AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 5 sur 15
Les Serres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
Alice Dubois
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Serres

Message par : Alice Dubois, Sam 15 Juin - 9:01


Avant de comprendre ce qu'il lui arrivait, Alice se trouva entraînée dans la serre. Aie! L'inconnu la tira sans ménagement par le poignet. Mais la jeune fille ne dit rien. Elle aussi avait entendu quelqu'un approcher et il ne vallait mieux pas pour eux qu'ils soient vus autours des serres où se déroulerons bientôt les BUSE. Le jeune homme s'accroupit et Alice fit de même, guettant le moindre bruit révellant qu'on les avait découvert. Mais le silence revint et la jeune fille se tourna vers l'inconnu.

Il était brun, avec les yeux noisettes et la machoire plutôt carrée. Somme toute, il avait un physique plutôt avantageux.... "Mais à quoi tu penses?" cria une petite voix à l'interrieur d'Alice. Cette dernière piqua donc un fard, gênée de le dévisager comme ça. Mais heureusement, le jeune homme essaya de meubler le silence....

Hum, pas terrible comme question. Alice répondit avec un petit sourire.

-C'est normal, c'est la première fois que je rentre dans une serre par effraction...
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Harradas Spinner, Sam 15 Juin - 9:31


Harradas qui avait peur d'une réaction plutôt désobligeante se retrouva en fait en face d'une jeune fille très sympathique qui décida de prendre les choses entre ses mains et tourna le sujet à la rigolade. Oui c'est vrai que c'était une première fois pour lui aussi. D'ailleurs il ne s'en sentait pas très fier, il allait sûrement devoir réparer cette fichue fenêtre avant que quelqu'un ne s'en apperçoive. Il ria discrètement à la blague de la Serdaigle car ils devaient tout de même rester discrets, ne sait-on jamais si les professeurs ou gardiens penseraient à repasser par là. Il tendit de nouveau l'oreille et put parler :

- Ouai je sais ça fait bizarre hein ? Mais crois pas que je fasse ça tous les jours hein !

Il lui sourit et leurs yeux se croisèrent. Pendant un instant il resta là à observer ses yeux d'un noir si intense qu'on aurait dit du chocolat cent pour cent cacao. Hum, oui pas très romantique comme image peut-être. Ah oui mais il n'avait toujours pas mangé, ça devait être pour ça. Son ventre grogna et Harradas paniqué appuya dessus comme lui fermer sa bouche et le faire taire. Il regarda d'un air désolé la jeune fille. Il commençait à se sentir vraiment embarrassé face à elle. Il ne savait plus où se placer. Quoi qu'il fasse elle le voyait. Il n'avait pa prévu tout ça. Mais pourquoi faisait-il attention à tous ces détails ? Depuis quand faisait-il attention au regard des autres ? Il l'observa de nouveau et ne put soutenir son regard plus longtemps. Il se focalisa alors sur son visage. Son fin visage à vrai dire, sur lequel venait quelques uns de ses longs cheveux, aussi noirs que ses yeux. Sa peau semblait si fragile et froide et si douce et chaleureuse à la fois. Harradas ne pouvait s'empêcher de vouloir prendre sa main. Il leva la sienne, mais dans un geste d'hésitation, il dévia sa trajectoire fit comme s'il désignait la robe de la jeune fille.

- Tu es à Serdaigle...

Oulà, non cela n'allait pas du tout, c'était encore pire que tout à l'heure. Et qui sais combien de temps la bleue pourrait soutenir toutes ces maladresses. Il était temps pour le jeune homme de se rattrapper par lui même.

- Hum, enfin je veux dire, je ne l'avais pas vraiment remarqué au début dans la panique et tout... Il fit un sourire embarrassé et poursuivit malgré tout. Je... Enfin... Ce n'est pas vraiment ce que je voulais dire, ce que je voulais dire c'est que... C'est dommage que je ne t'ai jamais apperçut auparavant.

Voilà qui était à peu près mieux. Il regardait la Serdaigle dans les yeux et cette fois pour une étrange raison ne pouvait pas s'en détacher. Quelque chose d'étrange se passait là. Harradas ne savait pas s'il devait s'en inquiéter ou pas. Cette sensation étrange qu'il n'avait jamais ressentie avant, était-ce pour le meilleur ou pour le pire ?
Revenir en haut Aller en bas
Alice Dubois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Alice Dubois, Sam 15 Juin - 18:03


Pour la première fois de sa vie, Alice sentit qu'on riait avec elle et pas d'elle. Le garçon trouvait amusant la réponse minable qu'elle avait dite il y a quelques instants. Mais quelque chose d'étrange se passa alors...

Alice sombra dans le regard noisette du jeune homme. Un frisson lui parcourut l'échine. Elle n'avait encore jamais ressenti cela auparavant... Elle avait envie de rester là, avec l'adolescent et d'en apprendre le plus possible sur lui. Et peut-être aller plus loin...

Mais le jeune homme cassa la magie de cet instant en sortant une phrase débile. Mais elle fut flattée. Il vennait de lui dire qu'ils auraient dû se rencontrer plus tôt. Et elle était bien de son avis...

-Oui, je suis aussi à Serdaigle, répondit-elle. C'est ...dommage... qu'on ne soit pas rencontrés plus tôt, continua-t elle en rougissant.

Discrêtement, elle se rapprocha de quelques centimètres du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Harradas Spinner, Lun 17 Juin - 8:39


Etrange, étrange, étrange... Harradas n'avait que ce mot là qui lui venait en tête. Rien d'autre ne parvenait à qualifier ce qu'il était en train de vivre. Et pour dire toute la vérité cela commençait sincèrement à l'inquiéter. Lui Harradas serait victime d'un coup de foudre ? Comment ? Cela ne lui était jamais arrivé auparavant et il fallait que cela lui arrive maintenant ? Il serait tombé comme par hasard sur la bonne personne au bon endroit... Une partie du Serdaigle le poussait pourtant à aller plus loin, découvrir ce qui allait se passer ensuite. Mais l'autre partie de lui voulait qu'il s'en aille, qu'il oublie ce moment et qu'il continue à vivre normalement comme avant. Mais l'autre le convainquit en lui disant qu'il ne serait plus jamais le même de toute façon. Il haussa les épaules pour son attention fut de nouveau focalisée sur la jeune fille.

Son masque disparaissait au fur et à mesure que les minutes passaient, son regard froid, son air hautain, ses révisions... Plus rien ne semblait avoir d'importance et Harradas s'en souciait peu d'ailleurs. Il était comme plongé dans un bain chaud dont il ne voulait pas ressortir. Ils se regardaient tous les deux. Yeux dans les yeux et rien ne semblait pouvoir les déranger. La Serdaigle semblait elle aussi dans le même état que lui. Au moins c'était réciproque se dit-il. Cela aurait été sûrement la pire expérience de sa vie sinon. Il la vit se rapprocher doucement de lui et soudain il eut une prise de conscience et surtauta en reculant. Qu'est-ce qu'elle comptait faire ? L'embrasser ? Lui prendre la main ? Harradas n'avait jamais eut d'aventures dans ce domaine. Jamais. Qu'est-ce qu'il allait faire ? Il était complètement désorienté et ne savait vraiment pas que faire.

Il baissa la tête en se massant la nuque pour montrer qu'il était un peu perdu et toussa pour combler le silence. La situation devait être moins embarrassante. Ou plus. Il ne savait pas trop, mais les gens dans les films faisaient toujours ça dans les moments du genre donc ça devait marcher non ? Peut-être pas. Il reposa à nouveau les yeux sur elle et pris une profonde inspiration bien qu'il ne savait pas quoi dire. Elle avait les joues rouges, ce qui la rendait plus belle encore. Oh mais non. Il ne pouvait pas se laisser aller de la sorte ! Depuis quand vous dis-je ?! Depuis quand est-ce qu'il fait ça ? Jamais ! C'était fini pour lui. Il n'avait aucune idée quoi faire, la fille s'en rendait déjà compte et s'en appercevrait plus par la suite. Autant s'en arrêter là et ne pas s'humilier d'avantage. Il se releva lentement en s'époussiérant les jambes.


- Je... Hum... Je ne suis pas sûr que...

Mais il vit par la vitre de la serre, l'ombre de la concierge qui allait passer et il se rassit aussitôt. Il regarda la Serdaigle qui ne devait rien y comprendre. Il ferma les yeux et serra les dents avant de lâcher ce qu'il avait à dire, espérant ne pas contrarier sa camarade.

- Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée... Tu voudrais aller au bal masqué des Serdaigle avec moi ?

Pardon ?! Qu'est-ce qu'il venait de dire ? Harradas était sûrement aussi surpris que la jeune fille et ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer. Est-ce qu'il venait de lui demander d'aller au bal avec lui ? Mais il ne comptait même pas y aller ! Il fit un sourire gêné et se corrigea.

- Désolé ce n'est pas ce que je voulais dire... Je voulais dire que ce ne serait pas une bonne idée de te poser cette question si tu as déjà un petit ami.

MON DIEU. C'était de l'Impero! Non. Mais ça aurait été plus vraissemblable. C'est quoi toutes ces phrases toutes faites qu'il sortait comme ça ? La télévision moldue bien entendu avec toutes leurs séries plus bêtes les unes que les autres. Les seules fois où Spinner la regardait il fallait qu'il y ait eut ce passage là. Le Serdaigle était entré dans un paradoxe complet et ne savait plus s'il devait parler ou juste partir. Oui il voulait aller au bal avec elle, mais qu'est-ce que ça lui apporterait à lui ? Et surtout à elle ? Et comment est-ce que cela se finirait-il ? Harradas ne voulait pas se faire blesser pour un simple coup de foudre, aussi fort soit-il, ce n'est pas une raison pour baisser sa garde et accorder une confiance absolue. Il observa de nouveau la Serdaigle et sentis son parfum envoûtant lui traverser le corps. Etait-elle une vélane ou quelque chose du genre ? Comment pouvait-elle le faire changer du tout au tout aussi rapidement ? Harradas n'en pouvait plus. Elle avait gagné. Il souleva sa main couverte d'un peu de terre de la serre mais il s'en souciait peu, il la fit glisser jusqu'à celle de la jeune fille et leur contact fut électrique. Mais il ne sursauta pas cette fois, il la serra chaleureusement, pour lui montrer qu'avec lui elle était en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Dubois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Alice Dubois, Lun 17 Juin - 17:15


Alice ne savait pas du tout pourquoi elle s'était rapproché du jeune homme. Elle ne le connaissait même pas! Mais à ces côtés, sa timidité semblait disparaître. Ou du moins, devenir moins handicapante que d'habitude. Mais elle ressentit une pofonde déception quand le jeune homme sursauta et s'éloigna d'elle. De toute évidence, sa présence le gênait. Attendez...un sentiment de... déception? OH MON DIEU! Etait-elle en train de tomber amoureuse?. Ce n'était pas possible! Pas elle, Alice la timide, la transparente! Et surtout pas avec un inconnu. Mais quoi qu'elle ressentait pour le Serdaigle, se n'était sûrement pas réciproque, vu comme il avait reculé.


Quoi que... Il avait l'air perdu lui aussi. Le regard froid qu'il lui avait lancé quand ils s'étaient assis dans la serre n'était plus. Oh bien sûr, ce n'était pas vraiment de façon amicale qu'il la regardait, mais s'était déjà un petit peu mieux. Peut-être qu'au il du temps, elle pourrait lui plaire? A cette pensée, Alice rougit violemment. Mais qu'est-qu'il lui prennait? Elle n'était plus elle même! Jamais Alice aurait osé penser cela. Et jamais Alice ne serait restée assise dans une serre, par effraction, avec un garçon inconnu. Elle n'avait alors plus qu'une envie. Se lever, quitter les serres en courant et oublier ce qu'il vennait d'arriver. Mais visiblement le jeune homme avait eu la même idée car il se leva lui aussi. La Serdaigle ne voulait surtout pas le suivre et resta assise. Mais il retourna sur le sol aussitôt, une silhouette se dessinant sur la suface opaque de la pépinière.


Le jeune bleu et argent ferma les yeux et sa machoire se crispa. Apparament, ce qu'il voulait dire était comme un douloureux effort. Il lacha une phrase, entre ses dents serrées.


- Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée... Tu voudrais aller au bal masqué des Serdaigle avec moi ?


Oulah! Mais que devait-elle répondre à cela? La première phrase l'avait déçu, elle ne pouvait pas le nier. C'était maintenant évident qu'elle n'intéressait pas le Serdaigle. Elle en rougit encore plus, si une telle chose était possible.

Mais la deuxième phrase... Avait-elle bien entendu? Un bal des Serdaigles? Elle ne savait même pas qu'un bal avait été  organisé... Mais avant qu'elle puisse réfléchir, le garçon se rectifia en bafouillant.


- Désolé ce n'est pas ce que je voulais dire... Je voulais dire que ce ne serait pas une bonne idée de te poser cette question si tu as déjà un petit ami.

Un petit ami? Elle? L'adolescent n'avait donc pas vu qu'elle était si timide qu'elle avait du mal à aligner deux phase? C'est plutôt lui qui devait avoir une petite amie. Il était grand,  mince sans être maigre et avec une carrure plutôt athlétique. Les cheveux bruns, les yeux noisettes, le nez droit... Il  était craquant, tout simplement... Mais Alice commençait sérieusement à s'égarer. Le garçon lui avait posé une question... Un bal. Un bal. Qu'elle horreur! Bien sûr l'idée de passer la soirée avec le Serdaigle était plus qu'attrayante, mais jamais elle n'oserais danser devant tout ses camarades bleus et argents. Quoi que... Elle n'allait pas laisser passer une si belle occasion, qui se présenterait sans doute qu'une fois. Avec le jeune homme à ses côtés, elle se sentait capable de tout... Et quand il lui prit la main, elle n'hésita plus du tout. Elle prit son courage à deux mains, ou du moins de celle qui n'était pas dans la main du Serdaigle et trouva une réponse qu'elle espérait potable.



-Bien sûr que j'accepte! fit-elle avec un sourire. Je n'ai pas de petit ami. Je n'en ai jamais eu d'ailleurs...



Elle rougit en disant cette dernière phrase : elle venait d'avouer qu'elle était inexpérimentée. Ce qui n'était sûrement pas le cas du jeune homme. Avec son physique, il devait avoir une ribambelle de jolies filles collées à ses bottes...
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Re: Les Serres

Message par : Nathanaël Danham, Dim 23 Juin - 23:33


“ DAWA PARTY „

Pv : Kyara Blanchet (suite)



En ce moment, Nate avait besoin de décompresser. Genre vraiment. Et l'occasion c'était présenter ce jour là. Un dimanche après-midi, après une longue semaine d'examens plus ou moins important. Comme ses ASPIC's. Histoire de s'amuser un peu, les verts-et-argents avaient eu comme idée commune de s'organiser une petite fête. Histoire d'éviter de se faire réperer comme à leur première fête clandestine, où Nate n'avait pas participé n'étant pas encore arrivé, quelqu'un avait lancer l'idée de la faire dans la Salle sur Demande. Une idée qu'ils avaient tous adopter, et bientôt la salle était remplie de Serpentards plus ou moins bourrés. L'alcool avait bien tourner et les jeux assez simplets étaient plutôt bien passer. Presque aucun n'était rester sobre après cette petite party. Nate ne faisait pas partie de ceux-là non plus. Il était complètement pété et rigolait pour un rien. Ça faisait maintenant vingt minutes qu'il avait quitté la salle avec les Serpentards et ils se dirigeaient vers le parc histoire de prendre un peu l'air.

A peine arrivé tout le monde avait commencé à délirer et Nate c'était vite  retrouvé couvert de boue courant vers la personne qui l'avait attaqué "vaillamment", il se reçu une pierre dans le dos qui le fit tomber sous le choc. Sal*perie. Puis... le blond explosa de rire et se retourna pour voir qui lui avait fait ça. Kya ! Une fois le fou rire passer, il se releva et commença à courir dans sa direction prêt à lui faire manger de la bonne boue faites maison. Mais voilà. Lorsqu'il voulu entrer dans la serre ou c'était caché la brunette. Quelque chose de froid non de glacé et de liquide se déversa sur lui. Il resta un moment immobile et recracha l'eau qui c'était faufiler entre ses lèvres d'un air rageur.

    « KYAAAAAA. J'TE TROUVE J'TE TUE ! »


Nate regarda la pièce et attendit patiemment que la sinople explose de rire, ce qui arriva très vite. Une fois fait, il sauta sur elle et l'immobilisa à terre, se frottant contre elle histoire de bien la mouiller. Elle allait souffrir.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Les Serres

Message par : Kyara Blanchet, Lun 15 Juil - 15:25


Derrière la porte, Kyara gloussait comme une gosse, l'excitation l'avait envahie et elle était pressée que quelqu'un franchisse la porte. Cela ne tarda pas. En plus c'était THE personne qui venait d'entré. Il s'agissait de Nate. Souriant de plus belle, Kyara lui jeta alors le seau d'eau sur la tête avant de le lâcher et de se mettre à fuir se cachant sous le bureau, les deux mains sur sa bouche pour s’empêcher d'éclater de rire, même si son corps était secoué de gloussements.

- KYAAAAAA. J'TE TROUVE J'TE TUE !

Se mordant les lèvres, Kyara se retenait de rire de toutes ses forces, mais elle n'arriva pas à tenir trente secondes. Laissant échapper son fou rire, elle sortit alors du bureau et était en train de se relever quand Nate lui sauta dessus et l'immobilisa sur le sol malgré sa résistance. On voyait bien que la brune avait trop bu, car en tant normal, elle aurait réussi à se défaire de son étreinte, car Nate n'était pas si baraqué que ça. Seulement là, elle était morte de rire et ne pouvait donc rien faire, surtout que le serpentard était en train de se frotter à elle pour qu'elle soit mouillée à son tour. A moins qu'il ne tentait de copuler tout habillé ? Elle ne savait pas et cela la fit rire de plus belle.

- Lache moi lache moi lache moi ! A cause de toi je vais être toute mouillée Danham !

Se tortillant, elle tentait de s'échapper. Et faisait claquer ses dents quand il était trop prêt, pour le mordre et pouvoir s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Re: Les Serres

Message par : Nathanaël Danham, Ven 26 Juil - 18:06


“ DAWA PARTY „



Nate, qui se frottait à présent à Kya comme un chien en manque d'affection, explosa de rire en pensant que ça pourrait être une nouvelle technique de drague pour faire des choses pas catholiques à une femme. Mais ça avait eut son effet puisque Kyara était désormais totalement mouillée, autant que lui du moins.



    « Lâche moi lâche moi lâche moi ! A cause de toi je vais être toute mouillée Danham ! »
    « 
    C'est un peu genre beaucoup trop tard Kya ! »




Satisfait, il se leva, libérant par la même occasion Kyara, et la regarda d'un air conquérant. Mais son air sérieux ne dura que quelques secondes avant d'éclater de rire et de tomber par terre. Non vraiment l'alcool avait un effet étrange sur lui, il devenait plus innocent qu'une mouche, alors que certain devenait beaucoup plus violent.



    « Allez maintenant. Excuse toi ou tu subira le courroux divin ! »

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Les Serres

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 15 Aoû - 22:52


- C'est un peu genre beaucoup trop tard Kya !

C'est vrai qu'il était trop tard pour Kyara, elle était déjà mouillée des pieds à la tête. Rhaa, si elle était enrhumée, elle viendrait se moucher juste devant Nate ! D'ailleurs en parlant de ce dernier, il se leva, libérant ainsi la serpentard qui roula sur le côté en riant. Le serpentard qui était dans le même état que la jeune fille, se jeta à terre et se mit à éclater de nouveau de rire.

Entendant cela, Kyara reparti de plus belle, ses abdos lui faisaient de plus en plus mal et elle n'arrivait plus à se contrôler. Il n'y avait pas à dire, cela faisait du bien de temps en temps de lâcher la pression pour se payer une bonne tranche de rigolade, même si l'alcool aidé beaucoup.

Allez maintenant. Excuse toi ou tu subira le courroux divin ! 

Le courroux divin. N'importe quoiiii ! Genre c'était un dieu et il allait la foudroyer quelque chose dans le genre. Inspirant profondément, la brune ferma les yeux afin de ne pas repartir dans une crise de fou rire.

- N'importe quoi ! Genre j'ai peur de toi Danham ! Approche et je te fais des guillis !

Tanguant, elle se mit dans une pseudo position de défense, dans le cas où Nate tenterait le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Harradas Spinner, Mar 15 Oct - 0:43


HRPG:
 

Sa position était si inconfortable et pourtant il restait, il était là avec la main de la jeune fille dans la sienne. Complètement tombé sous le charme. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ?! C'est Harradas Spinner dont on parle non ? Il était impossible qu'il se laisse aller de la sorte. D'un geste plus brusque qu'il ne le voulut il retira sa main. Il regardait la sorcière d'un air suspicieux. Ce n'est pas possible elle devait être en train de l’ensorceller dans le sens magicalement parlant.

Prit de panique il se releva d'un coup et renversa la moitié des étagères, dont certaines recouvertes de Pluto-Pousses, reconnues pour sécréter un pollen aphrodisiaque. Soufflant, offusqué d'avoir été pris dans une telle traitrise, il jeta un regard noir à la jeune fille encore au sol et sortit d'un pas furieux en direction de -vous l'aurez deviné- la bibliothèque. Une telle humiliation ! Comment avait-il put se laisser berner par une telle petite sotte ! Si un jour il la voyait de nouveau...


Fin du RP
-merci pour ce RP sympathique c'était amusant de faire tomber Harradas amoureux Razz-
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Harel Chaitan, Jeu 21 Nov - 14:15


{Rp en compagnie de Eloy Fridder }

A Poudlard, il était compliqué de se dégoter des coins tranquilles. Les lieux communs étaient envahit en permanence de gosses boutonneux et bruyants. Et les dernières années quant eux fréquentés les plus discrets. Par conséquent, il n'était pas aisé de s'isoler entre les vieux murs du château, sauf si l'on s'enfermait derrière les rideaux de son lit. Harel ne désirant pas se cloitrait dans son dortoir, elle parti à la recherche d'un peu de calme. A défaut de s'isoler peut-être parviendrait-elle à se trouver un coin où ça ne pullulait pas dans tous les coins, à jacasser voir brailler, et où les allers et venus des uns et des autres ne faisaient pas de façon anarchiques.

Emmitouflée dans sa cape, le nez dans son écharppe aux couleurs de sa maison, ses pas la menèrent aux abords des serres. Les étudiants n'appréciaient pas les cours de botanique pour la plupart, alors, ils ne devaient pas plus visiter l'endroit qui abritait toute sorte de plantes. De son point de vue, la quatrième année préférait encore supporter la présence de plantes plutôt que celle de ses semblables.

La pluie ne tarda pas s'abattre contre les vitres qui constituaient la construction. Cette saison n'était pas la plus appropriée pour se balader. A première vue, personne d'autre n'avait eu son idée, elle souhaitait que cela continue. Harel se promena dans les allées, en prenant garde aux plantes qu'elle croisait. Plusieurs fois, elle rebroussa chemin en observant des spécimens imposant et pourvus de lianes qui fouettaient l'air. On ne se méfiait jamais assez. La jeune fille finit par tomber sur un espace dégagé rectangulaire, bordé par des bacs à fleur. Dans un coin, une sorte de bureau au-dessus duquel était fixé une étagère sur lequel trônait une sorte d'amas grisâtre étrange. Absorbée par la contemplation de la demi-sphère constituée d'un entrelacs de ce qui ressemblait à des racines, l'asiatique n'entendit pas le bruit des chaussures contre le sol en pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Eloy Fridder
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Eloy Fridder, Jeu 21 Nov - 15:05


Et ce bruit de bottes, c'était le sien. Alors qu'Eloy arpentait la pelouse de Poudlard, emmitouflé dans sa lourde cape de laine, tout à ses pensées, le ciel se fendit en deux et versa sur la terre ses millions de gouttes de pluie. Le jeune homme, qui n'aspirait qu'à être au calme, de toute façon si solitaire, ne pouvait néanmoins se résoudre à finir noyé. Ainsi avisa-t-il la serre n°1, l'édifice qui se situait le plus près de lui. l'endroit semblait parfait: pas de cours, pas d'élèves, du moins le pensait-il, il serait tranquille.

Non pas qu'il rechercha particulièrement la solitude, mais le Serdaigle avait vu ses deux camarades les plus proches partir à la fin de l'année dernière; il s'était donc retrouvé seul, et n'avait jusque là pas réussi à construire une solide amitié avec qui que ce soit. Ou une amitié tout court d'ailleurs. Il passait donc son temps à étudier, à lire, à écrire souvent, mais sans parler jamais. Ce n'était certainement pas lors de sa dernière année d'étude, après six années révolues à arpenter les couloirs de Poudlard, qu'on allait s'intéresser à lui quand il ne s'était intéressé à personne.
Ainsi donc, se retrouva-t-il à pousser la porte de la serre, et à s'ébrouer. Ses cheveux étaient trempés. Un bon petit sortilège d'imperméabilité n'aurait pas été de trop sans doute, mais il était trop tard. Son regard balaya le lieu, empli comme toujours d'une multitude de plantes, toutes aussi variées les unes que les autres. Malgré ses connaissances avancées en botanique, il ne pouvait se vanter de toutes les connaître.

S'avançant dans les allées, passant ses mains sur les plantes qu'il savait inoffensives, prenant garde à ne pas effleurer de trop près les Puffapod ou une Tentacula vénéneuse qui paraissait particulièrement revêche. C'est alors qu'il remarqua qu'il n'était pas seul. Une élève se tenait devant lui, brune, les cheveux longs. Inconnue au bataillon aurait dit son père. Sans trop savoir que faire, Eloy continua d'avancer, silencieusement, avant de décider de se manifester. Elle ne semblait pas avoir plus de 15 ans.

Bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Harel Chaitan, Ven 22 Nov - 1:14


- Bonjour.

Harel tourna son visage vers l'empêcheur de tourner en rond, sa main crispée sur sa baguette. Au premier coup d'œil, elle nota les détails qui conditionneront son attitude. Costume aux couleurs de Serdaigle - Grand - Blond aux yeux bleus - carrure imposante - une cape en laine grossière et surtout seul. Son visage inexpressif se détourna rapidement de l'étudiant qu'elle jugeait plus vieux. On associait les aigles aux compétences intellectuelles, aussi facilement que les serpents à la fourberie. Est-ce que cet étudiant avait pénétré dans ce lieu pour étudier une quelconque plante ? Bien que cela agaçait Chaitan d'être dérangée, sa présence pouvait lui être utile. Encore fallait-il qu'il démontre un tant soit peu de connaissances en botanique.

Elle délaissa la plante composée de racines entremêlées pour répondre d'un simple signe de tête. Tout en glissant discrètement sa baguette dans sa manche, l'asiatique prit la direction d'un des par terres dans lequel poussait ce qu'elle reconnut comme de l'aconit et des orties. A l'extérieur la pluie s'abattait contre la verrière et le ciel encombrait d'épais nuages assombrissait l'endroit malgré sa forte exposition à la lumière naturelle. Il fallait se rendre à l'évidence, son camarade ne partirait pas sous peu. Donc, autant tirer profit du dérangement.
Accroupis devant les différentes variétés, elle tourna son regard sombre vers le jeune homme :

- Est-ce que tu portes de l'intérêt à la botanique ?
Revenir en haut Aller en bas
Eloy Fridder
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Eloy Fridder, Ven 22 Nov - 2:49


Le simple "bonjour" fit mouche, et la fille se retourna. Une Serpentard, dans les 15 donc, au visage fin mais inexpressif. La venue d'Eloy ne semblait pas être une excellente surprise pour elle. Pendant de longues secondes, elle l'observa, et procura au jeune homme la sensation d'être jaugé, évalué, sans que rien sur le visage de son interlocutrice le laisse penser. Son observation terminée, elle se détourna de lui et se passionna pour un napel et des orties. La partie ne semblait pas gagnée, et Eloy était à deux doigts de se sentir mal à l'aise. Attendant de voir si elle comptait lui répondre un jour, son attention fût attirée par une plante à pipaillon qui frissonnait de toutes ses feuilles. C'était de ces espèces qui fascinaient Eloy, par leur spécificités que rien ne semblait justifier; il se posait sans cesse une question primordiale: qu'es-ce qui avait bien pu conduire telle ou telle espèce, qu'elle soit animale ou végétale, à développer telle ou telle caractéristique? Question existentielle si il en était.

Toutes ses plantes lui firent penser qu'il devait absolument s'inscrire pour le prochain cours de botanique, il avait raté le précédent. Si cette matière n'avait jamais été sa préférée, Eloy l'aimait bien, comme la plupart de celles enseignées à Poudlard au demeurant. Justement, comme si elle lisait dans ses pensées, la jeune fille se rappela de sa présence.

- Est-ce que tu portes de l'intérêt à la botanique ?

Sage question. Voilà, il passait maintenant un interrogatoire. Il eut à nouveau la nette impression qu'il allait devoir faire ses preuves pour que la jeune fille daigne s'intéresser à lui. Eh bien, il faudrait ce qu'il faudrait.

Disons que je n'en suis pas à mon premier essai concernant les plantes.  Tout dépend surtout du sujet d'étude, je serai nettement plus passionné par un cours sur l'Achillée Sternutatoire que sur les marguerites. Pourquoi cette question?

Après tout, pourquoi ne pas passer à l'offensive? Tout en continuant de la fixer, Eloy accorda un sourire léger, ni trop amical ni trop froid à l'attention de celle qui lui faisait face. Drôle de bout de fille; que faisait-elle dans cette serre après tout? Elle était là avant que la pluie ne commence à tomber, et il doutait que ce soit de simples recherches théoriques sur l'utilité des orties dans le soin de pustules particulièrement imposantes qui aient motivés sa venue.

Plus étrange encore, Eloy ne l'avait jamais croisé dans l'école, si ses souvenirs étaient exacts; elle ne pouvait cependant pas être en première année, ou alors avec des traits extraordinairement matures pour son âge. Une potion de vieillissement? Absurde, pourquoi voudrait-elle se vieillir pour le simple plaisir de flâner dans une serre? Le secret se devait d'être levé, mais la serpentard semblait avoir autant envie de parler d'elle que lui de se trouver au milieu d'une horde de trolls qui voudraient soudainement jouer au Quidditch Avec lui pour cognard.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Serres

Message par : Harel Chaitan, Ven 22 Nov - 14:38


Le Serdaigle avait au moins le mérite de ne pas ouvrir la bouche pour ne rien dire. Harel avait aussi remarqué le regard qu'il portait sur les plantes. Il ne faisait pas que le poser, il les détailler. D'ailleurs sa réponse confirma ses suppositions.

- Disons que je n'en suis pas à mon premier essai concernant les plantes. Tout dépend surtout du sujet d'étude, je serai nettement plus passionné par un cours sur l'Achillée Sternutatoire que sur les marguerites. Pourquoi cette question ?

Malgré son attitude, le jeune homme ne tentait pas de se soustraire à sa question ni même à ses yeux. Mieux, il ne cessait de la fixer jusqu'à lui faire un sourire réservé. Il avait du cran et semblait partager les mêmes intérêts. Etudier les plantes ne devenait intéressant qu'à partir de l'instant où elles démontraient des particularités spécifiques. La jeune Chaitan répondit fugacement à son sourire. Peu douée en relation humain, elle avait cependant noté que les personnes aimaient bien être rassurée quand ils rencontraient quelqu'un d'étranger. Certains s'investissaient plus aisément que d'autres dans des relations malgré l'absence d'encouragement en face. Ca n'avait pas l'air d'être le cas du Serdaigle. Son comportement contrastait avec sa carrure plutôt imposante et athlétique. Cela plaisait à la plus jeune qu'il se servit plus de ses mots que de ses muscles pour ne pas se laisser impressionner.

- La botanique se révèle être un sujet tout à fait fascinant. Or de cela bien peu d'étudiants en sont convaincus.

Tandis qu'elle répondit à la question, elle lui tourna le dos pour s'avancer vers une autre variété. Les plantes comme les potions et certaines créatures détenaient des vertus à la fois mortelles et curatives selon l'utilisation que l'on en faisait. Cette ambivalence lui plaisait. De plus, peu de leurs camarades portaient de l'intérêt à un cours qu'ils jugeaient inutile. Cela augmentait d'autre plus l'attrait de ces espèces végétales, inoffensives de premier abord pour certaine, mais aux qualités bien présentes pour ceux qui prenaient le temps de se renseigner. Finalement, " la robe ne fait pas le sorcier " résumait ce qu'abritaient les serres de Poudlard.

Frissonnant de froid, elle enleva sa cape et défi son écharpe qu'elle déposa sur le tabouret légèrement décalé, par rapport à la table de travail. Sans prononcer une parole, elle faisait comprendre qu'elle investissait les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Eloy Fridder
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les Serres

Message par : Eloy Fridder, Ven 22 Nov - 15:36


La botanique. Ils s'étaient lançés dans une discussion sur la botanique. On était à deux doigts de les suspecter de parler de la pluie et le beau temps, s'ils ne s'étaient pas trouvés dans une serre, et une serre de Poudlard. L'académie de magie avait toujours considéré cette matière comme l'une des plus importante de la formation des jeunes sorciers, au grand damne de la plupart de ceux-ci.


- La botanique se révèle être un sujet tout à fait fascinant. Or de cela bien peu d'étudiants en sont convaincus.


Le constat ne pouvait être plus vrai. Difficile à la pauvre botanique de lutter contre des matières autrement passionnantes qu'étaient la défense contre les forces du mal, la métamorphose ou encore les potions. Eloy s'était toujours représenté chaque matière à la façon d'une personne. La botanique était certainement la plus douce. Il voyait une femme d'un certain âge, potelée, souriante, pas bien grande aux cheveux perpétuellement ébouriffés, quelques brindilles torsadées dans son épaisse touffe. La DCFM, c'était plutôt un homme, de taille moyenne mais massif, sombre, bivalent, à la fois effrayant et rassurant; l'allure d'un homme respectable mais débraillé, certainement marqué par les épreuves. L'homme de potion était plus sombre encore, plus effrayant, plus secret, à l'image d'un filtre incolore et inodore, dont les effets ne pourraient être prévus avant qu'on le goûte. Grand, à la tenue impeccable. La métamorphose, c'était une femme, sèche, stricte, inspirant puissance et sérieux, au chignon parfaitement noué sur le crâne. Pour les autres matières, c'était plus flou: l'étude des moldus, une femme excentrique vêtue d'un jean et d'un T-shirt peut-être; la divination, un homme complètement cinglé qui tournait et tournait encore autour d'une boule de cristal en y voyant que les papillons se transformeront bientôt en Enormus à babille. Les soins aux créatures magiques, un homme bourru, un peu comme la botanique (Eloy avait toujours vu ses deux matières étroitement liées).

- C'est là leur plus grande erreur. Qu'es ce qu'un maître des potions pourrait-il faire sans racines de gingembre, sans tige de névol lumineux, sans fleur de livèche? Que pourrait faire l'Auror s'il était incapable de faire la différence entre un filet du diable et un Voltiflor?  Comment un sorcier pourrait-il prendre soin d'une créature magique s'il lui donne du Napel comme celui-là à dîner?


Interconnexion, encore une fois. Chaque matière était nécessaire à la maîtrise totale d'une autre. Et puis, même en dehors de cela, les plantes étaient partie prenante dans la vie magique. Sans même parler de leurs caractéristiques et capacités passionnantes, qui ne devaient rien à l'intervention humaine.. L'évolution magique à l'Etat le plus pur. Voilà qu'il dissertait à tord et à travers, au risque de lasser son auditoire, composée de la seule serpendard. Cette dernière, après un frisson, retira sa cape et son écharpe. Eloy aurait dû faire de même, après cette pluie sa propre cape était trempée. Il sa conserva cependant pour le moment, et avisa un pot vide, où ne traînait qu'un peu d'engrais. Jetant un oeil derrière son épaule, et s'assurant que le pot était suffisamment éloigné de toute plante, il leva sa baguette.

- Incendio minima.

La phrase, plus murmurée que prononcée, eu le résultat voulu. Un petit feu s'alluma dans le pot, projetant ses ombres sur la verrière, et réchauffant doucement l'atmosphère. Il retira ses gants, les fourrant dans ses poches, et s'approcha des flammes. Puis il se retourna, et proposa à la jeune fille de le rejoindre d'un geste.

- Ta plante préférée?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Serres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 15

 Les Serres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.