AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 14 sur 16
Les Serres
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: Les Serres

Message par : Azaël Peverell, Mar 24 Jan 2017 - 16:30


T'attends la réponse du type. En espérant qu'il soit du genre à partager. Parce que t'as vraiment envie de picoler. T'en as besoin. Chaque jour, t'en as besoin. Parce que t'en as assez de la réalité. T'as l'impression d'y rester bloqué alors que tu n'y as pas ta place. Tout ce que tu veux, c'est pouvoir s'échapper. Et c'est l'uns des moyens que tu as trouvé. Le Garde-Chasse semble vouloir prendre l'avis de son pote le sapin avant de se décider. Mais vu que c'est un arbre, et que c'est pas forcément sensé parler, t'as comme l'impression que tu risques d'attendre longtemps. Il semble cependant avoir une étincelle de lucidité en te tendant la bouteille.

- Pas de soucis, les amis des sapins sont les bienvenus, et je partage la bouteille ! Et si y'en a pu, on en trouvera d'autres.

Tu lui adresses un large sourire en le remerciant vaguement. T'es content, mais pas trop poli pour autant. Tu bois directement quelques gorgées, et tu sens l'alcool te brûler la gorge avant de te réchauffer agréablement. Tu fermes les yeux un instant, comme pour profiter davantage. L'alcool remplit un peu le vide en toi. Apaise le manque. Nouvelle gorgée. Après tout, l'autre a dit qu'il en trouverait quand la bouteille serait vide. Il ne se doutait simplement pas qu'elle risquait de l'être un peu plus rapidement que prévu. Quoi qu'il a l'air d'avoir une belle descente aussi vu son état actuel. Et ce n'est pas ton genre d'avoir des remords pour quelqu'un que tu ne connais pas. Alors tu ne vas pas te priver de boire aux frais d'un autre.

T'as même pas besoin d'essayer de trouver quelque chose à lui répondre pour avoir l'air sympa. Parce qu'un autre type fait irruption. Si t'avais su les serres si fréquentées, tu n'y aurais probablement jamais mis les pieds. D'autant plus quand tu reconnais le préfet des Serdaigle. Ce type, tu l'aimes pas des masses. Il se sent toujours obligé de se mêler de ce qui ne le regarde pas. Et ce soir, il n'excepte pas à cette règle. Il s'adresse au perché, veut comprendre ce qu'il se passe. Alors que s'il ouvrait les yeux, il comprendrait. Pas besoin de demander. D'ailleurs, l'autre a l'air complètement paumé dans tout un tas de questions existentielles. Une fois de plus, tu ne comprends pas un traître mot de ce qu'il raconte. Il te laisse toujours aussi perplexe. T'as presque envie de le réconforter. Peut être que lui aussi devrait se mettre à picoler.

D'ailleurs, le Garde-Chasse se relève difficilement en s'en prenant à son copain sapin. Il a dû lui faire un croche pied avec ses racines, ou quelque chose dans ce genre là. Sinon, sa colère et son coup de pied seraient un peu disproportionnés. Mais il fait comprendre à Vacuitas qu'il ferait bien de s'amuser un peu, et de prendre un verre avec vous. A dire vrai, t'es pas forcément enchanté à l'idée de partager quoi que ce soit avec le préfet. Mais vu que ce n'est pas ton whisky, t'as pas grand chose à dire là dessus. T'approches un peu du perché, lui tend la bouteille.

- T'en veux l'Perché ? C'mieux que d'penser.

Un jour, tu lui demanderas vraiment son nom. Et t'essaieras de t'en rappeler. Mais visiblement, ce jour n'est pas arrivé. Tu serres la main tendue du Garde-Chasse qui se présente à toi en essayant de ne pas trop te crisper à son contact. C'est vraiment pas fait pour toi ce genre de civilité. T'es bien content de récupérer ta main ensuite. Mais tu esquisses quand même un sourire. Parce qu'il a l'air sympa. Tu te souviens vaguement de lui, à un cours de méta. Tu te dis que ce n'est peut être pas une très bonne idée de se mettre une mine avec un loup-garou. Et puis après tu te rappelles que tu t'en fous. Alors tu te présentes à ton tour.

- Azaël. J'suis toujours partant pour un verre. Ou plusieurs.


Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Azphel, Mar 31 Jan 2017 - 15:43


Je m'excuse pour ce RP honteux, je valide juste mon défi   :$

Le monde tournait, pas rond, en biais, bancal, un peu alcoolisé. Ou le sorcier tournait alors, complètement troublé et imbibé d'alcool, pas vraiment frais mais prêt à faire peur à son foie et ses tripes. Et les gosses, c'était cool. Bon pas trop le bleu beaucoup trop préfet au goût d'Azphel, pas que sur les bords, qui avait l'air rabat-joie. Mais qu'importait, l'alcool allait couler et au pire ils enfermeraient le bleu, et les serpents danseraient dans le château jusqu'au bout de la nuit.

- Azael, c'est chouette comme prénom ! Vas y rince toi la gueule, on va se la mettre.
Ouai ils allaient. Bon en attendant que les deux autres se bougent les feuilles et daignent participer à l'orgie d'alcool, Az fit son petit tour tranquille à la recherche de plantes consommables. Il sortit de son bocal une plante un peu seule dans son coin, comme une PEP isolée de tous avec des feuilles à cinq branches et de la texture verte moutoneuse accrochée aux branches.

- Vous pensez que ça se consomme ce truc ? je serais curieux d'essayer ? Ça te dit Aza ?

T'façon il allait falloir essayer pour pimenter la soirée. Avec du bol, les jeunes étaient libres d'esprit et auraient des feuilles pour rouler un truc convenable et tester cette plante suspecte. Il faudrait faire goûter le bleu si ça avait un quelconque effet, qu'il se détende un peu de l'insigne celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Riri Vacuitas, Mer 1 Fév 2017 - 20:22


La fichu plante qui n'était nul autre qu'Asclépius ne pouvait pas me répondre. Il répondait rien et rien. Sûrement une réflexion philosophique. Il me dit qu'il n'est pas désiré alors que fait-il encore ici l'illuminé ? Les pieds dans la terre et mon esprit vocifère hum. Je le regarde, roule des yeux et laisse le temps filer. Je ne vais pas lui répondre tout de suite à cet être à moitier à fond. Puis j'écoute l'adulte qui semble s'adresser à un sapin ou bien à l'autre tâche d'Azaël le « rebelle ». C'était plutôt Azaël la naissance accidentel. Mais ce n'est pas tout, il continue de parler, je sais pas trop ce qu'il demande. Et pour être honnête, mon narrateur à du mal à bien se rappeler de tout ce qu'il se passe. Je crois que ce type est le nouveau garde chasse. Est-il saoul ? Probablement, certainement, effectivement. Il se dirigea alors vers moi, pas de verre mais une bouteille à la main. Un petit verre tous ensemble ? Je n'ai jamais bus de ça. Il est probable que dans d'autre circonstance j'aurais été curieux, pas dans cette situation pleine de fausse actions. Lui c'est Azphel, un autre rebelle ? Je ne peux m’empêcher de le regarder avec un regard curieux et suspicieux. Il est probable que ses intentions soient mauvaise que la plupart des être humains de cette planètes. Tête d'affiche et bête bien piche. Une bonne phrase pour qualifier le moment présent des esprit absent et du miens plus que méfiant. Reculant alors d'un pas. Puis l'accidentel s'approcha aussi un peu de nous. Adressant la parole à Asclépius. Décidément, ils veulent tous des verres, tous la guerre, cimetière. L'adulte rebelle Azphel réagit, il adore le prénom du gamin qui passe son temps à faire le malin. Je suis serein et j’attends juste d'être sur qu'il ne se passera rien de malsain même si je dois rester jusqu’à demain. Puis je répond enfin à Asclépius, regard droit, voix cassante.

« Je n'ai pas quitté mon lit. Je revient d'un endroit plein de livre tu vois. Que je lis avec une impulsion spontané afin de pouvoir te balancer plus d’électricité lors de la prochaine coupe et te renvoyer dans ton lit. Amicalement bien sur ! »

J'étais content, j'avais utilisé tout les mots qu'il avait précédemment. Je redresse la tête avec un petit sourire en coin. Je me dirige vers le nouvel arrivant de Poudlard, l'adulte à la bouteille occulte. Yeux dans les … ce qui doit lui servir actuellement d’œil.

« Pourquoi boire ça ? A quoi sa sert ? Tout ce que je vois c'est que ça n'a pas l'air de vraiment vous faire du bien. »

Je comptais bien rester et dans un état normal si possible. Les surveiller ? Non, juste m'assurer qu'ils ne se blessent pas tous et meurent comme des imbéciles. Même s'ils semblaient docile alors qu'Azaël avait la violence facile. Il était loin de m'inquiéter puisque je savais que je n'étais pas a sa portée. Toujours baguette en main je restais malgré tout alerte. La nuit, le non-bruit, les esprit enfouis sortent, les esprit en fuite sanglotent, et ceux dans leur lit retrouvent leur morte.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Les Serres

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 22 Fév 2017 - 18:23



Et qu’il vit, la danse des sorts, des sortilèges, des sorciers, des sorcières, des païens, des croyants, des aspirants : sur le Mont Chauve, tous, étaient en liesse. Sur le Mont Chauve, tous, chantaient, buvaient.
Et c’était ce que les Sélénites chantaient, ce soir. Et il aurait tort de les ignorer, alors qu’il parvenait enfin à percevoir leur chant nocturne. Et qu’il avait essayé, et que ça avait été sans succès. Et qu’il n’y parvenait que maintenant, et qu’il n’était qu’une frêle feuille, influencée par le vent du soir.

Et ils pleurent, face au monstre du placard dans la nuit.
Et ils chantent, sur le Mont.
Et ils dansent, sur les étoiles.
Et ils boivent, jusqu’à l’endormissement, le sillage de la comète perdue.

Et lui-même, ne sait pas, ne sait plus. Attend une réponse sans le vouloir, sans savoir même, s’il avait posé une question. Puis, s’en rappelle, en se prenant une décharge électrique, ou acide, dans sa pulpe, dans son occiput en terreau pour plantes dépotée. Il observe l’altérité jumelle, et lui sourit, de ce sourire pâle, avec les lèvres en gouttes de pluie et le nez en bec d’arrosoir : « - Je ris, et j’oublie. Peut-être ai-je déjà reçu suffisamment d’électricité. Peut-être ai-je déjà suffisamment participé aux Coupes de duels. »

Un regard-tourbillon en direction de celui est pas tout seul, est pas Pouffy, mais qu’est un vrai. Qu’est un peu son ami, aussi, parce qu’ils s’étaient perdus sur les chemins de traverse ensemble, et qu’ensemble, ils s’endormaient sur Maugrey Fauteuil. Donc, c’était un ami, parce qu’il l’appréciait, un peu, aussi. Et qu’il aimait bien, les gens qu’il appréciait. Qu’il les considérait comme des amis à sens unique : parce que lui les appréciait, mais que ce n’était probablement pas réciproque : « - Je t’apprécie. » Petits mots-galets jetés à la mer de son Oubli, de sa différence, non indifférente. Il apprécie celui qu’est pas tout seul, il apprécie celui qui parle au sapin, il apprécie Riri, en demi-teintes de pourpre victorieux.
Peut-être.

Voilà le Traducteur d’épineux qui veut se mettre des feuilles dans la glotte : sous la langue, c’est mieux. On a plus le temps de sucer la sève des sucs acides. De s’enivrer de sève, et de se perdre dans des senteurs de chlorophylles. Mais, pas sûr que les plantes en pot présentes ce soir aient nécessairement envie de finir sous le muscle visqueux et lingual d’un bipède enivré d’Oubli. Il faudrait leur demander, avant, ce serait la moindre des choses.
Qu’il aimerait lui dire, mais, peut-être, ne l’avait-il pas pensé assez fort pour actionner l’archet, qui irait frotter sur ses cordes vocales.

Mais, à la place, le voici qui se positionne, en prenant la bouteille des mains de l’alter, sans la boire, seulement pour la faire voir, à celui, qui, pour l’instant, n’était pas réceptif à la symphonie de la nuit.
Alors il fallait lui faire comprendre, alors il fallait le persuader, alors il fallait le convaincre. Alors, il fallait au moins lui dire, que ce qu’ils feraient ici, était hors-juridiction. Que ce qu’ils feraient ici, n’étaient du ressort d’aucunes autres entités : car les dieux sont morts, car ils n’ont pas de maîtres, car ils peuvent bien déplacer le Mont Chauve, s’ils sont approuvés par les plantes en pot :

« - Pourquoi essayer de se faire du bien ?
N’as-tu pas envie de boire jusqu’à être sobre ?
Ne veux-tu voir le monde avec le monocle d’un cul de bouteille, où gisent les relents de ta fuite en avant ?
Pourquoi cela devrait-il seulement servir à quelque chose ? Ne peut-il y avoir de plaisir partagé sans échange de valeurs ?
»

Un regard sérieux, pour accompagner la tirade. Puis, un geste sans compromis, alors qu’il tend la bouteille à Riri, sans avoir posé ses gouttes de pluie sur son goulot. Parce qu’il veut rire, avant d’oublier. Et que pour rire, il fallait être entre amis.
Et qu'après, entre amis, ils pourraient s'aventurer hors de leur cocon végétale.


HRPG:
 


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Mar 2 Mai 2017 - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Azaël Peverell, Sam 4 Mar 2017 - 18:52


Le Garde-Chasse aime bien ton prénom, et il te laisse boire autant que tu veux. Il est même carrément chaud pour que vous vous mettiez une cuite ensemble apparemment. C'est un adulte responsable comme tu les aimes. C'est à dire pas très responsable. Et qui prend pas la tête pour quelques règlements contournés, contrairement à Vacuitas qui semble avoir fait de sa vie une longue et pénible quête consistant à respecter la moindre règle en vigueur, et à forcer les autres à faire de même. Il ferait mieux de se décoincer un peu celui là.

T'entends le perché parler. Il dit qu'il t'apprécie. Ou alors il ne parle pas vraiment à toi. Peu importe au fond. Parce que toi, tu sais que tu l'aimes bien ce type-là, malgré tous tes problèmes de compréhension chaque fois qu'il ouvre la bouche. Tout ce que tu sais, c'est qu'il n'a pas l'air du genre à juger, et qu'il est toujours présent quand t'as envie de bien te défoncer. Il a même toujours quelques petits trucs bien à lui qu'il partage sans rien demander en retour. T'aimes bien l'idée d'être son ami. Non seulement c'est agréable, mais en plus, c'est utile. Alors que demander de plus ?

T'écoutes sa réponse à Riri, et le regardes lui tendre la bouteille, non sans te dire que c'est quand même un peu du gâchis de proposer du whisky à un type comme lui. Mais une fois de plus, c'est pas ta bouteille, alors tu laisses faire, sans chercher à comprendre le sens de ses paroles qui reste un mystère à tes yeux. Tu te diriges vers Azphel qui semble avoir trouvé quelques plantes sympathiques à tester. Tu regardes ce qu'il tient d'un peu plus près et hausses légèrement les épaules.

- J'pense qu'on peut tester ouais... On l'fume ?

T'as de quoi rouler sur toi. Parce que c'est toujours pratique, on sait jamais quand on peut avoir besoin de ce genre de choses. Suffit de voir la dernière fois, avec les feuilles de Mandragores séchées imbibées de trucs bizarres du perché. Vous avez été bien contents d'avoir de quoi fumer ces trucs là. En plus ça vous a mis dans un sacré état. Alors maintenant, t'es prêt à tester un peu tout et n'importe quoi, pour peu que ça te sorte de la réalité morne du quotidien. En plus du whisky, ça ne peut que faire du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Azphel, Sam 11 Mar 2017 - 15:56


C omment savoir si c'est, marchant heureusement ailleurs que dans les marches, le sol qui se déplace de manière inhabituelle ou les pas qui chancellent sous la directive acquise par l'ingestion prononcé de l'alcool ? N'a-t-elle de chance, elle, la bouteille qui n'a pas de pas, et qui ne chancelle elle, mais décide ou ne décide pas, d'être bue ou jetée, abandonnée des corps et des gosiers, désireux de se réchauffer ? Question saugrenue.
Sot. Surement qu'il l'est Azphel. Ainsi sot-il. Ainsi sautille.
Gaiement, dans la serre, là où le jeune préfet parle et parle et invective des mots malsains, pas joueurs, rieurs, amuseurs, pourtant il s'amuse à l'heure le sage sorcier. N'a pas l'air de vouloir écouter le sage Azphel, probablement pour le âge-Azphel. Est-ce là une discrimination à la toute puissance de la sagesse acquise du garde-Chasse ou une prétendue supériorité préfectorale hautaine qui se permet un jugement sur les quelques écarts aériens des pas du sorcier au devant de son regard jugeant ?

Mystère. Miss Terre. Dans les pots, la plante en terre est enterrée. Si on la perd, miss you Terre.

« Pourquoi boire ça ? A quoi sa sert ? Tout ce que je vois c'est que ça n'a pas l'air de vraiment vous faire du bien. »

Et il s'adresse sans adresse, maintenant. Mais l'Asclépius est prompt et manie les mots comme une feuille dompte du vent les assauts, et répond, de manière Undelindenesque au préfet. Pour Azphel, sans sentiment de grossièreté aucun, il aurait bien parlé d'un balai profondément enfoncé dans le....
Mais il sourit, le Grade-Chasse, ancien Directeur bourré. Oui, si le gosse veut affirmer une autorité sans être à rien autorisé, il faudra de toute façon qu'il passe sur le mage. Et il fait noir ce soir, le mage est/et noir, et il est rapide, il n'est pas mage-et-lent.

- Mais bourrons nous la gueule [censuré] [censuré] [censuré] !

N'était-ce pas là le but ? Ou l'objectif, objectivement parlant, de pas dérivants dans cette serre sans but. Allez-savoir. Aller s'avoir... Oui, mais avoir qui ?
Azphel se retourne vers Azaël et admet l'idée qu'il aime le jeune homme, et que, cette pensée affirmée à son cerveau flottant, il laisse libre à chacun de lire ces mots comme bon lui semble, l'esprit flottant aussi vers de curieuses images ou perpétuant un naturel second degré qui dépendra de chacun. N'est point l'important. L'un porte tant. C'est Azaël, puisqu'il sort des feuilles, un attirail de tabac, arsenal impressionnant de parfait petit garnement glandeur et insupportable avec tendance flegmatique prononcée. Azphel le regarde et se dit qu'il doit prendre garde ne ment. L'alcool, ne cherchez point l'origine de ces jeux de mots douteux, encore que de jeux il faudrait déjà qu'ils soient compréhensibles au plus grand nombre, et de ces mots, je douteux (....)

Soit. Azaël. Azphel. Azphaël, comme le grand Razphaon, gouvernant du haut d'une forme triangulaire, Templesque presque pour le mage noir, leurs sujets. Leur sujet. S'en mettre une bonne. L'aspect conique, avec bien un "i", peut-on supposer iconique (?) a quelque chose d'alléchant et si Azphel a l'habitude de se nourrir au biberon des cancéreuses cigarettes fournies impunément par des multi-milliardaires en bonne santé, il méconnait les étrangetés du monde et il espère - non, il n'est pas père - trouver là dans cette étonnante cigarette fabriquée de toutes pièces, une invitation au voyage.

- J'pense qu'on peut tester ouais... On l'fume ?
Azphel acquiesce. Quoi, mais comment ça à qui est-ce ? C'est à Azphel, si Azphel à qui est-ce (....)
Il le prend et tire sur le truc, appelons-le ainsi, et trouve pas ça mauvais, du moins il s'en fait la réflexion après avoir toussé comme un camion.
- C'est de la bonne Aza. Encore que si l'on revenait à son amour déclaré pour le jeune homme, il aurait pu dire "C'est du bon Aza". T'es doué pour ça !
Bon, il ne fumait probablement qu'un truc dénué de tout effet secondaire hormis celui d'être nocif et extrêmement dégueulasse, mais son état d'arrachement était tel qu'Azphel ne s'en rendait déjà plus compte. Mais il ne doutait pas que Azaël, en élève model, saurait lui dire si la chose s'appréciait.

- Venez-là les jeunes, lança Azphel à la cantonade, même si techniquement, il parla à Riri et Asclépius. Il ne lançait rien du tout et n'avait jamais rencontré cantonade. Il lui semblait bien qu'un ancien footballeur moldu avait porté ce nom, Eric Cantonade, mais il n'en était réellement certain. Venez donc boire et fumer et après on ira se balader dans le château !
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Dragomir Orton, Mer 28 Juin 2017 - 17:27


[Récupération du RP me MP si problèmes]

[RP said avec Liskuvo]

Comme le disais Haldir Elen síla lúmenn' omentielmo. Jamais Dragomir ne se serait attendu à ce qui allait se produire.

Haviet sous un galadh'orn au bord des serres, Dragomir lisait son parf préféré, le premier livre des contes perdus d'un certains Tolkien. Son grand père collectionnait les parf fantastiques moldus, Dragomir y avait pris gout au point d’idolâtrer la gente sindarin. Lû na'Elanor. Cared Sindarin na Tolkien nair nad gail. Bihalien lam na io bain. Tuia-grand père lui avait appris cette lam avec beaucoup de meleth. Dragomir lisait le chapitre sur la Lorien, Laurelindórenan linelorendor malinornélion ornemalin. Dragomir na gratta l'lhewig  de son gwinig.
Un Tinuviel joyeux chantait sur le galadh'orn, berçant le garçon.
Bragol thia- Liskuvo, gwa-find'nienor. Dragomir ped-Atra esterni ono thelduin Liskuvo!

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 29 Juin 2017 - 1:33


RP avec Mimir Orton, il a mon LA pour la totalité du RP.
M'excuse d'avance pour ce grand n'importe quoi elfique, faut nous comprendre c'est rigolo quand même. Ange

Déboussolé, perdu, toujours dans le même état depuis plusieurs heures, cette fille que j'aime ne sortira jamais de mon esprit, c'est impossible, son acte tourne encore et encore devant mes yeux, ses mots poignardent toujours mon cœur, il n'y a pas de solutions, personne n'en trouve, seul le temps effacera les maux, si il y arrive.

Il me faut autre chose, j'ai besoin de revenir sur ses traces. Elle savait la botanique, je ne sais pas si elle aimait, mais au moins elle savait, je cherche à la retrouver. Dans cette école on pourrait penser que ce n'est pas si difficile, pourtant ça l'est, jamais je ne la vois, j'ai besoin de sentir qu'elle est là, qu'elle ne souffre pas, et souffrir en la regardant.

J'ai l'impression de devenir fou, la Dröttningu a disparu. Voilà que j'invente des mots maintenant, ça ne veut rien dire ça. Je voulais dire autre chose, ça ne va pas du tout. Mon Hjarta s'effrite. Encore un nouveau mot que je ne voulais pas dire, mes mots n'ont plus de sens, telle que sa Eïnradhin fut fausse. J'arrête de me concentrer sur ces mots bizarres, je m'abandonne à eux, ils deviennent miens.

- Atra esterni ono thelduin Liskuvo !

Pourquoi je comprends ce qu'il dit ? Inconsciemment tout me parait limpide, on nage en plein Draumr et je refuse de l'arrêter, la Zar'roc semble moins forte d'ici, avec cette personne, ce Poufousffle.

Je lui adresse un sourire, il n'a pas l'air malveillant, mais je suis incapable de lui accorder mon Yawë, pas si tôt, pas avec cette brisure intérieure.

- Mor'ranr lifa unin hjarta onr

La dictée de l'inconscient se révèle être la solution, les mots sont vides de sens à l'oral mais dans mon esprit ils veulent tout dire, ce rêve est véritablement magique, il en faut plus. Je regarde Dragomir d'un œil à la fois étonné qu'on se comprenne et plein de remerciement à son égard, j'aime ce genre de rêves, il me sauve la vie dans mon Slytha, je sauverai la sienne dès que j'en aurais l'occasion, j'ai une dette envers lui maintenant. Dette à laquelle je m'acquitterai le plus tôt possible, qu'il en soit ainsi.

Je redresse la tête, affronte la douleur sans peur, elle me tort l'estomac, le coeur, elle ne partira pas, pas encore, pas ici peut-être, mais j'ai l'impression qu'il me soutient par sa présence et ses mots étranges qui arrivent à me panser mes plaies, je ne peux lui dire qu'une chose.

- Elrun ono

Simple mot prononcé, toute une peine partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Dragomir Orton, Ven 30 Juin 2017 - 17:47


Ô Valar! sem l'aurait cru? Liskuvo istewhôn Sindarin! Le Hjarta de Dragomir fit un bond dans son daen . Il baissât sa Lam, abasourdi. Le garçon avait toujours pris Liskuvo pour un adan éthéré et très lendionel. Mais le charme et le luith du Sindarin luithia'Liskuvo.

Dragomir répondit à la phrase de salutation par le troisième vers traditionel. Un du evarinya ono varda!

Elen síla lúmenn' omentielmo!
Tu connais le Sindarin des Eldars! Connait tu aussi les arnediad langues de Tolkien? Le nanien? Le Noldoli? Le Gondoli, le Rohirim? De toutes les langues, je trouve celle des Eldars la plus belle. Elle est tellement proche de celle des Ainurs Valar que l'ont croirai entendre la flûte ou le chant des filigod tinuviel.
Le garçon lui montra le parf qu'il lisait.
C'est le premier livre des comptes perdu. Il raconte l'histoire d'un adan qui se fait conter la geste de la terre du milieu et de Valinor. La musique d'Iluvatar, le chant des Ainurs, la création du monde, les valars, l'arrivée des eldars. Il raconte comment les eldars devinrent les Solosimpi, Noldor et Inwir , j'en suis à la fuite de Melkor et la rage de Féanor.

Elrun ono

Pourquoi le remercie t'il? Le garçon remarqua alors son regard et sa dim immense.

Tout vas bien Liskuvo? Ta fae semble troublée.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 1 Juil 2017 - 0:41


Il a l'air surpris de ma réponse, depuis quand un ôl peut être étonné de cette façon ? Sûrement mon inconscient qui fait le travail à ma place, il est capable de rendre le réel imaginaire, c'est magique. J'aime ce subconscient, cet inconscient, peut importe comment on l'appelle dans le gardh, ce qui est important c'est qu'il me fait aller mieux.

Il commence à devenir tout excité, à me parler de Sindarin. Ce mot sonne comme une douce lind à mes oreilles, je peux mettre des mots sur la langue, ça doit être ça. Il a raison, il est là pour m'aider j'en suis sûr, une galu des dieux anciens et nouveaux quels qu'ils soient.

il a l'air passionné, il me raconte beaucoup de choses, des choses que je ne connais pas, qui sont nouvelles, comment est-ce possible ? Il ne devrait pas pouvoir inventer, tout sort de ma dôl, quelque chose cloche. A mon tour de le regarder étrangement, lui et son parf, lui qui fait l'éloge d'un langage du menel comme si il avait un réel sens, d'ailleurs en a-t-il un ? Je ne sais pas, j'aime penser que oui, que finalement tout va bien et que je ne dors pas, ce serait merveilleux.

Mon âme, ma fae, c'est ça. Il parle bien, il a ciblé ma naeg avec précision. Naeg profonde qui ne cesse de me tourmenter, qui me pousse à bout. Je ne sais pas si je devrais lui dire, se confesser à un ôl n'a rien d'important, mais le doute en moi est réel, est-ce réellement une auth qui est là devant moi ?

Seulement ma langue se délie une nouvelle fois, il ne peut pas être um à ce point.

- J'ai tout perdu, tout. La mil que j'avais ne m'aimais pas autant que moi, elle m'a écrasé la fae comme une vulgaire feuille de papier dont on ne veut plus. Mais moi je l'aime encore, je veux la retrouver, la revoir, lui dire que ma rage est partie, me faire pardonner. Tu comprends seron ?

Mon seron, voilà. J'en ai trouvé un, qui est là dans mon sommeil, un rêve éveillé que je veux continuer. J'ai l'impression que mes mots se perdent, je me demande ce qu'il a dans son propre mân lui. Personne n'est tout blanc au fond, on souffre tous.

- A quoi tu penses ? De quoi est constitué ton gûr ?

J'aimerai savoir si je suis seul, si quelqu'un peut m'épauler dans mon aventure contre la douleur de la perte. J'aimerai avoir cet allié qui parle un langage inconnu mais pourtant si fluide à mes oreilles. Je sais que son véritable lui aime la nature et les animaux, une balade de ce côté me permettrait d'oublier, me perdre un instant dans un espace temps qui nous file entre les lebed de la même façon que les sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Dragomir Orton, Jeu 13 Juil 2017 - 21:42


Dragomir eu de la peine pour cet elvellon.

Ah! melethril ou bien melethron, nous souffrons tous un jours lorsque notre rose nuanen s'envole en nous griffant la main. Certains pense que la poésie est un monda dans lequel notre fae peut se refugier dans ces moments là. Parce que qu'en y mettant les mots, l'amour perdu semble encore plus beau et bien moins amer.

Dragomir se permit de poser sa lam sur l'épaule du malheureux.

Je te comprend seron'tôr Mon gûr est comme le tient, lorsque une fleur entre dans sa vie, il ne bat plus que pour elle.

Doucement, mue par une intuition légère, Dragomir se mit à chanter pour apaiser cette fae perdue

Eldhrimner O Loivissa nuanen, dautr abr deloi / Eldhrimner nen ono weohnatai medh solus un thringa . Eldhrimner un forha onr fëon vara / Wiol allr sjon : Grandis, ô belle Loivissa, fille de la terre. Grandis selon ton désir avec le soleil et la pluie. Grandis et fais éclore tes fleurs printanières. Afin que tous puissent les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 14 Juil 2017 - 23:49


Métaphore florale, ça me fait penser à Flori, je ne l'ai pas prise avec moi. Je crois que je l'ai délaissé un petit peu depuis cette histoire. Je m'en veux un peu maintenant, je retournerai la chercher une fois que je me serais réveillé. C'est bien les rêves où on nous rappelle des choses. Si ça se trouve c'est l'esprit de Flori qui parle à travers ce personnage empli de golu qui essaye de m'offrir des mots qui me font le plus grand bien.

Il dit que nos gûr sont semblables, si ça se trouve il a raison. Une fleur dans ma vie, une fleur. Je ne sais même plus de qui il parle. Si ça se trouve il me reproche quelque chose, ce serait donc ma jolie rose effectivement. Ou alors il est vraiment habité d'amour et veut me faire passer un message. Roh je comprends plus rien, il faudrait faire autre chose là, ça commence à me fatiguer alors que je devrais me reposer, on se repose quand on dort non ? Bah voilà, pourquoi je me fatigue maintenant...

Il se met à chanter maintenant, c'est pas normal qu'il chante, si ? Il a une belle voix en tout cas, c'est tout à fait remarquable. Enfin c'est doux, ça me fait m’asseoir pour la première fois, je me détends, les questions sortent de ma tête et le vide se fait. Encore une histoire de fleur, il aime les fleurs, c'est une fleur. J'en suis sûr, je me suis trompé tout du long mais maintenant ça me semble presque tout à fait logique. C'est ma fleur qui vient me réclamer. Je l'ai laissé trop longtemps sans surveillance. Je ne sais même plus où je l'ai laissé la dernière fois.

- Flori ? C'est toi ?

Yeux clos, le langage étrange ne vient plus, il disparaît peu à peu de mon esprit, il n'est plus très clair, je commence à m'éveiller en fait, sa berceuse à l'effet inverse, elle m'endort dans mon rêve et réveille mon esprit. Devrais-je lui dire merci une nouvelle fois ? Où alors commencer à réellement m'inquiéter, je ne sais pas trop. Autant encore un peu profiter, je ferme le poing de la même manière que mes yeux, je me concentre, refait le tour de la journée, un tour douloureux, plein d'images difficile. Je me relève en sursaut, le visage détruit. C'est trop dur de remonter.

- Où es-tu ? Je ne te trouve plus, je n'arrive pas à revenir...

Je crois que je l'ai abandonné. A quel moment j'ai cessé d'y faire attention ? Au moment de la bibliothèque ? Avant peut-être même. Quel monstre je fais, j'ai laissé mon soutien seul, à la merci de la maison verte, si ça se trouve elle est morte. Et moi je n'ai rien fait. Je me lève d'un souffle.

- Bouge pas...j'arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Dragomir Orton, Sam 15 Juil 2017 - 21:13



Dragomir termina cette ode à la terre en chuchotant presque les derniers vers, comme une maman qui raconte la fin de l'histoire à mi voix lorsque son enfant s'est endormi. Liskuvo semblait appaisé.
Le chant semblait porter ses fruits. L’ode à Yavanna avait toujours calmé le gur de Dragomir dans les moments de peine. Il était heureux de constater que c'était également le cas pour son seron'tôr. Le soleil frappait en oblique le beau visage apaisé du garçon. Voilà que Liskuvo parle d'une certaine Flori. Est-ce un ancien amour? Ou bien quelque chose de plus profond encore? Le garçon semble perdu, désemparé, il à abandonné la langue du beau peuple. Dragomir lui sourit.

Le Sindarin est la plus belle langue au monde. Mais il faut parfois laisser la poésie de coté et parler crument lorsqu'il s'agit de nos sentiments.

Le Français se cala plus confortablement contre le tronc du chêne et regarda Liskuvo avec attention.

Et si tu me parlais un peu plus de cette Flori Seron'tor?
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 23 Juil 2017 - 15:41


C'est une belle langue, effectivement, cette langue qui est venue d'un coup dans mon esprit et qui a maintenant disparue. Parler crûment, oui, non,je ne sais pas, la vérité des sentiments prends le dessus pour lui, j'imagine que ça devrait être le cas pour tout le monde, mais bon ce n'est pas si simple après tout. De mon côté je me pose encore ce genre de questions, peut-on réellement tout lâcher d'un coup. On peut penser à la question du pardon, pourquoi pardonner d'ailleurs, une nouvelle question sans réponse. On ne devrait pas se la poser si il n'y a pas de raisons, dans l'état actuel des choses il n'y en a pas, alors on se triture l'esprit pour rien, encore et toujours, c'est fâcheux.

Il me demande qui est Flori, c'est étonnant ça, les fils se nouent entre eux, me faisant perdre mon idée de base, ce n'est donc pas Flori, je me rasseois tranquillement, comprenant l'erreur faite. Je me dois de lui donner des explications, sur qui est cette fleur, ma fleur.

- Flori, c'est ma rose blanche, la meilleure de toutes, je l'ai récupéré pendant un cours de méta et depuis on est très proche tous les deux, mais je ne sais plus où elle est, tu veux bien m'aider à la chercher ?

Je compte sur lui maintenant, je viens de prendre appui sur un presque inconnu pour partir à la recherche du connu, me vider la tête avec quelqu'un, c'est de ça dont j'ai besoin. On pourrait peut-être devenir amis dans la vraie vie, une fois qu'on sera sorti de cet endroit, quand on aura appris à mieux se connaître, il ne doit pas être un mauvais bougre si il veut bien m'aider, après tout on parlait la même langue et il avait l'air d'en être un grand fan, alors pourquoi pas essayer, je ne suis pas contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Dragomir Orton, Dim 23 Juil 2017 - 20:30


Liskuvo était encore plus tuiw'hand-mîr que ce à quoi  Dragomir s'attendait. Son amour était pur et beau, détaché de toutes valeurs physiques ou de stéréotypes. Il aiamit la chose la plus pure au monde, une créature de Yavanna, une rose.
Et voilà qu'il l'avait perdu. Perdre son amour en pleine tourmente est une chose, mais le perdre...vraiment le perdre, voilà qui est horrible. Une telle souffrance, Dragomir ne pouvait l'imaginer. Il était près à tout pour aider son nouvel amis, bien qu'ils ne soient proches que depuis quelques instants.
Il se leva d'un bon. Le soleil couchant laissait naitre les premières étoiles. Ont commençait à distinguer Earendil, la plus brillante.
Dragomir se leva, quelque chose lui plaisait dans une âme aussi pure mais pourtant si sombre.
Aiya Earendil Elenion Ancalima !
Je vais t'aider bien sur! Mais même si je t’accompagne, c'est ton cœur qui nous servira de guide. Ou l'à tu laissée pour la dernière fois?
Revenir en haut Aller en bas
Sean Balor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Les Serres

Message par : Sean Balor, Lun 9 Oct 2017 - 20:17







Tour de Garde

Les quelques lumières qui virevoltaient depuis la baguette qu'il guidait, éclairaient son avancée à travers la serre humide et qui contrastée parfaitement avec la froideur sèche de l'extérieur. Se cacher était une priorité surtout de cet ennemi invisible qui pourtant lui geler toutes les parties de son corps avec une efficacité aussi incroyable que morbide. Dans un mouvement pour remettre l'écharpe qui lui tenait fidelement bien chaud encore en cette nuit glaciale, il observait le petit monde vert qui vivait sous la batisse de vert. Il y avait un nombre incalculable de plantes qui dormaient à l'abris de l'extérieur et celle-ci semblait venir du monde entier. Les floraisons étaient passées mais magiquement la plupart des plantes étaient encore verdoyantes, appelant à être regarder et à être toucher.

Lui, il aimait les plantes. Ses doigts avaient la forte envie de se décongeler juste pour aller toucher les feuilles et s'amuser à prendre soin de ces petites choses si inoffensives pour la plupart et d'une beauté incroyable. Un sourire carnivore vint s'installer sur son visage, cela faisait bien combien de temps qu'il n'était point venus ici, pour ressentir ce sentiment de bien être absolu que lui produisait cet endroit unique en son genre ? Beaucoup trop longtemps probablement pour qu'il ne se rappelle de la date exacte mais c'était ici qu'il avait connu certains de ses meilleurs moments. Assis au côté d'une mandragore, il jeta un oeil dehors. Oui, la nuit encore serait longue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Serres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 16

 Les Serres

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.