tout cela aurait été si simple, si apaisant... Malheureusement, ce n'était pas le cas. Peut-être elle aussi avait-elle quelque chose à cacher, ou peut-être parlait-elle simplement de son caractère. Toujours est-il qu'elle se sous-estimait très certainement.

Il est rare que je sois déçu par qui que ce soit. Ces compliments venaient du cœur, et je suis content que cela te touche... il rougit d'avantage. Je crois qu'étant donné le temps, nous n'avons plus qu'à attendre la fin de l'averse avant de sortir. Il ne faudrait pas que tu attrape froid...

Il se sentait un peu plus à l'aise, mais peut-être n'était-ce pas le cas de sa camarade. Elle semblait gênée par son attitude. Ryô se retira, et regarda ses pieds. Ses chaussures blanches étaient tachées de boue. Tant pis pour lui, il n'avait qu'à pas mettre ça à ses pieds pour sortir de ce temps là ! Il n'osait même pas regarder Gloire. Son attitude l'avait peut-être choquée, il avait peur qu'elle ne soit effrayée.
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Jeu 5 Mai 2011 - 0:00

C'est fou comme de petits détails peuvent devenir importants soudainement... telles étaient les pensées de Gloire en cet instant. Les yeux fixés par terre, n'importe qui aurait cru qu'elle était en train de compter chacun des grains de sable qui y étaient disposés. Elle se disait qu'il lui fallait relever la tête mais elle ne se sentait pas du tout prête... c'est donc avec surprise qu'elle sentit deux mains entourer ses épaules. Levant vivement la tête, elle se retrouva nez à nez avec Ryô.

* Evidemment ! qui veux-tu qu'il y ait d'autres ? *

Celui-ci avait enlevé son gilet et la frictionnait avec. Gloire recula.

- Tu... ne devrais pas... Ryô... tu vas salir ton gilet.

Mais il ne semblait pas l'écouter. Elle crut même le voir hocher la tête en signe de négation. Plus que touchée, elle ne put s'empêcher de l'observer... presqu'avec tendresse. Il semblait... si fort et si fragile en même temps. Il lui faisait penser à un cheval, noir et ténébreux, fougueux mais méfiant et sauvage, indomptable. Perdue dans ses pensées, ce fut lui qui la ramena à l'instant présent.

- Il est rare que je sois déçu par qui que ce soit. Ces compliments venaient du cœur, et je suis content que cela te touche... Je crois qu'étant donné le temps, nous n'avons plus qu'à attendre la fin de l'averse avant de sortir. Il ne faudrait pas que tu attrape froid...

- Merci, bafouilla-t-elle en le regardant s'éloigner. Son gilet encore sur ses épaules, elle le resserra un peu plus sur elle. Je te le rendrai... Je crois que nous allons être amené "encore" à nous revoir.

Elle souriait de nouveau, une fossette malicieuse au coin des lèvres. Puis, suivant son regard, elle regarda à son tour les gouttes qui tombaient au-dessus d'eux. On aurait pu croire qu'ils étaient isolés du monde, coupés. Toujours frissonnante, elle alla s'asseoir sur un banc à quelques pas et commença à dénouer le noeud de ses cheveux pour les sécher avec sa serviette. Etant donné qu'ils étaient très longs, cela lui prendrait un peu de temps aussi s'en excusa-t-elle.

- Pardon de m'étaler ainsi. Mais comme tu dis, il ne vaut mieux pas que je prenne froid, je n'aime pas du tout être malade. Quand je le suis, je deviens plutôt vilaine. Mon père me dit que je suis une très mauvaise malade car je n'aime pas que l'on me soigne... Je suis meilleure infirmière que malade je crois.

Elle avait bien conscience de parler de choses futiles mais étant donné les circonstances mieux valait ne pas trop s'étendre sur des sujets qui risquaient de les embarrasser encore plus.
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Ven 6 Mai 2011 - 21:25

Merci. Je te le rendrai... Je crois que nous allons être amené "encore" à nous revoir.

Ryô releva les yeux vers elle, un éclat vif y brillait. Pour la première fois depuis qu'il était dans cette serre, son visage exprimait tout autre chose que de la timidité. Un sourire se dessinait sur son visage.

Ce ne serait pas une mauvaise chose, je pense. Pour ma part, en tout cas.

Elle alla s'installer sur un banc à quelques mètres, se séchant les cheveux avec sa serviette. Le gilet de Ryô un peu trop grand pour elle la rendait vraiment attendrissante. Il la regardait faire, ne sachant pas trop ce qu'il pouvait bien faire d'autre à présent... Et puis, ce n'était pas désagréable.

Pardon de m'étaler ainsi. Mais comme tu dis, il ne vaut mieux pas que je prenne froid, je n'aime pas du tout être malade. Quand je le suis, je deviens plutôt vilaine. Mon père me dit que je suis une très mauvaise malade car je n'aime pas que l'on me soigne... Je suis meilleure infirmière que malade je crois.

L'anecdote arracha un sourire à Ryô. Après lui avoir lâché un "Pas de soucis", Ryô avait empoigné sa guitare, qu'il avait posé sur un banc au moment d'enlever son gilet, sur lequel d'ailleurs il s'installa, un peu hésitant. Après tout, il était sorti pour jouer ; mais est-ce que ça n'allait pas déranger la jeune fille ? Elle était toujours affairée à se sécher ses longs cheveux noirs ; tandis qu'il cherchait dans sa poche un médiator adapté.

Dis moi, ça ne te dérange pas si je joue un peu ? J'ai pas touché à cette guitare depuis un bout de temps, en fait...

[HRP : Désolé, c'est assez court X_x]
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Ven 6 Mai 2011 - 22:39

[HRP]Ce n'est rien pour la longueur =). Je suis contente que tu répondes ^^.[/HRP]

Heureusement que son visage était caché par sa chevelure sombre car quand Ryô lui avait dire que la revoir ne lui déplairait pas elle n'avait pu s'empêcher de rougir. Elle n'aurait jamais pensé que Ryô pusse dire une telle chose et au fond d'elle-même une petite voix lui disait que cela était plus que rare aussi pour ne pas l'embarrasser, elle ne releva pas, se contentant d'en jouir intérieurement car ces paroles étaient comme une petite lueur, une minuscule flamme d'espoir qu'ils puissent un jour approfondir leur relation si fragile malgré leur désir réciproque d'apprendre à mieux se connaître.

A quelques pas, Ryô prit la guitare qu'il avait apporté et du coin de l'oeil Gloire le regarda chercher son médiateur en lui assurant que cela ne la dérangeait nullement qu'il en joue. Elle avait toujours aimé la musique même si ses goûts à elle étaient plutôt classique ou variété mais la musique étant ce qu'elle est, elle appréciait tout ce qui s'y rapportait.

- Depuis combien de temps n'as-tu pas joué Ryô ? demanda-t-elle en relevant la tête. Ses cheveux n'étant plus trempés mais juste humide, elle entreprit alors de les démêler avant de les séparer en trois tas pour les tresser. Au-dessus d'eux, la pluie semblait ne jamais vouloir s'arrêter. Crois-tu que la pluie va durer encore longtemps ?

Cette dernière phrase avait plus été un murmure qu'autre chose et elle n'imaginait même pas qu'il ait pu l'entendre, tout occupé qu'il était avec sa guitare. Elle sourit à le voir toucher l'instrument avec adresse. A ce moment, il était totalement différent du Ryô qu'elle avait vu jusqu'alors. Il ne se cachait pas et ses yeux brillaient d'un éclat nouveau, comme si la guitare l'avait mené dans un autre univers. Chose qu'elle comprenait parfaitement étant donné qu'elle ressentait la même chose quand elle chantait. Un sourire discret sur les lèvres, elle l'écouta commencer à gratter les cordes de l'instrument.
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Mar 10 Mai 2011 - 19:51

Depuis combien de temps n'as-tu pas joué Ryô ?

Ryô réfléchit quelques instants. La basse, il en jouait tous les jours. Mais la guitare sèche, cela devait bien faire...

Environ 2 mois. Mais la guitare sèche n'est pas mon instrument majeur, en revanche je joue tous les jours de la basse.

Tout en répondant, il avait commencé quelques arpèges, simples mais jolis, donnant un peu de gaîté aux lieux rendus tristes par la pluie. Il laissait glisser ses doigts le long des cordes subtilement, comme il l'avait toujours fait. Son doigté était léger, rapide. Par habitude de la basse, il n'avait aucune peine à former des accords, à parcourir le manche sans aucune difficulté.

Crois-tu que la pluie va durer encore longtemps ?

Tout en jouant, Ryô leva les yeux vers le ciel. La pluie était encore intense et semblait rythmer sa musique. On pouvait même dire qu'elle battait de plus en plus fort. Ils étaient condamnés à rester seuls ici encore un bon bout de temps ; mais qui a dit que c'était une mauvaise chose ? Il y avait de grandes chances que leurs liens se resserrent au cours de cette averse.

Je le crois, en effet. Il doit y en avoir encore pour au moins une bonne demi-heure.

Terminant cette phrase, Ryô se lança dans une composition personnelle, qu'il avait écrite il y a quelques mois. Il n'y avait pas de paroles, mais la musique en elle-même exprimait parfaitement son état d'esprit perpétuel. Quelqu'un n'étant pas au courant de son histoire aurait trouvé cette composition belle et envoûtante ; mais quelqu'un étant au courant ne pouvait qu'avoir pitié de lui. Pitié... Ou dégoût. Heureusement pour lui, rares étaient les personnes connaissant son secret. Ainsi la Gryffondor ne verrait sûrement que le côté esthétique des mélodies et accords ; ou alors l’interpréterait à sa façon. Pourtant, ce n'est pas à son lourd secret qu'il pensait à l'instant même. Tout ce qu'il voulait, c'était impressionner Gloire. Il voulait lui montrer de quoi il était capable, et faire en sorte que cette musique lui plaise. Même si c'était assez prétentieux de sa part, après tout il était tout de même un garçon comme les autres ; il fallait bien qu'il ait aussi les défauts d'un adolescent. Le son de la guitare résonnait dans la serre, se répercutant contre les parois de verre, et couvrant le grésillement incessant de la pluie. Comme à chaque fois qu'il jouait, il fermait les yeux, la tête dansant au rythme de sa musique.
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Gloire Lecomte, le  Mer 11 Mai 2011 - 22:19

Alors qu'elle tressait ses cheveux, les arpèges de Ryô résonnaient dans la serre et silencieuse, Gloire se dit que cette journée était vraiment particulière. Ryô, l'un des garçons les plus harcelés de l'école, lui jouait de la guitare. Il y avait de quoi être confuse. Furtivement, elle lui glissa un regard et sourit pour elle-même. Il semblait si concentré. Apparemment il jouait de la basse. Peut-être avait-il un groupe ? Elle n'osa poser la question, de peur de rompre ce moment.

Qui plus est qu'il venait de commencer à vraiment jouer une mélodie. Douce, elle se laissa transporter. Elle pouvait ressentir chacune des cordes vibrer dans l'air et crier quelque chose qu'elle ne pouvait comprendre mais qui l'émouvait profondément. Elle avait toujours pensé que la musique était un moyen de communication et Ryô lui en donnait une preuve vivante. Rouvrant les yeux, elle pouvait presque lire sur ses traits que cette musique l'habitait entièrement. A sa manière, il était en train de communiquer avec elle, son unique auditrice.

Un sourire triste passa dans les yeux de la jeune fille. Pour que Ryô agisse ainsi, il devait se sentir si seul parfois. La mèche devant ses yeux semblait sans arrêt détourner les regards des gens et son retrait semblait cacher quelque chose de bien plus profond. Soupirant, l'adolescente se promit intérieurement de tout faire pour l'aider car le tableau qu'il était en train de lui exposer touchait son coeur sensible bien plus qu'autre chose.

Resserrant son gilet, elle se leva et se dirigea vers lui, puis s'agenouillant devant lui, elle attendit qu'il finisse de jouer. Immobile et respectueuse, elle le regarda et l'écouta s'épancher à travers son instrument, son regard dans le sien, et ce jusqu'à ce qu'il s'interrompit.

- Ryô, est-ce toi qui l'a composé ? C'était magnifique... lui dit-elle. J'en ai encore le coeur tout frémissant.
Ryô Suzuki
Ryô Suzuki
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Ryô Suzuki, le  Mer 11 Mai 2011 - 23:38

Lorsqu'il termina son morceau, Ryô fut surpris de voir la silhouette agenouillée de Gloire si proche de lui. Il la regarda timidement, se demandant ce qu'elle faisait si près de l'endroit où lui-même se tenait, et surtout dans cette posture. Sa réponse lui vint si promptement qu'il eût peur qu'elle ne sache lire dans ses pensées.

Ryô, est-ce toi qui l'a composé ? C'était magnifique... J'en ai encore le coeur tout frémissant.

Il inclina la tête en signe de remerciement. On lui avait appris à accepter les compliments et à les remercier systématiquement par ce mouvement très léger mais aussi très significatif que l'Asie presque entière comptait parmi ses coutumes.

Oui, cette composition était de moi. Je te remercie pour ton compliment, mais tu sais, je...

Il s'arrêta. Il ne pouvait pas dire la fin de sa phrase, ce serait très déplacé. Il avait déjà dit de belles choses à des jeunes femmes par le passé mais ce temps-là était révolu. Il n'en était plus capable. S'il s'apprêtait à complimenter quelqu'un, homme ou femme d'ailleurs, tout ce qui sortait de sa bouche étaient des bégaiements incessants. Il aurait voulu lui dire qu'il n'avait pas pour habitude de jouer pour de si jolies yeux, mais rien ne sorti. Même pas des blabla incompréhensibles. Il resta silencieux, comme muet, avant de faire glisser machinalement sa main sur le manche de sa guitare. Il abandonna finalement la fin de ses propos, ne sachant pas vraiment comment s'en sortir, comment se rattraper ; et changea de sujet.

Joues-tu de la guitare, toi aussi ? Sinon, tu sais, je veux bien t'apprendre. Il paraît que je suis un bon coach.

A ces mots, un sourire illustra son visage. La musique était sa passion, son art de vivre, sa raison d'être, sûrement, même. Il avait pour la musique un sentiment profond et voulait la partager avec tout le monde ; seulement il était bien trop timide pour jouer devant un public. Il partageait donc sa passion en apprenant à d'autres personnes à manier les instruments. C'était un passe-temps comme les autres, après-tout.
Contenu sponsorisé

Les Serres - Page 2 Empty
Re: Les Serres
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 17

 Les Serres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.